AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De nouvelles contrées pour un Sunaien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 12 Mar 2009, 00:46

Le jour venait tout juste de se pointer le bout du nez et le vent, accompagnant ce nouveau jour qui commençait, me balaya les cheveux qui dansaient au rythme de mes pas. Jamais je n’aurais pu croire qu’un jour je serais demandé à me rendre à Kumo, village encore inconnu pour un ninja ayant que très rarement quitté les siens. Je venais alors de mettre les pieds dans un des nombreux paradis terrestres que je n’avais jamais eu l’occasion d’admirer. La plaine s’étendant face à moi pouvait en dire beaucoup sur le village que je m’apprêtais à visiter. En comparaison avec Suna, Kumo était une terre fertile où il faisait bon se reposer aux chants des oiseaux et des chutes qui dessinaient cette petite partielle de terre. Le corps de l’inconnu que j’étais pour eux continuait son avancé en ces terres nouvelles. L’herbe longue fouettait mes jambes suite à mon passage, comme pour me souhaiter la bienvenue sur leur terre. Le voyage avait été quelque peu long et la fatigue commençait à se faire ressentir chez moi. J’aurais bien aimé m’arrêter un peu, mais je me devais de continuer. La route en direction du village de Kumo s’était certainement écourtée et c’est pour cette raison que je ne pouvais m’arrêter maintenant. Je continuais donc d’avancer, à travers les plaines de Kumo.

Une nouvelle heure venait de passer et toujours aucun signe de ce village que j’espérais tant atteindre. J’avais marché et encore marché sans m’arrêter, mais mes pas ne m’avaient pas apporté vers l’endroit où je désirais aller. Je m’arrêtais donc laissant se perdre un moment mes yeux dans l’immensité de la plaine. Jamais je n’aurais pu croire que ce village se trouvait aussi loin et moi qui croyait, qu’après avoir mis les pieds sur leur territoire, j’atteindrais très rapidement Kumo, je m’étais trompé complètement. Mon corps s’affaissa sous le poids que je lui ordonnais de soutenir, laissant mes genoux creuser un peu le sol sur lequel je venais de m’effondrer. Je n’en pouvais plus de marcher vers l’inconnu, vers cet endroit qui c’était caché de moi et qui maintenant jouait avec mon humeur. Ce n’était certainement pas si sorcier que cela que se rendre dans ce village, mais pour une personne comme moi qui n’était presque jamais sortie de Suna, c’était une épreuve à elle seule. Je devais continuer ma route et cela malgré la fatigue qui me rongeait, mais mes jambes ne voulaient plus rien savoir de soulever ce fardeau. Ils avaient fait la grève et tant que je n’exaucerais pas leurs demandes, ils n’en feraient qu’à leur tête. Je décidais donc de leur accorder ce qu’il me demandait et je me laissais tomber dans l’herbe haute.

N’importe qui qui aurait passé par là se serait certainement demandé ce qu’un ninja de Suna pouvait faire là, mais pour le moment, c’était le dernier de mes soucis. Seul le repos me préoccupait pour le moment et temps que personne ne viendrait m’avertir de ma faute, s’il y avait faute bien sûr, je resterais là, coucher sur ce lit de soie.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 19 Mar 2009, 18:41

Enkara venait enfin de sortir de sa lecture. Elle leva ses yeux vers le ciel si clair, et constata avec surprise, qu'elle lisait depuis plus de 3h! En soufflant, elle rangea son ouvrage a l'interieur de sa besace et s'étira de tout son long avec delectation. Apres cela, elle se redressa lentement, verifia que son masque était toujours attaché, et prit la route. Quelle route? Elle ne savait pas trop. Elle était sortit du village pour trouver le repos, et a présent, elle marchait vers les plaines vide de monde qui entouraient le village. Elle devait être à 2 heures du village, pas plus. Il y avait un léger vent, qui faisait flotter ses meches rebelles et sa queue de cheval relevée. Avec lui, il portait un douce odeur de fleur fraiche, qui faisait rêver la jeune femme masquée. Cette odeur lui rappelait de vieux souvenir, des moments de bonheurs. Elle ferma les yeux un instant, et profita de ce moment présent. Elle se mit a avancer ainsi, guidée par son instinct, ses envies. Brusquement, elle reouvrit ses yeux, et fronca les soucils. Son visage se changea, et ses traits se durcirent. Comme un reflexe, elle se mit accroupit, et huma l'air. Une odeur différente parvenait jusqu'a son nez. Une odeur de... elle analysait.


* Ca sent ... l'animal ... ou... non, un homme qui s'entraine? Bref, ca sent l'homme, aucun doute"*


Enkara opta pour la seconde idée. Un homme devait s'entrainer pas tres loin. En d'ailleurs, elle capta rapidement en se concentrant, sa présence non loin d'elle. Elle avanca sur ses gardes jusqu'à penser etre suffisamment prés a son gout. Les hautes herbes chatouillaient ses jambes, et devaient surement cacher sa proie. Doucement, qui a se retrouver dans un piège, elle avancait. Elle le sentait si proche, mais le voyait pas. Décider a le trouver, elle se redressa franchement, et observa. Surprise, il était a ses pieds... Effectivement, a deux pas de la, un jeune homme était allongé dans l'herbe. Il avait les cheveux bruns ébéne, comme elle, et paraissait epuisé. Prudente, elle se rapprocha de lui, kunai en main, préte a reagir. Il respirait. Donc, il pouvait bondir sur elle. Fallait se montrer vive. Mais était il conscient?


"Oh! Qui êtes vous vous??! Qu'est ce que vous faites la?!"


Toujours aussi delicate, diplomate et cool, Enkara n'avait pas peur d'engager le combat. Elle aurait pu envoyer un clone, ou autres chose, mais elle preferait y aller elle meme, quitte a affronter sa peur, celle du sexe opposé.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 19 Mar 2009, 19:21

L’herbe apaisait mes douleurs qui me suivaient maintenant depuis que j’étais arrivé en ces contrées. Le voyage avait été très long et mes jambes en avaient souffert. Mon souffle s’écourtait de plus en plus et c’était pour toutes ces raisons si j’avais décidé de me reposer un moment dans ces herbes hautes. J’avais fermé les yeux pour m’aider à entrer dans cette transe que l’ont doit atteindre si on veut se reposer et reprendre quelque force. Tout avait fonctionné à la perfection et je pouvais ressentir mes forces me revenir tout doucement. J’avais baissé mes gardes un moment, pour profiter au max de ce moment si parfait, mais j’avais peut-être été un peu trop négligent sur ce point puisque le danger pouvait me guetter, et cela, même si j’étais en terre neutre. Je décidai donc d’ouvrir les yeux pour voir si la situation avait changé et à ma grande surprise, elle avait changé. Mes yeux se fixèrent sur une drôle de personne qui devait me regarder à travers son masque. Après tout, son masque me fixait, alors je pouvais être certain de la direction de son regard. Mais ce qui me préoccupait le plus fit l’arme qu’elle tenait à la main. Habituellement, ce n’était pas une façon pour accueillir les nouveaux venus alors j’en conclus que sa présence à mes côtés était un geste d’hostilité. Me sentant en danger, je bondis comme un fauve, m’éloignant quelque peu d’elle. Dans ma folie j’avais empoigné mon katana pour être prêt à réagir à la moindre attaque de sa part. Elle avait peut-être agi juste pour se protéger elle-même. Si c’était le cas, j’avais réagi de la même façon à mon tour.

"Oh! Qui êtes-vous vous??! Qu'est ce que vous faites la?!"

Une voix des plus douces se fit ensuite entendre. Il n’y avait aucun doute que cette voix ne provenait pas du masque en lui-même, mais bien de la personne qui se trouvait cachée sous lui. J’aurais dû répondre à ces deux simples questions, mais ce masque m’intriguait au plus haut point. Pourquoi portait-elle un masque? Est-ce qu’elle avait eu un accident qui l’avait défiguré ? Je ne pouvais m’en assurer. Je tentais d’oublier pour un moment la raison de la présence de ce masque et décida de répondre à cette dame dont j’avais reconnu son sexe grâce à cette voix si douce.

-Je suis Akira Kenjiro, Chuunin du village caché du sable. Si je suis ici c’est pour me rendre au village de Kumo, mais hélas, ce village s’est joué de moi et c’est caché pour ne pas que je puisse l’atteindre.

Je venais de répondre aux questions qu’elle m’avait posées. C’était maintenant à moi d’avoir des réponses sur l’une de mes interrogations. Je me lançais donc, face en premier, lui posant cette question qui commençaient à me bruler les lèvres.

-Pourquoi portez-vous ce masque? Est-ce que vous faites partie des forces spéciales de Kumo?

J’avais même eux le courage de lui demander si la présence de ce masque était due au rang qu’elle avait dans les forces spéciale de Kumo. J’avais lancé cette hypothèse et je devais attendre maintenant la réponse de cette femme pour voir si mes constatations étaient correctes ou complètement fausses.

Mon katana continua de demeurer entre moi et la nouvelle. Je ne la connaissais pas encore, donc je devais être prudent pour ne pas être pris au dépourvu au cas où elle aurait un tempérament un peu explosif, mais de la façon qu’elle m’avait posé ces questions, je ne pouvais pas croire qu’une once de méchanceté pouvait bouillir en elle, mais je préférais m’en assurer avant. J’avais déjà fait une erreur en baissant ma garde pour me reposer, alors je ne voulais pas commettre cette même erreur une nouvelle fois.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Ven 20 Mar 2009, 16:52

Enkara regarda le jeune homme bondir comme un fauve, avant de brandir son katana entre eux. Si elle avait écouté ses impulsions, elle aurait probablement bondit sur lui dans la foulée. Mais en reflechissant, il avait réagit ainsi par pur reflexe et méfiance. Enkara ne bougea donc pas, et attendit qu'il reponde a ses questions.


-Je suis Akira Kenjiro, Chuunin du village caché du sable. Si je suis ici c’est pour me rendre au village de Kumo, mais hélas, ce village s’est joué de moi et c’est caché pour ne pas que je puisse l’atteindre.


Au ton de sa voix, il n'était ni agressif, ni hargneux. Premier signe positif, qui rassura quelque peu la jeune femme. Elle se tint d'avantage plus droite, et baissa son kunai sans le lacher pour autant. Alors comme ca, il venait de Suna. Pas de très loin, mais cependant, il avait parcouru une sacrée distance. Maintenant, fallait il savoir pourquoi venait il ici. Elle ouvrit la bouche pour le lui demander, lorsque celui ci fut plus rapide qu'elle.


-Pourquoi portez-vous ce masque? Est-ce que vous faites partie des forces spéciales de Kumo?


Question à ne pas poser! Enkara ne supportait pas qu'on lui pose cette question, récurante, qui cachait toujours une arrière pensée bien plus vile. En générale, les plus jeunes ninjas pensaient plutot a une balafre, et n'hesitaient pas a lui poser la question crûment. Et pourtant, la jeune femme masquée perçue dans la voix de son interlocuteur une pointe de sincérité. Peut etre avait il peur de son niveau? Pfff, elle n'était guère plus forte que lui. Malgré tout, elle se crispa en entendant cette question. Elle ne voulait pas montrer son visage, point barre a la ligne.


-Je ne suis pas spéciale. Je suis simple.


A travers cette petite phrase, elle avait répondu a bien des choses. Elle avait peut etre été un peu sur la defensive, mais quand meme, elle detestait cette question apres tout! Et puis meme le plus beau des hommes n'aurait pas eu autre chose. Bon, avec cela, il serait probablement rassuré de savoir qu'il était face a un ninja de niveau non "supérieur". Avant qu'il ne pose une autre question stupide et qu'elle ne s'emporte malgré elle, elle s'empressa de poser la sienne.


-Pourquoi Suna s'interesse à Kumo?


Enkara ne savait pas exactement quoi faire. Il pouvait tres bien mentir, et se faire passer pour un ninja qu'il n'était pas, afin de rentrer dans le village et voler des informations. Donc, ne sachant pas exactement quoi faire, elle préféra le garder ici. Elle le detailla d'avantage. Ses cheveux foncés encadraient deux jolis yeux verts, attirants et charmeurs au gout de la jeune konoichi. Cependant, elle ne se laisserai pas seduire aussi facilement, pas elle tout de même. Il devait mesurer environ 1m80, et peser.... elle hesita... apres tout, il était habillé... mais elle opta pour les 75kg. Si elle s'était rapprochait de lui, elle aurait bien remarqué qu'elle faisait petite et fragile a ses cotés, avec tout juste 1m60 et a peine 53kg apres manger.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Ven 20 Mar 2009, 19:13

-Je ne suis pas spéciale. Je suis simple.

Cette réponse ne m’avait guère appris davantage sur la personne qui se tenait en face de moi. Peut être voulait-elle me cacher son rang, mais quelque chose dans le ton de sa voix contredisait ce que je croyais. On aurait pu croire aussi que l’estime qu’elle avait pour elle-même était quelque chose qui lui manquait. Juste le fait de me dire qu’elle n’était qu’une simple personne pouvait me le prouver. Car une personne possédant une grande estime de soi n’aurait jamais répondu de la sorte. Mais qui sais, peut-être se jouait-elle tout simplement de moi, en essayant de me faire croire qu’elle était plus faible que moi quand c’était tout à fait le contraire. Je ne pouvais pas l’affirmer, ne la connaissant pas encore très bien. Je devais donc user de mon cerveau pour ne pas tomber dans les pièges qu’elle tentait peut-être de me mettre sur la route.

Le danger avait diminué considérablement au dernier geste du ninja. À mon tour, je baissais mon arme pour lui démontrer l’intention pacifique que j’essayais de dégager. Je m’apprêtais à répliquer à sa dernière intervention lorsque celle-ci me devança pour me poser une autre question que j’écoutais avec une attention de moine qui prie son Dieu.


-Pourquoi Suna s'intéresse à Kumo?

Elle venait de me démontrer l’inquiétude qui coulait en elle. Étant un ninja extérieur à Kumo, elle se méfiait de moi et je pouvais un peu la comprendre. Si la situation avait été inversée, j’aurais certainement agi de la même façon moi aussi. Je ne lui en voulais pas de poser la question, après tout je m’attendais un peu à la recevoir. Je pris donc un court moment pour bien réfléchir à ce dont j’allais pouvoir lui dire. J’étais ici pour retrouver un homme certes, mais le problème était que je ne connaissais pas grand-chose sur cet homme si ce n’était qu’il vendait des plantes que seul lui possédait. Les hauts dirigeants de Suna ne m’en avaient guère dit davantage, alors je ne pouvais en inventer. Je me lançais donc espérant qu’elle allait pouvoir m’aider sur ce coup.

-Ne vous inquiétez pas, chère dame, car je ne suis pas ici pour faire du mal à votre village. Si je suis ici, c’est simplement pour retrouver un homme qui vend des plantes pour la médecine. Ma présence ici est simplement commerciale.

Voilà! C’était fait. Je venais de tout lui dire et j’espérais maintenant qu’elle allait me croire et peut-être même pouvoir m’aider dans cette simple quête que je m’étais fixée. Je ne voulais pas qu’elle me prenne pour un ennemi et pour m’aider à le lui faire comprendre, je glissais mon katana dans son fourreau. De cette façon, j’osais croire que la première impression qu’elle s’était faite de moi allait complètement disparaitre. Il ne me restait plus qu’à attendre sa réaction à ce que je venais de lui dévoiler.

Tout en attendant sa réponse, je m’étais perdu quelque peu dans mes pensées, réfléchissant à cette fameuse phrase qu’elle m’avait dite un peu plus tôt. Cette phrase qui la décrivait comme une personne simple et non spéciale. Quelque chose me titillait dans ces paroles et je n’aimais guère cela. Comment une personne pouvait se voir aussi négativement? Car pour moi, le mot simple n’annonçait rien de très bon. Quelque chose de simple, c’est quelque chose qui n’est pas vu à sa juste valeur. Quelque chose qui est fuit des regards des passants sans pour autant être intéressant et désirant. Un objet simple est quelque chose qui n’intéresse personne à cause de ces formes trop droites et trop sommaires. Pour moi, une personne ne pouvait qu’être spéciale. Une personne était unique et c’était cette unicité qui la rendait si spéciale. Même si elle ne possédait pas des pouvoirs extraordinaires, ça ne voulait pas dire pour autant qu’elle était simple. À travers ce superflu transparaissait la beauté unique de chaque personne. Les talents personnels, les valeurs qui leur tenaient à cœur, tout cela pouvait rendre n’importe qui spéciale dans ce monde. Alors quand j'entendais quelqu’un me dire qu’elle était simple, ça me faisait un petit quelque chose intérieurement. Je devais lui faire comprendre qu’elle se trompait et cela sans plus attendre. Avant même qu’elle puisse ouvrir la bouche, des paroles sortirent de ma bouche.

-Vous n’êtes pas une personne simple, chère dame, car au plus profond de votre être, se cache tout ce qui vous rend spéciales.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Lun 23 Mar 2009, 17:28

-Ne vous inquiétez pas, chère dame, car je ne suis pas ici pour faire du mal à votre village. Si je suis ici, c’est simplement pour retrouver un homme qui vend des plantes pour la médecine. Ma présence ici est simplement commerciale.


Bien, il avait répondu a la question. Mais, avait il dit la vérité, ou bien juste une reponse qui pouvait lui éviter un combat? Enkara connaissait bien le milieu medical, puisqu'elle était médecin, et donc spécialiste en jutsu médical. S'il cherchait bien un vendeur de plante aux effets curatifs, alors elle pourrait l'aider. Cependant, s'il mentait, elle risquait de faire plus de mal que de bien. Peut etre que lui aussi connaissait bien la medecine, et qu'en quelques questions supplémentaires elle pourrait en etre certaine. Il avait baissé son arme... et semblait honnéte.


*Comment etre sure qu'il dit bien la vérité! Je ne dois pas me tromper... je dois ecouter mon instinct"


Encore une fois, elle s'apprétait a lui poser une nouvelle question, quand celui ci la coupa. Décidement, ils avaient tout les deux le chic pour se couper la parole.


-Vous n’êtes pas une personne simple, chère dame, car au plus profond de votre être, se cache tout ce qui vous rend spéciales.


A ce moment la, Enkara fut plus surprise qu'autre chose. Elle écarquilla les yeux, et rangea son arme au même moment. Peut etre avait il trop de bouche, mais en tout cas, la jeune femme masquée aimait bien ce genre de personne. Malgré sa grosse méfiance (voire même peur) envers les hommes, elle n'hesita pas a se rapprocher. Sur un ton sec, mais sans agressivité, elle lui envoya un petit pic. Le fixant droit dans les yeux, elle articula:


-Tu es bien gentil, oui. Tu me parais bien honnéte, oui. Mais si je deteste bien une chose, se sont les jugements. Je ne crois pas etre la pour parler de moi, si? Et puis je ne suis pas une DAME, mais bien une DEMOISELLE. Tu peux arréter ca, j'aime pas non plus.


Elle se tut un instant, sentant qu'elle commencait a se laisser aller. Elle respira profondément, et reprit.


-Bon, je peux t'aider. Ne me demandes pas pourquoi je le fais, je n'en sais rien. Le principal est que j'accepte de t'aider. Après tout, nous ne sommes pas ennemis?


Sans réellement savoir pourquoi, Enkara sentait qu'elle pouvait lui faire confiance. son regard? Sa posture? Sa voix? Peut etre que si les temps avaient étés différents cela n'aurait pas été la même chose, mais la, elle lui donner une part de confiance. Bien sur, l'autre part restait méfiante. Ce jeune homme, aux cheveux noirs corbeau lui plaisait bien. Calme jusqu'au bout des pieds, et poli jusqu'aux ongles. Si seulement elle pouvait rencontrer plus souvent des gens comme ca... elle s'emporterai probablement moins souvent.


-Peux tu m'en dire un peu plus sur la personne que tu cherches?

Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mar 24 Mar 2009, 00:12

J’avais hâte de voir la réaction qu’elle allait avoir suite à la phrase dernière que je lui avais dite avant de lui laisser la parole. Elle n’avait pas répondu tout de suite, signe évidant qu’elle devait analyser chacun des mots que contenait cette phrase. Même après l’avoir découpé en plusieurs morceaux et compris chaque signification et sens, elle n’ouvrit aucunement la bouche. Tout ce qu’elle trouva à faire fit de ranger son arme après avoir moi-même fait les premiers pas pour arriver à une paix certaine. La tension qui régnait sur nos têtes tomba complètement suite à la divulgation de nos réelles intentions.

Un petit soupir de soulagement accompagna ce sentiment de bien-être soudain qui était remonté à la surface après mettre aperçut qu’aucun de nous ne voulait s’enlever la vie par un combat. Afin je ne pouvais en être 100% sûr de la part du ninja au masque, mais d’après le geste qu’elle avait effectué, en retirant son arme, elle m’avait prouvé son désir de faire la paix avec moi. Mais ce qui suivit fit remonter en moi le doute lorsque celle-ci s’approcha de plus en plus de ma personne jusqu’au point de ne laisser que quelques centimètres à peine entre nous. Mon cœur se mit à battre la chamade et des milliers de questions se bousculèrent sans cesse dans ma tête qui n’avait pas été inventée pour traiter autant de données. J’essayais donc d’analyser le plus rapidement possible la situation et de trouver la meilleure solution possible, mais même si j’avais décidé de m’éloigner d’elle, mes pieds ne m’auraient pas écouté. J’avais tout juste assez d’énergie pour me tenir debout, et cela, malgré les quelques heures de sommeil que mon corps avait eues. La fatigue pouvait parfois nous nuire grandement et aujourd’hui cette nuisance était présence.

Contrairement à ce que je croyais, elle ne s’était pas approchée pour m’attaquer, mais bien pour me reprendre sur ce dont j’avais dit un peu plutôt. Comme à mon habitude, je m’étais fait une idée préconçue d’elle-même, avant même de la connaître, et visiblement, je m’étais quelque peu trompé à son sujet. Elle ne se gêna pas pour me faire voir l’erreur que j’avais commise.


-Tu es bien gentil, oui. Tu me parais bien honnête, oui. Mais si je déteste bien une chose, ce sont les jugements. Je ne crois pas être la pour parler de moi, si? Et puis je ne suis pas une DAME, mais bien une DEMOISELLE. Tu peux arrêter ça, j'aime pas non plus.

Juste le fait qu’elle ait eu le courage de me défier prouvait bien qu’elle possédait une estime d’elle-même un peu plus grande que je l’avais précédemment pensé. Mon premier-but n’avait pas été de la blesser ou quoi que se soit, mais malgré mes nobles précautions, j’avais failli à ce but. Elle l’avait mal pris et je le voyais bien maintenant. Je devais quelque peu me racheter si je voulais qu’elle m’aide un peu.

-Je suis désolé de vous avoir fait du mal, mais lorsque vous m’avez dit que vous étiez une simple personne, j’en ai tout de suite déd………

Je m’étais arrêté là avant de me caller davantage. Mon but premier était de gagner sa confiance et non de développer le doute en son esprit. Je devais détourner la conversation pour la diriger vers une autre direction.

-Si vous n’aimez pas que je vous appelle « dame » et bien je peux, vous appelez par votre prénom, mais le problème est que depuis que nous nous sommes rencontrés, vous ne me l’avez jamais dit.

Voilà la solution que j’avais trouvée pour régler ce petit problème. Elle était des plus simples certes, mais fallait-il tout d’abord la trouver. Il ne me restait plus qu’à attendre la répondre pour régler une fois pour toutes la situation. Mais plutôt que de me donner ce que j’attendais d’elle, elle me posa une autre question.

-Peux-tu m'en dire un peu plus sur la personne que tu cherches?

Elle voulait maintenant avoir de véritables réponses sur ma présence ici et même si je lui avais déjà pas mal tout dit, elle désirait en connaître plus sur cet homme que je recherchais. Mais le réel problème était que je ne savais rien d’autre sur cet homme si ce n’était qu’il était très connu ici et que je n’aurais aucune difficulté à le trouver. Je décidais donc de lui dire ces nouvelles informations, espérant que ça allait lui suffire pour le moment.

-Tout ce que je peux vous dire sur cet homme c’est qu’il est l’homme le plus respecté et le plus connu de Kumo en ce qui concerne l’herboristerie médicale. D’après mes supérieurs, je ne devrais pas avoir de problème à le trouver. Puisque vous venez de Kumo, vous le connaissez peut-être?

Je venais maintenant de remettre entre ces mains, la suite de la conversation. Je lui avais tout dit sur les connaissances que je possédais sur cette personne et j’espérais maintenant qu’elle allait pouvoir m’en apprendre un peu plus sur lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mar 24 Mar 2009, 13:25

Enkara avait mis de coté les excuses qu'il avait commencées, et se pencha sur les informatins suplémentaires qu'il lui fournissait. Tout deux avaient leurs armes baissées, et la jeune femme masquée en vint même a lui tourner le dos. En effet, dos tourné afin de vérifier son honnéteté jusqu'au bout. En même temps, elle posa une main sur une de ses hanches, s'appuyant sur la seconde. Elle leva son visage vers le ciel, et prit une profonde inspiration. Un léger vent carraissait ses cheveux, et portait encore cette bonne odeur de nature. Le destin avait il fait en sorte qu'elle rencontre ce jeune homme? Si oui, pourquoi? Voulait il tester quelque chose? Une phrase avait touché son esprit. Celle de son prénom. Avait il dit ca pour faire de l'humour pas marrant, ou bien voulait il vraiment savoir son prénom? Elle se lanca.


-Oui, je vois de qui vous parlez. Je le connais bien, comme la plupart des villageois. Il vend plusieurs et même beaucoup de plantes différentes. Sincèrement, j'aime bien ce bonhommee. Il est vraiment très gentil avec moi.... Elle tourna juste sa tête, appellez moi Fumei pour le moment.


Elle se tut une nouvelle fois, avant de lui faire face de plus belle. Cela ne se voyait pas, mais sous son masque, elle affichait un petit sourire timide. Au fond d'elle, même si elle était une ninja, elle n'aimait pas beaucoup de battre sans aucune raison. Et ce jeune homme semblait bien du même avis. Probablement une nouvelle rencontre sympathique. Mais avait elle le droit de le ramener au village? Bien sur que non. Si le Kage n'était pas au courant, il ne fallait surtout pas le faire. En plus, Enkara avait tendance a faire trop d'erreur pour prendre le risque d'en faire une nouvelle. Elle réfléchit rapidement. En cas de guerre entre les deux villages, il fallait garder le secret et l'endroit bien caché. D'ailleurs, elle pensait que même un allié ne devait connaitre l'emplacement du village! Ben voila, tout était réflechit. Et puis pourquoi avait elle réfléchit, car au fond, cela n'était pas utile apres tout. Histoire de passer le temps, bref.


-Si vous cherchez cet homme, est ce pour lui acheter des plantes, ou bien pour autre chose? je veux bien vous aider, mais a une seule condition: Je fais tout pour vous, et vous m'attendez ici. Bien sur, si je dois tuer quelqu'un pour vous, c'est moi qui vous tuerais. Mais si c'est pour acheter des plantes, ou pour une question concernant un reméde ou autre, je veux bien y aller pour vous.


Cela pouvait paraitre stupide, mais Enkara aimait garder les secrets. Et puis quitte a s'ennuyer, autant s'ennuyer correctement. Alors pourquoi ne pas faire le travail des autres? Quelle bonne idée.... Un petit aller retour en 4h, et le tour était joué. Et s'il était la a son retour, alors la, elle ne pourrait presque plus douter de cet étranger. Peut etre que la, elle lui donnerai son véritable prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mar 24 Mar 2009, 17:59

-Si vous cherchez cet homme, est ce pour lui acheter des plantes, ou bien pour autre chose? Je veux bien vous aider, mais a une seule condition: Je fais tout pour vous, et vous m'attendez ici. Bien sur, si je dois tuer quelqu'un pour vous, c'est moi qui vous tuerais. Mais si c'est pour acheter des plantes, ou pour une question concernant un remède ou autre, je veux bien y aller pour vous.

Quelle confiance! Malgré tout ce dont j’avais fait pour la convaincre du contraire, j’étais resté l’inconnu dangereux pour son village. J’aurais beau être l’être le plus gentil du monde, jamais elle développerait cette confiance, que j’avais tenté de lui retirer. J’aurais dû pourtant la comprendre, car étant moi-même des plus suspicieux, j’aurais agis de la même façon à mon tour. Je devais donc me résigner à accepter son offre, mais une drôle de sensation me traversa le dos soudainement. Qui me disait que les paroles qui sortaient da sa bouche étaient véridiques? Qui me disait qu’elle ne voulait pas tout simplement aller chercher des renforts pour ensuite revenir me faire la peau? J’en mettais peut être un peu trop, mais il n’était pas faux que d’y avoir pensé. La crainte qu’elle avait développé envers moi était peut être rendu à un tel point que pour elle, j’étais ici pour faire du mal à son village. Mon premier but, de ma présence ici, n’était nullement de faire du mal à des personnes avec qui mon village avait des relations neutres, mais son sentiment lui avait dit tout le contraire et pour le moment, je n’avais pas le pouvoir de gagner contre une telle force. J’allais donc choisir la seule option qu’elle m’avait proposée.

-Je vois que je n’ai pas encore réussis à gagner votre confiance, mais je ne vous en veux pas, car j’aurais agis de la même façon moi aussi, si les rôles auraient été inversés. C’est donc pour cette raison que je vais accepter votre offre et pour vous montrer mes intensions auxquelles vous paraissez doutez encore, je vais même vous attendre ici jusqu’à votre retour.

Je lui avais dit que j’allais demeurer ici jusqu’au moment de son retour, mais ce que je lui avais pas encore dit, c’est que la personne qu’elle allait revoir ne sera pas la même. Certes je voulais avoir ces plantes, mais je n’étais pas incrédule pour autant. Mes techniques allaient me servir grandement, mais pas pour lui faire du mal. J’avais déjà établis un plan dans ma tête au cas où mes craintes seraient justifiées et qu’elle reviendrait accompagnée de ninjas. Si jamais elle revenait seule, j’aurais juste à réapparaitre comme si rien ne s’était passé. Mais pour débuter mon plan, fallait-il d’abord faire repartir cette dame en direction du village que je recherchais tant et qui continuais de rester cacher. Il ne restait plus qu’à lui dévoiler les plantes que je voulais qu’elle me rapporte. Je me lançais donc voyant le jour se coucher de plus en plus rapidement.

-Et bien Fumei, j’aurais seulement besoin de quelques plantes pour désinfecter et soigner des blessures mineures, telles des écorchures ou encore des blessures légères de kunais par exemple. C’est tout ce dont je te demande.

La commande était pourtant si simple, mais elle avait insisté pour aller la faire elle-même. J’aurais préféré la faire moi-même, mais une personne m’en empêchait. J’avais donc remis entre ces mains les plantes que j’étais venus chercher. Il ne me restait plus qu’à entendre un moment. J’allais donc pouvoir continuer ma sieste en attendant son retour. Mais tout d’abord, j’avais un petit quelque chose à faire avant. Je devais cependant attendre le départ de Fumei, avant d’exécuter mon plan.

Je me dirigeais donc un peu plus loin et m’étendus dans l’herbe haute, attendant le moment ou j’allais me retrouver de nouveau seul. Mes yeux s’étaient fermés, mais mes oreilles restaient toujours en alerte. Un petit moment de silence régna avant d’entendre le bruit de pas qui commençais à s’éloigner de plus en plus de ma position. J’ouvris donc les yeux pour confirmer ce que je croyais. Effectivement, elle s’était mise en route, alors mon plan pouvait débuter. J’allais donc me cacher derrière des arbres pour ensuite ressortir, quelque secondes plus tard. Ma personne n’avait nullement changé, si ce n’était que ma consistance. Mon faux moi retourna se coucher à l’endroit exact d’où j’arrivais. Il ne restait maintenant plus qu’à patienter.

Spoiler:
 
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mar 24 Mar 2009, 19:22

Enkara tendit sa main vers celle de son inconnu, afin de prendre la commande. Si elle avait su qu'elle allait aider une personne pour des plantes medicinales, alors elle aurait pris les siennes sur elle! Elle lis rapidement ce dont il avait besoin, verifiant si c'était bien pour soigner des blessures et non concocter un joli poison. Elle jeta un dernier regard a son interlocuteur a travers son masque, et lui tourna le dos sans un mot. Pendant que celui ci se reposa a meme le sol, elle fila droit vers le village, prenant soin de prendre une direction quelque peu fausse, brouillant les pistes. Elle ne savait pas si oui ou non il serait la a son retour, mais une part d'elle voulait y croire. Peut etre une personne de confiance, enfin. Lorsqu'elle fut suffisamment loin de lui, elle prit la direction du village. Elle courut ainsi durant un petit moment, a vitesse moyenne afin économiser un maximum d'énergie pour le retour. Quoi faire pendant une course? Rien, mis a part penser. Enkara n'avait pas sentit d'autres personnes, et elle ne semblait pas suivit. S'il se montrait aussi honnéte, alors elle aussi devait le faire. Pas de clone, pas de piége, rien que de l'honnéteté. Apres plus de 1h30 de course, les contours du village étaient la, bien distincts. Et bientot, elle passa la porte de celui ci. Sans tarder, elle salua les gardes d'un signe de tête, et fila droit vers son ami l'herboriste qui n'allait pas tarder a fermer boutique.

Elle se pointa devant la porte, un peu essouflée malgré tout. Elle entra dans la boutique vide. Enfin, vide de monde, mais pleine de plantes en pot. Kaku avait une serre a l'arrière de sa boutique (qui était a l'etage sa maison), dans laquelle il faisait pousser toutes sortes de plantes. Enfin, il sortit de sa serre, et entra dans la boutique.


-Oh, bienvenue a toi Kara. Voila plus d'une semaine que tu n'es pas venue. Comment vas tu?


-Ma foi, je vais plutot bien.


-Tu viens en courant en plus de cela?


-J'avais peur que tu ne fermes boutique.


-Bon, dis moi ce que tu veux avant de filer a toute vitesse, comme a ton habitude.


-Je viens trouver des plantes de soin. Juste pour soigner de petites plaies, des ecorchures. Désinfectantes, et aussi inflammatoires... oh, et puis analgésique. C'est toujours mieux qu'antalgiques. Elle sortit sa liste. Je vais donc prendre Aconitum napellus, pour l'analgésique. Achillée mille-feuille pour l'anti-inflammatoire, antispasmodique, dermatologie. C'est toujours bon. Medicago sativa aussi.


-Déja la ménopause? sourire aux lèvres.

-Non Kaku, c'est pour stimuler voyons. Ne pas oublier les racines de l'Angélique chinoise. Ensuite, du Frêne, de l'Arctium lappa, on ne sait jamais, du Thym et de la Bourrache. Et aussi cette plante super douce de l'autre fois, tu sais celle qui vient de super loin, une nouvelle qui vient d'arriver chez toi.


-Oui, je vois, tu parles de l'Aloe vera. Tu en auras assez avec tout ca?


-Je pense pouvoir tenir un moment contre les infections et les douleurs. Je vais meme m'adoucir la peau avec ton aloé. Je te remercie Kaku.


Apres lui avoir tendu le sac plein, elle le rangea rapidement dans son sac a elle.


-Met ca sur mon compte de ce mois ci Kaku, encore merci.


Enkara disparu tout comme elle était venue. Il faisait nuit, deja. Et il lui restait encore une bonne route pour rejoindre l'inconnu. De plus belle, elle passa devant les gardes.


-Je sors ce soir. Je m'entraine encore.


Pour preuve, elle montra ses plantes, prouvant bien qu'elles étaient guérisseuses et stimulantes. Apres cela, elle repartie vers la plaine ou l'attendait le ninja. Sa course durant un peu moins longtemps, mais la jeune femme masquée arriva tout de meme essoufflée. A allure lente, elle finit les quelques derniers metres qui les séparaient l'un l'autre. Il était la, allongé dans l'herbe, et elle, était seule, le sac plein de plantes. Il avait l'air de dormir. Est ce qu'un ninja en pays inconnu dort comme ca? Etrange. toujours aussi méfiante, elle ne s'approcha pas trop de lui.


-Me revoila. J'ai tout ce que vous vouliez, et meme plus encore. J'espere que vous connaissez tout les effets de ces plantes? J'ai prit de:
Aconitum napellus pour l'analgésique,
Achillée mille-feuille c'est un anti inflammatoire,
Medicago sativa c'est un stimulant que j'ai prit en plus,
Racines de l'Angélique chinoise tres utile de toutes manières, il faut en avoir,
Frêne c'est un anti inflammatoire et analgésique,
l'Arctium lappa et du Thym ce sont des antalgiques et enfin
de la Bourrache pour la gueule de bois et analgésique et c'est bon en tisane

J'espere que je n'ai rien oublié?


Elle jeta un oeil autour d'elle, verifiant bien qu'il n'y avait personne.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mer 25 Mar 2009, 00:04

De nombreuses heures étaient passées et rien, dans mon champ de vision, n’annonçait le retour de ce ninja caché derrière son masque. Mon clone était encore là, caché dans l’herbe haute à profiter de la brise qui avait débuté dès le départ de Fumei. Moi j’étais resté caché dans mon arbre, à attendre de revoir ce fameux visage qui ne ressemblait à aucun autre que j’avais déjà vu. La lune était sortie elle aussi, déchargeant dans la plaine de la nuit sa luminosité éclatante. Un corridor s’était dessiné devant mes yeux, m’accueillant ainsi à venir la rejoindre. Mais malgré une telle beauté, je me méfiais trop de la solidité de ce chemin, vers cet astre lunaire, pour me risquer à accepter son offre. Je restais donc là, couché sur ma branche, à regarder le temps passé, mais les secondes ne suffirent pas pour me garder éveillé. Mon esprit quitta mon corps pour s’élever dans une autre dimension. Pendant ce temps, mon corps physique se reposait de toute cette fatigue, captant autour de lui toute l’énergie qu’il pouvait attraper. Mon esprit put se reposer à son tour, ayant atteint quelque instant auparavant son petit paradis personnel.

Mon corps s’était reposé assez et demandait maintenant le retour de son âme. Cela prit à peine une fraction de seconde et mon corps s’anima dans toute sa puissance. Ça me prit quelque instant pour revenir complètement de ce paradis que je venais tout juste de quitter. L’énergie s’était emparée de moi et le moment était venu de continuer ma route. Je me levais donc prêt à franchir toutes les obstacles que la vie allait mettre sur mon chemin, mais une petite voix m’interpella soudainement. Je me retournais donc pour voir qui était la personne qui me parlait et c’est à ce même moment que tout me revint en mémoire. J’avais en partie complètement oublié ce qui s’était passé un peu plus tôt et cette oublie m’était revenue en pleine face. Je me rappelais donc de mon clone que j’avais créé pour un peu plus de sécurité. Je me baissai donc pour que l’ombre des herbes puisse mieux camoufler ma présence. Je restais là un moment à écouter tout ce que Fumei me disait, mais contrairement à ce qu’elle croyait, je ne comprenais absolument rien de tous ces jargons médicaux. Un petit rire étouffé se fit soudainement entendre et puis plus rien. J’avais réussi de justesse à me taire pour ne pas qu’elle puisse découvrir la cachette provisoire que je m’étais créée. Je laissais le tout se dérouler un moment lorsque je décidais de dévoiler ma présence. Au même moment, mon clone disparaissait dans un nuage blanchâtre, ne laissant ainsi qu’une seule copie d’Akira. Je m’avançais par la suite tout doucement, écrasant les herbes qui tentaient de réduire ma vitesse qui n’était déjà pas très rapide.

Tout était des plus calmes et après une analyse complète des alentours pour m’assurer que nous étions seuls, je continuais mon approche dans sa direction. Les herbes continuaient leur danse au son de la musique que le vent leur jouait. La lune éclairait cette immense piste de danse ce qui rendait le spectacle encore plus merveilleux. Ma voix s'éleva à son tour dans l'atmosphère, rejoignant la danse qui était déjà commencé. Toute ce qu'elle pu entendre de ma part fut:


-Je te fais confiance la dessus, car je ne connais rien en médecine moi.

Je venais de lui avouer mon point faible, mais pour moi ce n’en était pas vraiment un puisque je n’avais jamais dirigé mon étude dans ce domaine. J’avais focalisé mes études et mes entrainements sur le fuuton et pour moi cette affinité comblait parfaitement cette petite lacune. Mais peu importe, elle n’était pas venue ici pour entendre ces balivernes, alors je ne devais pas me focaliser la dessus.

Le petit sac de plantes pendouillait à la main de Fumei ce qui me fit penser que j’allais devoir lui rembourser pour toutes ces plantes médicinales. Ne connaissant absolument rien sur ce type de plantes, je ne pouvais déterminer à l’avance le prix que ça allait me couter. Je me risquais donc à lui demander le prix.


-Combien vais-je te devoir pour toutes ces plantes?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mer 25 Mar 2009, 11:16

Enkara tendait son sac plein de toutes ces plantes, attendant que le jeune ninja vienne le lui prendre. Mais bientot, elle comprit que face a elle, ce n'était qu'un clone. Le véritable Akira s'avancait vers elle, marchant peniblement a travers les hautes herbes. Il ne lui faisait pas entièrement confiance et elle non plus. Au final, en y pensant, elle en sourit en coin sous son masque.


-Je te fais confiance la dessus, car je ne connais rien en médecine moi.


Alors comme cela, il n'y connaissait rien, mais il lui faisait confiance? Pourquoi un clone alors? Mais voyons... Enkara remarqua tout de suite qu'il ne la vouvoyait plus, bien au contraire, et qu'il lui parlait comme s'ils se connaissez depuis pas mal de temps.


-Combien vais-je te devoir pour toutes ces plantes?


Le prix? Elle le connaissait, approximativement. Mais ce qui la génait le plus, était le fait qu'il n'y connaissait rien en médecine. Elle fouilla dans le sac avant de lui donner, et en sortit une plante.


-Ca, ce sont des graines germées de Medicago sativa. Ces jeunes pousses sont supers. Stimulantes, ca peut aussi lutter contre les infections, une désintoxication ou encore une maladie de peau. Mange la comme ca, et tu seras vite sur pied. Pour faire le reste, je ne vais pas t'expliquer. Mais en cas de fatigue, mange la, se sera deja pas mal. Riche en vitamine K, fer, magnésium, fer, calcium et potasssium, et j'en passe, c'est tres bon pour le corps. Enfin bref.


Apres cette breve explication qui pouvait toujours lui être utile, elle rangea les germes et lui jeta le sac.


-Pourquoi être venu seul dans un pays inconnu? C'est bien trop dangereux. Tu ne venais que pour ca?


En attendant sa ou ses réponses, elle en profita pour boire une coup. Pour cela, elle lui tourna le dos, saisit sa gourde, souleva son masque, et bu deux gorgées. D'ailleurs, elle en profita même pour manger une barre de chocolat. (Si on me dit que ca existe pas, j'arréte de jouer xD) Riche en magnésium et fer, c'était bon d'en manger de temps en temps. De plus, apres pres de 4h de course non stop, il fallait bien combler les manques en énergies! Une douche n'aurait pas fait de mal non plus, mais rares étaient les douches a disposition dans la nature.... Avec un peu de chance, elle irait a cette petite cascade toute mignonne cachée dans la foret, ou les poissons viennent chatouiller les pieds et téter les orteils. Elle y pensait deja. Vivement, elle remit son masque sur son visage, avant que quiconque ne la voit, et fouilla dans son sac. Ouf!!! Elle avait de quoi se secher! Elle sourit timidement sous son masque, a l'idée de faire trempette dans cette eau claire et douce, au clair de lune. Mais d'abord fallait il que cet inconnu disparaisse. Elle n'allait pas le laisser la comme ca. Elle lui refit face.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mer 25 Mar 2009, 15:40

Je m’étais quelque peu échappé en la tutoyant au lieu de la vouvoyer. Je voyais bien chez elle que ce changement si soudain l’avait quelque peu dérangé. J’y étais peut-être allé un peu trop rapidement en affaire. Nos villages étaient neutres et j’avais voulu donner bonne impression, pour que le village caché du sable puisse gagner de cet échange, mais je savais bien que ça ne serait pas seulement cette simple rencontre qui allait faire augmenter l’estime de Suna dans le cœur de leur dirigeant, mais au moins je ne perdais rien à essayer.

La rencontre s’était bien déroulée et le moment de retourner chez moi approchait à grands pas, mais cet endroit me plaisait de plus en plus et mon envie de quitter ce lieu était moindre. En plus, même si j’avais effectué cette mission, je n’étais pas encore tout à faire satisfait. Depuis la première fois que je l’avais vue, ce masque m’avait intrigué. Je voulais connaître le visage de la personne qu’il cachait et cela, peu importe les conséquences que ce but allait amener. Je devais trouver un moyen de lui faire enlever son masque, mais là était le problème. Elle n’allait certainement pas l’enlever à ma simple demande, alors j’allais devoir user d’ingéniosité.

Avant même que j’aie eu le temps de faire le moindre geste, elle me sortit un autre discours médical incompréhensible pour un pauvre ignorant comme moi. Mais cette fois, elle prit le temps de bien m’expliquer ce que la graine, qu’elle venait de sortir du sac, avait comme effet. Mais pour dire vrai, je me demandais encore si les plantes qu’elle avait apportées étaient bel et bien ce qu’elle essayait de me faire croire. N’étant pas particulièrement assuré de cela, j’allais faire comme si je lui faisais entièrement confiance, mais une chose était certaine, je n’allais en aucun cas ingérer une de ces plantes avant des les avoir remis entre les mains d’une personne si connaissante. C’était peut-être plus sûr pour moi. Je ne m’y connaissais peut-être pas en plante, mais je n’étais pas naïf pour autant.

Suite à son discours, elle me lança le sac que je m’empressais de mettre en sécurité. Je me retournais ensuite vers elle pour arriver face à face avec ce que j’espérais depuis le début. Elle venait d’enlever son masque, mais malheureusement pour moi, elle s’était retournée pour ne pas que je puisse voir son visage. Je tentais par contre d’étirer mon cou un peu plus, pour essayer d’apercevoir la moindre partiel de son vissage, mais en vint. Je venais de manquer ma chance. Frustré d’avoir manqué cette chance unique, je me rebattus rapidement sur les questions qu’elle m’avait posées pendant que je mettais le petit sac en lieu sûr.


-Si je suis venu seul, c’est que j’ai les capacités de me défendre en cas de danger et grâce au nombreux entrainement que j’ai reçu, j’ai la possibilité de reconnaître ce danger avant même qu’il ne soit trop tard. Et si jamais ça devenait vraiment trop dangereux, j’aurais tout simplement fuir, pour me mettre en sécurité. Mais venant dans un village neutre envers Suna, le danger était acceptable. De toute façon Fumei, peu importe où je peux aller, il y a toujours un danger. Alors, il suffit de savoir analyser les situations que nous croisons et de savoir prendre les bonnes décisions.

Même si je ne la connaissais pas encore super bien, je continuais pourtant de la tutoyer comme si elle était une amie de longue date, mais cette façon d’agir n’était pas sans aucune raison. Si je voulais gagner sa confiance, je devais faire en sorte d’agir comme si elle était une amie et que je lui dévouais toute ma confiance. Mais en réalité, je n’avais que très peu confiance en elle et même si elle était revenue seule, sans renfort et avec les plantes, ce n’était pas une raison pour abaisser mes murs encore. Elle allait devoir travailler un peu plus dur pour gagner ma confiance.

Maintenant que tout avait été expliqué, le gout d’aller me rafraîchir un peu s’empara de moi soudainement. J’avais marché toute la journée et le poids de cette journée coulait sur mes épaules. Mais ne connaissant pas les alentours, j’allais devoir demander à Fumei.

-Fumei? J’aurais le goût d’aller faire une petite baignade, car après une si longue journée de marche, j’ai envie de changer de peau. Alors, je me demandais si tu ne connaissais pas un petit lac où je pourrais aller et aussi tu pourrais aussi venir comme cela nous pourrions continuer à nous connaître davantage. Qu’en penses-tu?


_________________


Dernière édition par Akira Kenjiro le Dim 29 Mar 2009, 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mer 25 Mar 2009, 16:17

Enkara avait tenté de lui montré qu'il pouvait lui faire confiance. Visiblement, il commencait, puisqu'il ne rochigna pas sur le fait qu'elle lui expliquait les effets des germes. Ou bien peut etre, que tout simplement, il jouait la comédie, et la laissait parler dans une oreille sourde. En meme temps, peut etre qu'elle allait tenter de l'empoisonner. Normal qu'il reste prudent. Par chance, elle ne tenterai pas de lui faire de mal et tout se passerai bien jusqu'au bout. D'ailleurs, il n'allait pas tarder a rentrer sur Suna. Mais avant, il repondit a ses questions. Fallait dire que ses arguments étaient convaincants au final. Kumo avait signé un pacte de non agression avec Suna, et Enkara n'avait aucunes raisons de le provoquer.



-Fumei? J’aurais le goût d’aller faire une petite baignade, car après une si longue journée de marche, j’ai envie de changer de peau. Alors, je me demandais si tu ne connaissais pas un petit lac où je pourrais aller et aussi tu pourrais aussi venir comme cela nous pourrions continuer à nous connaître davantage. Qu’en penses-tu?


Fumei... ce nom lui faisait bizarre.... etrangére, inconnue était un prenom plutot etrange. Mais elle aimait bien. Alors bon, fallait lui trouver un endroit ou il pourrait se laver et se reposer. Apparemment, il aimait bien ce pays pour y rester une nuit et gouter ses eaux fraiches du soir. Par contre, rester avec lui était un peu genant tout de meme! Elle l'emménerai dans un endroit, et elle se reserverai le meilleur un peu plus loin. Que voulait il encore? Dormir dans son lit?


-Si tu me fais un temps soit peu confiance, alors suis moi. Tu vas pouvoir te détendre.


Sans perdre plus de temps, elle se dirigea vers la foret qui s'étendait a coté d'eux. Apres une marche rythmée a travers les hautes herbes (merdiques), ils atteignirent l'aurée. Enkara jeta un oeil au ninja, et s'enfonca a l'interieur de celle ci. Rapidement, elle grimpa en haut d'un arbre, et bondit de branche en branche, avec souplesse et agilité. Bientot, elle s'arrêta, et descendit en un saut au pied de son perchoir. Elle poussa les branches d'un arbuste, et découvirt alors un petit endroit sympathique, ou de l'eau s'écoulait doucement d'un rocher. Endroit calme et propre, cela lui suffirait pour faire ce qu'il avait a faire. Elle le regarda un instant.


-Voila, ici tu seras bien pour t'occuper. Par contre, j'ai autre chose a faire. Je dois donc te laisser. Et ne crains rien, le village est a 2h de la, donc si tu as peur que j'aille chercher des renforts, ce qui serait béte, dis toi qu'il faut 4h pour faire l'aller retour. Bon voyage, et bonne chance a toi, étranger.


Avant qu'il ne dise quoi que ce soit, elle prit une impulsion et bondit en haut d'un arbre. Un dernier regard, et elle fila comme la fléche vers une autre direction. Enkara n'avait pas grand chose a faire, mis a part faire la même chose que lui:se baigner. Elle sauta, couru, bondit, puis ralentit l'allure subitement. Elle jeta un oeil derrière elle rapidement, et descendit qu'un étage. En bas de cette roche, un magnifique endroit se cachait la. Enkara le connaissait bien, et y venait tres souvent. Une petit chute d'eau s'ecoulait sur les rochers, tandis que des poissons nageaient pénards. Une végétation luxuriante et colorée, grace a l'eau qu'apportait ce lieu d'apaisement. Ce qu'elle préférait, c'était la plénitude. Ici, une guerre aurait pu explosée, qu'elle n'aurait pas bougé. Elle retira ses gants, son sac a dos et les deposa sur le rebord, de l'autre coté. Elle gouta l'eau du bout des doigts. Parfaite! Sans tarder, elle retira ses bottes, puis suivit le haut de son "armure". Délicatement, elle fit glisser son pantalon, et le laissa choir sur le sol, avec le reste. Apres cela, elle retira l'attache des ses cheveux, et les laissa cascader sur son dos. Ce noir jais, profond, était un parfait contraste avec ses yeux verts. Enfin, cachée par l'obscurité de la vegetation, elle enleva son masque. Une fois préte, a moitié nue, juste de quoi cacher ses parties intimes, elle plongea dans l'eau claire. Rien a dire, tout a gouter avec delectation. Le paradis.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mer 25 Mar 2009, 17:29

Aussitôt dit, aussitôt fait. Ma demande avait été acceptée et elle le confirma par ce qu’elle me dit par la suite.

-Si tu me fais un tant soit peu confiance, alors suis-moi. Tu vas pouvoir te détendre.

Elle m’avait démontré que je pouvais lui donner ce degré de confiance. Elle partit donc à la course et je n’eus qu’à la suivre pour me rendre à l’endroit où elle voulait m’apporter. Ce petit lac était tout simplement magnifique, il n’était pas trop petit et tout était là pour me permettre de faire ce dont j’avais à faire. Je m’apprêtais à descendre vers cette petite source d’eau lorsque Fumei me quitta en me disant qu’elle avait des choses à faire. Elle se permit même de me dire de ne pas m’inquiéter qu’elle n’irait pas chercher des renforts, mais de ma nature toujours aussi suspicieuse, je voulais m’en assurer. Je décidais donc de laisser un moment mon petit bain de minuit et de la suivre un moment, pour voir ce qu’elle avait de si important à faire en plein milieu de la nuit. De toute façon, cette source n’allait pas s’évaporer, alors j’allais la retrouver au même endroit à mon retour. Je la laissais donc prendre de l’avance et lorsqu’elle fut rendue à une distance convenable pour ne pas qu’elle puisse me voir ou encore ressentir ma présence, je partis à mon tour à sa poursuite, gardant une bonne distance entre elle et moi.

La course poursuite fut relativement courte et malgré la vitesse qu’elle avait, je n’eus aucune difficulté à la suivre. Je ne savais pas où elle allait ou encore si elle avait ressenti ma présence, mais d’après ces agissements, elle ne se doutait de rien. Elle devait encore croire qu’elle m’avait laissé à la source et elle allait avoir une grande surprise lorsqu’elle se rendra compte que j’étais plus proche qu’elle ne l’aurait pensé. Elle venait maintenant de s’arrêter et, après s’être assurée que personne ne la suivait, elle disparut sous un rocher. Après avoir vu sa disparition, je m’approchais à mon tour pour examiner ce que cette pierre pouvait bien cacher. Je ne réussis pas, au premier coup d’œil, à découvrir le secret qu’elle avait et tout ce dont je pouvais voir était une petite crevasse en dessous de la pierre. Je m’y risquais donc après avoir vu Fumei disparaître par là.

Après avoir traversé ce défaut dans la pierre, j’avais réussi à me rendre de l’autre côté sans aucun problème et à ma plus grande surprise, cet endroit cachait un lieu tout à fait paradisiaque. C’était encore mieux que l’endroit où elle voulait m’envoyer. La chute était tout simplement grandiose et en harmonie avec la végétation qui régnait en maitre ici. La lumière de la lune pénétrait elle aussi dans cette cachette, se reflétant sur la chute qui avait l’air de s’écouler infiniment. Je comprenais maintenant mieux pourquoi Fumai m’étais laissé pour se rendre dans un endroit aussi énergisant et magnifique. Je n’aurais pas dû être là, mais ma curiosité avait été plus grande que tout et maintenant que je venais de trouver cette cachette, je n’étais pas prêt à quitter cet endroit.

Après avoir admiré tant de beauté, je continuais mon excursion dans cette petite forêt emménagé. Mes pas continuaient d’avancer sans faire de bruit au cas ou Fumai serais tout proche. Je ne voulais pas encore dévoiler ma présence à cette dame de peur qu’elle veuille me tuer pour avoir découvert son petit secret. Je continuais donc d’avancer quand tout à coup, j’aperçus Fumei un peu plus loin, au pied de ce lac intérieur. Je cessais donc d’avancer et me cacha dans les broussailles pour voir ce qu’elle venait faire ici. Mais ce qui suivit me surprit grandement. Elle s’était presque complètement déshabillée et maintenant elle faisait son entrée dans cette source. Elle avait même enlevé son masque à mon plus grand plaisir. J’aurais bien sûr voulu sortir de ma cachette et aller la rejoindre, mais cette idée n’aurait certainement pas été très bonne puisqu’elle m’aurait certainement pris pour un voyeur ou quelque chose de ce genre. Je décidais donc de retourner à l’entré de la grotte et de faire comme si je venais tout juste d’entrer. De cette façon, j’osais croire qu’elle n’allait pas me prendre pour un demeuré.


-Et bien moi qui croyais que t’avais quelque chose de très important à faire, je vois maintenant et c’était réellement primordial.

Dis-je sur un ton un peu humoristique. Ma voix s’était transformée en un écho qui se répandit partout dans la grotte. Mon message avait été bien compris par toutes les personnes présentes dans cette grotte et il n’y avait aucun doute là-dessus. Je continuais donc d’avancer jusqu’à l’endroit où j’avais aperçu la ninja un peu plutôt. Il ne restait plus qu’à patienter un moment, avant d’entendre crier Fumei, qui venait d’être surprise par mon entrée des plus inhabituelles.


_________________


Dernière édition par Akira Kenjiro le Dim 29 Mar 2009, 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mer 25 Mar 2009, 18:56

Enkara baignait dans l'eau claire, douce, belle, parfaite a ses yeux, avec plaisir et bonheur. Quelle joie de venir ici, dans ce "trou" de paradis caché. Telle une étoile, elle était sur le dos, les bras écartés, et regardait la lune accrochée au ciel. Une petite roulade en arrière, une brasse sous l'eau, encore une, des tours et encore des tours. Elle sortit de la, et s'assied sur un rocher, sur lequel coulait un fin filet d'eau. Tombant sur ses cheveux, elle aimait bien cette sensation. Un drole de son parvint a ses oreilles. C'était.... Quoi!!! Un echo de voix!!!


--Et bien moi qui croyais que t’avais quelque chose de très important à faire...aire.....aire...., je vois maintenant...ant....ant... et c’était réellement primordial...al...al....al...al


Pas possible! Il l'avait suivit!


-Mais il est amoureux ou quoi??? Chuchota elle a elle même.


Sans plus attendre, en prenant une forte impulsion, elle plongea, traversa le lac, ressortit en vitesse, s'enroula dans sa serviette rapidement, enfila son masque a toute allure, et fila vivement de l'autre coté, a l'entrée de ce paradis, d'ou venait la voix. Un kunai dans chaque main, elle bondit sur une branche cassée, puis sur un tronc mort, sur une roche, et passa dans le passage sombre. Humide la roche, glissait, et pied nus, ce n'était pas evident. Evitant un maximum de glisser sur les algues qui avaient poussé la, elle couru vers lui. Il était juste devant elle, a deux pas. Enroulée dans sa serviette, arme en mains, elle tenta un arret net.... Tenta... mais echoua... En effet, son arret fut très... malchanceux pour elle. Ne parvenant pas a s'arréter, elle glissa jusqu'a l'inconnu, et lui rentra dedans! Vitesse, plus poids, elle le renversa, et tomba sur lui. Vexée d'avoir était découverte dans son paradis, elle ne remarqua pas tout de suite l'ironie de la situation. A cheval sur le ninja impétueux, cheveux dégoulinants et masque gouttant, elle placa ses kunais en croisés sous sa gorge.


-Que fais tu ici! Je t'avais dit de rester la bas! j'avais des choses primordiales a faire, SEULE! Comment oses tu entrer dans mon paradis sans prévenir! Je te sauve peut etre la vie... chance pour toi que tu ne m'ai pas vu me baigner....


Elle resta l'instant de 2, ou peut etre 3 secondes la, sans rien dire. Elle respirait fortement, cherchant au plus profond d'elle meme, le calme et la serenité. Tout ceci fut vite trouvé, lorsqu'elle entendit l'eau couler derrière elle. Ce bruit de chute la calme rapidement. Elle lacha ses armes, les laissant glisser sur le sol. Elle se redressa le buste, avant de totalement changer son regard. Elle devint rouge écarlate, et ses mouvements, frénétiques, ressemblaient a ceux d'un robot. ELLE ETAIT A CHEVAL SUR LUI, EN SERVIETTE!!!!! Elle tenta de se defaire de la, en se relevant. Mais totalement perdue, elle glissa de plus belle, ecrasant le jeune homme encore une fois de ses 52kg. Elle perdit tout ses moyens en l'espace d'une fraction de seconde. Elle s'agrippa aux vetements du garcon, et chercha un equilibre en vain. Ne pouvant se tenir droite, sur ses jambes, elle finit par opter pour la solution dernière: glisser. Au final, elle bascula sur le coté et roula. Voila, elle était degagée de lui, accroupit par terre, encore troublée par la situation, elle cherchait a reculer plus loin que le mur derrière elle. Enkara tentait de cacher sa peur, celle des hommes. Et malgré toute sa force, elle ne pouvait pas toujours être plus forte qu'elle. Jamais elle n'avait montré son corps a un homme, jamais elle n'avait embrassé, jamais elle n'avait osé avoir de sentiments, sauf peut etre une fois. Jamais elle ne serrait la main des gens sans gants, jamais elle ne touchait la peau des gens, jamais ils ne la touchaient. Chance pour elle, elle avait son masque. C'était au moins ca. Recroquevillée tel un animal en proie, elle était quelque peu déboussolée.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Mer 25 Mar 2009, 23:19

L’écho de mes paroles se dissipa tout doucement à travers l’environnement de rêve qu’était devenu ce petit paradis terrestre. Le silence revint à peine quelque instant quand j’entendis des pas de course un peu plus loin et ce que j’aperçus par la suite me fit douter du droit de ma présence ici. Comme je me l’étais dit un peu plus tôt, ma venus ici allait certainement apporter quelques conséquences et de la voir courir vers moi, arme au poing, ne faisait que confirmer le tout.

Dans sa petite tenue, qui était composée que d’une simple serviette, elle c’était mise en tête de m’attaquer comme ça, ne prenant même pas le temps de remettre ses vêtements. Tout son corps fonçait vers moi et rien ne m’annonçait qu’elle allait arrêter sa course. Je me préparais donc à la recevoir. Elle s’approchait de plus en plus rapidement de moi et à la dernière seconde, elle tenta un arrêt, mais sa vague tentative pour arrêter ne fonctionna guère et sans même le vouloir, elle me fonça dedans. Tout mon corps bascula vers l’arrière et de tout mon poids, je tombais vers le sol, attiré par cette gravité qui ne faisait que m’attirer de plus en plus. De plus, Fumei était tombée elle aussi sur moi, rendant ainsi ma chute encore plus douloureuse. Lorsque la catastrophe fut terminée, une seconde prit sa place. Fumei, remplit de rage, se releva et m’emprisonna au sol, ces jambes de chaque coté de mon corps, les utilisant comme des attaches.


- Que fais-tu ici! Je t'avais dit de rester là-bas! J’avais des choses primordiales à faire, SEULES! Comment oses-tu entrer dans mon paradis sans prévenir! Je te sauve peut-être la vie... chance pour toi que tu ne m’as pas vu me baigner....

Je m’apprêtais à lui répondre lorsqu’elle inséra une dernière phrase. Cette chance qu’elle pensait avoir était, en fait, depuis un moment, disparu. Je l’avais vue se baigner, et cela, même si ça avait duré quelques secondes à peine. Je n’étais pas suicidaire, alors j’allais garder pour moi cette information. De toute façon, on dit souvent que ce qu’on ne sait pas ne fait pas mal. En plus, elle avait pris avec elle ses deux kunais et me les avait mis sous la gorge en signe de protestation suite à mon entrée. Je n’avais pas d’autre choix que de rester là, à attendre qu’elle se calme un peu.

Elle aurait pu en finir de ma vie juste là, mais quelque chose l’avait apaisé à un tel point qu’elle avait lâché ses armes. Un grand soupir de soulagement traversa tout mon corps. Je me tournais la tête en direction de ses armes quand j’aperçus sur une de celles-ci un drôle de liquide rougeâtre. Une certaine peur s’empara soudainement de moi et une vive douleur apparut au même moment. Je portais toute mon attention sur l’endroit d’où provenait cette douleur, mais un obstacle m’empêchait d’accéder à cet endroit. Mais suite à l’envahissement de cette énergie positive en elle, elle s’était relevée et s’apprêtais à ce relever, mais elle n’y parvint pas et retomba sur moi, amplifiant encore plus la douleur qui devenait de plus en plus insupportable. Dans un geste de pur réflex, j’aidais la femme à glisser à mes côtés pour enfin enlever ce poids qui pesait sur ce que je redoutais, de plus en plus, être une blessure.

Une fois le chemin libre, je pus porter ma main jusqu’au lieu de cette douleur qui était maintenant si intense. Ma main devint très rapidement toute mouillée comme si je venais de la tremper dans de l’eau. De retour devant mes yeux, je ne put que constater le pire. Elle venait de me blesser et tout ce sang sur ma main le prouvait bien. Tout le monde cessa de tourner autour de moi, mon regard s’était posé sur cette tache rouge dont ma main s’était imbibée. Je savais trop qu’elle m’avait attiré jusqu’ici pour tenter de me tuer. Malgré tout ce dont elle m’avait dit plus tôt, son but final avait été de me tuer, mais dans ma malchance, j’avais eu de la chance, car j’étais ressortie de cette tentative de meurtre avec une blessure seulement. Elle avait utilisé le peu de confiance que je lui avais accordée pour m’amener jusqu’ici. Elle allait payer pour cet affront! Je revins donc dans la vie réel et ce masque me réapparus en premier. Sans attendre sa prochaine tentative, je m’éloignais d’elle le plus possible en me glissant sur le sol. Une fois à bonne distance, j’empoignais mon katana et le brandis devant moi.


-Pourquoi m’avoir attiré ici pour ensuite tenter de me tuer? Tu aurais pu régler cela la première fois que nous nous sommes rencontrés.


Mon autre main, qui ne servait pas pour le moment, était allée s’accoter contre ma plait. Mon chandail était devenu rouge depuis un moment déjà et quelque goutte coulait sur le sol, allant rejoindre la petite flaque de sang qui avait eu le temps de se créer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 26 Mar 2009, 13:49

Enkara était encore recroquevillée, perturbée par ce qui venait de se passer. La position dans laquelle elle s'était retrouvée lui donnait des frissons dans tout le corps, la paralysant durant quelques secondes. Lorsqu'elle releva les yeux vers le ninja, celui ci brandissait son katana.


-Pourquoi m’avoir attiré ici pour ensuite tenter de me tuer? Tu aurais pu régler cela la première fois que nous nous sommes rencontrés.


Visiblement, il était remonté. Enkara mit un peu de temps avant de comprendre ce qu'il venait de dire, et de remarquer qu'il se dressait face a elle arme en main. La jeune femme masquée laissa son regard se perdre sur la partie inférieure de son corps, ou une main accrochait une partie des vetements. Malgré la pénombre a l'intérieur de cette petite grotte, Enkara calcula tout de suite qu'il était blessé. Alors voila pourquoi il disait ca.... Il pensait qu'elle voulait le tuer??? Mais comme il l'avait si bien dit, si elle en avait eu l'envie, elle l'aurait tenter plus tot de lui trancher la gorge. A l'aide de la paroi, elle se releva, controlant ses membres du mieux qu'elle pouvait. De sa seconde main, elle tenait sa serviette, qui la pauvre, tentait de s'echapper. Sans lacher la plaie des yeux, Enkara pu determiner approximativement l'importance de cette blessure. S'il pouvait se tenir debout, a moins qu'il ne tombe dans les pommes, cela voulait dire qu'il ne perdait pas énormément de sang et qu'elle pouvait le guérir. Cependant, une plaie non ou mal soignée, pouvait entrainer la mort par epuisement ou infection. Une fois debout, elle resserra sa serviette, égoutta rapidement ses cheveux, et s'approcha lentement de lui.


-Pfff, n'importe quoi. Je suis plutot expéditive. Si j'avais voulu te tuer, je l'aurais fait au debut plutot que de m'epuiser a courir jusqu'a Kumo, de t'expliquer les effets des plantes, et t'emmener te baigner, et surtout, plutot que de me trimballer en serviette.


Enkara n'était vraiment pas a l'aise. Mais ce coté médecin en elle était très fort, et l'interdisait de laisser une personne blessée sans soin. Elle continua d'approcher vers lui; cherchant encore un equilibre sur les roches glissantes.


-bon, laisse moi regarder cette plaie. Je peux te soigner sans probléme. Et dis toi que si on ne fait rien tu meurs. Alors soit tu me fais confiance et tu me laisses une chance de te panser, soit tu fais rien et tu mourras. Et puis bon, si tu as peur que je te tue, mort pour mort apres tout....


Elle sourit en coin sous son masque, et posa sa main sur la lame du katana. Elle l'ecarta légérement, et se pencha un peu pour voir de plus près.


-Bon, en fait, c'est peut etre plus important que je ne le croyais. Si tu peux avancer jusqu'a la sortie, fais le. Je préfére voir correctement ce que je fais. Maintenant, a toi de voir.


Quant a elle, elle le lui tourna le dos, et l'attendit a dehors, ou la lune offrait un peu plus de lumière, et ou elle pourrait étre plus a l'aise pour procurer ses soins.


-Bouge pas, je reviens.


En un eclair, elle fit un magnifique aller retour, histoire de s'habiller un peu plus. Gants, bottes, pantalon et haut, elle se trouvait plus a son aise. Bien sur, masque sur le visage. Elle ne savait pas s'il accepterait ou pas son aide, mais en tout cas, c'était sa seule solution. Et puis apres tout, s'il decidait de se battre, ou de partir, rien a faire, elle lui courait apres, et le soignerai quand même. Fallait dire aussi, qu'elle se sentait coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 26 Mar 2009, 16:05


Elle avait une bien drôle de façon de voir la situation dans lequel j’étais rendu. Elle m’avais blessé de son kunai et une certitude était là, si je ne faisais rien, j’allais me vider de mon sang et y passer. J’étais aussi à de nombreuses heures d’un autre médecin et avec la blessure que j’avais, jamais je ne réussissais à marcher ces nombreuses heures sans risquer de perdre connaissance. Je n’avais d’autre choix que de me laisser guérir par cette femme qui avait tenté d’en finir avec ma vie. Sans même que je puisse faire le moindre geste, elle s’était déjà approchée de moi pour diagnostiquer la blessure que j’avais. Elle n’avait nullement eu peur que je l’attaque et avait même libéré le chemin en poussant, de sa main si féminine, mon katana.

Je n’avais pas vraiment eu le choix que de la laisser faire puisque pour le moment, c’était la seule apte à me soigner, mais cela n’empêchait rien au fait que mon regard était fixé sur elle, examinant les moindres gestes qu’elle allait faire. Je ne voulais pas qu’elle puisse m’attaquer de nouveau, même si je savais que grâce à la connaissance qu’elle avait en médecine, elle pourrait très bien m’empoisonner si elle le voulait, mais au moins aucun kunai ou autre arme n’allait pouvoir être utilisé. C’est le seul danger que je pusse être en mesurer de contrer pour le moment et même là, ma blessure utilisait une grande partie de mon attention et surtout de mes forces. C’était là le problème, mais comme elle l’avait dit elle-même un peu plus tôt, je ne pouvais choisir qu’entre deux solutions, la mort ou la vie. Le choix ne fit pas très difficile à prendre et en la laissant me traiter, je lui avais clairement dévoilé le choix que j’avais choisi.

Elle avait pris le temps de bien regarder ma plait, mais dans l’endroit où nous étions, la lumière n’était pas très présente et le médecin avait quelque peu de difficulté à bien voir l’étendu de ma blessure. Elle me conseilla donc de sortir de la grotte pour qu’elle puisse être capable de bien faire son travail. Mais le problème était que beaucoup de sang avait quitté mon corps déjà et je ne savais pas si le fait de me lever allait nuire à ma blessure qui était déjà en mauvaise posture. Mais peu importe, je devais faire ce qu’elle me conseillait. J’utilisais donc une grande partie de mes forces qui me restaient juste pour pouvoir me lever. Toute ma jambe droite commença à élancer et un petit filet de sang s’était écoulé aussi. Je n’avais pas de temps à perdre. Je devais me dépêcher avant que la situation ne soit irréversible. Je me rendis de peine et misère jusqu’à l’extérieur de la grotte.

J’avais réussi à me rendre jusqu’à la grande pierre à l’entrée et je m’étais effondré dessus, après avoir fait quelque pas seulement. La douleur était rendue atroce et les quelques gouttes qui coulaient sur mon front pouvaient le prouver. Mes deux mains était allé à mon secours en direction de la plait et appuyaient de toute leur force pour faire une pression pour tenter de diminuer la quantité de sang qui se sauvait de moi. La tête commençait à me tourner et l’environnement autour de moi commença lui aussi à virevolter. Je ne savais pas si ce symptôme était dû à une perte de sang trop abondante, mais selon moi, il n’y avait pas d’autre explication. Je demeurais donc pendant un moment dans ce monde tournoyant. Je pouvais ressentis à l’intérieur de mon crâne mon cœur battre la chamade. Mon état s’empirait de plus en plus et maintenant, ma vie était réellement entre les mains de Fumei. Dans l’était où j’étais rendu, je n’avais plus d’autre choix que de lui faire confiance, car seule elle pouvait m’aider et me sortir de ce mauvais pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 26 Mar 2009, 18:56

Enfin vétue comme il se doit face a lui, Enkara, mains gantées, n'hesita pas a retenir le jeune ninja lorsqu'il s'écroula. Bien sur, elle ne fit que ralentir sa chute, mais c'était deja ca. Sans plus tarder, elle se servit de son sac pour le mettre sous sa tête. Il était a moitié conscient, et devait probablement avoir le sentiment que le monde tournait etrangement autour de lui. Heureusement, il ne mourait pas de cette blessure! Enkara lui retira un partie de ses vétements, qui a la base étaient sable, et qui maintenant étaient plutot rouge. Dessous, se cachait le corps d'un jeune homme en pleine forme, et bien portant. En même temps, elle lui parlait gentiment.


-Et, Etranger, pas le moment de dormir. Reste avec moi encore un peu. Tu pourras dormir quand je te le dirais.


Tout en continuant de lui parler, elle retira ses gants et palpa un peu les contours de la plaie. Aussitot, voulant etre sur que rien a l'interieur n'avait été touché, elle depensa un peu de son chakra. Grace a la technique du Kaiseki Ken'shin no Jutsu, Enkara pu determiner avec certitude que rien n'était touché, et que par chance, son kunai n'avait que pénétrée sa chair. Pas de poison sur sa lame, ouf! Sans tarder, elle utilisa la paume mystique (Shousen no Jutsu). Positionnant ses mains au dessus de la plaie, elle utilisa son chakra "guérisseur". Seulement, comme la blessure était quelque peu profonde, elle du rester concentrer plus longtemps, et dépensa donc son chakra en conséquence. Elle ne compta pas les minutes qu'elle passa a se concentrer sur lui, mais voulant faire sa bien, propre, elle en perdit quelques gouttes. N'ayant rien a faire de plus, elle n'hesita pas dépenser son énergie. après tout, c'était de sa faute. Durant l'opération, l'inconnu avait laché la corde. Fatigue, douleur, peur peut etre. Normal en fait. Enkara se pencha sur son torse, et écouta sa respiration....rien a signaler. Elle souleva ses paupières, et s'écarta de la clarté de la lune. Rien de suspect. Son pouls était normal, il ne lui restait plus qu'à se reposer et récupérer ses forces. Elle le laissa donc là, et le couvrit correctement. Apres cela, elle fouilla delicatement dans son sac, et en sortit une petite fiole pleine d'un liquide a l'apparence bizarre.


*Au moins, il ne pourra pas dire non, il dort*


Elle déboucha sa fiole, ouvrit la bouche de son patient, et y versa quelques gouttes. Mélange étudié de plusieurs plantes energisantes et anti inflammatoire, cela l'aiderai a reprendre plus vite. Elle laissa la fiole a ses cotés. Elle l'observa un moment, vérifiant si tout allait bien. Elle passa sa main nue sur son front, puis ses doigts dans ses cheveux. Il fallait attendre qu'il se réveille. Peut etre une heure, ou bien deux, ou alors une nuit. Elle s'écarta de lui, et se rendit de l'autre coté du lac. Là, il dormait, elle n'avait donc rien a craindre. Elle en profita donc pour finir ce qu'elle avait commencé, et se dévêtit de nouveau. Elle se frotta les moindres parties du corps, allant jusqu'a bien laver ses longs ongles sous lesquels du sang s'y était introduit. Elle détestait se sentir sale. Elle se prélassait, et nageait comme un poisson, profitant de la nuit pour se ressourcer.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 26 Mar 2009, 19:42

La douleur était telle que mon corps et même mon esprit ne purent tenir plus longtemps. Je m’évanouissais donc et quitta ce monde pour y revenir un peu plus tard. Mon corps avait utilisé un de ces moyens de défense pour tenter de me garder en vie. Le corps humain était une machine extraordinaire et juste à voir de quoi il était capable, on pouvait s’en rendre compte. Fumei s’était préparé à commencé son intervention et après un certain temps de concentration et de travail, ma blessure s’était considérablement refermée. Mon sang avait cessé de couler et pour le moment, tout allait pour le mieux. En plus, je n’avais ressenti aucune douleur et juste sur ce point, elle avait fait du très bon travail. C’est vrai que j’étais tombé dans les vapes, ce qui m’avait aidé à ne rien ressentir de ce qu’elle m’avait fait. Mon corps était resté sur ce rocher pendant de longues heures et le temps qui m’avait été donné pour me reposer un peu me servit grandement et avait même aidé à accélérer ma guérison.

Mon visage était redevenu serein et plus aucune goutte de souffrance ne coulait sur la peau de ce si beau visage. De longues heures passèrent avant que mes yeux ne se décident enfin à s’abreuver de la lumière de la lune. Ça me prit un certain temps avant de me situer dans l’espace et de me rappeler ce qui s’était passé un peu plus tôt. Toutes les images que mon cerveau avait enregistrées m’étaient revenues parfaitement claires maintenant et à travers ces images, je découvris l’erreur que j’avais faite. Effectivement, elle m’avait blessé, mais cela ne faisait certainement pas partie de ses intensions. Elle avait glissé sur le sol parsemé d’algues et en tentant un arrêt brusque, elle avait glissé sur moi et c’est à ce même moment qu’un de ces kunai avait pénétré ma chaire. Sur le coup, j’avais paniqué et les mots que j’avais prononcés étaient sortir tout seul sans que j’aie pris le temps de penser à ce qui était réellement arrivé. En plus, la preuve qu’elle ne me voulait pas de mal était bien là. Cette même blessure qui n’était plus qu’une cicatrice maintenant et qui allait s’évanouir, de plus en plus, avec le temps.

J’y étais peut-être allé un peu trop fort avec Fumei et il ne faisait aucun doute que quelques excuses de ma part seraient le bien venu. Je me levais donc avec un peu plus de facilité qu’il y avait quelques heures et je me dirigeai à l’intérieur de la grotte. Je me doutais bien qu’elle devait se trouver là et de toute façon, j’allais le savoir d’une seconde à l’autre.

Tout en pénétrant dans ce petit paradis, que j’avais quitté plus tôt, je dis :


-Je crois que je te dois des excuses Fumei.

Comme lors de la première fois, mes mots résonnèrent sur les murs jusqu’aux oreilles du ninja qui était arrivé le premier. J’espérais aussi que grâce à mon avertissement, dès mon entrée, Fumei allait avoir plus de temps pour se vêtir, car la première fois, elle n’avait eu le temps que d’enfiler sa serviette avant de me sauter dessus. Je pris même le temps de m’arrêter quelques secondes avant de poursuivre ma route vers ce petit lac intérieur. Aussitôt arrivé au bord de cette source, je pus apercevoir Fumei du coin de l’œil. Je me retournais vers elle pour continuer ce que j’avais débuté en entrant ici la seconde fois.

-Je suis désolé de ce que j’aurais pu te dire. J’ai toujours eu tendance à me méfier de tout le monde et parfois, ça peut me mettre dans des situations délicates, mais après ce que tu as fait pour moi, je ne doute plus de ta bonté maintenant. Tu m’as sauvé la vie après tout et ça, je ne l’oublierai jamais.

Les excuses avaient été faites et j’espérais qu’après tout ce dont je lui avais fait subir, elle allait les accepter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 26 Mar 2009, 20:09

Enkara avait eu le temps de prendre un bain digne de ce nom, avant de se rhabiller correctement. Elle était retournée voir le jeune ninja, afin de verifier son état. Tout aller bien. Malgré tout, elle lui donna un dernier coup de paume mystique, histoire de fignoler le tout. Il allait bien, et manquer juste de repos. Elle lui enfila encore quelques gouttes de sa concoction, et fila s'asseoir sur un rocher, juste au bord de l'eau. Au final, elle s'y allongea, et contempla les astres lumineux qu'étaient les etoiles. Elle n'arrivait pas a dormir, comme bien souvent lorsqu'elle n'était pas seule. L'etranger n'était pas loin, et cela la perturbait pour fermer l'oeil. Aprés plusieurs heures d'attente, elle entendit une nouvelle fois un écho traverser la grotte. Elle se redressa le buste. Apparu le ninja, qui se tourna vers elle. Enkara se laissa glisser le long du rocher, et toucha le sol. Un sourire, large et franc s'afficha alors sur ses lévres. Au fond d'elle, elle était contente qu'il aille mieux. Elle n'aurait su dire pourquoi. Il marchait correctement, et se tenait droit. C'était très bien, cependant, il devait encore se reposer. Toujours aussi expressive, elle ne dit rien de tout ce qu'elle pensait, comme si elle ne pensait a rien ou ne ressentait rien. Même en ce qui concernait ses excuses. Oui, il avait fait ses excuses, et Enkara ne fit aucunes remarques la dessus.


-Je vois que tu vas mieux. C'est bien que tu puisses marcher, mais tu dois te reposer maintenant. La nuit, on dort, et blessé, encore plus. Alors je te conseille de t'allonger et de dormir. Et si tu ne souhaites pas dormir de peur que je te tranche la gorge, alors allonge toi au moins.



Quant a elle, de nouveau, elle grimpa sur son rocher qui "surplombait" le lac. Elle s'enroula dans sa couverture, a l'abri du froid de la nuit, et regarda cette eau si pure.


-Je viens très souvent ici. Il est très rare de voir quelqu'un ici. En fait, je n'ai jamais vu qui que ce soit. Quand je suis blessée, ou quand je me sens seule, je viens. Je trouve cette endroit reposant, et tellement tranquille. Je pourrais presque y vivre. Tu veux bien garder ce lieu secret?


Elle tourna son visage masqué vers lui. Effectivement, se retrouvant très souvent seule, il n'était pas rare de la voir ici, posée, ou a l'eau. Elle ne savait pas pourquoi cette endroit l'avait charmé plus que les autres, mais elle savait qu'il avait un effet positif sur elle. Comme si ce lieu était important, elle devait s'y rendre regulièrement. Ses longs cheveux bruns cascadaient dans son dos, tandis que ses quelques méches rebelles couvraient son masque. Sans savoir pourquoi, elle se mit a parler d'elle.


-Je ne me nomme pas Fumei. Mais cela te dérange de m'appeler ainsi pour le moment? Je préfére. Si tu viens ici plus souvent, on risque de se revoir...Tiens au fait, si tu as faim, j'ai de quoi grignoter, dans mon sac. Attention, ne mange pas les boules blanche qui ressembles a des boules de riz, ou tu risques de tomber malade. Et toi, tu t'appelles vraiment Akira?

Enkara parlait de cette voix douce, si vide d'agressivité. Maintenant qu'elle lui avait sauvé la vie, il ne pouvait que lui confiance? Alors pourquoi elle, ne pourrait pas en faire de meme avec lui?
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Jeu 26 Mar 2009, 21:13

Se reposer, c’est ce qu’elle m’avait conseillé lorsqu’elle me vit arriver tout près d’elle, mais après avoir dormis déjà quelques heures, je n’avais pas vraiment envie de dormis encore. J’étais en pleine forme et pour le moment, tout ce dont je voulais faire était de rester réveiller pour profiter cette cette beauté qui nous entourait. En plus, je ne pouvais pas dormir en aussi bonne compagnie.

J’avais le goût de la connaître un peu plus et rien n’allais me fait changer d’idée pour le moment. En plus, mon désir de prendre mon bain de minuit était toujours là et c’était la prochaine étape que je venais de me fixer. Je me levais donc et enleva ce qui me restait de vêtements puisque Fumei s’était déjà occupé d’enlever une partie de mes vêtements qui avaient été tachés par mon propre sang. Je n’eus donc qu’à enlever mon pantalon en prenant bien soin de garder le minimum pour ne pas me retrouver entièrement nu devant cette personne que j’avais appris à connaître, mais que je ne connaissais pas encore parfaitement. Après m’être débarrassé du superflu, je me dirigeais vers le lac et sans connaître la température initiale de l’eau, je m’y lançai sans plus attendre. L’eau n’était guère très profonde, mais je m’aperçus rapidement que ça devenait de plus en plus creux au fur et à mesure que j’avançais dans cet immense bain naturel.

Lorsque je me rendis compte que mes pieds ne touchaient plus le fond, je me mis à nager. Je n’étais pas un expert en la matière, mais je me débrouillais quand même très bien. La lumière lunaire continuait son spectacle sur la surface du lac qui se reflétait par la suite sur cette chute qui formait un immense mur devant mes yeux. En plus avec la nature qui nous entourait, ça rendait le tout encore plus irrésistible. Je plongeais ensuite vers le fond pour voir ce qui pouvait bien se cacher dans les profondeurs de ce lac, mais à ma grande surprise, je n’y trouvais pas grand-chose.

Après cette chasse infructueuse, je remontais à la surface comme un poisson et lorsque la surface arriva je sortis tel un poisson qui saute au dessus de l’eau. Mais contrairement à leurs sauts, je ne m’étais pas projeté par en avant pour ensuite replonger. Tout ce que j’avais fait était de sortir la moitié de mon corps de l’eau et comme un piquet, replonger aussi rapidement que j’étais sortie. L’eau avait parcourus tout mon torse et telle une rivière qui s’était dessinée sur mon torse, les gouttelettes avait suivi les crevasses de mon corps pour retourner rejoindre les leurs dans cette immense marre remplis d’eau. L’eau s’était emparée de ma chevelure aussi, la rendant ainsi lisse et luisante. Je comprenais mieux maintenant pourquoi Fumei aimait tant cet endroit. J’avais ressenti moi aussi, en ce lieu, une force étrange qui nous remplissait de tant de bonheur et les bienfaits qu’elle faisait sur nous étaient tels que mon envie de demeurer ici était très forte.

Après avoir fait quelques longueurs, je retournais voir Fumei. À ce même moment, elle me dévoila une information importante. Cette dame que je nommais Fumei depuis le commencement ne portait pas ce nom, mais malgré tout, elle désirait garder ce nom emprunté. Il était étrange qu’elle ne m’ait pas dévoilé son vrai non, mais il fallût croire que lorsqu’elle m’avait donné ce nom pour la première fois, elle ne me faisait pas confiance. Je ne pouvais pas lui en vouloir, étant comme elle moi aussi. J’acceptais donc de continuer à l’appeler ainsi tant et aussi longtemps qu’elle ne me dirait pas son vrai prénom. Ensuite, après m’avoir avoué qu’elle ne portait pas ce nom, elle me demanda si Akira était mon vrai nom. Je ne fis que lui confirmer l’exactitude de sa pensée.


-Effectivement, mon nom est Akira.

Elle m’offrit aussi de la nourriture que je refusais gentiment. J’avais déjà tout ce dont j’avais besoin dans mon sac, alors j’allais y laisser sa nourriture. Mais suite à cette proposition, je me rendis compte que j’avais effectivement faim. Après avoir passé à travers tant d’épreuves, il était normal que ma faim se soit développée. Je sortis donc de l’eau et alla prendre quelques aliments qui trainaient dans le fond de mon sac. Il y avait des fruits et un peu de viandes sèches aussi. J’apportais le tout sur le rocher qui se trouvait à gauche à celui de Fumei et prit place à mon tour. Je commençais à déguster doucement, prenant tout le temps dont j’avais besoin pour gouter tous les aromes que chacun des mets pouvait dégager. J’en offris même quelques morceaux à Fumei pour qu’elle m’accompagne elle aussi dans la dégustation de ces mets qui rendaient aussi ce charme à ce lieu dans lequel on était. Je me permis aussi de répondre à une de ses nombreuses questions.

-Ne t’inquiète pas Fumei, cet endroit ne sera connu que de nous deux seulement. Il fait si bon d’être ici que je comprends mieux pourquoi tu venais ici très souvent. Il y a un petit quelque chose dans l’air qui nous revigore et nous rend des plus joyeux. En plus, cet environnement ne vous rend qu’encore plus belle.

Oups!! La dernière phrase s’était échappée de ma bouche. Ce sentiment cogitait en moi depuis un moment, mais jamais je n’aurais eu le courage de lui dire, mais quelque chose en moi m’avait poussé à lui dire et je me doutais bien de qui il pouvait s’agir. Un peu gêné de la tournure des évènements, je me retournais quelque peux et fit s’amblant de chercher quelque chose dans mon sac, mais tout ceci n’était qu’une comédie pour tenter de cacher ma gêne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Ven 27 Mar 2009, 13:45

Comme bien souvent, on n'écoutait pas les conseils des medecins. Peut etre que montrer sa force était une preuve de virilité. En tout cas, Akira ne se géna pas pour prendre un bain. Tout comme elle, il se sentait bien. Cette eau, si pure, formait un autre monde, ou tout les maux s'évaporaient, et laissait place au bien-être. Enkara le regarda se prélasser. Il nageait, plongeait sous l'eau, jouait a faire la baleine qui sort son corps hors de l'eau... Enfin, il s'amusait et profitait. Lorsqu'elle lui posa la question sur son prénom, celui ne tarda pas a y repondre. Oui, il s'appelait bien ainsi. Encore une fois, il n'avait pas mentit. apres cela, il refusa la nouriture qu'elle lui avait proposé, et préféra prendre la sienne. De la viande séchée et des fruits. Il était béte d'avoir refusé son offre. Elle, pouvait rentrer chez elle pour manger, tandis que lui, avait un long chemin a faire s'il voulait se tenir a sa table. Enkara espérait juste qu'il ai assez de nourriture pour le retour. Il porta a sa bouche, quelques mets afin de se sustenter. Il lui en proposa un morceau, qu'elle refusa gentiment.


-Ca va aller, j'ai mangé pendant que tu dormais.


Apres un court silence, il la rassura.


-Ne t’inquiète pas Fumei, cet endroit ne sera connu que de nous deux seulement. Il fait si bon d’être ici que je comprends mieux pourquoi tu venais ici très souvent. Il y a un petit quelque chose dans l’air qui nous revigore et nous rend des plus joyeux. En plus, cet environnement ne vous rend qu’encore plus belle.



Le voila qu'il s'était remit a la vouvoyer, tout en la complimentant. Enkara se rédit.


*Qu'est ce que je fais? Qu'est ce que je dis?.....*


Voila les questions existentielles que la jeune femme masquée se posa dans l'immédiat. Elle n'avait pas du tout l'habitude qu'on lui fasse se genre de remarques. En général, les garcons qui lui courraient après, changeaient brusquement de comportement après une entrevue avec elle dans un coin isolé. Mais Akira, lui, n'avait pas tenté de l'embrasser, de lui toucher les fesses, de l'inviter chez lui, ou autre. Depuis le debut, il avait été naturel, et très poli. Enkara réflechissait dans tout les sens. Après tout, ce n'était qu'un compliment, rien de plus. Bon d'accord, elle n'allait pas lui dire, que lui était très seduisant et qu'elle avait très envie de toucher cette cicatrice dans son dos. Oui, elle avait remarqué cette marque, grande, qui traversait sa partie dorsale. D'ailleurs, en voyant cela, Enkara eut ce petit reflexe de toucher du bout de ses doigts gantés, son tatouage posé a son rein droit. Ce dessin, dont elle ignorait la provenance. Elle le touchait très souvent. Cette demi lune noire, avec au centre des crochets, un rond noir. En plus, il donnait l'impression de sortir de sa peau, grace aux cernés blanches tout autour. Apres cette bréve caresse discréte, elle le recacha. Bon, fallait dire quelque choses la...


-......Merci.....


Rouge ecarlate, génée, elle avait tout de même reussit a sortir un mot sans agressivité! La fatigue commencait a l'envahir. Utiliser de l'energie pour le guérir, rester debout toute la journée, a quelques heures du lever du soleil, elle ne se sentait pas très fraiche. Il fallait parler pour rester éveillée.


-Et euh.....tu voyages beaucoup comme ça? Tu rencontres beaucoup de personne?


Pffff, c'était nul. Mais bon, cela faisait la discussion, et surtout, une transition bien marquée (peut etre un peu trop d'ailleurs) pour passer rapidement le passage du compliment. Maintenant, elle pourrait probablement en savoir d'avantage sur son ôte.
Revenir en haut Aller en bas
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   Ven 27 Mar 2009, 19:13

Suite au compliment que je venais de lui faire, son épiderme avait changé complètement de couleur, passant d’un beige peau à un rouge des plus foncé. Sa gêne s’était montrée d’elle-même et même si je n’avais pas vu le début de la transformation, car j’étais faussement occupé à rechercher l’inconnu dans mon sac, je pus très aisément le remarquer à mon retour, lorsque mes yeux se redéposèrent sur elle. Un petit sourire était apparu sur mes lèves, à la vue de temps de gêne, dû à mon compliment. J’avais été moi-même gêné par les paroles que je lui avais dit, mais comparé à elle, ma peau ne s’était que très légèrement rougie. Mais peu importe, je n’allais pas demeurer sur sa réaction plus longtemps. Je continuais donc à grignoter ce dont je m’étais apporté quand tout à coup, un merci timide et gêné se fit entendre. Ça lui avait pris beaucoup de temps avant de trouver la réponse à ma dernière phrase, mais malgré tout, elle avait réussi à trouver quelque chose à me dire, même si ce simple mot était très court. Je pus ressentir aussi chez elle une sorte de déstabilisation. Comme si ce que je lui avais dit lui avait fait perdre une partie de ses moyens. Pour tenter de reprendre le dessus sur la situation, elle tenta de changer de sujet sans trop que ça paraisse. Je n’insistais donc pas sur l’ancien sujet et continua sur la voie qu’elle venait de tracer pour la suite de la discussion.

-Je ne sors pas très souvent du village caché du sable, dont non je n’ai pas la chance de rencontrer d’autre ninja parvenant des autres grands villages. Les seuls moments où je sors de Suna sont lorsque je reçois une mission, comme c’est le cas aujourd’hui. Alors si un jour tu passe par là et bien ne te gêne pas pour venir me dire un petit bonjour. Ma porte est toujours ouverte pour la femme qui m’a sauvé la vie.

Je venais de lui envoyer, très clairement, une invitation pour venir visiter Suna. Je ne savais pas si elle était déjà allée le visiter, mais si ce n’était pas le cas, l’invitation venait de lui être lancée. Je ne savais pas si elle allait l’accepter ou pas, mais cette décision lui revenait.

J’avais laissé le doux bruit de la chute accompagner le son du vent qui sifflait ces chants si magnifiques. En attendant la réponse de Fumei, c’était le meilleur accompagnement que l’on pouvait avoir. Si on écoutait attentivement, on pouvait entendre, à certains moments, des mots qui s’étaient essoufflés au passage des courants d’air. Ce n’était pas vraiment de réelles paroles, mais j’aimais bien utiliser mon imagination pour agrémenter davantage cette beauté qui était déjà si sublime. Les feuilles des arbres balayaient le tempo de la musique et tous ensembles, ils formaient la plus belle des symphonies. C’était peut-être très personnel comme avis, mais je m’en foutais un peu. Après m’être arrêté un moment, je me retournais vers Fumei qui n’avait toujours pas donné sa réponse. Je du donc patienté encore un moment, ne voulait pas trop la bousculer. De toute façon, rien ne m’attendait à Suna et j’avais tout le temps au monde pour attendre la réponse à mon invitation. Je retournais donc à ce chant naturel, sans plus attendre.

Ma blessure ne faisait presque plus mal. Fumei avait fait de l’excellent travail et je m’en voulais encore d’avoir douté de sa bonté. Elle était si gentille que j’avais même honte d’avoir cru qu’elle pouvait me faire du mal. Cette petite blessure qui ornait mon côté m’avait fait douter d’elle, mais elle m’avait montré son vrai côté en me sauvant la vie. Quel autre geste aurait été une plus grande preuve de bonté que de sauver la vie de quelqu’un? Pour moi, il n’y en avait pas. En agissant de la sorte, elle avait détruit tous mes coupons. Il ne restait plus qu’à se connaître davantage pour ainsi développer une amitié qui durera pendant une éternité. C’était le genre d’amie qu’on ne devait pas laisser passer et j’étais prêt à tout pour qu’elle le croie elle aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De nouvelles contrées pour un Sunaien   

Revenir en haut Aller en bas
 

De nouvelles contrées pour un Sunaien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Plaines Foudroyantes-