AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission de rang D - Récolte de Riz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zomeru Souken
Civil
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 26
Village : Oto
Date d'inscription : 15/04/2009

Fiche Ninja
PV:
135/135  (135/135)
PC:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Mission de rang D - Récolte de Riz   Sam 11 Juil 2009, 02:00


MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com




Citation :
Mission de rang D - Récolte de Riz
Type: Récolte
Lieu: Rizière.
Description: Récoltez du Riz dans les rizière, ennuyeux, mais assez lucratif.
Composition de l'équipe: Illimité. Mission constante.
Spécial: Faites 4 Posts où vous récoltez du Riz pour l'amener ensuite à l'intendant d'Oto, à Ryoshu no Sato.

Comme pour toutes mes autres missions, je m'étais levé ce jour là un peu plus tôt que d'habitude. Après avoir ouvert ma fenêtre, un mince rayon de soleil vint me titiller le visage, comme si ce dernier venait lui-même me dire bonjour. J'avais oublié à quel point la sensation procurée par la lumière était agréable. Je suis ensuite allé prendre, comme à mon habitude, un petit déjeuner très léger, un petit bol de riz accompagné d'une fine couche de sucre: mon déjeuner préféré. Pour enfin prendre une bonne douche bien fraîche, histoire d'être bien réveillé pour aller travailler. Cette journée prométait d'être radieuse. Aucun nuage n'était présent à l'horizon, le vent semblait lui aussi manquer à l'appel, et le village d'Oto semblait, pour une fois, presque inanimé. Tout était parfait. Ce jour là, je n'eus pas besoin de cacher ma présence des autres en prenant d'innombrables détours, ni même de penser une seule seconde à mon cruel manque de puissance. Oto, pendant quelques heures, semblait être devenu un village aussi paisible qu'accueillant. C'est donc d'un pas léger que je pus me rendre hors du village, et me diriger vers les rizières proches du Ryoshu no Sato. La route était déserte, je n'avais croisé aucun marchand véreux, aucun mercenaire belliqueux, et surtout pas un seul ninja douteux. Oto était-il devenu un village où il faisait bon vivre? J'en doute, mais la vie apporte souvent son lot de surprises, Orochimaru avait peut-être décidé de prendre un jour de repos qui sait. En marchant vers les rizières, je vis avec stupeur une carcasse de sanglier se faire littéralement dévorer pas un groupe de corbeaux.

Leur plumage était tout simplement magnifique. Brillant et irisé, il donnait à ces oiseaux un aspect funeste, mais mystérieux. Leurs yeux noir camouflaient une intelligence redoutable, pour un volatile, mais néanmoins supérieure au reste du monde animal. Je leur enviais terriblement leurs ailes, grâce à elles, ils pouvaient voler, grâce à elles, ils étaient libres. Moi je suis prisonnier des chaînes qui me lient à Oto, sans aucun moyen pour m'en sortir, sans aucune main pour me soutenir. Prométhée avait beau avoir secouru l'homme lorsqu'il avait été délaissé par Epiméthée, il ne lui avait donné comme outil que l'art et la technique, et avait oublié de lui offrir la politique. Conditionnant de ce fait l'homme dans la spirale infernale qu'est la course au pouvoir. Les faibles ne sont que des moyens pour les forts d'arriver à leurs fins. J'étais complètement soumis par l'attitude despotique d'Orochimaru, non content de contrôler le village d'Oto, il fallait qu'il dirige la vie de tous ses habitants. Mais, comme ces corbeaux avides de chairs, j'allais bientôt pouvoir nourrir l'amertume que j'éprouvais pour les moeurs du village, en me repaissant des cendres de ce dernier, pour pouvoir ensuite m'envoler vers d'autres terres plus fertiles. Bientôt, bientôt tout changerait, je ne serai plus l'esclave des miens, je ne serai plus un simple objet sacrifiable, je deviendrai un être à part entière, libre de faire ce que bon lui semble et de vivre comme bon me semble. Perdu dans mes pensées et mes désirs de liberté, je ne vis pas le temps passer. Et, après plusieurs kilomètres de marche et plusieurs heures de réflexion, je fus enfin arrivé à la capitale de Ryoshu.

Cette ville n'avait rien perdu de sa splendeur depuis mon dernier passage. Ses épais murs étaient recouverts de blanc, mais cette peinture était en de nombreux endroits craquelée, peut-être était-ce le premice qui annonçait le début de la décadence de la capitale économique du pays. Je ne désirais en aucun cas y rentrer, ma dernière expérience dans cette ville avait été suffisamment pénible. Je me permis donc juste une petite pause devant la ville, pour pouvoir reprendre mon souffle, et ainsi repartir vers les rizières. La distance qui me séparais des rizières était encore élevée, selon mes cartes géographiques, il me fallait encore parcourir quatre kilomètres, ce qui représentait presque une heure de marche. Ni une, ni deux, je me remis en route pour les rizières. Mais cette fois, aucun corbeau ou autre animal forestier ne vint perturber mes pensées, je pus me concentrer pleinement sur le dûr labeur qui m'attendait là-bas.


Dernière édition par Zomeru Souken le Sam 11 Juil 2009, 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zomeru Souken
Civil
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 26
Village : Oto
Date d'inscription : 15/04/2009

Fiche Ninja
PV:
135/135  (135/135)
PC:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Mission de rang D - Récolte de Riz   Sam 11 Juil 2009, 12:15

Dès que je fus arrivé aux rizières, je me mis à chercher du regard une quelconque bâtisse, dans laquelle je pourrai trouver mon employeur, ainsi que le matériel nécéssaire à ce travail difficile et fastidieux. Et, à ma grande surprise, je n'y trouvis aucun paysan, juste un ninja d'Oto qui était venu me surveiller pendant mon travail. Et donc, aucun outil ne me fut confié pour ma mission, je n'avais à moi que mes mains pour extirper du sol boueux la quantité phénoménale de riz qu'il m'était imposé de récolter. C'est ainsi que sou l'oeil amusé d'un ninja facétieux, que je me mis au travail. Heureusement que j'avais fais des recherches à la bibliothèque d'Oto avant de venir, cela m'avait permi d'identifier rapidement le type de culture pratiquée dans ces rizières. J'avais affaire ici à une riziculture inondée ; selon le livre que j'avais précédemment lu, ce genre de d'implantation est principalement présente dans les régions les plus pauvres car c'est de toutes, la moins onéreuse. Cependant, il était aussi dit que les rendements obtenus avec ce genre de rizière étaient très faibles. La rizière don j'avais la charge représentait à merveille l'état minable dans lequel se trouvait le pays du son en ce moment. Aucune protection des habitants, aucun entretien des locaux du village, pouvaient aisément êtres représentés dans cette exploitation rizicole par le manque effectif de main d'oeuvre chargé de cette rizière, mais aussi par le manque d'efforts pour faire subsister cet endroit, qui est, cela dit en passant, l'une des seules sources de nourriture de la région, et l'un principaux acteurs économique de la capitale qu'est Ryoshu.


J'étais donc profondément choqué et consterné par l'état dans lequel avait été laissé cet endroit si important. Cette tyrannie et ce nombrilisme ne pouvaient plus durer, il fallait trouver un moyen pour que cela cesse, et vite. Oto ne pouvait être en rien considéré comme un village s'il ne répondait pas à quelques impératifs économiques et humains primodiaux. Sauvegarder ses exploitations agricoles et aussi sauvegarder sa population. Complètement déchiré par les diverses dissensions y tenant lieu, il contraint chacun de ses habitants à se regrouper en clan ; et chacun de ces clans semble être, d'après mes observations, conditionné à enrichir ces mêmes dissension par la violence, le meurtre et l'assassinat. J'avais moi-même rejoins un groupe de "résistant", à supposer que ce groupe chercher réellement à résister au despotisme omniprésent à Oto. Ce groupe, le clan Bourey'Shikyo, dont les membres sont plus connus sous le nom de "gardiens de la mort", se préparaient à entrer en guerre contre le gouvernement d'Orochiramaru, et, je dois l'avouer, cette simple idée de révolution suffisait à me rendre heureux: tout allait bientôt changer, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour changer la mentalité du village, mais aussi pour en faire un endroit où règne la paix et où il fait bon vivre. Je devais changer les moeurs du village caché avant que celui -ci ne change les miennes...


Après ces longues minutes d'extrapolations douteuses et beaucoup trop contigentes, je me mis en direction de l'immense marre d'eau qu'était la rizière que je m'apprêtais à exploiter. L'eau montait jusqu'au haut de mes genoux, soit près de soixante centimètres, ce qui me dégouta profondément car, je ne supportais pas l'idée d'être mouillé, et encore moins celle d'être sale. Dès que j'eus fini d'explorer ce territoire presque marécageux, je me mis à chercher un point de départ pour ma récolte, histoire de ne pas tout récolter n'importe comment, et surtout de ne pas passer le reste de ma journée dans un tas de boue infect. Je me plaçai donc sur le point le plus élevée de l'exploitation rizicole, ce qui me permis d'obtenir une vue de l'ensemble de cette même exploitation, et, fatigué de me salir pour rien, je me mis donc à extirper de la terre les tiges de riz à l'endroit même où je me trouvais
Revenir en haut Aller en bas
Zomeru Souken
Civil
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 26
Village : Oto
Date d'inscription : 15/04/2009

Fiche Ninja
PV:
135/135  (135/135)
PC:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Mission de rang D - Récolte de Riz   Sam 11 Juil 2009, 20:17

Ce travail était encore plus long et fastidieux que je ne l'imaginais. J'arrachais une à une chaque petite botte de riz, puis m'avançais d'un pas pour pouvoir arracher une autre petite botte de riz. Ce travail n'avait rien d'intéressant, j'avais beau chercher un moyen de m'entrainer lors de cette mission, aucune idée ne me vint à l'esprit. C'était comme si cette mission avilissante avait été créée dans le but de décourager les jeunes génins cherchant à progresser sur la voie du ninja. Cependant, jamais je ne m'étais découragé lors de mes précédentes missions. Quelque soit la tâche qui m'ait été confiée, je l'avais toujours accomplie sans broncher. Je ne pouvais pas m'arreter là, je me devais, par respect pour moi-même, accomplir cette mission, aussi longue et pénible soit-elle. La seule distraction que j'eus cette journée avait été une petite araignée d'eau. Cette dernière avait capturé un pauvre insecte tombé dans l'eau. Ce qui me surpris le plus chez cette araignée, c'est qu'elle était apparue de nulle part. Mais je compris, dès qu'elle fut redescendue sous l'eau, les moyens qu'elle venait d'employer lors de son terrible assaut. Cette araignée s'était constitué sous l'eau une sorte de bulle d'air qui était maintenue en place par ce très fins filaments. Cette araignée m'avait donné une brillante idée. Je devais adapter mon style de combat au sien, m'assurer que mes coups soient bref, mais intenses, qu'ils ne laissent aucune chance à mes adversaires. Une de mes techniques pouvait être exploitée de la sorte, pour qu'elle devienne presque similaire à la technique de chasse de cette araignée. Il était peut-être possible pour moi d'utiliser ma technique "Dark Door" d'une toute autre façon, jusque là, je ne m'en était servis que pour me déplacer d'un endroit à l'autre sans me faire repérer. Mais, si je l'envisageais comme autre chose qu'un simple moyen de transport, il me serait peut-être possible d'en faire une technique de combat redoutable.

Cette journée n'étais peut-être pas aussi longue et inutile que je l'avais imaginé. Après avoir tant désiré le pouvoir, je venais enfin de trouver un moyen de l'atteindre par mes propres moyens. Grâce à cela, je ne deviendrai probablement jamais un chien à la botte d'Orochimaru, prêt à tout pour ne serait-ce qu'obtenir une mince partie de son pouvoir. Cette technique serait peut-être les ailes dont je rêvais depuis toujours. Impatient de me mettre à l'entrainement, je redoublai d'effort au travail, accélèrant de façon exponentielle mes mouvements ; plus je les répétais, plus mon rythme s'accélérait. Et bientôt, la quart des réserves de riz exploité avait été exploité, puis la moitié, ensuite les trois quart, et enfin, la totalité. Cette journée de travail avait été longue, mais enrichissante. Je venais enfin de trouver un moyen de briser les chaînes qui me liaient au village caché d'Oto, mais maintenant, il me restait encore à l'exploiter de façon correcte. Il était envisageable que jamais je ne puisse maîtriser cette technique à cause de mon terrible manque d'expérience dans le ninjutsu. Mais mes rêves ne pouvaient se briser ainsi, je n'avais pas le droit de ne rien tenter en accusant ma propre incompétence. Quelque soit le moyen de l'obtenir, je le trouverai, le maîtriserai, et en ferai mon arme la plus fidèle.

Lorsque j'eus enfin fini mon travail, je retournai voir le ninja chargé de me surveiller. A ma grande surprise, ce dernier s'était endormi. Fatigué par ma journée, je me rapprochai de lui et me mis à lui appuyer sur le ventre pou le réveiller. Lorsque je l'eus touché, il fit un bond de trois mètres en arrière, dans une position qui semblait vouloir témoigner de sa capacité à riposter à toute menace externe. Lorsqu'il eut compris que je venais de le réveiller, il fit grise mine et se contenta d'emprunter le chemin de Ryoshu no Sato. Je me mis à le suivre, en espérant secretement que je ne sois pas obligé moi aussi d'y entrer. Le soleil commençait à laisser sa place à la lune, et les nuages semblaient enfin vouloir récupérer leur place dans le ciel. Le spectacle qu'offrait ce coucher de soleil était tout simplement magnifique, de merveilleux nuages oranges semblaient danser au gré du vent, et la lune semblait sortir timidement derrière les nuages. Cette journée était le début d'un nouveau commencement, le préambule de ma nouvelle vie, et la naissance d'un nouvel obsacle au pouvoir d'Orochimaru.
Revenir en haut Aller en bas
Zomeru Souken
Civil
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 26
Village : Oto
Date d'inscription : 15/04/2009

Fiche Ninja
PV:
135/135  (135/135)
PC:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Mission de rang D - Récolte de Riz   Mar 14 Juil 2009, 17:50

Le chemin fut long et, comme d'habitude, ennuyeux. Le ninja qui était chargé de me surveiller n'était franchement pas bavard, il se contentait de pousser quelques grognements incompréhensibles lorsque je lui venais à lui parler, histoire de faire passer le temps plus vite. Mais rien. Il était décidé à m'ignorer complètement. Las de devoir perdre mon temps avec un individu pareil, je decidai donc de concentrer toute mon attention sur le paysage. Le seul problème qui venait entraver cette idée était que la nuit, je ne voyais pas grand chose à part du noir. Quoi de plus passionnant? La seule source de réconfort que je pus trouver était le ciel et les centaines d'étoiles qui le parcouraient. Le fait de pouvoir le contempler dans un moment pareil me permit, au moins pendant quelques instants, de me détacher de la cruelle réalité à laquelle j'étais rattaché, et de rêver. Repenser à mon passé, réfléchir au présent, et rêver de l'avenir.

Un arbre, deux arbres, trois arbres... Compter, recompter, et re-recompter... Il me tardait d'être rentré à la maison, mais le destin en avait décidé autrement, je devais d'abord retourner à la capitale du riz, Ryoshu no Sato, pour enfin pouvoir me diriger vers Oto. Après une heure de marche, nous fûmes enfin arrivés à Ryoshu, et, lorsque nous eûmes trouvé l'intendant d'Oto qui, comme s'il tenait absolument à compliquer la mission, se trouvait à Ryoshu, nous peûmes nous rediriger vers notre village "bien-aimé". La route fut longue, mais, étrangement agréable. Je venais de terminer une nouvelle mission, et je me sentais plus fort, et plus apte à affronter la dure réalité. Encore quelques mission de ce genre et je serai bientôt un ninja émérite, un ninja sans peur, un ninja indépendant. J'aurai peut-être enfin suffisamment de puissance que pour m'échapper de cet endroit maudit.

Cette fois, le village était animé, ce qui me parut assez étonnant vu l'heure avancée qu'il était. Les rues étaient bondées de villageois, mais aussi divrognes, d'escrots, de voleurs ; le village était redevenu normal. Je pus, après avoir emprunté mes cent cinquante détours habituels, aller prendre une bonne douche, suivie d'un énorme repas. Mais cette fois-ci, j'avais décidé d'éviter le riz, je serai complètement incapable d'en remanger avant un certains temps. Et ma journée se clotura par un formidable saut dans mon lit, qui, sous l'impact, sembla s'affaisser de vingt bon centimètres. Mais bon, à ce moment-là, j'étais bien trop occupé à tester le moelleux de mon oreiller que pour y faire attention...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Mission de rang D - Récolte de Riz   Dim 12 Sep 2010, 23:37

Citation :

°¤ Evaluation ¤°

¤¤ Comme d'habitude, mission parfaitement traitée. Tu ne cesses de t'améliorer, c'est plaisant à lire, bien que l'objectif même de la mission soit toujours aussi palpitant xD
Belle musique au passage ^-^

Arrow 8 points + 250 Ryos

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission de rang D - Récolte de Riz   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission de rang D - Récolte de Riz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: HebiHebi :: Les Rizières-