AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: [Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.   Jeu 31 Déc 2009, 02:05

Cela faisait déjà un moment que je n'avais plus été convoqué par maître Danzô pour aller en mission. Et c'est ainsi que, pris d'un ennui profond, j'ai commencé à étudier dans la bibliothèque secrète de la racine quelques parchemins traitants des invocations. Bien qu'y ayant passé le plus clair de mon temps durant ma jeunesse, jamais l'idée de m'intéresser à cet aspect des techniques ninja ne m'était venu à l'esprit. Pour tout vous dire, si je n'avais pas eu ce petit accident ce jour là, tout ce que je vais maintenant vous raconter ne me serait jamais arrivé. Tout commença dans le petit appartement que m'avait gracieusement offert notre chef pour ma promotion en tant que Juunin, mais aussi pour fêter mon anniversaire. Je ne sais pas s'il m'avait fait passer ce test dans l'optique de de m'offrir ce nouveau rang le jour de mes quinze ans, mais il est clair pour moi qu'il n'avait, comme à son habitude, rien laissé au hasard. Je me fais peut-être des idées, mais depuis mon intégration à la racine, il s'est toujours comporté comme un père, certes stricte et sévère, mais toujours juste et impartial dans ses punitions. Pour en revenir au sujet principal de cette discussion, il faut savoir que toute cette histoire débuta sur un malheureux petit accident alors que je m'apprêtais à prendre un livre sur une des étagères de la bibliothèque. Les forces obscures de la contingence avaient décidé, ce jour-là, de tout faire pour me faire disparaître aux yeux de mon maître.

Je n'avais pas encore bien grandi comparé aux autres jeunes de mon âge, je ne mesurais alors pas plus d'un mètre soixante. Obligé de me servir d'une chaise pour pouvoir atteindre les livres placés tout en haut des meubles, je m'étais ce jour-là intéressé à un énorme parchemin qui trônait sur le sommet du plus haut rayonnage de la bibliothèque. Et je dus, pour l'atteindre, déplacer une table généralement utilisée pour l'étude jusqu'à ce quelle touche ladite étagère, pour ensuite y disposer dessus une chaise, plus une autre par dessus la première. Et c'est ainsi que, tel un funambule, j'essayais de tenir en équilibre sur le dossier d'une chaise qui tenait péniblement en équilibre sur celle qui touchait la table du bas. Je tentais tant bien que mal de battre le vide de mes bras, un peu comme dans les dessins animés, pour éviter de chuter en arrière et ainsi me faire très mal. Et après seulement dix secondes de combat acharné, je suis, malgré moi, tombé en avant, emportant dans ma chute une bonne partie des livres qui se trouvaient sur l'étagère qui me faisait face, dévastant en une demie seconde l'ordre méticuleux qui avait été apporté durant de longues années à cette dernière, et créant un vacarme tel qu'un bon nombre de membres de la racine encore présents dans la réserves furent très vite ameutés. Mais mon plus grand malheur fut quand même de m'être brisé le bras gauche en atteignant le sol, ainsi obligé de passer d'avantage de temps à ne plus suivre le moindre entrainement.



Dernière édition par Fu Yamanaka le Ven 01 Jan 2010, 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: [Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.   Jeu 31 Déc 2009, 13:18

La suite des événements reste encore un peu floue à mes yeux. Cependant, je me souviens parfaitement de la douleur ô combien violente que je ressentais à mon bras gauche lorsqu'il s'était brisé. Je me souviens aussi avoir vu quelques hommes masqués de la garde de Danzô arriver, et de la sensation singulière ressentie lorsque l'un d'entre eux me prit dans ses bras pour m'emmener d'urgence à la salle de soin. Et c'est ainsi que, une atèle au bras, je fus convoqué par mon maître en personne. Je n'avais alors eu l'occasion de le voir qu'à deux reprises. Ma première rencontre avec lui fut le jour de mon intégration à la racine, lorsque je n'avais encore que quatre ans. Je dois avouer que mon vocabulaire de l'époque n'avait rien de très phénoménal, cependant, j'avais pu entretenir avec notre chef une petite conversation dont je me souviendrai toujours. Vous vous demandez peut-être comment est-il possible que je puisse encore disposer de souvenirs aussi lointains? Et je vous répondrai tout simplement que j'ai et ai toujours eu une mémoire assez impressionnante. Notre seconde rencontre fut le jour où j'ai été promu Chuunin, et je n'avais encore alors que treize ans. Il m'est impossible d'affirmer si l'expression qu'affichait son regard était empli de fierté ou d'indifférence, néanmoins, il avait enfin posé ses yeux sur moi, moi qui attendait cette deuxième rencontre depuis bientôt 9 ans. À genoux face à lui, j'attendais là, le regard fixant humblement le sol, la punition qui n'allait pas tarder à m'être infligée.

Les secondes paraissaient alors êtres des minutes, les minutes des heures, les heures une journée entière. J'étais là, juste devant lui, incapable de prononcer le moindre mot, incapable de croiser le regard de l'homme que je portais en si haute estime. Sa seule présence suffisait à me faire perdre pied : jamais je ne m'étais encore senti aussi inutile que ce jour là. Son jugement ne tarda pas à se faire sentir, et je reçu ainsi un violent coup de pied dans le seul bras qu'il me restait alors. La violence de cette attaque me projeta à une vitesse ahurissante dans le mur qui était à ma gauche, sur lequel j'ai ensuite rebondi comme un vieux ballon éclaté. La douleur était atroce, mais j'avais amplement mérité cette terrible punition, et c'est ainsi que, les deux ras brisés, je me suis retiré humblement, n'osant toujours pas le défier du regard, pour me rendre à nouveau à la clinique de la racine. Le ninja médecin qui m'avait reçu plus tôt dans la journée ne sembla même pas surpris de me revoir si tôt, comme s'il avait deviné que je n'allais pas tarder à revenir. On aurait très certainement pu croire que je n'étais pas le seul à être passé sous la botte de Danzô. L'homme qui s'occupa alors de réparer mon bras le fit en un clin d'oeil, mais préféra tout de même m'y attacher une autre attèle, m'indiquant gentiment que c'était tout simplement en attendant que les os se soient complètement fixés. Et c'est ainsi que se termina le début de ma journée, l'après midi qui la suivit étant tout aussi étrange et palpitant.

Revenir en haut Aller en bas
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: [Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.   Ven 01 Jan 2010, 19:21

Pour en revenir à mon appartement, disons qu'une fois ma séance chez le médecin terminée, quelqu'un vint me chercher à la sortie de son cabinet pour me raccompagner à ma chambre. J'étais alors persuadé qu'il s'agissait-là d'une douce attention de Danzô sempai, qui malgré le fait qu'il ait été obligé de me punir, ait quand même voulu s'assurer que j'allais bien après le terrible coup reçu. Ce curieux accompagnateur, vêtu d'un long manteau noir et d'un masque arborant des signes faisant penser au faciès d'un buffle. Notre rencontre resta tout ce qu'il y a de plus conventionnelle. Nous n'avons pas parlé outre mesure, il se contenta de prononcer mon nom de famille en m'indiquant par la suite de me suivre d'un petit signe de tête. Je ne savais pas exactement où il comptait m'emmener, ce n'est que quelques minutes plus tard, alors que nous nous enfoncions dans une partie de la base où je ne m'étais encore jamais aventuré. Les murs qui défilaient étaient tous faits de planches de bois très travaillées, qui décoraient de leur couleur ébène tout le trajet que nous dûmes traverser. Inconscient qu'un nouvel appartement allait m'être offert, je suivais mon guide d'un pas souple et rapide : n'étant pas encore très grand, je devais trottiner derrière lui pour ne pas le laisser prendre trop d'avance. Mes bras encore bandés par une épaisse masse de bandages et soutenus par deux attèles peinaient à rester le long de mon corps à cause des petites secousses qu'ils subissaient à chacun de mes pas. La route, bien que n'étant pas très longue, fut en elle-même un véritable calvaire.

Tout à coup, l'homme qui m'avait accompagné jusque dans les tréfonds de ce labyrinthe sinueux s'arrêta face à un mur. Nous étions arrivé au beau milieu d'un charmant cul-de-sac. Rageant quelque peu d'avoir fait tout ce chemin pour rien, je dus retenir mon venin du mieux que je le pus pour ne pas me laisser aller à insulter mon guide, que je pensais doté d'un sens plus que douteux de l'orientation. Quelques secondes plus tard, après qu'il ait déposé sa main sur ce fameux mur en ayant au préalable dépose une sorte de parchemin à terre, diverses inscriptions sortirent de se dernière et grimpèrent le long de la façade. Ces lettres semblaient danser sur la parois toute faite de bois, se rapprochant lentement de la main du masque de buffle, pour enfin former tout autour une sorte de sceau que je n'avais encore jamais vu. C'est alors que les planches d'ébènes se décolèrent une à une, pour ensuite se replacer dans un sens complètement de celui qu'elles avaient d'origine, laissant un passage béant dans le cul-de-sac où nous nous étions arrêtés. Finalement content de m'être retenu de l'avoir copieusement injurié, nous continuâmes notre longue avancée dans ce dédale sans fin, avoir pour seule objectif de voir jusqu'où il pouvait donc bien mener. Le cœur serré, je continuais de le suivre, réellement impressionné par le tour qu'il venait d'accomplir, désirant ardemment pouvoir aussi un jour, être capable de produire un pareil exploit.


Revenir en haut Aller en bas
Fu Yamanaka
Anbu "Ne"
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 31
Village : Konoha
Date d'inscription : 16/12/2009

Fiche Ninja
PV:
205/205  (205/205)
PC:
480/480  (480/480)

MessageSujet: Re: [Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.   Sam 02 Jan 2010, 21:54

Plus nous avancions, plus je commençais à faire preuve d'impatience. On nous apprenait à l'époque que la patience était une chose primordiale pour un ninja traqueur, qu'il fallait être prêt à attendre des heures et des heures notre cible pour, en une fraction de seconde, lui porter le coup fatal. J'étais très loin de me douter à ce moment-là que j'allais devenir ce qui m'insupportait alors le plus. Je dois l'avouer, j'étais à l'époque incapable de dissimuler ce que je ressentais et ce que je pensais, il est donc assez facile de deviner que pour l'homme à la tête, me supporter devait être un véritable enfer : une vraie chance pour moi que ce dernier soit capable de cacher ses impressions. C'est ainsi que nous marchions ensembles, dans la joie et la bonne humeur, vers l'appartement qui n'allait pas tarder à m'être offert, pour ma plus grande joie et et non sans surprise. Quelques minutes plus tard, après avoir sérieusement entamé le seuil de tolérance de mon guide, qui tentait tant bien que mal de voiler derrière son masque l'immonde grimace qu'il faisait alors, nous parvînmes enfin à destination. Cet endroit était revêtait une apparence vraiment singulière. D'innombrables escaliers partaient dans tous les sens, formant une espèce de toile étrange qui s'étalait sur près de trois étages. S'enfonçant profondément dans le sol, j'eus un certain mal à contenir le vertige qui s'était emparé de moi en voyant à quel point les chambres de certains étaient enterrés loin sous la surface. Et comme il fallait s'y attendre, j'avais bénéficié de l'appartement qui se trouvait le plus bas de tous, celui pour lequel il fallait emprunter pas moins de quatre escaliers pour le rejoindre.

Pourquoi quatre alors qu'il n'y a que trois étages? J'avoue m'être moi aussi pausé la question. Tout simplement parce que le concepteur de ce formidable trou perdu s'était autorisé à en rajouter un supplémentaire pour passer de l'autre côté de la plate-forme. Il faut savoir que cet endroit est composé de deux parties : celle où j'étais en arrivant, et une autre juste en face, où les habitations sont directement implantées dans les murs. Et pour arriver tout en bas, je devais prendre un escalier pour descendre au second étage, puis un autre pour arriver à sa partie opposée, pour enfin en descendre de deux supplémentaires pour finir mon bout de chemin au rez-de-chassé, ou plutôt à la cave, comme j'aime à appeler cet endroit lugubre. Et lorsque nous fûmes enfin face à la porte de mon futur chez moi, il m'en confia la clé avant de disparaître sous terre. Ne comprenant pas bien la situation présente, je me suis finalement décidé à ouvrir la porte de l'appartement qui venait de m'être gracieusement offert par Danzô, en essayant tant bien que mal de bouger mes bras, largement emballés par une masse phénoménale de bandages et plusieurs atèles, afin de pouvoir pénétrer chez moi. Émerveillé par cet endroit aussi mal décoré que chaleureux, je ne pus m'empêcher de verser une larme en repensant à tout ce qu'avait fait le maître pour moi depuis mon arrivée. Malgré son apparence d'ours froid et calculateur, je reste convaincu qu'au fond de lui il reste quelqu'un de bienveillant et aimant. Et c'est ainsi que, ayant finalement pris possession de cet inestimable bien, je vis posé sur une table un parchemin assez spécial. Ce dernier s'avérant être en réalité une véritable mine d'informations sur tout ce qui pouvait toucher de près ou de loin aux invocations. Danzô avait ainsi décidé de la voie qu'il me fallait suivre tout le long de ma carrière de shinobi, et c'est donc pour le remercier que, comme d'habitude, je me suis plié à sa volonté.

Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 26
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: [Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.   Lun 28 Mar 2011, 19:01

Bonjour ! Pardon du retard dans la validation (d'autant plus que tu dois être plus ancien que moi =p), mais je me hâte de te corriger !
(Je veux lire la suite, de toute façon.)

Je rappelle que les critères sont :
♠ Orthographe,style
♠ Mise en page, enchainement des paragraphes et du rp
♠ Type de rp, objectif, mise en abyme du personnage,
♠ Cohérence avec le personnage, évolution de son Récit

FU YAMANAKA
Quatre postes

Histoire agréable, bien rédigée, peu de faute, système narratif original. J'aime l'idée que ton personnage conte ce qui lui est arrivé dans le passé. Fais toutefois attention à la concordance des temps, tu fais parfois des erreurs un peu gênantes...
Enfin. Je me presse d'aller lire la suite ^^

POINTS ACCORDES : 9 points

VALIDE

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Première partie] À la recherche d'un précieux parchemin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Konohakonoha :: Parc du Soleil-