AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Défouloir pour sado [vs Myjasu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   Ven 23 Jan 2009, 03:05

Il faisait noir. Yuki ne savait pas encore si c'était parce que ses yeux étaient clos ou si l'endroit où elle se trouvait était vraiment envahi par les ténèbres. Chaque pas qu'elle faisait résonnait encore et encore. Elle n'aimait pas cette sensation de marcher sur du verre. Après un long moment, même si la notion de temps semblait absurde ici, elle s'arrêta. Elle s'en était rendu compte maintenant. Ses paupières étaient bien closes. Elle essaya de les ouvrir. L'effort qu'elle mettait à cette tache rendait vraiment le fait que ses yeux soient, étrange. Pour quelles raisons sa vue ne semblait pas utile. Elle y réfléchis en recommençant à faire raisonner ses pas.

*Je me suis toujours dis, que si l'on fermait les yeux, c'est parce qu'il n'y a rien à voir. Si, je garde cette idée en tête, le fait que mes yeux refusent de voir signifie qu'il y a rien qui mérite d'être vu...*

Elle continua à avancer jusqu'à ce qu'un vent glacé lui souffle dans les cheveux. Instinctivement, elle ouvit les yeux pour voir à quoi se ramenait cette sensation. Ses yeus s'ouvrirent et elle vit un paysage blanc. Toujours habillée en blanc, elle ne distinguait que ses mains et le bout de son nez. Habituée à la neige, elle n'avait pas froid, malgré la légèrement de sa tenue. Elle continua à avancer en ligne droite. Elle aurait bien voulu s'arrêter, mais elle n'arrivait pas. C'était comme si ses pieds, son corps étaient appelés par quelque chose.

*Ce rêve devient de plus en plus étrange... Mais j'aimerais bien voir où mon corps m'amène. Si j'avais le Byakugan.*

Cette pensée ne la déprima pas bien longtemps.Si c'était son rêve, elle pouvait faire des choses qu'elles ne faisait pas en vrai. Elle y réfléchis un moment, puis se décida à tester ses propres capacités dans cet enfer blanc.

"Byakugan."

L'oeil des Hyuuga s'activa. Contrairement à beaucoup d'enfants qui ont réussi une grande épreuve, Yuki ne sauta pas de joie. Et puis ce n'était qu'un rêve après tout. Elle ne pouvait pas encore se vanter de pouvoir utiliser le byakugan. Mais passons ces pensées noires. Elle utilisa la puissance du Byakugan et regarda loin, aussi loin quqe ses yeux le permetaient. Ce qu'elle vit la choqua. Mais l'émotion qu'elle ressentit n'en était pas moins surprenante. Ce qu'elle voyait lui était familier. Ne pouvant plus attendre de savoir si sa vision ne lui jouait des pas tours, elle se it à courir, aussi vite qu'elle le pouvait, mais la distance ne semblait pas diminier. Donc, elle se résigna à reprendre à une allure plus souple.

*Tout arrive au moment voulu. Courir ne servirait pas à grande chose apparemment.*

Sa vision se faisait plus proche et elle pouvait dire sans se tromper ce qu'elle voyait maintenant. Une... Non. Deux faucilles noires. Elle faisait tâches dans ce décor blanc. Yuki ne désactiva pas le Byakugan quand bien même son usage était devenu inutile. Elle pouvait voir facilement les deux faucilles avec ses yeux normaux. Elle s'arrêta à quelques pas d'elles. Pourquoi son corps l'avait conduit devant ses armes. Elle ne se pensait pas capable de pouvoirs manier de telles armes. Puis, deux mots lui vint à l'esprit. Deux mots qui, comme les armes, lui semblait très familièrs. Yuki s'approcha des deux faucilles tout en prononçant ses mots.

"Kazan... Sora..."

Elle s'arrêta de nouveau devant les faucilles et s'agenouilla. Elle les empoigna. Elle les ota de leur socle de glace sans même forcer. Sur le manche de l'une était inscrit le mot "Sora" et sur l'autre "Kazan". Alors les mots qu'elle avaient entendu dans sa tête étaient leur nom. Mais ses yeux ne se portaient plus sur le nom mais le bout du mache des faucilles. Quelque chose qui ressemblait à une chaine. Pour en avoir les coeur net, elle se redressa et tira un bon coup les faucilles vers le haut. La chaine, aussi noire que les faucilles elles-même, en sortit. Elle était aussi longue que Yuki sesmblait l'espérer. Sans savoir pourquoi, Yuki était heureuse de les avoir entre ses mains. Elle fasait tourner les faucilles encore et encore. Elle jonglait avec avec elle avec une aisance qui ne le désarçonna pas du tout. Elle les connaissait, elle les craignait. C'était l'une des parties qui lui manquait.

"Okaerinasai, Sora, Kazan. Aisekidayo ^^..."

Un sourire chaleureux se dessina sur le visage de Yuki. Il n'y avait donc que dans ses rêves qu'elle pouvait être Yuki.

[Action 1: Activation du Byakugan, -20PC]
Spoiler:
 
Spoiler:
 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
+3PSx en kekkei genkai
+4vitesse
+20 mentale
+10 réflexion
Peut utiliser :
-Byakugan
-Jyuken
-Les 64 coups divins
-Toutes les techniques de bases jusqu'à Kai ( inclus )


Dernière édition par Yuki Hyuuga le Ven 23 Jan 2009, 22:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 29
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   Ven 23 Jan 2009, 18:31

Spoiler:
 


La neige est une prison. Aussi belle qu’elle soit, aussi pure qu’elle peut sembler aux yeux de l’être humain, la neige n’est présente que pour emprisonner tout être vivant qui n’est pas encore en train d’hiberner, l’endormant profondément, mettant parfois même fin à sa vie, afin que le printemps relève cette nature au ralenti. Et comme tout piège magnifique, la prison de cristal revêt toujours un habit étincelant qui piège l’œil du sentimental qui la regarde. Le soleil met à jour les fautes, la pluie lave la terre de ce qui la souille, le vent balaie ce qui n’est pas assez fort pour rester debout, la neige recouvre les faibles d’un manteau froid. Cette danse insensée et éternelle porte le nom de cycle des saisons, et quand bien même certains éléments n’apparaissent pas tout les ans, et d’autres invités surprises s’ajoutent à la fête, comme le mystère que laisse planer le brouillard, ou encore la violence de la grêle, ce spectacle, pourtant récurent et toujours le même, était un bonheur que Myjasu, notre petit genin, ne pouvait s’empêcher de regarder.

Accoudé contre un arbre, il observait la petite danse qu’effectuait neige et vent. Une simple bise avec du vent, et on obtenait une tempête de neige plutôt forte, capable de terrasser n’importe quel homme. Pourtant, il n’avait pas froid, et n’était même pas affecté par les flocons qui volaient ça et là ! Et c’était là le questionnement du jeune genin de Kiri : Comment il pouvait ne pas être touché par la neige, alors qu’il voyait qu’elle était en train de le mouiller de toute part. Touchant sa peau, il comprit alors rapidement ce qu’il se passait : il ignorait comment, mais le Henge qu’il avait fait quelques temps plus tôt agissait comme un répulsif à l’eau, empêchant donc la neige de lui faire subir cette morsure glacée, capable de refroidir même les esprits les plus ardents. Ouvrant les yeux à autre chose que la neige, il observa tranquillement les alentours, toujours perdu dans une sorte de demi-nostalgie. Autour de lui, c’était blanc, ça, il n’y avait aucun doute à ce sujet, et s’il y avait eu une hermine qui passait dans le secteur, la seule chose qui aurait pu la trahir eut été les traces de pas qui apparaîtraient comme par miracle sur le sol. Une telle vision calmait le genin, qui se sentait apaisé par ce que certains aurait pu nommer « le paradis blanc » à tord.

Mais une tache plus foncé souillait ce blanc immaculé. Cette tâche, c’était un Kusariyama, une arme formée de deux faucilles auquel on avait ajouté une chaîne afin de pouvoir la lancer et faire bien plus de dégâts. L’arme était polyvalente, et pouvait tout aussi bien servir à courte ou moyenne portée, voire même servir de grappin, si la force de l’utilisateur était suffisante. Sa mission était de surveiller ses armes, qui étaient, soi-disant, d’une puissance telle qu’elle était capable de canaliser le chakra élémentaire, et le rendre en une puissance très impressionnante. Il n’avait pas vraiment eu l’occasion d’assister à une démonstration, étant donné que cette arme n’avait pas de maître, et qu’elle choisirait la personne digne de la porter, en lui insufflant le nom des deux lames, que même les commanditaires ignoraient. Posté sur un arbre, en henge de bébé tigre blanc de Sibérie, il était ainsi totalement invisible, la tempête le protégeant encore plus. Et c’est alors qu’il la vit !

Une silhouette sombre perdue dans cette immensité blanche, un être humain que le froid n’avait pas terrassé. Et s’il avait eu beaucoup de mal à la percevoir à cause de la blancheur de ses habits, ses cheveux d’un noir de jais lui assurait sa présence. De là où il était, il ne percevait pas distinctement le signalement de ladite personne, mais finalement, à moins de venir pour l’arme, aucune raison n’aurait poussé un être humain digne de ce nom à entrer dans la toundra de Yuki, un jour de tempête. Déjà qu’il avait bataillé pendant une bonne demi-heure avec le commanditaire, lui assurant mordicus que personne ne serait assez fou pour venir récupérer les faucilles… Il faut croire qu’il avait sous-estimé la folie humaine, celle qui nous rend capable du meilleur dans le pire ! Il laissa tout de même le temps à la silhouette de s’approcher, attendant le moment où elle sortirait les armes de la glace. Chose qui fut rapidement faite, en moins de cinq minutes, elle avait décroché cette arme, et elle commençait à jouer avec, comme si elle les avait toujours eu auparavant. Il n’y avait maintenant plus aucun doute possible ! Désactivant son Henge, il se mit à foncer sur son adversaire, afin de lui porter un coup de Krita Yuga, sa fidèle épée, qui, malgré l’âge, gardait un tranchant incomparable ! Si elle était vraiment si puissante que cela, alors on pourrait en reparler, mais pour l’instant, il lui fallait réussir à contrer un Myja à pleine vitesse !


[ACTION 1 : Shushin No Jutsu, 10 PC : +5 en Réflexion]
Spoiler:
 
[ACTION 2 : Coup de de Krita Yuga, attaque surprise, 15+Vit/2=30 Pv.]

Spoiler:
 
Spoiler:
 

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*


Dernière édition par Myjasu Hebimiyasashii le Lun 26 Jan 2009, 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   Ven 23 Jan 2009, 22:32

Yuki était contente, plus qu'elle ne l'avait jamais été. C'étaient son arme, ses faucilles, ses capacités. Elle ne se lassait pas de les faire tourner, les envoyer comme des boomerangs, les faire revenir et les arrêter net dans ses mains. Elle soulevait la neige encore et encore, aggravant les conditions de vision autour d'elle. Mais cela ne lui importait peu, elle voyait tout avec son oeil divin. Elle insoufla ensuite son chakra vent dans la faucille nommé Sora. Ensuite elle fouetta l'air ave cette dernière. La neige se souleva en quantité. Yuki n'en revenait pas. Ensuite, elle regarda Kazan. Cette faucille l'intriguait. Si elle pouvait la manière, cela voulait dire que la seconde affinité que Yuki allait acquérir. Elle resta debout preplexe perdu dans ses pensées.

*Kazan veut dire volcan. Ce pourrait-il que ma seconde affinité soit le feu. En y pensant, c'est un peu logique. Le vent et le feu sont complémentaires. Ce serait une très bonne combinaison. Si mes hypothèses s'avèrent fonder, je n'aurai vraiment pas à me plaindre.*

Maintenant que cette interrogation était de l'histoire ancienne, Yuki reporta toutes son attention sur son arme. Les faucilles, qui étaient à double tranchant, étaient courtes, environ 30 centimètres de long chacune, et bien aiguisées. En ce qui concerne, le manche, il mesurait à vue d'oeil dans les 70 centimètres. Mais ce n'était que des approximations. Approximations qui ne diminuaient en rien le plaisir de l'enfant, même si sa taille disait le contraire. Yuki ne doutait pas des lames de Sora et Kazan, mais le manche ne lui disait pas grand chose. Ce fut à cet instant qu'une idée saugrenue lui vint à l'esprit. Comme porter tester sa solidité, elle planta l'une des faucilles au sol et monta sur le manche. Il supportait parfaitement son poids. Mais elle ne s'arrêta pas là. Comme une gamine sauta sur son lit, elle sauta encore et encore sur la manche en métal. Il ne se courbait même pas. Et pour ne dire que les qualités de son arme, cette position était plutôt confortable, même si, il fallait l'avouer, il serait difficile d'agir dans cet état. Mais Yuki n'aurait jamais cru qu'elle aurait à tester cette situation aussi tôt. Et ce fut ce moment qu'on choisit pour la déranger. Son byakugan avait détecté un corps. Au début, elle soupira en pensa quqe ce n'était qu'un animal. Mais cette explication ne tint pas la route plus d'une demi seconde.

*Tora ga tenketsu? Muri dayo!! Dakara... Henge ka...? Shinobi ga naka oore no yume... Itsumo anshou da....*

Un shinobi... Dans son rêve... Quel situation intéressante. Malgré la technique qu'il avait utiliser pour essayer de la suprendre, surêment le sunshin, Yuki pouvait voir ses mouvements. Mais elle ne trouvait pas ça très malin de foncer sur un inconnu comme ça. A moins que ce fut une tactique. Yuki décida qu'elle y réfléchirrait plus tard car adversaire arrivait à grande vitesse. Il fonçait sur la petite hyuuga une épée à la main. C'était une lame intéressante, tout comme le shinobi qui la tenait semblait l'être. Qu'avait-elle donc fait, pour se faire recevoir aussi brutalement? Elle se promit qu'elle poserait cette question quand il serait plus au calme. Maintenant leur était à l'action. Elle allait enfin voir de quoi était capable

*Ce n'est pas un shinobi de Konoha... Dare...*

Bref, la petite Hyuuga ne perdit pas de temps en bavardages. Ce shinobi cherchait des problèmes, ben soit, il en aurait. Son Byakugan activé, elle ne força pas beaucoup pour esquiver la lame. En fait, elle ne l'esquiva pas à proprement parler. Yuki releva la seconde faucille et fonça à son tour sur le shinobi. Elle utilisa la manche de la faucille pour contrer la lame et ainsi se raprocher sans danger visible.
Pour ensuite éloigner ce parasite, elle le frappa à la tête avec un coup de pied circulaire. Cependant, Yuki ne s'était pas contentée de contrer la lame de son ennemi, elle avait aussi enroulé la chaîne qui suivait le manche de la faucille au bras du shinobi. Tout en maintenant le shinobi, le petite hyuuga tira sur l'autre bout de la chaîne afin de ramener l'autre faucille dans sa main. Elle tira de toutes ses forces sur la chaîne, non pas pour blesser, mais juste limiter les mouvements de ce bras. Au corps à corps, comme à distance, un bras ne pouvant pas bouger convenable altérrait très vite dans beaucoup de domaines, surtout dans la création des signes. L'expression de joie qui s'était affichée sur le visage de Yuki avait totalement disparu maintenant. Elle lui cria ensuite.

"Je te donne un bon conseil, inconnu. Rentre chez toi, car quoi que tu fasse, tu n'auras jamais Sora et Kazan..."

[Esquive classique : Reste 2 esquives]

[Action 1 : Coup de pied circulaire, 8PV]

[Action 2 : Immobilasation du bras gauche avec la chaîne.]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 29
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   Lun 26 Jan 2009, 11:55

Mais à la grande surprise de Myjasu, la jeune femme, bien que semblant avoir remarqué la présence du jeune homme, ne cherchait même pas à se mettre en place. En effet, sans que le genin de Kiri ne sache vraiment pourquoi, la voleuse venait d’arrêter son petit manège avec ses armes, et de se concentrer un petit peu… Elle ne s’était pourtant pas retournée et n’avait pas pu entendre les bruits de pas masqués par la neige.

* C’est impossible ! Personne n’est capable de repérer quelqu’un alors qu’il est derrière lui ! *

C’est alors qu’il eut un flash, et qu’il se rappela avoir déjà ressenti et penser cette phrase, auparavant. Une personne, en effet, avait été capable de percer ses bushins, et de se rendre compte qu’il était derrière lui. Cette personne cachait la blancheur de ses yeux par l’intermédiaire de lentilles de coloration bleutée, et était une personne particulière dans la tête du jeune genin, puisqu’il s’agissait de son professeur, Erayn Hyuuga. Etait-ce possible qu’il ait affaire à une ressortissante de ce même clan ? Mais pourquoi serait-elle venue ici alors ? Ce Kusarigama serait-il si important pour elle qu’elle décide de braver le froid, et les assassins ? Tout semblait en tout cas dire à Myjasu de faire attention. Elle ne tremblait pas, ni ne semblait effrayé par cet assaut. Et la surprise du Kirien fut de taille lorsque sa lame fut parée avec la garde d’une des deux faucilles. L’espace d’un instant, la jeune femme avait foncé vers lui comme lui fonçait vers elle. Et alors qu’elle parait la Krita Yuga, le regard bleu acier de Myjasu croisa le regard blanc de la jeune fille, pupille dilatée et veines ressortant. Aucun doute, il aurait bien à combattre un membre de ce clan de Konoha que l’on nommait Hyuuga. Comment il savait qu’il était de Konoha ? Sans doute était-ce à cause du bandeau frontal qu’il avait pu voir sur elle, qui était très distinctement visible malgré les monticules de neiges que le kata que la jeune fille avait effectué avait soulevé.

Myjasu savait qu’elle utiliserait au minimum des techniques de Taijutsu. Et il pensait aussi à ces différents coups que son maître avait employé pour couper le chakra à Kitsu-chan et Seiji-kun ! Bien qu’à l’époque, la pauvre Kitsu était tombé directe K.O. et donc n’avait pu confirmer cette pensée de l’ainé des Hebimiyasashii. Alors que le regard de la jeune fille était maintenant connecté au sien, il remarqua qu’elle changeait de position, et son pied gauche s’apprêtait à s’écraser contre le visage du genin. Levant son bras droit en guise de protection, il le surchargea de son chakra hypnotique, dans le but de pouvoir toucher la jambe de son adversaire. Et cela marcha à merveille ! Elle était tellement occupée à lancer ce coup de pied qu’elle ne se rendit pas compte que le chakra de son vis-à-vis avait pénétré sa peau. Grâce à son bras, il avait évité de se faire sonner par un coup à la tête qui n’était là que pour en finir vite et bien ! Mais il n’avait pu éviter que la chaîne du Kusarigama s’accroche à son bras ! Qu’importe ! Tout ceci serait bientôt terminé ! Regardant la jeune femme avec un air de défi dans les pupilles, il écouta celle-ci parler. Ou plutôt, Myja l’écouta vociférer un ordre :


- Je te donne un bon conseil, inconnu. Rentre chez toi, car quoi que tu fasses, tu n’auras jamais Sora et Kazan…

Un sourire carnassier s’afficha dans le regard de Myja, alors qu’il claquait des doigts. Aussitôt, son adversaire sentit une énorme douleur dans son corps, comme si celui-ci était en train de subir des tas et des tas de micros explosions en son sein, comme si on était en train de la taillader ! Et lorsqu’elle regarderait à nouveau Myja, elle se rendrait compte qu’il n’était plus là ! Non, il se trouvait maintenant derrière elle, et les différentes décharges qu’elle sentait étaient en fait un choc électrique d’une puissance rare, que Myjasu venait de créer. Sous la violence du choc, elle était tombée au sol, prise de convulsions. Et alors qu’elle commençait à recouvrir lentement ses esprits, elle vit son ennemi devant elle, l’arme à la main. Souriant de nouveau de la même manière, il ouvrit la bouche pour dire une seule chose :

- Ainsi, c’est le nom qu’elles portent ? C’est donc toi que ces lames attendaient… Dommage, tu vas mourir !

Et plongeant alors la lame dans le cœur de sa victime, Myjasu mit fin à ses souffrances…

[ACTION 1 : Shikumi No Jutsu, 30 PC : 10 PV, -2 actions]
Spoiler:
 

Tout du moins était ce que croyait la jeune femme, car en réalité, et alors qu’elle rouvrait les yeux dans un état second, ni elle ni Myjasu n’avait bougé. En fait, le jeune homme n’avait même pas pris la peine de se libérer de la chaîne, puisqu’il savait que ce n’était pas nécessaire ! Chargeant de nouveau un jutsu dans sa main droite, il regarda le pathétique amas de chair qu’il avait devant lui…

- Tes yeux sont une arme précieuse, kunoïchi… Voyons voir si tu sais te débrouiller sans !

Et plaçant délicatement, à la manière d’une caresse, son index et son majeur sur ses deux globes oculaires, l’ainé des Hebimiyasashii s’assurait de la présence d’un nouveau jutsu hypnotique : Lentement, la kunoïchi aux faucilles commençait à sombrer dans les limbes, ses yeux si purs ne s’ouvrant que vers les ténèbres. Elle qui aimait le blanc de la neige, la voilà qu’elle était plongée dans les profondeurs abyssales d’une nuit sans lune et sans lumière ! Le Kirien avait beaucoup de chance : La Konohane ne devait pas être d’un niveau très fort ! Comparé à ce que pouvait faire Erayn-senseï, c’était de la rigolade !

[ACTION 2 : Altération des Sens, 10 PC : Cécité pendant deux tours]

Spoiler:
 

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   Jeu 29 Jan 2009, 20:49

Yuki ne supportait pas que son adversaire ait pu encaisser son coup de pieds sans trop broncher. Mais elle ne perdit pas son sang froid pour autant. Son adversaire semblait très confiant. D’ailleurs, il ne semblait pas prendre au sérieux la demande de la petite kuoichi. C’est la seconde chose qui l’irritait. Elle, qu’importe que son adversaire lui fut inférieur, respectait chacune de ses paroles et les prenait au sérieux. Mais elle ne laissait cependant rien paraître. Mais elle retenait ce comportement et imaginait mille et une façons de le lui faire regretter amèrement. Son esprit tournait à deux cent à l’heure.

*Je le décapiterai bien, le couper en petites rondelles, en tranches tellement fines que je pourrais me voir à travers. Non tout compte fait, j’aimerai bien le voir crier et pleurer alors que je l’écartèle. Ce doit être humiliant pour un homme de supplier en pleurant qu’on lui laisse la vie sauve. Enfin tout ça je le ferais si mon démon était réveillé. Trèves de bonnes pensées, concentre toi sur le combat.*

Quand elle se focalisa de nouveau sur le shinobi en face d’elle, elle remarqua qu’il souriait. Ce fût la goute d’eau qui fit déborder le vase. Yuki ne laissait toujours paraître aucune émotion, mais extérieurement, une rage sans nom était prête à exploser. Ce petit prétentieux se moquait d’elle ouvertement. Et ce fût là sa plus grande erreur. Le démon était réveillé. Maintenant, Yuki tenterait tout pour le faire souffrir, le faire pleurer de douleur avant de le tuer, le sourire aux lèvres. Sa rage était tel que le sang qui lui montait à la tête rougissait presque la blancheur de ses pupilles blanches. Mais contrairement, à beaucoup de personne, la petite Hyuuga restait lucide malgré la colère qui l’habitait maintenant. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle se posait tant de questions.

*Qu’est ce qu’il me prépare encore cet idiot fini ? Pourquoi rit-il ainsi ? Aurait-il ait quelque chose qui lui donnait un avantage sur moi ? Un ninjutsu… Un genjutsu … Pff, quelle perte de temps. Comme si une illusion ou un minable jutsu pourrait me faire perdre mes moyens. *

Mais quand il claqua des doigts et que Yuki sentit la douleur lui chatouiller les entrailles, elle comprit très vite qu’il le pouvait. Elle devait très vite remédier à cette situation, sinon qu’est ce que ce moins que rien pourrait lui faire, pendant qu’elle souffrait… La chose lui parût tout d’un coup claire comme de l’eau de roche. Son Byakugan. Sans lui, le pouvoir d’analyse de Yuki était fortement diminuer. La jeune kunoichi ne prit même pas la peine de penser aux multiples moyen que le shinobi pouvait utiliser pour lui ôter l’usage de ses yeux divins, elle n’avait qu’une seule idée en tête, répliquer d’une quelconque manière. Mais malgré tout, elle ne put empêcher la lame de lui traverser le corps. Elle ne sentit pas la mort la quitter mais la douleur la lacérait de l’intérieur. Etait-ce vraiment la fin de la petite Hyuuga ? Quelle triste fin….
Revenir en haut Aller en bas
Hebimiyasashii Myjasu
Chuunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 29
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 19/08/2008

Fiche Ninja
PV:
120/120  (120/120)
PC:
405/405  (405/405)

MessageSujet: Re: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   Lun 09 Fév 2009, 18:31

[Post Vraiment court, désolé]

Son adversaire était devant lui, amorphe. La vision l’avait totalement paralysée, comme Myjasu l’avait imaginé, et elle se trouvait perdu dans les limbes, après avoir subi un empalement dans les règles de l’art. Ce petit enchainement, le préféré du jeune chaton, ne laissait que peu de chances à son adversaire de se rendre compte qu’il était pris dans un genjutsu, et lui permettait, bien souvent, de se sortir d’un petit accro dans un plan, ou encore d’un faux pas qu’il aurait pu réaliser. N’ayant plus aucune volonté propre, la jeune Hyuuga était incapable de maintenir l’immobilisation du bras du jeune homme. Saisissant sa chance, Myjasu libéra son bras avec une certaine facilité, qui lui sembla même déconcertante, tant la chaîne l’avait enserrée !

[ACTION gratuite : Libération de l’immobilisation]

D’ici très peu de temps, son ennemi allait se réveiller. Il n’y avait pas de temps à perdre ! Sans doute pour essayer de retrouver la totale mobilité de son bras, il commença à composer des mudras, au départ lentement, puis de plus en plus rapidement, jusqu’à obtenir la vitesse qui le caractérisait. Cela lui semblait bizarre d’agir ainsi, mais il savait qu’il aurait besoin de toutes ces capacités au mieux de sa forme pour battre la jeune fille, qui nécessairement se relèverait furieuse. Ayant retrouvé sa vitesse, il se mit à réfléchir à un hypothétique plan d’action. Myjasu savait que lorsque ses yeux s’ouvriraient à nouveau, elle serait capable de le traquer partout où il se dirigerait. Par conséquent, le combat éloigné lui était impossible à mettre en place. Et de plus, il ne pouvait avoir recours à des subterfuges visuels, se souvenant comment, avec une déconcertante facilité, Erayn-sensei avait réussi à se rendre compte de la nature de ses Bushins, alors qu'il était allé porter secours à son équipe, venant de subir un assaut de leur professeur.

Maugréant contre ces combats handicaps, il dégaina de nouveau son épée chinoise, visiblement résolu à se battre au corps à corps… Enfin… Disons surtout qu’il n’avait ni envie de mourir, ni envie de fuir… Avisant la jeune femme encore aveugle, il se rappela alors de son entrainement avec Eyalian, et des stratégies qu’ils avaient tout deux mis en place : D’abord dérouter l’adversaire, et ensuite frapper ! La jeune femme était aveuglée, elle ne pourrait donc en aucun cas voir venir ce qui allait suivre ! Fonçant sur la jeune Hyuuga, l’ainé des Hebimiyasashii frappa à deux reprises avec son arme : une fois au flanc droit, une fois au flanc gauche, pas de jaloux ! L'arme s'entailla lentement dans chacun des flancs de son adversaire, et du sang commença à couler sur le magnifique manteau blanc. Le genin ignorait à quel point les dégâts avaient été important sur le corps de sa petite rivale, et pour être tout à fait franc, il n'en avait que faire. Ce combat le rendait nerveux, et il voulait à tout prix en finir rapidement, afin de ne pas être davantage handicapé par son adversaire, visiblement capable d'entraver ses plans !


[ACTION 1 : Coup de Krita Yuga : 15 + [Vitesse =30]/2 + [Bonus +4] = 34 PV]
[ACTION 2 : Coup de Krita Yuga : 15 + [Vitesse =30]/2 + [Bonus +4] = 34 PV]
Spoiler:
 

_________________
Narration / - Discours (de Myja) / *pensées*
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kiri-f139/
Zinph Ahila
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 25
Village : Suna
Date d'inscription : 20/12/2008

Fiche Ninja
PV:
265/265  (265/265)
PC:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   Mer 20 Avr 2011, 14:49



Les critères sont :
Citation :
Arrow Orthographe,style
Arrow Mise en page, enchainement des paragraphes et du rp
Arrow Type de rp, objectif, mise en abyme du personnage,
Arrow Cohérence avec le personnage, évolution de son Récit



Arrow Myjasu:
Par rapport à l'autre Rp, j'ai l'impression de lire quelqu'un d'autre ^^. En tout cas, j'aime beaucoup plus ce style, poétique qui plus ait et appaisant, on s'y croirait presque dans cette neige froide.
=) 7points




_________________



Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/t4359-dossier-complet-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défouloir pour sado [vs Myjasu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Défouloir pour sado [vs Myjasu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Hors RPGHors RPG :: Combat HRP-