AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fête ne fait que commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: La fête ne fait que commencer   Dim 02 Nov 2008, 21:36

Je venais tout juste de terminer mon entrainement quand tout à coup, j’entendis un grand vacarme provenant du restaurant « Aux sables chauds ». À ce vacarme s’était mélangé un soupçon de musique et de paroles qui résonnèrent un peu partout dans les ruelles et chemins qui entouraient le restaurant. Je me dirigeai donc vers la source de tout ce bruit. Je fis surpris de voir tant de personnes rassemblées à cet endroit. Habituellement, ce petit restaurant était plutôt tranquille et le silence régnait souvent en ce lieu si ce n’était que quelques mots par ci et par là. C’était certainement la délicieuse nourriture qui y était vendue qui rendait ce lieu si accueillant et si charmant. Mais aujourd’hui tout avait changé, comme si le diable s’était emparé de cette bâtisse et y avait mis la fiesta. La musique résonna sur les murs autour de moi, m’invitant à participer à la fête moi aussi. Je balayai du regard les lieux recherchant des personnes que j’avais déjà rencontrées auparavant. Après avoir fixé chacune des personnes présentent, je me résignai donc à passer mon chemin. Les fêtes ce n’étaient pas vraiment pour moi. Je continuai donc ma route tentant de me trouver un passage à travers cette foule électrisante. Plus j’avançais et moins le passage était large. Je fis obliger un moment donné de m’arrêter, étant incapable d’avancer davantage. La foule était rendue trop dense maintenant et ils m’empêchaient tout simplement de quitter ce lieu. C’était un peu comme s’ils ne voulaient pas me laisser passer et qu’ils désiraient que je reste moi aussi pour participer à cette grande fiesta qui ne faisait que commencer. Je décidai donc après m’être rendu compte que je ne pouvais pas partir d’ici aussi facilement de demeurer un moment et de profiter un peu de cette joie qui montait sans cesse. Je fis demi-tour et retourna en face du restaurant. Il y avait une immense affiche à l’entrée qui était partiellement cachée par les passants qui ne cessaient d’aller et de revenir. Je tentai tout de même de lire ce qui était écrit sur ce morceau de carton.

*Grande fiesta à Suna*

Je me rappelai suite à cette lecture les affiches que j’avais entrevues un peu partout dans Suna. Je n’avais pas vraiment fait attention ceux-ci, mais maintenant que j’étais en plein cœur de cet évènement si populaire, je ne pouvais passer à côté. J’étais peut-être trop concentré sur mes entrainements pour me rendre compte de ce qui se préparait depuis un bon moment déjà. C’était très bien l’entrainement, mais il arrive dans la vie d’un ninja ou il doit laisser de côté ces devoirs de ninja pour s’amuser un peu lui aussi. Je me dirigeai donc vers l’entrée du restaurant attendant mon tour pour y entrer. Il y avait tellement de monde que les cuisiniers et les serveurs ne pouvaient fournir. Heureusement pour eux, ils avaient eux la brillante idée d’engager quelque cuisiniers et serveurs de plus, mais malgré ces précautions, ces pauvres personnes ne cessaient de courir d’un bord à l’autre, ne sachant plus ou donner de la tête. Je profitai donc de cette attente, pour écouter la musique qui animait la fête. Il y avait toute sorte de personnes, passant des ainées du village caché du sable jusqu’au plus jeune. Tout le monde dansait et cela peu importe l’âge qu’ils avaient. Les jeunes aspirants dansaient avec les plus âgées et se laissaient aller sans gêne, se laissant diriger par la musique.

*Je crois que cette petite fête va me faire le plus grand bien après tout.*

Je restais là à regarder les autres sunaiens qui dansaient et discutaient entre eux.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Lun 01 Déc 2008, 23:12

Partout dans Suna, la fête résonnait dans le coeur des gens, Ninjas ou non. Et le restaurant où se dirigeaient Legaia et Kahera ne faisait pas exception, bien au contraire. Quel autre lieu pouvait abriter cette convivialité hors normes? Car il était certain que les gens, d'ordinaire assez froids, se déridaient tout à fait lorsqu'il s'agissait de faire la fête. Mais lorsqu'en plus, elle situait dans un endroit où la nourriture et la boisson abondaient en nombre conséquent, plus personne ne semblait vouloir rester de marbre devant tel spectacle, devant telle opportunité d'enfin de délivrer de la morosité.

-"Nous y voila! Va falloir chercher pour trouver de la place libre......on est pas les premiers arrivés, on dirait."

Il ne croyait pas si bien dire. Partout autour du restaurant, les gens discutaient, dansaient, mangeaient et, bien plus souvent, buvaient. Etonnament, il n'y eut, pour pénurie apparente et heureusement temporaire, que du jus de fruit. A part les quelques irréductibles qui ne juraient que par le saké, ou toute autre boisson alcoolisée. Mais les gens semblaient conscients, dans le fond, qu'il n'y avait pas toujours besoin de boire pour s'enivrer de bonne humeur.
Une telle ambiance ne pouvait que ravir. Et c'est tout naturellement encouragé par cette jovialité apparente que Legaia s'assit à une place, reservant celle d'à coté pour Kahera.


-"Bon......prends moi ce que tu veux. Moi, dans ce restau, je peux tout manger!"

Qu'elle était lointaine, la préoccupation de ces derniers temps. Qu'il était loin, le souci qui s'était, plus tôt, opposé à eux, les confrontant à un cruel dilemme qu'ils avaient heureusement, et curieusement résolu. Observant les alentours, Legaia ne tarda pas à reconnaitre une silhouette.
La discrétion n'étant pas de mise, pendant une telle fête, c'est sans se poser de question que Legaia usa d'une de ses plus redoutables armes: ses poumons.


-"AAAAAKIIIRAAAAAA!!!!!"

Levant la main pour qu'il puisse les situer, Legaia ne semblait avoir aucun scrupule à avoir surpassé, l'espace d'un instant, le débit d'ondes sonores dégagées par la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 02 Déc 2008, 00:42

"Oh! Une seconde!"

Kahera, qui venait de sortir de sa salles de bains, toute vêtue et correctement coiffée, s'y était précipitée à nouveau, alors qu'elle venait d'avouer à Legaia une faim énorme et avoir invité son ami au restaurant. Quelques bruits de tiroirs fouillés, un silence qui sembla durer une éternité, et la demoiselle ressortit, coiffée différemment. C'était la fête et elle voulait que ça le soit vraiment. Ses longs cheveux rouges étaient remontés en un gros chignon haut, duquel pendait l'autre moitié de sa chevelure, tressée en plusieurs nattes dans lesquelles couraient des rubans de couleurs assorties à son kimono.

"Voilà!"

Elle sourit gaiement, et lui prit le bras, sans autre forme de procès, en sortant de chez elle en sa compagnie.

"Allons-y!"

Qu'importait qu'il comprenne, qu'il devine ses sentiments ou pas. Cette discussion qu'ils avaient eue et la conclusion qu'ils en avaient faite lui suffisait. A présent, elle se sentait libre de laisser parler son cœur, quoi qu'il advienne. Encore une fois, Legaia lui avait ouvert une porte qu'elle ne parvenait pas à ouvrir seule, une issue de secours qu'elle n'avait même pas imaginée par laquelle filer loin de son désarroi.

Le restaurant n'était pas bien loin, surtout pour deux shinobis motivés et affamés comme eux; en quelques minutes à peine, ils y étaient, ayant fait la course en chemin. Et bien sûr, Kahera avait gagné, pour ne pas changer. C'est en riant gaiement qu'elle entra dans l'établissement à la suite de Legaia, puis s'assit à la table qu'il leur avait trouvée.

"Bon......prends moi ce que tu veux. Moi, dans ce restau, je peux tout manger!"

Kahera sourit et consulta la carte. Elle avait une faim de loup, et à dire vrai, elle aussi mangerait bien de tout, sur le moment.

"Alors on prend tout. C'est moi qui offre!"

Ravie, gaie et guillerette, elle pris la commande avant même d'avoir laissé son ami répondre, et commanda pour trois personne, d'un peu de tout ce que le menu proposait. Trois, car elle avait repéré Akira, elle aussi, et entendu Legaia l'appeler. D'ailleurs, qui ne l'aurait pas entendu...?

En temps normal, elle aurait préféré manger dans un établissement plus discret, et uniquement en compagnie de Legaia. Mais aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Aujourd'hui, "tout allait pour le mieux", même si ce n'était pas dans le meilleur des mondes. Elle n'était plus seule à s'y débattre pour trouver une voie qui lui permettait de rester fidèle et aux siens, et à son cœur. Elle se sentait bien, libre, tel un oiseau à qui l'on vient d'ouvrir sa cage. Les ennuis qu'elle avait, et ceux qu'elle s'attirerait encore au moindre faux pas, voire même sans rien faire, elle s'en fichait. Legaia avait raison: adviendrait que pourrait. A quoi bon s'en faire pour ce qui n'est pas encore? A chaque jour suffisait sa peine. Et pour ce jour, aucune peine n'avait plus sa place. Tout ce qui occupait l'esprit de la demoiselle vêtue et coiffée pour l'occasion, c'était la fête.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 02 Déc 2008, 03:24

La musique continuait de jouer son rôle en animant la fête comme seule elle pouvait le faire. Les gens dansaient comme des bêtes. De plus en plus de gens arrivaient de tout bord et de tout côté. L’ambiance était survoltée et parsemée d’une délicieuse odeur de mets typiques de Suna, provenant des cuisines du restaurant mis en valeur en cette journée de festivité. J’étais toujours à la même place, profitant du spectacle qui m’était offert. C’était très rare dans ce temps-ci de retrouver tout les habitants du village caché du sable à un même endroit, s’amusant comme des petits fous. Une chose était sûre, la Kazekage avait tapé dans le mile lorsqu’elle avait décidé de mettre sur pied cette fiesta. La musique se mélangea rapidement aux bruits de la foule présente. Tous à coup, une voix se leva au-dessus de tout ce bruit. Je me retournai rapidement, désirant moi aussi connaître la raison de cette appelle. Je n’avais pas vraiment compris ce qu’il avait dit quelque instant auparavant, étant moi aussi enseveli en dessous de tout ce vacarme créé par les cris de la foule et la musique. Un homme m’envoya la main comme pour me dire de m’approcher un peu plus de lui. Je ne réagissais pas beaucoup, mais lorsque je me rendis compte que c’était Eden, je commençai ma dangereuse épopée en direction de sa table. Je me fis bousculer par l’un et pousser par l’autre. Je tentai du mieux que je pouvais d’avancer, mais la foule devenait de plus en plus dense. Il y avait tellement de monde à l’extérieur qu’il était presque impossible de se mouvoir dans cette foule. Je cessai donc d’avancer un moment, prenant le temps de réfléchir au comment j’allais pouvoir me rendre à sa table sans me faire piétiner par la vague de gens qui ne cessaient de déferler à intervalle régulier. On se serait cru en plein cœur d’une tempête. Je levai les yeux et put apercevoir un peu plus haut une échelle. Je suivis l’échelle des yeux, m’assurant ainsi que j’allais pouvoir atteindre mon but en l’empruntant un moment. J’attendis patiemment la prochaine vague, qui me mena sans trop de peine tout près de l’échelle. Lorsqu’elle fut rendue à une distance confortable pour que je puisse l’agripper, je m’empressai d’y monter avant que cette foule ici basse ne décide de me porter plus loin encore. Je montai jusqu’au haut de l’escalier pour ensuite la laisser, la remerciant de son aide. Je longeai ensuite le toit du restaurant, désirant trouver un endroit sans danger pour y descendre et aller retrouver Eden. Mais la route avait laissé place à un pavé de gens. Il y en avait partout. Je continuai donc ma route, me dirigeant ainsi vers l’endroit où j’avais vu le jeune chuunin pour la dernière fois. Une fois en position au dessus de la table, je me penchai sur le rebord de la corniche, examinant ainsi ma cible. C’est à ce même moment que je me rendis comte, qu’il n’était pas venu seul à cette fête. Kahera l’avait accompagné. Je me donnai ensuite un petit élan, m’aidant ainsi à passer par-dessus la petite corniche. Je retombai directement à côté de Kahera, déposant en même temps ma main sur son épaule pour m’aider à reprendre un peu l’équilibre.

-Bonjour vous deux. Je suis content de voir que vous participez vous aussi à la grande fête de Suna.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 02 Déc 2008, 15:07

Legaia avait vraiment bien fait de signaler la faim tenace qui le tiraillait. S'étant dirigé vers la demeure de Kahera aussitôt à son réveil, il n'avait même pas pensé à manger. Et apparement, il s'agissait du meilleur moment pour avoir un énorme creux.

"Alors on prend tout. C'est moi qui offre!"

La phrase de Kahera le ravit au plus haut point. De la nourriture en grande quantité, de tout, qui plus était......la tournure du repas s'annoncait excellente. Cherchant Akira du regard, il eut beau observer autour de lui, regarder à travers la foule, il ne le retrouva pas.

*Huh? Il est passé où? Il a pas envie de venir manger avec nous?*
-Bonjour vous deux. Je suis content de voir que vous participez vous aussi à la grande fête de Suna
-"GYAAAAAH!!!"

Hurlant et sursautant, Legaia vit arriver un Akira tombé du ciel, semblait il, atterissant pile à coté de Kahera. En même temps, s'il s'amusait à courir sur les toits, il n'y avait donc pas de surprise à ce qu'il passe inapercu.
Se ressaisissant très vite, Legaia retrouva une mine joyeuse en une fraction de seconde.


-"Content que tu sois là aussi. Mon vieux, ca va être LA fête. De la nourriture à foison et des attractions partout! Faudra juste s'assurer, en tant que Ninjas, que ca ne tourne pas à l'orgie générale, hein?"

Amusé, dans le fond, par une telle pensée, qu'il n'avait pas hésité à formuler, il avait tout de même touché un point important. Il se pouvait que dans l'euphorie des festivités, certaines personnes adoptent un comportement déplacé. Oh, pas vraiment besoin de les plaquer sur le sol et de les jeter en prison. Qui pouvait vraiment être accusé d'avoir une attitude criminelle? Il s'agissait juste de faire la fête.

-"Sinon, qu'est ce que tu fais de beau, ces temps ci? T'es vraiment venu tout seul?"
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mer 03 Déc 2008, 21:59

Vraiment, quelle drôle de façon de les rejoindre! Mais bon, c'était sans doute là l'un des traits de caractère d'Akira Kenjiro qu'ils ne connaissaient pas, cette originalité? Après tout, ils ne l'avaient rencontré, puis ne s'étaient liés de sympathie avec lui il n'y avait que peu de temps. Et de toutes façons, Kahera laissait bien d'autres idées lui voguer en tête, en cet instant.

D'ordinaire, quand il la croisait, Akira ne pouvait voir en elle qu'une shinobi étrangère retenue ici contre son gré, timide, refusant de s'attacher à qui ou quoi que ce soit en ce pays qu'elle ne considérait pas comme le sien. Toujours vêtue de kimonos classiques et de getas, elle n'avait pas changé ce détail la personnalisant aujourd'hui, mais les couleurs de ses vêtements chantaient la joie de vivre et l'envie de rire et de chanter. Quant à ses cheveux, toujours attachés de la même façon, se voyaient aujourd'hui coiffés avec originalité et fantaisie, avec son chignon haut duquel pendaient plusieurs nattes fines, elles-mêmes entremêlées de rubans multicolores.

L'attitude de la jeune fille, autant que sa tenue, n'étaient décidément pas comme d'habitude. Elle respirait la joie et l'enthousiasme autant que son ami et complice de tous les jours à Suna, Eden Legaia, comme libérée d'un poids qui lui pesait d'ordinaire sur le cœur. Et ce n'étaient pas les seules choses à avoir changé, pour qui la connaissait un minimum au village du Sable. Son regard, aussi, exprimait quelque chose de nouveau, particulièrement quand il croisait celui du chuunin au regard bicolore. Mais ça, c'était moins évident, comme s'il s'agissait d'un précieux secret entre elle et lui, qu'elle n'était pas prête à partager à d'autres...

Le repas servi, il fut rapidement englouti par les trois jeunes gens. Même Kahera, qui d'ordinaire mangeait sans excès, semblait s'être presque empiffrée, bien qu'elle n'ait tout de même perdu aucune de ses habitudes en matière de tenue, toujours aussi élégante et délicate dans tout ce qu'elle faisait, hormis lors des entraînements. Quoique, en y pensant, lors de ces entraînements, sa course, ses mouvements, tout cela gardait un air plutôt artistique, d'une certaine façon... Comme si chaque chose qu'accomplissait la demoiselle ne pouvait se faire qu'avec grâce et élégance. Et parlant de grâce... Le repas terminé, et malgré qu'elle eut toujours refusé la moindre invitation à danser quand une occasion se présentait depuis son arrivée à Suna, elle se leva soudain, attrapant la main de Legaia, et l'entraîna sur un espace du restaurant qui servait, pour l'occasion, de piste de danse, en riant.

"J'ai envie de danser! Danse avec moi, Legaia, s'il te plaît!!!"

Comment résister à ce sourire, cette joie si communicative qu'était celle de la jeune fille en cet instant? Plusieurs hôtes et invités de l'établissement fixèrent sur elle des regards envieux, et jaloux à l'égard de Legaia. Pourtant, restait à savoir si le chuunin savait et aimait danser, lui aussi...?
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Jeu 04 Déc 2008, 01:25

Je pris une dernière bouchée de cette délicieuse viande que Kahera avait eu la gentillesse de nous commander. Il y en avait pour tous les gouts et les trois ninjas présents à la table avait profité de ce moment de relaxation pour se remplir le ventre. Pour ma part, je m’étais empiffré comme jamais je ne l’avais fait auparavant. On disait souvent que la nourriture offerte par les autres était toujours bien meilleure. Suite à ce repas copieux, je ne pouvais qu’affirmer cette pensée. Je déposai mes ustensiles délicatement, m’accotant du même fait au dossier de la chaise. Je pris le temps de digérer un peu, profitant de ce moment pour admirer les personnes qui s’empiffraient autour de notre table. L’alcool coulait à flot, de même que la nourriture qui disparaissait de plus en plus rapidement des assiettes de leur maitre.

Je portai de nouveau mon regard sur Eden et Kahera. Je fus stupéfait, en regardant la dame à ma table, de la voir dans un tel accoutrement. Elle n’était pas mal habillée, bien au contraire. Pour une fois, elle avait laissé tomber son allure de femme sage pour faire place à la nouvelle Kahera. Je ne l’avais peut-être rencontré qu’à quelques reprises seulement, mais je ne pouvais oublier ce côté si simple qui l’imprégnait tellement. Mais aujourd’hui, elle avait complètement changé, laissant de côté ce visage si sérieux, pour laisser toute cette joie s’enfuir de sa personne. On pouvait même voir au passage, certaines mèches de ses cheveux qui ne cessaient de se cacher derrière des bandes de tissus de couleur très variés. Jamais je n’aurais cru un jour voir en elle une telle métamorphose. Je ne connaissais pas la raison de tout ce changement, mais peu importe, j’étais content pour elle.

Elle avait su retrouver cette joie perdue, qui la rendait maintenant si sûre d’elle-même, débordante de joie et d’énergie. Je m’apprêtais à la remercier pour ce délicieux repas quand elle se leva d’un bond, se retournant vers son ami, Eden pour lui faire une proposition. Il n’eut guère le temps de dire quoi que ce soit qu’il était déjà rendu sur la piste de danse. Je me levai donc à mon tour, décidant moi aussi de participer à cette danse qui venait tout juste de débuter. Je fis le tour de la piste de danse désirant me trouver une compagne de danse. Cela ne prit guère très longtemps avant de me trouver une partenaire de danse. J’accompagnais, par la suite, la gente dame sur la piste de danse qui avait été spécialement montée pour cette occasion si spéciale. Je me mis en position, prêt à entamer le premier pas de danse au son de la musique qui dansait autour de nous. Le prochain accort se fit entendre, indiquant le début de notre danse. Je débutais donc le premier pas, me laissant aller au son de la musique qui me portait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Jeu 04 Déc 2008, 18:23

Mangeant sans modération, comme à sa douce habitude, Legaia vit défiler, les uns après les autres, les plats qu'on lui proposait. Et Kahera n'avait pas lésiné sur les moyens. Bientôt, il y eut davantage de couverts vidés qu'il n'y en avait de remplis.
Lorsqu'enfin, le repas fut terminé, il souffla un bon coup. Il ne lui restait plus qu'à digérer un chouya, après quoi......après quoi, il suffirait d'improviser. Mais il n'eut pas le temps de digérer, pas plus que d'improviser. Sentant une main l'entrainait vers un coin du restaurant, Legaia réalisa enfin ce qui se passait, lorsqu'il entendit le rire de Kahera.


"J'ai envie de danser! Danse avec moi, Legaia, s'il te plaît!!!"

Danser? Elle? Lui? Elle et lui? Lui et elle? Legaia mit un certain temps à comprendre. Déjà, la musique resonnait dans cette partie du restaurant. Bien que n'ayant jamais dansé, Legaia avait déjà assisté à nombre de fêtes et donc, à nombre de danses. Mais jamais on ne l'avait invité à participer à ce genre de choses, et jamais, il fallait bien l'avouer, il n'avait été tenté de faire quoi que ce soit. La danse était pour lui ce qu'était la luxure et l'avidité pour un Boudhiste. Pas forcément mortel, mais à éviter de préférence.
Tentant de mimer la facon de danser des autres participants, Legaia mélangea toutes les images qu'il avait enregistrées des danses et des danseurs qu'il avait observés, réussissant à passer pour naturel à merveille.......d'un point de vue dansant. Car son visage, crispé par la concentration, montrait qu'il ne dansait pas souvent. Mais ce n'était pas forcément ca qui le rendait si anxieux. S'il se laissait tenter, pour la première fois, à se laisser porter sur une piste par le son de la musique, c'était plus qu'exceptionnel qu'une fille l'incite à venir avec elle. Et que cette fille soit Kahera, de surcroit......relevait tout simplement du surnaturel.


*Bon sang......tout le monde nous regarde! Qu'est ce que je fais, moi........oh et puis mince! Vous voulez de l'action? Vous allez en avoir........*

Respirant légèrement, Legaia fit signe à Kahera qu'il allait bientôt donner un peu plus d'ambiance à cet endroit.

-"ALORS, LES GENS?? PERSONNE NE VIENT DANSER? Y A PLUS D'AMOUR, LA, Y A PLUS MOYEN?! FAUT QU'ON VIENNE VOUS CHOPER PAR LA CEINTURE???"

Délicatesse un jour, délicatesse toujours. Son invitation fit mouche, car si quelques uns semblaient mécontents de voir le Chuunin le plus bruyant de Suna s'exciter un peu trop facilement, d'autres en revanche sentaient leur fierté menacée, et cherchèrent d'éventuelles cavalières, pour finalement rejoindre le petit groupe de danseurs, qui grossit de manière considérable. Akira lui même avait, sans même que personne ne s'en apercoive, trouvé une partenaire. Le regardant d'un sourire bref, Legaia continua de danser avec Kahera, bien plus détendu.

-"Je préfère te prévenir, si tu ne l'as pas déjà remarqué, c'est la première fois que je danse........désolé si je bouge un peu n'importe comment."
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Jeu 04 Déc 2008, 19:02

Oh, ça, oui, elle l'avait remarqué, mais sa bonne humeur était telle que ce détail ne l'aurait pas gênée le moins du monde! Riant de plus belle, elle avait entraîné Legaia, encore et encore, sachant, elle, merveilleusement bien danser, en revanche. Délicate et souple, elle s'adaptait aux mouvements de Legaia, lui facilitant la tâche, comme si la jeune fille prévoyait chacun des mouvements, pourtant chaotiques, de son ami. Si une foule d'autres danseurs n'inondaient pas la piste, sans doute n'aurait-on regardé que cet étrange couple bouger et virevolter au rythme de la musique. Encore une preuve que les talents de la kunoïchi ne s'arrêtaient pas à la médecine et au jeu du chat et de la souris...

"Tu ne te débrouilles pas si mal que ça, tu vois?"

Le talent de la demoiselle en matière de danse lui permettait de rendre l'harmonie de leur duo presque irréprochable, s'adaptant sans cesse et avec une habilité déconcertante aux gestes de son compagnon. Lui n'avait peut-être jamais dansé, mais elle, en revanche, si. Et plus que cela, elle y avait été formée. Depuis toute jeune, sa famille et différents professeurs particuliers s'étaient évertués à lui fournir une éducation irréprochable, doublée d'une formation assez particulière, rappelant d'une certaine manière celle de ces femmes envoûtantes déclenchant maintes passions autour d'elles, les geishas. Qu'il s'agisse de tenue, de port de vêtements traditionnels ou d'occasions spéciales, d'Ikebana, de cuisine, de chant et de bien d'autres talents du même acabit, la danse ne faisant pas exception à la règle, Kahera savait à peu près tout faire. Seulement, c'était la première fois, à Suna, qu'elle démontrait ce talent en matière de danse. Et il en existait bien d'autres qu'elle n'avait jamais dévoilé en ce pays...

Pour l'heure, ce n'était cependant pas tant le fait de donner une image respectable de son duo avec Legaia qui lui importait, mais surtout et avant tout celui de s'amuser et qu'il s'amuse, lui aussi. Les regards posés sur eux, elle n'en avait cure. Elle ne s'en rendait qu'à peine compte, s'en fichant éperdument. S'adapter aux mouvements de son compagnon la préoccupait davantage, et tout en l'aidant ainsi, elle le guidait aussi, sans vraiment le montrer, lui seul pouvant s'en rendre compte. Qu'importait qu'il n'ait jamais appris à danser: il n'avait pas besoin de cela. S'il voulait, elle lui apprendrait. Mais pour l'heure, la jeune fille se débrouillait tellement bien qu'à les voir, seule l'expression un peu trop constipée de Legaia pouvait trahir le fait qu'il ne sache pas danser le moins du monde...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Ven 05 Déc 2008, 01:49

La musique continuait de nous titiller les sens et les gens se donnaient à cœur joie sur la piste de danse. Ce pris un bon moment avant que la piste de danse ne se décide à se remplir, hésitant, à venir rejoindre les danseurs de grands talents qui étaient déjà là. Je me laissai aller, aux mouvements de ma partenaire. Pour une fois, j’étais tombé sur la bonne femme. Elle avait un tel talent dans l’art de la danse que beaucoup devaient me jalouser en secret. Je n’étais pas si mal moi non plus, suivant la dame qui m’accompagnait sans trop de difficulté. À quelques reprises, je pus voir du coin de l’œil Eden et Kahera qui faisaient leur petit fou. Eden avait plutôt mal commencé lorsqu’il avait mis pieds sur ce plancher, mais il s’était très rapidement repris offrant une de ces performances que seuls les meilleurs pouvaient offrir. La musique se termina sur un élan de grand écart, retenant ma partenaire par un seul bras, qui elle se retenait à mon bras pour ne pas tomber. Je la ramenai tout près de mon torse, profitant des dernières notes musicales pour la remercier de ce moment si unique. Je la laissai s’en aller, retournant à ma table pour me reposer un peu.

Beaucoup de couples suivirent mon exemple et retournèrent eux aussi à leur table, laissant les plus courageux continuer de se déhancher sur la nouvelle chanson qui venait de débuter. Je me retournai pour empoigner la bouteille d’alcool qui me faisait de l’œil sur le coin de la table. J’en avais déjà bu suffisamment pendant le repas, mais tout cet exercice m’avait donné soif. Je portai la bouteille jusqu’à moi, profitant du même fait pour prendre mon verre qui trainait non loin de mon assiette. Je versai ce précieux liquide dans mon contenant et déposai la bouteille sur la table qui faisait peine à voir, voyant la tonne de vaisselles qu’elle réussissait à supporter. Je levai mon verre à cette délicieuse soirée et d’un geste vif, calla sans plus attendre le contenu du verre. La soirée passa ainsi, passant, à de nombreuses reprises, de la table à manger jusqu’à la piste de danse. Je profitais de ces quelques rares accalmies pour aller respirer un peu à l’extérieur avant de retourner me défoncer sur la piste de danse.

La soirée s’écoulait très rapidement, au même rythme des bouteilles qui s’empilait de plus en plus sur la pauvre table qui allait, d’une seconde à l’autre, rendre l’âme. Plus la fête avançait et moins mon talent pour la danse était visible. C’était certainement dû, à cette grande quantité d’alcool que j’avais ingéré, tout au long de cette journée si spéciale. La tête commença à me tourner, ce qui mit fin à cette danse que je venais à peine de débuter avec cette charmante dame qui m’avais fait le plaisir de m’accompagner. Je m’excusai sur le champ, la laissant danser seul pendant que je retournai à ma table, pour me reposer un peu. Tout commença à tourner autour de moi et le moindre son faisait comme une explosion dans ma tête. Je n’en pouvais plus de toute cette musique et c’est pour cette même raison que je décidai de sortir un peu, m’éloignant ainsi de tout ce bruit.


*Je pense que j’ai été un peu trop fort sur l’alcool. C’est comme ça à chaque fois. L’alcool m’envahit peu à peu pour me mener dans cet état. Je crois que je vais laisser faire la boisson, la prochaine fois. *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Dim 07 Déc 2008, 11:07

La danse continuait, sous le courant d'une musique toujours plus entrainante. Legaia, en temps normal, se serait déjà écroulé, démoli par la fatigue d'avoir bougé pendant si longtemps. Après tout, même s'il était remuant, n'était ce pas plus éprouvant de danser, plutôt que de s'entrainer? A moins que la danse soit elle même un entrainement valable?
Quoiqu'il en fût, loin d'être fatigué, Legaia s'amusait, presque encore en pleine forme. Car d'une part, il ne pensait pas à se reposer, ni même ne voulait en éprouver le moindre besoin? Qui le voudrait, alors qu'il s'agissait de la première fois qu'il voyait Kahera aussi rayonnante? Elle, quasiment toujours soucieuse, parfois triste ou pire, désespérée, se détendait enfin VRAIMENT. Pour cela, tenir quatre journées d'affilées n'aurait même pas été suffisant.


*Si je tiens pas, je serai vraiment un abruti.....allez, ca continue! Et hop, un pas par ci!*

D'autre part, il ne faisait pas beaucoup d'efforts. Si son corps remuait au rythme de la musique, il se déplacait surtout en fonction des gestes de Kahera, qui semblait mener ses mouvements sans problème, tout en adaptant ses propres mouvements. Rectifier ses erreurs de danse tout en restant parfaite......s'agissait il donc des entraînements que Kahera avait suivi à Kiri, en tant qu'espionne? Si tel était le cas, elle avait du souffrir. Car le résultat était époustouflant.
Tournant la tête, distraitement, en essayant de ne pas trop se déconcentrer, Legaia repéra Akira, qui semblait avoir abandonné. Et la bouteille qu'il tenait dans sa main n'avait pas l'air d'être remplie de jus de fruits.


*Ahha! Il a plus d'un tour dans son sac, l'Akira! Sacré lui.....il va pouvoir rentrer chez lui, au moins?*

Faisant un geste discret à Kahera, pour indiquer que leur compère semblait avoir cédé à la tentation de l'alcool, Legaia ricana intérieurement en le voyant sans cesse revenir sur la piste, puis quelques instants plus tard, retourner à la table du restaurant pour attaquer la soeur, la mère, la belle soeur, la cousine, la nièce et la tante de la bouteille qu'il avait déjà entièrement bue. Et Akira montrait déjà des signes de rédition, lorsque toute la famille de Madame Bouteille se retrouvait vidée, sur le comptoir. Se penchant vers Kahera, Legaia lui chuchota quelques mots à l'oreille.

-"Pas que je n'aie pas trop confiance en Akira, mais je le sens bon pour tomber raide mort avant même d'arriver chez lui.......on devrait peut être en profiter pour le raccompagner, non?"

Une bonne occasion pour lui de se reposer. Se reposer? Oui. Car le temps s'était écoulé à une vitesse remarquable, et si Kahera avait gardé un peu de fraîcheur, lui, en revanche, ne pouvait empêcher son corps de crier pitié. Ruisselant de sueur, Legaia attendit pourtant patiemment que sa partenaire accepte sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 16 Déc 2008, 16:49

"A… Ah, oui..."

Jetant un regard au dénommé Akira, Kahera se rendit enfin compte qu'effectivement, il aurait besoin d'aide pour rentrer chez lui. Quelle idée de s'être mis dans un tel état, aussi?! On aurait davantage dit qu'il cherchait à fuir quelque souci plutôt qu'il ne s'amuse, au vu des bouteilles descendues... tout seul. S'arrêtant donc de danser, la jeune Kamikaze permit à son compagnon d'enfin reprendre un peu son souffle. Elle-même en avait besoin, d'ailleurs, en fait, et cette pause réveilla en elle un urgent besoin d'eau, après tant d'efforts. Ils rejoignirent donc Kenjiro à table, et tandis que Legaia s'occupait de ce dernier, Kahera veillait au grain du coin de l'œil, tout en commandant un grand pichet d'eau.

"Cela ne va pas, Kenjiro-san...?"

Elle ne comprenait pas ce qui lui avait pris. Il dansait avec plusieurs jeunes filles peu avant, et semblait pourtant bien s'amuser. Avait-il donc des problèmes assez graves pour avoir si soudainement ressenti le besoin de se saouler de la sorte? Ou bien cela faisait-il partie de ses habitudes quand il faisait la fête, de boire à outrance? Après tout, elle ne le connaissait que peu, et ignorait bien trop de choses de lui que pour se douter de ses péchés, mignons ou pas...

Dans tous les cas, l'alcoolisme n'était pas le genre de choses qu'approuvait la jeune fille. Ce n'était la solution à rien, et bien au contraire, boire trop d'alcool ne faisait généralement qu'empirer tous les problèmes du saoulard. Quant à boire pour s'amuser... Kahera ne comprenait pas ce qu'il y avait d'amusant à se rendre malade. Crise de foie, maux de tête, actes et paroles irréfléchis et parfois même risqués... Quel intérêt? Obliger autrui à s'occuper de lui, peut-être? Non; la plupart du temps, les alcooliques, on les ignorait, on les laisse dans leur alcool et leurs emmerdes. Mais peut-être Akira espérait-il que Legaia et Kahera, eux, s'occuperaient de lui? A juste titre, sans doute. Quoi que fut la raison de cet abus, il était clair qu'abandonner une personne ayant besoin d'aide n'était pas du genre des deux amis. Seulement, quitte à s'occuper de lui, Kahera aurait sans doute préféré qu'il l'invite à danser plutôt qu'il ne s'isole pour se faire du mal de la sorte, fut-ce pour s'amuser, soi-disant.

"Il vaudrait mieux le ramener chez lui, je pense, Legaia... Il a beaucoup trop bu..."

Drôle de façon de clôturer ce moment de fête et de réjouissances. Kahera n'allait pas laisser Akira seul dans cet état, mais une très légère moue trahit ses regrets à l'idée de déjà quitter la fête. Pour une fois, en deux ans, qu'elle passait réellement du bon temps à Suna, sans arrière pensée aucune, sans méfiance à l'idée de s'attacher à qui que ce soit, sans plus aucun de ces liens invisibles qui semblaient toujours la tenir prisonnière et trop isolée du reste du monde à l'exception de Legaia... Se relevant, elle passa un bras sous celui d'Akira, le soutenant d'un côté, laissant l'autre côté à Legaia.

"Ramenons-le chez lui."
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 16 Déc 2008, 19:01

La fête était bel et bien terminée pour moi. L’alcool avait joué son rôle et avait réussi à me mettre en grande partie ko. La montagne de bouteille prouvait bien l’état dans lequel je pouvais être. Je commençais à avoir quelques chaleurs qui traversaient mon corps de plus en plus souvent, signe que ce liquide que j’avais abusé contrôlait en partie mon corps. Ma vision s’embrouilla aussi, jusqu’au point où je ne pus distinguer les personnes et même les objets qui se trouvaient tout près de moi. Deux personnes s’approchèrent soudainement de moi. Je les entendis parler un moment et une d’entre elles me prit le bras pour ensuite me soulever. Après un effort surhumain, j’avais réussi à entendre quelques mots de la conversation qu’ils venaient d’avoir. Ils voulaient me ramener chez moi. Lorsque je me pris conscience exactement de se qu’il voulait faire, une petite rage secrète se libéra et dans un élan, je tentai de libérer mon bras. Je retombai aussi rapidement qu’elle m’avait levé sur ma chaise faisant tomber quelques bouteilles au passage. Je levai mon regard noyé dans l’alcool vers la dame qui avait tenté de m’aider.

-J….eee suis ca……pable de ret……ourner ch….ez moi tout s….eul.


Je me relevai donc par moi-même cette fois. Je me tournai en direction de la sortie et dans un geste décidé, je me dirigeai vers cette sortie. J’accrochai au passage quelques personnes qui me repoussèrent à leur tour. Je réussis, quand même, de peine et misère à traverser la foule pour me rendre à l’extérieur. Le vent commença à souffler tout doucement sur mon visage affaissé par ce liquide traite. Ce vent un peu plus froid me ramena quelque peu à moi-même, mais l’alcool reprit très rapidement le dessus. Je m’appuyai sur le cadre de la porte, m'aidant ainsi à ne pas tomber.

Les gens continuaient de passer à côté de moi sans trop faire attention à l'homme soul qui se trouvait là. Je tentai de continuer ma route, mais l’environnement autour de moi recommença à tourner autour de moi. Mon cerveau avait l’air de gonfler dans ma boite crânienne et n’attendait que le bon moment pour faire sa sortie. Je portais mes mains à ma tête, tentant de la soutenir du mieux que je pouvais. Je pouvais ressentir les battements de mon cœur qui résonna sans cesse dans ma tête. La musique et la joie des danseurs se mêlèrent aux autres bruits ambiants n’aidant en rien à l’amélioration de mon état. Je tentai de me concentrer du mieux que je le pouvais pour ne pas éclater sous la douleur que j’éprouvais. C’était tellement difficile que je ne savais même pas comment j’avais fait pour rester aussi longtemps dans un tel vacarme. Si je voulais soulager un peu mes maux de tête, je devais absolument quitter cet endroit avant qu’il me rende complètement fou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Dim 21 Déc 2008, 18:46

Revenant tout juste d'une de ses nombreuses excursions, Asano avait appris que Suna se parait de ses habits de fetes. Une fois n'est pas coutume Asano pensa examiner de plus pres la fete, il ne connaissait quasiment personne a Suna et ca serait l'occasion de denombrer les shinobis de Suna ainsi que d'identifier les nouvelles tetes. Sautant de toit en toit, il arriva a une petite plateforme au dessus d'une tour proche du lieu de la fete d'ou il pourrait voir tout. Il sortit de sa sacoche l'une des affiches qui trainait sur les murs du village, et recommenca a le lire afin de bien s'assurer qu'il avait identifier le lieu central de la fete, le rendez-vous etait fixe au restaurant "aux sables chauds" apparamment vu l'heure il devait assez en retard a la fete. Il rangea l'affiche consciensement, et observa le restaurant en contrebas de la tour, la musique semblait faire vibrer la batisse et nombre de gens sortaient et rentraient du restaurant dans un flot ininterrompu.

* Pas de doute, c'est ici...il y a un nombre assez impressionant de personnes...*


Asano se perdit dans ses pensees se demandant quoi faire, la musique semblait vraiment tres forte et la place etait sauf erreur bondee de personnes, Asano ,qui n'aimant ni l'un ni l'autre commenca a penser a rentrer voir de trouver une distraction passagere. Actuellement il ne pensa pas trouver des gens de sa connaissance dans ce brouhaha et rentrait chez lui apres avoir fait tout le chemin n'etait pas satisfaisant. Il decida de descendre sur un toit voisin en face de la porte d'entree du restaurant pour jauger l'ambiance, celle ci etait plutot chaude comme le desert de Suna, les oasis d'alcool en moins.
Il n'etait pas contre boire mais en quantite minimale, boire plus que necessaire etait signe d'une faiblesse quelconque selon lui, quand son attention se porta sur un detail. Une personne qui avait l'air d'un shinobi semblait avoir quelques problemes, a son allure et ses titubements pour rejoindre la porte ou il s'appuya sur le montant, Asano pouvait deduire sans meme sentir son haleine que celui ci devait avoir un taux de sang dans l'alcool tres reduit. Le shinobi porta ses mains a sa tete sembla souffrir d'un mal de crane assez terrible.

* Franchement...une vraie decheance de voir ca...en plus il m'a l'air assez jeune...ca veut jouer aux grands et ca ne prends pas mesure de son etat...ca a beau etre la fete il ne faut pas exagerer...*


Alors une pensee assez exquise sembla avoir traverser l'esprit tordu du juunin, tant qu'a faire la fete autant egayer son humeur par quelques taquineries dont il aimait garnir son entourage. Il descendit du toit et repera les alentours de la porte, il y avait fort a parier que le futur dindon avait des amis proches, il s'appuya le dos au mur joustant le montant ou s'etait appuye le shinobi, il croisa ses bras afin de passer inapercu au yeux des passants. Et alors qu'un sourire de malice digne d'un psychopathe se dessiner sur son visage, il regarda sa future victime souffrir de son mal de crane, il fit une moue satisfaite et se decolla du mur tous en tournant le dos a l'entree de la porte prenant bien garde a ne pas etre vu du pas de la porte.

" Attention, il y a une marche"

Il decocha ces mots tandis qu'avec son pied droit, il passa entre les jambes de l'infortune et finit son mouvement par un majestueux croque en jambe. Il ne regarda pas la victime tomber lourdement qu'il avait deja saute sur le toit a cote joustant le pas de la porte. L'air de rien il sembla scruter si une quelconque personne avait vu la scene, mais avec le va et vient personne ne semblait avoir fait attention. Il regarda presque avide de distraction la scene, se demandant si il allait pouvoir se relever de lui meme ou encore vomir ou d'autre chose que l'alcool semblait donner aux gens qui buvaient plus que de raison.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Dim 21 Déc 2008, 19:44

Dans un accord entendu, Legaia se dirigea vers Akira avec Kahera. Il fallait le ramener chez lui avant qu'il ne s'effondre par terre.......le peu de conscience et d'energie qui lui restait pouvait les aider à l'emmener plus facilement. Un bras d'Akira sur l'épaule, Legaia tenta de la redresser, tandis que Kahera faisait de même avec l'autre bras.

*Pfouu......il fait son poids, le bonhomme! Ou alors, je suis claqué de chez claqué.....*

Mais Akira ne semblait pas vouloir d'aide, bien au contraire. Se débattant, il finit par tomber à nouveau, se fracassant contre une chaise, puis se relevant. Se dirigeant vers la sortie, il finit par s'engouffrer dans la foule, toujours aussi grouillante.

-"Bon....mieux vaut le rattraper. Au pire, on l'assome, de toute facon, il ne raisonne plus correctement."

Donnant son avis sur la chose à sa compagne, Legaia se depêcha de retrouver Akira, qui n'avait pas été bien loin et qui n'allait vraiment pas bien. Se tenant la tête, le pauvre alcoolique de ce soir semblait vouloir empêcher sa tête de voler en éclats. Et la liste de ses malheurs ne s'arrêta pas là.

"Attention, il y a une marche"
*Huh? Une marche....?*

Sans comprendre les paroles qu'il venait d'entendre, et qui se trouvaient être trop intelligibles pour qu'Akira ait pu les prononcer, Legaia vit un homme se diriger vers son ami. Ecarquillant les yeux, il assista à une scène, qui, si elle n'avait pas été si méchante, aurait été cocasse. Se servant de son pied droit, il dit tomber le pauvre Akira, qui ne semblait même pas avoir assez de forces pour maintenir son équilibre.

-"Espèce de.....hé, vous! Ca vous éclate de faire ca?? Venez donc vous attaquer à quelqu'un de plus sobre!"

Se rapprochant à toute vitesse et essayant de relever Akira, Legaia renonca, le laissant juste dans une posture plus agréable que d'être le visage contre le sol. Levant les yeux vers l'inconnu, qui s'était déjà réfugié sur un toit, il sentit ses forces revenir et sa fatigue s'envoler, cédant la place à une colère que son visage ne dissimula pas, loin de là.

*Salopard......il était surement conscient qu'Akira été totalement fait! S'il ne s'excuse pas, je lui fais avaler toutes les bouteilles vides qui sont sur le comptoir!*
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Dim 21 Déc 2008, 20:27

"A... Attendez, Kenjiro-sa... san..."

Trop tard. Il s'était libéré de leur emprise, à elle et Legaia, qui pourtant ne souhaitaient que l'aider à rentrer chez lui, pour avancer seul vers la sortie. Il avait bien trop bu, et c'était dommage d'ailleurs; il allait finir cette si merveilleuse journée à cuver son alcool, avec migraine, nausées et touti quanti, très probablement, au lieu de la passer à s'amuser avec eux et d'autres. Kahera ne comprenait vraiment pas ce qui lui avait pris de se saouler ainsi.

Soupirant doucement, elle lança un regard à son compagnon au regard bicolore. Pas besoin de mots pour se mettre d'accord sur ce qu'ils se devaient de faire; le duo s'avança aussitôt en direction de la sortie du restaurant, bien décidé à embarquer pour de bon leur camarade pour le ramener, si pas chez lui - ils en ignoraient l'adresse, à ce jour... - au moins chez l'un d'entre eux, dans un endroit calme possédant un lit et où Akira pourrait s'allonger et se reposer. Mais alors qu'elle et Legaia allaient rattraper Kenjiro, une phrase fut criée sur un ton ayant quelque chose de goguenard, et instantanément après, Akira se retrouva affalé au sol, broutant le sable faute de pâquerettes...

"Q... que?!"

Legaia, de son côté, avait repéré le coupable de cette action lâche, bête et inutilement méchante. Il fonça dehors et s'adressa à un shinobi perché sur un toit, qu'il n'avait pas reconnu de suite car vu que de dos, sans doute. Kahera, pour sa part, le reconnu dès qu'elle fut sortie à son tour, déjà accroupie auprès de Kenjiro, veillant à ce qu'il ne se soit pas blessé dans sa chute. Un simple regard au vilain blagueur perché sur son toit, en face, lui révéla l'identité de ce dernier. Fronçant les sourcils, elle réfléchit à toute allure. Que venait-il faire ici? La fête? Ah, bien sûr, cette action lui ressemblait bien! Drôle d'humour que celui de cet homme qui passait la moitié de son temps à la surveiller, depuis son arrivée à Suna. Sans doute plus méfiant encore que le reste de Suna à l'égard de la kunoïchi élevée à Kiri no Kuni, il surveillait presque ses moindres faits et gestes, sans doute dans l'espoir de la voir commettre l'erreur qui lui vaudrait la prison du village caché du Sable, voire, plus amusant sans doute à ses yeux, lui balancer l'Ordre du Sable* sur le dos.

Mais pourquoi la surveiller ici? En pleine fête, alors que pour la première fois depuis qu'elle vivait à Suna, elle s'amusait vraiment, sans arrière pensées, sans fuir les suniens autres que Shitatsumaki, son clan, et son compagnon depuis longtemps maintenant, Eden Legaia. Peut-être n'était-il là que pour s'amuser, lui aussi? Au dépend des autres, évidement. Un dernier regard à Akira confirmant à la jeune medical nin qu'il n'avait rien de grave sinon une vilaine cuite, elle se releva, et fixa son regard ambre clair sur le coupable, après lequel Legaia criait déjà. Elle activa son Mienaï discrètement, et s'adressa à Asano, usant de son pouvoir sur l'élément fuuton pour que seul lui puisse l'entendre. Les autres, pour autant qu'ils fussent attentifs à ce détail, ne pourraient que voir bouger les lèvres de la jeune fille sans qu'aucun son ne semble en sortir.

"Cela vous amuse? Nous pas. Si vous êtes là pour faire la fête, faites-là sans que ce ne soit au dépend des autres, surtout des plus faibles que vous. Ce n'est pas digne de votre rang de shinobi, Koshiji-san. Et si c'est encore pour me surveiller, faites-le sans vous en prendre aux autres. C'est entre vous et moi uniquement, cette méfiance qui vous habite me concernant."

Elle n'était pas contente. Pourtant, le ton restait poli et calme, presque neutre. Kahera n'était pas du genre à s'emporter, à crier, encore moins à se montrer grossière. Mais elle avait clairement dit les choses, et si sa tenue et son comportement jusqu'ici se voulaient festifs, son regard destiné à l'espion qui ne la surveillait que trop à son goût, en revanche, faisait presque froid dans le dos, venant d'elle.


Citation :
* Note: Si je ne m'abuse, l'Ordre du Sable représente les chasseurs de déserteurs de Suna sur ce forum. Pour en faire partie, d'après ce que j'ai lu, faut contacter leur chef, mais je ne sais plus qui c'est. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Dim 21 Déc 2008, 21:57

Tout ce bruit devenait de plus en plus insupportable. J’avais beau tenté de me contrôle, mais mon mal de tête ne cessait de me mettre aux défis. Mon crâne gonflait et dégonflait sous le bruit qui entrait et sortait de ma tête. Mes deux mains étaient rendues insuffisantes pour contenir cette migraine qui avait fait sa place en mon cerveau. Je devais absolument quitter ce lieu cacophonique si je ne voulais pas devenir fou. Je fis un pas de plus tentant de peine de misère à contrôler mes mouvements et à ne pas tomber, mais un évènement incontrôlé arriva. Je tombai face première sur le sol, ayant accroché je ne sais trop quoi au passage. Tout mon corps s’affaissa sur tout son long, levant au même moment un nuage de poussière qui m’entoura complètement. Cette fois, je ne me relevai pas. J’avais utilisé toutes les forces qui me restaient pour faire ces quelques pas et contenir ce mal de tête qui avait diminué depuis que j’étais sortie de ce restaurant. Mes yeux se fermèrent et je quittai un moment ce monde, épuisé par les derniers évènements.

Je revins à moi quelques minutes plus tard, étant alerté par la voix d’un homme qui ne cessait de crier à côté de moi. J’avais complètement oublié ce qui s’était passé précédemment, mais cette personne qui criait pourrait certainement me renseigner sur le sujet, mais ma grande fatigue m’obligea à laisser de côté cette idée, retournant dans les bras de Morphée une nouvelle fois. La fatigue m’avait très rapidement rattrapé et maintenant elle m’avait frappé de plein fouet. Tout le bruit qui m’avait entouré un peu plutôt s’était évaporé comme par magie, me laissant ainsi dans une atmosphère de rêve. Les cris de l’homme s’atténuèrent eux aussi jusqu’au moment ou je n’attendis plus sa voix. Je dormais si profondément que peu importe ce qui se passait à côté de moi, elle ne pouvait venir interférer dans mon sommeil. Je restai donc sur le sol, comme un cadavre inerte sans vie. N’importe quel passant par là et n’ayant pas assisté à la scène aurait pu croire qu’un meurtre venait d’être effectué ici même devant ce restaurant, mais s’ils prenaient le temps de regarder mon pouls, il se rendrait compte que je n’étais qu’endormie. Le vent continua de souffler comme à son habitude, balayant le sable qui trainait sur son passage. Comme j’étais un obstacle à sa course, il délaissa une partie de son sable qui s’accumulait contre moi. Qui viendrait aider un pauvre homme s’étant laissé séduire par ce liquide si attirant, mais surtout si traître? Je ne pouvais le savoir puisque ma conscience n’était pas éveillée. J’avais entendu la voix de cet homme et j’avais même ressenti les mains d’une autre personne, mais je ne pouvais savoir s’ils venaient pour m’aider ou pour une tout autre raison. J’allais certainement le découvrir, lors de mon réveil qui ne risquait pas d’être bientôt.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 23 Déc 2008, 17:53

Asano fut un temps soit peu ravi de sa petite taquinerie, le shinobi avait bien tente de se relever mais ivre mort comme il l'etait il renonca assez facilement. Trop facilement a son gout, l'interet n'aura ete que de courte duree, il se retourna pour s'en aller quand il fut interpelle par quelqu'un.

"Espèce de.....hé, vous! Ca vous éclate de faire ca?? Venez donc vous attaquer à quelqu'un de plus sobre!"

Seul un fou, ou quelqu'un ayant bu aurait eu l'audace de lancer une telle injonction au juunin qui etait connu pour son manque de sens de l'humour. Il se retourna et vit l'individu placeant l'ivrogne dans une position moins grotesque, suivit de peu par une tete qui n'etait pas inconnu. Le nouvel arrivant regarda Asano avec un regard presque haineux, et la Asano reconnut Legaia, celui ci apparamment ne l'avait pas reconnu, laissez la jeunesse sans barriere et elle vous mange la main.
Comme de toujours la Shinobi Kahera etait la aussi, et c'est presque avec surprise que Asano entendit des paroles qui pourrait etre rebelle si elles n'etaient sur un ton diplomate.

"Cela vous amuse? Nous pas. Si vous êtes là pour faire la fête, faites-là sans que ce ne soit au dépend des autres, surtout des plus faibles que vous. Ce n'est pas digne de votre rang de shinobi, Koshiji-san. Et si c'est encore pour me surveiller, faites-le sans vous en prendre aux autres. C'est entre vous et moi uniquement, cette méfiance qui vous habite me concernant."

Le juunin avait analyser la situation, et ne put reprimer un haussement d'epaule avec l'unique sourire sur de lui qu'on lui connaissait, a peine rentre a Suna il tombait sur la troupe de shinobi dont on lui avait assigne la surveillance et mieux que ca on le provoquait. Il se leva le visage impassible avec son eternel regard vide tout en craquant ses mains, signe qu'il prenait cela tres serieuseument, il fit craquer son cou sans detacher son regard. Il prit une grande inspiration et leva sa main droite semblant vouloir claquer des doigts.

" Que croyez vous savoir de moi? Rien!!! Je serais une enieme fois tres clair sur le sujet je me moque de votre avis, je ne fais que mon devoir Miss Kahera que cela vous plaise ou non, quand a toi Eden-kun j'ai passe une tres mauvaise semaine donc ne me lance pas de defis sans reflechir. Vous feriez mieux de penser a votre ami avant qu'il ne fasse un coma etylique...faire la fete n'est pas possible pour tout le monde"

Il claqua des doigts, une legere et douce rafale se fit sentir soulevant un leger nuage de poussiere, qui ceda au bruit sourd du metal qu'on coupe. Le lampadaire qui se trouver non loin de la s'ecroula coupe en dizaine de troncons, fidele a son principe d'eviter des combats inutiles, l'intimidation etait plus que suffisante.

*Mieux vaut se faire craindre que de fournir des clients au temple,et je ne suis pas d'humeur a me retenir*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 23 Déc 2008, 18:30

N'aimant pas la foule, la jeune Chuunin préféra l'éviter. Dès lors, il était présageable qu'elle évite tout contact avec la fête de Suna prévue ce jour là. Elle marchait à travers la ville, de long en large et en travers, repensant, comme toujours, à des problèmes d'ordre métaphysiques dont elle cherchait à tirer une conclusion concrète. Néanmoins, comment voulez vous sortir un raisonnement clair lorsque vous examinez le fait que pour avoir du bien vous necessitez le mal, pour chaque bien, un mal différent et vice versa. La jeune femme releva la tête vers le ciel. Elle conservait pourtant un regard vide de toute conscience, comme si son corps se laissait porter alors que son esprit naviguait dans un zéphir supérieur... Habillée comme à son habitude d'une veste noire ouverte sur le devant laissant découvrir quelque peu son intimité, et un jean moulant noir, elle ne devait pas passer inaperçue sur les toits marrons du village du sable. Le ciel avait différentes teintes, mais il fesait chaud, peut etre était ce d'ailleurs normal pour un désert. Une brise balayait la cité, une brise chaude...la Chuunin trouvait cela véritablement écoeurant...
Versée dans ses pensées abstraites, Gensou en fut tirée par un éclat de voix. Cela la réveilla de ses pensées. ELle s'immobilisa sur l'instant, et écouta attentivement la provenance des voix qu'elle rejoignit en moins de deux. Gensou y fut après quelques sauts elle fut sur place et esquissa un sourire. Plusieurs shinobis étaient rassemblés à l'endroit de la fameuse fête organisée par les haut placés du village.
Elle examina la situation rapidement: un mec qui avait l'air ivre mort, une jeune fille qui semblait remontée, un autre mec qui lui, était apparemment prêt à en découdre, et pour couronner le tout, un mec, encore, qui semblait avoir bu, mais qui n'étais pas encore totalement soul... ELle se mordit la lèvre et pensa que finalement, elle allait faire un tour à cette petite fête, qui n'avait pas l'air si ennuyeuse que ca, si on en croyait les évenements... LA Chuunin s'assis sur le bord d'un toit et observa la situation de haut. ELle était sûre que quelqu'un allait la repérer incessament.


-Hum... on dirait bien que la fête a une ambiance...électrique?

La pique qu'elle avait lancée lui vaudrait sûrement des insultes de la part des autres shinobis présents, voire même un affrontement, mais elle n'attendait que cela d'un coté. De l'autre, ne pas connaitre son adversaire lui vaudrait peut etre des ennuis. Elle décida alors de maintenir une attitude neutre....
Revenir en haut Aller en bas
Eden Legaia
Chuunin de Suna
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
225/225  (225/225)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Jeu 25 Déc 2008, 15:23

A en voir l'attitude de Kahera, qui semblait fixer l'homme du regard, elle devait certainement lui souffler quelque réplique cinglante dont elle savait faire usage, lorsque le temps le demandait. Se tournant vers Akira, inquiet, Legaia ne put que constater que le choc l'avait totalement endormi. L'alcool avait certainement eu le plus d'effet sur lui, mais la chute n'avait rien arrangé. Le responsable était, à ses yeux, vraiment méprisable.

-"Que croyez vous savoir de moi? Rien!!! Je serais une enieme fois tres clair sur le sujet je me moque de votre avis, je ne fais que mon devoir Miss Kahera que cela vous plaise ou non, quand a toi Eden-kun j'ai passe une tres mauvaise semaine donc ne me lance pas de defis sans reflechir. Vous feriez mieux de penser a votre ami avant qu'il ne fasse un coma etylique...faire la fete n'est pas possible pour tout le monde"
-"Huh.....?"

Eden-kun. Il l'avait appellé ainsi comme s'il le connaissait. Observant plus attentivement "l'agresseur", il retint un cri de surprise. Un bruit lui indiqua qu'un lampadaire venait de passer une mauvaise fin de semaine, lui aussi. Mais ce ne fut pas le plus préoccupant pour lui.
Asano Kochiji. Celui qui filait le train à Kahera depuis son arrivée à Suna, chargé de la surveiller et de "sévir" si quelque chose d'étrange se produisait. Non content d'être chargé d'une tâche aussi détestable, Asano l'était tout autant, ne manquant jamais une occasion de prouver sa puissance comme pour terroriser ceux avec qui il était supposé défendre Suna. Provoquer les siens était toujours plus amusant, sans doute. Un divertissement qui horripilait Legaia, et qui était souvent source de conflits entre eux. Et bien des séjours à l'infirmerie, pour blessures heureusement légères, étaient le fruit de leur confrontation.
Si on pouvait appeller ca une confrontation. Un Chuunin contre un Juunin.......terriblement équitable.


-"On a pas besoin de croire qu'on sait! On est CERTAINS que tu prends ton pied à foutre les gens en l'air! Que tu fasses ton devoir, on le saura, comme tu l'as dit, ca fait la ENIEME FOIS que tu es TRES CLAIR sur le sujet!"

Legaia s'assit par terre, posant la tête d'Akira sur ses genoux et redressant la tête, fixant Asano à nouveau.

-"En tant que Ninja de rang supérieur, tu devrais veiller sur les tiens, plutôt que de leur faire manger le sol......pourquoi je te dis ca, moi, aussi? De toute facon, notre avis, tu n'en as rien à faire......c'est à se demander s'il ne suffit pas simplement de pouvoir bousiller des lampadaires pour être respecté, ici. Sur ce, on va te laisser dans ta logique implacable et ta mauvaise humeur. Au moins, ta semaine ne s'achèvera pas par une tentative de meurtre envers des compatriotes de Suna. Parce que tout le monde ne fera peut être pas la fête, mais le Kazekage va te faire la tienne!"

Faisant signe à Kahera, il attendit qu'elle veuille s'approcher pour l'aider à emmener Akira, qui semblait avoir davantage besoin d'un petit contrôle médical, "au cas où", plutot que de rentrer chez lui. Et à en juger par son état, il ne leur confierait certainement pas l'adresse de sa maison. Soucieux de la réaction d'Asano et de l'état d'Akira, Legaia ne fit même pas attention à la jeune femme qui venait d'arriver près d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Jeu 25 Déc 2008, 18:08

Le ton montait entre les différents protagonistes. Les provocations fusaient de toutes parts. Notemment de la part du certain "Eden". Bien à l'abri, légèrement en retrait des autres personnes, Gensou fixait attentivement les réactions de chacun. La jeune femme semblait vouloir rester le plus loin possible de la confrontation directe, elle restait en retrait et préférait apparemment le silence. L'autre personne, Eden, venait de rappeler son devoir à son interlocuteur, qui c'était également réparti en provocation précédemment. Néanmoins, et à en juger par le ton de chacun, le Juunin n'était pas d'humeur à la discussion, mais plutôt à la persuasion, voire même, si les choses tournaient mal, au combat, et à en juger par la différence de rang entre les deux acteurs principaux de la dispute, ce dit combat risquerait bien de tourner court, et d'avantage selon le bon vouloir du Juunin qui semblait fulminer bien plus que ce "Eden".
Le dernier, et le moindre participant était affalé par terre et semblait completement désorienté, probablement endormi suite à une soirée très arrosée... ELle ne put s'empêcher de pousser un soupir et leva les yeux au ciel.


*Quand on ne sait pas boire, on ne boit pas* pensa-t-elle


Gensou observait attentivement leur altercation, si les choses s'envenimaient, et elle ne le souhaitait pas, les conséquences pourraient bien être terribles, autant pour chaque participant à cette bataille que pour le village; pourtant, les protagonistes de la dispute ne semblaient pas vraiment intéressés par les conséquences à long terme que pourrait amener une dispute pareille. Les piques allaient bon train, et même si Eden avait dit vrai, rapeller son devoir à quelqu'un amène celui ci à avoir une réaction forcément violente, peut etre pas au niveau des actes, mais cette réaction était prévisible et compréhensible... LA chuunin se mordit la lèvre et se prépara à se lever, elle releva la jambe et se mit en position assise, prête à sauter dans toute altercation, car, a juger par la réaction précédente du Juunin, recevoir une telle réplique en pleine figure allait sûrement le faire enrager. ELle ne préférait pas que cela arrive, mais, étant membre dans le village de Suna, elle ne pouvait laisser aucune dispute risquer de ce terminer en désastre, et le fait qu'un Juunin impressionant se joigne à la bagarre pourrait rendre l'évènement particulièrement embarassant, voire même catastrophique.
D'autre part, la chuunin savait parfaitement qu'elle avait été repérée, mais devinait aisément que les autres avaient d'autres chats à fouetter. Elle se contenta donc d'attendre un éventuel signe belliqueux... et d'intervenir au cas ou...
Revenir en haut Aller en bas
Tashibana Kahera
Rokudaïme Mizukage
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 26
Village : Kiri - Suna
Date d'inscription : 15/10/2008

Fiche Ninja
PV:
390/390  (390/390)
PC:
605/605  (605/605)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Ven 26 Déc 2008, 01:38

Kahera sentait son sang bouillonner, chose plutôt rare chez elle. Mais aujourd'hui, elle voulait s'amuser avec ceux qu'elle appréciait, rien d'autre. Et voilà qu'Akira se bourrait la gu..., puis qu'Asano, cet espion qui ne la lâchait pas d'une semelle depuis son arrivée à Suna, se ramenait et prenait son habituel et malin plaisir à embêter les autres! Et encore, comme si ce n'était pas assez, voilà qu'un autre shinobi se mêlait de l'histoire! Parfaitement inconnue au bataillon, du moins en ce qui concernait Kahera. Mais ça, c'était plutôt normal, vu qu'elle n'avait jamais cherché à faire connaissance ni à tisser le moindre lien avec qui que ce soit ici, à Suna. Peut-être Akira ou Legaia connaissaient-ils la kunoïchi qui venait imprudemment de se mêler de ce qui ne la regardait pas?

*Toujours est-il que Kenjiro-kun a besoin de repos et d'un lieu plus sur que cette place, qui risque de se voir rapidement changée en cimetière si l'autre imprudente chauffe davantage Asano...*

Une ambiance électrique, disait il y a peu l'inconnue. Elle ne pensait pas si bien dire. Et il n'y avait pas que l'ambiance, d'ailleurs... Il suffisait d'approcher Kahera pour sentir ses cheveux et tous ses poils se dresser pour quiconque. Le clan Kamikaze n'avait à ce jour aucune preuve que Kahera possède ou non leur don héréditaire, le Raiu. Mais en l'instant présent, le doute n'aurait peut-être plus été permis, au vu de la tension presque palpable et clairement électrique qui émanait de la jeune femme. Cependant, elle n'était pas non plus stupide, et savait qu'un affrontement face à Asano, là, maintenant, signerait sans doute l'acte de décès de plusieurs d'entre eux. Il n'était pas homme à provoquer sans réfléchir. Aussi, inspirant profondément, Kahera fit un violent effort sur elle-même pour se calmer.

*Je dois me calmer, et calmer la situation et les esprits. Legaia va faire une bêtise, lui aussi, je le sens, sinon...*

"Koshiji-san, vous m'excuserez, mais Kenjiro-kun a besoin de repos et de soins, et je ne pourrai le porter seule."

Le regard qu'elle adressa à Legaia était clair. Il s'agissait d'éviter de provoquer davantage Asano, et de ramener Kenjiro en lieu sur. Le message passé, elle reprit la parole.

"Si vous souhaitez vous amuser, il y a tout ce qu'il faut au restaurant ainsi que dans une bonne partie de la ville pour cela, la fête étant nationale et durant plusieurs jours. Je vous souhaite de passer du bon temps."

Pas de moquerie, pas de provocation. Le ton de la voix de Kahera était parfaitement calme, maîtrisé, presque empli de respect, même, aurait-on dit. Soulevant comme elle pouvait Kenjiro d'un côté, elle comptait sur Legaia pour l'aider en le soulevant de l'autre, et s'adressa ensuite à l'inconnue.

"Je vous souhaite également une bonne fête nationale. Et... je vous conseille de ne pas provoquer imprudemment Koshiji-san. Sur ce... Bonne fin de soirée à vous."

Restait à espérer qu'Asano ne leur mettrait pas davantage de bâtons dans les roues. Il s'agissait de ramener Kenjiro en lieu sur et de le laisser cuver son alcool, mais aussi, d'éviter tout conflit avec cet homme que Kahera savait dangereux et complètement instable. Quelle idée de lui avoir assigné la tâche de la surveiller. Ils voulaient sa mort, à Suna, ou quoi?!

[Note: Ordre des posts de ce topic, à respecter svp... Akira - Asano - Gensou Jiinsei - Eden Legaia - Kahera]
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-suna-f171/
Kenjiro Akira
Kazekage
avatar

Nombre de messages : 839
Village : Suna
Date d'inscription : 15/09/2008

Fiche Ninja
PV:
720/720  (720/720)
PC:
1039/1039  (1039/1039)

MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Lun 29 Déc 2008, 02:45

J’étais encore là, couché sur le sol à attendre le moment où ce parasite déciderait enfin de me rendre ma liberté. Il s’était emparé de mon corps comme un prédateur qui chasse et qui endort ses victimes en leur injectant du poison. Mais le poison que j’avais ingéré n’était nullement mortel, mais les effets secondaires qu’il causerait en cas de trop grande ingestion ne pouvaient être que dévastateurs. J’avais été témoin de sa puissante et je m’étais laissé envouter par son charme et son goût irrésistible. Je n’étais pas le genre de personne à abuser des bonnes choses de la vie, mais cette soirée-là, une autre personne s’était emparée de mon corps. Elle me ressemblait pourtant énormément physiquement, mais ce côté si prudent que j’avais l’habitude d’avoir s’était envolé pour laisser place à cette soif de divertissement et d’amusement. Le mal avait bien tendu son piège, m’attendant au bout de la route, espérant que je succombe à la tentation qu’il avait créée pour moi et que je me détourne de la voie qui avais pourtant été très serviable depuis toutes ces années. Cette même route qui m’avait guidé depuis mon enfance et qui m’avait permis d’être le ninja que j’étais rendu aujourd’hui. Ce chemin qu’étaient devenus l’entrainement et la discipline.

Je m’étais détourné de mon rêve et avait préféré profité de ce moment de fête, laissant de cotée mon entrainement, pour me laisser bercer par tant de pêcher qui ne me voulait que du mal. J’aurai dû écouter cette petite voix qui m’avait avertie. Cette même voix qui m’avait annoncé les dangers qui m’attendaient si je me laissais tenter par toute cette abondance. J’avais enfin succombé à toute cette joie qui m’avait envahi et maintenant j’en subissais les conséquences, embrassant de mon visage sans vie le sable qui jonchait le sol.

L’alcool commença tout doucement à desserrer les liens qui m’emprisonnaient depuis un bon moment déjà. Je pus donc ouvrir légèrement les yeux, entrevoyant au même moment une jeune femme qui tentait du mieux qu’elle le pouvait de soulever le corps que je n’étais plus capable de supporter. Les gens se rassemblaient de plus en plus autour du spectacle que j’étais devenu. Ils avaient l’air d’ apprécier le spectacle que je leur offrais. Enfin, le rôle que je m’étais attribué n’avait guère été très difficile. N’importe qui aurait pu le jouer, mais hélas il était déjà pris. Je continuais de jouer mon personnage, accroché au bras de la dame qui avait eu la gentillesse de me secourir de la prison d’alcool dans laquelle j’étais encore emprisonné. J’aurais bien voulu la remercier, mais comment un homme dans mon état pouvait-il dire quoi que ce soit de façon clair? Cette mission qui aurait été des plus facile pour n’importe qu’elle autres personnes était un défi de taille pour moi.



_________________


Dernière édition par Akira Kenjiro le Mar 30 Déc 2008, 05:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 30 Déc 2008, 05:36

Asano savait pertinamment que l'accrochage pouvait finir tres mal, Legaia n'etait pas si calme et reflechi et de nombreux sejours a l'hopital ne le calmait pas pour autant. Mais c'est un fait que Asano connaissait parfaitement, tout comme celui que Kahera le calmait dans ses ardeurs guerrieres, il n'y avait personne de cet acabi pour lui. Il remarque du coups de l'oeil une nouvelle arrivante, qui bien de niveau inferieur semblait vouloir sauter dans la conversation sans y etre invite.

"On a pas besoin de croire qu'on sait! On est CERTAINS que tu prends ton pied à foutre les gens en l'air! Que tu fasses ton devoir, on le saura, comme tu l'as dit, ca fait la ENIEME FOIS que tu es TRES CLAIR sur le sujet!"

Legaia s'assit par terre, en posant la tete de son ivrogne sur ses genoux et en le refixant ,Asano detestait cette expresion de defi que Legaia avait souvent a son egard, nombre de personne avait une mine degoutee, effrayee ou d'un neutre...il etait assez rare de voir des personnes lui sourir ou bien d'avoir un facies amical, il en etait tres conscient mais cela ne le deranger pas plus que ca c'etait mieu ainsi de ne pas s'attacher a quelqu'un.

"En tant que Ninja de rang supérieur, tu devrais veiller sur les tiens, plutôt que de leur faire manger le sol......pourquoi je te dis ca, moi, aussi? De toute facon, notre avis, tu n'en as rien à faire......c'est à se demander s'il ne suffit pas simplement de pouvoir bousiller des lampadaires pour être respecté, ici. Sur ce, on va te laisser dans ta logique implacable et ta mauvaise humeur. Au moins, ta semaine ne s'achèvera pas par une tentative de meurtre envers des compatriotes de Suna. Parce que tout le monde ne fera peut être pas la fête, mais le Kazekage va te faire la tienne!"

On pouvait voir a la suite de ce petit discours plein de pics comme autant de jet d'armes a renvoyer, que Asano le prenait assez mal car il posa sa main gauche sur son visage comme pour cacher la moitie de son visage laissant entrevoir son oeil entre son index et son majeur. Il avait du mal a contenir un sourire amuse, qu'il reprima assez durement, heureusement pour plein de personnes il etait aussi dur avec lui meme qu'avec les autres.

*Pour qui se prennent t'ils tous...ce n'est pas que tuer tous le monde me ferais plaisir mais je ne pourrais pas eternellement me controler si on m'exite comme ca...*

Mais avant meme qu'il ne reponde a la provocation, Kahera sembla vouloir eviter que la situation ne tourne en un bain de sang inutile, et pris soin de rappeler Eden en lui priant de venir l'aider a porter son fardeau, mais l'ambiance electrique qui se degage d'elle n'etait pas vraiment passer inapercu au yeux inquisiteur d'Asano qui avait appris a analyser chaque mouvement des gens au alentours, ainsi qu'a comprendre la signification cache derriere chaque paroles, c'est cette aptittude qui l'avait sauve a mainte reprise et dont personne ne pouvait en soupconner l'existence. Chacun le voyant comme un vautour attendant patiemment, mais la comparaison ne pouvait correspondre qu'a un chat scrutant de ses yeux envouteurs votre ame cherchant la moindre ouverture pour s'y jeter.

"Koshiji-san, vous m'excuserez, mais Kenjiro-kun a besoin de repos et de soins, et je ne pourrai le porter seule.Si vous souhaitez vous amuser, il y a tout ce qu'il faut au restaurant ainsi que dans une bonne partie de la ville pour cela, la fête étant nationale et durant plusieurs jours. Je vous souhaite de passer du bon temps."

Le ton etait neutre presque trop poli pour etre honete mais Asano ne pouvait qu'en deviner la raison, a son habitude la shinobi essayer de limiter les victimes potentielles si la situation empirait en une bataille rangee incontrolable. Asano n'etait pas vraiment satisfait de tout cela mais il pouvait sentir que la situation allait empirer dans quelques instants si la colere l'emportait, cet autre aspect de lui se ferait un malin plaisir a pratiquer un nouvel holocauste.
Alors que Kahera commencait a porter le jeune ivrogne elle sembla adresser un leger avertissement a la nouvelle venue qui semblait prete a bondir dans une affaire quine l'a regardait pas.

*Qu'est ce que tu fais? Qu'attends tu...arretes de te cacher derriere ce masque de peur et de terreur...soit la mort tu sais qui tu es... *


Pour les gens au alentours, Asano sembla avoir une legere expression de peur, qui reprima par un sourire hautain et meprisant appuyer par un regard aussi dur que son coeur semblait de pierre tout en croisant ses bras pour accentuer une pose bien connu de tous et qui le rendait detestable. La situation pressait sans que personne d'autre que lui ne le sache, il devait faire vite.

" Soit...je vous laisse vous occuper de votre "ivrogne"...mais ne pensez pas que tout cela ne sera pas sans consequences Kahera-San, il y a des choses que l'on ne peut me cacher et vous le savez. Eden-Kun...la prochaine fois sera peut etre la derniere, ne pousse pas la provocation plus loin que ta limite de comprehension, il y a des moments ou je n'excuse plus l'ardeur mais je la tue. je ne suis pas la pour me faire des amis...cette facade n'en devient qu'insupportable..."


* je ne repondrais pas a tes attentes, pour cela que je fais tout ca, je ne te laisserais pas faire un nouveau carnage...tu as deja eu ton quota de violences*

Asano en son for esperait que la situation deviendrais sufisamment calme pour eviter un debordement, bien qu'il devait maintenir cette aura de mechant, il n'etait certes pas la pour rire mais encore moins a manquer a ses propres principes. Meme si pour cela il etait devenu un symbole de terreur au sein meme de son propre village d'adoption.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   Mar 06 Jan 2009, 13:54

Gensou ne put s'empêcher de déglutir, les choses s'envenimaient peu à peu. Glissant de plus en plus dans une situation délicate. Les choses ne s'arrangeaient pas, et qui plus est, les protagonistes de la dispute semblaient ne pas vouloir lâcher le morceau. Néanmoins, au fil des mots, une certaine volonté de paix ressortissait de la conversation. Notemment sur celle que les gens appelaient "Kahera". Au fil de son discours, une volonté certaine de limiter les piques et les quolibets se fesait ressentir. Autant celui qui se fesait appeler Legaia attisait les flammes de l'autre homme, autant elle se démenait pour que la situation reste calme. La Chuunin observa avec une appréhension plus que délicate l'homme qui se cachait maintenant une grande partie du visage. Malgré le fait que face à lui se dressaient bon nombre de gens, il ne semblait guère impressioné, bien au contraire, il était d'une humeur neutre, sans aucun état d'âme, aucun frisson ne parcourait son échine, aucune perle de sueur n'était causée à cause de la peur ou encore de l'appréhension d'un combat. L'homme affichait un calme olympien, un calme que seuls quelques personnes auraient réussi à garder face à de nombreux adversaires.
Gensou ne s'attardait pas vraiment sur les autres, mais concentrait son attention sur lui et lui seul. Sa présence emplissait la ruelle, et une volonté de tuer émanait instamment de son corps. La volonté meurtrière de cet homme se ressentait à plusieurs centaines de mètres, il devait sûrement avoir plusieurs morts sur la conscience... Cette simple supposition glacait le sang de la jeune femme, il avait sûrement déjà réussi à tuer un grand nombre de personnes, et s'il fallait se limiter à ce qu'elle pouvait voir de lui à ce moment, elle le décrirait comme une machine à tuer impossible à arréter par la simple raison... en cas d'affrontement, il aurait fallu le tuer tout simplement, mais la perspective de tuer un membre de Suna ne lui allait guère car à la longue, elle aurait été accusée de trahison et serais chassée du village qu'elle tentait tant de protéger...
Une brise glaciale s'éleva du nord de sa position. Sur le toit du batiment, elle sentit le vent lui caresser le visage, tels la volonté implacable d'Eole la poussant à s'en aller et les laisser s'entretuer, et juste se laisser emporter par l'immense puissance du vent...se laisser emporter par la douceur des vents céleste sur sa peau mate...
Tel était son désir...
D'un autre coté, la chaleur ambiante du village du sable pesait sur ses épaules et la forcaient à rester pour prévenir tout débordement, malgré son désir de s'en aller...
Tel était son devoir...
Bref, deux forces contraires la tenaient entre leurs griffes, s'en aller et laisser libre cours à son envie la plus profonde... et ainsi les laisser se tuer mais son devoir la poussait aussi à rester et tenter de conserver le calme du village pour éviter toute mort causée par les villageois eux mêmes...
Jiinsei se rassit sur le bord et laissa son esprit vagabonder, observant d'un oeil distrait ce qui se passait sous ses yeux...


*Devoir et plaisir...lequel montre le mieux la voie?...*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fête ne fait que commencer   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fête ne fait que commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: SunaSuna :: Centre des Activités :: Restaurant "Aux Sables Chauds"-