AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission S - Nettoyage [412 - MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Sam 08 Aoû 2009, 17:55

Spoiler:
 

Une mission. Une simple mission qui demandait à présent beaucoup plus de préparation qu’avant. Ce n’était pas réellement un mal, après tout il faisait toujours l’effort de se préparer convenablement pour n’importe quelle mission mais aujourd’hui les règles avaient un peu changées, en même temps que sa propre vie pour tout avouer.
Cela faisait un long moment qu’il était plongé dans le noir. Un noir qui était devenu moins effrayant à mesure que le temps passait. C’était ça son monde maintenant. Un monde au couleur inexistante mais dans un caléidoscope de son et d’odeur qui lui permettait de vivre malgré tout. De vivre et de combattre.
Surtout de combattre.
La réhabilitation avait été longue mais à présent le plus dur avait été fait. Le plus long était derrière lui…En quelque sorte.

Aujourd’hui, ses efforts avaient portés leurs fruits puisque une mission de rang S lui avait été confié, à lui ainsi qu’à un autre shinobi de Kiri. Sa cécité ne lui permettrait pas de reconnaître l’homme en question mais ce n’était pas le plus primordial. Ce qu’il avait étudié lui, c’était la mission. Une mission qui était primordiale en vue du nouveau traité passé entre Kumo et Kiri.
C’était la preuve qu’il pouvait être utile malgré tout. Il avait tourné et retourné les informations dans sa tête pour ne rien oublier, ne rien omettre et essayer de se préparer au maximum à ce qu’il allait devoir faire. Il avait également préparé ses armes consciencieusement et surtout Fafnir, son épée et sa meilleure alliée.

Se battre contre des animaux n’étaient pas vraiment ce qu’il appréciait le plus, mais puisqu’il fallait le faire…Il espérait que son partenaire ne serait pas désagréable à plus d’un titre. Certain ne faisait pas réellement confiance dans un allié qui ne pouvait pas voir ou d’autre le prenait simplement en pitié et l’aidait un peu trop pour des tâches qu’il arrivait parfaitement à gérer seul à présent. Il pouvait se déplacer, courir et se battre sans l’aide de quiconque et c’était pour cela qu’il s’était entrainé si dur depuis son accident qui remontait à présent à près de un an…
Une année ! Le temps passait tellement vite…
Il avait encore l’impression que c’était hier qu’il avait succombé à cette attaque lors de cette mission dans les alentours de Kumo. Il se souvenait encore des couleurs même si celles-ci devenaient de plus en plus fades avec les jours qui passaient. C’était normal. A présent ça l’était. C’était ça, sa vie.

Tokui se retira ses pensées de l’esprit. Dans tous les cas, sa cécité n’avait pas arrangé son habitude à se renfermer dans son esprit. Bien au contraire. Au moins se trouvait-il un peu plus sociable qu’avant, certain impératif l’obligeant à devenir plus ouvert avec les autres pour éviter des désagréments idiots. La confiance était un peu revenue également, même si il préférait se débrouiller tout seul. Sa fierté devait également en être pour quelque chose.

Il devait aller au port. De là, lui et son équipier prendraient un bateau pour rejoindre l’archipel inconnue qui deviendrait une base avancée entre le pays de l’eau et celui de la foudre. Et se serait donc là qu’ils feront le ménage pour débarrasser la fameuse base de ses créatures qui nuirait fortement à sa création. Enfin il fallait également en capturer, et c’était le plus ardu de l’histoire. Tout dépendait des bêtes bien entendu mais cela ne pourrait que se voir sur place...Bien que voir soit un grand mot.

Il connaissait le village par cœur et avait trouvé ses repères autres que ceux que pouvaient lui donner sa vision, alors arriver au port n’était pas aussi compliqué que ce que l’on pourrait croire. Ses pas étaient assurés malgré son regard fermé par habitude. Pas de lunette de soleil ou autre bandeau pour protéger ses yeux, juste les paupières closes, simplement.
Il sentit bien rapidement les effluves d’iode et marrée qui annonçait la proximité du port. Et une fois proche il demanda sa route pour retrouver le bateau. Il devait être à l’heure. Enfin en réalité il était même en avance, c’était une habitude qu’on ne pourrait plus lui retirer à présent.

Il était monté dans le bateau en simple ninja lambda sans sa distinction d'Oi-nin et n’avait plus qu’à attendre en profitant de l'air marin. Tant son coéquipier pour la mission que l’heure à laquelle ils allaient partir. En espérant qu’il ne soit pas en retard…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Lun 10 Aoû 2009, 17:01

Arrivant précipitamment vers les frontières de Kiri, il s'arrêta brusquement à un petit poste avancée censer gardait la frontière. Le bâtiment avait plus l'allure d'une cabane voir une énorme tente qu'autre chose. A côté de celle-ci, deux personnes jouaient au Shôgi tandis que les deux autres surveillaient la moindre partelle de terre avec des jumelles. Le ninja s'avança alors vers le premier garde à sa droite et se prononça sans attendre pour s'identifier pour ne pas étaler de problème à ce poste:

"Oi-nin, immatricule 412|879|61.4, je rentre au pays pour une urgence.". Le Jounin dévia alors son regard de ses appareils de surveillance qu'il tenait maintenant fermement d'une main puis interrogea d'un air inquiet comme si il avait peur de s'attirer les foudres du traqueur: "Personne à l'horizon ?!"

Le Jounin spéciale des forces de Kiri se contenta d'un mouvement horizontale de la tête signifiant qu'il n'y avait rien à signaler. Puis, il lui montra le parchemin qu'il tenait à la main pour lui confirmer qu'il n'y avait rien à craindre et qu'il était vraiment du village. Le ninja le laissa alors passer avec un bref soupçon qui pouvait se lire sur son visage. Tashiro s'avança alors et vérifia pendant un petit moment ce simple camp. Puis, jetant un petit regard derrière lui, il vit que le Jounin avait repris son rôle très à coeur. Les deux individus jouant au Shôgi ne cessaient de faire des hurlements incessant quand le moment leur venait de perdre ou alors pour tricher. Mais quand ils aperçurent l'Oi-nin, ils cessèrent net toute expression de joie ou de haine, jetant leur regard apeuré sur le plateau de jeu. 412 prit alors son chemin et quitta cet avant poste. Il prit un chemin de terre qui menait droit à une énorme étendue d'eau. Cela devait être le lac qui surplombait une bonne partie du poste situait à l'Est. Ne cherchant point à dévier cet énorme obstacle, il se concentra brièvement puis du chakra apparu subitement tout autour de ses pieds. Sans attendre une once d'activité, il courut alors à la surface du lac.

Dans sa tête, même si l'on pouvait lire sur son visage masqué. La seule pensée de savoir que son élève était seul au pays de la rivière le mettait mal à l'aise. Cela était une énorme faute professionnelle que de laisser un jeune ninja dans un pays encore en guerre civile. Mais sur le coup et l'action, il n'avait penser cela qu'à l'instant. Le jeune Light devait alors se sentir trahit. Chassant toute pensée de sa tête. Il ne savait pas encore avec qui il avait rendez-vous ni avec qui il allait devoir faire équipe. Le parchemin qu'il tenait fermement de sa main droite n'avait pas encore été dérouler entièrement. Ce qui laissait penser qu'il était parti en toute hâte du camp. Ce rouleau lui avait été envoyé par l'intermédiaire d'une salamandre. Il se rappelait juste d'avoir déroule le parchemin de quelques centimètre avant de voir la lettre et les mos "Mission de rang S". A chaque pas qu'il faisait à la surface de l'eau, des gouttes d'eau s'éparpilaient tout autour laissant voir ainsi, des centaines de cercles se diffusaient sur toute la surface ondulée. C'est en fin de plusieurs minutes de course qu'il s'aperçut du brouillard sanglant du pays. Bien qu'il n'avait pas encore fini de franchir le lac, il fallait tout de même qu'il le traverse. Mais les questions se bousculaient dans sa tête. A savoir si cela était une embuscade ou alors une plaisanterie, ou tout simplement un phénomène naturel? Il le traversa sans se poser plus de question..........

Plusieurs heures de course agitée, il était fin arrivé au village. Debout sur un lampadaire encore allumé, le chasseur était tout mouillé. Non pas qu'il avait nagé, mais les petites particules d'eau du brouillard l'avait simplement imbibé d'eau. Sa chevelure qui d'ordinaire tenait seule dans les airs était couchée sur ses épaules. Ce qui lui donner moins l'impression d'un fauve avec ses pupilles rouges qui brillaient derrière son masque. S'arrêtant un moment pour prendre une pose, il se décida alors à dérouler le parchemin entièrement en essayant de reprendre son souffle

Spoiler:
 

"Alors, voici le premier rapport de notre alliance avec Kumo no Sato? Ou du moins, une infime partie.......Mmmmh...... ", il avait dit haut et fort ce qu'il pensait. En regardant un peu plus bas, il put apercevoir qu'il ferait équipe avec un autre Oi-nin du village. D'une autre section et d'un autre groupe. Un ami de longue date qu'il n'avait pas revu depuis déjà pas mal d'année depuis la disparition de leur chef d'escouade, Fubuki. Ne tardant pas un instant de plus, il savait où le retrouver. Mais il fallait juste que cela ne joue pas en sa défaveur. Car le temps était compté et le Mizukage devait évidemment compter sur eux. Il quitta le lampadaire en sautant sur un autre toit d'une maison, ce qui ne se faisait pas trop à Kiri. Puis se rendit au port du village qui était beaucoup plus loin qu'il ne l'avait prévu.

En arrivant au port, là, juste à plusieurs pas de lui. Dans une barque, il put voir deux personnes. Une qui était de dos et l'autre qui tenait la rame pour faire avancer le petit bateau. La personne qui était de dos fut de suite reconnaissable même si certain signe montrer qu'il n'était plus du tout le même. Debout, ses cheveux d'un bleu ciel voir d'un bleu de fond de mer, ses habits qui n'avaient pas un poil changer. Il était là, Loki. Qui est naturellement son nom de code mais tout simplement connu par ses frères d'armes d'élite sous Tokui Keii. Bizarrement, il ne l'avait pas encore remarqué. Que se passait-il? Pour vérifier cela, Tashiro apparut alors subitement derrière lui, à quelques pas de sa présence et salua son ancien partenaire d'antant:

"Loki?", enfin "en saluant". C'était pas vraiment le bon terme. Comment saluer quelqu'un de dos? Il s'était alors juste contenter de prononcer son nom. L'homme qui tenait la barre avait paru soudainement choqué de voir un membre spéciale sur son bateau. A en voir l'expression de son visage, il avait même envie de prendre la fuite. Mais Tashiro l'en dissuada de rester avec un simple geste de sa main.

Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Mar 11 Aoû 2009, 13:49

Le fond de l’air était agréable. Un petit vent léger habituel près de la mer caressait son visage en soulevant ses mèches de cheveux bleutés. L’odeur d’iode lui donnait la simple envie de remplir à fond ses poumons comme un gamin pour profiter de cet air iodé. Il attendait patiemment que les minutes passent et que l’heure du départ sonne. Tout dans son attitude montrait un être calme et serein profitant simplement de l’instant, enfin si l’on oubliait son épée dans son dos ou ses armes dissimulées dans son arsenal habituel. Il restait un ninja. Un être qui restait dangereux mais dont on n’avait une drôle d’impression.
Une personne qui le connaissait et qui était assez observatrice pour, verrait les changements infimes dans ses postures et sur lui. Il n’avait plus ses gants qu’il portait toujours avant. Les avoir l’empêchait d’utiliser sa perception du toucher et le gênait au final. Il semblait plus serein et en même temps plus tendus, près à tout comme un animal prudent qui s’attend à tout et plus encore. Il n’avait après tout, pas le droit à plus de chance qu’avant, éviter une attaque était primordial pour survivre…Et il le savait mieux que personne.
Il restait quelqu’un de réfléchit, un peu trop toujours mais qui n’hésitait plus autant avec les autres. Il le fallait. Aller plus vite et comprendre différemment, à sa manière, d’une nouvelle façon perceptible pour lui…
Pareil mais différent.

Il sentait.
Les déplacements de l’air. Celui des autres personnes qu’il ne pouvait plus voir mais qu’il pouvait malgré tout suivre. L’impatience qui grimpait au fur et à mesure que les minutes s’égrenaient. Tokui était quelqu’un de patient…Mais cela ne l’empêchait pas d’être pressé d’y être. Montrer à ceux qui n’y croyaient pas qu’il allait y parvenir. Que son travail avait porté ses fruits. Il avait fait d’autre mission, mais pas pour le compte des Oi-nin. Il n’avait pas remit son masque…Il préférait l’éviter, aussi inconscient cela pourrait paraître pour cette mission il n’en avait pas spécifiquement besoin. Et puis si il pouvait éviter de se contraindre inutilement en plaçant un objet sur son visage, alors il en profiterait.
Il avait besoin de ressentir le vent sur son visage, il devait ressentir les mouvements infimes de l’air si il voulait être pleinement efficace. Oh, il pourrait sans doute se battre avec…Surement. Mais ça risquait de l’handicaper. Mieux valait qu’on le considère comme un simple ninja, après tout c’était ce qu’il était malgré ce masque blanc aux griffures rouges qui continuait de l’accompagner dans sa sacoche à armes.
Aujourd’hui, il n’était plus vraiment Loki mais Tokui…Juste Tokui Keii, un ninja de niveau supérieur qui allait en mission. Et qui attendait. Pas si longtemps que ça finalement puisque son coéquipier arriva sur ses pensées.
Un homme qu’il identifia lorsqu’il apparut près de lui – trop près trop vite aurait supposé la voix de sa conscience. Le chakra était familier mais ce fut davantage la voix qui lui fit comprendre qui était ce fameux coéquipier. Une voix connue et une interrogation muette.
Tokui inspira une dernière fois l’air iodée avant de se retourner légèrement de manière à ce que son visage soit visible par l’Oi-nin. Ce n’était pas pour voir l’homme mais par respect pour ses interlocuteurs qu’il le faisait…

« C’est bien moi…412, je suppose… »
Il eut un sourire bref. « Ça faisait longtemps. »

Chacun avait son nom de code chez les Oi-nin, et cet homme qui était arrivé en faisait indubitablement partie. Il ne devait pas s’être trompé, la voix et son chakra le lui disait. Certes son véritable nom de code était plus long mais le raccourcir était plus simple, quel idée aussi de mettre une suite de chiffre comme pseudonyme…
C’était presque étrange de retrouver ce qu’il pouvait considérer comme une vieille connaissance, une personne avec qui il avait travaillé et qui le connaissait un tant soit peu…Et qui le verrait différemment. Il n’en était pas nerveux, ni rien de ce genre là mais il se posait quelques questions qui resterait pour lui. Il y avait de la nervosité dans l’air mais cela ne venait pas de lui. Il sourit légèrement. Visiblement voir un ninja civil allait mais pas dans le cas d’un ninja masqué. Après tout, ils étaient réputés pour être les chasseurs les plus doués et sans pitié du monde ninja, n’est ce pas ? Ils n’étaient que des oiseaux de mauvais augure, à peu de chose près. Il avait bien fait de ne pas mettre le sien, à plus d’un titre.

« Je crois que tous le monde est là. On peut y aller n’est ce pas ? »


Sa voix était plus chaude qu’avant mais gardait un ton ferme pour cette question qui n’en était pas une. Ils ne pouvaient pas parler librement avec un civil dans le coin, ils devraient attendre d’être seuls pour parler de la mission…Enfin cela concernait uniquement la mission c’était vrai.
Il se retourna pour s’asseoir avec une certaine fluidité né de l’habitude. Dans le genre « surtout ne montre pas tes faiblesses », Tokui n’était pas le plus mauvais. Mais peut être parce que ce n’était plus réellement une faiblesse …?

« Hakei-san… ? »


Pour se mettre en route.
Ils avaient encore du temps avant d’y arriver de toute manière…Et 412 n’était pas le genre de personne à attendre indéfiniment.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Mar 11 Aoû 2009, 17:30

L'homme qu'il était venu voir, se tenait à présent devant lui. Quelque chose n'allait pas. Non, le ninja spécial d'autrefois n'était plus. Il ne dégageait plus la même animosité en lui. L'individu à la chevelure bleuée s'était retourné que de quelques centimètres. Ne laissant à personne d'autre qu'à son ancien compagnon voir son expression sur le visage. Un visage qui était doux mais en disait long. Tashiro aurait voulu faire tout ce qu'il pouvait mais là, il se pouvait que c'était impossible. Tokui alias Loki, avait les yeux fermés. L'oi-nin qui le faisait face ne pouvait en croire ses yeux. Derrière son masque si froid et inexpressif, Gojinshei ne sut quoi dire ou quoi répondre. La peau qui protégée les yeux de Loki portait des cicatrices. Semblables à des lames soit très courte ou très longue. Mais le problème n'était pas là, maintenant, son partenaire d'antant était devenu aveugle. Comment cela avait-il pu arriver? Le jeune homme qui avait pourtant tout l'avenir devant lui, ne pouvait plus voir. Mais il s'était juste contenter de s'affirmer avec le même timbre de voix qu'avant. Etant gêné par la vision choc de son frère d'arme, il répondit tout d'abord

"Je suis désolé Loki, je ne savais pas....", en réalité, il ne savait pas quoi dire tellement la gêne l'envahissait telle la chaleur d'une flamme venant d'un foyer. Restant toujours à même distance, il fit quelques pas pour rejoindre l'Oi-nin à sa gauche qui tenait sa vision vers le large, fixant certainement ce qui aurait pû être l'horizon. Tashiro tourna aussi son visage vers la droite pour mieux apercevoir son visage. Loki portait toujours sur lui son sourire chaleureux mais à la fois sec et brute. Comme si il avait été taillé dans le bois à l'aide de divers instruments. Il posa alors ses bras ses le bord du bateau et s'expliqua tout en essayant de ne pas remuer le couteau dans la plaie:"Qu'est-ce qui t'es arrivé? Comment tu t'es fais sa? Je n'aurais jamais crû quelqu'un capable de porter atteinte à Loki.."

C'est alors après cette phrase que le jeune homme aux cheveux bleue demanda à l'homme de rame de commencer à naviguer. Le bateau tremblait au début à cause du moteur que le marin avait démarré, mais la suite des opérations, devait normalement se dérouler en rame. Enfin c'était ce qu'il espérait. Plongeant son regard dans le brouillard colossale tout autour d'eux, il y avait de forte chance de tomber sur un rocher ou un récif trop dominant. Mais ils pouvaient avoir confiance à l'homme qui les conduisait à leur but, l'archipel. Des pensées diverses et variées trottaient dans sa tête. Il ne savait pas encore pas laquelle commencer. Mais ne préférant point laisser le silence dominait leur retrouvaille, il entama une nouvelle discussion, voyant que son partenaire songeait encore:

"Que penses-tu de l'alliance entre notre village et celui de la Foudre? Penses-tu que le Mizukage a fait le bon choix?", il réfléchit pendant quelques secondes et reprit:"N'aurait-il pas pris une décision trop hâtive? Que penserait le peuple de Kiri? Nous qui sommes normalement indépendant des autres puissances de part, nos passés si différent. Qu'est-ce que tu peux me dire? J'ai été absent du village il y a dejà un an et demi. J'ai été coincé au village de Konoha pour partager des informations avec le chef d'une escouade de Konoha, mais hélas, le fils du Croc blanc m'en a empêcher."

Il frappa alors soudainement le bord du bateau en bois avec son poing fermer qui pouvait laisser imaginer qu'il n'était pas vraiment fier de tous ces évènements si incompréhensible. Il baissa alors la tête dans l'eau, pour voir le reflet de ce qu'il était. Sur la surface lisse telle de l'argent, son visage ou plutôt sa carapace se déloyait. Voyant ce visage de bois et froid, il hésita un moment à le retirer mais ne fit rien. Tashiro lacha alors un soupir de désespoir et reprit de plus belle: "Que s'est-il passé au village depuis mon absence? Est-ce que Akatsuki aurait de nouveau frapper?"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Mar 11 Aoû 2009, 22:39

La gêne, il la connaissait. Elle faisait partie de son quotidien depuis quelques temps, bien que cela fasse longtemps qu’il ne l’avait pas entendu. Les personnes qu’ils voyaient avec régularité avaient cessées de s’en faire pour lui, et il en était bien satisfait. Mais tout le monde ne savait pas comment faire face à une personne dites handicapée. Ce qu’il restait malgré tout aux yeux des autres. Et son collègue faisait partie de ce groupe de gens qui ne savait pas quoi faire face à cette situation. Il ne lui jetterait pas la pierre, lui-même n’aurait jamais vraiment su comment s’y prendre – ou alors il n’aurait simplement rien dit. Les excuses de 412 lui fit secouer la tête de droite à gauche. Ce n’était aucunement sa faute alors il n’avait pas à être désolé pour sa cécité. Ce qu’il s’était passé…Quelque chose d’idiot. Un sourire amer couvrit ses lèvres aux secondes paroles du jeune homme.

« Loki n’est pas intouchable…Loin de là. »
Il fit une courte pause avant de reprendre sur un ton plus sérieux. « Je suis juste humain, et j’ai fait une erreur en mission qui m’a coûté ma vue, elle aurait tout aussi bien put me coûter la vie, alors ce n’est pas aussi grave. Tu n’as pas à être désolé pour ça, ne t’inquiète pas, je m’en sors bien aujourd’hui. »

Ça avait été une longue convalescence avant de réussir à le dire. Ça avait été un cauchemar, il avait souffert mais il s’était finalement relevé pour se battre. S’était dans sa nature après tout, dans ses veines et dans son âme. Alors à présent, s’était une chance pour lui d’être juste aveugle et non mort. Pas par vengeance ou tout autre chose du même acabit mais parce qu’il pouvait encore être utile…Même si ça avait prit du temps. Les minutes et les heures se déroulent différemment lorsqu’on possède un objectif aussi fort que celui qui fut le sien, et qui continuait toujours.
Aujourd’hui, il s’en sortait bien, même si il ne pourrait plus voir ou si ces pupilles seraient à jamais voilées de blancs. Un court silence s’installa, le temps que celui qui devait les guider à travers la brume jusqu’à l’archipel inconnue ne se mette en route. Eux n’avaient plus qu’à attendre d’y parvenir pour leur mission et de faire confiance aux gestes habitués de l’homme. Il fallait être habitué à la brume pour pouvoir s’en sortir dedans…Lui ne sentait plus la même gène, seulement l’humidité de l’air qui caressait son visage. Ce n’était pas silencieux. Il y avait tous les sons de la mer qui les entourait mais bientôt, la voix de son coéquipier s’éleva dans l’air et le détourna de son écoute.

Et ce fut tout un flot de questions qui se déversa des lèvres de 412. Des questions qui ne concernaient pas à proprement parler de leur mission mais de ce qu’il c’était passé durant un laps de temps assez long et ayant pour thème le nouvel accord entre Kiri et Kumo. Ce qu’il en pensait lui…beaucoup de chose pour tout dire, mais il s’étonnait que l’absence de son comparse est duré aussi longtemps. Cela avait dut être une mission de longue haleine et déjà il revenait pour repartir. Ils avaient tout deux été assez occupés durant plus d’un an finalement. Il écoutait en silence les propos du jeune homme puis fronça un sourcil lorsqu’il parla du fils du croc blanc. Il avait rencontré le fameux ninja copieur ?...Ce n’était pas une rencontre des plus banale. Mais gênante pour sa mission, il le concevait parfaitement. L’énervement de son comparse était on ne peut plus claire même pour un aveugle comme lui, renforcé par son geste aussi inutile que bruyant. Mais difficile de lui en vouloir. Il attendit encore un peu avant de prendre la parole, par instinct sans doute, sachant qu’il n’avait pas tout à fait terminé dans sa longue tirade. Il était devenu plus réceptif aux autres sans doute.

« En une année, il y a forcément beaucoup de chose qui se sont passés 412…L’Akatsuki c’est tenu tranquille par rapport à Kiri, mais ils sont dangereux et une alliance est nécessaire pour pouvoir les contrer dans le cas où ils attaqueraient, et puis il y a également Suna et Konoha... Arane-sama a fait le choix le plus judicieux avec Kumo, après tout, leur histoire ressemble beaucoup à la notre…»

Il fit une pause, laissant les mots faire leurs effets en réfléchissant lui-même à leur porté.

« Et puis le passée ne doit pas nous empêcher d’avancer. Les choses ont changées déjà par rapport à avant et je préfère le chemin sur lequel Arane-sama emmène Kiri. »


Lui, il avait connu l’avant. Son examen, il l’avait passé à cette époque, avant cette catastrophe qui avait forcé le Mizukage à changer les règles et à opter pour quelque chose de moins sanglant. Il avait dut tuer pour devenir genin. Alors il préférait la façon dont l’actuel Mizukage gérait le village. C’était tout une histoire de politique et d’économie, et autant de guerre et de pouvoir. Les conflits pavaient le monde ninja depuis toujours.
Mais leur mission c'était le rapprochement entre deux puissances. Une alliance importante. Nécessaire.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Jeu 13 Aoû 2009, 00:27

Le long chemin qui devait les mener vers leur objectif commun n'allait pas tarder. Le voyage qu'ils menaient en bateau avait paru certes long, mais en fin de compte, cela était dû à la même vision sans cesse du cumulo épais et celle de l'eau qui les entourée. 412 qui avait précédemment frapper de son poing le bord du bateau, continuait de fixer l'eau. Tout en écoutant son compagnon parlait, il sentait dans sa voix à la fois de la joie, mais aussi de la tristesse. Pour lui, l'alliance entre nos deux villages s'étaient révélée bénéfique. Mais de là, à mettre en comparaison nos passés historiques. Tashiro doutait beaucoup de cette affaire même si Tokui lui affirma que le Mizukage avait fais le bon choix. Il est vrai qu'il regrettait énormément les anciennes pratiques du village. Un regret, un dégoût, une entaille qu'il gardait tout au fond de lui, tout comme les ninjas de sa génération. Qui ont dû, éliminer leur conjoint pour passer à un grade supérieur ou pour avoir la bénédiction des examinateurs lors des passages Genin/Chounin. Ouvrant bien ses écoutilles pour ne pas rater un seul mot de son frère d'arme, l'homme à la chevelure orangée retira délicatement son masque qui le démanger. Il tenait à présent dans sa main gauche le masque de bois, tandis que de l'autre, il se massait le visage. Montrant clairement la fatigue qui le submerger depuis plusieurs mois et, qui faisait enfin surface. Ses yeux croisèrent la surface lisse de l'eau sans cesse en mouvement et vit que des cernes s'étaient formées sous ses yeux. L'Oi-nin jeta un coup d'œil à son partenaire qui avait toujours les paupières closes et remit son masque. Gojinshei, dites cinq vies, se retourna. Appuyant son dos contre le rebord, avec les bras croisés sur son torse et se prononça

"Je ne remets pas en cause le choix d'Arane-Sama. Mais j'espère que comme tu le dis, tout se passera correctement. Et il est vrai que l'ancien temps est révolu, et je préfère vraiment l'époque à laquel nous vivons.", il soupira et reprit: "Même si j'ai plus de travail qu'avant."

Ayant toujours la même posture, il continuait de jeter son regard dans le vide. Même si cela ne pouvait pas se voir sur son visage. Il ne réfléchissait pas tellement à leur situation. C'est-à-dire celle de leur village, mais plutôt à la mission et à l'handicap de son coéquipier. Car d'après la mission, celle-ci allait être rude et jonchés d'obstacles tous aussi dangereux. En tout cas, il ne s'attarda pas trop longtemps, et s'exprima clairement vis-à-vis de leur mission. Car cela allait être certainement un travail de long haleine qui n'allait, pas être de tout repos.

"Dis-moi, Tokui, t'as déjà un plan pour le déroulement? Je veux dire, avant même que nous débarquions sur l'archipel, tu voudrais peut-être qu'on établisse un plan de secours pour au cas où?", cette fois, il fit face à son partenaire qui gardait toujours le même air apaisé d'un homme ayant pratiquer le Yoga et reprit: "Juste à prévoir au cas où tu n'arriverais pas à suivre le déroulement de la mission à cause de ton handicap?"

Une telle réponse pouvait signifier de l'insolence voir plus. Mais il ne voulait pas non plus jeter les cartes sur table signifiant que c'était du gâteau. Il fallait aussi qu'il sache ce que penser vraiment Tokui avant de se lancer dans une telle mission de grande importance. 412 avait son esprit assez dubitatif. Si cette archipel concernait leur alliance, pourquoi des ninjas de Kumo ne seraient pas aussi envoyés avec eux? Encore un boulot que Kiri devra porter à ses frais....
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Jeu 13 Aoû 2009, 18:07

Le coté pessimiste de Tokui n’avait guère disparut avec son accident, loin de là, mais aujourd’hui il espérait davantage. Il n’avait plus la même vision des choses et cela était en partie dut à sa cécité. Voir toujours le coté noir des choses n’étaient pas d’une grande aide lorsque l’on était déjà dans le noir. Ça ne coûtait pas grand-chose une petite lumière, un petit espoir difficile à percevoir mais malgré tout présente comme la flammèche vacillante d’une bougie. Alors il espérait sincèrement que l’alliance entre Kiri et Kumo porterait ses fruits. Il connaissait Kumo, tout du moins autant que l’on pouvait connaître un village étranger, mais là bas, il y avait la fillette qu’il avait sauvée et il était satisfait de savoir qu’il pourrait y aller sans que cela ne soit préjudiciable. Il avait toujours une promesse à tenir. Même si celle-ci avait été plus longue que prévue.
Ses pensées dérivaient comme le flux de l’eau. C’était un peu trop habituel ces temps ci. Les bruits que provoquait son acolyte le renseignaient vaguement sur ce qu’il faisait pour peu qu’il les interprétait de la bonne façon. Le temps filait ponctué par leur discussion.
Il avait été longtemps impuissant, restant au village dans le seul but de s’entrainer et de pouvoir être utile. Savoir que son compagnon d’arme avait tant travaillé durant cette année le rendait coupable. Si il n’avait pas eut se problème, il aurait surement put alléger un peu le poids qui pesait sur les épaules de ses collègues. Son visage fermé se teinta un instant de tristesse avant qu’il ne reprenne une mine plus sereine. S’en vouloir ne servait à rien.

« Je suis désolé. »

Même si ça ne l’empêchait pas de le dire. Sa voix était sérieuse mais murmurante. C’était quelque chose qu’il disait et pensait mais auquel il ne voulait pas de commentaire. Il voulait juste le dire et c’était tout, qu’il comprenne ou non la raison de ses excuses ne tenait qu’a lui.

La suite de la conversation se dirigea vers la mission qu’il ne tarderait plus à présent, tout du moins c’était ce à quoi il songeait. La suite des paroles de son collègue ne lui plut pas particulièrement. Surtout la suite pour tout dire. S’aidant de la provenance de sa voix, Tokui tourna sa tête vers l’homme. Il avait certes, peu de chance de tomber juste puisque cela restait approximatif et tenant davantage du réflexe que d’autre chose, mais il verrait au moins l’expression sur son visage. Une expression sérieuse qui aurait put passer assez facilement pour une certaine colère…Si on le connaissait assez pour le voir.

« Si je suis en mission aujourd’hui, c’est que je peux suivre. Ne te préoccupe pas de mon handicape 412, je m’en occupe très bien seul. »


Cette froide colère disparut un instant après avec un soupir fatigué. Il passa sa main dans sa frange et baissa légèrement la tête. Il était las de devoir à chaque fois se justifier et il devenait un peu plus agacé à chaque fois qu’on faisait ce genre de commentaire. Parce que même si il s’était déjà battu, il continuerait toujours de ce battre contre les autres. Une mission ce n’était pas le plus dur au final.
Il secoua légèrement la tête de droite à gauche.

« Excuse moi. »

Il inspira une dernière fois, rejetant au loin ce qui lui parasitait l’esprit et le sentiment qui l’avait étreint pour se concentrer sur la mission.
« Pour la mission, le plus difficile sera de capturer les bêtes sans les tuer. La pose de pièges est le plus simple et le plus efficace dans notre situation… Et puis il faudra avant toute chose faire un repérage, on sait assez peu de chose sur elles, et la seule chose qu’on sache vraiment c’est qu’elles peuvent attaquer en groupe. Alors il faudra les séparer. »


Le sérieux du professionnel était revenu et il en oubliait sa précédente réflexion. Enfin c’est ce qu’on pouvait croire.

« Je suis plus efficace près d’une étendue d’eau et les animaux vont régulièrement aux points d’eau pour se désaltérer, alors placer des pièges près d’un lac régulièrement visité par ces bêtes pourraient s’avérer payant. »


C’était son idée, ce a quoi il avait réfléchit lui pendant qu’il se préparait à cette mission. Bien sur, ses yeux seraient d’aucune utilité mais il n’était pas seul et lui pouvait connaître d’autre chose que 412 ne pourrait pas remarquer. La tactique la plus efficace et la moins dangereuse pour eux serait donc des pièges, et non pas de se jeter en plein milieu d’une meute en grognant et en gesticulant.
Loki était dangereux en tant que ninja par sa force brute mais celle-ci n’était pas sa seule arme…

Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Jeu 13 Aoû 2009, 18:43

Un mot de trop avait réussi à sortir de sa bouche. Qu'il était bête. Son compagnon était certes handicapé, mais il savait certainement qu'il n'était pas resté les bras croisés dans un lit d'hopital en se lamentant sur sa situation. Non, certainement pas. 412 avait toujours connu Tokui comme une personne battante et courageuse, ne laissant rien le démoralisé. Sans faire attention, il voulut faire changer la tournure de sa dernière phrase comme sous-entendu à une blague. Mais en écoutant la suite des paroles de son frère d'arme, il préféra se taire. Tashiro avait senti dans sa voix de l'énervement, comme si il avait été vexé de sa remarque. Mais c'était sans compter par une excuse de Loki. Il esseyait tout de même de se mettre à sa place. Songeant et réfléchissant dans sa tête tout en écoutant les paroles et stratégies de Kei, il s'imaginait dans un lit d'hopital de Kiri. Un bandage tout autour des yeux. Ne pouvant pas savoir ce qui allait arriver. Seul au monde, allongé sur le dos sur un lit douillé. Sa vie était en quelques sortes finie. Rien que de penser à cette éventualité que cela lui arrive aussi le fit ravaler sa salive dans sa gorge. Après tout, il n'avait pas le meme courage et détermination que le ninja de Kiri. C'est une fois que Tokui avait fini ses propositions que Tashiro tenta de poser sa main sur l'épaule de son compagnon, signe de réconfort

"Nan Tokui, ma dernière question était déplacée. C'est plutôt à moi de tenir ses excuses. Pendant toute une année, tu as dû t'entraîner comme n'importe qui pour retrouver cette flamme que tu avais. Et je respecte la façon dont tu t'es battu pour revenir dans nos rangs."

Il lacha un souffle derrière son masque qui avait presque le même son qu'un souffle dans un baton vide et reprit:"A partir de maintenant..."

Mais il fut vite coupé pa une énorme forme qui se dressa à l'avant du bateau. Le brouillad cachant certainement cette énorme relief, ils allaient sans l'ombre d'un doute arriver plus vite que prévu sur l'archipel. Tashiro enleva sa main de l'épaule de son ami et ne préféra pas terminer sa phrase. Voyant que le ciel était clément avec eux, il prit la peine de réfléchir une nouvelle fois tout en fixant cette fois l'énorme masse noir dans le brouillard. Puis soudainement, une pensée vint le bousculer dans sa tête et il proposa ouvertement ce qu'il venait de capter:

"Dis moi, pendant ta rééducation, est-ce que tu as pû développer d'autres sens? Notamment celui de l'ouïe? Même si nos capacités à sentir une présence dans les parages ne fera pas de grandes différences avec les traques de Nuke-nin, tes sens pourraient nous servir énormément. Tiens, je crois que sommes bientôt arriver!", il jeta son regard de chasseur sur l'archipel qui se faisait de plus en plus grosse. Le brouillard quand à lui, semblait diminuer de volume et d'épaisseur. Et de là, il pouvait voir les nombreuses arbres formant à elle toute seule, une immense étendue de différentes couleurs. Allant du jaune vers du vert, ou du vert sombre vers le claire. Cette endroit lui rappelait fortement le pays du Feu, notammment à savoir Konoha avec sa dense végétation. Même à bord du bateau, ils pouvaient tous entendre les cris d'animaux provenant de l'archipel. Tashiro fit alors signe à l'homme qui ramait de ne plus bouger. A parti de là, c'était silence complet et vigilence extrême. Même s'ils n'étaient pas encore arrivés approximativement sur l'archipel, ils allaient bien devoir quitter leur embarcation pour ne pas attirer les yeux "innoncents" des animaux. Ou plutôt des bêtes. Tashiro s'approcha alors doucement de Tokui et lui murmura:

"Je pense qu'on va s'arrêter là, qu'est-ce t'en penses? Tu veux que je décrive les environs? Le mieux serait de continuer à pieds en utilisant le Suimen. Alors? L'archipel se trouve devant nous, mais je doute qu'en débarquant sur l'île, nous arriverons à nous inflitrer correctement. Enfin c'est mon avis.

Tout en restant sur le qui vive, il attendit une réponse de son compagnon, prêt à la fois à se diriger vers l'ïle et à se défendre au cas où.....

Citation :
Voila, encore un post de toi et ce sera au tour du Pnj de Kiri de poster =)
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Ven 14 Aoû 2009, 02:02

Le petit écart de Tokui ne passa guère inaperçu. Certes, cela n’avait pas été fait pour, mais il n’était pas du genre à s’énerver comme ça, mais beaucoup de chose avait changé depuis. Et son caractère en avait été modifié. C’était normal pour lui, il était un être fier qui n’appréciait pas être relégué en arrière. Il s’était battu, se battrait et continuerait de se battre pour le faire comprendre à tous. Pour prouver qu’il n’était pas un ninja inutile et que malgré son handicape, il n’était pas impuissant. Il ne cherchait pas de pitié mais juste d’être respecter comme avant, ni plus ni moins, juste comme avant. Son compagnon lui posa sa main sur l’épaule une fois qu’il eut terminé son monologue. Il n’en fut pas particulièrement surpris puisqu’il avait sentit le mouvement mais il redressa la tête en attendant les paroles qui viendrait surement. Et ça ne loupa pas. Il s’excusa. Il sourit doucement.
Juste du respect. Comme avant.

« Ce n’est rien. »


Les mots peuvent blessés mais l’habitude l’avait renforcé. Il leur montrerait. Il leur prouverait à tous qu’il n’était pas inutile, que malgré sa cécité, il avait gagné une autre force et a présent au moins, il se sentait vivre. La vie était ironique, maintenant que sa vie n’était entourée que de noir, il vivait enfin. Mais son compagnon s’arrêta lorsqu’il commença une autre phrase, et il comprit pourquoi rapidement.
Il sentait la terre. Cette odeur particulière de terre humide mélangée à celle de l’iode de la mer et de la brume. Et puis il y avait les sons. A force de trop regarder on finissait par oublier d’écouter et de sentir. Si lui était aveugle, les autres étaient bien souvent sourd et sans odorat. Donc même si il ne voyait pas, il l’avait sentie lui, la terre. Il pouvait dire que le brouillard était dense par rapport à ce qu’il ressentait sur son visage et sur sa peau, que la terre était proche et à environ 500 mètre de leur bateau.
Il sourit de nouveau au mot de son compagnon. Bien évidement que ses autres sens étaient plus développés que la moyenne, cela en valait de sa survie. Qui plus est il s’était entrainé pour comprendre les informations, pour les analyser le plus rapidement possible et les utiliser immédiatement. Rien que pour avancer ou courir, il lui fallait analyser plus d’information plus rapidement…Bien qu’il utilisait le chakra pour éviter les obstacles, après tout, la nature aussi avait son propre chakra, il suffisait juste d’être sur la même longueur d’onde.

« Je sais…ça sent la terre. »

Il se tut quelques secondes avant de reprendre.
« Mais oui, mes autres sens sont plus développés. Et il n’y a pas que l’ouïe qui est utile tu sais. »


Lui aussi avait apprit à ses dépends que le toucher, l’odorat et même parfois le goût pouvaient être tout aussi utile que l’ouïe et le complétait parfaitement bien. Il y eut plusieurs minutes sans rien dire seulement troublé par les bruits des oiseaux et du fil de l’eau, avant que le murmure de son compagnon ne s’élève. Il parlait de description et d’infiltration. Le mot infiltration lui semblait un peu forte, mais la prudence ne pouvait pas être inutile. Il secoua légèrement la tête.

« Je n’ai pas besoin de description, ça ne me sert pas à grand-chose et j’ai d’autre moyen pour connaître l’environnement dans lequel j’évolue. Ne te soucie pas de ce que je ne peux pas voir 412. »


Il avait parlé avec une certaine douceur simplement pour faire comprendre à son compagnon qu’il n’avait pas besoin d’aide spéciale. Pour ce qui était de son plan…Tokui se concentra quelques instants sur ce qu’il ressentait, l’énergie vitale des êtres qui l’entouraient puis allant plus loin vers l’ile qui se rapprochait petit à petit. Il y avait des êtres vivants certes, mais des petits qui n’avait sans doute pas de rapport avec les êtres qu’il devait chasser.

« Allons y. Je ne sens pas de présence importante sur la plage. »


Avec agilité, le jeune homme descendit du bateau en utilisant le suimen pour ne pas s’enfoncer dans l’eau. Sa main retomba près de sa sacoche à armes et il se dirigea vers la plage.
Même si il était aveugle, son pas était sur, le brouillard ne le gênait aucunement dans sa marche et tout ses sens étaient aux aguets malgré les apparences contre lui. Il fallait atteindre la plage puis découvrir là où se trouvait les bêtes qu’ils devaient capturer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Lun 17 Aoû 2009, 13:18



Get this widget | Track details | eSnips Social DNA


La plage était calme, avec un silence qui ne se laissait perturber que par la houle des vagues et les mouettes qui se perdaient dans la brume de la journée naissante. Rien de bien emballant comme mission : débarquer sur une île sans rien en connaître. Les caractéristiques, le climat, la tension qui y pesaient n’étaient guère dans les données connues : aux dernières nouvelles, une ambiance bien chaotique à partir des montagnes en fournaise, dû à la lave qui remontait d’outre tombe, mais sans plus sur le reste. Certains récits parlaient d’une plage paradisiaque dotée d’une paix sans comparaison possible sur la planète entière, d’autres d’une jungle des plus exotiques et sauvages comme jamais vus à travers le globe, et les derniers parlaient de la présence de l’Enfer sur terre, avec des monstres en flammes et des yeux de mauvais. Bref, de tous ces racontars débiles et sans fondements, il n’y avait rien de véridique ou d’appuyé par des preuves dans ces arguments. En gros, et comme dit au départ, c’était vraiment un coin dont personne ne pouvait donner de définition exacte et approuvée.
Cela n’empêchait pas pour autant la brume de glisser le long de l’océan pour s’échouer et trouver refuge sur cette plage aujourd’hui déserte de toute présence. Le Dieu Soleil lui-même semblait avoir pris le large plutôt que de veiller sur le sable chaud et l’air frais qui allait et revenait sur cet endroit. A vrai dire, la vraie question était de savoir pourquoi l’Homme, si envahisseur et conquérant, n’avait encore jamais posé son pied sur ces terres de façon ancrée et définitive. Le climat, peut-être… . Qui sait … .


Les deux Shinobis pouvaient, visiblement, profiter de la couverture brumeuse que leur offraient les environs. Pas une âme qui vive, pas un soupir, ni un bruit. Clac clac. Il faut dire que si personne ne vient ici, la mission n’en serait que plus simple. Après tout, si quelqu’un d’un Village ennemi avait déjà posé pied sur cette île, il aurait été gênant que les plans de Kiri et de Kumo soient découverts. Mais les ordres sur ce point étaient clairs : un homme présent était un homme mort. Si les bêtes devaient déjà être abattues pour leur sauvagerie, il n’y avait pas de doutes qu’aucun témoin ne devait être laissé là pour rapporter des activités des deux Villages maintenant alliés. Clac clac. Mais s’il ne s’agissait que de simples animaux locaux, la tâche ne devrait pas être trop complexe. Par ailleurs, il fallait admettre que les deux individus ayant fait ce bout de chemin étaient loin d’être de simples novices. Spécialistes dans le combat et dans l’élimination d’ennemis publics, abattre quelques bêtes ne seraient certainement pas ardus. A la vérité, le plus difficile serait certainement de les capturer vivant, car cela impliquait de leur laisser la vie – pas sûr que des Chasseurs de Nuke-Nin, ces hommes donneurs de Mort et de Souffrances, soient vraiment appropriés pour un pareil travail. D’un autre côté, envoyer de simples Genins aurait été certainement plus risqué pour le Village Caché de la Brume. Clac clac.

Clac Clac ??




Troublant la paix qui régnait en ces lieux, deux yeux brillaient soudainement dans la brume, scintillant à la vue des Shinobis en présence, alors qu’une attaque éclair frappait soudainement sur le côté gauche, apparaissant de sous le sable, dans un mystère absolu et un claquement des plus étranges. Pas un bruit, si ce n’est cette répétition grinçante et inquiétante dans les ombres. Seul un bref rayon de Soleil daigne indiquer aux deux individus l’ombre gigantesque qui se dresse devant eux. Et dans leurs carapaces infaillibles et bleues, les monstrueux Crabes des Mers faisaient leurs apparitions, reflétant dans leurs yeux l’image d’une bande de baltringues venus les déranger dans leur sommeil paisible. Brandissant leurs pinces acérées et coupantes et leurs pattes gigantesques, ils avaient maintenant en marchant de côté, encerclant méthodiquement les deux étrangers afin de leur faire goûter à l’Enfer broyant et déchiquetant.
Le premier bestiau effectuant trois pas en décalage, il fondit sur la première cible qui lui avait marché dessus et trancha l’air de sa pince une seconde fois, visant la taille dans le but de ciseler son adversaire. Le second animal, imposant de ses 3mètres et quelques, levait sa pince et abattait violemment son bras armé contre l’embarcation qui explosait en mille morceaux, ne laissant presque aucune trace de son dernier passager. A se demander comment le combat allait tourner. En tout cas, une chose était clair …


Y’avait des raisons pour que l’île ne soit pas habitée … .



Citation :
Crabes des Mers:
Force: 50
Résistance: 100 (ou presque)
Réflexion: 0
Mental: 0
Vitesse: 50


Caractéristiques: Ne craignent pas les attaques d'eau. Seules les attaques de rang A et S peuvent lui faire du mal. Leurs pinces font 50Pv de dégâts. Ils ont un point faible qui craint tout type d'attaque, et de tout niveau.
- Pour capturer un animal, le mettre à 0Pv. Pour le tuer, le mettre à -30Pv.

Pv: 150

Dégâts occasionés: 50 pour l'instant


Dernière édition par PNJ Kiri le Jeu 20 Aoû 2009, 13:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Lun 17 Aoû 2009, 19:15

Citation :
Caractéristiques:
Force: 30 + 5 = 35
Résistance: 30 + 5 = 35 + 5 [Masque Anbu] + 2 [Gants ninja] = 42
Reflexion: 40
Mental: 30 + 5 = 35
Vitesse: 60.5

Tokui venait juste de quitter l'embarcation, suivi de près par l'Oi-nin. Les alentours étaient beaucoup trop tranquille. Le brouillard ne faisait plus du tout effet dans ces lieux si neutre. Pourtant, c'était ici qu'ils allaient débuter leur mission. Tashiro était descendu de leur moyen de transport, laissant seul l'homme qui les avait amenés jusqu'ici. Tokui était déjà sur la place devant lui, prêt à tout pour réussir la mission. Ainsi qu'à lui prouver que son handicap n'y changerais rien. Marchant discrètement et aussi vite que possible, néanmoins, le calme fut de courte durée. Alors qu'il suivait le trajet en même temps que son partenaire d'équipe, le sol sous eux se mit à trembler. Ou plutôt le sable frémissait de partout. Ne cherchant pas à savoir ce que cela s'était, il continuait sa route. Mais soudainement, des énormes formes sans distinction possible sortirent de leur tanière. D'un coup, des sortes de crabes géants venaient de les encercler. Maintenant, il venant de comprendre d'où venait ces bruits répétitifs et bruyant. Elles provenaient des pinces qui ne cessaient de claquer. Et à plusieurs reprises, les énormes crabes continuaient leur manège. Marchant de côté, avec leurs énormes yeux, ils avaient bien préparés leur plan d'attaque. Si ils croyaient cela, c'était sans doute qu'ils avaient crû tomber sur des proies faciles à attraper? Erreur. C'est alors qu'un crabe survenait dans dessous. Avec une telle agilité à se mouvoir dans son élément, il était normal qu'il réussisse à attraper sa progéniture. C'est au même moment que 412 frissonna de peu en entendant un énorme fracas. Il jeta alors son regard derrière lui et vit que l'embarcation était, en milles morceaux. Les différentes parties étaient en train de couler, tandis que les planches de bois flottaient au-dessus de l'eau. Tashiro put de justesse s'apercevoir de l'attaque de l'énorme crustacé. Il sauta alors en arrière, mettant ainsi un petit écart considérable entre eux. Il ne savait pas encore comment Tokui s'en était tiré. Mais d'abord, il fallait qu'il gère sa propre situation. Étant retombé sur un genou tandis que l'autre était levé, il se releva alors, se fixa une priorité tout en pensant dans sa tête

**Il faut d'abord que j'aille voir s'il n'y a pas de blessé, mais il faut que je réussisse à écarter cet énorme crabe**, il se retourna alors pour faire face à son ennemi en une fraction de seconde. Il se releva, mettant une main devant lui. Prêt à exécuter un nouveau Jutsu dont il n'avait jamais fait usage auparavant. Il repensa alors de nouveau dans sa tête: **Sa fait longtemps, j'espère que je n'ai pas perdu la main**

Il exécuta plusieurs signes à grande vitesse devant le regard hébété du crabe géant. Et prononça à faible voix quelques mots: "Vitesse Divine". Tashiro disparut immédiatement. L'Oi-nin de Kiri apparut alors soudainement sous un petit courant d'air derrière l'énorme bête des plages. Sur le moment, il executa alors plusieurs signes et prononça:

"Sanda Saaburu". Dans la paume de sa main, quelque chose prenait forme. De forme ronde, elle tournait sur elle-même. Mais cela n'était pas du vent, mais au contraire, du chakra mélangeait avec de l'électricité. Il avait penser que comme la bête était une créature maritime/terre, elle subirait plus de dégâts. Mais cela était juste un test, rien de plus. Il fit un geste en avant avec sa paume qui maintenait l'orbe électrique directement sur la carapace de celle-ci. Il y eu alors un énorme choc et il fallut bien reculer de plusieurs pas pour ne pas être toucher en même temps. Il voulait tout de même vérifier plusieurs choses avant de s'avancer plus dans ses offensives. Il recula en exécutant plusieurs sauts vers l'arrière. Pour l'instant, il ne pouvait se permettre de jeter un regard vers l'homme qui avait certainement du périr sur le coup, ou alors avait sauté à l'eau voyant la bête venir. Mais en tout cas, il fallait d'abord capturer ce crabe qui ne faisait que le gêner. Ne restait juste qu'à voir la tactique qu'allait aussi employer son partenaire.

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par 412|879|61.4 le Mer 19 Aoû 2009, 00:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Mar 18 Aoû 2009, 03:25

Citation :
Force: 55 +5 = 60
Résistance: 20 +5 +10 = 35+5 = 40
Réflexion: 25 +5 (Technique) + 5 = 35
Mental: 25 +20 = 45
Vitesse: 35 +10 = 45 –10 = 35

Pv: 500+20 = 520
Pc: 400+10 = 410
Il ne ressentait aucune présence.
C’était ce qu’il avait dit avant de descendre de l’embarcation qui les avait mené là, mais à présent il n’en était plus aussi sur. Un malaise ? Il l’ignorait mais il ne se sentait pas réellement à l’aise sur cette plage et la prudence de son acolyte lui semblait beaucoup plus compréhensive tout à coup. Peut être était ce l’île en générale qui provoquait ce sentiment désagréable mais purement instinctif ou bien le fait que cette mission représentait pour lui beaucoup et qu’il ne voulait surtout pas échouer. Ou tout simplement parce qu’il avait entendu ce bruit intriguant qu'il ne parvenait pas à replacer dans le contexte.
Clac-clac.
Il ne savait pas ce que c’était, et a dire vrai, il aurait souhaité évité de le savoir. Mais on dira que le destin n’était pas a proprement parler en accord avec son envie. Oh, Il avait l’habitude, la chance n’avait jamais été particulièrement généreuse avec lui, et le fuyait la plupart du temps comme la peste. A son plus grand damne, ça n'était pas près de changer. Mais c'était un peu sa mission...Leur mission. Donc il ne fut pas réellement surpris qu’une tuile arrive. Et quelle tuile. Ces bestioles n’étaient vraiment pas communes…Tout du moins au vu de la taille qu’elles devaient faire et qu’il remarqua même si il avait perdu la vue. C’était réellement difficile de passer à coté d’une telle quantité d’énergie animé par tant de rage et de sentir une ombre. Ils n’étaient donc pas les bienvenus ici visiblement…Si toutes les bestioles du coin étaient aussi accueillantes, il comprenait mieux le rang de la mission et surtout la raison de celle ci. En effet, difficile de placer une base ici avec de tel ...êtres. Ils avaient dut être nourrient aux hormones de croissances...

Il se concentra sur ses perceptions allant d’informations réelles aux suppositions et analyses qu’elles demandaient. Il avait appris à faire vite. Pour survivre. Le bruit. La taille. La forme qu’il percevait. Deux grandes créatures les surplombant largement, de l’énergie à ne plus savoir qu’en faire. Il devait faire vite et attaquer avant qu’une de ces bestioles ne l’attaque lui ou son compagnon. Enfin en même temps il y en avait un pour deux et il lui faisait confiance pour trouver une solution à son propre problème.
Clac-clac.
Clac-clac ?
Son cerveau marchait à toute allure pour parvenir à capter toutes les informations.
Et une petite lumière s’alluma dans sa tête à la manière d’un incendie consumant une pinède en plein mois de juillet. C’était une grande lumière en fait. Ses doigts enchainèrent une série de signe qu’il connaissait bien et un tourbillon de sable l’enveloppa. L’attaque du craby géant ne rencontra que des grains de sables tourbillonnant gaiment à cause de la technique employée par le Keii. Aveugle ne signifiait pas impuissant ni incapable d’appréhender les mouvements d’un crustacé géant qui était certes rapide mais tout de même peu discret.
Il profita de son shunshin no jutsu pour se déplacer sous la créature de manière à faire face à sa prochaine cible et arma son prochain geste. La rapidité n’était pas son fort avec son arme mais par contre sa puissance était sans pareil.
Ses doigts nus attrapèrent la garde de Fafnir, qu’il ôta de son fourreau dans son dos pour l’utiliser. Il allait lui montrer qu’il ne plaisantait pas et que le danger d’être sous lui n’était rien comparé au danger qu’il représentait. La lame de son épée vibra du chakra de son propriétaire et Tokui l’abattit avec une force démesurée combiné à sa vitesse au niveau du ventre du crustacé belliqueux :

« Matsudai! »

Une attaque puissante qui avait la force de détruire os et chaire et réduisait en compote sanguinolente ce que son utilisateur ciblait. Enfin, il fallait adapter les termes pour un crabe géant. Il avait frappé avec toute sa puissance dans le but simple mais au combien nécessaire de découper la créature en deux pour éviter de ce la recevoir en travers de la tête. Dans le cas où sa lame restait au clair prête a être de nouveau utilisé comme protection pour son propriétaire.
En espérant que sa déduction sur la faiblesse de l’animal s’avère exacte puisqu’il ne pouvait juger que sur ce qu’il percevait et ce qu’il déduisait de ses perceptions – en l’occurrence moins de chakra à ce niveau.

Il espérait que son compagnon s’en tirerait bien…Et que sa petite étoile lointaine sensé lui porter chance et veiller sur lui brillerait autrement que par son absence. Pour l'instant la capture de l'une de ces bestioles n'étaient pas sa priorité...Ne pas se faire écraser ou couper était bien plus important.

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Jeu 20 Aoû 2009, 13:13



Get this widget | Track details | eSnips Social DNA


Tout n’est que vacarme, mouvements et surprises. Des allers et venus dans tous les coins, des coups qui partent en un rien de temps, bref … un beau merdier. La plage qui vantait quelques secondes auparavant son calme et ses paysages paisibles et doux n’était maintenant rien d’autre qu’un champ de bataille de plus, avec des cris monstrueux, des grincements d’armes et de l’agitation sans arrêt. Décidément, là où passe la civilisation, la Raison en perd son sens de l’Orientation. Et il faut bien croire qu’il n’y a que des massacres et des batailles qui peuvent faire évoluer le monde de nos jours. N’est ce pas finalement ça, la Vérité ? Être contraint de détruire pour reconstruire par la suite ? Drôle d’alchimie, et encore – elle avait la qualité (ou pas) d’être sanglante. Il serait peut-être temps que l’espèce humaine stoppe cette merde et se contente de ce qu’elle a : mais il semble que cela lui soit impossible. Ces créatures, géantes et puissantes de par leurs structures, faisaient partie du règne animal sur ce territoire inconnu où personne n’était venu demander son reste. Mais il semble que l’évolution des espèces soit parfois plus rapide que prévu, et que ces crustacés ne pourraient pas bouffer la réserve de viande qu’ils avaient mis de côté sur une autre berge, en sécurité des autres prédateurs.

Mais voila qu’en quelques minutes, les choses changent de manière radicale, alors que sous la première frappe électrique venu du Shinobi au masque fort étrange, notre premier crabe reçoit une frappe de plein fouet et de dos, qui va jusqu’à fracasser ses défenses et sa carapace, celle-ci volant en éclat et se réduisant en cendres sous la Foudre céleste. S’écrasant au sol comme un amas de viande grillée, le second crabe n’allait pas tarder à son tour, la foudre l’ayant également lourdement affaibli ; mais si les choses n’étaient déjà pas assez désespérantes, la lame qui s’abattait avec une puissance monstrueuse sur lui le tranchait presque en deux, creusant avec curiosité dans ses défenses primaires mais on ne peut plus solide un trou non négligeable. Mais qui étaient ces monstres qui parvenaient à détruire les plus grandes créatures de la Création ? Adieu, planète affreuse si pleine de surprises – de toute façon, si ce n’était pas ça, c’aurait été le Grand Crac-Miam qui s’en serait chargé… .
Et nos jeunes amis avaient d’ailleurs de quoi s’inquiéter à ce sujet, car avoir abattu un ennemi de ce calibre était un bon début pour leur mission. Maintenant qu’ils avaient posé pied sur cette île, il fallait croire qu’ils marquaient un premier point. Cependant, bientôt la situation ne tarderait pas à se complexifier « frou-frou ». Maintenant que la viande avait été ouverte à l’air, les lieux n’allaient pas tarder à aspirer cette odeur et à rappliquer afin de voir à quoi était du ce délicieux remue-ménage et cette odeur si affamante « frou-frou ». Alors, que faire, si ce n’est peut-être vite quitter les lieux et s’enfoncer dans la jungle qui se trouvait non loin ? Il n’était pas sûr que l’on serait alors plus en sécurité, mais ce serait certainement mieux que de rester à proximité d’un futur rassemblement de monstres terrestres et marins « frou-frou ».

Mais quoi encore, avec ce « frou-frou » ?!




Et avant que nos deux jeunes amis aient le temps de se poser cette question jusqu’au bout, une gueule géante surgissait du sol, d’une taille démesurée et atteignant les 3mètres de monstrueuse mâchoire édentée et béante ! Se refermant avec sauvagerie sur le corps inerte du premier crabe, deux yeux jaunes brillants de faim et de malice croquaient des yeux les cadavres d’animaux qui seraient bien assez bons pour satisfaire son repas du matin. Enfin ils avaient été vaincus ; ces deux merdes craby lui avaient gâchés un déjeuner quelques jours plus tôt en lui échappant. Mais cette fois-ci, il pouvait rire de toutes ses entrailles et avec ses deux milles et quelques dents.
N’ayant pas sorti tout son corps du sable, l’énorme alligator maintenant baladait un œil curieux et affamé sur la place, localisant deux énergumènes qu’il n’avait jusque là jamais vu. Des hommes ? Des machins à deux pattes alors qu’ils en avaient quatre ? Hou la vache, ca, ca sent la sacrément bonne bouffe pour un p’tit déj’ !! Et bien que n’attaquant pas, ses intentions se lisaient dans ses yeux comme dans un livre … . Alors les enfants, on s’est perdu ?




Citation :
Alligator Impérial:
Force: 40
Résistance: 100 (ou presque)
Réflexion: 40
Mental: 40
Vitesse: 60


Caractéristiques: Animal faisant 7mètres de long, dont 3mètres de mâchoire. La mâchoire accorde -40Pv et la queue -30Pv. Elle peut bloquer certaines attaques de corps à corps. Cet animal est très sensible au harcèlement de techniques : l'accumulation de petites techniques le pousse dans ses retranchements. Peut se faufiler dans la terre.
- Pour capturer un animal, le mettre à 0Pv. Pour le tuer, le mettre à -30Pv.

Pv: 230

Dégâts occasionés: 0 pour l'instant
Revenir en haut Aller en bas
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Jeu 20 Aoû 2009, 15:14

Analysant tout ce qu'il pouvait voir, notre homme semblait désemparé. Jamais dans le passé, il n'avait eu affaire à de telles bêtes. Même dans les territoires de Kiri, de tels énergumènes n'existaient. Et pourtant, là sur une énorme archipel perdue, des monstres aux tailles démesurées perpétuer leur tradition de vie. Ces crabes n'ayant sans doute jamais vu d'humains, étaient vraiment devenus curieux et s'étaient même décider à les attaquer. Une pince par-ci, une autre par là. Rien d'extraordinaire. Mais les bruits incessants et bruyants des claquements de pinces, restaient insupportable pour l'homme au masque. Mais alors que son propre gibier fut totalement anéantie par son orbe électrique, il avait aperçu que son compagnon avait démoli le sien avec une technique de Taijutsu, qui l'avait complètement annihilé de même. Les différents morceaux de chairs et de carcasses jonchaient le sol mais avant même qu'ils se reposent sur leur laurier. Le sol trembla à nouveau et c'est là, qu'une énorme gueule béante et monstrueuse fendit le sable. D'une couleur bleu foncés, voir par certains endroits bleu clair, sa peau était écaillée et certainement, dur comme le diamant. Mais cela ne restait qu'un simple aperçu de l'Oi-nin. Tashiro se demandait en même temps si Tokui pouvait apercevoir cette énorme créature qui maintenant, était sorti du sable. Grand rapprochement à la famille des alligators, sauf que celui-là, avait sérieusement abusé sur les vitamines. Et sa mâchoire pouvait environner les trois mètres. Ses yeux jaunes perçants et sanglants fixaient toujours les deux nouveaux venus. Qui avaient apparemment anéantis son repas, il n'allait certainement pas leur faire de cadeaux. L'homme à la chevelure orangée se tenait toujours en garde. S'il se souvenait bien, ils se devaient de capturer des créatures de cette île. Mais comment faire avec des créatures avec une telle corpulence? A savoir qu'ils n'étaient pas tout deux des géants. Réussir à immobiliser une de ses choses restait de l'exploit. Le Mizukage voulait-il leur mort? Ou à moins que ce la ne provienne que de l'alliance? Il s'avérait que Gojinshei ferait tout pour honorer son village et accomplir toutes les tâches confiées. Mais là, si lui et Tokui réussissaient cela. Plus rien ne pourraient les arrêter ensuite. Tâchant de se faire discret, faisant un pas de côté pour pouvoir tourner derrière la créature. Mais celle-ci ne semblait pas à le lâcher des yeux.

412 resta alors sur place, toujours une main devant lui et l'autre sur le manche de son sabre. Il ne savait pas encore comment il l'allait pouvoir faire. Mais une idée vint le traverser l'esprit. Si l'animal était certes impossible à transpercer, pourquoi ne pas lui ôter le sens de la vue? Il savait que cela pouvait servir de provocation pour son partenaire, mais son attaque n'aurait pas ce but. Il semblait avoir une énorme convoitise pour capturer ce crocodile et pas un autre. Il fit alors un signe de la main à Tokui. Mais il oublia très vite que celui-ci ne pouvait pas le voir. Quel idiot il faisait. C'est alors qu'il n'attendit pas une seconde de plus à attendre les autres créatures venir et exécuta plusieurs signes à grande vitesse et murmura à la fin de ses mudras: "Raiton Raikyuu", il avait mis de vitesse ses bras en l'air avec ses mains, qui concentrait déjà une énorme boule électrique grâce à son chakra. Il lança alors la boule sur l'énorme crocodile mais ne s'arrêta pas là, il continua une seconde fois en prononçant pour la deuxième fois la même "incantation". C'est alors qu'une autre boule électrique vint apparaitre entre ses mains et fut lancée sur la créature. Une explosion avait retentit mais il ne savait pas encore si elle avait souffert.

C'est alors que Tashiro retira son Katana de sa manche et prononça encore à voix basse et executant ses propres signes: "Tissage de l'ombre", il y mêla alors son chakra dans la lame et planta dans l'ombre de la créature créée par les explosions, tout en tissant avec des fils de chakra l'ombre de l'animal à son Katana qui avait été planté dans le sable. Maintenant qu'il était immobilisé, ils n'avaient plus rien à craindre. Tashiro recula alors de quelques pas et l'explosion causées par ces boules n'arrangaient rien à la vue. La fumée était toujours là. Maintenant l'Oi-nin s'arrangea avec son partenaire à voix haute pour ne rien garder pour lui

"Tokui, il est immobile. A toi de faire le reste, j'ai oublié de prendre mes fils de pêches pour le capturer ainsi que tous mes Kunais. Je ne peux rien faire de plus. T'en aurais pas un de trop sur?", mais soudainement, il sentit comme sorte de pression sur son corps. Grâce à son chakra, il pouvait ressentir les efforts de la créature pour se libérer. Car même en parlant, Tashiro ne relachait pas son attention et avait toujours une main devant lui avec deux doigts joints pour essayer de maintenir au plus longtemps le jutsu. L'Oi-nin s'exclama alors:"Vite, apparemment, il veut pas restez tranquille, va falloir que tu fasses tout le nécessaire."

A présent, il comptait plus que tout sur son frère d'arme qui devait à tout prix trouver une solution pour le capturer maintenant que la créature était immobile. Apparemment, avec les nombreuses agitations de la bête, elle semblait avoir été mise en colère par ses assauts. Et n'allait pas rester sur place à se faire apprivoiser par les nouveaux intrus de l'archpel si paisible avant leur arrivée. L'Oi-nin pouvait sentir la fumée provoquée par ses boules et même sentir l'haleine putride qui ressortait de la gueule.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Jeu 20 Aoû 2009, 20:26

Il y a des moments où on se dit que le monde est vraiment bizarre.
Pour le moment Tokui en était juste à ce demander dans quoi ils étaient tombés. Affronter un crabe géant n’avait pas grand-chose d’habituelle pour lui qui, comme à peu près tous les chasseurs de déserteur, se contentait d’affronter des chasseurs de déserteurs. Bon, il n’avait pas fait ça toute sa vie, mais une bonne moitié à présent – déjà ! Le temps passait tellement vite – et il avait déjà cet âge et était toujours en vie, il n’y aurait pas cru si on le lui avait dit.
Visiblement, son propre crabos avait été transformé en pulpe sanguinolente de cerveau, chaire et carapace dégoulinant, et il pouvait sentir le fumet d’un crabe grillé, sans aucun doute par son collègue qui avait joué avec les éclairs. Rien de tel pour se débarrasser de créatures marines qu’un bon petit grillage électrique. Avec son suiton, Tokui risquait plus de faire rire qu’autre chose de bien efficace.

Cela fait, il fallait avouer qu’on se sentait moins menacé de mort.
Enfin ça c’est ce que le citoyen normal aurait pensé. Mais ce n’était guère le cas de nos shinobi, en tout cas, pas pour Tokui. Si leur comité d’accueil était deux espèces de crustacés géants, qu’est ce qui allait arriver après ? Pourquoi donc était-il si pessimiste ? C’est vrai, peut être que les autres bestioles peuplant cette sans aucun doute, superbe île, était des créatures de tailles relativement normal voir carrément pas hostile…Mais il doutait qu’un espèce de lapin rose à pompon sortirait du couvert des arbres tropicaux pour leur serrer la patte en leur disant qu’ils avaient sauvés les gentils bêbêtes de l’oppresseur crustacé.
Vu comme ça, il était difficile d’y croire, alors Tokui n’y croyait pas et s’attendait presque à croiser les écailles d’un Tyrannosaure Rex de 10 mètres de haut – minimum. Rien de bien réjouissant. Dans ce genre de circonstance on croise rarement des herbivores, surtout quand l’intitulé de la mission précise des bêtes hostiles. Hostiles il n’en doutait pas, mais ils auraient put faire un effort pour prévenir qu’elles étaient hostile et géante.
Mais ce n’était pas le moment de se prendre la tête avec des considérations pareils, et il rangea dans un coin de son esprit d’aller faire un tour chez les services de renseignement pour leur dire sa façon de pensé. Il devenait réellement plus ouvert depuis qu’il était aveugle, mais ça n’était pas forcément bon pour tout le monde.
Frou frou.
Après les clac-clac, il y avait des frous-frous maintenant ?
Il se concentra.
Lui qui avait espéré, dans un recoin obscure de son esprit – la partie candide dudit esprit – que l’accueil était fini… L’espoir est un sentiment terrible. Frou-frou. A quoi ça pouvait appartenir ? Un oiseau géant ? Un Lézard géant ? Un lapin géant ?

Fafnir toujours dans ses mains, le jeune homme était loin d’être rassuré. Il n’avait pas à proprement parlé peur, mais il était méfiant.
Le bruit se rapprochait et la créature qui l’émettait sans aucun doute aussi. Il recula prudemment de la carcasse proprement sciée de son crustacé avec la même prudence qu’un charognard face à un autre prédateur. Le sol trembla et le bruit qui en provenait ne disait rien qui vaille à notre shinobi aveugle mais pas sourd. Il ne voyait pas la créature mais il entendait parfaitement les craquements que produisait la gigantesque mâchoire broyant allégrement les restes éparpillés d’un crabos. Grosse bêbête…Tokui n’avait guère envie de se retrouver à la place de son ancien adversaire.
Plaçant son arme devant lui dans une protection somme toute particulièrement maigre, il capta les mouvements de son collègue juste avant qu’il n’entende et sente dans l’air les prémices d’une de ses techniques Raïton. Puis une explosion qui devait en être la résultante. De la fumée et du sable envahissaient cette aire de combat paradisiaque et gluante – merci les crabes.

Tokui attendit.
Il ne voulait pas gêner l’assaut de son acolyte et essayait de savoir a quel animal géant la créature en face d’eux faisait partit. Après plusieurs rapide constatation, il pencha pour une espèce de dinosaure rampant, avec une grande mâchoire et une grande queue qui froufroutait l’air. Au aguets malgré ses pensées, le jeune homme écouta attentivement 412. Immobile. Trop cool. Mais pour peu de temps. Faire quelque chose, il en avait de bonne. Ils devaient capturer des bestioles, mais aux dernières nouvelles, ils étaient Oi-nin, pas dompteur de bêtes sauvages accros à la soupe.

« Moi j’ai du fil, mais je doute d’avoir le temps de te faire un filet assez résistant pour supporter cette bestiole. »


Il fallait l’assommer.
Il ne voyait que cette solution pour calmer la bête et éviter à son compagnon une difficile confrontation en solitaire avec une mâchoire géante. Bon, il ne fallait pas lésiner sur les moyens. Si il avait à faire à un gros écailleux, il valait mieux éviter d’y mettre les mains et l’attaque au corps à corps lui semblait peu recommander. Ses techniques suiton le démangeaient. Il fit plusieurs pas de coté pour se rapprocher de 412 – trois ou quatre mètre sur sa gauche - et éviter de l’avoir dans sa ligne de mire et envoya à ses pieds un de ses kunaï.

« Essaye de le faire durer. »


Il retint sont "il s'appelle revient" (il n'était pas si radin que ça) et se concentra de nouveau sur ce qu’il avait à faire. La mer était à quelques mètres, en gros, toutes les conditions étaient réunit pour. Il rengaina rapidement son arme dans son dos, et enchaina rapidement ses mudras. La série la plus longue de tout son répertoire technique mais fort heureusement, il était assez rapide pour que ça ne s’allonge pas trop.

« C’est partie. Suiton, Suiryuudan no Jutsu ! »


La mer toute proche se souleva, puis l’instant d’après une créature faite d’eau semblable à un gigantesque dragon s’élança à toute allure sur le monstre qui leur faisait face. Avec de la chance, il serait même un peu sonné par la vitesse de son jutsu, implacable.
En espérant que ça marche.

Spoiler:
 

PV : 520
PC : 260 + 9 - 60 = 209
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Ven 21 Aoû 2009, 04:58



Get this widget | Track details | eSnips Social DNA


La bataille commençait à faire rage sur ce rivage, où les oiseaux avaient pris habitude à contempler le coucher du Soleil ou encore à pêcher le poisson afin de se nourrir. Mais aucun n‘aurait risqué de se rendre à ses occupations journalières, alors que les arbres et autres cocotiers surplombant la scène tremblaient déjà d’effroi et d’effarement. Il n’avait déjà pas fallu longtemps pour que les créatures aussi féroces que deux Crabes des Mers tombent suite à l’arrivée d’inconnus, mais il avait fallu que débute un combat que l’on pourrait qualifier d’apocalyptique entre deux monstres ; l’un étant reconnu comme l’un des plus terrifiants monstres marins ou marécageux qui aient existés jusque là, ses puissantes mâchoires pouvaient broyer des arbres et transpercer n’importe quel acier qu’il ait pu avoir contre lui. L’autre était inconnu, se dressant par couple et sur seulement deux jambes, comme les Singes de la Lune. Etrange spécimen, qui semblait facilement tenir tête aux Grands de ce territoire jusque là laissé à l’état sauvage et indépendant. Ses bras, ses jambes … tout semblait si lointain et si similaire à l’animal pourtant. Certainement une race animale venue de terres étrangères … . Mais allez savoir, cela n’avait pas vraiment d’importance pour ces êtres qui avaient vécu selon les lois de la Nature et dans ses rudiments les plus simplistes. A présent, si un combat devait avoir lieu afin de voir quelle évolution allait subir la chaîne alimentaire, la priorité pour les volatiles et toute autre forme vivante leur était commune : se casser vite fait, afin de ne pas finir dans l’assiette, ou encore éviter de figurer sur la liste des dommages collatéraux. Et sous un nouveau grognement de la Bête gigantesque des Marais, un ban d’oiseaux prenait le parti du départ en vitesse, alors que le reptile faisait progressivement volte-face contre ses ennemis, un désir dans ses yeux de lutter contre ce nouvel arrivant.

Alors qu’il aurait préféré savourer son repas et engloutir sans questions la viande fraîche qui suintait et vomissait hors des carapaces brisées et inutiles des défunts crustacés géants, voila notre alligator formidablement allongé sur ses sept bons et gros mètres d’écailles et de muscles dérangé en plein repas ! L’odeur de la viande douce et délicieuse n’avait mis que quelques secondes à toucher et titiller ses narines, et sa faim pour un petit déjeuner l’avait suffisamment convaincu à faire le déplacement. S’il avait su qu’il devrait affronter des opposants pour un simple casse-croute, il aurait été moins clément. Mais cette fois, devrait-il vraiment se triturer la tête alors qu’il ne tenait pas particulièrement à des amuses gueules ? Visiblement, il n’y avait guère le choix, mais la créature imposante préférait l’intimidation à l’action, et faire fuir ses ennemis serait un bon point pour lui. Mais la chose ne serait pas si aisée ; et les fixant de ses orbites pleines et brillantes, l’image de ces deux baltringues se transformaient peu à peu de l’état d’êtres vivants à l’image de garde-manger assez intéressant et innovant en matière de goût.
Se retournant pour se positionner face à ses adversaires du jour, sa mâchoire n’allait pas tarder à goûter à un nouveau met. Cependant, les intentions de l’adversité semblaient toutes autres, alors que le premier homme masqué ne perdait de temps, et préparait dans son coin une stratégie qu’il laissait éclater au grand jour en peu de temps. N’ayant que peu de temps pour voir venir l’assaut, le crocodile prenait dans les flancs deux attaques électrifiées qui résonnèrent le long de ses échines, mais ne brisèrent pas pour autant ses écailles aussi solides que l’acier. Une attaque de plein fouet ? J’ai faim. Alors foutez-moi la paix, où je vous broie de mes dents. Si vos instincts de guerre ne peuvent être repoussés dans vos entrailles, je me ferais un devoir de vous faire avaler votre orgueil avec les trippes à l’air ! Mais pour l’heure, le personnage étrange et sans visage lançait son sabre afin de le planter dans l’ombre du reptile démesuré. Etait-ce une farce ? Y-avait-il quelque chose à comprendre ? Car malgré les projets de notre Oï-Nin, le terrible Caïman pouvait toujours bouger. Avant alors rapidement vers ses futures proies, il fut interpelé par les agissements du second personnage. Ils agitaient leurs doigts et ca faisait mal juste après. Agiter les doigts = pas bon. Et alors que la mer se rebellait contre l’un de ses confrères et habitants fidèles, notre bête profitait de l’arrivée pour plonger sous terre, disparaissant sans laisser de traces et évitant de justesse l’assaut aquatique. Une fois la frappe venue et cessée, le sol se mit à trembler sur un rayon important. D’où pouvait donc ce tremblement, et où se cachait le bestiau ? Avec tant d’instabilité, impossible de trouver sa localisation exacte ! Mais le temps que nos hommes aient pu calculer les projets de l’Affamé, une queue droite et aussi solide que de l’acier venait frapper le premier Oï-Nin au menton, alors qu’une gueule béante et gigantesque apparaissait tout juste sous les jambes de Tokui Keii, les dents acérées le targettant pour cible. S’il ne courrait pas assez vite, il finirait dans un sac à main !


A table, les enfants !!



Citation :
Alligator Impérial:
Force: 40
Résistance: 100 (ou presque)
Réflexion: 40
Mental: 40
Vitesse: 60


Caractéristiques: Animal faisant 7mètres de long, dont 3mètres de mâchoire. La mâchoire accorde -40Pv et la queue -30Pv. Elle peut bloquer certaines attaques de corps à corps. Cet animal est très sensible au harcèlement de techniques : l'accumulation de petites techniques le pousse dans ses retranchements. Peut se faufiler dans la terre.
- Pour capturer un animal, le mettre à 0Pv. Pour le tuer, le mettre à -30Pv.

Pv: 230 -(45-40[défense]) -(45-40[défense]) = 220
Spécial: Non touché par l'Immobilisation car Réflexion Alligator = Réflexion 412

Actions:
- Plongée sous terre : Identique au Doton, Dochuu Eigyo - Permet l'esquive de l'attaque de Tokui
- Attaque de la Queue = -30Pv
- Attaque de la mâchoire = -40Pv

Dégâts occasionés: -30Pv pour 412 et -40 pour Tokui Keii
Revenir en haut Aller en bas
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Sam 22 Aoû 2009, 10:03

Comment cela avait-il pu arriver? Le maintien de Tahiro n'avait pas suffi et la force de la bête était bien plus haute qu'il ne l'avait penser. C'est alors que son Jutsu fut estompé et interrompu net par la découverte entière de la bête. Cela s'était fait au moment où Gojinshei avait ramassé le Kunai comme un enfant ramasserait un bonbon ou une bille au sol. Le manche de l'arme dans sa main, il était fin prêt à répliquer. C'est alors que la créature n'avait pas perdu de temps. Alors qu'il avait en tête des milliers d'idées, le moment fut venu de les exécuter. Quand soudainement, une bruit vint casser, perturbait l'air. Un énorme queue était sorti soudainement du sable pour venir le frapper, voir lui briser la machoire. Venant d'en bas, s'il se prenait le coup. Il ne donnerait plus cher de sa peau après cela. Mais il n'avait pas eu le temps d'agir. L'énorme queue à la forte ressemblance à un tronc d'arbre avec plus de consistance vint l'amocher net. 412 vola en l'air (xD). Enfin, il n'avait pas décollé auss haut, mais il était séparé du sol d'environ trois mètres. Ayant pris le coup de plein fouet, son masque s'était craquelé sous cette offensive des plus basse. Il retomba alors au sol un peu plus loin. Le bas du masque d'Oi-nin était fissuré mais pas assez pour mettre en miette ce masque si important à son rang. Il n'était pas question pour lui de perdre cet anonymat, ou encore de faire fabriquer un autre masque. Il se redressa tant bien que mal. Se massa le bas du menton avec sa main libre, tandis que l'autre tenait toujours fermement l'arme. Un petit filet de sang coulait de son menton. Il avait hélas, dans le même temps mordu sa langue. Ce qui lui avait fallu une petite larme au coin de l'oeil. L'Oi-nin se releva et essuya le mince trait de sang pour que l'animal ne puisse sentir cette odeur si familière. Il fixa la bête qui avait ensuite attaquer Tokui à coup de mâchoire. Il devait agir s'ils voulaient capturer une bête aussi énorme pour l'intérêt de l'alliance.

**Vraiment!! @$*%$**

Il exécuta alors plusieurs signes et disparut subitement sous une volée de sable fins tout en ayant prononcée sa vitesse Divine. Et réapparut sur la tête de l'alligator, mais il ne pouvait rester plus d'une minute. Auquel cas, il se ferait balayer car celui-ci ne cesser de bouger. Avec le Kunai dans la main, il planta alors l'arme tranchante de base dans l'oeil gauche de la créature. Le crocodile fit surgir son cri de guerre et semblait encore plus terrifiant qu'au départ. Jamais l'Oi-nin n'avait vu une bête aussi féroce et aussi énervé. Elle gesticulait de tous les côtés, et failli un instant même, d'envoyer Tashiro valdinguer dans la forêt. Tashiro laissa tomber par inadvertance l'arme de côté, ne sachant plus où elle se trouvait. Son attention était capté sur l'animal. Le but, ne pas tomber. C'était comme faire du rodéo, ou alors essayer de pas tomber d'un dos de taureau. Il leva alors ses mains dans les airs, essayant tout de même de rester sur l'animal. Puis il dit à haute voix:

"Prends ça, Raiton, Raikyuu!!", une énorme boule électrique de couleur bleu très clair apparut dans ses mains. L'Oi-nin approcha alors la boule de la tête de l'animal et la lança. Même s'il était à courte distance, il se pouvait qu'il se prenne lui-aussi quelques effets. Mais un adepte du Raiton comme lui, ne pouvait se faire avoir. C'est alors qu'il renouvela son offensive et une seconde boule électrique, qui semblait avoir la même taille que son prédécesseur vint elle-aussi, frapper le crâne de l'animal. Maintenant, Tashiro tentait juste de s'agripper du mieux qu'il pouvait à l'animal. Et espérer juste que Tokui ne n'exploserait pas avec l'alligator, si l'envie lui passer par la tête.....


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Dim 23 Aoû 2009, 17:02

On croit faire mouche et au final, on voit que non. Enfin, voir était un terme qui perdait de son sens premier avec Tokui, mais cela n’empêchait en rien la réalité de cette expression à cet instant. Parce que Gali l’alligator n’allait visiblement pas rester là bien gentiment à attendre que les deux shinobi s’occupent de son cas (et c’était bien dommage pour eux), non, non,non, Gali voulait s’occuper d’eux maintenant. Normal me direz vous, après tout, c’était eux qui avaient engagés les hostilités, et qui sème le vent récolte la tempête…Et en l’occurrence c’était une tempête de crocs et de coup.
Ne jamais sous estimer les pouvoirs de la nature.
Difficile de le faire dans cette situation.
La bestiole avait réussit à se sortir d’affaire en allant rejoindre le banc de sable. Le sol lui était tout à fait favorable, et à présent que son attaque avait fait un beau bide, le jeune Oinin se retrouvait, non pas à court de moyen, mais avec du chakra en moins. Il fallait trouver une solution et vite pour le déloger et surtout pour l’atteindre. Et le trouver, accessoirement.
Essayer de chercher quelque chose qui 1) ne se voit pas, 2) se cache sous le sol, 3) fait plus de 7 mètre de long. On dira ce qu’on en dira, mais la tâche n’est pas si facile, malgré la grosseur de la créature. Il était sous le sable, mais difficile de l’atteindre la dessous, et Tokui n’était pas un utilisateur de Doton, pas plus que 412 semblait l’être.
Enfin.
En fait il n’avait pas besoin de le chercher.
Un tremblement de petite envergure, mais bien suffisamment pour surprendre un tant soit peu même un ninja préparé à toute éventualité. La bêbête revenait à l’attaque, peu encline à se laisser faire par les deux bipèdes étranger qu’ils étaient. C’était dommage ça aussi.
Tokui entendit avec une très bonne acuité le bruit de la queue du Gali qui tape sur quelque chose – le quelque chose étant un homme et donc comme ce n’était pas lui, par déduction il comprit que c’était 412 – et quelques instants plus tard, il était la cible de l’animal géant.
Mais il n’en avait aucune envie. Bien au contraire, se faire bouffer n'était pas dans ses priorités aujourd'hui (pas de "c'est un beau jour pour se faire bouffer"). Il fit un simple bon, tout du moins, simple dans l’univers des ninja c'est-à-dire pas du tout pour une personne humaine, dépassant largement la bestiole, et récupéra sa lame dans son dos pour contre attaquer immédiatement (le principe même de la contre attaque comme qui dira). Et il abattit son impressionnante épée sur la mâchoire de celui qui avait voulut faire de lui son encas.

Il s’éloigna immédiatement après, reprenant une distance suffisante pour laisser 412 s’occuper de son propre assaut qu’il avait vu venir. Lui, il n’y allait pas avec le dos de la cuillère et Tokui s’adapta à son style en restant à l’écart, n’étant pas un maitre dans l’art du raiton (bien au contraire). Il ne voulait pas non plus le gêner tout comme lui n’appréciait pas de l’être, en toute logique. En tout cas, 412 n’était pas de bonne humeur au vu de son déchainement – et en même temps, c’était difficile de lui en vouloir vu le coup qu’il avait du se prendre dans la tête. Tiens, il utilisait d’ailleurs la même attaque que précédemment qui avait semble t’il marché la première fois. Comment l’aider…C’était un peu fou de sauter sur une bestiole pareille.
Il y eut en toute logique, une nouvelle explosion qui balaya l’arène de combat. Son épée toujours entre ses mains, le jeune shinobi ne pouvait plus faire grand-chose. Il en profitait pour récupérer, certes, mais il n’y avait pas que ça, il fallait se préparer pour la suite, et éviter à 412 une mauvaise surprise. Si il attaquait, il risquait de tuer son coéquipier...
Moyen.


Spoiler:
 
PV : 520
PC : 209 – 29 + 9 + 9= 189

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Lun 24 Aoû 2009, 02:56



Get this widget | Track details | eSnips Social DNA



Ca commençait à être intéressant. Et même appétissant.

L’action venait tout juste de commencer, et le reptile marquait de bons points. Il avait, semble-t-il, échapper à l’assaut que l’ennemi lui préparait, et venait en plus de mettre un panier trois points sur l’un de ses assaillants. Viles créatures, n’oubliez pas que je suis le plus redoutable des animaux sur cette plage, et même certainement sur cette île maudite. Il en connaissait les bêtes qui y vivaient, les prenant souvent pour diner ou autre « mange-tout ». Cela était presque un plaisir de trouver de nouveaux jouets, mais décevants de voir que les vieux trucs marchaient contre tout le monde. Finalement, le casse-croute du jour serait certes innovant mais peu chargé en souvenirs. Il se rappelait déjà la fois où il avait survécu de justesse face à des Crabes des Mers – ceux qu’il venait de bouffer avec rapidité avant d’être attaqué n’avait été que pour une vieille revanche contre une espèce qu’il avait mis du temps à analyser et à vaincre. Mais en peu de temps, il avait vite compris que la vie ne marchait que sur une seule Loi : les forts mangent les plus faibles.
Et là, il ne tarderait pas à avoir un bon repas. Le premier assaut avait été rapide, et il fallait croire que seuls deux ou trois autres suffiraient pour remplir le garde-manger. Ayant évité l’attaque qui lui était destiné, l’immense croco avait profité de cet effet de surprise pour l’exploiter à fond. Il avait l’habitude de prendre à revers ceux qui pensaient l’avoir vaincu ; pour la plupart des animaux, le point faible se trouvait en dessous du corps, avec une partie molle et facile à percer par un bon coup de mâchoire. Et c’était là ce qu’il avait prévu de faire. Evidemment, il ne prévoyait pas de les battre ainsi, mais leur donner une esquisse de ses capacités pourraient les inquiéter, et les rendre alors plus facilement contrôlable. Tout cela n’était qu’un jeu, le Jeu de la Vie ; si l’on est faible, on sert de garniture aux forts, comme il avait failli l’être lorsqu’il était jeune. Il avait été comme ces deux choses nouvelles et étranges, tout fraîchement arrivées sur cette terre – rapide et discret. Une fois caché, il avait grandi et s’était fortifié, était devenu plus puissant. Il était maintenant redouté par toute créature marine et aquatique, et lorsqu’il s’aventurait rarement dans les terres intérieures, il ne croisait pas grand monde. Cette solitude gagnée n’était que le trophée qu’il avait remporté en s’acharnant et en se maintenant à la vie. Et là, il allait pouvoir faire preuve d’expérience auprès de ses adversaires. La démonstration du coup qui envoya balader dans les airs l’un des opposants était une grande satisfaction, et c’aurait été un véritable plaisir de lui botter les fesses sur la piste d’atterrissage, mais le second mariole lui prenait toute son attention. Il semblait bien plus habile que la première créature qui n’avait pu lutter contre son assaut sous terre, et allait être plus difficile à attraper. Mais ce serait certainement plus intéressant ; sa gueule se referma sur le sable, loupant de peu celui qui était visé. Dommage, mais à remettre à plus tard.

Le temps qu’il ressorte son corps de sous cet amas de sable, il n’avait cependant pas eu le temps de se dégager et de s’éloigner afin de regagner une position dominante comme celle qu’il avait avant. Et sa seconde attaque venait d’être perdue contre cet énergumène. Non seulement c’était un échec sur une frappe surprise, mais la bête étrange avait également le temps de frapper à son tour, alors que l’arme imposante qu’il avait avec lui venait s’abattre sur sa gueule, la rabattant presque instantanément. A vrai dire, cela fit mal, mais notre alligator était bien assez solide pour ne pas avoir à craindre une attaque aussi faiblarde.
Le plus douloureux fut ce qui vint par la suite, alors que l’ombre masquée lui frappa l’œil avec une violence qui fit rugir la bête et gesticuler dans tous les sens. Maintenant borgne, la douleur paraissait insupportable, et l’était d’autant plus que cela faisait longtemps que l’animal n’avait pas reçu de coup aussi barbare. Grognant et gigotant, elle tentait d’améliorer sa vue avec son dernier œil, observant le groupe de nouveaux. Là également, peu de temps pour lui alors que ses échines étaient martyrisées par une importante et agressive attaque électrique, qui vint frapper sur ses écailles protectrices. Encore la même sensation, et cela en devenait presque blasant, cette fois. La douleur était tel un pincement ; gênant dans les débuts, mais sans conséquence après quelques secondes ou suite à une grande habitude. Bref, cela fait, il n’y avait pas de raison de se calmer. La blessure était extrêmement vive, mais il fallait passer au-delà afin de vaincre ces sales mécréants qui défiaient sa puissance et sa position.

Rugissant avec une grande férocité, jamais une créature n’avait poussé pareil hurlement. Les arbres en tremblèrent, et les derniers oiseaux qui étaient restés sur les lieux s’envolèrent sans plus attendre. Les bêtes à la lisière de la forêt s’enfoncèrent dans les ombres des bois, ne tenant pas à voir la fin de ce combat titanesque ; le cri était tel qu’il y avait de quoi en être paralysé de surprise et de rester planté là, bêtement et sans réaction. D’ailleurs, la chose eut de quoi pétrifier pendant quelques instants les deux shinobis, qui n’eurent que peu de temps pour voir arriver la monstruosité à toute vringue. Arrivé à tout juste quelques mètres, la bestiole s’arrêta subitement et fit un violent tour sur elle-même. La queue tournant avec le reste du corps alla balayer tout ce qui se trouvait à portée avec une vitesse déconcertante. Si les deux hommes étaient balayés par une telle puissance, ils auraient bien du mal à se relever par la suite … .

A ttention ! Une blessure ne veut pas dire que c’est la fin … .



Citation :
Alligator Impérial:
Force: 40
Résistance: 100 (ou presque)
Réflexion: 40
Mental: 40
Vitesse: 60


Caractéristiques: Animal faisant 7mètres de long, dont 3mètres de mâchoire. La mâchoire accorde -40Pv et la queue -30Pv. Elle peut bloquer certaines attaques de corps à corps. Cet animal est très sensible au harcèlement de techniques : l'accumulation de petites techniques le pousse dans ses retranchements. Peut se faufiler dans la terre.
- Pour capturer un animal, le mettre à 0Pv. Pour le tuer, le mettre à -30Pv.

Pv: 220 - (115-40[défense]) -75(pas de défense possible) -(45-40[défense]) -(45-40[défense]) = 60 +8 = 68

Actions:
- Hurlement bestial : -5 en Réflexion et en Vitesse
- Balayage sauvage : Balaye les adversaire sur une petite zone et inflige 50Pv + fait perdre une action. Est ici en situation de piège.
- Récupération de Pv = 8

Dégâts occasionés: -50Pv pour chacun
Revenir en haut Aller en bas
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Mar 25 Aoû 2009, 00:43

Citation :
Caractéristiques:
Force: 30 + 5 = 35
Résistance: 30 + 5 = 35 + 5 [Masque Anbu] + 2 [Gants ninja] = 42
Reflexion: 40 - 5 = 35
Mental: 30 + 5 = 35
Vitesse: 60.5 - 5 = 55.5

Un cri terrifiant à en glacer le sang. La créature avait rugit comme jamais, et semblait être pris dans une folie incontrolable. La folie qui submergeait alors l'esprit de la bête paraissait innarêtable. Même Tashiro avait bien du mal à tenir sur la bête. L'homme sur l'énorme alligator devait à tout prix descendre de son perchoir s'il ne voulait pas subir une attaque des plus critique. Mais avec toute cette agitation, il réussit tant bien que mal à le faire tomber de sa tête. L'Oi-nin tomba au sol sans trop grand fracas et s'était relevé avec une facilité déconcertante. C'est alors, que subitement, le sol mais aussi la vision qu'il portait sembler ne plus être en osmose avec son esprit. La perception des choses n'était plus comme avant et ses mouvements étaient au ralenti. Comment cela pouvait-il être possible? Avait-il été piquer par un petit être volant? A moins que l'alligator en lui-même ne possède un pouvoir caché. Mais cela n'était pas à envisager. Tashiro se remit debout en une fraction de seconde tel un robot prêt à l'emploi. Il laissa le mince filet de sang coulait de son menton, car il n'avait pas réussi à arrêter sa plaie correctement. Son regard se posa alors sur l'énorme énergumène. Son oeil était bien crevée, et sa mâchoire béante et prête à croquer, ne faisait que mâcher de l'air. Ses mouvements de pattes et de sa queue, faisait trembler le sol de sable. Pourtant, il aurait parier que cela permetter d'amortir les chocs comme ceux-là. C'est alors, quand subitement et avec sans anticipation, l'animal tournoya sur lui-même. Il se fichait de tout, du moment qu'il arrivait à balayer ses deux ennemis.

Spoiler:
 

C'est avec précipitation que Tashiro prévint Tokui, son compagnon d'arme de l'attaque à venir en annonçant rapidement d'un air inquiet: "Tokui, fais gaffe!!". Sur ses mots, Tashiro exécuta plusieurs signes à grande vitesse. Il murmura à nouveau une incantation derrière son masque et attendit le moment pour executer sa surprise. Quand le moment vint, l'attaque de l'alligator vint le secouer. Ou plutôt son énorme queue dur comme de l'acier vint le fracasser tous les os du corps. Comme si une attaque de ce genre pouvait le nier. Le corps de Tashiro vola du côté de la jungle. Et s'écrasa violemment contre un arbre de la gigantesque jungle. En rencontrant cet obstacle, l'on put entendre un bruit vraiment désagréable à l'écoute. Mais sans surprise et grand maître dans le spectacle, le corps ou plutôt ce qu'il en restait explosa sous une panache de fumée blanche. Le corps de l'Oi-nin avait laissé place à une carcasse des crabes. A première vue, Tashiro avait pris un énorme bout de l'armure qui composait le dos de ces crustacés. Il ne put plus longtemps s'occuper du cas de Tokui et prit les directives. Capturer cette énorme bête demandait amples réflexions.

Tout ce qu'il pouvait faire, tout simplement. Analyser comme il le faisait normalement dans son quotidien de traqueur. En faite, pour tous vous dire. Il n'avait pas encore fais le rapprochement. Il n'y avait aucune différence entre cette bête et la capture d'un Nuke-nin. Tout deux conservent le même objectif, la survie. Or, pour le monstre, il n'était pas question de survie mais de capture. Il pensa à vouloir amadouer l'énorme crocodile mais c'était sans peine. Il aurait fallu y penser bien plus tôt. Mais il ne fallait pas non plus réfléchir trop longtemps. Caché derrière un arbre, il fallait qu'il trouve une solution. S'il avait bien repêré et mémorisé l'endroit, le Kunai devait certainement se trouver enseveli sous le sable. Il prit vite les devants. Voyant que Tokui allait lui aussi agir. Tashiro composa ses mudra avec une simplicité infantile et prononça:

"On va voir si tu peux résister à sa. Normalement tu vas être HS mon pote. Raiton, Rairyuu no Tatsumaki!" , au début. On pouvait constater que la technique avait échoué. Mais c'était rien, comme je vous l'avais dit. C'était juste le début mais alors, une forme commençait à prendre vie à l'endroit même où l'alligator se tenait. Tournat sur lui-même à l'aide du chakra de son utilisateur, la tornade prenait forme et à la fois, vie. L'énorme tourbillon prenait de plus en plus de volume pour à la fin, prendre forme d'un terrifiant dragon avec des yeux rouge pouvant transpercer n'importe quel regard comme une épée chauffée à vif dans le feu. La bête électrique laissa s'échapper à son tour son propre crie de guerre pour enfin, prendre dans sa danse interminable la créature avec lui. Au départ, l'alligator semblait comme empêtrer dans le sol. Mais même avec ses plusieurs mètres de longueurs et ses 100 000 Kilos voir plus, l'Oi-nin doutait un peu de lui. Il ne savait pas trop si il allait pouvoir faire voler la bête dans sa tornade infernale. Il regarda le spectacle comme si de rien n'était et préféra prendre une petite pause et regardant sa progéniture faire le travail à sa place. Par contre, il fallait que Loki intervienne rapidement....

Ne t'inquiète pas, Kiri no Sato ne va rien te faire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Mer 26 Aoû 2009, 17:18

Les attaques combinées, ou plutôt répétées par les deux verticaux avaient énervées la bête.
Ce n’était pas le but, au contraire, le plus simple aurait été de l’assommer directement, au moins serait elle calme, mais non. Ça aurait été trop simple que son coup de lame ou bien que les attaques de son collègue face des effets dans ce sens. C’était comme pour les nukenin, c’est lorsqu’ils subissent le plus de dégâts qu’ils sont les plus dangereux, parce qu’ils voient leur chance de survit qui s’amenuise comme peau de chagrin. Plus dangereux et près à tout.
Plus surprenant.
Un cri. Un simple et horrible cri de rage pure, de férocité qui n’acceptait pas la défaite. Un rugissement qui lui fit perdre ses moyens et troubla son ouïe. Tokui était aveugle, en cela, son ouïe était plus développé que celle de la moyenne, et certain son supportable pour certain, ne l’était plus du tout à son niveau. Celui là en faisait partie. Il ne s’y était pas attendu pour tout dire, et bien qu’il ne lâcha pas son arme, celle-ci se planta dans le sable sous le vacillement du shinobi. Fort dommage que le sens de l’équilibre se trouvait quelques parts dans ses deux trous qui servaient d’oreilles. Ça n’aidait pas, fallait l’avouer.
Il était sonné à sa manière et la confusion continuait d’envahir ses sens qui avaient du mal à se remettre de cette attaque en traitre de la part de ce cher Gali.
Il va être difficile à oublier ce rampant.
Tout autant que le coup qui suivit, violent et brusque, lui coupant le souffle de manière brutale et qui envoya notre cher oinin allé brouter des algues plus loin. Enfin du sable plutôt, et ce malgré le baragouinnement qu’il avait entendu et qui devait provenir de l’autre être capable de parole ici (donc son coéquipier). Le seul réflexe de Tokui fut de garder son arme à la main, tout le reste était difficile dans son état. Et il fallait avouer qu’un coup de plein fouet en plus n’arrangeait guère son affaire. Il se releva en s’aidant de son épée, préférant faire vite même si il en serait légèrement ralenti au début. Reprendre les bases, les analyses et recalculer les informations reçus le plus rapidement possible (c'est-à-dire, pas très vite). Pas de grosses blessures du genre côtes en morceaux ou os pulvérisés, mais à coup sur des ecchymoses qui impressionnantes. Bon. Bestiole toujours en face, pas près de lui. Bon 2. 412 encore en vie puisque s’amusant à envoyer une nouvelle attaque. Bon 3.

La bestiole vendait chèrement sa vie. Ou sa liberté, vu que 412 voulait absolument le capturer. Tokui aurait préféré le tuer lui, pas par vengeance mais parce qu’il avait du mal à imaginer cet animal dompté facilement…Il n’avait pas tord.
Il réfléchit.
Que pouvait il faire pour capturer cette bestiole ?
Il sentait le vent chargé d’électricité précipité par la technique de son coéquipier et l’entendait tout aussi bien. Tokui craignait à cet instant une chose : Que l’animal se soit de nouveau réfugié sous terre avant que l’attaque ne l’atteigne. Si c’était le cas, envoyer une attaque contre ne servait à rien.
Fallait tenter.

Laissant son arme planter dans le sable, il récupéra dans sa main un kunaï et un petit bout de papier au grain épais qu’il enroula autour de la petite lame.

« Écarte-toi 412 ! »

Il envoya l’arme ainsi enrubannée vers la tornade crée par son collègue après avoir activé le papier avec un peu de chakra. Il n’avait pas le temps d’attendre que le parchemin se consume de lui-même. Ainsi dès qu’il se planta dans le sable, malmené par la tornade, le parchemin explosa.
Il récupéra son épée plantée d’un geste moins maladroit et se protégea son visage de la petite déflagration en plaçant sa lame devant lui. Il restait au combien méfiant. Il fallait penser au prochain coup, au cas où ce qu’ils avaient tenté se serait avéré inutile.

« 412, si il est encore debout après cette attaque, on le tue. Le capturer passera après. »

Il n’avait pas l’intention de se faire bouffer par le grand géant. En espérant d’ailleurs qu’aucun T-rex ne sortirait de la jungle pour fondre sur eux comme l’avait fait sieur Gali.


Spoiler:
 
PV : 520 – (50 – 16) = 486
PC : 189 – 5 = 184


Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Jeu 27 Aoû 2009, 13:41



Get this widget | Track details | eSnips Social DNA



La dernière surprise de la Bête semblait avoir eu l’effet escompté, alors que ceux qui en avaient subi les dégâts se retrouvaient projetés loin de cette superficie de combat. Un air supérieur et satisfait se dessinait avec malice sur les lèvres épaisses et lourdement armés du reptile géant qui constatait que sa puissance et sa suprématie n’était pas à remettre en cause aujourd’hui. En agissant de la sorte, il avait pris ses ennemis par surprise et avait pu tirer avantage de sa vitesse et de sa force physique : de sacrés dégâts, qu’il aurait pu largement augmenter. Mais pour l’heure, il se moquait vraiment de ces êtres nouveaux ; il avait encore faim et souhaitait finir les crabes que ces choses à deux pattes avaient tués plus tôt. Alors pourquoi se préoccuper de bestioles plus petites que ses précédents adversaires ?
Mais c’est en se reposant pendant quelques secondes que l’alligator aux dimensions démesurées prit conscience qu’un moucheron avait les capacités de mettre à terre un lion. Alors que constatant son état, il se devait bien de reconnaître qu’il était loin de pouvoir profiter de sa cuirasse et de sa puissance. Sa défense avait déjà été percée de nombreuses fois, et il semblait moins endommagé qu’il ne l’était vraiment. Mais les dommages existaient bel et bien, sous cette enveloppe massive et écailleuse. En effectuant quelques pas de côté afin de tourner autour du Shinobi resté sur la plage, il réalisait bien que ses mouvements étaient plus lents et que se déplacer lui faisait montrer les crocs. Non, ce combat était à la vérité bien plus tendu qu’il n’osait l’admettre. Se devait-il de fuir ? Cela n’était pas une honte, car dans la Loi de la Jungle, le précepte dit que la Survie est ce qui importe le plus. Comment cracher sur pareil conseil, alors qu’il l’avait utilisé toute sa vie ? Certes, pendant un temps, car après cela, il s’était imposé comme le Seigneur des plages et redoutable animal, digne de figurer sur la liste des plus puissants de cette île. Mais parce qu’il s’était peu à peu imposé aux autres espèces, devait-il pour autant renier ses anciennes méthodes et tenter de conserver cette place qu’il avait obtenu après tant de combats sanglants et sauvages contre les autres races de cette terre maudite ?

Admirant son dernier travail, il était maintenant facile de voir qu’il avait un léger avantage et que ses adversaires prenaient bel et bien conscience de ses capacités. Avec un peu de chances, ces derniers se décideraient à lâcher prise et à prendre la fuite. En ce qui le concernait, il ne pouvait guère partir : pour commencer, ses blessures étaient importantes et même s’il pouvait se cacher sous le sable ou encore se réfugier dans les flots de l’Océan, il n’était pas dit qu’il pouvait emporter avec lui sa réserve de bouffe, raison pour laquelle il avait fait le voyage. Et abandonner là une si appétissante carcasse aurait été un véritable gâchis. Non, il devait opter pour la solution numéro deux : intimider l’ennemi, quitte à le dézinguer, afin de pouvoir profiter d’un bon repas. Car quand la bête a faim … la Bête a faim ! Et se recroquevillant pour amenuiser le nombre d’ouvertures pour les attaques à venir, l’animal rampant sur sa masse pondérale conséquente se préparait à encaisser les frappes à venir, bien qu’il doute qu’elles ne viennent en nombre. Après avoir infligé tant de dégâts à l’ennemi, peut-être que ce dernier préférerait rester en retrait et, à la limite, remettre le prochain assaut à plus tard, une fois les deux camps reposés. Et oui, malgré ses techniques brutales et sa force herculéenne, le monstre des plages préférait la tranquillité à la barbarie en cette journée ensoleillée. A croire qu’il était le seul.

Le détail qui le marqua avant l’impact du Diable sur deux jambes fut l’absence d’un morceau de viande croquant sur son futur déjeuner. Ces bestioles étaient redoutées pour leurs carapaces, alors où était passée la sienne ? Le temps que cette réflexion vienne à lui, notre crocodile géant se retrouvait soudainement pris dans une violente tempête, qui semblait vouloir l’arracher du sol. Son poids considérable lui permettait de garder les pieds sur terre, mais ne lui épargnait pas les cadeaux qu’avaient à lui offrir les cieux. La foudre le frappa avec une violence inouïe, qu’il n’avait jusque là jamais ressenti avec une telle intensité. La déflagration de l’assaut était telle que ses écailles semblèrent presque se briser, alors qu’un flot de sang très important s’échappait déjà de la peau brillante et verte qui lui servait d’armure. Rugissait sous la puissance de l’assaut, il tentait tant bien que mal de résister à une pareille explosion. Concentrant toutes ses forces, il espérait bien pouvoir croquer un petit morceau de viande avant de fuir, mais l’attaque venant de l’étranger envoyé dans les bois, il n’avait pas vu venir l’assaut. Il allait pouvoir rester en vie pour le temps qu’il fuit. Mais alors que l’assaut semblait s’apaiser, ce dernier reprit de plus bel avec une explosion soudaine et perturbante qui s’activa juste au dessus de sa tête. Poussé violemment par cette magie qu’il n’avait pas prévu au programme, le corps du mastodonte fut come soulevé par le souffle et affalé sur le sable blanc, quelques mètres plus loin. La créature soufflant bruyamment et grognant, elle n’aimait pas perdre ses combats et encore moins ne pas pouvoir avoir accès à de la bouffe. Saloperie d’évolution : le voila qui se retrouvait vaincu par un autre maillon de la chaîne alimentaire … . Il s’évanouit.

Au loin, la jungle suite à ce combat titanesque restait silencieuse, ce qui immortalisa presque les lieux pendant un court instant. Mais alors que l’alligator, Seigneur de la Mer, restait étendu là, des cris bestiaux et sauvages commencèrent à retentir dans le lointain : le Prince était défait, le Chaos Animal allait pouvoir commencer !


Prudence, étrangers ! Car cette île ne vous a pas encore montré ses pires atouts !!




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Ven 28 Aoû 2009, 14:51

Ainsi, cela était révolu. L'énorme alligator qu'ils avaient dû réussir à convaincre après maintes et maintes attaques cessa de continuer d'être agressif. Et il s'avéra très particulièrement doux après les assauts répêtés des deux ninjas de Kiri. Tashiro se tenait maintenant debout sur la plage, voyant un peu plus loin son compagnon Loki. Et la forme inanimée de l'énorme créature, étendue sur la plage. Et voila, ils avaient réussi à capturer une bête pour le compte de l'alliance, mais s'ils étaient tous comme cela. Alors la tâche pouvait s'annoncer très rude. Observant Loki à nouveau, il vit qu'il était maintenant un peu plus détendu que d'habitude. Après avoir lancé son Kunai explosif sur le crocodile, il y avait de quoi souffler un peu. Surtout qu'ils avaient tous deux blessés. Mais juste de simples égratignures. Rien de très méchant. Tashiro marcha alors sur le sable fin et blanc, enfin blanc à certains endroits. Car il y avait aussi du sang qui avait coloré le sable d'un rouge bien terne. L'Oi-nin alla ramasser le Kunai de son coéquipier qui lui avait été prêter récemment. Une fois en main, il se dirigea alors vers Loki pour prendre en considération son avis sur la suite de la mission qui allait certainement être plus coriace. Une fois à ses côtés, il se baissa pour s'asseoir sur le sable. Tout en retirant son masque légèrement craqueler au niveau du menton et ajouta d'un ton assez joyeux

"Et bien, sa c'est du boulot. Si on doit en capturer d'autres des comme lui, la tâche risque d'être bien plus compliquée que prévu, n'est-ce pas?". Son regard s'ajouta à la lame que portait son partenaire dans les mains qui l'avait, protégée de l'attaque de l'énorme bête et reprit à nouveau, en faisant sentir dans sa voix une petite inquiètude: "Est-ce que sa va? Si tu veux j'ai des pillules. Moi j'en ais pas encore besoin mais peut-être que t'en voudrais une Loki?"

Il voulut anticiper la réponse de son partenaire en plongeant sa main droite dans sa sacoche à l'avance. Etant prêt à sortir cette petite pillule d'une couleur verte émeraude. Mais qui avait un goût qui n'était guère très appétissant. Tashiro, toujours assis au sol, analysa son masque d'Oi-nin. Ce supplément qui lui permettait de garder l'anonymat avait très bien pu se briser en plusieurs morceaux après un tel choc. Mais il avait évidemment tenu bon. Le temps qui régnait, était simple. Ni trop chaud ni trop froid. Presque aucun nuage à l'horizon. A part une énorme masse d'un gris foncée comme le charbon consummé, qui devait se trouver à environ d'une vingtaine de kilomètre d'eux. Rien d'alarmant. Mais son attention se reporta sur une petite douleur au niveau de son menton. Et du filet de sang qui avait fini par sécher. L'Oi-nin finit par réussir à l'essuyer avec un peu de sa salive. Puis il jeta un bref petit coup d'oeil sur l'animal qui était HS et s'exprima calmement

"Tu crois qu'on devrait l'attacher? Sa se peut qu'il prenne la fuite ou qu'un autre vienne le manger? Et puis, je pense qu'on ne devrait pas rester là, plus vite on sera dans la forêt, et plus vite on saura à quoi s'attendre. Mais d'abors un petit repos ne serait pas de trop? Qu'est-ce t'en penses? Si on a faim, on aura qu'à se servir des restes de crabes, Ahahahahahahaha!", il ne tenait pas à ce que l'ambiance soit terni à cause des coups reçues. Gojinshei voulait quand même placés quelques petits rires avant de pénétrer dans cette jungle macabre. Après avoir rigoler comme un fou qui n'avait pas jubiler depuis déjà pas mal de temps, il fixa la jungle. Après tout, s'ils avaient trouvé des énormes crocodiles et des crabes géants. Pourquoi ne tomberaient-ils pas sur des lézards géants? Ou des énormes rapaces volant avec des becs proéminant? Ou alors des insectes ayant la taille d'une maison ou d'une simple petite barque? Ce qu'il détestait le plus, c'était bien les insectes. Une telle peur depuis qu'il était tout petit. Il s'en souvenait comme si c'était hier. Dans une nuit calme et chaleureuse, ce qui était rare au village caché de la Brume, une araignée l'avait fait sursauté alors qu'il avait ouvert les yeux. Munis de huits petits yeux incrustés de sang, des petites pinces à la places de dents, un corps poilu avec des petites pattes toutes fines. Une petite bestiole bien dégoutante.

En tout cas, depuis sa, il n'avait jamais plus trouvé la moindre petite bête chez lui. Grâceaux nombreux insecticides qu'il avait acheté. L'Oi-nin se laissa tomber de tout son long sur le sable, les bras étalés de chaque côté. Dans une main son masque, dans l'autre le Kunai. Son visage était exposé à la lumière du jour depuis déjà pas mal de temps. Il pouvait sentir l'air comme jamais, inspirant à pleins poumons puis relâchant l'air doucement. Il attendait l'avis de son partenaire.


Spoiler:
 


Dernière édition par 412|879|61.4 le Sam 29 Aoû 2009, 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Ven 28 Aoû 2009, 21:38

Enfin.
Il pouvait enfin dire enfin. Il s’était attendu à une contre attaque véhémente, à une esquive des deux attaques combinés ou à n’importe quoi d’autre qu’une réussite. Ça nature pessimiste sans aucun doute qui lui jouait des tours, mais qui s’avérait particulièrement pratique quand il y avait réellement une contre attaque. Au moins s’attendait-il à tout et était bien content quand son intuition était mauvaise. C’était le cas à l’instant. Il n’avait pas encore abandonné sa position de défense, l’animal grognait et soufflait bruyamment puis plus rien.
Pendant plusieurs instants trop court avant qu’une clameur ne s’élève au loin. Au loin dans l’île bien évidement. Rien de particulièrement rassurant pour la suite, il avait l’impression de devoir aller directement dans la gueule de l’alligator sans avoir le choix de le contourner.
Il soupira. Au moins ils s’en étaient sortis jusque là et ferait tout pour que cela continu de la même façon.
Son coéquipier s’approcha de lui et il se permit une légère décontraction. C’était bon. Pour l’instant, face à cet adversaire si, il pouvait dire que c’était bon. Maintenant il fallait savoir si l’animal était mort ou simplement évanouie, mais d’aussi loin qu’il pouvait l’être, il pouvait sentir cette petite étincelle d’énergie dans l’animal. Si il était vraiment mort, il ne l’aurait plus et ça ne semblait pas être une créature qui abandonnait facilement.
Il n’était pas particulièrement fier de leur prouesse, s’attaquer à des animaux qui n’avait rien demandés n’étaient pas ce qu’il considérait comme parfaitement normal mais il obéissait. C’était ce qu’on lui demandait. 412 s’assit à coté de lui et Tokui fit de même, même si il était beaucoup moins rassuré que celui-ci. Il posa son épée sur ses jambes et vérifia le plat de la lame pour noter les imperfections sur celle-ci. Une lame émoussée ou engluée perdait beaucoup de sa puissance, et si les autres créatures étaient du même genre que celle-ci, alors il valait mieux éviter d’en perdre inutilement.

Il passa en revu ses propres blessures, s’apparentant pour l’instant bien plus à des ecchymoses et des éraflures qu’à des os brisés. Tant mieux.

« Ça va. Ce ne sont que des égratignures et des ecchymoses qui deviendrons de beaux bleus dans un avenir proche. Pas de blessure grave. Et puis j’ai de quoi me soigner également, mais merci 412. »


Lui allait bien semble t’il mais il fallait qu’ils se reposent un peu. Sa réserve de chakra avait pâtit du combat et au vu des attaques de son collègue, cela devait être pareil pour lui.

« En espérant qu’on aura pas à affronter un troupeau de buffle en furie ou des parents T-Rex…Même si je préfère pas m’avancer. »


C’est beau l’espoir. Mais ça nous fait chuter de haut lorsqu’il est déçu, ce qui risquait d’être le cas si il se referait à sa bonne étoile.
Ninja avant tout, Tokui passa en revu les armes qui lui restait à disposition. 3 Kunaï, 1 parchemin explosif, des sembons, une pilule de soin instantanée et du fil particulièrement résistant, ainsi que bien entendu, sa fidèle épée et son panel de technique suiton. Il passa un coup de chiffon (toujours dans sa sacoche près de ses armes) sur Fafnir pour la nettoyer de la matière liquide du crabe qu’il avait tué, le rangea et se releva.
Rester là ne le rassurait pas particulièrement, ils étaient beaucoup trop exposés, mais ils devaient reprendre un peu de force malgré tout. Mais d’abord, s’occuper de leur ami Gali. Ce qui s’avérerait déjà une jolie tâche.

« En plus tu as grillé ton crabe alors il doit être parfaitement mangeable. Enfin si on oubli les traces de dents de notre cher ami… »


Il sourit puis reprit son sérieux pour s’occuper de leur gros problème.

« J’ai du fil, on peut l’attacher mais je ne sais pas si celui-ci sera assez résistant pour empêcher cette bestiole de s’enfuir dans le cas où elle aurait assez récupérée pour. »


Il remit son arme dans le fourreau qu’il avait dans son dos. En gros et au final, ça ne servirait pas à grand chose...

« Peut être autour de sa gueule au moins, au cas où...Mais dans ce cas, j'aurais besoin de ton aide »

Il sortit un kunaï et du fil qu'il transportait dans sa sacoche sur sa hanche et fit un ou deux pas avant de s'arrêter pour attendre son coéquipier.


Spoiler:
 
PV : 486 + (8*2) = 502
PC : 184 + (9*2) = 202

(412, tu récupère PV et PC simultanément pas seulement un des deux Wink
Sinon je ne sais pas comment ça se passe pour la suite (après) avec le MJ, on refait un nouveau topic pour la suite de la mission où on reprend là?...)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   Sam 29 Aoû 2009, 23:55

Et voila, encore du repos. Et bien sur encore du repos. Après tout, c'était un mérite qu'ils avaient. Et qu'ils devaient se faire. Etant toujours étendu de tout son long sur le sable fin et blanc, les bras en croix. L'Oi-nin qui avait hôté son masque rouvrit les yeux. Même si cela n'avait été qu'un court instant, il ressentait à présent en lui une nouvelle forme de vie. Comme si tous ses soucis de l'instant s'était évaporé avec le bruit des vagues. Il tenta alors de se rabaisser et de détendre ses bras vers le ciel. Le plus haut possible pour peut-être, espérer atteindre le ciel. Son regard apaisé et serain suivi le déplacement de son partenaire qui lui-aussi, paraissait décontracté. Quoi de plus mal. Celui-ci avait même proposé de manger le crabe grillé. Comme c'était génial. Son partenaire ne faisait pas parti de ses hommes qui étaient toujours strict. Et à un moment, il fallait bien pouvoir se lâcher un peu. Tashiro se leva tant bien que mal, tenta de rattacher son masque devant son visage. En serrant correctement le noeud derrière sa tête. Puis regarda à travers les fentes de son masque. Ses yeux n'étaient pas comme qui dirait, en face des troux. Oui des troux, pas un mais deux. En faite, ils étaient décalé vers la gauche. Il posa alors ses deux mains sur le masque et le bougea de quelques centimètres pour le remettre. Puis déposant son visage si tassiturne et impassible sur l'alligator, il répondit d'un bref air de vacancier

"Comme tu veux Loki!", l'Oi-nin de Kiri fit quelques pas pour rejoindre son partenaire aveugle. Celui-ci tenait d'ailleurs dans ses mains, un fil de pèche et un Kunai. Avec le Kunai qu'il tenait lui-aussi dans sa main, cela ferait deux. Hors il ne fallait pas oublier de rendre son arme à Loki. Sinon sa signifier la mort assuré. Il marcha d'un air décontracté vers l'animal encore grogui ou évanoui. Il posa ses deux mains, ou plutôt ses paumes pour le pousser ne serait-ce que de quelques millimètres. Mais rien n'à faire. La créature ne bougeait pas. Mais quand Loki lui avait annonçait qu'il fallait attacher sa gueule. Ceci rester bien une tâche difficile. Et si l'animal se réveillait subitement et lui chopper le bras d'un coup sec? Ou plus précisément la moitié de son corps dans une énorme bouche munies de crocs de tailles divergentes. Bref, il ne préférait pas réfléchir plus longtemps sinon il n'allait rien faire. Soufflant un bon coup dans son masque. Il regardait comment ils allaient procéder à ce qui allait être, sa camisole. Tashiro se gratta l'arrière de la tête et posa une question à son compagnon d'arme

"Dis-moi, comment tu comptes t'y prendre? T'as vu la taille de ce truc? Je te laisse faire.". Le ninja traqueur recula alors d'un pas vers le côté. Regarda la position de Toki. C'était indigne de sa part de faire subir un tel travail à son partenaire handicaper. Dans sa tête, des milliers de plainte lui crier "T'as penser à Loki?", "Et s'il mourait? Avaler par la bête?". Encore des questions bêtes et Tashiro préféra mettre de côté ses consciences tant qu'il le pouvait. Le Jounin de Kiri alla prendre le fil de pêche des mains de Loki. Et commença doucement à entourer l'énorme gueule. Le fil devait nettement faire plus de cinq mètres au moins pour pouvoir faire le tour. Hors il fallait absolument au moins vingt mètres de fil de pêche pour être vraiment sur qu'il ne pourrait pas s'échapper. Tashiro lança le bout du fil de pêche de l'autre côté de la bouche et débutait la séance d'attache d'u animal enragé mais endormi. Il était si près de la tête du croco qu'il voyait aux coins de ses yeux les larmes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage [412 - MJ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission S - Nettoyage [412 - MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Lieux ExternesLieux Externes :: Archipel Inconnu-