AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 00:06

S'il voulait, par un peu de bonne humeur et par un but totalement fou, remonter le moral à Kahera, Legaia avait semblait il réussi son coup. Kenji avait sans doute apprécié cet état d'esprit, lui rappellant qu'il y avait déjà beaucoup à régler avant toute chose, et surtout, qu'il lui fallait veiller sur Kahera quoiqu'il arrive. Requête inutile, car le Chuunin n'avait aucune intention de laisser Kahera affronter ses problèmes seule. Un sourire encourageant aux lèvres, il confirma silencieusement qu'il l'aiderait autant que possible, et plus encore s'il le devait. Défier l'impossible n'était pas forcément insensé. Juste stupide. Mais n'était il pas loin d'être une lumière, après tout?

« Nous retrouverons le monstre qui lui a infligé tant de tourments, ce type sans une once d'âme, et il encourra la sentence qui lui est due... Je t'en donne ma parole. »

Tellement focalisé sur le fait de retrouver son amie, Legaia avait très vite mis de coté la personne responsable de tout ce foutoir. Cet homme, massacrant tout sur son passage, du simple villageois jusqu'au Kage de Konoha lui même.......C'était loin d'être un détail futile, pourtant. Mais Kahera était, à ses yeux, bien plus importante qu'une vendetta. Et s'il lui coutait de l'admettre, il n'était pas de taille. S'il avait gardé la jeune fille avec lui, il aurait certainement foncé tête baissé, déployant des efforts monstrueux pour tenter de l'aider à s'enfuir en affrontant ce monstre.

-"Je confirme sur un point: Ce type est actuellement recherché par Konoha pour avoir volé un rouleau.......et fait pas mal de victimes. Au vu de ce qu'il a fait et de sa puissance, nul doute qu'il va se ramasser des troupes d'élite au derrière."

Et il n'en ferait pas partie. Il en était loin, très loin, et si ses capacités étaient suffisantes pour affronter des bandits ou d'autres Ninjas de rang moyen, Legaia était impuissant face à de tels adversaires. Il lui faudrait attendre, s'entrainer, encore et encore, et peut être enfin se décider à participer à la chasse, si le criminel n'avait toujours pas été attrapé.
Kahera devait sans doute être encore troublée, terrifiée par ce qui s'était passé. Legaia repéra en elle une agitation étrange, qu'il interpretait comme une manière de chasser ces moments de sa tête. La suite le fit douter de ce qu'elle tentait de fuir. Ses paroles, empreintes de culpabilité, révélaient des choses qu'il n'avait encore jamais soupconné. Pourtant, une anecdote lui revint à l'esprit. Une victime qui aurait dû mourir de ses blessures, miraculeusement sauvé......était ce donc grâce à cette technique?


-"Cet état, je ne le dois qu'à moi-même, qui me suis entêtée à créer et manipuler un jutsu puissant, dangereux, et que mes professeurs en médecine m'ont interdit d'étudier ou d'user davantage."
*....!!!*

Cette fois ci, ils n'étaient pas d'accord, tous les deux. Kahera avait mis tout son coeur à créer des techniques capables de protéger et de soigner les gens. Elle avait déployé toujours plus d'énergie à faire en sorte que personne ne soit blessé, grâce à une dévotion, à une inventivité dont Legaia lui même ne pouvait se vanter.
Serrant les poings, Legaia repliqua d'un ton ferme.


-"Tu dois cet état à la raclure qui t'a kidnappée. Peu importe à quel point ta technique est dangereuse, je suis sur qu'elle ne l'est que pour son utilisateur. Tu n'as jamais crée quoique ce soit qui puisse nuire à autrui, Kahera. Notre monde, notre mode de combat, le Ninjutsu, est pétri de techniques qui peuvent tuer de tellement de facons qu'on ne saurait toutes les relever. Si je suis ce que tu viens de dire, ces techniques seraient "légales et approuvées"? Parce qu'elles tuent les gens? Franchement, si c'est ce qu'on appelle "un but louable", comparé à ce que tu cherches vraiment à atteindre, je trouve ca.......euh.....naze! Voila! Y a pas d'autre mot!"

En effet, naze résumait bien la manière dont il avait argumenté la différence de point de vue qu'il tenait à souligner. Aussi crut il bon de rajouter autre chose, afin de vraiment mettre un point final à ce débat.

-"Tu sais ce qu'on dit sur les choses que l'on utilise, Kahera. Elles ne blessent, ne nuisent et ne détruisent que par la volonté de leur utilisateur. Tu n'as fait que créer un outil que cet homme voulait utiliser pour faire n'importe quoi. La faute n'en revient qu'à celui qui fait le mal."

Un bon petit discours sur le bien et le mal. Un de plus. Et pour Legaia, il n'y avait aucun doute sur qui était quoi et pourquoi. Kahera avait dû créer un Jutsu de soin surpuissant que le criminel a ensuite convoité. Si elle avait maitrisé une technique de destruction "normale", mais rare, elle aurait également subi la même épreuve.

*Dire qu'elle trouve le moyen de se sentir coupable avec ca.......si Akira et Virgo entendent parler de ca, ils vont se ruer dessus pour en faire la pire traitresse de tous les temps.*

Pas mécontent d'avoir éteint son micro, Legaia espérait malgré tout ne pas avoir été berné, de quelque manière que ce soit. Il avait rempli sa part du plan, il avait prévenu ses camarades de son avancée dans le village et de ses découvertes. Quant à se dévoiler, il n'avait aucune raison de douter. Si quelqu'un les surprenait ensemble, lui, Kenji et Kahera, le jeune Kirien trouverait une astuce pour calmer la situation. Il ne le laisserait pas tomber, surtout après sa déclaration. Lui même comptait sur Legaia pour veiller sur Kahera. Entre eux ne pouvaient que s'installer une confiance résolue.
En soupirant, il en vint presque à regretter d'avoir perdu la confiance d'Akira, tout comme il ne voulait plus lui faire confiance. Si seulement ses camarades de Suna n'étaient pas si bornés et étroits d'esprit.......
Revenir en haut Aller en bas
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 02:41

Sans dire un mot, je devins presque l'observateur de l'une de ces joute verbale, amicale au demeurant, qui faisait s'opposer les points de vue, ainsi que les humeurs. Kahera, encore toute frêle qu'elle était, repensait déjà à s'accaparer la responsabilité de ce qu'il lui était arrivé cette semaine passée. Elle savait pourtant ce que j'en pensais, quand bien même elle jouerait au mieux avec les mots. Agir de manière contraignante, voir oppressante envers quelqu'un vous rendait coupable de ce que cela entrainait. De même, si vous étiez cette personne soumise au joug d'autrui, incapable de réagir tant vous étiez impuissant, il n'était nul besoin de se rendre responsable des maux qui pouvaient parfois sembler pleuvoir autours de vous, comme une pluie de météores. Chacun avait son rôle, ne lui en déplaise. Mais, je ne pouvais pas lui en vouloir... Après tout, après avoir assisté à tant d'horreurs, dont elle hésiterait sans doute encore à me raconter les aboutissants avant longtemps, qui pouvait rester insensible, et se contenter de renier la faute, même si cela était légitime ? Face à un cauchemar, nous sommes tous instigués de culpabilité, même de manière inconsciente...

Mais je n'eus pas le temps de développer quoi que ce soit. Ma langue tournant plus d'une fois dans ma bouche avant de parler, par fatigue, ou par trop grande hésitation, ce fut Legaïa, ce bon d'entrain venu des Sables, qui vint me coiffer au poteau, en transmettant l'essence même de ce que je voulais répondre à voix haute et intelligible, beaucoup plus rapidement que je ne l'aurais fait. La jeunesse... Avait cela de bien qu'elle inhibait quelques neurones inutiles, et dont on se serait bien passé une fois devenu adulte, ou équivalent. Après tout, rien de ce qu'il avançait n'était sujet à controverse pour moi, bien au contraire, et je ne pus qu'acquiescer silencieusement de la tête, en portant un regard furtif sur la principale intéressée de ce discours. il était bien rare de trouver pareil support oral pour moi, et rien que pour cela, pensais-je, ce jeune homme allait me manquer. D'ascendant philosophe, il parvenait presque à extraire de tout ceci une ligne de conduite aux allures si pures et chevaleresque qu'on eut cru qu'il voulait vivre en pleine utopie. Ce qui, au fond, était l'aspiration de chacun des hommes sur cette terre, à peu de chose prêt... Le soucis étant souvent que, en humain que nous étions, nos utopies restaient souvent égoïstes et subjectivisées , et donc impropre à toute considération réelle.


Malgré tout, tout du long, j'approuvai Legaïa, ce bout d'homme qui venait nous réconforter, Kahera comme moi même, dans cette passe difficile à tendance commune. J'avais beau savoir que deux hommes allaient arriver pour emmener ma chère amie, l'idée même qu'elle dusse partir à nouveau ne parvenait pas à s'imprimer en moi, comme si le matériau sur lequel l'information devait se fixer était impropre à cet usage. Une non-adéquation qui ne trouverait de repos, violent et subite, qu'au moment où j'allais, tôt ou tard, devoir la laisser s'en aller... J'étais presque heureux, pour le coup, que cet individu, Yanosa Oterashi, ait ainsi porté la main sur Kahera. Tel un vecteur d'attraction, l'organisation de la traque de cet homme saurait m'apaiser, ainsi que le monde Shinobi lui même, me soulager d'un poids, pendant, comme après sa capture, ou sa mort. Une façon pour mon esprit de continuer à œuvrer pour le bien de Kahera, et pour la justice qui n'avait pas été rendue, pour elle.


" Je dois dire, ma petite, que je ne trouve rien à redire à son discours ! Tu es une Kunoichi formidable... A vrai dire, que tu ais innové de la sorte dans le domaine du Medical Jutsu ne m'étonne même pas !

Ne laisse pas la folie d'un seul te maintenir dans de tels tourments. Et surtout ! ... Continue à propager le bien autours de toi, comme tu sais si bien le faire. Comme tu l'as fait pendant si longtemps pour moi quand nous étions plus jeunes. Comme tu as du le faire, malgré tout, à Suna, pendant ces deux années.

Reste la Kahera que j'ai toujours connu, fière mais sensible, sur qui le monde de demain pourra s'appuyer !
"


Une dernière phrase qui, même si je ne le su jamais, allait provoquer un ultime échos dans l'esprit de ma tendre amie, avant qu'au dehors se mettent à poindre l'aura mystérieuse tant attendue, tant redoutée, des deux Shinobis de Suna venus en renfort de Legaïa...
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 04:54

Comme elle aurait du s'en douter, tel un diable bondissant hors de sa boîte, Legaia avait immédiatement réagi à sa vaine tentative de changer de sujet et de relativiser les maux qu'elle avait pu subir ces derniers jours. Et bien sûr, Kenji l'approuvait. Se sentant à la fois stupide et très honorée suite aux paroles de ses amis ci-présent, la jeune femme ne put qu'admettre qu'ils avaient raison, en majeure partie du moins. « Peu importe à quel point ta technique est dangereuse, je suis sur qu'elle ne l'est que pour son utilisateur. Tu n'as jamais crée quoique ce soit qui puisse nuire à autrui, Kahera. » C'était vrai. Même lorsqu'elle avait créé son bouclier d'air, avec l'aide de Legaia, quelques mois en arrière, Kahera avait veillé à ce que cette défense ne s'avère pas dangereuse pour qui en toucherait les parrois. Malgré la violence et la rapidité des courants fuuton en parcourant toute la surface, le Kûki no Awa ne blessait pas, il repoussait uniquement. Les attaques ne ricochaient pas dessus, les armes non plus: tout ce qui l'atteignait se voyait simplement déplacé, repoussé, propulsé dans le sens des courants selon l'endroit de la bulle ainsi touché. Si sa technique avait risqué le moindre mal à quiconque l'approchait, fut-ce même un ennemi, jamais Kahera ne se le serait pardonné, et sans doute aurait-elle abandonné la dite technique aux oubliettes, scellée à jamais, sans aucune intention dès lors d'en faire usage un jour, même en cas d'extrême nécessité. Elle préférait mourir que de faire mourir, souffrir que de faire souffrir, sans hésitation aucune.

« Tu sais ce qu'on dit sur les choses que l'on utilise, Kahera. Elles ne blessent, ne nuisent et ne détruisent que par la volonté de leur utilisateur. Tu n'as fait que créer un outil que cet homme voulait utiliser pour faire n'importe quoi. La faute n'en revient qu'à celui qui fait le mal. »

Il avait raison, et elle le savait. D'ailleurs, c'étaient là les mots qu'avait répondus la jeune femme à son tortionnaire, alors qu'il lui demandait pourquoi elle refusait de lui apprendre le Gise no Saïgo si, comme elle le prétendait, sa technique était pure et ne servait qu'à protéger et soigner autrui. La réponse était simple... Bien que la technique en soi fut bénéfique, Kahera ne doutait pas que, placée entre de mauvaises mains, elle puisse devenir une arme. Comment, elle n'en savait rien, en fait, mais elle avait conscience que de par le monde, bien d'autres inventions avait vu le jour dans de bien nobles buts, pour finalement ne servir qu'à la destruction... Sans doute le Gise no Saïgo n'y ferait-il donc pas exception. Après tout, avec un esprit tordu et une bonne maîtrise de la technique ainsi que de l'art médical ninja, peut-être même qu'une personne mal intentionnée pourrait en faire de la nécromancie ou une quelconque autre forme de technique dont Kahera préférait éviter la simple évocation...

« Comme tu l'as fait pendant si longtemps pour moi quand nous étions plus jeunes. »

Revenant à la réalité, que son esprit de plus en plus fatigué, comme son pauvre corps d'ailleurs, lui faisait quitter de plus en plus, Kahera sourit timidement à Legaia, puis à Kenji. Lorsqu'ils étaient enfants... La nostalgie s'empara de la jeune femme, tandis qu'elle se souvenait. Leur première rencontre, l'amitié naissance, leurs promesses, et ce lien puissant qu'ils avaient tissé au fil des ans. En y pensant, Kenji et Legaia réunis ici, Kahera se trouvait en compagnie des deux êtres sans doute les plus proches, les plus chers à son cœur, et les seuls pour lesquels elle n'avait presque aucun secret. S'en rendant soudain compte, ses joues reprirent une teinte fort rose, tandis qu'elle les regardait tour à tour, timidement. Sa main se serra un peu plus sur celle de Kenji, et de son autre main, elle attrapa l'une de celles de Legaia, après avoir lâché le bandeau sunaïen sur la table.

« Reste la Kahera que j'ai toujours connue, fière mais sensible, sur qui le monde de demain pourra s'appuyer! »

Elle sourit davantage, serrant doucement les deux mains des deux jeunes hommes dans les siennes. Le ton de sa voix à nouveau plus sûr, doux, calme et paisible, presque empli de tendresse, elle répondit:

« J'en ai bien l'intention. Et avec vous à mes côtés, physiquement ou en pensées, je ne pourrai qu'avancer. N'est-ce pas? »

Elle avait, l'espace d'un instant, oublié tous ses soucis, laissé de côté tout ce qui la rendait malade. Tout allait mieux. Tout irait mieux désormais. Elle savait qu'elle n'était pas seule. Elle ne l'avait jamais été. Et jamais ils ne l'abandonneraient. Et même si la distance allait la séparer de Kenji et de ses autres proches de Kiri, elle finirait par les retrouver un jour, elle en était sûre, à présent. Entre temps, son cœur serait tellement proche des leurs, malgré les kilomètres, qu'elle serait, d'une certaine manière, toujours avec eux. Elle non plus ne les abandonnerait pas, jamais.

Dehors, un clone d'Akira guettait, vérifiait le terrain, sans doute, avant leur arrivée en chair et en os, à lui et Shaka, selon la décision que prendrait ce dernier suite à tout ce qu'ils continuaient d'entendre via le micro caché sur Legaia à son insu. Mais personne n'y faisait attention, à ce clone, à l'intérieur de la maisonnette de Kenji. Kahera pensait à tout autre chose à présent. Ses deux amis sans doute aussi. Et d'ailleurs, la jeune femme ne pensait plus tout court... Le décor devenait de plus en plus flou, tout autour d'elle, tout tournait. Elle avait encore terriblement besoin de repos et de pas mal de soins. Sans doute Myjasu allait-il revenir bientôt... Kahera n'en savait rien. Mais elle se sentait tellement bien, allégée de ses soucis, l'espace de cet instant magique, qu'elle en oublia de flageller son corps et son esprit afin de rester droite et consciente. Le noir se fit, et elle s'écroula soudain à moitié, ne se rattrapant que de justesse à la table, la tête lui tournant horriblement.

« A... ah! »

* Mince... Il faut que je reprenne des forces, bon sang! Pas dans cet état que je pourrai suivre Legaia et les autres jusque Suna... Gh... *

Ayant relâché les mains de ses amis lors de sa presque chute, Kahera leur sourit vaguement, confuse, se tenant toujours à la table pour ne pas tomber carrément. Elle se sentait ridicule, mais savait qu'ils comprenaient. Elle était encore en convalescence, et avait besoin de récupérer des forces et de cette précieuse énergie vitale, par trop dépensée au travers de son ultime mais terrible jutsu, ces derniers jours. Pourtant, elle devait tenir bon. L'équipe de Legaia n'allait sans doute pas tarder à les rejoindre ici... Elle ne pouvait, décemment, pas roupiller tranquillement lorsqu'ils seraient là pour l'interroger. A eux aussi, il lui faudrait répondre... Mais avant, et vite, rassurer ses amis... Elle leur sourit, se voulant rassurante.

« Ça va, je vais bien... Tout va bien. Ne vous inquiétez pas. Je ne suis juste pas au meilleur de ma forme, c'est tout. »
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 22:10

Comme il l'avait préssenti, Legaia vit Kenji approuver son discours et renforcer son impact en confortant Kahera dans l'idée qu'elle n'avait agi que pour le bien des gens. Celle ci semblait en saisir l'importance, sans doute galvanisée par les encouragements et la consolation apportée par les deux jeunes hommes.
Il ne savait, il fallait bien l'admettre, pas grand chose des amis de Kiri de son amie, à part ce qu'elle lui avait détaillé. Mais il sentait déjà qu'ils pourraient tous s'entendre. Le simple fait que Kahera soit leur connaissance commune était bien suffisant pour confirmer qu'ils avaient tous un certain sens de la morale, de la justice, du bien et du courage qui leur permettrait de discuter, peut être même de combattre côte à côte, en bonne harmonie.
Alors qu'il s'imaginait déjà qu'une paix entre Suna et Kiri leur promettrait un avenir radieux, Legaia sentit la main de Kahera contre la sienne. Rougissant soudainement, Legaia lanca toutes ses forces, et sans doute même celles de l'univers pour ne pas la retirer à toute vitesse. La chaleur de la main de son amie lui était si agréable qu'il sentait presque ne pas la mériter.


*Que....que dois je faire? Je ne peux pas......si...si je la retire, elle va......*

Epineux problème. Pour un peu, il serait devenu bien plus difficile à gérer que les tensions entre Suna et Kiri. Le fait qu'elle tienne également la main de Kenji le rassurait sur un point, même s'il sentait une pointe de déception ternir son coeur. Qu'importait. Kahera se sentait surement mieux et pouvait compter sur le soutien de ses amis. Et, symboliquement, en leur tenant la main, elle donnait l'impression d'avoir l'intention de leur renvoyer l'ascenseur.
Pourtant, elle ne paraissait en si bonne forme que ca. Vacillant dangereusement, elle lâcha leurs mains pour se retenir à la table.


« Ça va, je vais bien... Tout va bien. Ne vous inquiétez pas. Je ne suis juste pas au meilleur de ma forme, c'est tout. »

Inquiet, Legaia se releva. Il faudrait qu'il monte la garde afin de surveiller l'arrivée d'Akira et de Virgo. Mais à lui se posa un gros inconvéniant. En attendant dehors, nul doute que quelqu'un d'autre le verrait. Et quand bien même il serait sous son Henge, un homme attendant tranquillement devant une maison, ca pouvait attirer le regard et paraitre suspect.
Kahera n'était pas encore à un stade critique. Elle s'était sans doute reposée depuis qu'elle était venue ici. Mais ce n'était pas suffisant, et un voyage la fatiguerait encore davantage. Il lui faudrait convaincre ses deux camarades que la déplacer serait préjudiciable à la santé de la jeune fille.


-"Kenji....il faut que quelqu'un "receptionne" mes deux camarades. Je ne peux pas me montrer dehors, au cas où un habitant me verrait, et on ne me pardonnerait pas de laisser Kahera toute seule avec toi, même si je sais que tu es quelqu'un de bien. Pourrais tu surveiller leur arrivée? Je ne voudrais pas causer de problèmes, même si je sais que ma demande elle même peut être une....."

Une demande un peu osée. S'il n'y avait rien de mal à laisser Legaia seul avec Kahera, Kenji pourrait se sentir "laissé de coté", ce qui n'était absolument pas le cas.
Faisant signe qu'il prévenait ses compagnons, Legaia réactiva son micro, puis reprit la parole.


-"Akira, Virgo-san, notre "contact" attendra devant la maison indiquée. Je resterai avec Kahera pendant ce temps. Tant que j'y suis, son état ne lui permettra pas, à mon humble avis, de voyager sans risque de voir sa santé se dégrader davantage. Nous en rediscuterons à votre arrivée. Terminé."

Coupant à nouveau son micro, Legaia se tourna vers Kahera, préoccupé.

-"Sincèrement, Kahera, je ne veux pas tenter le diable. Je vois bien que tu as déjà du mal à te maintenir éveillée, tellement tu es fatiguée, pour expliquer ce qui t'es arrivé à Akira et à Virgo. Mais si ca ne va pas, ne le cache pas. Même eux ne seront pas monstrueux au point de risquer ta vie pour leur propre plaisir professionnel. Personne ne veut te voir souffrir davantage."

Personne, vraiment? Ca, il l'ignorait, à vrai dire. S'il avait caché les détails de sa recherche, entre autres à cause des soupcons d'Akira, de son comportement et de celui de Virgo, il se pouvait qu'eux deux ne soient pas aussi scrupuleux. Aussi Legaia se promit il de leur faire payer très cher une scène de ménage alors qu'ils venaient enfin de retrouver leur amie disparue, qui serait alors profondément affectée de voir de telles disputes se dérouler sous ses yeux. Elle se tiendrait alors pour responsable, et son état physique et mental s'en ressentiraient.
Non. Il ne lésinerait pas sur la note. Fussent ils des camarades de Suna, ils paieraient vraiment très cher.


Dernière édition par Eden Legaia le Mer 06 Jan 2010, 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 03 Jan 2010, 04:28

Spoiler:
 

- C'est une bonne idée que tu as là, Shinobi. Mais permets-moi de rester à tes côtés, surtout que... Kahera-neesan semble négliger un peu son propre repos.

De la porte d'entrée émergeait une voix familière aux shinobis de Kiri, mais que Legaia ne pouvait absolument pas connaître. Cette voix, c'était celle du jeune homme qui avait prodigué les premiers soin à l'ancienne Juunin de Kiri. Une voix un peu faible et dans laquelle on aurait pu, si on fouillait suffisamment et qu'on connaissait son propriétaire, déceler une pointe de tristesse et d'amertume, mais aucune once de méchanceté ou de reproche. La mort de Caïne avait en effet laissé une blessure bien profonde dans le coeur meurtri du désormais fils unique Hebimiyasashii et il n'arrivait toujours pas à se sortir de ce sentiment incroyablement tenace de culpabilité qui flottait autour de ces événements.

Cependant, étant donné qu'il ne serait absolument pas nécessaire d'encore une fois rabâcher ce que pensait le jeune homme de ce triste spectacle, mieux vaut revenir à la suite d'événements qui avaient conduit à la présence du chaton noir de Kiri dans la maison de Kenji à ce moment précis. Car au départ, Myja n'était pas présent et ça, je crois que tout le monde l'avait bien compris. Comme tous les jours, il était parti donner un cours théorique sur le genjutsu et les moyens de s'en sortir, cours optionnel dans lequel il avait une poignée d'élève, pas plus de dix au reste. Une fois ce cours achevé, il avait fait un tour à l'hôpital pour obtenir de quoi changer la perfusion de glucose qu'il avait appliqué à Kahera-chan. C'était le troisième jour qu'il venait à l'hôpital et personne ne se doutait de rien... A moins que les gens ne recompte pas les réserves de sucre, c'était inconcevable que tout ceci passe inaperçu. Mais dans tous les cas, Myjasu avait rempli une feuille de registre indiquant qu'il sortait une perf de sucre par jour afin de traiter un patient de 80 ans sévèrement anémié. Si on lui disait quelque chose, il n'aurait qu'à prétexter la mort dudit patient. Personne n'irait vérifier s'il y avait une sépulture de plus dans le cimetière de Kiri. Un frisson avait alors parcouru l'échine du jeune homme : Comment pouvait-il dire une telle chose d'un être humain ? Si Kahera l'avait surpris à dire pareilles choses, nul doute qu'il aurait subi un sacré savon ! Mais le mensonge était nécessaire, Kenji avait dit qu'il ne fallait prévenir personne. C'était donc de mauvais gré que Myja avait une fois de plus ajouté une perfusion de sucre sur le registre qu'il tenait, avant de quitter l'infirmerie en direction de chez Kenji.

Entre-temps, il avait fait un crochet par la bibliothèque pour demander à Melle Eïchouette si les livres qu'il avait commandés étaient enfin arrivés. La réponse négative et bougonne de la part de la vieille bibliothécaire acariâtre, la fermeture ayant sonné depuis cinq bonnes minutes, lui mina un peu le moral, mais comme il s'en était un peu douté avant de poser la question, il avait repris sa route, gardant un air nonchalant. Deux livres pointus sur les nouveaux Jutsus médicaux et sur la médecine de pointe. Tous deux étaient assez rare à trouver et quand bien même ils auraient été une ressource inestimable pour la compréhension de la maladie de Kahera, maintenant qu'il connaissait la vérité, ils lui seraient d'aucune utilité... Ou alors ils l'aideraient à étancher sa soif de connaissance au sujet des jutsus médicaux. Peut-être que sa gâchette-aimant pourrait enfin lui être utile à une maîtrise médicale ! Dans tous les cas, Myjasu avait donc suivi d'un pas ni trop rapide ni trop lent la direction de la maison de ses parents. Le soleil déclinait à vue d'oeil et emportait avec lui la douce température de la journée. Rabattant le col de sa veste, il s'était dépêché d'avancer vers chez lui pour manger un morceau et placer la perfusion au frais. Et ce n'est que sous les coup de huit heures du soir qu'il avait pris son manteau à nouveau pour rejoindre la Baie de Katuga.

Un vent fort s'était levé et l'étendue d'eau de la Baie le rendait encore plus froid. Plus d'une fois le jeune homme frissonna, tenant son manteau pour avoir un peu plus chaud. Il avait dans son sac la poche de sucre qui restait à la bonne température grâce à une poche dite "de froid" qu'il gardait toujours dans son réfrigérateur au cas où. Pour ceux qui se demanderaient de quoi je parle, il s'agit d'une sorte de pochette hermétique, contenant un liquide qui gèle à très basse température, permettant de garder quelque chose de froid dans une glacière, sans pour autant avoir des glaçons et donc en gardant une pochette en plastique souple. Au bout d'un certain temps, que Myja n'avait pas réellement vu passer, il avait atteint la maison de Kenji, mais s'était senti anormalement mal à l'aise à mesure qu'il s'était avancé. Comme si... Quelqu'un était en train de l'observer, lui ou les alentours de la maison. Mais la nuit noire était déjà bien présente, si bien que Myjasu n'avait pas été capable de voir ce qui le mettait mal à l'aise. Par contre, la zone était si calme qu'il avait pu entendre la voix des gens à l'intérieur. A commencer par la voix de Kahera :


- ... horrible. Ce qui m'a mise dans cet état, ce n'est pas cet homme, mais moi-même, en usant d'une technique interdite, qu'il voulait apprendre. J'ai refusé, il m'a forcé la main, et j'ai cédé. Mais il ne l'a finalement pas apprise au point de pouvoir la maîtriser, et quant à moi... Je me suis affaiblie toute seule. C'est tout. Qu'il soit chassé pour ses crimes, d'accord, mais que vous focalisiez vos esprits sur lui au point de risquer vos vies en vengeance de l'état dans lequel vous me retrouvez aujourd'hui, non. Cet état, je ne le dois qu'à moi-même, qui me suis entêtée à créer et manipuler un jutsu puissant, dangereux, et que mes professeurs en médecine m'ont interdit d'étudier ou d'user davantage. Je l'ai tout de même étudié davantage, et pratiqué, et ne puis donc m'en prendre qu'à moi-même.

Ainsi donc, voilà pourquoi le jeune homme avait été incapable de comprendre ce qu'il se passait au sujet de son corps. Il avait été sur le point d'ouvrir la porte pour signaler son retour, quand une voix qu'il ne connaissait pas avait fait son apparition, suivie d'une troisième voix, qu'il avait identifié comme appartenant à Kenji :

- Tu dois cet état à la raclure qui t'a kidnappée. Peu importe à quel point ta technique est dangereuse, je suis sur qu'elle ne l'est que pour son utilisateur. Tu n'as jamais crée quoique ce soit qui puisse nuire à autrui, Kahera. Notre monde, notre mode de combat, le Ninjutsu, est pétri de techniques qui peuvent tuer de tellement de facons qu'on ne saurait toutes les relever. Si je suis ce que tu viens de dire, ces techniques seraient "légales et approuvées"? Parce qu'elles tuent les gens? Franchement, si c'est ce qu'on appelle "un but louable", comparé à ce que tu cherches vraiment à atteindre, je trouve ca.......euh.....naze!
» Voila! Y a pas d'autre mot! Tu sais ce qu'on dit sur les choses que l'on utilise, Kahera. Elles ne blessent, ne nuisent et ne détruisent que par la volonté de leur utilisateur. Tu n'as fait que créer un outil que cet homme voulait utiliser pour faire n'importe quoi. La faute n'en revient qu'à celui qui fait le mal.

- Je dois dire, ma petite, que je ne trouve rien à redire à son discours ! Tu es une Kunoichi formidable... A vrai dire, que tu ais innové de la sorte dans le domaine du Medical Jutsu ne m'étonne même pas!
» Ne laisse pas la folie d'un seul te maintenir dans de tels tourments. Et surtout! ... Continue à propager le bien autours de toi, comme tu sais si bien le faire. Comme tu l'as fait pendant si longtemps pour moi quand nous étions plus jeunes. Comme tu as du le faire, malgré tout, à Suna, pendant ces deux années.
» Reste la Kahera que j'ai toujours connu, fière mais sensible, sur qui le monde de demain pourra s'appuyer!


Un silence s'était fait alors que Myjasu se perdit à nouveau dans ses pensées. Il s'était souvenu de ses longues études, en compagnie de son frère, dans le but de ressembler à celle qu'il avait toujours considéré comme sa grande soeur, dès lors qu'elle les avait invités chez ses parents. Ce frère qui aujourd'hui ne pouvait même pas se réjouir de la présence de Kahera, emporté dans son jeune âge et alors qu'il venait juste d'être promu Genin ! Tout ceci était entièrement la faute de l'ainé des Hebimiyasashii, qui avait été incapable d'aider son petit frère à survivre ! Il aurait pu ainsi rester là à se perdre dans un faux sentiment de culpabilité que le temps avait rendu véritable, quand tout à coup un bruit sourd l'avait tiré de ses rêveries. Ce bruit avait été celui de Kahera vacillant et se rattrapant in extremis, évitant par là une chute qui aurait largement contribué à empirer son état. Dès lors, l'inconnu avait émis la possibilité que d'autres inconnus pourraient arriver et qu'il fallait préparer une sorte de comité d'accueil, au vu de l'état de Kahera et demandant à Kenji d'être du comité d'accueil. Et c'était à ce moment-là que Myja était entré, annonçant son retour par son voeu de présence au côté du shinobi inconnu. Et il ajouta, comme pour s'excuser d'arriver aussi brusquement et avec un sourire qui affichait son bonheur de voir Kahera éveillée.

- Désolé d'arriver si tard et de faire une entrée aussi peu courtoise... J'avais apporté de quoi changer la perfusion, mais je crois que ce ne sera plus nécessaire.

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Lun 04 Jan 2010, 22:00

Toujours agenouillé que j'étais, j'écoutais avec attention ce qu'avait encore à dire le jeune Legaïa, soutenant Kahera de mes deux mains mises en travers pour éviter de la voir chuter de fatigue du haut relatif de sa chaise. Prenant de plus en plus conscience à mesure de notre entrevue que l'heure de ma nouvelle séparation avec Kahera ne tarderait pas, je pris les propos du jeune Shinobi du sable avec un brin d'amertume, bien loin de ressentir le moindre sentiment de rejet, au contraire, mais empli d"un chagrin léger me flottant au dessus de la tête comme un voile intangible. Me redressant doucement, prenant soin de bien assurer le soutient de ma chère amie avant de l'abandonner totalement physiquement, j'acquiesçais les dires du jeune homme, presque aussi âgé que moi en vérité, à y regarder de plus prêt à la lumière blafarde du feu.


" Hm, bien sûr, c'est ce qu'il y a de mieux à faire je suppose. Je vais aller attendre ces... Shaka et Kenjiro tachi-san.

Ils ne devraient plus tarder à priori...
" dis-je en passant à côté du jeune homme, et en remarquant une chose étrange, mais que je me gardai bien de soulever.


En effet, son microphone avait été trafiqué, à vu de nez, pour qu'un signal puisse passer en continue. Autant dire, que tout ce que Legaïa pouvait dire puisse être transmis au travers. Aussi sympathique et digne de confiance qu'il eut pu être, je ne dis rien à ce sujet, jugeant que ces dissensions ne me concernaient guère, et qu'elles ne relevaient que de la cohésion de l'équipe du Sable. J'espèrais juste, avec un brin de paranoïa, que cela ne nuise d'aucune façon à Kahera au cours du trajet, de quelque façon que ce soit. Mais sur le chemin limité qui me séparait encore de ma porte d'entrée, je fut pris par surprise en voyant la poignée se tourner d'elle même, laissant très vite paraître la silhouette de mon ancien élève et compagnon, Myjasu, au travers de l'encadrement. De part les propos tenus par celui-ci, il était évident qu'il avait pu suivre une bonne partie de la conversation, tout en ayant la pudeur de rester en retrait un petit moment. Son intervention fut brève, mais je ne pus m'empêcher de lui retorquer:


" Myjasu... Merci pour tout ce que tu as fait pendant ces deux.. Trois jours ! Je tâcherais de te rembourser la dette que j'ai à présent envers toi, lui annonçais-je en lui mettant la main droite sur l'épaule.

Je te laisse un petit peu avec la comateuse, hein ma vieille ! Moi je vais surveiller les alentours... Pour accueillir le reste de la cavalerie.

Restez sages, tous les trois !
"


Un soupçone de bonne humeur fort peu à propos dans cette situation aux tenants plus que tristes, mais que j'avais ressenti le besoin de manifester d'une manière ou d'une autre, passant finalement le pas de la porte et refermant derrière moi, accordant un dernier regard teinté de complicité à ma Kahera, si fragile, qui allait devoir supporter bientôt le poids d'un bien long voyage... Dehors, l'air se faisait plus que frais. Glacé, même, pour ceux qui, à l'inverse de ma propre personne, n'avaient pas l'habitude de l'air marin et de ses températures extrêmes. Scrutant le lointain relatif, j'attendis donc la venue de ces fameux Shinobis, revenus avec Legaïa afin de ramener leur Kunoichi au bercail, du plus plein droit qui puisse être...
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 05 Jan 2010, 01:46

Retenue d'un côté par les mains de son ami inquiet, et se tenant de ses propres mains à la table, de l'autre côté, Kahera sentait qu'elle transpirait, et que son corps tremblait insensiblement. Ses forces étaient au plus bas, et il lui faudrait se reposer encore, ou au minimum, s'allonger et ne bouger que le strict minimum, le temps de récupérer. Ce repas simple mais équilibré et nourrissant lui avait fait grand bien, mais les émotions, les efforts physiques restaient à éviter le temps qu'elle récupère. Pourtant, la jeune femme n'avait pas le choix. Les sunaïens n'allaient sans doute plus tarder. Encore quelques minutes et ils frapperaient à la porte, ou seraient accueillis par Kenji devant son humble demeure, s'il acceptait la demande osée que venait de lui faire Legaia. Se rendant compte de la gêne qu'elle devait occasionner à ce pauvre Kenji, qui voyait sa maisonnette ainsi envahie, avait du courir partout pour s'occuper d'elle, lui avait acheté de quoi manger, et se faisait maintenant presque jeter dehors de chez lui par ces étrangers venus de Suna, Kahera rougit vivement. Il lui faudrait lui présenter ses excuses, dès qu'elle le pourrait, et elle en avait bien conscience, elle lui en devait une belle, pour ce coup-ci. Qu'elle soit obligée de demeurer à Suna une fois de retour là-bas ou non, la jeune femme se jura de rembourser sa 'dette' envers cet ami qu'elle aurait tellement enquiquiné après une si longue absence, pour ensuite l'abandonner aussi lâchement, si rapidement...

En y pensant, Legaia aussi avait du subir bien des désagréments, depuis sa disparition de Suna. Sans doute s'était-il fait un sang d'encre à l'idée de tout ce qui avait pu lui arriver, déjà. Leurs horaires et habitudes au pays du sable étant plutôt réguliers, il avait rapidement du comprendre que son absence n'était pas un hasard, qu'il s'était réellement passé quelque chose. Puis il avait du courir partout, avertir tout le monde, chercher à s'incruster coûte que coûte dans l'équipe d'anbus ou autres shinobis envoyés aux trousses du kidnappeur et de la présumée kidnappée, peut-être déserteuse... De Suna à Konoha, puis jusque Kiri, s'ils avaient suivi la piste tel que l'imaginait Kahera, ils avaient beaucoup marché, couru, s'étaient sans doute peu reposés, avaient mangé et bu juste le strict nécessaire, s'étaient peut-être même battus, qui savait! Fort heureusement, il semblait que non. Konoha et Suna étant alliés, en toute logique, il ne devait pas y avoir eu d'altercation entre l'équipe sunaïenne et les shinobis du pays du Feu. Quant au jashiniste, s'ils l'avaient croisé, Kahera l'aurait sans doute compris tout de suite en revoyant Legaia. Fort heureusement, il semblait bien se porter, et ne souffrir d'aucun mal malgré ses inquiétudes et le long voyage fait pour la retrouver.

Revenant à la réalité, elle vit Legaia en train de communiquer ses dernières données à ses équipiers, apparemment au nombre de deux. Akira, et un certain Virgo. Elle connaissait le premier, s'étant plusieurs fois entraînée avec lui et Legaia, ayant même passé pas mal de temps avec eux, tandis qu'elle encourageait son ami à fréquenter d'autres personnes qu'elle seule à Suna. Ils avaient ri, mangé, combattu ensemble. C'était un jeune homme fort et plutôt sympathique, rencontré quelques mois plus tôt au détour d'un hasard et d'une ruelle de Suna. Kahera sourit doucement à l'idée de le revoir. Qu'il fut dans la même équipe que Legaia pour cette mission la rassurait, et la réjouissait. Ainsi, il était venu en renfort, lui aussi? Elle était loin de se douter de tout ce qui s'était réellement passé depuis qu'elle avait disparu, du côté d'Akira, encore moins de l'hostilité née entre lui et Legaia, suite à ses soupçons la concernant... Le second, en revanche, elle ne le connaissait pas du tout. Ce nom, Virgo, ne lui disait strictement rien. Mais après tout, une équipe étant toujours formée de trois shinobis, en général, et vu que les deux premiers représentaient à ses yeux des amis de confiance, le troisième ne pouvait être qu'un membre de l'Ordre du Sable, un membre du clan Kamikaze, ou quelque chose du genre. Très probablement une personne moins sympathique, qui avait pour mission de vérifier qu'elle n'ait pas trahi Suna, sans doute. La demoiselle ne pouvait se douter à quel point elle était loin de la réalité...

« Tant que j'y suis, son état ne lui permettra pas, à mon humble avis, de voyager sans risque de voir sa santé se dégrader davantage. »

Se répétant ces paroles dans son esprit, Kahera en revint à ses pensées premières. La maison de Kenji n'était clairement pas faite pour accueillir tant de personnes. Elle ne pouvait décemment pas y demeurer plus longtemps. Car les sunaïens, en mission, ne pourraient pas davantage l'y laisser seule avec Kenji, sans doute. Elle ne pouvait pas non plus leur proposer sa propre demeure, car cela signifiait prévenir ses chers parents d'un retour trop bref et dans un état trop inquiétant que pour qu'ils ne puissent s'en réjouir. Elle ne leur ferait que plus de mal en les retrouvant maintenant, dans les circonstances actuelles. Le cœur brisé, Kahera avait donc écarté cette possibilité. Les Hebimiyasashii étaient encore jeunes, et vivaient encore chez leurs parents, tant l'un que l'autre, sans doute. Elle ne pouvait pas non plus leur imposer tout ça. Ne restait donc qu'une seule option, celle de tous se rendre à une auberge le temps qu'elle reprenne suffisamment de forces pour entamer le voyage de retour vers le pays du Sable. Legaia ou Akira devaient bien avoir quelques ryos à lui avancer pour payer une grande chambre commune, qu'elle leur rembourserai une fois de retour au bercail.

« Legaia... Je sais que je ne suis pas en état d'entamer le retour pour Suna, à moins qu'on me porte, mais... tu te doutes que je ne souhaite être un poids pour personne, même si, en ce moment, je ne dois plus peser bien lourd... »

Un sourire taquin sur cette note d'humour, et elle reprit:

« Je propose de se rendre dans une auberge et de louer une grande chambre. Il y en a une vers l'entrée du village. Ainsi, nous n'envahirons pas davantage la demeure de Kenji-san, et tes compagnons sunaïens ne pourront pas craindre que je fuie ou que sais-je, vu que je serai sous leur surveillance. Une fois que j'aurai repris suffisamment de forces, nous n'aurons alors qu'à prendre la route, et... »

Elle s'arrêta net, une nouvelle voix venant de se faire entendre depuis l'entrée de la maisonnette, dont la porte venait à nouveau de s'ouvrir. Dans l'encadrure de la dite porte, un jeune shinobi que Kahera connaissait bien, qu'elle n'aurait jamais pu oublier, lui non plus, et dont elle avait tant et tellement parlé à Legaia, lorsque le mal du pays la reprenait, qu'il du lui aussi deviner sans peine l'identité du nouveau venu. Myjasu Hebimiyasashii, son ancien élève, le petit prodige ayant réussi le jutsu médical de diagnostic dès sa première tentative, qui avait passé des heures et des heures à étudier la médecine chez elle, souvent là avec son jeune frère d'ailleurs, le petit Caïne, qui lui faisait plein de jolis dessins qu'elle accrochait partout dans sa chambre ensuite... Que de souvenirs. Sans même qu'elle ne s'en rende compte, Kahera se mit à pleurer à nouveau, de joie de le revoir. Si elle l'avait pu, sans doute aucun, elle se serait levée pour se jeter sur lui et le serrer dans ses bras!

« Désolé d'arriver si tard et de faire une entrée aussi peu courtoise... J'avais apporté de quoi changer la perfusion, mais je crois que ce ne sera plus nécessaire. »

« N... Non, en effet, je... peux me nourrir normalement... Myja... su... »

Se frottant les yeux, elle pleurait et riait en même temps. Décidément, quitter Kiri pour rentrer à Suna lui paraissait de plus en plus difficile, de plus en plus... douloureux. Comment pourrait-elle repartir, abandonner à nouveau ceux qui furent autrefois sa famille, ses amis, son foyer, et qui d'ailleurs, le représentaient toujours à son pauvre petit cœur? Dès lors que le jeune chuunin approcha de la table et des gens qui se trouvaient autour, dès qu'il fut à portée, faute de pouvoir se lever, elle, Kahera lui attrapa la main et l'attira à elle, l'entourant de ses bras tout en restant assise.

« Myja-kun... Tu m'as tellement manqué, toi aussi... Snif... Je suis... Je... Je suis tellement contente d'avoir pu te revoir... D'avoir pu vous revoir, Kenji et toi... Au moins vous... »

« Myjasu... Merci pour tout ce que tu as fait pendant ces deux.. Trois jours! Je tâcherais de te rembourser la dette que j'ai à présent envers toi. Je te laisse un petit peu avec la comateuse, hein ma vieille! Moi je vais surveiller les alentours... Pour accueillir le reste de la cavalerie. Restez sages, tous les trois! »

Souriant à Kenji, sous ses larmes, Kahera hocha la tête en signe de réponse positive. La 'vieille comateuse' serait sage, promis. Lui et ses expressions, alors... Sur le coup, Kahera en rit à nouveau, pleura, rit, pleura encore... Elle ne savait même plus si elle était heureuse ou malheureuse. Les deux à la fois, sans doute, sur le moment... Dans tous les cas, la dette, c'était plutôt elle qui la leur devait, tant à l'un qu'à l'autre. A tous les trois, même! Tous s'étaient démenés pour elle, dans tous les sens du terme, et Kahera se demandait si elle pourrait un jour leur rembourser pareille dette! Pour l'heure, elle avait surtout besoin de repos, mais pas avant qu'Akira et ce Virgo ne soient arrivés et que tous ensemble, ils se soient rendus à l'auberge. Là, enfin, elle pourrait se recoucher, et laisser un répit plus que nécessaire, vital même, à son pauvre corps. En attendant, elle avait de quoi se tenir éveillée. Kenji venait de sortir pour attendre les deux sunaïens devant sa maisonnette, mais Legaia était toujours là, lui, ainsi que son cher petit Myjasu, qu'elle garda précieusement contre elle un long moment, avant d'enfin le relâcher à moitié. Le tenant de ses mains dans les siennes, elle le laissa s'écarter un peu, et, ses larmes cessant enfin de couleur, elle l'examina des pieds à la tête, souriante.

« Tu n'as pas changé, mais en même temps, tu as bien grandi... Tu as bien poussé, en deux ans et quelques. Tu as continué d'étudier la médecine, à ce que je vois? »

Elle en oubliait de le laisser poser ses questions à lui, ou même de lui présenter Legaia. Sur le coup, elle était simplement de retour chez elle, après une absence, et venait aux nouvelles, son regard empli de fierté, d'intérêt sincère et d'un amour fraternel sans limite porté sur son petit prodige.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 05 Jan 2010, 20:29

Dans le micro de Legaia, une voix grésille à nouveau, en réponse à son dernier message, après un moment de silence. C'est celle de Virgo Shaka, et le ton semble plutôt amical et enjoué.

« Bien Legaia nous arrivons. Bon travail, petit »

Juste après, cependant, c'est celle d'Akira Kenjiro qui se fait entendre, sur le ton de la plaisanterie, mais avec une voix un peu grippée, suivie d'un éternuement.

« Et si vous pouviez nous préparer une petite tasse de thé, ça serait aimable de votre part. On se les gèle ici. »

Sans doute seraient-ils là d'une minute à l'autre, à présent...

=======

Après le post de Legaia puis de Myjasu, les sunaïens débarqueront, venant d'ici: La seule manière de régler un problème? L'on essayera de vite clore, ensuite, pour passer à l'auberge, histoire de ne pas envahir plus longtemps le pauvre Kenji. XD L'ordre des posts sera donc le suivant, ensuite:

Kahera
Eden Legaia
Myjasu Hebimiyasashii
Virgo Shaka
Akira Kenjiro
Ryûzoji Kenji


=======

PNJ: Kahera


Dernière édition par PNJ Kiri le Mar 12 Jan 2010, 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 06 Jan 2010, 10:44

Virgo et Akira comprendraient ils? Seraient ils assez humains pour ne pas précipiter les choses? Legaia ne pouvait le deviner, tant la personnalité et les priorités de ses deux camarades lui échappaient. Se perdant presque dans ses pensées, il manqua de sursauter lorsqu'une autre personne débarqua. Attendant que les choses se passent, priant pour qu'il s'agisse d'un autre ami de Kahera, il entendit avec soulagement l'identité du nouveau venu.

-"Myjasu... Merci pour tout ce que tu as fait pendant ces deux.. Trois jours ! Je tâcherais de te rembourser la dette que j'ai à présent envers toi"

Myjasu Hebimiyasashii. Ca ne pouvait être que lui. Le jeune Ninja que Kahera avait pris sous son aile et à qui elle avait enseigné l'art des Jutsus Medicaux. Il était venu seul, sans son frère, ce qui n'était pas un mal. La maison se remplissait apparement un peu trop, et Akira et Virgo arriveraient bientôt, renforcant le sentiment qu'ils se sentiraient un peu à l'étroit dans cette demeure trop modeste pour eux tous. Hochant la tête en signe d'accord à la proposition que lui fit Kahera, Legaia grimaca néanmoins légèrement en repensant à ses paroles. Ses compagnons sunaïens veilleraient sur elle, oui.......ils l'observaient sous toutes coutures, l'attacheraient à son lit et posteraient même des chiens de garde à chaque porte pour qu'elle ne puisse pas fuir. Une exagération qui restait une éventualité malgré tout, au vu de la facon dont Virgo et Akira agisssaient et pensaient. La "Traitresse"......quelle mauvais blague!

Laissant Kahera se réjouir de l'arrivée de son élève, Legaia se mit au second plan, s'éloignant pour réactiver son micro et reprendre la parole. Il devait prévenir Akira et Virgo du moindre changement, sans quoi on les jeterait, lui et Kahera, au bûcher.
Avant même qu'il ne puisse dire quoique ce soit, leurs voix retentirent. "Bon travail, petit"? Plutot, oui! Alors que tous les deux s'étaient mis en tête de remuer tout le village, lui avait trouvé, en un temps record, l'endroit où se reposait Kahera. Comparé à eux, c'était du travail remarquable. Retenant une expression d'agacement, Legaia ignora la remarque d'Akira. S'il était capable d'utiliser le Genjutsu pour le faire passer pour ridicule, il pouvait bien l'employer pour maintenir l'illusion qu'il n'avait pas froid, pas vrai?


-"Message recu. Petit détail supplémentaire, un autre ami de Kahera vient d'arriver. Il va de soi que nous ne courrons toujours aucun risque. Merci de ne pas montrer des dents en arrivant. Terminé."

Désactivant son micro, Legaia retourna auprès de Kahera, adressa un bref sourire à Myjasu. Un sourire qui signifiait "Que d'aventures, bon sang......", ce qui était purement de circonstances, tant les choses se faisaient compliquées en ce moment. Soudain, un éclair lui traversa l'esprit. Il ne s'était pas présenté. S'il savait qui était Myjasu grâce à Kahera, lui ne savait pas qui était Legaia.

-"Ah......je ne me suis pas présenté! Eden Legaia, Chuunin de Suna. Legaia suffira, je ne suis pas très regardant....Enchanté."

Voila. Au moins, maintenant, on savait qui il était. Qui il était, lui, mais par rapport à Kahera? Sans doute Myjasu se demanderait ce qu'il faisait là. Il lui fallait s'expliquer, tout de même.

-"Je suis venu m'assurer que Kahera allait bien. Comme elle avait disparu, nous avons tout fait pour la retrouver........et nos recherches nous ont menés jusqu'ici."

Jusqu'ici, oui. Jusqu'à Kiri, dont elle serait arrachée, une fois de plus. Et cette fois ci, sans amnésie aucune, sans l'ombre d'une chance d'avoir un sursis de quelque temps que ce soit. Son coeur se briserait sans doute dès lors qu'il lui faudrait partir. Et même s'il ferait tout pour qu'elle se sente bien, elle serait, même seulement en partie, inconsolable. Décidément, il lui faudrait changer bien des choses pour que cette situation ne se renouvelle jamais.
Son regard s'assombrit quelques secondes. Cette pensée ne le quitterait jamais. Il se sentirait toujours responsable de ce qui allait arriver.....l'incarnation d'une autre disparition. Si seulement il avait sû plus tôt que Kahera se trouvait à Kiri, jamais il n'aurait participé à cette mission. Il n'aurait même pas précipité une quelconque mission de sauvetage, afin d'être certain qu'elle puisse rester ici suffisament longtemps pour enfin être considérée comme une Ninja quasi intouchable, d'un point de vue administratif. Le clan Kamikaze n'aurait pas jugé indispensable de provoquer une bataille sanglante contre Kiri pour une seule personne, après tout. Quant à Suna, ils pouvaient bien tenter de la capturer. La jeune femme n'était pas insaisissable pour rien. Quoiqu'ils aient tenté, elle n'aurait couru aucun risque ou presque.


*Je suis venu.......faire l'imbécile........une fois de plus.*

Même s'il savait que son acte était "pur" et que son inquiétude était légitime, au vu de la situation, il mettrait un moment à déculpabiliser. Et la suite n'arrangerait certainement rien.
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 10 Jan 2010, 01:11

Spoiler:
 

Les paroles du jeune homme avaient largement été entendues par toute la pièce. Plus encore, c'était comme si tout le monde savait que Myja serait présent à ce moment précis. Peut-être que la discrétion dont il avait fait preuve n'était pas suffisante. Après tout, il se trouvait en présence de son mentor dans tous les arts shinobis de base et de celle qu'il considérait comme sa grande soeur, son modèle en techniques médicales, qui avait autrefois servis dans les forces Oï-nins de Kiri en temps qu'espionne et informatrice. Nul besoin de dire qu'il n'était pas au niveau pour masquer sa présence et seul le nouveau venu semblait ne pas l'avoir entendu arriver. Il eut à peine le temps de réagir que Kahera lui attrapa le bras pour le jeter sur elle, l'enserrant du plus fort qu'elle le pouvait, ce qui ne constituait, il faut le dire, que peu de force en tout et pour tout. Elle était encore très faible et ça, Myjasu, pour avoir passé près de trois jours à la surveiller du mieux qu'il pouvait, effectuant régulièrement un travail de titan pour réactiver son système immunitaire pour qu'elle combatte son coup de froid.

Car ce qui aurait pu être réglé avec une simple paume mystique avait en fait pris deux jours entier à cause de l'état de son ancien sensei au Med-Nin. Son corps était tellement anémié qu'il lui fallait la chaleur d'une technique médicale pour activer une dizaine de minutes un système immunitaire pourtant très aguerri avec le temps. Au terme d'une quarantaine d'heure, le virus avait fini par être totalement éliminé, permettant à Tashibana-sempai de récupérer au maximum. Nul doute qu'elle avait donc réussi à se réveiller de cette manière. Lui qui pensait que ces cours ne lui serviraient plus à rien, il avait bel et bien tord ! Un observateur caustique aurait pu relever l'ironie du sort que toute cette connaissance qu'il avait accumulé lui avait servi à soigner celle qui lui avait enseigné leurs bases. La roue du destin tourne sans s'arrêter...


- Myja-kun... Tu m'as tellement manqué, toi aussi... Snif... Je suis... Je... Je suis tellement contente d'avoir pu te revoir... D'avoir pu vous revoir, Kenji et toi... Au moins vous...
- Myjasu... Merci pour tout ce que tu as fait pendant ces deux.. Trois jours! Je tâcherais de te rembourser la dette que j'ai à présent envers toi. Je te laisse un petit peu avec la comateuse, hein ma vieille! Moi je vais surveiller les alentours... Pour accueillir le reste de la cavalerie. Restez sages, tous les trois!


Un sourire inondé s'empara du visage de Kahera. Elle n'arrêtait plus de pleurer et en même temps continuait à rire, si bien qu'il y avait fort à croire qu'elle allait rapidement s'épuiser. Malgré tout, Myja ne voulut pas jouer les rabats-joie et n'émit aucune objection. Si elle était encore vivante, c'est qu'elle s'en sortirait sans problème ! Une fois tout ceci dit, Kenji s'en alla, sortant de la maisonnette pour monter la garde dans l'attente des poursuivants de Suna. Kahera avait desserré l'étreinte faite à son premier élève et l'observait maintenant, ayant pris ses mains :

- Tu n'as pas changé, mais en même temps, tu as bien grandi... Tu as bien poussé, en deux ans et quelques. Tu as continué d'étudier la médecine, à ce que je vois?
- Oui, je travaille toujours la médecine et à vrai dire, j'ai toujours le même objectif qu'il y a deux ans. Et si pour le moment je n'ai pas de résultat, c'est uniquement parce que cela ne fait que très peu de temps que je parviens à viser avec précisions les différents points et...


Il parlait tellement qu'il ne se rendait même plus compte de la présence du nouveau venu de Suna, qui s'était d'ailleurs mis en retrait pour discuter dans son microphone. Sans doute devait-il faire état de la situation à d'autres membres de Suna, il ne semblait pas très fort pour être un ninja de mission. Encore que l'habit ne faisait pas le moine, pas vrai ? Qui aurait pu croire que Myjasu avait déjà cinq missions à son actif, dont deux de rang A ? Dans tous les cas, le Sunaïen s'approcha à nouveau et coupa la parole du jeune Myja avec un petit "Ah..." signalant qu'il avait oublié de dire quelque chose. Myjasu se tut alors, désireux de savoir ce que le jeune homme avait à dire.

- Je ne me suis pas présenté! Eden Legaia, Chuunin de Suna. Legaia suffira, je ne suis pas très regardant....Enchanté.
- Enchanté Legaia, mon nom est Hebimiyasashii Myjasu, mais je te prie de m'appeler Myja. Ce n'est pas que je ne sois pas regardant, c'est juste que j'ai en horreur que l'on écorche mon nom de famille. Tu es chuunin de Suna ? Ce n'est pas courant, que fais-tu ici ?
- Je suis venu m'assurer que Kahera allait bien. Comme elle avait disparu, nous avons tout fait pour la retrouver........et nos recherches nous ont menés jusqu'ici.
- Oh, je vois !


Myjasu vit alors que le jeune homme baissait doucement la tête en disant pareille chose. Et il comprit rapidement pourquoi : il avait vu Kahera heureuse ici et il l'avait vu pleurer également. Myja était comme sa sensei, et quand bien même il se doutait que la présence des sunaïens ne pouvait annoncer que son départ vers Suna, il aurait souhaité qu'elle reste plus longtemps pour qu'ils puissent à nouveau se parler comme avant. Le regard de Legaia se fit plus sombre et pendant un instant, il crut voir le poing fermé à blanc du jeune Chuunin. S'il était aussi inquiet pour Kahera, cela ne voulait dire qu'une seule chose :

- En tout cas, tu dois être un excellent ami de Kahera pour être venu jusqu'ici pour lui porter secours ! Dis, tu es le petit copain de Kahera-nee-chan ?

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Virgo Shaka
Suna No Kenjin
avatar

Nombre de messages : 102
Village : Suna no Kuni
Date d'inscription : 28/04/2009

Fiche Ninja
PV:
250/250  (250/250)
PC:
675/675  (675/675)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 10 Jan 2010, 11:02




    La traversée du village de la Brume ne posa guère de problème aux deux ninja de Suna, principalement grâce au fait que les illusions générées par leurs techniques de Henge respectives se voyaient améliorées par celle de Shaka, qui, inconsciemment, permettait un meilleur usage des Genjutsu, mais également parce que rares étaient ceux à même de percer les songes évéillés du maître illusionniste, et ceci lui avait permis de mener cette mission à bien. Cette dernière donnée le chiffonnait d'ailleurs, car, même si jusqu'à lors le village lui paru assez hospitalier, sa méfiance de ninja s'était mise en route par rapport au fait que les choses étaient bien trop simples à son goût, toutefois, il ne pouvait pas non plus s'empêcher de soupirer d'aise car, grâce à cela, ils n'allaient pas rester vraiment longtemps en ces lieux. Et plus vite ils lèveraient le camp, plus vite le Sage se sentirait à son aise. Toutefois, restait encore la formalité de quitter le village en toute discretion. Mais pour l'heure, il fallait s'occuper de donner la meilleure impression possible.


    Comme l'on pouvait s'y attendre, et pour tenter de s'alléger l'esprit, Virgo le laissa vagabonder à son aise, alors que son corps parcourait la distance qui le séparait du but de sa mission. Il laissait son regard se promener distraitement sur les environs. Ici, tout était humide, mouillé, et plutôt frais, chose que le Sage appréciait, bien qu'ayant été exposé depuis son plus jeune âge aux rudes climats du désert. Reste que le temps au village de la Brume lui allait relativement bien, mais nul doute qu'il aurait fini par développer un rhume chroniique dû à cette humidité surdéveloppée.

    Après avoir quitté les rues principales de Kiri, suite aux indications du jeune Chuunin, le paysage s'était changé du tout au tout, et au fur et à mesure, les batiments aux toits obscurcis et cachés par une brume chronique d'altitude laissaient la place à des falaises verticales surplombant des récifs promettant une mort funeste, mais rapide au malheureux ayant le malheur de s'offrir a eux. Alors qu'il approchaient de la position du jeune Legaia, et par conséquent de Kahera, un détail très important le tira de ses rêveries: il porta la main à sa veste de ninja de Kiri et désactiva son micro, de peur que Legaia ne découvre le pot aux roses. Il jeta un regard à AKira, lui signifiant de faire de même, puis, ceci fait, il alla aborder l'homme aux dehors de la maisonnée sencée abriter tout ce monde et lanca, d'un ton enjoué, et toujours sous son Henge de ninja Kirien:

    " Bien le bonjour, cher monsieur, hum... Je viens rejoindre mon équipier, mon nom est Shaka... "

    Shaka préféra faire planer le doute, au cas où il aurait fait une erreur et aurait tapé a la mauvaise porte, puis attendit patiemment la réponse de son nouvel interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 10 Jan 2010, 19:31

Visiblement, d’après les nouvelles informations que nous venions de recevoir, une nouvelle personne avait fait son entrée dans la petite maison où se trouvait Kahera. De ce que j’avais entendu, il semblait être un ami propre de Kahera qui était venu à ses côtés afin de lui offrir les soins nécessaires à un bon rétablissement. De tant de liens d’amitié, je comprenais mieux maintenant la raison qui l’avait poussé à s’enfuir à Kiri, au lieu de demander de l’aide à nos alliés de Konoha ou de retourner à Suna. Sa vie passée lui avait énormément manqué et ces personnes qu’elle avait quittées pour aller vivre au village caché du sable lui avaient manqué et afin de revivre tout ce bonheur qu’elle avait quitté précédemment, elle avait préféré délaisser ses frères de sables pour les trahir pour un village qu’elle avait délaissé depuis bien longtemps déjà. Elle avait commencé une nouvelle vie à Suna, mais son passé l’avait rapidement rattrapé et elle s’était laissé amadouer par les regrets du passé et c’est ce que ça avait donné. Gardant au chaud, dans ma tête, tout ce que je venais d’entendre, nous poursuivîmes notre avancé dans le village de Kiri, guidés par la main vengeresse du Tout-Puissant.

Dans ma tête, il ne se faisait aucun doute qu’une sentence allait être donné pour ce qu’elle avait fait, mais ne possédant pas les pouvoirs pour l’exécuter par mon propre chef, j’allais devoir m’en tenir aux ordres que l’on m’avait donnés, qui consistait à la remmener à Suna coute que coute, mais avant même de remettre le pied dans le désert de Suna, des réponses allaient devoir être donné. Depuis le début de cette quête, les questions s’étaient enchainé les unes après les autres rendant ainsi cette simple poursuite comme un véritable enfer. En premier lieu, j’avais perdu un ami fidèle dû à mon entêtement à croire qu’elle était véritablement une traitresse, mais au final c’était peut-être bel et bien le cas. Malgré tout ce dont nous avions entendu par le biais des micros, rien ne nous avait prouvé le contraire et même si Legaia avait la certitude qu’elle n’avait été que l’objet de cette mésaventure, de nombreux indices prouvaient le contraire. Elle avait peut-être bel et bien été blessée dans ce processus de traitrise et la présence du médecin le prouvait bien, mais quelque chose me disait qu’elle n’avait pas été totalement franche et qu’elle nous cachait encore quelque chose.

Ce n’était peut être qu’une croyance idiote de mon esprit fou, mais dans le passé je ne m’étais pas trompé très souvent, mais qui sais, l’erreur m’avait peut être frappé cette fois-ci et c’est ce dont j’allais déterminer très bientôt. Nous approchant de plus de plus du lieu dans lequel Legaia nous avait donné rendez-vous, Shaka porta sa main à son micro pour le désactiver et suite à ce geste, il se retourna dans ma direction et de son regard, il me demanda de faire de même. Exécutant son ordre sur-le-champ, je désactivais mon micro pour ensuite voir à l’horizon, un homme qui semblait attendre quelqu’un devant la porte de ce qui semblait être sa maison. Les informations que nous avions correspondaient exactement avec la présence de cet homme à cet endroit précis. Tout ce qui restait à faire maintenant était de confirmer ou non si cette personne était bien celle qui avait été envoyée pour nous accueillir. Laissant Virgo-sama ouvrir la conversation avec cet homme, j’en profitais pour faire disparaître le clone qui s’était caché un peu plus loin, dans la noirceur la plus totale. Après m’être occupé de son cas, je revins me placer à côté de mon chef et en signe de politesse et de respect, je déclinais mon identité, après que shaka l’ait fait.


-Je me nomme Akira.

Sans en ajouter davantage, nous restâmes là, à attendre la réaction de l’homme, mais dans ma tête, je me voyais déjà au côté de Kahera chan en direction du village caché du sable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 12 Jan 2010, 20:17

Adossé à la fine paroie de bois travaillé de mon "barraquement" civil, j'essayais tant bien que mal de penser à autre chose qu'à ce qui allait se produire d'ici, très certainement, quelques heures tout au plus. Et au pire, dans à peine dix minutes. Scrutant le lointain de la plage, et des bois humides qui détrempaient le chemin menant au Village, mes yeux attendaient patiamment la venue des silhouettes annoncées. Deux Shinobis de Suna, qui, malgré eux, malgré moi, malgré elle, allait remmener Kahera dans son Pays natal sous peu, sans qu'aucune dérogation ne soit possible. Me contentant de me tenir aux faits directs, leur arrivée, j'expirais doucement la buée formée par le froid sans répit qui sévissait la nuit, dans nos contrées. Et je n'eus, fort heureusement, pas à patienter extrêmement longtemps pour finalement apercevoir, sortant des sous bois entourant la plage, ce qui semblait être le duo précédemment annoncé. Je ne pouvais en être absolument sûr, cependant, jusqu'à ce que ceux-ci embrayent directement vers moi, l'air de rien, probablement pour, de leur côté, couvrir une éventuelle erreur, qui eut été compréhensible.

Après tout, un rendez-vous improvié comme celui ci pouvait provoquer des quiprocos assez gênant, si tant était qu'aucune précaution n'avait été prise. Certainement sous Henge, à en juger par leur physique trop semblable à ce que Kiri pouvait abriter comme combattants, les deux hommes finirent leur marche tout prêt de moi. D'une légère impulsion du dos, je me dégageai de la paroie, l'air neutre, afin de leur accorder toute l'attention nécessaire. Prudent, mais pas trop, le dénommé Shaka prit en premier la parole. Ayant eu connaissance de leur nom, je n'éprouvai aucune surprise lorsque son camarade, légèrement en retrait, annonça son nom à lui. Akira et Shaka, ils étaient donc bien là, arrivés sans encombre apparente. Et même si mon instinct le plus primaire me dictait à cet instant de mettre un grand coup de pied aux fesses de ces deux lascards venus ravir ma chère amie, je n'en fis évidemment rien, conscient, trop même, de la situation jouée d'avance et inexorable qui suivait son cours minute après minute à présent.


" Bienvenu en Terre de Brume... Moi c'est Kenji, Ryûzoji Kenji. Ici c'est chez moi et, comme vous le voyez, c'est pas ce qu'on peut appeler un palace. Donc autant que possible, malgré les règles de politesse d'usage, je vous prierais de rester sur le pas de la porte. On est déjà assez nombreux pour se chauffer tout seul là dedans...

En d'autres circonstances, je vous aurais bien proposé une chaise et à boire bien sûr, mais...
" dis-je finalement en me tournant vers la porte d'entrée.


Et malgré la fausseté intrinsèque de ma dernière phrase, dont je doutais moi même de la véracité, il n'en demeura pas moins qu'en rouvrant la porte, je constatai qu'effectivement il était impossible à ma petite bicoque d'accueillir plus de monde qu'il n'y en avait déjà de présent. Ouvrant grand, et me ménageant une place sur le seuil, je laissai un champ suffisamment grand aux deux Shinobis de Suna pour qu'il puisse bien voir l'assemblée, si l'on pouvait dire, qui se tenait en ces lieux. Mon regard à moi, quant à lui, alla se poser irrémédiablement sur Kahera, toujours frêle emmitouflée dans les draps, qui, cela se sentait, se serait bien vu rester en position phoetale pendant encore quelques jours... Me retournant vers les deux hommes qui devaient probablement lorgner sur le fruit de leur traque, je repris la parole.


" Voilà donc votre Kunoichi. Et pas la peine de flipper, vu ce qu'elle a enduré, aucune chance pour qu'elle vous fausse encore compagnie..." dis-je avec une pointe d'ironie latente, dont je fus surement le premeir à souffrire...
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 12 Jan 2010, 22:20

Tandis que Kahera tenait toujours son ancien élève par les mains, se calmant peu à peu entre ses rires et ses sanglots, il lui avait répondu, expliquant qu'il n'avait que peu progressé car il avait mis du temps à situer avec précision, à pouvoir viser avec justesse... les différents points? Parlait-il des tenketsus? Si tel était le cas, il avait énormément progressé, au contraire de ce qu'il énonçait!!! Être capable de viser ces points vitaux du système chakkratique d'un shinobi, c'était quelque chose d'extraordinaire! Malgré le fait qu'il fut autrefois un élève prodige, ayant dès sa première tentative réussi à à maîtriser le Kaiseki Ken'shin no Jutsu, Kahera sachant qu'il s'intéressait de près aux Tenketsus, jamais elle ne se serait doutée qu'il parvienne à les maîtriser, car généralement, les êtres dépourvus de pupilles spéciales comme celles du clan Hyuuga à Konoha ne pouvaient les voir, ces fameux points! Comment diable Myjasu y était-il parvenu?! C'était... tout bonnement extraordinaire!

« Tu es chuunin de Suna? Ce n'est pas courant, que fais-tu ici? »

« Je suis venu m'assurer que Kahera allait bien. Comme elle avait disparu, nous avons tout fait pour la retrouver... et nos recherches nous ont menés jusqu'ici. »

« Oh, je vois! En tout cas, tu dois être un excellent ami de Kahera pour être venu jusqu'ici pour lui porter secours! Dis, tu es le petit copain de Kahera-nee-chan? »

Tandis que Kahera s'était laissée décoller de la réalité, perdue dans ses pensées, Myjasu et Legaia avaient engagé la conversation, aboutissant sur une question bien indiscrète du petit médecin... A cette dernière, la pauvre kunoïchi ne sut plus où se mettre, et relâcha son apprenti. Rougissant vivement, elle bafouilla:

« M... Myja-kun!!! »

Terriblement gênée, la jeune femme fixa Myjasu un instant, des reproches pas bien méchants, mais évidents tout de même, dans le regard. Que lui prenait-il de mettre ainsi les pieds dans le plat, de poser pareille question, en pareil instant qui plus était? Ils étaient trois, en mission, et ce pour la ramener à Suna; ne l'avait-il pas compris? Fallait-il être le petit ami de quelqu'un pour mener une mission de récupération? Bon, oui, il était évident pour elle que Legaia était loin, très loin de ne représenter qu'un shinobi du Sable parmi d'autres venus la récupérer avec ou contre son gré, mais tout de même... L'interrogation du jeune kirien, bien qu'adressée directement à Legaia et non à elle, venait de la mettre terriblement mal à l'aise. En y pensant... Et l'avis de la personne à laquelle fut posée cette question, dans tout ça? Malgré elle, Kahera ne put s'empêcher de fixer Legaia, comme dans l'attente d'une réponse elle aussi, perplexe. Elle-même n'avait tout simplement pas envisagé d'avoir de relation intime avec quiconque, son actuelle situation, trop compliquée, ne le lui permettant pas, de son avis à elle. Mais lui? Y avait-il déjà pensé...? Après tout, ils étaient fort proches... Elle lui en avait sans doute dit autant sur elle et sa vie à lui qu'à Kenji autrefois, avant qu'elle ne disparaisse de Kiri... Tout comme elle avait toujours été là pour l'écouter, lui. Et chaque fois que l'un avait besoin de l'autre, ce dernier répondait présent, qu'importaient les circonstances... Leur amitié aurait pu donc très certainement être perçue autrement ou évoluer différemment, après tout...

Coupant court à cette suite de pensées faisant rougir Kahera jusqu'aux oreilles, les deux équipiers de Legaia venaient d'arriver sur place, se présentant à Kenji, en échange de ses propres présentations. Il ouvrit ensuite la porte, laissant voir à Akira et son comparse, ce dénommé Virgo Shaka, que le fruit de leurs recherches demeurait bien là, signifiant qu'ils venaient, quasiment, d'accomplir leur mission. Leur restait à présent à la terminer en ramenant la demoiselle au bercail... Mais pour l'heure, elle était assise sur une chaise, couverte de vêtements dans lesquels jamais personne n'avait du la voir avant ce jour, tirant en plus vers elle la couverture prêtée par son ami, frissonnant au courant d'air frais qui pénétrait dans la maisonnette depuis que Kenji en avait ouvert la porte. Elle faisait peine à voir, et pourtant, se tenait aussi droite que possible, inclinant très poliment la tête en avant, en guise de salutations à l'arrivée des deux sunaïens.

« Bonsoir, Kenjiro-san, et monsieur Virgo... »

Elle était pâle, avait pleuré, ses yeux rougis par les larmes en témoignant, et semblait transpirer comme si elle faisait de la fièvre, les joues rosies par cette dernière en plus de l'empourprement de son visage du à la dernière réplique de Myjasu. Elle semblait presque maigre, aussi, comme si, en ces quelques semaines de disparition à peine, elle avait usé de trop d'énergie sans se nourrir en conséquence afin de compenser. Ses longs cheveux, non attachés cette fois, retombaient sur ses épaules et presque jusqu'au sol, quand elle se trouvait en position assise, et semblaient plus ternes, moins brillants de santé que d'ordinaire. Elle était méconnaissable. Jamais personne ne l'avait vue autrement qu'en pleine santé, ou presque, à l'exception de quelques rhumes et autres petits soucis de ce genre, arborant toujours ces magnifiques kimonos colorés, ses cheveux tout aussi bien entretenus que le reste de son corps... et là...

Pourtant, rassemblant ses maigres forces, elle se releva, resserrant la couverture autour de ses épaules afin de moins souffrir du froid venant de l'extérieur. Usant de son kekkai genkai et de l'aide de ce même air, si froid lui parut-il sur le moment, pour se maintenir debout, elle inspira longuement, repensant aux dernières paroles de Kenji. « Et pas la peine de flipper, vu ce qu'elle a enduré, aucune chance pour qu'elle vous fausse encore compagnie... » Encore? Pourquoi ce mot? Pensait-il qu'elle eut fugué de Suna volontairement? Elle lui avait pourtant bien expliqué que non, que cet individu, ce Yanosa Oterashi, l'en avait kidnappée... Mais peut-être faisait-il allusion à ce que devaient penser les sunaïens...? Après tout, Kahera avait également fait comprendre à Kenji qu'à Suna, à l'exception de Legaia, rares étaient ceux qui ne se méfiaient pas d'elle. Dans tous les cas, elle devait à présent prendre ses responsabilités, agir, répondre. Aussi reprit-elle la parole, de son ton doux habituel, bien qu'empli de fatigue, faible.

« Je suis là, oui, et je n'ai aucune intention de fuir. Je vais rentrer à Suna à votre suite. Seulement... Je vous demande de m'accorder trois ou quatre jours de repos auparavant, si c'est possible. Je ne tiens pas à représenter un fardeau que vous devriez porter jusqu'au pays du Sable, et je ne suis pas certaine de tenir de moi-même sur mes jambes sur un si long trajet, dans l'immédiat. »

Elle baissa le regard, gênée d'oser leur demander ce délai, sachant ce que cela pouvait bien impliquer comme complications. Se mordillant la lèvre, elle conclut par ce qu'elle avait proposé plus tôt, comme solution au problème, avant que Virgo et Kenjiro ne débarquent.

« Il y a une auberge peu avant la sortie du village, possédant d'assez grandes chambres... Je pensais que là, nous pourrions demeurer tous, ces quelques jours... Kenji-san ne peut accueillir tant de monde ici, et je n'ai que trop abusé de son hospitalité, déjà. Je me doute que vous préférez me garder sous surveillance. Dès lors, la solution de l'auberge... me semble être la plus adéquate. »

Malgré elle, Kahera craignait qu'ils ne lui annoncent que demeurer plus longtemps à Kiri étant hors de question, ils la porteraient, point barre, mais rentreraient à Suna pas plus tard qu'à l'instant. L'idée de se faire porter de la sorte la gênait profondément, mais elle l'accepterait si telle était la décision du chef de l'équipe. Elle ne voulait pas causer davantage de problèmes et, bien emmitouflée dans les habits chauds et la couverture de laine épaisse prêtée par Kenji, elle pouvait certes se faire embarquer de cette façon. Après tout, Yanosa lui-même ne l'avait-il pas portée, tandis qu'inconsciente, elle se faisait emmener de Suna à la région de Konoha? Et ces deux ou trois semaines passées depuis sa disparition, elle avait perdu tant de poids qu'elle ne devait plus peser grand chose. Un shinobi un minimum costaud n'aurait aucun mal à la trimballer sur le dos... Si telle était la décision de Virgo, elle l'accepterait. Mais au fond d'elle-même, Kahera espérait de tout cœur demeurer encore au moins un peu, un tout petit peu, dans ce pays si cher à son cœur, avant de le quitter à jamais, sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 12 Jan 2010, 23:06

-"En tout cas, tu dois être un excellent ami de Kahera pour être venu jusqu'ici pour lui porter secours ! Dis, tu es le petit copain de Kahera-nee-chan ?"
-"Huh? M-Moi!? Pas du t-"
« M... Myja-kun!!! »

D'abord surpris par cette question, tombée aussi soudainement que la foudre sur le sol, Legaia se mit à rougir violemment. Lui, le petit copain de Kahera? Choqué, il stoppa sa réponse dès lors qu'il entendit l'exclamation ouvert de "la petite amie". Avec tout ca, Myjasu ne pouvait que comprendre que les choses n'étaient pas aussi "simples". Se tournant vers elle, Legaia sentit son coeur s'arrêter de battre lorsqu'il croisa son regard. Détournant rapidement sa tête, il se tordit nerveusement les doigts.

*Ne....par pitié, ne me regarde pas.......pas comme ca!*

Etre observé ne le gênait pas plus que ca, quand il n'avait aucune raison de se cacher. Quand il discutait, il était même l'une des personnes les plus voyantes. En tous cas, il n'était pas vraiment discret dans ses gestes et paroles. Mais cette fois ci......il le sentait, c'était différent. Ses joues brulaient presque, comme si les yeux de Kahera pouvaient les chauffer à blanc. Et là était le problème. Depuis un moment déjà, tous les deux "travaillaient" ensemble, s'entrainaient ensemble, se promenaient ensemble........bref, faisaient nombre de choses ensemble. Forcément, dans ces instants là, ils se voyaient. Et il n'y avait pas cet embarras. Pourquoi, comme par magie, croiser leurs regards leur était devenu si dur?
Myjasu avait clairement provoqué une situation complexe à laquelle il ne s'était pas attendu. A quoi s'attendait il, d'ailleurs? Il voulait la retrouver. Il la cherchait, récoltait des indices, retracait une piste, et là, il la trouvait et il la ramenait à ses cotés, à Suna. C'était exactement ca. Seul le "à ses cotés" était de trop. Très vite, il se surprit à se demander s'il aurait été aussi loin pour un autre ami. Si Akira avait été capturé et que rien n'était venu détruire leur amitié, aurait il remué ciel et terre pour le retrouver? Aurait il été aussi heureux et soulagé de voir qu'il était toujours en vie? Peut être pas. Il ne fallait pas se voiler la face, il tenait beaucoup plus, à l'époque, à Kahera qu'à Akira.


-"J'ai.....j'ai fait ce que je pensais devoir faire.....j'aurais préféré claquer plutôt que d'imaginer qu'elle....."

Heureusement, il n'eut pas besoin d'en dire plus. Akira et Virgo étaient enfin arrivés, et s'il était surpris de voir Kenji leur réserver un accueil aussi peu chaleureux, il ne put qu'approuver silencieusement. Après tout, tous les deux ne méritaient pas moins. Les saluant d'un bref geste de la main, Legaia respira profondément. Grâce à cette irruption, il avait pu échapper à une explication embarassante. Mais il ne manquerait pas d'y repenser en temps voulu. Ecoutant attentivement ce que Kahera avait à dire à ses deux équipiers, il adressa un bref regard à Virgo, laissant paraitre que la décision lui revenait. Et s'il espérait vivement qu'aucun des deux ne fasse, ne dise ou ne décide quoi que ce soit de stupide, il ne pouvait que craindre une complication éventuelle. Il venait, après tout, de laisser son chef décider de la suite des opérations. Contester son avis ensuite serait stupide et peu crédible. Mais Kenji et Myjasu, eux, ne laisseraient pas Kahera courir de risques inconsidérés. Peut être même les choses deviendraient explosives, auquel cas Legaia ne saurait que faire. Tenter de persuader les Kiriens que Kahera serait entre de bonnes mains et qu'il veillerait sur elle du mieux qu'il le pourrait, alors que lui même n'était sur de rien avec son "escorte"? Ou bien se ranger aux cotés des amis de Kahera, quitte à passer pour un traitre, pour être sur qu'elle ne risque rien de grave et pour déclarer ouvertement sa désapprobation?
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 15 Jan 2010, 13:43

[Je suis désolé du retard, panne d'inspi pour toute la journée d'hier 8l]

Curieusement, la phrase de Myja n'était pas passée aussi simplement qu'il le pensait. Etait-ce si dérangeant que de demander à des personnes s'ils s'aimaient ? En tout cas, une chose était évidente : ils étaient troublés par la question ! Il n'y eut pas vraiment de réponse d'ailleurs, Legaia niant tout en bloc tandis que Kahera préférait ne rien dire, relâchant tout de même les mains du chuunin, comme le souffle coupé par la surprise, profitant sans doute du retour de Kenji pour obtenir un changement de sujet apparemment salvateur pour elle. Mais juste avant leur arrivée, Legaia put lâcher dans un souffle :

- J'ai.....j'ai fait ce que je pensais devoir faire.....j'aurais préféré claquer plutôt que d'imaginer qu'elle.....

Dans un sens, l'arrivée des shinobis de Suna était également un espoir pour le jeune kirien. Ainsi, il n'aurait pas à parler de son jeune frère disparu trop tôt et de cette peine qui le rongeait incroyablement. Observant Kahera, puis Legaia, cependant, Myjasu put cependant apercevoir la réponse à sa question se profiler. En effet, tous les deux étaient maintenant rouges au possible et aucun des deux n'osait regarder l'autre sans baisser les yeux. Ainsi donc, chacun tenait profondément à l'autre. Finalement, c'était une bonne chose, Kahera avait réussi à se trouver des amis très proches à Suna aussi. L'aînée des Hebimiyasashii ignorait totalement la situation de Kahera, ni combien son ancienne vie à Kiri avait pu lui manquer, étant absent au moment où celle qu'il considérait comme sa grande soeur avait fait part aux deux personnes qu'elle estimait le plus sa condition.

Spoiler:
 

Les gens qui étaient donc arrivés devant la porte avec Kenji étaient donc au nombre de deux. Et aussi bizarre que cela puisse paraître, il y avait parmi eux une personne familière au chuunin de Kiri. Oui, il avait déjà vu le plus jeune des deux. Mais où exactement ? Au plus lointain de ses souvenirs, il n'avait pas la prétention d'avoir rencontré des membres de Suna ailleurs que dans... Oui ! L'examen où lui et Eyalian avaient participé dans le but de devenir Chuunin, il y avait aussi ce jeune garçon... Qui lui aussi avait été promu... Quel était son nom déjà...


- Akira Kenjiro, si mes souvenirs sont bons... Cela ne fait que quelques mois, et pourtant, c'est déjà une éternité pour moi...
- Bonjour Kenjiro-san, et monsieur Virgo.


Le chuunin Kirien dénota un comportement bien plus formel de la part de Kahera, qui, pour le coup avait retrouvé ses couleurs naturelles, quoiqu'elle restait plutôt pâle ! Etait-ce donc quelqu'un de si important pour que Kahera soit aussi peu démonstrative ? Ou alors était-ce les gens qui l'avaient mis dans cet état ? Non, sinon, la remarque qui suivait de la part de Kenji n'aurait pas été aussi calme :

- Et pas la peine de flipper, vu ce qu'elle a enduré, aucune chance pour qu'elle vous fausse encore compagnie...
- C'est peu dire... Je me présente, Myjasu Hebimiyasashii... C'est moi qui me suis occupé de panser les maux les plus important de Kahera-neech...


Il se coupa au dernier moment, gardant le "chan" dans sa bouche. Cela nuirait sans doute à sa pauvre sensei s'il montrait qu'il était aussi intime avec elle. Dans tous les cas, il lui fallait raison garder : ils étaient là parce qu'il la voulait vivante et donc ils n'auraient jamais été responsable de l'utilisation prolongée par Kahera d'un jutsu médical interdit. L'ancienne espionne de la brume prit alors la parole, afin de décrire brièvement la suite des opérations :

- Je suis là, oui, et je n'ai aucune intention de fuir. Je vais rentrer à Suna à votre suite. Seulement... Je vous demande de m'accorder trois ou quatre jours de repos auparavant, si c'est possible. Je ne tiens pas à représenter un fardeau que vous devriez porter jusqu'au pays du Sable, et je ne suis pas certaine de tenir de moi-même sur mes jambes sur un si long trajet, dans l'immédiat.

Elle marqua un temps d'arrêt, comme pour réfléchir à quelque chose. Elle semblait bel et bien triste de devoir parler ainsi, mais il fallait le faire, semblait-elle dire de tout son être :

- Il y a une auberge peu avant la sortie du village, possédant d'assez grandes chambres... Je pensais que là, nous pourrions demeurer tous, ces quelques jours... Kenji-san ne peut accueillir tant de monde ici, et je n'ai que trop abusé de son hospitalité, déjà. Je me doute que vous préférez me garder sous surveillance. Dès lors, la solution de l'auberge... me semble être la plus adéquate.

Myja se devait de dire quelque chose, oui, il se devait... Mais quoi ? La situation avait été presque parfaitement explicitée par Tashibana-neechan et il n'avait que peu de choses à dire... Enfin, presque peu de choses ! Il pouvait encore parler de son état, étant son médecin après tout :

- Kahera est gravement anémié des suites d'une torture psychologique et physiologique. Même si elle semble en extérieur en forme, son corps fonctionne au ralenti, et les bilans sanguin s...

Il s'arrêta de parler, remarquant que personne n'avait envie de voir étaler la santé de Kahera sur trois pages de rapport médicaux. Il haussa les épaules, de toute façon, lui aussi ça le lourdait !

- En bref, devant nous, si c'est toujours l'esprit de la Kahera que l'on connait, son corps, quant à lui, fonctionne comme celui d'une personne de plus de huitante années. Le moindre virus bénin pourrait lui être fatal tant que son corps fonctionne ainsi et elle aurait pu en rester durant ses trois jours à Kiri si je n'avais pas minutieusement surveillé ses fonctions vitales. En définitif et par avis médical, vous ne pourrez pas bouger Kahera de Kiri tant qu'elle ne sera pas rétablie, sous peine de prendre le risque de la voir mourir.

Baissant la tête, serrant les poings et prenant une voix plus sombre, il ajouta :

- Et c'est un risque que je refuse catégoriquement que vous preniez !

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Virgo Shaka
Suna No Kenjin
avatar

Nombre de messages : 102
Village : Suna no Kuni
Date d'inscription : 28/04/2009

Fiche Ninja
PV:
250/250  (250/250)
PC:
675/675  (675/675)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 16 Jan 2010, 13:43






    Le Sage laissa échapper un sourire, il était clair que tous ici tenaient énormément à la jeune Kahera-san. Et bien qu'il eut du mal à l'admettre, lui et Akira étaient visiblement les intrus dans cet endroit, car étant les seuls à soupçonner une quelcquonque traitrise de la part de la jeune femme. toutefois, bien que se sentant tout de même assez en sécurité, shaka ne rompit pas son Henge, il se contenta d'observer l'assisstance et laissait les mots de chacun planer dans son esprit. Tous ici, ils s'étaient inquiétés de la santé de Kahera, jusqu'à ce faire un sang d'encre, et en plus, tous avaient dores et déjà des relations profondes avec elle. Le regard embrassant l'assemblée, il se contenta de se pencher légèrement en ajoutant:

    " Avant tout, je souhaite vous remercier d'avoir pris soin d'elle, tous autant que vous êtes, se relevant il ajouta, nous devrions rentrer immédiatement au village... toutefois, je comprends tout à fait ce que vous ressentez, et bon, étant donne que le jeune Myja-san semble être versé dans les arts médicaux, je ne vois pas pourquoi j'irais à l'encontre de son diagnostic, n'étant pas moi-même médecin, toutefois, je vous demanderais alors de me contacter le plus brièvement possible dès que vous vous sentirez prête à reprendre la route, car, je vais être franc, loin de moi l'idée de calomnier les ninja de la Brume, mais nos villages ne sont pas en très bon termes, et j'en sais quelque chose, c'est pourquoi j'opterais plutôt pour un campement connu de nous seuls, n'y voyez pas un manque de confiance, mais c'est par principe de prudence, moins nous serons confrontés au village, moins nous nous ferons remarquer... "


    Après ce laïus de chef d'équipe, Shaka se tut et attendit la réaction de ses interlocuteurs, en sachant pertinemment que certains prendraient peut etre la mouche suite à de telles déclarations pas forcément amicales en soit. Néanmoins, le Sage était convaincu qu'il lui faudrait mieux garder certaines distances avec ces shinobi, après tout, il avait déjà enfreint pas mal de règle, notamment celle de la discrétion qui était censée être la première règle en mission. Après quoi il passa la main dans ses cheveux blonds et jeta un regard en biais à Akira, attendant une déclaration de sa part. Puis, grâce à un soubresaut de conscience, il observa le jeune Chuunin, tant inquiet de la santé de Kahera et lui demanda:

    " Si tu le souhaites, libre à toi de rester avec elle, et mon petit doigt me dit que tu vas saisir cette occasion n'est ce pas? en tous les cas, si tu reste, ils auront un contact afin de nous prévenir de la dapte de départ... "

    Le blond savait pertinemment que Legaia souhaiterait rester avec son amie, de plus, il avait une certaine animosité par rapport au Sage et Akira, depuis que ces deux derniers lui avaient fait part de leurs soupçons de traitrise, et c'était là une façon de tenter de se réconcilier, en le laissant agir à sa guise. cependant, en restant ici, et inconsciemment, le Chuunin permettait également à ses équipiers de suivre le déroulement de la situation en temps réel, et maintenant que le but de leur mission avait été atteint, rien ne les empêchait de se reposer un peu.

    " Néanmoins, je vous laisse le soin de régler les détails concernant la convalescence de la jeune Kahera, étant donné qu'elle semble en sécurité entre vos mains... Mais si possible, j'aimerais partir au plus tard dans le courant de la semaine prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 16 Jan 2010, 19:24

Je ne pouvais pas dire que l’hospitalité kirienne était une chose que j’appréciais, puisqu’aussitôt les présentations faites, le dénommé Kenji nous avait abandonnés à l’extérieur et nous avait obligés à rester dehors comme des chiens. Coté accueil, c’était à revoir, mais n’ayant pas le goût plus qu’eux de les voir, je souhaitais bien quitter ce lieu de mort pour tout ninja de Suna et rentrer aussi au pays du vent, mais les choses ne se déroulèrent pas comme prévu. Une fois la porte ouverte, je remarquais la présence de nombreuses personnes que je connaissais ou non. Il y avait bien sûr ce cher Legaia ainsi qu’un autre homme, qui de ses traits physiques me rappelait vaguement quelqu’un, mais n’ayant pas de temps à perdre à recenser mes souvenirs afin de trouver le lieu où je l’avais déjà vue, je me concentrais sur cette femme pour laquelle nous étions venus. À première vue, Kahera ne semblait pas si mal en point qu’ils avaient tenté de le faire entendre plus tôt. Oui elle semblait être sous l’emprise d’une faiblesse quelconque, mais il n’avait pas l’air d’y avoir rien de très alarmant et son retour pour le village caché du sable allait bientôt pouvoir se faire.

Me saluant aussi gentiment qu’à son habitude, Kahera m’envoya un léger bonsoir que je pris soins de répondre avec un doux sourire que j’eus toute la misère du monde à faire. N’ayant pas oublié toute cette histoire, la possibilité que Kahera soit une déserteuse hantait toujours mon esprit et cela même si je la voyais maintenant, dans ce piètre état, debout devant moi. Si je ne l’avais jamais connu, j’aurais pu croire qu’il s’agissait d’une pauvre paysanne qui perdait son temps à quémander la faveur de l’un et la générosité de l’autre, mais bien au contraire, j’avais connu à l’époque une femme remplie d’entrain et de joie qui n’était venue en ce monde que pour transmettre le bien parmi ses frères et sœurs. Dans le temps, son cœur était d’une pureté jamais vue et tous étais devant ses yeux, un être pour lequel elle devait prendre soin. Mais aujourd’hui, tout cela n’était que du passé et la Kahera que j’avais connue n’existait plus. Cette certitude que j’avais dévoilée depuis notre départ de Suna avait fait en sorte que je ne la voyais plus comme la sainte qu’elle était auparavant.

Dans ses paroles, dans ses gestes, elle avait été, cette flamme remplie d’amitié qui s’était allumée lorsque je l’avais rencontré pour la première fois, mais aujourd’hui, beaucoup trop d’eau avait coulé sous les ponts et nos liens qui nous unissaient pourtant si solidement s’étaient abîmés considérablement. Demeurant à ma position sans dire un seul mot, je tendais l’oreille à la conversation qui se déroulait devant moi. De ce que j’avais entendus de la position où je me trouvais, Kahera nous avait demandé un peu de repos afin qu’elle puisse reprendre un peu de force. Elle ne voulait pas être une charge supplémentaire pour nous. Me retournant vers Shaka, je lui envoyais un regard lui signifiant que cette décision lui revenait après tout, puisqu’il était le chef d’intervention pour cette mission. Reportant mon regard sur les protagonistes de la scène, je continuais de suivre le fil de la conversation jusqu’au moment où le médecin de l’endroit m’interpella directement. Centralisant mon attention sur cette personne, j’écoutais tout ce qu’il avait à me dire et à ce moment-là, je me rappelais de cet examen où j’avais rencontré cet homme, qui avait lui aussi franchi avec succès les épreuves qui avaient été mises sur notre route pendant cette épreuve. Faisant preuve d’une convivialité rarissime en ce moment, je lui répondis :


-Effectivement, je me nomme bien Akira Kenjiro et nous nous sommes rencontrés lors de notre passage à l’examen chuunin. Très heureux de vous revoir.

En terminant là, Myjasu reprit le flambeau et nous expliqua plus précisément ce qui se passait avec la santé de Kahera. Passant très rapidement du côté médical à des paroles un peu plus compréhensibles pour nous, il nous expliqua que malgré les apparences, son corps souffrait énormément tant sur le plan psychologique que sur le plan physique. Son système immunitaire avait été affaibli et maintenant elle était plus encline à attraper n’importe quoi et c’est ce qu’il voulait éviter à tout pris. Le but de notre mission était de la remmené vivante à Suna et non de rapporter son cadavre. Si on ne voulait pas empirer son état de santé, on se devait de prendre les bonnes décisions, au risque de la voir nous lâcher entre les mains. Étant en accord avec le diagnostic du médecin, j’appuyais sa décision pour cette rare fois.

-Personne d’entre nous ne désire voir Kahera chan nous quitte et s’il faut pour la garder en vie qu’elle reste un peu plus à Kiri et bien je suis près à resté à ses cotés. Mais au final, la décision ne me revient pas.

Me retournant une nouvelle fois vers le sage, j’attendais sa décision finale. Avec tout ce temps, il avait eu le temps de réfléchir aux pour et aux contres et maintenant il allait être en mesure de prendre la meilleure des décisions. Après un bref moment de patience, Virgo-sama ouvrit la bouche et donna son accord à la proposition que lui avait fait Myjasu et accepta la demande que lui avait fait Kahera chan un peu plus tôt. Mais dans sa décision, quelque chose m’avait considérablement déplu et du fait de les laisser de nouveaux seuls avec Kahera ne m’intéressaient nullement. Maintenant que Kahera avait été retrouvé, il était hors de question de la laisser seule avec ces kiriens. Même si Legaia était là, je préférais quand même la garder à l’œil et c’est avec cette idée en tête que je demandais la permission à Shaka de l’emmener à l’auberge et de demeurer à son chevet jusqu’à son rétablissement.

-Votre décision est d’une grande sagesse Virgo-sama, mais si je peu me le permettre, j’aurai une demande à vous faire à mon tour. Nous avons bien retrouvé cette chère Kahera, mais dans un état pitoyable malheureusement. Si elle doit rester à Kiri pour se rétablir, j’aimerais bien demeurer à ses côtés afin d’être en mesure de veiller sur elle et de ce que je peux voir de cette demeure, il y serait effectivement impensable de penser une seconde qu’une nouvelle personne pourrait y demeurer. Le confort de l’auberge lui permettrait aussi de reprendre ses forces plus rapidement tant sur le plan du sommeil que sur les repas qui pourraient lui être apportés bien plus facilement afin de l’aider à son rétablissement. Un lieu plus propice à un rétablissement plus rapide nous permettrait de rentrer au village caché du sable bien plus rapidement. Alors qu’en dites-vous Virgo-Sama?

Mes signes de respect envers Kahera chan n’avaient été dits que pour garder les apparences intactes. J’avais toujours en mon for intérieur ce même doute et j’espérais qu’avant de rentrer à Suna, j’allais être en mesure de parler avec Kahera chan, afin d’éclaircir certains points et d’en éliminer d’autres. Mais tout d’abord, il fallait régler ce problème d’auberge et suite à ma demande, j’espérais qu’il allait accepter.

_________________


Dernière édition par Akira Kenjiro le Ven 22 Jan 2010, 23:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 20 Jan 2010, 04:33

Réintégrant sobrement mon propre intérieur, dépossédé de toute intimité depuis maintenant plusieurs minutes, je remarquai au passage une batterie de regards troublés, de la part de Kahera et Legaïa, tout deux les pommettes rougoyantes comme un feu prestement ravivé. Un instant, ma seule préoccupation fut de savoir ce qui avait pu provoquer une telle gêne de la part de ces deux là, pendant les quelques minutes que j'avais passé au dehors à attendre les étrangers venus de Suna. Ceux-ci paraissaient gênés, eux aussi, à leur manière, plus intrinsèque. Sans doute était-ce le fait de pénétrer dans une habitation au sein de laquelle ils ne se sentaient que très peu pleinement accueilli.. Cela aurait été on ne peut plus vrai, après tout. A l'exception du jeune Legaïa, les Shinobis de Suna présents m'indisposaient à un point que je n'aurait pu deviner avant d'être confronté à leur présence. Le fait, surement, d'être avec eux, si prêt, alors que Kahera allait être obligée de les rejoindre, tôt ou tard.


Ce fut néanmoins la source d'un certain soulagement pour moi, même s'il était destiné à être éphémère, que de savoir que ma tendre amie pourrait éventuellement passer encore plusieurs jours à récupérer en Pays de Brume, en ma compagnie certainement, et aux petits soins de Myjasu. Que Legaïa soit de la partie ne me férangeait pas du tout d'ailleurs, dans ce cas de figure, et prenant soin d'observer et d'écouter attentivement les diverses interjections qui saillaient de part et d'autre, j'attendais le moment propice pour faire valoir ma voix dans ces explications. Le leader du groupe du sable avait des échéances à tenir, mais qui demeuraient flexibles. Le dénommé Akira, dont la tête me revenait malgré moi de manière subconsciente, quant à lui ne semblait manifester aucune obligation plus hardue que cela. Myjasu et le jeune Shinobi de Suna aux cheveux bleutés étaient donc d'un grand soutient, pour cette nouvelle cause que venais de prendre à partie: faire rester Kahera le plus prêt de moi que possible, ici ou dans les environs, afin de profiter de sa présence, une bonne fois pour toute. Chose que j'avais été incapable de faire ces derniers jours, étant donné son coma.


" Oubliez l'auberge, messieurs. Je ne vois pas pourquoi on mettrait inutilement Kahera-chan en danger en l'exposant à des clients, un tenancier ou à n'importe qui d'autre. Elle peut rester ici, sous la tutelle médicale de Myjasu-kun sans problème.

Et même si c'est un peu étroit... Legaïa-kun, tu pourrais rester dans les parrages, il y a une habitation abandonnée juste à côté. Comme ça tout le monde est content, et notre amie pourra reprendre les forces qui lui manquent dans les meilleurs conditions.

Plus aucune raison de se presser pour vous désormais, de tout façon. Donc... !
" finis-je en écartant largement les bras et en avançant de quelques pas vers la sortie.


La porte était toujours entrouverte assez largement, les deux Shinobis de Suna toujours dans l'entrebaillure, et je m'avançai donc droit vers eux en signe de barrage, un mince sourire faisant foi d'un simple raz-le-bol refoulé, et poliement manifesté.


" Je peux récupérer mon chez moi, s'il vous plaît, maintenant ? "
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Jeu 21 Jan 2010, 22:52

« En définitif et par avis médical, vous ne pourrez pas bouger Kahera de Kiri tant qu'elle ne sera pas rétablie, sous peine de prendre le risque de la voir mourir. Et c'est un risque que je refuse catégoriquement que vous preniez! »

Conciliant, Shaka avait proposé de laisser Legaia surveiller Kahera le temps qu'elle se remette suffisamment que pour être capable d'entreprendre le trajet de retour vers Suna no Kuni. Akira, de son côté, préférait l'idée de l'auberge, qui lui aurait permis de veiller personnellement sur la demoiselle, qu'il considérait toujours davantage comme une prisonnière, une traîtresse qu'il fallait ramener au pays afin de l'interroger, qu'en tant que l'amie qu'il avait pu voir en elle auparavant. Elle ne se doutait même pas des sentiments qui animaient le jeune homme la concernant, pensant sincèrement qu'il demeurait son ami, comme avant, et lui accordait sa confiance, au moins un minimum. S'il voulait parler, l'interroger, elle répondrait sans hésitation. Elle n'avait rien à lui cacher, ni à personne ici présent, du moins pas concernant toute cette affaire.

« Je vais être franc, loin de moi l'idée de calomnier les ninja de la Brume, mais nos villages ne sont pas en très bon termes, et j'en sais quelque chose, c'est pourquoi j'opterais plutôt pour un campement connu de nous seuls, n'y voyez pas un manque de confiance, mais c'est par principe de prudence, moins nous serons confrontés au village, moins nous nous ferons remarquer... »

Souriant doucement au dénommé Virgo Shaka, Kahera comptait lui répondre et le rassurer à ce sujet, mais il continua son discours et elle ne voulut pas l'interrompre, l'impolitesse ne faisant pas partie de ses habitudes. Sans compter qu'immédiatement après, Akira répondit, suivi de Kenji, qui semblait décidé à les mettre à la porte, qu'ils le veuillent ou non. La tension était palpable, c'était angoissant. Le moindre faux pas aurait pu déclencher un conflit évident, comme si la pièce était emplie de poudre et que certains ci-présent dégageaient de dangereuses étincelles susceptibles de tout faire péter... Kahera ne souhait pas que cela arrive. Elle ne comprenait qu'à peine le pourquoi de cette tension, ignorant tout ce qui avait bien pu se dire et se passer entre Legaia et Akira, durant leurs recherches, avant qu'il ne la retrouvent ici.

* Pourquoi est-ce que je ressens cette tension entre eux...? Que s'est-il passé? Et pourquoi Kenjiro-san demeure-t-il sous henge, ici? *

Attristée, inquiète, elle soupira doucement, patientant, à l'affut d'un vide dans les dialogues pour enfin reprendre à son tour la parole. Toujours debout face à Shaka et Akira, elle avait vu Kenji s'interposer entre elle et eux, déjà prêt à leur refermer sa porte au nez, et son cœur s'était serré. Elle savait que son devoir était d'accompagner les sunaïens. Et, medical nin elle aussi, elle savait également que si son état demeurait critique, en la protégeant suffisamment des intempéries par des vêtements bien couvrants, chauds et imperméables, ils pourraient tout à fait et sans risquer vraiment sa vie, la ramener à Suna dans l'immédiat. Myjasu s'inquiétait un petit peu trop, même s'il n'avait pas tort sur tout. Mais dans tous les cas, si la raison de Kahera lui hurlait aux oreilles de suivre les Sunaïens et de se laisser emporter jusqu'à Suna, maintenant, son cœur, lui, pleurait, la suppliait de demeurer encore un peu en ce lieu, en ce pays, dans ce foyer, auprès de Kenji et de Myjasu... Au moins auprès d'eux, faute d'avoir pu revoir ses chers parents et tous les autres. Elle ne se sentait pas la force d'abandonner ainsi Myjasu et Kenji, pas encore... Ils lui avaient tellement, tellement manqué!!!

« Virgo-sempaï... »

Elle s'était avancée en direction de Kenji, posant une de ses mains sur son épaule, et la couverture autour d'elle de l'autre, frissonnant à la simple approche de l'air frais du dehors. Face à Akira et Shaka, elle s'adressa à ce dernier, aussi humblement que possible, sur ce ton doux et poli qu'elle maintenait toujours ou presque.

« Pardonnez-moi. C'est une faiblesse de ma part, sans doute... Ma santé n'est pas extraordinaire, certes, mais je l'ai dit, me ramener à Suna à l'instant ne serait pas impossible sans mettre mes jours en danger, pour autant que je ne prenne pas froid, comme l'a signalé Myja-kun... Cependant... »

Elle baissa la tête, se mordant légèrement la lèvre. Avait-elle vraiment le droit de laisser ainsi s'exprimer son cœur? Sans doute que non. Mais ainsi avait-elle toujours fait, dans chacune des décisions que la vie lui avait imposée de prendre, dans chacune des missions dans laquelle on avait pu l'envoyer, à chaque instant de sa vie presque. Son devoir de kunoïchi, Kahera en avait bien conscience. Mais jamais elle ne l'avait fait passer avant celui de sa propre conscience. Akira, comme tous ceux qui la connaissaient un minimum, le savaient. Elle était trop honnête pour mentir, et, une fois de plus, quitte à encourir une punition pour avoir fait passer ses sentiments avant son devoir, Kahera comptait bien leur dire la vérité. La décision leur reviendrait ensuite, du moins à Shaka, qui demeurait le chef de cette unité, et aux ordres de qui elle se plierait s'il lui ordonnait alors de se laisser emmener à Suna, bien empaquetée afin qu'elle ne prenne pas froid...

« S'il est vrai que quelques jours de repos supplémentaires m'offriraient davantage de forces et de résistance aux intempéries, microbes ou blessures quelconques, j'aimerais également que vous m'autorisiez à demeurer ces quelques jours ici, chez... Kenji-san... afin que je fasse mon deuil. Vous ne me connaissez pas, Virgo-sempaï, je sais... mais Kenjiro-san ci-présent, ainsi que Legaia, pourront vous dire à quel point Kiri m'a toujours manqué... Ce n'était un secret pour personne, à Suna... Je vous en prie. Laissez-moi... me recueillir, sous couvert de ces quelques jours de repos que vous m'octroyez... »

Elle déglutit, relevant son regard vers Shaka et Akira, priant intérieurement pour que le chef de l'équipe accepte. S'il refusait, elle se laisserait alors emmener sans broncher. C'était là son devoir. Et elle le savait bien: plus longtemps elle demeurerait à Kiri, chez cet ami auquel elle était tellement attachée, auprès aussi de cet adolescent qu'elle avait guidé sur la voie de la médecine... plus il lui serait difficile de dire adieu à ce pays, à ses amis, à tout ce qui l'y rattachait, son cœur en premier. Si Shaka voulait faire les choses vite et bien, il devrait la faire ramener à Suna au plus vite. S'il acceptait de laisser passer les émotions de la jeune femme avant son devoir, en revanche, il possédait l'excuse de sa santé pour lui laisser les deux ou trois jours de repos qu'elle demandait, ici, seule avec ce Kenji qu'il ne connaissait pas, et ce jeune médecin, un adolescent, encore un gamin presque, du haut de ses 14 ans... Deux kiriens, avec Legaia invité à pieuter dans la maison abandonnée d'à côté, celle de Kenji ne pouvant décemment pas accueillir une seule personne de plus. Mais Shaka et Akira leur feraient-ils suffisamment confiance? Ne faisait-elle pas une erreur en laissant s'exprimer ainsi son cœur?

"Kenjiro-san... Pourquoi demeurez-vous sous Henge...?"

La question la chiffonnant sérieusement malgré elle, Kahera usa de l'un de ses talents secrets liés au Mienaï, son don héréditaire, pour faire parvenir une question aux oreilles d'Akira, perplexe. Seul Akira pouvait l'avoir entendue. L'on aura pu voir bouger ses lèvres, mais sans plus, la jeune femme se doutant que s'il demeurait caché sous cette illusoire apparence, il devait y avoir une raison... Raison qu'il préférait apparemment dissimuler aux personnes présentes. Manque de confiance envers les amis kiriens de Kahera? Dans tous les cas, la question taraudait trop la kunoïchi pour qu'elle ne la lui pose pas, mais, dans un soucis de ne pas dévoiler à tout le monde que son ami ne montrait pas ici son apparence réelle, elle préféra user du Kaze no Õto pour la l'interroger sans que quiconque d'autre ne l'entende. S'il lui répondait, elle veillerait également à ce que seule elle puisse l'entendre, selon ce qu'il dirait, et en espérant ne pas se planter lors de l'utilisation de sa technique secrète...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 22 Jan 2010, 23:37

Avec une expression de surprise au visage, Legaia observa Myjasu, puis Akira. Tous deux se connaissaient? Par quel biais pouvaient ils avoir été en contact? Réfléchissant à cette mystérieuse question, sans pour autant y accorder une grande concentration, le Chuunin nota avec une grande satisfaction intérieure que la suite des évènements ne serait, sous certains points, mais pas des moindres, pas aussi néfastes que prévu. Myjasu semblait savoir comment s'occuper de Kahera, et surtout, il avait choisi les mots adéquats. Sa dernière phrase annoncait très clairement qu'il ne pardonnerait pas une décision irréfléchie, dictée par la méfiance et pas par le respect de son amie.

*Entièrement d'accord........je ne suis pas revenu ici pour tuer celle que je suis venu sauver!*

Attendant la réponse de ses collègues, avec un brin de méfiance, Legaia releva un détail qui ne l'etonna pas le moins du monde: Akira avait gardé son Henge actif, tout comme Virgo. Son discours en disait long sur les distances qu'il tenait à garder avec Kiri et ses habitants. Ce qui, aux yeux du jeune homme, était compréhensible. Si Myjasu et Kenji étaient dignes de confiance, les autres Ninjas du village de la Brume ne seraient pas aussi accueillants.
La suite lui arracha une grimace d'agacement. Ce sous entendu voulait tout dire. Et s'il ne démentirait pas ce que l'on pensait de lui, le simple fait d'être percu de la sorte lui mettait les nerfs en pelote. Après tout, l'équipe avait fait des pieds et des mains pour sauver une camarade. Etait ce si terrible de tenter de faire comprendre qu'elle n'avait rien fait de répréhensible?


-"Votre petit d......Oui. Je reste."

S'arrêtant en début de réplique, Legaia lanca une simple confirmation. Un "Votre petit doigt est la seule partie de votre corps qui semble dotée d'intelligence" démolirait toute chance d'arrangement. A contrecoeur, il se contenta de ces quelques mots pour indiquer qu'il ne lâcherait pas Kahera d'une semelle. Il la surveillerait, mais uniquement pour s'assurer qu'elle irait bien.
Akira prit lui aussi la parole, confirmant que lui et Myjasu s'étaient bien déjà rencontrés, et ce à l'examen Chuunin.


-"Personne d’entre nous ne désire voir Kahera chan nous quitter et s’il faut pour la garder en vie qu’elle reste un peu plus à Kiri et bien je suis près à resté à ses cotés. Mais au final, la décision ne me revient pas."
*Ben voyons.....lèche cul, va. Sale fourbe.*

Remonté contre Akira, Legaia ne retint que deux choses: Premièrement, son collègue mentait comme un chef, souhaitant certainement que Kahera parte immédiatement du village. Deuxièmement, il voulait rester aux cotés de celle qu'il avait pris un malin plaisir à rabaisser à un rang de traitresse de basse souche. Un acte impardonnable qui ne méritait pas l'amitié qu'on pouvait lui concéder.
Enfin, le moment que le Chuunin arrivait avec une certaine impatience, il devait bien le reconnaitre, arriva. Le Juunin commencait à être en désaccord avec les avis donnés. Il semblait être d'accord avec l'idée de l'auberge, glissant au passage quelques sous entendus que Legaia n'appréciait pas du tout. Pensait il que la maison de Kenji était vétuste, inhabitable, et que sa nourriture était immonde? De quel droit?
L'envie de se manifester et de balayer toutes ces paroles absurdent le minaient de plus en plus. Combien de temps encore devrait il supporter de voir Kahera et ses amis se faire malmener de la sorte? S'il tenait beaucoup plus à Suna et ses habitants qu'à Kiri, Legaia se méfiait davantage de ses camarades que de ceux qu'il ne connaissait que depuis quelques minutes à peine. Pour éviter une esclandre dangereuse, il se retenait de dire quoi que ce soit de fâcheux. Mais plus tard........


-"Oubliez l'auberge, messieurs. Je ne vois pas pourquoi on mettrait inutilement Kahera-chan en danger en l'exposant à des clients, un tenancier ou à n'importe qui d'autre. Elle peut rester ici, sous la tutelle médicale de Myjasu-kun sans problème."
*Bien joué! Ca, c'est envoyé, Kenji-san!*

Tournant la tête vers le sauveur de la situation, Legaia lui adressa un regard reconnaissant. Kenji avait, avec brio, défendu l'honneur de sa maison, de ses repas et annoncé très clairement ce que presque tout le monde pensait ici: Déplacer Kahera d'un simple centimètre relevait de la bêtise crasse la plus aberrante qu'on ait jamais vu.

-"Et même si c'est un peu étroit... Legaïa-kun, tu pourrais rester dans les parrages, il y a une habitation abandonnée juste à côté. Comme ça tout le monde est content, et notre amie pourra reprendre les forces qui lui manquent dans les meilleurs conditions."
-"Compris. Merci pour tout."

Il n'avait pas besoin d'en dire plus. Voyant que Kenji commencait à vouloir faire sortir tout le monde, Legaia se dirigea vers Virgo et Akira. Il irait à cette habitation abandonnée. Il y patienterait le temps qu'il faudrait. On lui fournirait certainement la nourriture, le confort ne tenait qu'à lui et la facon dont il s'installerait. Nul besoin de beaucoup d'aménagement, juste le strict minimum pour pouvoir y vivre quelques jours. Devoir rester sous le même toit que ses deux collègues serait éprouvant......mais savoir Kahera si proche lui permettrait de tenir bon.

-"Virgo-sempaï... "

Faisant volte face, Legaia écouta attentivement. La voix de Kahera indiquement clairement qu'elle s'apprêtait à demander quelque chose au chef d'équipe. Devinant sans mal qu'il approuverait certainement ce qu'elle dirait, il serra les poings en l'entendant supplier à Virgo de la laisser rester chez Kenji.

-"Laissez-moi... me recueillir, sous couvert de ces quelques jours de repos que vous m'octroyez... "

Se recueillir. Comme pour mieux accepter un deuil qu'elle n'aurait jamais du faire. Comme si elle pleurait la perte de quelque chose qu'elle ne retrouverait plus jamais.

-"Virgo-san......rassurez moi, s'il vous plait. Personne ici ne serait assez monstrueux pour lui refuser quelque chose de si simple......hein?"

Il l'avait dit. De manière plus polie, plus "maitrisée" qu'il ne l'aurait pensé, mais il avait clairement formulé sa question. Et selon les réponses, il savait exactement quoi faire. Sans cette demande, si Akira souhaitait vraiment que Kahera soit à l'auberge, Legaia aurait simplement montré sa désapprobation, essayant de défendre le fait que son amie n'avait rien fait, de même que Myjasu et Kenji, pour qu'ils soient traités avec si peu d'égard.
Mais cette fois, ce serait différent. Il lui faudrait des efforts monstrueux, une intervention divine ou deux pour contenir son indignation. Touché par une demande si naïve, si peu importante en apparence, mais vitale pour elle, Legaia devrait prendre sur lui à un point inimaginable pour ne pas enfoncer son poing dans la figure d'Akira, imprimant de ce fait la preuve qu'ils ne seraient décidément plus jamais amis.
Revenir en haut Aller en bas
Virgo Shaka
Suna No Kenjin
avatar

Nombre de messages : 102
Village : Suna no Kuni
Date d'inscription : 28/04/2009

Fiche Ninja
PV:
250/250  (250/250)
PC:
675/675  (675/675)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 29 Aoû 2010, 00:32





Le blond se mordit la lèvre inférieure et balaya la pièce exigüe d'un regard. Il était plus que flagrant que tous ne tiendraient jamais dans cet endroit, et il leur incombait alors de se séparer. De toute manière il s'agissait là des plans du Sage. Toutefois, l'objection de la jeune femme, si fortement reprise par la voix - soudainement plus forte et plus insistante qu'elle ne devait véritablement l'être vis à vis de l'un de ses aînés - de Legaia vint entacher les les projets du chef d'équipe. Certes, il aurait voulu le meilleur pour chacune des deux factions, et pour cela, l'établissement de la blessée dans un lieu neutre aurait été une solution plus que convenable, mais il était clair que cette proposition s'était faite amèrement repoussée, et ce par tous les fronts. Poussant un profond soupir de résignation, il passa la main dans ses cheveux, signe d'une intense lassitude, et entreprit de donner suite aux demandes des ninja de la Brume. Acceptant leur requête dans un souffle, l'homme tourna les talons et entrepris de se diriger vers la petite porte, située à moitié derrière l'énergumène aux cheveux bleus. Le priant de se déplacer légèrement afin de dégager le passage, Virgo mit un pied dehors et goûta à la brise marine, porteuse de conseils. Il n'avait pas médité véritablement depuis un certain temps, et de toute manière, cela lui prendrait pas mal de temps. finalement, ce sursis n'allait peut être pas s'avérer être une totale perte de temps. Frissonnant légèrement à la merci d'un léger courant d'air, il se mit de biais par rapport à l'entrée de l'endroit et afficha un visage neutre, pour des yeux relativement vides et avides de quitter les lieux visiblement. Il était clair que la situation commencait à devenir lourde et que de toute manière lui et son équipe - ou plutôt lui et Akira - n'avaient que bien peu de crédits sur la situation actuelle. Il était aussi évident que peu importe leurs objections et les conditions délicates de leur mission, les règles de base de l'art ninja n'allaient pas être respectées.

Ceci eut le don d'énerver assez le pourtant calme et posé Sage. D'où son irrépressible envie de déserter des lieux où il n'était à l'évidence pas le bienvenu. Le regard vide, il tritura ses poches et en sortit plusieurs cartes qu'il tint d'une main experte. Avec une dextérité certaine, il fit glisser lesdites cartes d'une main à l'autre, ressortant parfois l'une d'entre elle, parfois une autre. Les cartes du Shokuro, léguées par son grand père, contenaient un savoir et un potentiel latent énorme, pour ceux sachant s'en servir. Inutile de préciser que rares étaient ceux capables de contrôler pleinement la puissance des sceaux dessinés sur chaque bout de papier. Il resta ainsi, muet pendant quelques secondes, se contentant de faire passer les objets d'une main à l'autre, avant d'ajouter, d'une voix lasse et étonnemment grave:

" Je reviendrais donc, comme convenu dans quelques jours. Je vous en laisse cinq finalement, pour être sûr que la jeune fille soit immédiatement prête à sillonner les pays en notre compagnie. D'ici là, je vous laisse Legaia, lui pourra nous contacter à tout moment grâce à son micro. Quand à Akira et moi, nous ne serons jamais très loin du village sans pour autant nous faire remarquer. Sur ce, je vous souhaite bonne journée, messieurs...

Jetant ses cartes au gré du vent, la silhouette du Sage se désagrégea comme du papier brûlé emporté par les remous de la brise marine vers le large. Akira ne mis pas longtemps à quitter lui aussi l'endroit afin de retrouver le chef d'équipe à quelques bornes du dernier rempart du village. Ce, grâce à ses indications via le micro. Une fois les deux membres réunis, il s'employèrent à chercher une autre cachette pour passer les jours les séparant du retour à leur mère patrie. Durant ce temps, le Sage s'employa à méditer, plongeant dans un état de stase totale, coupé du monde physique. Laissant son esprit vagabonder au gré du vide et des remous de son chakra, Shaka chercha l'apaisement dans la contemplation du silence et du vide absolu, les actes et paroles du Chuunin l'ayant fait sortir de ses gonds au plus haut point...
Revenir en haut Aller en bas
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 26
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 28 Mai 2011, 17:25

Bonjour à tous, joueurs !
C'était un long, très long rp que vous avez proposé ici, et la qualité ne faiblit jamais ! En bref, un vrai régal, une intrigue bien menée et une gérance très notable. Je souligne la qualité de votre rp, en somme !

Je rappelle que les critères sont :
♠ Orthographe,style
♠ Mise en page, enchainement des paragraphes et du rp
♠ Type de rp, objectif, mise en abyme du personnage,
♠ Cohérence avec le personnage, évolution de son Récit


RYÛZOJI KENJI
Quatorze publications

Et bien, à chaque personnage son caractère, comme on le dit. Style rédactionnel intéressant, plutôt accrocheur. C'est toujours un plaisir de te lire mais... MAIS L'ITALIQUE ! @A@)/
Cela mis à part, quelques fautes au début du rp, mais ce problème semble s'alléger avec le temps. Peut-être un problème d'attention de ta part ?
Bref, je n'ai rien de plus à dire, Kenji semble être un ami fidèle et déterminé, la descriptions des sentiments est bonne, la mise en forme agréable.

POINTS ACCORDES : 30 POINTS


HEBIMIYASASHII MYJASU
Six publications

Myyyyyyj, chef !... qui commence ses écrits nu dans sa douche... Razz
Non, bon, cela mis à part, peu, voire, pas de faute. Des interventions très pertinentes, un caractère bien trempé. Des rédactions comme je les aime ! (Je n'ai pas eu souvent l'occasion de te lire en fait...). Kahera-san n'est pas au courant du décès du dernier Hebimiyasashii ? J'aime la manière dont tu décomposes les rps postés avant les tiens pour les "détailler" (notamment avec les dialogues, cela donne un rendu plus "réel", moins "hermétique" ; mais là, je me comprends).
Vraiment sympa.

POINTS ACCORDES : 16 POINTS

TASHIBANA KAHERA
Quatorze publications

Et bien, assez bouleversant pour la petite Kahera, ces évènements ! On est secoué, avec elle, par ses sentiments. La violence de l'obligation, des désirs... Et en même temps, on comprend sa culpabilité sans vraiment pouvoir la tolérer. Quelques fautes qui traînent, mais c'est notre lot à tous quand on écrit autant, je crois... Malheureusement !
J'ai hâte de lire la suite, et en même temps, cela m'effraie... xD !

POINTS ACCORDES : 31 POINTS

EDEN LEGAIA
Sept publications

Des posts émouvants dans lequel on voit émerger la jalousie d'un Sunaïen... je trouve ça assez mignon, en fait. Point de vue rédactionnel, rien à redire, peu de fautes, une mise en forme agréable. Bon travail.

POINTS ACCORDES : 16 POINTS

VIRGO SHAKA
Trois publications

Bonjour ! Plaisant de lire les lignes d'un sage ! D'autant plus que tu proposes une lecture fluide, sans faute. Je regrette peut-être que tes écrits soient un peu plus courts que ceux de tes camarades, mai ma foi, c'est ainsi !

POINTS ACCORDES : 7 POINTS

KENJIRO AKIRA
Deux publications

Barbie ♥ ! Quel plaisir de te lire à nouveau, même si ce sont encore les mêmes erreurs que je remarque... Vais-je être contrainte de sortir mon fouet ? Fais attention aux accords et aux répétitions (et à l'italique) ! Cela mis à part, ton cher patriotique reste fidèle à lui-même et il est assez amusant de voir qu'il reste attaché à ses idéaux, quoi qu'on lui dise. Je sens en lui la peur d'une double trahison : à son égard et à celle de Suna... Un peu étrange, le kiki là... ^^ N'empêche ;bon jeu.

POINTS ACCORDES : 4 POINTS

VALIDE

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Territoire Katuga :: Baie de Katuga :: Habitations des Shinobi-