AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~   Lun 22 Sep 2008, 20:34

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~   Lun 22 Sep 2008, 21:16

Je ne sais pas combien aurait mérité ton post entier, mais pour t'encourager, voila 6 points de RP pour ce résumé concis. Ton post avait l'air très sympa au vu du résumé, n'hésite donc pas à le refaire, partiellement ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~   Ven 10 Oct 2008, 01:07

Trouver du repos après tant de tumulte avait été très dur. La nuit se passa douloureusement, oscillant entre l'exciation d'arriver jusqu'au lendemain le plus vite possible et les blessures, bien que légères, qui me faisaient me retourner dans mon matelas tel un animal en cage. L'aube venue, il ne me fallut que quelques secondes pour me préparer. Prévoyant cette fois-ci le nécessaire pour passer au bas mot 48h en mer, j'étais décidé à percer ce petit mystère que j'avais moi même créé, cet oxygène impromptu qui m'avait sauvé la veille. Fort heureusement, je n'avais point de devoirs à remplir aujourd'hui pour mon village, j'étais libre de tout, comme un oiseau dans le ciel ses ailes déployées.



Il devait donc être entre 5 et 6h du matin, lorsque je pris posément la "route" pour mon lieu d'entraînement. Bien qu'il n'y ai aucune réelle route sur l'Océan, j'empruntais celle que mon coeur me montrait. Au début, me contentant de m'éloigner en ligne droite du port et de ses environs, je pus apercevoir quelques marins, eux aussi levés de bonne heure pour trouver le fruit de leur subsistance, qui me regardèrent l'air étonné. Je les comprenais fort bien. Tout ce que j'aurais pu trouver à l'autre bout de cet océan était le pays de Kumo, mais il était en réalité bien plus facile d'y accéder par la voie terrestre, même s'il n'y paraissait pas. Mais ce n'était nullement ma destination. Au bout d'une bonne heure de marche sur l'eau, je commençais par perdre de vue toute trace des lignes du continent. Puis, après une autre heure à parcourir les étendues bleues, je finis par rejoindre ce que je devinais être "Le Point de Non-Retour", fameuse limite après laquelle aucun marin n'était garanti de revenir, et où nombre d'entre eux avaient déjà péri. Je reconnus l'endroit de par l'agitation qui regnait sur l'eau, caractéristique d'un océan tourmenté et dangeureux..



Mais ces fameux dangers étaient plus enclin à faucher les embarcations que les individus, fort peu nombreux, supposais-je, qui traversaient ces étendues à pied. Fatigué par la marche, je m'autorisais à relacher mon chakra quelques minutes, pour relaxer mes méridiens. Me laissant glisser dans l'eau en m'y maintenant par la force de mes jambes battant dans l'eau, je pus percevoir avec beaucoup plus de précision le chaos sous-jacent qui regnait en dessous de moi, et qui sembla gagner le ciel lui même: les larmes des cieux commencèrent à couler à flot, renflouant une mer déjà bien pleine. Les flots s'agitèrent de concert, ballotant mon corps comme un fétu de paille à l'abandon dans l'espace infini. Des conditions difficiles, mais tant mieux, au fond. J'allais pouvoir rechercher cette nouvelle énergie baigné par les courants incessants, me permettant une meilleur immersion. Mais ce ne serait pas facile.



Décidant qu'il était le moment de s'y mettre, je me remis debout à la surface de l'eau, concentrant avec une rare intensité mon chakra afin de le faire intéragir avec les éléments tout autours de moi, qui se déchaînaient. Un moment, je ressentis un sentiment similaire à la veille, mais ça ne dura qu'un temps... Pour ensuite s'intensifier d'avantage. Comme si j'avais en quelque sorte balayé une difficulté, j'arrivais désormais à tisser un lien presque tacite avec l'eau qui m'envirronait, diffusant librement mon énergie en elle pour en ressentir les composantes les plus infimes. Me promettant silencieusement de ne pas réitérer de folie, j'amorçais, tout comme la veille, une lente descente sous-marine. Me retrouvant quelques mètres sous la surface agitée, je pouvais ressentir de la même manière l'air soufflant violemment à "l'extérieur" que les pulsions aquatiques qui m'entouraient. Le liens que je tissais avec toutes ces choses m'emplissait d'un sentiment étrange, comme si tout en n'étant pas tout à fait de ce monde, je pouvais tout de même intéragir étroitement avec lui, pour en partager les secrets, mêmes les plus intimes.



Je me concentrais toujours plus pour maintenir cette connection, et me dis qu'il était temps de tenter une approche pratique du phénomène étrange qui s'était produit hier. Une bulle d'air recouvrant mon corps, en plein milieu d'une étendue d'eau agitée... Difficile à visualiser. Mais je m'attelais tout de même à la manipulation. J'expulsais une très légère quantité de chakra par les pores de ma peau... Peu à peu, je tentais de faire cohabiter mon énergie sortante avec celle qui me maintenait statique, comme en lévitation. Les molécules se mélèrent, créant de petites ondes frémissantes. Bientôt, ce fut tout le pourtour de mon corps qui fut englober d'une aura brumeuse et vaporeuse. Jugeant cela insuffisant, j'intensifiais graduellement la tonique de mon chakra, poussant peu à peu l'eau autours de moi ! J'avais trouvé, je le croyais, la manipulation adéquat ! Me concentrant d'avantage sur les abords de mon visage, je pus créer une zone d'une dizaine de centimètre dans laquelle il semblait n'y avoir aucune trace de liquide. Le moment de vérité: je tentais d'inhaler de la substance qui s'y trouvait.




Je faillis déglutir de surprise. Ce n'était pas tout à fait de l'air, ni de l'eau. J'avais comme respiré... De la vapeur mélangé à de l'oxygène. Un début honorable. Je pouvais sentir que mes poumons s'était un peu emplit. Je m'étais donc bien fourni en air, en si petites quantités soient-elles, au milieu de l'eau !! Jugeant l'entraînement fort productif de cette manière, je m'attelais à perfectionner cette manipulation de mon chakra, encore, et encore...
Revenir en haut Aller en bas
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~   Sam 11 Oct 2008, 01:04

J'accomplis en peu de temps de formidables progrès. Peu à peu, les masses d'eau en ébullition se trouvaient repoussées de plus en plus loin, et de manière bien plus fine. Après plusieurs essais de respirations, je pus également constater que la part d'oxygène présente dans l'environnement ainsi créé allait en grandissant: peu à peu, j'étais réellement capable de respirer sous l'eau ! Soudain, je réalisais qu'emporté par mon élan créatif, j'avais gaspillé pas mal d'énergie pour rien. En effet, j'expulsais de tous les pores de ma peau le chakra, rendant la zone emplie d'air étendue tout le long de mon corps flottant. Il n'y avait que peu d'intérêt à cela, pensais-je d'abord, mais...



Essayant tant bien que mal, dansa le tumulte, de garder ma concentration intacte -ce qui devenait réellement difficile après presque une heure de pratique-, j'essayais de mouvoir doucement mes membres. La fluidité me surpris. Je fus désorienté un moment, lâchant prise. L'air condensé s'éparpilla en tout sens, me replongeant en entier dans l'eau de cet océan en proie à la tempête. Une douleur sourde me pris aux tympans, comme si un tambourin avait frappé à l'intérieur de ma tête. Je ne le sentais pas, mais je devinais le mince filet de sang s'échappant de mes oreilles. Mince, ça faisait mal... Une décompression ? C'était donc là que résidait le danger... Si mon attention se relâchait, je perdais ma protection, et me voyais blessé par le changement subite d'environnement. J'allais devoir m'y prendre plus prudemment la prochaine fois. Mais, ces mouvements... Etant habitué à évoluer sous l'eau, je l'étais également à utiliser plus de force pour y progresser. Et là, rien, pas de résistance, seulement... De l'air. Mais oui, c'était logique ! L'air ne sert pas qu'à respirer... Il peut aussi rendre les mouvements plus vifs de par sa résistance moindre en comparaison de l'eau. Retentant ma chance, je réussis à recréer une sorte de forme ovale dans laquelle je pouvait évoluer et respirer. Mes bras, mes jambes, tout réagissait comme à l'air libre.



Je ne cessais de découvrir de nouvelles choses, cela m'épatait au plus haut point. Je réalisais alors qu'il y avait tant de choses à créer, à façonner, et avec lesquelles communier dans le monde, que s'en était une gageure pour celui qui se serait juré de tout connaître. Je ne pouvais avoir de telles prétentions. Cependant, j'avais la capacité de joindre mon esprit et la force vitale de l'eau, pour en constituer une entité puissante. J'en prenais peu à peu conscience. Si une voie m'était destinée, il s'agissait de celle-ci. Je me mis alors à avancer. A avancer en plein océan, en respirant l'oxygène, concentré par mes soins. Telle une petite lanterne lâchée dans le tumulte, j'avançais de ma propre volonté contre les vagues sous-marines, brisant puis reformant leurs forces derrière moi, à la fois fantôme et entité brillante dans cette immensité.



Je ne sais trop combien de temps je restais ainsi. La raison me revins lorsque mon chakra se mit à manquer. Il m'en restait de bonnes quantités, mais je devais penser au voyage de retour, qui n'irait pas sans en dépenser. Rouvrant les yeux, comme après un sommeil réparateur, je ne pris pas le risque d'une nouvelle rupture de pression, et remontais directement à la surface, sans rompre la technique. Surpris, je réalisais que la semi tempête avait laissé place à un temps magnifique. Les nuages s'étaient envolés loin au Nord, vers Kumo, révélant le soleil radieux et éclatant du début d'après midi. J'avais du rester bien longtemps, sous cette eau noire bleutée, pour ainsi louper un changement aussi radicale. J'avais la sensation de transiter entre des mondes, que seuls les éléments mettaient en conflit. Une opposition saine, et régulée, dans laquelle je creusais doucement ma place, avec attention, soucieux de ne pas effeuiller la verdure luxuriante à mon passage. Sans doute étais-je en train de vivre une expérience qui resterait gravée en moi à tout jamais... Mais serait-ce la dernière fois que j'en ressentirais les effets ?



Je découvrais des horizons inconnus de ma perception jusqu'alors, et en étais tout excité. Je commençais à percevoir des ondes nouvelles, grâce à l'emploi que je faisais de mon talent pour le Ninjutsu, et j'avais le sentiment intime, au fond de moi, que je pouvais aller encore plus loin, emprunter ma voie, sans limites ni contrôle, sans frontières...



Il était à présent non loin de 17h. Sans me presser, j'entrepris de parcourir la distance me séparant de la côte, sous l'eau, diffusant mon chakra comme une auréole autours de moi, me permettant d'aller à une vitesse que je n'aurais pas soupçonné possible sous l'eau. Je ne combattais pas les éléments. Je faisais littéralement partie de l'un d'entre eux, fusionnant presque avec le liquide aux multiples propriétés. Tout au long de ma route aquatique, je réalisais que mon énergie ne s'échappait plus avec tant d'irrégularité qu'auparavant, formant un courant plus fluide, continu. Je me fatiguais moins... Sans pour autant en connaître la raison. Et sans que j'en prenne conscience, j'arrivais, en moins d'une demie heure de course sous marine, sur la côte, apercevant ma vieille bicoque de pêcheur. Comme si de rien n'était, je passais alors sous le regard des quelques vieux marins qui traînaient le long de la berge, consternés, sans doute.

Ne leur adressant qu'un regard gêné, je continuais plus loin, jusqu'en ville, où je fis quelques courses. Un apaisement nouveau m'emplissait à chacun de mes pais. Je me sentais bien, j'avais le sentiment de progresser, et ne voulais pas que cela s'arrête. Espiègle, je faisais mûrir de frais concepts dans mon esprit... Que pouvait-il en ressortir à l'avenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: Re: ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~   Mer 03 Déc 2008, 15:38

~~¤ Topic Terminé ¤~~



¤Technique Acquise¤



Citation :
Nom: Kuukidama

Description: L'utilisateur, immergé dans l'eau, malaxe avec adresse son chakra afin de former autours de son corps une couche d'air d'ampleur variable, qui le prémunie des effets de la Noyade, et lui permet de se déplacer à la même vitesse approximative qu'à la surface. Utile InRP lors d'une infiltration.

Effet: Immunise contre la Noyade, prévient de la perte de Vitesse sous l'eau

Coût: 30 PC d'activation + 10 PC par tours où le jutsu est maintenu

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~   Ven 03 Sep 2010, 19:31

Citation :


¤° Critères d'Evaluation °¤

Arrow style, orthographe, soin
Arrow type de RP (entraînement ) / Respect de la progression
Arrow enchaînement des RP
Arrow vue d'ensemble

¤° Evaluation °¤

Pense à te relire Kenji Razz

-Manipulation adéquate
-Oscillant entre l'exitation ( tu avais oublié le "t")
-dernière phrase : chacun de mes pas et non de mes pais
-La raison me revint et non me revins

Je te taquine Rolling Eyes , à part ces fautes "bêtes", l'ensemble et le contenu sont corrects. Tu peux encore t'améliorer dans l'expression et travailler si tu le souhaites ta syntaxe, tes RP en seront sublimés ^^

Pour ce qui est de l'entrainement lui même, il est progressif, réfléchi, et mesuré par ton personnage. Le lien qu'il crée ou qu'il intensifie avec son élément est assez intéressant et tu en donnes une perspective qui apparait comme surnaturelle. J'aurais aimé que tu creuses un peu plus la chose, mais la quantité est tout de même correcte.

Technique Validée + 6 points de RP

Je te propose de rajouter :

+5 de réfléxion ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~   

Revenir en haut Aller en bas
 

~~Les Prémices d'un Entraînement Solitaire¤~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Territoire Katuga :: Baie de Katuga :: Habitations des Shinobi-