AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fête ne fait que commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Lun 26 Jan 2009, 04:43

Spoiler:
 

Un Akira plus en état de quoi que ce fut, une inconnue semblant prête à mettre le feu à une poudre dont elle ignorait le pouvoir d'explosion, un Legaia aux poings serrés, qui aimerait sans doute aucun mettre la raclée de sa vie à cet enquiquineur de première s'il le pouvait, et en face, l'enquiquineur en question, toujours aussi hautain et belliqueux; joli tableau que celui dans lequel semblait figée l'image de Kahera et des personnes environnantes... Et encore fallait-il qu'elle garde son calme, elle, qu'elle le partage, même, si possible, pour éviter le pire. Car Asano n'était pas un adversaire comme les autres. Il n'avait pas hésité à envoyer Legaia à l'hôpital, plusieurs fois déjà, pour bien moins que ça, alors qu'il surveillait trop étroitement Kahera au goût du chuunin.

" Soit...je vous laisse vous occuper de votre "ivrogne"...mais ne pensez pas que tout cela ne sera pas sans conséquences Kahera-San, il y a des choses que l'on ne peut me cacher et vous le savez."

Des choses que l'on ne pouvait lui cacher? De quoi parlait-il donc? L'allusion échappa à Kahera, qui malgré tout en cherchait le sens. Mais chercher du sens dans les propos de cet homme, autant que dans ses actes, avait-il un sens en soi? Sûrement, non. Mais avant qu'elle ne réponde ou ne l'ignore, Asano enchaîna, s'adressant alors à Legaia, déjà bien sur les nerfs.

"Eden-Kun... la prochaine fois sera peut-être la dernière, ne pousse pas la provocation plus loin que ta limite de compréhension, il y a des moments ou je n'excuse plus l'ardeur mais je la tue. Je ne suis pas la pour me faire des amis... cette façade n'en devient qu'insupportable..."

Des amis? En était-il seulement capable, de s'en faire? Et de quelle façade parlait-il donc? Se forçait-il pour se montrer aussi agressif et désagréable, et si oui, pourquoi? Ou à l'inverse, était-il en train de se forcer à une quelconque amabilité ou clémence, alors que le moindre de ses mots ou de ses gestes semblait empli de haine, de violence à peine contrôlée? S'il y avait eu un asile à Suna, cet homme aurait du s'y trouver, ne put s'empêcher de penser la kunoïchi. Et comme s'il n'était pas assez dangereux par sa seule entremise, il fallut que Suna lui assigne de hautes responsabilités, telles que celle de surveiller les moindres faits et gestes de Kahera, cette étrangère de Kiri pourtant membre également des shinobis de Suna, depuis son arrivée et la découverte de ses origines.

Lâchant un léger soupir, la jeune femme assura son emprise sur le bras d'Akira, qu'elle avait passé par-dessus son épaule à elle, priant intérieurement pour qu'Asano les laisse effectivement filer en paix et qu'il n'arrive rien de fâcheux. Mais la jounin ne connaissait que trop bien les pulsions de son adversaire, et savait que le moindre faux pas, le moindre geste, le moindre mot en trop de son ami ou de cette inconnue pourrait faire exploser la bombe qu'il semblait continuellement posséder en lui. Une seconde d'hésitation, puis, Kahera utilisa son Mienaï, tout en s'éloignant, pour faire parvenir un dernier message à Asano, espérant ainsi rediriger sa hargne envers elle et seulement elle.

- Si vous avez les nerfs, ou quelque chose à me dire en particulier ou à me reprocher, je serai au dojô du clan, ce soir. -

L'invitation était claire, et seul Asano pouvait l'avoir entendue, parvenue à son oreille par le biais du don secret de Kahera, qui maîtrisait l'élément aérien, décidant de ses courants et des ondes portées ou non par ces derniers. Les ondes sonores portant son message ayant été dirigées vers ses oreilles uniquement, ni Legaia, ni Gensou ne pouvaient avoir entendu quoi que ce fut, et Akira encore moins. Asano comprendrait le message et sans doute, tout belliqueux et désireux de se fritter avec elle ou d'autres qu'il fut, il viendrait probablement à la sortie du dojô, ce soir, l'attendre. D'ici-là, elle aurait le temps de trouver les mots qui pourraient alors, espérait-elle, apaiser l'individu. Mais pour l'heure, il s'agissait avant tout d'emporter Akira en lieu sur et de le laisser cuver son vin, ce qu'elle et Legaia se mirent en devoir de faire, tous trois disparaissant enfin de la zone de turbulence, laissant Asano seul face au restaurant, aux clients inquiets de ce dernier qui observaient de loin sans s'en mêler, et à la chuunin audacieuse...

[Ceci clôture la prestation de Kahera, Legaia et Akira dans ce topic. Smile Si tu souhaites venir au r-v, Asano, on arrange ça par msn, ok? Et amoche pas trop Jiinsei, nan mais oh! Miss, sois prudente, cet Asano est complètement psychopa... pardon, sociopathe. XD]
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Lun 26 Jan 2009, 08:39

La tension etait toujours aussi palpable et il semblait que sur un seul faux mouvement entrainerait une bataille generale aux consequences aussi catastrophiques que le niveau des protagonistes semblait le suggerer. Mais apparamment Kahera semblait maitriser la situation et prit le choix de ne pas envenimer plus la situation, une retraite tactique que Asano en son for interieur esperait. Tandis que Kahera et Eden portait leur camarade ivre mort, celle ci lanca un message clair a Asano.

*Si vous avez les nerfs, ou quelque chose à me dire en particulier ou à me reprocher, je serai au dojô du clan, ce soir.*

C'etait la deuxieme fois qu'elle employait cette technique qui ne lui connaissait pas, il etait tout intrigue par ce moyen de communication qui ne semblait que transparaitre entre elle et lui, mais elle ne venait que de soulever des doutes sur ses reelles capacites ce dont Asano etait sur, elle cachait pas mal de choses. Comme tant d'autres en fait, mais les secrets sont fait pour etre decouverts si on en donnait l'existence de ces secrets, Asano vivait avec les siens enterres au plus profond de lui meme, aucun de ceux qui les avait decouvert n'etait la pour en parler...Temoins silencieux et froids.

* Cette invitation ne se refuse pas...Hahahaha c'est le moment tant attendu de nous liberer de cette mission qui nous entrave ici a la suivre*

*Tais toi!!! ce n'est que toi qui est entrave, cela laisse moins de risque au monde de decouvrir a quel point tu es immonde*

Cette autre facette de lui se tut pour le moment, mais il se savait pres du precipice, il laissa donc les 3 ninjas s'eloigner mais la tension de la nouvelle arrivante etait palpable mais semblait trouble peut etre ne savait elle pas quelle attitude adoptee face a la presente situation. Asano decida de prendre les devant, et rapidement une forte rafale de vent aussi forte qu'une tempete de sable souffla cachant le Juunin aux yeux de tous, lorsque la bourrasque et la poussiere retomba, il n'etait plus sur son percheoir mais juste a cote de la Kunoichi. Il avait garde sa pose, et c'est les bras croises avec un regard inquisiteur qu'il scruta la personne son regard translucide refletant son interlocutrice du moment. Il ne s'attendait pas a un accueil chaleureux lui meme n'etant pas chaleureux, avec un soupir d'exasperation il prit la parole d'une voix ferme.

"Je peus savoir qui vous etes, et ce qui vous amene a vous meler de ce qui apparamment ne vous regarde pas ?"

Il aurait tres bien pu partir mais il n'aimer pas que des inconnus sautent sur des occasions comme celle la, aussi il injectivait systematiquement les gens pour savoir a qui il avait affaire, non sans quelque sejours a l'hopital pour les plus tetus, Asano etait connu pour envoyer instinctivement allies comme enemis a l'hopital, le camp conditionnant le service exact...entre les soins intensifs a la morgue, la differance etait tres proche. Le juunin esperait une reponse claire de son interlocutrice, etson esprit lui reflechissait a l'entrevue de ce soir qu'il ne raterait pas pour sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Lun 26 Jan 2009, 20:14

Gensou était perplexe. En quelques secondes, les choses avaient pris une tournure tout à fait inversée. Cela ne tournait visiblement pas rond, d'autant plus que, il y avait à peine une minute, tous étaient sur le point de se sauter les uns sur les autres. Pourquoi? qui sait? rivalité? haine profonde...? méfiance? Tant de choses vaines mais pourtant si humaines dans l'ensemble.
Après un échange vif de commentaires plutot pointilleux et assez explicite sur les intentions de chacun, les personnes commencèrent à déserter la place. Certains prêts à tuer le premier opportun qui viendraient alors les ennuyer après cette intercation.. ELle jetta alors un regard bref sur le dénommé Eden-Kun...
D'autres, par contre, étaient totalement hors de contrôle. Du leur et de celui de n'importe qui d'ailleurs... Elle jetta un petit regard amusé sur le pauvre garçon complètement pompette qui se trouvait aux côtés de la jeune fille au kimono rouge. Il lui semblait avoir entendu le nom de Kahera...Après avoir brièvement parcouru sa mémoire, le nom de la jeune femme lui revint finalement à l'esprit. Son dossier avait été traité avec beaucoup de délicatesse dans les plus hautes instances. Bien entendu, étant donné qu'elle venait d'un village très secret, autrement dit le village de la Brume, la méfiance avait été de mise. Elle avait néanmoins été acceptée au village de Suna, moyennant une petite condition que Gensou ignorait, mais qui, selon les dires de certains, avait peut etre été excessive.
ELle tourna la tête vers l'autre Juunin et cette fois, crispa un peu ses sourcils. D'autres encore dégageaient une telle fureur, une telle envie de tuer que celle ci se sentait de vraiment très loin...
Jiinsei frissonna...
Il ne devait pas être tendre.
Toujours assise sur son perchoir, à peu près hors d'atteinte, elle observa Kahera s'en aller avec les deux autres shinobis.


*Sage décision...un conflit avec ce genre d'énergumène me semble mener à la mort... sans détour...*

Il lui semblait en effet que cet homme était très dangereux, voire même du genre à éliminer alliés comme adversaires. Ce genre de personnes était en effet très difficile à cerner, et même si Gensou était prête à combattre pour maintenir l'ordre... s'aurait été peine perdue et risques inutiles...
Pendant une fraction de seconde, le temps semblait s'etre suspendu... les deux Juunin s'étaient immobilisés...
L'énergumène apparut à ce moment derrière la Chuunin, réclamant des explications sur son arrivée impromptue...
Son adversaire derrière elle, Gensou se contenta de lever la tête... les mouvements suspects ou brusque ne conduiraient qu'à un combat inutile... elle opta donc pour la voie de la discussion... Ne se retournant guère, elle lanca simplement:


-J'erre dans le village...je n'ai pas de but... mon nom est Gensou Jiinsei. Je suis Chuunin du village ci présent. Tout ce que je recherche, c'est la tranquillité que le village peux me fournir. C'est un havre que je chéris.

Elle se tourna ensuite vers le ciel...

-...j'ai erré sur cette terre durant longtemps, cherchant un endroit pour essayer de me poser. Et j'ai trouvé ce paradis...chaud, certes, mais c'est chez moi... à présent...et je ne cherche nullement la querelle...ma présence ici se soir se veut totalement fortuite... si je suis là, c'est le fruit du hasard et du bon vouloir de mes pieds...

Elle se tut ensuite, ne se retournant même pas...elle ne se posait pas de question sur ce qui pourrait arriver...se contenta découter le murmure ronronnant du désert...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 27 Jan 2009, 13:50

La shinobi n'esquisa meme pas un sursaut quand elle se rendit compte qu'Asano etait a cote d'elle, celui ci ne brusqua pas la conversation il n'avait pas continuer la dispute avec les autres pour en redemarrer une autre. La jeune femme repondit clairement.

"J'erre dans le village...je n'ai pas de but... mon nom est Gensou Jiinsei. Je suis Chuunin du village ci présent. Tout ce que je recherche, c'est la tranquillité que le village peux me fournir. C'est un havre que je chéris."

Elle se tourna ensuite vers le ciel...

"...j'ai erré sur cette terre durant longtemps, cherchant un endroit pour essayer de me poser. Et j'ai trouvé ce paradis...chaud, certes, mais c'est chez moi... à présent...et je ne cherche nullement la querelle...ma présence ici se soir se veut totalement fortuite... si je suis là, c'est le fruit du hasard et du bon vouloir de mes pieds..."

Asano restait veritablement perplexe, sur les motivations qu'avait enonces la jeune femme certes Suna pouvait se vanter d'etre le lieux le plus tranquille a cause de son emplacement. Mais de la a dire que l'on est sans but, cela pique net la curiosite d'Asano, lui qui se voulait un centre d'informations sur toutes les personnes qu'il etait amene a approcher.

"Je veus bien croire que vous etes la fortuitement Gensou-San, mais vous avez...comment dire soulever des interrogations sur certains details, mais je pense que cela pourra attendre une autre fois. Je pense que nous serons amene a nous revoir d'une autre facon je suppose."

Au vu du ton calme qu'elle avait employer Asano semblait sur qu'elle ne ferait rien de stupide, et si l'envie lui venait d'autres avant elle avec connu les urgences. Asano porta seuleument un interet visuel a la jeune femme, analysant les possibles caracteristiques qu'elle devait avoir, il ete assez difficile de savoir ce qui se passait derriere ces yeux qui scrutent chaque mouvement, chaque recoin. Outre d'etre une Bishoujo, elle semblait relativement sportive mais Asano savait que bien des artifices pour cacher sa forme etait possible, lui meme le fesait.

"N'ayant pas le privilege de vous connaitre Gensou-San, loin de moi l'idee de vous donnez un conseil...non serieusement tres loin de moi..."

Il s'accroupit tel les jeunes voyous que l'on pouvait croiser dans la rue, penchant son visage inexpressif pour entrer dans le champ de vision de la Chuunin, un petit sourire au levres quand il prononca ces mots.

" La prochaine fois que vous vous trouverez au mauvais endroit au mauvais moment, et surtout si je serais la...disparaissez...sinon nous n'aurons peut etre plus l'occassion de discuter ensemble comme maintenant..."

Il se redressa de toute sa stature, et sembla sentir le souffle du vent sur son visage, et il prit une grande inspiration et soupira profondement son regard vide regardant ce ciel bleu qui se refeter dans ses memes yeux.

"Mais si vous souhaitez vous entretenir avec moi de sujets interessants je serais peut etre dispose a vous revoir"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Lun 02 Fév 2009, 18:12

La voix de l'homme était en constant changement. Lui, qui, il y a un instant avait une voix d'où résonnait la haine profonde et irrésonnable de l'assassin. Parlait à présent d'une voix presque apaisée. Contrairement au ton qu'il avait employé lors de sa première phrase, il arborait cette fois un ton neutre, sans aucune pointe de haine, ni aucune pointe de remords. Mais dénuée également de tout sens de la douceur et d'amitié. Une voix neutre. Elle ne s'était pas retournée pour lui parler. Certes, c'était impoli, mais son intuition lui disait de rester sur la défensive et de laisser une certaine neutralité également.
Au ton de sa voix, elle devinait que le Juunin était perplexe quant à la situation de la Chuunin. Les mots qu'il employa la confortèrent dans son analyse:



"Je veus bien croire que vous etes la fortuitement Gensou-San, mais vous avez...comment dire soulever des interrogations sur certains details, mais je pense que cela pourra attendre une autre fois. Je pense que nous serons amene a nous revoir d'une autre facon je suppose."

Il marqua une pause, un pause nette, comme s'il cherchait ses mots. Jiinsei remarqua aussitôt la présence du suffixe "san", marque d'un certain respect envers son interlocuteur.
Oui, décidément, le comportement de cet homme était aux antipodes. Peut etre possédait il une personnalité autre que ce qu'il laissait voir, ou peut etre encore, qui sait ? un autre secret caché encore plus profondément? Quoi que cela fut été, il repris d'une voix assurée:


"N'ayant pas le privilege de vous connaitre Gensou-San, loin de moi l'idee de vous donnez un conseil...non serieusement tres loin de moi..."

LA Chuunin sentit un mouvement bref, mais lent, donc aucunement un mouvement d'attaque ou d'une quelquonque agression. De ce fait, la jeune femme ne bougea pas un cil. Mais qu'elle ne fut pas son étonnement lorsque l'homme se montra dans son champ de vision, accroupit, comme bon nombre de personnes le fesaient dans les ruelles du village. Elle ne put retenir un sourire narquois, mais intérieur, cette position démontrait qu'il voulait étendre tout de même son influence et paraître plus fort encore, en montrant qu'il était capable de comprendre les autres. Et cela était le pire genre de personnes: celles qui savaient s'adapter à toutes les situations.
D'autre part, vu de si près, ledit jeune homme n'était pas repoussant, bien au contraire, son visage avait quelque chose de plaisant et de très beau. Elle regretta que quelqu'un d'aussi beau se soit fourvoyé caractériellement. Mais les choses étaient ainsi.


" La prochaine fois que vous vous trouverez au mauvais endroit au mauvais moment, et surtout si je serais la...disparaissez...sinon nous n'aurons peut etre plus l'occassion de discuter ensemble comme maintenant..."ajouta-il avant de se redresser de toute sa hauteur.

"Mais si vous souhaitez vous entretenir avec moi de sujets interessants je serais peut etre dispose a vous revoir"

Elle souria, ne le quittant pas du regard, et se releva à son tour, épousseta légèrement son jean et lui dit:

-J'en suis disposée également, peut etre nous retrouverons nous un jour alors? En attendant, portez vous bien... puissiez vous trouver la paix...

Sur ce, elle disparut dans un tourbillon de fleurs du désert...

HRP: A moins qu'Asano ne réponde, j'en ai terminé avec ce topic, je suppose que l'on peut alors considérer le RP comme terminé? ^^]
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Sam 04 Sep 2010, 21:34

Citation :


°¤ Evaluation ¤°

Pas facile de RP à plusieurs dans un même topic, vous vous en êtes bien tirés.
Un topic aux plaisirs variés, animés par des personnalités et des styles différents. Le rendu est sympa à lire, même si un peu brouillon parfois.

Asano =) je ne sais pas si ton clavier est space, mais tu n'as mis aucun accent. Tes phrases sont parfois dénudées de sens et manquent de rythme. Attention à certains passages un peu trop courts.

Gensou =) J'ai tout particulièrement apprécié ta présence et ton arrivée dans ce topic. Ca a permis l'ouverture d'une nouvelle perspective, afin de casser le schéma qui s'était dressé en début de topic

Akira : 8 points
Eden Legaia : 7 oints
Kahera : 11 points
Asano Koshiji : 6 points
Gensou : 10 points
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fête ne fait que commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: SunaSuna :: Centre des Activités :: Restaurant "Aux Sables Chauds"-