AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout commence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akemi Yoritomo
Aspirant Ninja de Kiri
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Tout commence.   Mar 03 Nov 2009, 22:52

La jeune femme s'était levée assez tôt, après 4 semaines bien remplies à découvrir le village et le monde, sans travail, sans horaires, sans contraintes. Autrement dit avec la flemme satisfaite de tout bon mammifère qui s'assume. Elle avait décidé de faire quelque chose de sa vie, plutôt que de rester dans l'attente d'un possible retour de sa mémoire, et le katana qu'elle portait alors même qu'elle ne savait plus rien lui indiquait que la voie guerrière était à envisager. Akemi ne connaissait encore pas très bien le village et avait failli se perdre avant d'arriver à l'académie. A première vue cela ressemblait à un temple, mais il y avait une affluence de jeunes, comme on en trouve dans les universités.
L'aspirante ninja s'avança, d'un pas assuré, un papier à la main. Ce papier, c'était le nom de son professeur. Elle ne connaissait pas la hiérarchie exacte et ne savait même pas si le cours était particulier ou collectif.


*Myjasu Hebimiyasashii... Ils auraient dû faire encore plus compliqué les parents.*

Akemi se demandait ce qu'elle faisait ici. Elle devait rester dans la cours pour partir en entrainement pratique. Déjà comment une personne sans savoir théorique pouvait elle participer à un entrainement pratique? Alors que le soleil commençait tout juste à réchauffer l'atmosphère, elle s'assit dans l'herbe grasse, en attendant la venue de son professeur. Après tout, l'élève avait de l'avance. Elle avait pris son katana avec elle, et pour passer l'attente, elle contempla l'ouvrage de la garde. Une garde carrée, avec des gravures de dragons, avec des trous dans la garde formant un motif géométrique répétitif. Pourquoi elle avait une arme? Que faisait-elle ici? Elle ne savait plus rien, mais sa décision était prise, point. La poignée était de bois noir, avec du tissu rouge, un rouge sanguin, tranchant avec la noirceur du bois. Elle-même était aujourd'hui en une tenue rouge et noire, sa veste noire descendant jusqu'aux genoux, un fin pantalon noir allant jusque dans ses bottes, tandis que le haut rouge s'accordait parfaitement au rouge du katana. Qui donc aurait pu pousser le vice jusqu'à accorder les couleurs de ses vêtements aux couleurs de son arme? Cependant il fallait reconnaitre que l'ensemble avait quelque chose de séduisant.
La jeune femme s'étendit alors dans l'herbe, attendant que le temps passe, rêvassant au gré de ses pensées, ses questionnements. Un picotement dans la jambe la fit revenir à la réalité. Une simple mouche, rien de bien méchant. Il devait être l'heure de toutes manières. Akemi retourna vers l'entrée du bâtiment, et attendit quelques minutes.Le professeur devrait sans doute arriver dans quelques minutes, mais elle était impatiente de commencer, savoir si c'était pour elle ou si elle s'était complètement trompée. Pourquoi être ninja d'abord? Elle n'aurait pas se retrouver avec des outils de menuiserie ou avec des couteaux à sushi? C'eût été plus simple.... Alors qu'un élève passait devant elle, elle l'interpella:


"Dis donc toi? Tu ne saurais pas où es Myjasu Hebi...miyasashii par hasard? Un professeur d'ici."
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Tout commence.   Dim 08 Nov 2009, 12:19

[Pas terrible ce post... J'espère pouvoir faire mieux plus tard]

"Encore une journée sur cette planète immense,
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves,
Je connais trop la danse
comme toujours..."


C'est sûr cet air débité par ses écouteurs que Myjasu venait de finir sa nuit. Pas forcément très gai, mais au moins cet artiste avait le mérite d'avoir mis des mots sur ce qu'il ressentait à l'instant. Myja était en effet pris d'une très grande lassitude alors qu'une nouvelle journée tout aussi morne que les autres démarrait. Il avait passé sa nuit dans un entrainement visant à développer sa vitesse de déplacement et sa précision dans ses coups de pieds et de poing et en ressortait visiblement affaibli. Ce n'était pas les cernes radicalement creusées du jeune homme qui allait me contredire, cernes qui comptaient maintenant les nuits blanches en semaines. Un nouveau cauchemar était entré dans la vie du Chuunin instructeur et comme d'habitude, il concernait son regretté frère. Et l'esprit torturé du pauvre gamin avait altéré complètement son passé, se transformant lui-même en bourreau, actionnant son épée meurtrière sur un frère apeuré qui demandait pourquoi en pleurant.


- Tu avais promis ! Tu avais promis qu'il ne m'arriverait rien ! Pourquoi tu m'as menti ? POURQUOIII !

C'était toujours à ce moment-là que Myja s'éveillait, ruisselant de sueur et seul. En effet, cela faisait plus de deux semaines que Cahouette avait disparu, sans que personne ne sache pour quelle raison. On avait d'abord parlé d'un possible éloignement avant de mourir, avant de conclure que c'était peut-être un peu prématuré pour une chatte d'à peine deux ans. Et on avait fini par ne plus en parler, ce qui rendit Myja encore plus muet dans sa famille qu'il ne l'était déjà depuis la mort de son frère. Cela inquiétait beaucoup ses parents, mais lorsqu'on lui demandait s'il y avait un problème, lui souriait en disant que tout allait bien. Mais en fait, tout ceci s'accumulait, au point où le jeune homme semblait ne plus avoir aucune volonté à faire quoique ce soit. Avisant la cabine de douche, il prit le temps de se réveiller sur l'eau chaude, puis un peu fraiche et descendit pour manger un morceau.

Aujourd'hui, il avait rendez-vous avec une élève très particulière, puisqu'il s'agissait de son premier cours pratique. D'un côté, le jeune chuunin instructeur était honoré du choix, mais de l'autre il voyait très bien que l'on s'était débarrassé de cette pauvre élève en la confiant au professeur chargé d'enseigner l'art du genjutsu et le Kaï. Ce n'était pas vraiment dans son habitude de faire d'autres entraînements, mis à part peut-être un petit peu de raïton et beaucoup de Medical Nin, mais bon, un ordre était un ordre et un élève un élève. Le nez dans son bol, encore un peu endormi, il réussit tout de même à entendre un bruit qu'il connaissait très bien : le miaulement plaintif de Cahouette, cherchant à rentrer dans la maison. Le visage de Myjasu s'illumina alors et il se précipita à la porte pour découvrir avec grande surprise que sa petite chatte n'était pas toute seule. En effet, c'était maintenant trois petits chatons de la même couleur que leur mère qui suivait la félidé qui était revenue là où elle se sentait le plus en sécurité. La laissant entrer avec un bonheur non-dissimulé, il attrapa deux des petits pendant que la mère prenait le troisième dans sa gueule et tous deux montèrent en direction de la chambre du garçon, pour y poser les chatons sur son lit. Ceci étant fait, Myja reparti, le sourire aux lèvres, rangea les affaires du petit-déjeuner et fonça vers l'académie, ce petit événement l'ayant presque mis en retard.

Quelques minutes plus tard, il arrivait devant la cour en haletant. Il avait dû utiliser son déplacement félin pour arriver à l'heure et c'était ce qui lui avait fait perdre haleine, mais au moins, il était un peu en avance, ce qui allait lui permettre de se préparer à son entrainement. La cour était lentement en train de se peupler de divers élèves et parmi eux on pouvait apercevoir une femme aux cheveux d'ébènes, allongé dans l'herbe, somnolant paisiblement. De toute évidence, elle ne devait pas être une élève pour être aussi tranquille alors que la cloche ne tarderait pas à sonner. Cherchant du regard un élève qui serait esseulé, Myjasu attendit donc la sonnerie qui permettrait aux classes de partir et ainsi de voir l'élève arriver. Mais il n'eut pas vraiment le temps d'attendre à loisir la fin de la récréation pré-cours, puisqu'il entendit une sorte de raclement de gorge derrière lui...


- Dis-donc toi, tu ne saurais pas où est Myjasu Hebi...miyasashii par hasard ? Un professeur d'ici.

Se retournant pour voir d'où venait la voix féminine, il se trouva nez à nez avec la jeune femme qu'il avait pu apercevoir tout à l'heure en train de se reposer dans les herbes de la cour. Elle n'était donc pas membre du corps enseignant comme Myja avait pu l'imaginer, plutôt une extérieure à tout cela... Peut-être une parente d'élève ? Mais il n'avait sollicité de rendez-vous avec aucun parent d'un enfant dont il avait la responsabilité, ce devait donc être soit une erreur, soit des doléances, tel qu'il pouvait y en avoir quand on s'occupait de quelque chose d'aussi délicat que les Genjutsu. Etant donné qu'elle avait le nom du professeur écrit sur un papier qu'elle tenait dans la main, on ne pouvait penser que c'était une erreur. Par conséquent, si Myjasu dévoilait son identité, il était bon pour se faire passer un savon de tous les diables pendant plus d'un quart d'heure et allait manquer son élève.

Mais tout de même, il avait un doute quant aux doléances. Quand on est énervé envers un professeur, on ne s'allonge pas dans l'herbe en attendant son retour, mais on va hurler en salle des professeurs, où dans sa salle attitrée. Il était possible que le chuunin soit dans l'erreur et c'est ce qu'il allait vérifier tout de suite, disant d'abord ses quelques paroles :


- Hebimiyasashii-sensei ? Il doit être en train de boire son café dans la salle des profs en attendant ses élèves.

Puis, s'excusant de la main, il fit mine d'être en retard et courut donc dans une autre partie de la cour dans laquelle il savait qu'il trouverait une fenêtre lui permettant de regagner la salle des professeurs sans être aperçu. Une fois arrivé là, il composa une série de mudras et activa l'un des jutsus qu'il avait le plus utilisé durant sa vie : celui du Henge. Instantanément, le manteau de chakra qu'il connaissait bien apparut et le transforma aux yeux des autres en un chat de couleur blanche, avec une queue très touffu, comme s'il avait gardé ses poils hérissés de quand il est paniqué. Sautant par la fenêtre et entrant ainsi dans la salle des professeurs, il se cacha dans un coin sombre et commença à se faire oublier, attendant les réponses à ses questions.

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Akemi Yoritomo
Aspirant Ninja de Kiri
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Tout commence.   Dim 08 Nov 2009, 17:23

"Dans la salle des professeurs? Merci bien!"

L'élève partit en courant avant même qu'elle ne termine sa phrase. Au vu de ses cernes, il devait être en retard et mal réveillé. Maintenant, il fallait trouver la salle des professeurs, en espérant que ce fut indiqué. L'agitation des élèves dans la cours montraient que les cours n'allaient pas tarder à commencer, aussi pour éviter la foule valait-il mieux se dépêcher de rentrer dans le bâtiment. Tel était le raisonnement d'Akemi. Aussi entra-t-elle dans le pseudo temple, et comme le nécessitait le comique de situation, elle se perdit. Il est à noter que toute personne qui rentre dans un lieu qu'elle ne connaît pas dans une œuvre littéraire a: 80% de chances de se perdre, 10% d'être totalement émerveillée, mais surtout 90% de chances de faire une mauvaise rencontre. Là, notre aspirante fit ce que l'on appelle dans le langage familier un "méga-combo", car émerveillée du calme régnant dans le lieu, elle oublia tristement de regarder devant elle et heurta un ninja, prototype même du grand viril bourru.

"Hé regarde un peu où tu vas!
-Excusez moi..." Dit-elle d'une voix timide.
"Tu as de la chance j'ai à faire. Dégage de là"

L'homme partit sans autre forme de procès. La jeune femme se dit que si tous étaient comme lui, elle ferait mieux de partir de suite de là, puis elle se résolu à d'abord aller à son cours. Après tout, il ne fallait pas faire d'un cas une généralité. Elle tourna en rond dans le bâtiment, cherchant désespérément cette salle bien cachée. Des classes sortaient pas mal d'élèves, de sorte que se déplacer dans les couloirs étaient devenu difficile. Bien qu'Akemi dépassait la plupart des aspirants en taille, certains élèves pourtant bien plus jeunes qu'elle la regardaient de haut. Elle demanda où se trouvait la salle à une jeune fille qui lui indiqua le chemin. C'est ainsi qu'elle se retrouva tout simplement devant l'entrée... Elle était passée devant trois fois sans même se douter que c'était là. Se trouvant donc parfaitement stupide, elle toqua à la porte, puis elle l'ouvrit. A l'intérieur, quelques professeurs d'âges divers et variés.

"Excusez-moi?
-Oui ? " dit l'un des enseignants présents.
"Je cherche Hebimiyasashii-sensei, j'ai cours avec lui et je ne le trouve pas. Sauriez-vous où il se trouve?"

Elle espérait qu'il ne se trouvait pas trop loin. Ce premier cours s'annonçait mal, professeur introuvable, premier contact mauvais avec les personnes de l'établissement... Bref, tout ce que pouvait redouter une nouvelle élève, c'est pourquoi elle commençait à stresser un peu. Elle espérait qu'on excuserait son retard.
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Tout commence.   Mer 18 Nov 2009, 12:38

[HRP : Peu d'inspi pour ce post, bah, les suivants seront mieux (j'espère >.<)]

Dans la salle des professeurs, ça discutait, ça riait, ça s'affairait. Contrairement à ce que la plupart des élèves pouvaient penser, les profs aussi avait souvent du mal à se motiver pour aller en cours. Aussi, rencontrer les collègues au petit matin et pouvoir discuter de la classe que l'on allait avoir était un plus motivant et permettait aussi d'avoir des informations sur les bons élèves, les teignes et autre... Aujourd'hui, le sujet de la conversation semblait être une élève récalcitrante, une certaine Yuujin.

Toutes les descriptions semblaient tourner autour de cette petite caïd, qui donnait bien du fil à retordre aux autres professeurs. En général, certains professeurs se plaignaient d'un élève, alors que d'autres essayaient tant bien que mal de la remonter dans l'estime des camarades neutres. Je dis tant bien que mal pour la bonne et simple raison que les rageurs parlant plus fort, c'est difficile d'émettre une objection après eux. Mais dans le cas de la petite Yuujin, tous les professeurs de l'académie ninja de Kiri s'accordaient à penser qu'elle était diabolique et qu'elle n'avait aucun maître. C'était peut-être un peu trop, pensait Myja, pour une jeune fille de huit ans... Mais il se gardait bien de donner son avis, surtout qu'il ne voulait absolument pas se faire repérer par un de ses collègues du corps enseignant.

Au bout d'une dizaine de minutes, cependant, il y avait déjà beaucoup moins de professeurs et seuls restaient ceux qui n'avaient cours que dans un quart d'heure. En effet, les emplois du temps étaient bien souvent décalés pour les cours pratiques en groupe, afin de permettre aux élèves d'être tous dans une forme olympique. Il n'était parfois pas évident d'obtenir une bonne performance au lancer de shuriken quand les yeux étaient totalement collés, ou encore de ne pas se retrouver dans la boue dans une épreuve de tir à la corde pour augmenter l'endurance de ses élèves. Et pendant ce temps, l'élève de Myja ne venait pas. Ce dernier, sous sa forme féline, était de plus en plus inquiet et se demandait même s'il ne lui était pas arrivé quelque chose durant le trajet ! Il aurait mieux fait de ne pas s'occuper de cette jeune personne et de lui demander ce qu'elle lui voulait, il n'aurait pas été aussi embêté maintenant. Alors que Myja était encore dans ses pensées, totalement perdu dans l'idée de ce qu'il se serait passé si jamais il avait été franc, la porte s'ouvrit et une voix familière au chaton annonça sa venue :


- Excusez-moi. Je cherche Hebmiyasashii-sensei, j'ai cours avec lui et je ne le trouve pas. Sauriez-vous où le trouver ?

La question semblait sincère et donc Myjasu "félinisé" écarquilla les yeux, surpris par la demande. C'était donc elle l'élève qu'il devait coatcher pour ce combat ? Mais elle semblait vraiment âgée pour une simple aspirante et, de plus, était sacrément plus âgée que lui, qui serait son professeur ! Le chuunin du village caché de la brume ne s'en serait finalement jamais douté et était maintenant dans une sacré panade. Il devait garder la tête haute, alors qu'il avait méchamment envoyé balader son élève du jour. Avisant une sortie sous la forme féline, un professeur le remarqua et d'une manière assez sarcastique, l'attrapa par le haut de la nuque, à l'endroit où les chats possédaient un repli de peau que leur mère utilisait pour les rassembler. De cette manière, Myja n'avait pas du tout mal, mais il était tout de même en train de lamentablement pendouiller en l'air, accrocher comme sur un porte-manteau.

- Tu cherches donc ce chat de gouttière, hein ? J'ignore quand il est arrivé, mais de toute évidence, il a dû faire une petite sieste et t'oublier.
- Sempai, je ne vous permiew pas ! Je ne dormiaw pas, je comptais les souris !


Parfois, pensait-le jeune homme, il faudrait mieux que je me la ferme, ma répartie est vraiment à vomir à jeun par les fenêtres du temple du Mizukage ! La phrase qu'il venait de dire fit rire aux éclats son collègue, qui le lança dans les bras de la jeune aspirante, à la manière d'un paquetage que l'on aurait délivré de manière un peu trop désinvolte. Il était maintenant grillé, aucun doute là-dessus. Une chance pour le moment, il n'avait pas encore annulé son Henge, donc il aurait à passer les explications hasardeuses. Mais il faudrait bien le faire à un moment où un autre et pour l'instant, à défaut de professeur, la jeune femme venait donc d'hériter d'un chat noir d'environ neuf mois.

*Je sens que la journée va être longue...*

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Akemi Yoritomo
Aspirant Ninja de Kiri
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Tout commence.   Jeu 26 Nov 2009, 20:31

[HRP]Merci, Myja, merci beaucoup pour ce cadeau, que dis-je, ce don du ciel. Me donner à moi l'insigne honneur que de faire un RP complet sur approximativement... Le temps d'une chute avec vitesse initiale, ça doit faire dans les deux secondes.
Système: Chat C de masse m assimilé à un point matériel dans un référentiel galiléen, en coordonnées cartésiennes, lancé avec une vitesse initiale V0.
Forces qui s'y appliquent: P=mg
Nous avons donc par le PFD ma=mg. Le résultat est donc:
...
...
Un temps relativement court! (oui je sais c'est faible comme chute.)
Revenons en à nos moutons, qui ne sont heureusement pas explosifs comme dans certains jeux vidéos dont je ne citerai pas le nom.
Il y en a certains, et je les en félicite, qui arrivent à nous faire mourir d'ennui par des descriptions longues et souvent inutiles, gonflant ainsi leur texte insipide pour en arriver enfin à nous faire sauter des paragraphes tout en vendant le livre cher, très cher, et je ne parle pas de la chanteuse, ça serait je l'avoue un combo effroyable. Pour ma part ma conception du texte est la suivante: le rapport temps/texte dépend uniquement du rapport temps perçu/temps réel du personnage. Et pas de la dépendance de tapette, genre avec une fonction même pas continue... Non. Je parle d'une bonne application linéaire continue dont le noyau est l'espace des actions totalement inintéressantes dont on pourrait bien se passer dans une description, comme par exemple le brossage de dents et la pause pipi (quoique certaines personnes pourraient être intéressées par la deuxième suggestion, mais là, je leur recommande chaudement d'aller voir un psy, voire mieux, de devenir psy.)
Exemple: Deux heures sur un pc: Rapport temps perçu/ temps réel = quelque chose proche de 0
une phrase.
Une action de combat: rapport temps perçu/temps réel = Beaucoup
Beaucoup de phrases. Il est d'ailleurs à noter qu'il est heureux que je ne fasse pas que de la proportionnalité sur le temps réel, sans quoi il me serait impossible de décrire un combat, ce qui est assez embêtant pour un forum de ce style vous ne trouvez pas.
Sachez chers lecteurs que j'ai accessoirement pris plaisir à vous casser le cerveau, et que c'est dorénavant mon cerveau qui va être cassé, car je ne suis pas Flaubert ni Zola, autrement dit les descriptions, c'est pas pour moi. (Et merci Myja pour cette présence d'un mouvement rapide qui va me permettre d'utiliser un formidable biais à la Matrix)
P.S. Aux gens qui arrivent à faire une bonne description, je ne vous en veux pas, c'est pas parce que je vous tape dessus que je le pense Very Happy
[/HRP]

Etrange, un chat serait son maître. Akemi se demandait si le professeur lui faisait une blague ou était devenu fou. Puis le chat parla, ce qui aurait pu détruire tout un pan premièrement de la personnalité d'Akemi, deuxièmement de sa santé mentale. Heureusement les deux n'en étaient plus à ça près, Akemi comprit donc que ce devait être un humain sous l'apparence du chat. D'où elle le savait? Justement elle ne savait pas. Elle savait donc qu'elle ne savait pas tout en ne sachant pas d'où elle savait qu'elle savait qu'elle ne savait pas. Aux sceptiques qui vont me lire, relisez, cette phrase se tient. Alors que le professeur riait, il lança sur elle le félin. S'amorça alors une réaction que l'aspirante n'avait pas prévue. C'était comme si ses sens, qui pourtant ne semblaient pas surentrainés ni plus développés que la normale avaient soudain accru le gain du signal d'entrée, elle ressentait tout. Le moindre souffle d'air sur sa nuque, le moindre son de pas sur le sol, le bruissement des feuilles dehors, le chant de quelques oiseaux, le mouvement d'air généré par le mouvement du chat et du professeur. La conséquence était logique:si elle parvenait à traiter quantité d'informations à ce rythme et à cette intensité, c'était parce que tout lui semblait ralenti. Comme si elle avait été habituée à des évènements rapides nécessitant des réflexes rapides.
La sensation de ses cheveux sur son corps créait un doux frisson, les images qui s'imprimaient sur sa rétine étaient comme plus nettes, plus intenses, plus saturées en couleurs et contrastes. Elle ressentait la pression des sons dans son oreille, ce qui n'était pas franchement agréable. Akemi entendait d'ailleurs le battement de son cœur grâce au sang qui affluait près de son oreille.
Le chat observait jusqu'à présente une formidable trajectoire parabolique, et sa vitesse était désormais horizontale, ce qui se traduisait par le fait que l'animal amorçait une descente.
Elle s'avança alors peu à peu, ajustant sa position pour réceptionner parfaitement le pseudo animal. Elle savait qu'elle se trouvait au bon endroit, et attendit la fin de la chute pour récupérer le félin. Ce qu'elle fit. Elle recouvra alors ses esprit, le temps reprit son cours, ce qui est une formulation assez bizarre puisque il ne l'avait jamais quitté. Je reprends donc. Akemi se laissa à nouveau emporter par le cours du temps, qui lui semblait même avoir un peu accéléré comme s'il voulait hargneusement rattraper son retard.


"Merci à vous, au revoir" Elle ferma la porte, puis demanda:
"Où allons nous, neko-san?"
Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: Tout commence.   Mar 19 Avr 2011, 10:22

Bonjour !
Petit rp sympathique et humoristique. Dommage qu'il ne soit pas abouti, parce qu'en fait... On ne rentre absolument pas dans le vif du sujet.

Je rappelle que les critères sont :
♠ Orthographe,style
♠ Mise en page, enchainement des paragraphes et du rp
♠ Type de rp, objectif, mise en abyme du personnage,
♠ Cohérence avec le personnage, évolution de son Récit

HEBIMIYASASHII MYJASU
Deux postes

Comme tout à l'heure, agréable à lire, très amusant. Peu de fautes. Toujours l'italique qui abîme mes pauvres yeux... *essuye une larme*
Dommage que tout cela soit si court.

POINTS : 6 points

AKEMI YORITOMO
3 postes

Bonjour ! Que puis-je dire ? J'ignore si tu es encore sur le forum, de surcroît... Tes écrits sont intéressants, quoi qu'un peu courts et peut-être un peu pauvres en terme de contenu, finalement. Pense à laisser de quoi rebondir à ton partenaire de rp !
Je trouve dommage de faire un HRP plus long que le rp en question, d'ailleurs...
Sinon, les fautes sont très peu nombreuses. Intéressant.

POINTS : 5 points

VALIDE

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Akemi Yoritomo
Aspirant Ninja de Kiri
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Tout commence.   Ven 10 Aoû 2012, 02:03

Posts*
Sinon, contenu totalement inintéressant, une phôte des plus horribles et agressives en si peu de phrases, quel dommage.
-3 points.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout commence.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout commence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Académie des Ninja-