AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 .:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsume
Chef ANBU de Konoha
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 03/10/2008

Fiche Ninja
PV:
615/615  (615/615)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: .:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.   Ven 12 Déc 2008, 07:29

Rp Privé Tsume / Mata Hari

Excuse moi d'avance, ça fait des lustres que je n'ai pas RP de manière décente ^^'


Spoiler:
 

    Pourtant marqué d'une couleur indélébile sur mon agenda et dans mon cœur teinté de ténèbres, j'avais failli oublié cette date. Cela fait plusieurs mois que c'était prévu. Des années que nous nous connaissions, mais le temps n'avait que pour seul but de me rappeler qu'il était compté à mon entourage.

    Les hommes ont peur de la mort, et elle vient les embrasser bien tôt. Pour ceux comme moi qui ne font qu'attendre la mort, l'attente est insoutenable, interminable. Ça fait désormais une éternité que cette attente dure. Le mal qui me ronge de l'intérieur gagne sur moi un peu plus chaque jour que dieu fait. Les morts connaissent mon histoire, cette fable que leur conte les passeurs pour les empêcher d'essayer de rejoindre le monde des vivants par leur propres moyens. La fable du maudit qui parvint à franchir les portes, jadis. Cet homme qui est depuis ce jour condamné à vivre parmi les vivants, jusqu'à ce que sa malédiction divine l'emporte à nouveau et à jamais dans l'au-delà, rejoindre tous les êtres qui lui ont été proches à un moment ou à un autre de sa longue et douloureuse existence éternelle. Une sorte de Mort-Vivant. Je pouvais sans doute me vanter d'être né avec ce monde, mais ma faiblesse n'en serait que plus ridicule aux yeux des autres. Après tout, en y repensant, qu'ai-je à faire du regard des autres? Ne sont-ils donc pas tous condamnés à mourir sous mes yeux? Pourquoi je devrais m'importuner de ceux dont l'existence est si fragile?

    Ces questions dont je ne trouverai probablement jamais les réponses, je suis le seul à pouvoir clamer avoir l'éternité devant moi pour y songer.

    Devant moi, chutait à vue d'œil l'astre lumineux éclairant mes journées lassantes. Oui, tant bien même j'arrivais à faire changer mon quotidien d'un jour à un autre sans trop de problèmes, mes journées étaient lassantes. Un pied posé en avant sur le rebord de la falaise, le bas de ma toge retombait par dessus mes orteils dressés au dessus du vide. Même si à cet instant mon corps venait à plonger dans le vide, la faucheuse ne serait sans doute pas en bas de la piste pour m'attendre au tournant. Il y a déjà bien longtemps que j'ai oublié l'apparence qu'elle avait, et ceux qu'elle terrifiait ne faisait plus guère que m'amuser désormais.

    Car en effet, la mort...N'est qu'une vaste plaisanterie.

    Si j'étais là aujourd'hui, à Oto, c'était pour une bonne raison. Mata Hari, Jounin de Kumo, une connaissance de longue date. Nous avions rendez-vous ici, dans cette soirée de printemps chaud. Oto avait été désigné lieu du rendez-vous étant à mi-distance de Kumo et de Konoha. Passer la soirée ensembles, peut-être la nuit et une partie de la matinée, c'était le jeu auquel nous nous adonnions depuis quelques semaines à intervalles régulières. Le soleil se couchait, laissant apparaitre un crépuscule dont j'étais incapable de trouver des mots pour le décrire.

    Elle n'allait plus tarder désormais.



/Ouverture de topic + 5h du mat + Premier RP en 6 mois....ça se ressent XD/
Revenir en haut Aller en bas
Mata Hari
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 34
Village : Kumo no kuni
Date d'inscription : 23/06/2008

Fiche Ninja
PV:
335/335  (335/335)
PC:
630/765  (630/765)

MessageSujet: Re: .:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.   Ven 19 Déc 2008, 20:58




La nuit prenait le pas sur la journée qui avait défilé sous les pas de la jeune femme afin de lui permettre d’arriver aux pays des rizières, Oto. Des visites furtives aussi loin du village avec un de ses amants étaient rares. Elle qui avait pour habitude de se déplacer le moins loin possible du village faisait depuis quelques temps une exception pour un « ami » de longue date qui l’avait un jour ramené chez elle tandis qu’elle semblait presque prête à s’écrouler ivre morte sur le sol du bar. Oh, il n’était pas le seul à l’avoir fait, c’était même monnaie courante dans le temps que de ramener la jeune femme chez elle après qu’elle ait pris quelques verres.
Sachant pertinemment qu’il arriverait en premier elle n’avait pourtant pas décidé d’être plus rapide dans sa cadence, enfin quelle cadence? En cet instant elle se trouvait surtout sur le dos d’un de ses monstres, celui au poil d’ébène et la crinière marine qui terrorisait les enfants et même les adultes pas son air d’animal chimérique remonté des enfers. Cerbère et ses têtes de labrador bavant, malodorantes et infectes aurait paru d’un trait de visage attendrissant en comparaison au regard jaune et malsain d’Amainu.

Le vent soufflait dans ses longs cheveux qui s’étendaient en une longue trainée de comète à l’arrière de son visage angélique. La lune qui doucement refaisait surface dans le ciel au bleu se dégradant vers le noir de la nuit, venait se reflétait sur le fascié perturbant de Mata. Son teint de lait laissait croire à une poupée qui serait tout bêtement accrochée au dos d’un monstre afin de prévenir les jeunes femmes du risque d’un animal qui ne viendrait qu’offrir la violence de Thanatos.
Mais sur ce visage poupin aussi parfait que l’aurait voulu sa mère, deux pupilles brunes, dans lesquelles même la lune ne parvenait pas à se refléter avec la douceur de sa couleur pâle, comme vide de toute envie et de tout espoir qui fait avancer vers le futur. Des prunelles chaudes par leur couleur mais froides par leur regard toujours aussi menaçant. Elle n’était pas bien grande notre Mata, elle ne faisait pas bien mes peurs mais un seul de ses regards auraient suffit pour mettre quiconque mal à l’aise et tout de suite moins sûr de ses propres capacités face à un œil aussi violent à la teinte d’arrogance.

Elle un despote? Peut-être, mais quel beau despote alors.


La brise salée en provenance de la mer se faisant enfin ressentir, signe que la jeune femme arriverait dans les secondes qui suivraient les foulés de l’énorme animal sur lequel elle se trouvait perchée. Elle imaginait Tsume qui se tenait comme de coutume droite comme un i, sur les hauteurs à observer les alentours du côté d’où elle devait arriver, elle savait que si elle levait la tête elle pourrait probablement apercevoir son visage inexpressif en attente, ses cheveux de jais s’évaporant dans l’air avec une légèreté apaisante. C’est en sachant tout cela qu’elle ne releva pas son doux visage.
L’invocation émit un léger cri étouffé, peut-être une sorte d’au revoir car aussitôt une nuée blanche se forma sous la jeune femme qui ne fut pas prise pour autant au dépourvu et qui retombant sur le sol comme une fleur, cachée par la fumée blanche qui la laisserait se découvrir.

Elle fit un pas dans la nuit qui s’était désormais totalement affichée, elle était en retard puisqu’elle n’était pas arrivée avant les derniers rayons qui pourraient se déposer sur la terre d’Oto mais qu’importait. La jeune femme observait son amant presque prêt à chuter du haut de la falaise un de ses pieds si approchant d’ailleurs avec dangerosité.
Cependant cela ne l’empêcha pas de venir déposer son index dans le creux du dos du jeune homme, le poussant légèrement avant de finalement passer ses bras autour de lui. Chose qui eu la maladresse de faire contrepoids vers le mauvais côté de la falaise. Les sentant tout deux tanguer vers le vide, son adorable frimousse se dérobant du dos chaud pour souffler en direction du vide. Un vent plus violent que ne pouvait le suggérer les adorables lèvres de Mata en sorti, les retenant vers la terre tandis qu'elle se blottissait de nouveau contre lui avec tendresse.

Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Tsume
Chef ANBU de Konoha
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 03/10/2008

Fiche Ninja
PV:
615/615  (615/615)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: .:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.   Lun 22 Déc 2008, 14:51

Spoiler:
 

    Un léger retard. Habituel, caractéristique presque de la belle aux cheveux couleur de l'eau pure. Cela dit, je n'y prêtais guère attention. Qu'est-ce que quelques minutes, voir heures, dans la vie d'un homme? Ce n'est rien, alors imaginez, ce que ça pourrait représenter, dans l'existence d'un être tel que moi, vivant déjà depuis sans doute largement plus d'une centaine d'années. Je regardais le soleil disparaitre à l'horizon. Chaque instants auraient pu paraitre éternels pour les yeux des humains. Pas aux miens. Quand je vois ce dont sont capables les humains, il arrive que je me répugne moi-même à vouloir vouer ma vie à les secourir. Ceux qui méritaient que je veille sur eux ont déjà trépassé par ma faute. Aujourd'hui, ce soir, comme les autres soirs où nous nous sommes vus, toi, tu es la seule qui me retient encore, comme si tu étais parvenue à capter la seule faible lueur d'humanité encore tapie en moi, entourée par les ténèbres malveillants de ma malédiction. Dorénavant, si il y a bien une personne que je connaisse que je doive protéger, ce sera toi, sans nul doute. Ce dilemme, cette cruauté dont je suis capable, cette absence d'humanité, cette vie éternelle, es-tu au courant de tout cela? A vrai dire, moi-même n'en sait trop rien. Peut-être je te l'ai déjà dit, l'éternité n'est pas favorable à la bonne mémoire, et j'ai souvent bien du mal à remettre un mot sur des images passées. Peut-être aussi te joues-tu de moi, mais quoi qu'il en soit, j'ai envie de jouer avec le feu, je suis prêt à tenter le pari. Quand saurai-je si j'ai eut bon ou pas? Rien que de penser que tu aurais pu te jouer de moi me répugne, et je me dis que penser ça ne me va vraiment pas. Mais de jours en jours, la malédiction prend un peu plus le pas sur moi, et bientôt, je ne sais même pas si je ressemblerait toujours un brin à un humain. Il n'est pas prudent de ma part de te laisser m'approcher de la sorte, car je ne veux surtout pas que tu souffres de moi, mais je n'ai pas cette force, j'apprécie de trop cette compagnie que j'ai perdu il y a de cela nombre d'années. Tout cela, je le pense de tout mon être, et tu t'en rendras peut-être compte par toi-même, car je ne trouverai pas la force de te le dire.

    Je suis un être abject...

    A mesure que je pensais pour moi-même, faisant abstraction de toute autre chose, je ne m'aperçus même pas du soleil qui passait déjà de l'autre côté des cimes lointaines. D'ici quelques minutes, le monde allait sombrer dans le noir obscure de la profonde nuit sombre. Quelque chose était derrière moi, et je devinais sans peine ce que c'était. Sans doute qu'un homme normal aurait sourit, se jetant dans les bras de la belle, mais après tout, je n'étais pas un homme normal, et je ne désirais pas l'être. Je sentais son doigts glisser le long de mon dos, et un léger frisson me parcourut alors, s'en était...plaisant...Quand ses bras se placèrent autour de moi, j'en avait déjà oublié que j'étais au bord du gouffre, prêt à tomber dans le vide, chutant dans l'eau, ce qu'ils appelaient "le grand plongeon". Immobile, impassible, je la laissais faire. Pris dans ses bras de la sorte, elle empêcha la chute d'une manière ou d'une autre avant de placer sa joue contre mon dos. C'était...agréable...Toujours immobile, acteur de ses actions, je me laissait enivrer par son doux parfum. Cette sensation que j'avais oublié depuis bien longtemps déjà refaisait surface peu à peu en moi. On resta dans cette posture quelques secondes encore, et je me surpris à me faire la réflexion qu'elles passaient incroyablement lentement. Je me tourna alors lentement. Le visage toujours neutre, mes yeux vinrent trouver les siens. Mes bras toujours pendus le long de mon corps, je ne répondais pas à ses gestes précédents par de nouveaux, je pensais toujours que me rapprocher plus d'elle lui serait trop dangereux. Je ne savais plus où donner de la tête, plus quoi penser. Toujours dans la même posture, mon dos se courba légèrement à mesure que mon cou se penchait, laissant ma tête se joncher contre l'épaule de la nouvelle Raikage. Il y avait une seule chose que je voulais savoir, une seule, et ça allait sans doute être la seule chose que je serai capable de formuler dans une telle situation.


    "Et maintenant...Que dois-je faire à ton avis?"

    Mes mots étaient soufflés contre l'épaule de la belle, je voulais connaitre sa réponse, mais je voulais simplement l'entendre, je ne voulais pas affronter son regard en même temps, j'ai confiance en elle, j'ai envie d'avoir confiance. La fixer ne pourrait que lui faire croire que je doute, que je veux savoir si elle disait bien la vérité ou non...

    Je veux avoir confiance en toi...Laisse moi te faire confiance...

    Ne me fait pas confiance...

    Je suis un être abject...
Revenir en haut Aller en bas
Mata Hari
Juunin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 34
Village : Kumo no kuni
Date d'inscription : 23/06/2008

Fiche Ninja
PV:
335/335  (335/335)
PC:
630/765  (630/765)

MessageSujet: Re: .:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.   Mar 03 Fév 2009, 02:34

Il se retourna vers elle et la jeune femme leva les yeux vers lui, sur sa bouche un sourire distrait et fin qui n’engageait aucun réel plaisir pour le moment. Elle attendait de pouvoir entendre sa voix et sentir ses mains se poser sur sa peau avant de lui offrir son visage le plus charmant et doux. Elle ferma les yeux profitant des mots qui arrivaient jusqu’à ses oreilles tandis que son nez venait se perdre dans le creux du cou de Tsume. Elle était sur la pointe des pieds colles contre lui à humer avec un fort plaisir le parfum qu’il exhalait et dont elle semblait s’enivrer avec délice.
Sans ouvrir les yeux, appréciant toujours les senteurs du corps de son amant Mata chuchota presque mais pas assez pour qu’il ne puisse entendre ses paroles et là était le but. Une conversation muette n’avait pas le même intérêt qu’une conversation empreinte de non-dits et de sous-entendus subtils. Ici commençait le délectable jeu des shinobis aux forces colossales et pourtant si bien cachées dans des corps à l’aspect plus banal qu’Herculéen.

« Que veux-tu faire plutôt. »


Elle déposa un baiser dans son cou tandis qu’elle s’éloignait d’un pas de lui afin d’observer son visage avec plus de facilité. Son fascié était toujours aussi inexpressif et pourtant terriblement attirant et perturbant pour la jeune femme. Pas un sourire, pas une ride, pas un mouvement de sourcils… il était si étrange de pouvoir pleinement observer un homme de ce genre, il était si agréable de pouvoir scruter son visage sans qu’il ne vous bombarde de questions. Tsume était vraiment un spécimen d’homme unique dont elle ne se laissait pas. Contrairement aux autres il aurait toujours une place dans son lit mais surtout dans son esprit.

Elle attrapa avec douceur la mâchoire du jeune homme -d’après ses traits- et la fit venir vers elle. Ses yeux se plongeant dans les siens comme pour en sonder les profondeurs ou pour en admirer les merveilleuses couleurs et reflets, des lueurs qu’elles ne possédaient plus et qui n’apparaitraient probablement plus jamais dans ses magnifiques prunelles aussi repoussantes que fascinantes.
Elle pouvait à présent sentir le souffle léger et presque imperceptible qui venait lécher ses joues avec douceur.

« Tu vas bien? »

Elle ressentait comme une aura étrange qui se dégageait de lui et c’était bien la première qu’elle posait cette question en ayant un véritable intérêt pour la réponse qu’on allait lui donner. Elle déposa son autre main sur le côté opposé de la mâchoire qu’elle tenait comme un objet précieux et fragile. Un sourire discret se dessina sur ses lèvres tandis que n’attendant pas qu’il parle, car il ne le ferait peut-être pas, elle laissa se lover derrière sa nuque ses bras en le serrant contre elle avec le peu de force dont elle était pourvue.

« Tu es bizarre… »


Non pas qu’il ne le soit jamais mais là il l’était vraiment, il lui semblait qu’il se retenait de faire, de dire quelque chose et que pour cela il devait se faire violence à lui-même. Seulement Mata ne voulait pas de cette retenue, elle aimait qu’il se laisse aller et qu’il lui montre sans subtil évocation qui il pouvait être vraiment et elle adorait le vrai Tsume qui ne se cachait pas derrière une fausse insensibilité.
Il était comme elle mais en même temps différent.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: .:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.   Ven 03 Sep 2010, 21:11

Première évaluation:
Citation :

°¤ Evaluation ¤°

J'aurais pu te valider plutot mais tu sembles être invisible ces derniers temps Rolling Eyes / Je t'avais fait part de mes commentaires sur msn en ce qui concerne cet échange ^-^, je vais donc t'épargner une nouvelle fois tout le blabla xD

Arrow 5 points x/

Citation :


Seconde évaluation:
¤° Evaluation °¤

Mata =) Une vraie Nymphe ton personnage. Douce, pleine de malices et quelque peu joueuse. Tout cela animé par cet univers poétique et sensible. Une écriture féminine dont on ne s'en lasse pas.
Quelques oublis de ponctuation, mais aucune erreur à signaler.

Arrow 4 points de RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.:° Flower Duet - Kissed by a Rose °:.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: HebiHebi :: Falaise du Couchant :: Côte Maritime-