AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyosuke Shirotora
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 28
Village : Konoha no Kuni
Date d'inscription : 17/02/2009

Fiche Ninja
PV:
125/125  (125/125)
PC:
245/245  (245/245)

MessageSujet: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Lun 28 Sep 2009, 04:59

{Il y a un temps pour tout}

J’étais assis sur le rebord de la fenêtre, respirant l’air frais qui soufflait dans le village cachée de la feuille. Je n’ai jamais aimé les hôpitaux, à cause de toutes les odeurs de sangs et ammoniac qui irritait mon nez. Je ne m’étais jamais plaint de mon odorat développé, mais parfois, comme j’aimerai ne rien sentir. Mais si je détestais tant les ses lieux, symbole du culte médical, qu’est ce que je faisais planté là ? La réponse était très simple. Je veillais sur mon frère. Oui, dans la chambre où je patientais, sommeillais le petit Hyuuga que j’aimais tant. Pour moi, il avait risqué sa vie, versé son sang, oubliant son rang et les responsabilités qui allaient avec. Et tout ce que j’avais fais, c’était le ramener à moitié mort. Donc pour lui, qu’importe si mon cerveau ordonnait à chaque muscle de mon corps de fuir cet endroit puant, j’avais décidé de rester à son chevet. Je regardais donc le ciel, atténuant un maximum l’odeur désagréable en laissant la fenêtre ouverte, fixant les nuages qui défilaient et changeaient de forme. Dans mon esprit, les images de ces derniers jours me hantaient. Malgré mes efforts, mon arrivé à l’hôpital sous ma véritable forme avait été semblable à l’apocalypse.

Flash Back

J’avais déboulé dans le hall de l’hôpital, comme un dément. Bien malgré moi, j’avais un air plutôt menaçant quand j’étais affolé. Donc, au lieu de se préoccuper du mourant qui agonisait sur mon dos, une horde de shinobi fit son apparition m’encerclant, armés jusqu’aux dents. Sur le coup, je vis ma vie défilée en une seconde. Tellement affolé, je ne me rendis compte que tardivement qu’il y avait une solution toute simplement à mon problème. Alors que tout le monde me demandait de lâcher le corps meurtri de mon frère et que moi je répondais à chaque demande par des grondements et des coups de pattes dans le vide, je me rendis compte en regardant dans leur yeux, qu’ils étaient tous biens plus effrayés que moi. Sur qu’en voyant mes dents de sabre, n’importe quelle personne saine d’esprit reculait ou attaquerait en groupe. Il était bien plus que temps que je reprenne forme humaine.


" Attendez un peu. Je suis inoffensif ! Je suis humain. "

Un tigre qui parle, on ne voyait pas ça tous les jours. Ça me donna au moins le bénéfice du doute. Je profitai du répit qu’on me donna pour reprendre ma forme humaine. Cela prit quelques minutes et à chaque fois qu’une touffe de poil disparaissait ou que ma queue rétrécissait, j’avais droit à des « c’est faisable ça ?! » ou des « il est vraiment humain ?! », enfin rien qui ne me faisait passer l’envie de les découper en morceaux, mais je me calmais en pensant que je supportais tout ça pour la survie d’Anji. Une la transformation terminée, je me retrouvais accroupi, mon frère toujours sur le dos et malheureusement, c’est le plus gros inconvénient de ma forme véritable, totalement nu. Totalement ébahie, la réceptionniste à qui j’avais posé des questions lors d’une de mes missions me reconnut.

" Kyosuke-kun ! "

J’hochai positivement la tête. Oubliant ce que j’étais il y a encore quelques minutes, elle prit son manteau qu’elle laissa tomber sur mon dos. Ce geste fit réagir les autres, qui décidèrent enfin de s’occuper de l’enfant Hyuuga que je transportais. Personne n’osa demander ce qui lui était arrivé et j’en fus heureux.

Fin Du Flash Back

Cela faisait déjà une semaine qu’Anji était dans le coma. Je désespérais de le voir se réveiller, mais je venais malgré tout, chaque jour à la première heure jusqu’à la fermeture de l’hôpital. Quand allais-je enfin pouvoir revoir ce sourire qu’il m’avait montré lors de notre combat.


Dernière édition par Kyosuke Shirotora le Mer 14 Oct 2009, 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Anji Hyuuga
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Village : Konoha Gakure no Sato
Date d'inscription : 02/11/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Lun 28 Sep 2009, 23:16



Aspiré, c'était le mot. Comme une araignée dans un aspirateur, j'étais irrémédiablement aspiré par le centre de la terre. Je me débattais tout ce que je pouvais mais plus l'attraction était forte plus mes douleurs revenaient. J'étais si bien quelques secondes plutôt que ce retour sur terre semblait presqu'être un retour en enfer. Mais afin de m'apaiser, Yuki revint, brièvement, mais surement. Dans un courant d'air, elle m'apparut, me soufflant quelques mots :

" Soit fort petit-homme, soit fort ... "

Je voyais bien sur son visage la peine qu'elle avait à me dire ça. Cela signifiait pour revenir sur terre, revenir et guérir de mes blessures, en subir des nouvelles, mais surtout, la quitter. Mais son parfum, un délicat mélange de fruits, me donna tout de même assez de courage pour faire face à mes souffrances et à les surmonter. C'était égoïste de ma part de partir comme ça, que deviendrait Kyosuke ? Qui changerait le destin de la Bunke ? Je devais revenir !


¤*'*¤_¤*'*¤¤*'*¤_¤*'*¤¤*'*¤_¤*'*¤¤*'*¤_¤*'*¤¤*'*¤_¤*'*¤¤*'*¤_¤*'*¤

Je me laissais alors aspirer sans me débattre. Plus la douleur revenait, plus le décor changeait. Passant brièvement du paradis où je me trouvais à la forêt environnant Konoha, au gré de mes clignements d'œils. Mes passages dans la réalité ressemblaient plus à des flashs qu'à autre chose tellement ce que je voyais était flou.

Un instant je me trouvais dans la forêt de Konoha, l'instant d'après, je me roulais dans l'herbe. Puis, les portes de Konoha se trouvaient devant moi et je remangeais l'herbe, plié en deux à cause de mes blessures qui semblaient se rouvrir. Chacun de mes passages dans la réalité étaient violents, non pas à cause des douleurs, mais parce que j'étais ballotté dans tous les sens.

Il me fallut plusieurs autres passages, m'amenant au devant des gardes des portes de Konoha pour comprendre ce qui se passait. J'étais en réalité sur le dos de Kyosuke, encore transformé en tigre. J'entendais ses rugissements de panique devant l'attitude compréhensible des gardes alors que ma vie était entre ses pattes.

" Kyosuke-kun ... "

Mais j'étais trop faible et lui trop occupé, pour m'entendre, même avec ses sens sur-développés. La suite des flashs alterna entre les bond entre toits et l'arrivée à l'hôpital où des médicals-nin me prirent en charge. Là encore, je ne vis l'opération que par bride. L'examen, la panique des médecins puis l'arrivée d'une femme ...

Je me rappellerais toujours son visage. Elle avait renvoyé les médecins qui s'occupaient de moi tellement facilement et avec tellement d'autorité que si j'avais pu en être capable, j'en aurais eu la chair de poule. Après quelques examens rapide où elle tata mes blessures rapidement mais avec une main d'experte, elle commença les soins.



[...]

Plusieurs dizaines de minutes plus tard, j'étais hors de danger. Donnant quelques consignes aux médecins, elle quitta ma salle de soin, le devoir accompli. Mais j'avais depuis longtemps quitté mon corps. J'étais retourné dans une autre dimension, le temps que mon corps guérisse. Et cette guérison, à ce que me raconta ensuite Kyosuke-kun dura dix jours.

Au bout du dixième, je me réveillais enfin. Regardant autour de moi, je ne vis que Kyosuke, accoudé à la fenêtre, regardant le ciel. Je voulu lui parler mais aucun son ne sortit de ma bouche. Mes cordes vocales étaient restées endormies pendant trop longtemps. Je me redressais alors lentement sans bruit, grimaçant quelque peu, mes anciennes blessures étant encore douloureuses.

Je saisis le verre d'eau qui trônait sur ma table de chevet et le vidait d'un trait. Puis je me tournais à nouveau vers Kyosuke qui s'était certainement retourné vers moi, averti par ses sens de mon réveil. Mais aucun mot ne sorti de ma bouche, prête pourtant à en lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Kyosuke Shirotora
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 28
Village : Konoha no Kuni
Date d'inscription : 17/02/2009

Fiche Ninja
PV:
125/125  (125/125)
PC:
245/245  (245/245)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Mer 30 Sep 2009, 01:04

jeLe temps se faisait long et malgré le fait mon impatiente et mon insupportable manie de ne jamais rester en place, je me faisais un plaisir cependant à attendre que mon petit bonhomme sortit enfin de son sommeil. Et puis, je n’étais pas seul. Chaque jour, au moment même où je m’accoudais sur cette fenêtre, oiseaux et écureuils venaient me tenir compagnie. Et je papotais avec eux, car contrairement à ceux qu’on pouvait penser, la vie d’un si petit animal était fascinante, plein de danger et d’aventure qui étaient leur quotidien. Et aujourd’hui ne fit pas exception à la règle qu’ils se faisaient. Des petits oisillons, qui venaient à peine d’apprendre à voler, me raconter justement comme ils avaient réussi cette prouesse et la peur de leur mère à chaque échec. Face à leur bonne humeur contagieuse, j’étais obligé d’afficher le sourire le plus radieux que mon humeur le permettait, mais ça ne prenait jamais. Et une tristesse encore plus grande que celle que je ressentais vint s’afficher sur mon visage. Je demandais à mes amis de s’en aller, mais ils refusèrent et s’élevèrent dans les airs pour venir se percher sur mon épaule droite. Alors je me retournai vers l’enfant.

Je ne me serais jamais douter que le voir me regarder m’aurait, à la fois, fait autant plaisir que souffrir. Et malgré tous les efforts que je fis, la tristesse de mon visage ne s’effaça, bien au contraire. Elle s’accentua. Je ne savais pas si Anji se doutait de ça, mais il était presque aussi pâle que ses pupilles, il avait été bien plus près de la mort que je ne l’avais imaginé, je commençai même à me demander si mon esprit ne me jouait pas des tours, mais son odeur emplissait la pièce et les petits gazouillis des oiseaux dissipa l’hypothèse qui naissait dans mon esprit. Tout ce qui était devant mes yeux était réel, le petit Hyuuga et son air de cadavre, son teint tellement livide qu’on le prendrait pour un albinos. Sa bouche s’ouvrit mais aucun son ne sortit. Il semblait avoir des problèmes avec ses cordes vocales. Ça lui passerait, il était resté longtemps inconscient quand même, ce n’était pas le plus grave. Je l’avais entendit grimacer plutôt quand il s’était redressé. Je n’avais pas bougé de l’endroit où j’étais, non, mes jambes refusaient d’avancer. J’avais trop peur du courroux de mon frère. M’en voulait-il pour l’avoir envoyé ici, l’avoir forcé à subir toutes ses souffrances ? Je ne voulais pas savoir les réponses.


*Que dois-je faire ? Il a fait tout ça pour que je revienne, la distance que je mets entre nous le fera sûrement autant souffrir que mon silence.*

Je pris donc la décision qui s’imposait. Anji avait besoin de ma présence, de mon contact pour guérir. Alors, prenant mon courage à deux pattes, je fis un pas, pas plus, car déjà je doutais de la capacité à pardonner de mon coéquipier. Alors me revinrent à l’esprit les paroles qu’il avait dit quand je l’avais " accepté " : "bon retour, nii-san". Il me l’avait dit malgré la blessure au flan, la morsure au coup, le katon, le shuriken et les griffes que j’avais plantées dans sa chair. Je me suis laissé à croire qu’il m’avait déjà pardonné, alors je fis un second pas puis un troisième. Mais entre chaque centimètre que je comblais, mon hésitation se faisait ressentir, toujours plus grande, plus oppressante. Je finis enfin par arriver près du lit, la tête baissée, ayant bien trop peur de croiser son regard. Ma tension était ressentie par les oiseaux qui finirent enfin par s’envoler et sortir de la chambre. Une fois que le bruit de leur battement d’ailes se fit aussi silencieux que la brise du vent, la salle retomba encore dans un silence pesant. Tout compte fait, c’était vraiment contraignant qu’il ne puisse pas encore parler, vu que je ne savais pas du tout par quoi commencer. Il m’aurait été plus aisé de répondre à ses questions, à ses demandes. Engager la conversation était pour le moment au-dessus de mes moyens.

*Le regarder dans les yeux, je suis au moins capable de ça…*

Mais c’était de l’arrogance que de croire que j’avais une telle force, une telle volonté. Le feu qui brûlait habituellement en moi m’avait déserté. J’étais froid, vide de tous sentiments heureux. Même le plaisir de voir mon compagnon débout en train de me regarder ne faisait pas le poids contre toutes les émotions négatives qui me tiraillaient, me faisait sombrer dans son abysse sans fond. Alors deux voix graves résonnèrent dans ma tête, comme un murmure lointain, mais chaleureux.

*Soit fort, Créateur. Aie confiance en toi, aie confiance en lui…*

Encore, les deux défunts repères de ma vie se manifestèrent, pour m’encourager, me pousser à aller de l’avant, et surtout à croire en le lien qui m’unissait aujourd’hui à l’héritier des pupilles blanches. Je serrai les dents, car je redoutais l’instant qui allait venir. Je savais que je ne serais pas assez fort, mais je me devais de le faire, au moins pour lui. Alors, lentement, je levai la tête et plongeai mon regard azuré dans le sien. Combien de temps allait-je pouvoir soutenir son regard ? Juste assez longtemps pour pouvoir faire ça. Je levai mon bras pour passer ma main sur mon front, juste histoire de relever les cheveux qui tombaient et cachait quelque chose d’important. Je découvris ainsi le bandeau frontal, celui que je lui avais rendu, celui que j’avais repris, celui qui symbolisait mon appartenance à ce village dans lequel nous vivions. Et je me laissai tomber au sol, en pleurs, la tête quasiment enfoncé dans le drap qui le recouvrait, trop honteux pour le laisser me voir ainsi.

" Pardon, petit frère. Je suis vraiment désolé de t’avoir infligé toute cette épreuve… "

Ce fut tout ce que mes larmes me laissèrent dire, vu que le reste de mes paroles furent noyés par mon chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Uzumaki Naruto
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 26
Village : Konoha Gakure No Satô
Date d'inscription : 28/03/2009

Fiche Ninja
PV:
395/395  (395/395)
PC:
585/585  (585/585)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Dim 04 Oct 2009, 19:43

Il ne fallut qu’une simple rumeur, rendue vraisemblable par l’impitoyable phénomène du bouche à oreille, pour que la nouvelle parvienne à celles de Naruto en l’espace de quelques heures seulement. Affairé à son rigoureux entraînement quotidien, le jeune homme crut tout d’abord à une ignominie parmi toutes celles qu’il avait eu l’occasion d’entendre par le biais de l’action du ouï dire. En d’autres termes, c’était comme si on lui annonçait que Sasuke était de retour à Konoha : jamais il ne serait enclin à prendre ces paroles pourtant interprétées à mesure des commérages comme conformément véridiques au déroulement des faits. Ce ne fut que lorsqu’un haut gradé en lien direct avec l’hôpital de la Feuille lui annonça personnellement la nouvelle, la mine sérieuse et implacable, qu’il se rua sans plus attendre vers le bâtiment blanc, en quête de réponses. Cela faisait désormais dix jours que les relations entre les membres de la Team Kakashi avaient pris un nouveau tournant assez néfaste, et pour cause : on lui avait rapporté un macabre combat ayant farouchement opposé ses deux camarades, combat qui s’était ensuite soldé par de sérieuses blessures chez le jeune Hyûga, si préoccupantes que la meilleure unité de soins d’urgence avait, selon Sakura, été recrutée afin de le ranimer. Au prix de nombreux efforts de la part du personnel, il semblait qu’Anji avait échappé à la mort de justesse, mais sans doute avait-il eu l’occasion d’en voir les funestes oraisons tout au long de son coma. Un voile ténébreux recouvrait sa conscience, empêchait son réveil et plongeait son âme dans un état second dans lequel il n'était plus maître de lui même mais soumis aux lois érigées par son inconscient. Naruto connaissait une telle situation, ayant été lui-même soumis à la puissance bestiale que dégageait le Kyûbi en action ... son corps et son psychique devenaient alors objets d'un être maléfique au dessein de destruction abject. Dire qu'une telle immondice se nichait dans son ventre depuis sa naissance ...

Mettant de côté ces fantômes obsolètes d'un simple battement de paupières, il pénétra sans cérémonies dans l'immeuble silencieux, aux murs et dallage ornés d'un blanc sobre et discret. La nitescence de l'astre solaire se nichait dans les draps propres, filtrant à travers des rideaux rendus lumineux par cette soudaine clarté qui devait sans doute apporter un surplus de gaieté aux habitants des lieux, souffrants. La salle dans laquelle se trouvait Anji était la plus éloignée de toute, légèrement en retrait du fait de sa situation quasi critique. En dépit de sa bonne volonté, le Genin n'était pas venu visiter son camarade, appréendant la rencontre qui l'opposerait à Kyosuke. Ce que ce dernier avait fait était impardonnable, et pourtant il était revenu chaque jour de la semaine, inlassablement, en quête d'un pardon de la part de sa victime. S'il n'en tenait qu'à Naruto, il aurait fermement empoigné le col de Kyosuke et craché son venin, répendant envers le jeune homme flots d'insultes et de réprimandes comme quoi ce qui était arrivé au Hyûga ne tenait que lui comme reponsable. Les années Team 7 faisaient à nouveau surface en son esprit, il eut d'ailleurs une désagréable sensation de déjà vu en comparant 'létrange relation qu'avaient tissé ses deux coéquipiers ... elle pouvait, si on l'observait avec plus d'attention, être comparée à celle qu'il entretenait avec son ancien camarade, le fier et noble Uchiha Sasuke.


" Anji !! "


La porte de la chambre de ce dernier s'ouvrit à la volée, laissant apparaître aux yeux des deux personnes présentes dans la pièce la silhouette élancée du jeune blondinet. Serrant le poing afin de résister à l'envie d'en coller une à Kyosuke, il s'assit à son exact opposé sur une chaise libre, fixant le faciès émacié de l'Hyûga de ses iris bleutées dans lesquelles on pouvait y déceler une profonde inquiétude. Il aurait du être là, empêcher ce massacre, mais il avait à nouveau échoué. L'ombre de Sasuke se fit soudainement plus distante et mitigée. Prononçant à voix basse et douce la phrase qui suivit, il posa ses mains sur ses cuisses, la pression qu'il avait exercé sur ses poings s'étant depuis considérablement atténuée.

" ... Comment te sens-tu, 'ttebayo ? "
Revenir en haut Aller en bas
Ikazu Raiken
Leader des 5 du Son/Juunin Spécial
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 24/09/2008

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
760/760  (760/760)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Lun 05 Oct 2009, 00:47

    Quelques secondes passèrent après la dernière interrogation proférée par le porteur de Kyuubi quand la porte de la chambre glissa de nouveau dans un bruit feutré pour délivrer un mélodieux sifflement rappelant un air bien connu dans le Pays du Feu. Kakashi n’avait pas eu le temps de s’enquérir de l’état du jeune Anji pendant les jours précédent tant il fut harassé de missions diverses et variées, mais c’est de bon cœur qu’il se rendait maintenant, au premier de ses temps libres, au chevet de l’Héritier du Clan Hyuuga. Une main émergea dans l’embrassure de la porte, se détachant du couloir sombre et laissant apparaitre une boite de chocolats & macarons tout droit venu de la meilleure pâtisserie de Konoha, la fabrique du pâtissier Usopp.

    Un jeune chien bien connu de Naruto apparu sous la boite de friandise. Un chien à la jaquette bleu, porteur d’un bandeau frontal de Konoha et se voyant affublé d’une épaisse écharpe autour de son cou. Le poil court et brun de ce roquet de Pakkun semblait frissonnant et sa truffe humide témoignait à elle seule de l’état de santé du plus performant pisteur au sein de la brigade canine qui achevait sa convalescence. Il en avait vraiment bavé avec ce Rhume des Foins. Faisant un clin d'oeil au blondinet, notre ami aux quatre pattes trotta sur les dalles blanches de la chambre avant de bondir maladroitement sur le lit du jeune Anji. Pakkun lécha amicalement le bandage sur le front du jeune Hyuuga qui devait être un brin interdit devant tant de zéle de la part d’un chien qui lui était totalement inconnu. Mais Pakkun, lui, connaissait bien les trois jeunes hommes présents dans cette chambre tant Kakashi leur avait parlé d’eux.

    « Alors les petites têtes, vous vous êtes encore mis dans le pétrin et c’est toi qui a trinqué mon pauvre ! Dès qu'on n'est pas là faut que vous fassiez les idiots ! » Moucha le dogue de sa voix un brin enrouée avant d’éternuer sur l’oreiller proche d’Anji. Se grattant la truffe, Pakkun s’apprêtait à renchérir quand une voix accablée de fatigue lui coupa l’herbe sur pied.

    « Ne les embête pas trop & laisse Anji respirer, Pakkun … Nous sommes dans un hôpital ici … »

    La voix bienveillante de Kakashi résonna dans la chambre de l'hôpital alors même qu'il fermait la porte tout en achevant sa mélodie sifflotée. Il adressa son sempiternel « Yo ! » de salut à ses trois élèves tout en posant les friandises sur la table de chevet, expliquant d’un regard à Naruto qu’il vaudrait mieux pour lui qu’il ne les dévore pas toutes. Par la suite, le Ninja Copieur prit une chaise et s'assis tranquillement, sortant son tome favori de la série Icha Icha Tactics. D’un circulaire regard, le Juunin de Kanoha analysa la situation. Il n’était pas du genre a céder face à la rumeur, ni même à l’écouter, mais à l’atmosphère qu’il sentait dans cette chambre que ce qu’il avait pu entendre n’était pas loin de la vérité.

    « J'ai mis un certain temps à vous retrouver ... Aussi je m’excuse de mon absence, mais les autorités du village m’ont surchargé de travail. Enfin bon, ce n’est pas le plus important … Si je suis ici, c’est pour RE-FOR-MER l’équipe Kakashi ! »

    Le fils de Sakumo prit soin d’insister sur les trois syllabes du mot reformer, et ce ne fut pas pour rien. A ces yeux, l’Equipe avait volé en éclat quelques jours après sa formation et tous ici présents étaient fautifs. Kakashi, par son absence, et les trois autres membres pour des motifs qu’ils étaient seuls à connaitre. A vrai dire, Kakashi se fichait bien de ce qui avait pu se passer entre Anji et Kyosuke. Il n’était pas du genre à engueuler ses élèves pour les solidariser mais considérait que la conversation et les épreuves soudaient bien plus que les cris. Sans le savoir, les deux Genins s’étaient cimentés plus qu’ils ne le pensaient … Mais çà, ils ne le comprendraient qu’une fois la douleur et l’amertume passés. Ca prendrait du temps, mais çà passerait … Hors, du temps Kakashi en manquait ! Les événements récents lui indiquaient qu’il aurait bien vite à compter sur une équipe soudée et puissante pour le bien de Konoha comme du Monde Ninja. Vaste programme.

    « Avec vous, j’essaye de constituer une équipe redoutable par sa puissance et la confiance entre ses membres. Pourquoi ? Car vous êtes tous trois les Ninjas les plus talentueux qu’il m’ait été donné de voir dans la nouvelle génération … J’ai établi tout un programme pour les jours à venir et il implique que vous prépariez votre paquetage pour suivre MON entrainement. Parallèlement, nous continuerons à accomplir des missions, Pakkun assurera le relai entre nous et le Conseil de Konoha. »

    « ‘Suis pas un pigeon de messager moi … »

    « Mais avant çà … Il va falloir crever l’abcès et vous faire confiance les enfants … Formons nous toujours la Team Kakashi ?
    Questionna alors le Ninja Copieur en exsudant toute la confiance qu’il avait dans chacun de ses protégés. Bien qu’il ait eu l’impression d’être revenu des jours en arrière, Hatake ne désespérait pas de vivre d’excellents moments en compagnie de ces enfants en qui il avait foi. Cimenter cette équipe demanderait, peut être, un brin d’aide extérieure … C’est ce qui passait par la tête du Juunin Spécial alors qu’il continuait de lire son roman et sortait d’une poche de sa Veste Ninja un paquet coloré contenant de nouvelles pâtisseries. Une tartelette aux fraises ? »

    Souriant innocemment, Kakashi espérait bien dérider l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Anji Hyuuga
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Village : Konoha Gakure no Sato
Date d'inscription : 02/11/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Lun 12 Oct 2009, 20:58

La situation était stressante. Je ne savais pas quoi dire et Kyosuke non plus. Longtemps, nous nous fixâmes puis, après avoir semblé absent quelques secondes il brisa la glace. Il s'effondra sur mon lit, en pleurs, me demandant de lui pardonner.

" Si tu crois que je vais te pardonner aussi vite, tu te trompes. "

Mes mots pouvaient sembler dur mais il les méritait. Je ne pouvais pas lui pardonner. Mais nous avions une divergence de point de vue. Il me demandait de lui pardonner quelque chose qu'il n'avait pas besoin d'avoir. Si je me trouvais sur ce lit d'hôpital, c'était à cause et seulement à cause de moi et de mon opiniâtreté.

Je m'apprêtais à le lui révéler quand Naruto fit irruption dans ma chambre. Son premier regard fut pour moi, le suivant, pour Kyosuke. Si d'abord, je pus lire de l'inquiétude dans son regard, j'y vis ensuite de la colère. Le poing qu'il serra en fut la preuve et il s'assit de l'autre coté du lit, se détournant de Kyosuke, pour s'intéresser à moi. Me demandant comment j'allais, je répondis avec un petit sourire.

" Ça pourrait aller plus mal. Mais ça va. "

Ce n'était pas le cas bien sur, j'étais encore faible et incapable de me lever, mais mon regard s'était brutalement adouci depuis l'entrée de Naruto dans la pièce. Apparemment, les rumeurs avaient fait bon train dans Konoha sur les raisons de ma présence ici et elles avaient trouvé dans l'oreille de Naruto un écho plus que négatif.

Mais Kyosuke et moi avions un différent à régler. Cela ne devait pas dépeindre sur la cohésion de la team 7. C'était à nous de le régler et cela ne devait pas influer sur les relations de mes deux compagnons. Il fallait que je tente quelque chose pour appaiser Naruto sous peine de voir les deux amis s'entretuer dans ma chambre d'hopital.

" Je ne sais pas ce que tu as entendu Naruto, mais ma présence dans ce lit est en grande partie ma faute. "

Il ne fallait pas maintenant que Kyosuke fasse quelque chose de stupide ... Il devait protéger notre secret, son secret. Il ne fallait, après tout ce que j'avais fait pour le ramener, qu'une autre personne le rejette, et encore moins Naruto. Du moins pas maintenant.


[HRP : Suite au changement de personnage de Kakashi, nous faisons comme si il n'était jamais venu. Yui, tu pourras supprimer son post lors de ta validation s'il te plait ? ^^]


Dernière édition par Anji Hyuuga le Sam 12 Déc 2009, 17:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Kyosuke Shirotora
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 28
Village : Konoha no Kuni
Date d'inscription : 17/02/2009

Fiche Ninja
PV:
125/125  (125/125)
PC:
245/245  (245/245)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Mer 14 Oct 2009, 06:23

Ambiance

Je ne m’attendais pas à la phrase qui sortit de la bouche du petit Hyuuga. Le choc fut tel que l’afflux de larmes s’arrêta net. Je relevai la tête et plongeai mon regard surpris en lui. Ça ne pouvait pas être ça, il ne pouvait pas m’en vouloir à ce point tout de même. La bouche de mon petit bonhomme s’ouvrit mais les mots qui allaient en sortir ne purent être dit car déjà un nouveau visiteur faisait son entrée. Naruto, comme à son habitude, fit une apparition aussi fracassante que spontanée. Conscient que mon frère de cœur ne voulait pas discuter de toute cette histoire devant le reste de l’équipe, je me résignai et tentai d’afficher une mine moins grisâtre. Notre blondinet passa devant moi sans m’adresser le moindre salut, les poings serrés, comme s’il désirait me frapper à sang. Qu’est ce que les villageois avaient raconté pour qu’il soit ainsi ? J’étais d’accord qu’on m’accable pour ce que j’avais fait, je le méritais en grande partie, mais je sentais que cet incident avec Anji avait radicalement réduit le peu de sympathie que certaines personnes avaient pour moi. La réaction de mon second coéquipier en était la preuve. Un son m’échappa, tendant autant vers le grondement que le soupir.

M’éloigner de mon petit protégé me fendait le cœur, mais l’animosité papable qu’avait le jinchuriki envers moi était bien trop intense pour que je l’ignorai. Séchant mes larmes sur le revers de ma manche, je me laissai par la suite tomber au sol sur mes quatre membres. Je me dirigeai à pas feutrés vers mon perchoir habituel. Il espérait réveiller l’esprit de feu qui brûlait originalement en nous. Personnellement, ce feu, pour moi, il n’était pas mort. Il brûlait toujours et même bien plus ardemment qu’auparavant. Anji l’avait réveillé lors de notre affrontement et pour ce que ça lui avait couté, je n’allais pas le laisser s’éteindre aussi facilement. En ce qui concerne mon petit frère, ne connaissant pas la consistance des paroles qu’il avait étouffé à l’arrivé de Naruto, j’aimais à penser qu’il ne m’en voulait pas et que nous étions bien plus soudés qu’au commencement de cette fâcheuse histoire. D’ailleurs en parlant de notre renard fou, je le croyais capable de cacher qu’il refuserait de travailler avec moi, que je n’étais qu’un traitre, un faux frère et je ne savais quelle autre insulte. Mais comme disait le dicton, le crachat du crapaud n’atteint point la blanche colombe. Qu’importe les paroles dont l’enfant Kyuubi allait m’accabler, je l’ignorerai royalement.

L’absolution. Oui, je cherchais le pardon là où le pardon n’était pas requis. Et même si je me prélassais sur le rebord d’une fenêtre, ronronnant et me grattant la tête, écoutant les réconfortantes paroles du rongeur allongé sur son mon dos. Mon petit Hyuuga prit la parole, cherchant à savoir ce qui avait été dis et surtout ce que le reste de l’équipe pensait de moi. Cet acte renforça l’illusion que je me faisais, celle où Anji ne m’en voulait guère pour mes actes. Alors, je souris. Sa gentillesse n’avait donc pas de limites ? Apparemment non. Cependant, je ne pouvais tolérer qu’il me couvre plus qu’il ne l’avait déjà.

" Yamelo, Anji.. "

Je m’étirai avant de me redresser. L’écureuil fut forcé de changer de perchoir et monta donc sur ma tête.

" Je peux me protéger tout seul, Otouto-san… Si c’est la version originale qu’il veut alors je vais la lui donner. "

Je lâchais un nouveau soupir, comme si j’allais faire une corvée. Ma voix s’éleva de nouveau, sereine tranquille…

" Naruto, la forme sous laquelle vous me voyez n’est qu’un emprunt. Contrairement à ce que tout le monde pense, mon nom de famille n’est pas là pour décorer, je suis vraiment un tigre. Le problème avec vous les hommes, c’est que vous avez énormément de mal à accepter ce qui est différent ou anormal selon vous. J’ai donc été rejeté, plus d’une fois. Il y a dix jours, le père d’Anji fut la dernière personne à m'avoir repoussé. J’ai donc décidé de partir et de retourner dans mon pays natal, me moquant totalement des conséquences. Anji m’a vu et a tenté de m’en empêcher. Le combat a commencé, mais je n’avais pour but que de l’affaiblir, assez pour annihiler toutes possibilités de poursuite. Malheureusement, il a utilisé les mauvais arguments et ils n’ont fait qu’empirer les choses. Sans le savoir, il a libéré ma bête. Ce dernier a prit le contrôle de mon corps et a initié la transformation. Le temps que je reprenne le contrôle, non, le temps qu’Anji me ramène à la raison, il était déjà dans un état critique. Je l’ai donc ramené au village au plus vite. Je n’ai cependant pas pensé à reprendre forme humaine. C’est ce qui a du poser le plus de problème. Un tigre blanc aux dents de sabre mesurant 2 mètres, c’est sur que ça passe pas inaperçu. "

Je me rallongeai sur le rebord de la fenêtre, m’étirant et baillant, essayant de rendre cette histoire moins tragique à mes propres yeux, avant de reprendre d’une voix fatigué. Oui, j’étais las des proportions rocambolesques que prenait cette histoire. Si ce n’était pas pour Anji, je ne serais plus là, de toutes les manières.

" Je veux bien qu’on m’en veuille pour ne pas savoir contrôler ma bête, mais je refuse qu’on me blâme parce que j’ai un démon, car même vous, les humains, vous avez les vôtres. Maintenant que tu connais l’histoire, tu peux me frapper autant que tu veux Naruto, je ne t’en empêcherai pas. "

Je ne mentirais pas si je disais que j'avais raconté toute l'histoire uniquement pour Naruto. Il était le seul à avoir montrer sa colère envers moi. Je tournai le dos aux personnes présentes dans la salle pour regarder la nature verdoyante de dehors. L’odeur de l’hôpital me rendait vraiment nauséeux, j’avais vraiment besoin de l’air frais pour supporter ce fumet infect. Je baillai une nouvelle fois. J’avais très peu dormi la veille. Et Morphée voulait faire valoir ses droits sur le sommeil que je lui avais refusé.


Dernière édition par Kyosuke Shirotora le Mer 09 Déc 2009, 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Uzumaki Naruto
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 26
Village : Konoha Gakure No Satô
Date d'inscription : 28/03/2009

Fiche Ninja
PV:
395/395  (395/395)
PC:
585/585  (585/585)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Sam 17 Oct 2009, 19:21

[Je m'essaie au RP à la première personne Razz
Edit : Suite à la "démission" de Kakashi, j'ai édité mon post en supprimant les passages qui le concernaient.]

Ce qui était en train de se dérouler sous mes yeux qui je l'espérais reflétaient mon ambition quotidienne, me mettait dans un état second. J'avais beau avoir réussi à contenir ma colère par pur respect envers Anji contre Kyosuke, je ne pouvais m'empêcher de le foudroyer d'un regard malsain. Comment avait-il pu laisser un tel chaos se produire, détruisant ainsi leur si précieuse relation ? Pourquoi le même enfer que celui que j'avais vécu avec Sasuke s'était-il répété, frappant comme la foudre ces deux êtres qui m'étaient si chers ? Quel mauvais tour le Destin s'amusait-il à nous jouer ? Tant de questions envers lesquelles je ne pouvais encore apporter de réponses. Tout ce qui m'importait pour le moment, c'était l'insatiable colère que je ne pouvais m'empêcher d'éprouver. Elle me rongeait l'estomac, crispait mes muscles en me faisant légèrement trembler, elle suscitait l'apparition de vieux souvenirs que j'espérais enfouis au plus profond de mon être. Et, comme si cela n'était pas suffisant, elle me perdait davantage en me rappelant à quel point je pouvais être faible. Mes actions n'en étaient que plus vaines, car j'étais si borné par mon irrépressible désir de retrouver Sasuke que je n'avais pas vu la situation dégénérer. En plus d'avoir perdu celui avec qui j'entretenais un lien si fort, mes coéquipiers s'étaient quasiment entre tués, car les blessures du jeune Hyûga avaient presque mis ses jours en danger.

La réponse de l'ancien comateux me fit néanmoins chaud au coeur, et me détendit quelque peu. Si j'avais appris à connaître Neji en tant qu'être méprisable et condescendant, je m'aperçevai qu'Anji était en dépit de son apparence physique qui le rapprochait considérablement de son cousin au cœur froid, beaucoup plus . Son tempérament coïncidait étrangement avec celui d'Hinata qui pour une raison obscure, agissait d'une manière fort étrange lorsque je me retrouvai en sa charmante compagnie. Optimiste à tout égards, il fit apparaître un sourire sur mon faciès crispé, le faisant momentanément oublier la raison de ma précédente ire. Par la suite, un monologue formulé expressément par Kyosuke fit converger la totalité des regards vers sa seule personne. Les coupables éprouvaient toujours un besoin primordial, celui de se justifier des erreurs commises. Enchaînant révélation sur révélation et en l'espace de quelques secondes seulement, notre camarade mit ses sentiments et son existence même à nu, nous confiant ce qui s'était réellement passé. Ainsi donc, il possédait lui aussi une face obscure qu'il semblait ne pas vouloir montrer à la lumière du jour. J'eus un léger haussement de sourcils involontaire face à ce comportement, assez éloigné du Kyosuke que je connaissais. Et, comme pour étayer mes précédentes pensées le concernant, il s'adressa directement à moi. Je ne sus que lui rendre un regard méprisant derrière lequel je m'efforçai de dissimuler une once de mélancolie teintée de tristesse. J'avais vraiment de la peine pour lui, mais ce qu'il avait osé faire était indigne d'un membre du village de Konoha. Il avait mis sa sécurité et celle d'Anji, sans oublier la réputation du village et de ses dirigeants, en grand danger sur ce qui me semblait être un coup de tête. Ne se sentait-il pas chez lui entouré de camarades prêts à lui venir en aide et de professeurs toujours disposés à accueillir quelques confidences ? Pourquoi retourner à la découverte de ses racines, agissant ainsi en parfait égoïste et négligeant les valeurs essentielles qu'étaient l'amitié et le respect ?



" Arrête de faire ta victime, Kyosuke. Nous avons tous comme tu l'as si bien affirmé nos propres démons, mais ce n'est pas une raison pour fuir le danger comme un lâche sans même daigner les affronter ! Ton attitude est pitoyable, 'ttebayo. Se morfondre en excuses ne sert à rien, tu dois faire preuve de courage et aller de l'avant en acceptant tes erreurs et en faisant face aux difficultés !! "


La solitude ... personne ne pouvait savoir ce que c'était à part moi. Un calvaire, une maladie qui vous ronge les os de jour en jour, qui noircit votre âme et qui s'accapare impunément vos sentiments. Mais toi, Sas'ke, pensai-je, tu en as aussi souffert. Et, contrairement à Kyosuke, tu t'es conduit en parfait abruti. Entre vous deux, c'est toi que je plains le plus.
J'estimai que l'avenir de l'équipe ne dépendait pas seulement de moi. Fixant un point dans le vide, laissant mon regard vaquer entre un nouveau discours et mes souvenirs, toujours aussi amers, j'attendais, tout simplement. Il me fallait un moment propice pour annoncer une nouvelle qui, lorsque j'en avais eu connaissance, m'avait laissée de marbre. Comment s'y prendre pour le leur dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Anji Hyuuga
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Village : Konoha Gakure no Sato
Date d'inscription : 02/11/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Sam 12 Déc 2009, 17:52

Une bêtise de ce genre là ...

Rongé par le remord ou pour je ne sais quelle autre raison stupide, Kyosuke se mit à table, expliquant calmement et en détail la raison de notre présence ici. Il raconta tout, et bien sur, il parla également ce tigre noir. Comme si c'était le moment. Comme si le lien qui nous unissait encore n'était pas assez faible.

Jamais je n'avais été aussi épanouis qu'avec eux. Ma courte collaboration avec Asuma, Shikamaru et Nakashima, aussi instructive fut-elle, ne m'avait jamais fait me sentir aussi vivant. Je ne voulais pas perdre ça. Si seulement Kakashi était là lui aussi. J'étais persuadé qu'il trouverait les mots pour calmer Naruto.

" Naruto, je t'en prie. Ne le blâme pas ... "

J'en avais mal au cœur. L'équilibre que nous avions réussi à trouver naturellement dès notre première rencontre était si fragile aujourd'hui. Une boule de stress enserrait mon estomac alors que je cherchais à nouveau les mots pour convaincre, mon autre co-équipier cette fois, de ne pas abandonner ce que nous construisions.

Mais rien n'y faisait. Je ne savais pas quoi dire, je trouvais pas les mots. Mon cerveau se transformait lentement en une enclume qu'un puissant marteau s'amusait à marteler. Fermant les yeux, je me massait le front tandis que des nausées commençaient à s'emparer de moi. J'avais une nouvelle fois sur-estimé mes forces.

Me taisant, je tentais de masquer ma faiblesse. Je venais juste de sortir d'un coma d'une dizaine de jours et mon corps n'était manifestement pas prêt à subir une nouvelle épreuve.


[HRP : sorry, j'ai vraiment eu du mal à le faire cuila. Ça se ressent dans la qualité et la longueur è_é]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Kyosuke Shirotora
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 28
Village : Konoha no Kuni
Date d'inscription : 17/02/2009

Fiche Ninja
PV:
125/125  (125/125)
PC:
245/245  (245/245)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Dim 20 Déc 2009, 00:10

Comme ce jour funeste où j’avais décidé de partir, le vide, un trou sans fond emplissait mon cœur, mon âme, me donnant l’impression de n’être qu’une vulgaire coquille sans habitant. J’entendais les battements de cet organe vital à tout être vivant dans ma poitrine et pourtant la vie m’avait comme déserté. Car un mot bien précis dans le discours du blondinet m’avait comme captivé, effaçant le reste de ses propos, quelque fut leur importance. Tous voyaient mon acte comme lâche, dicté par la peur et la crainte des regards des autres, j’étais d’ailleurs le premier à pensé ainsi. Mais il fallait dire que je n’avais pris que ces informations en compte. Je savais ce que je quittais, ceux qui pleureraient ma fugue comme ceux qui la fêteraient et ce n’était pas la chose la plus douloureux qui hantait mon esprit. Certes, cette histoire malheureuse avait pris des dimensions qui m’avaient échappé autant qu’à moi, qu’à Anji ou même à Naruto. Or les conséquences de mon faux départ ne m’indignaient plus autant qu’il y avait quelques secondes. L’évidence me frappa en même temps que ce terrible souvenir hivernal, réminiscence d’un passé glacé que j’avais passé sous les regards attristés des astres nocturnes.

Dans ma tête, une homme bien charpenté, vêtu d’une tenue rouge, signe de son hérésie, de son amour pour le sang, se tenait devant moi. Tel un démon se réjouissant d’avoir enfin trouvé sa proie, il me souriait, léchant ses lèvres, alors que l’extase que lui fournissaient mes yeux en larmes l’immobilisait. Alors les paroles de mon frère sortirent de sa bouche, sonnant différent. Anji les avait dites car il ne me pensait pas coupable de son état et essayait en vain de me convaincre de la chose. Venant du fils du diable, cela sonnait comme une fatalité, comme si les fautifs étaient mes géniteurs, le fondateur Sanji et que la seule option restait mon extermination. Comme si ma mort me serait salutaire et bénéfique au village que je m’étais en danger juste en respirant. Alors, les larmes qui coulaient sur les jours du moi enfant que je voyais dans ma tête se matérialisèrent sur mon visage. Je venais enfin de me rendre compte que la bêtise que j’avais commise, du suicide dont j’ai failli être la victime. Naruto me demandé de ne plus me faire passer pour la victime, mais j’en étais bien une. Mais il n’y avait aucune intérêt à dire cela maintenant, il n’y avait pas de raison que j’ouvre à nouveau la bouche quand le son de ma voix semblait si indésirable. Pourtant, je me sentis obliger de dissiper un dernier point, essayant de diminuer l’afflux de mes larmes.


" Je n’ai fuis aucun danger. J’allais au contraire affronter le plus grand danger de mon existence. Mine de rien, ce problème n’était qu’une excuse pour trahir toutes mes promesses… Je ne suis qu’un égoïste, je l’ai toujours été… Comme j’ai toujours été stupide… "

Je ne pouvais plus supporter le regard plein de douleur d’Anji et encore moins les reproches ou l’animosité de Naruto. J’étais faible, le tigre noir me l’avait affirmé et que je commençais petit à petit à croire en cette vérité. Il n’était pas nécessaire d’essuyer mes larmes actuelles, elles seraient bien vite remplacées par de nouvelles vu le torrent qui sortait de mes yeux. Je tournais le dos à mes camarades, tout en bandant mes muscles, prenant une position assez féline, qui laissait comprendre que je m’apprêtais à bondir. N’ayant pas le courage d’affronter le regard de mon frère, je ne me retournais donc pas pour lui dire ces quelques mots.



" Si tu as besoin de moi, prononce mon nom et je viendrais à toi… "

D’un bond plein de grâce, je me retrouvais sur la branche d’arbre qui surplombait la fenêtre de la chambre. Je grimpais à son sommet et me dissimulais dans son feuillage. Je n’avais pas besoin d’être présent pour entendre ce qu’il disait de moi, alors autant rester à l’écart si cela pouvait calmer la colère de Naruto.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Uzumaki Naruto
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 26
Village : Konoha Gakure No Satô
Date d'inscription : 28/03/2009

Fiche Ninja
PV:
395/395  (395/395)
PC:
585/585  (585/585)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Mer 30 Déc 2009, 23:35

Mon précédent monologue me laissa haletant, comme si je venais de franchir la limite d'une difficile et interminable course durant laquelle il m'avait fallu lutter perpétuellement contre la fatigue. Ma tête bouillonnait encore des paroles que je venais de cracher à la figure de Kyosuke, sans toutefois me préoccuper de savoir s'il avait reçu le message ou pas. J'avais réussi à lui communiquer ma frustration du moment qui semblait enfler à chaque seconde. Il y avait tant d'autres choses que j'aurais voulu lui dire, mais je me retenais par respect envers Anji qui n'était nullement concerné par cette affaire. Tout se réglait entre Kyosuke et moi, à travers les paroles et le regard, car je m'étais convaincu de ne pas lui mettre une droite en présence du jeune Hyûga, et le poing m'en tremblait encore. Indigné de l'attitude de mon interlocuteur, je détournai mes yeux de son visage qui ne m'inspirait sur le coup qu'un profond dégoût et me contentai de fixer le sol, des dalles blanches propres, dans l'espoir que ma colère s'apaise, sans succès. Les quelques mots murmurés par Anji suffirent néanmoins à me calmer quelque peu ; je déserrai presque intuitivement des poings sans le regarder, bien que je ressente au seul son de sa voix qu'il n'était pas encore prêt de sortir de l'hôpital. L'intonation était faible, encore hésitante, et exprimait également une certaine gêne vis à vis de la situation qui était tout à fait compréhensible. Il n'avait strictement rien à voir avec ce qui venait de se passer. Kyosuke était le seul responsable de la tournure des événements.

Et voilà qu'il recommençait. Encore et toujours des plaintes incessantes. Son attitude me mettait littéralement hors de moi, j'avais presque envie de le secouer afin de le ramener à la raison et qu'il prenne enfin conscience de la bêtise de ses paroles. Aucun optimisme de sa part, il broyait constamment du noir sans chercher à réfléchir à comment améliorer son quotidien et ses relations avec les autres. Inconsciemment, son attitude me rappela celle de Sasuke ; une conception noire de l'existence et de l'être humain, une flamme intérieure animée par la haine et la destruction ... j'espérais seulement que mon camarade actuel puisse faire preuve de suffisamment de lucidité pour ne pas se détourner du droit chemin, sous peine de finir recherché comme Nukenin. Certes, ils avaient souffert durant leur enfance, mais tout semblait toujours tourner autour de ces vieux démons, comme s'ils n'arrivaient pas à les extirper de leurs pensées. Aucune prise de recul, un regard unique et obsolète, presque enfantin sur leur passé. Impossible dès lors de progresser et de tourner les yeux vers un avenir meilleur. Après tout ce que je venais de subir, je n'avais aucune envie de l'aider, encore moins de m'énerver à nouveau contre lui. La colère était passée, lentement mais sûrement, et ma respiration avait repris un rythme plus ou moins normal. Mon pouls perdait de sa rapidité également, signe que j'arrivais à garder un certain sang froid, pour une fois. Puis il s'éloigna, toujours aussi las, toujours aussi pathétique, sortant par la fenêtre telle une ombre, disparaissant ainsi à nos yeux. Je n'allais plus tarder non plus. Il fallait que je me défoule, que je fasse autre chose. m'avançant lentement vers Anji, je posai doucement une main sur une de ses épaules et lui murmurai quelques mots d'encouragements d'une voix que j'espérais paisible.


" Je suis désolé de tout cela. J'essaierai de venir te voir aussi souvent que possible. Repose-toi surtout. "


La fenêtre désormais entrouverte rafraîchissait l'air de la pièce, apportant au passages des parfums que je reconnus comme étant ceux de l'herbe fraîche et des lointaines fleurs de sakura. Je n'aimais pas beaucoup laisser Anji seul, mais il avait besoin de repos. Sans plus tarder, je tournai les talons et, après un dernier regard adressé au jeune Hyûga, sortit de la pièce par la porte, débouchant ainsi sur les couloirs de l'hôpital respirant la propreté, silence religieux à la clé.

[Pas d'inspi' non plus ><]
Revenir en haut Aller en bas
Anji Hyuuga
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Village : Konoha Gakure no Sato
Date d'inscription : 02/11/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Jeu 14 Jan 2010, 17:48

Et voila ... Ce que je craignais fini par arriver. J'avais avec moi deux coéquipiers trop impulsifs, incapable de contrôler leur émotion. Quand deux caractères comme ceux là s'affrontent, même s'ils sont les meilleurs amis du monde, ça ne peut que mal finir. Le premier, digne héritier de la fierté de son peuple mais aussi têtu qu'un âne, n'avait pas assez de recul pour encaisser les attaques du deuxième, hermétique à mes explications ... à mes supplications.

Heureusement, Naruto semblait avoir assez de recul pour ne pas bondir sur Kyosuke. Mais ce ne fut pas suffisant. Et ma faiblesse n'arrangeait pas les choses mais par chance ni l'un ni l'autre ne virent à quel point j'étais mal. Kyosuke s'en alla par la fenêtre, qui avait du le voir passer régulièrement ces derniers jours tandis que Naruto prenait également congé, par un chemin plus conventionnel lui, me promettant de revenir aussi souvent que possible.

" ... "

La team 7 allait mal ... Ses jours étaient comptés et je devais faire quelque chose pour arranger ça car mes deux amis n'allaient pas tomber dans les bras l'un de l'autre comme ça. Kyosuke avait ravivé une blessure encore trop douloureuse dans le cœur de Naruto, qui ne lui pardonnerait pas de ci-tôt. Mais ce combat n'était pas encore le mien.

Tombant en arrière, je me laissais emporter par Morphée. Je priais alors pour que la nuit soit longue et qu'à mon réveil, je puisse sortir de l'hôpital ... Mais ce rève, je le savais, ne se réaliserait pas. Pas demain.


[HRP : S'pas terrib', s'té histoire de conclure le RP è_é. Et pis j'veux bien des coms moi aussi si ça te dérange pas Yui Razz.]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   Lun 13 Sep 2010, 06:50

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

Anji =) ta note de fin m'a fait sourire, je sais que mon absence/départ a été assez confus, étant donné que personne n'avait réellement compris ce qui se passait, mais j'étais partie depuis presque un mois environ Razz
---

Un Bon topic, assez intense et profond, que ce soit au niveau de l'objet même du RP, mais aussi concernant les personnages. Les émotions de chacun des personnages présents coulent comme de l'eau, et s'imprègnent telles des gouttes de pluie sur nos joues, nous lecteurs, sommes encrés.

Kyo =) La différence de niveau est assez impressionnante ( entre cette période et celle actuelle > )
Naruto =) Même si les RPs datent quelque peu, et je sais que je vais me répéter encore une fois, mais tu jouais admirablement bien Naruto.
Anji =) tu m'expliques la comparaison utilisée pour l'aspiration ? XD Pauvre araignée Razz

Arrow Naruto : 8 points / Anji : 10 points / Kyo : 11 points / Ancien Kakashi : 2 points
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]   

Revenir en haut Aller en bas
 

7.o°Time Of Redemption°o. [PV Team 7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Konohakonoha :: Hopital-