AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fenêtre du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Sam 20 Juin 2009, 14:04

Décidément, Seridan demeurait toujours aussi désagréable. Et pourquoi? "Parce que!" Un gosse de l'âge de Tilika aurait trouvé mieux comme réponse, et d'ailleurs, vexée, la gamine prit sur elle malgré son envie de remettre son tuteur en place, maintenant qu'elle le pouvait, dans cet univers que contrôlait Khanuk. A présent qu'elle avait signé le pacte la liant au bélier, la petite fille pouvait très bien lui demander d'agir en sa faveur, et bien qu'elle-même ignorait bien des choses quant aux capacités réelles de l'invocation dans cet univers imaginé, Tilika ne doutait pas qu'elles fussent suffisantes pour contrecarrer les quelconques plans éventuels du genin. En revanche, comme elle s'y attendait, son tuteur n'avait pas mis longtemps à comprendre qu'elle avait enfin signé ce foutu pacte. Du moins était-ce l'impression que donnèrent à la petite fille les dernières paroles de Seridan.

"Alors, les tourtereaux? Ravis d'en savoir un peu plus sur moi? Reste que pour Fract, je sais déjà tout, mais qu'il faudra penser à compenser, petite Tilika... parce que tu me caches des choses aussi."

Ne pensant pas une seconde qu'il demandât par-là une confirmation quelconque de son tout nouveau lien avec Khanuk, Tilika ne jugeait qu'à peine utile de le lui avouer plus franchement. Quant à un complément d'informations sur son passé, la petite fille n'y pensait absolument pas. Qu'aurait-il voulu savoir, après tout? Elle-même ne se souvenait pas de tout! Elle n'avait que cinq ans lorsque sa mère l'avait quittée, bien malgré elles. A l'exception de quelques détails dont se souvenait l'enfant concernant cette trop courte partie de sa petite vie en compagnie de sa maman, que pouvait-elle donc apprendre à Seridan qui put l'intéresser? Qu'elle était alors une petite fille discrète, sage et adorable, toujours à obéir à sa maman et l'aider comme elle le pouvait dans ses différents travaux? Qu'à l'exception de sa génitrice, comme l'appelait vulgairement Seridan, Tilika n'avait pu communiquer avec d'autres que très peu, personne n'ayant trouvé utile d'apprendre le langage des signes juste pour cette mioche dont peu se souciaient au final? L'écriture était son moyen le plus classique de s'exprimer, car le plus connu de tous, tandis que le langage des signes, qui aurait voulu l'apprendre juste par plaisir de lui tenir la conversation? Sans doute personne. Depuis le décès de sa mère, donc, Tilika ne l'avait plus jamais utilisé, ce langage.

Et qu'aurait-il pu vouloir apprendre d'autre sur son passé? Contrairement à Seridan, Tilika n'avait pas beaucoup d'années de vie à conter. Son enfance, elle y nageait encore. Et ce qu'elle avait pu vivre en compagnie de sa défunte mère, en quoi cela pouvait-il intéresser Seridan? En rien, probablement. D'ailleurs, l'enfant ne pensait pas une seconde que ce fut de ça que parlait Seridan, lorsqu'il lui reprocha, justement, de lui cacher des choses. Instinctivement et en toute logique simple et enfantine, la petite fille pensait qu'il faisait là allusion à ce nouveau talent d'invocation qu'était désormais sien, et par l'entremise de ce dernier, un pouvoir supplémentaire et bien utile sur l'univers des songes, fussent ceux de Seridan ou de qui que ce soit d'autre...

"Je cache rien."

Pas faux. Elle était plutôt du genre franche, directe, peu encline à aller où que ce fut par quatre chemins. Quand elle pensait quelque chose, Tilika l'exprimait, par écrit ou au travers de ses actes, sans détour. Seridan devait pourtant être le mieux placé pour le savoir...

"C'est vous qui cachez plein de choses. Moi j'ai rien à cacher."

Seconde vérité. Seridan dissimulait tant de choses, traficotait, manipulait... C'était un esprit retord et par trop compliqué pour que la fillette ne parvienne à le comprendre. Même d'autres adultes n'y seraient sans doute pas parvenus, d'ailleurs. Elle, en revanche, montrait toujours clairement ses intentions, émotions, choix et autres. Qu'une envie lui vienne, et la fillette mettait cette dernière en pratique. Qu'un but se fixe dans son esprit, et sans le cacher à qui que ce fut, elle fonçait droit en direction de cet objectif. Qu'elle pense quelque chose de quelqu'un, et elle le lui annonçait bien en face, sans détour. Quant à son passé, son histoire, et tout le reste, Tilika ne pensait sincèrement pas avoir le moindre secret, au final, même pas pour Seridan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Sam 20 Juin 2009, 14:51

Désorienté, Fract tenta desespérement de visualiser tout ce qu'il venait d'entendre, sans grand succès. Sans même avoir besoin de réfléchir longtemps, Seridan le devinait, du reste, aisément. A son âge, lui aussi aurait eu du mal à envisager que tout puisse se passer ainsi. Pour lui, sa vie devait être tranquille, ponctuée de quelques agressions de la part de camarades envieux ou stupides, qu'il apprendrait alors à remettre à leur place. Seulement, quelqu'un d'autre en avait décidé autrement.
Claquant des doigts, comme pour changer le décor de son rêve, mais également attirer l'attention de Fract, Seridan se tourna vers Tilika, un sourire narquois au visage.


-"Tu caches des choses. Tout comme moi, tu ne dis pas tout. Tout comme moi, tu fais et dis n'importe quoi. Mais moi......je peux sans problème montrer ceci."

Petit à petit, apparut la cour de l'Académie. Tous les Aspirants y étaient rassemblés, leurs parents montrant chacun une mine remplie de fierté pour certains, pleine de deception pour d'autre, quoiqu'affichant une étincelle d'encouragement afin de ne pas trop attrister leurs bambins. Seul une personne restait impassible à tout ce spectacle.

-"Te voila devenu Ninja. Mets ton bandeau."

Sans pour autant sourire, la version jeune de Seridan attacha son bandeau sur son front, les yeux étincellants. Face à lui, Varosh attendait, stoïquement, puis lâcha une autre phrase.

-"Tu sais ce qu'il te reste à faire en mon absence."
-"................"

Fract ne put s'empêcher d'avancer vers son double. Les dernières paroles de Varosh étaient, comme d'habitude, dénuées de tout sentiment. Mais il l'avait vu. Il avait percu qu'un voile de tristesse avait montré, l'espace d'un instant, le bout de son nez dans les yeux du Genin. Seridan, quant à lui, observait silencieusement la scène, comme si ce moment était pour lui un recueillement religieux.
Enfin, le décor s'évanouit, puis fit apparaitre les Portes Electriques de Kumo.


-"Les dernières paroles que j'ai entendu de lui. Depuis, il ne s'est rien passé. Jusqu'à ce que trois jours plus tard......."

Comme pour coincider avec la suspension de sa phrase, une silhouette fonca en direction des Portes. Un voile blanc sur la tête, elle passa devant Seridan et les autres à tout allure. L'on pouvait voir, dans ses yeux, une inquiétude qui ne laissait aucun doute quant à la nature de son départ précipité.

-"............et voila. Ce jour là, j'ai fait ce que je pensais devoir faire. Visiblement, le vieux devait penser que rester à la maison et m'entrainer, c'était ce qu'il y avait de mieux pour moi. Mais j'ai inventé le concept de "Tête de Pioche" bien avant que notre "muette locale" n'en soit l'Incarnation suprême."

Claquant à nouveau des doigts, Seridan fit changer le temps et la météo. Les nuages, affichant un temps pluvieux cachant le soleil, laissèrent place à une nuit tranquille. Une forme s'approcha du village, haletante et boiteuse. Sans même réfléchir, Fract fonca vers elle, trop nerveux pour simplement attendre qu'elle vienne à lui. Ce qu'il vit le pétrifia.
Devant lui avancait péniblement un Seridan égratiné de partout, les bras et les genoux dépouillés de vêtements et ensanglantés. Son regard avait perdu tout sentiment de peur, comme s'il ne se souciait plus de rien. Des bruits de pas se firent entendre lorsqu'il passa enfin les portes. Quelques villageois et deux gardes s'avancèrent vers lui, méfiants.
Puis plus rien. Fract, déboussolé, attendait que quelque chose bouge......en vain. Pourquoi plus rien ne bougeait? Pourquoi tout s'était arrêté? Est ce qu'il s'était passé quelque chose de terrible, à ce moment là? Tournant la tête vers la seule personne qui pouvait l'informer, il employa un ton qui trahissait sans peine son impatience.


-"Et après? Qu'est ce qui s'est passé? Pourquoi il ne se passe plus rien?"
-"Un peu de patience, Fract. Tu n'es pas tout seul ici. En plus de nous, il y a aussi un demi cerveau en activité dans ce rêve. Il lui faut comprendre aussi, pas vrai?"


Désignant Tilika, Seridan gardait le temps figé, amusé de voir que son double désirait tellement voir l'un des évènements les plus tragiques de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Sam 20 Juin 2009, 15:38

"En plus de nous, il y a aussi un demi cerveau en activité dans ce rêve. Il lui faut comprendre aussi, pas vrai?"

Non mais pour qui se prenait-il, ce senseï à la mords-moi l'nœud? Un demi cerveau? Normal qu'elle n'y comprenne rien. Seridan avait l'esprit tellement retords que même un adulte ayant étudié en psychiatrie aurait du mal à tout suivre! Alors une enfant de l'age de Tilika... De plus, le passé du genin, la fillette s'en moquait bien. La mort de Varosh, le rejet des gens à l'égard du genin, Tilika n'ignorait pas tout ça; il le lui en avait déjà fait part précédemment. La question était davantage de savoir en quoi ces événements avaient-ils pu rendre le genin aussi... tordu, justement. Parce que des choses dures à vivre, des coups bas de la vie à son encontre, Tilika en avait elle aussi enduré. Pourtant, elle ne devenait pas comme Seridan, tordue, à manipuler autrui pour des caprices étranges et incompréhensibles! Ou... si? Un frisson d'horreur la parcourut à la simple pensée de finir comme ça. Non, elle était franche et directe, elle ne serait jamais comme lui! Elle exprimait clairement ce qu'elle ressentait et ce qu'elle voulait, elle! D'ailleurs, en parlant d'exprimer...

"Je suis pas un demi cerveau!!!"

Vexée, poings serrés, Tilika mourrait d'envie de se jeter sur son tuteur pour lui mettre une pâtée bien méritée! Mais il était si grand, et elle, encore désespérément petite! Quoique... Khanuk ne pouvait-il pas résoudre ce problème? Et s'il lui donnait la taille et la force d'une adulte?! L'idée n'était pas mauvaise, pour ensuite filer la rouste qu'elle avait tant envie de filer à Seridan! Mais dans l'immédiat, d'autres choses tracassaient assez la fillette pour qu'elle ne s'attarde pas là-dessus. Déjà, pourquoi Fract voulait-il en savoir plus sur un futur qu'il ne pouvait changer, simple image de l'esprit de Seridan qu'il était? A part se faire du mal pour de toutes façons disparaître ensuite, au réveil de son Rêveur, à quoi cela l'avançait-il? C'était de l'auto torture mentale, et inutile au goût de Tilika. Jamais Fract ne changerait Seridan, qu'importe ce qu'il pourrait lui dire...

"Et je m'en fiche de comprendre ou pas, c'est Fract qui veut voir. Moi, je sais que votre senseï est mort et que les gens vous aimaient pas, mais c'est pas une raison pour devenir méchant comme vous. C'est pas une raison! Sinon, tous ceux qui ont pas eu la vie facile ils deviendraient méchants. Moi aussi les autres sont pas gentils avec moi, parce que j'peux pas parler et que je suis différente, bizarre, handicapée comme ils disent, et les autres enfants ils m'embêtent souvent. Et j'suis toute seule, depuis que maman est morte. Vous, vous m'aimez pas. Et je suis pas comme vous pourtant. C'est pas une raison, ce que vous montrez, pour devenir comme ça."

Le petit bout de chou fixait le regard du genin de ses grands yeux sombres, furieux, emplis de révolte et de peine mêlées. Elle souffrait aussi! Pourtant, après avoir presque tout perdu, Tilika n'était pas devenue comme lui, si? Du moins espérait-elle de tout cœur ne jamais devenir ainsi!!! Se calmant tant bien que mal, cependant, la fillette repensa également aux premières paroles de son tuteur. "Tu caches des choses. Tout comme moi, tu ne dis pas tout. Tout comme moi, tu fais et dis n'importe quoi. Mais moi... je peux sans problème montrer ceci." Qu'avait-il donc bien pu vouloir dire par là? Que lui dissimulait-elle??? Que n'arrivait-elle pas à lui montrer, à lui avouer? Le fait qu'elle puisse désormais invoquer Khanuk, elle ne le lui cachait même plus, c'était même clairement prouvé, à présent. Donc, soit il ne posait tout simplement pas les bonnes questions, qui auraient pu la mettre sur la voie quant à ce qu'il attendait d'elle, soit Tilika était stupide, mais l'enfant ne comprenait véritablement pas ce à quoi il pouvait ainsi bien faire allusion. Que pouvait-elle bien pouvoir lui dissimuler et qu'il veuille savoir?

"Et c'est quoi que vous voulez savoir? Je comprends pas. Z'avez qu'à poser des vraies questions au lieu de toujours dire des trucs bizarres qu'ont pas de sens. J'ai rien à cacher, j'ai dit!!!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Sam 20 Juin 2009, 21:28

-"Tu ne comprends pas, hein? C'est vrai, toi, tu es DIFFERENTE........nous y reviendrons."

Un éclat de démence passa dans les yeux de Seridan, lui donnant un air totalement antipathique et terrifiant. Fract ne reculait pas, mais pour lui, tout allait de mal en pis. Il avait devant lui un futur qui représentait quelque chose d'incompréhensible et de.......fou. Ca n'avait aucun sens. Comment avait il pu devenir ainsi? Quelque chose n'allait pas.

-".......vous avez sacrifié tout ce que vous êtiez et tout ce que vous aviez. Mais vous étiez encore vivant, non? Si vous aviez tout perdu, pourquoi vous aviez pas perdu ca?"

Ce furent les seuls mots qu'il trouva à lui dire. Après tout, Seridan avait gardé l'envie de vivre, malgré tout. Etait ce quelque chose d'intouchable? Avait il tellement envie de survivre qu'il ne pouvait pas imaginer abandonner, à cause de tout ce qu'il avait vécu?
Agitant la main, ignorant Fract, le Genin remit le temps en marche. Les gardes sortirent leurs Kunaïs, menacant le jeune Seridan.


-"Qui es tu? Que viens tu faire là???"
-".......Sarian Seridan, Genin. J'étais parti à la recherche d'un Ninja disparu."
-"Sarian? Attends, comme dans......"

Les gardes hésitèrent un instant, puis s'écartèrent, se tournant vers les villageois.

-"Vous, ramenez le chez lui."

Une autre agitation de la main de Seridan plus tard, le décor changea à nouveau. Avec cette fois ci, des dizaines de personne lancant des cailloux sur la maison du Genin. S'approchant lentement, les yeux emplis d'incompréhension, Fract sursauta lorsqu'il entendit les cris de ceux qui lapidaient les murs de son appartement.

-"Sors de là!! Tout de suite!!!! Ca ne sert à rien de te barricader, tu sortiras de toute facon!"
-"LAISSEZ MOI!!! DEGAGEZ DE LA!!!!"

Les voix des villageois, pourtant grondantes, étaient presque facilement couvertes par les hurlements d'un Seridan terrifié. Faisant signe à tout le monde d'entrer, le Grand Seridan vint à la rencontre de son double.
Méconnaissable, celui ci avaient les yeux rouges, les traits défigurés par la peur et la fatigue et les cheveux plein de boue. Ses égratinures continuaient de saigner, et quelques gouttes de sang séché peignaient le sol de l'appartement, sans nul doute rangé par une tornade en furie. Des meubles avaient été déplacés contre la porte, empêchant quiquonque tentait d'entrer.


-"Tu vois, Tilika? Finalement, c'était pas plus mal, de ne pas avoir eu de fenêtre, hein?"

Une provocation durant l'un des pires moment de sa vie. Après tout, pour lui, n'était pas simplement "le passé"? Si. Définitivement si. Mais Fract ne bougeait plus. Sa respiration se faisait de plus en plus rapide.

-"SORS D'ICI, SALE GOSSE!! N'AGGRAVE PAS TON CAS!!"

Les tambourinements, les coups donnés à la porte, les cris des villageois et la concertation des Ninjas, qui étaient tout sauf silencieux quant à leur manière de déloger le Genin Résistant donnaient une ambiance plus qu'angoissante. Chacun pouvait facilement imaginer ce qu'il allait se passer.

-"N......Non........pas ca........."

Tombant à genoux, Fract commenca à pleurer intensément, mais silencieusement. Faisant face à la porte, comme s'il attendait qu'elle s'écroule, il ne cessait de penser à ce qu'il vivait il y a encore si peu. Ses entrainements improvisés, ses cours à l'Académie, sa première observation des échauffements de Varosh......tout ca était désormais loin de lui.
Un énorme bruit sourd mit fin à tout ce vacarme. Levant lentement le doigt en l'air, Seridan entama mystérieusement un décompte.


-"Trois......deux........un...........DEEEEHOOOOORS!!!!!"

Qui pouvait désormais juger de ce qui était le plus choquant? La porte qui vola en éclat, envoya balader contre le mur les bouts de meubles qui n'avaient sur protéger l'entrée de la maison, auquel s'agita un corps inconscient? Ou bien le comportement de celui qui en avait autrefois été la victime et qui contemplait presque avec délice quelque chose qui devait pourtant lui être pénible?
Nul ne pouvait vraiment savoir. Se baissant pour observer son jeune lui, Seridan hocha lentement et négativement la tête.

-"Tss tss tss. Je ne sais pas comment ils s'y sont pris ce jour là, mais ils m'ont bien envoyé valser. Le pire, c'a été l'entrevue avec le Raikage, à l'époque. Quoiqu'il a été le seul à ne pas me dire que j'étais un véritable boulet pour Varosh........mais c'est quand même lui qui m'a dégagé mon droit d'être Ninja. "Parce que j'ai été trop impulsif". Hmpf."
-"Pauvre môme......on y a pas été trop fort?"
-"Amenons le à l'hopital, on se chargera de son cas plus tard."


S'ecartant du passage des villageois, entrant peu à peu dans la maison et s'emparant de leur "cible", se tournant vers Tilika, Seridan changea à nouveau le décor, laissant apparaitre une ruelle vide. Rien ni personne n'y circulait.

-"Le moment idéal pour faire une pause, pas vrai? Dans la scène que nous venons de voir, se cache une petite erreur. Sauras tu la trouver? Attention, tu n'as droit qu'à deux essais. Si Fract tente sa chance, ca gaspille également un essai. Je vous écoute!"

Un jeu. C'était apparement la seule chose que Seridan avait l'air de voir dans un si terrible passé, le sien de surcroit. Tandis qu'il attendait que quelqu'un se manifeste, l'on pouvait entendre les faibles sanglots de Fract, qui ne se remettait pas de ce qu'il venait de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Dim 21 Juin 2009, 11:31

Ayant entouré le jeune Seridan de ses bras, se voulant réconfortante et encourageante, Tilika le protégeait comme elle aurait protégé un petit frère face à un ennemi quelconque. Ce que leur montrait Seridan n'avait aucun sens à ses yeux d'enfant. Pourquoi les villageois et même des shinobis s'en seraient-ils pris à lui de la sorte? Quand bien même Varosh avait-il fait quelque chose d'horrible, pourquoi s'en prendre aussi à son élève lorsque celui-ci n'avait que six ans et n'était au courant de rien, lui? C'était totalement absurde!

"A... Arrêtez! Vous lui faites du mal!!! Et j'en sais rien pour votre truc, et je m'en fiche! C'est même pas clair tout ce que vous montrez! Pourquoi ils auraient été comme ça avec vous, hein? C'est n'importe quoi, on a pas envie de deviner! Si vous savez pas répondre simplement, on préfère pas savoir!"

Un jeu. Ce type prenait tout cela pour un jeu! Que cela ne l'affecte plus, lui, aujourd'hui, c'était une chose, mais de là à faire souffrir son jeune avatar, fut-il uniquement une part de lui-même, une petite image redessinée en songe par son subconscient... Et encore, dans ce cas, Seridan passait pour plus tordu car se torturant lui-même, en somme! Dans tous les cas, la comédie devait cesser. Khanuk en avait assez vu et entendu à son goût. Faisant disparaître le décor, les sons, les personnages, il installa les protagonistes de ce songe dans cette verdoyante prairie qu'il semblait affectionner assez pour la faire souvent revenir. Ainsi, Seridan ne pouvait plus invoquer de personnages ou de scène quelle qu'elle soit. S'il voulait donner des réponses, qu'il le fasse clairement ou s'abstienne.

"Je ne vois pas l'intérêt de ton jeu, Sarian Seridan. Soit tu t'exprimes clairement, soit je te renvoie dans l'inconscience qu'était tienne jusqu'il y peu..."

A quoi bon le laisser continuer, de toutes façons? A quoi bon se retenir de dire au genin ce qu'on pensait de ses actes? De toutes façons, il s'en moquait. Il se fichait bien de ce que pouvaient ressentir les autres. Il avait souffert, et pour cette unique raison, il voulait faire payer cette douleur au monde entier maintenant? Foutaises. Ces deux enfants, et surtout Tilika, qui elle n'était pas qu'une image fictive mais une personne réelle qui s'éveillerait le lendemain avec le souvenir de tout ce qu'elle aurait vu, entendu et vécu dans ce songe, elle, contrairement au pauvre Fract... Ce dernier encaissait tant bien que mal, et plutôt mal que bien d'ailleurs. A quoi bon laisser Tilika voir souffrir cet être auquel elle était en train de s'attacher, si de toutes façons, Seridan allait le pulvériser moralement, puis, forcément, physiquement, vu que ce dernier n'était qu'une image de son esprit, au final? A rien. Khanuk hésitait mais il ne voyait pas d'autre solution, pour limiter la casse, que de faire disparaître ce petit Seridan-là. A part le voir souffrir et Tilika souffrir avec et pour lui, à quoi bon le laisser? Autant stopper immédiatement la souffrance de l'un comme de l'autre, et au plus vite. Seridan en avait assez fait.

Cependant, le bélier préféra attendre voir si le genin se décidait à leur exprimer clairement les choses, à raconter ce qui avait réellement pu se passer pour faire de lui ce qu'il était, pour que ces gens s'en prennent aussi violemment à l'enfant innocent qu'il était alors. Il devait y avoir une raison, personne ne s'en prendrait ainsi à un mioche comme l'était alors Seridan de façon aussi violente, sans raison valable. D'ailleurs, même une raison, si valable soit-elle, n'aurait pas du permettre cela. Soit Seridan mentait en montrant ces images, soit il y avait anguille sous roche. Il devait forcément y avoir une explication... Forcément!

Et pendant que Khanuk attendait une réponse plus claire du shinobi, Tilika berçait de façon presque maternelle, très protectrice, le petit Fract, apparemment bien moins fort qu'elle, mentalement... Elle avait beau savoir qu'il disparaitrait, qu'il n'était qu'une image sortie du subconscient de son horrible tuteur, la petite fille ne pouvait s'empêcher de s'attacher à cette image et de vouloir la défendre face à son lui adulte, tellement, tellement différent...

_________________


Dernière édition par Tilika le Sam 26 Déc 2009, 06:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Dim 21 Juin 2009, 12:31

"A... Arrêtez! Vous lui faites du mal!!! Et j'en sais rien pour votre truc, et je m'en fiche! C'est même pas clair tout ce que vous montrez! Pourquoi ils auraient été comme ça avec vous, hein? C'est n'importe quoi, on a pas envie de deviner! Si vuos savez pas répondre simplement, on préfère pas savoir!"

Evidemment. Seridan ne s'attendait pas à grand chose venant de la petite, qui semblait plus qu'opposée à ses méthodes et sa facon de présenter ses souvenirs. C'était plus que compréhensible, tant il avait été loin. Lui même s'en était apercu. Il s'était tellement démoli en lancant toutes ces images à Fract que celui ci ne bougeait presque plus, de peur qu'autre chose ne change encore. S'il faisait un geste.....s'il emettait un son, tout cela continuerait. Mais même sans ca, son Lui méchant pouvait décider de relancer les images malgré tout. Que faire?

"Je ne vois pas l'intérêt de ton jeu, Sarian Seridan. Soit tu t'exprimes clairement, soit je te renvoie dans l'inconscience qu'était tienne jusqu'il y peu..."

Si la remarque de Khanuk arracha une moue agacée à Seridan, Fract y vit une lueur d'espoir. Il pouvait se manifester, maintenant. Rien ne changerait sans l'accord du grand mouton de Tilika. Et il n'avait pas l'air d'accord avec tout ca.

-"L'erreur....c'est que......euh......"
-"Que deux foutues bestioles s'amusent à décider de ce qui est bon pour moi ou pour moi? Très logique, Fract. Tu n'es pas moi pour rien. Mais ce n'est pas la bonne réponse."
-"CA SUFFIT!!!"

Se levant d'un coup, Fract renversa presque Tilika. Les larmes qui continuaient de couler le long de ses joues volèrent sur le sol, dévoilant peu à peu un visage furieux. Cette attitude, ce mystère, tout ca le rendait dingue. Il n'y avait aucun doute la dessus, il était vraiment méchant. Et savoir pourquoi ne l'avancait plus à rien, parce qu'il ne voulait plus savoir. Cet homme sournois devait partir, peu importait comment.

-"J'en ai marre de tout ca! Je me fiche de savoir pourquoi tu es devenu comme ca! Je veux que tu arrêtes!!"
-"Bien....bien! On se rapproche!"
-"ARRETE!!!"

Se jetant sur Seridan, qui lui tendit les bras, Fract se déchaina sur son ventre, le bourrant de coup de poing, tous plus violents les uns que les autres, mais hélas trop faibles pour vraiment faire mal. Encaissant en souriant, le Genin semblait presque ravi. Enfin, Fract stoppa son attaque, pleurant de plus belle. Devant l'arrêt de l'assaut de son double, son Grand Lui relâcha son étreinte et le poussa doucement vers Tilika.

-"Je me retrouve ici sans raison et je suis aux prises avec moi même et mon élève, Khanuk. Voila clairement où j'en suis. Je continuerai, que vous me le permettiez ou non, de le torturer autant que possible jusqu'à ce que vous le supprimiez. Tilika n'a pas à en savoir plus sur ce que j'étais. Je ne le suis plus, point. Je comptais sur vous pour être plus malins qu'elle et cesser "ce jeu" avant que cela n'aille trop loin, mais manifestement, vous êtes des ratés sur toute la ligne. Pour satisfaire votre propre curiosité, vous êtes prêts à rendre triste celle que vous devez protéger. Et pour vous donner bonne conscience, vous laissez "en vie" celui qui s'en prend plein la tronche."

Se frottant lentement les cheveux, Seridan perdit son sourire, prenant un air de plus en plus contrarié.

-"Vous m'avez laissé faire pour me donner le mauvais rôle. C'est ce que je porte le mieux ici bas et heureusement pour vous, ca ne pose pas vraiment de problème. Si vous n'êtes pas content, rendez moi inconscient à nouveau ou réveillez moi, ca réglera le problème. Si je ne vous donne pas de raison quant à ce que je suis, c'est qu'il n'y en a pas."
-"Je veux pas....je veux pas mourir........."

Les yeux toujours larmoyants, et toujours emplis de rage, Fract ses jambes avec ses poings, allongé sur le sol, totalement abattu. Pour lui, peu importait qui était vraiment méchant ou non. Il voulait vivre. Disparaitre après avoir vu tout ca.......dans quel but? Il n'y en avait sans doute aucun. Le torturer juste pour le plaisir, ca n'avait aucun sens. Pour lui, c'était idiot.

-"Vous avez entendu le petit, maitres moutons? Vous qui vous donnez tous droits et tout pouvoir sur moi et mes songes, montrez lui donc que vous pouvez donner et présever sa vie en même temps que la mienne. J'accepterai volontiers, s'il devient une personne à part entière. Et Tilika a l'air de bien "m'aimer", non? C'est tout bon pour vous, puisque même mon moi passé est plus gentil que vous."

Une remarque de plus, mais qui avait toute sa pertinence. En provoquant Khanuk et Kiny, Seridan espérait bien apercevoir un peu plus les limites du pouvoir que Tilika était susceptible de posséder un jour. Et s'ils étaient capables de donner à Fract une existence propre......il aurait une nouvelle personne à étudier, et qu'il n'aurait même pas besoin de nourrir lui même. De surcroit, il savait comment réagir avec lui même.
Petit à petit se dessina un plan dans les rouages complexes de ses idées tordues et sournoises. Il voyait quelque chose de grand. Si Fract disparaissait, il serait tranquille. S'il pouvait rester en vie, il deviendrait alors l'une des personnes les plus utiles qui soient pour s'assurer que Tilika évolue correctement.
Et si Khanuk le rendait inconscient trop longtemps, il scellerait le sort de la petite muette. Risquer sa vie sur ces simples hypothèses n'était en rien problématique ou préoccupant, dans le fond. Rien n'était plus excitant pour lui que de tenter de deviner ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Dim 21 Juin 2009, 13:28

Sans répondre, Khanuk avait encaissé les accusations du genin quant à ses choix, son comportement et la façon dont il avait jusqu'ici exercé son pouvoir en ce monde imaginaire. QU'il pense ce qu'il voulait, le bélier s'en moquait bien. Il n'était pas parfait, lui non plus, et commettait des erreurs. Seulement, la différence entre les deux personnages résidait dans le fait que l'un ne se préoccupait que de son propre plaisir, tandis que l'autre désirait sincèrement aider, protéger, aimer, et faisait ce qu'il estimait être juste autant qu'il le pouvait. Qu'il se trompe, c'était normal: personne n'était exempt d'erreurs dans ses choix, décisions et actions. Mais Khanuk tentait de faire au mieux, non pour lui-même, mais pour Tilika, lui, contrairement à Seridan. Et s'il n'avait pas encore fait disparaître Fract, c'était tout simplement parce qu'il ne savait pas comment faire sans affecter davantage encore sa petite protégée.

"L'on ne se donne pas davantage de droits sur vous que vous ne vous en offrez sur Tilika, Sarian. Et s'il m'arrive comme tous de commettre des erreurs, je ne me moque pas tant que vous le pensez de l'effet de ces dernières sur autrui."

Khanuk soupira. Mais pendant qu'il répondait à Seridan, d'un ton presque las, bas, Tilika dorlotait toujours le petit Seridan, renommé Fract, elle. Maternelle, ou fraternelle, qu'importait; la petite fille le berçait, le protégait, comprenant petit à petit que le mieux à faire, c'était évidemment de faire cesser la souffrance de cette image, qui au final, n'existait pas vraiment.

"C'est fini... je suis désolée... C'est ma faute s'il ta fait du mal. Pardon."

Tout bas, elle avait chuchoté ces derniers mots à l'oreille de Fract, tout en donnant ses ordres à Khanuk quant à la suite des événements. Tout cela n'avait que trop duré. Et tandis que la petite fille passait tendrement sa main dans les cheveux ébouriffés du gamin, déposant un baiser sur son front comme une petite maman se voulant rassurante, ce dernier disparut, doucement, sans même s'en rendre compte, retournant au néant d'où il était venu, comme s'il n'avait jamais existé. Tilika se retrouvait seule, à genoux, ses bras n'entourant plus que du vide, tandis que ses grands yeux sombres exprimaient tant d'émotions à la fois qu'elle ne savait plus laquelle prédominait, incapable de réagir sur le moment. Doux et toujours là pour elle, Kiny vint se placer entre ces bras encore écartés comme si le garçonnet s'y trouvait toujours, se voulant aussi réconfortant pour elle qu'elle n'avait tenté de l'être pour Fract.

*Je veux... plus le voir. Je veux plus jamais rêver de lui. Je le vois assez en vrai. Je veux plus, Khanuk!!!*

Souhait tout à fait compréhensible de la petite, et que son ami à quatre pattes était en mesure de réaliser. Désormais, Seridan ne pourrait effectivement plus joindre son élève par le biais de songes, ne pourrait plus l'atteindre dans cet univers où il pensait avoir tout pouvoir jusqu'ici, ou presque. Restait la réalité, mais c'était différent. Que le genin se souvienne ou non de ce rêve, ensuite, qu'importait? Dans tous les cas, il continuerait de persécuter la petite à sa façon, comme elle le lui rendrait ensuite à la sienne, jusqu'à ce qu'un jour, Tilika soit en mesure de vivre sans l'aide de Seridan. D'ici-là, il faudrait "faire avec".

La prairie disparut doucement elle aussi, comme Fract avant elle, baignée de lumière et d'étincelles virevoltant de ci, de là telles des lucioles d'or. C'était joli, presque féerique, et pourtant, le cœur de Tilika, comme celui sans doute des autres protagonistes de ce rêve, ne pouvaient s'en émerveiller. Trop de poids pesait sur ces derniers pour qu'ils ne s'allègent à la vue de spectacle si beau fut-il... Lentement, Seridan perdit toute notion de tout, son regard ne pouvant apercevoir que le néant, l'obscurité totale, avant qu'enfin, un frissonnement le fit rouvrir les yeux sur un tout autre décor: celui de son plafond, dans son appartement, de nuit... Il devait être une à deux heures du matin, environs. Tilika dormait toujours, sur sa couche à elle, à première vue. Mais elle tremblait, comme agitée de ces longs sanglots, sourds, silencieux qu'étaient ceux de la petite muette lorsqu'elle laissait s'exprimer ses émotions, elle qui les renfermait de plus en plus, au fur et à mesure du temps passé sous la tutelle de Seridan...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   Dim 12 Sep 2010, 22:28

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

>> Piou .. j'ai pas de mot, c'était intense.

Arrow 13 points chacun

NB: vous m'excuserez, mais finalement, il n'est pas nécessaire que je mette un commentaire à chaque fois, car je commence à ne plus savoir quoi dire >...<
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fenêtre du passé   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fenêtre du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Centre Ville-