AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]   Dim 23 Nov 2008, 23:16

Nuageux, froid, neigeux... Voilà le temps qu'avait quitté Tamako quelques jours plus tôt. Les brises glacées, le ciel couvert, toutes ces petites choses...elle n'allait plus les connaître. Enfin, elle avait décidé de partir à Kumo pour en apprendre plus sur son passé et c'était vrai que dans ce village, le climat variait peu par rapport à celui de Yuki no Kuni mais...sans savoir l'expliquer, elle savait que ça allait être différent. De terrifiants orages, la foudre, la longue pluie chaude dû aux combats d'éclairs dans les cieux... Elle ne connaissait pas tout ceci, et bizarrement... elle en avait peur... Oui, elle en avait peur. Elle qui était habituée à la douce neige recouvrant des étendus inconsidérables de plaines, maisons, hectares, allaient devoir se faire au temps orageux de Kumo no kuni... Ce n'était pas quelque chose d'impossible à faire, certes, mais, pendant sa traversée, Tamako ne pouvait pas s'empêcher de repenser à son village où elle avait grandit toutes ses années, aimé par son "père", Minaki, et que désormais, elle abandonnait... Oui, son village natal était Kumo, elle avait appris ça lors d'une mission précédente, mais, où elle avait passé une bonne partie de sa vie, c'était bien à Yuki, le village de la neige... Enfin, elle avait pris la décision de partir en savoir plus sur son passé, et c'était ainsi. Elle se trouvait désormais sur la route reliant ses deux villages, et même si la traversée étaient longue, elle ne devait pas faire marche arrière... Elle le savait...

Une centaine de Kilomètres, voilà ce qu'il lui restait à parcourir maintenant. Elle avait fait le plus gros, et, alors qu'elle était quand même loin de ce village orageux et bruyant qu'était Kumo, elle pouvait apercevoir au loin quelques éclairs et surtout entendre le cri transperçant de la foudre s'abattant sur la terre... Elle continua cependant de marcher en direction de ce village qui, en fait, l'effrayait moins que ce qu'elle pensait. Pendant des kilomètres et des kilomètres, une sorte de chaleur l'enveloppait. Une chaleur intérieure... C'était ça ce que l'on ressentait lorsque l'on revenait sur les traces de son passé? Tamako se posait cette question en approchant de plus en plus... Sa nouvelle vie... elle allait devoir la passer ici... Elle allait peut-être faire de nouvelles rencontres? Et qui sait, peut-être que ces personnes pourraient lui en apprendre plus sur sa famille, les Kurata? Une joie indescriptible envahit l'esprit de la jeune femme à cet instant. oui, quelqu'un pourrait sûrement l'aider là-bas... M'enfin, là, elle était sur la route, sursautant tout de même à chaque éclats de Tonnerre...

Des portes électriques... voilà où elle en était désormais. Oui, elle était arrivé au village. Un frisson lui parcourra tout le corps. Elle ne pouvait plus retourner en arrière maintenant. Elle avait juste à se présenter aux portes et ça y'était... Soufflant une dernière fois, elle se fit appeler et les gardes, après accord, lui ouvrirent la grande porte électrisée du village. Elle blottit alors sa tête dans son écharpe, se dépêchant de rentrer, préférant que personne ne la remarque, et de finalement, entrer dans l'hôtel qu'elle avait réservé sous un faux nom. Y entrant, elle retira son écharpe et se présenta à l'accueil, tout en faisant attention de ne pas trop montrer ses yeux. Un grand sourire aux lèvres, et, joyeuse, elle regarda donc l'homme qui devait lui donner les clés.

- Hmmm? Oui? Bonjour, mademoiselle, avez-vous réservé une chambre?

- Oh, bonjour! Oui, j'ai réservé ma chambre. Je suis mademoiselle Omaki.

Une voix douce et cristalline se fit entendre dans la pièce derrière les vrombissements des éclairs. Quelques personnes se retournèrent, mais Tamako se dépêcha de récupérer ses clés et d'aller dans sa chambre que préalablement, l'homme d'accueil lui avait expliqué. Y entrant et refermant la porte derrière elle doucement, Tamako soupira et jeta son sac au bas du lit. Elle était fatiguée mais à peine arrivée, elle voulait ressortir pour aller voir un endroit qui l'avait laissé perplexe: les plaines foudroyantes. Elle partit se prendre une bonne douche, et, malgré les jambes engourdient d'un voyage de 4 jours de marche, elle se rendit aux plaines foudroyantes.

Une bonne douche, quelques bricoles grignotées et une petite promenade plus tard, Tamako était aux plaines foudroyantes. Elle était passée par ici tout à l'heure, mais en y passant, ces plaines l'avaient interpellées. Bon, c'est vrai qu'à chaque bruit d'éclair tombé sur le sol elle se mettait à sursauter, et encore maintenant mais, sans savoir pourquoi, elle était intéressée. Jetant un coup d'œil au ciel, elle remarqua que les nuages s'assombrissaient, et ne voulant pas être trempée, pas tout de suite en tout cas, elle chercha un abri pour regarder le paysage et surtout, se reposer. Son voyage l'avait quand même très affaiblit et elle se surprenait d'ailleurs de ne pas avoir eu un énorme coup de fatigue en chemin et de ne pas s'être évanouit! Bref, recherchant de quoi s'abriter, elle trouva une sorte d'abri ouvert. Un petit toit la séparait de la pluie qui venait de s'abattre et elle désormais. Habillée de son kimono blanc à longues manches et de sa ceinture de brocart rouge, elle resta là, debout, à regarder le paysage foudroyé de toute part et martelé par la pluie qui devenait de plus en plus forte. A couvert, elle arrivait quand même à sentir quelques petites particules de gouttes d'eau sur ses joues, ce qui lui amenèrent le sourire malgré ses petits sursauts du aux éclats de tonnerre et d'éclairs. Elle était là, tranquille, à regarder ce qu'il se passait devant ses yeux, un sourire aux lèvres. Yuki no kuni lui manquait, oui, mais il fallait qu'elle s'y fasse... Sa vie se déroulerait maintenant ici. Elle laissa tout de même perler une larme sur sa joue...

* Adieu Yuki... *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]   Mer 26 Nov 2008, 00:01

L'âme perdue d'un être qui ne sait plus ou il es ne fait que marcher dans l'ombre des autres...

Voila ce que reflétait les proposes philosophique du jeune existentialiste pour le moment, après être rentré d'une mission plus que fatigante et s'être un peu reposé de nouvelles questions lui venaient a l'esprit comme si cela ne s'arrêterait jamais. Voila que le petit homme a la chevelure argentée se baladait a présent dans cette brume chaleureuse et reposante, tout semblait tranquille malgres le bruit habituel du tonnerre. L'envie de bouger s'était estompé et la déprime avait disparu, a présent il ne faisait qu'avancer sans bien grande raison. Rapidement il eu la bonne idée de sortir du village pour se balader un peu dans les plaines. La fraicheur environnante de la brume faisait souffler de la fumée au jeune maitre des flammes, tout cela ne pourrait que s'accumuler a la brume déjà présente. Se trouvant a quelque pas de sa demeure, il décida d'y faire un petit tour pour emprunter un vêtement plus chaud que le simple vêtements qu'il possédait, il n'avait certes pas l'habitude de s'habiller énormément, s'étant habitué au climat humide de son pays, mais quand il avait réellement peur d'attraper un rhume, il préférait mettre un pull sur lui ou une autre veste. Le seul vêtements assez chaud qu'il possédait sur lui, mais en ce moment il se mettait trop souvent a partir et avait peur que l'envie de revienne le hanter s'il possédait déjà le vêtements pour le satisfaire de nouveaux paysage, sachant qu'il n'avait besoin que de cela pour partir. Arrivé devant le petit temple de son maitre, l'adolescent rentra a l'intérieur en saluant le maitres des lieux qui semblait adonné a une lecture des plus intéressantes, tournant finalement les "talons" pour aller en direction de sa chambre il sortit un pull assez peu épais de couleurs noir et une écharpe ayant le ton d'un rouge vraiment foncé, donnant la couleur du sang. Avec son jean noir, il aurait tout de même plus chaud et avait encore l'occasion de se permettre d'avoir un bel assortiment de vêtements, il ne se souciait que grossièrement de ça, mais quand il avait l'occasion de choisir des habits dans lequel il serait qu'il serait bien avec, parce qu'il serait élégant ou tout simplement parce que c'était confortable, il ne pouvait s'en priver. S'étirant soudainement, le grand enfant contracta tout ses membres, comme s'il se réveillait réellement de la sieste qu'il avait fait auparavant, après la mission...

Sortant finalement de l'édifice du maitre Héphaistos après les formules habituelles et banale de politesse, l'enfant commençait a se déplaçait, mains dans les poches en direction des plaines de son pays. Il y avait encore de quoi visiter sans obligatoirement sortir du pays comme il le faisait si souvent en ce moment. De bien loin, son regard émeraude pouvait apercevoir les portes de la foudre du village, et il se rendit compte qu'en ne se souciant finalement que du simple fait de mettre ou pas sa cape de voyage précédemment, l'envie de bouger était revenu. Il avait de quoi faire, c'était déja ca. Son reflet au couleur golden, voir plutôt granny-smith se levait ensuite vers le ciel pour observer une nouvelle fois la couche de nuage qui flottait habituellement au dessus du village. Accompagné évidemment de l'humidité et de la foudre qui se faisait plus que présente pour ce jour. Les pas du shinobi vu actuellement comme un voyageur du aux nombreuses sorties qu'il faisait dans le village, lui avaient permis de se retrouver a nouveau devant l'immense porte du village qui s'ouvrit automatiquement des qu'il arriva devant. Apparemment depuis ces nombreuses allées et venues a lui ainsi qu'aux autres shinobi, ils avaient trouvé cette idée plus intéressante que de mettre des gardes aux deux entrées du village. Au moins il verrait un peu de nouvelles têtes, passant finalement saluant d'une simple signe de tête respectivement les gardes des deux cotés qui avaient désactivé la porte électrique pour le laisser passer, il regarda plus intensément les deux avec qui il avait eu une petite altercation, il passait tellement souvent que ce qu'il avait pu faire auparavant ne les inquiétait même plus, ils avaient peu être même oublié d'ailleurs. Serrant parfaitement son écharpe pour laisser son coup échapper a la brise qui se faisait assez peu violente mais tout de même présente, il continua a avancer en direction des plaines...

Mais alors que lentement les empreinte du rêveur existentialiste épousaient la forme du sol a chaque pas posé sur le sol, et malgrés sa chevelure argentée et épaisse, il sentit une gouttelette d'eau atterrir sur sa boite crânienne. Arrêtant finalement de bouger pour tendre son bras, le fait qu'il en ressente de nouvelles sur le creux de la main ne faisait que confirmer ce qu'il pensait, il allait pleuvoir. Ce qui expliquait la raison de cette humidité omni-présente, il fallait trouver un habit et vite, en se retournant Shigeki voyait qu'il avait tout de même bien avancé. Revenir au village pour retourner s'abriter était possible mais il serait complètement trempé si cela devait lui arriver, il fallait trouver un abri et vite. Enfin, en posant son regard rapidement sur tout ce qui pouvait sembler ne pas paraitre habituel pour les plaines, commençant a presser le pas pour vérifier si ce qu'il voyait était un habit il en trouva finalement un construit de la main de l'homme, pas obligatoirement massif, juste un simple toit retenu par quelque piliers qui lui permettaient de justement rester au sec en cas d'abris ou quand la foudre semblait tomber plus dangereusement qu'auparavant mais alors qu'il allait se dépêcher de rejoindre cet endroit, il resta sur place, concentré sur la personne qui se trouvait déjà a l'abri. Ca n'était pas obligatoirement le fait qu'il y es quelqu'un qui le surprenait, mais plutot le contraste de sa belle peau pure et blanchâtre ainsi que son kimono blanc, contre la couleur ténébreuse de su paysage. mais également la grande beauté de la personne qui revêtait ce vêtements. Rapidement une pensée arriva dans l'esprit de l'adolescent sans qu'il ne sache réellement pourquoi...


* ... C'est ca, quelque chose de précieux ? ... *

Meme le personnage ne savait s'il parlait de la fille qui se trouvait dans cet abris, ou de l'image qu'elle représentait dans ce contraste inhabituel. En effet, elle ressemblait a une colombe facilement repérable dans une nuit obscure, c'était assez beau. S'approchant finalement de l'abri se rappelant qu'il était sous la pluie, il faisait en sorte de ne pas garder son regard vers la femme pour ne pas se montrer gênant cependant, il avait du mal a ne pas y faire attention. Rapidement son regard croisa le sien, et il semblait complètement perdu, ne sachant plus vraiment qui il était, pourquoi, ou comment il était arrivé la. L'esprit tourmenté par un si beau visage et un regard tendre et inquiétant, il ne savait plus comment réagir, soufflant lentement et discrètement pour se calmer, il regarda l'architecture de cet abris simplet et efficace. On pouvait voir a quelque mètre de l'abri, une immense colonne de métal se terminant en pointe telle une lance sur laquelle s'abattait violemment la foudre, un moyen fascinant de rendre l'abri hors d'atteinte d'une quelconque décharge, un endroit bien sécurisé. Soupirant finalement lentement, il fit un sourire a la personne présente sur les lieux regardant rapidement les habits qu'elle portait, ce kimono lui allait parfaitement bien et la ceinture qu'elle possédait semblait aller parfaitement avec ses yeux, comme par réflexe de sécurité devant ce trouble d'esprit que semblait etre la demoiselle, le maitre des flammes cacha la moitié de son visage dans son écharpe en utilisant l'excuse habituelle du froid, rien de plus facile tout de même, avant de parler a celle ci...

" Salut. Dis, tu n'as pas froid vetu comme ca ? Si tu veux je te prête mon écharpe... "

L'intelligence du philosophe laissait perplexe quand celui ci ne savait pas comment réagir, comment cacher ses expressions devant la dame s'il n'avait plus d'écharpe, mais au moins cela lui permettrait de commencer une quelconque conversation avec celle ci s'il ne se faisait pas jeter, et aux deux personne de patienter de facon plus agréable la fin de cette pluie assez violente maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]   Mer 26 Nov 2008, 15:15

Tamako se trouvait toujours sous le petit abri construit de la main de l'homme, situé dans les plaines, foudroyées de toute part par de nombreux éclairs. Il commençait à pleuvoir de plus, le ciel s'assombrissait et le tonnerre grondait de plus en plus. Pourtant la jeune femme ne regrettait pas d'être venue ici plutôt que d'être restée au village, dans sa chambre d'hôtel. Elle était dehors, à l'air libre, sans aucune contraire, capable de faire ce qu'elle voulait. Elle avait souvent l'habitude de se promener à Yuki no kuni malgré sa faiblesse à résister à quelconques maladies ce qui l'avait souvent conduit à l'Hospital d'ailleurs. M'enfin, elle, elle s'en moquait. Oui, certes, elle faisait tout de même attention, mais elle, ce qu'elle aimait, c'était être au contact des gens, de la nature, de tout ce qui l'entoure, que le lieu soit jovial, ou glauque. Bref, Tamako resta sous l'abri, sans trop bouger, à admirer le paysage qui se dégradait sous ses yeux, mais qui gardait de son mystère. Sa larme coulée hors de son visage, elle se ressaisit, et, essaya de penser au futur maintenant. Un peu pensive, elle remarqua tout de même une jeune personne dans les plaines. Sa première rencontre?

* Ah? Voilà quelqu'un... *

Remarquant la certaine gêne du jeune homme, Tamako détourna son regard un instant, faisant comme si qu'elle n'avait rien remarqué. Elle jetait tout de même de petits coups d'œil en sa direction pour voir ce qu'il comptait faire. Après, tout, même s'il paraissait jeune, il aurait très bien pu être un ennemi, non? Enfin, Tamako était un peu réticente face à cette idée, mais bon... Elle continua d'observer le paysage martelé, toujours en sursautant à chaque éclat. Elle ne s'y ferait donc jamais? Ça poserait problème mais bon... ça collerait parfaitement à Tamako! Bref, toujours dans ses idées, un sourire accroché aux lèvres, elle regarda la personne qui se tenait à côté d'elle. Il avait l'air perplexe. Tamako essaya donc de cacher son regard, sachant très bien qu'il effrayait souvent les gens. Le regardant, souriante, elle alla lui parler quand il répondit tout bonnement avant de se cacher dans son écharpe à cause du froid, selon lui.

" Salut. Dis, tu n'as pas froid vetu comme ca ? Si tu veux je te prête mon écharpe... "

Tamako laissa alors un petit rire gentil sortir hors de ses lèvres. Avec un large sourire, elle regarda le jeune homme, faisant non de la tête. C'était très gentil de sa part, mais Tamako ne pouvait s'empêcher de rire intérieurement. Ce jeune homme aux cheveux argentés ne le savait pas, bien sûr, mais, provenant de Yuki, elle s'était habituée au froid et tout ce qui va avec: neige, grêle, etc... Une écharpe ne lui servirais pas... pas avec ce temps en tout cas! Sa tenue était certes légère, mais Tamako allait très bien, enfin très bien... Elle continuait de sursauter à chaque bruit d'éclairs qui transperçaient le ciel mais bon, tout allait bien! S'étirant alors, elle mis ses mains dans son dos, et souriant à la personne, elle lui répondit d'un ton calme et posé.

- Merci beaucoup, mais ça va aller, je vais bien. Et puis... à bien regarder, c'est vous qui devez avoir froid.

Avec un sourire, certes accueillant mais tout de même gêné, Tamako venait de marquer un point. Il s'était plains d'avoir froid et de donc se blottir dans son écharpe, alors pourquoi lui proposait-il? La galanterie? Tamako en ria d'elle-même. Pas besoin de ces choses là avec elle. Etre au naturel c'était suffisant! Ou alors, c'était simplement de la gentillesse... Oh et puis, pourquoi se casser la tête avec de telles choses? Tamako se secoua alors la tête et se remit à admirer le paysage. Les mains dans le dos, elle s'avança alors jusqu'au bord de l'abri pour bien regarder. Se courbant alors un peu, elle regarda l'énorme tour conductrice de courant qu'il se trouvait en face du petit abri. Cette gigantesque chose attirait les éclairs et rendait perplexe la jeune femme. Se posant tout un tas de questions, elle se rappella alors la présence du jeune homme au regard émeraude. Se retournant quasi aussitôt et le regardant droit dans les yeux, elle s'approcha de lui avec un grand sourire. Se frottant alors la tête, gênée, elle laissa échapper un petit rire nerveux.

- Oh! Euh... Excusez-moi, je ne me suis pas présentée! Je m'appelle Tamako! Enchanté!

* Quelle idiote! Je l'avais oublié! *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]   Mer 26 Nov 2008, 17:46

Dans la réponse simple et courtoise que lui fit son interlocutrice, une seule et simple chose retint l'attention de l'existentialiste...

C'était le fait que celle ci, aussi douce soit sa voix et aussi expressif soit son visage vouvoie la personne se trouvant a ses cotés pour la situation actuelle, certes il ne se connaissait pas, mais le jeune homme a la chevelure argenté et au regard émeraude était désireux de faire connaissance avec celle ci et le fait qu'elle ne s'exprime avec lui de cette façon avait beau être un détail, il savait que cela ne lui permettrait pas de créer un quelconque lien avec lui de commencer de cette triste façon, malgres le fait que ce soit une formule de politesse. Soit, il allait donc se permettre de recopier cet état d'esprit pour se montrer respectueux envers la belle femme au regard profond. Apparemment elle n'avait pas froid malgres sa tenue légère et intéressante aux yeux de l'adolescent, elle devait surement être habitué au climat humide voir frais. Enfin, elle avait compris que le petit homme quand a lui avait légèrement froid, même s'il se cachait surtout dans l'écharpe pour ne pas laisser apparaitre ses joues de couleurs inhabituelles. En effet c'était dur de comprendre pour quelle raison il ne pouvait regarder la personne a ses cotés sans ressentir une légère chaleur a certaines niveaux du corps, aux joues... Comme au cœur...

Mais alors qu'il profitait que celle-ci concentre ses yeux aux reflet rubis ( A croire que j'aime les diamants O_O )sur la colonne métallique, pour la dévisager un peu, elle semblait enfin le remarquer a nouveau, montrant l'importance de cette rencontre aux yeux de celle-ci, il faudrait donc faire en sorte qu'elle ne l'oublie pas aussi rapidement. Sa chevelure ne la rendait que plus remarquable et semblait faire ressortir ses yeux en plus du kimono porté. Bref, elle semblait avoir un charisme remarquable et originale, ce qui laisser sans voix la banalité des jours que vivait Shigeki. Il fallait marquer son esprit d'une façon ou d'une autre en réagissant le plus naturellement possible, soufflant un peu pour se détendre, il remis les mains dans les poches avant d'entendre a nouveau la voix cristalline de cette personne. Cette personne se présenta enfin se rappelant de la présence insignifiante du shinobi qui lui répondit par un sourire, c'était la première fois qu'il entendait son prénom, voila quelque chose qu'il n'oublierais surement pas. Il répondit en se grattant le crane comme a son habitude, se sentant un peu plus a l'aise au fil des secondes qui passaient.

" Moi c'est Shigeki. Enchanté de te rencontrer. Mais vraiment, hein ? "

Quelle manie suicidaire avait-il depuis quelques temps de dire ce qu'il pensait a voix haute, ne savait-il plus faire la différence entre ce qui pouvait se dire et ce qu'il voulait garder pour lui...? Depuis son altercation avec les gardes, ou même avant, il parlait sans vraiment le savoir comme si son corps avait décidé de passer a l'attaque pour le rendre plus confiant, ce qui l'arrangeait parfois. Seulement la dans cette situation, comment pourrait réagir cette personne qu'il ne connaissait pas ? Heureusement que ça ne voulait pas grand chose, et qu'il n'avait pas continué de parler a voix haute sur ce qu'il pensais. Qui pouvait laisser percevoir bien plus qu'un simple plaisir de rencontrer la personne. D'après un livre qu'il avait lu, alors que les filles avaient beau se poser des questions simples devant une personne du sexe opposé les hommes avaient le cerveau qui tournaient cinq fois plus vie, se posant évidemment trop de questions. Ce qui arrivait a cette personne, qui avaient en plus de cela le malheur d'avoir un problème, celui de toujours trop réfléchir. Evidemment tout cela se tournait en pensées philosophique et le rendait précoce sur l'aspect du monde et ce qu'il pouvait en déduire, ou plus simplement le sens de la vie, mais c'était beaucoup trop désavantageux pour de simple situation comme celle ci. Mais le paysage qu'il voyait devant lui lui permettait de se sentir assez vide, et il continua de parler a Tamako pour lui faire la conversation.

" Alors, qu'est ce qui t'as amené, euh... Qu'est ce qui vous as emmené ici dans une si belle tenue ? "

Le vouvoiement ! Il s'était pourtant dit qu'il allait essayé de faire comme elle pour ne pas se montrer trop direct, mais bon après tout, il n'y avait que cette façon son attitude et sa parole. Et c'était la première chose que faisait Shigeki devant une personne inconnu pour créer un lien avec, et pouvoir en créer un avec Tamako lui ferait certainement plaisir, a présent comment allait-elle réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]   Jeu 09 Sep 2010, 21:05

Citation :

°¤ Evaluation ¤°

Il date ce topic ... y__y, difficile de s'y replonger.

Shigeki =) Il y a un fossé entre tes rps avant et ceux d'aujourd'hui. Tu as notamment progressé en matière de style et d'expression :

Dans ces deux posts : tu as cette facheuse tendance à faire de longues phrases sans ponctuation qui perdent alors tout leur sens. Manque pas mal d'accents, des fautes au passage. Plusieurs relectures sont nécessaires.

Un bel échange qui aurait pu amener Shigeki assez loin, dommage qu'il se soit arrêté aussi rapidement

Arrow 4 points de RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une Nouvelle Vie [PV: Shigeki Kurashima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Plaines Foudroyantes-