AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ikazu Raiken
Leader des 5 du Son/Juunin Spécial
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 24/09/2008

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
760/760  (760/760)

MessageSujet: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Lun 27 Juil 2009, 13:39

    Le soleil était dans la phase ascendante de son cycle en cet instant de la journée. Les oiseaux chantaient alors qu’à l’intérêt du centre de communication de Konoha, l’un des trois Shinobis chargé de réceptionner les communications extérieures se réservait un café serré dans son mug de Konoha. La nuit avait été courte pour lui et il eut bien salué l’exceptionnelle souplesse de sa partenaire si elle ne l’avait pas fatigué au point que sa journée ne s’annonce comme un enfer de fatigue et de somnolence. Alors que sa supérieure s’en allait terminer la paperasserie du jour, après l’avoir sévèrement avoiné pour son air fatigué et non concerné, notre Ninja de liaison entreprit de nettoyer les cages de volatiles de contact. La tâche était harassante et peu gratifiante, mais l’homme appréciait le contact des oiseaux. Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit Kitsuru, le volatile chargé des communications urgentes avec la grande prison de Konoha, se poser sveltement sur l’un des perchoirs de la grande volière. La fatigue ? Non … La bague à la patte du rapace aux plumes or indiquait qu’il était porteur d’un message codé et les équipes de traduction s’activèrent pour déchiffrer le message. A la lecture de celui-ci, le natif de la feuille parut terrifié. Il lui fallait avertir l’Hokage !

------------------------------------
    Sa veste de Juunin ouverte sur son torse lui permettait de respirer avec plus de facilité et limitait l’augmentation de ses régulations thermiques, laissant l’épiderme du Ninja gouter à la quiétude de cette faible brise roulant entre les arbres du parc du soleil. Une brise qui souleva un court instant une page du Roman Icha Icha Paradaisu, mais celle-ci fut bien vite rabattue contre les autres d’un attentionné mouvement de main gantée. Des gants, à la partie supérieure couverte d’une plaque de métal, qui se refermèrent avec une infime délicatesse sur la surface fraiche et parsemée de gouttelettes d’eau d’un bouteille de Konoha Cola que le Ninja copieur porta à ses lèvres après avoir rabattu son masque de tissu sur sa gorge. Sa soif enfin étanchée, l’Eclair Blanc de Konoha replaça la protection inférieure de son visage sur son épiderme rasé avant de se laisser une nouvelle fois tomber vers l’arrière, soulevant un faible nuage de pollens et de pétales aux multiples couleurs qui le nimbèrent de poussières colorées dansant sous les vents. La vie pouvait se conjuguer à bien des temps et en cet instant, Kakashi la conjuguait au temps du plaisir, jouissant des instants présents sans se soucier du monde extérieur, rejetant pour quelques heures les présupposés de la civilisation Ninja et en particulier l’importance donnée à la constante vigilance. Du Konoha Cola, un Bentô consistant préparé avec soin et son roman préféré, il y avait peu de chose qu’appréciait plus Hatake que ces purs moments de bonheur.

    C’est en ces rares instants là que le Sensei goutait pleinement aux plaisirs de la vie, plus qu’il ne pouvait se sentir vivant au travers des aussi multiples que variés duels l’opposant à son rival de toujours Maito Gai, plus que quand il prenait plaisir à partager son savoir avec des petites jeunes désireux de rendre justice à ce village les accueillants en perpétuant la légendaire volonté du Feu de Konoha, plus qu’il ne pouvait se sentir vivant pendant des mission aussi dangereuses que lointaines. A dire vrai, seuls les rares instants où il avait pu partager des glaces avec son maitre, les repas passés avec son père autrefois, les bananes au chocolat partagées avec Sasuke, les repas frugaux qu’il s’offraient tous deux durant leur entrainement au Chidori ou encore le partage des Ramens avec Naruto équivalait sentimentalement à ce petit plaisir solitaire qu’il s’octroyait chaque treize du mois. Quelque soit le temps par ailleurs …
    Il est des rites qui se doivent d’être respectés …

    C’est donc un état d’insouciance générale que le Juunin passait sa journée. Les choses relatives au monde extérieur glissaient sur ses nerfs perceptifs dans une indifférence qui frôlait l’indécence. Pour dire vrai, le Ninja Copieur n’avait même pas conscience de ce qui pouvait bien se tramer aux alentours … Au fil des minutes, alors que le soleil poursuivait sa céleste course dans les cieux, Kakashi adoptait une pose de plus en plus lascive, ses appuis se dérobant sous son poids rendu conséquent par une lecture prolongé. Un piaillement sonore ne serait pas venu heurter ses tympans, le Ninja copieur serrait probablement maintenant sur ses fesses, mais toujours à lire son Roman. L’imposante emplumée réveilla en un seul instant le Shinobi paresseux qui se redressa en une fraction de seconde, son livre toujours ouvert au creux de sa paume alors qu’un des oiseaux de liaison du village se posait sur son épaule. Un court message délivré sous des cris en morse, le Juunin était désormais en alerte. Ni une ni deux, Kakashi fondit de toits en toits vers les quartiers centraux du village. Ses pas se faisaient aussi vifs que gracieux alors que ses bonds s’annonçaient comme de véritables allégories de la légèreté. Volant littéralement de toits en toits, l’homme au Sharingan vit finalement sa course coupée par la gracieuse courbe formée par le vol d’un oiseau messager et au creux de sa main une missive fut déposée. Tant mieux … Il n’aurait pas à se rendre au bureau de distribution des missions ainsi. Terminant sa course dans un saut feutré qui le stoppa au sommet de la Tour de l’Hokage là où il serait, très probablement bientôt accompagné. Et pour une fois qu’il était le premier arrivé …

    Mains dans les poches, comme à son habitude, Hatake laissait son regard dériver vers les glorieux portraits des Anciens Hokage. Tous, à leur manière, avaient marqué l’histoire et la pensé de son foyer. Mais ce n’était pas le moment de penser aux grand anciens … Brisant le sceau du pays du feu, qui maintenait le dossier scellé, d’un simple mouvement de pouce, l’ancien pensionnaire de l’ANBU parcourut les quelques lignes de son sempiternel regard endormis qui vira en un instant vers le blazé. La mission ordonnée ne jouait pas vraiment sur ses points forts, mais il saurait sans peine s’adapter, et elle allait surement demander un sacré travail d’équipe pour être menée à bien ... L’ordre de mission parcouru, le Juunin si Spécial feuilleta les pages annexes. De brefs résumés des profils des plus dangereux criminels enfermés, comme on en trouve dans les Bingo Books, ainsi qu’un plan détaillé de la prison comme de ses accès. Quelques clichés de la dite prison terminaient de compléter le Dossier. Kakashi ne put s’empêcher de relire son ordre de mission …

Citation :
Mission Rang S : Rébellion à la prison
Les gardes nous ont appelés en urgence, une rébellion semble avoir éclatée dans la prison, ils ne sont pas de taille à maintenir au silence tous les prisonniers déchainés (dans tous les sens du terme). Par chance, l'un d'entre eux à eut l'idée de détruire le pont d'accès à la prison, aucun prisonnier n'a put s'échapper donc. Vous avez un parchemin en votre possession pour pouvoir ouvrir le chemin vers la prison. Votre mission est de mater la rébellion avant que tous ne parviennent à s'échapper. Cette mission est d'importance primordiale. La sécurité de tout le pays est en jeu!
    Sa lecture achevée, Kakashi enfourna son ordre de Mission dans sa besace Ninja, s’assurant au passage de la présence de tous ses outils de mort … D’une des poches pectorales de sa veste, le Ninja copieur sortit une brique de jus de pomme, passant la paille en plastique sous son masque de toile pour amener à sa bouche la précieuse boisson. Les forces de sauvetages et de délivrance seraient bientôt au complet sur les lieux. Ne restait plus qu’à attendre l’arrivée de ses coéquipiers et camarades de la feuille. L’excitation était à son comble …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Lun 27 Juil 2009, 20:39

Le Jounin de Konoha avait fin terminée sa première mission avec le dénommée Sai qu'il en executa une autre. En effet, à peine avait-il posé le pied dans la rue pour aller se ressourcer aux sources thermales, qu'un oiseau planait au-dessus de lui. Le jeune adulte posa son regard sur le volatile de couleur marron et s'aperçut qu'il avait entre ses pattes, une lettre. Comment cela se faisait-il que l'on fasse appel à lui? En fin de compte, il n'avait eu aucun moment de répit. Bien évidemment, être Jounin ne signifiait pas "coucher dans son canapé", non au contraire. Ses devoirs et ses responsabilités envers son village se faisait de plus en plus nombreuses. Le génie du clan Hyuuga fixait toujours l'animal au-dessus de lui, tandis que des passants du village le regardait. Il se décida cependant de laisser son sac à dos dans la demeure de son clan et sauta alors sur le toit du même habitat. Après quelques secondes de suffisance, le ninja de Konoha était sur la bordure du toit, assis tout en profitant de cette pleine journée ensoleillée. C'est alors qu'il tendit son bras gauche en avant comme pour servir de perchoir au volatile si silencieux. L'animal vint se poser sur son bras comme si de rien n'était, et le Jounin se contenta simplement d'un geste de son autre main de prendre la lettre. Une fois arrachée de la patte, l'oiseau repartit en direction de la volière. Neji put voir un sceau bien marqué qui fermé cette lettre. Il arracha d'un coup sec et sans précipitation la marque et l'ouvrit, puis prit le parchemin et lut alors en le déroulant sur ses cuisses

Citation :
Mission Rang S : Rébellion à la prison
Les gardes nous ont appelés en urgence, une rébellion semble avoir éclatée dans la prison, ils ne sont pas de taille à maintenir au silence tous les prisonniers déchainés (dans tous les sens du terme). Par chance, l'un d'entre eux à eut l'idée de détruire le pont d'accès à la prison, aucun prisonnier n'a put s'échapper donc. Vous avez un parchemin en votre possession pour pouvoir ouvrir le chemin vers la prison. Votre mission est de mater la rébellion avant que tous ne parviennent à s'échapper. Cette mission est d'importance primordiale. La sécurité de tout le pays est en jeu!

**Hein, une rang S?? Depuis ma dernière excursion contre le membre de l'Akatsuki, cela faisait bien longtemps. Il faut que j'aille à la Tour du Hokage. Peut-être que l'on m'attends là-bas**


C'est alors qu'il se remit sur pieds, en faisant attention de ne pas tomber du toit. En dessous de lui, il y avait la rue pleine de monde. Et si il faisait une chute maintenant, ce sera alors la pire honte de sa vie. En tout cas, il ne s'empressa pas d'aller au pilier central du village. Il devait tout d'abord aller chercher son bandeau qu'il avait oublié sur un meuble à l'entrée de la demeure de son oncle. Mais à sa grande surprise, le frère jumeau de son père n'était pas là. Il ouvrit la porte coulissante et prit le bandeau pleinement. Puis le jeune homme le mit autour de sa tête et l'attacha d'un coup sec et brusque pour être sur qu'il ne tombe pas. Mais quand il jeta son regard blanc sur son sac, il se disait que cela allait peut-être lui être utile. Car une mission de ce genre présentait d'énormes risques. Notamment que celle-ci, se déroulait à la prison de Konoha. Cette prison qui jadis, avait fait d'énormes dégâts envers les personnes, Sarutobi Asuma et Kurenaï. Même à eux deux, ils n'avaient pas réussi à arrêter les folies des pénitentiers. Encore un détail à ne pas négliger, c'est que dans une prison comme celle-là, ce n'était pas des hommes ordinaires mais de dangereux ninjas qui avaien trahis leur village ou encore commis les pires crimes. Ce qui veut dire, qu'ils sont eux-aussi adpetes du Ninjutsu et tout ce qui suit. Il n'y avait aucun doute là-dessus, cette mission allait être très périlleuse. Le Jounin Hyuuga prit alors son sac à dos et le mis sur son épaule gauche. Puis il courut à grande vitesse vers la tour du Hokage. Il avait dû traverser plusieurs rues et avait même failli mettre à la renverse un chariot empli de friandises et diverses choses pour amuser les enfants. C'est alors que quand il arriva à la tour, il ne voyait personne qui l'attendait. Mais son regard se posa sur le toit, il y avait une forme sombre qu'il ne pouvait voir à cause des rayons du soleil. Il osa alors se rendre à cette personne, et une fois arrivée sur le toit, il fut fort stupéfait de voir un tel ninja. Alors ainsi, il allait faire équipe avec le célèbre

"Kakashi? Vous aussi vous avez été convoqué pour cette mission?"


A première vue, le ninja copieur semblait très apaisé. Avec une brique à la main, et une paille à sa bouche. Cependant, un détail qui pouvait tuer n'importe qui. La question du moment qui trônait dans sa tête: Comment faisait-il pour boire avec une paille alors qu'il portait son masque? Neji plissa des yeux un petit moment, espérant y voir un petit trou dans son masque ou encore voir une autre supercherie mais rien du tout. Une goutte de sueur coula le long de sa tempe droite, à la fois à cause de la chaleur mais aussi au doute qui planait sur Kakashi. Neji s'avança alors vers le célèbre Croc Blanc de Konoha et posa son sac sur la barrière en faisant attention qu'il ne tombe pas et posa une autre question tout en laissant son regard fixait le village presque entier. Car à cette vue, le village de Konoha était presque entièrement visible



"Comment vous allez? Cela faisait bien longtemps que nous nous sommes pas vu ..... Est-ce que Naruto se porte bien?", il s'arrêta tout en écoutant les bruits qui faisait Kakashi en inspirant dans sa paille le jus puis reprit: "Qui sont les autres personnes à venir?
Revenir en haut Aller en bas
Ishimaru Masaki
Juunin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 36
Village : Konoha no kuni.
Date d'inscription : 22/02/2009

Fiche Ninja
PV:
280/280  (280/280)
PC:
635/635  (635/635)

MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Lun 27 Juil 2009, 21:51

{ Je pense, donc tu suis }

Spoiler:
 


Alentours de Konoha, terrain vague. Bien que le soleil soit omniprésent dans les esprits et sur les peaux meurtries, la chaleur qui inonde l'endroit est démesurée, compte tenu du vent frais qui le traverse tant bien que mal. Il fut un temps pas si lointain où les lieux étaient encore une sorte de cap émergent de la forêt de Konoha. Il s'agit désormais d'un bûcher dantesque, alimenté sur le fil d'un souffle mélancolique et désordonné, l'expiration d'un homme anéanti par le désespoir. Un soldat qui a échoué. Mort avant même d'avoir rendu sa dernière flamme. La clairière fraichement creusée dans la forêt respire les cendres et le chaos étouffant des arbres qui crépitent et s'embrasent, donnant à la scène un aspect poétique. Comme si tout ceci n'avait été qu'un acte théâtral millimétré. Alors que tout n'était qu'expiation d'un désir de vengeance qui aurait mené à la perte d'un être humain. Les cibles tombaient les unes après les autres, en lambeaux de chair calcinés, dans un hurlement déchiré de telle façon qu'il ne perdait en rien sa saveur artistique, son visage blême coloré par les aspirations d'un bouffon satyrique. Autant d'innocents qui perdaient la vie dans une valse meurtrière dans le seul but d'assouvir la rancœur d'un perdant. Ainsi, comme la roche vient étouffer la cascade, cette symphonie fut stoppée par un ultime coup de grâce.


" Katon, Karyuu Endan ! "


Voilà seulement quelques heures que je suis sorti de l'hôpital de Konoha. Impossible cependant de calmer ma colère, ma soif de cendres...J'ai beau avoir goûté à des plaisirs multiples et sensuels avec les jeunes infirmières affectées à ma surveillance, je n'arrive toujours pas à calmer mes pulsions meurtrières insatiables. Notre père avait pourtant réussi à nous calmer, mais lorsque la garde arriva pour nous dire que le criminel responsable de mon hospitalisation était en vie, il m'a semblé nécessaire de faire un tour en dehors du village. J'ai donc capturé quelques criminels pour qu'ils participent à un entrainement forcé en ma compagnie. La brise s'attarde légèrement sur mes yeux...Voilà bien longtemps que je n'ai pas effectué de mission. Dés ce soir, je me rendrais à la tour de l'hokage, histoire d'effectuer une mission de rang C ou B, pour prouver ma bonne foi sans me fatiguer à outrance. Après tout, ma priorité actuelle reste mon intégration dans les rangs de l'ANBU " Ne ". Perdre un temps précieux à souffrir dans des missions trop compliquées serait malvenu par les temps qui courent. J'allume une cigarrette, prend une profonde expiration. Voilà une habitude que je ne perdrais pas, tant elle me fait du bien. Réflechissons...Je sais. Commençons par incinérer méthodiquement toutes les traces du pétage de plomb quotidien.


Quelques heures plus tard. Non loin des quarters Hyuuga, des taudis miteux s'amassent et fument, témoins d'une animation constante. Les Nara ont une forêt, les Uchiha avaient une cité. Les Masaki, pour leur part, s'entassent dans des taudis qui reflètent parfaitement leur personnalité désordonnée, leur caractère fort et imprévisible. La puanteur ambiante n'a bien sûr rien à voir avec leur sens de l'hygiène. Au beau milieu de ce tas puant se dresse la forge des Masaki, dirigée par le père d'Ishimaru. Il est habituel d'entendre toutes sortes de cris tendus lorsque père à fils sont réunis dans cet endroit. C'est en partie pour cela que le clan vit en harmonie avec le reste du village, il leur serait impossible de gérer autre chose que les conflits familiaux provoqués par leur chef.


" - Quoi ? Bordel de merde Papa tu te fous de moi? Une mission de rang S? C'est pas possible on t'a déjà dis d'arrêter de fumer les cheveux sur la brosse de maman !
- Bah j'te jure! Vas-y tu m'crois pas? Abusé le p'tit! Déjà d'une : j'les ai fumé qu'une fois et sans rire c'était d'la bonne. De deux : tu fuis en fait! Prout prout! Ah la la t'es une pédale c'est ça? Un p'tit gayzou!
- Mais va te faire! File moi l'ordre de mission au lieu d'faire ton guignol là! "



Un rouleau qui porte le sceau de Konoha. J'ai dans l'impression que cette fois c'est pas une sale blague du paternel, y'a bien un problème qui fait trembler les autorités. Tout en soutenant le regard moqueur de mon père, je déroule le parchemin officiel. J'ai horreur d'avoir tort, mais là il va falloir que j'admette mon erreur. Ah si même mon père commence à ma ridiculiser, il va falloir que j'me bouge un peu. Voyons un peu ce que ce rouleau nous réserve.


Citation :
Mission Rang S : Rébellion à la prison



Bon tout s'annonce mal. Même pas besoin d'aller plus loin dans ma lecture, j'me contenterais du rapport des matons sur place. Je salue tout le monde, vérifie mon équipement avant de me rendre à toute vitesse au toit de la tour. Voilà qui nous apprendra à esquiver les missions sans arrêt. Rang S. En clair de bonnes chances de ne pas en ressortir vivant. Les bâtiments défilent à toute vitesse sous mes pieds, au fur et à mesure de ma course nerveuse au travers du village. Mon esprit s'est entièrement vidé, l'instinct du shinobi reprend le dessus. Et puis...C'est une bonne occasion pour tuer à tour de souffle sans craindre les représailles des autorités. Qui sait? Après quelques missions de ce genre, je pourrais peut être arriver à mes fins. Mais nous n'en sommes pas encore là, voilà que j'aperçois mon objectif provisoire : le toit de la tour de l'hokage. Ah bordel j'suis pas le premier arrivé, à croire que j'suis toujours le dernier qu'on prévient quand y'a une sauterie dans les environs ! Je m'arrête donc paisiblement, allume une clope avant de m'avancer à la rencontre de mes coéquipiers, mes camarades d'expédition vers la mort. Bien sûr, je n'ai pas pu réprimer totalement un sursaut de surprise : Sharingan no Kakashi...Sur place avant moi. Le légendaire épouvantail de Konoha, connu pour ses retards inconsidérés. Et Neji Hyuuga, considéré comme étant un génie de son clan.


" - Salut à vous. Je propose un quadrillage de la zone via le Byakugan, puis l'élimination méthodique des têtes pensantes de la révolte une fois que nous les aurons repérés. La prison de Konoha est sensée être maintenu sous le joug d'un sceau qui empêche les pensionnaires de malaxer leur chakra. Connaissant ceci, je soumettrais deux hypothèses. Dans un premier temps, nous pourrions penser que les insurgés ont profité des talents en taijutsu d'un nukenin de haut rang. Dans un second temps, il est possible qu'un garde - ou plusieurs - nous ai trahi. "


J'écrase ma clope terminée, en allume une nouvelle. Il y a des rituels qu'on ne peut pas esquiver.


" - On me nomme Ishimaru Masaki. Spécialiste en ninjutsu katon, utilisateur confirmé de ninjutsu doton également. Je dispose enfin de quelques notions de genjutsu. En combat, mon rôle sera ainsi de créer des ouvertures pour mes coéquipiers via le genjutsu et les techniques doton, ou de profiter des autres afin d'exterminer rapidement nos cibles via des jutsus katon hautement destructeurs. "

Je pars donc fumer mes clopes en attendant les autres membres de l'équipe, mettant en place de multiples stratégies viables.



Dernière édition par Ishimaru Masaki le Mer 29 Juil 2009, 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Mar 28 Juil 2009, 06:38



~~~~


Fixé, là-haut, à son point le plus culminant de son progrès contre la nappe bleu azur, l'astre solaire, vulgairement surnommé soleil, battait maintenant de son plein potentiel. Les quelques nuages décorant le ciel ici et là ne semblaient guère vouloir annoncer une quelconque averse prochaine, et ce, au grand regret de certains, déjà épuisés de cette température grimpante. Konoha, la puissance militaire officielle du pays, bien que surnommé le village de la feuille, n'en était pas épargné, ne laissant que de subtiles coins d'ombres au service des villageois désireux de se rafraichir. Toute fois, non loin de là, une fois le seuil des grandes portes du village de la feuille passée, se retrouve un gigantesque terrain aux caractéristiques verdoyantes, s'écartant le long d'une route naturellement tracée dans la terre pour les futurs voyageurs potentiels. Les possibilités y sont, certes, multiples, mais les dangers n'y sont certainement écartés.

Le pied du Shinobi s’appuya un léger instant contre la paroi solide d’une branche isolée, un unique et bref moment lui permettant de se pousser à quelques mètres plus loin, planant presque. Répétant ce mouvement à plusieurs reprises consécutives, la silhouette, apparemment masculine, défilait ainsi dans la vaste forêt, zigzagant d’un bord à l’autre, le regard rivé plus bas, contrôlant avec la plus ferme attention cette route plus ou moins empruntée par les paysans et artisans quelconque en provenance d’ailleurs. Brusquement, ce dernier vint freiner sa vive allure, jusqu’à s’arrêter totalement, prenant position à quelques mètres dans les airs, les pieds parfaitement incrustés dans l’écorce de la branche de bois. Une légère brise du nord vint se faire sentir contre la peau du Shinobi, caressant son visage presqu’en sueur tandis que sa chevelure se laissait bercé dans le sens du vent. L’arbre sous lequel ce dernier se tenait réagit à son tour sous les effets du souffle rafraichissant, laissant passer les lueurs lumineuses de l’astre du matin à travers son épais feuillage verdâtre. Cette veste aux couleurs du village caché du pays du feu, cet étrange bandeau frontal à l’effigie de la feuille reflétant parfaitement la lumière contre sa surface métallique, cette tignasse brunâtre, ce regard neutre aux pupilles sombres…Yamato. La faible bourrasque passagère disparut aussi vite qu’il avait apparu, déclinant à nouveau l’éclairage naturel sur le jeune homme dans la vingtaine. Bien qu’il soit officiellement relevé de cette tâche jusqu’à nouvelle ordre, le Ninja ne put se résoudre à ainsi laisser ses devoirs, trouvant qu’une petite patrouille routinière ne pourrait lui faire de tord, au contraire. Un bref coup d’œil à gauche, puis à droite précédèrent la descente de l’ANBU au sol, atterrissant en souplesse contre la terre fraiche. Glissant ses mains au creux de ses poches, Yamato emprunta le petit sentier de terre battue qui lui permettrait de sortir de cette jungle verte, la mine à la fois ferme et neutre, ce dernier disparut peu à peu dans un son rythmé sous les claquements de ses sandales.




*Voilà qui ne me dit rien de bon…*

Un cri strident avait déchiré le firmament jusqu’aux tympans du shinobi de la feuille quelques instants plus tôt, le guidant vers la sortie de la forêt en toute hâte. Accélérant le pas de quelque peu, Yamato déboucha brusquement sur la vaste prairie précédant les territoires de la cité de la feuille. Enchainant une quinzaine de pas en direction du village, à nouveau son attention s’attira vers le ciel, son ouïe captant de nouveau ce signal d’alerte. Levant son regard, exprimant soudainement une expression de surprise, là-haut, planant en exprimant quelques signes circulaires, un des messagers de Konoha. Gardant ses pupilles rivés vers le volatile qui avait maintenant reprit son chemin, Yamato s’élança à sa poursuite, abordant sa course sur l’herbe à peine jaunie par le temps bordant la fine tranchée. Le paysage défilant au cours de son ascension, ce ne fut qu’une fois les grandes portes atteintes que l’oiseau sembla ralentir la cadence, perdant quelques mètres d’altitude avant de terminer sa descente. Suivant à une dizaine de secondes près, le Juunin fut finalement éruption sur les lieux, se posant à quelques pieds du messager, juste assez pour se rendre compte que ce dernier transportait une missive. S’approchant en douceur, il vint libérer l’animal de sa tâche, saisissant le courrier qui, apparemment, lui était destiné.


Citation :
-Rébellion à la prison-
Les gardes nous ont appelés en urgence, une rébellion semble avoir éclatée dans la prison, ils ne sont pas de taille à maintenir au silence tous les prisonniers déchainés (dans tous les sens du terme). Par chance, l'un d'entre eux à eut l'idée de détruire le pont d'accès à la prison, aucun prisonnier n'a put s'échapper donc. Vous avez un parchemin en votre possession pour pouvoir ouvrir le chemin vers la prison. Votre mission est de mater la rébellion avant que tous ne parviennent à s'échapper. Cette mission est d'importance primordiale. La sécurité de tout le pays est en jeu!

Son regard parcourut le message de gauche à droite jusqu’à la toute fin. La gravité de la situation cernée, le shinobi reprit la course de plus belle, passant le seuil des gigantesques portes de bois sous les battements d’ailes du messager s’envolant maintenant que son devoir avait été accomplie. Le trafic actuel dû à l’heure avancée de la journée poussa l’homme à emprunter une voie moins fréquentée, celle des airs, traversant le village d’une toiture à l’autre jusqu’à apercevoir au loin le bâtiment à la couleur vive marqué de l’emblème du feu. S’il était assez loin pour ne pas percer les plus infimes détails, ce dernier était toute fois assez proche pour décerner trois silhouettes postées sur le toit de la tour, tous semblant en attente de quelque chose, ou quelqu'un(…) Sa dernière poussée lui permit de se frayer une place entre les trois individus déjà présents, commençant à poser des visages ainsi que des noms sur les ombres difformes que ses pupilles peu précises lui avait rapportées. Un léger hochement de la tête accompagné d’un léger sourire en coin furent ses seules salutations adressées envers les deux qui lui semblaient moins familiers, avant de s’avancer vers le ninja copieur, s’adressant plus singulièrement à lui.

-Je vois que vous êtes également invité à la petite Fête Kakashi-senpaï.



Revenir en haut Aller en bas
Hyuuga Hiashi
Juunin de Konoha/Chef du Clan Hyuuga
avatar

Nombre de messages : 46
Village : Konoha No Kuni
Date d'inscription : 01/06/2009

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Mar 28 Juil 2009, 09:36

Assis sur une pierre, Hiashi restait immobile, les yeux clos. Son ouïe totalement ouverte aux sons de son domaine, il écoutait attentivement murmures humains, chants naturels ou animales. Des femmes piaillant comme des petites filles, amateurs de ragots bon marchés ou d’autres faits divers, des enfants, du clan ou pas, qui riaient, le cri rauque d’un homme s’entraînant, le chant léger d’un oiseau, les grincements des branches d’un arbre fatigué et d’autres bruits dont la diversité échappée à l’homme. L’obscurité que lui procuraient ses rideaux de chair lui permettait d’ouvrir son âme aux sons de son environnement, une occasion qui lui était bien rare grâce au pouvoir qui trônait dans ses pupilles. Certes il pouvait voir au-delà de la normale grâce à ses yeux mais, il lui arrivait bien trop souvent d’être honteux d’avoir un tel avantage. L’honneur était un pilier de son existence et ses yeux étaient un don qui lui permettait de bien trop facilement surpasser ses ennemis. C’était pourquoi il lui arrivait lors de quelques rares occasions d’abandonner un instant son talent pour vivre la vie d’un combattant ordinaire n’ayant que ses bras et sa volonté pour se surpasser. Et lorsque les yeux fermés, il laissait apparaître une autre façade de ce monde, il se rendait compte qu’il ne lui fallait que trop peu pour atteindre la victoire. Certes il y avait tout de même une différence entre ce qu’il apercevait les yeux clos et ce qu’il aurait pu voir sans son Byakugan mais il savait pertinemment que sans ses pupilles, il aurait mieux fait d’être aveugle, tellement qu’il lui serait trop ardu de connaître le commun des mortels. A cette idée, son visage serein se crispa et ses yeux s’ouvrirent. Sous la lueur de l’astre solaire, ses pupilles blanches laissaient échapper des reflets dorés mais malgré la beauté de ce regard, celui-ci ne laissait paraître qu’une profonde déception. L’homme se demandait qu’aurait-il été si le ciel ne lui avait pas donné ses yeux, serait-il devenu un ninja aussi prestigieux ou aurait-il partagé l’existence des éternels anonymes voués à rester inconnus jusqu’à la fin des temps ? Ces questions livraient une dangereuse bataille contre la fierté qu’il avait à porter l’emblème de son clan qui pouvait bien être un clan de lâches dotés d’un talent les ayant fait ignorer la douleur de n’avoir rien de spécial.

Mais en tout bon « deus ex machina », un événement mis fin à cette guerre : un jeune membre du clan qui était brusquement entré dans le petit jardin. Pour une fois, l’homme avait été surpris, il avait été bien trop songeur pour apercevoir l’adolescent qui pourtant ne s’était pas retenu lors de son entrée. Trop pressé de livrer le message de haute importance à son Chef, il n’avait pas pris le temps de regarder où mettre les pieds et avec la grâce d’un danseur étoile doté de deux pieds gauches, il s’était envolé pour ensuite retomber bruyamment dans l’herbe grasse qui avait amorti sa chute. Sous le choc de sa chute, le jeune Hyuuga resta quelques instants affalé par terre, trahissant sa grande surprise par l’air bête qu’il affichait. Mais lorsque l’importance de sa mission lui revint à l’esprit, il se releva aussi rapidement que disgracieusement pour annoncer à son aîné, d’une voix tremblante, qu’un ordre de mission de la plus haute importance venait de lui être parvenu. Sans redemander son reste au messager, Hiashi se rendit sans plus tardé à son bureau où l’attendaient le doyen ainsi que deux autres figures importantes du clan. Tous, même si cela leur état naturel, avaient une expression des plus graves. Pendant un moment, l’homme fut alarmé par une telle situation, redoutant une attaque du village ou pire mais lorsqu’il aperçut sur le bureau en bois de bambou le dossier sur lequel était écris en lettres capitales « Mission de rang S », son inquiétude ne put que s’accroître. Sans plus attendre, il se jeta sur le dossier et le feuilleta précipitamment pour voir quelle pouvait être la cause d’une telle réaction. D’abord soulagé d’apprendre qu’en ce jour aucunes guerres n’éclateraient au sein des pays ninjas, il fut ensuite apeuré par le danger qui menaçait le village ainsi que son clan. La prison de Konoha, qui se trouvait à quelques lieus du village, était passée sous le contrôle des pensionnaires : des Hommes plus dangereux les uns que les autres qui n’avaient qu’une envie : se venger de Konoha.

Vous ne pouvez vous rendre là bas, c’est un risque que vous ne pouvez prendre ! s’exclama le doyen.
Hiashi-sama, le doyen a raison, accepter cette mission serait un trop grand danger pour vous ! Renchérit l’un des deux hommes.

D’abord, le chef du clan resta silencieux, ignorant les mises en garde des trois hommes qui continuaient à acclamer leur désaccord quant à cette mission. Hiashi, chef du clan des Hyuuga mais aussi Juunin du village, pensait à ce qu’adviendrait de sa famille si cette rébellion n’était pas étouffée. Une vague de criminels, accompagnée d’opportunistes envahiraient le village. D’abord, il y aurait une bataille aux portes de la ville mais rapidement, l’effectif de Konoha serait submergé et ensuite, les villageois seraient à la merci de ces bêtes assoiffées de sang qui raseraient ce qu’il avait fallu prêt d’un siècle pour être bâti. Hiashi, même si partageant les craintes des autres membres du clan, qui maintenant s’étaient rassemblés autour de son bureau et qui l’observaient silencieusement, comprit que pour sa famille, pour son clan ainsi que pour son village, qu’il devait accepter cette mission et se rendre là bas pour empêcher toutes propagations de cette rébellion.

J’irais, dit-il d’une voix des plus autoritaires qui ne laissa même pas l’occasion au doyen, pourtant si bavard, d’émettre une fois de plus son désaccord.

Et à peine eut-il achevé sa courte élocution qu’il partit pour la tour de l’hokage. Accompagné de son habituel escorte, il traversa les quelques quartiers qui le séparaient de l’imposante bâtisse rougeâtre qui témoignait de la puissance du village de Konoha. Comme toujours, d’abord impressionné par la taille du bâtiment, Hiashi fut ensuite désolé d’imaginer dans quel état serait celui ci s’il n’arrivait pas à stopper la rébellion. Il s’imaginait déjà les flammes sortant des fenêtres faisant de ce château arrondi un fourneau dans lequel cuirait les dirigeants du village qui de leur propre lieu de mort poserait leurs regards dépités sur le village lui aussi enflammé. Le chef des Hyuuga se devait d’accomplir sa mission, il ne n’en faisait pas qu’un devoir mais une affaire personnelle. Par pur amour pour sa famille, il ne pouvait se permettre qu’un seul des rustres de la prison puisse poser ses mains souillées de sang sur le corps d’un Hyuuga.

Hiashi-sama, ouvrez la porte… déclara un des gardes d’un air gêné.

Comme ramenez sur Terre par la voix de son garde, l’homme se rendit compte qu’il se trouvait face à la porte du bureau du Kage. Sa réflexion l’avait complètement projeté dans un autre monde ne laissant plus que son corps suivre l’escorte qui l’avait amené aux portes du bureau et qui maintenant le rappeler qu’il avait une tâche à accomplir, même si d’un ton réprobateur. Après avoir congédié l’escorte, il poussa lentement les portes massives qui, dans un grincement, annoncèrent son arrivée. Mais lorsqu’il pénétra dans le bureau, il ne vit personne. Juste les meubles recouverts d’une fine couche de poussière qui montraient bien qu’il n’y avait pas eu d’activités ici depuis bien longtemps. Il n’y avait personne mais Hiashi n’abandonna pas. Aidé par ses pupilles, il put balayer toute la tour de son regard jusqu’à apercevoir un groupe d’hommes qui semblaient être en pleine réunion sur le toit du bâtiment. Certains qu’il s’agissait là de son équipe, Hiashi put méditer sur sa composition tout en gravissant les marches qui menaient au toit. Kakashi, Neji, Yamato et Ishimaru, tous des ninjas dont les prénoms n’étaient pas inconnus au chef des blanches pupilles. Une équipe qui semblait des plus prometteuse, un soulagement pour l’homme qui commençait à croire que cette mission, malgré son importance, n’aurait rien d’aussi alarmant qu’il le pensait. Et une fois qu’il eut gravi les marches pour arriver au le toit, il salua les autres ninjas en s’inclinant. Lorsqu’il se releva, le visage marqué par son éternel expression de sévérité, il put parler.

Moi qui craignais le pire, je suis rassuré de voir que de tels ninjas feront ce voyage en ma compagnie… A en juger par notre nombre, je présume que nous sommes au complet… Alors, que pouvez-vous m’apprendre sur cette mission en plus de ce que je sais ?...

Revenir en haut Aller en bas
Ikazu Raiken
Leader des 5 du Son/Juunin Spécial
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 24/09/2008

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
760/760  (760/760)

MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Sam 01 Aoû 2009, 13:21

    La boisson sucrée glissait dans le gosier du Ninja Copieur à mesure qu’il tirait de sa méthodique aspiration sur la paille en plastique. La brique de jus de pomme se vidait lentement et il restait bien un dernier tiers à l’arrivée du Génie du Clan Hyuuga. Sa sempiternelle expression fatiguée sur le visage, Kakashi salua son coéquipier d’un jour d’un las mouvement de main qu’il accompagnait habituellement de son « Yo ! » las et paresseux. Mais Sakumo avait appris à son fils qu’il était très impoli de parler la bouche pleine alors le légendaire Shinobi se fit un devoir de terminer sa brique de jus de fruit avant de laisser ses mots quitter sa bouche. C’est donc dans un grand bruit de succions que l’homme aux milles techniques finit sa boisson, laissant sa paille quitter l’invisible interstice qui intriguait tant son compagnon. Kakashi rivalisait de combines ingénieuses pour surprendre ses amis. Croisant les bras sa son torse, le disciple du Yondaime fouilla légèrement dans ses souvenirs pour répondre parfaitement au plus talentueux Shinobi de la nouvelle génération.

    « Hum … J’ai été quelque peu grippé ces derniers jours, je suis probablement resté trop longtemps aux Onsens … Mais je me porte comme un charme maintenant, merci de ta sollicitude mon petit Neji. Je ne peux que te renvoyer la politesse et te demander si toi-même tu te portes bien ? ^^
    Quand à Naruto, il se porte trés bien. Il est toujours aussi indiscipliné et têtu, mais l’entrainer et le côtoyer sont comme un rayon de soleil dans cette vie guerrière …
    Ah … Voilà un de nos compagnons semble t’il … »


    En effet, le toit de la tour fut bientôt frappé par l’arrivé d’un smoker Ninja ténébreux que Kakashi salua de son éternelle façon. Le relationnel ne semblait pas vraiment être le fort de ce Shinobi là qui commença un exposé tactique immédiatement après avoir dispensé quelques mots polis qui sonnaient faux. Enfin bon, l’unique œil de Kakashi s’écarquilla un brin aux affirmations du jeune homme et il ne trouva rien à redire sur son exposé stratégique. Non … En fait il n’avait pas envi de se lancer dans une thése, anti-thése, synthése pour reprendre la stratégie, un brin trop rapidement élaborée, de son nouveau compagnon. Prendre en charge la tactique était une chose, mais autant le faire quand l’ensemble de l’équipe est là et pas quand la moitié des membres manque encore à l’appel …

    Mais bon, Kakashi souriait sous son masque. Il n’aurait pas à se creuser les méninges et assumer le commandement. Ce Ninja là était tout à fait indiqué au vu de la fougue qu’il avait démontré à son arrivée … Se grattant les fesses, le Ninja Copieur se laissa bercer par la courte biographie du jeune homme, lui réservant la sienne pour plus tard … Soupirant, le fils de Sakumo ne put s’empêcher de revoir Sarutobi Asuma plus jeune chez ce Ninja.

    Pour ce genre de mission, le pays du feu employait régulièrement des équipes de cinq ninjas expérimentés. Ne manquait donc que deux personnes à l’appel … Et l’une d’elles ne tarda pas à arriver en la personne du dernier Ninja capable de manipuler le Mokuton. Un allié de poids et un compagnon de l’ANBU. Leur travail d’équipe n’était plus à faire et le Juunin Spécial de Konoha se félicita de servir aux côtés de ce combattant là. Souriant à son ami fraichement débarqué, l’homme au Sharingan finit par s’adresser à lui sur un ton aussi amical que lascif.

    « Et oui … Tout arrive ! Ce genre de mission change de l’ordinaire et je ne suis pas de ceux qui refusent l’autorité …
    Ravi de te voir Yamato ! »


    Comprendrais qui pourrait, mais ces dernières déclarations étaient évidement à prendre avec des pincettes quand on sait que le crédo du disciple du Yondaime Hokage est que Ceux qui ne respectent pas les règles et transgressent les lois sont considérés comme des moins que rien, mais ceux qui ne pensent pas à leurs compagnons sont encore pires. Pour l’heure, Kakashi se décida à tuer le temps en sortant de sa besace son roman favoris et la perle de la collection des Icha Icha, le volume Tactics #3. Commençant sa grivoise lecture d’un œil distrait, en son fort intérieur le Ninja restait concentré sur son objectif. Mais il ne pouvait refouler ce petit plaisir littéraire … Enfin bon, la joyeuse troupe était bientôt au complet et pour l’heure elle donnait entière satisfaction au plus grand tacticien de Konoha, dixit son éternel rival Maito Gai. La complémentarité était au rendez vous et les hommes capables de se soutenir en toute situations. Ne restait plus qu’a découvrir qui serait le dernier larron. Et quelle ne fut pas la surprise du meilleur ami d’Obito Uchiha quand il vit débarquer le chef de la branche principale des Hyuuga et Oncle du petit génie Neji. Le patriarche parla avec sagesse et à défaut de son banal salut, Kakashi s’imposa une faible courbette pour saluer celui qui était l’un des personnages les plus imposants du village. Ce dernier parla avec sagesse et expérience. Sa demande d’information était légitime, mais malheureusement le Ninja Copieur n’avait pas grand-chose de plus à lui apprendre. Mais il était de son devoir d’initier la conversation et le débat. C’est donc en perpétrant la lecture son érotique roman que le Ninja Copieur distilla ses paroles sur son habituel ton paresseux.

    « Hatake Kakashi, 28 ans, célibataire et amateur de Konoha Cola. Mes aptitudes au combat sont diverses et variées …
    Je ne peux qu’être heureux de servir aux côtés de Ninjas aussi talentueux que vous et ne peux éprouver aucune peur en compagnie de tant de talents.
    Pour vous éclairer, Hiashi-Sama, les informations que nous avons sont faibles et nous serons probablement renseignés à notre arrivé sur les lieux. Mais il est à prévoir de combattre dans des espaces clos et de taille réduite, contre des prisonniers incarcérés pour des délits variés et la force tout aussi différente. J’espère que nous serons renseignés sur les criminels les plus dangereux une fois sur place. Il est fort probable que le personnel de la prison soit à la merci des insurgés …
    Ah oui … Sans nouvelles de l'Hokage se pose la question de la direction de cette équipe. Je propose qu’Ishimaru Masaki soit le Leader de la formation. »


Citation :
Post en Carton ...
Désolé pour l'attente !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Sam 01 Aoû 2009, 15:24

Continuant en portant son regard sur le fils du Sanin Sakumo, il vit que celui-ci avait fini sa brique de jus de fruit. C'est alors qu'il lui reporta avec grande joie qu'il allait bien. Tout comme la personne qu'il l'avait fait changé d'avis sur le destin, Naruto. Mais alors que le génie de la branche secondaire allait prendre la parole, une personne vint subitement apparaitre en face d'eux. Un type avec des lunettes ainsi qu'une cigarette à la bouche. On aurait pu croire que cela s'agissait de Sarutobi Asuma mais non. Ce Jounin, Neji ne le connaissait pas. Ou du moins, il avait très brèvement entendu parler de lui. A peine arrivée que l'individu avait déjà commencé à proposer ses tactiques de déploiement ainsi que le déroulement de la mission. Il était sûr d'avoir déjà entendu de lui. Quand vint alors sa réponse en se présentant comme Ishimaru. En effet, un ninja assez capricieux et pourtant, il s'avérait que les missions qu'il avait mené été toujours réussies. Son plan n'était vraiment pas mal. C'est alors sans compter sur l'arrivé d'un autre membre de la team imbattable, l'Anbu qui avait autrefois, pris sous son aile l'équipe 7 de Kakashi. Yamato. Rescapé des expériences d'Orochimaru et unique utilisateur du Doton, soit un descendant du Shodaime. Mais il n'avait manifestement aucune idée par rapport à la mission et semblait bien pensif. Mais le troupeau n'était pas encore au complet, le dernier ninja arriva alors. Le jeune Hyuuga n'en crût pas ses yeux. Une personne à la même corpulence que son défunt père ainsi que le même visage. Son oncle était aussi de la partie. Le génie de sa génération fixa alors son oncle avec grand étonnement. Mais lacha un petit sourire aux coins de ses lèvres. Le Jounin regarda alors l'équipe au complet, elle était incroyable. Deux utilisateurs du Byakugan ainsi que le célèbre ninja Copieur, suivi d'Ishimaru et Yamato. C'était bel et bien la première fois qu'il allait faire une mission avec son oncle. Au moins, cela lui permettrait de le connaitre un peu plus, et nouer encore plus de liens. Et ainsi améliorer son entente avec lui qui n'était jusqu'à alors, peu passable. L'homme au Sharingan avait fini sa lecture de son roman préféré et prit la parole

« Hatake Kakashi, 28 ans, célibataire et amateur de Konoha Cola. Mes aptitudes au combat sont diverses et variées …
Je ne peux qu’être heureux de servir aux côtés de Ninjas aussi talentueux que vous et ne peux éprouver aucune peur en compagnie de tant de talents.
Pour vous éclairer, Hiashi-Sama, les informations que nous avons sont faibles et nous serons probablement renseignés à notre arrivé sur les lieux. Mais il est à prévoir de combattre dans des espaces clos et de taille réduite, contre des prisonniers incarcérés pour des délits variés et la force tout aussi différente. J’espère que nous serons renseignés sur les criminels les plus dangereux une fois sur place. Il est fort probable que le personnel de la prison soit à la merci des insurgés …
Ah oui … Sans nouvelles de l'Hokage se pose la question de la direction de cette équipe. Je propose qu’Ishimaru Masaki soit le Leader de la formation. »


Le jeune Hyuuga balanca de côté son Kimono noir sur le côté et prit lui aussi la parole



"Vous auriez pû me prévenir que vous seriez aussi de la mission Oncle Hiashi, nous aurions dû venir ensemble. Mais ma foi, pour ceux qui ne me connaisse pas, je suis Neji Hyuuga. Jounin du village et je suis du même avis qu'Ishimaru, notre Byakugan balayera toute la zone avant de pénétrer dans le prison. Evitant par la même occasion les pièges de la prison ainsi que toute embuscade de la part des prisonniers."


Il posa ensuite son regard sur le ninja fumeur aux lunettes de Soleil ironique et dit


"Je suis aussi du même avis que Kakashi, Ishimaru sera le leader de cette équipe, qu'en pensez-vous?"


Il regarda alors tous le monde. Et attendit leur réponse pour débuter au plus vite cette mission qui pouvait s'aggraver aux fils des heures. Car il ne fallait pas se leurrer, mais les prisonniers pouvaient réussir à quitter la prison pour atteindre le village et ainsi, leur permettant d'accomplir leur vengeance en éliminant tout ce qui bouge. Mais malgrès toutes leurs idées, Neji ne cessait de regarder à courts instants son oncle. Il ne l'avait même pas saluer mais le fera bien plus tard......

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Mar 04 Aoû 2009, 21:19

Spoiler:
 



Rencontre au sommet...



-Également ravi de vous revoir Kakashi-senpaï, au plaisir de servir à nouveau à vos cótés.

    Ayant pris l'habitude au masque voilant entièrement la partie inférieure du visage de son ancien partenaire des forces spéciales, Yamato, décelant une légère moue se formant contre la paroi du tissu bleu sombre, vint à son tour esquisser un simplet sourire en accompagnement à ses paroles. Sharingan no Kakashi. Shinobi, aussi bien connu des membres de la communauté de la feuille tel le Juunin dont le sens de la ponctualité ne semblait pas avoir été imprégné dans ses codes génétiques que du reste du monde sous le surnom lui collant si parfaitement à la peau...Le Ninja Copieur. Sa pupille gauche se différenciant de sa jumelle de sa couleur pourpre aux caractéristiques du clan Uchiwa avait peu à peu fait du fils de Sakumo, l'un des légendes du monde des Ninjas. Fils du décédé croc blanc de Konoha, on racontait de l'unique pupille à trois virgules de Juunin, qu'il avait, au cours de son parcours, analysé et copié plus d'une centaine de Jutsus différents, passant d'une affinité à l'autre avec à peine quelques exceptions. Ce qui pouvait laisser croire que, bien que frôlant à peine la trentaine et peu impressionnant au premier coup d'œil de par son air las et détendu, ce dernier restait un shinobi redoutable qu'il serait préférable d'avoir à ses côtés plutôt qu'en face en tant qu'adversaire. Cette dernière pensée vint arracher un nouveau sourire nostalgique de la part de l'ANBU, détournant maintenant son regard vers ses autres coéquipiers. En second lieu, on retrouvait un autre Dojutsu aux caractéristiques plus qu'aventageuses au sein de la brigade, soit, le Byakugan, scellé dans les pupilles blanchies du jeune Neji Hyuuga. Les quelques rares informations concernant cet adolescent restaient similaires à celles que l'on pouvait percevoir entre deux murmures à travers le village. Génie du clan au regard terne, anciennement considérer comme le meilleur genin de sa génération qui, d'ailleurs, fut le premier à accéder au grade de Juunin...un compagnon de mission fort utile. Puis finalement, la quatrième et dernière silhouette présente sur le toit était distancé de quelques pas du reste du groupe, son air préoccupé en avant-plan. La fumée de sa cigarette s'échappant de ses lèvres, ce dernier n'était autre que Ishimaru Masaki, un shinobi que l'ANBU n'avait pas encore eu le temps de parcourir en détails, ses informations sur lui se limitaient à son duo d'affinités ainsi que ses talents en Genjutsu. Venant déposer ses pupilles contre la voûte céleste d'un bleu pâle dépourvu de nuages, une brise légère se leva alors sur le village, caressant le visage du dit Juunin, patientant à l'ombre des branchages en attendant l'arrivée de celui qui complétera l'escouade.




    Les paupières du dernier manipulateur de Mokuton était encore closes, lorsque, sous un ses pas souples et furtifs, le dernier membre du rassemblement de Juunin se présenta finalement sous les lieux du rendez-vous après avoir lui aussi été convoqué par le biais de la missive qu'ils avaient tous reçus. Décroisant alors ses bras, celui faussement surnommé Yamato, vint porter son attention sur le second détenteur des pupilles blanches du clan Hyuuga, dévisageant ce dernier de la tête au pied depuis son point d'ombre. Après Kakashi no Sharingan, le jeune Hyuuga, ainsi que le dénommé Ishimaru Masaki, une touche de sagesse se rajoutait maintenant à la petite formation de shinobis en voie de partir en mission. Débutant la quarantaine, cette expression sévère désignant ses traits, cet air noble si bien abordé ainsi que ses pupilles similaires à celles des Hyuuga....le dernier membre attendu semblait bien être le chef des blanches pupilles de Konoha. Le respect que sa présence impliquait invita Yamato à répondre poliment aux salutations d'une légère courbette face à l'important personnage, se redressant quelques instant après afin de lui faire face. Sa longue chevelure sombre bercé par le vent, Hiashi ne s'attarda pas aux échanges de regards habituels, s'adressant directement aux concernés sur un ton confirmant son identité. Désireux de savoir à quoi il s'attendait en s'engageant pour ce périple, personne ne fut toute fois en mesure de lui fournir une réponse, n'étant guère plus informés sur l'issu de cet ordre de mission que l'était le chef de clan. En revanche, chacun leur tour, les représentants de la feuille s'adressèrent au groupe dans une brève présentation.

-En ce qui me concerne, pour vous, chers coéquipiers, Je serai Yamato. Mon grade actuel dans ce village se situe au niveau Juunin, comme vous tous je présume. Comme vous devriez déjà le savoir, je dispose de quelques compétences en suiton, doton ainsi que Mokuton, J'essayerai donc de vous aider de mon mieux à l'accomplissement de cette táche dont on a été tous et chacun chargés.


Marquant une brève pause, Il reprit légèrement.


-Le commandement sera à votre choix, tous ici possédons les qualités de meneurs et c'est avec plaisir que je suivrai les ordres de celui que vous aurez désignés en tant que meneur.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuuga Hiashi
Juunin de Konoha/Chef du Clan Hyuuga
avatar

Nombre de messages : 46
Village : Konoha No Kuni
Date d'inscription : 01/06/2009

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Mer 12 Aoû 2009, 13:14

Maintenant que l’équipe était au complet, l’homme aux pupilles blanches observait plus consciencieusement chacun de ses membres. D’abord Kakashi, ninja de renom dont la réputation dépassait les frontières du pays du feu et fils de Croc Blanc, ami déchu du chef du clan qui avait été profondément touché par sa tragique mort. Lorsque Hiashi voyait cette pousse d’une génération passée qui affichait fièrement sa crinière blanche, il revivait l’époque où malgré la cage Hyuuga il avait réussi à créer des liens, notamment avec le père du ninja copieur. Mais maintenant que celui-ci gisait six pieds sous terre, en compagnie d’Hizashi, l’homme ne pouvait qu’admettre que le temps passait et que les héros finissaient toujours pas disparaître. Mais le flambeau était toujours repris et si en haut de cette tour il y avait bien quelqu’un dont la renommée pourrait assurer une réputation future au clan, c’était bien Hyuuga Neji, son neveu. Mais lorsqu’il regardait le fils de son frère, il était empli d’une nostalgie encore plus forte, celle de l’époque où son cadet et lui jouissait d’un bonheur éphémère. Mais cette époque n’avait pas été que la sienne car pendant que Hiashi et son frère vivaient leurs derniers jours communs, dans les entrailles de Konoha le Serpent travaillait sur la chair innocente d’un des membres de ce groupe, Yamato qui avait été le seul rescapé d’une des nombreuses folies d’Orochimaru. Cet homme dont l’héritage était celui du Premier avait tout pour faire partie des grands du pays du feu. Quant au dernier des membres, il était parti plus tôt, ne laissant paraître de lui que la rapide image que le Byakugan avait permis à Hiashi de percevoir, celle d’un homme plutôt sombre qui pourtant semblait inspirait chacun des membres du groupe. Car après que les salutations eurent été faîtes, chaque membre du groupe n’hésita pas à promouvoir l’absent qui semblait-il brillé bien plus par sa réputation que sa présence. Selon l’avis de chacun, Ishimaru serait le mieux placé pour être chef et ne voulant pas aller à l’encontre des ses équipiers, le chef des Hyuuga ne put que se plier à la volonté de la majorité faisant alors du ténébreux absent le chef du groupe.

Je suivrai vos choix…
avait-il dis sur un ton serein.

Lorsque ce point ci fut réglé, Hiashi put alors prendre quelques minutes, pendant lesquelles chacun sembla s’occuper, pour murement réfléchir sur cette mission. Puisque l’équipe était presque au complet, ils pouvaient donc établir un plan d’attaque. La prison était une forteresse aussi ardue d’en réchapper que d’y entrer, elle était un véritable foyer isolé où à chaque secondes perdues des plans s’établissaient pour conquérir le village. Lorsqu’il y était allé, Hiashi avait visité la salle dans laquelle les gardes s’étaient regroupés et y avait remarqué quelques détails intéressants. S’ils pouvaient y livrer une quelconque bataille, s’ils étaient du bon côté, ils n’auraient aucun problème à mettre en place une résistance car l’aspect de cette pièce était pour le Hyuuga un terrain de jeu parfait pour y user de ses techniques. Bien sûr, pour ce qui était des autres membres, il ne pouvait prévoir leur stratégie de combat mais il semblait que d’abord s’organiser lui-même était la première étape au succès totale de cette mission. Mais conscient que se lancer dans une réflexion aussi égocentrique n’était pas une aussi bonne idée qu’il n’aurait pu le paraître, il se décida à reprendre part à la stratégie de l’équipe. Et là, comme tous surement, il se mit à éplucher minutieusement chacune des informations qu’il connaissait sur chacun de ses équipiers pour voir ce qu’il pourrait en tirer. D’abord, Neji, tout comme lui possesseur du Byakugan, pourrait pendre la tête de la file alors qu’il couvrirait leur arrière. Ensuite, Yamato, Kakashi et Ishimaru pourraient se placer comme pour leur sembleraient entre les deux Hyuuga mais gardant toujours un œil averti sur les deux pupilles blanches qui malgré leur don couraient un risque majeur en couvrant l’avant et l’arrière de la file. Et lorsqu’enfin Hiashi put partager ses idées, il s’attarda quelques instants sur son neveu en lui lançant un regard assuré puis prit parole.

Malgré la position d’Ishimaru, je m’avancerais à proposer que naturellement Neji et moi nous nous placions aux extrémités de la file pour assurer une sécurité totale à l’équipe qui pourra alors être parfaitement couverte par notre champ de vision… dit-il sur un ton posé.
Revenir en haut Aller en bas
Ikazu Raiken
Leader des 5 du Son/Juunin Spécial
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 24/09/2008

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
760/760  (760/760)

MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Jeu 27 Aoû 2009, 13:01

    Ses yeux toujours rivés sur son roman grivois, le Ninja Copieur écouta ses différents équipiers singer sa présentation avec un petit sourire amusé. Non pas par moquerie mais par pure confiance tant cette équipe là semblait prometteuse et permettrait aux hommes la composant d’aborder les dangers inhérents à leur conditions avec une certaine sérénité. Si les passages de sa lecture se faisaient de plus en plus chauds, le Fils d’Hatake Sakumo ne perdait pas une miette des dires de ses compagnons et comprit qu’après les ultimes mots du noble Hiashi, s’était son tour de converser. Mémorisant avec aisance le numéro inscrit en pied de Page, le Juunin Spécial de la Feuille referma, dans un claquement sonore, son roman entre ses doigts et enfourna de nouveau son bouquin favori dans sa besace de Shinobi. Ses doigts s’agitant pour chasser de passagers fourmillements, c’est d’une voix posée que l’homme au Sharingan prit la suite de son distingué équipier.

    « Je ne peux qu’abonder dans le sens d’Hiashi-sama. Nous avons l’avantage de recenser dans cette équipe deux des plus redoutables Dojutsu de ce monde, bien que l’utilisation du mien me vide très rapidement de toute énergie … Le Byakugan aura l’avantage de sécuriser notre progression et de nous éviter les aléas des mauvaises rencontres. »


    Estimant que cette validation tactique serait à même de clore l’inexistant débat tactique, Hatake ne préféra pas de nouveau aborder le plan du commandement, le nom d’Ishimaru ayant été validé par l’ensemble des membres de l’équipe, c’était donc à lui qu’incombait le poids du commandement. S’étirant lascivement avant la future course qui les mènerait vers la sinistre prison, Kakashi s’imposa à lui-même deux sentiments. Fierté et excitation. La fierté de servir aux côtés d’hommes aussi illustres. Que ce soit le Patriarche du Clan Hyuuga et ami de son défunt père, que se soit son compagnon des forces spéciale seul maitre de l’élément bois, que se soit le redoutable manieur de Katon adepte de cigarettes ou encore le talent pur incarné sous les traits d’un adolescent Hyuuga changé au contact de son plus turbulent disciple, l’éborgné volontaire abordait les épreuves futures avec l’assurance de la réussite. Ensembles ils pourraient affronter bien des épreuves et se secoueraient peu importe la situation … Situation qui faisait naitre en le cœur du disciple du Yondaime le sentiment d’excitation. L’inconnu de cette mission et la tension qui l’entourait … D’autant qu’en cette heure, la grande prison devait être aux mains des enfermés … Ce qui fit tiquer le Ninja Copieur. On lui avait bien spécifié le caractère urgent de l’affaire, alors pourquoi continuaient-ils à deviser de la sorte … Responsable assumé de cette petite réunion qui commençait à s’éterniser, notre sculptural Juunin ne put s’empêcher de sourire. Ses épaules massées et ses jambes échauffaient, l’Eclair Blanc de Konoha se tarderait pas à bondir …

    « Puisque tout, ou presque, est décidé, ne serait il pas temps d’y aller ? Il serait préférable de nous retrouver aux portes du pénitencier … » Finit il par souffler d’un ton poli.

    Evitant d’adopter une des poses « Nice Guy » de son rival éternel, le Sensei d’Uchiha Sasuke finit par détendre ses jambes et sauter de toits en toits, direction l’institution privatrice de liberté. L’Exceptionnelle équipe allait pouvoir entrer dans le vif du sujet …



Citation :
SUS A LA PRISON ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   Lun 13 Sep 2010, 06:06

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

Arrow Neji : 4 points / Hiashi : 4 points / Masaki : 2 points / Yamato : 4 points
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la Génése d'un Dangereuse Mission. Les Racines d'une vaillante Equipe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Konohakonoha :: Toit de la Tour-