AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 In my dreams. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haruno Sakura
Chuunin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 22
Village : Hi no Kuni.
Date d'inscription : 27/05/2011

Fiche Ninja
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: In my dreams. [PV]   Ven 03 Juin 2011, 19:50

    Soir de juin. Il était assez tard et je devais avouer qu'après cette harassante journée, j'étais bien fourbue. Mes yeux cernés témoignaient des entraînements que je faisais pour devenir plus puissante et ainsi montrer à Naruto de quoi j'étais capable. Comme tous les soirs, je m'étais posée dans ma chambre, j'avais contemplé une énième fois le cadre de mon ancienne Team. La fenêtre ouverte faisait pénétrer une douce brise dans la pièce et soulevait mes cheveux coupés à mes épaules. Sasuke semblait « heureux » sur cette photographie jaunie par le temps. Si seulement il avait pu continuer à être souriant et ne pas se soucier de cette stupide vengeance. Les larmes me montèrent et par reflex, je me mordis la lèvre inférieure pour les faire reculer. Je ne voulais pas pleurer, pas encore... J'étais devenue une Kunoichi puissante et respectée, je n'étais plus cette stupide fille qui sanglotait pour rien. Je déposais donc le cadre sur mon bureau et enlevait ma robe rouge et mon short noir. En cette soirée, j'avais enlevé ma tenue habituelle pour aller manger des ramens en compagnie de l'Uzumaki. Même s'il n'était qu'un ami, je restais une fille et j'aimais plaire, me sentir belle dans des habits nouveaux et dans une toilette agréable à l'oeil. J'ôtais donc tout ce qui était sur moi pour me draper d'une simple chemise de nuit blanche. J'étais prête à dormir, oui, enfin...

    « Tu es vraiment lourde, Sakura. »

    Il est là, tourné vers moi, son regard calme plongé dans le mien. Je suis affolée, j'ai peur, il va partir, me laisser seule, NOUS laisser seule. J'ai envie de lui hurler que je l'aime, qu'il est toute ma vie, que c'est le battement qui aide mon coeur à vivre, qu'il est la bouteille d'oxygène dont un plongeur à besoin pour nager dans les entrailles de l'océan. Mais je ne suis qu'une stupide fille, je suis faible et je ne fais que pleurer, le suppliant de rester là. Mes larmes coulent le long de mes joues, venant s'écraser sur le sol pour le souiller de petites taches noires. Je sais que mes mots ne l'empêcheront pas de partir et pourtant, je continue de le sermonner et de larmoyer en même temps. On dit que les larmes sont les cris d'un être désespéré. Je l'étais. Mais dans toutes larmes s'attarde un espoir. Qu'il reste ? Mon voeu le plus cher. Les larmes prouvent l'amour mais n'apportent pas le remède. Cela est si cruel... Il y a des larmes d'amour qui durent plus longtemps que l'étincellement des étoiles. En étais-je capable ? Sécher mes larmes, oui. Mais pas son coeur. La vie est une larme qui coule sur la peau et qui s'en va mourir, épuisée, sur le sol de la destinée. C'était comme si pleurer m'interdisait d'oublier ses paroles.

    « Si tu fais un pas de plus, je préviens les autorités ! »

    Il s'en fichait pas mal, de toute manière, il savait que j'en étais incapable ? Pourquoi ? Car je l'aimais et que jamais j'aurai fais quelque chose contre lui... Il disparut de mon champ de vision et c'est à cet instant que je le sens derrière moi, dans mon dos. Je me figeais, les larmes coulaient mollement sur ma peau... Puis le noir absolu après avoir entendu un dernier « merci ». De longues heures après, je reprends conscience, sentant le froid d'un banc sous mon petit corps qui doit être étendu sur ce dernier. Il est six heures du matin. Des gardes m'ont réveillés avant de continuer leurs routes et en ouvrant les yeux, mon premier réflexe fut de hurler le prénom de mon bien-aimé... Mais il n'était plus là. Voilà. Je pleure de nouveau. Je ne suis bonne qu'à ça, de toute manière... Bizarrement, la nuit a filé rapidement. Je n'ai rien senti, même pas les minutes passer ou les heures se mourir dans le temps à tout jamais. De plus, au loin, quand j'essaie de regarder ce qu'il s'y passe, tout est flou. Seulement ce qu'il y a près de moi est assez net. Non, je n'étais pas dans un Genjutsu, je suis seulement endormie... On prend quelquefois conscience qu'on est dans un songe et que c'est Morphée qui vous commande. Malgré cette conviction, Sakura continuait d'agir comme si c'était la réalité, cherchant désespérément le jeune homme autour d'elle.

    Derrière un arbre ? Non. Derrière un banc ? Non. Chez lui ? Je ne sais pas, je ne sais plus, je cours, seulement mes pas semblent être au ralenti. Je tombe finalement à terre, les genoux heurtant le sol en premiers. J'agrippe ma tête, mes ongles se plantant dans ma sylve rose de cheveux. Je suis exténuée de revivre ça, d'avoir encore entendu ses foutues paroles que j'aurai plutôt aimées oublier... Et dans un élan de désespoir, encore une fois, son prénom quitte mes lèvres en un triste soupir...
Revenir en haut Aller en bas
 

In my dreams. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Konohakonoha :: Les Quartiers-