AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'homme et la nature ne font qu'un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anji Hyuuga
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Village : Konoha Gakure no Sato
Date d'inscription : 02/11/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Quand l'homme et la nature ne font qu'un   Jeu 18 Déc 2008, 20:52

Le Byakugan est une pupille qui si elle n'est pas bien travaillée ne donne aucun résultat. Son père le lui avait suffisamment dit. "Ces yeux son notre fierté Anji. Ce sont eux qui nous donnent cette force. Sans eux nous ne sommes rien. Montre toi digne d'eux et ils te serviront sans faiblir. Au contraire, ignore les et tu deviendras aveugle." Voici le genre d'encouragement que l'on reçoit lorsque l'on est l'héritier des Hyuuga. C'était une des raisons qui avait poussé Anji à développer son Dojutsu au maximum de ses capacités et c'est pourquoi, ce matin, il s'était levé très tôt et était venu ici, au parc du Soleil, afin de s'entrainer au calme. Non pas que le temple du clan soit agité, loin de là, mais il souhaitait s'entrainer seul, au milieu de la nature. S'entrainer au temple signifiait également s'entrainer sous le regard des Hyuuga et ainsi potentiellement sous les yeux de Yuki, "sa gardienne".

Si un jour il lui montrerait l'étendu de sa force, en réformant le clan afin de supprimer la Soke, il avait pour le moment honte d'être aussi insignifiant devant elle.

Le soleil venait tout juste de se lever quand Anji avait quitté le temple. Il avait traversé de part en part le village qui s'éveillait paisiblement lui aussi. Sur son passage, autour de lui, quelques volets s'ouvraient, certaines échoppes accueillaient leur premier client. La vie reprenait son cours petit à petit, comme le soleil qui grimpe inlassablement dans le ciel, réchauffant l'air lentement. Mais Anji ne s'occupait pas trop de ça. Le village, il le connaissait par cœur, pour l'avoir parcouru avec sa mère à cette heure plus d'une fois auparavant. Non, Anji était plus occupé par son entrainement que par ce qui se passait autour de lui.

Arrivé dans le parc, il contempla les reflets du soleil sur la rivière qui le traversait quelques secondes puis il reprit sa course. Cette matinée était belle. Un jour idéal pour s'entrainer. Il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid et la pluie ne viendrait certainement pas le perturber. Quittant les chemins tracés, Anji s'enfonça dans la végétation afin d'être en paix avec la nature. Son professeur à l'académie lui répétait sans arrêt qu'il était plus facile de se concentrer lorsque rien ne nous perturbe et l'aspirant s'efforçait de respecter cette règle.

Assis dans la position du lotus, entre les arbres, Anji rabattit ses paupières et rejoignit ses mains. Il incanta une série de signe tout en concentrant, comme il savait bien le faire maintenant, son Chakra dans ses yeux.

Cheval - Tigre - Cochon - Lièvre - Rat - Chien - Cheval - Chien - Lièvre - Tigre - Rat - Cochon - Chien - Spécial Tigre


"BYAKUGAN"

Les veines qui entouraient les yeux d'Anji gonflèrent et ses paupières s'ouvrirent soudainement. Sa cornée se contracta mais sa vision n'en fut qu'améliorée. Son Byakugan venait de s'activer et l'aspirant voyait maintenant parfaitement chaque détail du parc autour de lui. Des petits insectes qui parcourraient les feuilles du buisson derrière lui à l'oiseau qui venait de se poser sur l'arbre devant lui. Tout ce qui n'apparaissait pas à l'œil nu se découvrait maintenant que sa pupille s'était activée. Mais ce n'était pas fini. L'entrainement ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'homme et la nature ne font qu'un   Ven 19 Déc 2008, 10:47

.:Acte 1:.

~Scène 1~

•°o°•Rencontre sous le soleil•°o°•


    Ça ne faisait que quelques semaines que Shizuru avait été autorisée à sortir de l'hôpital, suite à son coma qui dura 10 ans. Un corps meurtris, oui, mais un esprit de guerrière. Il avait été décidé que la jeune fille serait une Genin malgré tout. Mais seul son statut était officialisé, elle n'avait pas encore d'équipe propre, et sa situation en exigeait une particulière et adaptée à une telle élève. En effet, nul ne sait comment va tourner Shizuru, mais il est évident que dans l'état actuel des choses, elle ne pouvait être qu'un poids pour une équipe de Genin pendant une mission, les mettant donc en danger en cas de problème. Dans l'attente d'une nouvelle concernant une hypothétique équipe, Shizuru passait ses journées à s'entrainer à manier son épée. Elle avait demandé à ce qu'on place sur les lames des particules en plastique épaisses, empêchant ainsi la jeune femme de se mutiler inutilement lors de ses exercices. Son lieu d'entrainement de prédilection était le Parc du Soleil. Généralement seule dans ce dernier, elle pouvait s'adonner à ses entrainements quotidiens et acharnés sans se soucier du regard des autres sur elle. Bien qu'elle ne puisse s'en rendre compte physiquement parlant, quand quelqu'un vous observe, il y a toujours un certain sentiment d'oppression qui vous envahis. Le seul but de Shizuru aujourd'hui était de vivre sur les traces de son frère ainé. A cause d'elle il avait donné sa vie de ninja, donc elle lui revaudrait la sienne en échange. N'étant pas supposée vivre suite à l'accident, Shizuru ne se trouva aucun autre but que celui de prouver à tous que malgré sa condition, tout était possible.

    Aujourd'hui n'avait pas dérogé à la règle. Shizuru, qui vivait désormais à l'hôpital, de par le fait que sa maison ait disparue avec sa famille, mais aussi par la nécessité qu'elle soit de manière constante examinée pour l'empêcher de pousser son organisme trop loin. Elle avait besoin de soins réguliers. Son corps entier était couvert de cicatrices de diverses origines, et trop de mouvements ou une exposition trop prolongée aux rayons du soleil, pouvait être dangereux pour la stabilité bien trop fragile de l'organisme de Shizuru. Les vêtements spéciaux qu'elle portait n'étaient fait à l'origine que pour la protéger. Cependant, il se trouve que la jeune fille acceptait de les porter pour une toute autre raison. C'était uniquement dans le but de cacher aux yeux de tous son corps meurtris. Chaque blessure, chaque brulure, chaque cicatrice, chaque imperfection résultant de son "accident" était soigneusement caché par les vêtements de Shizuru. En pleine manipulation de sa lame à deux mains, Shizuru ne faisait d'ailleurs pas attention à ce qui se déroulait autour d'elle. Un jeune homme était un tout petit peu plus loin, mais elle ne s'en rendait pas compte. Silencieuse, elle tentait des mouvements difficiles avec son épée, des jeux d'adresse des poignets et des doigts, faisant virevolter la lame dans les airs avec une certaine grâce qu'elle-même ne pouvait apercevoir. La seule chose dont elle était sure, c'est que la lame ne la touchait pas, et pour elle, c'était ce qui importait à l'heure actuelle. Il fallait qu'elle se familiarise au plus vite avec cette arme. C'était actuellement, et ça allait rester pour toujours, son seul moyen d'attaque face à tout type d'adversaire. Elle devait apprendre à la manier à la perfection dans les délais les plus brefs. Cependant, cette hâte était peut-être pas si bénéfique que ça pour elle. Encore étrangère à la longueur de l'épée, elle ne put empêcher le choc sous son aisselle. En temps normal, les protections sur l'épée empêchait Shizuru de se faire mal en se frappant, mais là, elle avait frappé sur sa cicatrice, et à vrai dire, elles lui faisaient encore mal. Sous le coup, elle chuta à genoux, laissant tomber au sol son épée. Un bras pendait dans le vide tandis que son homologue avait jonché sa main au lieu d'impact.

    Immobile, tentant de refréner la douleur qui allait de paire avec les images de la nuit maudite, Shizuru pu alors entendre des sons significatifs d'une présence alentour. Le jeune Hyuuga ayant activé son Byakugan l'instant précédant allait pouvoir voir la jeune femme qu'était Shizuru sans le moindre problème. Cependant, se redressant aussitôt, ramassant son épée, la jeune fille, aux aguets, cherchait avec plus de précision d'où pouvait provenir les sons qu'elle avait entendu. Un seul mouvement...Elle n'attendait qu'un seul mouvement pour pouvoir localiser son vis-à-vis et aviser alors. Comme un test, comme un reflexe, sur un ton plutôt agressif, la farouche Shizuru haussa sa voix dans les airs du parc.


    "Qui est là!?"

    Une question très banale, d'autant plus que peu importe la réponse, Shizuru n'en serai pas plus avancée quant à la personne se trouvant là. Mais là n'était pas le but de la manoeuvre après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Anji Hyuuga
Genin de Konoha
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Village : Konoha Gakure no Sato
Date d'inscription : 02/11/2008

Fiche Ninja
PV:
150/150  (150/150)
PC:
250/250  (250/250)

MessageSujet: Re: Quand l'homme et la nature ne font qu'un   Dim 21 Déc 2008, 04:58

L'entrainement ne faisait que commencer et il allait maintenant devoir travailler et développer les capacités de son Byakugan. Les sens aux aguets, Anji commença à manipuler son Chakra lentement et consciencieusement dans ses yeux afin d'obtenir le meilleur de sa pupille. Il se rappela l'entrainement de la veille avec son père. En se concentrant sur un point précis de l'espace et en malaxant correctement son Chakra, il pouvait "zoomer" avec énormément de précision ce point et en observer les moindres les détails.

Ainsi, il observa sous toutes les coutures l'oiseau qui se nettoyait sur une branche d'arbre derrière lui. L'aile droite déployée, il nettoyait son plumage grâce à son bec pointu avec une précision étonnante. Anji constata alors que même les animaux possédait du Chakra, même en très faible quantité. Se concentrant encore un peu plus, le Hyuuga s'intéressa très précisément à l'anatomie du petit volatile, pourtant situé quatre mètres au dessus de sa tête. Mais son inspection tourna court lorsqu'une voix s'éleva dans les airs, s'adressant à Anji.

Le petit oiseau venait de s'envoler.

Depuis qu'il avait pénétré l'air du parc, plusieurs personnes étaient entrées à leur tour. Mais quelques personnes étaient déjà présentes et c'était le cas de la jeune femme qui s'adressait à Anji. Le Hyuuga surpris se tourna vers elle, stupéfait de ne pas l'avoir vu plus tôt. Elle se trouvait quelques mètres plus loin derrière un arbre et quelques buissons. Comment avait-elle senti la présence du Hyuuga alors que lui même, Byakugan activé, il ne l'avait pas repéré ? Curieux, il se leva et sépara la distance qui le séparait d'elle.

Et plus il s'avançait vers elle plus il comprenait pourquoi elle lui avait paru invisible. Contrairement au petit oiseau, contrairement aux autres visiteurs du parc, contrairement à tout être vivant, la jeune femme ne possédait pas une seule goutte de Chakra. Son corps était comme vide. Il lui manquait quelque chose et Anji était très bien placé pour le remarquer. Écartant une branche avec sa main droite, elle se présenta devant-elle, ignorant sa cécité.

Elle était debout et tournant la tête dans tous les sens. Désactivant son Byakugan, Anji la visualisa avec sa vision normale. C'était une jeune fille, un plus grande que lui et aussi plus âgée. Elle portait un masque sur les yeux et était équipée d'une drôle de lame. Sa tenue n'était pas non plus ordinaire mais ce qui marqua surtout Anji, c'était son attitude défensive ... agressive.


"Gomen-Nasaï. Je ne voulais pas vous déranger. Je me suis installé à coté sans savoir que vous étiez déjà ici ..."

Anji lâcha la branche qu'il maintenait avec sa main et celle-ci fouetta l'air derrière lui. Le Hyuuga fit un pas de plus et se baissa en avant en signe d'excuse. Attendant la réponse de la Kunoïchi, il la détailla un peu plus précisément : elle avait des cheveux blancs et était particulièrement mince malgré sa grande taille. Le plus étrange étant ce masque devant ses yeux. Il montrait clairement qu'elle était une Kunoïchi de la feuille mais il devait lui masquer la vue. Comment pouvait-elle voir avec lui ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-konoha-f71/dossier-
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Quand l'homme et la nature ne font qu'un   Jeu 09 Sep 2010, 21:12

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

Tu m'excuseras le peu de commentaires, mais difficile de dire quoi que ce soit en ce début de topic, surtout abandonné ..

Une faute que je retrouve assez souvent, le passé simple des verbes du 3eme groupe. Tu as mis " se rabattit " et ca n'existe pas ..mais en "ut"

Cet entraînement aurait pu être intéressant, dommage (...)

Arrow 4 points de RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'homme et la nature ne font qu'un   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand l'homme et la nature ne font qu'un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: Konohakonoha :: Parc du Soleil-