AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vraiment sans conséquences?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Vraiment sans conséquences?   Dim 21 Juin 2009, 14:16

Se réveillant lentement, Seridan revit pour la cinquième fois de la journée le plafond de sa maison, le regard rageur. Depuis qu'il était parti du rêve dans lequel était apparu son double "conscient", il ne trouvait que difficilement le sommeil.

*Hmpf......bande de foutus salopards. Des paquets de trouille entourés de laine........*

Loin d'être vraiment triste d'avoir perdu Fract, il y voyait une confirmation de ce qu'il pensait et reconfirmait toujours, à chaque confrontation avec les moutons de Tilika: Il ne pourrait pas faire ce qu'il voudrait comme il le voudrait, et peu importait ce qu'il tenterait de faire, on lui mettrait toujours des bâtons dans les roues. Mais qu'y pouvait il? Ses adversaires, ses ennemis du moment étaient irréels. Et agresser Kiny, seul mouton venant régulièrement à la rescousse de Tilika, c'était s'attirer les foudres de tout le troupeau. Trop risqué, donc.
Se levant de son lit, il posa ses yeux sur le petit corps qui continuait de dormir. Elle aussi était coupable. Elle l'était plus que tous les moutons qu'elle invoquait et qu'elle invoquerait encore réunis. Et savoir qu'elle suivait un chemin que lui même avait déjà parcouru ne le rendait pas heureux, bien au contraire. Quel intêret y avait il à assister encore et toujours à la même chose? Aucun. Et si Tilika continuait sur cette voie, il devrait se débarasser d'elle, et donc gâcher tous les efforts qu'il avait fourni pour s'emparer d'elle.


*......totalement stérile. Il me faut redresser la barre.*

Mais comment? Devenir gentil? Foutaises. Non seulement, ce serait trop difficile de faire preuve d'hypocrisie pendant si longtemps, car plus que n'importe qui, il devrait faire moult gestes de bonté pour passer pour moins idiot, et surtout, Tilika n'y croirait pas.
Non. Il fallait autre chose. Il fallait quelqu'un d'autre. Mais pour l'heure, il fallait surtout réveiller son élève. Une journée d'entrainement l'attendait, et si lui n'était pas particulièrement en forme après ce rêve si étrange, elle serait certainement prête à tout, même à se surpasser, pour apprendre encore autre chose et devenir plus forte.


-"Debout. C'est l'heure d'acquérir de la force. Rejoins moi où tu sais."

Sans même attendre davantage, Seridan prit un quignon de pain, filant à toute vitesse de l'appartement et se rendant à l'endroit habituel, là où il entrainait le plus souvent Tilika. Il lui fallait se concentrer sur son évolution avant tout. Se lamenter sur la perte d'un élément intéressant ne lui apporterait rien.


Dernière édition par Seridan Sarian le Dim 21 Juin 2009, 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Dim 21 Juin 2009, 18:00

Encore une dure et longue journée d'entraînement en prévisions. D'ordinaire, cela n'inquiétait ni ne dérangeait vraiment la fillette. Tilika y était habituée, depuis le temps, et après tout, même si sur le coup, c'était difficile et souvent douloureux, elle savait que c'était nécessaire pour avancer vers son but. Devenir encore et toujours plus forte... Oui, mais à quel prix? S'il était vrai que malgré la guerre incessante régnant entre elle et son tuteur, Tilika avait aussi appris à respecter ce dernier, elle se demandait à présent s'il méritait vraiment ce respect, et s'il n'était pas préférable pour elle de continuer seule, glanant toute informations ou enseignement qu'elle jugerait utiles à l'accomplissement de son objectif, plutôt que de rester sous le joug de cet homme incapable d'aimer. N'était-il pas en train de déteindre sur elle? Si. Irrémédiablement, si. Et cette simple idée remplissait la gamine d'horreur. Elle ne voulait pas devenir comme lui!!!

S'étirant sans se presser, la petite fille resta un bon moment sans réagir, allongée sur le dos, fixant le plafond en méditant à sa situation actuelle. Que faire? Fuguer? A quoi bon. L'on ne laisserait pas une petite fille de son âge et de sa carrure seule en ce monde, à moins qu'elle ne fuie loin, dans quel cas, elle-même ne parviendrait sans doute pas à survivre. La dure loi de la jungle, disait-on... L'heure d'acquérir de la force. Quelle force? Elle n'aurait pas le corps suffisamment mûr pour répondre correctement aux coups d'un Seridan en forme lors d'un combat, qu'il fut d'entraînement ou autre, avant d'être elle-même plus grande. Et bien sûr, Tilika se savait bien incapable d'opérer le miracle de la croissance instantanée. En revanche, elle savait pertinemment qu'en un an, ses compétences en matières de ninjutsus en étaient presque arrivées à dépasser celles de son senseï... Il n'aurait très bientôt plus rien à lui enseigner, si ce n'était pas déjà le cas d'ailleurs.

*J'ai pas envie d'y aller...*

Sale nuit, ponctuée de douleurs nouvelles, pour elle autant que pour ce pauvre Fract. Fut-il un simple morceau d'imagination de Seridan, il fut là, elle lui avait parlé, l'avait fréquenté un court moment, pour se rendre compte à quel point elle préférait l'ancien Seridan à l'actuel, mais que ramener ce dernier à ce qu'il fut autrefois était quasiment impossible. A quoi bon, dès lors? Seridan avait du passer la plus mauvaise nuit depuis un moment, même s'il n'en montrait généralement rien, "le monsieur qui éprouve rien", excepté un surplus de mauvaise humeur et de violence dans ses entraînements s'il y en avait de prévus le lendemain. Mais aujourd'hui, après une nuit toute aussi mauvaise que celle passée par son tuteur, voire pire pour elle, qui ressentait encore des émotions comme un être humain normal, elle, Tilika n'avait aucune, mais alors aucune envie de se rendre à ce foutu entraînement!

Se levant soudain, la fillette s'habilla, sans même prendre le temps de manger, et fila dehors. Elle n'allait pas rejoindre son tuteur, c'était décidé. Mais elle ne pouvait pas rester là bêtement non plus. De un parce que forcément, Seridan viendrait voir pourquoi elle n'arrivait pas, avant de, probablement, la chercher ailleurs. Et bien entendu, elle ne désirait pas qu'il la trouve. De deux, parce qu'elle avait mieux à faire que justement, de ne rien faire. Ce n'était pas parce qu'elle n'irait pas s'entraîner avec "Sarian senseï" aujourd'hui qu'elle lambinerait inutilement. Elle avait des choses à apprendre, après tout, encore!

Filant en direction de l'académie, elle y observa un bref instant les entraînements et divers exercices faits par les élèves sous la tutelle de leurs professeurs, avant de s'en lasser et de partir à la recherche d'autre chose. D'autres tuteurs. Des gens plus forts. Il lui fallait apprendre plus de jutsus, plus puissants, et au plus vite! Faute de force physique, elle aurait bientôt de quoi répondre clairement à Seridan ce qu'elle pensait de son manque de cœur! Car même si elle l'enfermait sous une carapace protectrice formée d'entêtement et d'isolement, la fillette savait posséder un cœur, et plutôt trop actif que trop peu, pour sa part, contrairement à celui de son senseï...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Dim 21 Juin 2009, 18:57

-"Elle est en retard.........TROP EN RETARD!!!"

Tapant brutalement du pied, Seridan se retint d'hurler le nom de celle qui tardait tant à venir. Quelque chose n'allait pas, comme d'habitude. Mais cette fois ci, c'était pire que tout. Tilika, d'habitude empressée lorsqu'il s'agissait de devenir plus forte - et pour cause, puisque c'était certainement pour se venger - ne prenait même plus la peine de venir. Et ensuite quoi? Elle ne vivrait plus avec lui? Elle quitterait Kumo?
Grand bien lui faisait de penser qu'elle pouvait continuer ainsi. Mais pas sans que lui même n'ait son mot à dire.


*Retournons à la maison.....et si elle est là, je la pulvérise!*
*...........ons....*

Un bruit étrange le stoppa net dans son avancée vers le centre ville. Peut être un animal, le vent, le tonnerre. Quoiqu'il fut, le bruit en question ne se manifesta pas de nouveau, laissant Seridan à sa colère du moment. Le soleil était déjà levé depuis un moment, ce qui signifiait une perte de temps déjà trop grande. Et ce à cause d'une gamine qui n'était pas fichue de se plier aux exigeances de celui qui s'occupait d'elle. Une ingratitude qu'il ne pouvait tolérer.
De retour chez lui, Seridan ne put que constater que la petite avait déjà entamé la phase 2 de la rebellion: La désertion. Tilika était partie, sans doute pour vadrouiller dans le village et se changer les idées, à moins que ce ne fut pour trouver quelqu'un d'autre pour s'occuper d'elle. Malgré ses doutes sur le fait que quelqu'un d'autre que lui veuille sacrifier son temps et son espace à une petite muette, il ne pouvait négliger un point important: Son attitude, sous bien des aspects, avait provoqué une situation qui l'embarassait. Finalement, non seulement il n'avait aucun contrôle sur elle, mais en plus, il ne pourrait plus l'observer si elle tentait de fuir. Et malgré son âge, nul doute qu'elle était capable de tenter le coup, juste par fierté.


-"......c'est..........impossible!! Elle reviendra.....c'est forcé!!"

Sur le point de sortir pour aller s'entrainer, Seridan vacilla soudain en avant. Se rattrapant de justesse en s'appuyant contre la porte, il se massa la nuque, puis posa sa main sur son front. Avait il attrapé quelque chose? Peut être. Il n'était pas non plus immunisé contre une quelquonque maladie, une grippe ou une petite fièvre passagère. Et ce genre de choses avaient autrefois fait partie de son quotidien, lorsqu'il n'avait plus de chez lui.
Ignorant sa faiblesse du moment, Seridan sortit avec en tête l'idée de s'entrainer toute la journée. Mais force lui fut d'avouer qu'il était plus que moyen niveau forme. Ses coups étaient plus lents, moins intenses, et sa souplesse laissait à désirer.


-"........je vais rentrer......aujourd'hui, repos."

Rentrant lentement chez lui, Seridan considéra presque avec dégout la position du Soleil dans le ciel. Il était presque midi. Il ne pourrait même pas profiter de l'après midi........un gâchis immense.
Peinant à se préparer à manger, il dut se forcer pour manger, sa santé allant de mal en pis. Une grippe? Possible, ces machins là se baladaient souvent là où et quand on ne s'y attendait pas. Essayant de lire un livre sur les différents Jutsus connus, Seridan renonca, la lecture lui donnant un mal de crâne carabiné.


*....j'ai vraiment une chance incroyable.......*

Quelques heures plus tard, pourtant, il allait mieux. Ou plutôt, il était se sentait aussi bien que pendant son entrainement. Mais cette amélioration voulait dire qu'il n'allait plus rester malade bien longtemps. Et le temps passé à ne rien faire voulait dire que rien de spécial ne s'était produit, ici. Pas même le retour de Tilika.

*.........dormons. Y a plus que ca à faire, maintenant.*

Se laissant aller à la fatigue, Seridan s'endormit, mais ne trouva pas le repos qu'il s'attendait à gagner. Trois heures après, il se reveilla en sursaut, réveillé par un cauchemar dans lequel Tilika tuait elle même Fract pour se venger de Seridan.
Un cauchemar dans lequelle il était justement devenu Fract. Ce qui s'était passé l'avait donc tellement affecté? Improbable. Il avait su garder le contrôle de lui même. Contrairement à son double.


*Im....impossible.......elle ne ferait pas.......*
*Elle ne ferait pas quoi?*

La voix qui resonna dans la pièce le fit se relever d'un coup, puis il retomba sur son lit aussitôt, mal soutenu par des jambes tremblotantes. Cette voix......il l'avait déjà entendue. Recemment. Incapable de trouver qui cela pouvait être, Seridan ne se souciait que d'une chose: Il avait entendu quelqu'un lui parler, et il ne savait pas qui, ni où il se trouvait alors qu'il n'était pas au mieux de sa forme.

-"Qui est là?? Montrez vous!!"

Personne ne répondit, augmentant grandement son inquiétude quant à son état. Il n'allait vraiment pas bien, s'il commencait à entendre des voix. Du repos......encore du repos, beaucoup plus. Tilika était désormais le cadet de ses soucis. Quand bien même elle reviendrait, il était beaucoup trop faible pour s'occuper d'elle ou la remettre à sa place, si quelque chose arrivait.

*Il fait tout noir......je suis où?*

Sursautant à nouveau, Seridan n'avait plus aucun doute. Il entendait vraiment des voix. Pourquoi, il l'ignorait. Mais ca n'allait pas. Ca n'allait pas du tout. D'autant que cette voix lui était vraiment familière.

*Je.....je suis fatigué.....calmons nous, resaisissons nous.*
*Nous? Qui ca? Vous êtes qui?*
-"SILENCE!!!!"

Hurlant dans l'appartement, Seridan toussa violemment. Cette voix.....il savait à qui elle appartenait. C'était la voix de Fract. Tilika ne l'avait pas supprimé. Il était encore là, et se permettait même de lui parler. Etait ce ainsi qu'elle avait décidé de se venger? En gardant cette parcelle de lui intacte dans sa tête pour qu'elle lui pourrisse la vie?

*........dès qu'elle rentrera......oui........quand elle reviendra....elle verra..........et si elle ne revient pas, je la traque.......je l'étrangle......*

Allongé sur son lit, faisant semblant de dormir, Seridan veillait. Rien de plus facile, tant trouver le sommeil lui était à présent impossible.
La voix, quant à elle, ne disait plus rien. Son "SILENCE" de tout à l'heure avait dû l'effrayer. Ou bien il délirait. Mais ce genre de choses, cette maladie, cette voix, tout ca juste après ce rêve étrange.
Il y avait forcément quelque chose. Et Tilika et ses amis n'était pas suspects à ses yeux, mais clairement coupables.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Dim 21 Juin 2009, 19:44

Pourtant, ni la fillette, ni ses invocations n'y étaient pour grand-chose. A présent, si Seridan rêvait de Fract ou pensait à lui, il ne pouvait s'énerver que sur lui-même. Sa conscience n'avait peut-être pas entièrement disparu, finalement, et sans doute était-ce elle qui, sous cette voix, tentait de le ramener sur un chemin plus droit...? Dans tous les cas, Tilika s'en souciait bien peu, des états d'âme actuels de son tuteur. Elle ignorait même qu'il soit capable d'en avoir, lui. Tout comme elle ignorait son état tout court. Elle-même avait quelquefois chopé une bonne crève, une grippe, un rhume, voir, moins amusant pour le tuteur, d'autres soucis qu'ont les enfants à cet âge comme plus tard. Sauf que plus grands, ils sont aptes à gérer eux-mêmes les déboires de leur corps, et nettoyer eux-mêmes leurs crasses. Lorsque, prise d'une méchante indigestion, la gamine avait vomi tout le contenu de son pauvre estomac dans l'appartement de Seridan, quelques mois plus tôt, autant dire que ce dernier n'avait pas apprécié, même si la pauvrette n'y était pas pour grand-chose...

Pour l'heure, cependant, Tilika avait passé une journée tranquille à Kumo, sans se douter un instant des maux dont pouvait bien souffrir Seridan, persuadée qu'il enrageait quelque part, à sa recherche ou dans l'attente de son retour. L'enfant ne pouvait pas deviner qu'en réalité, s'il était vrai que le sieur Seridan l'attendait chez lui, ce n'était pas que par envie de ne rien foutre en attendant le retour de la petite rebelle, mais bien parce que de vilains microbes le clouaient au lit. Sans quoi, il se serait certainement entraîné, plutôt que de perdre son temps à ne rien faire de sa journée! Dans tous les cas, Tilika l'ignorait, et avait fouiné à gauche, à droite, à la recherche de plus de puissance, comme lors de ses temps libres. Sauf qu'officiellement, elle n'était pas sensée avoir quartier libre, là...

Au final, le bilan de sa journée s'avéra bien décevant. Elle avait tenté de retrouver l'un ou l'autre de ces shinobis puissants et de qui elle aurait aimé apprendre au moins une ou deux techniques, mais de toute la matinée comme de toute l'après-midi, Tilika n'avait trouvé ni l'espèce d'adolescent dégingandé capable de se transformer en loup noir tout moche mais balèze, ni le senseï de Seridan, pensant qu'il pourrait bien lui apprendre quelque chose et qu'il y avait peu de chances que Seridan la cherche auprès de ce dernier. S'ennuyant, Tilika avait ensuite passé quelques heures à la bibliothèque, étudiant divers manuscrit sur divers jutsus, mais qui ne lui avaient pas appris suffisamment pour qu'elle en note un progrès quelconque pour ce jour. Restait ce sale gosse qui l'avait bien emmerdée, l'autre jour, et sur lequel la fillette aurait espéré reporter sa rage impuissante, juste vengeance pour toutes les fois où lui et sa bande de morveux lui avaient cherché des crosses. Mais eux non plus, Tilika ne les avait pas aperçus de la journée. Zéro sur toute la ligne, en somme.

Soupirant, la fillette s'était isolée dans un coin sombre et inhabité du village, au bord d'un coin d'eau dans lequel elle observait distraitement le reflet du ciel. Vraiment, quelle journée bien gâchée! Mais après tout, elle avait du faire sérieusement rager Seridan, aussi. Tout n'aurait donc pas été perdu. D'ailleurs, le ciel, il commençait à sérieusement s'assombrir. De moins en moins de gens circulaient, les maisons laissaient entrevoir des fenêtres éclairées, tandis que le décor extérieur devenait de plus en plus noir. Pour une fois, il ne pleuvait pas, au grand dam de la fillette. Quitte à tomber malade, elle préférait se retrouver sous la pluie, à écouter son chant discret, poétique et, d'une certaine manière, rassurant et encourageant, que de rester sous un ciel aussi neutre. C'était étrange, mais ainsi: la petite fille aimait la pluie et se sentait comme rassurée par cette dernière, revigorée, aussi. Moralement, du moins.

Finissant par en avoir assez de rester là sans rien faire, Tilika se mit à arpenter les ruelles, de plus en plus désertes, sombres et silencieuses du village de la foudre. Seul son estomac criant famine criait son sort injuste, mais sans que personne ne puisse l'entendre. Plus personne ne traînait ici à cette heure tardive d'une nuit déjà bien avancée. Si elle rentrait maintenant, Seridan ne pourrait lui passer de savon sans se prendre lui-même les foudres de ses voisins. Mais avait-elle vraiment envie de rentrer? Non. Aucune envie. Pourtant, avait-elle le choix? Pas vraiment. Aucun abri si ce n'était sauvage ne lui ouvrirait la porte. Personne ne voudrait d'elle, d'autre que Seridan, très probablement. A son grand dam.

Poings dans les poches, peu ravie à l'idée de retourner là-bas, Tilika reprit pourtant le chemin de l'appartement de Seridan, se jurant mentalement de trouver au plus vite un autre maître, prête à entamer ses recherches dès le lendemain, quitte à aller demander au nouveau Raïkage en personne s'il le fallait. Parvenant sur le seuil de ce trop "pas-chez-elle" à son goût, Tilika ouvrit la porte aussi doucement que possible, se faufilant à l'intérieur, aussi silencieuse qu'une ombre. Elle avait vérifié au travers de la serrure qu'il n'y ait ni bruit ni lumière, et comme Seridan semblait soit dormir, ce qui lui semblait peu probable, soit absent, Tilika entra, jetant un œil autour d'elle une fois à l'intérieur, son regard s'habituant rapidement à l'obscurité ambiante, tandis que le réveil de Seridan affichait 23h45...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Dim 21 Juin 2009, 20:32

Elle était là. Il le sentait, elle entrait dans la maison. Une légère fluctuation, des bruits discrets, mais légèrement sourds, et un déplacement d'air. Quelque chose entrait. Et il savait que c'était elle. Ca ne pouvait être qu'elle.

*Tiiiiiliiiiikaaaaaaa......*
*Ti.....Tilika?*

Comme pour rajouter à cet instant une touche de naïveté, Fract, ou du moins ce qui en avait la voix continuait de se manifester. Ignorant cette agacante nouvelle compagnie, Seridan bondit de son lit à toute vitesse. Sa tête lui faisait mal, ses yeux brûlaient, ses bras étaient presque ballants et ses jambes ne le maintenaient plus debout. Mais il possédait une mystérieuse energie, quelque chose qui poussait sans problème son corps au delà des limites que redessinait la maladie qui l'avait cloué au lit.
Une énergie nommée Folie. Plus rien d'autre n'importait plus pour le Genin que de maitriser Tilika et de lui faire cracher ce qu'il voulait savoir.
Emettant un bruit semblable à un sifflement, préférant largement dépenser toute cette force nouvelle pour attraper la fillette plutot que de hurler pour rien, il la plaqua aussitot au sol avec une violence incroyable. Tant pis s'il la blessait. Il devait savoir ce qui lui arrivait.


-"Petite Tilika......tu ne devineras jamais ce qui m'arrive....je....je suis malade et j'entends la voix d'une personne que l'on connait.....très bien.....alors tu va me dire ce qui m'arrive......"

Retournant la fillette, afin de voir son visage, Seridan affichait une mine de fou furieux. Oubliant totalement qu'elle était muette, il la cogna contre le sol aussi fort qu'il le pouvait. Mais ses bras ne pouvait presque plus rien remuer, lui permettant au mieux de soulever légèrement et difficilement Tilika, pour mieux la laisser mollement retomber par terre. Utilisant tout ce qu'il lui restait pour simplement la maintenir au sol, il se sentait faiblir. Foncer d'un seul coup lui avait démoli toutes ses forces ou presque. Bien vite, la colère disparut de son visage, trop fatigué pour sembler vraiment enervé.

-"Je......je croyais que.....que tu avais.....supprimé Fract......."
*Supprimé? Je.....je suis supprimé?*
-"Ferme là......imbécile de.....de moi même....ahha......ahahaha......"

Essayant péniblement de se redresser, il s'effondra sur la fillette, plaquée contre son torse et bloquée par ses bras. Il lui fallait se relever, montrer un peu plus de force, sans quoi la petite ne lui dirait rien et pourrait même en profiter.

-"Qu'avez vous......que m'avez vous fait............Fract.....tu......."
*Je.....je ne sais pas! Que se passe t'il??*

Incapable de bouger, Seridan ne pouvait même pas remettre mentalement Fract à sa place. Il n'était plus capable de rien ou presque. Même écouter ce qu'il considérait comme un couineur inutile puisait dans ses réserves.

*Pourquoi....pourquoi vous êtes comme ca? Qu'est ce qu'il vous arrive??*
-"Répare.........ca......ou calme....le......."

Avalant sa salive, au prix d'un effort qu'il n'aurait jamais pensé avoir eu tant de mal à effectuer, Seridan affichait un visage fatigué, vidé de vitalité ou presque. Jamais il n'aurait cru se sentir aussi mal en si peu de temps. Etait ce vraiment une maladie bénigne? Non. Pour lui, c'était un effet secondaire de la création, puis de le supression de son autre Lui. Et ceux qui avaient commis ce méfait devaient réparer leurs erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mar 23 Juin 2009, 19:27

Tel un diable sorti de sa boite, Seridan avait bondi sur Tilika, la plaquant violement au sol, lui affalé sur elle. Dans l'obscurité, l'enfant n'avait rien vu venir. D'abord bien sonnée suite au choc, elle mit un bon moment avant d'enfin réagir, tentant alors en vain de se débattre pour se défaire de l'emprise du genin, ou tout du moins ne pas rester sous son poids d'adulte, étouffant à moitié, elle. Mais bien que Seridan ne soit pas du genre obèse, la différence de taille, de force et de poids entre lui et elle la maintenait irrémédiablement au sol, ses petits poumons ayant bien du mal à se remplir d'air sous la pression qu'exerçait l'adolescent dessus. D'ailleurs, en y pensant, ce n'était pas son seul problème, à l'impuissante gamine. Se remettant du choc en lui-même, Tilika sentit en même temps une douleur fulgurante lui traverser le thorax, mais elle ne put même pas se retourner et porter ses mains à l'endroit de cette douleur pour en comprendre l'origine, que son bourreau la retournait lui-même sans ménagement.

"Petite Tilika... tu ne devineras jamais ce qui m'arrive... je... je suis malade et j'entends la voix d'une personne que l'on connaît... très bien... alors tu va me dire ce qui m'arrive..."

Comme si cela ne suffisait pas qu'il se montre violent, voilà qu'il déraillait complètement! L'ayant mise sur le dos, pour avoir le visage de Tilika en face du sien, Seridan la fixait avec un regard d'halluciné, fiévreux, tandis qu'il se mettait à la secouer avec les maigres forces qui lui restaient, mais qui suffisaient néanmoins à blesser davantage la pauvre gosse. Ce qui lui arrivait, à lui? Ne venait-il pas de le dire lui-même? Comme si Tilika pouvait lui diagnostiquer quoi que ce fut! Elle n'était pas médecin, après tout, et certainement pas en âge de l'être. Quand bien même aurait-elle choisi cette voie dès le début, et si douée et entraînée qu'elle fut pour six ans à peine, la fillette n'aurait malgré tout pu apprendre qu'une technique, et encore, en si peu de temps. La médecine, ce n'était pas à la portée du premier venu! De plus, l'enfant courait droit en direction d'une voie bien plus physique et violente que celle de la médecine... Et de toutes façons, qu'importait? Pourquoi même penser à tout cela? Tilika avait bien d'autre chats à fouetter en cet instant que de s'imaginer quelque remord de ne rien connaître en médecine, ce qui lui aurait permis de diagnostiquer le mal dont souffrait alors son senseï.

D'ailleurs, qu'il fut malade ne l'inquiétait pas plus que cela; ça arrivait à tout le monde. Qu'il la violente ainsi non plus; cela faisait partie de leur quotidien, lorsque comme aujourd'hui, Tilika lui désobéissait de la sorte. Elle se doutait bien qu'il lui ferait regretter cette nouvelle insubordination. Ce qui était en revanche inquiétant, c'était son regard, ses paroles, tandis qu'il semblait complètement fou, dans un état second, parlant de choses illogiques et incompréhensibles.

"Je... je croyais que... que tu avais... supprimé Fract... Ferme là... imbécile de... de moi même... ahha... ahahaha... Qu'avez vous... que m'avez vous fait... Fract... tu... Répare... ça... ou calme... le..."

Le rêve de la nuit précédente avait du plus sérieusement affecter le genin qu'il ne l'avait montré au matin, à première vue! Mais Tilika n'y était pour rien. Ses moutons non plus. S'il entendait encore la voix de Fract dans sa tête, ce ne pouvait être que sa propre conscience qui aurait enfin décidé de se rebeller un chouya contre son comportement actuel, tout détestable qu'il était devenu, le sieur Sarian Seridan! Khanuk avait bel et bien fait disparaître le jeune Fract du songe, et avec lui sa douleur et sa mémoire. Si le shinobi en gardait une marque, ce ne pouvait forcément être qu'une manifestation de sa conscience ou, pire mais tout aussi probable, que la folie s'était carrément emparée de lui, cette fois.

Dans tous les cas, Tilika ne pouvait répondre à Seridan, qui continuait de lui cogner l'arrière du crâne au sol, tout en lui maintenant trop fermement les épaules pour qu'elle ne puisse se dégager de son emprise. Même affaibli, il restait un adulte trois fois plus grand et fort qu'elle. Plus lourd, aussi, le propre corps de Seridan maintenant toujours celui de la fillette au sol, au niveau des jambes en tous cas. Et ce thorax qui lui faisait tellement, tellement mal! Ecrire lui serait impossible. Appeler à l'aide également. Et cette fois, elle paniquait vraiment. Qu'allait-elle pouvoir faire pour échapper au genin devenu fou?! La réponse première vint d'elle-même: Khanuk et Kiny apparurent, quasiment en même temps, et tandis que Kiny fonçait de toutes ses forces en direction du thorax de Seridan, tête baissée, pour le repousser un peu de dessus Tilika, Khanuk donna le second coup, usant de son épaule et de sa force simple pour repousser son adversaire plutôt que d'user de ses cornes, au vu de l'état déjà pitoyable de celui-ci...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mar 23 Juin 2009, 20:40

Tentant en vain de garder ses forces et de s'aggriper après Tilika, Seridan fut repoussé violement par Khanuk et Kiny. Retombant sur le sol, aussi désarticulé ou presque qu'une marionette, il ne put rien faire pour se relever et répliquer. Et quand bien même il pourrait se défendre, Khanuk et Kiny étaient loin d'être aussi inoffensifs que Tilika, il n'y avait pas besoin d'être extralucide pour le voir. Aussi aurait il de toute facon eu grand peine à s'imposer, s'il avait par chance réussi à les vaincre.
Mais le cas échant, il n'était même pas question de tenir debout. Leur faire face et leur parler demandait déjà beaucoup d'efforts. Il lui fallait choisir quoi faire et quoi dire, sans quoi la moindre dépense d'énergie inutile lui serait fatale ou presque.
Se redressant en s'accoudant sur le tabouret, Seridan haleta un moment avant de pouvoir reprendre la parole. Les coups et la chute ne lui avaient pas fait de bien.


-"Kha......Khanuk......il est encore là......pourquoi? Fract devait disp...disparaitre, non?"

Reprenant son souffle, Seridan lanca un regard qu'il voulait noir à Tilika, mais ne réussit au final qu'à fermer les yeux un court instant. Ca ne s'arrangerait pas, il le devinait. Rien ne s'arrangerait tant que Khanuk et Tilika ne se décidaient pas à l'aider. Mais comment? Il fallait l'admettre, menacer Tilika dans son état était tout sauf raisonnable. Ses liens avec elle étaient devenus dangereusement instables, et rien ne garantissait qu'elle ferait quoi que ce soit pour lui, ou même qu'elle ne tenterait pas de l'achever pour se venger.

-"Je te.....je te devrai une faveur....Tilika......n'importe laquelle........je ne veux....pas......pas maintenant......."

Il n'avait plus que ca. Depuis bien longtemps, Seridan n'avait plus eu peur de l'avenir. A la rue et affamé, le Genin avait après à vivre au jour le jour, se transformant petit à petit en outil réutilisable pour le village, prêt à tout pour s'en sortir, mais sans pour autant vraiment s'émouvoir d'échouer. Il avait un but, mais pas de hantise, et donc aucune raison d'hésiter à se lancer dans tout et n'importe quoi.
Mais cette fois, c'était différent. Il avait regagné sa maison, son statut. Et il avait des choses intéressantes à voir. La vie était pleine de ressources qui ne demandaient qu'à être étudiées, observées, disséquées........utilisées.
Et surtout, il était hors de question pour lui de mourir chez lui, devant une petite muette qui le détestait cordialement. Sa fierté, renouvellée par le regain de tout ce qu'il avait cherché à récupérer, ajoutée à la garde de Tilika, qui était une responsabilité donnée par le Raikage en personne, ne pouvait admettre une fin si misérable.


*Je crois que tu l'as bien cherché. Non?*

La voix avait changé. Etait ce toujours Fract? Cette voix semblait désormais si.....mature....et moins hésitante. Ou bien y en avait t'il un autre? Tant de choses illogiques prenaient son esprit d'assaut qu'il se sentait partir. Etait ce simplement un vertige annoncant un évanouissement ou bien......?
Inadmissible. Il ne pouvait pas déjà y passer. Pas ici. Pas ainsi.


-"Kha....Khaanuuuk......dis moi avant que......que je......paaaa......."

Retombant sur le sol, Seridan ferma instinctivement les yeux en voyant le plancher se rapprocher de son visage. Le choc fut la seule chose qu'il sentit avant de perdre connaissance. Lorsqu'il rouvrit les yeux, ce fut dans le noir absolu.

-"Je passe trop de temps ici..........bon. FRACT!!!! ICI, IMMEDIATEMENT!!!"

Rien à voir avec ce à quoi il ressemblait peu avant. Rassuré, dans le fond, d'être en pleine forme en lui même, il déchanta vite en s'apercevant que son "corps" était rempli de plaques étranges. Sa peau, noire à certains endroits, semblait se ramollir.

-"Tu m'as appellé?"

La voix se manifesta derrière lui. Se retournant vivement, prêt à hurler après celui qu'il tenait également pour responsable de son état, Seridan se figea. Devant lui se trouvait son clone, à un détail près: Il n'avait aucun éclair de gravé sur son visage.

-"Qu'est ce que.....bon, passons. Est ce que c'est toi qui t'amuse à me pourrir la vie??"
-"Je suis là pour constater et relater les dégats. J'avoue, tu as fait fort."

[i]Ce n'était pas Fract. Ca ne pouvait pas être lui. Ce nouveau "Lui" avait la même répartie que lui, et semblait se moquer de lui.
Gardant le silence, Seridan encaissa, préférant attendre un secours providentiel venu d'il ne savait où, spécialement dépêché pour régler les trop nombreux problèmes qu'il affrontait.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mer 24 Juin 2009, 14:04

Venus à la rescousse de leur petite protégée, les deux invocations n'avaient cependant pas usé de violence excessive à l'égard du genin. Kiny y avait mis tout son élan, se sachant peu fort et efficace quant à repousser un adulte bien plus lourd et grand que lui. Il pesait moins que Tilika elle-même, après tout, l'agneau qui suivait la fillette partout, d'ordinaire, sous les traits d'une grosse peluche... Quant à Khanuk, bien qu'ayant instinctivement et rapidement écarté le danger pesant sur sa jeune invocatrice, il n'avait pas usé de ses cornes et n'avait fait que repousser l'adversaire un peu plus loin, vite conscient de l'état tout aussi peu enviable de Seridan, malade comme un chien, la fièvre le faisant sérieusement délirer. Mais bien qu'une note de pitié traversa un instant le cœur tendre du gentil bélier, ce dernier soupira néanmoins rapidement, se préoccupant davantage de Tilika, et se disant qu'après tout, Sarian n'avait que ce qu'il méritait. L'on ne choisit pas de rendre quelqu'un malade pour le punir de son comportement mauvais, mais lorsqu'un mal s'empare de cette personne, l'on ne peut s'empêcher de se dire que c'est bien fait pour sa pomme, forcément...

Le genin délirait encore tandis que Khanuk et Kiny aidaient Tilika à se remettre sur pieds, ce qui lui fut très difficile et pénible, son thorax lui faisant toujours horriblement mal, sa respiration toujours aussi difficile que si Seridan se trouvait encore vautré sur elle, finalement. Un regard au tuteur de la petite, qui venait de se vautrer lamentablement par terre, sombrant dans l'inconscience, et Khanuk prit les choses en mains.

"Kiny, va chercher un médecin. Tout de suite. Il faudra soigner Seridan aussi. Mais je pense qu'il va falloir enmener Tili-chan à l'hôpital... Va, vite!"

Lui-même ne pouvait enmener la petite fille, dépourvu de mains pour la prendre dans ses bras. D'ordinaire, l'enfant serait montée sur le dos du bélier, et ce dernier l'aurait apportée à l'hôpital en moins de deux, mais là, mieux valait à son goût ne pas lui faire faire de cabriole. Au vu des symptômes, Khanuk pensait que Tilika devait avoir une ou plusieurs côtes brisées. Un enfant de cet âge les a fort fragiles, après tout. Combien de fois n'a-t-on pas brisé les côtes de jeunes enfants juste en pratiquant sur eux un massage cardiaque de réanimation? Pas étonnant que Tilika y soit passée de la sorte, vu la façon dont le genin lui avait sauté dessus, la plaquant violement au sol. D'ailleurs, sous le choc, la petite s'était également mordu la langue et saignait de cette blessure, lui donnant un goût des plus désagréables en bouche en plus de la panique due à cette incessante et sourde douleur thoracique. Pleurant de douleur et de peur, tant à voir son tueur dans pareil état de délire puis d'inconscience, paniquant, culpabilisant, ne sachant plus que penser, la petite fille tremblait violement, perdue, effrayée. Malgré tous ses efforts pour paraître dure et forte, Tilika n'était, ne restait indéniablement qu'une petite fille de six ans, après tout...

Obéissant sans perdre une seconde, Kiny disparut, dévalant les marches de l'immeuble puis la ruelle au dehors, en direction de l'hôpital de Kumo, de toute la vitesse de ses petites pattes. Et croyez-le ou non, un agneau court sur pattes, ça peut aller très vite malgré tout! Tentez d'en attraper un vous fuyant, vous verrez!

*Quel idiot... Il nous accuse des manifestations de sa propre conscience. C'est la meilleure...*

Considérant le genin affalé au sol avec un mélange de pitié et de dégoût, Khanuk soupira, avant de reporter son attention sur la gosse à ses côtés, toujours allongée sur le dos, finalement, se tenant les côtes de ses deux petits bras en pleurant et en grimaçant de peur et de douleur. C'était la première fois qu'elle subissait une fracture, et aussi la première fois qu'elle se retrouvait face à un Seridan ayant disjoncté à ce point. Elle l'avait déjà vu en colère, furieux, ou d'humeur tout simplement sadique, sans raison particulière sinon une éventuelle "poussée de mauvais poils", mais jamais encore il ne l'avait blessée de la sorte, ni ne s'en était pris à elle avec tant d'agressivité et de folie dans le regard. C'était surtout ce dernier point qui tracassait le mouton. Que le genin brutalise la fillette, c'était monnaie courante, et il n'allait jamais vraiment trop loin, au final. Mais qu'il perde la raison et en vienne à causer des fractures au petit corps enfantin de Tilika tout en lui faisant subir sa crise de démence, ça, c'était bien différent. S'il ne s'agissait que des effets secondaires de la méchante poussée de fièvre que se tapait en ce moment le genin, passait encore. Mais s'il remettait ça... Khanuk se jura que dans ce cas, il prendrait lui-même Tilika sous son aile, sans plus rien attendre du shinobi. Il entraînerait Tilika lui-même, et s'occuperait de lui trouver nourriture et logement, vu que ce monde ne semblait même pas apte à offrir une vie décente à la petite fille. Ce ne serait pas le grand luxe, mais ça ne serait forcément, indéniablement, pas pire que cette vie-ci, sous la tutelle de ce taré-là...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mer 24 Juin 2009, 15:02

-"Ahlala.......quel horreur. On dirait que tu as fait fort."
-"JE SAIS! Pas la peine d'en rajouter!!!"

Cherchant, sans succès, à trouver une solution pour sortir de ce "vide spirituel", Seridan ne réussit qu'à s'enerver encore davantage, et les remarques de son double ne faisaient qu'aggraver la situation.

-"Combien de fois vas tu encore gâcher ton temps?"
-"C'est mieux que de ne rien faire."

Du tac au tac, son autre Lui arbora un sourire moqueur, allant à merveille avec ce qu'il allait rétorquer.

-"La preuve que non. Ma pauvre petite Tilika est dans un sale état par ta faute. C'est sur, si on ne te retire pas sa garde, tu es le plus gros chanceux de ce monde."
-"Apparement non, puisque je me retrouve avec toi.......au fait, tu es....?"

Bonne question. Il était lui, mais pas Fract. Il ne pouvait pas être ce gamin pleurnichard, indigne de ce qu'il était autrefois. Pourtant, son identité était au moins sûre en partie: cet intrus faisait partie de lui. Par contre, il avait dit "Ma pauvre petite Tilika" D'où pouvait il venir?
Renoncant finalement à trouver une solution pour retourner dans la réalité, Seridan consacra le reste de son énergie à réfléchir et trouver ce qui avait causé tout ca. A peine commenca t'il que son bras se fatigua soudainement, puis disparut.


-"Oh.....et d'un. Ton corps s'affaiblit, mon pauvre vieux."

Ignorant autant que possible son agacant sosie, le Genin reprit ses reflexions. Il avait eu cette fièvre soudaine après "l'affaire Fract". Ce même Fract avait été crée, puis désintégré par Tilika, accompagnée de Khanuk et de Kiny. A son réveil, il s'était rendu seul à l'habituel terrain d'entrainement.
Non. Il avait omis un détail. Ce chancellement avant de partir. Déjà, ca avait commencé. Il avait donc attrapé cette saloperie qui le rongeait de l'intérieur bien avant de partir de chez lui. Et avant de se coucher, il allait très bien. Ca ne pouvait donc qu'être entre deux........ou bien il était vraiment malade et les microbes avaient simplement choisi le plus mauvais moment qui soit pour sortir de leur incubation.


-"Ca y est? Il envisage enfin autre chose que des âneries?"
-"Merde à toi, nuisible! Quand je te sonnerai, tu te permettras de la ramener!"
-"Nuisible? Je n'écrase pas mes élèves....ah ben si! Excuse, finalement, j'ai autant à me reprocher que toi. Marrant, hein?"

Saisissant son Kunaï, Seridan sortit de ses gonds. Il en avait assez entendu, et la seule manière d'avoir la paix était de démolir ce double insolent qui lui balancait n'importe quoi au visage. S'il ne le chassait pas, il pourrait pas être tranquille.
Sur le point de se jeter sur lui, il se ravisa pourtant et rangea son arme.


-"Bon.....on avance. Comme quoi t'as au moins deux neuronnes encore en état de marche."
-"....................."

C'était lui. Lui en temps réel. Ca ne faisait aucun doute. A l'instant, Seridan avait trouvé soudainement futile de s'attaquer lui même alors qu'il était inconscient. Et cette personne avait tout deviné. Ses paroles étaient suffisament éloquantes.
Pensant à demander qui il était, il attendit patiemment la réponse de son sosie.


-"Appelle moi Fract, tiens. Et je suis......disons, celui qui en prend plein la tronche quand tu fais le beau. Tiens, ca marche dans les deux sens, si tu veux."

Et effectivement, ca marchait dans les deux sens. Des informations illuminèrent sa tête sans prévenir, et il devinait tout ce que savait Fract comme s'il l'avait toujours soupconné. Cette maladie, il n'en connaissait nullement l'origine. Il était simplement malade. En revanche, la raison de sa venue ici et cette voix s'expliquaient plus facilement: un traumatisme lié au rêve durant lequel il avait condamné Fract. Se voulant froid et cherchant à prouver une énième fois à Tilika que le passé n'avait que peu d'importance sur son comportement actuel, il avait juste réussi à se tourmenter intérieurement. Tous les évènements lui avaient pesés, et s'il avait contenu sa rage, il avait instinctivement crée son propre Fract. Une personnalité fictive similaire à la sienne.
Et rien d'autre. Son autre lui n'en savait pas plus non plus. Logique? Oui.


-"Et donc.......je suis fou? Tu parles d'une bonne nouvelle!"
-"Et stupide, aussi. Mais ca, c'est pas nouveau. Enfin bref, je ne te retiens plus. Bon retour."
-"......Que veux tu dire?"
-"Que je vais te réveiller. Et fais ton devoir, pour une fois."

Se réveillant lentement, Seridan ne résista pas. La solution venait toute seule à lui. C'était presque beau. Seulement, il avait toujours mal, était toujours fatigué, et Tilika était toujours dans un sale état.
Et Khanuk était toujours là, sans Kiny. Sans doute l'avait il envoyé chercher de l'aide. S'il n'avait pas pris la décision d'emmener Tilika lui même, ca ne pouvait que sentir mauvais.


-"Khanuk.....comment......comment va t'elle? Qu'est ce que j'ai fait?"

Se soucier d'elle avant tout. Au moins pour contenter celui qui désormais montait la garde en lui. Pour le moment, du moins. S'il devait cohabiter avec Fract, apparement plus attaché à Tilika que lui, il devrait bientot suivre des règles établies par une conscience dont il n'avait pas besoin et qui savait quoi dire pour le faire rager. Quant à le supprimer.....

*T'es gentil, n'y penses même pas. Sinon, je te ramène à moi pour les trois jours à venir.*

.........Non. C'était une éventualité à écarter pour l'instant. De tout ce qu'il y avait de plus bizarre dans ce monde, il avait developpé la pire pathologie du monde: Une personne qui régissait son esprit aussi bien que lui, une conscience nommée Fract.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mer 24 Juin 2009, 18:57

Revenant doucement à lui, le genin s'était adressé à Khanuk, sans même tenter de se redresser d'abord, trop faible, ou las, peut-être. Qu'importait, au fond? Ne se souciant principalement que de Tilika, le bélier hésita même à seulement écouter ce que pouvait vouloir lui dire Seridan. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, ce dernier demanda ce qu'il avait fait, et comment allait la petite! Ce qu'il avait fait? Comme s'il ne le savait pas! Se foutait-il de lui, ou bien n'avait-il réellement pas conscience de ce qu'il avait fait quelques minutes plus tôt?

"Khanuk... comment... comment va-t-elle? Qu'est ce que j'ai fait?"

C'était presque irréel, impensable. Trop beau pour être vrai... ou trop horrible. S'il versait effectivement dans la schizophrénie, maintenant, ils n'étaient pas sortis de l'auberge! Et s'il possédait une conscience capable de s'éveiller ainsi soudainement, après des années passées dans un tiroir sombre de l'esprit du jeune homme, Khanuk ne savait pas s'il y avait là de quoi se réjouir ou de quoi s'inquiéter... Tilika, de son côté, restait partagée entre la peur incontrôlable la hantant depuis la naissance de cette douleur et la vue du regard fou de son tuteur, en oubliant de passer par une franche stupéfaction face à pareil changement de la part du dit tuteur, à présent. Quelle étrange mouche l'avait-elle donc piqué, celui-là, tout à coup? Dans tous les cas, pas question de le laisser s'approcher! Et pour bien faire comprendre ses sentiments actuels, faut de pouvoir les exprimer à haute voix aux personnes présentes, la fillette se redressa malgré la douleur, serrant les dents, hurlant mentalement, pour reculer d'un bon mètre plus loin de Seridan, en direction de la fenêtre, seule autre sortie de la pièce, à présent que le genin gisait au sol contre la porte, refermée par lui en même temps qu'il avait bondi sur son élève.

"Chuuut, tout va bien, Tili-chan. Evite de bouger, reste tranquille. Cela vaut mieux. Attendons le médecin qu'est parti chercher Kiny-kun. Il t'auscultera ainsi que Seridan, que la fièvre fait encore délirer, sans doute."

Malgré le peu d'estime que portait l'animal au maître de sa jeune invocatrice, Khanuk prit ensuite le temps de répondre à ce dernier. Il souhaitait avant tout rassurer et apaiser au moins un peu Tilika, avant qu'elle-même ne disjoncte, au vu des circonstances actuelles. La voir s'approcher de la fenêtre avec d'énormes envies de fuir d'ici ne fut pas pour le rassurer, lui, aussi changea-t-il également de position, s'interposant cette fois entre la fillette et la fenêtre, davantage qu'entre elle et Seridan... Mieux valait prévenir que guérir, surtout avec la petite impulsive qu'était Tilika.

"Ce que tu as fait, c'est rester chez toi sans aller te faire soigner alors que tu fais assez de fièvre pour ne plus rien contrôler de toi-même. Tu as probablement blessé Tili-chan, mais je pense qu'elle s'en remettra avec un séjour d'hospitalisation. Je ne sais pas si je peux en dire autant de vos soucis psychologiques, à tous deux... C'est surtout cet aspect-là de vos maux qui m'inquiète. Tili-chan n'a que six ans, et n'a déjà que trop peu la mentalité d'une enfant de son âge. Quant à vous... Je ne sais pas si je dois me réjouir de découvrir que finalement, vous aussi possédez une conscience, ou si je dois m'inquiéter de la schizophrénie qu'elle semble vous faire développer depuis qu'elle se manifeste enfin..."

Perplexe, l'imposant bélier fixait Seridan de son regard sombre, tout en surveillant Tilika du coin de l'œil, pas qu'elle ne fasse de bêtise, surtout dans son état. Il la savait impulsive, et vu la peur, l'anxiété qu'étaient siennes en cet instant, il ne doutait pas qu'elle fut capable d'en tenter, du genre ouvrir la fenêtre et sauter en bas pour fuir loin de Seridan, vu qu'il bloquait la porte. Mais le genin ne semblant pas se relever ni faire de geste inquiétant quelconque, sans doute resterait-elle tranquillement contre ce mur, à attendre les secours. Du moins Khanuk l'espérait-il...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mer 24 Juin 2009, 21:56

-"Je......."
*Mauvaise idée. Passe à la suivante!*

Grimacant de douleur, essayant de ramper jusqu'à son lit, Seridan renonca à se déplacer. Son corps tout entier tremblant et de grosses goutelettes de sueurs coulaient le long de son front. S'il sentait à nouveau son bras, il ne pouvait le bouger que trop peu pour espérer saisir quoi que ce soit.
Devant les paroles de Fract, Seridan hésita à parler. Il allait simplement demander à Khanuk de partir lorsque les Médicals Nin arriveraient, pour ne pas trahir les pouvoirs de Tilika. S'il ne pouvait pas, que devait il dire? S'il disait quelque chose qui déplaisait à son agacant "Lui même", il ne serait même pas conscient lorsque la petite muette lui serait retirée.
D'un autre coté, s'il ne disait rien, rien ne se passerait. Et si, dans l'état actuel des choses, Khanuk continuait à lui parler, la facon dont il le regardait laissait présager quelque chose de plus regrettable qu'une protection bien plus rapprochée.
Il fallait agir. Parler. Mais dire quoi?


*Bon sang de......parle, toi! Montre toi utile, ca te changera!*
*J'ai rien à me reprocher, moi! Enfin si, mais pas à cause de moi. BREF......"Fais la soigner en premier, je n'ai pas six ans, moi", un truc dans le genre, quoi!*
*....................*

Niais, plein de bonté, inspirant une notion de sacrifice qu'il ne se connaissait pas. Pour cause, il n'aurait jamais fait ou dit une chose pareille. Sous la menace, evidemment, cela se négociait......
Mais quand la menace venait des tréfonds de son âme, il n'y avait pas à hésiter longtemps. S'il était son double, Fract avait lui aussi sa propre fierté. Il savait donc quoi faire, non? Après tout, si cela rendrait Khanuk et Tilika méfiants, c'était un geste de bonne volonté non négligeable, au vu de ce qu'il se passait.


-"......Fais la soigner en premier. J'ai juste.......de la fièvre et un parasite dans mon crâne.....On ne peut pas se permettre de retarder son rétablissement."

Une magnifique tirade lancée sur une voix qui se voulait lasse, presque sans vie, mais que les tremblements rendaient furieusement touchante. Comme s'il craignait pour la vie d'autrui. Comme quoi cette maladie lui avait été, quelque part, utile. Ou plutot qu'elle se rattrapait un chouya. Même s'il n'en pensait pas un mot, Seridan comptait sur Fract pour lui donner un coup de pouce.

*Aide moi! Trouve quelque chose qui peut surprendre Khanuk.....n'importe quoi!!*
*Sacré gourmand, va. Tiens, petite gâterie. Me remercie pas, c'est tout naturel.*

Continuant de prier pour que cet empoté de Kiny trouve quelqu'un qui puisse les soigner, Seridan ressentit une étrange sensation d'humidité sur ses joues. De la sueur? Pourtant, ca n'avait pas dégouliné le long de son oreille.......et surtout, ca sortait de nulle part.
Lorsqu'il découvrit enfin quel coup de main Fract lui avait donné, il ne put se retenir de frapper du poing sur le sol. Si l'on pouvait appeller ca frapper, sa main se contentant de se soulever légèrement, puis de retomber au sol sans même se refermer.
Devant Khanuk, Seridan pleurait silencieusement, sans même grimacer. Etait il si facilement contrôlable, dans son état, qu'une simple partie de lui pouvait déclencher un effet corporel?


*Espèce de......de.....immonde pourriture!!!*
*Toi même. Hnhnhn......*

Il ne pouvait rien contre lui pour le moment. Trop faible pour réfléchir à plein tubes et consacrer toute son énergie à un moyen de le contrer, Seridan en aurait presque naturellement pleuré de rage, tant cette impuissance lui était insupportable. Il était finalement peu différent du Fract de Tilika, fou de rage de voir son "Lui" futur.

-"Après....il....il va falloir qu'on discute, Khanuk.......ca ne doit pas recommencer.......tout ca."

Hors de question que cela recommence, en effet. Ni en rêve ni ailleurs. S'il devait simplement renoncer à agrémenter un peu son observation de Tilika en l'éduquant selon des idées tordues ou des théories interessantes, c'était trop peu cher payé pour ne pas y penser. Son évolution, aussi simplement serait elle, suffirait à le distraire un bon moment. Après tout, elle avait toujours ce don, et les pouvoirs de Khanuk confirmaient qu'il était loin de savoir de quoi elle était vraiment capable.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Ven 26 Juin 2009, 13:58

Tentant de se hisser en direction de son lit, mais sans résultat, le genin fiévreux et délirant se mit à changer de comportement. Aussi étonnant que cela puisse paraître après s'être toujours montré froid, incapable de sentiments affectueux envers qui que ce fut, et même souvent, carrément détestable, voilà que Seridan se mettait à penser au bien-être d'autrui avant le sien?! Trop beau pour être vrai... Et pourtant...

"Je... Fais la soigner en premier. J'ai juste... de la fièvre et un parasite dans mon crâne... On ne peut pas se permettre de retarder son rétablissement."

Surpris, Khanuk dévisagea son interlocuteur. Etait-ce la fièvre qui lui faisait pareil effet? Ou la crainte de perdre son jouet préféré, son expérience, son cobaye? Dans tous les cas, l'invocation n'avait pas besoin de la requête de Seridan pour agir. Faire soigner Tilika au plus vite était bien sa priorité, et il espérait d'ailleurs que Kiny trouverait rapidement de l'aide et la leur amènerait ici. Ayant passé beaucoup de temps à courir les rues de Kumo avec sa petite invocatrice tout au long de cette première année de vie en ce village, l'agneau en connaissait tous les recoins, tous les bâtiments, et ne devait donc pas se perdre. Il savait où aller: l'hôpital. De là, il trouverait l'un ou l'autre médecin de garde, et reviendrait avec. Un agneau parlant ne pouvant être qu'une invocation, Khanuk espérait qu'on le prendrait au sérieux. Tant pis si, de par ce fait, le secret du kushiyose de la fillette s'en trouvait révélé au grand jour. Sa santé primait de loin sur ce tabou.

"Reste tranquille. Tu n'es pas très en forme non plus."

Sans s'étaler davantage sur l'étrange et tout nouveau comportement du genin, Khanuk se contenta de lancer un regard en direction de Tilika. Rassuré quant au fait que la fillette ne semblait plus autant penser à fuir par cette maudite fenêtre, il prit le risque de s'en éloigner un bref instant, le temps d'attraper le coussin de la gamine entre ses dents et de le lui installer dans le dos, afin d'améliorer sa position, au moins un peu. Faisant de même avec la couverture, il la recouvrit pour ne pas qu'elle prenne froid. Ensuite, après une brève hésitation, il soupira légèrement et se dirigea vers le lit de Seridan. N'ayant pas de bras pour aider le genin à rejoindre sa couche, il pouvait cependant faire comme pour Tilika, et lui apporter de quoi se mettre plus à l'aise. Attrapant le coussin, il le lui apporta pour le lui placer sous la nuque, avant d'aller chercher sa couverture et de l'en border. Calme et sage d'ordinaire, pouvant se révéler redoutable en combat, Khanuk demeurait avant tout quelqu'un de tranquille et de pacifique. Il prônait certaines notions, et les appliquait, tout simplement. Et vu que dans le cas présent, il ne pouvait qu'attendre le retour de Kiny et des secours, et que Seridan semblait enfin capable d'un brin d'humanité, le bélier se permettait à son tour d'en faire preuve à son égard, une fois n'étant pas coutume.

"Après... il... il va falloir qu'on discute, Khanuk... ça ne doit pas recommencer... tout ça."

"En effet."


Que dire, que répondre de plus? Tandis qu'il bordait le genin, celui-ci continuait son délire, et Khanuk ne savait que répondre à cela. Sans doute qu'une fois la fièvre passée, Seridan redeviendrait celui qu'il avait toujours été pour Tilika et ses deux amis à quatre pattes. Sans doute cette gentillesse, cet altruisme nouveau n'étaient-ils que très passagers. Alors à quoi bon? Soupirant sans ajouter quoi que ce fut d'autre, Khanuk retourna près de Tilika, et s'allongea à son côté, la réchauffant et la rassurant de sa présence en attendant le médecin. Il ne pouvait pas faire grand-chose de plus, dans l'état actuel des choses, après tout... Se calmant à peine, la fillette ne s'agita cependant plus de trop, restant tranquille pour le moment. Mais alors qu'elle allait fermer les yeux, une voix pressée la fit sursauter, tandis que la porte de l'appartement s'ouvrait à moitié, le genin toujours allongé à terre derrière celle-ci, la bloquant de son corps, ce qui empêcha les nouveaux arrivants de l'ouvrir entièrement.

"Ca y est, ça y est! Nous voilà!!! Venez, entrez madame, c'est ici!!!"

Pressé, inquiet au possible, Kiny sautillait de partout autour de la medical nin qu'il avait ramenée, tout en lui indiquant le chemin depuis l'hôpital jusqu'à l'appartement de Seridan. Une fois entré dans la pièce, il se rua vers Tilika sans un regard à Seridan, se fichant bien qu'il se soit pris ou non la porte dans la tronche lors de l'ouverture de celle-ci, d'ailleurs. S'il l'avait mangée dans la face, ce ne serait que trop bien fait pour lui, d'après l'agneau. Se plaçant à la gauche de Tilika, Khanuk étant allongé de l'autre côté, tout contre elle, Kiny lui lècha les mains puis le visage, comme un petit chien inquiêt pour sa maîtresse, comme un agneau câlinant l'un des siens. Toujours sans se préoccuper le moins du monde du tuteur de la fillette allongé au sol derrière la porte entrouverte de son humble demeure, Kiny s'adressa ensuite, à nouveau, à la medical nin.

"Ici, ici, madame! Elle a mal depuis qu'il l'a faite tomber par terre! Qu'est-ce qu'elle a? C'est pas grave, hein, hein, hein??? Vous allez pouvoir la soigner???"

Soupirant doucement, Khanuk, plus sage et calme que son jeune acolyte, s'assit en prenant un peu d'écart, laissant la femme médecin ausculter la petite fille. Et, par télépathie, il ordonna à Kiny d'en faire autant et de se calmer. Stresser tout le monde n'arrangerait rien, que du contraire. Obtempérant tant bien que mal, l'agneau se tint donc plus tranquille, tandis que son supérieur s'adressait à la jeune femme venue les aider, de son ton habituel, calme, grave, respectueux et ferme à la fois.

"Je pense qu'elle aura besoin d'une hospitalisation. Quant à Sarian Seridan, la fièvre le fait délirer, mais je ne crois pas qu'il souffre de quelque fracture que ce soit, contrairement à la petite."

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kotori Ayuna
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 27
Village : Kumo No Kuni
Date d'inscription : 24/07/2008

Fiche Ninja
PV:
240/240  (240/240)
PC:
435/435  (435/435)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mar 30 Juin 2009, 19:05

[Dsl craquage total X_x]

Une nouvelle nuit dans cet hôpital. Certains pouvaient se demander comment elle faisait pour garder son sourire si naturel alors qu’elle côtoyait des dizaines de malades tous les jours, quelques uns étant atteint de dommage sérieux. Cependant, la détresse de toute ces personnes la touchaient plus que de raison ce qui la poussait à aller jusqu’au bout, et devenir toujours plus forte. Éviter les séparations par un aller simple sur le fleuve du Styx. Là était désormais son but… Rendre un véritable sourire à ces personnes, alors qu’elle avait perdu le sien. Mais quelle importance au final ? Sa volonté la poussait toujours en avant, se posant des objectifs par honneur, et pour y contempler l’espoir de ses prunelles ténébreuses.
Perdu dans ses souvenirs aussi bien d’enfance que ceux vécu récemment, Ayuna n’arrivait pas à se concentrer sur le dossier d’un patient. Heureusement, rien de grave ne pouvait lui arriver. Enfin… Si personne ne faisait d’erreur. C’était toujours délicat lorsqu’on vous confiait une vie. Le regard des proches posé sur votre nuque, et plaçant leurs espoir au dessus de votre tête telle une épée de damoclès. Il était toujours plus simple de prendre une vie, plutôt que de la retenir entre des doigts imaginaires. Des larmes vermeil qui coulaient dans chaque veine. Mais dès que cette rivière s’échappait de son lit, elle s’enfuyait si facilement la rendant presque incapable de l’arrêter dans son but de retourner à la terre.

Elle s’attendait à une nuit calme, ne sortant pas de l’ordinaire de ses fonctions de médecin prodige. En effet, malgré ses 17 ans, la demoiselle était considérée comme une génie des techniques médicales. Cependant, pour la demoiselle, elle avait encore beaucoup de chemin à parcourir avant de devenir une véritable médecin digne de ce nom. La douce se considérait simplement comme une débutante.
Sortant de ses songes par un boucan digne de réveiller les morts, la Kunoichi se leva rapidement pour ne risquer aucun éveille des patients qui avait besoin de sommeil pour récupérer les forces qu’ils avaient perdu pour une quelconque raison. Arrivant à l’entrée de l’hôpital, cette dernière c’était attendu à tout, sauf à un… mouton. Un mouton… dans un hôpital. Néanmoins, elle fut soulagée de l’entendre parler démontrant que c’était une invocation. Le voyant paniqué, il arriva à lui expliquer la situation dans laquelle il se trouvait, sans grands détails et surtout confusément, Ayuna n’avait pas besoin d’autres preuves pour le savoir inquiet. Etait ce sérieux à ce point ? Ne posant aucune question, la douce prit son matériel et suivit l’invocation à travers les dédales de ruelles qui composaient Kumo No Kuni.

Arrivée dans l’appartement, elle sentit une quelconque résistance de la porte. Ce n’était pas elle qui la poussait, mais elle vit un jeune homme de son âge envirson étalé par terre, qui devait s’être pris la porte, et apparemment il supportait une forte fièvre. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer ? Prenant ce dernier dans ses bras et le posant à l’endroit où il devait être initialement, Ayuna utilisa le maximum de sa vitesse, si bien qu’elle devait paraître invisible dans ses déplacements, sa chevelure voltigeant aux grés de ses mouvements légers.
La demoiselle lui demanda d‘un ton catégorique d‘arrêter de bouger, dans son état la meilleure solution était le repos. Cependant, elle ne pouvait pas rester le surveiller telle une mère bienfaitrice bordant son enfant un jour de pluie. Se tournant vers les invocations, un air sérieux apparaissant sur son visage.

-L’un de vous deux peut l’empêcher de bouger ?

Plus un ordre qu’une question. Il suffisait de le remarquer au ton de sa voix implacable, malgré son jeune âge. Après tout, c’était une des qualités qu’il fallait posséder lorsqu’on était Juunin. En règle général la Kunoichi avait un caractère doux, et elle donnait l’impression qu’elle ne ferait pas de mal à une mouche. Néanmoins, lorsque les situations le demandaient Ayuna pouvait changer complètement de caractère.
Se tournant vers la petite fille, elle remarqua que cette dernière avait des difficultés respiratoires. La douce ne répondit pas aux questions du petit mouton, trop concentrée dans ses actions.

-Kaiseki Ken’shin no jutsu

Cette technique lui permettait de savoir de quel mal souffrait la petite fille. Bilan : Trois côtes cassées. Ce résultat piqua la curiosité de la Kunoichi. Comment était elle arrivée dans cet état ? Même après de durs entraînements, elle avait rarement vu se produire pareils séquelles. Et dans ces cas là, ce type de blessures étaient sur des personnes bien plus solides.

-Oui, elle aura besoin d’être opérée. Néanmoins, ça aurait pu être pire, aucune côte n’a perforée un poumon.

Tirant une seringue et un flacon du matériel qu’elle avait pris soin d’emporter avec elle, Ayuna incéra le liquide dans cette dernière avec une extrême précision. La petite fille n’avait pas besoin de beaucoup de produit étant donné qu’elle possédait un petit gabarit.
Adressant un doux sourire à sa patiente pour la rassurée, l’adolescente caressa son front d’une manière très maternelle.

-Je vais te faire une piqûre pour endormir la douleur. Tu vas sentir quelques picotements et tu ne sentiras plus rien d’ici quelques minutes.

Prenant doucement son avant bras, Ayuna enfonça l’aiguille avec douceur dans sa veine situer au niveau de son coude, pour éviter de lui faire plus mal que ce qu’elle avait déjà. La morphine se changerait ensuite de la transporter dans un état comateux et indolore, mais pas dans les tendres bras de Morphée. Pour cela, Tilika devra attendre d’être en soin.

Depuis son arrivée, seulement quelques minutes s’étaient écoulées grâce à son habilité hors pair et sa rapidité qu’elle avait acquise avec de nombreux entraînements. Cependant, un problème persistait… Ayuna ne pouvait décemment pas laisser ainsi le jeune homme seul. Quoique, il n’allait pas mourir… mais son état pouvait s’aggraver durant son absence. Une simple techniques et du repos suffirait à le remettre sur pieds.

-Shousen No Jutsu

Elle s’était approchée de lui rapidement et avait posé sa main doucement sur le front du jeune homme attendant que la fièvre disparaisse avant de pouvoir l’enlever. Malgré la perte soudaine de la fièvre ce dernier devait rester se reposer et prendre quelques médicaments durant quelques jours pour ne pas que ses symptômes néfastes refassent surface.
Désormais, Ayuna pouvait rester concentrer complètement sur sa petite patiente, qui ne devait plus rien sentir désormais. La prenant dans ses bras, la demoiselle prit bien soin de la déplacer avec douceur pour ne pas aggraver son état déjà assez sérieux au vu de son jeune âge.

Adressant un sourire bienveillant Seridan, Ayuna se prépara à sortir en même que de lui adresser la parole. Une voix douce animait sa personne, toutefois emprunte d‘autorité.

-Vous devriez rester ici vous reposer, vous en avez besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Mar 30 Juin 2009, 22:31

Sans bouger, ou plutôt sans en être davantage capable, Seridan assista à une scène qui, d'ordinaire, l'aurait écoeuré, mais qui aujourd'hui ne lui faisait rien. Il était juste déconcerté par des évènements qui petit à petit commencaient à le dépasser. Dans le fond, il était le responsable de la plupart des malheurs qui s'abattaient sur lui. Même si, de son point de vue, Tilika et ses deux acolytes étaient et seraient à jamais les coupables. Du moins pour le moment.
Lorsque Khanuk lui apporta un coussin et une couverture, Fract ne résista pas à l'envie de lui lancer une remarque de plus.


*Quelle méchante bestiole! A ta place, je me vengerais!*
*Ferme là.......*

A court de répliques cinglantes à lancer à son agacante conscience, Seridan ne put qu'admettre que le mouton en chef faisait preuve de bonne volonté. Au moins, il pouvait toujours espérer se faire entendre auprès d'eux après tout ce qui s'était passé. Bon signe.
La voix couinante de Kiny retentit soudain dans la maison. Peu après, la porte le cogna légèrement, lui infligeant une douleur supportable, mais plus que malvenue. Repoussé par l'arrivée des "renforts", il ne pouvait rien faire ou presque pour manifester son coup de rage après la peluche préférée de son élève
.

*Putain de.......saleté de bout de mousse! Il ne respecte vraiment rien!!!*
*Bien dit! Montre lui l'exemple! Casse les côtes à une gamine!*

Evidemment, il devait à nouveau supporter la seconde d'ironie qui deviendrait, c'était à craindre, coutumière. Il lui faudra s'habituer à maitriser ses pensées, en plus de ses dires et gestes. Si son esprit était, jusque là, un sanctuaire inviolable où toute sa méchanceté, toute sa perfidie pouvait se manifester librement afin de n'influencer que peu son entourage, du moins jusqu'à la réalisation de ses plans tordus, il était devenu un champ de bataille où son autre lui était clairement avantagé, comme s'il avait toujours controlé ce royaume pourtant si familier.
La Médical-Nin venu pour soigner Tilika s'occupa d'abord de lui. Voulant se manifester et lui indiquer qu'il n'était pas si mal en point, il dut néanmoins se résoudre à se laisser faire, cessant de gigoter. Voir Khanuk, ou pire, Kiny l'immobiliser serait une véritable honte pour lui. Il ne pouvait décemment laisser l'un d'entre eux le toucher.


-Oui, elle aura besoin d’être opérée. Néanmoins, ça aurait pu être pire, aucune côte n’a perforée un poumon.

Opérée. Elle allait être opérée à cause de lui. S'il ne voulait pas, par fierté, ressembler à Varosh, Seridan avait vraiment réussi son coup. Jamais son tuteur ne l'avait brutalisé ni envoyé à l'hopital. Désormais, quoiqu'il fasse, il serait écrit quelque part dans un des livres de sa bibliothèque mentale que sa facon d'instruire et d'éduquer les enfants était pour le moins originale.
Après avoir examiné l'enfant, la femme se dirigea vers lui, guérissant sa fièvre. Se sentant beaucoup mieux, curieux de savoir ce qui pouvait l'avoir atteint autant que de savoir ce qui l'avait guéri, il tiqua sur la phrase de son sauveur, emportant Tilika.


-Vous devriez rester ici vous reposer, vous en avez besoin.

Rester ici pour se reposer.....C'était quelque chose que personne n'avait besoin de lui dire. Il se reposerait, oui. Il reprendrait ses forces et pourrait réfléchir à une autre facon de traiter la fillette. Et pour ca, il pouvait compter sur le soutien d'un autre lui bien plus soucieux d'autrui qu'il ne le serait jamais lui même.
Pourtant, ca n'allait pas se passer comme ca. Presque soudainement, Seridan se leva, sans comprendre pourquoi. La voix de Fract, mi menacante, mi doucereuse, retentit dans sa tête, comme pour expliquer ce qui lui prenait.


*Alors......."Si j'ai besoin d'autre chose, mieux vaut que je sois à l'infirmerie. Et je veux rester à ses côtés. C'est tout de même la moindre des choses de ma part......."*
*...........attends......tu te moques de moi!?*
*Exécution.*
*Tch!!*

Que dire de plus? Il s'était levé sans même l'avoir voulu et sans même s'en être vraiment apercu, sur le coup. Cela voulait tout dire, et Seridan savait bien ce qui pouvait arriver s'il ne faisait rien. En outre, même s'il avait du mal à l'admettre, les "ordres" de Fract pouvaient être percus comme étant des gestes d'inquiétudes, comme s'il était vraiment soucieux de savoir ce qui allait arriver à Tilika. Dans une telle situation, ce n'était pas si mal.
Voyant que la Medical-Nin partait déjà, Seridan se pressa de faire, à sa manière, ce qu'il devait faire.


-"Je....je vais mieux. Je viens avec vous. Vos talents sont indéniables, mais rester la bas, au cas où......et puis, je ne peux pas laisser la petite seule. J'ai.....j'ai pas mal de choses à lui dire, pendant sa guérison. Quand elle sera en état d'entendre, evidemment."

Emouvant. Plein de bonne volonté, de niaiserie, de tout ce qui pouvait lui donner envie de se trancher la langue. Son visage, encore affecté par la fièvre qui l'avait, pour le moment, laissé tranquille, le faisait passer pour un pauvre bougre déterminé à se montrer utile. Donc, c'était tout bon. Grâce à ca, il pourrait sans doute la suivre. Elle l'y autoriserait. Et si tel n'était pas le cas, il n'aurait qu'à rester à la maison. Fract n'y pourrait rien, car il ne s'agirait plus de jouer avec le cerveau de sa victime, mais bel et bien d'obéir à un ordre médical.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Dim 05 Juil 2009, 16:33

Rapide et efficace, douce mais ferme, Nanahara Ayuna avait rapidement pris les choses en mains, dès son arrivée dans l'appartement. Plus forte qu'elle en avait l'air de prime abord, la jeune femme avait porté Seridan jusque dans son lit et lui avait ordonné de ne plus en bouger, après l'avoir soigné, faisant disparaître la fièvre du jeune homme. Puis elle avait carrément demandé aux invocations de surveiller qu'il ne bouge pas! Mais cette demande-là, Kiny ne comptait absolument pas y obéir, et Khanuk non plus, à dire vrai. Tous deux se souciaient bien davantage de leur petite invocatrice et protégée que du genin, d'autant plus que ce dernier ne mettrait probablement qu'un jour ou deux à se remettre entièrement, à présent que la medical nin l'avait ausculté et soigné, contrairement à Tilika. Le cas de la fillette était plus préoccupant. Bien qu'aucune de ses trois côtes brisées sous l'impact ne lui aie effectivement perforé de poumon, les fractures étaient là, bien douloureuses, et il fallait les remettre en place au plus vite, avant de mettre la gamine au repos forcé, elle aussi. Sans doute devrait-elle rester au calme, allongée puis sans trop bouger ensuite, pendant un certain temps...

"Je vais te faire une piqûre pour endormir la douleur. Tu vas sentir quelques picotements et tu ne sentiras plus rien d’ici quelques minutes."

Sans riposter, Tilika se laissait faire, comme rassurée par la présence de la jeune femme. Elle était presque maternelle, si douce, jolie, et gentille... Ces détails rappelèrent à l'orpheline qu'était Tilika les doux moments passés en compagnie de sa chère maman. Quelques larmes s'étaient dès lors mises à couler de ses grands yeux sombres, tandis qu'elle s'était plus ou moins blottie contre Ayuna, ses petites mains crispées sur les vêtements de la kunoïchi. Sa piqûre, elle pouvait la lui faire. Tilika n'était pas douillette. La vie ne le lui permettait pas ce luxe. Et de toutes façons, son thorax la faisait tellement souffrir qu'elle ne sentit même pas le picotement de l'aiguille traversant sa peau, puis s'enfonçant dans sa veine pour y déverser son doux poison. La douleur mettrait un moment à s'estomper, et ne disparaîtrait pas tout à fait non plus, mais qu'importait? La morphine agirait, et calmerait au moins en partie ce mal qui s'était emparé d'elle lorsque Seridan s'était abattu sur elle de tout son poids, la faisant valser au sol avant de l'y écraser assez pour briser ces petites côtes enfantines. Un simple massage cardiaque pouvait être la cause de ce genre de fractures chez des enfants de l'âge de Tilika. Dès lors, il n'était pas étonnant que pareil choc lui en ait brisé trois!

Fermant les yeux, la petite fille se laissa emporter dans les bras de la jeune femme, toujours sans émettre la moindre protestation, ni orale, ni écrite. Comment Ayuna aurait-elle pu savoir, d'ailleurs, que sa jeune patiente ne pouvait lui répondre que par écrit, ou presque? Kiny, dans son empressement à trouver un médecin, avait omis de préciser que la petite blessée fut dépourvue du sens de la parole. Aussi, la medical nin devait sans doute s'interroger quant à l'absence de toute réponse ou même, plus étrange encore, de tout gémissement ou sanglot bruyant de l'enfant... A souffrir le martyre sous la douleur de ces os fracturés appuyant sur ses poumons, soulevés puis rabaissés à chacune de ses inspirations ou expirations, ne cessant donc de bouger et donc de perpétuer la douleur, la petite fille aurait du pleurer très fort, et non aussi silencieusement, ses larmes seules prouvant qu'elle souffrait effectivement, tandis qu'elle n'émettait pas le moindre son, pas le moindre gémissement ou cri de douleur. Et pourtant, il n'en était rien. Aussi bizarre que cela paraisse, la fillette n'émettait pas le moindre son.

Comprenant que sa petite protégée se trouvait actuellement en de bonnes mains, Khanuk soupira de soulagement momentané, avant de fixer Seridan, tandis qu'Ayuna s'était relevée et s'apprêtait à repartir, Tilika dans ses bras. Le genin était tiré d'affaire. Un peu de repos suffirait à présent à le remettre sur pieds. En revanche, il faudrait davantage de temps à Tilika... Et le bélier pensait qu'elle se reposerait bien mieux en l'absence de son tuteur. Aussi le lui fit-il clairement remarquer, sans détour, bien que le ton de sa voix reste calme, il était aussi ferme. Il n'avait pas l'intention de discuter là-dessus ni d'insister.

"Tu ferais mieux d'écouter les directives de la dame, Sarian Seridan. Elle est médecin et sait ce qu'elle fait. Tu as besoin de repos. Tilika aussi. Tu lui parleras plus tard."

Si le genin décidait de venir malgré tout, soit, mais il préférait nettement que Tilika prenne un peu de véritable repos, loin de lui, avant de replonger dans son quotidien... Quotidien qui risquait de changer, d'ailleurs, en y pensant. Si Seridan persistait à se comporter aussi étrangement, presque... gentiment?! Affaire à suivre, se dit l'invocation, tandis qu'il emboîtait le pas à la kunoïchi, en direction de l'hôpital, où elle enmenait à présent Tilika. Au moins, pour l'instant, la petite se trouvait entre de bonnes mains, et serait soignée correctement, sans doute aucun. Et c'était tout ce qui importait à ses deux amis de laine, pour l'instant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   Dim 12 Sep 2010, 22:29

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

Arrow Ayuna : 2 points / Tilika : 12 points / Sarian : 10 points

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vraiment sans conséquences?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vraiment sans conséquences?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Plaines Foudroyantes-