AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les débuts d'un jeune Aspirant Ninja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mugen Yashira
Aspirant Ninja de Kiri
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 30/11/2009

Fiche Ninja
PV:
50/50  (50/50)
PC:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Les débuts d'un jeune Aspirant Ninja   Jeu 03 Déc 2009, 21:55

La porte s'ouvrit et les élèves entrèrent dans la pièce avec un grand vacarme. Tous prirent place sur les tables placées en gradin et attendirent la venue du professeur. C'était le matin, et Mugen Yashira faisait sa première entrée dans une salle de cours. Vêtu d'un kimono noir, il portait des lunettes carrées et était déjà plongé dans un livre qu'il avait emprunté à la bibliothèque. Alors que les autres faisaient connaissance entre eux, le jeune garçon ne se mélait guère à cette masse grouillante et restait isolé. Vu de l'extérieur, il passait pour un élève model calme et sérieux, et sans doute allait-il faire bonne impression au Chuunin qui allait se charger de leur enseigner les bases des Arts des Ninjas. Le jeune novice ne connaissait encore rien de ces techniques qui allaient bientôt lui permettre de faire carrière dans cette branche, mais avait développé de lui même quelques mouvements simples basés sur la seule force physique. Ici, il allait apprendre à manipuler son chakra et ainsi améliorer chacun de ces coups.

Personne ne se préoccupait de lui, et il aimait tout aussi bien rester tranquillement dans son coin. Il aura bien assez de temps plus tard pour se faire des relations parmi ces enfants qui l'entouraient. Il se demandait quel genre de personne était le Chuunin qui allait leur faire ce cour, et Mugen n'espérait rien d'autre que d'être le meilleur de sa classe aujourd'hui. C'est en étudiant qu'il comptait dépasser tous ces autres novices qui préféraient chahuter et faire n'importe quoi que de penser réellement à leur avenir. En se basant sur des théories issues d'ouvrages écrits, il savait déjà pas mal de choses sur les Arts Ninja. Le Taijutsu permettait un affrontement direct au corps à corps, et Mugen contrôlait déjà les bases du style Gouken, des coups ne nécessitant pas la maitrise du chakra. Il savait déjà que le Ninjutsu consistait à manipuler le chakra pour agir sur les différents éléments naturels ou à générer des effets particuliers sur son corps.

Mugen s'intéressait à présent au Genjutsu, dont il ignorait encore tout. Ayant privilégié la théorie du Taijutsu et du Ninjutsu, il n'avait pas encore étudier cet art d'utiliser des illusions pour agir sur l'environnement ou sur le cerveau adverse. Certainement que le Chuunin n'allait pas parler du Genjutsu à ce premier cours, car trop complexe pour de simples novices. Déjà, le jeune garçon comptait demander au professeur de lui donner des cours particuliers à la fin du cours. Ainsi, il avancera probablement bien plus rapidement que les autres élèves, son objectif étant d'atteindre le plus rapidement possible le titre de Jounin, les Ninjas Supérieurs, afin de mieux servir le village et le Mizukage. Il était occupé à lire un chapitre sur l'histoire du Pays de l'Eau, à l'époque du Nidaime, lorsque la porte de la classe s'ouvrit de nouveau. Un homme vêtu d'une veste verte propre aux Chuunins et Jounins fit son entrée dans la salle de cours. Ce fut en cet instant que l'initiation de Mugen Yashira débutait. Place aux prémices de sa carrière de Shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Haku Yûnagi
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/02/2010

Fiche Ninja
PV:
300/300  (300/300)
PC:
325/325  (325/325)

MessageSujet: Re: Les débuts d'un jeune Aspirant Ninja   Sam 13 Fév 2010, 20:03

Haku mit son masque. Franchement, aller enseigner le répugnait au plus haut point. Une école de morveux, dont Kiri voulait prendre l’âme, la réduire en miette, pour ne laisser que le corps, transformé en machine à tuer. Une entreprise que Haku allait devoir faire. Bah, au moin sc’était assez bien payé. Haku, en problème de loyer, n’était pas en situation de refuser. La bouilloire dans la cuisine siffla. Le Juunin arrêta de préparer son arsenal. Le thé était prêt. Ça au moins, personne ne pouvait le lui enlever. Avec des gestes mesurés, emplis de solennité et de calme, le jeune homme but. Enlever toutes les pensées parasites. Agir et obéir.
Une fois que le breuvage fut passé en son sang, emplissant ses veines d’une énergie nouvelle, le Juunin compléta son arsenal. Bon, au moins, il se ferait de l’argent sans faire grand effort.
Haku sortit par la fenêtre et parti à tout allure, non sans laisser un piège à l’égard des monte-en l’air imprudents qui essaieraient de s’infiltrer dans son appartement durant son absence. Quiconque s’infiltrerait dans le petit appartement, au fin fond des quartiers pauvres de Kiri se retrouverait inexorablement embroché, par une petite trentaine de senbons.
Le Juunin partit à toute allure vers l’académie de Kiri. Un lieu de prestige, où se retrouvaient seulement les plus aptes à devenir ninja. Autant dire qu’il fallait beaucoup d’argent pour y entrer, ou alors posséder des relations dans le monde shinobi. Haku avait eu Zabuza-sama, mais c’était l’ermite lui-même qui avait décidé d’assurer son entière formation à lui tout seul. Il avait donc eu une formidable avance sur les gens qui suivaient le programme d’entraînement classique. Mais en même temps, il avait eu à payer un lourd tribut.
Le shinobi arriva devant les portes gigantesques de l’académie. On ouvrit directement, sans lui dire un mot. Le masque de Haku ouvrait toutes les portes. Et même les imposteurs ne dégageaient pas cette aura froide, et ne se déplaçaient pas aussi gracieusement. Les imposteurs disparaissaient purement et simplement. Haku entra donc, et de sa démarche calme et gracieuse comme un signe, alla dans la salle où il devait enseigner. Les bavardages s’arrêtèrent net à son entrée. C’était un de ses signes précurseurs du respect. Il n’avait pas besoin de demander le silence pour l’obtenir aussitôt. Le silence laissa place à des chuchotis frénétiques. Ils étaient impressionnés. Bien.
Haku prit une craie, et d’une écriture pleine de déliés et de libellés, il écrivit au tableau.

« LES TECHNIQUES DE BASE »

Il fit alors face aux élèves.

-Vous n’avez pas besoin de vos manuels, ni d’aucun livre. Seulement de vos cachier, poru vous souvenir. En combat, seule la pratique, et la mémoire comptent.

Son regard survola la classe, et certains rangèrent leur livre.

-Je ne vais pas vous cacher le fait que seuls les meilleurs ont une chance d’atteindre le rang de Gennin. Les autres devront se convertir à un autre métier. Que tous ceux qui n’ont pas la détermination de suivre un nindô sortent immédiatement.

Silence. Personne ne bougea.

-Bien. L’art ninja est très complexe. Avant de s’y plonger, on se doit de maîtriser parfaitement les bases. Vous aborderez le Genjutsu, et le Taïjutsu avec d’autres shinobi. Ma spécialité se situe au niveau du Ninjutsu. C’est la voie où choisissent d’ailleurs de se convertir un grand nombre de ninja.

Haku tendit le bras, la paume vers le ciel. Une hirondelle de glace s’y forma, et parcourut toute la salle, sous le regard ébahi des aspirants. Haku sourit sous son masque. Pendant que l’hirondelle se posait sur chaque table, Haku continuait d’expliquer.

-Le Ninjutsu influe directement sur la nature, à partir de notre propre corps. Frapper de loin, discrètement, et efficacement, voilà un résumé des capacités du Ninjutsu.
Mais avant de se spécialiser dans un domaine précis, il faut d’abord maîtriser son chakra. Je suppose que vous savez tous plus ou moins ce que c’est.


Murmure d’approbation.

-Oui. L’énergie physique, et l’énergie spirituelle. Le chakra est utilisé de différentes manières. Mais aujourd’hui, je vais vous montrer la manière la plus simple de l’utiliser, qui peut s’avérer très efficace.

Haku s’évapora dans un nuage de fumée. Et une jolie jeune fille apparut, dans l’émoi général. Pourtant, elle parla avec la voix lente et mesurée du Juunin.

-Henge No jutsu. Technique de transformation élémentaire. Elle vous donne l’apparence, seulement l’apparence ! de l’objet, de la personne ou de l’animal choisi.

Certains élèves notaient passionnément sur leur cahier. Haku redevint le Juunin masqué.

-Nous allons nous concentrer dessus, à présent. Fermez les yeux. Formez le sceau du tigre et inspirez profondément. Je vais vous montrer la marche à suivre. Allez-y.

Le ton du professeur était un peu plus encourageant que d’habitude. Les élèves perplexes, fermèrent quand même les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-n
Mugen Yashira
Aspirant Ninja de Kiri
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 30/11/2009

Fiche Ninja
PV:
50/50  (50/50)
PC:
75/75  (75/75)

MessageSujet: Re: Les débuts d'un jeune Aspirant Ninja   Dim 14 Fév 2010, 19:39

Le professeur entra dans la salle de cours avec une démarche gracieuse et sure. Il portait un masque blanc marqué du symbole de Kiri, quatre traits courbés représentant des vagues, qui indiquait qu'il appartenait à la caste des Oï-Nins, de puissants Shinobis chargés de la chasse des criminels. Ce masque inspirait immédiatement un profond respect envers ce personnage dont les capacités de ninja n'étaient plus à remettre en question. Mugen regarda cet homme sans l'ombre d'un trouble. A en juger par sa taille et sa voix, il devait s'agir d'un garçon à peine plus âgé que lui, mais il s'avérait qu'il était déjà d'un niveau de Jounin... Surprenant. Le jeune élève savait qu'il existait en ce monde des gamins très jeunes mais pourtant bien plus forts que la plupart des Shinobis aguerris. Une atmosphère étrange s'installa dans la salle et tous les élèves firent silence. Etre en face de quelqu'un qui dissimulait son visage n'était pas très rassurant. On a l'impression de s'adresser à un mur indestructible ou plus exactement dans ce cas là à une machine. Mugen sut immédiatement que ce professeur avait énormément à lui apprendre. Il ferma son livre et le plaça dans la poche unique de son kimono noir, puis réajusta ses lunettes et continua d'observer son interlocuteur. Celui-ci s'empara prestement d'une craie et inscrivit au tableau sombre un ensemble de lettres qui formèrent quatre mots, "Les techniques de base".

Il leur expliqua qu'il était chargé de leur enseigné les bases du Ninjutsu, et que d'autres professeurs se chargeront plus tard de leur apprendre les autres disciplines des ninjas. Le Jounin leva la main et fit apparaître un oiseau de glace qui voleta dans la grande pièce, sous les yeux de la cinquantaine d'élèves présents. Certains devaient se demander à quoi cette technique pouvait servir en combat, mais Mugen savait que, utilisé à meilleur titre, ce genre de technique basée sur la manipulation de la glace pouvait s'avérer redoutable. Le volatile de glace se posa sur le bureau du jeune professeur lorsque celu-ici forma un sceau avec ses mains jointes et dispâru dans un nuage de fumée. Lorsqu'elle fut dissipée, le Jounin avait laissé sa place à une jeune fille qui continua de parler de la même voix que le garçon masqué. Mugen avait lu dans un ouvrage que la technique de métamorphose, Henge no jutsu, permettait de prendre l'apparence d'une personne ou d'un objet. Seulement l'apparence. Le Jounin demanda ensuite aux nombreux élèves de fermer leurs yeux et de former le signe du tigre avec leurs mains. Les deux mains fermées l'une contre l'autre, avec les deux index et majeur levés, en contact. Mugen s'avait déjà à peu près comment s'y prendre, mais il ne connaissait la manipulation du chakra qu'en théorie. Se transformer en autre chose ? Cela relevait de l'impossible ou du surnaturel et semblait être particulièrement difficile. Pourtant, il s'agissait là de l'une de ces techniques de base que le Jounin était chargé d'enseigner à ces élèves.

Mugen regarda les autres gamins obéir, et en fit donc de même. Il garda malgré tout les yeux ouverts pour ne pas perdre de vue le professeur. Dans les yeux d'une personne, on peut lire ses pensées, son passé, ses convictions, sa vie. Quelqu'un qui les cachait s'assurait de destabiliser ceux d'en face. Ce jeune garçon était donc un Oï-Nin... Avait-il beaucoup étudié ou bien était-il un génie pour avoir obtenu ce titre aussi vite ? Mugen se demandait s'il serait un jour capable, même dans plusieurs dizaines d'années, d'aller aussi loin dans sa carrière de Shinobi. Devenir Genin semblait bien difficile avec un pourcentage d'échec très élevé, alors pour ce qui était de devenir Jounin... Seule une poignée de Shinobis portaient ce titre dans un village. Ils représentaient l'élite, la force officielle du village auquel ils appartiennent. Ils accomplissaient les missions les plus périlleuses et leur nom inspirait la crainte et le respect. Mugen joignit ses mains pour former le signe du tigre, associé en général à l'élément du feu. Il savait déjà en théorie à peu près tout ce qu'il fallait savoir sur le chakra et son utilisation, mais le faire en pratique était bien d'avantage compliqué que de lire un livre. Le signe composé par les mains permettait l'union des énergies physiques et spirituelles, formant alors un sors de ninja. Mugen attendit dans cette position puis se lassa d'observer le masque du professeur, ne disposant que de deux traits fins pour libérer le sens de la vue, et ferma à son tour les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Haku Yûnagi
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/02/2010

Fiche Ninja
PV:
300/300  (300/300)
PC:
325/325  (325/325)

MessageSujet: Re: Les débuts d'un jeune Aspirant Ninja   Lun 15 Fév 2010, 22:35

Haku passa entre les rangs de la classe. Les plus obéissants, fermaient les yeux et formaient le signe du dragon sans broncher. Il y en avait encore, les plus inconscients, qui n’esquissait un seul geste. Haku devait les regarder pendant plusieurs secondes pour que, intimidés, ils commencent à se mettre au travail. Il y en avait un, en particulier, qui ne faisait rien. Il leva la main et toisa le Juunin obstinément.

-M’sieur ! On ne pourrait pas passer directement au chapitre des techniques d’attaques. Je maîtrise déjà mon chakra, moi. Je préférerais des jutsus offensifs, plutôt que d’apprendre des jutsus de peureux.
-Tu n’as rien compris. Sors de la salle. Tu es exclu de mon cours, à jamais.
-Queuah !?


Il y eut un instant de flottement dans la classe. D’un geste, Haku intima aux autres l’ordre de continuer la malaxation. Le gamin s’excitait de plus en plus. C’était mauvais. Pour lui, bien sûr.

-Mais j’ai fait quoi !? Pas question que je sorte ?! Je veux apprendre des ju…

L’instant d’après, l’oiseau de glace, qui avait continué à planer sur la salle calmement, vint s’écraser avec une violence inouïe sur la table de l’élève, frôlant de très près sa main. L’élève bondit de sa chaise, avec un jappement pitoyable de peur. Les élèves suivaient la scène les yeux grands ouvert. On avait l’habitude de ce perturbateur, même en maternelle. Mais les professeurs étaient trop laxistes pour vraiment le recadrer. L’académie ninja regroupait l’élite. L’élite obéissait au règle. Les enseignants étaient plus qu’exigeants, ici, et il faudrait qu’il l’apprenne de gré ou de force. Et maintenant qu’il était dans une école où l’on formait de pur sadiques, la force signifiait souvent la mort.
Haku croisa ses bras fins. Il tutoyait jamais quelqu’un qu’il ne connaissait pas bien, même si c’était un élève. Mais il avait perdu tout respect pour cet élève là. Tant pis pour l’élève. La voix de Haku était basse, mais son ton menaçant résonna dans toute la salle de classe.

-Soit tu sors d’ici, soit tu meurs.

L’élève fut figé, comme le reste de la classe. L’envie de tuer du Juunin se flairait à plusieurs kilomètres à la ronde. Avec une désinvolture quasi naturelle, la main du Juunin se promena dans sa manche, tâtonnant on ne savait quelle poche secrète. C’était trop de pression pour le gamin. Il pâlit, et sortit en courant de la salle.

Silence de mort. La tension semblait à son paroxysme. Haku observa chacun d’entre eux attentivement.

-Je l’ai déjà dit mais je vais le répéter. Ici, on ne forme que les meilleurs. Et les meilleurs obéissent aux ordres. Quelqu’un d’autre veut il contester les miens ?

Il y eut un toussotement, et puis ce fut tout.

-Parfait, continuez l’exercice.

Haku quitta son bureau, et se déplaça aussi silencieusement qu’un fantôme entre les rangs studieux. Il sentait les élèves se raidir à leur passage. Ah, ils étaient facilement impressionables, ceux-là. Et puis, le froid que le shinobi dégageait sur son passage ne fevait pas être pour rien dans ce genre de réaction. Haku se positionna dans le mur du fond de la classe. Les gens qui l’observaient ne se retournèrent pas pour le suivre des yeux. Et de ce point-là, il avait une vue panoramique sur toutes la classe. Bien. Il pouvait reprendre.

-La circulation du chakra est intimement liée à celle du sang. Tous les organes de notre corps sont nourris par des vaisseaux sanguins. Mais ils peuvent aussi être nourris par chakra. C’est cette facette qu’exploitent les spécialistes en Taïjutsus, pour solidifier leurs muscles. Le sang d’un homme normal et son chakra ne font qu’un. Mais un ninja doit apprendre à différencier les deux flux. C’est la que réside la différence majeure entre les civils et les Shinobi : Un shinobi sait accélérer et ralentir le rythme de son chakra…
Pour apprendre à manipuler votre chakra, il faut donc tout d’abord sentir votre sang. Détendez vous, laissez vous aller. Ecoutez les battements de votre propre cœur. Et laissez-les guider doucement le sang qui s’en échappe. Prenez en conscience, petit à petit.


Explication donnée à voix douce. C’était l’explication de Zabuza-sama, en plus vaseuse. Mais ça avait fait l’affaire pour lui. Et il ne fallait pas oublier que Haku avait été un génie depuis sa plus tendre enfance. C’était le test idéal pour écrémer les futurs Anbu du village du reste, qui avaient de grandes chances d’atteindre seulement le rang de Chuunin.
Haku croisa le bras, et rappela son oiseau à lui. Cette émanation de chakra conscient pouvait perturber celui des autres. Sortant un gobelet d’une armoire. Haku arrêta son flux de chakra. L’oiseau fondit et Haku, levant légèrement son masque, en but l’eau. Utiliser son propre corps comme catalyseur à des techniques Hyôton l’assoiffait. Même pour des techniques minimes, il éprouvait toujours cette légère déshydratation, à telle point qu’il se demandait si le Hyôton n’utilisait pas l’eau de son corps.
Bah, ce n’était pas le sujet. Haku remit vite son masque et observa la classe, prenant bien soin de rester dans l’angle mort de tous les élèves.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-n
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les débuts d'un jeune Aspirant Ninja   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les débuts d'un jeune Aspirant Ninja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Académie des Ninja-