AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yanosa Oterashi
Nukenin de Rang S
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 27
Village : ~ Aucun ~
Date d'inscription : 12/09/2008

Fiche Ninja
PV:
1020/1020  (1020/1020)
PC:
470/470  (470/470)

MessageSujet: ¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~   Lun 02 Nov 2009, 15:59

Blessé, mais joyeux, empli de félicité pure. Tel était le représentant attitré de Jashin sur la Terre à ce moment précis, foulant de ses pieds meurtris pas le mauvais état de ses chausses les contrées extrêmes du royaume du Serpent. Tout avait commencé par une virée instinctive, élan concrétisé dont le seul instigateur restait invisible, mais tout-puissant à la fois. Au sein de terres stériles et nauséabondes, le jeune Nukenin avait rencontré le plus formidable des guerrier qu'il ait jamais pu avoir l'honneur de combattre, le seul qui aussi distinctement avait pu le mettre à terre sans concession, sans fruit de la fortune ni autre conséquence du hasard, seulement par ses formidables moyens. La force de ses coups, sa vitesse hors du commun même du Shinobi, son aura d'ombre à glacer le sang des mortels... Autant de choses qui avaient, pour la première fois dans la vie du Jashiniste, su lui imposer leur supériorité absolue. Et loin de remettre sa nature propre en question, cette perspective que son Dieu lui avait offert l'enthousiasmait totalement, allant jusqu'à graver en son esprit un sourire de bonheur qui ne s'estomperait probablement jamais. A présent, le jeune homme recherchait ce fameux guerrier, nommé Gouki, ce dernier ayant affirmé tenir un Dôjo non loin du lieu de leur joute. Même s'il avait peine à croire qu'un quelconque temple dédié aux Arts Martiaux ait pu s'établir dans les environs, Yanosa n'avait aucune raison de douter de la parole de l'homme ténébreux et massif, et prospectait donc, sans indications, dans les paysages flétris des Marais.


Ses côtes lui faisaient mal. Fait rare, suffisament pour le souligner. Mais la douleur n'aurait su entraver la quête du jeune homme, nouvellement instituée. Et à force d'effort et d'errance, Yanosa finit par trouver ce qu'il cherchait. Au travers des maigres arbustes jonchant les terres alentours, il commença à distinguer les pourtours d'une structure traditionnelle, aux portes coulissantes et parois de lins. S'en approchant davantages, le doute n'était plus permis pour lui quant à la nature du bâtiment. C'était bel et bien un Dôjo, à l'allure vétuste, mais toujours fonctionnel à première vu. Fantastique, pensa-t-il. Sitôt sa première confrontation achevée, il ne lui aurait suffit que de quelques heures de marche pour trouver à nouveau Gouki, le combattant aux poings de titane. Frappé du sceau de l'impatience, Yanosa se précipita vers l'arrière de la bâtisse, décrochant son épée de son étau dorsal, à la recherche d'une entrée déjà ouverte. N'en trouvant aucune, le jeune Nukenin passa bruyamment au travers du petit bois et du lin qui constituaient les portes, épée pointée droit devant lui, un air de joyeux massacre marqué sur le visage.

Qu'elle ne fût pas sa surprise... -sa déception ?- lorsqu'il aperçut, tout aussi étonné et abasourdi que lui ne l'était, un jeune homme à la tignasse blonde, portant le même kimono que Gouki, taillé tout à fait différamment cependant, d'un rouge pétant et tape-à-l'oeil. Ce dernier était en position assise de méditation, face à une bougie dont la famèche, sous l'effet de l'entrée inopportune de Yanosa, vacilla pour vite disparaître. * Quoi ?? Que fait-il ici, qui est-il ? *


" Go... Gouki-san ? "


Presque timidement, ces mos jaillirent de sa bouche, teintés d'une déception assumée. Mais qui pouvait être ce jeune homme, qui ne ressemblait en rien à Gouki, et qui méditait à l'instant dans SON Dôjo ? La question resta sans réponse, et le jeune karatéka attendit manifestement moins longtemps que Yanosa pour réagir à cette situation sans équivalent. Se redressant d'un bond en arrière, il rebondit sans marquer de pause quelconque en propulsant un coup de pied latéral à destination du visage du Nukenin, le frappant de plein fouet en bénéficiant de l'effet d'initiative. Dans un fracas sans nom, le jeune Jashiniste se voit propulsé au dehors sans son épée, frappant plusieurs fois le sol avant de terminer sa course aux abords du Dôjo. Se receptionnant tant bien que mal à l'aide d'un saut de main arrière, le fanatique reste perplexe, mais s'apprête à riposter à la venue de l'individu qui, comme fier, trône à l'entrée déchirée de la bâtisse, provoque le combat d'un mouvement de la tête, ajoutant:


" Moi, Gouki ? Tu te fiches de moi ! Et qui es-tu toi d'abord, qui vient délabrer le Dôjo de Maître Gouken sans raison !!

Car ça je peux te l'assurer tu vas le payer !
"


Sur ces mots, il s'élance pied en avant dans un incroyable coup de pied frontal. * Presque aussi rapide que l'autre... * pensait Yanosa, tandis qu'il s'apprêtait à recevoir le coup. Aguerri à présent à ce style de combat, et circonstanciellement séparé de son épée, le Nukenin pensa aviser au corps à corps pour se débarasser du karatéka rebelle. Attrapant au vol le pied du décocheur, Yanosa l'amène à lui, poing droit armé vers l'abdomen du blondinet.


" Voilà pour toi... Et maintenant, pour Jashin !! "


Agissant presque par mimétisme, le massacreur fanatique enfonce profondément son poing jusque dans l'estomac du jeune fou qui croyait impunément reproduire l'exploit de Gouki, calquant ses gestes sur ce dernier. Emporté par l'impact, le coup finit au sol, plaquant violamment le karatéka sur la surface boueuse à souhait du marais. Désireux de forcer son avantage, le jeune Nukenin s'apprête à décocher un nouvel assaut... Seulement, en un éclair, le blondinet aux tendances agaçantes se dégage, ne laissant que quelques images rémanentes s'installer sur la rétine de Yanosa. * Le même déplacement que Gouki... C'est exactement le même style de combat. *

Se redressant de toute sa hauteur, le massacreur invétéré fixe du regard les yeux du karatéka.


" Je le veux... dit-il soudain, une lueure ardente dans les pupilles.

Je veux ce pouvoir ! Jashin me l'a montré pour que je te le prenne !! Alors maintenant... Montre-moi c'que t'as dans l'ventre !! "


Sur ces mots teintés de diabolisme, Yanosa plonge, plus déterminé que jamais, vers la bataille. Son unique but: amener ce jeune combattant au bord du précipice, le forcer à donner tout ce qu'il avait. Seulement ainsi, il pourrait prendre toute la mesure de la puissance que pouvait développer un guerrier usant de ce style de combat, et l'assimiler à son gré. Le jeune homme était bien plus frêle que Gouki... Là où un coup de ce dernier avait fait ressentir la vraie douleur au Jashiniste, la force de l'effronté semblait si terne en comparaison. Il lui était inférieur en tout. Par conséquent, Gouki devait être le vrai Maître... Et ce petit blondinet... Un écolier, pratiquant, tout au plus. Une occasion en or, offerte par Jashin, pour que son enfant le plus dévoué puisse atteindre le firmament du guerrier...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Yanosa Oterashi
Nukenin de Rang S
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 27
Village : ~ Aucun ~
Date d'inscription : 12/09/2008

Fiche Ninja
PV:
1020/1020  (1020/1020)
PC:
470/470  (470/470)

MessageSujet: Re: ¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~   Mar 03 Nov 2009, 01:39

De toutes ses forces, de tout son être, Yanosa charge vers son nouvel adversaire, montant la tension de ses muscles à leur paroxysme afin d'asséner d'emblée un coup décisif. Le regard du jeune karatéka se fait dur, conscient du danger, mais au summum de sa concentration de combattant d'élite. Dans ce genre d'affrontement, où les forces sont égales ou presque, seule la volonté opère la différence entre le vainqueur et le vaincu, et tout se joue en une infîme fraction de seconde. Tandis que le bras du Nukenin s'avance dans l'espace, que son corps est projetté en avant comme un boulet de canon, son opposant se prépare à recevoir le coup. Trop tard pour l'éviter, ce dernier devra le parer, ou en encaisser le plein potentiel destructeur. Mais, aguerri aux Arts secrets du Hadou, discipline dont seule le nom reste désormais inconnu au Jashiniste qui lui fait face, le karatéka sens qu'il pourra, peut-être, surpasser de vitesse le coup de son adversaire... Son poing s'élance donc lui aussi, ses jambes fermement ancrées au sol afin de compenser la force que va dégager le choc. Cependant... Rien ne va plus, à l'ultime instant où les deux poings serrés sont sur le point de se heurter de plein fouet. Conscient l'un et l'autre qu'un tel impact leur briserait à tout deux les quatres phalanges servant à frapper, il est de rigueur pour eux de trouver un échappatoire, une solution à ce choc autodestructeur.


En un éclair, la scène se fige. Un bruit sourd rententit dans le lointain. La chaire a rencontré la chaire, dans son simulâcre le plus brute et intense. Ce ne sont finalement pas les poings eux mêmes, mais les avant-bras des deux hommes qui sont entrés en collision. Les membres entrant en un rapport de force effroyable, ils tremblent de tout leur long. Une seule chose, en cet instant, peut réellement différencier le jeune Karatéka du pieux Nukenin. Leur visage. L'un aux traits jouissant de bonheur, l'autre aux commissûres distordues de la douleur. Un léger crépitement s'élève dans l'air, tandis que le sang des deux hommes se mêle le long de leur bras, et que la chaire du membre revêtu du kimono rouge se met à brûler, lentement, sûrement, douloureusement... Une tension éléctrique, de la sueur à s'en abreuver... Yanosa n'avait rien à redire. Il éprouvait intérieurement le plus grand des plaisir qu'un guerrier pouvait expérimenter.


" - Tu n'es pas Gouki... Mais ceci est son Dôjo !!

- Gnn ! Tu délires !! Gouki est un monstre ! Ce bâtiment est le lègue de Maître Gouken ! Ne.. Ne le déshonore pas !

- Jashin t'as marqué de son sceau indélébile, bleusaîlle ! Maintenant défend-toi, et accepte sa sentence !!!
"


Dégageant des réserves insoupçonnées d'énergies des pores mêmes de sa peau, Yanosa force l'étreinte, repoussant à plusieurs pieds le courageux mais néanmoins condamné karatéka. Sans s'en rendre compte, le jeune Nukenin s'éveille au style que pratiquaient le jeune homme et Gouki lui même, sans toutefois en saisir toute la substance. Ce dont il était certain, c'est qu'il aurait définitivement le dessus sur l'homme en kimono rouge. Ce dernier, rivalisant de technicité et de puissance avec le sombre Gouki, n'en possédait pas plus l'incroyable résistance, et s'affaiblissait bien plus vite. Ainsi, les coups se mirent à pleuvoir, en contraste complet avec les coups précédents, arrêtés et uniques. Le jeune homme aux cheveux blonds déploya ce qui représentait manifestement tout son potentiel, parant souvent avec adresse, et adressant de furieux coups à son détracteur inconnu. Mais, peu à peu, ce qui était arrivé à Yanosa quelques heures auparavant lui échoua sur les épaules, l'accablant d'une inéluctable défaite.

Un ultime coup de pied le propulse droit vers le Dôjo, jusque là épargné, qu'il traverse d'une traite sous l'impact surpuissant. Fier de sa performance, Yanosa n'en reste pas moins sceptique. A-t-il eu le temps d'observer tout le potentiel de ce terrible Art Martial, dont il ne connaissait même pas le nom ? La question le taraudait, doutant sérieusement qu'une opportunité pareille ne se représente. D'un bond, le Nukenin passe au dessus du toît intact de la bâtisse, pour porter son regard sur sa future proie destinée. Ce fût à cet instant qu'un frisson, d'un chaud glacial, lui traversa l'échigne. Sous ses yeux, le pieux guerrier pouvait apercevoir le karatéka, amoché au possible, se relever, entouré d'une aura sombre et violacée le parcourant de part en part. Ce ne sont plus les mêmes yeux qui le fixent à son tour, et le Nukenin se remémore, avec excitation, où il avait pu apercevoir de telles pupilles par le passé. Les yeux de l'homme au kimono se sont fait rouges, et forment de longues veines étirées tout autours de ses paupières, le rendant comme fou. Gouki... Ce n'était toujours pas lui, qui se tenait là, juste en contre bas de la position de Yanosa. Mais le pouvoir dégagé s'en rapprochait, lui. Et il ne fallait rien de plus pour contenter au mieux le Jashiniste au coeur de feu, brûlant d'impatience de se mettre une nouvelle fois à l'épreuve, dans un torrent de coups qui ne feraient pas que laisser des marques sur les chaires...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Yanosa Oterashi
Nukenin de Rang S
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 27
Village : ~ Aucun ~
Date d'inscription : 12/09/2008

Fiche Ninja
PV:
1020/1020  (1020/1020)
PC:
470/470  (470/470)

MessageSujet: Re: ¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~   Mer 04 Nov 2009, 02:08

Conscient que cette fois-ci, la lutte allait être on ne peut plus risquée, Yanosa n'en demeurait pas moins sûr de lui. Son Dieu veillait sur lui, et le poussait aux plus grands exploits. Il avait triomphé de Kage, et d'innombrables Juunin expérimentés. Cet homme, aux compétences hors du commun, ne ferait pas exception à une règle que le Jashiniste appliquait à tout cas... Mais bien sûr, comme toute règle, elle avait son exception. Gouki. Seul homme vivant et en pleine forme ayant réussi à mettre physiquement à genoux le jeune homme fanatique. Ce cas particulier bien en tête, tel un objectif à atteindre, Yanosa observait attentivement la posture de l'homme au kimono rouge déchiré de toute part, étudiant son aura avec une insistance toute particulière. En effet, c'était cette aura de ténèbres, ce halo de mort qui instiguait toute sa puissance au style de combat qu'il convoitait, plus que les coups en eux mêmes, purs fruits de la technicité de leur exécuteur. Jettant un oeil furtif vers son poignet droit, là où était gravé le sceau de puissance, le Nukenin se demanda si il existait une quelconque similitude entre cette aura et un rituel particulier. Son instinct lui intimait que non, prenant conscience de toute l'ampleur et du caractère brute de cette aura. Mais, point le temps de cogiter davantages. Soulevant un nuage de possière volatile et humide, le karateka disparaît de la perception visuelle du pieux guerrier. Un déplacement digne de Gouki... Mais en aucun cas du même niveau.


Exécutant avec grâce un salto arrière destiné à l'amener à l'arrière de la bâtisse, Yanosa esquive ainsi, presque sans le savoir, le coup de poing que lui destinait le jeune homme en rouge au faciès enragé et monstrueux. Dans les airs, le Nukenin joint ses mains en une position singulière, passant ses ongles taillés en V sur les veines du bras opposé. D'un seul mouvement vif et bref, il s'entoure d'un halo sanguinolent de liquide rouge noirâtre, qui fait presque crépiter l'air lui même, chargé qu'il était de divers composants solides. * Jashin, vient à moi... *
Tandis que ses pieds touchent à nouveau terre, l'extrême rapidité du karateka nouvellement possesseur de l'ascendant physique l'amène presque immédiatement au devant de son adversaire. Pendant une fraction de seconde, le temps se fige, alors qu'un sourire de démon, plus terrifiant encore que le faciès de l'homme au kimono, naît sur le visage de Yanosa. Croisant les bras contre son poitrail, il s'apprête à recevoir le coup, les yeux grand ouverts et analysant chaque mouvement du jeune homme possédé par le pouvoir. Se mettent à s'enchaîner les impacts, de poings, de pieds, et à chacun jaillit de la peau du Nukenin une gerbe de sang béni, qui vient s'échouer sur la chaire fragile et mortelle de son vis-à-vis. De sombres ricanements rententissent sur l'air de combat improvisée, alors que le sang acide et meurtrier de Yanosa entame de plus en plus les chaires du karateka. Ô, bien sûr, le jeune Jashiniste encaisse les coups sans même s'en défendre, et accumule les blessures. Mais l'oeuvre divine, il le sait, est en marche, et bientôt, l'homme au kimono se met à souffrire de trops grandes brûlures pour continuer à se battre, les os de ses phalanges presque entièrement rongés par la main de Dieu, les muscles de ses jambes ne le soutenant plus assez ne serait-ce que pour le maintenir debout.

Jashin, en ces lieux, à triomphé. Mais Yanosa ?


S'agenouillant auprès du guerrier vaincu et ayant retrouvé ses esprits, il observe son visage se tordre de douleur, se délecte de ses hurlements sporadiques de souffrance. Sur lui, son propre sang l'enveloppe telle une couche protectrice et horrifique, son halo de divination à lui. Désireux de ne rien laisser au hasard dans sa quête de pouvoir, le Nukenin enveloppe de sa main l'une de celles de l'homme vaincu, y exerçant une pression affligeante de douleur sur ce qui reste du membre impuissant.


" - Si tu veux me dire ton nom, c'est le moment. Jashin ne s'en soucie pas, mais en tant que guerrier, j'apprécie toujours le geste.

Maintenant... Si tu veux que j'abrège tes souffrance, et que j'envois une bonne fois pour toute ton âme scintillante vers Dieu, tu vas me dire tout ce que je dois savoir. Ce que je dois savoir, sur cet Art martial que vous pratiquez, Gouki et toi.


- Ghuwaaahaaarg !! Es.. Espèce de fou !!

- Je m'impatiente...
ajoute-t-il, en parcourant le corps meurtri du jeune homme de pressions typiquement médicales, destinées à faire souffrire.

- Qu.. Arrrg !! Qu'est-ce que tu veux que j'te dise !! Le Gouken tu le maîtrise déjà, ça s... Hurg! Ca se voit !

- Alors relâcher la noirceur de l'âme comme tu l'as fait tout à l'heure, c'est vraiment tout ce que nécessite cet Art de Mort...

- J'avais.. juré.. De ne plus sombrer dans cette énergie... Tu m'as fait briser mon serment, étranger... Sois.. huurg ! maudiit... !

- Dieu me juge chaque jour. Nul besoin de malédiction. En revanche, ce dont tu as besoin toi, c'est de repos... A jamais, guerrier de l'inconnu !!
"


Il n'avait pas daigné lui donner son nom. Par désintérêt, ou parce que son esprit était trop embrumé par la douleur, peu importait. Il n'était pas du devoir de Yanosa de se préoccuper de l'état de l'âme qu'il envoyait. Seulement de sa valeur. En l'occurence, celle-ci était aussi forte et lumineuse que le meilleur des Shinobis qu'il ait jamais affronté. Mais le Nukenin n'osait pas encore imaginer jusqu'à quel point, jusqu'à quel extrême, l'âme du ténébreux Gouki pourrait être grandeet absolue. Probablement Jashin lui même reconnaissait, de là haut, sa valeur, et que c'était la raison qui l'avait poussé à mener le Nukenin jusque dans ces contrées qui semblaient échapper à tout temps. Le pieux guerrier venait d'en retirer une belle leçon d'Art Martial, ayant encodé dans son cortex tous les mouvements et procédés nécessaires à l'obtention d'un pouvoir qu'il avait en réalité déjà commencé à développer auparavant. Suite à ces deux rencontre, il se sentait déjà plus fort, et plus aguerri à une technicité à laquelle il n'avait jusque là apporté que très peu d'attention. Victorieux entre tous, Yanosa prit le chemin du retour, exténué en vérité, non sans se priver de passer par l'intérieur du Dôjo où il pût découvrire des parchemins bien utiles. Son sang le maculait de long en large, et diverses plaies parfois profondes ornaient son torax ainsi que ses épaules et son dos. Mais il n'y avait que comme ça, au travers des combats les plus effroyables, au travers des rencontres qui le mettaient au bord du précipice, que le jeune homme trouvait la voie. La voie que Jashin lui intimait de prendre, pour son bien propre, et l'équilibre du Monde.

Car sans Destruction, la Création n'est Rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Yanosa Oterashi
Nukenin de Rang S
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 27
Village : ~ Aucun ~
Date d'inscription : 12/09/2008

Fiche Ninja
PV:
1020/1020  (1020/1020)
PC:
470/470  (470/470)

MessageSujet: Re: ¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~   Mer 04 Nov 2009, 02:16

~ Arc Terminé ¤


RP en relation: De Démon à Démon


Techniques et/ou Artefact en jeu:

- Accès au Shun Goku Satsu
- Obtention de la technique:

Citation :
Ansatsuken
暗殺拳をルーツとした格闘術
"L'Art Martial réduit à l'Art de l'Assassinat"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: ¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~   Lun 13 Sep 2010, 04:45

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

>> Un peu court Rolling Eyes

Arrow 7 points + technique(s) validée(s)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

¤ Un Substitut, Une Même Ecole ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: HebiHebi :: Les Rizières :: Dojo Gouken-