AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 00:06

S'il voulait, par un peu de bonne humeur et par un but totalement fou, remonter le moral à Kahera, Legaia avait semblait il réussi son coup. Kenji avait sans doute apprécié cet état d'esprit, lui rappellant qu'il y avait déjà beaucoup à régler avant toute chose, et surtout, qu'il lui fallait veiller sur Kahera quoiqu'il arrive. Requête inutile, car le Chuunin n'avait aucune intention de laisser Kahera affronter ses problèmes seule. Un sourire encourageant aux lèvres, il confirma silencieusement qu'il l'aiderait autant que possible, et plus encore s'il le devait. Défier l'impossible n'était pas forcément insensé. Juste stupide. Mais n'était il pas loin d'être une lumière, après tout?

« Nous retrouverons le monstre qui lui a infligé tant de tourments, ce type sans une once d'âme, et il encourra la sentence qui lui est due... Je t'en donne ma parole. »

Tellement focalisé sur le fait de retrouver son amie, Legaia avait très vite mis de coté la personne responsable de tout ce foutoir. Cet homme, massacrant tout sur son passage, du simple villageois jusqu'au Kage de Konoha lui même.......C'était loin d'être un détail futile, pourtant. Mais Kahera était, à ses yeux, bien plus importante qu'une vendetta. Et s'il lui coutait de l'admettre, il n'était pas de taille. S'il avait gardé la jeune fille avec lui, il aurait certainement foncé tête baissé, déployant des efforts monstrueux pour tenter de l'aider à s'enfuir en affrontant ce monstre.

-"Je confirme sur un point: Ce type est actuellement recherché par Konoha pour avoir volé un rouleau.......et fait pas mal de victimes. Au vu de ce qu'il a fait et de sa puissance, nul doute qu'il va se ramasser des troupes d'élite au derrière."

Et il n'en ferait pas partie. Il en était loin, très loin, et si ses capacités étaient suffisantes pour affronter des bandits ou d'autres Ninjas de rang moyen, Legaia était impuissant face à de tels adversaires. Il lui faudrait attendre, s'entrainer, encore et encore, et peut être enfin se décider à participer à la chasse, si le criminel n'avait toujours pas été attrapé.
Kahera devait sans doute être encore troublée, terrifiée par ce qui s'était passé. Legaia repéra en elle une agitation étrange, qu'il interpretait comme une manière de chasser ces moments de sa tête. La suite le fit douter de ce qu'elle tentait de fuir. Ses paroles, empreintes de culpabilité, révélaient des choses qu'il n'avait encore jamais soupconné. Pourtant, une anecdote lui revint à l'esprit. Une victime qui aurait dû mourir de ses blessures, miraculeusement sauvé......était ce donc grâce à cette technique?


-"Cet état, je ne le dois qu'à moi-même, qui me suis entêtée à créer et manipuler un jutsu puissant, dangereux, et que mes professeurs en médecine m'ont interdit d'étudier ou d'user davantage."
*....!!!*

Cette fois ci, ils n'étaient pas d'accord, tous les deux. Kahera avait mis tout son coeur à créer des techniques capables de protéger et de soigner les gens. Elle avait déployé toujours plus d'énergie à faire en sorte que personne ne soit blessé, grâce à une dévotion, à une inventivité dont Legaia lui même ne pouvait se vanter.
Serrant les poings, Legaia repliqua d'un ton ferme.


-"Tu dois cet état à la raclure qui t'a kidnappée. Peu importe à quel point ta technique est dangereuse, je suis sur qu'elle ne l'est que pour son utilisateur. Tu n'as jamais crée quoique ce soit qui puisse nuire à autrui, Kahera. Notre monde, notre mode de combat, le Ninjutsu, est pétri de techniques qui peuvent tuer de tellement de facons qu'on ne saurait toutes les relever. Si je suis ce que tu viens de dire, ces techniques seraient "légales et approuvées"? Parce qu'elles tuent les gens? Franchement, si c'est ce qu'on appelle "un but louable", comparé à ce que tu cherches vraiment à atteindre, je trouve ca.......euh.....naze! Voila! Y a pas d'autre mot!"

En effet, naze résumait bien la manière dont il avait argumenté la différence de point de vue qu'il tenait à souligner. Aussi crut il bon de rajouter autre chose, afin de vraiment mettre un point final à ce débat.

-"Tu sais ce qu'on dit sur les choses que l'on utilise, Kahera. Elles ne blessent, ne nuisent et ne détruisent que par la volonté de leur utilisateur. Tu n'as fait que créer un outil que cet homme voulait utiliser pour faire n'importe quoi. La faute n'en revient qu'à celui qui fait le mal."

Un bon petit discours sur le bien et le mal. Un de plus. Et pour Legaia, il n'y avait aucun doute sur qui était quoi et pourquoi. Kahera avait dû créer un Jutsu de soin surpuissant que le criminel a ensuite convoité. Si elle avait maitrisé une technique de destruction "normale", mais rare, elle aurait également subi la même épreuve.

*Dire qu'elle trouve le moyen de se sentir coupable avec ca.......si Akira et Virgo entendent parler de ca, ils vont se ruer dessus pour en faire la pire traitresse de tous les temps.*

Pas mécontent d'avoir éteint son micro, Legaia espérait malgré tout ne pas avoir été berné, de quelque manière que ce soit. Il avait rempli sa part du plan, il avait prévenu ses camarades de son avancée dans le village et de ses découvertes. Quant à se dévoiler, il n'avait aucune raison de douter. Si quelqu'un les surprenait ensemble, lui, Kenji et Kahera, le jeune Kirien trouverait une astuce pour calmer la situation. Il ne le laisserait pas tomber, surtout après sa déclaration. Lui même comptait sur Legaia pour veiller sur Kahera. Entre eux ne pouvaient que s'installer une confiance résolue.
En soupirant, il en vint presque à regretter d'avoir perdu la confiance d'Akira, tout comme il ne voulait plus lui faire confiance. Si seulement ses camarades de Suna n'étaient pas si bornés et étroits d'esprit.......
Revenir en haut Aller en bas
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 02:41

Sans dire un mot, je devins presque l'observateur de l'une de ces joute verbale, amicale au demeurant, qui faisait s'opposer les points de vue, ainsi que les humeurs. Kahera, encore toute frêle qu'elle était, repensait déjà à s'accaparer la responsabilité de ce qu'il lui était arrivé cette semaine passée. Elle savait pourtant ce que j'en pensais, quand bien même elle jouerait au mieux avec les mots. Agir de manière contraignante, voir oppressante envers quelqu'un vous rendait coupable de ce que cela entrainait. De même, si vous étiez cette personne soumise au joug d'autrui, incapable de réagir tant vous étiez impuissant, il n'était nul besoin de se rendre responsable des maux qui pouvaient parfois sembler pleuvoir autours de vous, comme une pluie de météores. Chacun avait son rôle, ne lui en déplaise. Mais, je ne pouvais pas lui en vouloir... Après tout, après avoir assisté à tant d'horreurs, dont elle hésiterait sans doute encore à me raconter les aboutissants avant longtemps, qui pouvait rester insensible, et se contenter de renier la faute, même si cela était légitime ? Face à un cauchemar, nous sommes tous instigués de culpabilité, même de manière inconsciente...

Mais je n'eus pas le temps de développer quoi que ce soit. Ma langue tournant plus d'une fois dans ma bouche avant de parler, par fatigue, ou par trop grande hésitation, ce fut Legaïa, ce bon d'entrain venu des Sables, qui vint me coiffer au poteau, en transmettant l'essence même de ce que je voulais répondre à voix haute et intelligible, beaucoup plus rapidement que je ne l'aurais fait. La jeunesse... Avait cela de bien qu'elle inhibait quelques neurones inutiles, et dont on se serait bien passé une fois devenu adulte, ou équivalent. Après tout, rien de ce qu'il avançait n'était sujet à controverse pour moi, bien au contraire, et je ne pus qu'acquiescer silencieusement de la tête, en portant un regard furtif sur la principale intéressée de ce discours. il était bien rare de trouver pareil support oral pour moi, et rien que pour cela, pensais-je, ce jeune homme allait me manquer. D'ascendant philosophe, il parvenait presque à extraire de tout ceci une ligne de conduite aux allures si pures et chevaleresque qu'on eut cru qu'il voulait vivre en pleine utopie. Ce qui, au fond, était l'aspiration de chacun des hommes sur cette terre, à peu de chose prêt... Le soucis étant souvent que, en humain que nous étions, nos utopies restaient souvent égoïstes et subjectivisées , et donc impropre à toute considération réelle.


Malgré tout, tout du long, j'approuvai Legaïa, ce bout d'homme qui venait nous réconforter, Kahera comme moi même, dans cette passe difficile à tendance commune. J'avais beau savoir que deux hommes allaient arriver pour emmener ma chère amie, l'idée même qu'elle dusse partir à nouveau ne parvenait pas à s'imprimer en moi, comme si le matériau sur lequel l'information devait se fixer était impropre à cet usage. Une non-adéquation qui ne trouverait de repos, violent et subite, qu'au moment où j'allais, tôt ou tard, devoir la laisser s'en aller... J'étais presque heureux, pour le coup, que cet individu, Yanosa Oterashi, ait ainsi porté la main sur Kahera. Tel un vecteur d'attraction, l'organisation de la traque de cet homme saurait m'apaiser, ainsi que le monde Shinobi lui même, me soulager d'un poids, pendant, comme après sa capture, ou sa mort. Une façon pour mon esprit de continuer à œuvrer pour le bien de Kahera, et pour la justice qui n'avait pas été rendue, pour elle.


" Je dois dire, ma petite, que je ne trouve rien à redire à son discours ! Tu es une Kunoichi formidable... A vrai dire, que tu ais innové de la sorte dans le domaine du Medical Jutsu ne m'étonne même pas !

Ne laisse pas la folie d'un seul te maintenir dans de tels tourments. Et surtout ! ... Continue à propager le bien autours de toi, comme tu sais si bien le faire. Comme tu l'as fait pendant si longtemps pour moi quand nous étions plus jeunes. Comme tu as du le faire, malgré tout, à Suna, pendant ces deux années.

Reste la Kahera que j'ai toujours connu, fière mais sensible, sur qui le monde de demain pourra s'appuyer !
"


Une dernière phrase qui, même si je ne le su jamais, allait provoquer un ultime échos dans l'esprit de ma tendre amie, avant qu'au dehors se mettent à poindre l'aura mystérieuse tant attendue, tant redoutée, des deux Shinobis de Suna venus en renfort de Legaïa...
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 27
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 04:54

Comme elle aurait du s'en douter, tel un diable bondissant hors de sa boîte, Legaia avait immédiatement réagi à sa vaine tentative de changer de sujet et de relativiser les maux qu'elle avait pu subir ces derniers jours. Et bien sûr, Kenji l'approuvait. Se sentant à la fois stupide et très honorée suite aux paroles de ses amis ci-présent, la jeune femme ne put qu'admettre qu'ils avaient raison, en majeure partie du moins. « Peu importe à quel point ta technique est dangereuse, je suis sur qu'elle ne l'est que pour son utilisateur. Tu n'as jamais crée quoique ce soit qui puisse nuire à autrui, Kahera. » C'était vrai. Même lorsqu'elle avait créé son bouclier d'air, avec l'aide de Legaia, quelques mois en arrière, Kahera avait veillé à ce que cette défense ne s'avère pas dangereuse pour qui en toucherait les parrois. Malgré la violence et la rapidité des courants fuuton en parcourant toute la surface, le Kûki no Awa ne blessait pas, il repoussait uniquement. Les attaques ne ricochaient pas dessus, les armes non plus: tout ce qui l'atteignait se voyait simplement déplacé, repoussé, propulsé dans le sens des courants selon l'endroit de la bulle ainsi touché. Si sa technique avait risqué le moindre mal à quiconque l'approchait, fut-ce même un ennemi, jamais Kahera ne se le serait pardonné, et sans doute aurait-elle abandonné la dite technique aux oubliettes, scellée à jamais, sans aucune intention dès lors d'en faire usage un jour, même en cas d'extrême nécessité. Elle préférait mourir que de faire mourir, souffrir que de faire souffrir, sans hésitation aucune.

« Tu sais ce qu'on dit sur les choses que l'on utilise, Kahera. Elles ne blessent, ne nuisent et ne détruisent que par la volonté de leur utilisateur. Tu n'as fait que créer un outil que cet homme voulait utiliser pour faire n'importe quoi. La faute n'en revient qu'à celui qui fait le mal. »

Il avait raison, et elle le savait. D'ailleurs, c'étaient là les mots qu'avait répondus la jeune femme à son tortionnaire, alors qu'il lui demandait pourquoi elle refusait de lui apprendre le Gise no Saïgo si, comme elle le prétendait, sa technique était pure et ne servait qu'à protéger et soigner autrui. La réponse était simple... Bien que la technique en soi fut bénéfique, Kahera ne doutait pas que, placée entre de mauvaises mains, elle puisse devenir une arme. Comment, elle n'en savait rien, en fait, mais elle avait conscience que de par le monde, bien d'autres inventions avait vu le jour dans de bien nobles buts, pour finalement ne servir qu'à la destruction... Sans doute le Gise no Saïgo n'y ferait-il donc pas exception. Après tout, avec un esprit tordu et une bonne maîtrise de la technique ainsi que de l'art médical ninja, peut-être même qu'une personne mal intentionnée pourrait en faire de la nécromancie ou une quelconque autre forme de technique dont Kahera préférait éviter la simple évocation...

« Comme tu l'as fait pendant si longtemps pour moi quand nous étions plus jeunes. »

Revenant à la réalité, que son esprit de plus en plus fatigué, comme son pauvre corps d'ailleurs, lui faisait quitter de plus en plus, Kahera sourit timidement à Legaia, puis à Kenji. Lorsqu'ils étaient enfants... La nostalgie s'empara de la jeune femme, tandis qu'elle se souvenait. Leur première rencontre, l'amitié naissance, leurs promesses, et ce lien puissant qu'ils avaient tissé au fil des ans. En y pensant, Kenji et Legaia réunis ici, Kahera se trouvait en compagnie des deux êtres sans doute les plus proches, les plus chers à son cœur, et les seuls pour lesquels elle n'avait presque aucun secret. S'en rendant soudain compte, ses joues reprirent une teinte fort rose, tandis qu'elle les regardait tour à tour, timidement. Sa main se serra un peu plus sur celle de Kenji, et de son autre main, elle attrapa l'une de celles de Legaia, après avoir lâché le bandeau sunaïen sur la table.

« Reste la Kahera que j'ai toujours connue, fière mais sensible, sur qui le monde de demain pourra s'appuyer! »

Elle sourit davantage, serrant doucement les deux mains des deux jeunes hommes dans les siennes. Le ton de sa voix à nouveau plus sûr, doux, calme et paisible, presque empli de tendresse, elle répondit:

« J'en ai bien l'intention. Et avec vous à mes côtés, physiquement ou en pensées, je ne pourrai qu'avancer. N'est-ce pas? »

Elle avait, l'espace d'un instant, oublié tous ses soucis, laissé de côté tout ce qui la rendait malade. Tout allait mieux. Tout irait mieux désormais. Elle savait qu'elle n'était pas seule. Elle ne l'avait jamais été. Et jamais ils ne l'abandonneraient. Et même si la distance allait la séparer de Kenji et de ses autres proches de Kiri, elle finirait par les retrouver un jour, elle en était sûre, à présent. Entre temps, son cœur serait tellement proche des leurs, malgré les kilomètres, qu'elle serait, d'une certaine manière, toujours avec eux. Elle non plus ne les abandonnerait pas, jamais.

Dehors, un clone d'Akira guettait, vérifiait le terrain, sans doute, avant leur arrivée en chair et en os, à lui et Shaka, selon la décision que prendrait ce dernier suite à tout ce qu'ils continuaient d'entendre via le micro caché sur Legaia à son insu. Mais personne n'y faisait attention, à ce clone, à l'intérieur de la maisonnette de Kenji. Kahera pensait à tout autre chose à présent. Ses deux amis sans doute aussi. Et d'ailleurs, la jeune femme ne pensait plus tout court... Le décor devenait de plus en plus flou, tout autour d'elle, tout tournait. Elle avait encore terriblement besoin de repos et de pas mal de soins. Sans doute Myjasu allait-il revenir bientôt... Kahera n'en savait rien. Mais elle se sentait tellement bien, allégée de ses soucis, l'espace de cet instant magique, qu'elle en oublia de flageller son corps et son esprit afin de rester droite et consciente. Le noir se fit, et elle s'écroula soudain à moitié, ne se rattrapant que de justesse à la table, la tête lui tournant horriblement.

« A... ah! »

* Mince... Il faut que je reprenne des forces, bon sang! Pas dans cet état que je pourrai suivre Legaia et les autres jusque Suna... Gh... *

Ayant relâché les mains de ses amis lors de sa presque chute, Kahera leur sourit vaguement, confuse, se tenant toujours à la table pour ne pas tomber carrément. Elle se sentait ridicule, mais savait qu'ils comprenaient. Elle était encore en convalescence, et avait besoin de récupérer des forces et de cette précieuse énergie vitale, par trop dépensée au travers de son ultime mais terrible jutsu, ces derniers jours. Pourtant, elle devait tenir bon. L'équipe de Legaia n'allait sans doute pas tarder à les rejoindre ici... Elle ne pouvait, décemment, pas roupiller tranquillement lorsqu'ils seraient là pour l'interroger. A eux aussi, il lui faudrait répondre... Mais avant, et vite, rassurer ses amis... Elle leur sourit, se voulant rassurante.

« Ça va, je vais bien... Tout va bien. Ne vous inquiétez pas. Je ne suis juste pas au meilleur de ma forme, c'est tout. »
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Déc 2009, 22:10

Comme il l'avait préssenti, Legaia vit Kenji approuver son discours et renforcer son impact en confortant Kahera dans l'idée qu'elle n'avait agi que pour le bien des gens. Celle ci semblait en saisir l'importance, sans doute galvanisée par les encouragements et la consolation apportée par les deux jeunes hommes.
Il ne savait, il fallait bien l'admettre, pas grand chose des amis de Kiri de son amie, à part ce qu'elle lui avait détaillé. Mais il sentait déjà qu'ils pourraient tous s'entendre. Le simple fait que Kahera soit leur connaissance commune était bien suffisant pour confirmer qu'ils avaient tous un certain sens de la morale, de la justice, du bien et du courage qui leur permettrait de discuter, peut être même de combattre côte à côte, en bonne harmonie.
Alors qu'il s'imaginait déjà qu'une paix entre Suna et Kiri leur promettrait un avenir radieux, Legaia sentit la main de Kahera contre la sienne. Rougissant soudainement, Legaia lanca toutes ses forces, et sans doute même celles de l'univers pour ne pas la retirer à toute vitesse. La chaleur de la main de son amie lui était si agréable qu'il sentait presque ne pas la mériter.


*Que....que dois je faire? Je ne peux pas......si...si je la retire, elle va......*

Epineux problème. Pour un peu, il serait devenu bien plus difficile à gérer que les tensions entre Suna et Kiri. Le fait qu'elle tienne également la main de Kenji le rassurait sur un point, même s'il sentait une pointe de déception ternir son coeur. Qu'importait. Kahera se sentait surement mieux et pouvait compter sur le soutien de ses amis. Et, symboliquement, en leur tenant la main, elle donnait l'impression d'avoir l'intention de leur renvoyer l'ascenseur.
Pourtant, elle ne paraissait en si bonne forme que ca. Vacillant dangereusement, elle lâcha leurs mains pour se retenir à la table.


« Ça va, je vais bien... Tout va bien. Ne vous inquiétez pas. Je ne suis juste pas au meilleur de ma forme, c'est tout. »

Inquiet, Legaia se releva. Il faudrait qu'il monte la garde afin de surveiller l'arrivée d'Akira et de Virgo. Mais à lui se posa un gros inconvéniant. En attendant dehors, nul doute que quelqu'un d'autre le verrait. Et quand bien même il serait sous son Henge, un homme attendant tranquillement devant une maison, ca pouvait attirer le regard et paraitre suspect.
Kahera n'était pas encore à un stade critique. Elle s'était sans doute reposée depuis qu'elle était venue ici. Mais ce n'était pas suffisant, et un voyage la fatiguerait encore davantage. Il lui faudrait convaincre ses deux camarades que la déplacer serait préjudiciable à la santé de la jeune fille.


-"Kenji....il faut que quelqu'un "receptionne" mes deux camarades. Je ne peux pas me montrer dehors, au cas où un habitant me verrait, et on ne me pardonnerait pas de laisser Kahera toute seule avec toi, même si je sais que tu es quelqu'un de bien. Pourrais tu surveiller leur arrivée? Je ne voudrais pas causer de problèmes, même si je sais que ma demande elle même peut être une....."

Une demande un peu osée. S'il n'y avait rien de mal à laisser Legaia seul avec Kahera, Kenji pourrait se sentir "laissé de coté", ce qui n'était absolument pas le cas.
Faisant signe qu'il prévenait ses compagnons, Legaia réactiva son micro, puis reprit la parole.


-"Akira, Virgo-san, notre "contact" attendra devant la maison indiquée. Je resterai avec Kahera pendant ce temps. Tant que j'y suis, son état ne lui permettra pas, à mon humble avis, de voyager sans risque de voir sa santé se dégrader davantage. Nous en rediscuterons à votre arrivée. Terminé."

Coupant à nouveau son micro, Legaia se tourna vers Kahera, préoccupé.

-"Sincèrement, Kahera, je ne veux pas tenter le diable. Je vois bien que tu as déjà du mal à te maintenir éveillée, tellement tu es fatiguée, pour expliquer ce qui t'es arrivé à Akira et à Virgo. Mais si ca ne va pas, ne le cache pas. Même eux ne seront pas monstrueux au point de risquer ta vie pour leur propre plaisir professionnel. Personne ne veut te voir souffrir davantage."

Personne, vraiment? Ca, il l'ignorait, à vrai dire. S'il avait caché les détails de sa recherche, entre autres à cause des soupcons d'Akira, de son comportement et de celui de Virgo, il se pouvait qu'eux deux ne soient pas aussi scrupuleux. Aussi Legaia se promit il de leur faire payer très cher une scène de ménage alors qu'ils venaient enfin de retrouver leur amie disparue, qui serait alors profondément affectée de voir de telles disputes se dérouler sous ses yeux. Elle se tiendrait alors pour responsable, et son état physique et mental s'en ressentiraient.
Non. Il ne lésinerait pas sur la note. Fussent ils des camarades de Suna, ils paieraient vraiment très cher.


Dernière édition par Eden Legaia le Mer 06 Jan 2010, 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 29
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 03 Jan 2010, 04:28

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Territoire Katuga :: Baie de Katuga :: Habitations des Shinobi-