AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 |/Convocations\|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeo Kikuta
Rokudaime Raikage
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 26
Village : Kumo no Kuni
Date d'inscription : 03/06/2008

Fiche Ninja
PV:
500/500  (500/500)
PC:
545/545  (545/545)

MessageSujet: |/Convocations|   Dim 25 Jan 2009, 02:47

Tout s'enchainait vite. Beaucoup trop vite.
Pouvait-il réellement changer quoi que ce soit? Au monde? A lui-même?
Qu'avait-il espéré, quelques semaines plus tôt, en acceptant l'offre de Kazumi?
Et pourquoi, contrairement à d'habitude, n'éprouvait-il aucun doute quant à ce qu'il s'apprêtait à faire?

Ces questions creuses et vides de sens semblaient flotter tout autour de Takeo. Il ne pouvait les éloigner, il ne pouvait y répondre, mais il vivait avec. Il acceptait son ignorance du futur et comptait bien le construire de ses propres mains. C'était une idée nouvelle pour lui, il lui fallait un temps d'adaptation. Sauf qu'on ne lui en avait pas laissé, de temps.
Kazumi était partie depuis plusieurs jours maintenant, le laissant seul avec les charges de Kage après une petite période de transition. La gestion de Kumo s'était au final révélée bien plus facile que ce à quoi il s'était attendu. C'était comme l'Anbu, mais en plus grand, et en plus simple aussi. Gérer certains aspect de la vie quotidienne des villageois avait quelque chose d'apaisant par rapport à tous les dossiers sombres dont il avait auparavant la charge. Cependant restait tout le reste. Le lourd. Tout ce dont il devait s'occuper et qui allait remplir ses journées à partir de maintenant. Ca, Takeo ne savait pas s'il était prêt à l'affronter. Mais il le prenait avec sérénité, pour la première fois de sa vie.
Pourquoi? Parce qu'il se sentait à sa place tout simplement.

C'était le petit matin qui se levait sur Kumo. Takeo avait tout le loisir d'observer le soleil se lever depuis ses nouveaux appartements. Assis en tailleur sur son lit, torse nu, il n'avait pas bougé depuis plusieurs heures. Réveillé depuis l'aube, il n'avait pas pu se rendormir tant les pensées relatives à la journée qui l'attendait l'avaient assailli de toute part, éloignant le sommeil de lui. Mais mieux valait qu'il se pose ses questions maintenant que pendant les réunions qui l'attendaient. Respirant profondément, il entreprit de s'habiller pour la journée à venir. Un pressentiment s'installa alors en lui, et au lieu de porter sa robe de Kage, il se vêtit pour cette journée de sa tenue sombre de combat et son écharpe écarlate, toujours la même. Rien ne lui disait spécialement qu'il en aurait l'usage aujourd'hui, mais au vue des entretiens qu'il avait préparé tout au long de la journée, il se sentirait plus à l'aise dans cette tenue.
Saisissant Kirihana, le Raikage jeta un dernier regard vers le soleil levant par la fenêtre, puis s'engouffra dans l'escalier menant à la salle du trône. Ses pas résonnèrent un instant dans l'ombre, avant qu'il n'atteigne une porte. Déverrouillant l'accès, le Vampire pénétra dans la salle d'audience qu'il avait réaménagé à sa manière.

La salle du trône était, à cette heure du jour, encore plongée dans l'obscurité. Il fallait attendre que le soleil soit à son zénith pour que la baie vitrée au fond de la pièce puisse diffuser une lumière suffisante. Aussi Takeo fit-il un geste sur le côté pour allumer les lumières du plafond, dévoilant à ses yeux un décor qu'il connaissait déjà par cœur.
Passant comme si de rien n'était devant la statue à son effigie, le Raikage avança jusqu'à son trône, mais ne s'assit pas dessus. Il se concentra plutôt sur ce qui se trouvait sur son bureau. Diverses feuilles y étaient éparpillées. Certaines étaient numérotées avec avec des lettres, d'autres possédaient des photo de ninja du village ou étrangers, le tout résumait tout ce qui l'attendait dans les heures qui suivaient. Cette journée allait être décisive. Il avait déjà pris plusieurs décisions importantes, comme la dissolution de l'Anbu, mais le plus crucial était peut-être ce qui l'attendait à présent. Une véritable mise à l'épreuve en face des autres ninjas du village. S'il ne s'en sortait pas, la rumeur dirait qu'il ne pouvait assurer ses fonctions, et saperait la base de la force du village: la confiance en son meneur. Il n'avait décidément pas droit à l'erreur. Pour changer...

Takeo fit un signe vers la porte alors qu'il s'affalait avec un soupir de lassitude sur le trône dur et froid qui était désormais sien, et qui ne lui procurait aucune satisfaction. Les gardes, qui guettaient son signal de l'autre côté des portes, firent passer le mot de bouche à oreille, et c'est ainsi qu'un simple signe du doigt devint un "Le Raikage est prêt à recevoir ses visites. Faites entrer.".

Avait-il l'âme d'un chef? Jamais il ne s'était posé la question.
Et il n'appartenait pas à lui de l'affirmer.
Tout s'enchainait bien. Beaucoup trop bien.


[Tous ceux qui recevront un MP de convocation sont priés de se manifester ici dés que faire se peut. Inutile d'attendre le départ ou le post de quelqu'un pour entrer dans la salle.]
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Dim 25 Jan 2009, 08:04

Un autre jour se levait........mais cette fois ci, plus tranquille. Somme toute, il ressemblait à ceux que chacun vivait, à peu de choses près. Un jour sans contrainte, et qui s'inscrivait dans une routine facile à vivre.
Seridan se leva de bonne humeur. Totalement reposé, rien ne lui encombra l'esprit, ce matin. Il était prêt pour attaquer d'autres entraînements, et peut être même enfin apprendre des techniques. Il se faisait temps, d'ailleurs.
Une lettre pourtant vint perturber le cours tranquille de cette matinée.


*.......Une convocation? Chez le Raikage? Allons bon........*

Plus curieux que contrarié, Seridan s'habilla, ingurgitant quelques mélanges de nourriture immangeable, mais nutritive, puis se mit en route. S'il avait été convoqué, c'est qu'il se passait quelque chose. Finalement, la journée n'allait pas être aussi tranquille que ca.
Arrivé au temple, Seridan esquissa une légère grimace de mécontentement. Conséquence ou cause de celle des gardes? Qui pouvait savoir. Entre eux flottait et flotterait toujours une légère odeur d'amour. De cet amour vache qui force le mépris et la méfiance.


-"Qu'est ce que tu fiches ici?"
-"Je suis convoqué par le Raikage......envie d'y aller à ma place?"
-"Va!"

Plus qu'une parole agacée, ce fut presque un ordre qui jaillit des lèvres du garde qui déjà s'enervait de voir un sourire léger, mais qu'il devinait triomphant sur le visage de Seridan. Et pour cause, car rien ne l'amusait plus que de voir cette sous-classe d'abrutis se taire devant plus faible que soi, simplement grâce à l'intervention salutaire, même passive, d'un supérieur hiérarchique. Surtout après une bonne provocation.
Devant cette pensée vint se placer une éventualité qu'il ne pouvait négliger. Le Raikage devait sans doute vouloir lui parler d'un placement au sein d'une équipe. Après tout, il venait de redevenir Genin, il devait donc, comme les autres, avoir un Senseï et des compagnons avec qui executer des missions.


*Hmpf......si c'est le cas, j'espère qu'on ne va pas me refiler des cageots.....*

Sur cette pensée agréable et respectueuse, il s'avanca vers la porte de la salle du trône. Les gardes, surpris de le voir arriver, ne lui firent aucun commentaire et le laissèrent passer. Le Raikage avait déjà fait le necessaire, semblait il.
Entrant dans la salle, Seridan se trouva enfin face à son supérieur. Inclinant la tête en signe de respect, il se présenta rapidement.


-"Seridan Sarian, pour vous servir, Raikage-sama. Que puis-je pour vous?"

Simple, sobre, rien de plus. De toute facon, au vu du caractère peu jovial du nouveau protecteur Nationnal, il ne devait pas en faire de trop non plus. C'aurait été trop de choses inutiles jetées dans le vide pour un résultat peu glorieux.
Revenir en haut Aller en bas
Kamenchii Kichigaino
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 27
Village : Kumo no kuni
Date d'inscription : 08/12/2008

Fiche Ninja
PV:
270/270  (270/270)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Dim 25 Jan 2009, 17:19

Cette journée, pensait Kamenchii allait plutôt bien se passer, un de ces feeling que l'on a sur certains jours ou même sur certaines personnes. Se redressant lentement dans son lit pour s'asseoir, il jeta un coup d'œil à l'extérieur par la fenêtre qui se trouvait sur la gauche de sa couche. Ses sentiments de réveil trouvaient une confirmation dans la météo et il sourit en voyant que le village baignait dans une lumière qui semblait divine. Il y a des jours comme ça où tout se passait bien et qui s'annonçait sous les meilleurs hospices. Le shinobi, ouvrit sa couverture pour pouvoir s'en extirper et posa ses deux pieds sur le plancher froid de sa chambre avant de bailler, ses mâchoires s'écartant presque telle celles d'un serpent. Cette sensation de bien être soulignait son sentiment d'appartenance au village et il éprouvait même de l'amour pour cet endroit, comme si cela avait été sa terre natale. Il avait réussi à recommencer à éprouver des sentiments le jour où il avait rejoint ce village et il était maintenant persuadé qu'il ne s'était pas trompé d'endroit, c'était ici que son avenir se jouerait et comme le lui avait ordonné, quelques temps plus tôt, le Mizukage rencontré par hasard au village, il devrait dévouer sa vie au service et à la protection du village, des villageois ainsi que du Raikage. C'est donc en cette belle journée que notre shinobi à l'esprit divisé, décida de faire un tour en ville pour pouvoir manger un petit déjeuné digne de ce nom. Il était maintenant tranquillement posé à une table dans un restaurant qui, jusqu'en fin de matinée, préparait des petits déjeuné. Rassasié par le succulent repas qu'il venait d'engouffrer il posa une petite poignée de ryos sur la table avant de s'éclipser pour rentrer chez lui. Sur le chemin, il avait remarqué l'agitation qui se faisait de plus en plus ressentir vers le temple où le nouveau Raikage, Takeo Kikuta avait commencé à exercer sa fonction. Ne sachant pourquoi cette agitation s'intensifiait, il détourna quelques secondes son attention afin de répondre au bonjour que le messager qui passait prés de lui venait de lui lancer. Enfin arrivé devant sa porte, qu'il ouvrit tranquillement, une lettre posée sur son plancher attira ses yeux. Attrapant la dite lettre, il pénétra dans son appartement et alla se poser à son bureau afin de lire le morceau de papier. Ce message était une convocation urgente de la part du Raikage et cela intéressait de de plus en plus Kamenchii. Pourquoi le nouveau seigneur du village souhaitait le voir? Qui d'autre avait été convoqué? Des questions auxquelles il serait facile de répondre en se rendant immédiatement au temple. De nouveau reparti, notre ninja à la double personnalité se posait un tas de questions, chaque fois tues par la raison qui lui disait d'attendre d'être arrivé à destination pour donner suite à ses interrogations. Enfin arrivé devant la gigantesque bâtisse construite à flanc de montagne, l'homme admira la beauté du temple, puis décida qu'il était temps de monter rejoindre son maître. C'était la première fois qu'il revenait ici, depuis que l'ancienne Kage, l'avait nommé Junnin du village des nuages. Le Junnin admirait maintenant la bâtisse de l'intérieur et se rendait compte désormais que les architectes l'ayant construit étaient de véritables génies pour avoir réussi à faire tenir cette énorme construction sur le flanc de la montagne la plus abrupte du pays. Gravir un pareil endroit n'était pas chose facile, alors réussir à construire un temple dédié aux différents maîtres du village sur cette pente presque à la verticale était la preuve d'une virtuosité certaine dans leur métier qui pouvait même être qualifié d'art, dans cette situation. Kamenchii arriva finalement devant la porte de la salle d'audience où il avait été convoqué pour une raison qui lui était alors, inconnue. Il frappa deux fois sur la porte avant d'entrer dans la grande salle, sombre de part la positions du soleil, qui n'était pas encore assez haut pour pouvoir envahir l'endroit des ses rayons de lumière jaune salvateurs. L'endroit immense par rapport à ce que l'on pouvait s'imaginer, se voyait comblé par les statues des différents chefs du village nuageux. Une statue à laquelle il n'avait pas prêté attention la première fois, représentait une jeune homme qui ne devait pas avoir plus de treize printemps. Était-il possible qu'un si jeune garçon ai put être un shinobi aussi puissant? Décidément, Kamenchii avait encore beaucoup à apprendre sur l'histoire de ce qui était devenu son nouveau foyer. La seconde statue qu'il remarqua fut celle de Kazumi Inochi, celle qui avait fait de lui un ninja du village et de part la noblesse de ce geste, lui avait changé la vie. La dernière représentation de roche qui attira son regard fut celle du nouvllement nommé Raikage, Takeo Kikuta, celui qui avait envoyé une convocation à son appartement. Il ne savait rien de lui, mais ce qu'il savait, c'est que dès maintenant, sa vie serait dévouée à l'original de cet avatar de pierre. D'ailleurs, l'original se tenait debout dans la pièce que notre shinobi n'avait cessé d'observer depuis son entrée et l'homme l'observait autant que Kamen' le faisait de la salle. Son nouveau maître ne portait pas sa robe de Kage, mais était habillé plus décontracté, signe qui montrait bien que l'homme préférait se sentir à l'aise pour annoncer ce pourquoi il venait de le convoquer. Un jeune homme, était déjà là, un genoux à terre en signe de respect, position que notre nouvel arrivant s'empressa de reproduire pour signifier lui aussi, son respect envers son maître et lança comme un suggestion:

" Raikage-sama.... "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kumo-f172/dossier-d
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Mer 28 Jan 2009, 22:21

Le soleil venais une nouvelle fois de se lever dans le village de Kumo, mais pour une fois il s'était réveiller avant Yaru . . .
Dans la maison des Dama, Les rayons du soleil transpercèrent la fenêtre qui se trouvait juste au dessus du lit de Yaru, pour se poser sur les paupière de ses yeux et le déranger au point qu'il les ouvrit.
Yaru se redressa sur son lit et mit les main sur son visage et se mit à le frotter comme pour mieux se réveiller et se remettre du choc que ses yeux avait eu à la vue de la lumière, le soleil n'était pas son plu grand amis, mais il fallait qu'il s'habitue à lui car il avait le présentement qu'il allait devoir sortir en pleine journée contrairement à son habitude. Il leva les mains vers le plafond pour étirer tout son corps quand il fut interrompu par Nezu qui se tenait face à lui, il avait dans la bouche une lettre, ou plutôt une convocation; Le Nezu la posa sur le lit et s'échappa à vers les combles de la maison. Yaru prit la lettre en main . . .

*Ce n'est pas une lettre normal, elle semble provenir du Raikage vu son emballage, mais je ne vois pas pourquoi s'adresserait t'il à moi, à par peu être pour m'expulser du village ou pour une reproche . . . Enfin ce n'est peu être pas une lettre du Raikage . . . De Toute façon je n'ai pas vraiment envie d'avoir des nouvelles de qui que ce soit*

Yaru laissa la lettre sur le lit et se mit à marcher jusqu'à la cuisine ou il ouvrit le garde manger et y prendre un sushi qu'il gardait bien au frais. Sa main dirigeait le sushi vers sa bouche, quand tout un attroupement de Nezu sortirent de tout les coin, ils était affamé et affaiblit par la faim. Yaru était embarrassé, il n'y avait plu rien à manger mis à part le simple sushi qu'il avait gardé le jours avant étant donné qu'il n'avait rien à manger la veille.

*Il faut toujours que quelqu'un me dérange*

Yaru se précipitât sur la lettre et l'ouvrit, à l'intérieure il y trouva une convocation du Raikage en personne. Une convocation, le Raikage semblait le convoquer à l'immédiat. . .
Il jeta alors son sushi au Nezu qui se battaient pour en avoir ne fus qu'un morceau. Yaru enfilât sa grande cape brune jusqu'au coup. Il fit un signe de la main qui suffit pour que tout les Nezu se précipitent à l'intérieure de sa cape ensuite il sortit.

*Ne vous en faite pas mes frères, après ça nous trouverons à manger*

Il traversa le village tout en regardant les bien que les autres habitant avait. Dans le centre ville, il y avait le marché, le paradis des pauvres et des voleurs. Yaru connaissait cette endroit par cœur. Quelques Nezu partirent en quête de nourriture et en ramenèrent à leurs frères et sœurs sous la cape. Yaru s'acheta une pomme avec les dernières pièce qu'il lui restait. . .
Après quelques heures, Yaru arriva au temple. Devant l'entrée se trouvait quelques gardes robuste et surement très fort, il le laissèrent passer sans faire d'histoire.
Il arriva dans la salle du Trône ou se trouvait le Raikage et deux autres Ninja de Kumo surement convoqué pour la même raison. Yaru n'était jamais entré dans le temple et n'avait jamais prêté attention au Raikage et au village. Les deux Ninja avait un énorme respect pour celui qu'ils appelait "Raikage-Sama" et ils était tout deux à genoux devant lui. Yaru se mit debout juste à côté des deux autres toujours en restent debout.


Raikage Sama. . .





Hj : Excusez moi pour le Caractère de Yaru ^^ Il n'est pas méchant dans le fond
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Kikuta
Rokudaime Raikage
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 26
Village : Kumo no Kuni
Date d'inscription : 03/06/2008

Fiche Ninja
PV:
500/500  (500/500)
PC:
545/545  (545/545)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Ven 30 Jan 2009, 02:17

Rien ne passe plus vite que les premières années d'une nouvelle vie.
En étaient-ils conscients? Ne regretteraient-ils rien par la suite?
Et lui? Son choix était-il le bon?

Ces mots tournaient dans la tête de Takeo comme une douce musique de fond alors qu'il feuilletait les quatre dossiers qu'il tenait en main. Quatre shinobi. Un adulte, trois jeune. Schéma éternel de l'apprentissage et de l'héritage. Tant de souvenirs lui revenaient, à propos de lui, à propos d'eux...
Qu'étaient-ils devenus, les Genin dont il avait eu la charge? Le petit Yamate, renégat du clan Hyuga... Disparu dans sa quête de vengeance après son examen. Kuroame, orphelin des bas quartiers et expert en Suiton... Mort en mission. Akuma Otori, sale gamine qui contestait toujours ses enseignements... Toujours affectée dans les mission de reconnaissance aux frontières Sud du pays. Avait-il été un bon professeur pour ces trois-là? Que leur avait-il appris, à par une manière de survivre parmi tant d'autres qu'il ne voyait pas à l'époque? Aurait-il fait mieux, aujourd'hui? Alors que ses yeux rubis lisaient des phrases sans les comprendre, un sourire nostalgique s'installa sur ses lèvres alors que les souvenirs des leurs entrainements refaisaient surface. Le Vampire était plus silencieux en ce temps-là. Moins effrayant aussi... A cette époque, ses yeux étaient encore d'un noir d'encre, et non d'un rouge sanguin.
S'arrachant à ce sentiment de bien-être qui l'avait envahi au contact de ces images d'insouciance, Takeo se reprit conscience de ce qu'il tenait entre les mains. Cette nouvelle équipe tiendrait-elle la route? Il espérait. Il voulait y croire. Dans le pire des cas, un retour en arrière était encore possible, mais le Raikage ne pensait pas s'être trompé à ce point dans le choix des caractères. Ces ninjas étaient compatibles. Aucun doute là-dessus. Mais ils avaient aussi tous leurs différents... Lequel l'emporterait sur l'autre? Ce qui les séparait? Ce qui les unissait? Cette question aurait dû éveiller de la tension en lui, mais ce qu'il sentait à présent s'apparentait plus à de l'excitation. Oui... Il était excité à l'idée de savoir s'il avait fait le bon choix ou s'il s'était trompé. Enfin, il avait admis avoir fait tout son possible et que la suite n'était plus entre ses mains: advienne que pourra.

Takeo leva les yeux de ses feuilles pour observer la porte de la salle. Quelqu'un s'y présentait. Assis sur son trône dans l'ombre de sa propre image, il ne pouvait encore distinguer de qui il s'agissait. Mais alors que les pas du nouvel arrivant se rapprochaient en résonnant dans la vaste pièce, son image se fit de plus en plus nette et le Raikage put enfin reconnaitre un visage. Sarian Seridan, reconnaissable entre tous par son tatouage en forme d'éclair sur le visage, s'inclina devant lui avec un bref salut, simple et concis. Le Vampire réprima un sourire moqueur en observant le jeune garçon. Ils s'étaient déjà rencontrés, longtemps auparavant, presque dans une autre vie. Revoir ces yeux et ces cheveux blancs rappelaient de mauvais souvenirs à Takeo. De très mauvais. Peut-être les pires de son existence... Ce garçon était apparu le jour où il avait sombré dans la abîmes de ses propres ténèbres. Cela avait été marquant, à tel point que le visage du gosse s'était gravé dans sa mémoire en même temps que tout le reste. Et lui? Le petit Genin reconnaissait-il en lui l'Anbu masqué qu'il avait abandonné aux prises avec un membre de l'Akatsuki plusieurs semaines auparavant? Les chances étaient minces...
Un nouveau bruit de pas se fit entendre. Intrigués, les yeux scrutateurs de Takeo se perdirent de nouveau dans les ombres de la pièce. Cette fois-ci, ce fut un homme au masque d'Akuma qui en sortit pour venir s'agenouiller aux côtés de Seridan avec un simple mot de respect pour lui. Kamenchii Kichigano. Déserteur de Suna recherché par bien des Oï-nin dans les cinq pays... Kazumi lui avait offert l'asile lorsqu'il s'était présenté à elle, empli d'une ferveur peu commune envers Kumo. Il avait surtout entendu parlé de lui par les murmures continuels des ruelles de Kumo, c'était donc la première fois qu'il jugeait de lui en personne. Pour le moment, le personnage correspondait à l'image que le Raikage avait de lui. Mais son masque ne cachait-il pas quelque chose de plus sombre? Une passion inavouée? Un secret défendu?
Tout de suite dans l'ombre de Kamenchii approcha un troisième homme. Sa marche silencieuse était tout à fait inaudible sur le dallage de pierre de la salle du trône, et son image elle-même était floue, mêlée aux ombres de la pièce par sa cape sombre qui entourait tout son corps. Seuls ses yeux luisaient, enfoncés dans le visage caché du dernier venu. Yaru Dama. Aspirant, bien que son allure ne corresponde pas à son grade.
Le Vampire, menton appuyé sur sa main, observa sans rien dire les trois personnages qu'il avait réunit alors que Yaru le saluait de la même manière que Seridan, debout. Il avait devant lui un beau contraste entre deux générations... Le vieux, incliné, à genoux, respectueux. Les jeunes, debout, pressés, imprudents même... Ces jeunes shinobi devait prendre grade, si jamais ils continuaient sur leur voie de l'individualité (ou de la crétinerie, au choix), ils risquaient de finir... Comme Takeo.
Le Raikage laissa planer un bref silence alors qu'il achevait de jauger les trois hommes d'un regard perçant et acéré, puis se leva en invitant Kamenchii à faire de même. Avec un dernier regard contrarié vers la grande porte, qui refusait de s'ouvrir pour faire entrer le dernier pantin qu'il attendait, il s'adressa aux trois ninjas en face de lui d'une voix assurée et aux accents étonnamment doux et subtils.

« Seridan, Kamenchii, Yaru... Bienvenue. »

Le Vampire tout vêtu du noir s'approcha pas à pas du petit groupe avec un sourire satisfait aux coins des lèvres, à peine réprimé. Ses convocations avaient été vite envoyées. Il était bon de savoir ses ordres suivis à la lettre. Seule note discordante au tableau: la quatrième personne attendue toujours absente. Mais un simple retard n'entravait encore en rien l'avancement de son programme. La personne concernée se pénalisait elle-même en ne répondant pas à l'appel de son supérieur, tant pis pour lui... S'arrêtant à deux pas de Kamenchii, Takeo resta tourné vers lui mais ouvert aux deux jeunes qui se tenaient chacun d'un côté. Une équipe de trois... C'était une idée.

« Vous n'êtes surement pas sans savoir que les examens Chuunin et Juunin se déroulent en ce moment même à Mizu no Kuni et que certains de nos compatriotes y participent. Je compte profiter de l'annonce des résultats de cet examen afin de former de nouvelles équipes au sein de Kumo.
Tous les trois, vous constituez l'une de ces équipes en formation. Kamenchii étant officiellement Juunin, il sera votre instructeur à vous deux, Yaru et Seridan. Ton cas, Yaru, est cependant un peu particulier. Tu n'as toujours pas été promu au grade de Genin malgré tes aptitudes: cette affectation est donc un test pour toi. Si tu parviens à suivre l'entrainement de Kamenchii, tu seras accepté en tant que Genin. Dans le cas contraire, tu devras continuer la vie que tu mènes à présent, ou abandonner définitivement la voie du shinobi... »


Le débit de parole du Vampire était lent et clair, sa voix dure et veloutée à la fois le rendant presque envoutant. Son regard rubis allait de l'un à l'autre selon ce qu'il disait, allant de l'équipe au particulier tout au long de son discours. Pour ceux qui le connaissaient, une telle attitude de sa part était véritablement troublante. Voir Takeo à l'aise et sur de lui relevait normalement du miracle, alors qu'il semblait dans cette salle avoir joué ce rôle toute sa vie. Etait-il véritablement Raikage, de la racine des cheveux jusqu'au bout des ongles? Jusque dans les tréfonds de son âme? Oui. Parce que c'était la voie qu'il avait choisit.
La volonté de prendre une décision et de s'y tenir, telle était la véritable force du Rokudaïme Raïkage.

« ... Je dois cependant vous avertir que vous étiez sensés être quatre dans cette équipe. Mais le dernier membre est en retard, il nous faut faire avec. Il est possible qu'il vous rejoigne par la suite, je vous en avertirai.
Des questions avant que je vous déclare "équipe n°1 de Kumo"? »
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Ven 30 Jan 2009, 08:10

Le temps passa heureusement assez vite avant que d'autres personnes convoquées ne se montrent. Si le premier, dont le masque était plus intriguant qu'effrayant, lui était inconnu, l'autre en revanche était déjà inscrit dans sa tête. Yaru, ou quelque chose dans le genre, d'après ce qu'il avait appris de lui en quittant les falaises sur lesquelles il avait été dérangé par le nouveau venu et un Ninja de Suna trop zélé......à moins qu'il ne fut simplement stupide.
Personne d'autre ne vint. Apparement peu enclin à patienter davantage, le Raikage commenca son discours sur la formation des équipes et les examens de Chuunin. Si celui lui importait peu, Seridan prêta davantage attention à sa voix. Il l'avait déjà entendu quelque part, mais où........


-"Des questions avant que je vous déclare "équipe n°1 de Kumo"?"
*Huh?*

En se concentrant, il n'avait pas entendu grand chose. Mais d'après ce qu'il pouvait comprendre, il était désormais un membre de l'équipe n°1 de Kumo, avec Yaru et l'autre Ninja, dont le nom était passé dans le grand vide de l'indifférence. Mais ce timbre de voix.......il l'avait entendu recemment. Tentant de se recentrer sur le débat présent, à savoir d'éventuelles questions sur le choix de l'équipe, Seridan repensa avec un brin d'agacement qu'il aurait pu avoir un Senseï pour lui seul si Mata Hari ne s'était pas enfuie.
Ses pensées furent suivi d'un bref, mais intense frisson. Il savait d'où venait la voix du Raikage. Il était présent lors du sauvetage de la Juunin. Il combattait cet homme au masque étrange. Et apparement, le village avait reconnu sa force et sa volonté, jusqu'à decider d'en faire le nouveau Raikage.
Hésitant, Seridan finit par s'abstenir. Demander comment s'était déroulé le combat ou si Mata était retourné à ses cotés aurait été trop indiscret. Et dans le fond, cela l'interessait il vraiment? Autant partir, maintenant qu'il savait ce qu'il en était. Mais pour cela, il devait patienter. Son nouveau Senseï déclarerait sans doute quelque chose, lui aussi......et surtout, il devait attendre que le Raikage le déclare officiellement membre de "l'équipe n°1 de Kumo".
Revenir en haut Aller en bas
Kamenchii Kichigaino
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 27
Village : Kumo no kuni
Date d'inscription : 08/12/2008

Fiche Ninja
PV:
270/270  (270/270)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Ven 30 Jan 2009, 22:58

Une fois les mots échappés de sa bouche, le silence qui avait eût lieu jusque là reprit son cours comme si de rien n'était. Le jeune ninja qui se tenait à sa gauche était resté debout contrairement à Kamenchii, qui éprouvait un grand respect devant un homme de la stature du Raikage. L'attitude du jeune garçon ne plaisait guère à notre shinobi à l'esprit divisé, pour lui, n'importe quel ninja du village se devait de s'agenouiller devant leur maître, qui par sa puissance, pouvait les écraser en un claquement de doigts, mais bon... de toute manière, il ne lui appartenait pas de décider pour les gens, après tout, si le chef du village n'en disait rien, il n'avait pas son mot à dire. Ses pensées furent stoppées par une apparition à sa droite. Les pas du nouveau venu n'avaient fait aucun bruit et cela avait eût pour effet de donner l'impression d'une arrivée fantomatique. Lui aussi ne fît aucun geste de respect, ne serai-ce qu'un signe de courtoisie. Décidément, la nouvelle génération n'avait pas l'air de porter les mêmes valeurs que ses aînés, pensée qui attrista en un certain point notre vieux shinobi, qui trouvait que le monde irait dans la mauvaise voie, si l'autorité des vieux n'était plus effective par rapport aux jeunes. C'est cette même pensée, qui lui rappela à lui même, qu'il n'était pas encore un vieil homme mais que ses idées n'étaient pas du même avis. Cette remarque personnelle était dans un sens, plutôt effrayante et la simple idée de vieillir et mourir en tant que ninja retraité l'incita à penser clairement à autre chose. Son attention se reporta ainsi sur la scène dont il était un des acteurs et remarqua que le Raikage les avait vus et qu'il s'approchait d'eux à petits pas doux. Le puissant shinobi qui leur faisait face était affublé de deux yeux d'une couleur de sang, les mêmes pupilles qui apparaissaient lorsque son voisin d'esprit, Kichigaino s'emparait de leur corps. Un regard rubis qui aurait pu faire peut en premier lieu, mais qui aujourd'hui, paraissait apaisé et tendre tout en affichant un vécu et une histoire que peu d'hommes auraient acceptés de partager. L'air de son visage trahissait la tendresse qu'il éprouvait envers les trois personnes agenouillées devant lui, même si son attitude était plutôt solennelle. Tout en continuant d'avancer, Takeo Kikuta, fît signe à Kamenchii de se relever pour se trouver à son niveau et dans le but final de pouvoir lui parler d'égal à égal malgré son statut de puissant maître du village nuageux. Suite à cela, leur maître leur souhaita la bienvenue et les regarda chacun les uns après les autres tout en jaugeant ses trois interlocuteurs. Puis, après avoir zieuté les trois shinobis, il prit la parole.

"Seridan, Kamenchii, Yaru... Bienvenue."


Sa voix était chargée d'une grande intensité, un peu comme si il bouillonnait de l'intérieur et se posait énormément de questions pendant qu'il se préparait à annoncer la raison pour laquelle il les avait réunis tous les trois. Ce qui pesait aussi dans le timbre était la preuve, pour quelqu'un d'assez observateur, que malgré sa grande force et sa puissance, le tout nouveau Raikage, n'était pas encore très sur de lui. Ce que venait de déceler Kamenchii chez son supérieur, lui emplit le cœur de compassion car cela montrait à quel point un homme était puissant, il n'en restait pas moins un être humain avec ses moments de doute et de faiblesse. Cette simple phrase accompagnée de son ton, son timbre et son rythme en avaient beaucoup dit sur celui qui se tenait devant lui. Cela rassurait l'ancien déserteur au plus profond de lui, de savoir que la personne qui dirigeait une organisation militaire telle que le village caché des nuages n'était pas un fou trop sur de lui, qui les mènerait à leur perte par souci de fierté ou d'une quelconque envie d'étendre son territoire par dessus d'autres villages. En effet, un seul regard comme une seule phrase pouvait en dire beaucoup plus qu'il ne le suggérait au premier abord à un esprit aiguisé et entraîné à déceler les détails qui en apprenaient énormément sur un simple interlocuteur. Lorsque le regard de Takeo-sama croisa le regard du junnin, il remarqua que l'homme était capable de lire à travers ses mots et son comportement, ce qui n'eût pour effet qu'un simple sourire en coin, laissant apparaître une canine un peu plus longue qu'à la normale. Le Raikage enchaîna ensuite sur son discours explicatif précisant les raisons de leur réunion en racontant le pourquoi du comment. Ainsi, Kamenchii avait été choisi en tant que Junnin, pour former les deux jeunes garçons qui se tenaient à ses côtés. Cette nouvelle le surprit d'abord, mais au fur et à mesure que les mots coulaient de la bouche du Rukudaïme, le cœur du shinobi masqué se remplissait progressivement de fierté ainsi que d'une gratitude éternelle pour lui avoir accordé sa confiance seulement retenues par respect envers le maître Kikuta. C'est également lors de ce discours, qu'il apprit l'identité des êtres qu'il allait devoir former à la dure vie de ninja et adopter comme ses propres enfants afin de nouer des liens de maître à élèves qui dureraient certainement quelques bonnes années, avant la mort de notre shinobi divisé. De nombreuses images de des ses futurs entraînements avec ses nouveaux élèves fusaient dans sa tête, propulsées comme des éclairs par son imagination. Le nouveau statut du ninja lui plaisait déjà beaucoup, "Kamenchii senseï", c'était un nom qui sonnait plutôt bien. Mais rappelé à la réalité de la situation actuelle par les dernières paroles concernant le silencieux Yaru, le nouveau senseï se concentra sur ses fonctions toutes fraîches. Apparemment, Seridan était bel et bien genin, ce qui n'était pas le cas de l'autre jeune garçon qui avait un statut particulier. D'après ce qu'était en train de dire le Raïkage, l'intégration de Yaru ne se ferait que sous la condition selon laquelle il réussisse à intégrer correctement les différents enseignements de son nouveau senseï. De son côté, Kamenchii ne comptait pas laisser ce pauvre gamin rester aspirant toute sa vie, ni le laisser errer aux abords du villages comme une âme en peine. Il prenait son rôle de maître envers les deux jeunes gens ici présents très au sérieux et ferait tout ce qui serait en son pouvoir, pour mener sa mission à bien. Il était devenu clair pour lui, qu'il ne les traiterait pas comme des enfants mais bien comme des ninjas à part entière et n'irait pas avec le dos de la cuillère en ce qui concerne leur formation. Son cœur battait maintenant à cent à l'heure tellement l'honneur d'avoir été fait senseï le comblait de fierté. Terminant sa phrase de sa voix calme, Takeo Kikuta venait de finir la première partie de son discours et avant que Kamenchii ne put placer son propre commentaire, le Raikage reprit la valse orale de plus belle. Cette fois-ci, il expliquait que pour former une réelle équipe, le nombre de protagonistes devait être de quatre, mais que le quatrième attendu, était en retard pour un motif inconnu et que dès qu'il se serait manifesté, il serait envoyer chercher le reste de son équipe. Leur maître conclut par ces mots:

"Des questions avant que je vous déclare "équipe n°1 de Kumo"?"


L'occasion d'exprimer ses sentiments fut enfin donnée à Kamenchii et voyant que Seridan était pressé d'en finir et commençait déjà à se diriger vers la sortie il entreprit une réponse destinée à tous ceux présents dans la pièce.

"Tout d'abord je souhaiterai vous remercier, Raikage-sama, pour l'honneur que vous faites à un étranger tel que moi en me confiant la formation de jeunes élèves. Je voudrai rajouter à l'attention des mes nouveaux élèves qu'en tant que leur nouveau senseï je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, pour vous permettre d'atteindre vos objectifs et de vous former comme il le faut. Sachez pourtant, que je ne vous ménagerez pas et que si vous éprouvez des difficultés, ce sera une chose tout à fait normale, je ne vous traite à partir de maintenant que comme des shinobis à part entière. Mon rôle de senseï ne m'empêche en aucun cas de vous aider lorsque vous avez des problèmes. Sur ce, je vous donne rendez-vous pour votre premier entraînement, dans une semaine pour permettre à notre retardataire de donner signe de vie, sur les plaines foudroyantes, au coucher du soleil. Pour me trouver, vous n'aurez qu'à suivre le vent. Je me permet maintenant de prendre congé de vous Raikage-sama."


Ayant terminé sa phrase, Kamenchii salua respectueusement le maître des nuages en joignant une main serrée en un poing, à son autre main placée en obstacle contre la première. Puis, en un signe de mai, il disparut en un petit nuage de fumée blanche. Le nouvellement nommé senseï de l'équipe n°1, était plutôt satisfait de sa prestation et avait hâte de se trouver dans une semaine afin de débuter sa dispense de savoir entre ses trois élèves dans l'espoir que le troisième soit enfin arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kumo-f172/dossier-d
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Sam 31 Jan 2009, 02:27

Ils était trois à ce tenir devant le Raikage, les deux Ninja qui se trouvait à sa gauche était toujours à genoux. Leurs respect était énorme, mais Yaru n'avait pas cette notion ni cette vision des chose, pour lui, un homme était un homme et personne ne l'obligerais à se mettre à genoux devant qui que ce soit même si celui si ce trouvait être plu fort que lui ou même supérieur hiérarchiquement. Peut être qu'au fur et a mesures qu'il récupérera les morceau du puzzle de son passé, il apprendra la notion du respect et de supériorité. De plus, le fait qu'il vive seule et qu'il n'ai pas de souvenir de son passé, lui donne une haine intérieur qu'il ne laisse paraitre a personnes mais qui est toujours éveillée en lui.
La plupart du temps, les Nezu vivent seulement entre Nezu, une grande communauté qui ne laisse pas de place à la solitude, un Nezu a pour habitude de vivre avec un nombre incalculable d'amis, de frères et sœurs de sa taille et de son poids, ce qui n'est pas le cas de Yaru; Il est le seule descendent Dama vivant et donc, mis à part les petits Nezu et Nezu volant recouvrant son corps, il vit dans la solitude, la haine et le dégout.


Pendant un moment, Yaru était transporté dans ses pensée, il ne prêtait plu attention à ce qu'il se passait dans le bureau. Il se souvenait de la nuit qu'il avait passé avec cette femme Ninja nommée Enkara, ses pensée n'avait jamais été envahie par une personne, qu'il sois de sexe masculin ou féminin. Cette femme saturait ses pensée et le fait de voir son visage était plu qu'une mission. Enfin, un Ninja tel que Yaru n'attirerai guère une femme, son style était trop lugubre et son savoir vivre, n'en parlons pas . . .


* Je me demande qu'es qu'elle fait en ce moment . . . Pendant que je suis inutilement entre quatre mur, j'aurai peu être pu passer du temps avec elle ! Enfin, j'essayerai d'y aller ce soir, voyons déjà ce que me veut le grand chef *


Yaru était dans un autre état, il n'avait même pas entendu les souhait que le Kage leurs avait fait part. jusqu'au moment où des pas retentirent dans ses oreilles. C'était le Raikage qui s'approchait à petit pas, un sourire au lèvres. Il était vêtu d'une couleurs sombre, plu sombre que la cape que Yaru portait, un vêtement couleur néant. Rien que par son style vestimentaire, le Raikage plaisait déjà beaucoup à Yaru, il était un peu comme lui, sombre et impressionnant.


« Vous n'êtes surement pas sans savoir que les examens Chuunin et Juunin se déroulent en ce moment même à Mizu no Kuni et que certains de nos compatriotes y participent. Je compte profiter de l'annonce des résultats de cet examen afin de former de nouvelles équipes au sein de Kumo.
Tous les trois, vous constituez l'une de ces équipes en formation. Kamenchii étant officiellement Juunin, il sera votre instructeur à vous deux, Yaru et Seridan. Ton cas, Yaru, est cependant un peu particulier. Tu n'as toujours pas été promu au grade de Genin malgré tes aptitudes: cette affectation est donc un test pour toi. Si tu parviens à suivre l'entrainement de Kamenchii, tu seras accepté en tant que Genin. Dans le cas contraire, tu devras continuer la vie que tu mènes à présent, ou abandonner définitivement la voie du shinobi... »


Le Kage c'était clairement arrêté au cas de Yaru, du fait qu'il était aspirant il devrait faire preuve de ces capacité et de son savoir faire. Cependant, Yaru se trouvait digne de devenir un Genin et même plus, mais ce serais quand même bon pour lui de s'entrainer avec des équipier qu'il lui apprendrais ce qu'ils savent, comme lui leurs apprendrai ce qu'il sait.
Une équipe, ce n'était pas une mauvaise idée, ça l'aiderai dans son évolution et dans ses connaissance.
Le Kage avait cité le nom de Seridan, un nom qu'il avait déjà entendu, sans tourner autour du pot, Yaru se rappela de la rencontre de se garçon. Une rencontre qui avait eu lieu dans les montagne interminable, ce Seridan l'avait aidé lorsqu'un Ninja de Suna était venu le déranger pendant une de ses cérémonie familial.
L'instructeur qui serai chargé de la formation de Seridan et de Yaru se trouvait être un Juunin nommée Kamenchii comme l'avait bien prononcer le Kage. C'était un étrange Ninja dans son genre, il avait quand même l'air d'être assez puissant et sérieux. Yaru avait remarqué d'après le visage de Kamenchii que le fait qu'il ne se soit pas agenouillé ne l'avait pas laissé indifférent, de plus dorénavant il serai son senseï et Yaru s'avait qu'un moment donné Kamenchii reviendrai sur cette histoire.


"Des questions avant que je vous déclare "équipe n°1 de Kumo"?"


L'équipe n°1. . . ce nom retentissait dans ses oreilles, rien que l'écoute du numéro de l'équipe l'avait booster. L'équipe semblait sympa et passionné par le travaille de Ninja. Yaru avait déjà entendu parler de Seridan et savait que c'était un Ninja serviable qui aime la vie et son village tendit que Kamenchii. . . Le futur réserve de bonnes surprises
A peine la question était posée, Kamenchii répondu quelques phrase bien faite et leurs donna un rendez-vous dans une semaine au plaine foudroyantes, par la suite il se volatilisât en fumée blanche. Yaru regardait la fumée blanche se dissipée . . .


* Il à du style . . . Cela dit, j'aurai du mal à l'appelée senseï *
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Kikuta
Rokudaime Raikage
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 26
Village : Kumo no Kuni
Date d'inscription : 03/06/2008

Fiche Ninja
PV:
500/500  (500/500)
PC:
545/545  (545/545)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Dim 08 Fév 2009, 21:43

Ils étaient petits, simples. Pour les satisfaire, il leur en fallait bien peu.
Lui ne pouvait plus se complaire dans cette banalité.
Ses sensations s'étaient-elles donc émoussées à travers les horreurs qu'il avait vécu?

Tels étaient les muettes questions qui traversaient la tête du Raikage, fugaces. Son visage, un peu plus grave que ce qu'il avait voulut, reflétait assez bien les pensées qui naissaient en lui en observant les réactions de ses shinobi à la suite de son annonce. Seridan était resté quelque peu indifférent à ses paroles. Avait-il seulement été attentif? Rien n'était moins sur avec ce gosse. Kamenchii n'aurait peut-être pas à corriger uniquement ses répliques de combat qui laissaient à désirer. Yaru, enfoncé dans son ample vêtement sombre, n'avait pas montré de réaction, même lorsque la discussion s'était concentrée sur lui. Etait-il enthousiaste? Frustré? Lassé? Rien dans son attitude ne laissait deviner ses sentiments. Quant à Kamenchii, avec son masque, il était difficile d'interpréter ses réactions. Ce fut pourtant lui qui montra un premier signe encourageant, même sans cette intention: son cœur, organe vital et si bruyant, se mit à battre plus fort et plus rapidement. Lui aussi était-il saisi par l'excitation? Ou par une joie intense? Ou bien sa décision éveillait-elle en lui un mauvais souvenir, un souvenir si déplaisant qu'une ancienne rage s'était éveillée en lui?
Les trois shinobi étaient imperméables. Tous trois étaient figés dans un silence froid, protégé par leur indifférence, leur masque, ou leur cape. Que se passait-il derrière leur tête? Le Vampire n'en savait rien, et ne pouvait même pas supposer. Cette condition avait le don de l'importuner. Il avait espéré une réaction plus prononcée de la part des hommes concernés, et surtout il avait, ces derniers temps, trop tenté de deviner les pensées des autres. Ce petit jeu le lassait, et il y avait trop perdu.

Le souffle de Takeo se suspendit un instant lorsque Kamenchii prit la parole pour lui exprimer ses remerciements, et pour s'introduire auprès de ses nouveaux élèves. Sa voix était satisfaite, et assez joyeuse. Visiblement, la formation de l'équipe avait été accueillie avec joie par au moins un de ses membres. Le Raikage aurait dû s'en rassurer, mais il n'en était rien. Un masque pouvait toujours en cacher un autre, il le savait mieux que personne. Son scepticisme demeurait, aussi éternel que ses convictions. Le Juuunin masqué conclu sur une note étrange, en donnant un rendez-vous à ses élèves. Suivre le vent? Pourquoi donc choisir une force de a nature aussi aléatoire pour les guider à un point de rencontre? Mais Takeo se souvint ce qu'il avait lut un peu plus tôt dans le dossier du déserteur de Suna. Son affinité était le Fuuton. Sans doutes allait-il exercer sa force pour que le vent les conduise droit à lui.
Le Vent... Cet élément était celui qui surpassait le sien, la Foudre. Pourtant, lui aussi était en quelque sorte poussé par le vent, attiré quelque part, vers quelqu'un... Devait-il comprendre que cette manieuse de vent qu'il désirait si ardemment allait le conduire à sa perte?
Mais c'était là pousser l'idée un peu loin...
Kamenchii, après un salut dans les règles à son supérieur qui lui répondit d'un simple signe de tête, ne s'attarda pas et utilisa un déplacement instantané pour s'éclipser de la salle dans les règles de l'art. Le Vampire réprima un rire. Tous les shinobi e Kumo avaient donc un talent caché pour les entrées et les sorties loufoques. D'un côté, c'était bon à savoir qu'il n'était pas le seul à avoir ces idées tordues. Takeo se retourna dans un vif flottement de sa tenue sombre, tournant le dos aux deux élèves pour regagner son trône. Il cacha ainsi le sourire amusé qui s'était glissé sur son visage, mais son amusement résonna pourtant dans la pièce lorsqu'il lança aux deux jeunes garçons encore présents, sans daigner tourner le regard vers eux.

« Bonne chance, équipe n°1. »

Après quelques pas sonores dans la salle de pierre, le Kestuki se retrouva devant son trône et s'y assit de la même manière que lorsque ses "convoqués" étaient arrivés, penché en avant, le poing fermé sur sa bouche et le coude posé sur l'accoudoir. De son autre main, il s'empara sur le bureau à son côté d'un nouveau dossier, qui n'avait plus rien à voir avec la formation des équipes, mais plutôt avec l'affaire qu'il devait traiter ensuite, bien plus embêtante. Avant de s'y plonger, il pensa pourtant à congédier d'un simple signe de la main les deux jeunes hommes encore présents, les invitant d'un simple geste à quitter ce lieu pour retourner à leurs occupations habituelles.
Avant de se plonger dans l'affaire qui l'attendait ensuite, Takeo s'accorda une dernière pensée pour cette équipe nouvellement formée. Maintenant qu'il y réfléchissait, il avait en quelque sortes regroupé toutes les mauvaises herbes au même endroit... Kamenchii, déserteur de Suna, quasiment intégré au village mais cependant toujours intimidant pour certains et surtout au passé un peu trop trouble. Seridan, originaire de Kumo, connu pour son fort caractère et son don pour taper sur le système de certains. Yaru, jeune garçon amnésique restant à l'écart du reste des habitants. Et enfin, Jiunki, membre absent, lui aussi déserteur de Suna pour le meurtre de ses propres parents et tout juste accueilli au village, et surtout pas aussi bien adapté que Kamenchii. Ca faisait beaucoup de troubles dans une seule équipe. Mais était-ce réellement une coïncidence si Takeo en avait décidé ainsi?

« Vous en aurez besoin... »

En regardant les deux garçons partir, le Raikage attarda son regard sur le dos de Seridan. Peut-être le reverrait-il plus tôt que prévu. Takeo avait dans son programme une autre affaire qui nécessitait la présence du Genin. Mais cette journée allait être chargée, et il ne pourrait peut-être pas y insérer tout ce qu'il souhaitait.
Tout dépendait de lui, des autres, de tout et de rien, de l'univers tout entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Lun 09 Fév 2009, 20:27

*.......c'est une blague?*

Réprimant une expression de surprise, Seridan recalculait ce qu'il avait entendu, compris, interpreté. Le Raikage les avait convoqués pour composer l'équipe n°1 de Kumo, apparement formée de lui, de "Kamenchii" et de "Yaru"......ainsi que d'un autre absent, à ce qu'il avait compris, une équipe étant logiquement ou presque composée d'un Senseï et de trois élèves.
Dans le fond, c'était ce qu'il voulait. Avoir un Senseï afin de pouvoir devenir plus fort, de se mettre un peu plus à l'épreuve et découvrir plus de choses. Bien plus encore que ce que Varosh avait pu découvrir.
Mais les choses commencaient plutôt mal à son gout. Kamenchii venait déjà de démolir la teinte joyeuse de cette journée, de cette annonce, de ce changement. Une semaine d'attente pour enfin commencer à s'entrainer.......et ce à cause du troisième membre.


*Lui, ca va déjà mal tourner.......s'il me gêne pendant nos entrainements, je le jette du haut d'une falaise.*

Ruminant intérieurement, pestant contre ce contre-temps et celui qui en était la cause, Seridan repassait lentement les mots de Kamenchii dans sa tête. Il fallait suivre le vent pour le trouver? Comment trouver quelque chose d'invisible? Ou fallait il suivre le sens du vent, guidé par la direction dans laquelle il soufflait?
Autant de questions qui l'agacaient. Ne pouvait il pas simplement leur donner rendez vous quelque part et se contenter de les attendre jusqu'à l'heure prévue? A moins que cette condition contrariant ne fut une épreuve afin de tester leur perpicacité et tant d'autres choses, afin d'estimer leur niveau?


« Bonne chance, équipe n°1. »
-"Merci, Raikage-sama. Si vous me permettez......"

Se relevant et se dirigeant vers la sortie, Seridan glissa quelques mots à l'oreille de Yaru.

-"Je t'attends dans trois heures devant l'armurerie "La Riposte Eclair". Faudra qu'on discute un chouya, tous les deux."

N'attendant même pas sa réponse, il sortit de la salle, puis du Temple, décidé à rentrer chez lui, afin de vérifier ce que faisait Tilika. Sans doute avait elle déjà bien entamé les livres qu'il lui avait apporté la dernière fois, mais la peluche pouvait lui avoir glissé une idée derrière la tête qu'il n'apprécierait, à coup sur, pas du tout. Après quoi, il se rendrait au point de rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Mar 10 Fév 2009, 00:16

* Un moyen de vérifier la présence de certains shinobi dans le village peux-être... *

Cette hypothese qui effleurait l'esprit du jeune homme s'était faite peu longtemps après avoir lu la lettre de convocation qu'il avait reçu peu de temps après son retour au village. Une convocation au temple du Raikage, il était donc habité, dur a croire pour le voyageur. Il n'avait jamais vu âme qui vive, et n'y était pas retourné depuis un bon moment, trop occupé par ses nombreux voyages consacré a élargir son esprit. En cas de retards des shinobis allaient être lancé a sa recherche, c'est après avoir lu ce propos que l'existentialiste émis l'hypothèse précédente. Qui pouvait bien le convoquer ? Cela faisait une éternité que le reveur au regard émeraude ne s'était plus soucié de l'administration de son village, trop concentré sur les nouveaux paysages qu'il pouvait découvrir. Arrivant finalement a l'entrée du temple, il regarda une dernière fois cet édifice vide qu'il avait vu sans âme de trop nombreuses fois. Soupirant une dernière fois en levant la tête, il était heureux d'avoir pu lire cette convocation, que serait-il advenu s'il aurait été recherché par des shinobis, il aurait eu droit au rang de déserteur ? Enfin, il poussa la porte pour rentrer a l'intérieur de ce lieu, devant lui se trouvait un lieu obscur seulement éclairé par les faible flamme sur les colonnes et les quelques rayons de soleil qui commençaient a apparaitre. Avancant lentement en direction du trône qui ornaient le centre de la pièce, au passage Shigeki posa quelques instants ses yeux sur la statue posé a coté de lui. La personne qui s'y trouvaient ressemblait plus a un solitaire qu'a un éventuel kage mais l'habit ne fais pas le moine, c'était les parole que lui répétait souvent son maitre...

Et comme il s'en doutait, la personne se trouvant sur le trône était celle de la statue. La personne qui l'avait convoqué serait ce personnage charismatique ? C'était assez rare de voir un chef ainsi, la plupart avait l'âme d'un leader et la classe banale d'un chef et aucun charisme. Celui la semblait...spécial. Sans se concentrer plus longtemps sur son apparence, il se gratta rapidement le crane et fit un signe de tête pour saluer la personne en face de lui, peux-être que cette convocation pourrait changer la vision de son village. Car a ses yeux, il n'était pour l'instant qu'un simple moyen d'avoir une identité, il n'y allait plus aussi souvent qu'auparavant. Les souvenirs attachés a ce lieu était peux-être moins présent que tout ceux qu'il se faisait en voyageant. Il n'y allait que pour trouver des missions solo, voir son maitre et rater des examens. Sans réfléchir plus longtemps, le jeune homme a la chevelure argentée se mit a parler...


" Aloha. Enchantée de vous connaitre. Je suis la pour la convocation... "

N'étant pas un des plus grands fan de toute les formes de courtoisie et politesse possible, le maitre des flammes avait plutôt opté pour une manière de se montrer aimable sans vraiment parler a la personne qui était en face de lui, comme le chef de son village. Soupirant une nouvelle fois pour relâcher la pression qu'il avait eu auparavant en entrant dans cette pièce presque nouvelle pour lui, il fit finalement retomber ses épaules, signe de détente. Ça n'était peux-être pas la bonne attitude a prendre devant une personne hiérarchiquement beaucoup plus haute, mais il imaginait celui ci assez intelligent pour ne pas juger d'après de simples gestes présents. A présent, il n'attendais plus qu'une seule chose, sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Mar 10 Fév 2009, 00:54


Yaru était toujours Posté devant le Raikage en attendant juste un signal pour le laisser partir. L'idée de le nommer membres de l'équipe numéro 1 commençait à le rendre plus enthousiasme même si septante pour-cent de sont esprit était soulée par cette idée. Trente pour-cent c'était déjà bien pour Yaru qui lui était un jeune homme assez réserver et du genre retirer de toute la civilisation, c'était un pas en avant pour lui et même pour Kumo qui gagnait un Ninja de plus à son service. Bien qu'ils ne soit pas tout les trois la, il était quand même pressé d'en savoir plus.

*Il faut que je nourrissent mes rats. . . Moi qui croyait avoir un peu d'argent pour leurs acheter à manger, comment vais je faire? *

Le temps lui semblait long et Yaru était presser de rentrer retrouver la maison Dama et ses Nezu quand tout à coup, quelques souhait venant du Raikage retentirent dans les oreilles de Yaru. Par la suite il fit un geste de la main, de sorte à faire sortir les deux nouveau membres.
Yaru saluât le Raikage d'un bref coup de tête et fit demi-tour. Il partit droit vers la sortie quand sont nouvelle équipier lui murmura à l'oreille


-"Je t'attends dans trois heures devant l'armurerie "La Riposte Eclair". Faudra qu'on discute un chouya, tous les deux."


Seridan venait de proposer un rendez-vous à Yaru, il n'attendit pas la réponse qu'il partit directement vers le centre du village. Yaru comptait bien s'y rendre et en savoir plus sur celui qui serai son futur équipier. Yaru fit quelques pas et s'arrêta . . .
Il réfléchit un petit moment en regardant le Raikage.

*Il sait très bien que je suis quelqu'un de très réserve et retirer mais pourtant. . . Il n'a pas hésite à me laisser une chance pour que je monte plus rapidement de grade et que je puisse rester dans l'équipe dans la quel il m'a installée! Enfin . . . *


Il repartit vers sa demeure




Hj: Excusez Moi Pour Le Court Poste, Ce ne sont pas mes habitude

Revenir en haut Aller en bas
Takeo Kikuta
Rokudaime Raikage
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 26
Village : Kumo no Kuni
Date d'inscription : 03/06/2008

Fiche Ninja
PV:
500/500  (500/500)
PC:
545/545  (545/545)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Sam 07 Mar 2009, 23:06

Il n'avait pas peur d'agir. Il n'avait pas non plus peur des conséquences de ses actes.
Ce qu'il craignait, c'était de faire le mauvais choix, de se tromper là où quelqu'un d'autre aurait pris la bonne décision. Cette pensée le hantait depuis toujours, entravant ses décisions et lui donnant à chaque fois une seconde se retard sur le reste du monde. Cependant, il ne pouvait pas continuer ainsi indéfiniment, surtout à présent que le sort de Kumo tout entier était entre ses mains.
Faire un choix, qu'il soit bon ou mauvais, c'était faire un pas.
Il lui fallait juste savoir en accepter les conséquences.

Alors que les deux genin prenaient congé du Raikage, celui-ci s'égarait déjà dans ses pensées en pensant à la tâche suivante qu'il avait placé dans son emploi du temps. L'affaire était largement d'un autre niveau qu'une simple formation d'équipe: il s'agissait de Konoha.
Les Pays de la Foudre et du Feu n'avaient jamais été en bons termes. Kumo et Konoha, à plusieurs époques, avaient constamment été en guerre et l'animosité réciproque qui les caractérisait était presque aussi connue que celle entre Oto et Konoha, bien que plus ancienne. Les tensions étaient arrivées à un tel point que Konoha avait, 8 ans auparavant, détruit le village de Kumo alors dirigé par Kaminari Raimei. Aujourd'hui encore, malgré les tentatives de rapprochement tentées par Kazumi Inochi, les relation entre la Feuille et les Nuages étaient quasi-nulles. Peut-être vous demandez-vous alors ce qui amène Takeo à se pencher sur ce sujet? Une nouvelle tentative d'alliance? Du tout. Konoha traversait en ce moment une crise assez importante: un changement de Kage suite à la désertion du dernier d'entre eux. Cet événement amenait le Vampire à envisager les conséquences d'un brusque changement de politique de la part de Konoha. Une nouvelle guerre entre leurs deux villages? Pire encore, une nouvelle version de son Rêve apocalyptique? Asauchi Miharu aurait mieux fait de rester au pouvoir... Avec lui, au moins, on pouvait deviner à quoi s'attendre...
L'ignorance des prochains agissements de Konoha était problématique. Il fallait pallier à ce manque d'information. Et pour cela, une mission dangereuse d'espionnage s'imposait. Le seul problème, c'était qu'un changement de Kage entrainait immanquablement un changement d'administration et une recherche des éventuels traitres. Il ne fallait donc pas que le Raikage exploite un de ses informateurs de Konoha, mais plutôt une nouvelle carte en qui il pouvait avoir confiance, et qui ferait le poids dans cette guerre de l'information...

Cette nouvelle carte s'était manifestée sous la forme d'un Chuunin de Kumo, assez méconnu du reste du village. Shigeki Kurashima était un voyageur, bien que rattaché au village des Nuages. Il avait raté assez récemment son examen de Juunin, mais ses techniques de Katon étaient largement supérieures à tout ce qu'on pouvait trouver à Kumo dans ce domaine. Qui pourrait l'identifier s'il se présentait comme un voyageur de passage à Konoha? Et même s'il était découverts, ce genre de shinobi voyageur se trouvait partout, et personne ne pourrait lui reprocher une escale à Konoha. Bien sur, il existait une possibilité qu'il rencontre une connaissance faite à son examen, mais c'était un risque à prendre.
Aux portes de la salle du trône, Takeo nota du mouvement. Levant ses yeux du dossier du maitre des Flammes, le Raikage observa l'original de la photo qu'il avait devant lui. Jeune, tout d'abord. Pourtant assez calme. Hormis les cheveux argentés, assez proches de ceux du Raikage, ses traits n'étaient pas particulièrement tape-à-l'œil, bien que ses vêtements laissaient deviner une certaine originalité de sa parte. Ce simple examen venait confirmer l'idée que le Vampire s'était fait du jeune homme. Pas assez excentrique pour se faire remarquer dans la foule, mais assez charismatique pour qu'on puisse lui faire la conversation sans désagréments. L'espion parfait.
Takeo reposa sur son bureau à sa gauche le dossier de Shigeki alors que le Chuunin présentait la raison de sa venue. Le manque d'entrain dans la voix du garçon lui fit hausser un sourcil. Après Yaru et Seridan qui, malgré leur mutisme, avaient montré un intérêt certain pour leur convocation, le "Maitre des Flammes", pourtant à peine plus âgé qu'eux, offrait un frappant contraste grâce à sa flegme et une certaine lassitude qu'on pouvait deviner dans son ton. Si une telle attitude pouvait paraitre déplacée en présence du Raikage, elle n'en serait que plus utile durant sa mission. Bonne chose pour lui: il n'aurait qu'à être naturel.

« Shigeki Kurashima... N'est-ce pas? ... Je suis Takeo Kikuta, le nouveau Raikage. »

Un sourire s'était glissé sur ses lèvres alors qu'il prononçait ce nom, juste pour la forme. En lui même, cette assurance ne régnait pas en lui cependant: le doute subsistait. Pouvait-il décemment risquer de perdre le "Maitre des Flammes" de Kumo et de déclencher une guerre en envoyant de cette manière un espion à Konoha? Ou bien en faisait-il trop avec cette histoire d'Hogake? Mais à présent que Shigeki était là, devant lui, l'hésitation n'était plus permise. Il fallait tenter le coup. Restait à présent le problème principal... Comment aborder un tel sujet?
Il lui fallut un moment pour peser le pour et le contre, et enfin se lancer. Vraiment... Il lui faudrait penser à améliorer ses connaissances des relations humaines s'il voulait se maintenir à son poste de Raikage... Après un moment de silence durant lequel le Raikage ne fit que fixer dans les yeux Shigeki, pensivement, il se pencha en avant en liant les doigts de ses deux mains entre eux. Alors, sur le ton de la conversation, mais toutefois sans son précédent sourire, Takeo parla de nouveau.

« Il parait que tu voyages beaucoup ces derniers temps. Es-tu allé du côté de Konoha? »

Passait-il par un chemin trop détourné pour atteindre le sujet qu'il désirait? Ou au contraire était-il trop direct au goût du Chuunin? Peu importait en réalité. Le Raikage prenait des gants avec tout le monde ces derniers temps, et ça commençait à l'énerver. Il faisait le nécessaire, juste le nécessaire. Mais pas question pour lui d'en faire trop si cela ne marchait pas du premier coup.
Takeo ferma les yeux et secoua la tête depuis son trône, silencieusement. Il pensait beaucoup trop. Ce n'était ni le moment, ni l'endroit, et ça finirait par lui jouer des tours. Il devait se concentrer sur le présent. C'était pour lui la meilleure manière d'échapper aux tourments qui le guettaient à chacun de ses pas, de ses choix. S'occuper le corps et l'esprit, vivre pleinement, ne pas se tourmenter sans pour autant oublier. C'était son choix de vie, il devait commencer à s'habituer à tout ça.
Rouvrant les yeux, le Raikage posa son regard rubis sur celui émeuraude du jeune homme, se concentrant de nouveau sur le sujet de la mission qu'il s'apprêtait à confier.
Un mission qui demandait peut-être trop de dévouement que ce que le jeune homme pouvait fournir...
Un mission qui risquait de lui coûter la vie...


Dernière édition par Takeo Kikuta le Sam 14 Mar 2009, 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Mar 10 Mar 2009, 22:10

Si une image pourrait représenter la situation dans laquelle se trouvait le chuunin face a son kage, ça serait presque évident qu'on mettrais des bulles près du crane du convoqué. En effet, malgres l'importance de cet appel, malgres celle de la personne en face de lui, Shigeki était un peu las et rêveur, voir fatigué. Il regardait son interlocuteur et essayait tant bien que mal de comprendre ce qu'il lui disait. Quel joie, se redressant lentement pour faire meilleur figure, le maitre des flammes se rendait compte que le chef du village de la brume avait une qualité que beaucoup de ses prédécesseurs et autre camarades du même rangs n'avait surement pas, il n'avait pas l'air bavard. Ce qui rendait les quelques mots qui sortaient de sa bouche assez précieux. Pendant ce temps son regard émeraude ne faisait que répondre a celui du vampire, celui ci se voulait d'ailleurs insistant. De quoi troubler n'importe quels shinobis ayant de l'intérêt pour cette petite convocation, Shigeki en avait un peu, mais cela faisait tellement longtemps qu'il s'était imaginé que personne n'était a la tête du village...

Peux-être était ce l'une des cause de ses innombrables voyages. Un manque d'intérêt pour son village....


Mais a présent qu'il se sentait vivant et capable d'effectuer une mission ou n'importe quoi qui pourrait servir a Kumo no Kuni, il ne reculerais pas et ferait preuve de motivation quand l'occasion se présenterais. La phrase que Takéo sortit par la suite fit comprendre que toute les petites escapades qu'il avait effectuée n'étaient pas passé inaperçu et que malgré tout il faisait réellement partit de la brume. Sans réfléchir a ce que le peuple pouvait penser de lui il se mit rapidement a répondre a cet interlocuteur, levant la tête pour se rappeler rapidement de la plupart de ses sorties.

" Pas bien souvent, au mieux je me suis baladé près des foret entourant le village du feu. "

L'esprit torturé du jeune homme a la chevelure argentée faisait encore des siennes, et il se mettait a se poser de nombreuses questions la ou n'importe quel ninja plus qualifié répondrais sans réellement réfléchir. Pourquoi cette question ? Quel lien pouvait-il y avoir entre les deux villages ? Une mission de reconnaissance, une envie de retrouver le lien étroit qu'avait crée l'ancienne Kage ? Devait-il se préparer a un autre voyage ? Mais bien évidemment la question qui semblait résonner le plus souvent au fond de son esprit était la suivante...

Pourquoi posait-il cette question a lui ?


Ne préférant pas questionner son interlocuteur, espérant trouver la réponse dans ses prochaines paroles, il sortit tout ce mélange de doute, de désintérêt et de curiosité par un de ces habituel soupirs. Se grattant le crane il pivota légèrement la tête sans le vouloir, exprimant sans y faire attention son envie de savoir quel était la raison de cette question...
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Kikuta
Rokudaime Raikage
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 26
Village : Kumo no Kuni
Date d'inscription : 03/06/2008

Fiche Ninja
PV:
500/500  (500/500)
PC:
545/545  (545/545)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Dim 15 Mar 2009, 00:26

Takeo guettait. Il guettait la fausse note, le mauvais pas du jeune Chuunin, la preuve que Shigeki n'était pas capable de mener à bien la tâche qu'on voulait lui confier. C'était pour la réussite de la mission, tentait-il de se convaincre... En effet, il lui fallait le meilleur à envoyer à Konoha. Mais cela n'était-il pas un prétexte pour chercher une raison d'épargner un garçon si jeune, encore à la recherche de ce qui devait être sien? Le Raikage lui-même ne savait ce qui le motivait à ainsi chercher un argument pour renvoyer le "Maitre des Flammes" chez lui. Un désir de perfection? Un désir de protection? Quoi qu'il en fusse, il ne le trouvait pas, cet argument.
Détaché et calme, mais aussi hésitant et réservé. Indéniablement, Shigeki Kurashima était humain. Et c'était cette humanité qui lui offrait tout ce dont il avait besoin pour mener à bien sa mission.

La brève allusion à toutes ses petites sorties du village n'avaient pas troublé le jeune garçon plus que de raisons. Il ne s'agissait pas, de toute manière, d'un reproche. Les shinobi de Kumo pouvaient bien avoir les activités qui leur plaisaient en dehors de leurs heures de services, le Raikage s'en fichait, même s'il gardait un œil sur les dites activités. Les voyages de Shigeki n'étaient pas une exception, bien qu'ils puissent alimenter les doutes sur sa loyauté. Le Raikage pour sa part enviait le jeune garçon, libre, qui pouvait aller et venir comme il le souhaitait, et découvrir le monde. Lui ne pouvait plus désormais s'offrir un tel luxe, car la moindre de ses sorties hors du pays de la Foudre deviendrait un évènement politique international. Le Chuunin pouvait donc bien profiter de la liberté qu'on lui offrait, car personne ne savait quand on la lui reprendrait.
Mais l'heure n'était pas à tergiverser sur les libertés éphémères de la vie. La réponse de Shigeki avait été satisfaisante, et même avait dépassé ses espérances. Ainsi, il connaissait le terrain autour de Konoha sans être entré dans le village. Ainsi donc, il était un parfait inconnu pour les services de Konoha qui notaient toutes les entrées et sorties du village, mais disposait d'une vague connaissance des environs en cas de fuite, ou d'un cas de force majeur. C'était parfait. Trop parfait.
Mais qui s'en plaindrait?

Le Raikage resta sans rien dire quelques secondes à la suite des paroles du jeune homme. Puis, ses yeux rubis se fermèrent. Takeo jugea alors que Shigeki était apte à accomplir la mission, chose dont il doutait encore quelques instants auparavant. Cette décision, aussi minime qu'elle puisse paraitre, soulagea le Vampire dont le visage s'éclaircit alors que ses pupilles rubis se rouvraient. Il était temps d'entrer dans le vif du sujet.

« Il y a plusieurs jours, un nouvel Hokage a pris la tête de Konoha. On ignore encore tout de cet homme. Il nous faut quelqu'un pour se rendre incognito au village de la Feuille et recueillir des informations. La politique qui va maintenant être celle de Konoha, les sentiments de la population à ce sujet, quel genre d'homme est l'Hokage, quel genre d'événements il a vécu... Nous avons besoin de savoir tout cela. C'est pour cette raison que je veux t'y envoyer en tant qu'espion. »

Takeo, toujours figé dans sa position assise, laissa filer les secondes pour permettre à Shigeki d'assimiler les informations et pouvoir observer ses réactions. Ce n'était tout de même pas rien: il s'agissait là d'un envoi seul en territoire potentiellement ennemi. Le jeune homme avait toutes les chances de ne jamais revenir s'il jugeait mal la situation ou posait les mauvaises questions aux mauvaises personnes. Mais, en contrepartie, les informations qu'il pouvait obtenir seraient un précieux atout pour le village tout entier. C'étaient les risques à prendre... Restait alors à savoir s'ils étaient trop grands pour les épaules de Shigeki.
La voix claire de Takeo s'éleva de nouveau, forte. Le Chuunin devait bien comprendre les conséquences de sa réponse avant de la donner.

« Si jamais quelqu'un te reconnait là-bas, joue la carte du voyageur sans frontières. C'est de toute manière la stricte vérité. Bien sur, évite à tout prix qu'on découvre la raison de ta présence à Konoha, sinon... Tu connais la règle... »

Tous les shinobi connaissaient cette règle: s'ils se faisaient repérer par l'ennemi au cours d'un espionnage, ils devaient se donner la mort et faire disparaitre leur cadavre. Cruel, mais efficace et nécessaire. D'habitude, Takeo n'hésitait pas à donner ce genre d'ordre: il avait l'habitude avec l'Anbu. Mais là, celui qui allait accomplir la mission était un tout jeune garçon, un shinobi de la nouvelle génération. Le village de Kumo avait mit des années à se relever de sa destruction par Konoha, et maintenant il devait envoyer cette nouvelle génération tout juste élevée contre ce même village cause de tous leurs maux? C'était une pilule un peu dur à avaler pour le vétéran des combats contre les shinobi du Feu.
Chaque génération de ninja était-elle donc destinée à avancer sur le même chemin que les précédentes?
Un chemin qui tournait en rond?


Dernière édition par Takeo Kikuta le Mer 22 Avr 2009, 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Lun 16 Mar 2009, 16:07

Le regard détaché mais l'oreille tendue, le jeune homme a la chevelure argentée attendait la réponse a ses questions, la raison de sa convocation. D'un geste lent, et sans quitter le regard de la personne en face de lui, Shigeki leva sa main droite pour se gratte la nuque. Un moyen comme un autre de faire tomber la pression qui s'était accumulé dans son âme sans qu'il ne demande rien. Peux-être que le fait de se poser continuellement des questions, et de garder l'esprit contraint trop souvent aux doutes et aux remises en questions, le faisait devenir comme il l'entendait parfois " un esprit faible ". Pourtant le maitre des flammes savait a quel point il pouvait être stupide de choisir une voie incertaine et de la suivre sans regarder en arrière, pour finalement avoir un résultat qu'on aurait certainement pas voulu. Aussi peux-être était ce pour choisir le bon chemin qu'il continuait de se poser des questions. Et pourtant il ne se montrait pas curieux, seulement existentialiste. A présent qu'il s'était, sans même le savoir, rassuré grâce a une nouvelle ribambelle de question, Shigeki regardait son interlocuteur fermer ses paupières un moment. C'était la première fois que son regard insistant n'était plus sur le convoqué, peux-être allait-il enfin parler...

...Ce fut le cas...

Ce fut donc de cette manière que le chuunin eu droit a des renseignements sur ce village ou il n'était jamais entré. Le village de la feuille avait donc un nouveau chef, encore inconnu aux yeux de celui de la brume. Il continua donc ensuite de faire comprendre a la personne présente ce qu'il devrait faire, car il avait compris rapidement que celui qui allait se rendre incognito a Konoha, ça ne pouvait être que lui. Rapidement il assimila les renseignements qu'il devrait nécessairement rapporter a Kumo a la fin de son rapport, la nouvelle politique du village, le nouveau chef, sa personnalité et son passée, et savoir ce que le peuple en pense, un vaste programme en perspective. S'il allait y être envoyé en mission c'est surement que le village n'allait pas nécessairement être leur allié. Fermant les yeux quelques secondes le doigts sur une partie de son crane, il retenait rapidement les quelques renseignements qu'il devrait prendre, il avait déjà plusieurs idées pour réussir a s'intégrer dans le village sans problème. Un marchant ambulant, qui aimerait apprendre a connaitre ce village pour savoir comment pouvoir vendre ses produits de manière efficace. En effet, un peuple plutôt oppressé, aurait plutôt envie de s'évader avec des produits exotiques, d'autres accroché au passé aimerait des figurines d'anciennes personnalités. En quelque seconde, Shigeki avait réussi a trouver une raison intelligente pour se trouver a l'intérieur du village, et y poser des questions sur le bon fonctionnement du village. Ce fut ces quelques instants ou le maitre des flammes ne croisait pas le regard rubis du chef de ce village. D'ailleurs cela se savait facilement, a chaque fois qu'il était dans son monde, le jeune homme posait le dos de son index contre ses lèvres, et le pousse contre son menton. Ce menton ou il semblait y avoir un semblant de barbe qu'il ne laissait habituellement jamais pousser, son excuse était toujours la même, les voyages.


Et a présent que les yeux de couleurs émeraude étaient a nouveaux confronté a ceux rubis, Takéo reprit la parole pour lui expliquer le rôle qu'il devra jouer. Ainsi donc le simple fait d'être un voyageur pourrait lui servir de couverture, c'était intéressant, et en effet, ça n'était pas faux non plus. Il devrait cependant cacher la raison de sa présence a Konoha, se grattant le crane, il se dit finalement qu'il trouverait une manière de poser des questions sans que ça ne prête a confusion ou que ça ne fasse douter sur la fiabilité de son personnage. Et évidemment il connaissait la règle, ne sachant pas réellement comment réagir face a la mort, il ne réagit pas une nouvelle fois a ce qui pouvait facilement être un test pour connaitre la réactivité du petit homme. Mais a la place il se mit a expliquer le moyen le plus efficace pour lui de se donner la mort, car il le ferait sans hésitation si cela devait réellement arriver...

" J'ai le moyen de mourir instantanément par une puissante combustion qui ne laissera aucune trace de mon cadavre, si je dois obligatoirement faire face a cette situation, je l'utiliserais sans hésitation. "

Bien évidemment il n'espérait pas avoir a le faire, par car il ne voulait pas mourir. Simplement car il voulait avoir toutes les réponses a ses questions avant de faire ce pas définitif. Réfléchissant a ce qu'il venait de dire il pensait que le fait de mourir de cette manière ne laisserait aucun indice au village, en effet le katon étant plutôt la spécialisation de leur village, ils ne comprendraient pas la raison de cet acte. Et il n'était pas connu comme étant le maitre des flammes autre part qu'a son village. Peux-être était ce pour cela qu'il avait été convoqué lui plutôt qu'un autre, il n'en savait rien mais si son doute était vrai, c'était quand même assez cruel. Passons, pour Shigeki le temps n'était pas au jugement, il avait enfin un moyen de prouver qu'il était vivant dans son village, et il apprenait peu a peu a le connaitre. Une manière qui rendait son village presque aussi intéressant que tout ces pays qu'il avait souvent l'occasion de voir. Cependant le philosophe en herbe se demandait si on le jugeait capable de faire cette mission, soupirant lentement, il leva a nouveau son regard vers celui de Takéo. Lui offrit un sourire, et lui ouvrit sa bouche sans avoir réellement l'intention de dire quelque chose...

" Merci... "

...De m'accorder de l'importance...

La nature de son sourire lui était inconnu, comme une preuve de reconnaissance il venait de le remercier. Il était heureux d'avoir pu arrêter, a nouveau ça n'était pas lui qui venait de parler, mais plutôt son esprit. Ne doutant pas sur l'intelligence de ce supérieur il se doutait qu'il allait pas dire une phrase stéréo-typés comme " Merci pour cette mission " ou quelque chose de ce style.

Cependant le sachant très peu bavard il espérait qu'il ne se poserait même pas la question. Ce qui était fort possible. Enlevant cette manie de laisser son esprit s'exprimer momentanément, il soupira et regarda a nouveau le vampire pour lui expliquer ses faits et gestes avant de partir...


" Il me suffira d'un simple saut chez moi pour me préparer et je partirais effectuer cette mission. "

Les idées étaient déjà en tête, s'il voulait avoir l'air de ce qu'il était, un voyageur, il devrait donc éviter de se raser tout de suite, prendre quelques une de ses affaires et partir directement, l'affaire de quelque minutes. Cependant il attendait une dernière parole de la part de son interlocuteur avant de partir, une mise en garde, un renseignement de dernière minute, quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Kikuta
Rokudaime Raikage
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 26
Village : Kumo no Kuni
Date d'inscription : 03/06/2008

Fiche Ninja
PV:
500/500  (500/500)
PC:
545/545  (545/545)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Mer 22 Avr 2009, 21:07

La nouvelles génération était décidément bien surprenante...
Shigeki Kurashima avait un comportement étrange: parfois il se montrait d'une maturité et d'un sérieux déstabilisant pour son jeune âge, parfois il prenait l'air d'une âme perdue... Pouvait-on mettre cela sur le compte de l'adolescence? De cette période où l'on cherche ses convictions profondes? Pas vraiment. Pas entièrement du moins. Il y avait en Shigeki quelque chose de distant, quelque chose qui l'avait séparé ou du moins éloigné du monde dans lequel il vivait. Cet état, Takeo en avait été proche il y a bien longtemps. Devait-il en conclure que, comme lui, Shigeki avait vécu un drame assez fort pour briser son monde?
Si c'était le cas, ce n'était alors pas au Raikage de lui tendre la main. Shigeki devait trouver ses réponses seul. Mais il ne devait pas oublier que ces réponses se trouvaient parfois juste sous ses yeux.
Passons.

Shigeki semblait avoir parfaitement assimilé les informations fournies par le Vampire. Il avait, avec tout le sérieux nécessaire, commencé à réfléchir sur place aux problèmes posés par la mission. Takeo nota avec amusement la ressemblance qui existait entre la position de concentration du Chuunin et de la sienne. Un sourire vint même se glisser sur son visage alors qu'il observait cette mine soucieuse, mais disparut avant que le Maitre des Flammes ouvre les yeux.
Lorsque le jeune homme, cependant, lui exposa la manière dont il comptait mettre fin à ses jours, le Raikage ne fut pas ravi. Il était mauvais de parler de la mort avec un tel détachement. Mettre fin à ses jours ne devait pas être abordé à la légère, surtout lorsque l'on était qu'au printemps de sa vie comme Shigeki. Etait-ce là un effet du conditionnement des jeunes dans les académies ninjas? Ou bien était-ce un résultat de la vie tourmentée du jeune homme? Quelle que soit la réponse, cela ne plaisait pas à Takeo. Un homme de l'Anbu pouvait se permettre de parler ainsi, pas un gosse.
Si celui-là revenait de sa mission, le Raikage aurait deux-trois choses à lui apprendre.
L'inquiétude de l'homme au regard rubis grimpa encore d'un cran en observant le sourire et en entendant les remerciements de Shigeki. "Merci de m'envoyer à la mort!", c'était ça qu'il voulait dire? Non. Surement pas. Il y avait un sens autre à ce mot, un sens coincé quelque part dans le cœur du jeune garçon, c'était certain. S'en rendait-il compte? Pour Takeo, en tout cas, c'était suffisant pour déclencher la sonnette d'alarme. Quelque chose était dérégler dans le mécanisme de Shigeki. Quant à savoir quoi...
L'espion conclut en déclarant qu'il ne lui faudrait que quelques instants de préparation pour partir. Son supérieur, conscient que c'était à lui de conclure l'échange, chercha pendant un bref instant les mots appropriés. Il opta pour la simplicité, mais avec insatisfaction. Il avait l'impression d'oublier quelque chose de capital qu'il aurait dut dire à Shigeki, mais ne parvenait à trouver quoi.

« Dans ce cas, tu peux disposer. Ne perds pas de temps. »

Au moment où le Raikage achevait sa phrase, celui-ci décela un vif mouvement du côté de la porte de la salle. A toute vitesse, un shinobi passa à côté de Shigeki pour s'agenouiller juste à côté du trône. Immédiatement, l'homme se mit à parler à voix basse à Takeo qui, au fur et à mesure, fronçait de plus en plus les sourcils. Lorsque l'homme termina son compte-rendu, le Vampire poussa un grognement mécontent. C'était vraiment une sale journée...
Cependant, les quelques mots que lui avait passé le shinobi lui firent comprendre ce qu'il avait oublié de dire au Chuunin espion. Fort heureusement, le Maitre des Flammes était encore à portée de voix: il était sur le point de franchir les larges portes à double-battants de la salle du trône. Le Raikage parla d'une voix forte afin que ses mots lui parviennent, avec l'écho de la vaste salle, mystifiés.

« Shigeki. Reviens vivant. »

Sur ces simples mais impérieux mots, Takeo laissa le garçon disparaitre de sa vue. Résigné, le Raikage reporta son regard las sur le shinobi à son côté en repensant à la mauvaise nouvelle qui venait de lui tomber dessus. Comment allait-il régler ça?
Soudain alarmé, le Vampire se leva de son siège pour se mettre à arpenter l'espace devant sa grande baie vitrée de long en large. Midi était à présent passé, et la lumière commençait à éclairer la plus grande salle du Temple, mais il restait indifférent au spectacle que lui offraient les rayons lumineux montant à l'assaut des statues de la pièce. Ce silence perdura pendant de longues minutes durant lesquelles seuls quelques brefs et inutiles appels à l'adresse du Vampire par le shinobi qui l'avait alerté. Finalement, Takeo se rua sur son bureau en ouvrant violemment un tiroir pour en tirer une liasse de dossiers qu'il se mit à parcourir rapidement. Sans expliquer le pourquoi du comment de ses actions à celui qui l'observait, il étala plusieurs dossiers de Shinobi sur la table qu'il observa attentivement, ignorant complètement le pauvre messager. Lorsque le Raikage se décida à sortir de son mutisme, se fut pour exprimer ses ordres d'une voix forte et sévère, qui ne souffrait aucune protestation.

« Je veux Kurogane no Gajil, Nanahara Ayuna, Naku Shinkoku et... Oui... Elia Anthalya et Enkara dans mon bureau le plus rapidement possible. Peu importe ce qu'ils font ou où ils sont, il me les faut. Amenez-les moi de force s'il le faut. Exécution. »

A la fin de ses paroles, Takeo avait lancé un regard courroucé au Juunin, indiquant qu'il n'était pas d'humeur à entendre autre chose qu'un "Oui Raikage-sama" dans l'immédiat. Intimidé, le shinobi pris congé le plus rapidement possible et vola littéralement à la recherche des personnes concernés. Bien sur, les services de renseignement du village allaient l'y aider, sans quoi il pouvait tout aussi bien passer les 3 prochains jours à arpenter Kumo sans aucun résultat. Et Kumo n'avait pas autant de temps. Il fallait agir immédiatement pour contrer la menace qui venait d'apparaitre.
Il avait fallu que ça tombe aujourd'hui... Avec un soupir de lassitude, Takeo se laissa tomber dans son trône et prit son mal en patience. En temps normal, il serait allé lui-même régler ce problème, mais la chose n'était plus possible maintenant qu'il était Raikage. Il devait se résoudre à n'être que celui qui donne les ordres tranquillement assis dans son Temple. C'était... Frustrant. Le Vampire n'appréciait vraiment pas.


Dernière édition par Takeo Kikuta le Dim 26 Avr 2009, 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Jeu 23 Avr 2009, 12:49

L’eau ruisselait sur son corps nue. Lavant son corps souillé par la poussière, la boue et la transpiration. Comment refuser l’appel de la douche, de l’eau purificatrice ? Ca faisait une heure que la jeune femme aux cheveux mauves était rentrée chez elle après un entrainement qui l’avait menée sur un terrain boueux. Elle avait du annuler ses exercices à cause du mauvais temps et des mauvaises conditions qui l’empêchait de tenir sur ses pieds. C’était bête mais elle n’avait pas eu le choix. Elle était rentrée, quelque peu déçu de la journée qu’elle venait de gâcher mais après tout, elle aimait se prendre de longue douche. Sous cette eau chaude qui caresser la peau nue. Dans sa main gauche elle tenait un savon, s’appliqua à le faire passer sur chaque partie de son corps pour le nettoyer de toutes les souillures qui s’étaient attachées à son corps. Elle s’appliqua et une fois sa mission achevée elle s’amusa à faire des petits bulles avec le savon, celles-ci ne tenaient même pas cinq secondes mais ça l’amusait. Simple petit jeux d’une kunoichi. Après plusieurs minutes elle diminua le débit d’eau jusqu’à couper complètement l’eau. Elle attrapa une serviette blanche et légèrement chauffée et commença à s’essuyer les cheveux et son corps. Elle enroula finalement sa serviette autour du haut de son corps, allant du haut de sa poitrine au début de ses cuisses. Lentement elle sortit de la salle de bain, pour entrer directement dans la pièce principale ou se trouvait sa table basse, le coin cuisine ainsi qu’une télévision qu’elle ne regarde que très peu. Ses affaires son posées sur la table, elle s’en approche et ressent un présence l’épier, sans attendre elle traverse les quelques mètres qui la sépare de la table et de son kunai pour s’en emparer, se mettant en position défensive sans plus attendre. Un homme apparut de l’autre côté de la fenêtre. A sa vue Anthalya rabaissa son arme et se détendit, ce n’était qu’un messager.

« Elia Anthalya, le Raikage vous a quémandez au temple. Vous devez vous y rendre tout de suite, sachez que je dois vous y ramener de force s’il le faut. »

Une convocation ? Que c’était il donc passé ? Sans attendre la jeune femme fit glisser la serviette sur son corps et commença à s’habiller. Il n’y avait pas une minute à perdre. Si le messager devait la ramener de force c’est que forcement il y avait quelque chose de plutôt grave. En moins d’une minute elle était prête, préférant délaisser ses bandages, elle les mettrait plus tard… si elle en avait le temps.

« Allons y. »

Elle ferma la porte à clé et se mit en route, direction le temple du Raikage. Une boule se forma au niveau de son ventre, que lui voulait il donc ? Avait elle fait quelque chose de grave ? Surement pas, sinon il aurait envoyé une équipe pour la mettre aux arrêts surement. Ca devait donc être quelque chose d’important, peu être une mission qu’il allait lui confier ? Importante vu qu’un messager lui avait été envoyé de toute urgence. En quelques minutes elle se retrouva au temple et sans plus attendre elle entra dans le bureau du chef du village. Du Raikage. Elle mit un genoux à terre et baissa légèrement la tête en signe de respect. Ce qu’elle n’aimait pas vraiment faire, pour elle, baisser la tête signifier se rendre.

« Elia Anhalya à vos ordres Raikage. »


¤ Tenue d'Anthalya ¤
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kotori Ayuna
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 27
Village : Kumo No Kuni
Date d'inscription : 24/07/2008

Fiche Ninja
PV:
240/240  (240/240)
PC:
435/435  (435/435)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Dim 26 Avr 2009, 21:56

[dsl, j'avais pas d'inspi >.<]

Alors qu’enfant, Ayuna avait toujours détesté l’hôpital et que ses proches l’avaient toujours traîné de force pour qu’elle puisse se faire correctement soigner, quelques années plus tard la jeune femme se retrouvait être médecin et devait s’y rendre tous les jours. Une douce ironie qui n’échappait jamais à la Kunoichi de Kumo. Elle ne pouvait pas dire que c’était son endroit préféré et loin de là, puisqu’elle préférait les grands espaces, et l’air frais caressant son visage. Cependant, soigner les autres était sa vocation, les aider plutôt que les détruire… Tant que c’était elle qui ne se retrouvait pas sur un lit, Ayuna n’avait aucune raison de se sentir mal à l’aise. Un paradoxe dont seuls les humains étaient capable de faire.

Cependant, la Kunoichi ne pensait à rien de tout cela en ce moment puisqu’un patient réclamait toute son attention. Un Shinobi revenu de mission récemment, gravement blessé, elle ne connaissait pas le contenue de la mission et ne cherchait pas à le savoir. Depuis longtemps Ayuna s’était résolue à ne poser aucune question, puisque dès le premier coup d’œil la demoiselle savait de quelle type d’attaque avait pu subir un Ninja. Et si cela ne suffisait pas, la jeune femme ne demandait que des détails sur les circonstances. Le stricte minimum pour ainsi dire… En ce qui concernait le patient présent, la médecin pouvait dire sans mal que désormais, il était tiré d’affaire, bien qu’elle était loin d’avoir fini son opération. A seulement 17 ans, et toujours adolescente Ayuna pratiquait des chirurgies délicates que seules quelques personnes étaient apte à faire. Il lui arrivait souvent de donner des ordres en ce qui concernait les soins à prodiguer, bien que cela durait depuis un certains temps, la jeune femme n’était toujours pas habituée à s’adresser avec autorité à des individus plus vieux qu’elle. Mais tout le monde faisait avec, et si elle avait le grade de Juunin c’était qu’il y avait une raison, non ?

Quoiqu’il en soit, malgré ses réticences à donner des ordres, Ayuna le faisait, laissant apparaître une apparence où elle était parfaitement à l’aise dans son rôle. Malgré son âge, la jeune femme savait qu’il n’était pas bon de montrer un quelconque signe de faiblesses lorsque des responsabilités pesaient sur des épaules. Le respect passait part bien des comportements et l’assurance primait, avec les compétences. De plus, que dire à une Kunoichi qui effectuait d’avantage de missions que la plus part des autres médecins présents dans ce bâtiment ?

Quelqu’un poussa une porte ce qui mit passablement Ayuna de mauvaise humeur mais demeura parfaitement concentrer sur son travail. Elle avait pourtant ordonné de ne pas l’ouvrir avant qu’elle sorte d’ici. Cependant, elle fit comme si elle n’avait rien entendu, s’attendant à voir partir un des infirmiers présents dans la pièce.

-Ayuna-sama, quelqu’un vous demande…
-J’avais demandé qu’on ne me dérange pas.

Soupirant d’agacement, la jeune femme n’avait laissé paraître qu’un ton froid qui ne laissait aucune place à une quelconque protestation de la part de la personne. Elle continua son opération bien décidée à finir, puisqu‘il y avait bien une chose qui énervait la Kunoichi s‘était qu‘on la dérange durant son travail.

-Ils disent que c’est important
-Cette opération l’est aussi. Il y a d’autre médecin, adressez-vous à eux.

Alors qu’Ayuna avait bien envie que l’intruse ferme cette porte pour la laisser finir son opération tranquillement pour pouvoir suivre l’évolution de son patient par la suite, elle entendit des pas s’approcher presque aussi silencieux que des félins lui indiquant que c’était des Shinobis, quelques secondes plus tard ce fut une voix masculine qui résonna à ses oreilles.

-Nanahara Ayuna, nous avons ordre de vous ramener auprès du Raikage pour une urgence…

Aucune réaction de sa part, sectionnant un tissu, la jeune femme fit comme si elle n’entendait rien, ressentant tout de même le regard du Ninja sur sa nuque. Ne pouvait il pas attendre qu’elle ait fini ?

-Nous avons ordre d’utiliser la force s’il le faut…

Cette fois, la jeune femme s’arrêta et porta son attention vers le Shinobi en tournant lentement la tête. Était il sérieux ? Le regard perçant qu’il lui lança lui démontra qu’il l’était véritablement. Ayuna n’avait d’autre choix que de le suivre avant la fin de l’intervention. Soupirant de frustration, Ayuna devait admettre qu’elle devait capituler.

-J’arrive… Nakami-kun, tu me remplaces.

Ne cachant pas sa mauvaise humeur, Ayuna entreprit d’enlever sa blouse et ses gants couverts de sang. Cependant, cette dernière devait bien admettre qu’elle était curieuse de connaître la nouvelle mission que le Raikage lui remettrait, laissant place à une certaine inquiétude tout de même. Pourquoi donner l‘ordre d‘utiliser la force si elle ne les suivait pas ? C’était étrange, ce qui creusa une ride d’inquiétude sur son front.
La Kunoichi se dépêcha de rejoindre le Shinobi qui était venue l’interrompre durant son opération, toute mauvaise humeur oubliée. Bien que surprise d’en trouver un deuxième, la demoiselle ne montra rien de son trouble et ne posa aucune question se contentant de les suivre.


S’il y avait bien une chose à dire à propos du temple du Raikage, c’était bien le manque de chaleur que les mûrs dégageaient. Les statuts des Raikages donnant l’impression d’être épier dans chaque mouvement que l’on pouvait faire. Ayuna n’appréciait pas vraiment être convoquée dans cet endroit austère, toutefois, son visage angélique ne montra strictement rien de ses pensées. Un visage impassible ornant ses traits doux, la jeune Kunoichi vit une femme qui était sans aucun doute plus âgée qu’elle, néanmoins la demoiselle arrêta son analyse à ce stade. Elle en aurait largement le temps plus tard de toute évidence, puisqu‘il semblait qu‘elles étaient affectées à la même mission.
Faisant face au chef du village, la demoiselle inclina son buste en signe de respect envers son supérieur. Indifférente au rayon du soleil qui caressait paisiblement sa peau hâlé, son regard affichait un air serein empli de douceur, malgré un sourire invisible sur ses traits.

-Raikage-Sama.

L’observant de ses prunelles sombres, Ayuna avait quelques difficultés à s’adapter à ses yeux écarlates. Cependant, malgré l’étrangeté de la chose, la Kunoichi faisait comme si de rien n’était, attendant la suite des évènements…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Jeu 07 Mai 2009, 23:26

Où suis-je ? Tiens, un ciel rose, mais ?! Ce sont des fleurs que je sens ? Elles sentent bon pour une fois... OH MAIS JE RÊVE ! Cette voix, quelqu'un m'appelle au loin mais c'est ! Ohhh C'est Inochi-samaaaa ! Quelle beauté ! Elle cours sur moi ! Que faireeeeee ? Oh tant pis ! Je fonce. Mes jambes sont si légères ! Hop je lui saute dessus... Quelle douceur, incroyable... Whouaaaaaah ! Je me sens si bien ici que rien d'autre n'a d'importance.... AHH MAISSS BORDEL !

"<"<" DRINNNNNNGGGGG ">">"


<" PAF ">

" Putain de réveil ! "

Encore une fois une saloperie de rêve ! Moi qui croyait que c'était finalement arrivé ! T-T Enfin merde quoi qu'est-ce qui m'a pris d'acheter cette merde ?! Maintenant il est bon à jeter. Hop un panier dans la poubelle. Pour remplir le tout je me sens d'une humeur massacrante qui me donne envie de cogner tout ce que j'ai à portée de main ! Mes jambes me font mal putain. C'est la dernière fois que je fais une mission aussi chiantes et tout ça pour des clopinettes. Enfin, le loyer est payer c'est déjà ça de fait. Oh merde c'est aujourd'hui c'te réunion chez Tak-o-Tak. Il commence à me faire chier lui avec ces réunions super tôt ! Vais lui faire payer un jour ou l'autre moi ! En attendant, une petite douche s'impose, que du bonheur par contre sous l'eau chaude. Même si mes putains de jambes me font encore souffrir un peu mais ce n'est pas si grave que ça finalement Gnyaahahaha ! Il était temps de parler " affaires " avec le nouveau responsable du village. Oh ? Et si j'osait ? Oh ouii lui demander une belle augmentation ! Baaahh il dira pas non ce clown ! J"lui défoncerai les dents sinon nyaaaahaaa ! Il était à peu prêt huit heures et demi du matin et je ne sais même plus l'heure du rendez-vous... J'espère que ça n'a pas commencé bordel. Si y en a un qui me pique mon idée je le défonce ! Mes poings d'aciers sont en pleine forme ! Que je les aime I love you Bref, la douche finie je m'habilla en vitesse pour finalement claquer la porte et prendre cette foutue route vers ce foutu temple... Un foutu chemin quoi ! Et quand je vois que tout le monde déjà en activité dans les rues ça me fout la haine, presque pour me dire que je suis une feignasses. Le premiers à ma portée je lui ai fait un croche patte dont il s'en souviendra surement toute sa vie nyahahaha ! Et en plus à peine dehors et toutes ces odeurs de bouffent me montent déjà à la tète, sans vous rappeler que j'ai oublier de bouffer ! Graaahh tant pis je bouffe, le premier stand de viande que je vis me servis de petit déjeuner et j'engloutis le tout en laissant un petit mot pour l'addition. Ahh que ça fait du bien, là c'est la grande forme, et ce qu'est cool c'est que mes jambes ne me font plus souffrir. Serait-ce le remêde miracle du matin ? oO Soit, oh j'ai dit soit ! J'fais péteux heeein ? La route continue, si loin et pourtant je pouvais voir l'immense temple au loin. Comme quoi y a du fric à dépensé pour rien ces temps-ci... Si seulement j'en avait autant j'imagine pas dans quelle folie je me lancerais. Ptet rénover la forge de papy Genaï ? Nan les vieilles choses sont les meilleures ! Ptet acheter du matériel alors. Ces temps-ci y a pas grand monde qui vient demander une arme, si seulement ils savaient quel artiste se trouve derrière les fourneau ! Le chemin devient de plus en plus sombre, normal vu l'ombre de cet saleté de temple prenant plus d'un terrain ! Je me sentais trop petit pour rester longtemps ici bordel de merde ! Et donc histoire de devenir plus grand me vint l'idée de passer directement par c'te foutue fenêtre de la salle de réunion. Si j'me souviens bien d'où elle se trouve. Quelques pas et hop direction le ciel, comme quoi c'est quand même la classe de pouvoir faire ça ! J'me marre rien qu'en regardant ceux qui n'y arrive pas nyaaaahhaaaaa ! Plus je monte et plus j'aperçois le balcon de la salle, je vais enfin pouvoir mettre à bien ce que je veux !

" Un petit saut et... "

" HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII "

" OHHHHH BINNNN MERRDDEEEE !! "

Mauvaise pioche... Quelle idée aussi de se changer dans un bureau... Huhuuu. Je me rendit compte alors que j'avais loupé d'un étage cette foutue salle, une dernière petite escalade et j'y suis enfin. Mais ? Putain c'est quoi cet oiseau de merde, un putain d'aigle. Mais pourquoi il m'attaque ce con il veut crever ou quoi ? Dur dur de se battra à la verticale avec un putain de moineau, quelque coups dans le vent ne suffirent pas mais il comprit que maintenant c'était moi le chasseur, je courut après montant vers le balcon et il fit l'erreur fatale ! Un petit saut et je me retrouva face à ce foutu pigeon !


" Testuryuu no.... HIBASHIIIIRAAAAAA ! "

De mon poing je créa un pilier d'acier qui vint écraser la pauvre bête, je dis pauvre car je suis au courant de ma force nyahaha ! Mais comme un con j'avais oublier que j'étais sur le balcon, un son de verre cassé vint résonner dans les environs, moi qui voulais faire une entrée fracassante et bin c'est gagné, la poussière retomba et je me retrouva devant tout ce monde déjà présent mais j'avais fait une autre connerie, enfin quoi que ça me faisait plaisir huhuuu ! j'avais touché le Bakage ! \o/ Un strike pour l'homme d'acier Yeaaaahhh ! Enfin bon je ne suis pas non plus méchant... Non j'vous jure ! Je "couru" l'aider à se relever en l'attrapant par ses joues molles et s'ensuivit quelques mots d'encouragement de ma part.


" Aller Bakage montre que t'es fort et relève toi bordel ! "

Je regarda alors autour de moi pour me rendre compte qu'on était quand même assez nombreux dans les shinobis du village. Mais bon C'-E-S-T M-O-I L-E M-E-I-L-L-E-U-R ! Je m'installa sur un fauteuil de libre, laissant libre le petit Bakage pour ensuite m'installer confortablement, me servant un thé qui trainait sur une table de tapette. Je regarda ensuite mon chef ! Enfin chef... Je ne lui pardonne pas d'avoir remplacé Inochi-CHwaaaannn. Enfin soit oubliez ça huhuu ! Je revins à un sérieux assez inquiétant. Mais chut ! Quelqu'un va parler...

" Alors c'est pourquoi cette fois-ci c'te foutue réunion ? "


[ C'est petit excusez moi mes Seigneurs mais je dois me remettre dans le bain du rp =O ]
Revenir en haut Aller en bas
Enkara
Chuunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 113
Village : Kumo
Date d'inscription : 19/10/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
305/305  (305/305)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Dim 10 Mai 2009, 21:56

Enkara sortait d'un petit entraînement en plein air, et maintenant, elle se dirigeait vers son chez elle. En quelques minutes, la voila qui se trouvait déjà devant la porte, prête à faire tourner la poignet. Hop, elle était dans son salon, dans lequel elle laissa tomber son sac à dos, ses gants sur la table, ses bottes sur le lit, son pantalon dans le couloir, son tee shirt devant la porte de la salle de bain, et rapidement, ses sous vêtements volaient dans la salle d'eau retombant dans le lavabo. Et enfin, le masque qui tombe a son tour sur le sol carrelé. Un bruit de douche, de la buée, Enkara profitait d'une bonne douche pour laver la crasse et la poussière de son corps, ainsi que les petites brindilles d'herbe collées aux cheveux bruns et longs. Ahhh quel plaisir! Vous comprenez tous je crois non? Une douche... hummmm Un coup de shampoing, de gel douche saveur euh.... allé, on prend pêche! et voila la douceur de la mousse qui vient frotter la peau toute fragile .... ahhh, et puis même une fois lavée, quel bonheur de rester sous l'eau!!! c'est trop bon!!! Mais quelque chose tira la jeune femme de son plaisir intense..... un bruit??? oui oui, un bruit.... Enkara s'immobilisa une seconde, et tendit son oreille pour mieux entendre ce que cela pouvait être..


- Enkara, vous êtes attendu dans le bureau de Maitre Kage. Vous devez vous présenter immédiatement!


Sous sa douche, Enkara se tenait droite, paralysée à l'idée de savoir qu'un homme était juste à la porte, et qu'il venait de lui gâcher sa douche! Et dire qu'elle ne l'avait même pas entendu entrer jusqu'à ce qu'il entre ouvre la porte pour lui causer.... pfff la honte quoi...


-Tout de suite!


La porte se ferma dans un petit claquement, et la voila qui coupait l'eau, qui s'enroulait dans une serviette, et qui bondissait dans sa garde robe pour enfiler de quoi se mettre sur le dos... enfin, sa tenue habituelle quoi. Juste le temps de mettre son masque, un coup de maquillage (jamais le nez dehors sans maquillage!!!)et la voila qui courrait sur les toits pour rejoindre le plus rapidement possible la tour, dite "de l'horreur" par les plus jeunes, et ne pas faire attendre Maître Kage plus longtemps. Ses cheveux coulaient sur elle, et tandis qu'elle montait les marches, elle finissait d'ajuster ses fringues rapidement. Et hop, bientot, elle frappait à la porte, et se retrouvait devant le bureau du Kage, où d'autres ninjas attendaient déjà. D'ailleurs, à son entrée, ils se retournèrent vers elle, ce qui lui laissa penser qu'elle était la dernière, et un peu en retard! Génée, elle s'approcha a leur niveau, plein de question dans la tête... mais que faisait elle ici?


-Maître Kage?


Un ton sec. Après tout, s'il faisait appel à elle, ce n'était surement pas pour jouer aux billes et le sérieux était de rigueur. Droite, elle était prête à recevoir les ordres?



HRPG: Désolé, je n'avais pas calculé qu'on m'attendait, du coup, je répond un peu tard, et surtout, fait vite fait quoi. Enfin voila, je débloque. Encore désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Kikuta
Rokudaime Raikage
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 26
Village : Kumo no Kuni
Date d'inscription : 03/06/2008

Fiche Ninja
PV:
500/500  (500/500)
PC:
545/545  (545/545)

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Mar 12 Mai 2009, 00:11

[Enkara=> Tu es toute excusée. Ça peut arriver. =)
Gajil=> Pitié, arrête le rose! Ça tue les yeux sur le gris! T____T]

La patience était une vertu, à ce qu'on disait. Si c'était réellement le cas, alors le Raïkage était loin de passer pour un homme vertueux.
Fauve en cage. Voilà qui correspondait mieux à son caractère. A peine deux minutes après l'envoi du messager, Takeo Kikuta s'était de nouveau levé de son trône pour se mettre à arpenter la pièce, un peu plus frustré et énervé à chaque seconde qui passait. Avançant de quelque pas, puis faisant demi-tour, il regardait sans les voir les peintures et récits accrochés aux murs de la pièce, retranché qu'il était dans un recoin torturé de son esprit. Être forcé d'attendre que d'autres se bougent et le rejoignent n'avait jamais été un de ses passe-temps favoris du temps où il dirigeait les services spéciaux de Kumo, et cela ne risquait malheureusement pas de s'arranger maintenant qu'il avait la charge du village entier. On aurait pu croire que les shinobi se dépêchaient lorsque leur supérieur les convoquait, mais en réalité par rapport à l'Anbu toutes ces convocations était d'une longueur affligeante. Mais ça, même avec ses pouvoirs de Raïkage, Takeo n'y pouvait rien. C'était le revers de la médaille comme on disait. Une médaille dont il devait supporter le poids pour le moment.

Pour la énième fois, le Vampire aux cheveux couleur neige se retrouva devant son trône que la lumière de la baie vitrée commençait à éclairer. Il l'observa avec un regard surpris, presque étonné de le trouver là. Il avait été tellement absorbé par la préparation de son futur plan d'action qu'il n'avait pas vu le temps passer. Depuis combien de temps son ordre avait-il été donné? Qu'est-ce qui retenait les shinobi à ce point? Takeo croisa les bras sur sa tenue de combat et une moue contrariée se forma sur ses lèvres. Devait-il chercher quelqu'un d'autre pour cette mission?
Mais alors même que cette pensée effleurait l'esprit du Raikage, des pas se firent entendre à l'autre bout de la salle du trône. Se retournant vivement, il pu reconnaitre la jeune femme qui s'avançait d'un pas vif vers lui comme étant Anthalya, "l'enfant qui danse dans le sang". Si rien de véritablement surprenant n'apparaissait dans le physique de la jeune femme, son apparence fit tout de même brièvement se soulever le cœur du Vampire. La ressemblance n'était pas très prononcée, mais le souvenir d'un jour de pluie lui revint en mémoire durant moins d'une seconde avant qu'il se reprenne. C'était mauvais. Il commençait à voir le Mal partout...
La kunoichi s'avança jusqu'au trône puis s'agenouilla en se présentant à lui. Rejetant les sentiments qui l'avaient quelque peu débordé à l'apparition de la jeune femme, Takeo l'invita d'un geste à se relever. Il n'était pas quelqu'un de très respectueux du protocole ou de la hiérarchie du village, et ils manquaient de toute manière de temps pour en perdre dans les courbettes inutiles. Ce fut alors au tour d'une nouvelle kunoichi d'entrer dans la pièce. Puisqu'elle ne portait pas de masque et qu'elle semblait indéniablement plus jeune qu'Anthalya, le Vampire conclu qu'un s'agissait de la Médic-Nin Nanahara Ayuna, une étoile montante à ce qui se disait dans son service de l'hôpital. Étant déjà Juunin malgré son jeune âge, c'était à elle que reviendrait la tâche de seconder le chef de mission. Son caractère, s'il en croyait la fiche, pourrait de plus brider celui, emporté, du chef en question. Mais nous n'en étions pas encore là.
Ayuna vint se poster aux côtés d'Anthalya et le salua avant de l'observer avec des yeux anxieux. Les deux femmes avaient en effet le droit de connaitre la raison de leur présence ici, mais Takeo ne voulait pas perdre son temps à recommencer ses explications si les retardataires arrivaient au milieu du briefing. Il se contenta donc de les saluer d'un signe de la tête avant de leur demander de patienter quelques instants.

« Merci d'avoir fait aussi vite. Nous attendons encore trois... »

Le Vampire se raidit brusquement alors que ses mots stoppaient net dans sa gorge. Il avait entendu gueuler dehors, et à présent son instinct lui hurlait qu'il était en danger. Au moment même où un vacarme de verre brisé emplissait la pièce, Takeo bondit en avant pour se retrouver juste devant les deux kunoichi et se retourner, prêt au combat, mais ce qu'il vit le rassura autant que le désespéra.
Kurogane no Gajil avait encore frappé. Ce titan de métal dont le cerveau ne devait pas excéder 2 grammes (sur les 200 kilos du mec) venait de détruire la baie vitrée avec un pilier de métal et dans son élan avait réservé le même sort au trône de pierre et à l'endroit du sol où il s'était tenu une seconde plus tôt.
L'idée de tuer un de ses hommes lui paru soudain tout à fait envisageable.

Absolument consterné par la connerie du géant, le Raikage ne broncha même pas lorsque le vandale vint lui tripoter le visage et le narguer avant de prendre place avec les deux kunoichi, surement toutes aussi surprises et alarmées que l'avait été leur Kage un peu plus tôt. Sans réaction, et sourd aux mots du Kurogane, ses yeux rubis observèrent le massacre de la pièce où il passait sa journée, et qui venait de voir disparaitre son seul siège... Au bout de plusieurs secondes, plusieurs veines de mirent à palpiter sur son front et, suivant les émotions violentes qui l'animaient, son chakra explosa autour de son corps, répandant dans la pièce une intense aura meurtrière que certains avaient déjà pu sentir. En une fraction de seconde tout ce chakra se condensa dans le poing droit du Vampire, soudain parcouru d'éclairs aveuglants, et en encore moins de temps le Ketsuki fut devant Gajil en train de lui abattre son poing dans la figure avec une violence inouïe et un cri enragé. Le Kurogane était une armoire à glace plus résistante que n'importe qui à Kumo, mais la foudre était sa faiblesse et un coup de cette intensité ne pouvait que se faire sentir. Il ne mourrait de toute manière pas pour si peu: il avait encore une mission à accomplir.
Ayant évacué toute sa colère et sa frustration accumulées au cours des dernières heures avec cette attaque, le Raikage se redressa et souffla de soulagement, plus serein qu'il n'avait jamais été depuis son réveil. Takeo plia et déplia les doigts de sa main tout en retournant vers les restes de son trône et en s'adressant au bourrin de service.

« Les réparations seront retenues sur ta paie, Kurogane. »

Une fois devant le tas de pierre, le Vampire observa et dénota les réparations qui pouvaient être effectuées. Le Trône était un héritage du Shodaïme Raïkage et coûtait une fortune, mais était fait en un matériau d'une résistance à tout épreuve. Même l'attaque de Gajil n'avait fait qu'endommager le dossier. Le sol et les vitres étaient aussi à remplacer... Le tout devait bien s'élever à 200.000 ryos... Une pacotille pour la réserve de Kumo, mais surement pas pour les économies de de l'homme d'Acier.
Se retournant vers les trois ninjas qu'il avait convoqué, Takeo remarqua que les gardes placés aux portes étaient entrés dans la salle et s'avançaient, méfiants, craignant une attaque. D'un signe impérieux de la main, le Raïkage les arrêta et les incita à retourner à leurs postes. Avec quelques réticences, ils firent demi-tour et sortirent pile au moment une autre kunoichi arrivait sur les lieux. Et oui, encore une. Celle-ci portait un masque et une tenue de ninja classique. Il devait s'agir d'Enkara, une shinobi possédant tout comme Ayuna des capacité médicale. A son tour, elle rejoignit la ligne formée par les trois autres convoqués en l'interrogeant du regard (du moins c'était ce qu'il supposait, vu l'intonation interrogative de ses paroles) et, comme aux autres, le Raikage se contenta d'un bref hochement de tête en guise de salut.

Takeo jeta un rapide coup d'oeil à la baie vitrée (brisée) derrière lui pour évaluer l'heure qui devait être et, décidant qu'ils avaient assez tardé, pris la décision de commencer sans le dernier retardataire. S'il n'était pas déjà arrivé, c'était qu'il se trouvait à l'extérieur du village ou planqué quelque part, et il faudrait beaucoup plus de temps pour le retrouver. Tant pis. Si Naku arrivait après le départ de son équipe, il faudrait l'envoyer en renfort.
Le Vampire s'éclaira la gorge et adopta un air grave sur son visage, indiquant clairement que les mots qui allaient passer ses lèvres seraient lourds en importance.

«Nous avons peu de temps, je serai donc bref.
Il y a quelques heures à peine, un village de la frontière Sud a été attaqué par trois shinobi. On ignore encore tout de leurs motivations et de leur appartenance, mais nous savons qu'ils utilisent l'art du Marionnettisme. Nous ne pouvons ignorer cette attaque directe, ni envoyer trop de ninjas en contre-attaque: il pourrait s'agir d'une diversion visant à affaiblir la défense de notre village.
C'est pourquoi vous êtes ici. Votre mission sera de vous rendre sur place et de neutraliser ces marionnettistes. Vous devrez aussi porter secours aux civils que vous rencontrerez, d'où la présence de deux Médical-Nin dans votre équipe. Limitez le plus possible les pertes humaines et matérielles, et demandez des renforts si vous vous retrouvez en difficulté. »


Les yeux couleur rubis du Vampire étaient, tout au long de son discours, passé du regard vert de Gajil à celui améthyste d'Athalya, en passant par celui plus sombre d'Ayuna et en s'attardant sur le masque d'Enkara. Ses mains gantées de noir s'étaient croisées dans son dos, lui donnant la stature de meneur qui devait être celle du Raïkage. Il avait jaugé leurs réactions tout du long, en ultime vérification qu'il ne se trompait pas en envoyant ces quatre-là au devant du danger. Le résultat de cette observation? Ah ça, vous aimeriez bien le savoir.
Takeo Kikuta avait fait au plus court. En vérité, la situation était bien plus critique qu'il l'avait laissé entendre. Un évènement tel qu'une attaque de village était plus qu'il n'en fallait pour provoquer une guerre entre toutes les nations shinobi, comme cela avait déjà été le cas dans le passé. La tension était d'autant plus grande que la frontière Sud était celle que Kumo partageait avec Konoha, et que ce deux villages n'avaient cessé d'être en opposition depuis leurs créations. C'était pour toutes ces raisons que la mission de cette équipe équivalait au rang S, le plus rare et redouté de tous. Le Vampire aurait voulu pouvoir leur expliquer tout cela en détail, les conseiller, les accompagner même, mais le temps leur manquait réellement. Il ne pouvait pour le moment que donner des ordres, et faire en sorte que la situation ne dégénère pas.
En vérité, tout reposait sur eux plus que sur lui.

« Si vous n'avez pas de questions, je vous encourage à sortir vous préparer, puis à vous retrouver aux portes pour partir vers le Sud le plus rapidement possible. Un faucon messager vous y sera remis au cas où vous auriez besoin de renforts. Kurogane no Gajil dirigera ce groupe. »

Ses derniers mot furent prononcés alors que le Vampire fixait le dit Gajil, ou plutôt l'anéantissait du regard. Aucune idiotie comme ce qu'il venait de faire ne serait tolérée: c'était là la vie de nombreuses personnes qu'il avait entre les mains. A cause de l'impulsivité du Kurogane, Takeo avait pensé confier le commandement au membre absent de l'équipe, Naku Shinkoku. Mais sans lui, il ne restait que l'homme d'Acier à disposition, Ayuna manquant d'expérience pour ce genre de mission. Comme plus tôt, Takeo devait composer avec ce qu'il avait entre les mains.
Ses yeux rubis englobèrent une dernière fois l'équipe hétérogène qu'il avait devant lui. Reviendraient-ils tous vivants? Dans quel piège les envoyait-il? Ces questions sans réponses firent naitre un très faible éclat de tristesse dans le sang de son regard, mais ses pupilles se fermèrent avant que l'émotion devienne plus décelable. Il avait confié la mission, maintenant il lui faudrait attendre le résultat.
Attendre, de nouveau...
Au final, le rôle de Kage pouvait se comparer à celui d'une femme au foyer, veillant sur la maison en attendait que ses habitants reviennent de leur labeur.
Rien de bien encourageant...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: |/Convocations\|   Dim 12 Sep 2010, 23:49

Citation :

°¤ Evaluation ¤°

>> Il était inutile de s'attarder sur la lecture d'un tel topic, j'ai tout de même repris la lecture des personnages encore présents à l'heure actuelle : Takeo, Enkara, Kichi, Sarian et Gajil (? xD)
Un topic qui perd un peu de son sens, en vue de la disparition de certains personnages et la non présence d'autres ..
Bref, rien de bien appétissant à manger ici Rolling Eyes

Arrow Takeo : 11 points / Sarian : 6 points / Kichi : 5 points / Gajil : 2 points / Enkara : 2 points


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: |/Convocations\|   

Revenir en haut Aller en bas
 

|/Convocations\|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Le Temple du Raikage :: Salle du Trône-