AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   Jeu 24 Sep 2009, 21:35

Scrutant la moindre parcelle de terre sur l'archipel. L'Oi-nin de Kiri examinait soigneusement le sable de cette longue plage qui ne semblait point se terminer. Sur la surface qu'était ce blanc, des taches rouges étaient venus déranger ce paysage qui semblait être si paradisiaque. Un endroit où l'on viendrait volontiers passer ses vacances pour décompresser de la vie active. Mais dans le cas du duo, on pouvait en dire bien plus. Cela n'était pas une trêve pour se détendre mais une mission permettant la liaison entre deux grandes puissances, Kiri noGakure et Kumo no Sato. Et donc, seulement deux hommes grandement qualifiés furent envoyés. Deux chasseurs faisant parti d'une élite dont presque personne ne connait l'existence. Gojinshei Tashiro, l'homme qui était proche de l'alligator ligoté, ne jetait son regard que sur l'énorme jungle qui se dressait devant eux. Et qui faisait office d'abris pour les créatures anormale de l'île. Tokui avait lui aussi fini d'attacher l'énorme crocodile de son côté et avait déjà, commencer sa marche vers la lisière de la végétation dense. Les cheveux oranges de notre jeune ami étaient un peu désemparés. Les efforts donnés n'avaient pas encore eu raison de nos deux jeunes adultes. Hésitant sur le choix fait par son partenaire, il se mit enfin en tête qu'il était temps de ne pas jouer les enfants. Et d'affronter ses peurs. Il suivit les pas de Tokui laissés dans le sable et s'arrêta à ses côtés.

"Il est temps de finir avec cette mission. Il ne faudrait pas trop que sa dure.", avait dit Tashiro sur un ton un peu las mais qui conserver toutefois une motivation enfouie. Il prit le pas devant son acolite et examina les moindres buissons ou alors les énormes feuilles. Des feuilles à la taille d'un couvercle de poubelle que l'on trouve dans les rues de Kiri. Ainsi que des bruits bizarre qui provenaient du fin fond de la jungle. A savoir des loups? Des singes? Des araignées? Ou alors...... Une imagination débordante, mais il fallait savoir garder les pieds sur terre et ne pas viser le surnaturelle trop loin. Bien sur, la température se faisait bien plus lourd. Et Tashiro avait l'impression que ss vêtements lui collaient à la peau comme s'ils ne voulaient faire plus qu'un. Une sensation vraiment déplaisante. Rester à savoir ce que penser son ami Oi-nin. Le chasseur Gojinshei s'arrêta unn instant et demanda d'un air un peu dégouté

"Alors, t'en penses quoi?" , tout en prenant le soin de casser une petite branche qui pendait devant lui.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   Ven 25 Sep 2009, 15:09

L’air était chaud et moite, la végétation dense et tropicale captait une partie des rayons du soleil, mais créait une biosphère dans laquelle Tokui ne se sentait pas particulièrement à l’aise. C’était étouffant. Il fallait en finir, c’était certain. Cet endroit était vraiment exceptionnel. Bien que l’impression qu’il en gardait était ce malaise croissant, cette indisposition à ce climat tropical, il ne doutait pas que cet endroit pourrait être agréable – à partir du moment où l’on retirait la possibilité de se faire bouffer par des crabes ou des crocos. Les odeurs se mélangeaient pour donner un arôme sauvage et fantasque à cette jungle qu’il aurait malgré tout, préféré voir de loin – enfin, façon de parler. L’impression de se jeter dans la gueule du loup était encore plus vivace maintenant qu’ils étaient entrés là dedans. Il était malgré tout, bien content que son collègue se soit aventuré dedans en premier. Ce n’était que par rapport à l’aspect pratique de la chose : il était un peu plus difficile pour lui d’ouvrir la marche puisqu’il ne voyait pas forcément où il mettait les pieds. Ça ne l’empêchait pas d’analyser le milieu à sa manière, frôlant les feuilles et autres végétation pour se rendre compte de cette manière que cet endroit était impressionnant.
Il avait le sentiment de se sentir insignifiant entre ses arbres, un sentiment qu’il connaissait bien puisque n’étant pas particulièrement nouveau depuis qu’il avait perdu la vue. Il s’était sentit particulièrement exposé lorsque il avait perdu son sens et, bien qu’il soit passé depuis le temps, aujourd’hui, il le ressentait de nouveau clairement. Mais ce fut davantage de la méfiance qui naquit de cette sensation.
Ils n’étaient pas à leur place ici, et n’était pas davantage les bienvenus. Ils entraient dans un territoire particulièrement hostile qui avait vécu sans l’homme et avait grandit – à un point inimaginable – bien sans lui.
L’air était lourd.
Il soupira.
Il était bien heureux de ne pas avoir de manteau ou même simplement ses gants aux mains et de ne porter que son équipement standard. Tokui aimait bien davantage les régions pluvieuses et froide que celle plus chaude, mais il s’adaptait. Enfin, il essayait en tout cas.
Il s’intéressa de nouveau à son environnement après cette parenthèse psychique.
Si ils devaient combattre là dedans, lui aurait bien plus de mal à faire appel à ses techniques suiton vu qu’il n’y avait pas de cours d’eau dans les parages. Oh, il devait y en avoir plusieurs normalement, au moins une rivière ou un lac pour que des animaux puissent vivre, mais ils étaient sans doute trop près du rivage pour tomber dessus. Il fallait s’enfoncer davantage dans le labyrinthe. Il se mit un point d’honneur à tenter de se souvenir du chemin qu’ils parcouraient, enregistrant dans une partie de son cerveau le nombre de pas – mètre – et toutes les informations qu’il jugeait nécessaire à cette orientation un peu aléatoire. Il avait apprit à force, que c’était une grande nécessité pour un aveugle que de pouvoir retourner sur ses pas. En espérant que la forêt ne change pas trop d’ici là.

Enfin, un combat là dedans, avec tout ses arbres et cette végétation luxuriante mais particulièrement volumineuse n’allait sans doute pas les aider à se défendre. Surtout que les animaux avaient bien plus l’habitude du coin qu’eux. Ça faisait beaucoup de risque. Il s’était arrêté derrière son compagnon d’arme.

« J’en pense qu’on est trop exposé. »


Simple clair et concis. Le retour du Tokui parano. Avait il tord de l’être au fond, après ce qu’ils avaient du affronter ? Il ne le pensait pas, mais précisa tout de même sa pensée.

« Nous avançons lentement, nous aurons des difficultés à nous battre pleinement dans un périmètre aussi exigus alors que les créatures qui vivent ici n’aurons pas ce problème, personnellement, j’aurai du mal à utiliser mon suiton ici, et nous ne sommes pas en pleine forme. Mais sinon, c’est un endroit charmant pour peu qu’aucune créature titanesque ne nous attaque, ce que je pense peu probable. »


Il avait finit avec une note un peu guillerette qui tranchait assez avec ce qu’il disait. C’était juste histoire de détendre l’atmosphère qu’il avait lui même alourdit (enfin, plus qu’elle ne l’était déjà). Peut être était il un peu trop réaliste au fond.
Il avait dégainé son épée. Mal à l’aise, exposé, il ne voulait pas que quelque chose ne le prenne au dépourvu. De plus, Fafnir était bien pratique pour avancer sans se fracasser la tête par terre et c’était quelque chose qu’il préférait éviter.
Il aurait aimé pouvoir poser un piège, aussi petit soit il mais il avait dans l’impression que cela était inutile. Ou qu’ils n’en avaient juste pas le temps.
Spoiler:
 
PV : 518 + (8*2) = 520
PC : 220 + (9*2) = 238


Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   Mer 11 Nov 2009, 01:06



La Forêt … ce nom en soi n’est-il pas annonciateur d’étrange et de mystère ?

Après tout, que sait-on de la Forêt ? Quelle image nous donne-t-on de celle-ci à travers les œuvres littéraires les plus anciennes comme les plus récentes ? Quelle idée s’en forge un enfant lorsqu’il y associe Loups et Monstres de toute sorte ? Ne s’agit-il pas d’étendues sans fin, feuillues et épaisses, qui plongent le Monde progressivement dans l’Obscurité, coupant toute lumière solaire ou céleste ? Le Petit Chaperon Rouge n’y était-il pas dévoré par le Grand Loup ? Le Petit Poucet ne s’y perdait-il pas malgré les graines qu’il y avait posées ? Et la plupart de ces grandeurs naturelles, immense de taille comme de périmètre, étaient-elles régies par des lois qui étaient respectées et observées par tous ? La Vérité est que seul le Sot peut espérer pénétrer dans la broussaille menaçante sans penser un instant qu’il y risquera sa vie. Il n’y a aucune possibilité que le moindre incident ne puisse se produire dans ces conditions là. Alors en observant ce duo, qui avait déjà eu un aperçu de l’affrontement titanesque et de la sauvagerie qui régnait en Maîtresse incontestée sur cette île, comment pouvait-on rationnellement se lancer dans une aventure où on avait tout à risquer ou rien à gagner ?
C’était bien là, l’ironie de la chose. Que des hommes, qui ont déjà conservés sur leur corps les traces d’une arrivée fracassante et conséquente sur le terrain, s’entêtent à poursuivre une mission qui semblait les mener droit à leur mort, il fallait certainement être totalement timbré. Mais que voulez-vous … l’homme peut parfois être un véritable malade lorsqu’il s’agit de question aussi stupide que la détermination, la Foi ou encore l’Honneur. Mais ce qui est encore plus con,… c’est qu’ils aiment ça. Aussi, inutile de se prendre davantage la tête. De ses yeux éberlués et écarquillés, les êtres et peuplades qui occupaient ces fougères et marées entiers ne perdaient pas de vue ceux qui pénétraient dans leurs territoires. Pensez-vous vraiment vous sortir des griffes des arbres et des fouets herbeux ? Personne n’a jamais posé pied ici sans y trépasser. Ce n’est pas un archipel que vous foulez, c’est un cimetière que vous piétinez. Mais puisque vous insistez, nous allons vous offrir l’hospitalité !

Se terrant dans les sols ou observant du Ciel, la forêt à allure tropicale laissait filtrer çà et là des sons plus étranges et inquiétants les uns que les autres. Il y avait de quoi se poser de sérieuses questions quant à la nature des animaux qui pouvaient vivre sur cette île de malades. Et le premier qui se lancerait dans ces lieux ne devait certainement pas s’attendre à être tranquille. Si ce n’était pas les bêtes sauvages qui leur faisaient la peau et les bouffaient vivant dans ce taudis naturel, c’était le stress et la nervosité occasionnées par les bruitages et ambiances en tout genre qui ne tarderaient pas à venir à bout des nerfs et à s’envoyer par le fond plutôt que supporter cela plus longtemps. Entre les yeux qui observaient les deux étrangers venant du Pays de l’Eau, la petite bestiole qui venait de trouver de nouvelles proies : un peu étranges, car marchant sur deux pattes au lieu de quatre. Ca n’avait en soi aucun sens, car à quoi pouvait bien servir les deux pattes restantes … . Quoi qu’il en soit, il n’y avait aucun intérêt à se poser la question : lui vivait et mangeait les moustiques.
Un moustique, par définition, est une petite chose, bougeant sur plusieurs pattes et ayant un dard avec lequel il puisse piquer. Or ces bonhommes, animaux exotiques et étranges, n’avaient-ils pas plusieurs pattes sur lesquels ils s’appuyaient ? Ne détenaient-ils pas un bâton étrange sur leurs côtes, qui pendait mais cachait son tranchant afin de pomper le sang de ses ennemis. Un moustique, donc ! Et puisqu’il y en avait deux, autant en profiter et se faire un double quatre-heures. Il s’agirait davantage d’un casse-croute d’occasion.

Alors que les deux Shinobis de Kiri venaient d’écarter un bambou de leur course en ligne droite, leur regard croisa un bref instant les yeux d’une bestiole relativement imposante, mais qui disparut avant qu’ils n’aient pu cligner des yeux. Quel était donc cet endroit de fou ? Seul le Chaos pouvait avoir choisi cet emplacement lugubre et inquiétant comme logis.
Quelques mètres plus loin, ce fut un frou-frou nouveau qui vint chatouiller les tympans de nos deux personnages. Quelque chose leur tournait autour : il n’y avait plus de doute à ce sujet. Restait à savoir s’il s’agissait d’une petite curiosité ou d’un désir de goûter et de manger. Etant donné les évènements passés, il n’y avait presque pas de question à se poser. Sur un territoire où seule la Loi du Plus Fort domine, il faut parfois pendre haut et court avant de poser les questions. Un nouveau bruit de branche cassé sous une masse en mouvement, puis un autre frémissement dans les branches dans les arbres. La bestiole était vivace ! Plus vif, il fallait chercher ! L’attaque allait être extrêmement rapide, et difficile à localiser… .

Brutalement, le froufrou cessa face à eux, et sous leurs pupilles interrogateurs se développa dans toute sa splendeur l’animal local, perché sur sa branche, le regard vitreux et vif en couleur, sa peau bleu et à teinture verte lui donnait une allure de lézard, tandis que sa langue qui sifflait et sa crinière au teint orangé l’orientait davantage vers le caméléon ou encore le dragon de Komodo.



L’air curieuse mais patiente, elle semblait attendre la réaction des deux moustiques avant d’agir. Pourquoi se presser, lorsque l’on n’est pas en manque ? Après tout, un quatre-heures reste quelque chose que l’on peut prendre à n’importe quelle heure ! Et s’agissait-il vraiment de moustiques ? Pourquoi ne pas poser la question à notre nouveau quadrupède, qui observait avec tant d’attention et de curiosité nos deux êtres humains ?
Sa réponse ?


- Ssssssssssssssssssssssssssssss … -

Revenir en haut Aller en bas
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   Dim 27 Déc 2009, 06:04

L'homme du pays de l'eau s'avançait à pas conscients dans cette énorme forêt dites "paradisiaque" par ses habitants. Mais non loin de là d'être seul, il était accompagné par son ami qu'il connaissait déjà de plusieurs années se nommant Tokui. Tout deux avançaient à pas de prédateur mais se faisait au fond, la réalité d'une proie. La dur vie dans une jungle comme celle-ci, mais la réel richesse qu'elle pouvait abriter. Elle possédait des inconvénients comme des avantages. Bref, à savoir à qui va pouvoir profiter cela?

Gojinshei et son partenaire rencontraient pas mal d'obstacles. Notamment des pousses de bambous de tailles divergentes. Affichant une mine vraiment rétractée derrière son masque, le shinobi des forces spéciales ne se sentait pas à l'aise du tout dans un tel environnement. Surtout que c'était un milieu assez restreint en terme d'espace de combat, mais en toute furtivité, leurs ennemis y avaient tout à gagner. Gardant une main ferme sur le manche de son katana, il s'en voudrait de le perdre dans une telle immensité de couleurs. Laissant ses sens en éveil, avec la vue, ils ne pouvaient pas apercevoir grand-chose. Surtout Keii qui était aveugle. Apercevoir le moindre prédateur dans ce brousse était une mission digne d'un prédateur tel le jaguar. Donc la vue serait d'aucune utilité mais alors reste les autres sens mais le plus essentiel, l'ouïe. Oui à l'affut du moindre mouvement suspect, ils pourraient riposter à toute éventuelle embuscade. Leurs pas terrassaient les feuilles mortes. Pourtant, c'était ce premier signe qui allait avertir de leurs présences aux animaux destructeur de cette archipel.

Comment le Mizukage ainsi que le Raikage avait pu les envoyer dans une telle galère? A savoir ce qu'ils mijotent ces deux là.... Enfin bref, le plus important serait la récompense qu'ils recevraient si la mission se vouait être une réussite. Plus ils avançaient, plus ils s'enfonçaient, et plus Tashiro sentait en lui monter le stress et la nervosité. Bien au contraire, c'était pas le fait de ne pas savoir où posait ses pieds que lui créer ses sentiments. Mais tout ses bruits, ses cris qui à un faible d'esprit, pourrait le tuer sur place tellement le stress serait à son paroxysme. Des cris de macaques? Des rugissements de tigres? Des bruits d'ailes? Peut-être que oui, ou que non. On n'en savait rien. Même si l'on entendait un cri de singe, cela pouvait très bien être une créature farfelue qui pouvait imiter son cri. Le Jounin s'efforçait de ne montrer aucun signe de manque de confiance. Comme si la mission était perdue d'avance. Mais voila quelques heures passées et cette décision lui germait dans le crâne. Finalement, il en était hors de question. Il ne pouvait pas abandonner surtout qu'il pouvait risquer gros, lui et son partenaire.

Soudainement, des bris firent stoppés l'avancer des deux ninjas de Kiri. Surtout Tashiro qui tentait de garder son calme et de ne pas faire n'importe quoi dans pareilles situations. Une créature les observait. La localiser? Aussi inutile que d'avoir des yeux. La laisser venir à nous? Une solution plus adaptée. Le bruit provenait devant eux. Une branche cassée, puis une autre. Mais ce même écho perturbait le ninja spécial. Il ne venait pas d'en face mais d'en haut. Soit, dans les arbres et sur les branches. Puis enfin, ils tombèrent nez à nez avec une énorme bestiole aussi moche que la précédente. Des yeux perçants d'un jaune vif à l'instar d'un serpent. Aussi vitreux même qu'un anaconda. Une peau teintée d'un vert éclatant mais non étincelant. Une crinière d'un orangée incomparablement sinistre. Et un bruit répétitif qui mettait les nerfs à vif, la petite langue qui faisait des va et vient. Produisant un petit bruit qui avec la même sonorité qu'un serpent. Bref un lézard géant .....

..........

Restant à côté de Tokui, 412 ne savait pas encore quoi faire. Après tout, ils leur restaient encore 4 bêtes à capturer. Réfléchis voyons, réfléchis. Pourquoi ne pas essayer de l'apprivoiser? Après tout, pourquoi user de la violence quand il n'y en a pas besoin? Le Jounin spécial avec le masque souffla un coup, signe de soulagement et s'approcha délicatement de la bête sans faire le moindre geste brusque qui pourrait l'amener à prendre la fuite ou alors se sentir agresser. Mettant les deux mains face à lui comme pour pousser un mur invisible, il se prononça:

"Yop toi, tout doux mon grand, on te veut pas de mal..."


Qu'allait être la réaction de l'animal et celle de son partenaire? A suivre........

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   Dim 27 Déc 2009, 20:53

Quel situation agréable…Que de se retrouver perdu en plein milieu d’une forêt, vulnérable à tout ce qui nous entourait et sachant pertinemment que ce qui nous entourait était bien loin de la mignonne petite créature des bois. Exit les petits lapereaux et les mignons faons qui déguerpissaient dès qu’ils entendaient un bruit, créatures trop craintives et surtout, bien trop paisible…Herbivore. Ici, ce n’était pas ces mignonnes créatures qu’ils pourraient rencontrer, mais plutôt les descendants directs des dinosaures de Jurasik parc…Ce qui expliquerait bien des choses en réalité, au moins, ils sauraient qu’ils étaient sur l’île du monde perdu…Et que les films ont une part de réalité, ce qui était passablement effrayant en soi. Il fallait avouer qu’après leur accueil particulièrement sympathique sur la plage de cette île de taré, Tokui ne s’attendait pas à meilleur situation en entrant dans la jungle…Il ne manquerait plus que Gali l’alligator ne se réveille, se détache et les retrouve pour que la situation soit ingérable… Et le shinobi, avec toute sa bonne humeur habituelle se disait qu’ils avaient été envoyés au casse pipe ou qu’on voulait se débarrasser d’eux. Mais sa paranoïa n’était pas aussi développée, et bien entendu, il avait bien d’autre chose à penser à cet instant. Et surtout à analyser…Limite de trop pour son ouïe qui pédalait un peu dans la semoule au vu du nombre non négligeable de bruit qui sévissait tout autour d’eux, comme dans la plupart des forêt/Jungle. Sauf que dans une simple forêt on ne craignait pas la venue d’un gros méchant loup…Très gros le loup, bien entendu, on n’était pas sur l’île de l’hormone de croissance pour rien.

Dans cet univers pour le moins hostile, nos deux ninja devaient sans doute ressembler à deux espèces de malades mentaux qui se seraient paumés là et visiteraient l’endroit en essayant d’éviter de se faire bouffer dans l’exercice… Sauf que ce n’était pas aussi simple ou aussi normal…Mais la mission prenait quand même un sacré coup dans l’aile. Tant de chose à faire, il n’était pas certain que cela servirait à grand-chose pour tout avouer, mais bravement, il le faisait. De toute manière, ce n’était pas comme si ils avaient le choix à présent, et Tokui, dans son cas s’y refusait nettement.
C’était à ça que servait la fierté…Ou peut être le professionnalisme. Ou peut être que c’était un peu des deux tout simplement…

Crapahutant parmi les arbres, Tokui suivait son compagnon, l’épée à la main et les oreilles aux aguets. Si son collégue ouvrait la voie en toute logique, lui, il surveillait leurs arrières, même si il ne pouvait pas le faire avec ses yeux. De toute manière, dans l’état actuel des choses, il n’était pas certain que deux yeux en plus aurait été plus utile au vu de la végétation particulièrement luxuriante. Et puis les créatures peuplant les lieux n’avaient sans doute pas ce problème, eux, vu qu’ils connaissaient leur environnement. Quel avantage ils avaient là…En même temps, eux, ils n’avaient rien demandé, se faisant envahir par deux bipèdes qui semblait bien appétissants.
Etre une proie n’était pas dans les habitudes des Oïnin…Bien au contraire et là c’était bien ce qu’ils étaient même si ils pouvaient encore penser le contraire ou faire genre…Sauf que même en faisant genre, notre homme pouvait difficilement passer à coté de ses mauvaises impressions, de ses sensations diverses qui lui hurlaient à tue tête qu’ils n’étaient pas seuls et qu’ils étaient particulièrement vulnérable. La sonnette d’alarme était tirée depuis longtemps maintenant – leur arrivé sur l’île ou plutôt, l’apparition surprenante de deux énormes craboss – et ils ne pouvaient que compter sur eux pour s’en sortir.

Un nouveau bruit provoqua chez l’homme une réaction instinctive de tension et d’appréhension soudaine, d’alerte et d’alarme tout à la fois. Un bruit familier mais différent, qu’il avait entendu avant…Sa première pensée fut que Gali les avait rattrapé…Puis la suite de son analyse lui fit comprendre qu’il était peut être partie au quart de tour puisque le son était finalement différent…légèrement différent quoi, un peu plus discret. Ce qui ne la rassurait pas vraiment et le laissait totalement sur la défensive.
412 s’arrêta et son compagnon d’arme fit de même, remarquant sans ses yeux la présence devant eux qui persifflait comme un serpent…Mais au vu de ce qu’il avait entendu plus tôt et qu’il entendait encore, de ses sensations quand à ce qui émanait de l’animal…Tokui doutait que ce fut un tel animal. Qu’est ce qui ressemblait à un croco et à un serpent ? Un autre reptile sans aucun doute…Il commençait à faire le tour de ses créatures…Au moins n’avait il pas attaquer comme un forcené…Un peu plus rassurant, l’animal…

La réaction de son collègue le laissa quelque peu perplexe voir simplement stupéfait. A quoi jouait il au juste ? Il était fou, totalement timbré ! A croire que cette île rendait dingue ! Il comptait quoi ? Apprivoiser la bêbête et lui mettre un collier autour du cou avec écrit Médor dessus ?
Bon certes, c’était mieux que de l’attaquer toutes armes dehors, et puis il fallait bien des animaux de garde d’après les conditions de la mission…(quel idée farfelue d’ailleurs…) Mais quand même…

« Tu compte l’apprivoiser ? »

Marmonna t’il tout bas, histoire de ne pas trop détruire ce que 412 tentait de faire malgré qu’il trouve ça ridicule. Dommage qu'ils n'avaient pas de nourritures...Ils auraient put l'appâter...(peut être)
Le plus simple serait peut être bien de l’assommer et par la suite de l’enrubanner dans le fil…C’est beau de rêver. Tokui en tout cas, ne lâcha pas son arme…Et se préparait bien plus à se faire attaquer qu’a faire une caresse à l’animal.


Spoiler:
 

PV : 520
PC : 238+ (9*2) = 256


[Bon je m’excuse de la médiocrité du post et du peu que j’apporte, mais après plus de 3 mois, je ne peux guère faire mieux…C’est que ça commence à faire long cette histoire (mes stats on même changer depuis le temps…pourtant Tok est pas mon persos le plus actif)…Fin voila...]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   Dim 27 Déc 2009, 22:49



Les deux insectes se sont arrêtés et regardent la créature à l’allure de caméléon sauvage qui leur accorde un regard mystérieux. N’ont-ils pas peur d’elles ? Alors qu’elle désire plus que tout voir à quoi ressemble cette nouvelle espèce qui a pénétré ses bois ? Habituellement en conflit avec les autres espèces pour savoir à quoi appartient cette forêt touffue et étendue sur plusieurs centaines d’hectares, voila que la Bête observe l’Homme pour la première fois, réalisant que celle-ci est peut-être un nouvel obstacle à un Règne impossible à atteindre, et sans connaître sa Nature. Mais alors, pourquoi ère-t-elle dans ces lieux qui sont pourtant éloignés de toute civilisation ? Y-aurait-il quelque chose à y trouver, sans que personne ne le sache ? Doit-on redouter une nouvelle puissance dans une lutte animale qui suit le cours du Cycle Naturel et Eternel ?

Ces créatures nouvelles, pénétrant entre ces géants de la Nature, semblent si différents de l’animal qui les espionne maintenant à jour et sans se cacher. Elles marchent sur deux pattes, aussi étendues que certains Longs-Cous, qui circulent parfois lors de saisons migratoires. Elles semblent dépendre de ces deux membres pour leur avancée dans l’espace, mais pourtant ne représentent qu’un maigre part de leurs corps. A quoi peut bien servir le reste. Et avant tout, à quoi servent les deux autres pattes qui se balancent à mesure qu’ils avancent dans le paysage ? Quelle mystérieuse chose, qui arrive ici. Ce qui remet entièrement à jour certaines questions primordiales … . Ils seraient mangeables ? Ou leurs chairs resteraient étranges et impossible à mâcher ? Résisteraient-ils à ce Destin, ou se laisseraient-ils dévorer comme certaines créatures qui ont plus l’impression de faire partie d’une chaîne de la Nature que d’être vivants pour le plaisir de l’être … . Parfois, les choses ne s’apprennent que par l’expérience. Et devinant bien que la chose n’allait pas être évidente, le reptile au corps si svelte et allongé faisait usage de son mystérieux corps et de ses capacités inconnues pour glisser le long de la branche sur laquelle il circulait, pour toucher le sol de ses pattes. Sa peau, aux couleurs vives et insaisissables traduisaient à merveille l’existence d’une créature pouvant se fondre dans le paysage et à la peau aussi étrange qu’intrigante. Sa crinière orangée était certainement la seule chose qui permettait à quiconque de pouvoir la repérer, s’hérissant au moindre son présent qui annonçait mouvement suspect dans les environs. Ainsi agissait la bête, qui avait d’instinct fait usage de son corps pour survivre : cette palette de couleurs si variée afin de se cacher, cette rapidité à se déplacer pour fuir, cette crinière afin d’effrayer ennemi plus petit que lui, … toute la vitalité de la Nature reposait en cet animal, tel un symbole des surprises que cette Terre pouvait encore cacher.



- Ssssssssssssssssssssssssss … -

Voila la créature qui s’approche afin de s’habituer à ce nouvel élément. S’il s’avère être dangereux, elle réagira et fuira afin de ne pas être touchée si l’étranger est agressif. Mais dîner ne devrait pas la manger ; tel n’était pas l’ordre des choses. Se déplaçant furtivement dans l’herbe, elle reniflait d’abord le cuir et le tissu des vêtements, son regard se durcissant comme si elle s’en méfiait. Quelle pouvait bien être cette peau, si inhabituelle ? Pourquoi se froissait-elle ainsi ? Etrange nouveauté, qui ne semblait pas réagir à son approche. Plutôt du style mouton, pour ce qui était de la résistance à se laisser manger, donc ? Tant mieux, la course n’était pas toujours plaisante, surtout dans cet environnement.

Grimpant soudainement sans hésitation sur le premier personnage qui portait une chose inconnue sur son visage et empêchait quiconque de voir à quoi il ressemblait derrière, la bestiole parcourait le corps de la chose d’au-delà des mers, sans pour autant lui faire mal aux membres. Reniflant sans cesse, continuant sa montée sur son corps, elle arrivait à la hauteur du cou, et observait cette partie nouvelle et rosée. Qu’était-ce ? Passant son nez dessus, cette odeur là était cependant bien connue et particulière. Y enfonçant soudainement ses crocs, fins mais bien présents, dans la nuque de l’Oï-Nin de Kiri No Sato, la créature sautait ensuite au sol et présentait son corps tout hérissé et excité, sa crête s’étant dressée de colère et de méchanceté face à la bête qu’il venait de mordre. De la chair ! C’était de la chair ! C’était donc vivant et pouvait être un ennemi ! Maintenant que la morsure avait été infligée, il fallait se méfier du second qui serait certainement du même acabit et attendre que la semence fasse effet pour dévorer la victime.

Dans la Jungle, on doit tuer en premier pour ne pas être tué. Telle est la Loi du Plus Fort.

- SSSSSSSSSSSSSSSSSS !! -



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
412|879|61.4
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 162
Village : Village caché de la Brume
Date d'inscription : 24/05/2008

Fiche Ninja
PV:
361/385  (361/385)
PC:
190/435  (190/435)

MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   Lun 28 Déc 2009, 18:27

Pourquoi tu te laisses pas apprivoiser saletée?

Essayant de calmer la bête et ne pas lui faire prendre peur, le ninja spécial des troupes de Kiri voulait au moins une chose. Apprivoiser, et ce mot n'était pas un simple mot balancé en l'air. Il voulait savoir si, au fond de lui, au lieu de la violence qu'il laissait voir, s'il se pouvait de pouvoir utiliser cette compétence. Avançant à pas de loup, comme si il était à deux doigt de sauter sur la créature, il la fixait de derrière son masque. Mais avec un air de curiosité, elle vint enfin jusqu'à Gojinshei. Et tout comme lui, elle avançait doucement. Étant arrivé à son niveau, le lézard reniflait d'abord ses vêtements, juste pour savoir il était de la nourriture. La réponse est oui. Mais dans le cas présent, tenter une attaquer sur ce membre provoquerait la réaction de l'autre ninja derrière lui. Hors ce n'était pas une action à tenter. Le petit bestiot commença alors son ascension sur 412 en grimpant sur son corps. La sensation? Et bien la paume de ses pattes était désagréable, limite presque écorchant. Et ses griffes, n'en parlant même pas. Si seulement elle pouvait faire attention, cela l'arrangerait. Un petit frisson mine de rien parcourut le dos de notre ninja à la chevelure orangée. L'animal vert continua de monter de plus en plus et s'arrêta sur le coup, jetait son regard dévolu sur cette partie qui lui semblait peut-être familière. Tashiro, ne savant pas le moindre du monde comment réagir avait tout de même peur. Et si la bête la mordait? Ce serait la fin pour lui qui sait?

Si la morsure se faisait profonde? Si la bête lui arrachait la glotte et tout ce qui suit avec? Alors il tomberait au sol avec une lenteur incomparable. Comme si le temps aurait décidé de figer le temps pour sa simple mort, de le faire souffrir durant des milliers de secondes. N'aimant pas le regard que prenait le petit reptile, 412 posa alors sa main sur le manche de son katana et l'empoigna de toute ses forces. Juste au cas où, ce petit vert immonde déciderait de mettre en œuvre de ce qui lui passe par la tête. Plus Tashiro fixait les yeux et plus concrètement ses pupilles, et plus il l'avait la sensation d'être dans un mauvais pétrin. Quand subitement, le lézard ouvrit sa gueule putride et pleine de bave surement toxique et la posa directement sur son cou. Premier réflexe, essayer de crier pour appeler à l'aide? Mais non, nous sommes dans un jungle... Demander à Tokui? Sa serait trop tard comme c'est déjà fait. Avec encore toute sa tête, Tashiro retira son Katana et le planta dans le dos du reptile. La créature laissa échapper un cri avant de relâcher sa morsure au cou et de reculer. Le ninja spécial était toujours debout mais son cou lui, en avait pris un sérieux coup. Il massa son cou sur le côté en touchant sa blessure et lâcha avec acharnement et colère

"Espèce de sale c@$**%e de bête, si j'aurai sû, je t'aurais tué la première fois que je t'ai vu. Ramène ta face ici que je te grille. On verra qui fera le malin une fois immobile. Tokui, c'est parti. Apparemment, elle veut pas être apprivoiser. On y va!"


Tachant de garder son calme, il ne voulait pour le moins du monde inquiéter son partenaire de mission. Il ne voulait pas que Keii sache qu'il avait été mordu. Déchirant une partie de sa cape pour en faire comme un ruban, il l'enroula autour de son cou et termina avec un nœud. Il verrait plus tard comment stopper l'hémorragie. Mais à peine quelques minutes après avoir été mordue, il sentit son corps un peu plus lourd que d'habitude. Qu'est-ce que cela pouvait être? L'effet de son imagination? Ou alors tout simplement la morsure qui n'avait rien d'habituelle? Cette attaque devait certainement être accompagnée d'un poison. Mais pas le temps d'inquiéter qui que ce soit. Se préparant à passer à l'attaque, il prévenu son compagnon d'arme

"On attaque!"


Gojinshei commença alors à courir vers la bête et en même temps, prononçait à toute hâte une formulation et une fois arriver devant la bête, prépara son poing emplit d'électricité. Avec une position de maitre en Taijutsu, il frappa net le bas vent de la bête avec toute la force qu'il pouvait avoir tout en prononçant

"Sandaa Saaburu dans ta FACE!!!"


Et maintenant?...


Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission S - Nettoyage 2 [Tokui - MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Lieux ExternesLieux Externes :: Archipel Inconnu-