AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Jeu 12 Mar 2009, 08:41

Note importante: Ce rp se situe dans le passé, il y a deux ans de cela par rapport au temps rp présent. Kahera a 16 ans, Mijasu en a 12, et Caïne, 9. Il n'est encore qu'aspirant. A cette époque, Kahera était encore à Kiri, le village où elle a grandi, où elle a été entraînée, où elle a mené toutes ses missions d'espionnage et où elle a soigné beaucoup de blessés et de malades... son village.

================================

Kahera n'en revenait toujours pas. Comment ce garçon avait-il pu réussir pareil exploit? Utiliser sans l'avoir jamais fait avant un Kaiseki Ken’shin no Jutsu, et le réussir parfaitement! Bien sûr, Myjasu s'était épuisé en une seule fois, dosant très mal son chakkra lors de cette tentative. Mais il l'avait réussi, et ce parfaitement, en détails, en un diagnostic plus précis que ne l'auraient fait bien des médecins expérimentés. Impressionnée, la jeune fille qui désormais l'enseignerait sur cette voie de dévotion envers autrui réfléchissait au meilleur moyen de le faire progresser, de l'aider, tout en cuisinant. La veille, il voulait continuer l'entraînement alors qu'il avait épuisé trop de chakkra et tombait d'épuisement, presque. Souriant doucement, Kahera fini de préparer les quelques pâtisseries qu'elle cuisinait depuis un moment déjà, rangeant ensuite les ingrédients restants à leur place, ordonnée et propre, et nettoyant son plan de travail ainsi que tout ustensile qu'elle aurait pu utiliser, avant de mettre les friandises au frais. Son élève ne devait plus trop tarder à arriver, accompagné de son jeune frère, qu'elle désirait également revoir, et qu'elle avait donc invité à venir avec son aîné.

Faisant chauffer de l'eau dans une bouilloire, elle prépara la petite table qui servait de lieu de repas à sa petite famille, comptant sa propre personne, sa mère, et son père. Des gens charmants eux aussi, bien que simples civils. Ils avaient souhaité que leur fille devienne shinobi, pour se défendre, pour gagner plus d'argent qu'eux et avoir une meilleure vie, bien que tel n'était pas le souhait de Kahera, qui se satisfaisait de peu, capable de vivre très simplement. De plus, la jeune fille haïssait la violence, sous toutes ses formes, et refusait la simple idée de devoir un jour attaquer quelqu'un, blesser qui que ce fut. Ses années d'étude à l'académie ne furent pas de tout repos, en y repensant, pour la petite fille si particulière qu'elle était et qui s'obstinait à suivre ce nindô que beaucoup pensaient complètement fou, débile, ou tout simplement irréaliste dans ce monde baigné de sang. Mais voilà: toute sanglante que put être sa patrie brumeuse, Kahera avait tenu bon Et aujourd'hui, du haut de ses 16 ans à peine, elle était reconnue comme une excellente medical nin, avait été nommée au poste de jounin spé, et pour ses supérieurs connaissant ce talent et l'utilisant, l'Ombre de la Brume représentait également le meilleur outil d'espionnage de tout le pays. Comme quoi, s'obstiner à suivre un nindô étrange et incompris, insensé au premier abord, ne signifiait pas nécessairement l'échec...

*Bon... Le thé est prêt, les gâteaux pour Caine-kun aussi...*

Des gâteaux juste pour le cadet des deux frères? Pas du tout. Simplement, la santé du garçonnet ne lui permettait pas de manger n'importe quoi, et bien des friandises lui étaient interdites. Kahera, en bon médecin qu'elle était, et l'ayant déjà examiné, le savait et avait à cet effet préparé quelques gâteaux expressément pour le gamin, pour qui la vie se montrait déjà bien assez dure au goût de la kunoïchi. Pour son aîné, bien sûr, elle n'avait pas omis de préparer nombre des mêmes pâtisseries que pour son cadet. Ainsi, il n'y aurait pas de jalousie, et de quoi ravir le palais des deux enfants! Ayant également pris soin de noter avec application la recette de ces gâteaux sur une feuille pour que Myjasu puisse les refaire pour son petit frère, Kahera posa celle-ci sur la table, à côté des assiettes et des tasses prévues pour le goûté, qui aurait lieu dès que ses invités pointeraient le bout de leur nez.

"Kahera-chan? Tu as besoin d'aide pour préparer quelque chose?"

Souriante, la jeune rouquine s'inclina avec respect face à la dame qui venait de s'adresser à elle, sur un ton aussi doux que le sien habituellement, pour lui répondre.

"Non merci, mère. Tout est prêt. Vous verrez, ils sont très gentils et mignons comme tout, tous les deux!"

"Je n'en doute pas. Tu n'es pas fille à fréquenter n'importe qui, n'est-ce pas?"

Kimiko Tashibana adressa un sourire confiant à sa fille, puis, s'éclipsa. Elle avait sans doute quelque autre tâche à accomplir en attendant l'arrivée des deux garçons, tandis que Kahera guettait à la porte d'entrée, ayant terminé tout ce qu'elle souhaitait préparer à leur intention. Le ménage de la petite maison qu'elle habitait avec son père et sa mère était fait, l'ordre et la propreté faisant partie du quotidien de cette petite famille accueillante et chaleureuse, mais aux règles strictes. Si la jeune kunoïchi se montrait toujours si douce et si polie, parfois presque trop respectueuse même, c'était sans doute à force de vivre aux côté de Kimiko Tashibana, et d'avoir été élevée par elle et son époux, Kiyoshi Tashibana. Tout civils qu'ils fussent, Kimiko et Kiyoshi faisaient encore partie de ces rares personnes à respecter autrui, la vie et la liberté de chacun, suivant un vieux code de conduite dicté par leur bon sens et ce qu'ils estimaient devoir être. L'on ne les surprenait jamais à s'énerver, à insulter qui que ce fut, à se montrer malhonnête ou quoi que ce fut d'autre: c'était un couple exemplaire, et leur éducation sur Kahera portait les mêmes fruits.

Leur demeure elle aussi démontrait le respect et la rigidité dont faisait preuve les Tashibana. Pas qu'ils n'éprouvaient pas de sentiments, que du contraire! Kimiko se montrait extrêmement tendre et gentille, toujours prête à rendre service et souriante. Son époux, travaillant dur chaque jour pour nourrir sa petite famille, restait malgré tout un homme fort sympathique, toujours aimable même lorsque la fatigue ou quelque sentiment négatif que ce fut l'emportait sur lui, toujours poli, préférant s'effacer que de se montrer désagréable. Mais ils se montraient fermes, et ne se laissaient pas ébranler facilement. L'ordre et la propreté de leur maison dénotait de ce trait, tout comme les quelques montages d'Ikebana et autres décorations simples mais appréciables de l'endroit le rendaient accueillant et chaleureux comme ses ôtes malgré sa pauvreté. Bien sûr, ils avaient la chance de posséder une maison, si petite fut-elle; ce n'était pas le cas de tout un chacun en ce pays de misères. Mais ce n'était pas non plus un palais. L'on y comptait une pièce principale au rez-de-chaussée, faisant office de salon, de salle à manger et de cuisine, et une seconde servant au ménage, à la lessive et à la toilette de tout un chacun. Venaient ensuite les trois pièces de l'étage, à savoir la chambre du couple, celle de leur fille, et une autre servant à accueillir de quelconques invités, mais qui sinon servait de grenier, de débarras à l'ensemble, bien que les Tashibana n'eurent pas grand-chose à entreposer là. Une coquette petite maison, simple, mais bien arrangée et entretenue, en somme, le tout entouré d'un jardin dans lequel Kahera et Kimiko se plaisaient à faire pousser autant de fleurs que possible... Et parmi ces fleurs, la jeune kunoïchi attendait ses invités, impatiente à l'idée d'encore étudier la médecine avec cet aspirant prometteur autant que de revoir son cadet, le mignon petit Caine Hebimiyasashii.


Dernière édition par Kahera le Ven 17 Avr 2009, 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Mer 18 Mar 2009, 14:56

- Non, non et non ! Tu ne sortiras pas d’ici sans ton broncho-dilatateur !
- T’es pire que maman, là !
- Je sais… Mais ça ne change rien !


En grommelant, Caïne avait fini par céder, et était remonté dans sa chambre pour aller chercher le vaporisateur capable de lui sauver la vie en cas de crise d’asthme. De part sa nature étourdie, un autre point commun avec son frère, il lui arrivait souvent d’oublier ce petit tube de plastique à la maison, et c’était généralement à cause de cela qu’il devait sans cesse être amené à l’hôpital. Encore que personne de la famille ne savait si c’était à cause de ses bronches qui ne s’ouvraient pas assez durant l’effort, ou si c’était à cause de son cœur qui, trop petit, était incapable de mener la cadence ! Dans tout les cas, il fallait redoubler de prudence, et Myja, son grand frère, ne le savait que trop bien, en ayant fait la désagréable expérience étant plus jeune. Quand il pensait qu’il n’avait reçu aucune punition pour cela… Il n’arrivait pas, sur le coup, à comprendre ses parents, qui s’étaient contentés de dire qu’il avait déjà été suffisamment puni pour ce qu’il venait de se passer. Il avait quand même envoyé son frère sur un lit d’hôpital ! Et il ne devait pas être puni pour cela ? C’est à croire que ses parents n’avaient pas compris la gravité de ce qu’il s’était passé. Et dans son esprit d’enfant de 12 ans, il ne pouvait concevoir que la peur qu’il avait eu, associée à la douleur psychologique qu’il avait subi, étaient les meilleurs punitions que l’on pouvait donner pour une telle situation. Mais tout ceci ne concerne pas la situation actuelle, alors que Caïne est de retour avec le fameux médicament, qui tient triomphalement dans la main.

- Tadaaaa ! Voilà, t’es content ?
- … Tu sais très bien que je fais pas cela pour me faire plaisir et…
- Oui, je sais, c’est bon, allez, on y va !


Et Caïne sortit alors de la maison, ouvrant la porte. L’aine des Hebimiyasashii soupira : Décidément, son frère ressemblait beaucoup à ce qu’il avait pu être à son âge, ce qui n’était pas forcément une bonne nouvelle ! Mais bon, au fur et à mesure qu’il grandissait, son asthme se faisait de moins en moins puissant, ce qui, en soi, était une excellente nouvelle, au moins pour son grand frère, qui, portant la main à son coup, récupéra l’écouteur droit de son baladeur, et alluma celui-ci. Puis, faisant un pas vers l’être qui était le plus cher pour lui, il referma la porte de chez lui, direction la maison de Kahera-sensei.

Spoiler:
 

Myja, tout en suivant le pas rapide de son cadet, se remémora la journée d’hier pour la énième fois. Lorsqu’il avait raconté ce qu’il s’était passé à l’hôpital, ses parents avaient été pour le moins impressionnés de ce qu’il avait pu accomplir là-bas. Il avait même pu faire une démonstration sur son père, dont l’exactitude avait vraiment impressionné sa mère. Malgré tout, il avait refusé de pratiquer ce jutsu sur son petit frère. Après tout, il avait déjà suffisamment souffert, pas besoin d’en rajouter encore plus en lui disant exactement ce qu’il avait, chose qu’il, de toute manière, savait déjà. Il avait ensuite pris des notes au sujet de cette technique, sur la manière de s’en servir correctement. Avec les trois essais qu’il venait de faire, il avait déjà vu quelques subtilités, et quelques choses à ne pas faire pour gagner du temps. Il avait également noté un parcours logique afin de pouvoir voir un maximum de choses en un minimum de temps. Toutes ces données, qui lui semblait un peu superflue, pourrait sans doute lui être utile plus tard, si jamais il oubliait quelque chose d’important ! Puis, il était parti se coucher, car il se doutait que demain serait un jour très long ! Et dans un sens, il n’avait pas tout à fait tord, même si, la où on l’avait laissé, il n’était pas encore arrivé au bout de ses surprises. Son frère et lui parlèrent sur le chemin, notamment de la personne chez qui ils allaient. Caïne avait encore le souvenir de cette doctoresse qui avait pris soin de lui lors de l’un de ses nombreux passages à l’hôpital. Rare étaient les médecins qui prenaient le temps de lui parler et de le remettre moralement sur pied de la sorte. Et c’est pour cela que le cadet des Hebimiyasashii avait réussi à s’en souvenir.

Et alors qu’ils discutaient tous les deux de tout et de rien, ils arrivèrent à la baie de Katuga, lieux d’habitation de la plupart des shinobis de Kiri. Eux avaient la (mal ?)chance d’habiter en centre-ville, ce qui les rapprochaient de toutes les infrastructures de Kiri, comme l’académie de la brume, ou encore la place du marché. La baie de Katuga était un lieu propice à la tranquillité, et qui respirait le calme et le bonheur. Myjasu, en voyant le cadre de la baie, souhaita vivement pouvoir habiter dans cet endroit lorsqu’il serait plus vieux, afin de pouvoir vivre paisiblement, même si cela voulait dire se séparer de ses parents. Non pas qu’ils ne les aimaient pas, mais c’était surtout qu’il n’aimait pas les habitations du village, beaucoup trop bruyantes et la vie beaucoup trop vive. Tel était la volonté de celui qui se surnommait lui-même le chat mallow, en un mauvais jeu de mot qui annonçait déjà la couleur. Tournant un peu dans la baie, avec les indications de son professeur, ils finirent par arriver devant une maison assez petite, mais qui respirait la propreté et le calme. Myjasu était heureux d’une telle vision, tandis que Caïne s’émerveillait des nombreuses fleurs que le jardin abritait en son sein, donnant des tons d’Eden au petit lopin de terre. Kahera était ici, devant la porte d’entrée, en train visiblement d’attendre quelque chose. Etait-il possible qu’ils soient déjà en retard ? Après un rapide coup d’œil à sa montre, l’aspirant se rendit vite compte que son petit frère et lui étaient même en avance. Cela voulait donc dire que Kahera-sensei était déjà prête depuis un bon moment, même si le jeune homme n’avait pas eu cette idée en tête, trop petit sans doute ! Lorsque Caïne vit la jeune juunin, il fut bien plus explicite que son ainé, qui s’était contenté de sourire. L’un calme, l’autre excité, deux frères qui malgré leurs différences, se complétaient :


- Tashibana-sempai !

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Ven 17 Avr 2009, 18:47

Distraite, Kahera gardait son regard perdu dans les parterres de fleurs qu'elle et sa mère avaient installés tout autour de leur humble demeure, tout en repensant aux événements de la veille. Hasard, miracle, coup de chance ou don incommensurable? Le jeune Myjasu avait-il bénéficié d'un énorme coup de bol, ou bien possédait-il réellement un don en medical ninpô? Dans tous les cas, elle vérifierait ce point aujourd'hui même. S'il s'agissait d'un pur hasard, il n'en demeurerait pas moins vrai que l'aîné des Hebimyasashii avait réussi son diagnostic. Sans faille, ce dernier révéla tout ce qu'il y avait à découvrir de l'état de santé actuel de la jeune fille lorsque l'aspirant avait posé ses mains sur elle. S'il avait pu réaliser pareil exploit, fut-ce sur un coup de chance, il pourrait le refaire. Il devrait peut-être y travailler très durement, s'y entraîner avec acharnement et ce pendant longtemps, mais il pourrait le refaire. Et si, comme ne pouvait s'empêcher de le penser sa jeune institutrice en herbe, Myjasu possédait réellement un don en médical ninpô, alors il serait capable très vite de reproduire ce jutsu, encore et encore, jusqu'à le maîtriser parfaitement malgré son jeune âge. Après tout, cela n'avait rien d'impossible! Elle-même, et bien qu'elle dut y travailler très dur pendant près de deux ans, y était parvenue dès l'âge de dix ans, soit deux ans plus tôt encore que ce jeune garçon prodige.

Dix ans. L'âge auquel la petite Kahera avait entamé sa difficile carrière d'espionne pour Kiri no Kuni. Malgré tous les doutes pesant sur cette gamine au nindo farfelu pour une future kunoïchi du village de la Brume Sanglante, les plus hauts gradés gardaient alors constamment un œil sur elle et ses étranges capacités, alliées à sa volonté et son endurance tenaces. Ils ignoraient tous la nature exacte des talents de l'enfant, mais bien qu'ils se doutèrent alors de l'existence d'un quelconque don héréditaire gardé aussi secret que possible par la mioche, ils avaient préféré ignorer ce détail pour se servir de ce qu'elle pourrait leur apporter, à eux et au village. Une élément tel que celui-là dans les rangs de leurs meilleurs espions et informateurs n'était pas négligeable, et très tôt, l'on avait entraîné la petite Kahera à diverses missions d'espionnage, d'abord faciles, puis, de plus en plus compliquées et même, risquées. A cela près qu'elle n'acceptait pas toute mission sans poser de question, ardemment désireuse de préserver son nindo de paix, la petite demoiselle avait dès lors remporté avec brio toutes les médailles dans le résultat des missions qu'elle accomplit pour eux. Mais bien qu'elle acceptât certaines de ces missions, elle gardait la première place dans son cœur pour une toute autre spécialité, qui lui importait bien davantage que de satisfaire la curiosité de ses chefs en leur rapportant toutes sortes d'informations sur toutes sortes d'individus... Ce que désirait alors et déjà la petite Kahera, c'était avant tout de panser les plaies, de veiller au bien-être d'autrui, d'aider son prochain de son mieux. Aussi, au moindre petit moment de répit entre ses heures d'études à l'académie, ses missions d'espionnage, ses devoirs envers sa patrie, ses professeurs, sa famille, elle avait étudié et s'était entraînée d'arrache-pied au médical ninpô.

Ah, le passé, son enfance, la nostalgie de tous ces souvenirs... Elle avait du y travailler tellement dur, à ces jutsus de médecine qu'elle voulait apprendre et maîtriser par-dessus tout alors. Mais elle y était parvenue, et grâce à ce talent allié aux autres, Kahera reçut son diplôme de genin à la sortie de l'académie, ainsi que son grade presque aussitôt après, passant de genin à chuunin, jounin, puis jounin spéciale en l'espace d'un an à peine. Certains la montraient du doigt pour cela, jaloux, perdus dans l'incompréhension ou animés de quelconques autres sentiments négatifs à l'égard de la demoiselle, mais Kahera ne s'en formalisait pas. Elle avait conscience du travail fourni pour en arriver là, et ne s'en vantait pas non plus pourtant. Son but n'était pas la gloire, ni une renommée quelconque dans ce pays ou ailleurs. Tout ce qui lui importait, c'était le bien-être d'autrui, la reconstruction de Kiri no Kuni, tant physiquement que moralement, et la renaissance de l'Espoir dans le cœur de son peuple. Et ce désir de panser les plaies d'autrui, elle l'avait lu dans le regard de cet aspirant. Dès lors, la jounin spéciale se promit de faire tout ce qui serait en son pouvoir pour l'aider à atteindre son but en faisant de lui le meilleur medical nin possible!

*Tiens... Quand on parle du loup, on en voit la queue...*

Avec un sourire, Kahera releva la tête. Le plus jeune des deux frères Hebimyasashii venait de se faire remarquer, apparemment aussi ravi qu'elle de ces retrouvailles. Adressant son sourire le plus gai aux deux garçons, la jeune fille ouvrit des bras chaleureux au plus jeune d'entre eux, aussi fraternelle que s'il avait été son réel petit frère à elle aussi. Fille unique, elle n'avait pas vraiment souffert de ce fait, mais aurait bien aimé avoir un frère ou une sœur, si elle avait pu. D'une certaine manière, et bien qu'ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, elle ne pouvait dès lors s'empêcher de considérer ces deux gamins comme ses petits frères, en quelque sorte.

"Caïne-kun! Ravie de te revoir, et en forme, en plus!"

Légèrement plus solennelle envers l'aîné, Kahera adressa néanmoins un sourire tout aussi chaleureux à Myjasu, le saluant poliment mais avec autant de joie que pour son cadet. Si elle ne lui avait pas ouvert les bras, à lui, c'était surtout pour ne pas le mettre mal à l'aise. Après tout, il avait déjà douze ans, et elle savait bien que les garçons, passé la dizaine d'années, se montraient plus distants et farouches face à pareilles démonstrations sentimentales. Enlaçant le petit Caïne, elle le fit tournoyer deux ou trois fois dans les airs, taquine, avant de le reposer et de le relâcher, tout en veillant à ce que le tournis ne lui fasse pas perdre l'équilibre, toujours attentive à sa santé malgré tout. Puis, s'inclinant légèrement face à Myjasu en guise de salutation, elle les invita à entrer.

"Je vous ai préparé du thé et des gâteaux spéciaux, que Caïne pourra manger aussi. J'espère que vous aimerez!"

Dissimulant à peine son enthousiasme dans un souci de rester digne tel que le lui avaient enseigné ses parents, la jeune fille les fit entrer dans l'humble demeure familiale des Tashibana. Sur la table basse du salon étaient disposés une jolie nappe, des couverts pour le goûter, des tasses, de quoi prendre le thé et les gâteaux qu'elle avait préparés à leur intention. Quelques montages d'Ikebana donnaient une touche de couleur supplémentaire et un parfum agréable à la pièce. Et du côté de la cuisine, une dame s'affairait à quelque tâche ménagère, tandis que Kahera faisait entrer les deux garçons. Kimiko Tashibana, la mère de la jounin, salua les deux enfants avec courtoisie et un sourire presque aussi doux que ceux, habituels, de sa fille. Etrangement, cependant, seul cet air de douceur presque extrême et de bonté innée semblait rapprocher la mère de sa fille. Physiquement parlant, Kimiko et Kahera se ressemblaient tellement peu qu'il était difficile d'imaginer que la première eut enfanté la seconde...

"Bienvenue chez nous, mes enfants. Kahera-chan m'a beaucoup parlé de vous deux. Je suis contente de voir qu'elle ait pu se faire des amis de gentils garçons tels que vous."
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Lun 27 Avr 2009, 15:26

[HRP : Vraiment désolé pour le retard T_T Et je suis pas très fier de mon post =/]
Spoiler:
 

- Caïne-kun ! Ravie de te revoir, et en forme, en plus !

La voix de la jeune infirmière déclencha un franc sourire aux deux frères, mais le sourire de Myja se fut encore plus grand lorsqu’il vit Kahera ouvrir les bras à son cadet, et que celui-ci se mit à courir les bras de la jeune juunin. Cela faisait combien de temps qu’il ne l’avait pas vu si heureux ? Difficile à dire, Caïne avait beau avoir l’air heureux, Myja savait bien que son frère souffrait beaucoup de sa maladie de cœur et de son asthme combiné. Une larme commença à se former au coin de l’œil droit de l’ainé des Hebimiyasashii, et il profita du fait que Kahera faisait voler dans les airs son frangin pour la faire disparaître comme si de rien n’était. Il ne devait pas se montrer faible, il se devait d’être fort pour son frère, quand bien même cette larme témoignait le bonheur de voir son frère rayonner ainsi. Kahera adressa également un salut du regard à son élève, ce qui suffisait amplement pour le jeune aspirant de Kiri !

- Moi aussi je suis content de vous revoir, Tashibana-sempai !

C’était bel et bien le petit garçon de 8 ans qui venait de parler, celui qui se trouvait actuellement dans les bras de la jeune tête rousse de seize ans. Une telle scène de retrouvailles, telle un petit frère et une grande sœur qui se revoyait après des années sans se voir, était vraiment touchante, et emplissait l’air d’un parfum de naïf bonheur. Kahera finit par reposer le petit Caïne, tout en regardant s’il était toujours debout et qu’il ne perdait pas trop l’équilibre. Celui-ci titubait un petit peu, mais tînt bon, et finit par se remettre rapidement en pleine possession de son oreille interne. Celle qui était maintenant pratiquement la sœur ainée de la famille Hebimiyasashii prit la parole afin de guider ses hôtes à l’intérieur de la maison :

- Je vous ai préparé du thé et des gâteaux spéciaux, que Caïne pourra manger aussi. J’espère que vous aimerez !
- Owai ! Des gâteaux rien que pour moi !
- Glouton va ! Y en a pour tout le monde, non mais !
- Je sais, roh ! Tu viens de casser mon enthousiasme ! T’es méchant !


Les deux enfants se regardèrent, le visage faussement grognon de Myja rencontra les yeux faussement vexés de Caïne, et il y eut un instant de flottement… Avant que chacun parte dans un immense éclat de rire, signe que tous les deux ne savaient pas vraiment se faire la tête. L’instant suivant, les deux enfants suivirent la demoiselle Tashibana dans la maison, un peu timide, et n’osant pas aller plus loin que ce que montrait la jeune femme. La pièce dans laquelle ils entrèrent respirait le bien-être et la propreté, et Myja sentait qu’il faisait bon vivre dans la baie de Katuga, comme il l’avait toujours imaginé. La pièce était si tranquille, ce devait être si reposant d’y vivre. Et si Myja vit d’abord le cadre de la pièce, ce ne fut pas vraiment ce que Caïne remarqua au premier abord ! En effet, ayant les yeux rivés devant lui, il venait de voir apparaître une table décorée d’une très jolie nappe, et un nécessaire de thé ainsi qu’un présentoir contenant les fameux gâteaux qu’avait préparé la jeune et jolie infirmière pour lui, en y mettant une attention particulière. Alors qu’ils s’installaient, une femme plus âgée apparut de la cuisine. Visiblement affairée à certaines tâches ménagères, elle était quand même venue, sans doute pour dire bonjour aux deux enfants qui venaient d’arriver…

- Bienvenue chez nous, mes enfants. Kahera-chan m’a beaucoup parlé de vous deux. Je suis content de voir qu’elle ait pu se faire des amis de gentils garçons tels que vous.
- Merci beaucoup madame…


… furent les seuls mots que put dire Myjasu. Caïne avait tout simplement rougi, et son frère n’en menait pas large, même s’il arrivait à contrôler la gêne du compliment. Myjasu avait rapidement remarqué le peu de ressemblance entre Kahera et la femme qui venait d’arriver, ainsi que le même air très doux qui s’échappait de cette femme. Tout portait à croire qu’ils n’étaient pas du même sang, et pourtant, aucun doute qu’il s’agissait de la mère de Kahera. Devant cette énigme, il ne chercha pas à poser une question qui aurait pu être embarrassante, et conclut qu’il devait au moins se présenter… Mais dans le même temps, Caïne était arrivé à la même interrogation, seulement, son jugement était erroné :

- Mon nom est Myjasu Hebimiyasashii, et voici…
- … Caïne, son petit frère… Et vous, euh… Vous êtes la tata de Kahera ?


Clac ! Ce bruit n’était pas le bruit d’une gifle sur le visage de Caïne par Myja, quand bien même c’était Myja l’acteur. Non, celui-ci venait de se frapper lui-même le front avec sa main droite, signe que Caïne venait de mettre les pieds dans le plat… Caïne, connaissait parfaitement ce geste, et se tourna vers Myja, avec une mine interrogative :

- Ben quoi ? J’ai dit une bétise ?
- Ben euh… Un peu oui, mais bon…

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Dim 17 Mai 2009, 13:09

~ Ambiance musicale ~

Un silence, puis, Kimiko considérant les deux gamins, éclata d'un rire doux, mais gai et franc, avec une note plutôt cristalline. Elle riait, amusée, et sa fille sourit, pouffant légèrement de rire aussi face à la réaction de Myjasu, surtout, pour sa part. Sa mère, en revanche, devait avoir l'habitude des remarques sur le peu de ressemblances entre elle et sa fille. Il était de notoriété publique que la jeune Kahera ne ressemblait ni à sa mère, ni à son père, physiquement parlant. Oh, il y avait bien cette douceur de traits commune aux deux femmes, cette bonté presque innée qui se lisait en elles aussi clairement que leur attitude elle-même ne la démontrait. Mais le caractère, il se forge en côtoyant de près les autres. Kahera avait sans doute tout simplement mimé l'attitude de sa mère, en même temps que l'éducation de cette dernière faisait le reste. Les traits de ressemblances physiques, eux, ne peuvent se transmettre que par les liens du sang, officiellement. Si Kahera était réellement la fille des Tashibana, elle avait du hériter ses traits d'un grand parent ou arrière grand parent, mais certainement pas de ses parents directs, c'était un fait.

"Eh bien, il arrive que des enfants ressemblent davantage à d'autres membres plus éloignés de leur famille qu'à leurs parents, mon petit bonhomme. Je suis la maman de Kahera-chan."

Et elle rit encore un peu, amusée et taquine à la fois. Elle mentait, pourtant, et le savait pertinemment, mais n'y pensait même pas, sur le moment. Kahera, cette enfant qui leur fut confiée tout bébé il y avait de cela seize printemps à présent, elle et Kiyoshi, son époux, l'avaient faite leur depuis. Elle était leur fille, dans leurs cœurs, comme dans leurs corps et âmes, et ils l'aimaient autant que s'ils l'aveint conçue eux-mêmes. L'adolescente, de son côté, ignorait encore la vérité, même si ses études de la médecine auraient fortement pu la faire douter quant à ses origines véritables... Kahera ne voulait même pas y prêter attention. Ces parents, ils l'avaient élevée, s'étaient toujours occupés d'elle avec amour et patience, et elle leur devait tout. Jamais elle n'aurait imaginé, s'ils lui avaient effectivement menti, qu'ils eussent pu le faire par intérêt personnel. S'ils lui cachaient quelque chose, c'était pour son bien, elle en était convaincue, aussi n'avait-elle même jamais abordé la question.

"Bon! On va les manger, ces gâteaux, Caïne-kun?"

Avec un sourire complice et un clin d'œil à Myjasu, elle entraîna le cadet des Hebimyasashii au centre du salon, à la petite table sur laquelle elle disposa ce qui restait à présenter, le thé chaud parfumant déjà délicieusement toute la pièce, et les dits gâteaux, préparés avec soin à l'intention du petit bonhomme collectionnant les allergies. Kahera avait tout prévu pour qu'ils passent une excellente après-midi, entre jeux, goûter et études. Sortant un cahier et une boîte de crayons de couleurs pour Caïne, elle les disposa aussi sur la table, près de lui.

"Je vais étudier avec ton grand frère, après le goûter. Tu veux bien me faire des dessins pendant ce temps? Tu me dessines tes parents, ton histoire, ce que tu voudrais faire plus tard, tes rêves, tout ça, hein, dis, s'il te plaît?"

Et zou, encore un de ces sourires qui auraient fait craquer n'importe qui. Kahera avait décidément l'art de faire fondre tous les cœurs, du moins ceux qui ne se fermaient pas à la bonté de peur d'aimer et d'être, une fois de plus en ce monde déchiré, blessés... Souriant aussi en observant une dernière fois le trio, Kimiko Tashibana sortit de la pièce, retournant vaquer à ses occupations, tandis que sa fille attendait la réponse de Caïne avec un intérêt sincère. Du côté de Myjasu, elle avait déjà disposé quelques bouquins et deux trousses de premiers secours, en même temps qu'elle avait apporté le bloc de papier et les crayons pour son cadet, prévoyante et organisée. Il y avait une trousse déjà bien usée, posée du côté de Kahera, et une, apparemment toute neuve, à côté de Myjasu. Quant aux bouquins, de même, il y en avait plusieurs paraissant assez vieux, ayant sans doute déjà bien servi, mais un en particulier allait certainement attirer l'attention de l'apprenti médecin... Un bouquin sur les tenketsus en particulier, ce sujet qui semblait tant l'avoir passionné, la veille. Ce ne serait pas le sujet d'étude qu'aborderait Kahera avec lui aujourd'hui, mais le sachant avide d'apprendre et intéressé par le sujet, elle avait réussi à lui dénicher ce bouquin parlant exclusivement de ces fameux points auxquels l'intérêt du jeune Myjasu allaient. Après tout, elle-même n'avait-elle pas beaucoup appris de par sa seule volonté, par étude personnelle de choses qui l'intéressaient sans qu'aucun de ses professeurs ne semble souhaiter aborder le sujet autant qu'elle l'aurait voulu? Ainsi, si Myjasu souhaitait en apprendre davantage sur les tenketsus, il avait désormais de quoi faire entre les mains pour occuper ses heures de loisir, s'il désirait les passer à étudier comme elle l'avait presque toujours fait à ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Jeu 11 Juin 2009, 15:27

Un silence presque inquiétant suivi la réaction de Caïne. Ce dernier n'avait strictement rien compris à la réaction de son grand frère à ce qui semblait être une réaction plutôt bénigne de sa part : Après tout, Kahera et Kimiko ne se ressemblaient pas vraiment, c'était normal de dire la vérité, non ? Et alors que le petit se demandait ce qui pouvait clocher, Kimiko éclata de rire, bientôt suivi par Kahera. Les deux rires n'étaient pas des rires jaunes, bien au contraire. Kimiko semblait être en joie, et Kahera était peut-être un peu moqueuse, mais surtout heureuse que tout se passe bien. Curieusement, c'était Myjasu qui était observé par la juunin spé, mais ce dernier n'avait pas réussi à s'en rendre compte. Par contre, ces rires galvanisaient le petit Caïne, qui pensait pour une fois avoir raison sur son grand dadet de frère, mais une phrase de la « grande dame » allait mettre toute cette théorie en l'air :

- Eh bien, il arrive que des enfants ressemblent davantage à d'autres membres plus éloignés de leur famille qu'à leurs parents, mon petit bonhomme. Je suis la maman de Kahera-chan.
- Oh ? Vous êtes sa maman ? Je suis désolé alors, j'ai dit une bêtise !


Kimiko se mit alors à rire de nouveau. Un rire doux, et un peu taquin, qui appuyait l'erreur du jeune homme sans pour autant être moqueur. Elle semblait heureuse, et il était difficile de croire pour les deux enfants qu'un sourire aussi radieux pouvait cacher un mensonge aussi important que celui masquant une adoption. Kahera prit alors le jeune Caïne par la main, l'entrainant doucement en direction de la salle à manger, et adressant un clin d'oeil à Myjasu.

- Bon, on va les manger, ces gâteaux, Caïne-kun ?
- Owaii !
- Je crois qu'il ne faudra pas lui redire deux fois !


Cette phrase, dite par le petit Myja, résumait parfaitement ce qui allait se passer, bien qu'avec une pointe d'humour, certes. Le jeune Caïne était bel et bien impatient de goûter les gâteaux que Kahera avait pris soin de confectionner pour le cadet des Hebimiyasashii, et cela, quiconque mieux que son inséparable grand frère pouvait le savoir ? Le pauvre enfant de neuf ans avait tellement d'interdit à cause de ses problèmes de santé qu'il lui était presqu'impossible de faire ce qui lui plaisait, ou de manger ce qu'il souhaitait ! Pour lui, cet après-midi ne pouvait pas commencer de meilleure manière ! Son grand frère, lui, humait l'odeur du thé qui finissait d'infuser dans la pièce, cette odeur si douce et en même temps si corsée. Le thé donnait toujours à une pièce un parfum unique, et rien qu'en respirant ce parfum, il était possible de savoir s'il était réussit, si l'infusion devait encore attendre ou même si le breuvage était resté trop longtemps infusé et qu'il était maintenant bon à jeter et à recommencer. En l'occurrence, il semblait plutôt évident que le thé était en bonne voie, et que l'on pourrait commencer à le boire très bientôt. Kahera apporta, en plus des gâteaux et du thé, une boite contenant visiblement des crayons de couleurs et un cahier avant de les poser sur la table. Caïne regardait ces deux objets avec envie, et de toute évidence, Kahera s'en était bien rendue compte, si l'on considérait le magnifique sourire qu'il y avait sur son visage :

- Je vais étudier avec ton grand frère, après le goûter. Tu veux bien me faire des dessins pendant ce temps? Tu me dessines tes parents, ton histoire, ce que tu voudrais faire plus tard, tes rêves, tout ça, hein, dis, s'il te plaît?
- C'est vrai ? Je peux dessiner ce que je veux ? Youpi !!


Caïne n'avait que peu de loisirs possibles, et parmis ceux là, encore moins qu'il aimait faire. Mais le dessin était quelque chose pour lequel il était doué et qu'il adorait faire ! Il n'allait donc pas se faire prier pour dessiner, dessiner et dessiner encore ! Mais avant toute chose... Prenant un gâteau dans sa main, il allait le porter à sa bouche quand une main ferme retint son bras. Levant les yeux, il s'aperçut que c'était son frère qui l'avait ainsi empêcher d'accéder à un bonheur trop souvent refusés au petit garçon. Le regardant une fois de plus, il s'exclama ainsi, prouvant son incompréhension totale envers ce geste :

-Mais quoi-euh ? J'ai pas le droit de manger ?
-Si, mais tu pourrais nous attendre, gros gourmand !
-Pas ma faute, à moi, si vous êtes longs à la détente !


Le cadet tira alors la langue, alors que l'ainé servait le thé à tout le monde, afin que ce ne soit pas tout le temps Kahera qui soit obligée de servir. Une façon d'être gentil, en quelque sorte : la juunin spé s'était démenée pour pouvoir faire tout cela, il était normal, selon Myja, de faire quelque chose, même si infime que cela. Enfin, tout ceci était vraiment mal exprimé de ma part, disons juste qu'il s'agissait d'un agissement normal pour le jeune Aspirant Ninja, alors que Kahera prenait elle-même un gâteau ! Une fois que tous trois eurent un gâteau à la main, la dégustation pouvait commencer, et chacun mordit dans le sien, Caïne avec plus d'ardeur que les deux autres, sans aucun doute !

[HRP : Je suis désolé de faire un post aussi bancal. Promis, je me rattrape au prochain ! 8l]

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Ven 12 Juin 2009, 13:53

De sourires en éclats de rires, cette après-midi semblait bien partie pour demeurer longtemps un souvenir agréable au cœur et à l'esprit des trois jeunes amis. Cette ambiance agitée et fraternelle animait le cœur de Kahera d'une joie intense que les deux Hebimyasashii ne pouvaient même pas imaginer. Fille unique, et trop occupée dans son quotidien pour avoir le temps de réellement se faire des amis et passer du temps avec eux, l'adolescente souffrait souvent d'une certaine solitude, pas excessive, mais tout de même pesante. Voir le petit Caïne dévorer ses gâteaux et se servir avec tant d'enthousiasme des crayons de couleurs et du bloc à dessins apportés à son intention apportait un rayon de soleil à l'âme de Kahera. L'idée d'apprendre tout ce qu'elle savait sur la médecine à son aîné, Myjasu, la réjouissait tout autant. Il était doué, enthousiaste, motivé, tout ce qu'il fallait pour faire de lui un excellent élève, et très probablement, plus tard, un médical nin hors pair.

Le cadet des deux frères déjà penché sur son cahier, armé d'un crayon d'une main, et d'un gâteau de l'autre, s'était apparemment très vite plongé dans l'étude de ce qu'il allait dessiner. Amusée, Kahera l'observa un moment, espérant que dans le tas de gribouillis enfantins auxquels il donnerait jour cette après-midi, il y aurait un dessin d'elle. C'était sans doute stupide comme pensée, mais Kahera se sentait presque différente, si proche de ces deux garçons comme s'ils étaient ses propres frères. C'était comme... magique. Alors, comme une grande sœur ou une mère aimante l'aurait fait, la jeune fille rêvait d'afficher, quelque part dans son univers quotidien, un dessin d'elle réalisé par ce petit bout d'homme, si mignon, gentil et amusant.

"Caïne-kun? Tu me dessineras, dis, aussi?"

Un adorable sourire adressé à l'intéressé, Kahera ajouta:

"Je l'afficherai dans ma chambre! Ca me ferait très plaisir!"

Reprenant un peu plus de sérieux, et se concentrant alors sur l'un des principaux buts de cette nouvelle rencontre avec l'aîné des Hebimyasashii, Kahera tourna son attention vers ce dernier. Il avait enmené son petit frère avec lui sur demande de la jeune fille, qui avait sincèrement envie de le revoir, mais il savait comme elle qu'avant toute chose, il était venu pour étudier, lui, et elle se devait de lui enseigner son savoir, à présent, comme elle avait commencé à le faire la veille.

"Myjasu-kun, pour les tenketsus, tu trouveras tout ce que tu souhaites dans ce bouquin, je pense. Il est à toi, comme les autres d'ailleurs. Mais cette après-midi, je pensais t'enseigner les bases du Shousen no Jutsu... C'est peut-être prématuré, mais vu la vitesse à laquelle tu as compris le mécanisme du Kaiseki Ken'shin no Jutsu, hier, je pense que l'on peut avancer. Tu peux t'entraîner seul à la maîtrise du Kaiseki, et si tu as besoin d'aide, tu sauras toujours où me trouver. Qu'en penses-tu?"

Une proposition alléchante pour le passionné qu'il semblait être en la matière. Certes, il ne maîtriserait pas si rapidement le Kaiseki Ken'shin no Jutsu, et il lui faudrait s'entraîner avec acharnement, encore et encore, jusqu'à ce qu'il le maîtrise parfaitement et dose correctement son chakkra. Mais en attendant, Kahera jugeait inutile de se fixer uniquement là-dessus, d'autant plus au vu des performances dont il avait fait preuve la veille. Ainsi, Kahera lui proposait d'étudier aujourd'hui un nouveau jutsu, appris d'ordinaire avant celui du diagnostic, d'ailleurs, étrangement: celui permettant de soigner, justement. Ouvrant d'ores et déjà l'un des manuels qu'elle avait prévu à cet effet sur la table, devant Myjasu, Kahera attendit sa réponse, tout en posant discrètement sa main sur l'épaule de Caïne, analysant son état physique actuel sans qu'il ne s'en rende compte. Peu désireuse de l'embêter alors qu'il semblait plongé dans son ardu travail artistique, elle espérait cependant surveiller ainsi son état de santé général actuel, soucieuse de ce dernier. Un bon médecin suit son patient en tout temps. Quand, en plus, le dit médecin affectionne tout particulièrement le dit patient, et qu'il se nomme Kahera, il a tendance à veiller au grain davantage qu'un médecin traditionnel... Et si la jeune fille pouvait veiller à la santé et au bien-être du jeune Caïne, et ainsi peut-être, améliorer son quotidien pas toujours rose, elle le ferait sans aucun doute!
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Lun 19 Oct 2009, 10:07

Pendant un moment, la juunin spé resta comme totalement figée dans ses pensées, un demi-sourire aux lèvres. Observer les deux frangins pleins d'ardeurs et de complicités était un moment de plaisir intense qu'aucun des deux Hebimiyasashii ne pouvait imaginer. Eux étaient habitués à vivre ensemble, avec la présence parfois lourde d'un frère, mais qui bien souvent offrait de quoi se distraire pour plusieurs vie, et des joies incroyables ! Bien qu'il fut encore un peu jeune pour s'en rendre tout à fait compte, Myjasu s'estimait heureux d'avoir un frère qui, malgré son handicap, parvenait tant bien que mal à se contenter de sa vie, et à tenir ses limites ! Une petite discussion s'engagea pendant le semi-goûter, discussion qui portait surtout sur les deux enfants. Kahera était assez curieuse de leur vie, et eux-deux parlaient avec un plaisir non dissimulé.

Puis, aussi vite que le repas fut englouti, il fut l'heure de se mettre au travail pour la Juunin et son élève. Aidant à débarrasser la table, les deux enfants se mirent ensuite chacun de leur côté, Caïne s'attelant à découvrir son matériel tandis que son grand frère était déjà en train de réfléchir à ce qu'il allait pouvoir faire aujourd'hui. Mais avant que Kahera ne rejoigne l'ainé, elle se pencha sur le travail du cadet, avec un grand sourire aux lèvres. Il n'avait pas perdu le nord, et commençait déjà à dessiner, la tête perdue dans ses songes. Il était d'ailleurs tellement concentré qu'il n'avait pas du tout remarqué la présence de la jeune femme au dessus de son épaule, qui observait son petit frère de substitution.


- Caïne-kun ? Tu me dessineras, dis, aussi ?

La phrase fit légèrement sursauter le jeune homme, retournant brutalement dans le monde réel d'où il avait été coupé. Se retournant, il aperçu la demoiselle aux cheveux de feu qui regardait avec émerveillement ses propres dessins.

- Je l'afficherai dans ma chambre ! Ca me ferait très plaisir !
- Pas de problème, Kahera-neechan !


Il avait dit cela de manière détendu, l'appelant grande soeur sans vraiment y penser. C'était ainsi qu'il voyait la jeune femme après ce petit gouter, d'autant que le courant passait parfaitement entre les trois entités.

De son côté, Myjasu avait curieusement pointé le bout de son nez sur la table toute désignée pour le travail de cet après-midi. Quelques livres se trouvaient à proximité, et d'autres sur la table même. Il n'osait pas encore les feuilleter, attendant religieusement l'annonce du départ de la séance par Kahera, même s'il en mourrait d'envie ! La juunin spécialisé dans les mission de discrétion mis rapidement fin à son calvaire, et annonça le programme de la journée :


- Myjasu-kun, pour les tenketsus, tu trouveras tout ce que tu souhaites dans ce bouquin, je pense. Il est à toi, comme les autres d'ailleurs. Mais cette après-midi, je pensais t'enseigner les bases du Shousen no Jutsu... C'est peut-être prématuré, mais vu la vitesse à laquelle tu as compris le mécanisme du Kaiseki Ken'shin no Jutsu, hier, je pense que l'on peut avancer. Tu peux t'entraîner seul à la maîtrise du Kaiseki, et si tu as besoin d'aide, tu sauras toujours où me trouver. Qu'en penses-tu?
- Je pense...


Shousen No Jutsu... Ce nom ne lui disait strictement rien, mais il était tout de même heureux : Une autre technique médicale ! De plus, il avait maintenant à sa disposition une foultitude de livres médicaux dans lesquels il pourrait puiser pour parfaire son apprentissage ! Décidément, cette journée était vraiment une journée heureuse pour l'aspirant de Kiri, qui n'avait qu'une hâte à présent : se mettre au travail !

- ... Que c'est une excellente idée, et j'ai hâte de me mettre au travail, Kahera-sen... san !

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Dim 06 Déc 2009, 22:49

Ravie de l'enthousiasme et des capacités de son apprenti, la jeune Kahera lui sourit. Elle passa plusieurs heures à tenter de lui enseigner le Shousen no jutsu, lui apprenant qu'il s'agissait du premier sort de soin que l'on apprenait généralement en tant que médical nin, avant même celui qu'il était parvenu à maîtriser la veille, et qui permettait d'établir un diagnostic, lui. Étonnamment, l'on apprenait à soigner avant d'apprendre à déterminer la source du problème... Mais après tant d'années de fonctionnement de ce système d'éducation, Kahera n'allait pas tenter de tout révolutionner, même si elle trouvait que cela n'avait pas de sens. Certes, le diagnostic représentait une plus grande difficulté de maîtrise, mais il lui semblait logique de l'apprendre avant le jutsu permettant, une fois la cause du mal déterminée de le soigner. C'est d'ailleurs pour cette raison, entre autres, qu'elle avait décidé d'enseigner Kaiseki Ken'shin no Jutsu en premier au jeune Myjasu, et il l'avait brillamment réussi, la veille, pour sa toute première tentative, épatant son institutrice plus qu'il ne pouvait seulement l'imaginer. Sans doute apprendrait-il, avec le temps, quel exploit il avait alors réalisé là... Pour l'heure, la jeune médical nin lui enseignait le Shousen no Jutsu, et ce pendant plusieurs heures, avant d'enfin décréter qu'il était temps de faire une pause.

« Et si nous jouions à cache-cache, messieurs? » annonça-t-elle avec un sourire mutin, refermant soudain le livre dans lequel elle et Myjasu étaient plongés jusqu'alors.

Ils avaient suffisamment travaillé, tous les deux, et Caïne assez dessiné pour la journée, sans doute aucun. Fussent-ils assidus à leurs tâches respectives et motivés à les réaliser, les trois enfants n'en demeuraient pas moins des enfants. Et si Kahera n'avait que trop peu l'habitude de partager les plaisir simples que sa jeunesse aurait du lui apporter quotidiennement, elle savait que tout enfant que ce soit en avait besoin, et les Hebimiyasashii n'y faisaient pas exceptions.

Fonçant alors au-dehors, la jeune fille, riante, mit le plan 'jouons et détendons-nous comme des enfants au moins un moment' à exécution. Dissimulant son visage entre ses bras croisés, appuyés contre le mur de la maison, elle se mit à compter, indiquant aux garçons qu'à cent, elle partirait à leur recherche.

Ce fut l'une des trop rares fois où elle se laissa aller à de tels activités, à de tels plaisirs simples, normaux pour des enfants comme ils l'étaient alors, mais que sa vie trépidante de petite kunoïchi 'surdouée' ne lui permettait pas de pratiquer bien souvent... Lorsqu'elle n'était pas en mission pour le compte de son village, Kahera devait étudier et s'entraîner très dur pour avancer sur la voie qu'elle s'était choisie et suivre son nindo. Un shinobi pacifiste s'avérait plus compliqué à devenir qu'un shinobi classique. Forcément, détruire était toujours plus facile que de construire ou, pire... de devoir reconstruire... Kahera espérait non seulement panser le plus de blessures possible durant sa vie, qu'elles soient physiques ou psychologiques, dans la mesure de ses humbles possibilités, mais aussi, éviter au maximum que de nouvelles soient occasionnées à quiconque. Elle savait bien qu'elle ne pourrait pas arrêter la guerre dans le monde entier. Son idéalisme n'allait pas si loin. Mais elle espérait sincèrement apporter un petit quelque chose à ce monde pour le rendre meilleur, et que d'autres, comme elle, feraient de même. Ainsi, en additionnant leurs efforts à tous, peut-être feraient-ils changer ce monde, le rendraient-ils meilleur...

Pour l'heure, Kahera tentait déjà d'améliorer la vie de ses proches. Etape par étape, elle aiderait chaque jour de nouvelles personnes, autant qu'elle le pourrait. Mais il lui fallait agir progressivement, ne pas vouloir tout résoudre en une fois. Être trop gourmande en matière de progrès dans l'avancée de son nindo aurait été une erreur, et elle le savait, plutôt raisonnable de nature. Aussi se contentait-elle à cette époque d'apporter son aide, son soutien et sa joie de vivre au petit groupe de gens qui constituait son entourage quotidien. Enseigner la médecine et les jutsus associés à cette dernière au jeune Myjasu représentait une étape de ce nindo. Former d'autres personnes qui pourraient à leur tour panser les plaies d'autrui, c'était un pas vers cet espoir de voir d'autres shinobis se rallier à une cause plus juste et moins sanglante que celles animant, motivant la plupart des guerres déchirant leur monde. Faire passer du bon temps au petit Caïne également, représentait un pas vers le nindo de Kahera. Faire retrouver l'espoir et le sourire au peuple meurtri de Kiri no Kuni, blessé par trop de conflits en tous genres, d'atrocités que chacun terrait au fond de ses souvenirs les plus noirs, et leur montrer à tous qu'on pouvait dorénavant aller de l'avant, que le nouveau Mizukage était un homme sur lequel l'on pouvait compter, et qu'avec l'aide de son peuple, il pourrait refaire du pays de la Brume un endroit agréable à vivre. Et même si Caïne souffrait de maux le rendant plus faible que ses congénères, il possédait un grand cœur, pur, chaleureux. Kahera ne doutait pas un instant qu'il puisse accomplir de grande choses, lui aussi. Le plus dur pour lui serait d'accepter ses faiblesses, d'apprendre à faire avec, d'agir en conséquences et d'ainsi, trouver sa place en ce monde. Mais une fois qu'il l'aurait trouvée, il serait un excellent shinobi. Kahera n'en doutait pas un instant.

L'innocente jeune fille ne pouvait pas savoir que quelques années plus tard, elle disparaîtrait de Kiri, perdrait la mémoire durant quelques mois avant de comprendre qu'elle était loin de chez elle, prisonnière d'un clan et d'un village, d'une famille qui n'étaient pas les siens, pas dans son cour, mais qu'elle n'avait le droit de trahir sans risquer d'en subir de lourdes conséquences. Elle ne pouvait deviner non plus que quand elle reverrait Myjasu, il serait bien plus âgé, plus entraîné en tant que shinobi, et...seul. Caïne, cet adorable petit garçon, ne serait plus. Myjasu s'en trouverait changé, aussi, à tout jamais, suite à cette perte. Elle ignorait aussi que lorsqu'elle aurait enfin l'occasion de remettre les pieds à Kiri, ce serait pour apprendre qu'à présent, sa place n'y était plus. Elle n'aurait même pas le droit de revoir sa famille sans risquer de la mettre en danger. Oui, Kahera ignorait bien des choses de ce futur qui leur tomberait dessus, à tous, sans pitié... Le grand cycle de la vie tournait, encore et toujours, et pas toujours dans le sens que l'espéraient ceux qui le subissaient...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Dim 06 Déc 2009, 23:44

[HRP]Topic clos donc, et étant donné ce post, et celui de l'examen Chuunin de Myjasu, mon personnage faisait donc l'apprentissage de la paume mystique :

Citation :

Nom: Shousen no Jutsu
Traduction: Technique de la paume mystique

Description:
Le ninja se sert d'un Chakra médicinal pour soigner des blessures superficielles.

Effet : Restaure 10 PV / 30PV
Coût : 5 PC / 15PC
Merci Beaucoup =3[/HRP]

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Mujô Hinako
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 26
Date d'inscription : 21/11/2010

Fiche Ninja
PV:
450/450  (450/450)
PC:
370/370  (370/370)

MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   Mar 19 Avr 2011, 10:01

Bonjour vous deux !

Rien de plus agréable que de se réveiller et de lire un rp si joliment rédigé, et surtout, si gai !
(Ben oui, parce que les combats, les atrocités en tout genre, c'est palpitant mais... Des fois, une pause, ça fait du bien Very Happy)


Je rappelle que les critères sont :
♠ Orthographe,style
♠ Mise en page, enchainement des paragraphes et du rp
♠ Type de rp, objectif, mise en abyme du personnage,
♠ Cohérence avec le personnage, évolution de son Récit

TASHIBANA KAHERA
5 postes

Bon miss, tu es déjà très au courant de ce que je pense de ton écriture!
Dans ce rp, plusieurs petites fautes ce sont immiscées, sois prudente. Mais ça reste suffisamment occasionnel -surtout au vu du nombre de lignes !
On perçoit bien le caractère de ton personnage -pacifiste ♥
La chute du dernier post est particulièrement brutale, j'aime.

POINTS ACCORDES : 15 points.

HEBIMIYASASHII MYJASU
4 postes

Bonjour bonjour, chef o/ (oui, chef !)
Je ne suis plus sûre d'avoir déjà eu à te lire, mais c'est une expérience que je renouvellerai bien volontiers !
Cela mis à part, je répéterais peut-être que l'italique fatigue un peu les yeux mais... Voilà.
Quelques petites fautes, mais c'est tout...
Rien à redire, on cerne quel genre d'entité était Myjasu, même si j'aurais aimé en savoir davantage ^^

TECHNIQUE ACQUISE

POINTS ACCORDES : 12 points.



VALIDE

_________________
「終わらないお話」


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un apprenti prometteur et deux petits frères pour Kahera!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Territoire Katuga :: Baie de Katuga :: Habitations des Shinobi-