AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bar à Ramens [Pv Talphan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mar 29 Juil 2008, 16:17

La fumé s'élève lentement, elle la sent...elle la voie. Cette fumée est chargée d'odeurs qui s'emmêlent les une avec les autres. La fumé augmente au fur et à la mesure, elle se rapproche. L'homme aussi avance vers elle et pourtant, elle en bouge pas. Elle attend patiemment qu'il arrive jusqu'à elle. Il sourit, mais tout n'est qu'hypocrisie. Il veut juste lui faire bonne impression. Tentative inutile de gagner sa confiance. Il pose l'objet duquel se dégage la fumée devant elle et...

-Voici vos ramens au miso mademoiselle! J'espère que s'est assez épicé!

-Je vous remercie.-dit-elle d'un ton vide de toute émotion.

Le serveur conserva son sourire malgré tout et alla servir d'autres clients, laissant June seule avec ses pensés. D'une main distraite elle attrapa une paire de baguettes. D'après l'odeur, la soupe était très épicée. Elle adorait ça. Elle sépara le baguettes et les plongea dans son bol dont elle extirpa quelques nouilles qu'elle se fourra dans la bouche. Elle en pris le goût, essayant de déterminer les ingrédients qui avaient été utilisés pour faire le bouillon.

*Pour une fois il se sont pas loupés. C'est bien piquant comme il faut. Même un succube ne supporterait pas.*

Non, ces créatures mythiques des enfers n'auraient pas supporté un soupe aussi épicé, personne sur cette terre n'aurait pu le supporter d'ailleurs. Personne sauf June. Elle mangeait cette soupe comme qui mangerait des pommes de terre à la vapeur.
De sa main libre elle sortit de son sac un livre de petite taille qu'elle ouvrit sans le moindre mal d'une seule main. C'était une histoire assez intéressante. Cela parlait d'un jeune exorciste qui se battait tout le temps contre des monstres nommés Akuma. C'était assez intéressant.


*Plutôt fortiche ce Bean Sprout!*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mar 29 Juil 2008, 19:01

Alors que Talphan se baladait tranquillement dans les rues de Kumo, un T-shirt volé sur le dos et avec un genou quelque peu douloureux suite à une altercation avec un juunin nain lycanthrope, son ventre poussa un cri connu à travers le monde entier et respecter de tous le fameux : j'ai faim. Vu l'heure qu'il devait être, une petite pause dans un bar restaurant où l'agitation se faisait rare serait la bienvenue. Non pas que l'agitation lui fasse peur mais sa couverture ne tiendrait pas longtemps s'il continuait de jouer la tête brûlée de cette manière. Bah oui, il arborait toujours ce magnifique bandeau frontal attaché à son avant bras, c'est pas comme si ça aussi il l'avait volé... N'étant pas un grand habitué des restaurants du coin, encore moins des l'aspect culinaire de la culture des ninjas, il entra dans le premier endroit où il trouverait de la nourriture. Un bar où l'on servait des ramens. C'était le plat typique de la région, il ne pouvait pas rater ça.

En plus de vouloir essayer la cuisine locale, il y avait un autre produit que notre chasseur de démon complètement suicidaire se devait de tester. Il analysa la clientèle féminine à la recherche de sa conquête du soir. Il y avait deux trois filles... Une jolie blonde à 4 heures. Une rousse à 16 heures. Celle qui attira le plus son attention, c'était cette mignonne demoiselle aux cheveux noirs accompagnés d'une petite mèche rose. De plus, elle était en pleine lecture. Une fille qui aime lire et qui ne ressemble pas à un rat de bibliothèque, c'était parfait. Il saisit une fleur qui était dans un vase, sur le comptoir, sans même que le cuisinier derrière ne s'en aperçoive, et s'approcha de la jeune shinobi.


"Quelle lumière jaillit par cette fenêtre? Voilà l'Orient, et Juliette est le soleil! Lève-toi, belle aurore, et tue la lune jalouse, qui déjà languit et pâlit de douleur, parce que toi, sa prêtresse, tu es plus belle qu'elle-même!"
Lança t-il du mieux qu'il put.

Shakespeare, Roméo et Juliette, la cultisme scène du balcon. Juliette ici présente devait être à des années lumières de s'imaginer la référence littéraire, voir même de soupçonné son existence. Talphan le savait déjà, qui connaît Shakespeare de nos jours ?


"Excusez moi, je ne trouvais pas d'autre mot que ceux déjà employé pour décrire votre beauté flagrante,
Il lui tendit la fleur, accepteriez vous que je me joigne à vous afin que je puisse profiter d'un repas en votre douce compagnie ?"

Il n'attendit pas de réponse et pris place en face d'elle, arborant depuis le début un sourire qui faisait des ravages la plupart du temps chez la gante féminine. Comme d'habitude, c'était de très belle parole, il était sincère dans un sens, mais ses intentions était tout de même moins pure et galante que ses dires. Cela n'était pas vraiment étonnant... Talphan se retourna, interpellant le serveur qui eut le malheur de passer par là pour passer sa commande.


"Je prendrais la même chose que cette charmant femme, et si y'aurais moyen d'avoir une bouteille de champa... Euh, quelque chose à boire. Ca serait cool."


Avoir des goûts de luxes n'est pas souvent qu'un avantage, même lorsqu'on a les moyens. Le champagne, c'est une boisson qu'il n'était plus prêt de boire, tout comme le vin. C'est dommage, mais avant qu'on en importe, il pouvait se gratter.


"Et comment se nomme notre Juliette ?"
Finit-il par demander, après toute sa prestation.

J'en connais une qui va aimer retrouver sa boîte d'aspirine une fois chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mar 29 Juil 2008, 19:27

June en leva pas le regard une seule fois de son mangas pendant durant la tirade de l'homme. Cependant elle écoutait. Dès les premiers mots elle reconnu la célèbre pièce de Shakespeare. Elle l'avait lue il y a très longtemps. Elle en se souvenait plus très bien. Une réplique cependant l'avait marquée sans raison apparente. Elle s'en souvenait encore cependant. La réplique commença a résonner dans ses pensés.

"Excusez moi, je ne trouvais pas d'autre mot que ceux déjà employé pour décrire votre beauté flagrante, Il lui tendit la fleur, accepteriez vous que je me joigne à vous afin que je puisse profiter d'un repas en votre douce compagnie ?"

Elle leva le regard un court instant avant de le rediriger vers son mangas. Il allait avoir une drôle de surprise celui là! Si il croyait que ce qu'elle mangeait était un plat normal, il se trompait grandement. En même temps, cela lui apprendrait à jouer les dragueur. Il aurait mieux fait d'aller voir la jeune fille blonde. Elle la connaissait bien, malgré le fait qu'elle en soient pas amies. Cette fille état bête comme ses pieds et changeait de copain tous les mois. Certains en tenait même pas toute cette période. Cet homme s'était trompé de cible. Elle n'était pas une fille facile.
L'homme lui demanda alors son nom. Il s'y connaissait apparemment. Il posait la question au bon moment. Ni trop tôt, ni trop tard. Elle avait remarqué qu'il avait un bandeau ninja. Peut être était-il expert en interrogatoires. Ce genres de ninjas savent comment gagner la confiance de quelqu'un. Cependant, il avait commis une erreur de taille. Elle n'était pas une fille ordinaire.


-Ô Roméo! Roméo! pourquoi es-tu Roméo? Renie ton père et abdique ton nom; ou, si tu ne le veux pas, jure de m'aimer, et je ne serai plus une Capulet.

Ce fut alors qu'elle leva enfin son regard vers l'homme. Ses yeux dont la couleur oscillait entre le rose et le mauve étaient dépourvus d'expression mise à part une légère ironie. Son visage en général restait inexpressif. Elle le fixa pendant quelque instant avant de ranger son mangas, comprenant qu'il en partirai pas de si tôt et qu'elle en pourrait plus lire en paix. Elle reprit des ramens avec ses baguette et se les fourra dans la bouche. Elle mâcha lentement sans cesser de le fixer, puis, quand elle eut fini, elle lâcha d'un ton tout ce qu'il y a de plus naturel:


-Je m'appelle June. Et toi, on peut savoir qui t'est?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mar 29 Juil 2008, 22:06

Tiens, une lectrice de Shakespear. S'il s'attendait à ça... Cette jeune femme l'impressionnait. Et c'était pas finis, loin de là. Car derrière ces jolie yeux rose bridé se cachait une cervelle pas tout à fait vide et encore plein d'autre mystère que n'allait pas tardé à sentir notre Roméo. Pour son plus grand malheur, sans doute... Tout de même, il ne semblait pas faire grand effet sur la petite personne en face de lui. Faut dire, elle était radicalement différente de lui, au premier abord du moins, introvertie et discrète, elle n'est pas du genre à montrer ce qu'elle pense. L'héritier des Yavan lui, le dit haut et fort en plus de le montrer distinctement qu'il pense ce qu'il dit. La demoiselle, méfiante pour pas grand chose, ne détachait pas son regard de son livre, du moins pas avant sa tirade de Juliette. Le seul moment où elle le regarda, ce fut lorsqu'elle pris une bouchée de ramen pour l'engouffrer devant lui qui attendait son bol. Ce qui choqua le garçon, ce fut la façon de manger, là, avec des baguettes. Comment peut on manger sans fourchette ni couteau, hein ? Talphan sentait qu'il fallait mieux qu'il apprenne très vite comment manger avec ces droles d'ustencile, sinon il allait passé pour un idiot. Encore plus que d'habitude, du moins.

"June hein ? Ravissant, enchanté June. Je m'appelle Talphan, digne héritier de la famille Yavan."


Digne ? On peut pas vraiment dire que la dignité de la famille Yavan soit connu dans la ville. C'était pas plus mal, vu le fossé entre les deux cultures. Et encore là, c'était pas finis question fossé. Le bol de ramen arrivé, avec une bouteille de sake et deux verre à sake. Ne voyant pas arrivé le coup fourré arrivé, il pris ses baguette, enchaîna sur un "bon appétit" et pris une bouchée des nouilles. Il finis d'avaler, pour laissé un gros blanc dans la conversation. Là, normalement, il voulait parler. Le souci était la dose d'épice dans les ramens, il y en avait trop et Talphan n'était pas préparé psycologiquement à un tel choc gustatif. Il était souriant, mais hésitait d'ouvrir la bouche. Il réussit finalement...


"C'est... un peu... épicé..."
Dit-il d'une petite voix rauque comme s'il n'arrivait plus à respirer

Il pris une bonne bouffée d'air, pour ensuite se servir un verre. A lui, et à June. Il commença bien entendu par le verre de la demoiselle, pour finir par le sien. N'ayant pas la moindre idée de ce qu'il y avait dans la bouteille, il ne fut pas aussi crédule qu'avec la nourriture. C'était un alcool fort, lorsqu'il humecta la senteur du nectar, il en eu la certitude. Au moins, il était prêt ... aller, cul sec ! Ca passait déjà mieux que les ramens à la harissa et au piment nourrit à l'uranium. C'était même pas mauvais.


"Ca passe plus facile ça, déjà."


Pour ça, on voulait bien le croire. Pour enchaîner sur un sujet de discution intérressant, et qui pourrait faire oublier cet incident mineur, il demanda à la kunoichi quel livre était-elle en train de lire.

"Vous semblez apprécier la lecture de bon goût, je serais curieux de connaître quel livre vous lisez. Shakespear n'est pas une lecture facile, il faut aimer le style qu'a cette auteur. Je l'ai toujours trouver un peu trop pessimiste."


Bien sur, j'y avais penser aussi. On allait pas lui donner tort, hein ?


Dernière édition par Talphan le Mer 30 Juil 2008, 02:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mer 30 Juil 2008, 01:27

June continua d'observer l'inconnu. Il était étrange, en savait même pas les risque qu'il prenait en mangeant ce plat. Était-il vraiment ninja? Il ne semblait se méfier de rien alors qu'un ninja se doit d'être constamment sur ses gardes. Il était étrange, il ne tenait même pas correctement ses baguette. D'où venait-il? Il avait comme un léger accent. Il n'était surement pas d'ici. Pas à l'origine en tout cas. Il enchaina avec le sake après les ramen et le but cul sec. Pas très élégant. Il lui parla alors de l'auteur précédemment cité puis la questionna sur ce qu'elle lisait. Le pauvre...il allait être déçu. Elle bu lentement un peu de sake puis reprit le livre qu'elle ouvrit avant de venir l'agiter devant le visage de son interlocuteur.

-On appelle ça un mangas. C'est plein d'image avec des gens qui parlent. Certains disent que ce n'est pas de la littérature. Moi, tant qu'il y a une histoire, ça me suffit. Celui ci parle d'un exorciste qui doit chasser des monstres nommés Akuma.

Sa tirade n'avait duré que quelque secondes. Elle referma le mangas et le reposa sur la table avant de recommencer à manger, comme si prononcer tant de mots de suite l'avait épuisé. Elle ne regardait plus Talphan, puisque tel était son nom, et se concentrait sur l'engloutissement du contenu de sol bol puisque celui déterminerait la durée de la conversation. Elle n'avait aucunement l'intention de rester après son repas. Elle n'aimait pas parler. C'était surement pour cela qu'elle n'avait pas beaucoup d'amis....
Elle posa lentement les baguette. Des amis....à vrai dire elle n'en avait pas vraiment. Elle ne prenait jamais le temps de s'en faire ou plutôt, n'avait jamais prit le temps de s'en faire. Il est vrai que parfois elle se sentait un peu seule...
Son regard se leva lentement vers Talphan. Son visage habituellement si inexpressif était maintenant emprunt d'un trace de mélancolie. Comme un appel à l'aide lorsque l'on est seul dans un vaste océan de pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mer 30 Juil 2008, 04:49

S'il y a bien quelque chose que l'on pouvait remarquer à cette table du petit restaurant de ramen, c'est le contraste énorme qui englobait les deux personnes qui se faisait face. D'un côté il y avait Talphan qui rayonnait de joie, s'exprimant en souriant et balançant un maximum de joie à travers son humble personne. De l'autre, c'était June qui tirait une tronche pas possible, elle était en train de se faire draguée et ne semblait même pas atteint par la chose, méfiante comme si le garçon allait lui planté un couteau dans le dos à la première occasion. C'était elle la nuit, et lui le jour. C'est justement cette différence, qui creuser un fossé de la taille du Grand Canyon, qui faisait que Talphan tentait de se rapprocher d'elle au lieu de lâcher totalement l'affaire comme l'aurait fait une personne ayant un tant soit peu de bon sens.

Bref, la kunoichi était en train de lire un livre nommée manga. Un livre fait principalement d'image avec des bulles de texte, comme était faites les bandes dessinées chez lui. Et puis il y avait aussi des images dans les livres que consultait Talphan, le seul truc c'est que les images étaient représentatives des créatures démoniaques dont parle les livre en question. C'était au moins le sujet en commun qu'avait les lectures de Roméo et Juliette. Les démons. Allez savoir pourquoi, le réflexe de l'érudit fit surface et il ne put s'empêcher de dire une chose dont il aurait très bien put se passer :

"J'ai lu que les Akuma était des esprits démoniaques d'ancien guerrier revenu sur terre à cause d'un sentiment puissant comme la haine ou la peine. Il prenne la forme d'homme en armure, des flammes recouvre leur tête et…"


Il se rendait compte, pour une fois, qu'il était temps de se taire et de se rattraper. Qu'elle le prenne pour un idiot, ça passe, mais pour un fou, un peu moins.


"Enfin, tout le monde sait que les démons n'existe pas ! …"
Disait-il sans conviction.

Malheureusement, trop de monde pensait ça, ce qui était bien entendu totalement faux. Le destin lui avait montré à plusieurs reprise que le paranormal n'est pas une invention pour effrayer les enfants afin qu'il se couche sans bronché. Les gens peuvent être stupide des fois, je vous jure. Afin de changer de conviction, il prit le premier sujet de conversation. La tête que tirait alors la jeune femme fut parfaite, de plus, ça semblait normal qu'il s'inquiète. On avait l'impression qu'elle allait se jeter d'un pont ce soir.


"Ca va ? Tu n'as pas l'air dans ton assiette."


C'était foutrement vrai ! Elle n'avait pas l'air dans son assiette, la faute au ramen trop épicé ? D'ailleurs, Talphan en redemandait… Il en pris une nouvelle bouchée, qu'il avala avec prudence. Maintenant qu'il était au courant, il allait pouvoir subir la dure loi de la cuisine bourrée aux épices comme un grand.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mer 30 Juil 2008, 15:50

Oui elle était seule...Elle avait laissé l'obscurité l'envahir et maintenant elle avait l'impression qu'elle n'en sortirai jamais. Seulement l'obscurité était son alliée. Son genjutsu reposait là dessus. C'était cette obscurité qui la rendait si puissante et encore...Il lui faudrait beaucoup s'entrainer si elle voulait parvenir à ses fins. Elle désirer obtenir le genjutsu suprême, maitriser toutes les facettes de e domaine. Son genjutsu donnait vie aux monstres qu'elle créait. Existait-ils ailleurs que dans les livres? Elle n'en était pas sure. Mais il est vrai que beaucoup de vieilles légendes on leur fond de vérité. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Oui, elle aimerait que tout cela soit vrai. Elle redirigea sont regard sur Talphan qui était partit partit dans un énorme délire sur les Akumas. Il sembla cependant s'en rendre compte et s'arrêta et fini par déclarer que, de toute façon, ils n'existaient pas. Elle sentit une légère tristesse l'envahir pendant un court instant. Elle aurait aimé l'entendre dire le contraire. Il lui demanda alors si elle allait bien. Immédiatement, son expression redevint de glace. Elle n'aimait pas que les autres voient ce qu'elle ressent. Elle pris le ton le plus calme possible lorsqu'elle répondit.

-Je vais bien, merci.

Talphan se risqua alors à reprendre quelque ramens. Cette fois ci il réussit à contrôler sa réaction. La première fois cela l'avait sans doute pris par surprise, mais cette fois le plat terriblement épicé ne sembla pas l'affecter. Un léger sourire apparu sur le visage de June. Il était tout de même amusant ce type. Cela faisait très longtemps qu'elle ne parlait à quelqu'un. Sur un autre sujet que l'objectif d'une mission en tout cas. Elle n'aurait peut être pas du s'éloigner autant des autres, mais en même temps, eux aussi la rejetaient. Ils la craignaient à cause des secrets qu'elle pouvait révéler. Ils la regardaient de travers seulement parce qu'elle s'habillait constamment en noir et parce qu'elle aimait les montres. Quelque part, certains avaient peur d'elle comme on aurait peur d'un fou. Son regard si impénétrable sur son visage de glace. Semblait elle si étrange au regard des autres? Pourtant cet infime sourire l'avait comme transformée. Son regard restait vide, mais au moins elle ne ressemblait plus à une statue de marbre. Elle regarda droit dans les yeux son interlocuteur.

-Alors..Talphan. Est-tu un ninja de Kumo no Kuni ou un étranger venu dans notre village pour d'obscures raisons?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mer 30 Juil 2008, 18:16

Talphan touchait un point sensible, June aussi d'ailleurs. Elle n'était pas du genre à s'ouvrir aussi simplement; peut être même était-elle un peu d'orgueilleuse pour admettre ne pas aller bien. Non, c'était autre chose, une grosse déception qui l'avait marqué à vie était plus probable. Mais ce n'était pas vraiment dans l'habitude de Talphan de remonter dans le passé des gens pour essayer de les comprendre. Comme on dit, le passé c'est le passé ! En tout cas, Talphan était grillé. Son attitude le trahissait de trop, il était loin d'être adapté à la vie ici, à Kumo. Ce n'est pas non plus en une journée que l'on devient un véritable résident d'une nation. Il n'arrivait pas à duper la jeune femme, qui avait déceler ses difficultés à manger avec des baguettes, ses lapsus sur la boisson et surtout son accent qui faisait toute sa sensualité. Comme il avait un bandeau frontal bien visible collé sur le bras droit, notre jeune amie était en droit de véritablement avoir des doutes sur l'identité de l'homme en face d'elle. Foutu pour foutu, notre usurpateur d'identité ninjatienne se dévoila au grand jour :

"Ce matin j'étais encore un étranger venu ici pour faire du tourisme, cet après-midi j'étais un ninja en quête de connaissance. Maintenant, on va dire que je suis un homme comme les autres qui bavarde avec une fille comme les autres. Quoi que, les autres ne sont sans doute pas aussi belle, faudrait-il encore que tu daigne illuminer ton visage d'un magnifique sourire un peu plus souvent comme tu le fais là."


A ce moment précis, il confrontait son regard à celui de la jeune kunoichi pour, peut être le voyait-elle, faire comprendre qu'il était sincère et franc. Il pensait ce qu'il disait, que ça soit sur le fait qu'il soit l'homme qu'il est à l'heure actuelle ou le fait qu'elle soit belle. Il ne mentait pas, toutes les femmes (à quelques exception prêt) son belle, faut-il encore qu'elle le veuille. June, elle, l'était mais ne le voulait pas. Elle ne s'en donnait pas la peine, c'est sans doute ce qui fait d'elle une fille vers qui on n'engage pas le contact. Si Talphan s'arrêtait à des détails si futile, il ne serait pas là aujourd'hui. S'il n'avait pas en tête que derrière cette coquille froide et dure comme l'acier se trouvait la chose la plus douce et chaleureuse au monde, il aurait pris ses clic et ses clac pour rentrer chez lui.

C'était tout de même sa première discussion calme, sans accrochage en tout genre et sans prise de tête, depuis un moment. Entre le lycanthrope colérique et provocateur et la Raikage furieuse qu'il ait effrayé une comptable en se faisant passé pour mort, il avait bien besoin de mettre un coup de frein à son taux d'adrénaline avant de faire une crise cardiaque. Bon, non, il n'allait pas en faire une crise cardiaque mais vivre à cent à l'heure peut être très éprouvant. Imaginez qu'il finisse dans les draps de la demoiselle cette nuit ? Certes, il pouvait toujours rêver, mais en tout cas il ne voyait rien de mieux pour mettre un bon coup de frein à sa vie mouvement du jour. Même pour June, ça lui passerait cette impression de solitude qui règne au plus profond de son être et dont elle n'arrive pas à se débarrasser. De toute façon, elle était loin d'imaginer les choses sous cette angle alors Talphan pouvait se préparer à prendre une chambre individuel à l'hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Ven 01 Aoû 2008, 15:43

Elle ne perdit pas une miette de ce qu'il disait. Ainsi il était étranger, ça, elle l'avait deviné. Il prétendait être venu pour faire du tourisme, mais elle ne le croyait pas. Qui viendrait faire du tourisme dans un village ninja? Les gens n'y viennent que pour donner des missions. Contrairement à elle, les habitants du pays ne semblent pas aimer le climat orageux de l'endroit. Apparemment, il était devenu ninja ce même après midi, mais s'il était devenu ninja, alors il savait se battre. Maitrisait-il les techniques ninja ou alors n'exerçait-il que le combat classique? Peut être avait-il montrer des aptitudes à devenir ninja ce qui l'avait mené jusqu'au village pour s'entrainer. Ces points obscures restaient à éclaircir. Cette histoire lui paraissait bien étrange, c'était la première fois qu'elle entendait une histoire pareille. Talphan s'empressa de banaliser la situation de disant que en ce moment, il n'était que deux personnes parmi tant d'autres, ce qui ne fit que renforcer ses soupçons. L avait quelque chose à cacher. Sa curiosité s'éveilla, désirant plus que tout découvrir ce que cet homme cachait. Il finit sa tirade en la complimentant sur sa beauté tout en lui suggérant de sourire plus souvent. C'était parfait. Elle n'avait donc qu'a sourire et à lui parler gentiment, Puis elle essayerait de farfouiller un peu dans son passer pour voir quelles informations elle pourrait en tirer.
Le regard qu'il dirigea vers elle à ce moment là fit basculer ses soupçons. Nulle trace de mensonge en eux. Tout ce qu'il avait dit était vrai. Cependant, il est simple de dire la vérité tout en s'arrangeant pour cacher ce que l'on veut cacher. Elle persistait de croire qu'il cachait quelque chose, mais n'était plus vraiment certaine de l'ampleur du secret. Peut être sa première impression avait-elle était la bonne, ou peut être que son « secret » n'était pas si énorme que ça après tout.
Tout en gardant ce éphémère sourire au lèvres, elle lui rendit un regard qui était cette fois, non pas froid et fermé, mais au contraire ouvert, comme si elle l'invitait à lire en elle. Le ton se sa voie s'était fait plus amical peut être un peu moins distant.


-Moi je ne suis qu'une simple chuunin. Je n'ai rien de bien exceptionnel mis à part la passion que j'ai pour les livres sombres et obscurs. Tout à l'heure vous avez dit que tous ces êtres tirés de vieilles légendes n'étaient que pure invention, pourtant...N'avez vous jamais espéré qu'ils existent réellement? Je veut dire, cela donnerait un peu de mystère à ce monde de brutes.

Elle fit une pause pendant laquelle ses yeux semblaient rire, mais comme il est naturel, elle n'exprima rien de tout cela ouvertement et se contenta de le garder enfoui au fond d'elle.

-C'est étrange que quelqu'un qui vit pour combattre dise ça n'est-ce pas? Je ais bien que c'est étrange mais c'est comme cela. Il est vrai que la vie d'un ninja est loin d'être calme, mais le propre de l'être humain c'est de toujours vouloir ce qu'il n'a pas.


Elle conclu sur ce philosophage tiré d'un livre lu longtemps au part avant. Elle ne se souvenait même plus du livre en question en réalité. Simplement cette simple phrase était restée dans un coin de sa tête, attendant le moment propice pour bondir hors de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Ven 01 Aoû 2008, 18:37

Le fossé qui séparait nos deux compères se comblait peu à peu. Plus la discussion avançait, plus la jeune kunoichi s'ouvrait un peu et exprimait un peu ses sentiments (même si c'était toujours pas vraiment ça) et Talphan trouvait de plus en plus de point commun entre eux. Ce qui arrangea notre étranger, c'est que June ne comprit pas que son statut de ninja, il l'avait honteusement dérobé lors de son passage au temple du Raikage. Kuro avait été en mesure de le comprendre au premier instant grâce à son odorat surdéveloppé, heureusement que les lycanthropes se font rare…Sinon sa couverture ne tiendrait pas trois jour. Et la, la prison, la cour martial, la sentence… Tous ces petits inconvénients qui font que l'on a pas du tout envie de se faire choper. Mais c'est les risques du métier, s'il n'avait aucun risque, où serait l'intérêt ? Jouer avec le feu sans se brûler, très peu pour lui. S'il n'a pas à la clé une bonne monté d'adrénaline, il préfère tout de suite arrêter et aller se coucher.

Talphan laissa entrevoir la surprise sur tout son visage, la jeune femme avait fait de sincérité et ce qui changeait radicalement de l façon dont elle parlait il y a cinq minutes. Elle semblait vraiment croire à l'existence d'entité maléfique et démoniaque. Enfin, elle n'y croit pas, mais elle le voudrait. Elle le voudrait vraiment. Son jour de chance était arrivé, Talphan pouvait mieux que n'importe qui d'autre la conforté dans ses délires de démon. Qui des deux était le plus fou ? Celle qui veut croire à de telle folie ou celui qui est depuis longtemps persuader qu'un monde maléfique existe.

"Il n'y a rien d'étrange à se poser des questions sur quelque chose que l'on ne peut cerner. Si seulement plus de gens pouvaient penser comme toi… "
Dit-il comme pour rassurer la jeune femme.

C'est en soupirant qu'il porta sa main vers l'intérieur de sa veste, si plus de personne pensait comme elle, peut être sortirait-il plus souvent ce livre ancien qu'il sortit de sa poche intérieure pour une autre personne que lui. Après tout, ce livre avait une histoire, il était beaucoup plus ancien que notre ami Talphan, c'était un miracle qu'il puisse encore servir aujourd'hui. Il l'ouvrit à la seconde page et commença à parler :


"June, connaît tu la légende de Sparda ? La véritable légende de Sparda, le démon bienfaiteur ? Il combattit ce de sa race afin d'enfermer le mal dans un autre monde dans le seul but de nous laisser, à nous la race humaine, une chance de survivre. Sparda enferma tous les démons dans un autre monde, à travers la porte d'Outre-Terre, seul lien entre eux et nous. Il fit un lourd sacrifice pour arriver à ça, il perdit tous ses pouvoirs de démon mais nous assura une vie tranquille. C'est pour ça que, afin que les démons ne reviennent pas sur terre, un homme et une femme décidèrent de gardait cette porte, afin que personne ne l'ouvre. Aujourd'hui encore, les descendants de cet homme et cette femme garde la porte d'Outre-Terre au péril de leur vie."


Il marqua une pause, afin de laisser à June le temps de tout assimiler, pour enfin finir par :

"Je suis un de ces descendants. Je suis l'héritier des gardiens de la porte d'Outre-Terre, comme l'aura été mon père, et son père avant lui."


Aucun doute possible, il devait passer pour un fou. Comme d'habitude, lorsqu'il expliquait qui il était réellement, on ne le croyait jamais. Il y avait de quoi, mais qui sait ? Peut être que s'il y avait une personne qui voulait bien accepter de le croire, c'était elle. Talphan préférait s'en assurés :


"Tu dois me prendre pour un fou, j'imagine…"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Sam 02 Aoû 2008, 20:28

Talphan avait l'air de croire en toutes ces superstitions. Il sortit de sa veste un livre qui semblait très ancien. Elle retint d'ailleurs une grimace. Il se promenait avec un livre aussi vieux simplement en le mettant dans la poche intérieur de sa veste. Bonjour le soin! Aucun livre en mérite d'être traité ainsi! Elle inspira profondément pour essayer de se calmer. Sa réaction était surement excessive, mais c'était ainsi. Elle en supportait pas de voir un livre maltraité. Il se lança ensuite dans le récit d'une bien étrange histoire, celle de Sparda le démon bienfaiteur. Il aurait soit disant confiné le mal de ce monde derrière une grande porte pour que les humains puissent survivre. Elle restait sceptique. On ne pouvait pas sauver les humains car ils étaient victimes de leur propre folie. Les humains sont corrompu par le mal avec une facilité étonnante. Le but de Sparda était impossible à réaliser. L'histoire enchaina en expliquant que des humains étaient chargés de surveiller la-dite porte. June en rit intérieurement. Les humains chargés d'empêcher le mal de venir sur terre? Impossible. Les humains en sont pas fais pour juger du bien et du mal car ils sont fait de ces deux éléments. Il déclara après avoir fait une courte pause qu'il était le décendant de ces gens là. C'était vraiment du n'importe quoi son histoire. Ce mec en tournait pas rond. Il avait même l'air assez perturbé. Finalement elle se dit qu'elle en voulait rien savoir de lui. C'était surement un psychopathe qui kidnappait puis torturai des innocent ou un truc dans ce gouts là. Elle ne voulait rien savoir.

-Et bien...ton histoire est fort intéressante, mais, effectivement, tu est complètement givré mon pauvre. Veut tu que je t'accompagne jusqu'à l'hôpital? Si tu est schizophrène ils pourront te donner des médicament tu sais, ça se soigne!

Elle n'était pas du tout devenue froide et ses propos n'étaient même pas moqueurs. C'était d'ailleurs sa façon d'être gentille et bienveillante bien qu'elle manque grandement de délicatesse. Elle n'était pas très douée pour les rapports sociaux. Elle réfléchi un moment. D'après la tête qu'il faisait, elle avait dit un truc qu'il fallait pas. Elle se souvint alors que le fou n'a pas l'impression d'être fou. Il fallait y aller par un autre chemin.

-Hum...supposons que ton histoire soit vrai. Peut-tu m'expliquer alors pourquoi est-ce que le monde est encore assaille par les guerres? Sparda aurait du détruire les humains et laisser les démons. Aux moins eux sont heureux dans un monde de destruction et de haine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Lun 04 Aoû 2008, 05:11

En un instant, tout espoir s'évapora en une petite fumée noire et un tas de cendre. La réaction de June était un peu prévisible mais elle réduisait à néant le semblait d'estime du jeune homme pour elle. Il n'était pas fou, ni atteint de schizophrénie. Il avait juste vu plus loin que tous ces imbéciles qui s'arrête à cette vague apparence "normal", cette couche du monde qui recouvre tant de chose que personne connaîtra. Aller savoir pourquoi, Talphan ne put s'empêcher de comparer cette femme avec Kuro, la rencontre fracassante avec le jeune garçon n'était en rien comparable avec cette scène là. Pourtant, June était d'un certain point de vue très antipathique et n'avait aucune considération pour autrui. Franche et directe, si quelque chose ne plaît pas a mademoiselle, elle le dit et n'hésite pas non plus à se moquer de l'autre. Notre camarade lycanthrope avait exactement la même attitude, il dégageait aussi la même aura qu'elle, cette aura qui nous dit "dégage je n'aime personne et personne ne m'aime". Cette espèce d'appel à l'aide auquel ne peut s'empêcher de répondre Talphan… C'était un bon samaritain fallait-il croire. En tout cas, et contre toute attente, il restait là même après avoir été traîné dans la boue par cette femme qui se supposait saine d'esprit alors que son existence n'avait sans doute jamais eu aucun but précis.

C'est comme si elle se moquait de lui alors qu'il n'avait vraiment rien à lui envier. Talphan soupira, la nature de l'homme est faite ainsi, il refuse ce qui est différant… Vraiment ? Non, car après toutes ces petites moqueries qui auraient été en mesure de profondément blesser l'héritier des gardiens de la porte d'Outre-Terre s'il n'avait pas vécu mille fois cette situation, elle s'y intéresser tout de même malgré tout. Elle trouvait que ce démon Sparda, n'aurait pas dut faire ça, que son action avait été sans intérêt car l'homme était lui-même le mal et qu'il aurait mieux valu laisser les forces démoniaques en liberté. Elle était stupide et loin d'imaginer la véritable nature des démons. Bien que c'était peine perdue, Talphan se lança dans la lutte pour l'honneur de l'humanité.


"Bien sûr, il aurait mieux fallu laisser les démons sur cette planète plutôt que de se battre pour sauver les animaux, les forêts, les montagnes, les rivières, les lacs, les océans. Au diable la nature, l'art, l'histoire même de l'humanité, que tout ceci ne soit qu'une marque dans le sable qui se recouvre au premier coup de vent !"


C'était ironique, bien entendu. Mais il n'avait pas fini, pour lui cracher sur le travaille de Sparda revenait à cracher sur toute sa famille et la tâche qui lui avait été confié.

"A quoi cela peut-il bien te servir de continuer de vivre si c'est pour ne pas croire à l'homme à ce qu'il est ? A ces sentiments les plus nobles comme l'amour, l'amitié, la fraternité. A tous ce qu'il a put créer, construire auparavant, à tout ce qui fait la nature de l'homme. S'il y a bien des raisons d'haïr l'humanité, il y en a mille fois plus de l'apprécier et de la chérir, alors ne va pas dire que Sparda à eu tort car c'est faux."

Voilà qui était bien parlé, il était assez bien placé pour parler. Après tout il avait voyager bien plus que toutes les personnes présente dans ce restaurant. Il avait vu des horreurs sans pareil, les ravages de la guerre, la misère la plus pauvre. Toutes les informations sur l'histoire de certain pays, de la culture d'un peuple, des religions, il en savait tellement sur tout un quart de la planète, et pourtant tellement peu face à ce qu'il y a à savoir. Personne n'était mieux placé que lui pour dire qu'à travers le monde règne le mal absolu, pourtant il aime sa race humaine. Et s'il le fait, c'est que ça doit en valoir le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Mar 12 Aoû 2008, 19:30

Elle vit tout de suite la déception sur le visage de Talphan. Apparemment elle l'avait blessé en parlant ainsi. Il est vrai que le traiter de fou n'avait peut être pas été vraiment délicat de sa part. Mais il lui avait demandé son avis, elle le lui donnait. Jusqu'à maintenant elle se fichait des réaction que pouvaient avoir les gens lorsqu'elle s'adressait à eux ainsi, mais il est vrai que quelque fois elle se disait qu'elle pourrait essayer d'être un peu moins directe. Peut être un peu plus compréhensive, moins méchante dans ses propos. Malheureusement, elle était ainsi et ainsi elle resterait. Il lui faudrait attendre de trouver quelqu'un qui en fasse pas attention à ce détail. Mais ce genre de personne existe-elle vraiment? Peut être, peut être pas. Peut être resterait elle ainsi seule pour toujours.
Talphan, piqué au vif, lançait désormais une tirade purement ironique comme contre attaque à ses paroles. Soulignant chaque chose qui n'aurait put exister si ce soit disant Sparda n'avait pas enfermé les démons. Il semblait vraiment attaché à cette histoire. Il y croyait vraiment. Apparemment, il se sentait insulté par ce qu'elle avait dit. Pour n'importe qui d'autre, cela aurait paru évident, mais June, elle, en voyait pas pourquoi il s'énervait autant.


"A quoi cela peut-il bien te servir de continuer de vivre si c'est pour ne pas croire à l'homme à ce qu'il est ? A ces sentiments les plus nobles comme l'amour, l'amitié, la fraternité. A tous ce qu'il a put créer, construire auparavant, à tout ce qui fait la nature de l'homme. S'il y a bien des raisons d'haïr l'humanité, il y en a mille fois plus de l'apprécier et de la chérir, alors ne va pas dire que Sparda à eu tort car c'est faux."

June baissa le regard. Son visage était redevenu inexpressif,. Plus l'ombre d'un sourire, elle n'en avait plus la moindre envie. Cependant, malgré son air calme, la tension était presque palpable. C'était comme si elle accumulait tous ses sentiments qui semblaient sur le point d'éclater en elle, amis que malgré tout cela se répande autour d'elle. Étrangement, elle semblait parfaitement calme, sereine, rien en laissait voir ce qu'elle ressentait mis à part cette tension qui se développait dans l'air.
Elle leva finalement les yeux vers Talphan. Ceux-ci étaient vides de tout sentiment, effrayant presque. Lorsqu'elle parla ce fut la même chose. On aurait dit qu'elle ne´tait plus vraiment consciente, que tout ce qu'elle disait sortait automatiquement de sa bouche, sans qu'elle y soit vraiment pour quelque chose.


-Écoute. Ce monde, ne m'a pas donné beaucoup de raisons de l'aimer. Ces sentiments que tu as cité, je en sais même pas de quoi il s'agit. Ho bien sur, j'ai lu de quoi il s'agissait dans les livres, mais cela en m'est jamais arrivé de les ressentir et personne n'a jamais ressentit pareil chose pour moi. Tu me demande à quoi bon continuer à vivre, et bien je vais te le dire: je continue à vivre dans l'espoir de peut être, éventuellement, un jour connaitre le véritable sens de ces sentiments si nobles dont tu me parle.

Sans attendre de réaction de la part de Talphan elle se leva et prit son sac puis déposa de l'argent sur la table. Elle se retourna alors et s'apprêta à rejoindre la sortie. Ses gestes étaient eux aussi parfaitement calme, mais légèrement sec, signe évident qu'elle en parvenait plus vraiment à cacher ses sentiments comme elle le désirait.


[HJ: là t'a deux option, soit tu me retient, soit elle se barre et c'est la fin du rp. Au fait, désolé j'ai mit longtemps à rep mais j'étais vraiment pas inspiré les autres jours T_T]


Dernière édition par June Mugetsu le Ven 15 Aoû 2008, 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Ven 15 Aoû 2008, 05:44

Alors que la discutions battait son plein dans ce pauvre petit restaurant qui ne demandait rien à personne, et surtout pas des fous qui parle de démon à une table. June coupa court à tout dialogue après avoir exposé son avis. Elle avait payé les consommation et partait d'un pas décidé. On pouvait sentir qu'elle était sincère dans ce qu'elle disait. Elle n'avait aucune raison d'aimé le monde, disait-elle. Peut être que personne ne lui avait procurer cette amour si convoité par l'homme ? Bonne question. On pouvait au moins dire qu'elle savait ce que c'était que l'amour, pas dans la pratique mais dans la théorie. Où est l'intérêt alors ? C'était un peu comme savoir qu'une fleur sente bon et pourtant ne jamais s'écarter d'un chemin pour en cueillir une afin de sentir son doux parfum. Comment peut-on avoir connaissance d'une chose si magnifique à porté de main et pourtant continué à ne pas vouloir la chercher ? C'était triste. Tellement triste. Talphan ne pouvait pas laisser cette pauvre âme continuer à errer comme cela sans avoir la moindre idée de ce que peut être l'amour, la joie et le bonheur. Quel noble acte que voilà !

Talphan se leva, il pris la bouteille de saké au passage pour en boire une gorgé avant de se lancer à la poursuite de la jeune femme. Allez savoir pourquoi, la scène suscitait quelque regarde indiscret de la part des clients, mais aussi des gérants du restaurant. Une scène de ménage, ça attirait toujours les curieux. Ceci rendit Talphan à moitié mal à l'aise, les pies bavardes ne pouvaient pas s'occuper de leurs affaires au lieu de l'épier ? Qu'ils mangent leurs ramen et qu'ils lui fichent la paix ! Il craignait déjà bien assez la suite des événements pour avoir en plus à redouter la réaction qu'allaient susciter ses actes au personne environnante. Bref. Talphan rattrapa June qui venait juste de sortir du restaurant, et qui s'apprêtait à enchaîner sa marche dans la rue
.

"Si tu n'as aucunes raisons d'aimé ce monde, ni aucun espoir pour vivre, laisse moi t'en donner."


Il attrapa la jeune femme par le poignet et la ramena vers lui. Un peu brusquement, certes, mais elle n'aurait pas été tout à fait d'accord si elle aurait eu le temps de réagir. En effet, Talphan lui donna une bonne raison d'aimé l'humanité et, par la même occasions, l'amour qu'il avait à offrir. Il déposait un baiser sur les lèvres douce de la kunoïchi, tout en caressant doucement sa joue (retenant au passage sa tête pour qu'elle ne lui mette pas un coup de boule). La suite des événements pouvait être dramatique, il voyait de loin venir la pluie de coup et d'injure pleuvoir sur sa pauvre personne. Mais ça, il s'en foutait. Ca ne serait pas la première fois qu'une fille le traite de salaud en lui mettant une monumental gifle prêt à vous décalquer toutes les dents contre le mur si vous ouvrez la bouche au même moment.

Lorsqu'il eut fini de transmettre tout son amour à June, il retira doucement les lèvres de la demoiselle. Il affichait un sourire radieux, sans doute content de lui, il était prêt à accepter son châtiment. C'était presque faire preuve de sadomasochisme, sourire si sincèrement alors qu'on s'apprête à déguster sévère, il faut vraiment avoir un grain…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   Ven 15 Aoû 2008, 16:46

June fut totalement surprise par ce geste. Il faut dire qu'elle e s'y attendait pas du tout. Il était si prés d'elle, il la retenait contre lui. Si elle avait voulu, elle aurait surement pu se dégager facilement, mai elle se laissa faire, submergée par le doute néanmoins. Un flot de sensation se déchaina en elle, telle une rivière en colère. Son cœur battait plus vite, mais ce qui provoquait cela était une peur intense. Peur de ce que Talphan prétendait vouloir lui offrir. Elle avait déjà vu quels ravages ce sentiments pouvait causer. Elle en voulait pas être une victime de plus.
La peur...au moins ce sentiment là elle le connaissait. D'ailleurs elle s'amusait à le ressentir. Elle adorait les films ou livre d'horreur ainsi que tout ce qui était ténébreux. La peur se mêlait à une sorte d'excitation. Elle adorait ça. Mai ce qu'elle ressentait en cet instant en ressemblait pas du tout à cela. Il s'agissait là d'une toute autre sorte de peur. Un peur déchainée prête à tout ravager sur son passage. Elle osait désormais à peine bouger. Il s'éloigna alors peu à peu d'elle, le sourire au lèvres. Elle en savait pas comme interpréter cela. Elle resta un instant sans bouger, les yeux grand ouverts par la surprise semblait-il. Puis elle repris son air calme et sourit légèrement. Son expression était cependant indéchiffrable. Nul n'aurait su ce qu'elle prétendait en cet instant.


-Je te remercie d'avoir essayé de me montrer de quoi il s'agissait et, pour te remercier, je vais moi aussi d'apprendre un autre sentiment.

D'un geste rapide elle plaça ses jambes de sorte à être parfaitement stable et envoya un monumental coup de poing dans l'estomac de Talphan tout en avançant vers lui. Elle adorait ce coup de poing. Elle l'avait travaillé il faut dire. Un mouvement ascendant de sorte à couper le souffle à l'adversaire. Pendant un temps où elle en savait pas se défendre par les mots, nombreux avaient étés ceux qui avaient gouté à son coup de poing.
Elle se redressa alors et le regarda avec un petit sourire tout ce qu'il y a de plus étrange.


-Ça, ça s'appelle la douleur. Peut être même accompagné de frustration. Ces sentiments là sont ceux que j'ai connu tout au long de ma vie. Comme ça on a chacun appris ce que l'autre avait l'habitude de ressentir. Ce n'est pas merveilleux?-ajouta-t-elle d'un ton ironique.

Elle se recoiffa d'un geste rapide et s'en alla vers la sortie. Lorsqu'elle fut sur le pas de la porte elle s'arrêta et se retourna une dernière fois vers Talphan. Cette fois ci un sourire, un vrai, éclairait son visage.

-Au revoir Talphan!

Elle se retourne et partit, sa longue tresse dansant derrière elle au rythme de ses pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bar à Ramens [Pv Talphan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bar à Ramens [Pv Talphan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Centre Ville-