AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [entrainement] Né pour pister.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: [entrainement] Né pour pister.   Dim 03 Jan 2010, 14:01

Il y a de cela quelques années à présent, alors que je n'avais encore que quinze ans, j'avais mis la main sur bon nombre de cartes qui détaillaient très précisément une grande partie du territoire du pays du Feu. Allant des petites forêts environnantes jusqu'aux frontières de ces contrées, je dus tout apprendre de ces zones que je n'avais que je n'avais encore jamais visité, pour une épreuve de survie qui allait bientôt nous être imposée. Entrainés pour devenir les soldats de l'ombre de Konoha, nous devions subir un entrainement bien plus difficile et intensif que celui proposé aux simples ninjas du village. Destinés à devenir l'élite de l'élite, nous n'avions d'autre choix que de subir toutes ces séances. Et puis, de toute façon, elles étaient les seules occupations que nous avions dans la journée. Et c'est ainsi que, après plusieurs semaines d'études de la topographie de la région, je fus enfin prêt pour l'examen en solitaire par lequel nous devions tous passer. Ce travail de longue haleine m'avait sucré une bonne partie de mon temps libre, car désireux de passer à l'échelon supérieur le plus rapidement possible, je m'étais presque exclusivement consacré à la préparation de ce dernier. Et comme pour la majeure partie des entrainements et des épreuves que nous avions à passer, tous ses participants devaient, ce jour-là, ce rejoindre devant le grillage rouillé qui bordait la forêt de la mort.

Une fois arrivé au point de rendez-vous, quelques minutes avant les douze coup de midi, je vis deux autres apprentis qui, eux aussi, désiraient passer cette épreuve. Plus bavards que jamais, aucun d'entre nous ne pris la peine de saluer ses camarades : nous nous contentions juste de nous jauger du regard, cherchant à découvrir ce qui, chez l'autre, pouvait lui permettre de prétendre être un ninja. Les deux piailleurs étaient eux aussi vêtus de la tenue blanche et légère que je portais alors. Eux aussi avaient, par dessus, une sorte de petit gilet noir derrière lequel étaient attachées deux pochettes, à la seule différence que ces deux-là arboraient fièrement des armes dont je ne disposais pas. L'un d'eux portait prêt de sa hanche droite un katana dont le pommeaux était décoré par le dessin d'une long dragon gris. L'autre quand à lui avait attaché sur les longues manches quelques ficelles, sur lesquelles étaient fixés bon nombre de parchemins explosifs. Me sentant subitement un peu limité comparé à ces deux gaillards suréquipés, je commençais tout doucement à douter de ma propre capacité à réussir cette mission de survie. Je n'avais pris sur moi que dix kunais, deux parchemins explosifs, trois fumigène et pas plus de cinq mètre de bobine de fil de fer. Si j'avais su plus tôt qu'il me faudrait prendre d'avantage d'équipement avec moi, j'aurais très certainement moi aussi apporté une arme que je maniais particulièrement bien.

Après avoir passé de longues minutes à subir une conversation aussi pénible qu'inexistante, notre surveillant se décida enfin à apparaître, nous prenant tous en traître en se révélant sous nos pieds. Ce dernier arborait un masque en forme de chat, et sans même prendre la peine de nous adresser la parole, il nous envoya à chacun deux parchemins. Dans le premier se trouvaient les divers objectifs de la mission de survie que nous allions devoir accomplir, et dans le second se trouvaient l'équivalent de deux jours de rations en eau et en nourriture. Nous allions donc devoir survivre dans cet univers inhospitalier deux jours durant, pendant lesquels nous devions mettre à profit notre connaissance de la topographie de l'endroit pour trouver un parchemin caché dans au pied d'un arbre, et ensuite nous rendre le plus rapidement possible vers la tour qui se trouvait au beau milieu de la forêt, pour enfin faire demi-tour après que notre parchemin ait été validé pour l'examinateur qui nous attendait à cette dernière. Bien entendu, seul le plus rapide des trois participants se verrait accordé le succès de cet examen. Bien entendu, seul le plus rapide des trois participants se verrait accordé le succès de cet examen. Et dès que l'homme cria « dispersion » et fendant l'air de son bras gauche, nous nous enfoncèrent tous les trois dans les entrailles de cet endroit maudit, cherchant tous à dépasser les autres participants pour être le premier arrivé.



Dernière édition par Fu Yamanaka le Dim 03 Jan 2010, 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: [entrainement] Né pour pister.   Dim 03 Jan 2010, 15:45

Le blondinet aux bras incurvés de parchemins explosifs commença les hostilités. Cet espèce d'enfoiré eut la bonne idée de me prendre pour cible en premier, et comme j'avais eu la bonne idée de me placer entre mes deux camarades durant cette course, le fanatique du katana ne tarda pas à prendre l'exemple sur l'autre forcené. A présent poursuivi par deux de mes confrères, je tentais tant bien que mal de les semer, en me faufilant comme une abeille entre les branches et les arbres, cherchant à distancer mes deux assaillant. Mon manque d'entrainement commençait déjà à me porter préjudice car, après seulement dix minutes de course effrénées dans les bois de cette forêt, je commençais déjà à ressentir les lourds effets de cette maudite fatigue qui, comme par hasard, cherchait à me prendre au moment où je la craignais le plus. Je cherchais alors en moyen de me servir au mieux de mes jutsus, seulement, à cause de cette course trop rapide, il m'était impossible d'user de mes kekkais pour le moment, car je risquais de projeter mon esprit dans le vide, et perdrait ainsi un temps précieux pendant lequel mes camarades prendraient un plaisir fou à me distancer dans leur avancée. Ne bénéficiant pas de techniques aussi efficaces que les autres dans ce genre de situation, je ne pus que continuer d'avancer en espérant secrètement qu'ils finiraient pas se lasser.

Tout à coup, alors que j'étais parvenu à fausser compagnie aux deux autres élèves de la racine en jetant un fumigène sur une branche avant même d'y poser le pieds, profitant d'une énorme masse de feuillage à côté pour m'y engouffrer et me propulser vingts mètres plus haut sous une autre branche énorme, le fanatique des explosif déroula un des fils qui se trouvait autour de son bras droit et en jeta l'extrémité tout autour de l'arbre où je m'étais discrètement dissimulé. Sa ficelle étant bien plus longue qu'à ce que je pensais, je fus surpris d'en voix une partie s'engouffrer dans ma cachette, tout en continuant de progresser jusqu'au sommet de l'arbre où je me trouvais. Réagissant trop tard, je n'eus qu'une seule seconde pour sortir de ce guêpier avant que l'arbre tout entier ne soit réduit à miette par l'explosion concentrée d'une bonne quinzaine de parchemins. La technique que ce jeune garçon venait d'employer était vraiment redoutable, mais par chance, il ne lui restait alors plus qu'une seule de ces ficelles bourrées d'explosifs, et je pensais alors être suffisamment entrainé que pour l'esquiver à nouveau sans être cette fois autant affecté.

Par chance, alors que le maniaque des explosif venait de faire péter ceux qu'il venait de gentiment m'envoyer, le troisième participant de l'épreuve lui porta à l'arrière du coup un violent coup de coude, qui assomma littéralement ce dernier. La fourberie étant une des caractéristiques les plus importante que se devait avoir tout bon ninja, je me sentais rassuré de désormais ne plus avoir à faire face qu'à un seul adversaire. Caché dans un autre feuillage juste au dessus de lui, je l'observais fouiller le corps de celui qu'il venait d'assommer, prenant ainsi ses vivres, sa rations, et ses ordres de mission. C'était, je l'avoue, une excellente initiative à laquelle j'aurais bien aimé pouvoir participer. Mais craignant plus qu'autre chose d'être l'innocente victime de la lame de son épée, je dus, à contre cœur, rester passif devant la scène à laquelle j'assistais. Attendant patiemment tapis dans l'ombre qu'il se remette en route, mon adversaire resta immobile de longues minutes, comme s'il était persuadé que j'étais encore là. Conscient qu'il tentait d'user de ses capacités pour me débusquer, je me contentais de rester immobile pour ne pas faire de bruit et ne pas trahir ma présence. Finalement, incapable de me trouver, il s'en alla au loin, prenant rapidement de la distance pour ainsi arriver le premier. Et c'est comme cela que, quelques secondes plus tard, je pris la peine de sortir de ma cachette pour continuer mon chemin vers notre objectif commun.

Revenir en haut Aller en bas
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: [entrainement] Né pour pister.   Dim 03 Jan 2010, 17:11

Après de longues heures de course dans cet immense forêt lugubre, la nuit commençait peu à peu à tomber. Bien que la lumière ne puisse que très péniblement pénétrer les épais feuillages des arbres de cet endroit, on pouvait apercevoir entre les branches de ces derniers quelques étoiles qui brillait au loin dans le ciel. Ce spectacle magnifique m'éloignait un peu de la dureté de la mission à laquelle je participait, me permettant de m'évader l'espace d'un instant dans un monde de rêve ou seul le calme et la tranquillité régnaient. Plus j'y réfléchissait, plus il me paraissait difficile de finir premier à cette épreuve, mon niveau étant de loin, à ce que j'avais pu voir plus tôt dans la journée, inférieur à celui des deux autres participants. Aussi, la mine triste et mes pensées assaillies par le doute, je mangeais dans l'ombre d'une racine un morceaux de pain que l'un des examinateurs m'avait au préalable confié. Qu'allais-je bien pouvoir faire? J'avais déjà utilisé un de mes précieux fumigènes, et il ne m'en restais désormais plus que deux. Mes vivres étaient déjà à moitié entamée, et mes jambes me faisaient affreusement souffrir à cause de la longue et terrible pression que je leur avait fait supporter. C'est ainsi que je me suis endormis sous une racine humide et puante, le coeur plein d'espoirs et d'espérances, attendant patiemment d'être plongé dans le monde onirique que je chérissais tant, curieux de voir ce que le lendemain pouvait me réserver comme surprise.

Le réveil fut soudain et brutal. À tel point qu'en me levant brusquement, je me suis cogné violemment la tête contre l'énorme racine sous laquelle je m'étais placé. Un parchemin explosif avait fait effet non loin de là, signe que mes deux camarades étaient encore occupés à s'affronter. Par chance, ces derniers ne semblaient pas s'être rendus compte de ma présence. Saisissant alors cette fabuleuse occasion de leur fausser compagnie et de prendre de l'avance, j'ai rangé très sommairement mes affaires, laissant à terre les quelques emballages plastiques qui entouraient la ration de nourriture que je venais de très vite avaler. Alors que je m'étais déjà éloigné de plusieurs centaines de mètres de cet endroit, j'eus une idée qui, à ma grande surprise, fonctionna à merveille. Je savais déjà qu'il me serait impossible de tenir tête à un seul de mes camarades, et qu'il me serait impossible de trouver avant eux le parchemin pour lequel nous devions nous battre avec tant d'ardeur. La seule chose dans laquelle j'étais persuadé d'être plus doué, c'était dans la pose de pièges. Ayant acquis une connaissance presque chirurgicale de cet endroit, il m'avait été assez aisé de leur poser un piège auquel ces derniers ne s'attendaient visiblement pas. C'est ainsi que je suis retournée vers le point rendez-vous où nous nous étions tous rencontrés. Je n'avais à moi que quelques heures, et il me fallait absolument recueillir un bon nombre d'éléments de la forêt si je voulais parvenir à les piéger tous les deux.

L'excitation montait de plus en plus en moi, se déversant comme un torrent dans tout mon corps et dans toute mon âme : j'étais comme possédé par l'esprit du lynx, courant sans cesse à la recherche des parties manquantes de mon piège. Je me sentais presque pousser des ailes. Je savais pertinemment que si je parvenais à toucher avec mon technique de la transposition celui qui était détenteur du rouleau signé, j'étais assuré de pouvoir gagner cette épreuve, mais bien sûr il fallait que le second soit bien et bien tombé dans mon piège. Le soleil commençait peu à peu à descendre au loin dans l'horizon, nous privant ainsi des rares signaux de lumières qui autrefois parvenaient difficilement jusqu'à nous. C'était un signe du destin, c'était le moment où jamais de frapper un grand coup et de montrer à Danzô de quoi j'étais réellement capable. Tout à coup, l'étudiant au katana fit sont apparition à presque deux-cents mètres de l'endroit où j'avais disposé mes pièges. Et pour mon plus grand bonheur, il s'y rendait en ligne droite. Il vouait très certainement une confiance absolue en ses capacités martiales que pour ignorer complètement la possible présence des pièges placés par ses adversaires. Il fallait absolument que je le prenne de vitesse et que j'arrive avant lui à l'endroit où j'avais disposé ma surprise si je voulait pouvoir en bénéficier. Poussé par le vent, je parvins non sans mal à l'endroit désiré, me jetant ensuite d'un large saut en plein sur le garçon au katana dans l'optique de le faire réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: [entrainement] Né pour pister.   Dim 03 Jan 2010, 19:02

Ce dernier, réagissant en une fraction de seconde, me plaça un violent coup de son pommeau en plein dans les omoplates, me projetant violemment cinq mètres plus bas. J'étais néanmoins parvenu à entourer ce dernier de quelques fils de fer qui vinrent s'entourer tout autour de son thorax. L'attirant donc dans ma chute, je pus en vrillant sur moi même l'attirer juste à côté de moi. Alors que j'étais enfin arrivé à piéger le porter de l'objet tant convoité, le gosse aux parchemins explosifs fit son apparition juste dans mon dos, me jetant au visage le second filin remplir d'explosifs au visage. Ayant à peine eu le temps de l'esquiver, nous fûmes tous deux projetés sur les arbres qui entouraient la scène. Fier de ce qu'il venait d'accomplir, le blondinet alla récupérer dans une des poches du garçon-katana l'élément qu'il lui fallait trouver pour réussir cet examen. C'est alors que, ayant laissé ma place à une vulgaire buche de bois, je réapparus quelques mètres plus haut sur une branche épaisse sur laquelle j'avais gravé un petit signe en forme de croix. Me servant d'un kunai pour couper le filin quasi invisible qui était attaché à cet endroit, j'actionnais ainsi un mécanisme caché sur un des arbres qui se trouvait derrière. C'est alors qu'un tronc aux proportions démesurées sortit tout droit de nulle part, déplacé par la seule force d'un fil de fer et de l'élan que je lui avais laissé. Prit au dépourvu, ma cible sauta aussi haut que possible pour éviter l'attaque surprise. C'est ainsi que, profitant du bref instant où il avait baissé sa grande, je puis lui porter un violent coup de pieds au dessus du visage, l'assommant ainsi quelques minutes durant.

Il me fallait à présent me débarrasser de la menace que représentait mon rival au katana. Ne lui laissant pas même le temps de reprendre tout à fait ses esprits pour lui faire face, il eut à peine les temps d'ouvrir un oeil que je m'étais déjà mis droit devant lui, produisant rapidement les signes nécessaires à l'utilisation de ma technique de transposition. Projetant mon esprit directement dans son corps, je pus en prendre rapidement un contrôle total. C'est ainsi que, présent dans un corps dont je ne connaissais rien, j'ai commencé par sortir son précieux katana de son fourreau pour le planter une trentaine de mètre plus haut sur un arbre avoisinant. Ensuite, après m'être emparé du rouleau signé qu'avait délibérément emprunté le gamin aux explosifs, je lui ai porté, juste par plaisir, un violent coup de poing pour me venger des deux explosions qu'il m'avait plus tôt fait subir. Enfin, lorsque j'avais enfin pu placer l'élément nécessaire à l'accomplissement de cette mission dans la poche de mon vrai corps alors endormit, je me suis placé sous mon ultime piège, coupant ensuite une petite cordelette suspendue à une fine branche. C'est alors qu'un rocher de la taille d'un ballon de foot chuta rapidement en direction de son visage. Sortant de son corps au dernier moment, mon ancien hôte fut à son tour assommé par l'énorme rocher qui s'était écrasé sur le haut de sa tête. Et c'est ainsi que, le coeur en fête, je me suis dirigé vers la sortie de la forêt pour apporter à notre examinateur le parchemin que j'avais si ardemment désiré.


Revenir en haut Aller en bas
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: [entrainement] Né pour pister.   Dim 03 Jan 2010, 19:23

RP terminé:


Technique demandée:
Citation :
Instinct du chasseur.
Les ANBUs et Oï-Nins sont des êtres capables de se mêler aux éléments avec plus de facilité que n’importe qui d’autre. Leurs missions d’éliminations ou d’espionnage les obligent à observer une discrétion des plus parfaites et à avoir un esprit analytique irréprochable, ce qui leur permet de mener leurs missions à bien. Pouvant retrouver une piste dans une rivière ou repérer un adversaire avec leurs seuls facultés, ils sont l’élément idéal pour chasser l’ennemi et le traquer jusqu’à ce que Mort s’en suive.
Lorsque les ANBUs ou les Oï-Nins sont en combat, leur observation du terrain avant toute chose et leur perception de l’environnement et de ce dont ils peuvent bénéficier lors de la bataille leur donne un important avantage, et leur évite d’être pris par les pièges tendus par l’adversaire.

Requis : 50en Réflexion/Grade Juunin + 1entraînement
Effet : +5Réflexion de manière constante et +10Réflexion lorsque l’ennemi tend un piège
Coût : Aucun
Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 26
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: [entrainement] Né pour pister.   Lun 28 Mar 2011, 19:20

Yopiyop ♪

Je rappelle que les critères sont :
♠ Orthographe,style
♠ Mise en page, enchainement des paragraphes et du rp
♠ Type de rp, objectif, mise en abyme du personnage,
♠ Cohérence avec le personnage, évolution de son Récit

Rien à dire de particulier, je ne me répète pas !
Je t'accorde 10 points rp et valide officiellement la maîtrise de cette technique ! Bon jeu (en espérant que tu reviennes parmi nous ^^)

VALIDE

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [entrainement] Né pour pister.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[entrainement] Né pour pister.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Konohakonoha :: Lieux Divers :: La Forêt de la Mort-