AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 - Insatiable Boredom -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: - Insatiable Boredom -   Mar 21 Sep 2010, 22:59

Le grondement du tonnerre faisait vibrer ma peau en cette nuit noire parsemée d'éclairs, seule source de lumière encore visible dans le village assoupi. Assise sur le bord de la rambarde, les jambes dans le vide, au sommet du paratonnerre, j'attendais. Peut-être de tomber suite à un sursaut trop fort, ou bien d'une quelconque occupation qui puisse amuser mon esprit l'espace de quelques instants. Abimée dans la contemplation du ciel chargé, mais néanmoins sans l’ombre d’une goutte d’eau s’en déversant, je me trouvais partagée entre ennui suprême et mélancolie. Si quelque chose de fâcheux venait à se produire, serai-je suffisamment forte pour y faire face et éviter la destruction de ces lieux chéris ? Ou plutôt, le serions-nous pour protéger un endroit à la place chère dans notre cœur ? Je me laissai choir en arrière, me rattrapant sur les mains puis sur une sorte de roulade arrière afin de me réceptionner sur mes pieds. Décidément, je réfléchissais trop. Il n'y avait pas de raison que quiconque apprenne la déchéance venue au sein de notre village, nous faisions attention aux informations qui pouvaient s'en échapper. Tout était scrupuleusement régulé, mais nous n'étions pas vraiment à l'abri d'une fuite, ou bien d'un traitre. Mais ce matin là, je me montrais bien trop paranoïaque dans mes pensées déplorables.

Mes pas me ramenèrent au bord du précipice, les yeux plongés dans le néant en contre-bas. Lors d'une illumination céleste, je crus apercevoir l'espace d'un instant le bandeau ninja que j'y avais jeté, quatre ans auparavant. Mon ancien signe d'appartenance au village de Suna, que j'avais déserté sans vraiment n'en prendre la correcte mesure. Mais tout me faisait penser qu'au fond, j'avais bien fait, même involontairement. Après avoir recouvré la mémoire, je n'aurais pas pu y habiter une seconde de plus de toute manière. Je soupirai, puis détachai mes mains du morceau de fer. Je ne ressentais aucune fatigue, et pourtant mes nuits étaient courtes, celle-ci en étant la preuve la plus formelle. Il devait être aux alentours des trois heures, voir quatre, mais pas plus. Je m'étais réveillée après m'être endormie peu après le couché du soleil, en pleine forme. Sans cauchemars, sans aucune raison. Je ne rêvai plus, mes angoisses nocturnes ne faisaient plus que partie d'un bref souvenir, il ne demeurait plus que la mémoire de ces rêves atroces. Ainsi que mes pensées, qui ne disparaitraient qu'au moment-même où je me sentirais de nouveau en sécurité à l'intérieur de ces remparts foudroyants. Parce que si ce sentiment ne m'habitait pas, je ne pouvais que craindre pour ses habitants, et tous ceux qui m'étaient chers.

Puis des visages défilèrent devant mes yeux, comme une sorte de vague genjutsu infligé à moi-même. Je m'arrêtai sur certains d'entre eux, notamment celui de Tilika pour le dernier. Je me souvenais que la gamine ne cessait de me réclamer des entrainements, ce qui me décrocha un faible sourire en cette obscurité grandissante. Quand elle voulait quelque chose, elle n'y allait pas par quatre chemins, et insistait lourdement. Malheureusement, je n'avais pas le temps de répondre à ses demandes. D'autant plus que lorsque j'en avais, du temps, je le passai à me reposer, autant spirituellement que physiquement. Ou alors je m'entrainais dur pour oublier mes tourments. Mais ce matin, je m'ennuyais. Peut-être avais-je pris le rythme suivi depuis près de deux mois, et me retrouvais dans un état de lassitude avancé lorsque le repos pointait le bout de son nez. D'autant plus que Kumo était profondément mort à cette heure, en dehors de quelques soulards qui trainaient encore dans les bars, ou bien ronflaient à même le sol dans la rue, n'ayant pas trouvé la force de revenir jusqu'à leur demeure respective. Ce fut ainsi que je me retrouvai à descendre les escaliers quatre par quatre, et couru à moitié jusque chez Tilika. Si elle voulait s'entrainer, elle allait y avoir droit. Maintenant. Ce n'était pas une heure propice à cela, mais je n'en avais que faire. Après tout ce qu'elle me réclamait, je comptais bien satisfaire l'une de ses demandes de techniques. Et si elle râlait, elle allait se faire recevoir sur les roses et tirerait une croix sur son apprentissage avec moi durant une bonne période, du moins jusqu'à ce que la stabilisation soit revenue.

Et sans gêne, je frappai par trois coups secs et forts à la porte du dénommé Seridan.

Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Mer 22 Sep 2010, 09:23

Soirée reposante. Elles étaient si rares qu'il ne pouvait qu'apprécier d'en profiter. Toute la journée, il avait continuer à s'entrainer au lancer/rattraper de Kunaïs, de plus en plus vite, de plus en plus loin. S'il aurait voulu mettre davantage son Chakra à contribution, il n'avait jusqu'ici réussi qu'à utiliser sa vitesse naturelle, qui grandissait de jour en jour. Son niveau commencait à devenir bien plus grand que celui d'un Genin. C'était encourageant.
Le repas du soir et l'heure du coucher avaient été paisibles aussi. Fract n'avait pas montré le bout de son nez et Tilika s'était tenue tranquille. Une journée presque parfaite, monotone, mais pourtant agréable.
Et son sommeil était sans rêve. Il se sentait juste flotter dans le vide. Pas de pensées, pas de tracas, rien. Il ne ressentait plus rien, laissant son esprit et son corps totalement vides, libres d'enfin profiter de cette inactivité totale pour se reposer.
Un bruit sourd mit fin à ce doux sommeil. Se réveillant lentement, Seridan se leva. L'obscurité montrait d'elle même l'heure encore indécente pour commencer à faire du tapage. Mais surtout, elle cachait l'air clairement mauvais du Genin. Lorsqu'il se défoncait à la tâche, il se fatiguait toujours à grande dose. Lorsqu'il regagnait ses penates, il lui fallait presque au préalable organiser une visite initiatique dans chaque temple du monde pour prier les divinités de lui laisser au moins un soir reposant. Et quand, enfin, il y avait droit, quelqu'un devait mettre tout ce plaisir en l'air?


*Rien à fiche de qui c'est. Rien à fiche de ce que c'est. Rien à fiche de ce qu'on me dira. Je le DEFONCE!!*

Se déplacant lentement, le corps encore ensommeillé, Seridan se tenait prêt à le faire réagir au quart de tour. Lorsqu'il ouvrirait la porte, il frapperait sans la moindre retenue. Il était bien, si bien dans ce somme, et personne n'avait le droit de l'en tirer. A part le Raikage, un tuteur ressuscité sous une forme zombicale, ou le Créateur lui même.
Un léger mouvement le détourna de sa pensée farfelue. Comme de juste, Tilika était elle aussi réveillée. De bonne ou de mauvaise humeur, elle aussi, ca, il s'en fichait. Elle n'aurait de toute facon pas à se manifester. Il se chargerait fort bien de dissuader le malapris de manière percutante et directe, et si elle venait mettre son grain de sel, il lui ferait retrouver le sommeil très rapidement.


-"Je me charge de tout ca. Rendors toi."

Simple et sobre. Il n'allait certainement pas lui chanter une berceuse pour qu'elle se rendorme, en prime. Se dirigeant vers la porte, il l'ouvrit d'un geste vif et lanca son poing en direction du visage de l'inconnu, sans même se soucier de son identité. Quelqu'un de compétent l'esquiverait ou le bloquerait sans mal. S'il était faible, alors il n'avait rien à faire devant sa porte.

-"Quand on réveille les gens à cette heure ci, on mérite aussi de DORMIR!"

Evidemment, pas de la même manière. Se faire assomer était aussi une forme de sommeil. Et s'il devait, l'espace de quelques secondes, devenir le marchand de sable de celui qui osait les déranger, Seridan ne se ferait pas prier et accomplirait son mystérieux devoir de bon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Jeu 23 Sep 2010, 00:51

La réplique de Seridan lorsqu'elle avait esquissé le mouvement de se redresser sur sa couche fut des plus directes et des plus claires... Rendors-toi, ou, en d'autres termes, t'occupes. Sauf que les ordres de Seridan, pour y avoir obéi sans broncher presque toute la journée, Tilika n'en n'avait plus rien à fiche, sur le moment. Elle venait de sortir d'un songe plutôt désagréable, dans le subconscient endormi d'une personne inconnue, mais qu'elle était ravie de ne plus avoir en face d'elle. Qui que puisse être le mystérieux importun venu frapper à la porte de leur appartement, dès lors, était le bienvenu la concernant. Au moins, grâce à ce réveil inopiné à trois heures et quelques du matin, la gamine s'éveillait entière et sans besoin d'un passage à l'hôpital, aujourd'hui, ce qui arrangeait plutôt ses affaires.

Se levant donc, une fois le tuteur hors d'atteinte et de vue, elle enfila un pantalon en quatrième vitesse, un tee-shirt et un pull-over, une paire de chaussettes, ses baskets, et zou! Là voilà déjà prête pour cette nouvelle journée qui s'annonçait d'ores et déjà pleine de surprises. Se rendormir? Puis quoi encore! Évidemment, ce n'était pas lui qui devait se taper des rencontres hasardeuses et pour la plupart, pas des plus sympathiques ou rassurantes, à chaque fois qu'il se laissait emporter par le sommeil! Il en avait de bonnes, le Seridan! Fract, au moins, savait se montrer compréhensif et un brin compatissant... Pas comme cet abruti-là! Abruti que la petite contourna de la tête, cherchant à voir par-dessous son bras levé, poing serré balancé en avant, qui se trouvait en face. Quelle personne osait ainsi frapper chez eux à pareille heure? Et pour quelle raison?

* Raï-senseï! *

Surprise, la gamine se frotta les yeux pour être sûre d'être bien éveillée et d'avoir bien vu. Que foutait donc ici la raïu à pareil moment, en plein milieu de la nuit ou presque? Sur le moment, l'esprit de Tilika surchauffa, travaillant à trop grande vitesse... Était-il arrivé quelque chose à Koma??? Elle venait les avertir que quelque chose de grave se tramait contre le village? Y avait le feu à la tour du raïkage? Plus sérieusement... Il ne devait pas être arrivé de mal à Koma, si? Pourquoi Raï serait-elle venue la prévenir, à cette heure? Sans doute la Raïu aurait-elle fait appel à des shinobis plus puissants, matures et expérimentés s'il s'était réellement passé quelque chose, pour l'aider. Ou pas...? Peut-être voulait-elle juste la prévenir, vu qu'elle savait la petite très proche de son fiston adoptif? Dans tous les cas, Tilika voulait savoir, et vite! Aussi, sans scrupule aucun, elle bouscula purement et simplement Seridan sur le côté puis en arrière, son poing frappant le vide tandis qu'elle lui faisait perdre l'équilibre et valser en arrière d'un fourbe croche-pied dans les pattes. Pendant que son tuteur s'étalait sur le parquet, la presque adolescente engageait la conversation avec sa prof et chef d'équipe, en langage des signes. Depuis qu'elles se connaissaient, et que la petite était sous sa responsabilité, Raï avait appris à utiliser ce moyen de communication, plus pratique en plein entraînement ou mission que des mots écrits sur papier.

= Que se passe-t-il? Il est arrivé quelque chose à Koma-kun??? =

Elle n'imaginait même pas la véritable raison de cette visite nocturne. Heureusement, Raï allait, sans doute, la rassurer sous peu, le temps que son abruti de tuteur se relève et lui balance quelque menace ou même, tente de lui donner une correction pour le geste déplacé et bien irrespectueux qu'elle venait de lui faire subir. La chute sur le parquet froid et usé de leur appartement ne devait pas avoir été agréable, surtout à peine sorti du lit... Au moins, maintenant, devait-il être bien éveillé!

Derrière, sur la couche de la gamine, Kiny s'éveillait à peine, s'étirant pour se redresser ensuite sur ses pattes et avancer en titubant à moitié vers la scène... Trébuchant sur les jambes du genin schizophrène servant de tuteur à sa jeune invocatrice, il s'étala de tout son long sur le dos de ce dernier.

« Aieuh! Ghnghnnnn... Mais qu'est-ce qui se passe, ici??? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Ven 24 Sep 2010, 23:54

Je fixais la porte avec un air parfaitement neutre, sans émotions apparentes comme l'était mon faciès depuis près de deux mois. Depuis la disparition de Takeo, je n'avais plus la même vivacité qu'avant. Mon efficacité et ma concentration lors de missions étaient toujours bonnes, mais la vie n'avait plus la même saveur qu'auparavant. Ses couleurs avaient fané, ne demeurant au final plus qu'une toile bien fade ornée de diverses touches de gris. Mes pupilles avaient pris la teinte de l'acier, aussi glaciales qu'un matin d'hiver. La lueur pétillante d'autrefois n'était plus que souvenirs, sauf en divers moments. Je ne possédais plus cette joie de vivre, plus tracassée qu'autre chose par les affaires du village. J'en avais même cessé de fumer, ne trouvant plus aucun réconfort dans cet acte destructeur à long terme. Ma bonne humeur s'était envolée en même temps que le Raikage, me plantant là comme un polichinelle tout juste sorti du placard. Je ne savais plus comment agir, et tâchait de ne pas montrer l'état d'esprit tourmenté dans lequel je me trouvais aux êtres qui m'étaient proches, afin de ne pas les inquiéter. Mais je ne parvenais plus à sourire, même faussement. Alors je me contentais d'arborer un air impassible, avec une petite lueur amusée au fond des pupilles lorsque le moment s'y prêtait. Aussi espérais-je récupérer une part de moral avec un possible retour de notre Kage bien-aimé, ou alors avec un semblant de mieux pour notre village. Seulement, trop de choses venaient encore à perturber mon esprit, m'empêchant de vivre comme je l'entendais. La réflexion, les pensées, les remords, les craintes... Tout un tas de ressemblances fortuites qui n'en finissaient plus de me ronger. Et pourtant, je me devais de garder la tête haute et d'avancer afin de ne pas perdre le peu de choses que j'étais parvenue à façonner tant bien que mal dans ma drôle de vie. En gros, j'adoptais l'attitude de la je-m'en-foutiste.

Lorsque la porte s'ouvrit, la voix grondante de Seridan monta à mes oreilles, avant de voir une ombre glisser vers mon visage. Rapide, mais pas suffisamment pour m'avoir du premier coup d'une offensive aussi directe. Et prévisible aussi, je m'attendais à une réaction du genre. La même que j'aurais eu, avant, probablement. Je plaçai ma main droite en contre, arrêtant net son coup avec un léger recul. J'avançai cette même main vers l'intérieur de son bras, visant à lui attraper le poignet pour lui offrir une clef de bras digne de ce nom, et achever son humiliation en m'asseyant dessus. Ce n'était pas de la cruauté, mais plus à but éducatif. Mais je n'en eut guère l'occasion. Avant même que je ne resserre ma prise sur son membre, il était déjà à terre, dont la cause d'une telle chute semblait être Tilika. Je demeurais là quelques instants, le poing dans le vide, la tête bien haute. Seuls mes yeux avaient bougé, iris dirigés vers la gamine qui me parlait à sa manière. Analysant rapidement ses signes, j'entrouvris la bouche et en laissai sourdre quelques mots sans la moindre réaction physique, aussi immobile qu'un pantin de bois accroché à son support.

"Tu ne m'as pas laissé le temps... Je voulais te montrer quelque chose, mais tu l'as fait tomber avant. Dommage..."

Une vague lueur de déception fit éclat au fin fond de mon regard, en même temps qu'une petite ride vint se placer entre mes deux sourcils se fronçant avec légèreté. Petite marque de vie, avant de laisser placer au masque de chair d'auparavant. Je fis un pas en avant, m'invitant dans la demeure sans ne répondre ni à la question initialement posée par la petite, ni même celle de Kiny. Mains dans les poches, je me plaçai entre Tilika et son tuteur. Je n'avais pas envie de le voir se relever brusquement et lui coller une claque sous la colère. Il y aurait eu de fortes chances que je fasse de même avec lui, chose que je préférais éviter. "Il ne se passe rien de grave.", entamai-je les yeux rivés sur le mur d'en face. Puis je tournai la tête, lentement, pour capter le regard de Tilika. "Je suis venue pour t'apprendre une technique. Ça fait un moment que tu me le réclames, alors je suis là. J'ai le temps, là. Peut-être que l'heure n'est pas bien choisie, mais c'est ainsi. A prendre ou à laisser." J'avais dans l'idée de l'amener dans le dojo situé à deux pas d'ici et de l'entrainer malgré tout. "Sauf si tu préfères retourner dormir. Si tu n'as pas envie, je préfère ça à t'entendre bougonner pendant des plombes et râler à la moindre remarque que je te ferais. Mais tu devras attendre encore avant de reprendre un quelconque entrainement avec moi." Je n'avais plus grand chose à faire, ni dans la tête. En règle générale, le peu d'entrainement que je leur offrais depuis ces quelques semaines étaient dû au manque de temps, et à l'esprit bien trop ailleurs pour me concentrer sur une telle tâche. Et pour finir, je prononçai une nouvelle phrase, du même ton monocorde, s'adressant à Seridan. Sauf que je ne pris pas la peine de me retourner, ne faisant que le désigner sans ne lâcher la songeuse du regard.

"Idem pour toi Schtroumpf Ronchon. Je n'ai pas pour habitude de t'entrainer, mais si tu veux apprendre une technique de Taijutsu, tu peux venir. C'est la moindre des choses que je puisse faire après t'avoir tiré du lit aussi tôt."
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Lun 27 Sep 2010, 17:32

Journée de merde. Ca allait mal, très mal. Non seulement, on le tirait du lit sans la moindre délicatesse, mais en plus, on l'empêchait de faire payer l'impudent. Frappé traitreusement par derrière, Seridan n'eut aucun mal à deviner l'identité de celui, ou plutôt celle qui avait l'audace de le mettre hors de lui.
Retombant sur le sol, le Genin n'eut même pas le temps d'amortir sa chute, trop surpris et encore endormi par son désagréable réveil.


*Je vais la tuer! LA TUER!!!*

Mais pas aujourd'hui. Avant même qu'il ne se relève, un poids lui tomba sur le dos. Sans même chercher à savoir ce qu'il se passait, Seridan empoigna ce qui l'écrasait et le balanca de toutes ses forces dans un coin de l'appartement. Levant les yeux vers celle qui allait bientôt prendre cher, il reconnut enfin la personne qui avait transformé son temps de sommeil en séance de torture.

*Ilyena?? Bon sang de....cette femme n'a de respect pour RIEN!?*

Se relevant péniblement, tout en prêtant bien attention à ce que venait de dire l'intruse à Tilika, Seridan relativisa comme il le put pour éviter une séance de massacre inutile. A coup sûr, avec cette gêneuse dans les parages, la gamine se sentirait plus fière que jamais et pourrait se permettre de le provoquer. S'il esquissait le moindre geste de vengeance envers elle, sa protectrice lui arracherait un bras sans même sourciller. Dans le fond, il avait bien fait de rater son coup. Mais Tilika méritait une punition. Il y réfléchirait le moment venu. Fract ne semblait pas avoir envie de se manifester, ce qui pourrait faciliter son envie de conspiration vengeressse.
La suite le surprit. Ilyena se sentait peut être coupable pour la première fois de sa vie pour lui proposer de l'entrainer. Peut être. Ce femme avait l'air tellement vide, tant d'âme que de cervelle qu'elle n'agissait sans doute que par envies soudaines. Un train de vie instable pour elle, et invivable pour ceux qu'elle entrainait dans ses délires.
Mais pour l'heure, il n'allait pas refuser. S'il ne l'aimait pas, il pouvait bien prendre sur lui de supporter sa présence. Recevoir un enseignement de la part d'un Raïu ne se refusait pas.


-"....Je viens."

De nombreuses injures lui étaient venus à l'esprit, mais ce n'était pas le moment. Tilika savait agir en traitre en toutes occasions, et il préférait de loin régler ses comptes avec l'une ou l'autre lorsqu'elles seraient séparées.
Il ne lui fallait pas longtemps pour se préparer. Etre prêt à sortir de chez lui à n'importe quelle heure et ce en quelques secondes n'était pas dans ses principes, mais aujourd'hui, cela lui servirait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Mar 28 Sep 2010, 20:36

Une entraînement avec Raï? A prendre ou à laisser? La question ne se posait même pas!!! Sans même attendre la réponse de Seridan, Tilika avait d'ores et déjà répondu, elle, à la raïu! Quelle question! Bien sûr, qu'elle venait et qu'elle était partante! Depuis le temps qu'elle attendait ça! Sans compter que le sommeil de cette nuit, de toutes façons, n'avait pas été reposant, comme bien souvent... Elle s'en tirait pas trop mal, avec juste une petite douleur au niveau d'un poignet, la paume de sa main la faisant souffrir après la légère blessure que lui avait infligé cet homme, dans ce rêve... heureusement qu'il s'était fait réveiller par elle ne savait trop qui! Tilika n'osait même pas imaginer ce qu'il lui aurait fait, sinon... Ses paroles restaient malgré elle gravées dans son esprit, s'y répétant comme un sourd avertissement du danger qu'elle courrait, de plus en plus, à croiser de pareils tarés en songes qui, envieux de ce qu'elle considérait comme une malédiction, chercheraient à la retrouver dans ce monde-ci... « Apparemment je peux te blesser, je pourrais certainement te tuer. On se retrouvera jeune femme, prépare-toi, car à partir d'aujourd'hui, tu seras ma proie... » Charmant avertissement que voilà! Sa proie... Il ne manquait plus que ça. Au moins ignorait-il d'où elle venait. Son nom, elle avait fait la bêtise de le lui donner... ce qu'elle pouvait être stupide, des fois!

« Kyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah!!! »

BAM!

« A... Aïeuh... Gaaah... »

Tilika releva vivement la tête, alors qu'elle venait de répondre par l'affirmative à la proposition de Raï, en quelques gestes. Voilà qu'un cri surpris mêlé de détresse et suivit d'un bruit sourd de chute venait de se faire entendre. Et cette voix, c'était celle de Kiny... Comprenant rapidement ce qui venait de se produire, la fillette fronça les sourcils, furieuse, et fonça aider sa petite invocation à se relever, l'auscultant pour s'assurer qu'il n'avait rien, avant de se jeter sur Seridan. Quel abruti, celui-là! Empoignant la chaise de ce dernier, elle la lui balança sur la tronche, sans autre forme de procès, tandis qu'un clone consistant s'apprêtait à lui balancer la seconde de leurs deux chaises dans le dos. Peut-être parerait-il la première, de face, mais sans doute pas celle de dos... Après, Raï pouvait aussi intervenir. Après tout, elle était suffisamment forte et rapide pour cela, elle... Mais si Tilika avait la moindre chance de venger son ami, elle le ferait, na mais oh! Fract se payerait la douleur avec, elle le savait, mais sur le moment, seul son instinct protecteur parlait pour elle, et...agissait.

« ... Je viens. »

Il n'aurait pas le temps de dire autre chose... Qu'il vienne ou pas à ce foutu entraînement, elle s'en moquait; il n'avait pas à traiter Kiny de la sorte! En fait, s'il voulait venir, Tilika préférait que ce soit sous Fract! Ce que ça pouvait être pénible, ces deux gars dans un même corps! Tout ce dont l'un avait connaissance ou était capable d'accomplir physiquement, l'autre aussi... Quelle poisse! Si seulement Fract pouvait trouver un moyen de s'accaparer définitivement le corps, et de remballer Seridan une bonne fois pour toutes! Mais il lui avait déjà expliqué que ce n'était pas possible... Même si Tilika n'en comprenait pas vraiment bien les raisons, elle savait qu'elle devrait s'y faire. Alors, quand Fract était là, elle se montrait aussi gentille que possible, sage et presque totalement obéissante, tandis que lorsque c'était Seridan qui s'occupait d'elle, la gamine faisait tout pour l'en dissuader, l'en dégouter, le forcer à laisser sa place à fract autant que possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Mer 29 Déc 2010, 23:42

    « Il n’y a personne… ? »

    Cela devait bien faire dix minutes que Mujô Hinako s’évertuait à frapper à la porte d’une résidence, attendant vainement réponse. Il était tard, peut-être trois heures du matin, et la nuit était d’un noir d’encre. Pourtant, elle se tenait là, droite comme un piquet, de mauvaise humeur et frigorifiée, et surtout forcée de transmettre un message à une de ses collègues –qu’elle ne connaissait d’ailleurs pas. Mais il fallait se rendre à l’évidence : soit l’adresse que l’on avait confiée à la Jônin était fausse, soit Ilyena Raï n’était pas chez elle. Auquel cas il faudra arpenter chaque domicile de la ville pour la retrouver. Seigneur, pourquoi est-ce que les missions qui l’incombaient étaient toujours aussi pénibles ? Retrouver quelqu’un dans son village, accueillir des shinobis d’un pays lointain… Quand pourrait-elle se rendre réellement utile à sa patrie ?

    Certainement pas en négligent les consignes qu’on lui avait données, en tout cas. Partant de ce principe, la dame de cour devait impérativement retrouver la jeune femme, à n’importe quel prix, malgré le temps qu’elle perdrait. D’un habile bond, Hinako-san se hissa sur le toit de la bâtisse devant laquelle elle poireautait depuis un bon moment. Retrouver des gens à trois heures du matin ? En fait, rien de plus facile. Il suffisait de chercher dans l’environnement de la lumière, des voix. Bien sûr, Kumo était une grande ville ; et il arrivait que des gens festoient. Dieu merci, cela n’était pas si fréquent, et elle n’aurait que peu de demeures à déranger. Aussi s’élança-t-elle, gracieuse silhouette vêtue de soie, sur les toits. Bientôt, et par le fruit d’un hasard, d’un choix divin sans doute, elle perçut quelque chose.

    Trois énergumènes semblaient se chamailler, dans l’embrasure d’une porte. Prudente, la jeune femme s’approcha, discrète. Elle les écouta quelques instants, observa la scène avec un certain cynisme. Deux des trois protagonistes semblaient plus âgés qu’elle, et pourtant, ils semblaient tellement enfantins. Presque fantasques. Enfin, elle n’avait pas le temps pour ses pensées absurdes, et, tout aussi habilement qu’à l’accoutumé, elle atterrit aux côtés de la dame, aussi blonde qu’elle. Elle la toisa quelques instants, et s’inclina. Politesse est une règle d’or, lorsque l’on veut des échanges cordiaux.

    « Mujô Hinako, Jônin. Veuillez pardonner mon impolitesse, à une telle heure, mais êtes vous Ilyena Raï-san ? »

    Son égale, certainement supérieure, répondit à l’affirmatif, ce qui lui permit de transmettre le message. Cette dernière était attendue immédiatement, dans la grande tour à l’autre bout du village. Il y avait des choses dont il fallait qu’elle parle avec les dirigeants, visiblement. Mais cela ne la regardait pas. Et honnêtement, elle s’en moquait. Elle était même un peu en colère contre cette femme qui la maintenait éveillée à une telle heure. Mais elle n’y pouvait rien, de toute manière. Enfin, très vite, Raï-san s’envola, balbutiant quelques mots d’excuses à l’égard des deux jeunes gens sur le pas de la porte.

    Ah oui. Elle les avait presque oublié ceux là. « Oh, excusez-moi, je crois que j’ai interrompu quelque chose de visiblement génial... Sur ce, jeunes gens… » Elle s’apprêtait à tourner les talons et détaler chez elle, mais elle nota que le jeune homme face à elle et la petite fille à l’air déterminé semblaient relativement en colère du départ soudain de leur ainée. «… Je crois que vous attendiez quelque chose. Puis-je vous proposer mes services, peut-être… ? Et si je puis me permettre, qui êtes-vous ?»


Spoiler:
 

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Jeu 30 Déc 2010, 16:50

Citation :
HRP: Ça ira parfaitement, on fera comme on peut pour finir sans Raï. Wink Merci, déjà, de bien avoir voulu reprendre ce topic avec nous! C'est sympa! Smile J'vais de ce pas prévenir Seridan que c'est à lui de postay, du coup! Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Jeu 30 Déc 2010, 22:23

Une autre matinée formidable, dans la joyeux monde de Seridan. La fille n'avait pas du tout apprécié le geste de son tuteur, et après avoir examiné Kiny, elle prit la décision la plus "logique" qui soit, lancant une chaise afin de se venger. Agacé, comme toujours, de cette attitude puérile, Seridan rattrapa, de justesse, la chaise, qu'il reposa sur le sol.

*Petite saloperie, ca lui plait, de jouer les vandales!?*


Visiblement, oui. Un bruit attira son attention. Derrière lui, une autre chaise prenait aussi des cours de vol, et celle là, il n'avait pas le temps de la saisir ou même de l'esquiver....du moins, de manière conventionnelle. La chaise toucha sa cible, qui se fit emporter dans un coin de la pièce. Mais aux cotés de la chaise, encore intacte grâce à son étonnante solidité, gisait un livre de cuisine. A l'aide d'un Kawarimi, le jeune homme avait évité un choc qui l'aurait certainement mis de plus mauvaise humeur encore pour toute la journée. Difficilement imaginable, et pas souhaitable, en somme.

« Mujô Hinako, Jônin. Veuillez pardonner mon impolitesse, à une telle heure, mais êtes vous Ilyena Raï-san ? »

Apparement, le village de Kumo tout entier se préparait à se réveiller à la même heure. Et ce à cause de la même personne. Ilyena avait elle préparé une malédiction forcant toute la peuplade à se lever avant le soleil lui même?
Détournant son attention de la petite pour s'avancer vers la nouvelle venue, Seridan écouta attentivement le peu qu'il avait à entendre, et retint un cri d'indignation. Avait il mal compris ou bien Ilyena les avait réveillé, au final, pour rien? Celle ci se retourna vers lui et Tilika, lancant quelques mots d'excuse.

-"Désolé, faut que j'me barre. Ce sera pour une autre fois, à plus."

Sans plus de cérémonie, elle fila, laissant Seridan en proie à une colère noire. On venait de mettre son sommeil, sa matinée en l'air, et il devait juste accepter que tout ne se passe pas comme prévu, alors que justement, RIEN de ce qui devait se passer ce matin n'était prévu? Absurde. Et honteux.

« Oh, excusez-moi, je crois que j’ai interrompu quelque chose de visiblement génial... Sur ce, jeunes gens… »

Il l'avait presque oublié, celle là. "Mujô Hinako", la jeune femme qui venait de mettre en l'air l'entrainement qui avait lui même mis en l'air son repos. Tout un programme. Derrière lui, le jeune homme sentait que Tilika bouillait de rage. Sur ce point, il la comprenait au moins un peu. Ilyena venait de les planter en beauté, et la nouvelle intruse semblait vouloir faire de l'humour d'une manière plutôt décalée. Rien de ce qui se passait ici n'avait l'air génial.

«… Je crois que vous attendiez quelque chose. Puis-je vous proposer mes services, peut-être… ? Et si je puis me permettre, qui êtes-vous ?»

C'était trop. Maintenant, les Juunins de Kumo faisaient du porte à porte pour proposer leurs services à quatre heures du matin. Seridan en restait muet de consternation, les bras lui en tombaient. Devait il la congédier gentiment? Ou bien l'envoyer balader de la manière la plus odieuse qui soit? Mesure imprudente, surtout envers une personne aussi jeune, avec un tel rang. Les malades mentaux et les génies avaient toujours une place plus favorables dans la société que les gens du commun.

-"Je doute que vous ayiez grand chose à nous offrir. A part peut être une méthode pour plonger cette foutue gamine dans le coma pour le reste de la matinée, pour qu'elle me foute la paix......."

Une demande dénuée de toute élégance, mais qui avait le mérite de refléter son envie première: retourner à son sommeil, même s'il s'était vu cruellement écourté....pour rien. Et s'il n'aimait pas se présenter, surtout auprès des gêneurs, il lui fallait bien passer par là pour espérer que la jeune femme parte au plus vite.

-"Je suis le "génial" Seridan Sarian, et la gamine derrière moi s'appelle Tilika. Heureuse?"
Revenir en haut Aller en bas
Yanosa Oterashi
Nukenin de Rang S
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 28
Village : ~ Aucun ~
Date d'inscription : 12/09/2008

Fiche Ninja
PV:
1020/1020  (1020/1020)
PC:
470/470  (470/470)

MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   Sam 14 Mai 2011, 02:42

Évaluation ¤~

Dommage de ne pas avoir la suite ! J'aurais aimé savoir ce que Hinako aurait proposé et surtout comment Seridan allait se comporter vis à vis de Tilika (on ne laisse pas passer le fait de se prendre une chaise dans la tête ! ^^).


Raï

Tes textes sont travaillés, ce qui est très agréable, notamment pour certaines images. Attention tout de même à tes concordances de temps ( imparfait/passé simple), mais cela reste négligeable Razz

>>> 4 points de Rp


Seridan

On sent que ce Rp commence à dater aux vues de ceux que tu nous proposes aujourd'hui.
Quelques petites fautes qui demeurent en début de texte, donc je les considère comme des étourderies Razz

>>> 6 points de Rp


Tilika

Étrange mais très agréable surprise de ne pas voir une armée de virgule dans tes écrits. Vraiment une bonne surprise qui a fait de cette lecture un moment agréable ^^.

>>> 4 points de Rp


Hinako

Ahhh Hinako.... oserai-je te comparer à une brise rafraichissante et revigorante ? Et bien oui ^^ Merci de cette intervention, qui non seulement rattrape l'absence de Raï, mais redonne du peps à ce Rp. Et en plus, tu nous donnes à lire un texte frais, très bien écrit et sans faute. Un vrai plaisir ! Very Happy

>>> 3 points de Rp



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Insatiable Boredom -   

Revenir en haut Aller en bas
 

- Insatiable Boredom -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Centre Ville-