AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinra Shinsengumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 27
Village : Oto no Sâto
Date d'inscription : 21/12/2009

Fiche Ninja
PV:
245/245  (245/245)
PC:
310/310  (310/310)

MessageSujet: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   Ven 25 Déc 2009, 22:07

La cité du son comptait parmi ses rangs, des renégats notoires, des transfuges insidieux qui avaient attesté abnégation et subordination aux intérêts du serpent blanc, duper Orochimaru était peine perdu et il leur rendait bien. Tôt ou tard ils encourraient une mort certaine à l’instar de chair à canon ou seraient réduits à subsister en léthargie tel des spécimens de laboratoire. Leur destin était immanquablement tracé, la condition de nuke-nin et leurs fuites chroniques les avaient menés sur cette terre inhospitalière. ..des proies anxieuses sur une fine pellicule de verre, fébrile et fluette sous laquelle un prédateur accompli attendait impatiemment son heure. Rejoindre Orochimaru-sama dans sa quête effréné impliquait sacrifices et probité immensurable, ces êtres puérils qui ne servaient que leurs propres intérêts n’étaient que les rebus réprouvés de ce monde en métamorphose, de pâles présomptueux qui se targuent et s’attribuent des mérites impromptu et fictif. Le Shinigami avait eu vent de la présence d’un adepte de l’affinité Suiton dans l’enceinte du village, le pseudonyme du dénommé shinobi ne lui évoquait aucunes réminiscences… Zomeru Souken… l’épéiste s’enquit de se renseigner sur l’éxistence du jeune homme, s’il était l’instigateur de changements structurelles dans cette contrée, s’il avait participé à des affrontements décisifs, ses convictions et son positionnement à l’égard d’Orochimaru…autant de données perspicace qui légitimerait une entrevue potentielle avec cette homme. Il apparaissait qu’il était familier à l’art des marionnettistes et aux pantins de combat, sa notoriété dans le domaine le précédait assurément, le kugutsu était une science bien nébuleuse pour l’essentiel des shinobis tant elle requiert une dextérité et une habilité magistrale, Ce Zomeru n’était pas un néophyte, les rumeurs colportés à son sujet faisaient état d’un véritable Puppet Master, un virtuose aux doigts d’or à qui Orochimaru tenait particulièrement dans son estime. La forge d’arme était l’un de ses domaines de prédilection, il tenait une négoce à la périphérie d’Oto où il menait une concurrence féroce aux fonds de commerce du centre de la cité, ce type n’était pas à minorer de quelque façon dans une moindre mesure, Shinra restait dubitatif quant à l’étendue de ses capacités en matière de suiton néanmoins un entrée en matière serait véridique sur le sujet. Il prit l’initiative de lui adresser une note singulière quant à une session d’entrainement intensif, déroba ses traits sous une technique de métamorphose et fit voleter le billet sur le comptoir de son échoppe artisanale, l’homme obsédé par son ouvrage et le travail de la lame incandescente.

Spoiler:
 


Cette entrevue constituerait là, une des rares relations sociales qu’entretient l’épéiste avec ses congénères Otoniens. Faire bonne impression ne l’importait guère, nos intérêts étaient complémentaires et indissociables cependant le Shinigami n’était pas réfractaire à tisser des liens avec l’individu, s’il s’avérait qu’ils avaient des atomes crochus et des finalités analogue.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/registre-d-oto-f115/sh
Zomeru Souken
Civil
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 26
Village : Oto
Date d'inscription : 15/04/2009

Fiche Ninja
PV:
135/135  (135/135)
PC:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   Sam 26 Déc 2009, 02:51

Nouveau jour, nouvelle aventure. Quelques semaines après la fin de l'examen des Chuunins et ses péripéties au pays de la Cascade avec Yanosa, Zomeru retrouvait peu à peu un rythme de vie normal. Il reprit très vite ses vieilles habitudes matinales: paresser, se lever, se laver, se coiffer, se maquiller, manger puis partir. Il n'avait encore aucune idée précise de l'activité à laquelle il allait se livrer le restant de sa journée. Il hésitait entre s'enfermer seul dans l'armurerie du village pour y développer un quelconque armement qui, de toute façon, ne fonctionnerait pas. Ou profiter de ce soleil qui irradiait tout le village de son intense lumière, une lumière telle qu'il lui serait tout à fait possible de bronzer paisiblement sur le sol d'une clairière environnante. Et pourquoi pas essayer de profiter de sa nouvelle réputation de forgeron pour redoubler d'ardeur dans son travail et ainsi augmenter quelque peu ses revenus. Le choix promettait d'être difficile, aussi, incapable de ce décider pour le moment, il sortit de sa chambre et s'en alla vers le centre du village, espérant pouvoir se décider pendant les quelques minutes que durerait le trajet l'en séparant.

Les ruelles du villages étaient comme d'habitude bondée de monde, il parvint néanmoins à les éviter sans grande difficulté, s'y étant très bien accommodé depuis le temps qu'il avait intégré le village. Perdu dans ses pensées, il se mit à imaginer quels pouvaient bien êtres les secrets que recelait son précieux livre. Il avait enfin trouvé une piste, une piste qui lui permettrait de mettre la main sur une technique spéciale pour pourrait lui permettre de pauser les yeux sur les secrets dont était constitué son livre, une technique spéciale qui lui permettrait de fait un pas de géant dans sa quête personnelle. Penser à ce livre fit jaillir de sa mémoire les rares souvenirs qu'il avait gardé de son père. Il se revoyait avec lui dans une forge, occupé à frapper de son marteau jouet une barre de fer imaginaire. Cette excès de mélancolie fut définitive dans le choix de l'activité qu'il allait pratiquer ce jour-là. Aujourd'hui, en mémoire de son père, il irait à sa forge travailler le fer.

Lorsqu'il arriva enfin dans ce lieu baigné de suie et de poussière, il enfila presque immédiatement ses gants de forgeron ainsi que son tablier, pour ensuite aller allumer les braises qui lui permettraient de travailler les métaux dont-il avait tant besoin. Alors qu'il frappait sans discontinuer de son marteau une barre de fer, tentant désespérément de lui donner la forme d'une épée, une jeune et jolie demoiselle pénétra dans sa boutique et déposa en coup de vent un petit papier sur son comptoir. En fin de journée après avoir passé de longue heure à travailler sur une épée, il se rendit compte de la présence de ce même bout de papier et le lut, curieux de pouvoir découvrir son contenu. "Zomeru Souken, Sache que je ne te suis pas hostile. Ta réputation t’honore shinobi, j’ai pu prendre connaissance de ton affiliation à l’élément aqueux. Nous partageons tous deux, une même ambition, celle de parfaire notre enseignement. Rejoins-moi au versant maritime aux alentours de 18h00." Appréhendant un peu le fait de rencontrer quelqu'un qu'il ne connaissait pas, il se rendit tout de même au point de rendez-vous, en prenant soin d'y utiliser une de ses précieuses techniques de suiton, pour ainsi lever un énorme nuage de brume sur la zone, et ainsi éviter tout risque d'être agressé. "Qui es-tu?"




Revenir en haut Aller en bas
Shinra Shinsengumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 27
Village : Oto no Sâto
Date d'inscription : 21/12/2009

Fiche Ninja
PV:
245/245  (245/245)
PC:
310/310  (310/310)

MessageSujet: Re: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   Sam 26 Déc 2009, 22:07

La déclivité du jour était communément somptueuse dans la province du riz… fréquemment pourpre et présage d’hémoglobine, le crépuscule de cette journée était inhabituel, l’orbe usuellement écarlate s’était dérobé au profit de rayons timorés et d’une chaleur inusité, était-ce là un signe avant coureur d’un événement singulier au sein du village ? Le point de rendez vous établi était le pan maritime de la cité du son. Cette désignation n’avait rien de fortuit, l’apprentissage des jutsus nécessitait tacitement une abondance perpétuelle d’eau, il ne pouvait en être autrement, par surcroît, l’endroit était demeurait vacant et avait su conserver un caractère authentique et sauvage. L’emplacement était idéal, ils ne seraient pas distraits par le tumulte et le tohu-bohu des activités nocturnes de la cité du son. Le Shinigami était l’un de ces personnages ponctuels et scrupuleux dont on ne saurait reprocher la désinvolture et l’impudence. C’était véritablement un trait de caractère propre à son ascendance Shinigami, ces épéistes ne laissent rien au hasard, les paramètres étaient mûrement pondérés selon leurs coefficients, une organisation flexible à l’extrême. Le jeune homme attendait son homologue sur le rivage, perplexe, l’œil fixe sur cet horizon limpide et paisible. Le maître marionnettiste allait-il répondre à l’appel de l’épéiste, la proposition était particulièrement alléchante pour chacun des protagonistes et il ne tenait qu’a Zomeru de se manifester en ce point du jour. L’écrit lui avait consciencieusement remis dans son atelier, ne pas comparaître en cette heure serait distinctif et témoignerait d’une indifférence caractérisé à l’initiative du Shinigami. Ce Zomeru Souken était déjà fameux dans la contrée du son pour ses talents de prestidigitateur…disposait t-il de la même propension ingénieuse pour l’élément aqueux. Shinra s’était rendu à l’heure dite au lieu d’initiation, accompagné d’un automate de bois dont les lignes se rapportaient à s’y méprendre à un être humain. Il l’avait « emprunté » auprès d’un ciseleur accompli du pays du son, c’était là une sorte de chose triviale et ludique pour cet apprentissage. L’épéiste attendait avidement, le regard prostré sur cette étendue infinie, il avait l’étroite conviction qu’il allait se manifester sous peu et il n’eut pas à languir avec que l’adepte marionnettiste corrobore sa pensée. L’environnement changea brutalement du tout au tout, une épaisse brume recouvrait l’aire d’entrainement, rendant la vision distante inopérante. Il se cambra aussitôt comme le stipulait les règles de bienséance, il ne dénotait pas la présence d’une âme hostile en ces lieux, une entrée en scène réussie retentissante pour le virtuose, il avait opté pour une technique de soutien, le camouflage dans la brume, une convenance judicieuse.

*Kiri gakure no jutsu… l’archétype de l’assassinat…la technique phare du village du brouillard sanglant*

L’acteur du jutsu entonna une brève déclinaison d’identité à l’égard de l’épéiste qui préféra rester muet quant à sa requête. Shinra s’empara séance tenante de la marionnette en hêtre et y adjoignit des fils d’acier afin qu’elle se tienne debout, immobile. Il n’avait pas besoin d’aucunes autres nécessités, il esquissa un sourire anodin, satisfait des compétences de son présumé partenaire et à son tour, opéra en un tour de main une technique ayant attrait à l’élément aqueux tout en prononçant distinctement les signes incantatoires

« Bélier- Bœuf-Cheval-Singe-Rat-Dragon »

La prison aqueuse, l’orbe bleuté recouvra la marionnette dorénavant en suspension. La mise en contact à l’intérieur de la sphère était primordiale pour maintenir le jutsu effectif.

« Shinra Shinsengumi, nos finalités sont complémentaires et nos enseignements peuvent l'être aussi. Tu détiens des jutsus auquel j'aspire et réciproquement. Nous avons tout intérêt à coopérer...Zomeru Souken »
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/registre-d-oto-f115/sh
Zomeru Souken
Civil
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 26
Village : Oto
Date d'inscription : 15/04/2009

Fiche Ninja
PV:
135/135  (135/135)
PC:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   Dim 27 Déc 2009, 21:34

Les dés étaient jetés, et le jeune Forgeron n'allait pas tarder à découvrir les intentions de son camarade d'Oto. Habitué à toujours devoir faire face à des personnalités terriblement égocentriques et imbues d'elles-mêmes, Zomeru se méfiait désormais systématiquement des habitants de son propre village. Vivre dans en endroit était devenu tout simplement malsain, et c'est pourquoi, espérant secrètement que celui qui lui avait donné rendez-vous soit différent des autres, il tenta sa chance, sans vraiment croire qu'il y avait un espoir. Et c'est ainsi qu'il se retrouva caché dans la brume à attendre que cet homme daigne se présenter à lui: "Shinra Shinsengumi, nos finalités sont complémentaires et nos enseignements peuvent l'être aussi. Tu détiens des jutsus auquel j'aspire et réciproquement. Nous avons tout intérêt à coopérer...Zomeru Souken"

Là dessus, son interlocuteur se mit à effectuer divers signes des mains pour finalement enrober d'une épaisse bulle d'eau le pantin qu'il avait apporté. Visiblement, il désirait ardemment partager ses connaissances en suiton avec Zomeru, ce que ce dernier s'empresserait de faire avec lui également. "Je vois. Excuse-moi d'avoir été aussi méfiant à ton égard, mais ce village est rempli de..gens pas très fréquentables. Et j'ai la facheuse manie de toujours tout généraliser. Mais puisque tu as l'air de quelqu'un de sympatique, commençons l'entrainement"Et c'est ainsi qu'il dissipa sa technique de brouillard pour montrer à son camarade comment s'en servir. Il commença par lui expliquer comment concentrer son chakra de manière à créer à partir de l'air de très fines goutellettes, et ensuite comment les répartir de manière à créer un épais brouillard. L'entrainement allait être long et laborieux, mais l'amité qui en résulterait serait bien plus profitable au jeune Souken que toutes les techniques du monde.



[post à chier, AUCUNE inspiration T-T]
Revenir en haut Aller en bas
Shinra Shinsengumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 27
Village : Oto no Sâto
Date d'inscription : 21/12/2009

Fiche Ninja
PV:
245/245  (245/245)
PC:
310/310  (310/310)

MessageSujet: Re: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   Mar 29 Déc 2009, 03:14

La brume opaque n’en finissait pas de s’étendre sur le littoral quiet et paisible et instaurait un climat de suspicion entre les deux hommes. Ce contexte était particulièrement périlleux et compromettant, l’altération de son sens visuel limitait ostensiblement ses alternatives d’actions, rendu dans l’incapacité de ne pouvoir cibler de jutsus et d’entraver les coups lui étant assénés. Son interlocuteur avait démontré l’ampleur de ses capacités et même si ce brouillard était la manifestation tangible du scepticisme du Maitre marionnettiste, c’était là une défiance des plus légitimes, l’épéiste avait intentionnellement laissé planer le doute autour de son identité, le patronyme de Shinra Shinsengumi ne suffirait pas à ce qu’il fasse une idée concrète du personnage. Le Shinigami ne jouissait aucunement de la même renommée, il n’avait pas de domaine de compétence et son affiliation récente à la cité du son, ne lui avait octroyé jusqu'à présent que peu de crédit aux yeux du régime et du peuple en règle général. La perspective de se parfaire dans un domaine de prédilection de s’élever à l’apothéose de son art et d’acquérir un pseudonyme qui le caractériserait pleinement à l’instar de « l’écarlate ». L’épéiste n’avait résolument aucune idée quant à l’éventail de techniques en possession du forgeron accompli, il escomptait véritablement la prison aqueuse n’avait pas été le fruit d’un apprentissage antérieur. Le silence était expressément intriguant, il ne savait pas de toute évidence à quoi s’en tenir. Bientôt, le shinobi mit fin à son appréhension, une voix distincte retentit dans les méandres de ce brouillard épais.

« Je vois. Excuse-moi d'avoir été aussi méfiant à ton égard, mais ce village est rempli de..gens pas très fréquentables. Et j'ai la facheuse manie de toujours tout généraliser. Mais puisque tu as l'air de quelqu'un de sympatique, commençons l'entrainement »

Cet acheminement de pensée, avait des traits communs quant à celui de l’épéiste, la circonspection est de rigueur quelque soit la nature des relations que l’on est amené à tisser. Combien de ces amitiés furent brisés par des aspirations matérielles, par l’oblation de ces puissances artificielles, les relations sociales ne tiennent qu’a un fil et la longévité de ces rapports tend inévitablement à les rompre expressément. Shinra ignorait totalement la conception de Zomeru quant aux liens interpersonnels, sans doute adoptait-il une autre doctrine que celle de l’épéiste cependant il semblait au premier abord, digne de confiance et respectueux. Le succès de ces artistes émérites ne lui était aucunement monté à la tête, il avait su rester sans prétention, humble de corps et d’esprit et c’en ce point crucial qu’il viendrait à immortaliser ses œuvres et laisser une empreinte indélébile dans l’âge des hommes. Zomeru Souken, ce type devait avoir indubitablement un potentiel inné pour s’adonner à la pratique de tant d’arts ninjas pourtant si disparates les uns des autres. Il dissipa la technique en présence et vint à la rencontre de l’épéiste complaisant, d’apercevoir tout compte fait son la silhouette de l’illustre forgeron, symbole de la coopération des deux protagonistes de la province du riz. Zomeru s’empressa de dévoiler les principes ous-jacents propres au jutsu convoité, il convenait de canaliser de l’énergie en des organes spécifiques afin d’y adjoindre l’élément aqueux pour la liquéfier puis disséminer ces mêmes gouttelettes à travers l’atmosphère. La température ambiante agirait tel un réactif chimique, occasionnant une condensation précipitée de l’eau en évaporation. Ce phénomène artificiel se référait à la vaporisation des particules d’eau en suspension. L’enjeu de la maîtrise de ce jutsu était prépondérant en matière d’assassinat, la réputation du pays de l’eau quant à cette dimension n’est plus à attester le moins du monde. Zomeru indiqua scrupuleusement au Shinigami , les signes incantatoires nécessaires quant à la réalisation de la dite technique. Il était temps de mêler la sphère théorique à la praxis, sous le regard soucieux et avisé du supposé Senseï, Shinra prit position sur l’étendue salée et opéra la séquence d’idéogrammes.

“ 霧隠れの術 (Kirigakure no Jutsu) “

Les molécules parsemées s’agglomérèrent avant de se métamorphoser sous l’effet de l’air concomitant. Une brume diaphanique se levait furtivement sur l’aire d’entraînement, elle était encore loin d’égaler l’intensité de celle de son partenaire cependant il avait dans l’idée de peaufiner sa technique nouvellement acquise afin de la rendre autrement plus performante. Le Puppet Master avait fidèlement honoré son rôle dans cette alliance informelle, le Shinigami projetait de tenir sa parole à son tour. Il décomposa l’enseignement sous des parties corolaires, il devait au préalable acquérir une certaine dextérité dans la réalisation du jutsu tout en s’imprégnant des caractères propres à la technique et ainsi prendre de vitesse la cible escompté. Le second point était tout aussi décisif, modifier le métabolisme du chakra dans le but de contracter une sphère singulière. L’échelon suivant consistait à associer ces savoir-faire dans une célérité fulgurante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/registre-d-oto-f115/sh
Zomeru Souken
Civil
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 26
Village : Oto
Date d'inscription : 15/04/2009

Fiche Ninja
PV:
135/135  (135/135)
PC:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   Mer 30 Déc 2009, 19:18

L'entrainement promettait d'être long et fastidieux. L'idée même de devoir apprendre un nouveau jutsu lui faisait froid dans le dos. Sa dernière expérience avec un des senseis d'Oto s'était révélée cauchemardesque. Il s'était fait frappé, molesté, violenté, jeté du haut d'une falaise, et tout ça pour apprendre à faire un peu de colle avec sa salive. Espérant ne pas à avoir à revivre ce genre de situation ô combien pénible, il alla prendre dans les mains de son camarade le fameux mannequin sur lequel il était censé s'exercer pour apprendre une technique qu'il venait à peine de lui montrer. Le paysage du port du village ne lui plaisait guère, on y avait une formidable vue sur la mer, et sur un nombre incalculable de bateaux ravagés et de clochards affamés. Il allait être difficile pour le jeune Zomeru de se concentrer, mais malgré les difficultés, il savait qu'il serait obligé de tout faire pour les dépasser s'il voulait atteindre ses objectifs. Le seul problème étant qu'il n'avait pour le moment aucun objectif, et ne s'intéressait nullement à parfaire sa maîtrise des techniques Suiton. Cependant, la présence de cet homme qui lui désirait ardemment se perfectionner en la matière était une raison suffisante en soit que pour le motiver à s'y exercer. Pour une fois qu'il lui avait été possible de rencontrer quelqu'un de normal sur ces terres désolées, il ne pouvait se permettre de tout gâcher.

Il se mit alors à se concentrer pleinement sur l'exécution de sa technique, faisait de tout son possible pour oublier le décor peu aguichant qui l'entourait, fermement décidé à ne pas décevoir son possible nouvel ami d'Oto no kuni. Le mannequin qu'il tenait alors entre les mains n'avait rien à voir avec celui qu'il utilisait pour se battre, arborant des formes grossières, bien trop lourd que pour être véhiculé rapidement, et bien trop peu sophistiqué que pour posséder le moindre équipement. Alors qu'il concentrait une petite partie de son chakra dans la paume de sa main, il se mit à se demander par quel moyen il allait pouvoir créer autant d'eau tout autour de ce dernier. Devait-il lui cracher dessus jusqu'à ce qu'il soit complètement recouvert de salive? Ou était-il préférable pour lui de le recouvrir de brume jusqu'à ce qu'il ne soit plus possible de le voir? Ne sachant pas vraiment comment s'y prendre, il commença par malaxer son chakra et se servit de l'humidité environnante pour former une petite boule d'eau juste au dessus. Le résultat était assez pitoyable, il n'y en avait même pas suffisamment que pour recouvrir complètement son pouce. Après maintes tentatives, qui toutes se soldèrent par un cuisant échec, il s'arrêta de gaspiller son précieux chakra pour pouvoir tenter de trouver une solution pour pallier à son incapacité à se servir correctement de l'humidité.

Incapable de se concentrer d'avantage alors qu'il était entouré par tant de laideur, il se mit à contempler le port en essayant du mieux qu'il pouvait de se retenir de déglutir. Fixant alors la vaste étendue bleutée qu'est la mer, il eut une fulgurant idée qui ne pouvait, à son humble avis, qu'être excellente et celle qu'il escomptait. Conscient que la mer n'était constituée que d'une énorme quantité d'eau, il s'en rapprocha, imaginant qu'il pourrait ainsi s'en servir pour pouvoir apprendre à maîtriser les bases de son nouveau jutsu. Il alla ainsi touché du bout de ses doigts la mer pour y implanter une petite quantité de son chakra. Lorsque ce fut fait, il récupéra de cette dernière une petite sphère d'eau, ayant néanmoins les mêmes dimensions que ce charmant visage, et la dirigea du mieux qu'il put jusqu'au pantin. Il répéta alors l'opération plusieurs fois, jusqu'à ce que le pantin qu'il tenait par la main soit complètement prisonnier d'une épaisse bulle d'eau. Il avait eut le plus grand mal du monde à conserver le contrôle d'autant de masse aqueuse autant de ce dernier, mais avait néanmoins compris comment fonctionnaient les bases de cette technique, et pensait ainsi pouvoir pousser son entrainement un peu plus loin. Persuadé qu'il lui serait possible d'accomplir cette technique de façon bien plus rapide, il déposa une nouvelle fois sa main gauche sur la mer, y concentrant cette fois-ci une bien plus grosse quantité de son chakra, déterminé à utiliser bien plus d'eau en un seul essais en une seule fois. Un immense filin d'eau entoura alors son main, remontant le long et son bras pour se diriger droit vers le pantin, et lorsque ce fut fait, ce dernier fut complètement recouvert à nouveau par une épaisse bulle d'eau.
Code:

Nom: Suiton, Suirou no Jutsu
Traduction: Technique de la prison aqueuse

Description:
Le ninja emprisonne son ennemi dans une prison d'eau très dense. Pour garder son adversaire dans cette prison dont il est presque impossible de sortir, le ninja doit toujours garder un contact physique avec l'eau dont elle est composée. Le prisonnier risque de se noyer !

PC : 30PC et 10PC par tours.
Effet : Immobilise tant que l'utilisateur maintient le jutsu. Inflige 5PV par tours. De plus, la victime ne peut utiliser aucun jutsu. Nécessite une intervention extérieure. Provoque l'effet Noyade.


Revenir en haut Aller en bas
Shinra Shinsengumi
Civil
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 27
Village : Oto no Sâto
Date d'inscription : 21/12/2009

Fiche Ninja
PV:
245/245  (245/245)
PC:
310/310  (310/310)

MessageSujet: Re: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   Jeu 31 Déc 2009, 05:15

La sorgue brune, tant vivifiante que frigorifié emplissait le pourtour côtier de la province du riz, laissant affleurer de violents bourraques sur le littoral embrumé et détrempé. L’effervescence des éléments, le fracassement des flots sur les cales des navires naufragées, était un signe avant-coureur d’un événement d’acabit pour la cité du son, une occurrence particulière et insolite, tantôt attrait à la débonnaireté qu’a la malveillance. Les vaisseaux en partance ne pouvaient délibérément emprunter une mer si déchainé qu’ils durent se résoudre à amarrer au port et jeter l’ancre jusqu’au lendemain tandis que les rares radeaux et yoles précaires furent emportés par la houle intense et les torrents d’écume, des épaves perdus à la dérive dont on retrouverait ces trépassés sur le rivage. La vie maritime de la province du riz était trépidante mais hasardeuse, mieux valait ne pas s’y risquer si le matelot devait subvenir aux besoins de sa famille, l’emploi n’en valait pas la chandelle tant le revenu octroyé était misérable et la prise de risques permanente. Le prestige quant au métier et son caractère scabreux était dénigré par les autorités locales, cette tranche de population tout comme la descendance qu’ils seraient amenés à donner, demeurait stigmatisé aux yeux de tous, se réitérant de générations en générations, un cycle itérant, une reproduction rémanente, c’était là le fardeau des mariniers sous l’égide du régime de Oto. Ces familles n’étaient que peu considérés, logés dans les enseignes pauvres, parfois des cabines exigus des quartiers Kyoukotai, ils étaient condamnés à l’ébriété et à l’opium dans la fleur de l’âge, le contraste avec les enfants de la capitale et spécialement ceux de Ryôshu est des plus accablant et les richissimes amiraux se comptaient sur le doigt d’une seule main. Oto s’assure par la sorte, une ramification sociale à sa convenance et une pérennité des strates sociales. Les quartiers pauvres assurent le négoce souterrain et recèle illégale de marchandises, notamment l’approvisionnement d’opium des cinq puissances shinobis tandis que l’élite intellectuel et opulente fait figure d’exemple dans les relations diplomatiques et les transactions commerciales, une structure verrouillée autour d’une toute puissance de l’ordre du serpent, une ossature hermétique, une hiérarchie implacable, c’est là une approche qualitative du marché intérieur de la province du riz. L’épéiste n’avait qu’une parole envers les confrères honorables et vertueux du village du son, le maître marionnettiste n’aurait pas de peine à assimiler la prison aqueuse, le principe s’affiliait à la matérialisation de l’élément aqueux, altérer la forme de l’énergie et submerger la cible avec promptitude. Il partagea l’étendue de son savoir-faire et son expérience quant au jutsu convoité, concilia d’un ordre à suivre, avisa Zomeru de conseils singulier et prêta une attention particulière à ces tentatives. Les turbulences redoublaient d’intensité et s’entremêlaient d’ondées vigoureuses, le déferlement climatique n’embarrassait guère l’épéiste, accoutumé à ces aléas et vicissitudes climatiques, l’humidité de l’air et le reflux spumeux indiquaient à n’en pas douter une tempête de forte amplitude. L’épéiste ne comptait pas suspendre pour autant l’apprentissage des techniques, attendre une potentielle dissipation de la tempête à l’abri dans les baraquements non loin de la berge pouvait s’avérer une éventualité à prendre en considération si les rafales se révélaient trop pernicieux et préjudiciable. Zomeru venait d’achever l’opération de la prison aqueuse comme le présumait l’épéiste aguerri, il accosta brièvement le jeune forgeron afin qu’il l’accompagne sur la mer déchainé. Il usurpa l’un des lanternes des pontons et emboîta le pas, ce jugement pouvait s’avérer inconsidéré vis-à-vis des troubles climatiques cependant il avait l’intime conviction que ce partenaire dédaignait le désarroi de ces intempéries pour se focaliser exclusivement sur l’avancement de l’apprentissage, les fonds marins étaient assurément indispensable à cette formation. La mer tumultueuse compliquait la donne mais n’entravait aucunement l’exécution du jutsu, Shinra fit un signe bref à Zomeru afin qu’il reste en retrait, les entrailles de l’océan semblaient émerger des remous démesurés et des vagues dont les tailles exorbitantes contribuaient à ce spectacle prodigieux. Au cœur de ces bouleversements, de l’emphase naturel et inéluctable, l’épéiste effectua une série de signes incantatoires et apposa sa main sous la surface aqueuse

« Belier-Lièvre-Serpent-Tigre-Sanglier-Serpent

水遁・大瀑布の術 (Suiton - Daibakufu no Jutsu) »


Le Shinigami avait occasionné là un siphon aqueux, aspirant dans les profondeurs aquatiques tout les corps organiques présents dans son périmètre d'action, la pression acquittée est tel que l'adversaire ne peut se résoudre à regagner la surface avant deux tours au minimum
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/registre-d-oto-f115/sh
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un crépuscule attractif[ Entrainement PV Zomeru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: HebiHebi :: Falaise du Couchant :: Côte Maritime-