AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taiyou No Shiomizu
Ermite de Kiri/Epéiste Légendaire de la Brume
avatar

Nombre de messages : 141
Village : Kiri
Date d'inscription : 21/05/2008

Fiche Ninja
PV:
275/275  (275/275)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Dim 06 Sep 2009, 15:42

Shiomizu avait finalement accepté la proposition du Mizukage car ses ennemis n’étaient de simples habitants avides d’indépendance, mais bel et bien des guerriers abusant de leurs capacités au combat pour asservir de plus faibles qu’eux. Notre homme ne pouvait tolérer un tel comportement. Selon lui, les dons des ninjas devaient servir à défendre et protéger. Le fait que certains shinobis pussent les utiliser afin de servir des intérêts personnels était insupportable aux yeux de notre défenseur de la veuve et de l’orphelin. C’était un des inconvénients du pouvoir… Celui-ci donnait aux hommes un sentiment de supériorité purement éphémère car, après tout, ils venaient tous du même endroit et finiraient tous de la même façon. Néanmoins, pendant le temps incroyablement court que représentait la durée d’une vie humaine pour les dieux, quelques personnes avaient pu tout de même commettre bon nombre de massacres. Et ces personnes étaient bien sûr pratiquement toujours des ninjas car ils étaient les seuls à pouvoir dominer l’arme de destruction massive divine : Les forces de la nature. La terre, le vent, la foudre, le feu ainsi que l’eau incarnaient ce pouvoir incommensurable. Et, fort heureusement pour son maître, l’élément aqueux dominait là où il se rendait ce qui lui assurerait l’avantage face aux fils de la terre.

En effet, l’ermite de la brume avait quitté les rivages de Mizuumi No Kumi pour se rendre avec son équipe à la plus grande étendue d’eau de cette contrée : Le lac Ieyasu. On pourrait qualifier d’ailleurs celui-ci plus de mer que de lac. Il était véritablement gigantesque, et, même si quelques rochers en perçaient ponctuellement la surface, la terre n’avait pas ses droits en ce lieu. Cette dernière se contentait simplement de longer timidement les contours du tapis azuré. Le liquide, qui le composait, était d’un bleu si profond qu’on pouvait se demander si les profondeurs de cette mer d’eau douce n’étaient pas recouvertes d’une myriade de saphirs. La sérénité qui se dégageait de ce paysage contrastait grandement avec la fouge des vagues venant se fracasser sur les côtes du pays de l’eau. Et dire que cet endroit allait bientôt devenir le théâtre d’une boucherie sanglante en se transformant d’ici peu en champ de bataille… Quel dommage ! Décidément la nature était la source du pouvoir des ninjas mais elle en était également la première victime.

Shiomizu posa un genou à terre et plongea sa main dans le lac Ieyasu. Cette eau laverait le sang versé, et les poissons quant à eux dévoreraient le corps des victimes de la bataille. Notre homme ferait tout pour limiter les dégâts mais il savait pertinemment qu’il y aurait beaucoup de morts. Ses adversaires devaient être nombreux et bien entrainés pour être parvenus à infliger une défaite au tristement célèbre démon de Kiri. De plus la fierté d’une victoire les rendrait peu enclin à déposer les armes. Ils allaient se battre jusqu’au bout. Notre épéiste légendaire se releva alors soudainement et serra de son unique poing le mince filet d’eau qui coulait entre ses doigts. Lui aussi, il allait se battre jusqu’au bout. A ses yeux, la défaite n’était même pas envisageable au vu de sa fine équipe incluant le bourreau du brouillard sanglant et le Mizukage en personne. Le maître de l’eau était prêt à en découdre avec ses adversaires. Ce fut alors qu’un épais brouillard d’une blancheur immaculée se leva sur le lac. Englobant le paysage de leur linceul, les dieux préparaient ainsi la dernière demeure des combattants d’Iwa dans un silence mortuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Dim 06 Sep 2009, 20:33

Ce fut a l'instant précis ou le jeune homme ferma ses lèvres et termina ses paroles qu'une petite pensée lui traversa l'esprit. Peux-être était-ce égoïste de d'attribuer des questions si personnelle. En effet le kage aurait pu le prendre lui comme n'importe quel autre gamin qui commençait a vivre sa vie de ninja. Après tout, l'une des règles les plus fondamentales dans la loi des shinobis, consistant a ne laisser en aucun cas ses émotions faire face. Auparavant, il venait de l'enfreindre en laissant sa curiosité pointer le bout de son nez, dorénavant il réfléchirait a deux fois avant de poser une question. Aussi intrigante soit-elle.

Il en vint finalement a cette conclusion, après avoir entendu la réponse du kage et entendu le résumé de la situation et de la mission qu'ils devraient faire. L'équipe fit alors un voyage destinant se retrouver près du lac ou aurait lieu la bataille, soupirant par nervosité. Le jeune genin réfléchissait, il était assez intelligent pour éviter de se faire tuer, il avait de quoi se montrer présent mais selon le niveau de ses adversaires, il ne serait pas assez endurant pour lutter pendant des heures. Sa réserve de chakra était limité, et il le savait parfaitement. Se craquant les doigts, Maoli se préparait mentalement a se battre.

A présent, il ne poserais plus de question, les yeux rubis grand ouvert il profiterais de cette occasion exceptionnelle de participer a cette guerre et en assimilerait tout les avantages et inconvénient. Le but de Maoli serait ici de faire en sorte de se montrer assez bon pour ne pas gêner les autres. Fermant les yeux rubis pour se préparer a se battre, Maoli se préparait mentalement a la bataille. Il se remémorait chaque petite parcelle des combats précédents qu'il avait pu faire, querelle dangereuse entre gamins du même grade, ou missions contre quelques bêtes. Tout pourrait lui servir, chaque petit détails pourrait l'amener a avoir un réflexe ou pourrait accentuer un instinct de survie. Se grattant la nuque, le jeune homme a la chevelure sombre se sentait a présent pret et presque serein malgres la situation dans laquelle il se trouvait.

Il était presque seul a présent dans ce monde hostile, il n'oublierais pas son équipe évidemment, surtout qu'il n'était rien comparé a eux. Mais il ferait tout pour lutter contre les ennemis qui seraient présent. A présent, dans cet immense brouillard, tout ce qu'il attendait était un signe de ses co-équipiers, ou alors un signe agressif d'éventuelles adversaires qui pourraient apparaitre ici.
Revenir en haut Aller en bas
Zabuza Momochi
Juunin Spécial de Kiri/Epeiste légendaire de la Brume
avatar

Nombre de messages : 75
Village : Kiri
Date d'inscription : 15/06/2008

Fiche Ninja
PV:
395/395  (395/395)
PC:
485/485  (485/485)

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Mer 09 Sep 2009, 17:16

L’ogre du brouillard avait acquiescé les derniers propos du Mizukage sans broncher. L’ordre de mission était maintenant clairement établi dans l’esprit des deux imbéciles qui l’accompagnaient, et Zabuza espérait donc ne plus jamais avoir à entendre leurs questions stupides. Les paroles devaient faire place au combat. Notre homme était fin prêt à livrer à bataille ; et ce fut en arborant fièrement son plastron d’épéiste légendaire qu’il se rendit au lac Ieyasu. Bien qu’il fût dans Mizuumi No Kuni depuis plus longtemps que ses compagnons, il n’avait encore jamais eu l’occasion de contempler cet endroit puisque sa première mission en cette contrée s’était déroulée sur une plage loin d’ici où siégeait un fortin ennemi. Au fond tout ceci n’avait vraiment aucune d’importance. Le bourreau du brouillard sanglant n’était pas là pour faire du tourisme. Ce fut donc avec un œil froid et calculateur qu’il analysa l’agencement du champ de bataille sans s’émerveiller un seul l’instant devant la beauté de ce paysage pourtant à couper le souffle. Au centre du terrain, l’immense étendue humide qui constituait le lac Ieyasu serait très certainement le cœur des affrontements guerriers. Toute cette eau représentait bien sûr un avantage de taille pour des shinobis de la brume qui sont généralement considérés comme les spécialistes du Suiton par les grandes nations. Toutefois il ne fallait pas oublier que le lac reposait sur un sol rocheux et était entouré de terre. Les adversaires de notre shinobi d’élite, principalement des utilisateurs du doton puisqu’originaire d’Iwa, n’auraient par conséquent eux aussi absolument aucune difficulté pour lancer leurs justus.

Le démon de Kiri trouva donc un moyen pour que le lieu du combat devînt favorable à son équipe. Comme celle-ci allait être totalement à découvert lors de la mission, Zabuza usa de sa technique favorite du camouflage dans la brume afin de parer à cet inconvénient de taille tout en semant la zizanie dans les rangs ennemi. Un épais voile de fumée blanche se leva dans la lumière matinale, donnant ainsi le signal de départ de la rencontre sanglante. Par cette entrée en matière tout à fait caractéristique des combattants de Kiri, notre assasin professionnel annonçait sciemment son arrivée. Contrairement à d’habitude, il n’était plus question de faire preuve de discrétion et de subtilité cette fois-ci. Si les opposants s’avéraient être des civils, le bourreau du brouillard sanglant et sa troupe n’auraient qu’à se mettre au centre du lac en attaquant à distance avec des justus tout en étant dissimulés dans la brume afin de ne pas pouvoir être ciblés. Par opposition, s’ils avaient à faire à des ninjas, ils auraient au moins l’avantage de pouvoir frapper en premier puisqu’ils disposaient maintenant d’un parfait camouflage naturel. Dans les deux cas, la situation leur serait donc favorable. Néanmoins la seule variable inquiétante restait le nombre de guerriers à abattre, et il n’y avait malheureusement aucun moyen d’élucider ce mystère avant le début du massacre. Retenant son souffle et fermant les yeux, Zabuza attendait patiemment ses proies telle une araignée postée sur sa toile.



_____________________________________________________


Citation :
Nom : Ninpô, Kirigakure no jutsu (Rang B) [Action 1]
Traduction : Technique de camouflage dans la brume
Ne Nécessite pas d'eau au préalable
Description : Le ninja malaxe son chakra et le diffuse librement sur l'eau afin de lever un voile de brouillard très épais et de rendre son déplacement quasi-impossible à suivre.
Tous les Ninjas sont atteints de l'altération d'état "Cécité" pendant les 5 Tours, sauf si leur Mental ou leur Réflexion dépasse 40. Bonus en Réflexion 5 pendant 5 Tours pour l'utilisateur.
Coût : 40 Pc (Dure 5 tours). Pour 60 Pc (5 Tours), la Brume est plus dense, ce qui oblige à avoir 60 en Mental OU Réflexion pour ne pas être atteint par l'altération d'état "Cécité".

Action 2 : Repos
Action 3 : Repos


PV : 395
PC : 615 -40 +10 +10 = 595




Dernière édition par Zabuza Momochi le Lun 02 Nov 2009, 19:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Dim 13 Sep 2009, 20:31



Arrivant sur les lieux après quelques heures de course, le quatuor dévastateur arrivait enfin sur les lieux de ses prochains crimes. Comme il l’avait auparavant visité, l’endroit était toujours aussi calme et paisible, apportant l’aspect paisible d’un paysage s’étendant sur plusieurs vues et d’un fond sonore allant au gré des faibles vagues qui venaient s’échouer puis se retirer de la berge. Les pierres qui s’alignaient et formaient un admirable puzzle s’allongeaient sur une distance impossible à calculer : si son nom était connu pour sa taille démesurée, ce Lac était également d’une beauté rivalisant avec tout autre décor de la Terre.
Et pourtant, ce serait sur ce territoire plein de douceurs et de paix que le Sang allait couler en quantité abondante et ces vagues qui se plaisaient à réaliser une musique idyllique seraient ramenés à transporter des corps jusqu’au rivage. Les cercles que formait l’eau sur la surface aqueuse et plate seraient bientôt troublés par des perles rouges et ocre, alors que des débris humains et matériels flotteraient pendant des jours à venir. Quelle tristesse de penser que la beauté se devait de subir les rouages et les dommages de la Guerre. Mais bien qu’aucun d’entre eux ne soit pour cette lutte acharnée – si ce n’était une toute petite exception – ces quatre individus qui restaient maintenant en hauteur sur une petite colline et contemplaient l’horizon demeuraient déterminés et forts. S’ils devaient courir sur la Voie de la Destruction et de la Guérison, ils n’hésiteraient même pas une seule seconde à couper les fils de la Vie et les corps qui se présenteraient sur leur chemin. Cette petite course d’une heure leur avait permis une bonne mise en jambes, mais il n’y avait guère de doute que ce qui allait suivre serait bien plus cruel et entraînant. Une fois qu’un homme rentre sur la Voie du Carnage, très peu de choses peuvent le rattacher : c’est d’ailleurs pour cela qu’il tente généralement de ne pas s’y aventurer. Et pourtant, nos Shinobis étaient prêts à se lancer tête baissée dans cette nouvelle épreuve qu’ils devaient affronter. Descendants doucement la colline sur laquelle il avaient admirés le paysage pendant un court instant, nos hommes étaient arrivés aux abords de l’immense marre, le Mizukage à la tête de ses soldats, un air sérieux et concentré sur les traits de son visage. La première bataille aurait lieu ici sans le moindre doute, mais auparavant, il allait falloir faire attention car il faudrait prendre en compte tous les aspects des environs et les avantages qu’ils pourraient en tirer. Ils n’avaient aucune idée de comment l’assaut ennemi viendrait en premier ; mais ils pouvaient déjà constater qu’ils auraient l’avantage de l’eau et de leur rapidité commune. En agissant ainsi, il n’y avait nul doute que nos hommes marqueraient des points en restant sur cette berge. Repoussant son casque à musique et éteignant pendant un court instant la mélodie qui s’en échappait, le Seigneur du Pays de l’Eau se rapprocha de l’eau, y mettant même les pieds et laissa le silence toucher les lieux, regardant au loin, comme s’il pouvait voir ce qui allait arriver. Portant un regard derrière lui, il regardait la faible troupe qui prenait un peu de repos ; ils en auraient certainement besoin, avant que les évènements ne soient plus précipités… .


~~ Prenez un peu de repos, mais préparez vous – l’ennemi ne sera certainement pas loin … ~~

Sur un conseil des plus simples, l’attention d’Arane Tashira fut attirée à ce soudain brouillard qui naissait peu à peu, et sourit sous cette surprise. Zabuza était certainement déjà entré en action, et cette brume inattendue n’était pas naturelle, son atmosphère semblant chargée de chakra… . Qu’il en soit ainsi. De toute façon, l’attente n’aurait certainement pas été longue, car il semblait que du mouvement semblait approcher. Effectuant quelques sceaux rapides de ses mains expertes, notre Mizukage maintenait un flux de chakra constant dans ses mains tout en mettant un genou à terre, frappant légèrement le sol rocailleux de sa paume droite. S’étalant sous ses mains et en forme de cercle, de vieux écrits se déployèrent sur le terrain instable, jusqu’à ce qu’une légère fumée accompagné d’un ‘pouf’ digne d’un manga se fasse entendre par l’assistance. Se redressant et gardant ses yeux braqués sur le sol, le Lord de Mizu No Kuni adressait un regard attendrissant et amical à la petite bête qu’il avait tant côtoyé par le Passé, et qui l’avait aidé à accéder à un niveau bien plus grand que tous ceux prévus jusqu’à présent.



~~ Content de vous revoir, Inukio-Sama. ~~
~~ Nos longues discussions m’ont manqué, Arane-Kun. Je suis heureux de revoir le visage d’un ami. Mais je devine que tu ne m’appelles pas entouré d’hommes à toi pour une simple rencontre amicale comme au bon vieux temps … ~~
~~ Je vais en effet avoir besoin de vous. Pourriez-vous surveiller ce jeune garçon lors des combats à venir ? Je sens l’adversité approcher… . ~~
~~ Moi aussi, mon ami. Plusieurs dizaines d’hommes, qui arrivent par le Lac. Je te dois bien ce service … . ~~


Le jeune Loup au pelage gris et aux yeux si brillants de vie rangeant vers Maoli, notre Mizukage réajustait son MP3 sur ses oreilles et se tournait maintenant vers son public au bien faible nombre. Aujourd’hui, ils prouveraient que le nombre ne fait pas le poids face à la puissance. Mais il était capital de se relayer pour le prochain combat qui allait venir, car il serait long et bien qu’infligeant des dégâts incontestables, nos amis allaient trop rapidement s’épuiser face à un adversaire en grand nombre. Ayant pris conscience de ce désavantage, notre ami blondinet avait trouvé la solution à ce problème épineux.

~~ Il est important que nous conservions nos forces sans prendre de risques et en infligeant le plus de dégâts. Je pense que l’ennemi va d’abord tenter de nous affaiblir avec des bouches à nourrir et des faibles. Maoli et Taiyou, vous qui avez le plus de scrupules et de cœur, vous irez tous deux avec Inukio-Sama face à la première vague d’assaut. Une fois de lourds dégâts infligés, repliez vous : Zabuza et moi prendrons le relais face à la seconde vague. Nous verrons pour la suite. ~~
~~ Notre chakra sera précieux et notre vie d’autant plus. Soyez précis et sans pitié : ils n’en auront pas pour vous. Ne gaspillez pas vos forces… . ~~

~~ … Bonne chance … ~~




Spoiler:
 


Dernière édition par Arane Tashira le Lun 12 Oct 2009, 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Lun 21 Sep 2009, 15:48

    Mon Prénom est Kenhir, mon nom quant à lui n’a plus aucune espèce d’importance. J’ai autrefois connu la chaleur d’une famille mais ce temps là est révolu depuis qu’IL est arrivé. J’avais une famille, oui, mais en cet instant je me moque de savoir s’ils sont encore en vie, en cet instant les émotions sont un luxe que je ne puis plus m’accorder depuis que mes jambes s’ébranlent dans des foulées irrégulières. Je peine à suivre les autres, mes semblables, ceux qui se sont opposés à SON arrivée et qui ont contesté SA prise de pouvoir. Nous étions peut être courageux … Mais nous étions inconscients … Car IL nous a brisé … LUI et SES hommes … Ils nous ont sauté dessus comme la peste sur des misérables et nous ne sommes, dorénavant, que des moyens de montrer SA main mise sur notre patrie …

    Pour nous, IL est le mal incarné, la peur sous sa plus simple expression. Cette peur qui nous pousse à courir malgré les plaies qui strient nos corps et les courbatures qui tiraillent nos jambes. Je les entends et je les crains, ceux qui sont à mes trousses … J’entends la course stridente d’une de leurs flèches entre les arbres et le choc de l’acier lacérant la chair d’un de mes camarades qui s’effondre dans la boue en poussant son dernier cri … Je suis … Le dernier ! Et je ne peux pas m’empêcher de hurler en arrivant sur les berges du lac ! Je vais mourir aujourd’hui …

    ------------------------------------

    La Journée s’annonçait plutôt belle … IL avait choisi Yeurl en personne pour immiscer le serpent de la peur dans le Coeur de cette nation qui ne demandait qu’à tomber sous sa coupe. En temps qu’ancien Pirate, Yeurl remplissait son rôle avec déférence. Les opposants à SA volonté, il les traquait, il les enfermait et il les libérait pour ensuite les chasser avec ses hommes. Tirant sur son cigare, Yeurl caressa la texture rugueuse de son arc de chasse avant de porter la main à son carquois. Son orbite droite zébrée d’une large cicatrice tiqua … Quelque chose n’allait pas … Lui qui restait sur la berge pour abattre les rares survivants rabattus par ses traqueurs, il sentait qu’il n’était pas seul … Pas seul avec sa compagnie du moins … Ses vingt hommes armèrent leurs arcs, mais Yeurl leur coupa l’herbe sous le pied. Ce brouillard là n’était pas normal … Il était trop épais … Comme ceux qu’il croisait lors de ses campagnes contre le pays de l’eau … Kiri avait eu envie de bouger ?

    Yeurl tressaillit de peur et beugla une série d’ordres. Les arcs se tournèrent et une volée de flèches, puis une seconde et enfin une troisième en direction de la brume. Au Cas où … Et encore une fois au cas où, il beugla à un des traqueurs retourner les chercher … Quand à Kenhir … Il se mit à courir dans l’eau, mais il n’eut pas encore le plonger que Yeurl tirait sur la corde de son arc avant de relâcher sa flèche. Il accomplissait SA volonté …

------------------------------------

# 20 Archer à 30 Pv 0 PC
# Yeurl : 50 Pv / 10 PC
SONT TOUS POSITIONNES A 2 ACTIONS DE DISTANCE

Vague 1, A suivre :
# ??? Traqueurs
# ??? Archers

Action : A La Volée ! La Compagnie lâche ses volées de flèches sans interruption !
EFFET : Chaque Cible Lance 1D6, le Résultat indique le nombre de flèches atteignant la Cible. ESQUIVABLE de Façon Classique & Spéciale. 10PV Dégâts par flèches.
[Cible : Tous]
Revenir en haut Aller en bas
Taiyou No Shiomizu
Ermite de Kiri/Epéiste Légendaire de la Brume
avatar

Nombre de messages : 141
Village : Kiri
Date d'inscription : 21/05/2008

Fiche Ninja
PV:
275/275  (275/275)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Lun 21 Sep 2009, 18:53

L’heure du combat sonna. Le maître de l’eau avait attentivement écouté les directives du chef de Kiri, et était prêt à s’y soumettre sans discuter. Même si l’idée d’affronter des civils ne lui déplaisait, notre homme avait prêté allégeance au village de la brume ainsi qu’à son dirigeant. Ajouter à cela, il s’était jadis promis de protéger les faibles de l’oppression des puissants. Ainsi, ce fut tant par devoir que par conviction que l’ancien déserteur se lança dans la bataille. Les ennemis ne le voyaient probablement pas à travers le brouillard épais généré par Zabuza Momochi mais Shiomizu, grâce à ses sens aiguisés de ninja, parvenait sans aucun mal à les distinguer eux. Il n’eut donc pas le moindre problème pour contrer leur première offensive : Une banale volée de flèches tirée à l'aveuglette. Parmi cette nuée de pics meurtriers, deux lui étaient personnellement destinés. Sans perdre un instant, notre ermite se saisit de la noble Ishimizu accrochée dans son dos et toujours enfouie dans son écrin. D’un geste souple du poignet, il interposa son arme encore dans son fourreau entre lui et les projectiles assassins. Ces derniers ricochèrent sur l’objet sacré, pour ensuite aller se perdre dans le décor, laissant ainsi notre épéiste sans une égratignure. Une fois ceci fait, il replaça sa précieuse épée de façon à ce que sa lame vînt lui lécher l’échine comme à son habitude lorsqu’il ne s’en servait pas. Shiomizu jugeait qu’il n’était pas encore temps de la dégainer. La situation ne requérait pas encore l’usage d’une telle… arme de destruction massive.

Le maître de l’eau s’apprêtait à regarder en direction de ces compagnons - surtout vers celle du plus jeune d’entre eux - afin de s’assurer qu’il n’y eût pas trop de casse lorsqu’il fût soudainement interrompu par la vision d’un bien funeste présage : Celle d’un homme sur le point d’en tuer un autre d’une flèche en plein cœur. Quel spectacle effroyable ! Shiomizu ne pouvait plus se contenter de se défendre. Il devait attaquer même si cela ne l’amusait guère. S’éloignant de ses camarades à toute allure, le détenteur d’Ishimizu s’approcha du bataillon de traîtres, et notamment de celui qui s’apprêtait à commettre un meurtre. La brume du démon de Kiri progressait en même que le maître de l’eau vers les ennemis. Une fois qu’il fût suffisamment prêt, notre homme, vêtu pour l’occasion d’un blanc linceul de fumée, pointa alors l’index en direction de l’assassin à l’arc. Une immense gerbe d’eau sortit de ce doigt de façon si soudaine et puissante que la cible de l’attaque et son arme furent projetées sur plusieurs dizaines mètres avant de s’écraser contre un rocher dans un craquement sinistre. Le jutsu utilisé avait beau représenter une menace mineure entre les mains d’un quelconque adepte Suiton, il prenait toute de suite une autre dimension lorsqu’il était lancé par le fameux Taiyou No Shiomizu. D’un simple geste de la main, sans même composer de signes, notre guerrier d’élite avait su annihiler une existence humaine avec une facilité déconcertante.

Cependant il ne considérait ceci comme un meurtre mais comme un acte de protection envers autrui. En somme, il n’avait pas ôté une vie mais en avait au contraire sauvé une. S’approchant du miraculé avec dextérité, Shiomizu n’hésita pas un seul instant à s’interposer entre lui et l’armée de renégats afin de le défendre au mieux. Le maître de l’eau avait agi de la sorte pour deux raisons. La première était purement idéologique ; notre homme s’était en effet fait un devoir de protéger les opprimés au péril de sa vie. La seconde était plus stratégique ; le prisonnier qu’il avait sauvé de la mort saurait peut-être lui en un peu plus apprendre sur ses opposants. Après tout, ne racontait-on pas que « les ennemis de mes ennemis sont mes amis » ? Néanmoins rien ne disait qu’il fallait à tout prix risquer son existence pour cet adage bien connu. Peu importait au fond. Les compagnons de notre épéiste légendaire sauraient lui prêter main forte en cas de coup dur telle cette brume épaisse qui lui assurait un parfait camouflage. Celle-ci s’était étendue et recouvrait maintenant toute la surface du combat ce qui permettait à notre ermite de na pas être à découvert même s’il n’était qu’à quelques mètres à peine de ses opposants. Prenant une profonde inspiration, il jeta un rapide coup d’œil derrière son épaule afin de connaître l’état de santé de celui qu’il avait sauvé.

« Ça va ? Vous n’êtes pas blessé? »


________________________________________________________


Citation :
Nom : Suiton, Kaihodan (Rang C)
Traduction : ~Projectile de bord de mer
Description : Technique permettant de créer de l'eau et de la recracher sous forme d'un jet sous haute pression.
Dégâts : 25 +10 +5 +17 = 57 Pv
Coût: 15 Pc

Action gratuite : esquive des flèches (-1 point d'esquive)
Action 1 : Déplacement vers les ennemis
Action 2 : Attaque sur Yeurl (voir ci-dessus)
Action 3 : Déplacement vers les ennemis


PV : 275
PC : 485 -15 = 470


Dernière édition par ° Taiyou No Shiomizu ° le Jeu 24 Sep 2009, 13:36, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Lun 21 Sep 2009, 18:53

Le membre '° Taiyou No Shiomizu °' a effectué l'action suivante : Lancé de dés

'Dé' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Jeu 24 Sep 2009, 00:50

Voila a présent qu'autour de l'équipe élite des shinobis, un grand brouillard se formait, chargé en chakra, et il ne fallait pas être née de la dernière pluie pour savoir que celui ci avait été crée par l'un de ses coéquipiers, c'était en quelque sorte de la fumée artificielle. Maoli était encore en train de prendre un peu de repos comme l'avait conseillé son Kage, seulement il était un peu angoissé a l'idée que l'ennemi finisse par attaquer par surprise. Car malgres le brouillard, l'ennemi devait surement mieux connaitre le terrain que les personnes qui y étaient présentes actuellement. Et alors que le jeune homme aux yeux rubis commençait a se lever près a en découvre avec n'importe quel adversaire, voila que son chef était en train de composer des signes pour faire quelconque technique. Ça serait la première technique que le maitre effectuerait en face de son élève, rapidement en face de l'homme a la chevelure blanche ébouriffées apparut un jeune longue.

Une petite discussion s'en suivit entre le loup et le maitre, apparemment çà serait ce jeune canin qui s'occuperait de lui, ça serait sans problème tant qu'il ne gênerait pas. La première vague serait donc attaqué par le grand épéiste accompagné de ce petit élève qu'il était. Soupirant, le petit élève se préparait mentalement a affronter de véritables adversaires, il se claqua rapidement les joues pour se réveiller face a cette grande réalité. A présent il se devait se battre, il se concentra pour essayer de découvrir ou se trouvait ses ennemis grâce a ses sens aiguisé de ninja. Mais alors qu'il était concentré, Inukio-Sama se mit finalement a lui parler.


" Si tu cherche les ennemis, gamin, ils sont dans cette direction la. "

Et en effet, rien que la direction qu'il montra permit a l'élève malgres le brouillard de remarquer les ennemis présent, c'était assez dur dans ce brouillard mais il pouvait voir que la plupart étaient des archers. Il devrait trouver un moyen de se diriger rapidement dans leur direction. Et alors qu'il s'apprêtait a partir dans leur direction, prêt a éviter les éventuelles flèches qui auraient pu arriver dans sa direction, il eu l'aide la plus grande qu'il pouvait avoir sur ce champs de bataille et qui l'emmena directement au centre de ses ennemis.

( Avancée soudaine chez les ennemis + Esquive de flèches : Explication dans le post du mizukage )

A présent Maoli se trouvait au centre d'une vingtaine d'archers qui ne comprenait pas comment celui ci pouvait se trouver déjà ici, et un sourire aux lèvres, le gamin aux yeux rubis désirait plus que tout profiter de cet effet de surprise et décida d'utiliser une de ses technique pour éliminer le plus d'adversaire possible. Composant des signes aussi vite qu'il pouvait, le jeune décida d'utiliser une de ses techniques raitons pour supprimer une poignée d'adversaire se trouvant proche. Ainsi plusieurs éclairs finirent par tomber sur quelques archers qui se trouvaient près de lui a ce moment la, le fait d'être au centre lui permettait de frapper chirurgicalement la ou ça pouvait faire mal. La foudre tomba exactement sur quatre des arches. Malheureusement ca n'était pas une technique de zone et il n'avait pas pu toucher tout le monde.

Les yeux rouges du jeune hommes regardaient les nombreux adversaires, les idées se bousculaient dans la tête a présent pour qu'il puisse les éliminer. Il devrait esquiver les attaques en même temps d'éliminer les ennemis.


---------------------------------------------------------------------------------
Citation :

Action exterieure : Avancée vers l'ennemi + Esquive de fleche
Action de Maoli : Ikazuchi no Kiba.

Citation :
Nom: Raiton, Ikazuchi no Kiba
Traduction: Griffe de foudre

Description:
L'utilisateur fais gronder le tonnerre puis est capable de faire tomber des éclairs sur son ennemi.

Pv: 30
Pc : 20

Citation :
Quatre archers sont mort.

Citation :
Pc : 150 - 20 : 130.


Dernière édition par Maoli le Mar 06 Oct 2009, 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Jeu 24 Sep 2009, 00:50

Le membre 'Maoli' a effectué l'action suivante : Lancé de dés

'Dé' :
Revenir en haut Aller en bas
Zabuza Momochi
Juunin Spécial de Kiri/Epeiste légendaire de la Brume
avatar

Nombre de messages : 75
Village : Kiri
Date d'inscription : 15/06/2008

Fiche Ninja
PV:
395/395  (395/395)
PC:
485/485  (485/485)

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Mer 07 Oct 2009, 20:27

Les hostilités avaient débuté par une chaleureuse et épineuse volée de flèches. Certainement un cadeau de bienvenue de la part des renégats... L’ogre du brouillard souriait derrière ses bandelettes. Il était dans son élément, et rien - surtout pas ces misérables projectiles - ne pourrait l’arrêter. Notre homme prit une simple impulsion afin de les éviter. Puis, vif comme l’éclair, il effectua un saut périlleux arrière avant d’atterrir mollement sur ses deux jambes, quelques mètres à côté de sa position première. Tout ceci s’était fait le plus silencieusement du monde, et, hormis le son spongieux d’une paire de sandales ninjas tapant contre la surface liquide du lac, aucun bruit n’avait été émis. C’était tellement décevant. Zabuza espérait vraiment que ses ennemis allaient se dépêcher de mettre la barre un peu plus haut. Même si ses camarades s’étaient jetés corps et âmes dans la bataille, le bourreau du brouillard n’avait vraiment pas envie de les rejoindre pour l’instant. Ce combat n’était pas digne de lui. Ce n’était pas face à une minable bande de bouseux qu’il voulait prendre sa revanche mais bel et bien contre les instigateurs du putsch, à savoir de véritables shinobis d’élite. De toute façon le Mizukage lui avait demandé de ne pas intervenir tout de suite… D’ailleurs où pouvait bien être passé ce con-là ? Peu importait finalement. Pour une fois que le blondinet ne disait pas que des conneries, notre épéiste légendaire n’allait pas le contredire. Il resterait hors-jeu, les doigts de pieds en éventail.

La brume recouvrait entièrement le terrain, et englobait le bataillon de fourmis qui constituait l’armée ennemie. Grâce à ses sens aiguisés d’assassin professionnel à la solde de Kiri, Zabuza distinguait parfaitement tous les signes de vie environnant ; comme bien sûr le groupe des surdoués qui lançaient des petits bâtons pointus, mais aussi la faune aquatique circulant sous ses pieds ou encore ses trois frères d’arme. Le gamin et le traître avaient d’ailleurs commencé à faire couler le sang d’après ce que notre homme pouvait constater. Bizarre… Ce dernier n’aurait jamais cru qu’un philanthrope comme ce Shiomizu pût mettre au placard ses beaux principes aussi vite. Après tout, le maître de l’eau n’était peut-être pas aussi gentil que ce qu’il s’efforçait de faire croire. Le combat avait au moins cette vertu de révéler la nature profonde d’un homme. Ainsi les masques tombaient. Enfin presque tous les masques… Celui de Zabuza par exemple restait toujours en place. Il avait de cette façon l’air d’un monstre aussi bien dans la vie de tous les jours que lors des combats. Cependant, au moins, il n’était un pas hypocrite comme le voleur de l’épée Ishimizu… L’épée Ishimizu… hum… Au fait, que pouvait-elle bien donner en combat ? Le bourreau du brouillard sanglant n’avait encore jamais vu cette arme de légende en action. Un sentiment de curiosité commença à l’envahir. Si cet artéfact était aussi redoutable que son Kubikiri Houcho, notre homme s’en emparerait peut-être un de ces jours. L’argent qu’il pourrait alors gagner en la revendant lui permettrait sans doute de lever une armée gigantesque pour prendre enfin le contrôle du pays de l’eau.

Le brouillard était tellement épais qu’il bloquait le moindre des rayons lumineux de la sphère d’Hélios. Zabuza se mouvait pas à pas à travers celui-ci. Après tout, il n’était pas pressé. Tel un fantôme, notre épéiste se dirigeait lentement vers l’endroit où se battait Taiyou No Shiomizu. Il savait qu’il n’avait rien à craindre car on ne pouvait tuer ce qu’on ne voyait pas, et justement il était invisible dans la brume. Ses yeux étaient focalisés sur l’épée du maître de l’eau. Le corps, auquel ils appartenaient, n’était qu’à quelques mètres de la masse de combattants. Notre shinobi d’élite était donc suffisamment proche pour pouvoir contrattaquer efficacement au cas où les choses tourneraient mal. Mais, en attendant le bon moment, il se tenait immobile avec son arme légendaire toujours scellée dans son parchemin d’invocation. Il voulait simplement voir comment son traître de camarade allait se débrouiller avec sa lame. Cependant il remarqua bien vite quelque chose de curieux. En effet, un homme était à terre juste derrière le maître l’eau mais, plutôt que de l’achever, ce dernier semblait vouloir le protéger. Zabuza était méfiant. Si jamais l’inconnu tentait de s’en prendre au membre de son équipe avant que celui-ci n’ait eu l’occasion d’user des pouvoirs d’Ishimizu, le démon de Kiri saurait lancer un kunai aiguisé à temps.




________________________________________________________________


Action gratuite : Esquive des flèches (-1 point d'esquive)
Action 1 : Bikou ninjutsu (technique de filature de base)
Action 2 : Déplacement vers les ennemis
Action 3 : Repos


Pv : 395
Pc : 595 -5(Bikou ninjutsu) +10(repos) = 600


Rappel : Ma réflexion est à 71. La tienne doit être supérieure à la mienne pour pouvoir me repérer.


Dernière édition par Zabuza Momochi le Lun 02 Nov 2009, 19:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/




Date d'inscription : 01/01/1970

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Mer 07 Oct 2009, 20:27

Le membre 'Zabuza Momochi' a effectué l'action suivante : Lancé de dés

'Dé' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Lun 12 Oct 2009, 18:54



La brume créée par notre Légendaire assassin de l’Ombre était propice aux activités de nos mercenaires envoyés vers la bataille et la Voie du Sang. A son grand soulagement, notre Kage à l’esprit étourdi serait quand même assez malin et habitué à cette technique natale du Pays de l’Eau, et ne se perdrait pas lui-même dans cette masse nuageuse des plus conséquentes. Mais cela n’ôtait certainement pas les effets qu’avait ce Jutsu pour autant ; et lorsque l’on se trouve perdu et sans savoir où se situe l’adversité, il ne peut être que difficile de savoir comment agir. Pour rajouter un peu plus de suspens et de tension à cela, les écouteurs maintenant braquées sur les tympans du Shinobi à la chevelure électrique et blonde coupaient presque toute réception de son extérieure : impossible de pouvoir découvrir la position de l’ennemi en se basant sur un mouvement de pas ou autre. Bref : en se mettant ainsi presque volontairement en danger, le Mizukage présentait là tous les traits d’un gamin puéril et inconscient, que ceux d’un Seigneur de la Guerre émérite et fin stratège. A vrai dire, la Guerre n’était pas son activité favorite ; il y avait participé il y avait de cela plusieurs années lors de la Troisième Guerre Ninja et n’en avait gardé que de très mauvais souvenirs. Devrait-il de nouveau éliminer des personnes, des êtres humains, pour u Bien supérieur ? Avoir de telles hésitations alors qu’il était déjà sur le champ de bataille … notre homme n’était peut-être pas fait pour être le Dirigeant des Forces armées d’un Pays tout entier… . Quelle dérision.
Être tête en l’air et pacifiste n’empêchait néanmoins pas Arane Tashira d’être réactif et calculateur lorsque la situation l’exigeait. Dans le cas présent, ne pas savoir où campait l’ennemi et quelles étaient ses intentions était un point malencontreux qu’il tenait bien en considération : il était nécessaire d’apporter un atout afin de palier ce défaut. Ayant donc invoquer l’une de ses créatures au pelage doux et aux yeux brillants, il faisait également appel à un ami qu’il avait appris à connaître et à aimer. L’alliance de l’Homme et de l’Animal : les deux ne descendaient-ils pas de la même Branche, d’après les théories évolutionnistes ? S’entendre et coopérer devait alors être possible. Inukio ayant donc répondu à la détresse de son Invocateur, la créature à la fourrure grise et aux pupilles dorées brillantes s’était rangé du côté du Genin du groupe, et attendait d’avoir des informations à fournir pour faire avancer son Cavalier sur l’Echiquier. Etant resté calme et précautionneux, sa truffe avait flairé les environs avant de se concentrer sur un point précis, où il ne tarda pas à localiser la présence de viande humaine et de fer concentré. Des armes et des hommes ? D’après ce qu’il observait autour de lui, les Hommes de Guerre de Kiri n’étaient que quatre ; la possibilité qu’il s’agisse d’alliés face à eux était impossible et donc à écarter immédiatement – ou plutôt à prendre à contre-pied et à considérer comme ennemis potentiel sur le champ.

Averti par la déclaration du canidé, la réaction d’Arane fut immédiate. Si l’ennemi se tenait à distance, le premier assaut serait certainement à longue portée et n’aurait pas pour but de rivaliser au corps-à-corps. Et si, comme il le croyait, ils devaient faire face à une volée de flèches selon la tactique normande, le quatuor du Village Caché se retrouverait bientôt bombardé et assailli sans pouvoir réagir plus tôt. Ayant éteint jusque là sa musique afin de réfléchir et de percevoir quelques sons aux environs, la perception d’un sifflement lourd et plus sensible qu’un bourdonnement mit la puce à l’oreille de notre Seigneur qui ne perdit pas de temps pour agir. Sa main gauche dans sa manche, la gardant à l’abri jusqu’au début des hostilités et en stand-by sur le bouton-poussoir de son MP3 – cette drogue inestimable et sans valeur suffisante pour son bien-être – il réagissait maintenant à la vitesse de la lumière, alors que le ciel brumeux et lourdement chargé en vapeur commençait peu à peu à changer de couleur et à s’assombrir tel un nuage noir non prévu par la météo.


~~ Two Steps from Hell … Armada! ~~

Spoiler:
 

La musique envahissant soudainement son appareil auditif, la figure du Mizukage ne devenait que l’ombre d’elle-même, tandis que les armes de jet se rapprochaient de leurs cibles. Ayant quitté son emplacement de base avec un pas des plus rapides, la silhouette houleuse et ébouriffée du Leader réapparut un bref instant derrière les deux petites pommes qu’étaient Maoli et Inukio, les saisissant d’un bras. Les flèches n’allaient pas tarder à s’abattre comme une pluie des plus tranchantes sur les Shinobis encore présents, et en s’assurant que ses deux protégés étaient bel et bien accrochés à lui, la musique semblait fournir de nouvelles sensations au corps tout entier du blondinet, dont les yeux semblaient rentrer dans une phase d’ébullition et d’explosion : puisqu’il devait en être ainsi, il n’hésiterait pas à dégainer son sabre, et à le brandir pour la Justice et une Paix prochaine. Bientôt, son katana à la Garde Fleurie fendrait l’air et trancherait la terre, n’épargnant rien ni personne, ne portant aucune attention sur la nature de sa cible, ni ses motivations à se retrouver là. Il n’existe plus personne, si ce n’est l’ennemi ! Et l’ennemi est à abattre !

~~ Tenez vous bien, on va décamper vite fait … ~~

Les traits de bois et de fer sillonnant le ciel s’abattirent dans un grondement continu et impressionnant contre le sol, martelant la terre et la retournant comme pour la labourer et effacer tous les péchés qui y avaient été mêlés pour offrir au paysage une nouvelle vue : celle de l’Apocalypse au sein d’un champ de bataille. Mais malgré un assaut aussi sec et fracassant, aucune touche ; aucune ombre se dressant au milieu de cette masse et pouvant inquiéter qui que ce soit. Le néant face aux archers qui s’apprêtaient certainement à lancer une nouvelle volée de flèches, cette fois-ci en tirée franc, afin d’ôter la vie à quiconque aurait pu lutter contre le premier assaut.
Mais un vent doux et à la fois glacial vint chanter contre les cordes sèches des armes, alors que cette brise venait à la fois caresser et frigorifier les combattants qui s’étaient réunis ici pour la bataille. Pas une seule forme qui se soit arrêtée face à la première ligne, alors que les signes d’actions chez les autres combattants de Kiri No Sato devaient malgré tout se faire sentir. Mais l’ennemi était face à eux, il n’y avait pas à s’inquiéter tant qu’ils n’auraient pas pénétrés leurs lignes de défense. Mais ce Vent … à la fois calme et brutal, menaçant … engouffrant, presque. C’était l’impression que donnait un Tigre qui aurait avalé les premiers rangs et qui aurait continué à foncer droit devant lui, agitant ses crocs et dévorant tout sur son passage. A cette pensée, nombreux étaient ceux qui devaient frissonner et tenter de réchauffer leurs pensées par une volonté d’en finir au plus vite. Et pourtant, le Tigre Blanc était là.

Se portant derrière eux, au milieu même des hommes armés, les trois énergumènes qui avaient échappés à cette pluie artificielle et agressive se retrouvaient là, calmes et déterminés, leurs yeux braqués sur l’ennemi. Ayant déposé à terre, le Mizukage laissait agir ses deux acolytes, restant sur place, son regard plus sévère et agressif que jamais. On n’aurait pu croire chez lui, qui était d’habitude si calme et si réservé, qu’une pareille férocité puisse y résider. Et pourtant, on ne pouvait dire que notre homme était plus enragé. Il allait mettre fon à ce Chaos ; œuvrer dans la plus grande raffinerie, mais sans pour autant lésiner sur les moyens. Faire une démonstration afin que l’on n’oublie plus jamais que s’en prendre à ceux dépendant du Village Caché de la Brume revenait à affronter les pires démons de cette Terre. N’ayant pourtant pas bougé, l’image de notre Seigneur de l’Eau semblait se troubler parfois, pour revenir plus droite et plus puissante que jamais – alors qu’autour de lui, les corps semblaient s’éjecter comme un rien, volant dans les airs sous la puissance terrifiante de poings invisibles venant les frapper à la vitesse que seul une Flèche de Glace pourrait atteindre.

Craignez l’Armada de Kiri !





Spoiler:
 


Dernière édition par Arane Tashira le Mer 14 Oct 2009, 18:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Lun 12 Oct 2009, 18:54

Le membre 'Arane Tashira' a effectué l'action suivante : Lancé de dés

'Dé' :
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   Dim 22 Nov 2009, 19:28

    Kenhir n’en revenait toujours pas, alors qu’il était persuadé de mourir dans l’instant, il était toujours en vie et protégé par le bras puissant d’un homme qui lui évoquait les héros d’Antan. Haletant, le vieil homme fatigué tournait ces yeux vers la bataille, voyant le corps du chef des tortionnaires tomber au sol, sans vie … Alors … On ne les avait pas oubliés … Les silhouette de deux hommes et d’un canidé s’enfoncèrent dans les rangs ennemis, tirant un cri d’espoir à celui qui se voyait condamné depuis longtemps. Les paysans armés avaient le plus grand mal à ne pas succomber à la peur suite à la mort de leur leader … Ils tentaient tant bien que mal d’atteindre leurs adversaires, mais rien n’y faisait … Et aucun n’avait décelé la présence d’un troisième Ninja Caché dans les Brumes. Aux mots du Légendaire Epéiste, Kenhir répondit par une affirmation, une négation et enfin des remerciements sincères. Mais bien vite, le survivant sombra dans la panique, tenant fermement la tunique de son sauveur en hurlant.

    « Nous devons partir ! IL va venir ! SON exécuteur ! Ils vont vous piéger ! Vous ne pourrez pas vous en sortir … Comment les aut… »


    Les ultimes syllabes du miraculé se perdirent dans sa gorge alors que sous les pieds des nombreux combattants, le sol semblait se ramollir à une vitesse folle, piégeant les chevilles des envoyés de Kiri comme des insurgés les entourant … A la périphérie de la mèlée, des équipes d’hommes aux vêtements noirs et gris surgirent 3 par 3. Des plaques d’armure d’un Blanc osseux protégeaient leurs points sensibles, et 5 formations distinctes furent bientôt visibles. Une sixiéme formation apparut devant Shiomizu et Kenhir, deux d’entre eux dégainant leurs Wakizashi alors que le Troisiéme faisait face à la mêlée désormais engluée dans un véritable marais. L’ensemble des Formations de Ninja qui LUI etaient fidéles venaient de piéger le Mizukage et ses deux compagnons par la Technique de Doton, Yomi Numa. Une silhouette frêle et cachée dans l’ombre, posée sur une branche gratifia les fidèles d’un « bon travail » monocorde avant de composer le sceau du Tigre.

    Les Kiriens présents dans la foule purent distinguer plus facilement les hommes qu’ils combattaient, ces paysans porteurs de bandeaux de papiers, des bandeaux affublés de symboles bien connus de tous Shinobis … Des Notes explosives. Les paysans hurlèrent en sentant leur front les brûler alors que les notes se consumaient, prêtes à délivrer leurs explosions expiatoires. Kenhir n’avait pas été assez rapide … Le Mercenaire protégé par ses deux compagnons apposa ses deux mains à terre et aussitôt un mur de terre qui coupait Shiomizu de son Kage. Doton, Doro Gaeshi. Un obstacle de plus à ajouter aux trois hommes qu’il devrait tuer pour avancer …

    Zabuza n’avait toujours pas été repéré quand les notes explosèrent avec fracas, emportant la vie des paysans qui n’étaient, pour LUI, rien d’autre que de la chair à canon …

------------------------------------

# 6 Equipe de 3 Ninjas Mercenaire de Rang 1 : 75 Hp CHACUN
# ??? : ??? Pv / ??? PC
5 EQUIPES SONT POSITIONNES A 1 ACTIONS DE DISTANCE DU GROUPE ARANE & DE ZABUZA

Chaque Tour, Chaque Equipe peut :
- Lancer 1 / 4 De Technique de Rang S OU
- Lancer 1 / 2 De Technique de Rang A OU
- Lancer 1 Technique de Rang B OU
- Lancer 1 Technique de Rang C & 1 Attaque Physique Causant 25 PV Dégâts OU
- Lancer 2 Attaques Physiques Causant 25 PV Dégats


Actions :
Nom: Doton, Doro Gaeshi
Description:
Le Ninja pose sa main au sol puis fait apparaître un (petit) mur de terre.
Effet : Résiste jusqu'à 30 PV
[Cible : Shiomizu]

Nom: Doton, Yomi Numa
Traduction: Marécage des limbes
Description:
Technique Doton permettant de faire apparaître un marécage sous les pieds d'un adversaire, pour l'ensevelir sous la boue visqueuse créée par la technique. Il est alors immobilisé et ne peut sortir par des moyens conventionnels.
Effet:
- Inflige 40PV au premier tour et Immobilise tout ce qui se trouve sur une zone.
- Inflige 30PV par tours emprisonnés tant que le marais est présent. Il est impossible de s'en sortir sans utiliser un moyen non-conventionnels, le marais étant comme des sables mouvants.
[Cible : Arane, Maoli, Le Chien]

Nom : Explosion Morbide
Description:
Les Notes explosives que transportent les Paysans sont enclenchées, une terrible explosion en découle ...
Effet : Inflige 75 PV de Dégâts de Zone
[Cible : Arane, Maoli, Le Chien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que le massacre commence ! [PV : Shiomizu / Maoli / Zabuza / Arane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Mizuumi No Kuni :: Lac Ieyasu-