AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lawliet Ryû
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 20
Village : Kumo
Date d'inscription : 20/04/2011

Fiche Ninja
PV:
140/140  (140/140)
PC:
75/75  (75/75)

MessageSujet: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Dim 24 Avr 2011, 21:01

La foudre ne cessait de s'abattre sur les plaines. Même si le paratonnerre protégeait le village des éclairs incessants, je craignais que ce dispositif ne vienne à ne plus fonctionner. Cet accident pourrait causer beaucoup de dégâts au village. Le tonnerre était du genre à frapper un peu partout. Bref, il fallait surveiller cet appareil. J'étais venu jusqu'ici pour me promener et contempler le paysage qui s'offrait à moi. Malheureusement, il n'y avait que des plaines et des cailloux à observer. Cette promenade allait surement se terminer en sieste, comme d'habitude, si je ne trouvais pas un moyen de distraction. La paresse se fit ressentir. Je voulais une sieste. Mais au moins, il fallait trouver un terrain pour pouvoir me déposer. On disait que cet endroit regorgeait d'animaux sauvages. J'étais peut-être un ninja mais pas n'importe lequel, un gros paresseux. Enfin, je pus atteindre un vaste terrain plat. Les plaines étaient comme des bêtes géantes, me regardant de haut. Le sol était rocheux, constitué de pierres et de rochers. Pour me reposer sur un rocher, je pris ma veste pour m'en faire un oreiller.

Même si ce n'était pas un endroit confortable, ni même le moment pour dormir, j'avais voulu me poser ici. Rien ne pouvait m’arrêter lorsque je voulais me reposer. Désormais, rien ne pouvait m'arracher à mon sommeil. Sauf une personne avait réussi à me tirer de mon sommeil dans cet endroit. Plus précisément une femme. La colère me monta à la tête. Je voulais lui dire de partir loin d'ici. Mais lorsque mon regard croisa son visage, je fus pendant un instant, immobilisé sur place, bouche-bée. Impossible de rester insensible face à cette beauté. Essuyant la bave qui s'était échappé de ma bouche, je m'empressais de saluer l'inconnue. Mais avant de passer vers elle, j'eus encore l'envie de l'observer de la tête aux pieds. On pouvait voir sur son visage, l'expérience des grands ninjas. Une indescriptible puissance semblait émaner d'elle comme une aura. C'était sûr, elle avait dû traverser un long parcours épuisant et dangereux avant d'arriver à ce niveau. M'échappant de cette rêverie, j'avais décidé de me rapprocher encore plus pour commencer la discussion. Je pris mon courage à deux mains puis avec une voix douce et une courtoisie inégalée. J'étais du genre à être trop poli avec les femmes et souvent, je m'en mordais les doigts.

"Bonjour. Comment allez-vous, mademoiselle ? Je me nomme Ryû Lawliet. Jeune Genin se promenant dans les plaines foudroyantes de Kumo. Que faites-vous par ce temps sur ce terrain ? A ce que je vois, vous êtes ninja. Pourriez-vous me dire votre grade s'il vous plaît ?"


Lorsque j'eus repris mes esprits, je me rendis compte que j'avais déjà abordé la jeune femme. Me voilà dans une galère. Les femmes étaient bavardes, même très bavardes. Elles aimaient mener les hommes comme des chiens. Un homme comme moi, n'allait jamais céder à leur quatre volontés ! Je craignais de ne plus pouvoir partir avant le coucher du soleil. J'espérais juste m'en aller le plus rapidement possible.


Dernière édition par Lawliet Ryû le Dim 22 Mai 2011, 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Lun 25 Avr 2011, 11:54

    Le temps était orageux, froid, et pluvieux. Les éclairs ne cessaient de scander le ciel, d’illuminer les terres assombries de Kumo. En somme, le temps était particulièrement médiocre, poussant les habitants –au demeurant habitués à un tel climat – à rester chez-eux. Hinako-san, elle, pourtant, s’était réveillée en pleine forme. Une sorte de puissance grondait à l’intérieur d’elle ; et elle sentait qu’il était temps pour elle de quitter sa période de convalescence. Elle avait fait des rencontres, pris conscience de beaucoup de choses. Et désormais, il était temps pour elle de se remuer.

    Ainsi, en silence –pour ne réveiller personne – la demoiselle avait enfilé un de ses précieux kimonos, elle avait fièrement noué la sacoche qui contenait son matériel à son obi, et elle avait prit la direction des plaines foudroyantes. Là-bas, les éclairs frappaient souvent le sol, ce qui terrifiait beaucoup des Kumoïens, qui n'y mettaient jamais les pieds. Ce qui réjouissait la jeune femme. Bientôt, elle foulait l’herbe humide, humait l’odeur de pluie avec une excitation certaine. Elle fit quelques pas sur ces plaines, où elle avait commit ce qui aurait dû être l’irréparable, et inspira une profonde bouffée d’air frais. Elle s’échauffa ensuite. Elle tendit ses jambes encore engourdis par l’inactivité de ces derniers jours, trottina un peu, puis elle commença à malaxer son chakra. Elle n’avait plus travaillé de la sorte depuis un moment, et le picotement qui traversait chacun de ses membres était particulièrement vif. Elle frémit, soudain prête à imploser. Elle sentit quelqu’un approcher, juste derrière-elle. Un quelqu’un qui lui adressa la parole, d’ailleurs.

    Elle lui adressa un regard, à la fois inquisiteur et amusé, mais ne lui répondit pas tout de suite. Elle enchaîna les mudras à vive allure, laissant son énergie l’envahir, et, lorsqu’elle se sentir prête, elle murmura « Raiton, rairyuu no tatsumaki. » Un immense dragon de foudre fit son apparition, jaillissant hors d’elle. Il prit son envole dans le ciel, tourna sur lui-même à vive allure et, comme s’il était prêt à hurler, ouvrit grand sa gueule. Il s’abattit finalement sur un arbre, quelques mètres devant, qui se consuma presqu’aussitôt. Mujô reprit une position plus détendue, et s’inclina devant le jeune homme qui s’était adressé à elle. Il faisait sa taille, et devait avoir son âge, à quelque chose prêt. Lawliet Ryû-san… ? Elle ne l’avait jamais vu, n’avait jamais entendu parler de lui. Ils n'avaient visiblement jamais été sur les bancs de l'Académie ensemble, même si leur âge les rapprochait.

    « Enchantée. Je suis Mujô Hinako, shinobi du village caché des nuages. » elle lui adressa un sourire, de bonne humeur ce jour-ci. « Je suis jûnin. Je suis venue ici pour m’entraîner un peu, comment vous avez pu le voir... Mais vous, que faites-vous ici ? »

    Les cheveux blancs, aussi purs que la neige, de l’éphèbe volaient au vent, offrant une image particulièrement charmante. Ses yeux couleur noisette, pourtant, semblait encore ensommeillés. Avait-il dormi ? Était-il possible de dormir, par ici ? La jeune femme observa les plaines, songeuse. Cela semblait difficile de se reposer ici. A moins d’être un inconscient, de ne craindre ni la pluie ni la foudre. Sans doute ce garçons était-il un fatigué de nature, qui ne dormait que très peu. Comme elle, par périodes... Un sourire amusé fendit une fois encore le visage de la belle, qui venait d’avoir une idée.

    « Vous m'avez dit être Genin, n’est-ce pas ? Et bien, entraînons-nous ensembles. Quelles sont vos affinités ? Je veux dire, je pourrais peut-être vous aider. Je touche au Taijutsu, au Raiton et au Suiton… avec un peu de chance, mes compétences couvrent les vôtres… Aussi pourrais-je vous enseigner quelque chose. »


    Sur cette invitation, la jeune femme se recula un peu et se mit en position de garde. Elle n'allait de toute façon pas lui laisser le choix. S'il avait le temps de traîner aux alentours du village, il avait le temps de s'entraîner, de devenir plus fort. Le village traverse une phase difficile, pensa-t-elle, il faut que tout le monde donne tout ce qu'il a pour le protéger. Ainsi, elle comptait bien faire de son vis-à-vis un ninja fort, dont l'évocation simple de son nom ferait frémir tous les shinobis du monde. Elle allait lui enseigner ce qu'elle savait. S'il se révélait talentueux, évidemment...



Spoiler:
 

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Lawliet Ryû
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 20
Village : Kumo
Date d'inscription : 20/04/2011

Fiche Ninja
PV:
140/140  (140/140)
PC:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Lun 25 Avr 2011, 15:06

La magnifique jeune femme prit son temps pour me répondre. Faisant les signes incantatoires des ninjas, elle prononça le simple nom d'une technique de Ninjutsu pour créer un dragon de foudre. Cet animal mythique était magnifique. Il était fait de foudre, volant au gré du vent au-dessus de ma tête. Mes vêtements portaient des symboles de dragons, des animaux puissants et terrifiants. Malheureusement, celui-ci s'abattit sur un simple arbre pour le foudroyer. Elle fut face à moi. Nous aurions pu être dans la même classe à l'académie des ninjas. J'aurais pu quitter mes parents, rejoindre l'académie et vivre ma vie. Enfin, mon interlocutrice m'arracha de mes pensées, pour m'adresser la parole. Cette femme était effectivement une kunoichi du village de Kumo. Elle se nommait Mujô Hinako. Un nom que je n'avais jamais entendu. En plus de ça, elle était plus haut gradé que moi. Je ne supportais pas cela. Je ne pouvais lui manquer de respect. C'était donc pour cela qu'une espèce d'aura s'échappait d'elle. Ce n'était pas rien. Le dragon qu'elle avait pu créer, n'était pas à la portée de tout le monde. Une technique de rang B ou A. Mes capacités n'étaient pas assez grandes pour que je puisse parvenir à créer une telle bête. Je n'avais rien à faire.

C'était une Jûnin. C'était la première fois que j'avais eu la chance d'en rencontrer une. On pouvait dire que les gens qui avaient réussi à atteindre ce grade, ne courraient pas les rues. Je ne pouvais pas lui ordonner de s'en aller. Nouvelle destination, mon lit ! Avant que je ne puisse partir, elle me proposa un entraînement. Intéressant. Avec son grade, elle pourrait m'apprendre une technique ressemblant au dragon de tout à l'heure. Son savoir allait me servir lors de mon examen des chunins. Oui. Cet examen était mon nouveau but. Je devais l'atteindre pour espérer changer de grade. Sauf que pour y arriver, il me fallait de la puissance. Par contre, j'étais seul et sans expérience. Tout les autres Genins devaient avoir un professeur sauf moi. Pour réussir cet examen, un long travail éprouvant et difficile m'attendait. Grâce à Mujô Hinako, j'avais une chance pour passer chunin. Par contre, j'avais des conditions en tête. On pouvait me traiter d'égoïste mais je voulais avoir toute les chances de mon côté. Personne ne pourrait m'arrêter. Je pourrais surement exploser n'importe qui grâce à ma puissance phénoménale. Mais pour le moment, je n'étais qu'une petite me*** qui n'avait aucune capacité extraordinaire. Devenir un grand ninja. J'avais une grande confiance en cette kunoichi. Elle pouvait me mener loin.

"Je maîtrise la Foudre et un Taïjutsu spécialisé dans la vitesse. Je ne connais que les bases ninjas. J'ai une demande. Pouvez-vous devenir mon senseï avec plusieurs conditions. Primo, je serais votre seul élève et aucun notre Genin ou Chunin devra vous demander de l'aide. Ensuite, vous m'apprendrez les techniques de bases de Genin et vous me mènerez jusqu'au grade de Jûnin. Vous n'êtes pas obligé d'accepter mes conditions mais j'ai besoin d'aide pour passer mon examen. La technique je voudrais apprendre est le Shunshin no Jutsu ? Des ninjas parlent de cette technique."

L'art du combat à mains nues était très important pour moi. Ma force et ma vitesse étaient mes sources de puissance. Je n'avais peut-être pas une grande quantité de chakra mais j'étais cependant très fort physiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Lun 25 Avr 2011, 17:26

    « Pardon ? »

    Sous la surprise, la jeune femme avait quitté sa position offensive, portant même sa main contre sa poitrine. Elle ne s’attendait absolument pas à ce que son interlocuteur lui fasse une telle demande ; et à dire vrai, l’idée simple d’être le professeur de quelqu’un ne lui avait jamais effleuré l’esprit. Déjà, parce qu’il fallait bien le reconnaitre, aussi intelligente et mignonne puisse-t-elle être, elle n’en restait pas moins une vraie atrophiée sociale. Elle n’avait jamais réussi à tisser des liens avec les gens, et seuls les rapports de politesse avaient pour elle un sens. Si elle devenait enseignante, elle devrait tisser des liens avec ses élèves tout en maintenant un rapport hiérarchique. Elle n’était certainement pas faite pour ça. Elle ouvrit la bouche, prête à exprimer son refus.

    « Mais, vous savez… » pourtant, une autre vision des choses la frappa en pleine face. « Je vais commencer par te tutoyer. » elle reprit son souffle, déjà assommée par l’effort que représentait ce tutoiement. « Je vais te mener la vie dure, si tu veux de moi comme supérieure. Je prône la valeur du travail, celle des efforts… Tout ce que tu acquerras, ce sera à la sueur de ton front, par ton sang. Cela mis à part… Tu es mon seul élève. Ce qui ne veut pas dire que je n’entraînerais pas d’autres personnes, s’ils ont la folie de me le demander. Tu n’es pas en position de force, de toute manière. Il va falloir que tu me fasses confiance. »

    Mujô Hinako, elle aussi, devrait lui faire confiance. Mais elle sentait que ce serait difficile. Le seul ami qu'elle avait eu, après le décès de son équipier, était Hoshi-kun. Elle haussa les épaules, et se rapprocha de Ryû, encrant son regard bleu dans le sien. On lui avait offert la chance de repartir, malgré son désespoir meurtrier. Alors, il fallait qu’elle profite de cette occasion pour protéger sa patrie. Et cette protection ne pourrait se faire que par la main de kunoichis puissants et motivés. Si elle se chargeait de leur éducation ; de leur évolution, Kumo brillerait plus que jamais. Ou, tout au moins, leur village quitterait-il peut-être cette période de troubles. Elle adressa un sourire au jeune homme et posa sa main contre son épaule, qu’elle pressa entre ses doigts. Ce simple contact servit à Hinako de contrôle. Elle perçut le chakra, l’ossature, la musculature de son nouvel élève.

    « Et tu vas travailler, autant que je l’ai fait. Shunshin no Jutsu. C’est une technique de base, très importante. C'est un bon choix que celui de vouloir la maîtriser ... En plus, si tu fais du taijutsu, tu sais que la vitesse est primordiale… »

    Elle relâcha l’étreinte de ses doigts, et recula de quelques pas. Là, elle usa de la technique, se mouvant à quelques mètres de là. Elle avait reparu, entourée de quelques fleurs de ceririsers, accroupie en haut d’une bute. En fait, elle n’était pas très loin de Ryû, juste derrière lui. Sans doute ne l’avait-il pas encore repéré. Vraiment… Il allait falloir travailler dur. « Je suis là. Shunshin no Jutsu. C’est une technique très pratique, surtout quand on sait bien la manier. Contrairement aux croyances populaires, ce n’est pas une technique de téléportation. Tu te déplaces. Vite. Très vite. Tu concentres ton chakra dans tout ton corps, et tu bouges. Aussi furtivement qu’une feuille, aussi rapidement qu’un éclair. Tu as compris ? Applique ce que je viens de te dire, et cours jusqu'à moi. »

    Spoiler:
     

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Lawliet Ryû
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 20
Village : Kumo
Date d'inscription : 20/04/2011

Fiche Ninja
PV:
140/140  (140/140)
PC:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Mar 26 Avr 2011, 19:51

Cette femme était plutôt sadique. Avec elle, je n'aurais pas la vie rose, j'en étais sûr et certain. Elle me l'avait bien fait comprendre. Si je ne me donnais pas à fond lors de l'entraînement, j'irai d'échec en échec puis ma vie de ninja serait foutue. Il fallait toujours persévérer dans la vie ! Je devais lui faire confiance. Si cette confiance n'était réciproque, il n'y aurait aucune chance pour moi de réussir mon premier exercice. Un jour, je pourrais la remercier de l'aide qu'elle m'avait apporté. Malheureusement pour moi, elle refusa mes conditions. Un simple Genin ne pouvait pas lui dicter des ordres. Mais je pouvais tout de même me réjouir d'avoir trouvé, par hasard, un professeur qui souhaite un élève comme moi. Désormais, je lui devais une totale obéissance. Si elle me demandait de gravir toutes les plaines de Kumo, je serais contraint de le faire de gré ou de force. Aussitôt, nous passâmes au Shunshin no Jutsu, la technique de déplacement instantanée. Je lui avais demandé une courte description de la technique. Elle consistait tout simplement à se déplacer extrêmement vite pour échapper à la vision de l'adversaire. D'après mon professeur, cette technique me serait vraiment utile puisque mon domaine était le Taïjutsu. J'allais bientôt pouvoir me procurer une bonne quantité de vitesse. Disparaissant de ma vue, je fus pendant un moment désorienté avant de la retrouver à quelques mètres, juste derrière moi. Elle avait raison, cette technique ressemblait plus à une téléportation qu'à un déplacement très rapide. Directement, elle m'ordonna de me mettre au travail. Désormais, c'était à moi d'imiter le jutsu. Mon travail allait se faire en plusieurs parties. Au début, je trouverais ma destination ensuite la manière dont j'allais faire pour me déplacer et en dernier, l'utilisation de la technique.

Pour commencer mon entraînement, je devais me déplacer très rapidement à côté de mon professeur. Je devais tout miser sur la vitesse. C'était ma destination. Si je ne réussissais pas à y arriver sans utiliser le Shunshin no Jutsu, ce serait un pur échec. Pour m'assurer de ma réussite, je pris mon kunaï afin de tracer une ligne de départ et je fis pareil en faisant une ligne d'arrivée juste à côté de mon senseï. On pouvait voir la distance, celle-ci faisait à peine quelques mètres. Pour un petit Genin comme moi, cela représentait un long parcours. Bien sûr, plus tard, je serais surement capable de faire beaucoup mieux. Pour le moment, je me contentais de ce convenable écart. Maintenant, je pris mon temps pour visualiser la manière dont j'allais placer mon chakra à travers l'ensemble de mon corps. Je devais faire en sorte de booster ma vitesse surtout la vitesse de mouvement de mes jambes et de mes pieds. Sans perdre une minute, je me mis au travail. Faisant les mudrâ, je concentrais mon chakra dans mes jambes puis dans mes pieds. Juste après cela, j'avais décidé d'utiliser la technique. Oui, c'était un peu trop rapide. Il ne fallait pas être confiant. Ce n'était qu'un test mais il fallait que je montre à mon professeur à quel point j'étais talentueux. J'avais réussi à améliorer ma vitesse mais cela ne ressemblait pas une téléportation. Je ne faisais qu'user de ma vitesse. Dépassant mon senseï, je ne parvenais plus à m'arrêter. Sur mon chemin, un simple caillou arrêta ma course. Le freinage me fit perdre l'équilibre puis mon corps se laissa guider vers l'avant. Ma face frappa le sol, la douleur traversa mon visage. J'étais humilié. Je n'avais pas réussi à m'arrêter. C'était le pire moment de la journée. Moi qui voulais montrer à cette femme que j'étais prêt à devenir un ninja. Un liquide chaud coulait de mon nez. Du sang. J'avais réussi à me blesser aussi facilement. Mais cela n'allait pas me tuer. Reprenant l'endroit où je devais commencer, je me remis au travail. Il fallait agir sérieusement. Faire l'imbécile ne me servira à rien.

Premièrement, il fallait éviter les obstacles et ne pas utiliser cette technique dans un endroit clos. C'était sûr. Si je faisais encore l'imbécile, j'allais encore me fracasser la figure contre un mur. Une sinistre pensée traversa mes pensées. En même temps, pourquoi m'étais-je arrêté en plein milieu de ma course juste pour une pierre. Je devais apprendre à utiliser cette technique dans un petit espace. Ensuite, je n'avais pas usé d'assez de chakra. Non, ce n'était peut-être pas cela. Et si mon chakra devait circuler plus rapidement à travers mon corps pour que je puisse effectuer la technique. N'ayant pas trop le choix, je m'appuyais à ma seule idée. Mes mains se rejoignirent en un instant. Mon corps battait la chamade. Je voulais tenter ma deuxième idée. En même temps, mon professeur ne m'avait pas montré comment utiliser la technique. Mais j'avais réussi à trouver le moyen de maîtriser cette technique. Le chakra commença à circuler plus rapidement à travers mon corps. Mes capacités ne cessaient d'augmenter. Regardant l'endroit où j'allais m'arrêter, j'attendais le bon moment pour utiliser la technique. D'un coup, tout devint flou autour de moi mais je ne cessais pas de fixer mon but. Cette fois-ci, ce n'était pas une simple course. Mon chakra semblait faire tout un tour à l'intérieur de mon être. En moins de deux secondes, j'avais réussi à me placer à côté de mon professeur. Essayant de me tenir droit, j'essayais d'avoir le plus de classe possible. D'un coup, la fatigue toucha mon corps. Je possédais encore assez de chakra mais je semblais être plus fatigué que tout à l'heure. C'était surement pour les efforts que j'avais dû effectuer.
Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Mar 24 Mai 2011, 20:13

    Lawliet-san ne chômait pas. A peine eut-elle achevé ses explications que, déjà, le jeune garçon s’attelait à la tâche. Comme s’il voulait l’impressionner, montrer de quoi il était capable. Et, à la lueur qui brillait dans son regard, il en avait dans le ventre. Un sourire amusé vint étirer les lèvres purpurines de la Japonaise lorsqu’après quelques fluettes préparations, il s’élança. Rapidement, il se mit à courir, « ventre à terre », dans un maladroit succédané de technique. Le chakra circulait rapidement dans chacun de ses membres, mais pas assez régulièrement toutefois pour qu’il ne réalise à la perfection ce qu'elle voulait lui apprendre. Il dérapa sur un caillou, s’étalant de toute sa longueur sur le sol. Indifférente, elle s’assit sur l'herbe grasse et humide, croisa même ses longues jambes devant elle. Elle observa le garçon se relever, plus déterminé que jamais à réitérer l’expérience. Un filet de sang dansait sur son visage, coulant plus ou moins abondamment de son nez. En voilà un qui n’a pas dû se faire frapper bien souvent. Mujô ouvrit la bouche, prête à délivrer quelques conseils au Genin, mais il semblait réfléchir. Être en proie à de puissantes constatations, comme s’il touchait du doigt la perfection à laquelle il aspirait. Alors, elle se tut, analysant chacun de ses faits et gestes. Il se relança subitement, s’évaporant presque dans un nuage de fumée.

    Non pas qu’Hinako-san ne fut plus en mesure de le voir, évidemment. Elle percevait très bien les mouvements du jeune fougueux, et surtout la violence extrême de son chakra en ébullition ; pourtant, à l’intérieur d’elle, elle ne pouvait s’empêcher d’être piquée par une pointe de fierté. Elle se redressa doucement, aida ensuite Lawliet à s’asseoir. Son teint avait blêmi, sans doute sous l’effet du trop vif effort. Elle lui adressa un sourire appuyé et après avoir sorti un mouchoir d’une de ses longues manches, elle lui tamponna le visage. Bien vite, les traces de sang qui l'avaient tâché disparurent.


    « Et bien, ton deuxième essai était très concluant... avec un peu d’entrainement je ne pourrais même plus te voir te déplacer. Je suis surprise que tu aies compris si vite. » Joueuse, elle se munit d’un kunai et se mit à gribouiller sur le sol quelques schémas sur le fonctionnement de la circulation des énergies. Enfin, théoriquement. Chacun ressent les énergies différemment... s’il les ressent.
    « Ton chakra tourne en toi, se renouvelle plus ou moins vite. Et le secret, pour les techniques, c’est d’arriver à doser sa vitesse de rotation, l’intensité, ce genre de choses. Il faut réguler. En Taijutsu, il faut surtout équilibrer les choses. C’est pas facile à expliquer… Surtout que t’as mon âge, non ? Et puis, j’ai jamais rien expliqué à qui que ce soit… Avant toi. Alors, sois indulgent. Enfin. »

    Elle se leva, réutilisa la technique pour se déplacer plus en avant. Le vent soufflait fort sur les plaines, faisant virevolter les longues manches de son kimono. Un éclair déchira le ciel, éventrant les nuages noirs. La pluie se mit à tomber. « Tu réessayes, histoire de me montrer que tu es doué ? Je serais déçue, si tu n’y arrives pas… » Une moue boudeuse étira les traits fins de son visage, tandis qu’elle faisait quelques pas vers le village. Elle ne voulait pas tacher ses habits. Et puis, rester sous la pluie, dans cette plaine, cela la mettait mal à l’aise. Elle se rappelait indéniablement de l’erreur qu’elle avait commise, inscrite à même sa chair. « Tu me parleras de ce que tu connais en Taijutsu autour d’un thé, après, qu’en dis-tu ? » En fait, elle voulait quitter les plaines, retourner au village. Rien n'empêchait qu'ils s'entraînent sur la place, après tout... Et puis, à la mine fatiguée du jeune garçon, un peu de repos ne lui faisait pas de mal. S'il se révélait talentueux, il n'empêchait nullement qu'il n'était probablement pas aussi entraîné qu'elle. Mais il parviendrait à devenir puissant, voire, dangereux. Avec le savoir.... Elle eut une pensée pour Yanosa, ce qui la fit frémir dans ses vêtements de soie. « Au fait... Hoshina Kiyoshi-kun est-il quelqu'un de ta connaissance ? »

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Lawliet Ryû
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 20
Village : Kumo
Date d'inscription : 20/04/2011

Fiche Ninja
PV:
140/140  (140/140)
PC:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Mer 25 Mai 2011, 15:26

Hinako-senseï m'avait demandé de réessayer la technique. Seulement pour voir si toutes ses explications étaient bien rentrées dans ma tête ? N'avait-elle pas confiance en moi ? Elle allait comprendre que je n'avais pas besoin d'explication. J'étais parfaitement capable de doser mon chakra, de maîtriser son intensité et sa rotation. Mais peut-être quand suivant ses instructions, je pourrais avoir une chance d'améliorer mon Ninjutsu. Pour répondre à ses attentes, il fallait tout équilibrer. L'équilibre était le plus important pour un spécialiste du Taïjutsu. Une phrase que j'avais complètement oubliée. Ne jamais forcer. Même si je réussissais à répéter les paroles de mon professeur, je ne savais toujours pas comment il fallait équilibrer les choses. J'étais plus doué pour la pratique. Mon regard se tourna sur mon senseï avant qu'elle ne disparaisse de mon champ de vision. Était-elle partie sans moi ? C'était comme si elle s'était évaporée. Le Shunshin no Jutsu était si soudain. Elle s'était laissé porter par le vent. Impossible de distinguer le moindre mouvement. Avais-je réussi à faire pareil qu'elle. J'en doutais. Sans perdre un instant, je fis la même chose. Doser la rotation et la quantité de chakra. Mon chakra commença par circuler librement et lentement. Tout allait bien. Je ressentais mon chakra à travers l'ensemble de mon corps. Je pris une nouvelle fois, une bonne partie de mon chakra, avant de recommencer la technique. Mon corps semblait se relativiser. J'avais enfin compris ce que mon senseï voulait dire. Pour réussir cette technique, je devais gérer la rotation de mon chakra à l'intérieur de mon corps. Celui-ci devait constamment traverser l'ensemble de mon corps en un minimum de temps.

J'avais complètement maîtrisé la technique. La quantité de chakra diffère selon la distance. Dès mon premier pas, tout devint flou autour de moi. Mon chakra circulait de plus en plus vite à l'intérieur de moi. Hinako-senseï était toujours sur place, le monde semblait s'écouler si lentement autour de moi. En un coup, je fus à côté de mon professeur. Mon chakra se renouvela de moins en moins vite. Elle se mit à parler, comme si j'avais toujours été à côté d'elle. Elle me proposa de discuter avec elle autour d'un thé. Discuter de mes compétences. Cette femme devait connaître des techniques de malade. Seul un homme tel que moi était assez puissant pour les maîtriser. A la fin de notre entraînement, elle me demanda si je connaissais un certain Hoshina Kiyoshi. Non. Qui était ce gars. S'il était ami avec Hinako-senseï, cet homme devait être un grand ninja. J'avais hâte de le rencontrer pour profiter de son savoir et surtout, de ses techniques. Tournant la tête de gauche à droite, mon épuisement ne permettait pas d'ouvrir la bouche. Épuisé par le long entraînement, mon corps commençait déjà à montrer des signes de fatigue. Mes jambes avaient du mal à bouger, surement à cause des trois courses que j'avais dû subir au cours de mon entraînement. Deux sur trois. C'était un succès. Une technique que je n'allais surement pas oublier. Abandonnant mon professeur sur le terrain, j'eus la force de lui dire un simple au revoir avant de quitter l'endroit. Le tonnerre se mit à gronder sur le terrain. Le temps commençait à se déchaîner sur les plaines du village. La pluie tomba enfin sur moi, me faisant lâcher un soupir de soulagement.

Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   Dim 29 Mai 2011, 16:51

Citation :

Shunshin no Jutsu
Technique de Déplacement Instantané
Technique permettant de se déplacer sans que l'adversaire ne parvienne à vous suivre des yeux.
Les intérêts d'un tel jutsu sont divers :
- Si votre Vitesse dépasse la réflexion de l'adversaire, vous pouvez le surprendre en vous déplaçant de façon invisible. Le bonus procuré n'est effectif que si vous avez l'initiative (en début de combat), en ajoutant +5 en Réflexion si vous tentez de piéger l'adversaire et de l'avoir par surprise.
- Vous pouvez utiliser le Shunshin pour esquiver un jutsu ciblé.
- Le Shunshin peut servir pour combler un manque de vitesse en ajoutant +5.
- Pour finir, le Shunshin peut servir d'esquive classique.
Chaque effet ne peut (pour chacun) n'être utilisé qu'une fois par combat !

Cout : 10PC

Technique enseignée de Mujô Hinako à Lawliet Ryû. Bonne lecture Very Happy

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'élève qui surpassera le maître [PV : Mujô Hinako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Plaines Foudroyantes-