AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La quête de connaissance nous amènes tous au bar...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Sam 26 Juil 2008, 18:59

Talphan avançait à travers les rues de Kumo, lisant d'un œil le livre qu'il avait dans les mains, regardant de l'autre la route et les passants qu'il évitait du mieux possible. Ce n'était pas évident, surtout lorsqu'il croisait une jolie fille, là ses deux yeux changer automatiquement de cible pour reluquer dans les moindres détails la pauvre passante considérer comme un vulgaire morceau de chair humain. Un morceau de viande, certes, mais qui attire la gante masculine. Bref, alors qu'il tournait à gauche dans une ruelle, le chapitre qu'il entamait était justement celui qui l'intéressait le plus, ses connaissances sur les ninjas était encore bien trop faible pour qu'il puisse se faire passer pour un des leur. Savoir qu'un ninja est un soldat, cela n'a rien de bien intéressant.

Les ninjas étaient la force militaire du pays, en temps de guerre c'étaient des soldats qui allaient au front pour se battre. En temps de paix, ce sont toujours des combattants mais ils s'occupent tout simplement de faire des missions pour le village et leurs clients. Allant des tâches les plus simples, comme faire le ménage, retrouver un chat perdu, aux tâches les plus dangereuses et complexe. Un ninja de haut grade peut se retrouver à espionner un pays, à assassiner un homme politique important et d'autre chose qu'on ne confie pas au premier mec venu. Quoi que… De nos jours n'importe qui pouvait être ninja, Talphan en tout cas faisait partis de ce groupe là.


*Bon, j'vais pouvoir me faire de l'argent en m'amusant… Ca se trouve, je vais combattre des grands méchants, et sauver une jolie fille, qui pour me remercier …*


… Alors, après ça, il y avait les différents grades énumérés par ordre croissant. Il y avait d'abord les genins, c'était ninja les moins puissants, ils sont en bas de l'échelle, mais il faut bien commencer par quelque chose. Après, il y avait les chuunins, déjà là, ils avaient plus d'importance que les genins et étaient en mesure de faire des missions plus périlleuses. Pour finir il y avait les juunins, la crème de la crème, faisant les missions les plus difficiles, faisant preuve de grande prouesse au combat C'était très bon à savoir, car si on lui demandait son grade, il valait mieux qu'il sache quoi répondre avant d'être démasqué.

*On va dire que je suis… chuunin, on va pas placer la barre trop haute non plus. Y'a des limites. Et je veux pas passer pour un gosse qui sait pas se battre et qui a eu son diplôme dans une pochette surprise. *


N'ayant aucune dans quoi il se lançait, le chapitre qui suivait était de très loin le plus important. Le style de combat ! Les ninjas utilisent plusieurs type de combat, il y a d'abord le Taijutusu, c'est la façon dont il appelle ça le combat au corps à corps. On connaît tous les concepts, on tape l'autre du plus fort possible, rien d'extraordinaire, c'est la suite qui est intéressante. Le Ninjutsu, c'est là que ça devient drôle. Le Ninjutsu consiste à concentrer son chakra de sorte à l'utiliser pour exécuter diverse technique, qui au bout du compte, créer une force élémentaire : feu, vent, air, terre, eau… Talphan compris le principe, en utilisant son énergie spirituelle, on lance des sorts… Quelque chose le chiffonnait tout de même.


*Mais enfin… c'est impossible d'utiliser et de contrôler son énergie spirituelle. Le corps humain n'a jamais été conçue pour ça. Ce ne sont que des légendes, on ne peut pas créer du feu avec son énergie spirituelle ! Il n'y a que les démons qui en sont capable ! Si je me trompe, mon séjour ici va être plus long que prévu.*


N'oublions pas le dernier style qu'utilise très souvent les ninjas, le Genjutsu. Celui-ci utilise aussi l'énergie spirituelle, il permet de créer des illusions en tout genre, ce qui peut s'avérer utile. Talphan se dit que ça devait être cool de pouvoir faire croire n'importe quoi à n'importe qui… Il fallait déjà qu'il fasse croire que c'était un ninja, la chose n'allait pas être aisé. Il avait déjà pas mal de renseignement sur son objectif, il fallait les utiliser à bon escient. C'est d'ailleurs dans cette optique qu'il entra dans le premier bar/restaurant, afin de commander une petite boisson rafraichissante. Il voulu pendant un court instant demander un verre de vin, mais ce n'était pas vraiment la spécialité de la région. La culture vignoble n'est pas vraiment très dévellopé, à son grand regrès. Il put prendre une bière tout de même, encore heureux. S'il n'y avait aucun alcool qu'il connaisse, il aurait put très vite repartir d'où il venait afin d'apprécier le goût d'une bonne bière à la suite d'un lo ng voyage.

"Taijutsu, ninjutsu, genjutsu... Trois arts que je vais devoir apprendre à maîtrisé. Me voilà pas dans la panade, comment je vais faire ça ?"
Pensa t-il à haute voix, examinant son verre de bière.

Une question existentielle, seule Dieu connait la réponse à cette question... Ou peut être quelqu'un d'autre. On sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro
Rokudaïme Raïu
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 28
Village : Kumo
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
445/445  (445/445)
PC:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Dim 27 Juil 2008, 21:47

Un retour de mission habituel. La fatigue n’était pas vraiment d’actualité, il lui en fallait vraiment beaucoup pour que cette pelote de nerf sente venir le coup de barre, et là, force est d’avouer que c’était loin d’être le cas. Et comme toujours il se retrouvait à déambuler dans les rues en jonglant sur ses différentes formes pour se déplacer avec plus d’aisance à travers celle-ci. Ce qu’il aimait par contre, c’est que la plupart du temps, on l’évitait, simplement avec la force de l’habitude presque. Quelque chose de pratique même si cela pouvait être usant les premières fois…Bah, il s’en foutait pour tout dire, lui du moment qu’il était d’humeur, il acceptait ce genre de truc. Pas parce qu’il se couchait comme un chiot devant son dominant, juste parce que ça lui plaisait, cette espèce de crainte mêlé au dégoût. Il créait la crainte et ça, c’était son dada…

Bon…C’était pas tout ça de s’amuser des réactions de foule qu’il engendrait au sein de la grande et accueillante communauté qu’était Kumo – la bonne blague ! – après tout c’était drôle un temps mais comme qui dirait, cela devenait assez rapidement lassant comme a peu près tout – sauf les combats/Meurtres/Missions…ça se suit mais ça ne se ressemble pas !
Sous sa forme de loup noir, Kuro se demandait bien quoi faire pour passer le temps de cette fin d’après midi – début de soirée presque même. Ses pattes le dirigèrent vers un endroit, un peu comme les autres dans cette rue rassemblant les bars et restaurants du coin – à croire qu’ils aiment se tasser les uns sur les autres…

Il observa l’endroit de dehors, jugeant le pour et le contre. Les bars, ça n’étaient pas vraiment les endroits qu’il appréciait le plus, y avait beaucoup de monde, dans un espace restreint qui plus est…Mais parfois, il y avait des animations on ne peut plus sympathique – bagarre de bistrot, discussion animé…Surtout pour les bagarres en fait, c’était plus drôle – et puis il était déjà venu ici, une ou deux fois…

C’est avec le sourire au bord des crocs qu’il s’approcha de l’entrée, reprenant sa forme humaine d’adolescent – malgré ses 19 ans bien tassés…- pour entrer à l’intérieur avec un sourire léger sur les lèvres. Il était habillé d’un pantalon noir et d’une veste à manche courte laissant apercevoir son tatouage ébène sur sa peau clair, celle-ci relevé jusqu’à son menton dans les tons rouges – histoire de passer inaperçus – bandeau du village caché autour de sa taille accompagné du fourreau de son sabre. Il n’avait rien de bien spéciale, le plus étrange restant sa taille petite – 1 m 68 – et la finesse de son corps – maigreur serait un mot plus juste sans doute…Toute une dégaine d’adolescent, en somme, mais de ninja également et malgré tout - ce qui pouvait étonné pour une première fois mais, les apparences sont trompeuses!…
A peine rentré que déjà les regards porté sur lui n’avait rien de bien sympathique – qu’il ignora avec un sourire accentué, ce qu’ils pensaient de lui était sans doute le dernier de ses soucis. C’était un bar comme il y en avait plein et qui ne se distinguait pas plus que ça – sauf que les bouteilles étaient bien visibles par les habitués qui étaient pour une grande majorité des ninja.

L’adolescent qu’il semblait être n’avait pas vraiment sa place dans un endroit comme celui-ci, remplit à majorité d’adulte – qu’il était pourtant – mais notre petit loup ne s’en formalisant pas plus que ça, il s’approcha du comptoir pour commander une quelconque boisson histoire de profiter des effets de l’alcool si on lui en donnait l’occasion – et si il s’en donnait l’occasion également. Il s’assit à coté d’un homme de grande taille – comparer à lui, tout le monde était grand – enrubanné dans une espèce de cape de voyage, allons bon…Un mec normal comme on pouvait en croiser une centaine dans la rue qui venait de quitter…

Il observa malgré lui la lecture du jeune homme – dont il ne voyait pas grand-chose pour tout dire - , puis remonta à ce qu’il buvait…De la bière. Banal, normal, comme tout le reste. Mais pas une mauvaise idée non plus.
Et puis le mec ce mit a blablater tout seul – à croire qu’il posait ses questions à une instance supérieur…- mais c’est surtout ce qu’il dit qui le fit tiquer malgré lui…Puis marrer. Il ne cacha pas le moins du monde son hilarité.


« Pauvre mec va ! Te voila dans un monde bien trop vaste pour ta simple petite personne ! »


Il darda son regard turquoise sur le type avant de se tourner vers le barman méfiant – Kuro n’était pas bien apprécier parce que souvent les bagarres, c’étaient lui qui les provoquait. Il commanda d’un ton joyeux une bière également « comme l’autre » que le patron n’hésita pas à lui donner – il y savait son âge réel malgré son apparence…et il ne souhaitait sans doute pas le mettre en colère…Kuro but une lampé de la boisson ambré avant de se tourné vers l’inconnu dont il s’était moqué un peu plus tôt.


« T’attend pas à ce que la réponse te tombe du ciel hein. »


précisa t’il avec une moue amusé sur son visage. Le jeune garçon but une nouvelle gorgée de sa boisson. Ralala celui là avait l’air un peu paumé dans son genre. A ce demander ce qui foutait à Kumo.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kumo-f172/dossier-c
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Lun 28 Juil 2008, 01:04

Talphan commença à tendre sa main vers son verre, qui d'ailleurs était vert, au même moment un ver de terre sortait sa tête du sol histoire d'alimenter ma vanne qui n'était pas drôle. Plus sérieusement, à cet instant précis une bouche s'ouvrit, et une volée de mot fort déplaisant se firent entendre. En effet, un gosse haut comme trois pommes était entré, on ne sait comment, et s'était assis juste à côté de notre chasseur de démon international. On ne pouvait pas parler à haute voix tranquil dans ce pays ? C'est en prenant une grande inspiration que notre jeune homme enchaîna toute sa bière cul sec. Il avait besoin d'une bonne dose d'alcool afin que le sang passe mieux. Une deuxième phrase fusa, le nabot disait que la réponse n'allait pas tomber du ciel. En tout cas, les fessées ça peut tomber très vite.

C'était l'heure maintenant de s'attarder sur le physique ingrat de celui qui osé importuné l'héritier des Yavan lors de sa boisson. L'enfant en face de lui était petit et vilain... Bon ok, il était juste petit. Sa coiffure était ridicule, il avait les cheveux noirs de chez noir, et il ne semblait jamais avait pris la peine de leur donner un coup de peigne. En voyant cela, d'ailleurs, Talphan passa la main dans ses cheveux afin de plaqué en arrière les quelques rebelles qui avaient décidé de faire un tour devant. Bref, notre jeune adolescant pré pubère négligeait totalement son apparence physique contrairement à d'autre. L'heure semblait être idéale pour commencer à s'amuser, car avec toutes ces histoires de shinobi, il n'avait pas pris la peine de se détendre et de profiter de son temps libre pour faire toutes les activités principales d'un touriste. En gros, c'était l'heure de casser les couilles de son monde, quitte à provoquer une bagarre ou autre. Ce qui était un peu idiot car il allait peut être mettre en jeu sa couverture s'il se battait contre un ninja. Imaginez un peu la différence technique lors du combat, la supériorité de Talphan étant écrasante... (je lol xD)Ca se verrait tout de suite qu'il n'est pas un shinobi. Son style de combat occidental n'a rien à voir aux arts martiaux pratiqués par nos amis assassins.

Interpellant le bar mal, il déclara à haute voix :


"Une deuxième bière et un jus de fruit au gosse à côté, c'est moi qui offre."


C'était parti, et pas finis. Talphan regarda un instant notre juunin kumoien de haut en bas, et d'une voix sifflante lui lança :

"Dit moi Tom Pouce, à cette heure là tu devrais pas être couché ? Les bars, faut avoir la taille minimale pour y entré et avec ton mètre vingt les bras levés sur un tabouret, tu pars pas avantager."


Bien qu'utiliser une référence sans doute insaisissable pour toutes les personnes présentes dans ce bar n'avait aucun intérêt, puisque la seule personne qui pouvait rire de sa blague, pourtant drôle, c'était lui. Le mioche était loin d'avoir une culture littéraire assez étendue pour connaître l'auteur des comptes que connaissait Talphan. Ca se comprenait, si quelqu'un de la ville connaissait, le successeur des Yavan était prêt à lui tiré son chapeau. Bref. Lançant une vanne sur son interlocuteur, il prit tout de même la peine de répondre aux premières provocations.


"T'insinue quoi là ? Que j'en suis pas capable ? J'vais te mettre une bonne fessée tout à l'heure, tu verras ce qui est vaste ou pas !"


Il mit bien en évidence le bandeau aux couleurs du village caché de Kumo, vous savez celui qu'il a volé à un pauvre ninja qui n'avait rien demander à personne et qui ne s'en ai pas rendu compte avant qu'il rentre chez lui. Faire voir qu'on appartenait à la classe sociale particulière qu'était celle des ninjas, c'est une chose, encore fallait-il que Kuro le remarque. Talphan était en train de prendre sa couverture de shinobi, de la broyer, de la passer au mixeur pour ensuite la jeter dans sa cheminée. Comment voulait-il que ça marche s'il fonçait tête baissée sur le premier juunin qu'il croisait pour lui prendre la tête ? Certains joue avec le feu, lui c'est avec l'uranium qu'il s'amuse. Surtout lorsque, après ça, il réagit sur quelque chose qu'il n'avait toujours pas remarqué.


*Bordel… son énergie spirituelle est élevée ! Même avec toutes les personnes autours, la sienne se repère sans aucun souci. Il la sort d'où le gremmelins toute cette énergie ?*


Le rapprochement n'était pas bien difficile à faire, pourtant il n'arrivait pas à se le dire. C'était bête mais l'énergie spirituelle était plutôt intense dans cette ville, justement à cause des ninjas. Talphan avait mis une sorte de "frein" à son sixième sens de détection d'énergie, ça lui donnait mal au crâne à force. Au départ il avait pensé à une forte concentration démoniaque du à un cimetière très ancien sous le village, ou quelque chose du style. C'était tout simplement les humains qui dégageaient tout ça. C'était plus qu'affolant.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro
Rokudaïme Raïu
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 28
Village : Kumo
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
445/445  (445/445)
PC:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Lun 28 Juil 2008, 02:26

Kuro était ce qu’on appelait une forte tête, mais il était également aussi saisissable que le vent de Suna, et c’est souvent ce qui faisait le plus peur : sa façon de réagir. Elle différait énormément d’une situation à une autre, quel soit ressemblante ou non, tout dépendant de beaucoup de critères difficiles à évaluer. Il était comme ça, versatile. Et pour l’instant il restait amusé. Sa bière dans une main – parce qu’il le fallait bien ! – il avait pris une position plus détendu, son coude posé sur le bar alors que sa tête reposait sur sa main, observant le shinobi qui blablatait ses propres conneries. Parce que si lui était fort dans le genre, il s’était trouvé une personne à sa mesure…Mais jusqu’à quel point ?
Il était sur – ou presque – que cet homme n’était pas comme lui, mentalement parlant. Il était trop gentil. Au final, ces paroles pourraient le vexer mais sans plus, elle n’était pas là pour faire mal – où si c’était le cas, c’est qu’il s’y prenait très mal. Finalement, faire mumuse avec ce shinobi lui plaisait bien. Même si on le voyait pas forcément, il était ninja, il était anbu, travaillant dans les services secrets et de plus…Il était loup – une partie de lui l’était. Alors il est parfois dure de dissimuler par exemple, une odeur de sang – commune a de nombreux shinobi – ou des odeur tel que la peur…Pour l’instant pourtant, il ne s’en occupait pas, son instinct avait classer l’homme dans la partie « moins fort que mwa » mais sans plus de distinction…Là, il ne s’occupait que de son niveau approximatif…Tout comme il était difficile de juger la plupart des shinobi seulement sur leur énergie ou leur aura…

Il observa le jus de pomme qu’on lui avait filé – le barman l’avait donné et était repartie à l’autre bout du comptoir – avec un sourcil interrogateur. Genre…Il allait boire du jus de pomme. Pas qu’il n’aimait pas, loin s’en faut mais il buvait déjà là…Et puis fallait pas se prendre pour un homme parce qu’on buvait une bière cul sec…
Et puis la suite fut le pompom pour l’adolescent. Le tom pouce comme qui disait l’autre – bien qu’il ne sache pas vraiment ce qu’était cette personne il doutait fortement que celle-ci montre sa grandeur physiquement parlant…Si il savait combien de fois on s’était marrer sur sa taille, sa maigreur et tout le reste de sa personne…Après tout n’était il pas un monstre ? Un monstre ça ressemblait aux humains, mais il y avait aussi des choses qui les différaient des êtres normaux…
Alors il fit une nouvelle fois, une chose tout à fait logique, il rit, doucement. Ce n’était pas son éclat de rire de tout à l’heure, c’était un peu plus discret. Ce mec, il devait être nouveau ici…Ou alors il avait raté un bon paquet d’années…


« J’avoue qu’on me l’avait jamais faites celle là…Mais tu sais y en a eu plein avant toi, mais ils ne sont plus là pour s’en vanter. » Un sourire ponctua sa phrase, innocent. Trop pour être vrai sans doute.

Ce n’était pas forcément vrai, mais ça n’était pas faux pour autant. En réalité il s’en foutait de sa taille, pour lui, ça ne lui importait pas. Depuis longtemps il s’y était fait, que sa forme humaine était plus faible que celle du loup, il l’avait su d’instinct. Et puis…


« Tu sais l’asperge, je vais t’apprendre un truc que tu a pas l’air de comprendre tout seul : la taille, ça ne signifie rien ici. Ni l’âge, ni la force, ni les droits. Etre monté sur échasse te permet juste de te faire croire que tu peux regarder les autres de hauts, mais il suffit juste que tu te casses la gueule pour que la tendance s’inverse. Alors tu devrais la fermer avant que le vent tourne. »

Sa voix était restée aussi joyeusement guai qu’avant, pas de ton plus dangereux, en fait c’était de la moquerie purement et simplement qui perçait dans la voix claire du garçon qui s’était redressé sur son tabouret. Pas histoire de faire plus grand, juste pour river son regard turquoise dans les iris de ce mec se croyant drôle. Lui, il ne cherchait pas à être drôle, il s’amusait juste a renvoyer sa balle juste pour le plaisir de jouer…

Kuro joua distraitement avec son verre entre deux lampé de bière tout en se demandant ce qu’il allait faire du jus de pomme…Oh, il trouverait bien assez tôt va…Puis l’Asperge s’excita de nouveau tout seul, comme un grand. Comme il était marrant. Il démarrait un peu au quart de tour, un peu comme lui parfois lorsqu’on l’énervait…Il lui montra même son bandeau…Pour ce qu’il en avait à foutre, lui gardait le sien seulement par habitude, il ne l’aimait pas pour tout dire, parce qu’il signifiait une attache qu’il n’aimait pas. Sauf que y avait un truc bizarre sur ce bandeau…Une odeur différente de celle du mec en face de lui…oh…alors c'était ça...


« Tu devrais rendre se truc à son propriétaire. » lâcha t’il simplement, sans élevé la voix en regardant au fond de sa choppe presque vide.

A savoir si l’autre calculerais ou pas…Mais en même temps, il s'en foutait de ce qu'il avait foutu avec ce bandeau...Mais carrément...
Finalement le jeune homme darda son regard turquoise dans celui de son vis-à-vis, celui-ci se faisant plus métallique alors que brillait une petite lueur amusée au fond de ses prunelles…Mais aussi un étrange sérieux.


« Tout à l’heure ? Et pourquoi pas maintenant ? Oh…suis-je bête, le chien aboie plus fort qu’il ne mord. »


Une provocation. Oui, tout à fait. Il n’avait pas peur d’un affrontement, pas le moins du monde même. Il aimait se battre, faire couler le sang, après tout il était un assassin…

Après tout, c’était à ça que servait les monstres non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kumo-f172/dossier-c
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Lun 28 Juil 2008, 04:41

Talphan dans son fort intérieur, se bidonnait comme pas permis. Ce gosse avait du répondant. Ce que notre usurpateur ici présent aimait le plus, après les filles, c'était ces petits affrontements verbaux. Il était très bon à ce niveau là, imbattable même. Il trouvait toujours un terrain où il pouvait lancer quelques pics. Un peu comme là, la taille était un sujet qu'on pouvait pas rater. Les coups bas à ce niveau, ils pouvaient lui en faire pendant deux heures non-stop. Mais cela n'avait pas beaucoup d'intérêt, faut savoir innover de temps en temps. Bref, il trouvera bien de quoi se moquer de notre ami lycanthrope plus tard. Car ce petit continue d'enchaîner des phrases provocantes dans le but de se prendre une raclée bien méritée. Talphan n'était pas dupe, ce n'était pas de l'inconscience dont faisait part Kuro. Même si aucun des deux ne savait de quoi l'autre était capable, ils savaient que le combat ne serait pas du niveau d'un ewoks contre Dark-Vador. Il y avait toujours aussi cette histoire d'énergie spirituelle qui trottait dans la tête de notre jeune homme.

Notre petit homme se tapa un long discours sur le fait que la taille importait peu, tout comme plein d'autre facteur tel que l'âge, la force et les droits. La voix de son interlocuteur était tout aussi calme et amusée que celle que pouvait avoir Talphan. La dernière personne à s'être moqué de Kuro au niveau de sa taille aurait mal fini. Enfin, d'après ses dires. C'était loin d'effrayer l'asperge, comme la si bien nommer Tom Pouce, qui avait aussi rabaisser le caquet de grande gueule qui ne savait rien faire d'autre à part parler. Tout ce qu'il pouvait dire, Talphan s'en tamponne royalement. Ce qui le marqua tout de même, c'était qu'il ai réussi à déduire que le bandeau n'était pas à lui. Une prouesse technique remarquable, il fallait l'avouer. Après que l'effet de surprise soit passer, il répliqua en rigolant.


"Le rendre ? Je sais déjà pas à qui je l'ai pris. Et ceci est la clé qui m'ouvrira bien des portes… Et des petites culottes aussi, j'espère !"

… On le changera pas. Mais ce qui disait était vrai, il ne pouvait pas rendre ce bandeau au gosse à qui il l'avait volé car il n'avait aucune idée d'où pouvait se trouver le gosse en question à cette heure là. De toute façon, c'était bien le cadet de ses soucis. C'est alors que notre petit bonhomme plongea son regard dans celui de son opposant, lui lançant un défi. Mêlant à ça une petite vanne signifiant clairement que c'était une grande gueule. Si c'est ce qu'il voulait, il allait l'avoir sa baston. Cela allait être terrible.


"Tu m'a pris pour un teckel c'est ça ? Si tu insiste tant que ça, nabot, tu va l'avoir ta branlée. J'vais te refaire le portrait que ta mère elle te reconnaîtra que grâce à la couleur de tes chaussures, qui d'ailleurs sont de très mauvais goût…"


Talphan se leva, il allait se battre mais avant ça il avait quelque chose à faire. Il commença par retirer sa cape, qu'il posa sur le comptoir. Il commença à entreprendre le mouvement pour retirer sa veste lorsqu'il poussa un juron.

"Bordel c'est vrai ! J'ai plus de T-shirt… Bouge pas toi j'reviens."


Et oui, son T-shirt, à l'origine blanc, était de couleur rouge tomate, en raison du jus de ce même fruit qu'il avait renversé volontairement dessus afin d'exécuter un plan bidon qui avait lamentablement échouer. Il n'allait pas se battre torse nue ! Ce n'est pas qu'il soit pudique, au contraire, exhiber son corps d'homme ne lui pose de soucis, quand on peut faire plaisir…Mais il faisait froid à Kumo. Pour preuve, il commençait déjà à avoir les tétons qui pointe. N'ayant pas le temps de faire un aller retour pour acheter un T-shirt, le plus simple était qu'il "emprunte" celui d'un des clients du bar. Il chercha vite fait du regard, avant de voir quelqu'un qui pourrait avoir un vêtement à sa taille. Un homme, plutôt robuste, d'une trentaine d'années, siroter un verre tranquillement après avoir subit une dur journée de travaille. Pas de chance pour lui. Le dignitaire gardien de la porte d'Outre-Terre s'avança doucement vers cet inconnu, qui ne vit rien venir et lui demanda gentiment son T-shirt.

"-Hein ? Mais ça va pas, je vais pas te filer mon T-shirt !


-Qui t'a dit que tu avais le choix ?"


D'un geste vif et rapide, il chopa le vêtement et le tira vers le haut, faisant s'agitait le pauvre homme qui subissait sans pouvoir réagir. Une fois torse nue, l'homme se trouva avec une épée sous le nez. S'il ne voulait pas voir Colada de plus prêt, il devait se taire… Retirant sa veste, et en la jetant en passant à l'emplacement où se trouvait sa cape, il mettait le T-shirt bleu qu'il venait juste de dérober.

Vous me direz, il aurait put se battre avec sa veste au lieu d'aller agresser un innocent qui s'était trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Oui, mais il avait pas envie de se battre avec sa veste. Il y a des objets précieux dedans. D'aucune grande valeur, mais précieux tout de même. Maintenant, l'heure du combat était arrivé. Mais avant de commencer, une petite vanne pour la route.


"Bon, je suis bon joueur, je te passe un tabouret, comme ça tu pourras monter dessus et espérer me frapper plus haut que le genou !"

Aussitôt dit, aussitôt fait. D'un coup de pied dans le tabouret en question, il le fit décoller en l'air, il l'attrapa et le jeta dans la face à Kuro. S'il avait un tant soit peu de réflexe, il ne se le mangerais pas dans les dents et n'aura pas besoin de prendre un rendez-vous chez le dentiste pour demain.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro
Rokudaïme Raïu
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 28
Village : Kumo
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
445/445  (445/445)
PC:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Lun 28 Juil 2008, 18:24

Alors provocation, pas provocation ? Combat, pas combat ?
Il s’amusait c’était un fait, l’autre également devait bien s’amuser. Notre petit shinobi finissait sa bière lorsque l’autre – à défaut de nom il l’appelait par tout les terme générique possible et imaginable – confirma donc son impression première. Le bandeau que ce mec possédait avait une odeur bien différente de la sienne. Pour un humain normal, ce n’était pas quelque chose qui pouvait être sentit comme cela, mais pour lui, c’était plutôt simple. On appelait sans doute ça de l’instinct, mais en tout cas, ce gars n’avait pas l’air d’avoir plus peur que ça…Si on le choppait, il risquait d’en baver. Mais en tout cas ce n’était pas lui qui allait le dénoncer, en tout cas pas pour l’instant. A partir du moment où il ne prenait pas de plaisir, alors il évitait autant que faire ce peu ce genre de chose.
Bon il n’avait pas tord sur le fait que celui-ci lui ouvre des portes, mais ça pouvait aussi lui en fermer…Par contre pour le reste de la phrase. Kuro soupira. C’était pas faux – et c’était sans doute ça le pire – les femmes pouvaient être tellement stupide, se panant comme des pétasses devant des hommes possédant un bandeau sans comprendre que c’était des assassins couvert de sang. Ridicule.


« Alors t’as pas intérêt à te faire chopper. »


C’était un peu comme une menace moqueuse. Il avait le pouvoir, il pouvait provoquer l’occasion mais ne le ferait pas. Parce que ce n’était pas drôle, parce que ça le faisait chier et que même si c’était normalement son boulot en tant que ninja, bah il avait pas envie. Un vrai gosse se type, mais il l’assumait parfaitement bien.
Et puis la provocation précédente qui marchait encore mieux que prévue, il fonçait tête baissée comme un âne. Et le chien mordait à l’hameçon. Un grand sourire pris place sur ses lèvres aux mots de l’homme alors que les autres présents ici devaient, sans doute, redouter cette possible confrontation. Oh…Il s’en foutait des dommages collatéraux, victimes potentielles ou dommages matériels. C’était pas vraiment son problème après tout.
Mais il disait vraiment des conneries plus grosse que lui ce mec. Mère ? Déjà qu’il ne savait même pas ce que ça représentait pour quelqu’un d’avoir ce genre d’être à ses cotés. Puis ses chaussures – il était habillé de manière on ne peut plus banal après tout mais qu’est ce que cela pouvait bien lui faire ? – ralala…Il éclata de rire. Non, sérieusement, il n’était pas sain de rire de sa propre enfance comme cela mais après tout, il ne l’avait jamais vraiment été (sain). Et puis la perspective d’un combat le faisait jubiler.


« Un teckel ? T’es gentil avec toi-même là. J’aurais parlé de caniche plutôt, vous avez la coquetterie en commun, sans oublier que c’est profondément moche et inutile… »


Oh, la jolie comparaison. En fait c’était juste un truc dit comme ça alors que l’autre recommençait à s’exister pour chercher…Un T-shirt. Il était con ou quoi ? ça l’énerva malgré lui. Il tournait le dos à un adversaire comme si de rien n’était, et ça l’agaçait. Il ne perdait pas son sourire pour autant et se leva de son tabouret pour rester droit à observer le gars menacer un autre mec pour qui lui refile son vêtement…
Cependant il mit en œuvre ce petit temps de latence pour bailler – oui bon ça on s’en fou – mais également pour regarder son arme. Némésis, son sabre, pendait toujours à sa taille dans son fourreau s’ébène. C’était un peu une scène typique dans certain bar ou les bourrés s’en prenaient les uns aux autres pour des raisons souvent plus débiles encore que la leurs, l’amplitude de mouvement n’était pas énorme, mais elle était suffisante. Et puis l’Asperge recommença son manège, ses paroles vexantes sur sa taille et attaqua le premier. C’était la seule chose qu’il avait attendue en réalité, il aimait commencer le combat mais parfois…C’était plus drôle lorsque l’autre commençait et qu’il tombait de haut. Et il tomberait de son mètre 80 et des poussières.


« T’en fait pas pour moi va ! Fais gaffe a ton cul par contre .»


Le gosse attrapa le tabouret au vol, utilisant la propre puissance de son adversaire pour le renvoyer à l’envoyeur. Allez il allait s’amuser un peu lui aussi, et son sourire exprimait parfaitement cette joie primale du combat. Le tabouret allait détourner l’attention du shinobi – même si il s’en foutait finalement, c’était peut être juste pour lui renvoyer l’ascenseur allez savoir.
Il disparut par la suite de la vue de son adversaire. N’allez pas croire qu’il s’était téléporté comme par magie, c’était juste qu’il était plus rapide que la normal usant par-dessus tout de celle-ci – avantagé par sa petite taille ! Le garçon réapparut derrière lui, fauchant ses appuies par un coup de jambe au niveau de son genoux, mains sur le sol en appuies pour augmenter la force de son coup. Oh oui, il allait lui faire manger le parquet.

Et puis il y eut un grognement remontant du fin fond de sa gorge, son corps d’humain remplacé par celui d’un loup noir plus grand que la normal bien qu’un peu plus maigre également possédant autour de son cou un long pendentif sur lequel était accroché une petite pierre rouge. Le port de tête haut et noble, l’animal – qui n’était autre que Kuro bien sur – darda son regard autour de lui. Il s’amusait. Il aimait les sensations qu’il ressentait lorsqu’il reprenait cette forme plus puissante selon lui. Il claqua sa mâchoire puis eut une mimique amusé sur sa gueule de loup. Il y eut un gros malaise parmi les habitué, ceux-ci regardant d’un œil encore plus mauvais le loup noir qui ignora leur regard avec un léger rire – sa voix semblait un peu plus grave.


« Roh, comme ils ont peur de leur petit monstre. » lâcha t’il avec amusement en observant les réactions diverse allant de la fuite pur et simple à…la fuite en dehors de l’endroit – y en a aussi qui se cachait et se protégeait.

Il rit de nouveau, restant dans une position de combat en faisant de nouveau claquer ses mâchoires. Ça lui faisait toujours ce même effet, celui d’un animal enfermé dans une arène faisant face à un adversaire qu’il devait vaincre pour survivre…Comme avant. Il y avait des choses qui ne changeaient pas…Il n’était pas sain et son sang bouillait dans ses veines.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kumo-f172/dossier-c
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Mar 29 Juil 2008, 04:13

L'avantage dans cette ambiance chaude et tendu comme pas permis, c'était que tous les regards étaient braqué sur eux et surtout sur Talphan. Vous êtes loin d'imaginer le plaisir que ça peut bien lui faire qu'on focalise l'attention sur lui. C'est un peu comme s'il donnait une représentation avec une troupe d'artiste et que le tout se faisait en improvisation. Il fallait que ça plaise au public et qu'en plus de cela, ses partenaires puissent le suivre dans ses sketch. Kuro faisait un parfait partenaire, vraiment parfait. Il enchaînait, avait du répondait et serait même presque drôle s'il se détendait un peu et arrêter de tirer une tête pareil. Sans même savoir pourquoi, on avait toujours cette sale impression qu'il va se lever et vous balancer un couteau, ou un kunaï (y paraît que c'est encore plus utile que les couteau ces trucs là), entre les deux yeux. Just for fun. Beaucoup de gens sont comme ça, toujours à tirer la tronche. Des sortes de rageux de la vie qui en veulent à tous le monde parce qu'ils sont mal aimés, un truc du style. Avoir eu une enfance misérable nous donne t-il le droit de tuer sans aucun remords ? Certes, il en faut moins à certains, mais tout de même… Talphan était content de ne pas être comme ça. Il a déjà donner la mort à plusieurs personnes, ce n'est vraiment le soucis, c'était juste qu'il ne tuait pas un homme froidement alors qu'il n'avait rien fait pour mérité un tel châtiment. Par contre, mettre des baffes sans raisons…

Revenons donc à nos moutons, quoi que j'ai une préférence pour les agneaux. Kuro était un parfait artiste, le duo de tonnerre qu'il faisait dans ce bar était un moment culte. Tout ceci pourrait semblait à une scène d'introduction lors d'un drame, le calme avant la tempête. Bien que Talphan ne voyait pas la fin tragique que pouvait prendre les événements. C'est pour ça qu'il avait entamer le combat, c'était juste pour s'amuser, donner quelques coup, dévaster tout un bar. C'était pas vraiment le meilleur moment pour avoir du sang sur les mains. Il serait repérer comme avoir voler un bandeau frontal de ninja et usurpé cette identité. Passer un sale quart d'heure en cellule, c'était pas dans ses intention, de plus, l'acte était encore plus grave que ce qu'il pouvait imaginer…

Ce garçon là, il savait bien la porté de l'acte de notre étranger bruyant. Paradoxalement, il n'allait pas le dénoncer. Sûrement notre petit loup avait-il compris que ce n'était pas vraiment dans l'intention de faire un acte d'une grande stupidité mais juste pour s'amuser un peu. Après tout, s'amusait, Kuro était en train de le faire et pas qu'un peu. Renvoyant à son propriétaire le tabouret, il se déplaça à une vitesse importante derrière Talphan. Ce dernier venait de réceptionner le tabouret, qu'il avait attraper par les pieds. Ayant vu passer Kuro, il savait déjà que le coup arriverait de derrière. Par contre, il ne s'attendait pas à ce que la partie inférieur de son corps parte étrangement sur le côté gauche. La surprise que lui faisait ce gosse était si grande qu'il ne réagit qu'en l'air, posant sa droite main au sol pour effectuer une roue sur place. De l'autre, il gardait le tabouret. Son corps défia donc la loi de la gravité grâce à notre petit ami. L'héritier des Yavan avait tout de même du y mettre du sien pour avoir assez "d'élan" pour faire une roue complète. Ce n'était qu'un soucis mineur. Etant toujours de dos, et ayant vu le décors à l'envers, il donna instinctivement un coup de tabouret à l'endroit où était supposé être son opposant. Le siège ne trouva rien sur sa route, et glissa des doigt de son possesseur pour passer à travers la fenêtre de bar. Aussi surprenant que ça puisse paraître, Kuro avait disparu, laissant place à un loup noir fortement imposant. Le loup parla.


"… Bordel de… Ce loup c'est… Dites moi pas que c'est pas vrai !"
S'écria l'homme qui brisé les fenêtres avec un talent sans pareil.

Il observa un instant le loup de plus prêt, avant de bondir en arrière. Toutes les personnes ici étaient effrayé. Il n'y avait que Talphan, pour ne pas faire comme tout le monde, semblait tout excitée. Il se dirigea d'un pas rapide vers sa veste, qui n'avait pas bouger d'emplacement, et chercha dans une de ses poches intérieurs quelque chose. Il sortit un livre, très ancien vu l'état de la couverte, et commença à le feuilleter. Comme si c'était le moment de bouquiner… Il s'arrêta sur une page en ponctuant d'un "voilà" sa découverte. Il allait d'ailleurs l'exposé à toutes les personnes présente :


" Le mythe du loup-garou est très ancien et commun à de nombreux peuples. Du point de vue de la mythologie, le loup-garou a longtemps été indissociable du vampire, avec lequel il partage de nombreux points communs ; cependant, le mythe du loup-garou est beaucoup plus ancien que celui du vampire. On retrouve le mythe de l’homme se transformant en animal féroce dans d’autres cultures. La lycanthropie est assimilés à deux phénomènes se reproduisant à différent endroit du globe. Tout d'abord, aux hommes mordus par des loups qui, une fois la nuit venu, se transforme en une chose mi-homme, mi-louve. C'est le cas de "rage-lupine", c'est aussi le cas le plus fréquent. Mais certaine personne affirme avoir vu des gens se métamorphosé en loup devant leurs yeux. Ce mythe est moins répandu car les personnes ayant cette capacité serait des descendant du lycan originelle, celui qui aurait transmis la "rage-lupine" à un animal, qui l'aurait lui même transmis à un homme. Aujourd'hui, la rage-lupine ne se transmet plus par les enfant du lycan originelle, mais il sont toujours capable de se transformer en animal lorsqu'il le désire."


La suite n'était que de plus ample information sur la rage-lupine et le moyen de tuer les personnes infecté, puisqu'il n'y a aucun remède. D'après ce livre, Kuro avait comme ancêtre le lycan originelle, le précepteur de la légende. Notre chasseur de démon y croyait dur comme fer, avait une nouvelle preuve que ce qui l'attendait une fois de retour n'était pas que du vent. Cela le conforté sur l'idée qu'il ne soit pas totalement fou. Oubliant totalement le combat qui avait débuté, il s'assit sur le comptoir et pris une bière laissé là, il fallait qu'il boive un coup. Une fois le verre terminée, il déclara :

"C'est génial, tu es lycanthrope ! Jamais j'aurais cru voir ça de ma vie, les descendant du lycan originelle doivent se compter par dizaine… Et le gêne lycan saute souvent des générations !"


Il disait ça comme si de rien n'était alors que tout le monde tremblait comme une feuille. Lui, il affichait un sourire émerveillait, même si c'était un sale gosse, c'était un lycan…Talphan perdait totalement les pédales, on peut le dire. Un peu comme un gosse devant un magasin de sucrerie, sauf que la, la sucrerie est en mesure de vous manger.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro
Rokudaïme Raïu
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 28
Village : Kumo
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
445/445  (445/445)
PC:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Mar 29 Juil 2008, 13:25

Combat. Le loup noir était parfaitement dans son élément. Il aimait ces sensations qui parcouraient son corps, l’ivresse d’un combat à venir dans lequel le sang allait être versé – du moins ça c’est ce qu’il pensait. Depuis qu’il était revenu dans ce village, il avait toujours eut ces sortes de crise de destruction pure dans lesquelles il devait tuer, faire verser le sang et y prendre du plaisir. C’était comme ça, peut être parce qu’il était tordu avec toutes ces années enfermé dans une prison par les hommes, les humains qui l’avaient façonnés avec ce plis tordue et laid pour le faire ressembler à cette image qu’ils avaient d’un monstre…Et ils avaient réussit.

Alors que la fenêtre se brisait à cause du mec contre qui il se battait – et qui avait éviter magistralement le plancher – notre petit loup noir restait dans cette position franche de combat, muscles tendus et près à éviter une attaque, près à bondir à la gorge de son adversaire sans plus se préoccuper des répercutions de cette action. Après tout, l’asperge n’avait qu’à se défendre. Mais rien de tout ça ne se déroula. Et si il n’était pas fièrement campé sur ses quatre pattes, nul doute que Kuro en aurait eut le cul par terre. C’était quoi, ce type là, qui arrêtait un combat comme ça et le regardait comme si il était une des nouvelles merveilles du monde ?

Il fallait avouer que ce genre de réaction, c’était la première fois qu’il l’a voyait. Lui il provoquait crainte, peur, haine et dégoût. Parfois de la simple indifférence, mais jamais au grand jamais, on l’avait regardé avec cet air bizarre qu’il qualifierait presque de niais rêveur. Et cela le laissa quelque peu pantois. Il était pas normal cet homme. C’était encore plus clair maintenant…Bizarre à quel point une réaction un peu différente de ce qu’il avait l’habitude pouvait lui faire perdre le fil des choses…Ils devaient pas se battre là ? Où alors il allait se réveiller dans son pieu avec un arrière goût bizarre et irait chasser des bestioles pour calmer cette soif de sang que ça lui avait provoqué. Mais non, il était bien dans un bar, avec un mec bizarre qui était partie chercher un livre dans sa cape alors que lui, Kuro, ANBU et monstre de Kumo restait figé comme une statue en observant son adversaire d’un œil vide.

Et puis il sortie ses grandes phrases de son livre tout miteux, parlant de la lycanthropie, de ce qu’elle signifiait, sa définition et les mythes l’entourant. C’était…débile. Qu’est ce que cela pouvait bien lui foutre d’être atteint de lycanthropie ou non ? Et puis comme si il n’avait jamais entendu parler de ça. Mais pour lui, ça ne signifiait rien. Ce n’était que prouver aux autres que lui, il était bien un monstre comme tout le monde l’avait dit. Un lycanthrope c’était une créature tordue qui avait des capacités incompréhensible et qui, rien que pour ça, faisait peur par cette puissance bestiale, par cette apparence bizarre qui ne devrait pas lui appartenir. Alors pour Kuro, cela ne changeait rien qu’il soit un « héritier du Lycan originel ». Il était ce qu’il était, que ça lui plaise ou non. Mais ça lui plaisait, finalement…

Pour l’instant, il restait muet, sans doute trop stupéfait pour répondre à quoi que ce soit aux paroles enjoué de l’Asperge qui s’était mit à siroter une bière. Ce fut sans doute le geste de trop. Le loup noir se redressa, bandant les muscles pour sauter sur son adversaire assit et le renversant de tout son poids – bien plus conséquent que ces cinquante kilos tout mouillé en humain – plaçant ses pattes avant sur les épaules de l’homme alors que ses pattes arrières encadraient son corps. Babines retroussées il approcha sa gueule du visage du mec qui le faisait bien chier.


« Parce que tu crois que ça m’intéresse ? Qu’est ce que ça peut foutre que je sois un putain de descendant de ton Lycan originel, hein ? »

Sa voix était grondante d’un sentiment mal contenu : la rage pure et dure, celle qui coulait dans ses veines depuis son éveil au milieu de cette ville dont il ne connaissait rien. Et pourtant, malgré les apparence, il se retenait pour ne pas le mordre ici et maintenant, l’égorgé comme il l’avait fait avec d’autre avant lui. Peut être que la réaction de ce con l’avait momentanément bloqué ou il ne savait quel autres conneries…Peut être était il malgré tout un peu curieux…
Finalement, démontrant la versatilité de l’animal, celui-ci eut un rictus amusé sur son faciès alors qu’il observait l’homme qu’il maintenait à terre.


« Et si je te mord, ça fera de toi un lycanthrope aussi ?... »


Il approcha sa gueule de son épaule avant de se stopper…et d’abandonner sa victime au sol avec un mouvement gracieux. En fait, c’était juste pour le fun. Pas que l’envie lui manquait de le trouer un peu, mais il ne prenait pas de plaisir à mordre ou tuer si on ne se débattait pas. C’était comme ça, il était un sadique et là il n’y avait pas grand-chose de drôle à voir ce mec sourire comme le con qu’il était.

Kuro s’ébroua puis repris sa forme humain, assise sur le sol comme l’avait été quelques minutes plus tôt l’animal dormant dans ses entrailles. Il se releva en épousant son pantalon noir et en envoyant aux peu de personnes encore présentes un regard qui n’avait rien d’amical.


« T’es vraiment trop con. » lâcha t’il en se dirigeant vers le bar pour s’asseoir sur un des seuls tabourets qui restaient encore debout, sans toutefois tourner le dos à l’autre.

Pfff…Lui, il avait pas besoin d’alcool là.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kumo-f172/dossier-c
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Mar 29 Juil 2008, 18:03

Dans tous ça, Kuro avait perdu son envie de se battre. Enfin non, pas vraiment. Ce n'était pas l'envie qui manquait à notre ami lycanthrope d'arracher la tête de Talphan et de joué au football avec avant de la jeter du haut de la Falaise Interminable. Il pourrait aussi s'amuser un peu avec le corps inerte du garçon, si l'envie lui prenait… Bref. Kuro était en rogne, mais toutes ces déclarations sur la lycanthropie l'avait totalement déboussolé. Pourquoi ? Parce que personne ne s'attendait à ce que l'on puisse un instant, même infime, arrêter de se battre face à un homme-loup pour sortir un livre et balancer une longue définition signifiant qu'un lycanthrope peut se transformer en animal de la famille des Canis Lupus.

Le plus affolant dans tous ça, c'était qu'il était content. Non pas d'avoir sorti une longue définition, mais de se battre contre un descendant du lycan originelle. Cette excitation inexpliquée surprenait toute la foule, effrayait même les quelques personnes les plus lucides/moins alcoolisé. Qui était celui qui inspiré le plus de peur ? Le monstre ou celui qui admire le monstre ? D'un certains point de vue, on peut se dire que les deux sont au même niveau, mais Talphan ne voit pas notre petit Kuro comme un monstre, disons plutôt une créature antique.

N'empêche notre adorateur de créature magique en tout genre avait touché un point sensible chez le jeune homme. Son opposant avait pris la mouche, comme si le peu de parole qu'il avait prononcé était une attaque personnelle. Où était le soucis ? Avoir des informations sur ses origines, sa nature, était un mal ? Talphan était fier de sa famille, de ses origines, du lourd fardeaux qui pèse sur ses épaules, actuellement bloqué au sol par les deux pattes avant du juunin. Ce dernier s'était littéralement ruer sur son pseudo adversaire, lui montrant en passant toutes ses belles canines bien droites qu'il était prêt à planter si besoin.

"Tu devrais prendre un mentos, t'a un rat mort derrière les amidales."
Commenta Talphan puisqu'ils étaient nez à… museau.

Susceptible comme pas deux, Kuro fit bien comprendre qu'il aurait put être un descendant des bizounours ça lui aurait fait le même effet. L'effet aurait juste était différent pour Talphan, qui se serait moquer de lui. Il déclara aussi que ça ne regardait que lui qui était ses ancêtres, et que si lui s'en fichait, ça devait être son cas. Du moins, l'héritier des Yavan le compris de cette façon, notre petit loup qui avait la rage n'aimait pas qu'on fouille dans son passé. Ca pouvait bien se comprendre. On sentait, en plus de l'odeur de rat mort, que Kuro était pas content du tout. Pourtant il se contentait de rester sur lui, à le maintenir au sol. Dans un sens, ça gênait pas Talphan, bien que la bête soit un peu lourde, il avait vu pire comme situation. Lorsque l'animal demanda, sans vraiment poser la question, s'il mordait une personne elle deviendrait-elle aussi lycanthrope, Talphan ne cilla pas un instant. Pourquoi ? Il avait lu la suite du livre. De toute façon, l'idée de mordre un homme à terre ne plaisait pas à notre loup versatile (n'empêche ça, j'suis sur c'est un couleur…).

Etant finalement libre de ses mouvements, Talphan se redressa. Bien que ce n'était peut être pas une bonne idée, il déclara :


"Ca fait belle lurette que les lycanthrope de souche tel que toi ne transmettent plus la rage-lupine. Vous n'êtes plus porteur du virus."


C'était quand même toujours bon de le savoir. Et ça arrangeais pas mal notre incollable sur les démons, imaginez qu'il rentre chez lui en étant un lycan ? Celui qui devait gardait la prote d'outre-terre ne pouvait pas être une bête démoniaque atteint d'une telle maladie, ça n'aurait aucun sens.

Il enfila de nouveau sa veste, c'était l'heure pour lui de tirer le rideau sur cette scène et de filer à l'anglaise avant qu'on ne lui demande des compte pour les dégâts matérielles qu'avait subit le bar. On l'insultait, c'était encore Kuro qui l'avait toujours en travers de la gorge. Ca lui faisait une belle jambe, il était déjà au courant qu'il était con, c'était pas une grande nouvelle. La preuve, pour finir en beauté, et avec une classe sans pareil. Il enfila sa capuche en s'adressant au shinobi.

"Je m'appelle Talphan, si un de ces quatre tu veux en savoir plus sur la lycanthropie, j'ai toutes les références qu'il faut"


D'un pas rapide, il se dirigea vers la sortie. C'est pas comme s'il avait ruiner un bar et volé un T-shirt à un inconnu…
Revenir en haut Aller en bas
Kuro
Rokudaïme Raïu
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 28
Village : Kumo
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
445/445  (445/445)
PC:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Jeu 31 Juil 2008, 01:39

Il était…incrédule. D’une certaine manière, il ne savait même plus comment réagir face à cette réaction inconnue pour lui...Cet intérêt n’était en effet, pas vraiment habituel… Et chez lui lorsqu’il ne savait pas comment réagir, il utilisait une des deux réactions qu’il connaissait le mieux : l’énervement ou l’amusement. Le problème c’est que là, il ne savait même pas si il devait se marrer de l’idiotie du moment et du mec qui lui avait fait face ou si il devait le frapper encore et encore jusqu’à ce que cette impression bizarre au fond de lui ne disparaisse totalement. Il était quand même bien plus tenté de le frapper – voir plus en fait – car ça feraient d’une pierre, deux coups. Parce que malgré les apparences, son sang lui, continuait à bouillir et pour calmer cela il n’y avait pas trente mille solutions.

Parce que, que l’asperge le sache ou pas, sa famille, elle n’avait jamais existé pour lui, alors il n’était qu’un enfant orphelin qui ne se souvenait pas de ses origines. Il c’était juste éveillé à 8 ans dans un endroit inconnu avec aucune autre information sur lui que sa capacité instinctive à se transformer en loup. Il s’y était fait et pour tout dire, il n’avait jamais vraiment cherché ses parents depuis cette époque. Il s’en foutait. Ils étaient pour lui, comme tout les autres, des êtres qui l’avaient abandonnés…Ou plutôt c’était comme si il n’en avait jamais eut, c’était tout. Un monstre, ça n’a pas de famille, sa vie pour lui-même, pour ça seul survit alors avoir une famille, des attaches c’étaient en soit, totalement aberrant.

Par contre ce qu’il savait, c’était que cette capacité de lycanthropie lui avait toujours sauvé la vie. Alors peut être devrait il remercier ce fameux Lycan Originel, son lointain ancêtre visiblement, pour lui avoir transmit ce pouvoir. Un nouveau sourire flotta sur ses lèvres à cette pensée. Même si ce pouvoir était le symbole de tous ses maux, il l’aimait quand même cette malédiction qui l’avait banni de la normalité…Mais après tout, être normale, ça n’avait rien de bien excitant…

Les nouvelles paroles de son ancien adversaire le stoppa dans ses pensées étranges dans lesquels il se perdait tout seul. Il n’avait pas fait de réflexion sur ses précédentes paroles, parce que, pour tout dire, il en avait un peu beaucoup rien à cirer. Ce genre de réflexion il pouvait les garder pour lui…Mais la suite – supposer répondre à sa question – l’agaça. Il émit un grognement tout ce qu’il y a de plus canin, bras croiser sur le torse et yeux dardant son mépris à la personne au sol. Bien sur qu’il savait que les êtres qu’il mordait ne devenaient pas des Lycanthropes, il l’aurait sut depuis le temps qu’il croquait ses ennemis si ceux si devenait comme lui.


« C’est dommage…J’aurais put créer une ribambelle de petit monstre ! Ça aurait été plutôt sympas à faire. »


Il avait pour le coup, repris un visage plus souriant, comme si il lançait ses paroles en l’air innocemment, ne se préoccupant que peu des répercutions de ses mots qui sonnaient comme une menace certaine. Etonnant à quel point son visage n’allait pas avec son esprit… Sans doute que si il avait eut se pouvoir, il l’aurait utilisé…Quel douce vengeance aurait il eut dans ses crocs…Avoir le pouvoir de maudire une vie, c’était sans doute bien pire que de la prendre simplement en tuant. Kuro avait retrouvé son sourire amusé et balançait ses jambes comme le ferait un gamin flânant – puisque de toute façon il ne touchait pas le sol assit sur son haut tabouret.

Il ne regarda pas Talphan récupérer ses effets, trop concentré à imaginer les scénarios qu’il avait manqué en n’ayant pas ce pouvoir. Et puis les dernières paroles de notre Lâche partant du bar qu’il avait mis à sac – surtout la fenêtre en fait – fit redresser la tête de l’adolescent. Talphan…Son visage se ferma lorsqu’il parla des informations en plus sur les Lycanthropes. De toute manière sa fierté lui interdirait de s’abaisser à demander quoi que se soit à une autre personne, surtout un mec comme ce Talphan.
Le jeune homme eut un sourire qu’on pourrait qualifié de cruel avant de lancer ses dernières paroles, mais son ton semblait bien guai.


« On se reverra lorsque je t’emmènerais en tôle Pantouffle! »


Parce que, si ça pouvait l’arranger, alors il n’hésiterait pas à utiliser se qu’il avait apprit. Il ne fallait pas croire qu’il était d’une honnêteté de justicier masqué, si il pouvait utiliser une faille, si il pouvait mentir pour se couvrir ou manipuler les autres pour ses propres intérêts alors il le ferait…Après tout dans ce monde qui était le siens c’était ce qu’il fallait faire. Et puis pourquoi pantouffle? Aucune idée...peut être parce que la consonance de son nom lui faisait penser à cet objet...

L’Asperge était parti bien rapidement…Kuro s’étira comme un chat, puis descendit une nouvelle fois de son tabouret, buvant d’une traite le jus de pomme que l’autre avait commandé – pas de gâchis !- et qui avait miraculeusement survécu, puis se dirigea vers la porte d’un pas tranquille. Il avait quelque truc à faire…Il se transforma en loup après avoir passé la porte. Il devait évacuer toute cette soif que la boisson but n’avait en rien altérée.

Après tout, le us de pomme ne remplace pas le goût du sang…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kumo-f172/dossier-c
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   Ven 03 Sep 2010, 17:06

Citation :
13 pts chacun
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La quête de connaissance nous amènes tous au bar...   

Revenir en haut Aller en bas
 

La quête de connaissance nous amènes tous au bar...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Centre Ville-