AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Princes du village.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Princes du village.   Dim 06 Déc 2009, 00:54

&
Konohamaru et Naruto en scène : Les Princes.



      - A… A… ATCHOUM !
      - A tes souhaits !
      - 'TCHOUM !
      - Haha, qu'est-ce ta fait pour avoir un rhume pareil ?!

      Le jeune Konohamaru regarde l'auteur de cette dernière réplique, un homme au teint rempli de vie malgré les quelques rides qui surplombent son visage, un homme assez connus de l'héritier du troisième et de son jeune sempai : Ichiraku. Le Genin était là, grosse écharpe couleur Konoha au cou, assis sur le tabouret du comptoir avec ces pieds se balançant des quelques dizaines de centimètres qui le séparait du sol du à sa petite taille. Larme au nez, les yeux légèrement plissé, un ton blafard, à s'en demandé lequel était la vieil personne entre le client et le cuisinier du Ramen. Kuso, comme comme il a chaud ! Sa température doit être à 45°C… Au moins !Le bandeau de Konoha bien mis en évidence, ces coudes posé sur le comptoir il semblait assez mal au point, et c'est avec silence & discrétion qu'il avait fuit son lit et désobéit à sa mère pour pouvoir sortir prendre l'air et voir celui qu'il surnommait...

      - C'est l'autre jour quand je suis sortis avec le chef... rétorqua le Genin. J'ai pris un coup de froid après être sortis du bain chaud et depuis sa empire de jour en jour.
      - Avale moi ça et tu m'en dira des nouvelles de ta rhinite !

      Les yeux du Genin commençaient a se rivés avec admiration sur un bol de nouille tout fraichement chaud, tout droit sortis des cuves du paradis, claquant ces baguettes qu'il se mis alors à un rythme de plus en plus rapide et véloce à succombé au plaisir de la gourmandise. Un rose aux joues commençant a apparaître tandis que le rouge de son nez disparaissait à chaque gout de baguette qui rentrait et sortais du bol.

      - Hey bien, ta petite maladie ne t'a pas coupé l'appétit on dirait bien, tu n'attends pas Naruto ?

      Laissé son seul silence pour réponse que le vieil homme compris l'empressement du jeune homme à se remplir l'estomac par un rire franc et sournois tandis qu'il se remis à ces occupations. Ce jour là, le temps était ensoleilé comme la majorité de l'année sur Konoha, une douce brise flotté dans l'air et faisant baillé les tapisseries avec le Kanji "Ramen" qui flottait sur l'entrée du restaurant. Les enfants jouaient ici et là, les adultes discutés et commerçaient, et le Hokage gardait d'un oeil implacable une vision entière du village depuis son bureau. En gros, c'était une journée comme toute les autres, ou presque. Une journée où nos deux princes étaient les principals protagoniste du village.

      - Tient, regarde qui voilà ! pensa tout fort Ichiraku.
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Naruto
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 26
Village : Konoha Gakure No Satô
Date d'inscription : 28/03/2009

Fiche Ninja
PV:
395/395  (395/395)
PC:
585/585  (585/585)

MessageSujet: Re: Les Princes du village.   Jeu 10 Déc 2009, 20:06

Traîner dans les ruelles de Konoha était l'un de mes passe temps favoris. J'aimais observer la vie qui grouillait de chaque côté des allées qui composaient le village, où des magasins plus diversifiés les uns des autres ouvraient à mesure de la progression de l'astre lumineux dans le ciel azuré. En cette agréable journée, l'air frais ambiant avait convaincu un nombre non négligeables de civils à venir se promener, créant une foule dense aux allures contrastées : ainsi, j'apercevais tour à tour des ninjas allant des grades les plus insignifiants à ceux les plus honorables ; puis des civils, des familles entières, des proches et des meilleurs amis qui, tout comme moi, flânaient et profitaient du beau temps. Mais en ce qui me concernait, ma présence ici avait un autre but, bien plus sérieux cette fois ci. J'avais convenu avec Konohamaru un entraînement assez spécial qu'il apprécierait certainement, ou du moins je l'espérais vivement. Le jeune Genin était mon élève privilégié, celui qui avait eu l'insigne honneur d'apprendre successivement le Kage Bunshin No Jutsu ainsi que les techniques perverses qui en découlaient. Il faut dire que dans ce domaine, il me battait presque, le petit garnement ! Il fallait vraiment que je me rattrape avec ma version de l'Oioke, sans quoi il allait devenir vraiment meilleur que moi ! Mais aujourd'hui, c'était un jutsu d'un tout autre niveau que je m'apprêtais à lui transmettre, tout comme Jiraiya et Kakashi-senseï l'avaient fait avec moi par le passé. Le Rasengan était ma technique phare, celle qui m'avait sauvé de bien des situations embarrassantes, sauvant la vie de mes proches en situation de danger, comme lors du combat contre Orochimaru où j'avais secouru Tsunade Baa-chan in extremis. Lorsque j'y repensais, Kabuto avait fait un de ses vols planés ... si Konohamaru réussissait à faire aussi bien que moi, il aurait certainement de grandes chances d'être élu Hokage. Après moi, bien entendu. Même si nous avions une légère différence d'âge, nos grades ainsi que nos aspirations étaient les mêmes. J'avais vraiment hâte de débuter cet entraînement ! Mais avant, pause casse-croûte !
Le lieu de rendez vous était notre temple, l'endroit où nous traînions souvent ensembles, engloutissant des râmens à n'en plus finir. Aussi goinfre que moi, le petit-fils du défunt Sandaime était un ninja prometteur mais assez spécial en son genre. Têtu comme une mule et un peu arrogant, je n'hésitais pas à le réprimander et à le remettre à sa place lorsque la situation l'exigait. Pas étonnant qu'au bout d'un moment, il me considérait presque comme son grand frère. Si je devais qualifier notre relation, je dirais qu'elle ressemblait plus à un lien fraternel tout aussi fort que celui que j'avais entretenu avec Sask'e. Sauf que Konohamaru, lui, ne lâcherait jamais son village pour un stupide gain de puissance chez les vils serpents d'Oto. Non, il resterait ici, tout comme moi, à défendre ce village jusqu'à ce que mort s'en suive ! Mais avant de vouloir jouer aux héros, et même si ce p'tit gars avait l'étoffe d'un champion, il fallait avant tout prendre des forces. Mains dans les poches et sourires en coin, je traînais ma carcasse accoutrée de mes vêtements habituels jusqu'au restaurant tenu par le fameux Ichiraku qui à force de nous compter parmi ses plus fidèles clients, commençait à bien nous connaître. Il faut dire qu'avec nous, ses affaires marchaient plutôt bien. Et c'est au son des quelques pièces qui tintaient dans mon portefeuille en forme de grenouille que j'entrais dans l'endroit en question, après quoi je m'installai sans cérémonies aux côtés de Konohamaru, déjà présent et ... déjà servi ?? Il ne m'avait pas attendu, le bougre !!


" Yosh !! Hé, mais on avait dit qu'on s'attendait avant de commencer à manger !! Tu es vraiment incorrigible 'ttebayoooo !! En plus t'as une tête bizarre, comment as-tu fait pour te choper un rhume avec un temps pareil ?? "

Je pris un air énervé et glissai une main dans ses cheveux bruns afin de l'asséner d'un léger coup de poing réprobateur. Non, je ne le maltraitais pas, mais c'était ma manière de le réprimander et de montrer que même si j'étais toujours genin, c'était moi le boss ! Sans plus attendre, je commandais un râmen à Ichiraku qui, en me voyant arriver, avait déjà commencé à faire chauffer un nouveau bol d'eau bouillante. Je m'en frottais les mains d'avances, l'odeur que dégageait le plat de Konohamaru m'ayant nettement mis en appétit. Bien vite, l'assistante du gérant m'apporta le plat fumant et débordant de victuailles : nouilles, sauces et ingrédients en tout genre que mes papilles commençaient à connaître sur le bout de la langue. Après avoir gratifié les alentours d'un " bon appétit " sonore, j'empoignai les baguettes, les séparai l'une de l'autre sans le moindre scrupules et apportai une délicieuse part du succulent mets encore fumant à mes lèvres. La chaleur caractéristique, le goût enivrant qu'il dégagea une fois dans ma bouche me fit soupirer de soulagement et de bonheur.



" C'est vraiment bon, Ichiraku'ttebayooo !! Il faut que tu sois calé, Konohamaru, parce qu'aujourd'hui tu vas apprendre une technique très puissante, héhé ! "
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Les Princes du village.   Lun 13 Sep 2010, 06:56

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

Oui il a disparu >;<
Naruto =) Tes Rps sont explosifs, on passe d'une émotion à une autre, bon en même temps c'est parce que j'ai lu les tiens à la suite et in the same time, donc l'effet s'en ressent davantage Razz
D'ailleurs, c'est pour cela que tu joues réellement bien Naruto, qui est pourtant plutôt complexe et pas forcément facile à gérer. Il est capable de passer d'un sentiment à un autre, d'être incontrôlable en un rien de temps, comme du contraire. En bref, Naruto est un melting pot d'émotions en tout genre à lui tout seul, ou .. une boîte de pandore (...)

Arrow 2 points

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Princes du village.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Princes du village.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Konohakonoha :: Chez Ichikaru-