AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une invitation des plus appréciée[entrainement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Mer 13 Jan 2010, 00:09

Cet avant-midi, qui venait de se terminer, avait été des plus éprouvants tant sur le plan physique que sur le plan mental et psychologique. Tous les malheurs de la terre s’étaient donné rendez-vous au même moment pour me tomber sur les nerfs, mais malheureusement pour eux, j’étais demeuré calme, comme à mon habitude, sans perdre la raison et agissant avec logique et moral comme tout bon juunin devait réagir. Mais maintenant, le pire était derrière moi et une magnifique après-midi de relaxation s’ouvrait devant moi, afin de que puisse décompresser de tout ce stress que mes épaules avaient supporté pendant de nombreuses heures. Me dirigeant, d’un pas rapide et enjoué, vers cette demeure dans laquelle mon paternel m’avait élevé pendant toutes ces années, un homme, que je connaissais très bien, m’accosta. Surpris de voir mon père autre part qu’à l’intérieur de notre maison, je le saluais d’un signe de la main et allais le rejoindre. À ce même moment, mon paternel me fit part d’un message que j’avais reçu pendant que je m’occupais de ces jeunes garnements qui avaient choisi de me mener la vie dure en cette avant-midi ensoleillée.

M’arrêtant en plein milieu de cette ruelle que j’avais l’habitude d’emprunter pour arriver chez moi plus rapidement, je fixais le petit bout de papier que cet homme tenait bien ancré sur le fond de sa grosse main. Après m’avoir donné quelques informations sur la personne qui était venue me porter ce message, je le pris et l’ouvrir, afin de dévoiler le secret qu’elle cachait. Lisant chacun des mots qui avaient été inscrits sur ce parchemin, j’arrivais à la conclusion que je venais tout juste d’être invité par une très bonne amie à moi que je n’avais pas revue depuis trop longtemps déjà. Repliant le message que je venais de lire, je remerciais mon père et m’éloignais, toujours plus loin pour disparaître au tournant d’une autre ruelle.

Ce message avait modifié considérablement mes plans de la journée et marchant vers le quartier Yuufuku, je me remémorais les bons souvenirs que j’avais eus avec cette si charmante Kahera-chan. Cette même nuit où nous étions allés, accompagnée de son ami fidèle Legaia, à une fête dans laquelle nous nous étions amusés comme des petits fous. Même si les boissons alcoolisées avaient un peu trop pris possession de mon être, elle était demeurée à mes côtés quand même et avait fait en sorte que mon état ne me mette pas en danger. Elle avait été, ce soir-là, mon ange gardien, qui avait pris soins de moi et qui avait évité que je me retrouve dans de sal draps. Elle était une amie inconditionnelle sur laquelle on pouvait compter et de voir que je lui avais manqué, pendant tout ce temps, me faisait chaud au cœur. Il était vrai que dû à mon horaire chargé, je n’avais pas pu, aussi souvent que je l’aurais voulu, aller lui dire un petit bonjour, mais maintenant que j’étais libre de faire tout et n’importe quoi, j’allais honorer cette invitation en me présentant à ce repas qui, sans aucun doute, allait être tout simplement exquis.

Continuant mon avancer, je venais tout juste de traverser les limites du quartier le plus riche de Suna et m’approchant de plus en plus du lieu d’habitation de ma belle Kahera chan, je croisais, sur ma route, deux gardes qui m’interceptèrent, m’empêchant ainsi de pénétrer dans ce clan sélect que faisait partie Kahera. Prononçant mon prénom, les deux gardes se regardèrent et après avoir confirmé mon autorisation d’entrer, ils me laissèrent passer afin que je ne fasse pas attendre cette si charmante dame. Accélérant le pas quelque peu, la hâte de la revoir m’avait envahi les jambes et me dirigeant directement vers sa demeure, j’arrivais en quelques secondes à peine devant sa porte d’entrée et sans plus attendre, je donnais quatre coups bien distinctifs. Reculant de quelques pas, j’attendis que quelqu’un vienne ouvrir la porte et lorsque l’ouverture de la porte se fit enfin, un petit bonjour pénétra dans la maison prononcé par un timbre de voix qui allait lui être des plus familiers.


-Bonjour, Kahera-chan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Jeu 14 Jan 2010, 01:37

Debout dans l'encradrure de la porte, Kahera se tenait devant Akira, souriant aimablement comme à son habitude, encore te toujours vêtue de manière impeccable, d'un joli kimono aux couleurs chatoyantes, et ses longs cheveux fins couleur rubis attachés de manière lâche, dans son dos, par un large ruban de soie vert d'eau. S'inclinant poliment, de cette façon qui lui était si particulière et respectueuse envers autrui, elle salua son invité, l'accueillant chaleureusement.

« Bien le bonjour, Kenjiro-san! Entrez donc, le repas est prêt! »

S'écartant pour le laisser entrer, elle referma la porte derrière lui, après un regard furtif lancé aux alentours. Sans doute cet espion traînait-il encore dans les parages... Mais que lui importait, après tout? Elle n'avait rien à cacher, là, ne faisant strictement rien de mal. Elle avait invité une connaissance, un ami, à manger chez elle, avec elle, après quoi tous deux allaient se rendre au dojô secret du clan, dans lequel nul espion, si doué ou gradé fut-il, ne pourrait pénétrer sans se faire lyncher par les gardes familiaux. Là-bas, que pourrait-elle faire de répréhensible sans que les piliers du clan Kamikaze eux-mêmes ne lui tombent directement sur le dos à bras raccourcis? Rien, sans doute. Sa famille la surveillait presque autant, si pas davantage, au final, que l'Ordre du Sable lui-même. D'ailleurs, les responsables de la mort de ses parents biologiques, ce n'étaient pas les membres de cet ordre, mais bien les assassins du clan, envoyés par son daimyo. Au moindre faux pas de sa part, Kahera le savait, les membres de cette famille soit disant sienne n'hésiteraient pas à la juger et à faire tomber leur sentence la concernant, fut-ce la mort, sans appel possible.

Laissant de côté ces sombres pensées pour le moment, Kahera referma donc la porte de son humble mais douillet petit chez elle actuel, dans l'enceinte du domaine familial Kamikaze, pour rejoindre son invité à table, où elle l'avait enjoint à prendre place. Elle n'avait rien préparé de trop copieux, de trop lourd, au vu des entraînements qui allaient suivre, mais de quoi sustenter largement à leurs besoins à tous deux. Et surtout, la jeune fille excellait en matière de gastronomie, cuisinant comme un chef! Disposant le menu à table, elle huma avec délice l'odeur qui se dégageait du plat traditionnel sunaïen qu'elle venait de réussir à la perfection, comme si elle-même y avait toujours vécu, et était habituée à l'élaboration de ce genre de mets au quotidien, avant d'elle-même s'asseoir en face d'Akira.

« J'espère que vous aimerez... Je m'entraîne toujours à cuisiner ces plats traditionnels de chez vous, étant plus habituée à préparer des sushis et autres spécialités à base de poisson, à Kiri... Forcément, au bord de la mer, ce n'est pas comme en plein désert! »

Mangeant de bon appétit, elle espérait que son invité ferait de même, et qu'il apprécierait le contenu de son assiette. Mais si Kahera se souciait de ce genre de choses, sa cuisine était loin d'être le principal sujet du jour! Si elle avait invité Akira, c'était aussi et surtout dans le but de lui demander un service. Son mot laissé au père de ce dernier, à son domicile, lorsqu'elle y était passée et qu'Akira n'y était pas ne comportait pas que l'invitation à dîner, mais également la précision d'une requête qu'elle avait à lui exprimer. Aussi, le jounin devait-il se demander, à présent, ce qu'elle pouvait bien avoir à lui demander, et Kahera ne le fit pas attendre davantage.

« Kenjiro-san... J'aurais besoin de l'aide de quelqu'un afin d'apprendre un nouveau jutsu, de m'y entraîner, en fait. Et si je sais que... Legaia est toujours là pour m'aider, pour ce genre de choses... Je doute qu'il accepte de m'aider pour ce genre de technique. Quant à mon cousin, Shitatsumaki Senseï, il est trop occupé, tout comme les autres membres du clan, en ce moment, pour avoir le temps nécessaire à m'accorder pour cela. Tenez... »

S'étant levée, elle était allée chercher un livre, qu'elle ouvrit à un endroit bien précis, mémorisé à l'aide d'un signet. Lui indiquant du doigt la description du jutsu en question, elle le laissa lire cette dernière et faire d'éventuelles remarques, ou poser des questions s'il en avait ensuite, avant de poursuivre.

Citation :
Nom : Yobou no jutsu
Description :
Utilisant son chakra comme couverture, le med-nin protège ainsi un allié d'une attaque. l'inconvénient, c'est que le lien de chakra transfère également la douleur sur le med-nin.
Effet :
Annule une technique de rang A ou moins ou une attaque sur un allié. L'utilisateur subit la moitié des dommages.
Coût :
Moitié des dégâts initiaux en PC.
Spécial :
- Ne fonctionne pas sur les genjutsus et les effets spéciaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Jeu 14 Jan 2010, 17:45

La femme qui était venue m’ouvrir avait été cette chère Kahera. Toujours aussi bien habillée et prenant un soin fou de son apparence, elle était tout simplement sublime. Habillé d'un joli kimono coloré, elle m’avait invité à entré et à prendre place à sa table. Esquissant un léger sourire en signe d’acceptation, je pénétrais dans sa demeure et me dirigeais en direction d’une table sur laquelle de nombreux plats avaient été déposés. Me délectant de cette odeur exquise qui se dégageait de chacun des plats, je pris place à la première chaise disponible et après m’être retourné légèrement en direction de Kahera chan qui avait eu la gentillesse de m’inviter à sa table, j’attendis qu’elle veuille bien venir s’asseoir à mes coté avant de débuter ce festin qui allait être, selon les dires de Legaia, un pur régale.

N’ayant jamais vraiment gouté la haute gastronomie de mon amie ici présente, j’avais hâte de me lancer et de gouter à tout ce qu’elle avait préparé pour notre rencontre. De ce que j’avais pu entendre d’elle dans les quelques discussions que nous avions entreprises dans le passé, elle possédait un talent inné pour la cuisine en plus des nombreux autres talents que j’avais appris à connaître en la côtoyant. Étant une femme comblée de mille qualités, tant sur le plan affectif que dans ses amitiés, elle était la parfaite femme à marier. Patientant un peu plus longtemps, Kahera chan vint me rejoindre à la table et pris place à mes cotés, facilitant ainsi la discussion qui allait bientôt s’entamer. Ouvrant elle-même la conversation sur ce sujet gastronomique, je me rendis bien compte que son ancien village lui manquait énormément. Ne s’en étant jamais caché, elle avait toujours avoué que Kiri lui manquait énormément et que l’absence de ses amis kiriens à ses cotés était un manque qu’elle aurait bien voulu remplir, mais malheureusement pour elle, elle avait commencé une nouvelle vie à Suna et tout ce qui c’était passé à Kiri ne pouvaient être que bon souvenir, rien de plus. Un jour, elle allait très certainement pouvoir revoir ses anciens amis, mais pour le moment, les chances qu’elle les revoit ici à Suna étaient pratiquement nulles.

Tentant de réconforter une amie du mieux que je le pouvais, je déposais une main compréhensive sur son épaule pour ensuite transmettre en son être toute l’énergie bienvenue et heureuse que je portais moi-même. Après ce moment d’émotion, je retirais ma main et me concentra sur ce qu’elle avait préparé et prenant un premier met, je l’avançais devant moi et m’apprêtait à débuter le repas. Prenant une première bougée, je fus aussitôt foudroyer par la perfection du plat que je venais de goûter. Cette douceur que mes lèvres venaient de toucher. Cette saveur à laquelle mes papilles gustatives se délectait. Je n’avais jamais mangé d’aliments aussi grandioses.

Je me sentais coupable de devoir l’avouer, mais ses plats étaient de loin supérieurs aux plats que mon père faisait lui-même. Étant considéré comme un excellent cuisinier, Kahera chan le battait à haute couture. Jetant un petit regard satisfait en direction de cette amie, je retournais à ma dégustation et après un bon moment à manger et à se laisser envahir par la perfection des plats, je déposais finalement mes ustensiles, signe que j’avais été rassasié.


-C’était tout simplement de la haute gastronomie Kahera chan.

Quelques simples paroles, mais qui avaient démontré la perfection de son art qu’était la cuisine. À la fin de ce repas, Kahera chan me demanda une faveur. Écoutant la moindre de ses paroles, j’en arrivais à la conclusion que si elle m’avait demandé ici, c’était pour me demander mon aide dans l’apprentissage d’une technique. Suite à cette demande, elle m’apporta un livre afin que je puisse avoir davantage d’informations sur la technique qu’elle voulait apprendre. Prenant possession du livre, je pris soins de remarquer tous les détails de cette nouvelle technique et après un instant, je refermais le livre pour ensuite le déposer sur la table. L’air interrogateur, je ne savais pas si je devais accepter ou non la demande qu’elle venait de me faire.

Après tout, cette technique consistait à recevoir les dégâts des attaques ennemies à la place d’un ami ou d’un coéquipier. Au final, elle voulait être blessée à la place d’un autre et c’est ce qui m’inquiétait dans cette technique. Oui sa grandeur d’âme l’avait toujours poussé à vouloir protéger tout le monde, mais subir les blessures à leur place était ce vraiment la bonne route à suivre? Je ne pouvais pas le dire, mais qui étais-je moi pour refuser à une amie de vouloir grandir, de vouloir en apprendre davantage? Je ne possédais pas le pouvoir de lui refuser cette demande et avec tout ce qu’elle avait fait pour moi dans le passé, je lui devais bien ça.


- Je vois en cette demande ta grandeur d’âme, Kahera-chan et bien que ça me semble bien dangereux tout ça, je suis bien prêt à t’aider.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Ven 15 Jan 2010, 00:58

Félicitant son hôtesse pour la qualité du repas qu'elle venait de lui servir, Akira avait ensuite lu attentivement la description du jutsu qu'elle souhaitait apprendre dans le bouquin qu'elle avait ouvert sous ses yeux. Il était certain qu'une technique de ce genre risquait de mettre plus d'une fois les jours de son utilisatrice en péril, pour autant qu'elle agisse un jour en équipe, elle qui, en mission, préférait travailler seule... Voilà pourquoi Kahera venait de lui faire cette requête à lui, et non à Legaia, son ami depuis plus longue date, plus proche d'elle que ne l'était Kenjiro. Jamais Eden n'aurait accepté de l'aider à ce genre de projet, de l'encourager à mettre sa propre vie en danger, continuellement, fut-ce même déjà juste pendant l'entraînement à la maîtrise de ce jutsu! Si quelqu'un devait prendre des coups en mission, s'ils avaient à combattre un jour côte à côte ou elle avec d'autres, il allait de soi, pour Legaia, que la medical nin pacifiste qu'elle était n'avait pas à prendre de dégâts, mais juste à se concentrer sur les soins et boucliers qu'elle aurait à apporter à ses coéquipiers, tandis que eux encaisseraient les attaques et y répondraient! Il pouvait comprendre son amie, ses motivations, mais il n'aurait pas accepté, comme Akira, lui. Il aurait, au contraire, tenté de l'en décourager par tous les moyens.

« Je vois en cette demande ta grandeur d’âme, Kahera-chan et bien que ça me semble bien dangereux tout ça, je suis bien prêt à t’aider. »

Elle lui sourit, rassurée. Il allait l'aider. Les dangers, elle en avait conscience. Elle savait que même lors des entraînements, ce qu'elle risquait en tentant de dévier les attaques sur elle, c'était de prendre cher, voir même, si elle allait trop loin ou que son coéquipier l'attaquait avec trop de violence, de ressortir de leur lieu d'entraînement les pieds devant... Kahera devrait se montrer très prudente et raisonnable lors de son apprentissage, de même qu'Akira, qui devrait doser la puissance de ses attaques avec grande vigilance. Mais ça, il devait s'en douter, et la jeune fille lui faisait confiance. Il ne voulait pas la tuer, n'est-ce pas? Et il était devenu jounin. Pour avoir acquis ce rang, Akira avait du faire ses preuves, sans nul doute. Il n'agirait pas inconsidérément, assurément, d'autant plus en sachant que c'était la vie de sa partenaire d'entraînement, qu'il mettrait en jeu à chacune des attaques qu'il lui porterait...

« Merci, Kenjiro-san. »

Sincère, elle avait planté son regard d'or dans celui de son collègue sunaïen, heureuse qu'il ait accepté, lui adressant alors un adorable et large sourire reconnaissant. Refermant ensuite le bouquin, elle l'avait emporté sous le bras, après avoir rapidement rangé les assiettes et autres couverts du repas dans l'évier. Pour une fois, elle s'occuperait de sa vaisselle ultérieurement: elle avait bien plus urgent et important à faire.

« Allons-y, alors. Je connais l'endroit idéal pour ce genre d'entraînement, afin d'être bien tranquilles... »

Avec un sourire amusé, elle ajouta, un brin de mystère dans le regard:

« Mais d'ordinaire, personne d'autre que les membres de la famille Kamikaze n'a le droit d'y mettre les pieds... Je vous emmène au dojô privé du clan. »

L'invitant à sortir de chez elle à sa suite, avant de refermer soigneusement la porte, la kunoïchi se dirigea vers un autre bâtiment du domaine, ressemblant à une simple maison, pas plus grande que la sienne, de type japonais, avec une porte coulissante, et s'arrêta sur le seuil de cette dernière. Cette bâtisse ne ressemblait en rien à un dojô... L'on eut dit une simple habitation, et occupée qui plus était, au vu de certains signes laissés par-ci, par-là dans la maison lorsqu'ils y entrèrent, se faufilant en direction d'une pièce bien précise, au fond de cet étrange domicile privé. Contre le mur du fond d'une petite pièce semblant, elle, inoccupée, servant à première vue de simple débarras, Kahera ouvrit une trappe, dissimulée par un petit tapis. Avant de s'engouffrer dans ce sombre tunnel, elle sourit, nostalgique, se souvenant de son tout premier passage en ces lieux...

~~~~~~~

« Tu te souviens de la technique d'adhésion par le chakkra qui nous permet de marcher sur les murs? »

« Je ne sais pas. Je pense, vu que mes bases en taijutsu ainsi que le raïu me sont revenus, je suppose que le reste devrait revenir aussi... P... pourquoi...? »

« Parce qu'il va falloir sauter. Il y a un réseau souterrain qui s'étend en dessous du territoire des Kamikaze. Il est plutôt immense mais il est à cinquante mètres sous terre. Jusqu'à hier, il y avait un escalier pour descendre. »

Jusqu'à hier. Car entre temps, la cousine Kamikaze, dans tous les sens du terme, elle, avait démoli ce dernier d'une attaque qui avait bien failli faire s'effondrer tout le dojô... Ses entraînements n'étaient pas des parties de plaisir, et jamais elle ne se montrait tendre lorsqu'il s'agissait de combattre, fut-ce lors de simples entraînements... Pas étonnant, dès lors, que le pauvre Shitatsumaki se retrouva souvent mal en point, au petit matin, suite à leurs joutes au fin fond de ce sombre et profondément enfui lieu d'entraînement, strictement réservé aux membres de leur puissante famille!

« Bon on va pas y passer la nuit. »

Impatiente, la dite cousine s'énervait. Escalier ou pas, ils n'allaient pas rester là stupidement! Le kinobori, ce n'était pas fait pour les chiens, après tout! Sauf que voilà, à ce moment-là, la pauvre Kahera n'avait pas encore recouvré entièrement la mémoire, ni la totalité de son répertoire de jutsus. Elle n'était absolument pas sûre de pouvoir marcher sur les murs pour rejoindre le sol ferme, tout en bas de ce tunnel sombre et bien peu engageant.

« Non Ayane... »

Shitatsumaki leva le bras mais trop tard. La jeune femme avait déjà poussé la protégée du jounin et celle-ci chutait dans le vide...


~~~~~~~

« Nous y voilà. »

L'escalier avait été réparé, depuis, et renforcé. Il descendait sur une bonne cinquantaine de mètres voire davantage, avant de déboucher sur une salle d'entrainement creusée à même la roche, sombre, mais fraîche, et plutôt impressionnante. Des mannequins de combats mal en point gisaient dans un coin, quelques armes entreposées sur un meuble adapté à cet effet attendaient qu'on les utilise, et pour le reste, la vaste pièce demeurait plutôt vide, laissant largement la place à quiconque désirait s'y entraîner à toute technique que ce soit. L'on aurait même pu y lancer des attaques de zone, presque, sans que cela n'affecte l'état des lieux, tant la caverne semblait gigantesque et solide!

« Je vais invoquer des clones, et vous devrez les attaquer. De petites attaques, cela va de soi! Mais il faut que je parvienne à les protéger. Tant qu'ils exploseront, je saurai que j'aurai échoué. Cela vous convient-il, Kenjiro-san? Si oui, je suis prête. Bunshin no jutsu! »

S'étant placée en face de lui, à quelques mètres, Kahera avait adopté une position de défense, concentrée, tâchant de se remémorer les conseils et autres explications sur le Yobou no jutsu dénichées dans les bouquins qu'elle avait pu étudier à ce jour. Un clone simple mais suffisant pour l'apprentissage de cette technique à ses côtés, elle se tenait à un bon mètre de ce dernier, comme indiqué dans la démonstration schématisée du jutsu, dans un des livres. Il ne lui restait plus qu'à attendre que la première attaque soit lancée en direction de cette copie d'elle-même, et tenter de dévier cette dernière afin de protéger le clone.

=======

Spoiler:
 

PV: 150/150
PC: 300 – 5 = 295/300
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Ven 15 Jan 2010, 18:48

Suite à un léger sourire en signe de remerciement, Kahera chan prit soins de débarrasser la table et lorsque cela fit terminé, elle m’invita à sortie afin de se rendre dans un endroit que j’allais bientôt découvrir. Au premier abord, la jeune kunochi avait déjà trouvé un endroit où allait se dérouler notre entrainement et du fait de savoir que notre prochain terrain d’entrainement allait être le dojo privé de son clan m’avait quelque peu intimidé. Je n’avais pas l’habitude d’être emmené dans des endroits aussi privés et comme elle venait de le dire elle-même, j’allais faire partie des rares élus à avoir la chance de pénétrer dans un endroit qui avait été réservé exclusivement aux membres du clan Kamikaze depuis toujours. Acceptant cet honneur auquel elle venait de m’inviter, je sortis le premier pour ensuite attendre ma partenaire d’entrainement. Ne connaissant pas l’endroit où se cachait le dojo, je n’avais pas d’autre choix que d'attendre Kahera chan afin que celle-ci puisse me montrer la route à suivre.

L’attendant avec hâte et patience, elle me rejoignit quelques secondes plus tard et emboita le pas, m’ouvrant ainsi la voie vers le lieu où se trouvait le dojo privé de ce clan sélect dont faisait partie Kahera chan. Après quelques minutes de marche, la kunochi s’arrêta devant une demeure qui ne semblait pas très différente de la maison dans laquelle elle habitait elle-même et commençant à me poser des questions sur l’étroitesse de ces lieux, je n’étais pas certain que cet endroit était approprié à ce que l’on s’apprêtait à faire. J’avais l’habitude de m’entrainer sur des terrains 100 fois plus grands que cette petite maison et le fait de penser que nous allions devoir combattre enfermé entre quatre murs ne rendait la chose que davantage plus compliquée. Faisant totalement confiance à Kahera chan, je ne lui fis aucun commentaire sur les constatations que je venais de faire. Elle n’était peut-être venue ici que pour chercher quelque chose ou simplement pour parler avec quelqu’un. C’était la réponse la plus probable. Le dojo devait nous attendre bien plus loin sur le chemin. Réservant aux futurs maitres ninjas un terrain immense et un lieu idéal à l’apprentissage et au dévoilement de soi, mais étrangement, ce fut loin d’être le cas.

Même si cette maison semblait habitée, Kahera chan avait marché d’un pas assuré vers une pièce bien précise et malgré le fait que cette minuscule pièce ne semblait rien cacher d’extraordinaire, il en était tout autrement. Se dirigeant vers un endroit bien précis où un petit tapis avait établis domicile, elle dissimula une trappe qui laissa voir un tunnel bien plus sombre que la nuit et qui semblait s’engouffrer dans la terre jusqu’à l’infinie. Surpris de découvrir un tunnel dans un endroit pareil, je suivis ma partenaire de combat, disparaissant dans les profondeurs d’un monde inconnu. Empruntant l’escalier qui avait été construit pour nous montrer la voie à suivre, nous descendîmes à plus de cinquante mètres sous le sol jusqu’à rejoindre une immense pièce qui avait été mise à l’abri des regards indiscrets depuis son existence.

Les yeux grands ouverts, je m’engouffrais sur le terrain d’entrainement et ne pus que remarquer que l’immense environnement qui allait nous servir aujourd’hui. Décidément, cet endroit était bien plus grand que les terrains d’entrainement sur lesquels j’avais l’habitude de m’entrainer. C’était tout simplement incroyable et je sentais que j’allais bien m’amuser. Il y avait tout ce dont on avait besoin pour s’entrainer, passant du simple pantin à une sélection d’armes de pratique conséquente. Obnubilé par tant de perfection, je me retournais vers Kahera chan et d’une voix remplie d’excitation je lui extériorisais mes sentiments les plus profonds.


-Je n’ai jamais vu un endroit aussi parfait. C’est le terrain d’entrainement parfait pour tout shinobi qui se respecte et jamais je n’aurais pu penser qu’il se cachait dans le sous-sol de Suna une telle merveille.

Après lui avoir fait l’éloge de cet endroit, Kahera chan me remmena à la réalité de l’entrainement et après avoir créé un clone de sa personne, elle se mit en position pour débuter cet entrainement. Ne voulant pas perdre davantage de temps, je me dirigeais vers le mur à ma droite pour y déposer le superflu qui ne m’aurait que gêné pendant l’entrainement. Étant maintenant un peu plus libre et léger, je me dirigeais en face de mon amie et de son clone et fermant la boucle, je me positionnais et me préparais à exécuter mes signes incantatoires. Pour débuter, j’allais commencer avec une technique de très bas niveau qui se nommait le Daitoppa.


Sans éventail, celle-ci allait être un peu moins puissante, mais à la vue de la technique qu’elle voulait apprendre, c’était peut-être mieux comme ça. Mon but n’était pas de la tuer, loin de là, mais comme tout entrainement, j’allais l’emmener à ses derniers retranchements. Exécutant quelques mudras bien spécifiques à la technique à laquelle j’allais faire appelle, un immense cri mis un terme à la série de signes.

-Daitoppa!!!!

Se créant subitement, un courant d’air d’une puissance conséquente se leva et fonça directement vers la copie de Kahera chan qui la balaya sans répit par la main toute puissante d’Éole. Venant de terminer ma première attaque, c’était maintenant à la kunochi de jouer.



Dégats: 48

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Sam 16 Jan 2010, 19:37

« Yobou no jutsu! »

Ayant malaxé son chakkra, prête lorsque son compagnon lança sa première attaque, la jounin spé avait tenté de protéger son clone avec son énergie, en vain. Celui-ci avait explosé dès que le fuuton d'Akira l'avait atteint, comme il se devait de tout bunshin classqiue. Loin de se décourager, Kahera réitéra l'exercice, tout à fait consciente que ce genre de technique ne pouvait s'apprendre en un coup. A moins de profiter de ce qu'on appelait la chance du débutant, il était peu probable qu'elle réussisse à le maîtriser aussi rapidement.

« Pas grave. Bunshin no jutsu! »

Invoquant deux clones, cette fois, en prévision des prochaines attaques de son coéquipier, la kunoïchi en plaça un de côté, faisant avancer l'autre face à son adversaire.

« On recommence. Je suis prête! »

Concentration, tel était le maître mot de cet entraînement, comme de la plupart des autres menés auparavant d'ailleurs. Concentration, motivation, et détermination... Kahera repensait sans cesse aux mots écrits dans le bouquin, concernant ce nouveau jutsu qu'elle voulait être capable d'utiliser en cas de besoin. « Utilisant son chakra comme couverture, le med-nin protège ainsi un allié d'une attaque. » Utiliser son chakkra pour protéger un allié. Il fallait qu'elle parvienne à envelopper son clone de ce dernier, tel un bouclier fait d'énergie pure, reliant sa cible à elle-même, raison pour laquelle, sans doute, le med nin se prenait alors une partie des dégâts ainsi détournés de leur cible initiale.

Une seconde attaque d'Akira vint démonter le second clone de la demoiselle, puis le troisième ensuite. Qu'importait. Elle en invoquerait autant que nécessaire, et c'est ce qu'elle fit alors, en ré-invoquant deux nouveaux à chaque fois que les deux précédents explosaient dans ce typique nuage de fumée caractérisant leur 'décès', à ces copies illusoires, incapable d'agir d'elles-mêmes, mais tout de même bien utiles pour tout shinobi capable de les utiliser à bon escient. Tout en restant à bonne distance de son clone, la jeune fille tentait de le joindre à l'aide de son chakkra, ce qui n'était pas évident au vu de la distance qu'elle devait maintenir entre eux pour ne pas se prendre d'office l'attaque de son ami, elle aussi, vu qu'il s'agissait d'une attaque de zone.

« Kenjiro-san, vous n'avez pas d'autres attaques, plutôt qu'une de zone...? Quitte à attaquer mes clones au shuriken... Le but de cette technique étant de parvenir à envelopper votre cible de mon chakkra, comme d'un bouclier, je pense qu'il me faut pour cela me tenir assez proche de celle-ci. Ce qui, vous vous en doutez, m'est impossible face à des attaques de zone, qui m'obligent à garder mes distances... »

Il venait d'éliminer huit clones invoqués, les uns à la suite des autres, par la jeune fille en kimono. C'était étrange, de la voir toujours s'entraîner dans cette tenue traditionnelle, tellement élégante, mais qui devait s'avérer fort peu confortable et pratique pour ce genre d'exercices. Sans parler des getas, ces chaussures en bois tenant mal au pied et n'assurant pas toujours le meilleur des équilibres au sol, déjà, et moins bon encore, sans doute, lorsqu'elle devait user du kinobori afin de se déplacer le long de murs ou d'autres surfaces moins horizontales et plus irrégulières... Mais bon, là n'était pas le sujet du jour, après tout. Ce jutsu, elle tenait à l'apprendre. Cela faisait partie de son nindo, de son désir de protéger autrui. Et si Kahera avait débattu avec les siens pour obtenir une permission spéciale à Akira, qui aujourd'hui avait l'honneur de profiter du terrain d'entraînement d'ordinaire strictement réservé aux membres duc clan Kamikaze, ce n'était pas pour papoter mode et pratique autour d'une tasse de thé, après tout! Déjà en position de défense, son chakkra malaxé et prêt à l'emploi, la demoiselle attendait la suite, prête à réitérer autant de fois qu'il le faudrait ses tentatives de maîtrise de ce nouveau jutsu.

=======

Spoiler:
 

Spoiler:
 

25 en mental => max 2 clones max présents en même temps.
90 en vitesse => 4 actions

Action 1: Bunshin no jutsu (2 clones)
Action 2: Yobou no jutsu (raté)
Action 3: Yobou no jutsu (raté)
Action 4: Bunshin no jutsu (2 clones)


PV: 150/150
PC: 295 - (2*[2*5]) = 295 – 20 = 275/300
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Dim 17 Jan 2010, 00:17

Ayant débuté aussitôt avec une attaque de zone, j’y étais peut-être allé un peu trop fort, car aussitôt le clone qu’elle avait fait apparaître avait disparu dans un nuage de poussière et malgré les quelques tentatives qui avaient suivi, Kahera chan n’avait pas été en mesure de les protéger. Elle ne maitrisait pas encore sa technique et je le voyais bien. M’apprêtant à poursuivre les assauts dans l’espoir qu’elle réussit à faire une avancée respectable dans la nouvelle technique qu’elle désirait apprendre, elle interrompit momentanément l’entrainement pour me demander si je possédais des techniques plus ciblés, afin de lui permettre de se rapprocher de ses clones sans risquer de recevoir mes attaques de zone en pleine tête. Lui faisant un simple signe de la tête pour lui montrer qu’effectivement j’avais la possibilité de lui envoyer autre chose, je me repositionnais et plongeant ma main droite dans mon étui d’armes, je pris possession de quelques shurikens.

Tenant entre mes doigts les armes que je venais de prendre, je les lançais, dans un mouvement de balancier en direction des deux cibles qui étaient composées que de simple illusion et dans une pluie de métal, les shurikens foncèrent vers les victimes qui allaient bientôt subir les conséquences de cette attaque, mais ayant Kahera chan de leur coté, ils allaient peut être avoir la chance de survivre, mais aux vues des scènes que j’avais vue plus tôt, c’était loin d’être certain. La technique qu’elle tentait de maitriser n’était pas une technique de bas niveau et de sa difficulté accrue, elle n’allait pas être simple à maitriser, même pour Kahera. Je savais qu’elle possédait en elle tout ce dont elle allait avoir besoin pour réussir et tant que je resterais à ses côtés en l’aidant de mon mieux dans ce défi, elle allait réussir à se rendre tout en haut de cet escalier, montant une marche à la fois.

C’était un défi qu’elle c’était donné et j’étais bien déterminé à ce qu’elle le réussisse haut la main, mais dans la position dans laquelle j’étais, je ne pouvais pas faire grande chose si ce n’était de lui balancer des attaques sans relâche jusqu’au moment où elle réussirait à garder intact ses clones. C’était mon but dans cet entrainement et j’allais exécuter ma tâche du mieux de mes capacités. Je regardais par la suite mes dix shurikens, lancés précédemment, pourfendre les deux pauvres clones qui dans un phénomène très connu retournèrent dans leur monde d’illusion. Venant une nouvelle fois d’assister à un échec, Kahera chan n’avait pas été capable, une fois de plus, d’arrêter l’avancer de l’ennemi. Rabattant mes deux bras de chaque coté de mon corps, je fixais, d’un regard enjoué et rempli de compréhension la jeune femme et d’un ton un peu plus sérieux je lui donnais quelques conseils.


-Premièrement, Kahera chan, tu devrais peut-être te mettre un peu plus à ton aise. Nous ne sommes pas devant le kazekage, mais simplement sur un terrain d’entrainement, alors tu devrais laisser de coter ce kimono et ces chaussures de bois qui ne doivent pas te rendre les choses bien faciles.

Prenant exemple sur moi, je m’étais débarrassé du pardessus que je portais ainsi que de nombreux autres éléments qui ne m’auraient qu’encombré plus que d’autres choses. Lorsqu’on allait s’entrainer, il fallait être capable de déterminer le matériel dont on allait avoir besoin et laisser de côté les armes inutiles. Il était déjà assez difficile comme ça d’apprendre une nouvelle technique, si en plus on devait se battre avec le poids supplémentaire d’armes inutiles ou même d’équipements de protection qui ne serviraient que de simple parure, on n’allait jamais s’en sortir. Dans cet entrainement, aucun dégât physique n’allait avoir lieu ce qui éliminait d’office la veste juunin. Mon katana aussi risquait d’être inutile et c’est pour cette raison que je m’en étais débarrassé au commencement de tout pour ne pas l’avoir dans les jambes. Kahera chan allait devoir faire de même et si elle suivait mon conseil, elle allait se sentir beaucoup mieux dans ses mouvements, c’était certain.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Dim 24 Jan 2010, 18:16

« Merci, kenjiro-san... »

Lui souriant, tandis qu'il attaquait désormais à présent à l'aide de shurikens et non plus d'attaques de zone, Kahera s'était remise en position de défense, et cherchait toujours à entourer son clone de son chakkra, elle, afin de le protéger de ces agressions... en vain. Du moins pour le moment. Et les paroles que prononça ensuite Akira ne l'aidèrent, à dire vrai, pas spécialement à mieux se concentrer... que du contraire!

« Premièrement, Kahera chan, tu devrais peut-être te mettre un peu plus à ton aise. Nous ne sommes pas devant le Kazekage, mais simplement sur un terrain d’entrainement, alors tu devrais laisser de coter ce kimono et ces chaussures de bois qui ne doivent pas te rendre les choses bien faciles. »

Pas devant le Kazekage??? Que voulait-il dire? Elle en avait bien conscience! Pensait-il qu'elle s'habillait ainsi cérémonieusement uniquement pour se rendre devant les hautes instances d'un pays ou lors d'occasions spéciales? Pourtant, il la fréquentait depuis un moment, elle, et Legaia, aussi. Akira devait s'être rendu compte qu'elle ne portait que ce genre de tenues, qu'importaient les circonstances, non? Depuis toute petite, en fait, la demoiselle n'avait jamais porté autre chose que ces kimonos traditionnels, comme sa mère avant elle, Kimiko Tashibana... Sans doute n'était-ce pas là le genre de tenues que portait sa mère biologique, au vu de ce qu'on lui en avait décrit, mais ce n'était pas non plus cette dernière qui l'avait élevée. Après tant d'année vécues dans cette ambiance traditionnelle, Kahera n'imaginait même pas porter un jour autre chose, en public, qu'un kimono long, à motifs, dans la plus pure tradition d'un Japon ancestral ancré dans les racines du mode de vie de sa famille kirienne. Quant à ôter quelques couches afin d'être plus à l'aise pour l'entraînement en cours...

« K... Kenjiro... san... je... Je ne porte pas d'autre tenue, vous savez...? J'ai... l'habitude de me mouvoir dans ces kimonos et... en portant ces getas, ne... »

Qu'il ne s'en fasse pas pour cela, non. Bafouillant, gênée, Kahera ne savait comment lui expliquer que de toutes façons, sous ce vêtement d'après lui peu apte à l'entraînement, elle ne portait que ses sous-vêtements. De plus, elle avait d'ores et déjà prouvé que sa vitesse et son adresse ne se trouvaient nullement entravées par cet accoutrement. Son cousin, Shitatsumaki Kamikaze lui-même, ne rivalisait qu'à peine avec la vitesse surprenante et l'agilité de la jeune fille, lorsqu'elle usait de son étrange don héréditaire en plus du raïu, qu'il demeurait persuadé qu'elle possédât... Kahera ne l'utilisait pourtant plus non plus, bien décidée à enfouir à jamais ce second kekkai genkai et à ne plus jamais l'en sortir, son cœur refusant d'appartenir à ce clan tandis que sa famille kirienne ne lui manquait que plus cruellement, plus douloureusement à chaque jour passé en ce pays de sable et de vent, de chaleur suffocante et de sécheresse... Sans parler de l'inimitié de trop de gens à son égard, tandis qu'elle savait posséder des amis, et une famille proche tenant tous autant les uns que les autres à elle, à Kiri, prêts à lui rouvrir les bras dès qu'elle pourrait y retourner... si seulement elle le pouvait un jour.

* Je m'égare... A quoi je pense, là! Allez, on se concentre! *

« Ça ira, ne vous en faites pas. »


Fronçant légèrement les sourcils, Kahera fixa à nouveau son attention sur ses clones, et les attaques d'Akira à leur encontre. Petit à petit, elle commençait à ressentir quelque chose, d'abord flou, puis de plus en plus net. Oui, Elle commençait à sentir le lien qu'elle se devait de créer, ténu mais présent, de plus en plus sûr, protégeant la cible visée par l'agression ennemie de son chakkra à elle... D'ailleurs, elle sentit comme un picotement, soudain, tandis que son clone explosait dans un pouf de fumée, puis un autre après lui, picotement qui se transforma en douleur, de plus en plus sûrement, ensuite. Elle réprima un gémissement sous le mal ressenti de plus en plus clairement à chacune des attaques d'Akira, et finalement... un clone survécut. Son adversaire l'avait pourtant très bien visé, comme les autres avant lui. Mais le Kunaï, bien que semblant fiché dans le clone, ne l'avait pas fait exploser. En fait, il s'était fiché dans l'enveloppe de chakkra qu'avait enfin réussi à former Kahera tout autour de lui, et c'était elle qui prenait les dégâts, en partie du moins, de cette attaque. Elle avait réussi... Restait à entraîner cette capacité, à présent qu'elle avait trouvé le truc.

« Bien. Je crois que j'ai enfin compris le truc... Essayez quelques attaques, différentes, sur chaque clone, à présent, si vous le voulez bien, Kenjiro-san! Je veux voir jusqu'où je peux protéger un allié, et face à quel genre d'attaques. Réessayez avec le Daitoppa, par exemple, aussi! »

Les choses se corsaient... Maintenant, elle allait devoir encaisser les dégâts, et elle le savait. Akira le savait aussi. Accepterait-il d'aller jusqu'au bout de cet entraînement, maintenant qu'elle allait manger la moitié des dégâts de chacune de ses offensives? Elle l'espérait, en tous cas. C'était pour cette raison qu'elle lui avait demandé de l'aider, lui, plutôt que Legaia, son habituel compagnon pour tout entraînement à de nouvelles techniques, en général... Jamais Legaia n'aurait accepté de lui causer le moindre mal, même dans le noble but de vouloir apprendre une technique pouvant, d'une façon ou d'une autre, sauver la vie d'un coéquipier en cas d'agression. Akira accepterait-il, lui, maintenant que les choses sérieuses commençaient...?

=======

Spoiler:
 

Spoiler:
 

25 en mental => max 2 clones max présents en même temps.
90 en vitesse => 4 actions

Action 1: Bunshin no jutsu (2 clones)
Action 2: Yobou no jutsu (raté)
Action 3: Yobou no jutsu (réussi)
Action 4: Récupération: [résistance/5] = 15/5 = 3 pv et [mental/5] = 25/5 = 5 pc

PV: 150 - 25 + 3 => 125 + 6 = 128/150
PC: 275 - (2*5) - 25 + 5 = 235/300

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Lun 25 Jan 2010, 00:23

Le conseil que je lui avais donné n’avait nullement été pris en considération et un peu gênée, elle avait refusé de s’en défaire, me disant qu’elle avait toujours porté ce même type de vêtement et que jamais, peut importe la situation, ça ne lui avait nui. Acceptant sa décision, nous avions poursuivi notre entrainement. Les deux précédents clones que j’avais attaqué aux shurikens n’avaient pas survécu très longtemps malheureusement et plus je poursuivais mes attaques et plus je me disais que cette technique, qu’elle tentait d’apprendre, risquait de lui donner du fils à retordre. J’avais beau tenter d’y aller avec douceur dans mes attaques, mais rien ne fonctionnait. Les copies de Kahera chan explosaient en millier de molécules dans un nuage caractéristique des clones, mais le moment n’était pas à l’abandon. J’avais connus que trop souvent ce genre de problème lorsque je m’entrainais moi-même pour apprendre de nouvelles techniques et je connaissais les difficultés que de telles pratiques pouvaient emmener, mais au final, j’avais toujours réussi à y parvenir. Ça n’allait certainement pas aujourd’hui que j’allais laisser le défaitisme prendre le dessus. J’étais prêt à y passer, une journée entière, une semaine ou même un mois s’il le fallait. Kahera chan était une amie que j’aimais bien et pour laquelle j’étais prêt à tout pour lui permettre d’avancer dans son apprentissage.

Si elle le désirait vraiment, elle allait être en mesure d’apprendre cette satanée technique et avec une personne comme moi à ses côtés, aucun abandon n’allait être accepté. Prenant ce qui me restait de shurikens dans mon étui ninja, je les lançais en direction des deux nouveaux clones que venait de faire apparaître ma chère amie et sifflant dans l’air d’un son aigu et vif, chacun des clones fut attaqué par quatre shurikens. Le premier clone abandonna bien trop rapidement le combat et retourna chez lui pour aller se reposer suite à ce massacre que j’avais pourtant fait dans les règles. Sa protectrice n’avait pas été en mesure de le protéger, mais l’entrainement n’était pas encore terminé et l’écoulement du temps n’allait pas être une cause de pression ici, puisque l’objectif que nous nous étions fixé n’avait qu’un seul et unique but, réussirent à protéger une cible quelconque. Laissant le clone qui venait de disparaître, je balayais mes yeux en direction du second clone qui dans mon esprit avait reçu le même sort que sa jumelle, mais à ma grande surprise, le second clone était toujours en vie et mes shurikens flottaient dans les airs comme si une force venue de l’au-delà avait arrêté leur progression tout en protégeant la cible.

Affichant un sourire béat, je m’approchais du clone afin de m’assurer que mes yeux ne m’avaient pas joué de tour. Une fois à côté de la copie de Kahera chan, je scrutais à la loupe ses moindres détails et réalisais qu’effectivement le clone n’avait pas disparu comme toutes ses sœurs qui l’avaient fait avant elle. Me concentrant maintenant sur la barrière qui retenait mes armes, je fis estomaqué de voir la perfection d’une telle technique. Même si pour le moment elle n’était pas à point, elle avait déjà démontré de quoi elle était capable et sur un champ de bataille, une technique comme celle-ci allait être des plus utiles. Satisfait de ce que je venais de voir, je pris soins de reprendre mes shurikens et m’apprêtais à rejoindre ma position quand, en passant à côté de la vraie kunochi, j’aperçus du coin de l’œil un filet de sang. M’arrêtant aussitôt, je me dirigeais vers elle et examina attentivement ses blessures.

Pas très grave, les blessures qu’elle avait reçues venaient probablement de sa technique et comme je l’avais lu dans le manuel qu’elle m’avait passé lorsque nous étions encore chez elle, une partie de blessures qu’aurait du recevoir la cible protégée était renvoyée à l’utilisateur de cette technique et même si mes précédentes attaques n’avaient pas été des plus destructrices, je redoutais le moment où elle allait me demander d’utiliser des techniques de plus haut niveau. Mais le moment n’était pas encore là et elle avait encore beaucoup de travail à faire avant d’être en mesure de me faire de telles demandes. Ne préférant pas mettre la charrette devant les bœufs, je retournais à ma position et m’apprêtais à poursuivre l’entrainement. Mais avant tout chose, je voulais que Kahera me promette quelque chose. Même si elle venait de me demander de reprendre ma technique du daitoppa, je voulais tout d’abord qu’elle me promette qu’elle ne mettrait pas en danger sa propre vie pour apprendre cette technique, car en combinant les blessures qu’allaient lui infligé mes attaques futures, elle risquait de ce blesser très gravement et même de trouver la mort si elle ne s’avait pas s’arrêter. Pour ma part, je ne pouvais voir que les blessures de surface, mais en ce qui concernait les blessures intérieures, je n’avais pas le pouvoir de m’en rendre compte.


-Kahera chan! Promets-moi de me le dire aussitôt si tes blessures deviennent trop importantes. Le but de cet entrainement est d’apprendre une nouvelle technique et non de voir ce qui se cache après la vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Mer 27 Jan 2010, 17:53

« ... Bien sûr! Je le sais bien! »

Elle sourit, presque amusée à la requête d'Akira. La réponse coulait pourtant de source! A quoi bon apprendre un jutsu de ce type, destiné à protéger la vie de ses compagnons, si elle-même n'était alors plus là pour l'utiliser? En toute logique, la simple pensée d'aller trop loin dans ces exercices visant à la maîtrise du Yobou no jutsu ne devait donc même pas leur effleurer l'esprit, ni à l'un, ni à l'autre. Si Kahera mourrait au cours d'un simple entraînement, il allait de soi qu'elle ne pourrait jamais protéger qui que ce fut ensuite. Akira, de son côté, devait également s'en douter, et mesurer avec précaution la puissance des attaques dont il canarderait les clones de la jeune fille...

« Mon but est de pouvoir préserver la vie d'autrui; comment le pourrais-je si je la perds moi-même au cours de cet entraînement? »

Riant légèrement, elle se remit en position de défense, motivée. Elle avait réussi, au moins une fois, à présent. Son clone toujours debout, face à Akira, tandis que le chakkra de la kunoïchi avait stoppé l'attaque du shuriken, qui finit par tomber au sol dans un bref petit bruit de métal rencontrant la roche, semblait narguer son adversaire, comme lui disant « Je suis toujours là, nananananèreuh! Tu m'as pas eu! », tandis que son invocatrice concentrait à nouveau son chakkra, faisant fi de sa douleur. Kahera savait pertinemment ce qui l'attendait lors de cet entraînement, dès lors qu'elle parviendrait à maîtriser le Yobou... Elle allait prendre cher, de plus en plus, sans doute aucun. Cet entraînement, il fallait qu'il demeure secret, à tout prix. Si jamais Legaia avait vent de ce qu'elle était en train de tenter ici, jamais il ne la laisserait continuer, et même, en voudrait-il sans doute à Akira d'avoir accepté d'aider son amie, de l'avoir encouragé à pareille folie.

* Il ne faut pas qu'il sache... Surtout pas. *

Kahera détestait lui cacher des choses de la sorte. Sans doute Legaia savait-il tout, ou presque, d'elle. De tous ses amis, avec Ryûzoji Kenji, sans doute était-il même le seul à en savoir autant sur elle, sa vie, son passé, son présent, ses espoirs et buts pour le futur... Elle lui avait tellement parlé, déjà. Réciproquement, l'un comme l'autre s'étaient déjà confiés à la demoiselle, mais au final, sans doute parce qu'elle était une fille, plus bavarde, moins réservée ou secrète qu'eux, les garçons, peut-être, en savait-elle moins sur eux qu'eux sur elle... Qu'importait. Dans tous les cas... Il ne fallait pas que Legaia apprenne qu'elle s'entraînait à la pratique d'un jutsu aussi dangereux pour sa propre santé, sa propre vie même, que celui-là, et encore moins qu'il découvre que son complice, dans cet apprentissage de folie, n'était autre qu'Akira Kenjiro. Elle détestait lui mentir ou lui cacher des choses, mais dans le cas présent, elle savait qu'il valait mieux qu'il l'ignore. Le jour où elle aurait besoin de s'en servir, s'il était présent alors, Legaia saurait qu'elle le maîtrise et que sa pratique se fait à ses dépens, point.

« Allez-y. Je suis prête. »

Pas besoin d'invoquer d'autres bunshins, pour l'instant, étant donné qu'elle était parvenue à protéger le dernier. Se concentrant, Kahera veilla à bien l'entourer de son enveloppe chakkratique, ne laissant aucune ouverture à l'adversaire pour le toucher. Si elle avait bel et bien compris le système, le fonctionnement de ce jutsu, Akira ne devait plus réussir à toucher sa cible, dorénavant, fut-ce avec son attaque de zone. L'inconvénient, en revanche, serait qu'en plus de souffrir de la douleur qu'aurait du subir le clone suiteà l'attaque subie, Kahera subirait ses propres dommages si le Daitopa d'Akira la comprenait dans sa zone d'effet. Malheureusement, le jounin ne semblait posséder aucune autre technique que celle-là, qui ne soit pas de zone, à l'exception de jutsus trop puissants pour être parés par le Yobou, et qui lui causeraient sans nul doute des dommages par trop conséquents... Tant pis. Kahera voulait atteindre son but, et apprendre ce jutsu, même si pour cela elle devait finir sur un brancard à la fin de cet entraînement!

=======

Un clone présent, protégé par Kahera face aux attaques d'Akira.
90 en vitesse => 4 actions

Action 1: Récupération: [résistance/5] = 15/5 = 3 pv et [mental/5] = 25/5 = 5 pc
Action 2: 3 pv et 5 pc
Action 3: 3 pv et 5 pc
Action 4: 3 pv et 5 pc

PV: 128 + 3 + 3 + 3 +3 = 140/150
PC: 235 - 25 + 5 + 5 + 5 = 230/300


Dernière édition par Kahera le Ven 03 Sep 2010, 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Mer 27 Jan 2010, 20:54

Plus une confirmation qu’un véritable doute, Kahera chan m’avait répondu comme je m’en attendais d’elle. Elle aussi désirait effectuer cet entrainement sans en perdre la vie et c’était en quelque sorte logique, si l’on réfléchissait un peu. Même si un entrainement pouvait parfois nous emmené à dépasser nos limites, il fallait garder en mémoire que nous n’étions pas dans un réel combat et que la mort n’avait pas lieu d’être à un moment comme celui-ci. Comment allons-t-on être en mesure d’utiliser nos nouvelles techniques apprises si notre corps physique n’était plus là pour en faire bénéficier, nos amis, notre famille? C’était impensable que de devoir en arriver là. Après tout, ce n’était qu’un simple entrainement dans le but d’apprendre une nouvelle technique et même si dans mes nombreux entrainements passés, j’avais appris certaines conséquences désavantageuses de pousser un peu trop mes limites, j’avais gardé en tête que pour le bien de mon propre village, je devais rester en vie.

C’était la même chose pour cette chère amie que j’aidais aujourd’hui et gardant en tête le fait que je ne devais pas déchainer sur elle la toute-puissance d’Éole, je me positionnais et m’apprêtais à lui balancer une attaque de zone. Même si au commencement, elle n’avait pas été en mesure de protéger ses clones suite au passage de mon daitoppa, elle possédait maintenant un atout à ne pas négliger. Depuis la première seconde où nous avions mis les pieds dans cette salle, elle s’était grandement améliorée et avait même appris à maitriser partiellement sa nouvelle technique. Elle me l’avait bien démontré en protégeant ce dernier clone qui était demeuré debout, sans aucune grafigne ni bleu. Mais précédemment, j’avais utilisé une technique de très bas niveau et qui était à la portée de n’importe quel ninja qui se respectait. Maintenant, j’allais utiliser une technique qui dans les mains d’un débutant aurait pu paraitre inoffensive, mais qui au contraire, dans les mains d’un expert en fuuton, se trouvait à être des plus redoutable. Ne pouvant plus faire marche arrière, je me positionnais et après quelques secondes de patiente et d’attente, ma voix résonna dans un cri puissant sur les différents murs de la pièce appelant au même moment la puissance du vent.

-Daitoppa!

Aussitôt le nom de la technique nommée, un immense et puissant vent se leva devant moi et dans une cacophonie de bruit, l’attaque fuuton fonça directement sur mes deux pauvres victimes. Protégé dans sa bulle, Kahera chan n’avait pas grand-chose à craindre. Je m’inquiétais principalement pour cette copie de la kunochi, qui elle, n’était protégée que par la barrière encore en construction que tentait de fortifier mon amie. Même si elle avait réussi à protéger son clone de mes attaques de shurikens, ce n’était pas encore assuré qu’elle allait être en mesure de retenir mon attaque fuuton. Comparativement à de simples armes blanches, le vent ne pouvait pas être arrêté aussi facilement puisque celui-ci ne possédait pas de masse et qu’il n’était pas solide. Mon vent pouvait passer dans les moindres fissures et s’il fallait que sa barrière ne soit pas étanche à 110 %, elle n’allait pas réussir à l’arrêter.

J’espérais qu’elle allait réussir à arrêter cette menace qui fonçait sur eux, mais elle ne maitrisait que les bases de sa technique pour le moment. Si elle avait se talent d’apprendre une nouvelle technique à la vitesse de la lumière, elle n’allait qu’en faire qu’une bouchée, mais si ce n’était pas le cas, son clone allait se manger une partie des dégâts. Mais à quoi me servait-il donc d’emmener des hypothèses qui n’avaient pas été encore prouvées? Tout ce dont j’avais à faire était de rester là et de regarder ce qui allait arriver. Pourquoi m’en faire avec les résultats possibles de cette précédente attaque? Il ne pouvait y avoir qu’une seule finale et elle allait m’être démontrée dans quelques secondes à peine. J’étais peut-être un peu trop analyste, ce qui m’empêchait parfois de faire comme la plupart des gens, d’attendre et voir. C’était un détail sur lequel j’avais besoin de travailler lorsque je ne me trouvais pas en plein champ de combat, mais simplement sur terrain d’entrainement, avec une amie qui ne me demandait pas les résultats de mes analyses, mais bien mon aide pour apprendre cette nouvelle technique.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Sam 04 Sep 2010, 02:27

Concentration. Tel était le maître mot, le mot clé, de cet entraînement, comme de bien d'autres qui lui avaient précédé. Lorsque la progression, l'avancée est le but, un shinobi se doit d'être conscient de tout ce qui l'entoure, prêt à réagir à toutes les circonstances qui s'opposeront à lui en une fraction de seconde à peine. Et même si Kahera savait pertinemment qu'il s'agissait d'un simple entraînement et que ses jours ne seraient pas en danger, son compagnon veillant tout autant qu'elle, malgré leur sérieux et les techniques utilisées, que ni l'un ni l'autre ne finisse dans un cercueil, elle avait également conscience du fait que sans une extrême concentration, elle ne parviendrait à rien de valable. Or, se concentrer lorsqu'on sait que c'est dans le but, entre autres, d'encaisser des dégâts douloureux... ça n'avait clairement rien d'évident.

« Daitoppa! »

Kenjiro venait de lancer son attaque, qui fonçait droit sur elle et son clone encore en vie à une vitesse fulgurante. Mais elle était prête. Depuis le début des exercices entamés ici avec ce nouvel ami de Suna, la jeune femme avait déjà bien progressé. Dans un premier temps, ses clones avaient tous explosé sans avoir eu la vie bien longue. Ensuite, elle était vaguement parvenue à en protéger un. Puis pour de bon. A présent, il s'agissait de protéger ce survivant d'une attaque quelque peu plus offensive et dangereuse que d'une simple petite arme. Dans une situation de combat réelle, il allait de soi que rares seraient les besoins de parer un coup de kunaï ou de shuriken lorsqu'un de ses alliés serait visé; ils pourraient y survivre et sûrement même, parer cette dernière. Le but de cet apprentissage, pour Kahera, c'était de pouvoir protéger un allié lors de la réception d'attaque bien plus dangereuse et dévastatrice. Le Daitoppa en donnerait un aperçu, sans doute. Aussi, qu'importaient les dégâts qu'elle aurait à encaisser, s'il fallait cela pour atteindre son objectif, la kunoïchi y était mentalement préparée. Elle ne faillirait pas.

« Yobou no jutsu! »

Son chakkra entourant le clone, elle encaissa l'attaque de son compagnon, tandis que le clone s'en sortit... intact, cette fois encore. En revanche, elle en prit plein la face... Demeurer concentrée sur l'espèce d'armure de chakkra qu'elle se devait de maintenir autour de son clone n'avait rien d'évident à réaliser, déjà sans autre soucis extérieur. Mais réaliser cette technique alors qu'elle se faisait également toucher par une attaque de zone, c'était une autre paire de manches! Se concentrant de toutes ses forces, la jeune femme encaissa la douleur de l'attaque touchant le clone en plus de sa propre douleur et des dégâts physiques reçus elle-même par le jutsu de type fuuton. C'était... difficile. Difficile et douloureux, en prime.

* Agh... Tiens bon, ma vieille! C'est pour la bonne cause!!! Au moins, si je suis capable d'encaisser ça et de tenir bon, il n'y aura aucune raison pour que je ne tienne pas bon le jour où j'en aurai l'utilité, de ce jutsu! *

En effet, il y avait peu de chances qu'elle soit aussi visée, ciblée et atteinte par les attaques, en tant que Medical nin d'une éventuelle équipe... si seulement elle se décidait un jour à accepter de travailler en équipe. A ce jour, elle avait toujours refusé catégoriquement toute mission à laquelle d'autres participeraient à ses côtés, après tout, et Kahera n'était pas décidée à changer d'avis sur ce point. Alors pourquoi voulait-elle absolument apprendre la maîtrise d'un tel jutsu? En quoi servirait-il à une personne ne travaillant jamais que seule en mission? Eh bien, tout simplement par esprit de précaution, de prévision. Un ninja doit toujours garder à l'esprit que tout peut arriver, et être capable d'improviser qu'importe la situation et ce qui lui arrive. Dès lors, Kahera tenait à posséder suffisamment de jutsus ne dérogeant pas à son nindô personnel pour être capable de faire face à toutes les situations. Celui-ci lui serait sûrement utile un jour.

=======

Spoiler:
 

Un clone présent, protégé par Kahera face aux attaques d'Akira.
90 en vitesse => 4 actions
Encaisse du Daitoppa d'Akira: Pv: 48 (20 (de base) + 10 (maîtrise suprême fuuton) + 5(bonus pv pour ninja de suna) +13(spécialisation fuuton)) => 48 pv pour Kahera, + (48/2) dû à l'encaissement du clone protégé par le Yobou

Action 1: Yobou no jutsu
Action 2: Récupération: [résistance/5] = 15/5 = 3 pv et [mental/5] = 25/5 = 5 pc
Action 3: 3 pv et 5 pc
Action 4: 3 pv et 5 pc

PV: 140 - 48 - 24 + 3 + 3 +3 = 77/150
PC: 230 - 24 + 5 + 5 +5 = 221/300
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Lun 13 Sep 2010, 00:09

Maintenir un niveau d'attaque respectable, pour ne pas envoyer Kara chan dans l'autre monde, n'était pas un défi très facile à réaliser puisque depuis que j'étais né, je me donnais corps et âme dans mes entrainements et cela peut importe l'adversaire qui se trouvait en face moi. Je n'étais pas du genre à faire demi-mesure quand il s'agissait d'attaquer. Je voulais que chacun de mes entrainements ressemble le plus possible à un combat réel, avec la mort en moins bien sûr, mais dans un entrainement comme celui-là, tout étais bien différent. Je ne pouvais pas m'entêter à balancer mes attaques les unes derrière les autres en espérant que mon adversaire soit capable de les contrer. La kunochie qui se trouvait devait moi n'avait pas été faite pour le combat et c'étais très clairement voyant. Kahera était plutôt du type défensive et pour cette raison, j'allais devoir modérer le pas un peu. Après tout, l'apprentissage de sa nouvelle technique était quelque chose qui lui tenait à cœur et je n'avais pas accepté de l'aider pour ensuite lui mettre des bâtons dans les roues. Nous étions amis après tout et en temps que telle, on devait se soutenir et s'entraider, afin de pouvoir atteindre ensemble les objectifs que nous nous étions fixés. Mais coté entraide, j'avais encore du travail à faire puisqu’à la vue des dégâts que ma précédente avais fait, je me doutais bien que j'y étais allé un peu trop fort pour la maitrise encore embryonnaire de la technique qu'elle tentait si ardemment d'apprendre. Me précipitant presque aussitôt, suite au passage de la bourrasque de vent, j'allais à la rescousse de mon amie qui après m'être rendu à ses cotés, avait visiblement été assez gravement blessé. Déposant mes mains sur chacune de ses épaules, je plongeais mon regard dans le sien et d'une voix sans équivoque je lui dis:

-Je pense qu'un peu de repos te fera le plus de bien. Aux vues des blessures que je t'ai causées, je crois que la suite de ton entrainement sera pour une prochaine fois. Je n'aime pas abandonner un entrainement au beau milieu, mais à la vue de ce que je peux voir, je pense que le combat est terminé.

Avant de m'approcher davantage de Kara chan, j'aperçus du coin de l'œil le clone encore intact qu'elle avait réussi à protéger malgré la précédente attaque de zone. Au final, elle avait réussi à protéger son clone d'une attaque assez conséquente, mais celle que j'avais utilisée n'était pas parmi les plus puissantes que je possédais et si elle voulait résister à mon attaque ultime de vent, un peu plus de travail allait être nécessaire.

Tandis mes bras vers elle, comme pour l'inviter à terminer l'entrainement, j'attendais un mot de sa part, mais quelque chose me disais que ça n'allait pas être aussi facile et qu'elle allait s'entêter à vouloir poursuivre, malgré tout, l'entrainement. Il était hors de question bien sûr de poursuivre dans un tel état, mais étant elle-même une med-nin, elle allait pouvoir peut être régler ce léger problème pour ainsi poursuivre l'entrainement qui n'avait toujours pas été terminé. Souhaitant lui conseiller cette seconde solution, j'ajoutais:


-Sinon si tu veux poursuivre tu vas devoir utiliser tes dons pour te soigner, car dans cet état, je refuse catégoriquement de continuer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Jeu 16 Sep 2010, 23:37

« Ce... ça ira. Je vais me soigner. »

Elle s'était redressée, après avoir bombé le dos pour faire face au Daitoppa d'Akira, doublement encaissé suite à l'utilisation de son jutsu médical, ce justu pour lequel elle s'entraînait à l'instant, et qu'elle commençait apparemment enfin à maîtriser. Contente, fière d'elle et ravie de progresser si vite, la kunoïchi ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin! Ce Yobou no jutsu lui serait utile un jour, elle en était persuadée!!! Quand, elle l'ignorait. Après tout, elle avait toujours refusé de se battre ou d'agir en équipe, ne menant ses missions, même les plus risquées, que seule ou pas du tout. Cet état d'esprit-là, elle ne voulait pas le changer... Elle craignait bien trop de voir couler le sang, d'en être responsable d'une quelconque manière que ce soit, et pire, de ne rien pouvoir faire pour l'empêcher. Ou, plus abominable pensée encore, elle s'imaginait une réaction toute autre, en cas de combat dans lequel elle serait impliquée avec des gens qu'elle aime, des proches, qui se retrouveraient en danger, qu'elle ne parviendrait pas à protéger... Si, comme ce maudit jour-là, elle se retrouvait acculée physiquement et psychologiquement, ce foutu don héréditaire enfoui ressortirait peut-être, et ferait de nouvelles victimes...

* Ça, plus jamais! Je ne permettrai pas que cela se reproduise! *

Et pour ce faire, Kahera avait dès lors décidé de ne jamais agir autrement que seule. Depuis ses débuts, ses premiers pas en tant que kunoïchi, alors même qu'elle n'était qu'une toute petite fille encore, aspirante, même pas promue genin, rien... L'horrible Mizukage régnant à ce moment-là l'avait forcée à bien des actes lui répugnant, mais malgré tout, elle lui avait tenu tête sur un point: elle agissait seule. Jamais elle n'avait accepté d'équipe. Et comme elle travaillait très bien seule, on lui avait accordé ce 'caprice', à son grand soulagement. Sous le règne d'Arane Tashira, elle gagna en liberté et ne fut plus forcée à d'horribles missions, mais malgré l'insistance de ses supérieurs, dont les oïnins, la demoiselle avait continué, dans son entêtement, à travailler seule. Ainsi avait débuté et progressé l'histoire et la réputation de l'ombre de la Brume, ce mystérieux espion informateur à la solde du Pays de l'Eau, mais que personne au monde n'avait jamais vu. L'on savait juste que Kiri no Kuni possédait un moyen de s'informer sur tout, toute organisation existence, si secrète soit-elle, tout village, tout shinobi même petit civil d'un coin paumé du monde... Kiri savait toujours tout sur tout ou presque. Et des rumeurs avaient circulé, lorsque Arane Tashira avait nommé cette source d'information... Un sourire et un ton énigmatique... « Comment je sais tout cela? Eh bien, c'est l'Ombre de la Brume qui me les chuchote à l'oreille, pardi! » En y repensant, nostalgique, Kahera sourit tristement. Cette époque lui manquait... Son Mizukage, son pays, sa vie là-bas, ses amis, sa famille... Kiri lui manquait terriblement.

Elle en aurait presque oublié où elle se trouvait et dans quel but elle s'y trouvait... et avec qui. Revenant brusquement à la réalité, elle sourit à Akira, quelque peu gênée, puis s'assit, soignant ses propres blessures à l'aide de quelques sorts de guérison connus des médical nins uniquement. Et comme elle l'était, justement, ça tombait bien. Se soignant, donc, elle se remit rapidement sur pieds, ses sorts médicaux n'étant pas des moins efficaces, avec les années d'entraînements accumulés et son nindô la poussant encore et toujours plus loin dans la découverte de nouveaux moyens de protéger la vie. Elle pouvait en être fière... A ce jour, peu de médecins pouvaient se targuer de connaître un tel lot de jutsus curatifs, encore moins d'avoir créé un kinjutsu pouvant rendre la vie à des mourants, et ce, qui plus était, sans chakkra! Son précieux Gise no Saïgo...

« Bien, je suis prête. Nous pouvons reprendre. »

A nouveau debout face à lui, Kahera souriait à Akira, s'apprêtant à protéger à nouveau le clone survivant des prochaines attaques de son coéquipier d'entraînement.

« Encore une ou deux tentatives de votre attaque devraient suffire à ce que je maîtrise pour de bon le Yobou no jutsu. Après cela, je vous offre un repas bien mérité pour l'aide que vous m'aurez apportée, si vous le souhaitez, Kenjiro-san! »

Après tout, elle lui devait bien ça, non? Sans lui, et avec l'agenda surchargé de son cousin, Shitatsumaki, sans doute n'aurait-elle trouvé personne pour l'aider dans l'étude et la pratique de ce nouveau sort de protection... Legaia n'aurait pas accepté de lui faire de mal, sans doute, vu comment il s'était déjà montré réticent lorsqu'elle lui avait demandé de l'attaquer pour créer son bouclier fuuton, le Kuki no Awa. Il craignait tant et tellement de la blesser qu'il prenait mille précautions, exagérées presque. Alors lui demander de l'attaquer pour apprendre à maîtriser un jutsu dont le but même était de déguster à la place de la personne ciblée par une ou plusieurs attaques... Sans doute aurait-il refusé net, oui. Sans doute aussi s'offusquerait-il avec véhémence si, un jour, elle usait du Yobou no jutsu pour le protéger, lui... Akira n'était pas si proche d'elle, encore, et certainement pas aussi scrupuleux à l'idée de la blesser, tant que c'était pour une bonne cause et qu'elle ne se laissait pas tuer non plus. Il s'agissait d'un entraînement, pas d'un combat réel, et les deux participants à ces exercices en avaient parfaitement conscience.

=======

Spoiler:
 

Un clone présent.
90 en vitesse => 4 actions

Action 1: Shousen no jutsu => - 10 pc => + 20 + 7 pv = + 27 pv
Action 2: Récupération: [résistance/5] = 15/5 = 3 pv et [mental/5] = 25/5 = 5 pc
Action 3: 3 pv et 5 pc
Action 4: 3 pv et 5 pc

PV: 77 + 27 + 27 + 5 + 5 = 141/150
PC: 221 - 10 + 3 + 3 + 3 = 220/300
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Ven 17 Sep 2010, 15:32

Moi qui étais prêt à tourner la page sur cet entrainement, Kahera-chan en avait décidé autrement et après avoir utilisé ses talents sur sa propre personne, elle s'était relevée, plus déterminé que jamais à continuer l'entrainement. Décidément, elle n'était pas prête à abandonner d'aussi tôt et de sa fouge et sa détermination était ressortie de cette jeune femme une facette que je n'avais jamais eu l'occasion de voir. Content de voir que notre entrainement n'allait pas se terminer sur cette mauvaise note, je retournais à ma position initiale et faisant un 180 degrés, je me retrouvais de nouveau face à mon amie de toujours, mais étrangement, elle semblait quelque peu distante, enfermée dans des souvenirs qui semblaient s'être emparés d'elle. Tentant de la ramener dans le monde réel, je m'apprêtais à lui envoyer un cris bien distinct qui allait sans aucun doute la faire sortir de sa torpeur, mais je n'eut pas besoin de faire quoi que se soit puisqu'avant même que j'aie bougé le moindre doigt, elle était revenue parmi les vivants, petit sourire gêné aux lèvres. L'accueillant avec un sourire toujours aussi invitant et amical, je lui dis:

-Aller assez rêvé Kahera chan c'est le temps de poursuivre l'entrainement là.

Sans ajouter quoi que se soit, je me mis en position et jetant un léger regard au loin, comme pour m'assurer que mon adversaire était prête, j'exécutais une série de signes bien précise et une fois la combinaison terminée, ma bouche s'entrouvrit et deux petits mots en sortirent, résonnant sur les murs de la pièce dans une symphonie très particulière.

-Fuuton Ken

Aussitôt les mots prononcés, un courant d'air passa à ma droite et s'affinant toujours un peu plus, en s'approchant de la cible, celui-ci se transforma en une lame des plus tranchante. Coupant comme une lame de rasoir, rien jusqu'à aujourd'hui n'avait été en mesure d'y résister, mais s'il fallait que mon katana du vent passe à travers le bouclier de Kahera-chan, tous ses efforts qu'elle avait produits depuis le début allaient être réduit à néant et de ce simple fait, elle allait devoir recommencer à zéro, car si sa technique ne pouvait pas protéger de toute menace, elle s'avérerait inutile sur un champ de bataille. Nous étions ici pour la tester et voir de quoi elle était capable et c'est ce que j'avais bien l'intention de faire. La tester jusqu'à en déterminer ses limites. C'est donc dans ce but bien précis que je réitérais la précédente attaque et dans des mouvements incontrôlables, je balançais trois nouveaux katana sur la cible protégée. Fendant l'air comme si de rien été, les trois nouveaux katanas atteignirent leur cible en un clignement d’yeux à peine et la foudroyant de plein fouet, ils ne laissèrent aucune chance au clone de mon ami, ainsi qu'à elle-même, car suite à leur passage, Kahera chan s'effondra sur le sol, comme si la vie venait de la quitter et pris de panique, je me précipitais à l'endroit exact où elle était, la prenant dans mes bras pour ensuite lui soulever la tête. N'ayant eu en tête de ce désir de tester sa barrière, j'avais balancé une série d'attaques assez puissante qui au finale, avait suffi à vider les réserves vitales de mon adversaire. Voyant bien là l'erreur que j'avais commise, je me relevais aussitôt sans perdre une seconde et portant mon amie sur mon dos, je me précipitais au centre hospitalier le plus près, afin de faire soigner les blessures que la kunochi avait subies à cause de moi.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Ven 17 Sep 2010, 20:30

Lorsqu'Akira testait les capacités d'un jutsu, fut-ce lors d'un entraînement, ce n'était pas à moitié! Pour peu, il aurait bien tué Kahera sans le vouloir, le bougre! Sans doute n'avait-il pas prévu que les dégâts de ses attaques, même divisés par deux lorsqu'encaissés par son amie à la place du clone protégé par le Yobou no jutsu, seraient trop important pour qu'elle ne puisse y résisté. Après tout, en y pensant, si la kunoïchi possédait certes une vitesse de déplacement, une agilité et bien d'autres capacités inimaginables dont ses talents en matière d'art médical shinobi, elle ne possédait guère une constitution très solide. Plutôt fragile, même, la jeune femme ne compensait par la vitesse que ce qu'elle savait lui être fatal si elle devait l'encaisser, à savoir les attaques et les coups par trop violents, comme ceux que venait de lui balancer Kenjiro.

« Agh...!!! »

Le clone avait finalement éclaté, tandis que sous la rafale d'attaques subie, le Yobou, bien qu'ayant tenu un bon moment, disparut. La jeune femme maîtrisant à présent son fonctionnement, le jutsu de protection avait bien résisté avant de céder. Mais voilà, l'attaque de son coéquipier d'entraînement fut par trop virulente, et elle se prit les dégâts de plein fouet, les uns après les autres, tenant pourtant bon jusqu'au tout dernier instant. Akira ciblait le clone uniquement, pas sa créatrice. Et si cette dernière prit si cher, c'est parce qu'elle avait justement réussi à maintenir son jutsu protecteur, tout autour de son clone, enveloppe de chakkra pure déviant les dommages reçus, et que donc, elle avait dégusté à la place de sa copie.

S'écroulant au sol, basculant en arrière sous la violence des attaques, Kahera cru mourir, sur l'instant, et voir toute sa vie lui défiler devant les yeux. Mais en fait, seule l'ombre de son partenaire, inquiet, se penchait sur elle. Il n'avait pas mesuré suffisamment les risques encourus par la demoiselle s'il l'attaquait avec autant d'ardeur, et regrettait déjà sans doute amèrement les effets non désirés de sa dite ardeur... L'emportant sur son dos, il sortit du dôjo et l'emmena à l'hôpital, tandis qu'elle gisait dans une demie inconscience.

Au moins était-elle parvenue à ses fins. A présent, il lui suffirait d'entraînements réguliers, comme pour toute technique ninja connue, pour en préserver une parfaite maîtrise. Ainsi, le jour où elle en aurait besoin, Kahera saurait utiliser ce précieux nouvel outil qu'était le Yobou no Jutsu... Mais pour l'heure, sa santé prévalait sur une quelconque nouvelle séance d'entraînement!

=======

[Suite ici Souvenirs passés... Arrow]

=======

C'est court, mais c'était juste pour clore le sujet et l'entraînement, la suite virant au relationnel et se passant à l'Hôpital! Smile Entraînement terminé! La technique visée était donc celle-ci:

Citation :
Nom : Yobou no jutsu
Description :
Utilisant son chakra comme couverture, le med-nin protège ainsi un allié d'une attaque. l'inconvénient, c'est que le lien de chakra transfère également la douleur sur le med-nin.
Effet :
Annule une technique de rang A ou moins ou une attaque sur un allié. L'utilisateur subit la moitié des dommages.
Coût :
Moitié des dégâts initiaux en PC.
Spécial :
- Ne fonctionne pas sur les genjutsus et les effets spéciaux.


Dernière édition par Tashibana Kahera le Mer 22 Déc 2010, 08:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Yanosa Oterashi
Nukenin de Rang S
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 27
Village : ~ Aucun ~
Date d'inscription : 12/09/2008

Fiche Ninja
PV:
1020/1020  (1020/1020)
PC:
470/470  (470/470)

MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   Lun 27 Sep 2010, 11:06

Un entraînement long et harassant, qui porte tout de même ses fruits ^^. Si Akira n'était pas schizophrène, et possédait une bonne fois pour toute ce bon esprit de camaraderie, il pourrait prétendre au poste qu'il convoite ! Huhuhu Razz

Parlant d'Akira: attention toujours avec la syntaxe, qui est parfois un obstacle à la lecture. L'ortho n'est pas à blâmer, vraiment que la syntaxe et le choix de certains mots ^^.


¤ Akira: 14 Points // Kahera: 15 Points + Technique acquise ¤


Citation :
Nom : Yobou no jutsu
Description :
Utilisant son chakra comme couverture, le med-nin protège ainsi un allié d'une attaque. l'inconvénient, c'est que le lien de chakra transfère également la douleur sur le med-nin.

Effet : Annule une technique de rang A ou moins ou une attaque sur un allié. L'utilisateur subit la moitié des dommages.
Coût : Moitié des dégâts initiaux en PC
Spécial : - Ne fonctionne pas sur les genjutsus et les effets spéciaux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une invitation des plus appréciée[entrainement]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une invitation des plus appréciée[entrainement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: SunaSuna :: Les quartiers Yuufuku et Fujiyuu-