AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 - Time To Go Back Home... -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virgo Shaka
Suna No Kenjin
avatar

Nombre de messages : 102
Village : Suna no Kuni
Date d'inscription : 28/04/2009

Fiche Ninja
PV:
250/250  (250/250)
PC:
675/675  (675/675)

MessageSujet: - Time To Go Back Home... -   Lun 13 Sep 2010, 09:54






Il était à présent l'heure de retourner à ses racines. Le délai imparti finalement écoulé, le Sage ouvre finalement les yeux, après quatre jours d'une méditation poussée à son paroxysme. Ses pupilles, encore conditionnées à l'obscurité mettent du temps avant de se dilater, le laissant apprécier une lueur douce et légère du soleil transparaissant difficilement au delà de la masse de nuages couvrant le pays de l'eau. Se relevant doucement à cause de ses articulations légèrement grippées après plusieurs dizaines d'heures immobiles, il s'étire à l'envie et pousse un bâillement à peine retenu. Notant au passage le fait qu'il ne semble plus aussi calme et serein qu'auparavant. D'un coup d'oeil ditrait, il passe également les alentours au peigne fin, et enorgueilli du fait que les choses ne semblent pas avoir beaucoup changé durant cette petite ellipse inconsciente. Passant la main dans ses cheveux d'or, puis expiant une quinte de toux légèrement voilée, il entreprends de faire quelques pas dans le petit campement dressé à même le sol à plusieurs kilomètres du village de Kiri. Un effort physique qui, bien que léger, se révèle nécessaire et étonnamment fastidieux après plusieurs jours en position assise de transe.

Remarquant le soleil, encore aux aurores, le Sage commence à plier bagages, tout en prenant soin d'éviter de faire plus de bruit que de raison, et ce pour ne pas réveiller son coéquipier qui vu l'heure devait dormir encore à poings fermés, autant que pour éviter d'attirer l'attention sur cet endroit et ce qui s'y trouvait. En effet, si passer les portes du village ne s'avérait pas en soi trop difficile à faire, les alentours du village eux, étaient bien plus surveillés que l'enceinte même de la capitale ninja et il était clair et net que découvrir des membres d'un pays voisins, même en temps de trêve pourrait amener les deux seigneurs féodaux à entamer une guerre ouverte. C'est ainsi que le blond entame alors de ranger ses affaires, tout en remarquant, près de sa couche, l'encre qui lui servi quelques jours plus tôt. Souriant à l'évocation de ce souvenir, l'homme ressent tout de même un léger pincement au coeur. Cela l'avait hautement dérangé et gêné, mais il y avait été obligé, les risques encourus étant bien évidemment bien trop immenses pour être pris à la légère. Rangeant l'encrier, il pousse un soupir et se relève.

Après quoi le Sage se mets en recherche de nourriture, qu'il avait déjà auparavant stockée dans son sac à dos. Après avoir finalement localisé ce dernier dans une cachette habilement dissimulée, il y prends un paquet de rations et retourne s'asseoir. Quelle ne fut pas la désagréable sensation lorsque ses jambes touchèrent une fois de plus le sol dans une position aussi peu confortable après près d'une centaine d'heures assises. Poussant intérieurement des jurons, il entame son petit déjeuner en observant la nature s'éveiller doucement au son des oiseaux et du clapotement presqu'inaudibles des multitudes de ruisseaux, rivières et autres cours d'eau jonchant la région...

Quelques heures plus tard, alors que la matinée s'entame et que le soleil se rapproche dangereusement de son zénith, les deux ninja de Suna, ayant terminé de nettoyer les lieux, s'apprêtent à honorer leurs engagements. Le Sage jette un regard interrogatif à Akira, lui signifiant par là son intention de partir. Ayant reçu une réponse positive, et bien que le comportement d'Akira ne lui rappelle que trop bien les précédentes tensions, le blond croise les doigts, espérant de tout coeur que la mésentente chronique entre Akira et Legaia ne fasse pas de vagues, car si lui, Shaka acceptait ce genre de contacts sans trop de problèmes, Kaa, lui, détestait viscèrement le manque de cohésion dans une équipe. Et étant donné que lui ainsi que son rempart, Tadakatsu ne tarderaient pas à les rejoindre, il aurait mieux valu pour tout le monde d'avoir laissé ce genre de choses de côté. Toutefois, il gardait l'effet de surprise aussi bien pour Akira que pour les autres, ayant soigneusement pris soin de cacher l'identité des renforts au Juunin. Le Sage avait toutefois laissé entendre qu'il s'agirait d'amis d'enfance et assez compétents. Avec cela, nul doute que le jeune homme avait compris de qui il s'agirait. C'est donc un sourire aux lèvres qu'il entama le bout de chemin le séparant de l'habitation du fameux " Kenji-san ", lieu de cachette de Kahera Kamikaze...
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mar 14 Sep 2010, 15:58


L'attente avait été interminable et maintenant que le moment fatidique était arrivé, on allait enfin pouvoir retourner à Suna, bien au chaud et quitter ce pays où il ne faisait pas bon vivre du tout. On avait vécus dans un campement de fortune pendant une semaine entière, loin de tout confort et la simple idée de retrouver mon lit douillet et mon petit chez moi était une récompense qui me chérissait plus que tout au monde. J'en avais vraiment mare de ce pays et fallait avouer que ce qui c'était passé ici plus tôt n'avait aidé en rien la cause. C'est donc après 5 jours de mépris pour cette ancienne amie que je m'étais levé ce matin-là dans un but bien précis, ramener Kahera au bercail, afin qu'elle puisse être jugé pour ce qu'elle avait osé faire contre le village du sable. Elle avait profité de la gentillesse et de la bonté de mon village pour mettre en plan ses idées ignobles et pour ce manque de respect envers les gens qui l'avait hébergé, elle allait en payer le prix. Jugée par les hautes instances de Suna, elle allait être jugée coupable et enfermée pour de bon dans les cellules de la prison du village caché du sable. Elle allait y vivre le reste de sa vie, sans aucune possibilité de sortie. Mais je savais très bien que les choses n'allaient probablement pas être aussi simples que ça, mais j'avais quand même le droit de rêver un peu.

Gardant bien en tête l'objectif principal de la mission, je rassemblais mes effets personnels et après m'être assuré que je n'avais rien oublié, je rejoignis Shaka qui depuis la première seconde que l'on avait mis les pieds ici, était entré dans une phase de méditation très profonde. Malgré mes quelques tentatives, je n'avais pas été en mesure de le faire sortir de sa transe, comme s'il s'était métamorphosé en une statue de pierre. Fallait croire que les sages de Suna avait une bien drôle de façon d'utiliser leur temps libre, mais je n'étais pas le mieux placé pour critiquer ses méthodes. Après tout, il était un sage de Suna et en tant que tel, je lui devais respect. Il avait très certainement ses raisons d'avoir passé 5 jours dans cette même position. Enfin, l'important n'était pas vraiment là puisque le moment était arrivé de retourner à l'endroit où on avait laissé Kahera la dernière fois. M'arrêtant un moment à côté du chef d'équipe de cette mission, je me permis de lancer un commentaire comme ça.


-Maintenant elle ne pourra plus retarder l'inévitable.

Laissant quelques secondes passées, afin que le message se rende aux oreilles de Shaka, j'ouvris par la suite la marche, marchant avec le sage de Suna à mes cotés en direction de la demeure de Kenji-san.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mar 14 Sep 2010, 23:24

[hrp]
Kahera ne sachant pas encore comment se finit son entrevue avec Arane, j'attends que ce rp-là soit terminé pour vous signaler ici en tant que PNJ voir avec Kahera elle-même ce qui se passe quand vous arrivez chez Kenji... Sinon, n'hésitez pas à aller chercher Legaia, en attendant? XD Dans quel cas, Shaka, c'est à toi de poster et j'effacerai mon message ensuite. Wink
[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Virgo Shaka
Suna No Kenjin
avatar

Nombre de messages : 102
Village : Suna no Kuni
Date d'inscription : 28/04/2009

Fiche Ninja
PV:
250/250  (250/250)
PC:
675/675  (675/675)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mer 15 Sep 2010, 09:28




Les mots du jeune homme tirèrent au Sage un sourire amusé. La fougue de la jeunesse emportait le jeune Akira dans une danse effrennée dont les conséquences pourraient s'avérer fâcheuses, et cela, il n'était pas sans l'ignorer, cependant, la volonté ardente de protéger son village de toute menace quelle qu'elle fut était une intention plus que louable, fortement appréciée par l'homme blond. Et alors qu'ils marchaient tous les deux en direction du village de la Brume, Shaka laissa s'installer un silence profond, préférant ne pas attirer l'attention sur eux. La discrétion était leur meilleure alliée, bien qu'à présent, leur présence ne devait plus vraiment être qu'un secret de polichinelle. Tant qu'ils ne faisaient pas de vagues, les ninja de la Brume les laisseraient tranquille, du moins c'est ce que le chef d'équipe espérait de tout coeur. Après avoir passé un énième cours d'eau tumultueux, ils abordèrent la baie de Katuga. Une baie encastrée entre les nombreux ports du pays de l'eau, mais ayant l'avantage de donner directement sur un quartier résidentiel, pour ceux connaissant plus ou moins l'agencement des lieux. Le quarantenaire était de ceux là. Ayant fait très attention aux détails lors de leur dernière infiltration, Shaka avait pu dès lors tracer un itinéraire depuis l'extérieur du village pour mener directement à l'habitation de Kenji, et ce sans passer par les grandes portes.

Néanmoins, il déchanta en remarquant la présence de nombreuses tours de garde postées çà et là autour de la baie. Une découverte à laquelle il s'attendait assez, au vu de l'ouverture non négligeable qu'offrait la baie et les ports, une découverte dont il aurait d'ailleurs préféré se passer d'ailleurs. En observant les lieux, il compris bien vite n'avoir que deux solutions pour rejoindre son objectif: prendre le risque de s'embarquer sur un navire et tenter de se fondre dans la foule, ou alors tenter de couvrir la distance à la nage, une distance avoisinant toutefois les quelques centaines de mètres. Poussant un soupir las, l'homme se maudit de n'avoir pas autant pratiqué d'entrainements physiques qu'il l'aurait souhaité, car franchir cette distance à la nage lui aurait été extrêmement ardu. Lui restait encore le billet des jutsu, son panel lui permettant aisément de franchir la distance quelque soit les moyens. Les scrupules à " s'attaquer " aux gardes le retenaient toutefois, car si il ne voulait leur faire de mal, il aurait été incongru et très mal vu d'utiliser des techniques inoffensives bien qu'utiles dans le cas présent. Planchant sur toutes les terminaisons possibles, il soupira.


" Eh bien... il va falloir la jouer fine, Akira-kun. On ne peux pas prendre le risque de se faire repérer ici, mais s'en prendre aux gardes, ne serait ce que pour les distraires, ne m'enchante guère non plus. Il nous reste deux solutions, ou plutot il te reste, mais je ne vais pas te laisser seul. Mes techniques personnelles me permettraient de contourner la situation assez rapidement, mais j'ignore encore les tiennes. Nous allons tenter de passer outre ce petit imprévu, et aller chercher Legaia, j'ai cru comprendre qu'il irait nous attendre dans une maisonnette pas loin de celle de notre objectif principal. Sache déjà cela, au cas où nous serions séparés dans notre tentative d'infiltration. Nous nous retrouverons dès lors là bas. Veux tu que je t'accompagne, ou souhaites tu que l'on se rejoigne directement là bas? "

Shaka se tourna vers le jeune homme en lancant ses mots, et attendit sa réponse avec un sourire avenant, tout en triturant une mèche de cheveux rebelles. Le soleil était à présent en plein centre du ciel, et malheureusement, les deux ninja prenaient un peu plus de retard qu'ils n'auraient sans doute voulu, mais c'était les aléas du métier...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mar 21 Sep 2010, 18:01

Aussitôt mon commentaire passé et visiblement accepté par le sage de Suna, nous nous étions mis en route afin de rejoindre l'habitation de ce kirien qui avait pris sous aile la jeune et innocente Kahera chan. Il en était de soi que cette dernière pensée s'était mélangée à de l'ironie pure et simple, afin de calmer ces pulsions colériques qui m'habitaient maintenant depuis un bon moment déjà. La découverte d'un tel secret aurait pu passé inaperçu sous les airs inoffensifs de la jeune dame, mais je portais un tel dévouement et un tel amour pour le village caché du sable que de ce léger détail n'avait pas passé dans l'oreille d'un sourd et heureusement. C'est donc en repensant à tout ce qui s’était passé que nous marchâmes vers les enceintes du village caché du brouillard, dans un silence de mort. Effectivement, aucun des deux protagonistes n'avait ouvert la bouche pour dire quoi que ce soit. Nous étions tous les deux certainement plongés dans une réflexion sur ce qui allait nous attendre au détour, une fois de retour à la maison de Kenji. Pour ma part, j'allais devoir me contrôler pour ne pas laisser paraitre cette haine qui bouillait en moi, car en compagnie des complices de la traitresse, je n'allais pas avoir beaucoup de chance de survie si jamais mes émotions prenaient le dessus. Après tout, nous avions été envoyés dans un village qui n'était pas le notre et dans lequel tout écart de conduire risquait de mener à l'échec de la mission.

Même si mon comportement n'avait pas été exceptionnel depuis le départ de Suna, je ne voulais en aucun cas être la cause principale de notre échec et puisque l'on devait remmener Kahera chan à Suna, j'allais devoir refouler en moi ce que je détestais par-dessus tout, la traitrise de celle qui avait déjà été une amie. Tentant de canaliser en moi toutes les bonnes énergies afin d'éradiquer ce mal qui s'emparait toujours un peu plus de moi, nous nous arrêtâmes brusquement comme si un élément majeure s'était mis à travers notre route. Sortant de ma réflexion, je levais les yeux au loin et avant même que le sage ait eu le temps de dire quoi que se soit, j'avais compris le problème qui s'élevait maintenant à l'horizon et comme si nous avions pas perdu assez de temps comme ça, on allait devoir trouver un moyen d'entrer sans nous faire voir par ces tours de guet qui avaient été placées là principalement pour empêcher des gens comme nous d'entrer dans leur si précieux village. Laissant échapper de ma bouche un souffle las, je me retournais vers Shaka qui aussitôt étala au grand jour le plan qu'il venait de concocter secrètement.

L'écoutant attentivement, je pris connaissance des informations qu'il me transmettait et étant en accord avec pratiquement tous ses points, je le lui confirmais d'un simple signe de la tête. Lorsqu'il eut terminé de parler, un grand silence meubla les environs et attendant certainement mon avis sur la question, je décidais de satisfaire sa curiosité. Réfléchissant un moment à ce qu'il venait de me dévoiler, je me répétais le plan auquel je venais tout juste d'être mis au courant et après un bref moment de réflexion, je lui revins avec ce que j'avais décidé.


-Ce léger problème va une fois de plus nous ralentir certes, mais ce n'est pas insurmontable comme épreuve. Nous avons déjà réussi à entrer une première fois, alors rien ne nous empêchera de le refaire une seconde fois. Mais en ce qui concerne votre plan Shaka-sama, je crois que la meilleure solution serait de nous séparer. Rester ensemble serait une erreur en lui-même, car ensemble nous serions plus faciles à capturer s'il en venait qu'une personne se rende compte de ce que nous préparons. Nous devons terminer à tout pris cette mission et s'il fallait qu'un de nous deux soit capturé, la seconde personne pourrait aller chercher Kahera-chan pour la remmener à Suna. Alors, c'est dans ce but commun que je vous propose de nous séparer pour se rejoindre, espérons-le, au point de rendez-vous que nous nous sommes donné. Dans le pire des cas, nous avons toujours les micros qui nous permettront de communiquer ensemble si le besoin s'en fait ressentir.

Venant de donner mon point de vue sur la situation, je me retirais dans l'ombre, afin d'utiliser une technique de métamorphose qui allait, l'espérais-je, m'aider à pénétrer à l'intérieur de ce village. Retournant à côté de Shaka, je lui lançais un petit sourire en coin et de cette impatience qui me poussait soudainement vers l'avant, je me dirigeais vers l'une des entrées du village fortifié, afin de faire ce que j'avais à faire. La maison de Kenji se cachait de l'autre coté de ces immenses tours et je me devais de me faire discret, si je voulais parvenir, en un seul morceau jusqu'au point de rendez-vous. C'était même primordial que j'y parvienne, mais dans une mission aussi dangereuse que celle-ci, je savais que l'inconnu pouvait me frapper de plein fouet et ainsi tout faire basculer. Je ne voulais pas croire en cette possibilité, mais je me devais quand même de garder en tête son existence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mar 21 Sep 2010, 22:49

Citation :
Les gardes ne semblent pas prêter attention aux deux shinobis, qu'ils se montrent ou pas. Même, ils passent où ils veulent et comme ils veulent. Les kiriens sensés garder le village les saluent, quand ils les aperçoivent, comme s'il était normal qu'ils se trouvent en ces terres... Quelque chose cloche. Comme si tous les gardiens du coin étaient au courant de leur présence et de la raison de celle-ci, et que... c'était normal. Ils parviennent donc sans encombre aucune jusque devant la maisonnette prêtée à leur compagnon, Eden Legaia. La plage semble déserte. Et chez Kenji, dont la maisonnette n'est pas bien loin de la première, à peine à une cinquantaine de mètres, ils ressentent plusieurs présences, parmi lesquelles, en tous cas, le chakkra de Kahera. Tout semble donc bien se dérouler. Mais l'attitude des gardes kiriens à l'égard des deux sunaïens, pourrait paraître suspecte... L'un d'eux vous aura même proposé de vous escorter. Si Shaka a accepté, le garde sera avec vous et vous pouvez toujours tenter de lui poser des questions. Razz
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Jeu 07 Oct 2010, 18:12

[Au vu de l'absence prolongée et non prévue de Shaka, je PNJise son action, en espérant qu'il reviendra pour le prochain tour de rp. :/]

Citation :
Sur le chemin, le garde kirien vous guide donc jusqu'à la baie de Katuga, devant la cabane en ruines servant de domicile à leur compagnon sunaïen depuis maintenant cinq jours. Akira peut interroger le garde s'il le souhaite, sinon, ce dernier se montre peu loquace. Shaka, de son côté, demeure plutôt silencieux, sans doute pas encore vraiment sorti de sa transe méditative, et n'a posé aucune question au shinobi kirien les accompagnant.

La baie semble calme. C'est le matin, il est environs dix heures. Le soleil est levé depuis un moment, et le temps n'est pas trop mauvais. Une légère brume envahit encore l'espace, mais sans plus, et il ne fait pas trop froid. Pour un kirien, il fait même très bon, un léger soleil chauffant l'atmosphère. Pour un sunaïen... ça caille? Razz

[A Akira, donc, puis, j'imagine, Legaia si vous frappez à sa porte. Ensuite, à Shaka... On se réveille, le Virgo Saint! è_é]
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Ven 08 Oct 2010, 15:18

L'infiltration s’était déroulée comme un charme et à vrai dire, tout s’était passé bien trop bien à mon goût. Un sentiment bien désagréable régnait en mon être et à voir la réaction des gardes que je croisais, quelque chose n'allait effectivement pas. On aurait pu croire qu'ils avaient été mis au courant de notre présence et quand un des gardes s'approcha de nous pour nous proposer de nous escorter, tout s'éclaircissait dans ma tête et la vérité absolue m'éclata dans la figure. Quelqu'un venait de nous trahir en dévoilant notre position et des tous les coupables possible, les amis de kahera la traitresse trônaient en haut de la liste.

Débusqué, on ne pouvait plus marcher dans Kiri librement, maintenant que tous les gardes avaient été mis au courant de la présence de deux sunaiens au sain de leurs murs. Tout ce qui nous restait à faire maintenant était de ne pas attirer davantage l'attention des gens qui n'étaient pas encore au courant que nous étions là et sans rechigner nous suivîmes le garde, acceptant pour cette fois de ce faire escorter jusqu'à notre point de rendez-vous. De toute façon, nous n'avions pas vraiment le choix d'accepter son offre, car le simple fait de le lui refuser aurait pu faire douter ce même homme de nos si bonnes intentions. Nous étions parvenues jusqu'ici pour une seule et simple chose, ramener Kahera chan, afin qu'elle puisse être brulé sur le bucher, eeeeeee je voulais plus dire, afin qu'elle puisse être jugé convenablement. Nous n'avions donc aucune raison de lui refuser de nous ouvrir le chemin s'il voulait perdre son temps à la faire.

Après tout, nous connaissions déjà par coeur la route à suivre et nous n'avions aucunement besoin de son aide pour retrouver celle que nous étions venus chercher. Mais peu importe, notre objectif était le même et on se devait de se rendre sur les lieux le plus rapidement possible, afin de quitter une bonne fois pour toutes cet endroit qui me rendait de plus en plus malade. Non seulement pour la fraicheur de la température qui y régnait, mais aussi pour cette pression incessante qui nous pesait sur les épaules, nous visiteurs étrangers de cette contrée. J'en avais simplement marre d'être ici et j'avais bien hâte de me retrouver chez moi, parmi mes amis et mes choses.

Après avoir été escortés par ce bon samaritain inutile, nous nous rendîmes directement chez Legaia et prenant les devants, comme pour accélérer un peu les choses, je m'approchais de la porte principale de sa maison pour y assoner trois bons coups, qui ne risqueraient pas de ne pas être entendus de l'intérieur de cette petite cabane en bois. Comme pour réitérer mon empressement à quitter cet endroit, j'ajoutais quelque paroles à ma précédente action et dans le désir de le voir apparaitre dans le cadre de la porte, je lui envoyais:

-Aller Legaia le moment est venu de partir, enfin!

Me reculant de quelque pas, je libérais l'entré de la maison pour permettre au ninja de Suna de sortir de son taudis sans encombre.

_________________


Dernière édition par Kenjiro Akira le Dim 24 Oct 2010, 00:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Ven 22 Oct 2010, 00:13

Citation :
Aucune réponse. La cabane, après analyse du chakkra présent ou non, semble... vide. En revanche, en y faisant plus attention, le chakkra de Legaia se fait sentir faiblement un peu plus loin, en direction de la maisonnette de Kenji. On y ressent également celui de Kahera. Ils semblent seuls. Au moins Shaka et Akira n'auraient-ils pas à chercher loin après les deux jeunes gens qu'il leur fallait ramener à Suna dès aujourd'hui. Le kirien qui les escorte s'en rendant compte avant les sunaïens, il leur fait signe de les suivre en direction de l'autre cabane.

« Par-là. »

Ils les mène devant chez Kenji, et frappe à la porte, lui, avant de s'écarter pour laisser place aux deux sunaïens et à ceux qui ouvriraient la porte, de l'intérieur, aussi. Si jamais les deux étrangers posaient problèmes, il avait ses consignes, de toutes manières, de même que ses collègues oïnins disséminés un peu partout alentours, dans l'ombre...

[En l'absence de Shaka, je continue de le PNJiser, en partie. En somme il suit, sans un mot ou presque, commençant juste à trouver la situation... déplaisante. Mais pour l'instant il ne dit rien et laisse Akira prendre les devants.]

============
PNJ: Kahera
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mer 13 Avr 2011, 17:31

Malgré tout ce qui avait pu se dérouler ces quinze derniers jours, tous les malheurs, tous les soucis qui lui étaient tombés dessus en si peu de temps, Kahera se sentait bien, ce matin. Elle avait passé une nuit fort courte, certes, mais meilleure que bien des nuits passées auparavant dans sa vie. Ses bras enlaçant celui qu'elle aimait, et qui avait décidé de demeurer à ses côtés, son cœur si près du sien, son oreille à l'écoute de la berceuse du souffle de Legaia endormi... Que demander de plus? Fraîche comme une fleur au printemps, la jeune femme s'était levée dès qu'elle avait entendu frapper à la porte. Kahera était à la bourre, mais elle s'en moquait. Tout Kiri reposait à présent sur ses frêles épaules, mais elle ne s'en sentait plus alourdie. La flamme qui animait son cœur et remontait à chaque fois sa barre d'énergie quand elle avait les batteries à plat demeurerait à ses côtés dans cette épreuve à long terme. Elle ne craignait donc plus rien. Elle n'était pas seule. Il était là. Un regard en direction de Legaia, qui émergeait aussi suite aux coups sur la porte, juste à côté d'eux, la fit sourire.

« Ohayo! »

Un adorable sourire aux lèvres, la demoiselle enfila rapidement le kimono que Myjasu lui avait offert, la veille, par-dessus le sous kimono blanc qu'elle portait déjà et avec lequel elle avait dormi, faute d'avoir une chemise de nuit à portée, avant de se diriger vers la porte, sans l'ouvrir cependant.

« Je vous ouvre dans un instant! »

Qu'Akira ou Shaka s'impatiente, de l'autre côté, lui importait peu: elle savait qu'elle n'en avait que pour deux ou trois minutes, et que Legaia saurait ne pas mettre davantage de temps, lui non plus. Elle enfila ses getas, finit de mettre en place son habillement, puis dénicha le peigne de Kenji, avec lequel elle coiffa aussi rapidement et proprement que possible sa longue chevelure flamboyante, bien qu'encore un peu ternie et fragilisée par ses précédentes mésaventures, avant de le tendre à Legaia, afin qu'il se coiffe lui aussi. S'adressant à lui en utilisant le Mienaï pour que seuls eux deux puissent entendre ce qui se dirait à l'intérieur de cette cabane, elle lui sourit, sereine.

« Legaia... Je voulais juste te dire quelque chose, avant que j'ouvre cette porte et affronte Kenjiro et Virgo sama... Tu n'es pas obligé de renier Suna pour eux, ni même pour moi. Si Suna décide que tu dois être notifié comme déserteur parce que tu choisis de vivre à mes côtés, soit, mais je parle de la décision de ton cœur, à toi. Suna est ton foyer... Et même si l'on quitte parfois son foyer pour vivre aux côtés d'autres êtres chers, l'on ne le renie pas pour autant, et l'on prend même souvent plaisir à y retourner. Comprends-tu ce que je tente de te dire? »

En somme, il était inutile qu'il s'annonce de lui-même déserteur de sa patrie si tel n'était pas son souhait. Que son pays le considère comme tel selon ses choix, ce serait autre chose. Mais lui, au fond de son cœur... Legaia désirait-il trahir Suna? Il n'en voulait qu'à Akira, au fond, non? Même en vivant à Kiri la plupart du temps, si Suna acceptait son choix, et que le pays ne le considérait pas comme une traitrise mais comme un atout, un ambassadeur ou quelque chose d'autre de positif, qu'est-ce qui empêcherait Legaia d'encore servir sa patrie? Il pourrait même accomplir des misions pour Suna, après tout! Toutes ne se déroulaient pas au sein même d'un village!

Finissant de se préparer rapidement, Kahera se plaça près de la porte. Elle signifia à son ami que seuls elle et lui pouvaient entendre ce qui se dirait entre elle et lui, et que ceux qui les attendaient, dehors, ne pouvaient rien entendre. S'il avait encore quelque chose à dire, à répondre, à mettre au point, donc, c'était le moment. Une fois la porte ouverte, il serait trop tard.

« Dis-moi quand tu es prêt, et j'ouvre. »

Les autres pouvaient bien attendre cinq minutes, dehors. Il ne faisait pas trop mauvais, aujourd'hui; à peine une fine brume, déjà écartée par quelques timides rayons de soleil. Et puis, s'ils s'impatientaient, les forces de l'ordre kiriennes disséminées partout alentours auraient tôt fait de les calmer...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Jeu 14 Avr 2011, 15:44

*Hmmmm......'kigna...?*

Les coups à la porte réveillèrent Legaia, qui mit un moment à ouvrit les yeux. Se préparant à bailler de toute sa machoire, il se retint à temps, manquant de se dévorer les lèvres. Il n'était pas tout seul, ici. En fait, il s'y trouvait, plus précisément, et cette nuit....
Son coeur se mit à bondir. Il avait dormi avec Kahera, à qui il avait avoué son amour, réciproque, de surcroit. Ils s'étaient embrassés, enlacés....


« Ohayo! »

Et ils s'étaient réveillés. Un constat au goût amer pour lui, tant cette journée s'annoncait difficile dès son commencement. Mais voir Kahera lui sourire lui suffit à se sentir mieux. Tout ce désamorcage avait été accompli grâce à du simple. Et tant que les choses lui poseraient problème, il n'aurait qu'à continuer à employer la même méthode.
Legaia se leva rapidement, s'étirant de toutes ses forces pour remettre son corps d'aplomb, raide pendant un bon moment avant qu'il ne trouve le sommeil, à cause d'une attaque redoutable. Prenant le peigne qui lui tendait "la coupable", Legaia essayait de se coiffer, sans trop espérer obtenir quoi que ce soit de mirobolant. Sa coupe de cheveux normale était loin d'être aussi soyeuse que celle de Kahera, mais c'était "lui". Donc, ca irait parfaitement.


« Legaia... Je voulais juste te dire quelque chose, avant que j'ouvre cette porte et affronte Kenjiro et Virgo sama... Tu n'es pas obligé de renier Suna pour eux, ni même pour moi. Si Suna décide que tu dois être notifié comme déserteur parce que tu choisis de vivre à mes côtés, soit, mais je parle de la décision de ton cœur, à toi. Suna est ton foyer... Et même si l'on quitte parfois son foyer pour vivre aux côtés d'autres êtres chers, l'on ne le renie pas pour autant, et l'on prend même souvent plaisir à y retourner. Comprends-tu ce que je tente de te dire? »

Tout juste quand il se disait que tout devait se simplifier....au final, il ferait quand même face à des choix lourds en conséquences, peu importait de quelle manière il comptait les prendre. Reposant le peigne, le Chuunin prit quelques secondes pour faire le point. Il aimait Kahera et comptait rester à ses cotés. Il n'aimait PAS Akira et Virgo, l'un étant fanatique de l'execution des "Innocents mais Coupables quand même jusqu'à preuve du contraire" et l'autre ayant apparemment besoin d'un mode d'emploi pour se servir de son cerveau. Il était Ninja de Suna, mais allait rester à Kiri et s'y marier. Et avec la Mizukage.

*.......*

De tout ca, Legaia ne tira aucune réponse. Il ne serait, pour Suna, que ce qu'Akira et Virgo décideraient qu'il soit. Et de ce coté là, il n'avait aucune illusion à se faire: Sa tête ne tarderait pas à tomber au sol sitôt qu'ils auraient l'occasion de lui trancher.
Mais pas ici. Pas maintenant.


« Dis-moi quand tu es prêt, et j'ouvre. »

Au moment même où Kahera se dirigeait vers la porte, Legaia avait déjà une idée de la manière dont il aborderait les choses. Ses paroles, sa décision ne pourraient que déplaire. Au moins, il devait être en parfait accord avec ce qu'il allait dire. Ne rien regretter.

-"....paré. Tu peux ouvrir la cage aux fauves."

Tel un gladiateur s'avancant dans l'arène où il distribuerait la mort pour éviter la sienne, Legaia s'avanca vers Kahera. C'était, après tout, presque la même chose. Sauf que la cage, ici, était une maison, et que les fauves n'étaient pas dedans, mais dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Jeu 14 Avr 2011, 22:57

Ma patience avait été mise à rude épreuve et de cette attente devant la porte de la maison de Legaia, quelque chose me disait que je n'allais pas être en mesure de tenir davantage. J'en avais assez de ce pays où la chaleur faisait exprès pour se cacher. Il faisait un froid de canard et loin de mon sable chaud et de la chaleur écrasante du désert, je m'ennuyais suffisamment pour vouloir quitter ce pays le plus rapidement possible. De plus, avec toute cette histoire dans laquelle Kahera-chan et Legaia s'étaient fourrés, le verre de mon impatience n'avait pas su retenir ce précieux liquide.

Mais le pire n'était pas encore arrivé puisque malgré toutes les mésaventures à travers lesquelles j'avais réussi à sortir vivant, il restait encore le plus dommageable pour ma santé mentale. La rencontre de Kahera-chan et de Legaia n'allait pas être facile et de cette simple demande de rentrer avec nous à Suna allait en découler une véritable tempête. J'en étais certain aux vues des précédentes rencontres auxquelles j'avais eu la chance d'assister. Legaia avait eu cette idée idiote de vouloir soutenir cette ennemie à la nation contre vent et marée et de cette décision allait peut être en résulter des conséquences bien regrettables tant pour lui que pour nous. J'espérais me tromper en pensant ainsi, mais je savais très bien que le chuunin de Suna n'était pas du genre à abandonner aussi rapidement. Il avait une tête de cochon parfois et de s'entendre avec lui allait être un défi au niveau de mes capacités.

Mais pour le moment, tout ce dont je pouvais faire était d'attendre là, devant sa porte, qu'il se décide à venir enfin ouvrir. Mais plus le temps passait et moins je sentais de présence de vie dans cette maison. Même en tendant l'oreille, rien ne semblait habiter cette maison et de par une simple analyse de chakra, je me rendis vite compte qu'effectivement, ceux que l'on cherchait ne se trouvaient guère à l'intérieur. Pour tout dire, leur présence s'était envolée un peu plus loin, sur notre gauche en direction même de la maison où avait dormis la traitresse. De cette simple observation, j'avais retrouvé l'emplacement de nos deux amis et de par cette hâte de retourner chez moi, je quittai ma position initiale pour me diriger vers l'endroit où j'avais détecté leur chakra et où le garde qui nous escortait semblait vouloir que nous nous retrouvions.

N'ayant nullement besoin de son aide, je me dirigeais vers la porte principale, mais voulant probablement me devancer, notre guide se précipita sur la porte dans le seul et unique but d'être le premier à y frapper. Le dévisageant quelque peu, j'attendis qu'il nous libère la place pour que nous puissions entrer et après avoir entendu mon souhait, je me positionnais face à la porte, attendant au même moment les mots d'une voix qui m'était familière. Prenant quelques bonnes respirations afin de ne pas perdre la tête à ce qui allait suivre, je fermais les yeux et attendis l'ouverture de la porte.

Le doux bruit des chenilles de la porte se fit enfin entendre et ouvrant les yeux, je pus apercevoir Kahera-chan qui était venue à notre rencontre. La saluant rapidement d'un simple signe de la tête, je tentais d'entrer, mais le garde qui nous avait accompagné jusqu'ici m'en empêcha. Me disant clairement de par son geste que je ne devais pas approcher d'avantage, je me résolus pour le moment à faire ce qu'il voulait et de ces quelques paroles, j'ordonnais au deux autres de se préparer au départ.

-Ramasser vos choses, nous partons sur-le-champ.


Sans ajouté de superflus, j'avais été au cœur de mon idée et maintenant que c'était dis, je m'attendais à les voir se bouger pour rassembler leurs effets personnels, mais ce qui suivit fut bien différent de ce que j'aurais pu croire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Ven 15 Avr 2011, 00:01

Kahera s'était retenue de rire, bien malgré elle, lorsque Legaia lui avait enfin répondu. Ouvrir la cage aux fauves? Drôle d'idée que voilà, d'autant plus que les fauves, dans cette illustration, se trouvaient hors de la cage en question, non? A moins qu'il n'ait imaginé par là être l'un des fauves en question, et elle un autre? Pensait-il qu'ils allaient attaquer Shaka et Akira en sortant pour la façon dont ces derniers les avaient traîtés ces derniers jours? Imaginait-il que Kahera puisse penser à une quelconque vengeance pour les déceptions, les trahisons, les agressions et insultes endurées? C'aurait été bien mal la connaitre. D'autant plus qu'à présent, il lui faudrait redoubler de précautions afin de préserver la paix. Après tout, elle représentait Kiri no Kuni, en tant que Mizukage, désormais. L'erreur est certes humaine... Mais du haut de son trône, la kunoïchi savait pertinemment ne plus avoir droit à l'erreur, elle. Elle sourit donc simplement à son ami, et lui fit une dernière recommandation, avant d'enfin ouvrir la porte.

« J'annule le Kaze no õtõ... Prends garde à tes paroles, à présent. Et, je t'en prie... N'oublie pas que quoi que puisse dire ou faire Kenjiro-san, je... me dois de préserver la paix en ces lieux. Quand bien même me cracherait-il au visage, ne fais rien de malheureux, d'accord? Un peu de bave, ça se nettoie facilement. Une guerre déclarée, cela s'arrête bien moins aisément... »

Elle lui sourit tristement, sachant bien à quel point Akira avait pu se montrer odieux ces derniers jours, envers lui comme envers elle. Kahera craignait le pire, mais voulait de tout son cœur que tout puisse bien se passer. Quitte à se faire insulter, humilier, cracher dessus, elle ne répondrait pas à la provocation, et espérait que Legaia soit capable de faire de même. Ce qui ne serait pas aisé, d'autant plus qu'Akira attaqua directement en leur sommant de remballer leurs affaires, afin de quitter l'endroit sur le champs.

« Hey, vous, modérez votre ton, je vous prie. »

Le garde kirien qui escortait Shaka et Akira avait froncé les sourcils, et son ton ferme ne laissait guère place à la réplique. Il n'avait certes pas le droit d'annoncer lui-même la vérité concernant le nouveau poste et rang de la demoiselle à laquelle venait de s'adresser si sèchement le jounin sunaïen, mais il ne tolérait cependant pas qu'il puisse manquer de respect à la Mizukage.

« Et interdiction d'approcher à moins d'un mètre de Tashibana-sama, compris? Je ne suis pas seul. Il y a des oïnins disséminés tout autour de cet endroit, alors tenez-vous tranquilles... »

La menace n'était qu'à peine dissimulée. Poli, le shinobi n'en demeurait pas moins ferme et sec. Mais alors que Shaka, surpris, s'apprêtait à rétorquer quelque chose, la porte s'ouvrit enfin, laissant apparaître une Kahera radieuse, dans un magnifique kimono ébène orné de fleurs pourpres et or, ce qui faisait ressortir tant l'éclat d'or de son regard que les flammes de sa longues chevelure. Elle était belle, il n'y avait pas à dire... Et ces cinq jours semblaient lui avoir permis de reprendre forces et couleurs. La veille, sa discussion avec Legaia et la nuit qui en avait suivi, reposante comme aucune autre depuis longtemps, lui avaient rendu le sourire et une sérénité certaine, malgré toutes les embûches qu'elle savait parsemées sur son chemin, encore maintenant. La vie ne serait pas facile pour elle, encore une fois, et ce poste ne lui apporterait pas que des avantages, c'était certain. Mais malgré tout, elle ferait de son mieux, et avancerait. Elle n'était pas seule, et savait qu'à chaque fois qu'elle trébucherait, désormais, une main secourable lui serait toujours tendue.

« Ça ira, merci. »

Elle avait gentiment réprimandé le garde, sur un ton doux lui signifiant qu'il n'avait rien fait de mal, mais qu'elle préférait qu'il s'abstienne d'agresser les sunaïens, même s'ils l'avaient mérité. S'inclinant ensuite respectueusement en face des deux shinobis, Kahera s'excusa auprès d'eux après les avoir salués.

« Virgo-sama, Kenjiro-san... Avant toute chose, je vous prie de m'excuser pour ce retard. Ensuite... Il me faut vous annoncer certains changements dans le déroulement des choses... »

Elle prit une profonde inspiration, avant de continuer.

« Je ne rentrerai finalement pas à Suna. Tashira-sama m'avait ordonné d'y retourner avec vous, mais il a changé d'avis entre temps et m'a confié une mission que je ne pouvais pas me permettre de refuser, à savoir sa succession. Je me dois donc de demeurer à Kiri no Kuni, étant désormais Rokudaïme Mizukage.

Néanmoins, afin que vous puissiez rendre compte de votre mission correctement auprès de vos supérieurs, je vous fournirai des clones que vous pourrez interroger, tout à loisir, lorsque vous serez de retour à Suna. Un pour l'Ordre du Sable, un pour Kamikaze Kita, le daimyo du clan, et un pour vous, Kenjiro-san. Mes clones répondront à toutes les questions que vous voudrez. Cependant... J'imagine qu'il est inutile de vous rappeler qu'ils ne sont pas éternels, et que si vous les maltraitez trop, ils disparaîtront... »


Elle souffla suite à cette longue tirade, et invoqua trois kage bunshin, parfaites copies de sa personne. Shaka, estomaqué, mit un moment avant de répondre à la nouvelle, plus que surprenante. Il avait d'abord cru à une mauvaise plaisanterie. Mais le shinobi, à leurs côtés, s'était trop respectueusement incliné devant Kahera, et le ton de la demoiselle n'était pas à la plaisanterie non plus.

« Alors... vous êtes réellement Mizukage...? Dans quel cas, j'imagine que nous n'avons plus qu'à rentrer à Suna sans faire d'histoire... Créer un incident diplomatique ne fait pas partie des choses que nous sommes encouragés à faire lors de nos missions, cela va de soi... »

Elle sourit doucement et acquiesça.

« En effet. »

Kahera n'avait volontairement rien dit à propos de Legaia, encore. Elle préférait lui laisser expliquer lui-même ce qu'il avait décidé, de rester ou non, de trahir Suna en devenant shinobi de Kiri, ou pas... Après tout, comme elle le lui avait mentionné, rien ne l'empêchait de préserver son amour pour le pays du sable tout en vivant ici. Elle-même n'avait jamais cessé de servir Kiri malgré la distance, et ce sans causer de tort à Suna non plus. Ce n'était pas une situation facile à vivre, mais pas impossible non plus. Et elle ne voulait pas qu'il renie son allégeance à une patrie si chère à son cœur tout entière juste à cause d'un imbécile, là, devant eux...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mar 19 Avr 2011, 10:24

Kahera fut bien avisée de donner une dernière consigne à un Legaia prêt, s'il le fallait, à en découdre. Maintenant qu'elle était Mizukage, elle ne pouvait pas se permettre de faire d'erreurs.....et lui ne devait plus en commettre. Akira était peut être un sombre crétin, mais il serait bien pire s'il provoquait une guerre entre deux pays qui ne s'appréciaient déjà pas beaucoup.
La porte s'ouvrit, laissant apparaitre ses deux camarades de Suna et un garde, chargé de veiller à ce que tout se passe bien. Un garde qui, tout comme Legaia, n'appréciait pas ce qu'il venait d'entendre. Avec sa délicatesse habituelle, Akira venait presque d'ordonner à Kahera de sortir de la cabane, comme si elle était déjà prisonnière dans une cellule, convoquée pour un interrogatoire. Retenant un soupir d'exaspération, le jeune homme laissa la parole à sa chère et tendre. Elle savait ce qu'elle devait dire, elle, au moins.


*Je vais devoir attendre un peu. Si je balance ca comme ca, en plein milieu de la discussion, ca va pas aller du tout....*

Patientant jusqu'au bon moment, Legaia tiqua néanmoins sur une phrase de Virgo. "Créer un incident diplomatique ne fait pas partie des choses que nous sommes encouragés à faire lors de nos missions, cela va de soi"? Akira avait pourtant failli mettre Konoha tout entier en colère contre Suna, lors de l'enquête. Et ca, il l'avait encore en travers de la gorge. S'il ne s'était pas montré plus poli que son confrère, Legaia aurait perdu tout espoir de retrouver Kahera.
Enfin, le temps de parler vint. Tout était dit, il ne restait plus qu'à annoncer lui aussi, une autre nouvelle. Toussotant légèrement pour attirer l'attention sur lui, Legaia s'avanca.


-"Virgo-san, Akira, pour ma part, je ne rentrerai pas maintenant. Vous devrez repartir sans moi à Suna."

Une annonce qui allait déplaire au sage et faire monter au septième ciel le chasseur de traitre local. Celui ci ne manquerait surement pas de pointer sa décision du doigt et en faire des tonnes. Qu'importait. Le plus dur serait de garder son sang froid face à sa réaction, et ce n'était pas gagné d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mar 19 Avr 2011, 15:38

Le monde s’arrêta soudainement de tourner. Comme si une catastrophe venait de se produire juste à côté de moi. J’avais momentanément oublié la raison de notre présence en Kiri et de ce simple message, elle venait de démolir toute une vie de servitude pour le village de Suna. En plus d’être une traîtresse pour le village du sable, les siens venaient de la nommer Mizukage et de cette erreur de jugement, ils allaient le payer très cher. Je savais très bien que cette nouvelle n’allait certainement pas plaire à Gaara-sama non plus et je craignais un peu le moment où Shaka-sama allait devoir l’informer à ce sujet.

J’étais au courant du tempérament calme et réfléchi du jeune Kazekage, mais tout comme moi, la traitrise lui puait au nez. Mais peu importe, je n’étais pas garant des gestes que venaient de poser Kahera-chan et de ses propres décisions, elle allait devoir en subir les conséquences. Certes, je ne voulais pas déclarer une guerre ouverte entre nos deux pays, mais lorsque de telles absurdités arrivaient, il était parfois nécessaire de croire en un cette éventualité. Mais cette solution n’était pas la seule envisageable et pour la paix et la vie des sunaiens, je me devais de retenir mon animosité bien au-delà de mes pulsions primitives. Ça n’allait pas être facile, j’en étais bien conscient, mais face à une telle protection pour la Mizukage qui se tenait en face de moi, je ne pouvais espérer faire quoi que ce soit. Déjà, on me refusait de l’approcher davantage.

Ces protecteurs connaissaient très bien ce que je pensais de tout ça et de par mes paroles et mes gestes, je leur avais bien démontré. Mais maintenant, la donne venait de changer et je me devais maintenant de modérer mes propos. Cette dernière nouvelle m’avait consterné certes, mais de faire ressortir le démon en moi, n’allais qu’apporter une vague de violence qui risquait fort bien de dépasser les limites mêmes de ce pays. C’était ça où déclarer une guerre que je ne voulais pas. Respirant profondément, ma raison tenta de reprendre le dessus sur cette rage qui bouillait encore au plus profond de mon être et après quelques bonnes minutes de silence de ma part, où Shama-sama avait donné son opinion là-dessus, je me permis de dire ce que j’avais à dire.

-Je dois avouer que d’apprendre que vous êtes devenue Mizukage ne m’enchante pas du tout, mais faut croire que même les loups peuvent devenir chef d’un troupeau de brebis.

M’étant quelque peu échappé, je me tus quelque instant, afin de reprendre le contrôle de ma tête. Il n’était pas aisé de retenir cette rage qui menaçait d’une seconde à l’autre d’exploser et si je voulais éviter ainsi un incident diplomatique, nous allions devoir quitter les lieux dans les plus brefs délais, sans quoi, je ne pourrais plus répondre de mes gestes ni de mes paroles. Me contrôlant du mieux que je pouvais, je concentrais mon attention sur un dernier espoir. Celui de Legaia. Même si notre relation s’était dégradée à vitesse grand V, j’avais encore espoir que son appartenance à Suna soit plus forte que tout et qu’il revienne à Suna avec Shaka et moi, mais dans celui-ci se décida finalement à parler, tout mon monde s’écroula en une fraction de seconde à peine.

Le temps s’arrêta de lui-même comme pour me faire ressentir encore et encore cette détresse qui venait de me submerger à nouveau. Demeurant sur place, abasourdie, je ne plus répondre à ce qu’il venait précédemment de me dévoiler et de cette seconde trahison, je n’en pouvais plus. C’en était trop pour moi et si j’étais resté là, à ce moment précis, j’aurais fait un carnage. C’était pour éviter le pire que je m’étais éloigné du centre névralgique de toute cette rancœur. Préférant le bord de l’eau a toute cette histoire, je m’abandonnais à mon désarroi, laissant échapper de mon être un soupire rempli de colère.

Le sol sous mes pieds venait de s’effondrer complètement et maintenant que j’avais perdu ces amis qui m’avaient déjà été aussi chers à mon cœur, il n’y avait plus aucune raison de demeurer à Kiri. Je me devais de retourner chez moi, afin de passer à autre chose. Si je restais ici, la haine allait continuer de me ronger sans cesse et j’allais mourir à petit feu, en tenter d’éviter le pire. Je ne savais pas combien de temps encore j’allais être capable de tenir, mais on m’avait toujours dit qu’il ne fallait pas tenter le diable et pour cette fois-ci, j’allais suivre les conseils de mon vrai père.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mer 04 Mai 2011, 16:48

Comme elle s'y attendait, Kahera observa des actions et réactions fort différentes de la part des différents protagonistes de cette entrevue quelque peu particulière sur la baie de Katuga. Ce matin, ce n'étaient pas seulement sa vie et celle de ses proches qui constituaient l'enjeu du dialogue tenu. Ce matin, elle prenait en charge le nouveau travail qu'on lui avait confié, l'héritage d'un homme qu'elle avait toujours admiré, presque adulé, et endossait la responsabilité d'un village, d'un pays tout entier sur ses frêles épaules. Virgo Shaka, le vieux sage sunaïen, semblait l'avoir mieux compris que son impétueux compagnon aux mots aussi tranchants que des lames. L'agressivité inutile et la rancœur injustifiée qu'il témoignait à l'égard de la toute nouvellement nommée Rokudaïme déplaisaient fortement aux oinins présents, dont celui qui les avait escortés jusqu'ici. Mais Kahera leur avait fait signe de demeurer tranquille, aussi ne broncha-t-il pas malgré la remarque déplacée d'Akira, suivi de sa réaction tout aussi déplacée. Souriant tristement, elle avait laissé Legaia exprimer son souhait de demeurer à Kiri, puis Akira répondre de ce ton acerbe avant de s'éloigner d'eux un moment, ayant besoin d'espace pour se contenir, apparemment. Puis, elle s'était approchée d'Akira, de quelques pas, prudente malgré tout.

« Kenjiro-san... Je ne vous ai jamais dissimulé mon appartenance à Kiri, et si vous étiez honnête envers vous-mêmes autant qu'envers moi, vous le sauriez. Je vous ai pourtant fait la promesse que je ne voulais aucun mal à Suna, et ne porterai pas atteinte à ce pays malgré le mal qu'il a pu me faire. Je n'ai pas changé d'avis. Je ne souhaite aucun mal à personne, ni à Kiri, ni à Suna, ni à aucune autre nation. Et je vous fais ici la promesse de toujours faire tout ce qui sera en mon possible pour que la paix règne entre nos nations. »

Ce disant, elle s'était humblement inclinée face à lui, comme si elle lui devait un quelconque signe de respect. Outré, l'oinin ne put s'empêcher de réagir.

« Mizukage-sama! Cet homme vous insulte et vous... Vous n'avez pas à lui témoigner un respect qu'il ne fait rien pour mériter!!! »

Si c'était ça, la nouvelle mizukage, ça promettait! Non mais, elle n'avait aucun amour propre, cette fille, ou quoi? Ce type, là, ce sunaïen, il insultait tout le pays de la Brume, en prime, en prétendant qu'ils n'étaient qu'agneaux sous le joug de cette pseudo louve, là! Quoi, le peuple de la Brume Sanglante ne serait constitué que d'innocents petits citoyens tout fragiles destinés à être la proie du premier prédateur venu? Il se prenait pour qui, cet abruti du sable, là?! Et qu'était-il donc passé par la tête de Tashira lorsqu'il avait légué les rênes de sa patrie à cette medical nin pacifiste sans aucune influence ni autorité?! Du moins fut-ce là sa pensée, avant que la dite demoiselle à l'air si faible ne lui réponde, le sourire aux lèvres, de ce même ton doux, empli de bonté qu'elle employait toujours, mais aussi, d'une certaine fermeté qu'on ne pouvait nier.

« J'ai très bien compris ce qu'il a dit et je sais qu'il n'insultait pas que moi en prononçant ces mots. Mais ce n'est pas en entrant dans le jeu de sa rancœur que nous améliorerons son opinion de nous. N'est-ce pas? »

« ... Hai, Mizukage-sama. »

Il n'osa pas dire un mot de plus. Elle avait raison. Pourtant, le peuple de Kiri était mondialement connu pour n'avoir que peu de retenue au combat, et peu de pitié envers quiconque s'en prenait à eux. Après tout, ce titre de Pays de la Brume Sanglante, il ne leur était pas tombé dessus, du ciel, sans raison. Il avait son histoire, ce surnom maudit... Si Kahera n'avait pas retenu l'oinin, sans doute aurait-il déclenché ici et pas plus tard qu'à l'instant une guerre en massacrant le sunaïen ayant osé insulté son peuple autant que son dirigeant. Mais Kahera ne voulait pas de cela. Elle ne voulait que la paix entre toutes nations pour autant que ce fut possible, et comptait bien passer le restant de ses jours à s'y employer, de toutes ses forces. Certes, ce nouveau kage ne se battait pas, ne portait aucune arme et refusait même de se défendre en rendant un coup reçu, mais en revanche, il ne fallait pas la sous estimer pour autant. Elle possédait ses propres armes...

« Le pire des ennemis demeure souvent celui qui se dissimule en chacun de nous, et préserver la paix relève davantage de l'exploit que de gagner une guerre. »

Ce pays avait trop longtemps porté le titre de Brume Sanglante. Il était temps que quelqu'un rappelle à chacun ce pour quoi Tashira Arane s'était battu durant ces neuf années de règne. Il fallait préserver cette paix qu'il était parvenu à instaurer, la faire prospérer, perdurer, et autant que possible, la faire s'étendre. Mais pour l'heure, il fallait déjà régler quelques autres soucis...

« Kenjiro-san... je vous ai également fait la promesse de vous aider à arrêter le jashiniste Oterashi Yanosa. Il va vous falloir rentrer à Suna rendre compte de votre mission, pour l'heure, mais dès que cela sera fait, je vous invite à revenir à Kiri, si vous le souhaitez, afin de vous préparer à sa traque avec l'équipe que je vais former dans ce but. Tant que vous ne portez pas atteinte à la paix de ce village, ses portes vous seront ouvertes. »

Se tournant vers Shaka, qui devrait rendre compte de la mission pour le groupe, en étant le chef d'équipe, elle invoqua trois kage bunshin, avant d'ajouter:

« Voici de quoi m'interroger à distance. L'Ordre du Sable pourra en interroger une. Le Kazekage lui-même s'il le souhaite également. La seconde est à confier au Daimyo du clan Kamikaze, Kita Kamikaze. Quant à la troisième, Kenjiro-san, vous pourrez lui poser vos questions me concernant. Elles répondront comme s'il s'agissait de moi-même. Ne pouvant me rendre moi-même à Suna au vu de mes nouvelles fonctions, j'espère que vous comprendrez que je ne puis faire mieux pour répondre aux questions que l'on voudra me poser là-bas. »

Elle soupira doucement, tandis que les trois clones consistants de la jeune femme se plaçaient à la suite de Shaka, prêtes à suivre la team sunaïenne jusqu'au bercail, au pays du sable. Puis, elle conclut:

« A présent, veuillez m'excuser, mais j'ai du travail. S'il vous faut des vivres pour votre voyage de retour, l'on vous en fournira. Et lorsque vous pourrez revenir, Kenjiro-san, pour la traque d'Oterashi, faites-moi signe. D'ici-là... Au revoir. »

Elle s'inclina une dernière fois et, prenant la main de Legaia, l'entraîna en direction du centre du village, laissant Shaka et Akira seuls avec ses hommes. Ils n'étaient pas en position de force, et s'ils tentaient quelque chose, les oinins auraient tôt fait de les mettre hors d'état de nuire, ici. Shaka et Akira ne pouvaient que repartir chez eux, désormais, rendre compte de leur mission et du résultat quelque peu déconcertant, surprenant, de celle-ci, à leurs supérieurs. Les oinins leur proposèrent de l'eau et de la nourriture pour le voyage, et se montrèrent polis, mais froids. Ils n'avaient pas oublié le ton et l'insulte d'Akira à l'encontre de leur dirigeante autant qu'envers eux-mêmes... Des brebis, hein? Qu'il tente quoi que ce soit, cet abruti de sunaïen, pensaient-ils, et ils lui montreraient de quoi étaient capables des brebis kiriennes en troupeau et dans leur élément naturel...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Mer 04 Mai 2011, 20:57

[En d'autres temps, en d'autres lieux...]


Qu'est-ce qui m'avait pris...

Ce coup de bluff qui ne me ressemblait pas me semblait de plus en plus étranger à ma personnalité propre. Mais loin de pouvoir ruminer cette idée, je n'avais pas eu le temps de m'ennuyer une fois retourner dans le centre. "J'ai des missions à remplir" avais-je dit à Kahera comme seule excuse pour la laisser tranquille... Plus qu'une excuse, c'était devenu une réalité. Et quelle réalité ! Deux jours durant, le commandement du quartier général n'avait eu de cesse que de me confier mission sur mission dans la périphérie des îles qui entouraient notre province. Patrouilles, élimination de brigands et mise à jour de la cartographie stratégique, autant d'objectifs que j'avais été dans l'obligation de remplir, bon gré mal gré, ne trouvant que peu d'occasions pour me reposer lors de bivouacs précaires. Non, je ne m'étais pas ennuyé, et n'avais eu que peu d'occasion de repenser à tête reposée à cette traque, à laquelle je devais participer...

Tout en recueillant le fruit de mon labeur au centre des payes, je pus recentrer mes pensées sur le problème qui me taraudait. Kahera ne voulait pas que je me mette en danger, appliquant le même raisonnement pour Myjasu-kun qui, lui, avait le bénéfice d'être son médecin attitré, le faisant donc déroger à son souhait de le faire rester à Kiri. J'entendais bien les suivre, bien entendu, mais... Question bête... Comment pouvais-je organiser mon propre voyage alors que ma demeure était occupée ?? .... Quel crétin je faisais. Je m'étais coupé de Kahera et de Myjasu pour mieux les suivre, mais en définitive, je courrais le risque de les retrouver prématurément en retournant chez moi, grand paradoxe. Mais où aller alors ?... Nul part. J'allais prendre le risque, malgré tout.


Ce fut donc pour moi l'occasion de me rapprocher de ma bicoque d'une façon tout à fait inédite pour moi jusque là, c'est à dire avec la plus grande discrétion et la plus grande prudence. J'avais peur d'être de retour trop tôt, ou trop tard, ne sachant pas vraiment à quel moment s'effectuerait leur départ pour Suna, mais mes craintes se révélèrent étonnamment superflues. Approchant silencieusement par la forêt qui bordait la baie, je m'aperçut qu'à défaut d'être partis, Kahera et Myjasu venaient de recevoir de la visite... A moins que... ? Non, Myjasu n'était pas là, mais une autre personne était avec elle, un chakra que je ne reconnaissais pas vraiment, mais qui me disait vaguement quelque chose... Dans l'embrasure de la porte, je distinguais plusieurs hommes. Deux gardes Kiriens des force spéciales, dont la présence m'était pour le coup inexplicable, ainsi que ceux que je devinais être deux Shinobis de Suna. Rien d'alarmant ne semblait se passer... Et pourtant la tension, même de mon perchoir, était palpable. J'étais trop loin pour pouvoir comprendre distinctement quoi que ce soit de la conversation qui était en train d'avoir lieu, toutefois, je tendis l'oreille, assez pour discerner un bout de phrase sans aucun sens...



" Mizukage-sama! Cet (...)-sulte et vous... Vous n'avez pas à (...)-spect qu'il ne fait rien pour mériter!!! "


Mizukage-sama... ? Que racontait-il là comme ânerie ?... Arane Tashira était-il ici, dans ma maison ?? Il n'avait rien à y faire, et le prestige de sa présence à l'intérieur de ma plus que modeste demeure était pour le moins mystérieuse. Ce qui sonna le glas de tout brin de réflexion et de logique dans mes synapses fut la voix qui répondit à l'Oï-nin. Kahera lui répondait. Elle, qui devait être l'interlocuteur masqué par les silhouettes empêchant toute visibilité, répondait à un Juunin des forces spéciales s'adressant au Mizukage... Quoiii ?? ...

Si il n'avait été question que de logique, j'en aurais tout de suite déduit que Kahera était Mizukage, mais... Comment pouvait-ce être possible ? Deux jours d'absence, et de tels changements pouvaient s'opérer ?? Je n'osais y croire, et pourtant, une partie de moi sembla le faire, et accepter avec une étrange facilité l'idée que Kahera, mon amie de toujours, soit devenue le Kage de notre village. Me retenant de tomber à la renverse, ainsi que de hurler à voix haute mes propres interrogations, je me disciplinai moi même afin de pouvoir écouter le reste de la conversation du mieux possible..
.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Jeu 05 Mai 2011, 04:57

M’éloignant quelque peu pour retrouver un semblant de calme, je pris quelques bonnes respirations, afin d’extérioriser toute la haine qui m’habitait à ce moment même. De ce que j’avais précédemment appris, mon monde avait été complètement chamboulé, renversant du revers de la main le moindre espoir que mon esprit fou aurait pu avoir. Mais pour qui se prenaient-ils tous les deux à vouloir renier de la sorte leur appartenance au village caché du sable? Pour Kahera son cœur était réservé à Kiri et peu importe ce que j’avais pu dire ou faire, son amour pour ce village minable avait été plus fort que tout. Une partie de ses racines étaient ici au village de la brume sanglante, mais malgré tout ce qu’elle pouvait dire, il en demeurait néanmoins une partie qui appartenait à Suna.

Elle était divisée entre deux villages et de la savoir aimer un autre village que celui du sable me faisait sortir étrangement de mes gonds. Mais de par ses choix, Kahera avait décidé de rester ici, loin de la famille et la patrie qui lui avait tout donné pendant autant d’années. Mais fallait croire que le pays du vent n’était pas assez bien pour elle et que de par son désir de retourner parmi les siens, elle allait vite oublier tout ce qu’elle avait vécus à Suna. Fallait avouer de de vivre en prisonnière dans un pays qu’elle n’aimait pas particulière était suffisant pour ne plus jamais voulus en entendre parler, mais ce qu’elle ne pouvait pas renier était le fait qu’elle appartenait à un clan de Suna et en tant que telle, elle allait devoir agir en conséquence.

Si la mort devait être sa seule porte de sortie, qu’il en soit ainsi, mais pour le moment, on n’avait plus rien à faire ici. Si Legaia s’entêtait à vouloir suivre cette criminelle, il allait à son tour en subir les conséquences. Il n’était jamais très sage de défier la toute-puissance du sable et ils allaient s’en apercevoir assez rapidement. Mais pour le moment, nous n’étions pas en position de force dans un village où les ennemis se terraient aux mètres carrés. Le simple fait de vouloir tenter quoi que ce soit dans un milieu aussi dangereux pourrait signifier notre arrêt de mort à tous les deux. Je n’étais pas aussi idiot au point de risquer ma propre vie ainsi que celle de Shaka-sama.

Si un tel affront devait être puni, ça allait se faire en temps et lieu, mais pas avant. Contrôlant cette haine qui bouillait à l’intérieur de mon corps un peu mieux, je me retournais pour aller rejoindre Shaka-sama qui était demeuré devant l’entrée de la maisonnette, mais avant même que je n’ai pu faire le moindre pas, la voix de Kahera se fit de nouveau entendre. Ne l’écoutant que d’une oreille, je poursuivis mon avancé vers le sage de Suna, mais à peine étais-je arrivé à la hauteur de la porte de la maison où se trouvait la traitresse que je vis une chose que je n’aurais jamais cru possible. Accroupie au sol, la nouvelle Mizukage venait de s’agenouiller devant moi, comme si elle tentait d’acheter une paix qui avait déjà été gravement endommagée. Ne voyant en ce geste qu’une tentative bien médiocre de racheter ses fautes, je lui envoyais :


-Il te faudra bien plus que cette simple courbette pour te racheter de ta faute Kahera chan. Il ne te suffit pas de t’agenouiller devant moi, pour te faire pardonner.


Lui démontrant clairement que ses veines tentatives ne fonctionneraient pas chez moi, je la délaissais du regard comme pour l’abandonner à son propre sort. Voyant son fidèle serviteur des forces spéciales aller la ramasser, un petit sourire en coin apparut au coin de ma bouche. Pour lui, c’était inconcevable de me faire un tel honneur en se prosternant de la sorte devant moi. N’y prêtant pas davantage attention, je me retournais vers mon chef et d’un simple regard, je lui proposais de quitter les lieux sur le champ. Acquiesçant de la tête, il se prépara à ouvrir la marche quand tout à coup, Kahera chan la remmena.

Mais cette fois-ci, ses paroles attirèrent mon attention et me retournant vers elle, je pris conscience de ce qu’elle venait de dire. De cette chasse à son complice, elle désire en tout point y participer et comme pour nous confirmer une nouvelle fois son innocence, elle nous avait proposé de mener elle-même la chasse. Si elle voulait le faire, je n’allais pas le lui empêcher et de par mon aide dans cette mission, j’allais peut être pouvoir rassembler davantage d’informations pour clore dans son cercueil l’innocence de cette femme.


-Je compte bien revenir à Kiri, Kahera saaaaammmma. Nous ne pouvons quand même pas laisser ce nukenin en liberté trop longtemps n’est-ce pas?


Prenant bien soins de tenir sur la longueur ce signe de distinction qui me titillait toujours l’oreille, je laissais Shaka-sama avec la nouvelle Mizukage et décidais de prendre de l’avant, laissant derrière moi les clones et les vivres que nous avait si gentiment offert la chef de ce village. Tout ce qui m’importait maintenant était de rentrer chez moi, afin de relaxer un bon bout. Cette mission avait mis à dure épreuve mes nerfs et il était temps pour moi de prendre un peu de repos. Ma santé mentale allait en dépendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   Jeu 05 Mai 2011, 20:23

« Kahera saaaaammmma... »

Les mots et le ton empli d'ironie du jounin spé ne firent même pas réagir Kahera, qui s'était contentée de lui sourire tristement et d'envoyer un dernier regard à ses oinins afin qu'ils ne commettent rien de fâcheux. Shaka, en revanche, réagit, cette fois, et rattrapa Akira par le bras alors qu'il s'éloignait, l'air sévère.

« Il suffit, Kenjiro. N'oublie pas où nous sommes et à qui tu t'adresses. Il va falloir mettre ton ressentiment de côté à présent, car la donne a changé. Et si tu souhaites participer à cette traque avec eux... Tu auras intérêt à leur prouver qu'ils peuvent te faire confiance. Sinon, je doute qu'ils te mêlent et à leur équipe pour une mission aussi dangereuse. Sur ce... rentrons chez nous. »

Il remercia les oinins, Kahera étant déjà partie, pour leur aide, leur escorte et les vivres fournies, et il quitta Kiri en compagnie de son impétueux compagnon. Akira devait se rappeler sa place en ce monde et les règles de protocole les plus élémentaires lors de ce genre de discussion, face à ce genre de personnes. Kahera n'était plus la prisonnière soumise qu'il avait connue entre les falaises de Suna. Elle était devenue Rokudaïme Mizukage, dirigeante à la tête de tout le village de Kiri no Kuni, et du Pays de l'Eau par la même occasion. Il lui devait un minimum de respect, et la façon dont il s'adressait à elle méritait une punition, que pourtant la jeune femme ne lui avait pas infligée. Ils avaient de la chance, pensait Shaka, que la demoiselle fut aussi attachée à ses idéaux de paix que pour ne pas riposter aux attaques incessantes et irréfléchies d'Akira Kenjiro. Face à un autre kage, surtout en ce pays de Brume dite Sanglante, ils auraient probablement tous deux fini pendus haut et court sur la place publique du village en guise d'exemple à quiconque voudrait encore manquer de respect à une nation toute entière et à son dirigeant. Ils avaient de la chance de s'en tirer indemnes et de pouvoir quitter le pays sans être davantage inquiétés, et fournis en vivres en prime!!!

=======

Le calme se fit à nouveau sur la plage, à présent déserte, laissant Kenji dissimulé dans les sous bois face à sa maisonnette et libre d'y retourner sans être dérangé. Kahera avait emporté ses affaires et remis le reste en ordre, ayant fait le ménage comme à chaque fois que, antan, elle était passée en ce lieu, et avait laissé une lettre à l'attention du propriétaire de la cabane sur la table de cette dernière, scellée du sceau du Mizukage. Sur l'enveloppe, les seuls mots tracés de l'écriture de Kahera étaient les suivants: « A mon ami, Ryûzoji Kenji. » Quant à la lettre elle-même, son contenu ne regardait que son destinataire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Time To Go Back Home... -   

Revenir en haut Aller en bas
 

- Time To Go Back Home... -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Territoire Katuga :: Baie de Katuga :: Habitations des Shinobi-