AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asauchi Miharu
Ex-Hokage
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 24
Date d'inscription : 05/06/2008

Fiche Ninja
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]   Mar 09 Déc 2008, 03:24

Douce philosophie du soleil, émerveillant la peau des bienfaits de sa chaleur la berçant avec langueur... Les vaillants rayons de l'orbe incandescent luisant dans le ciel parvenaient jusqu'à leur épiderme avec tendresse et bienveillance, lui portant son étreinte étiolée avec précaution. Alors que leurs pas s'avançent, le charme resplendissant des joies solaires vient caresser leurs êtres avec une douceur séraphique, omniprésent et diffus à la fois, à la manière d'une illusion chimérique. Le divin régent des jours éclairait gaiement le chemin qu'ils arpentaient avec fébrilité, non mécontents d'être enfin parvenus à franchir le portail du village au terme de quelques péripéties de mauvais aloi. Sa nitescence dévoilait au-devant de notre progression le coeur de ces lieux. Une brume doucereuse venait teinter les cieux de sa grisâille cotonneuse, les nimbus s'accaparant les territoires célestes de leur paresseuse existence intangible. Une fine brise, empreinte de discrétion, se risquait à virevolter au coeur de la cité avec grâce, venant effleurer malicieusement leurs visages et agiter quelques mèches. Tandis que ses épis immaculés dansaient aléatoirement devant ses yeux, Miharu rajusta quelque peu son couvre-chef avec habileté, le rabaissant légèrement au-devant de son regard lavande. L'accoutrement dont l'avait pourvu son changement d'apparence effectué avant le début de leur traversée commençait quelque peu à l'incommoder, même si dans l'absolu, cela ne le dérangeait pas outre-mesure; ce n'était qu'un modeste désagrément comparé à tout ce qu'il avait pû avoir à subir précédemment au fil de son existence, et, plus encore, de la formation visant à l'intégrer à l'unité "Racine". Ainsi, ils y étaient enfin... Quoi qu'il en soit, aussi pittoresque que soit cet environnement nouveau aux riches décors, il n'avait guère le temps de s'y attarder; déjà alors qu'ils entreprenaient de pénétrer à Kumo, retenus par les gardes et ce bien étrange gamin, il n'avait que trop eu à loisir de constater que sa compagne de voyage était rongée par une impatience dévorante. Elle ne pouvait plus attendre, et la voir se comporter de la sorte en étant si proche du but sans pouvoir l'attendre n'avait pû que lui ouvrir pleinement les yeux sur toute la nécéssité qu'elle avait de cette entrevue avec la maîtresse des lieux. En effet, la native de Suna semblait submergée par un incontrôlable et irrésistible bouillonnement intérieur, provoqué par la proximité de l'objectif qu'elle semblait vouloir atteindre à tout prix.

La manière dont la pression des suspicions des gardiens en était venue à lui faire avouer la véritable raison de leur venue avec une simplicité déconcertante avait suffi à la convaincre qu'il ne fallait pas prendre à la légère le désir de Raï de rencontrer cette fameuse Kazumi, qu'il ne connaissait guère plus que de nom. Néanmoins, cette anicroche lui avait permis d'élaborer sans mal qu'il y avait quelque chose qu'elle n'avait osé ou daigner lui avouer, pour quelque obscure raison qu'il n'était pas encore parvenu à dévoiler. Cette découverte avait fait éclore en lui la fleur du doute et de l'appréhension vis-à-vis de Raï, mis sur ses gardes plus encore que d'ordinaire du fait de cette cachotterie. Il était désormais on ne peut plus assuré qu'elle n'avait pas pris soin de lui confier tous les détails relatifs au pourquoi de sa volonté de ces retrouvailles... La vigilance lui semblait devoir être de mise; sous ses dehors légèrement naïve et farfelue, elle en était tout de même venue à lui dissimuler des éléments qu'il soupçonnait d'être d'importance. Les apparences sont parfois trompeuses; on le lui avait inculqué avec la plus grande précision, et une fois encore, il en obtenait la preuve indéniable. Néanmoins, il prit le parti de ne pas l'interroger directement sur le pourquoi de ce retournement de veste au-devant des portiers, faisant mine de se perdre dans une contemplation rêveuse des alentours et du bâti local. Mine de rien, il s'affairait à garder un oeil en coin sur l'attitude qu'adoptait et adopterait la nymphe blonde, tout à sa découverte de cet endroit auquel il n'avait guère eu le temps d'accorder son attention auparavant, prenant soin de discerner l'agencement et la structure des constructions en tous genres et du relief externe, en cas de besoin, même si ce serait potentiellement superflu.

Deux précautions valent mieux qu'une, et il vaut mieux prévenir que guérir; autant pratiquer un repérage tout de suite. Le cas échéant, cela serait susceptible de lui faire défaut ultérieurement, dans un possible cas de figure défavorable ou tout autre qui le forcerait à devoir profiter d'une connaissance du terrain. Sa formation en tant qu'ANBU 'NE' était décidemment bien visible par ce genre de tics et manies qui ponctuaient son comportement en tous sens. Ainsi, ses prunelles à la bleuté délavée parcourait aléatoirement les étals en tous genres, inspectant sommairement les diverses marchandises que comportait le répertoire d'objets en tous genres exposés ça et là. Les badauds en tous genres circulaient avec fluidité malgré leur grand nombre, la foule n'ayant de cesse d'affluer autours d'eux pour se répartir en tous sens autours d'eux. Les discussions allaient bon train, et un brouhaha des plus dense s'élevait, obstruant toute autre perception sonore que cette agitation désorganisée qui se répandait telle une trainée de poudre. Ostensiblement, leurs pas les avaient menés avec célérité jusqu'aux quartiers marchands, qui était visiblement à une heure d'haute effervescence; tout du moins était-ce ce que mettait en exergue la quantité d'individus en présence et la pollution sonore que la confusion des voix provoquait, rompant sans tact l'omnipotence sereine d'un silence souverain. L'afflux populaire était tel qu'il n'eut d'autre choix que d'attraper la main de celle qu'il avait précédemment prétendue son épouse pour l'extraire avec lui-même de ce bain de foule inopportun, cherchant à retrouver le confort d'une tranquillité plaisante. Ce contact n'était guère significatif pour lui, même s'il ne pouvait s'empêcher de remarquer, sa perspicacité exacerbée aidant, la chaleur excessive qui émanait de la fine main de Raï. De plus, l'humidité semblait s'être logée en son creux, signe évident qui venait s'ajouter à la liste symptômatique d'une excitation psychique de haute volée. Provoquée par le pseudo-mensonge d'une dissimulation de données? Qu'importe, de toute manière; il avait échafaudé précédemment qu'elle devait certainement porter un rang relativement haut dans la hiérarchie de son village, mais il était confiant en ses capacités, que même son seigneur et maître jugeait hors du commun et pourvue d'un inénarrable potentiel. Il était vrai qu'il était lui-même plutôt enorgueilli des perspectives diverses offertes par les aptitudes que son hémoglobine lui avait apparemment conféré spontanément, un trait héréditaire des plus stupéfiants et riches de possibilités d'utilisation. Échappant à cette marée humaine simultanément qu'il s'extrayait promptement de ses réflexions et analyses en tous genres, il rouvrit la bouche depuis la première fois après qu'ils eûrent franchis l'enceinte du village, adressant la parole à la demoiselle une fois éloignés du remue-ménage qui prenait place ici.


°¤° Raï-chan... Je crois qu'on y est... °¤°

Il avait articulé ces mots d'une voix trainante et dépourvue d'intonation, exsuant une nonchalance paisible et posée qui le confortait dans le rôle qu'il interprétait avec brio depuis les prémices de cette épopée qu'il avait menée aux côtés de la belle. Le voyage semblait effectivement toucher à son terme, puisque le lieu des convoitises de la jeune femme semblait se profiler au-devant de leurs deux silhouettes, qui paraîssaient bien insignifiantes en ces lieux face à la majesté qui se dégageait du monument où semblait se dissimuler celle que la fille des sables était venue quérir en ces domaines si éloignées de ses terres natales. Au fond, ils n'avaient guère anticipé la manière dont ils procéderaient une fois parvenus à ce point de leur aventure toute relative. Devaient-ils se séparer? Devait-il la laisser seule ici, faisant face à son destin sans le moindre soutien? Devait-il s'avancer avec elle jusqu'à cet impressionnant édifice qui s'imposait noblement à leur champ de vision? Il l'ignorait, et ce n'était à nul autre qu'elle de décider de ce qu'il devait faire à présent. AUssi demeura-t-il silencieux, attendant une réponse quelconque de son "amie", si tant est que sa condition permette de considérer qu'il soit apte à en avoir. Une brise vint chatouiller ses mèches blanches, les agitant modestement au-devant de son regard d'azur qui rencontrait à présent les pupilles de l'infant de Vénus, exprimant une lueur interrogative à son égard. Probablement, s'il en avait été capable, aurait-il ressenti de la curiosité pour toutes ces choses laissées en suspens, considérant parallèlement ce qu'elle lui avait probablement caché auparavant. Qu'allait-il donc advenir?
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]   Dim 21 Déc 2008, 16:56

Enfin elle y était... Kumo, le village dont la brune avait parlé dans le rêve. Rêve, ou réalité ? Illusion ou réel ? Raï en était bien incapable d'en déterminer le sens, et c'était bien pour cela qu'elle était venue jusqu'ici. Elle n'avait prononcé de mots relatifs à sa visite en ces lieux, et il allait bien falloir qu'elle le dise à moment ou un autre. L'amnésique aurait dit au jeune homme si celui-ci lui avait posé la question, mais ce ne fut guère le cas. Ensuite, on peut mettre ça sur le compte de l'oubli. Elle ignorait jusqu’aux conséquences qui auraient pu survenir face à l’apprentissage de son intention, dans son âme rien n’était mauvais, elle était.. troublée. Mieux valait se méfier de ce qui pouvait suivre, si la mémoire venait à lui revenir, pour le moment son caractère s’en trouvait grandement changeant, suivant ses moindres sauts d’humeur. Dure de ne rien savoir sur soi, la blonde ignorait comment réagir à chacune des situations qui pointaient leur nez vers elle, si seulement il existait un remède miracle. Hop, deux gouttes et tout revient dans la tête, le paradis en somme. Il fallait qu'elle fasse confiance à son instant, qu'elle agisse comme bon lui semblait, peu importe l'éthique de ces lieux. Vu comment elle était dans son rêve, elle ne pouvait tout de même pas être l'opposé total...

Elle reprit ses esprits en se faisant bousculer par un grand type, lui faisant prendre du conscience du monde tout autour. Raî n'avait pas vu que les rues s'étaient emplies de la sorte au fur et à mesure qu'elle s'avançait dans le village, elle se contentait bêtement d'aligner un pied après l'autre. Tout ce monde, cela l'étouffait. Elle se sentait perdue face à ce melting pot de personnes, comme enfermée dans une cage. Elle ne pouvait plus respirer, elle se sentait mal, la panique grimpant à toute allure jusqu'à son esprit, que lui arrivait t'il ? Un malaise passager, ou était ce toujours ainsi ? Elle eut envie d'hurler sa terreur du moment, partir en courant de ses lieux, laissant là sa déchéance, mais également son but. Lorsqu'elle sentit la main de l'homme qui l'avait accompagné durant tout son périple, elle ressentait une grande chaleur lui perforer la peau, remontant jusqu'à sa tête lui procurant une bien-être incommensurable. Lui qu'elle ne connaissait que si peu, mais la personne qu'elle connaissait le mieux à vrai dire en vu de son amnésie foudroyante. Elle ressentit une once de sécurité lui parcourir le corps, elle se sentit beaucoup mieux, lui permettant de se calmer rapidement. Elle se laissa entrainer, quittant peu à peu tout cette foule grouillante comme un rassemblement de fourmis. Du calme, de l'air pour respirer, de l'espace.

*Ouf...*

Au fond d'elle, quelque chose lui disait que la panique qu'elle avait ressentit n'était pas digne de son acabit. En même temps, elle ne savait plus qui elle était. Le fait de se souvenir de sn prénom était une chose grandiose selon elle, encore qu'elle ne fût pas sûre qu'il soit exact. Mais vu la réaction de la jeune fille rencontrée dans Suna des jours plus tôt, elle ne devait point se tromper. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres à l'entente des mots prononcés par Miharu, tandis qu'à l'inverse son cœur se resserra grandement. Elle avait peur, tellement peur de ce qui pouvait l'attendre. Elle allait savoir, savoir si ce rêve était exact, ou alors si elle était juste complètement tarée, et que ses médicaments se trouvaient encore sur sa table de nuit.. Ses yeux se perdirent sur l'édifice qui apparaissait un peu plus loin, grandiose. "Oui... Enfin." Sa voix se fit plus faible, presque inaudible. Il allait lui falloir faire face à son destin, peut-être que c'était la mort qui l'attendait au tournant, elle n'en savait rien. Les conséquences de son actes allaient s'ensuivre, et machinalement, son emprise de resserra sur la main du jeune homme, comme pour être sûre qu'il ne partirait pas. Elle fit même plus, elle entrelaça ses doigts avec les siens, immobile comme une statue de pierre en dehors de l'extrémité de son bras.

"J'ai.... peur. Je vais tout savoir, tout..."

Elle préférait ne pas en dire plus sur le moment, de toute manière elle en était bien incapable. Elle fit un pas en avant, entrainant l'autre protagoniste avec elle, sans ne savoir que faire. Devait-il venir, ou alors non? Le danger était-il présent, son acte n'était inconscience ? Peu importe, là était le présent, et l'affronter n'était que la seule chose qui prônait dans son esprit perdu. Et surtout, allait-elle pouvoir voir cette femme... Que de questions dans sa tête, son regard fou se baladait tout autour, le sang battait rapidement à tout rompre dans ses tempes, nerveusement, douloureusement.


[Rah gomen Miha pour le post et le temps de réponse... Y_Y.
Fin bon, poste quand tu veux maintenant petite soeur =)]
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]   Lun 22 Déc 2008, 04:56

Kazumi se déplaçait avec une habile vélocité entre les divers étals du centre-ville. Ce dernier était grouillant de monde, ce qui ne facilitait pas la recherche de la jeune femme. Son regard émeraude passa successivement de marchands à vendeurs, espérant discerner sur le front de l'un d'eux un bandeau frontal d'un autre pays ninja que celui de Kumo.

Il y a quelques minutes, un garde était venu au bureau du Raikage. Apparemment, il avait laissé passer deux inconnus ; un n'étant visiblement pas originaires du village caché des Nuages. Après cela, il aurait été naturel que les invités passent au temple du Raikage, pour peut-être exposer une requête ; si requête il y avait. Mais il n'en avaient pas pris la direction, et s'étaient dirigés vers le centre ville. Et Kazumi doutait sincèrement que deux ninjas viennent de si loin pour observer les marchandises qu'avaient à proposer les commerçants de Kumo, aussi intéressantes les offres soient-elles.
Lasse de rester inactive, la Raikage avait alors pris la direction qu'avaient visiblement prise les deux étrangers, espérant les croiser. La journée était relativement calme. La jeune femme pouvait largement se permettre de s'absenter quelques temps de son bureau. De toute manière, elle y avait, comme toujours, laissé un clone. S'il y avait un souci, elle le saurait lorsque celui ci s'évaporerait.

Kazumi pensait à tout cela, lorsque quelque chose attira son attention. Elle ne sut exactement ce qui la frappa en premier. D'abord, elle remarqua cette chevelure blonde. Puis, son regard s'attarda plus longuement sur son visage. Et elle la reconnut. Elle s'exclama :


-" Raï ! "

Oui, elle se souvenait de son nom. D'abord, pour la simple raison qu'elle avait une indéfectible mémoire des noms. Mais ensuite parce que cette personne l'avait beaucoup marqué. A une période où Kazumi ne croisait guère plus de monde que des cadavres, elle avait trouvé une personne en vie. Mais quelle personne exaspérante ! Fallait-il dire qu'elle l'avait rencontré lors d'une situation apocalyptique, où Kazumi, et tout le reste de l'humanité, avait une bonne cinquantaine de raisons d'être à bout de nerfs. Elle n'avait pas été très patiente avec Raï, à ce moment là. Ce moment là... Ce moment là n'était-il pas un rêve ?

Parfois, Kazumi oubliait que tout cela ne s'était peut-être pas réellement produit. Parfois, elle avait de nouveau l'impression de tout avoir vécu. Ces quelques mois d'apocalypse faisaient probablement partie de son existence à part entière, même si elle n'était pas certaine de les avoir réellement vécu. Quoi qu'il en soit, elle était à présent bien plus tranquille à l'idée de revoir cette kunoïchi, aussi allumée qu'elle lui ait semblé. A vrai dire, on aurait pu croire que la jeune femme aurait tout fait pour s'éloigner de ce Rêve, de cette horreur. Mais l'effet était strictement inverse : toute chose qui la liait au rêve était comme un indice, aussi infime soit-il, et elle voulait à tout prix remettre tous les éléments ensemble. Et reprendre contact avec les personnes avec qui elle avait partagé le Rêve était comme reconstituer un tout petit peu le puzzle. Comme si chaque personne en était une pièce.

Elle s'avança vers elle à grande enjambée. Pour la première fois, elle remarqua que Raï n'était pas seule. Elle était accompagnée d'un homme aux cheveux blancs, qui, d'abord, lui rappela Takeo. Non, se corrigea-t-elle rapidement. Il ne ressemblait pas à Takeo. Cet homme n'avait ni les mêmes yeux rouges, ni le même visage que lui.


-" Bonjour... A qui ai-je l'honneur ? "

Kazumi avait beau fouiller dans sa mémoire, elle ne parvenait pas à étiqueter cet homme d'un nom. Donc, conclusion évidente, elle ne le connaissait pas. Elle se tourna de nouveau vers Raï. Il lui semblait bien qu'il s'agissait d'elle. Mais elle aurait l'air idiote si elle s'était complètement trompée de personne, et qu'elle n'avait rien à voir avec cette personne qu'elle avait croisé devant le lac noir. Ou... Si elle n'avait pas fait le Rêve ?

-" Nous... nous sommes déjà vues, n'est-ce pas ? Raï, c'est bien ça ? "
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]   Jeu 22 Jan 2009, 01:46

Tout savoir... Ou ne rien savoir, mes pensées s'embrouillaient au sein de mon esprit. Pourquoi la rencontre d'une seule et même personne m'aiderait après tout, je me reposais bien trop sur les épaules de cette Kazuki. Et si elle n'existait pas, ou qu'elle n'était qu'une simple apparition de mon subconscient. Un simple nom entendu à la volée, un visage instauré dessus, et le tour était joué. Ma folie ne devait rien avoir d'exceptionnel, d'après les souvenirs ninjas que je possédais encore. Quelques choses brèves, sans importance évidente à mes yeux. Toute ma vie partie en fumée, la pilule était dure à avaler. Je n'étais même pas sûre de mon propre nom, ni même de mes origines. Quel était donc ce village dans lequel je me suis éveillée déjà ? Ah oui, Suna, village au milieu du désert. Et si je venais de cet autre continent, et que mon ermite m'attendait toujours là-bas... Quelle imprudente je fais, perdue au milieu de ce monde qui n'est pas mien à ma connaissance. Mes yeux finirent par se perdre au delà de tous les bâtiments présents tout autour. J'en oubliais même la présence de mon coéquipier du moment, ce charmant jeune homme nommé Miharu qui me mena jusqu'ici... Pour un but que j'ignorais toujours. Fini de croire au père noël, personne ne fait autant de chemin gratuitement, mais le coût de cette aventure ne m'importait que très peu sur le moment.

Soudain, mon sang se glaça. Une personne avançait à pas vifs vers nous, une crinière brune enveloppait ses yeux couleur émeraude... Non, aucun doute possible, c'était elle, la femme de mon rêve. Enfin, dès lors je commençais vraiment à me demander si cela avait vraiment été un simple rêve... Je me stoppai net, serrant d'avantage la main de Miharu dans la mienne. Il dut sentir à mon insu les quelques tremblements qui envahirent mon être. Ca y était, elle était là, et je n'avais plus aucun moyen de faire demi-tour. En plus, si elle était vraiment la patronne de ce village, elle devait véritablement être influente. Un seul mot de ma part et je terminais dans les geôles de ces lieux, en prison. "Oui... Heu Kazumi... Je pense oui, mais d'une manière peu commune..." Et encore, c'était peu dire. Qui avez vous déjà rencontré pendant une phase nocturne ? Personne certainement, à moins de vous être créer votre ami imaginaire durant votre sommeil. D'un geste machinal, je posai mon genoux droit à terre après avoir lâcher la main de mon nouvel ami acquis durant ces quelques jours de marche, puis dirigeai mon visage vers la terre.

"Je voulais... M'excuser, pour tout le respect que je vous ai manqué... Même si ce n'était qu'un.. rêve... Je n'étais pas vraiment moi même, je ne sais pas qui je suis de toute manière.."

Je parlais, beaucoup. Je n'avais rien dit à Miharu après tout, mais s'il m'avait demandé je lui aurais répondu sans lui mentir. Mais j'avais peur, trop peur qu'il me prenne pou rune folle et parte, ou alors m'envoie là où l'on enferme les gens comme moi. J'étais bien consciente que cela ne se faisait pas, mais c'était plus fort que moi. Perturbée, perdue, voila tout ce que j'aspirais à être en ces temps là. J'avais tout perdu, ma mémoire, ma vie, ma famille, mes amis... Et si je n'étais qu'une simple meurtrière envoyée dans ce village... Le sang battait dans mes tempes, douloureusement, par le mépris que je m'envoyais, et le mal de crâne qui avait tendance à s'instaurer avec trop de chose à la fois. Je me redressai lentement, pour aller de nouveau planter mon regard dans celui de la belle raikage.

"Peut-être que mes dires ne signifient rien pour vous... Alors pouvez vous me dire... Où vous m'avez croisée ? Et surtout, dans quelles circonstances..?"


[Vala, si le "je" plait pas je rechangerais c'est un essais, et tite soeur on poste l'échange à la suite x)]
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]   Lun 02 Mar 2009, 01:38

Raï - si c'était bien elle -, semblait un peu déstabilisée. " D'une manière peu commune ", disait-elle. Effectivement, se croiser en rêve est une manière peu conventionnelle de se rencontrer. Toutefois, Kazumi en gardait un souvenir si net, si précis, et comme chacun des moments de cette période, si gravé dans son esprit, qu'il ne lui semblait pas qu'il soit issu d'un simple rêve. Alors, cette rencontre ne lui paraissait même plus tant incongrue.

Elle s'agenouilla alors, et s'excusa. Kazumi mit du temps à se remémorer les raisons de ces excuses. Il était vrai que sur le moment, Raï l'avait exaspérée. D'ailleurs, le mot était faible. La kunoïchi en était venue à se demander si elle le faisait exprès, à un moment. Mais après discussion, il s'avéra qu'elle était juste ... comment dire... à côté de la plaque. Mais elle n'avait pas non plus était remarquablement patiente. Elle avait certes eu mille raisons de ne pas l'être, dans ces sombres moments d'apocalypse. Mais tout de même.
Elle se passa la main derrière la tête en signe de perplexité.


-" Personne n'était vraiment soi-même à ce moment là. Moi aussi je vous dois des excuses, il me semble... J'ai été quant à moi, assez brusque à ce moment là ... "

Raï se releva. Kazumi écouta alors la suite de ses paroles. Visiblement, elle n'était pas sure de l'avoir réellement rencontrée. Quoi de plus logique ; à ses yeux, elle ne l'avait vue qu'en rêve. Et contrairement à Kazumi, elle n'avait peut-être rencontré avant elle personne d'autre ayant vécu la même expérience. Elle pouvait donc croire qu'elle était soudainement devenue folle, sans être sure de ce qu'elle avait vu. C'était assez compréhensible. Et probablement pas franchement rassurant pour la jeune femme. Quant à elle, Kazumi, si elle n'avait pas croisé immédiatement Mecha qui lui avait confirmé qu'ils avaient fait le même rêve, se serait probablement considérée cinglée.

-" Il me semble... que vous vous en souvenez aussi bien que moi. C'était... par là. "

Elle pointa un endroit derrière Raï du doigt. C'était par là. Vers le lac. Le lac, qui dans ce rêve était devenu noir. Alors que Kazumi était à la recherche de Kumo. Ce moment... A la fois si éloigné, et si proche. Irréel, et pourtant farouchement encré en son esprit.

-" Ça n'était pas si loin d'ici. Près d'un lac... un lac à l'eau étrangement noire. Je cherchais Kumo, et... vous sembliez arriver de nulle part ; vous n'aviez jamais entendu parler de Kumo, Konoha, ou Suna... Et j'ai un instant pensé à votre manière d'agir que vous vous moquiez de moi. "

Pendant qu'elle parlait, son regard s'était perdu dans le vague. Elle se remémorait les souvenirs qu'elle évoquait. Effectivement, au moment précis de ce souvenir, il semblait difficilement envisageable pour la jeune femme que quelqu'un se hasardant près de Kumo - bien que le village semble détruit... - ignore jusqu'à l'existence d'un tel village. Elle replanta de nouveau son regard de jade dans celui de la jeune femme.

-" Nous avons le même souvenir ? "
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]   Jeu 09 Sep 2010, 22:32

Citation :

°¤ Evaluation ¤°

Tu l'as dit toi même, il n'est plus d'acutalité >> et lire du bleu clair sur du gris, c'était super chian >.<

Kazumi : 4 points / Miharu : 2 points / Rai : 4 points
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~._¤ Vers la lumière... ¤_.~ [Raï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Centre Ville-