AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le style, non je veux plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le style, non je veux plus...   Mar 22 Juil 2008, 17:51

Il était temps pour la belle Kunoichi de Kiri de s’entrainé au Taijutsu, discipline qu’elle n’avait encore jamais apprise. Pour tout d’abord apprendre a ce servir de cette technique, il fallait une connaissance exacte sur qu’est ce que le Taijutsu, et qu’elle possibilité offre t’il lorsque qu’il est totalement maîtrisé. Elle prit alors la peine d’allé dans les archives de la grande bibliothèque de Kiri, et de s’informé sur les différent styles de Taijutsu connu qu’il existé sur les terres Ninja. Hana marchait dans les rues de Kiri, elle était réellement déterminé à connaître parfaitement ses techniques, et a pouvoir les utilisés dans réelles difficultés lors d’apprentissage de techniques. Il ne lui restait plus que quelques pas à faire avant d’arrivé sur les lieux, au fur et a mesure qu’elle avancée dans les rues pour allé vers la grande salle ou fusée l’intelligence, de grandes lumières apparaissait. Kiri étant un village brumeux et où la visibilité était des moindre, beaucoup de chandelles et de lampadaires éclairés le village. Deux grandes portes firent places devant la jeune femme, deux grandes portes avec des ornements dont elle ne pouvait lire la signification. Ce bâtiment avait l’air d’être très ancien, ou pouvait y voir des sortes de symboles, surement des dessins d’autrefois, l’ancienne et la toute première façon de communiquer a laissant des traces écrites et persistantes. Elle poussa avec difficultés les portes de la bibliothèque, et elle crue voir un nouveau monde s’ouvrir a elle, de grandes armoiries pleines de parchemins, de livres poussiéreux, ainsi que de vieilles plaques en roches ou des inscriptions étaient gravées a l’intérieurs. Ces plaques étaient protégés par de grandes boites de verres qui permettaient a ses reliques de ne pas s’abimées et d’être détérioré pas des visiteurs ou des archivistes. La Kunoichi entra donc dans les lieux, et commença a marchait silencieuse sur les lieux, et a cherchait une salle ou était spécialement disposé pour les Ninja du village les secrets du village. Elle était dans un couloir, ou de chaque côté plein de salle avec différente personne qui cherchait surement plein d’information diverses autant les une que les autres. Sur chaque salle au dessus de l’entrée on pouvait distingués des informations sur les données de la salle « Ninjutsu, Genjutsu, Kugutsu, Medical Nin » et encore pleins d’autres. Hana vit enfin la fin du couloir, une salle donné sur cette fin de couloir, et l’inscription affirmé bien que celle-ci était la salle spécialisé pour le domaine du Taijutsu ou des styles de combats en tout genre. Cette salle, en plus d’avoir de grandes documentations, avait des décorations, des armes légendaires détérioré et impossible a reforgé, des armures ayant appartenu a d’ancien héros des légendes du pays, ainsi que d’autre équipement ayant fait son temps. Hana arriva devant une armoirie et chercha un livre ayant pour titre « Styles de Taijutsu ». Elle chercha quelque minute, quand elle vit un Ninja entrain de rangé un livre, elle regarda sur la tranche et elle vit marquée « L’art du combat, et ses différents styles ». Elle attendit que celui-ci pose le livre, pour passé derrière et reprendre le livre d’où il était placé dans l’armoirie, un sourire se dessina sur ses lèvres, et elle alla se trouvée un coin tranquille où elle pouvait lire se livre tranquillement, sans que personne ne vienne l’embêtée.
Hana trouva une salle de lecture avec aucun Ninja a l’intérieur, elle prit place, elle commença à lire le Premier Chapitre : Le Taijutsu ou Art du Combat :

Le Taijutsu ou Art du Combat est l’art de maitrisé le don de soi, ainsi que d’apprendre a surpassé sa puissance physique. Le Taijutsu permet d’accroitre tout d’abord ses capacités physiques, comme la force, la résistance ou la vitesse. En fonction du style de Taijutsu que l’on veut apprendre, une caractéristique y est attribuée.
[...]

Hana venait de terminé de lire le Premier Chapitre, celui-ci résumé les principes du Taijutsu, ses origines, et ses bonus. Ce n’était pas pour Hana la partit la plus importante de son apprentissage culturel, mais elle continua de tournée les pages, a passa au Deuxième Chapitre : Style et Caractéristique :
Comme dit dans précédemment, chaque Style de Taijutsu, sert à accroitre une caractéristique, donc a l’amélioré. Premier Style plus précisément enseigné dans le village caché de la feuille :
Le Gouken : Il sert à accroitre les puissances ainsi que la vitesse des techniques de Taijutsu, et donc a augmenté les dégâts portés à l’adversaire.
Le Gyokko Ryu Kosshijutsu : Celui-ci sert à accroitre la capacité a contrée une technique de Taijutsu, ainsi que la vitesse d’attaque. Enseigné par la famille Momochi, Taijutsu peu connu.
Le Takagi Yoshin Ryu : Spécialement utilisés pour accroitre la force portée a chaque, et comporte des techniques consistant a brisée les os, ou tout simplement infligés des entorses a son adversaire.
Shinden Fudo Ryu DekenTaijutsu : Fondée par Tozawa Hakuunsai, ce style permet d’augmenté a chaque grade sa vitesse, il est nécessaire de connaître les point nerveux et sensible de l’anatomie pour apprendre ce style.
L’Hiten Mitsurugi Ryu : Augmentant beaucoup la vitesse mais diminuant la force d’attaque. Obligation de connaître l’enseignement du Katana ou de l’Épée pour utilisés ce style.

Tous ses Taijutsu n’intéressé guerre Hana, elle voulait quelque chose de réellement unique, pas quelques choses qu’ont apprenait dans une école, et que tout le monde connaissait. Plus en fermant le livre violemment, elle vit apparaître un papier, il n’avait pas l’air comme les autres, celui-ci paraissait un peu moins usée que les autres, donc plus récent. Elle put voir dessus un signe, c’était celui du village cachés de la feuille, le signe de la feuille des bandeaux frontaux des Ninja de Konoha. Elle commença à le lire attentivement :

Dans les frontières du Pays du Feu, l’un des trois Sanin légendaires créa un style de Taijutsu surhumain, il pouvait servir à détruire des rocs d’un simple doigt, il existe dans le monde Ninja deux personnes capables d’utilisées de Don, La princesse Tsunade ainsi que son élève.
[...]
Hana venait enfin de trouvé son bonheur, un style connu par deux personnes seulement, et qui avait l’air très puissant, Hana regarda au dos de la feuille, et vit quelque schéma ou était à peu près écrit la manière à apprendre ce style. Hana se retenait de criée de joie pour ne pas faire foule autour d’elle, elle cacha dans sa ceinture le morceau de papier en le pliant soigneusement, puis reposa le livre a sa place comme si rien n’était, et se dirigea vers les deux grandes portes pour qu’elle soit menait a la sortie. Elle passa les portes, et commença à courir vers l’Académie Ninja en espérant y trouvé un Juunin pouvant l’aidé à apprendre ce style. Seulement, elle ne connaissait pas beaucoup les Juunin du village, car elle n’avait pas encore eut de Senseï, donc pas de mission de groupe non plus. Il fallait absolument qu’elle trouve un Juunin, es espérant que celui-ci puisse l’aidé, et gardé le secret. Une force surhumaine, le rêve de Hana avancé de jour en jour, elle venait d’apprendre une chose de plus sur son idole Tsunade. La grande princesse et Sanin de Konoha, avec une forme surhumaine, une aussi belle femme avec autant de force. Dans sa course vers l’Académie Ninja, elle se disait dans sa tête qu’elle devait apprendre se pouvoir, elle voulait se surpassée pour devenir comme Tsunade, belle, talentueuse, et en plus de cela, avec une force immesurable. Elle venait de sortir du centre ville, et se dirigée déjà vers l’aile Est du village pour se trouvé a l’Académie, elle courait de toute ses forces, n’hésitant pas a bousculé les passants, et a sauté de toit en toit pour y arrivée que plus rapidement.
Les portes de l’Académie était ouverte, elle rentra a l’intérieur, mais malheureusement, les cours devait être fini, elle se demanda si elle devait attendre a l’intérieur, ou revenir plus tard. Elle décida d’attendre quelques instants, pour voir si un Juunin allé se pointer ici. Dans le cas ou personne ne viendrai, il ne fallait que personne ne sache pour le moment le papier qu’elle eut découvert dans les archives de Kiri, pouvoir exige...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le style, non je veux plus...   Mer 23 Juil 2008, 22:44




Découvrez Apocalyptica!


L'académie ninja de Kiri no Sato, ce bâtiment constituer de matière principale telle que l'eau , la terre et autres n'est pas qu'une simple habitation ou classe d'études aux yeux des shinobis du village de la brume, tout le monde pouvait participé à l'animation de ce dernier pour y apporter expérience , organisation et savoir faire oui tout le monde qu'il s'agit d'aspirant ninja , gennin , chuunin ou même juunin tout le monde avait le droit d'y pénétrer pour faire une rencontrer et partager son savoir faire ainsi que son art de combat , qu'il s'agit de ninjutsu , genjutsu ou taijutsu , les hommes et femmes de Kiri avaient reconnu l'endroit en tant que symbole d'apprentissage. Il n'était pas construit d'une manière classique bien au contraire , il s'entendait sur des centaines de mètres allant même jusqu'à contenir une bibliothèque et une salle d'entraînement dégagé , créer spécialement pour les exercice poussés et autres entraînements de haut niveau , pouvant résister à des attaques plus au moins puissante deviser en plusieurs étages créer par dame nature elle-même. Par ailleurs des événements peu communs étaient survenues en ces terres pluvieuses, des êtres fait de chair et de sang s'étaient attaqués directement au peuple de la brume lui infligeant des dégâts matériels énormes , laissant derrière eux un nombres de blessés et morts assez important , femmes , hommes , enfants ou vieux , personnes n'étaient épargnés par les explosions à la nature inconnu et l'exécution surprenante, la rapidité de ce qu'avait vu certain membre d'élites était tout bonnement surprenant . Les bases de cette construction ancestrales ne furent guère touchés mise à part la partie supérieure du bâtiment ainsi que la perte de quelques parchemins , l'héritage de Kiri en est sortie indemne , la décision du mizukage suscita l'inquiétude de beaucoup de villageois sachant que l'un de ses destructeurs au visage d'anges avait intégré nos forces , du moins il n'était pas repartie avec l'oiseau destructeur habillait en noir portant un chapeau de pailles et une bague à l'un de ses doigts. L'image de cet homme à l'apparence féminine sera gravé à jamais dans l'esprit de Nadiro Tatsu épéiste légendaire du village de la brume détenteur de l'épée du démon « le grondement de l'éclair invisible. » Les capacités de chacun n'étaient pas encore dévoilé du côté des alliés , malgré que le membre aux habits sombres avait dévoilé un nombre important de techniques unifiant matière d'argile et imagination bestiale , le tout pour donner vie à des sortes de bêtes rampante , insecte et autres animaux volants , ses mains étaient la force motrice de toutes créations explosives , la vitesse et agilité de ces dernières n'étaient pas comparable à celle d'un humain normal .

Nadiro ne s'était pas frotté à lui, il était venu près du démon de Kiri Zabuza Momoshi après la destruction partielle de l'académie pour « observer » et rien de plus, pendant ce temps la son clone lui transmettait ces informations précieuses pour contrer l'ennemi, le duel semblait être imminent jusqu'à apercevoir le double de cette créature vivante survolé les terres de la brumes pour les quitter en y laissant un cadeau de départ. La chasse à l'homme ne fut guère lancé, le chef de village n'avait ordonné rien de telle, il exigea la réparation immédiate et le secours des villageois blesser au lieu de saisir l'occasion de capturé un criminel qui leur donnera du fils à retordre, mais passons c'était bien la ses ordres il en assumerait les conséquences en temps et en heure. De son côté le shinobi au visage d'ange préféra s'entraîner pour renforcer son taijutsu et ses connaissances en ninjutsu pour accroître sa puissance tout en menant son enquête en secret sur ce qui semblait être des déserteurs de hauts rangs, les descriptions ainsi que nom ou même citation n'ont pas parlé pas dans leur écrits , difficile à croire , difficile à croire , mais l'habillement de ces shinobis ne paraissait dans aucune description d'organisation ou homme recherchés , il fallait accéder au BINGO BOOK du village pour mettre les choses au clair et pourquoi ne pas repartir vers la localisation signalant leur première apparition et bien sûr leur première destruction . De ce fait Nadiro s'empressa de rejoindre l'académie ninja en s'habillant comme à son habitude d'un pantalon gris et un haut composé d'une sorte d'armure légère n'ayant aucune capacité défensives ainsi que des scandales banales et un fourreau scellant à l'intérieur de lui son Katana et unique ami de compagnie en qui il pouvait faire confiance , son équipement de base ainsi que plusieurs parchemins qualifié d'utile selon lui furent ajouté dans sa besogne pour quitter sa demeure . Comme prévu le temps n'était guère accueillant un froid piquant vint titiller l'ex-juunin de Kiri devenu épéiste , ressentant cela , ce dernier reprend une sorte de cape marron donnait il y a longtemps par son grand-père défunt qu'il ne portait qu'occasionnellement il se couvre avec celle-ci pour reprendre son chemin sous un ciel grisâtre une brume danse et une atmosphère étouffante du moins pesante , il ferme ses yeux pour sauter de toit en toit afin d'arriver en haut d'une habitation à moitié reconstruite , il s'appuie sur son pied gauche pour descendre sur la terre ferme et apercevoir la nouvelle académie de Kiri toujours aussi illuminé par les torches et autres objet moderne pour rendre le temps plus égaille.

Suite à cela Nadiro pénètre à l'intérieur de l'enceinte de l'académie, il prit avec lui un parchemin sur lequel y était tracé un itinéraire bien précis et des points stratégiques marquant les points touchés et leur étendu, la puissance du souffle ainsi que la distance parcourue par les bêtes explosives, une étude et analyse approfondi y était inscrit pour mener à bien l'enquête et le recueille d'informations , cependant au fur et à mesure que Nadiro s'enfoncer dans l'académie plutôt sombre , il entendit des bruit de pas s'avancer vers lui , il se calme pour se concentrer et tenter d'analyser le tout le rapport grincement/poids et vitesse d'avancement pouvait être calculé rien qu'avec le bruit , des moins d'entraînements était obligatoire et des situations réelles imposer pour la détection de l'ennemi grâce à cela Nadiro en détruit que la personne n'était ni grosse ni trop mince , juste ce qu'il fallait au bon endroit , elle ne semblait pas porté de Katana ou autres équipements bruyant et d'après le bruit la personne était agile et légère. Par pure curiosité il décida de rejoindre l'inconnu afin d'avoir le coeur net sur sa personnalité ainsi que son identité. Il sort un simple kunai pour le tenir vers l'intérieur et continuer son chemin en direction de l'entrée là ou était supposé être la personne, arrivé là-bas il cache deux shuriken sous sa manche gauche et s'avance de pas léger vers les salles d'études et bibliothèque de bases pour le bon apprentissage de jutsu , le chemin était court , se faire discret n'était pas une chose aisé entre ses murs , il regarde dans la première salle en ouvrant discrètement la porte pour ne trouver aucune personne , il vérifie deux trois salles pour entendre un bruit émanant du fond du couloir sur la droite , il s'agissait de la salle d'instruction et d'apprentissage de taijutsu , de qui s'agit-il et que faisait-il ici ? Aucune réponse ne pouvait être donnée avant d'identifier l'intrus.

Sachant que les ouvriers et autres travailleurs avaient quittés leurs postes depuis un bout de temps et qu'aucun ninja n'était présent sans l'ordre du Mizukage mise à part lui et un groupe de chercheur à l'extérieur, il fallait arrêter cette intrus , il pouvait s'agir d'un gamin , l'effrayait n'était pas le but de Nadiro , peut être même qu'il s'agissait d'un rat , malgré » que resté sur ses gardes était la première leçon qu'on apprenait et dans ce monde mystérieux et bizarre tout pouvait arriver , il sort un deuxième kunai pour l'accrocher à son doigt pour tenir l'autre en positif offensive , toujours habiller de sa cape , il met la capuche de la même couleur sur sa tête pour couvrir son visage et ouvre brutalement la porte pour disparaître aussitôt en direction de l'être humain se trouvant un peu plus loin , dans son envole , il ne put observer la jeune femme qu'il allait agresser il lui prend la main pour lui tordre cette dernière et lui met l'un kunai sous la gorge , il sert sa main pour la précipiter vers un mur et la coller en sol à plat ventre , avant de se rendre compte qu'il s'agissait d'une demoiselle au visage angélique à l'apparence attirante et en forme soignée et que c'était une shinobi de Kiri no Sato, encore trop de précipitation ?La beauté de cette dernière malgré qu'elle était éclatante , n'intéressait guère le jeune épéiste , il revient en arrière pour cacher son visage en s'excusant au prêt de la jeune fille pour s'apprêter à quitter la salle en hésitant à se racheter ou lui l'aider à trouver ce qu'elle cherchait en ce qui concerne le taijutsu . Il s'arrête au pied de la porte pour ronger ses deux projectiles et se prononce d'un ton amical plus doux avec un peu de sérieux.

« Hum, que fais-tu ici jeune fille ? C'est bien de vouloir s'améliorer encore et encore, mais les cours sont suspendus, si tu veux apprendre les bases je peux t'aider à t'exercer à l'extérieur ... Mais que fais-tu ici dans la salle de taijutsu ? Les livres que tu tiens en mains et l'art que tu veux atteindre ne sont guère de ton niveau... »

Dit-il sans pour autant demandé son nom, ceci ne l'intéressait guère d'avoir une conversation poussée, s'assurer de l'identité de cette demoiselle était plus important, il pouvait s'agir d'un ennemi métamorphoser en l'un de nos ninjas. Nadiro resta malgré cela sur ses garde , il baisse sa capuche pour laisser apercevoir son visage ainsi que ses cheveux blanc allant vers la couleur grise sans pour autant montré les crocs ou l'arme se cachant derrière son dos, son équipement de base mise à part les projectiles dissimuler ne pouvait être aperçu , tout allait pour le mieux de son côtés , la réponse de la jeune fille était cruciale. Nadiro voyait en cette personne pleine de motivation un futur élève qui sait, il n'en avait jamais eu jusqu'à leur n'était-il pas temps de prendre en main les jeunes pousses du villages de la brume , leur insuffler quelques principes et leur transmettre notre savoir faire , la vision de Nadiro sur le village et ses habitants allaient peut-être changé, calmer ses ardeurs meurtrières et sa soif de combat n'était pas si mal que sa, la décision sera prise dans les heures qui viennent , vu la situation , une longue conversation allait avoir lieu entre les deux ninjas de Kiri no Sato pour un futur commun ? Ou un présent plus radieux , la question s'impose d'elle-même laissant l'avis de Nadiro ainsi que ses sentiments passés plus loin dans un placard fermée .L'art de combat c'était la seule chose que pouvait Nadiro transmettre à bien et laisser graver dans ce village paisible , les techniques interdites et jutsu démesuré permettant un savoir faire unique allait être bientôt dévoilé .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le style, non je veux plus...   Jeu 24 Juil 2008, 19:42

Aint Got You (Earthquasar Remix) - Kevin Michael

Le temps commençait à devenir lourd, le ciel devenait de plus en plus couvert, et la brume recommença à s’élevée sur les ruelles de Kiri. On pouvait apercevoir les villageois se couvrir et sangloter, tellement que la petite brise fraiche qui venait d’apparaître faisait entendre le claquement de dents de certain passant. Pourtant, depuis le temps que ces villageois habités sur les terres fraiches de Kiri Gakure No Sato, Il devait y avoir une certaine habitude dans le climat, et ils devaient avoir développés une résistance au froid. Comme quoi, même le plus fort des êtres de la chaîne alimentaire, l’homme peut avoir des faiblesses que d’autres animaux ou êtres vivants seraient capables de contrôlé. La jeune fille toujours entrain d’attendre devant l’Académie en ruine essaye de ne pas pensée a cette humidité qui planait dans l’air. C’était un sorte de force qu’elle avait réussi a prendre avec le temps, peu être une sorte de philosophie : L’esprit domine le naturel, donc quand une personne a froid, il lui suffit de pensée qu’elle est dans un endroit ou il fait plus chaud, et le corps exécute. Hana commençait a s’impatientée voyant qu’aucun Juunin n’arrivé, elle se leva, et commença à faire les 100 pas.
Elle décida alors de réfléchir a comment apprendre ce style de Taijutsu qu’est celui de son idole Tsunade Kuochi. Elle avait bien compris que le but pour faire de grands dégâts était de concentrée une grande quantité de chackra dans la partit du corps avec laquelle on allait frapper, pour ensuite libéré totalement le chackra, et faire une attaque dévastatrice. Plus Hana voyait le temps passé, plus l’anxiété d’apprendre cette technique montée en elle. Quelque chose qui réussis à lui faire perdre cette idée dans la tête passa devant elle, un chien totalement trempe, celui-ci avait l’air d’avoir la peau sur les os. Hana ne savait pas si celui-ci venait du village ou de l’extérieur. Celui-ci était grand et blanc, enfin, maintenant un peu noir avec la boue qui recouvrait son corps. Hana s’approcha de lui, celui-ci méfiant ferma les yeux en reculant un peu, comme s’il craignait Hana. Elle pensa a première vu que qu’il avait était battu ou maltraité. Elle commença a passée tranquillement sa main sur les poils dur du chien a cause de la boue un peu sèche. Elle essaya de frotté un peu plus fort pour enlever la boue, difficilement, mais elle réussi a la retirée.
Spoiler:
 
Elle trouva un endroit à l’ abri de la pluie, pris le chien avec elle, et retira sa veste pour entouré le chien et le réchauffé. Hana un peu, ou peu être beaucoup attendrit par le chien ne savait que faire, à première vu elle pensait le gardé avec elle si personne ne venait a le réclamé. Elle trouva au sol une corde certes un peu sale et délabré, mais assez solide pour tenir le chien en laisse. Quand elle se releva et regarda en l’air, elle put apercevoir un homme, celui-ci le visage couvert ainsi que le corps totalement sous tissu. Elle fut un peu surprise de voir une silhouette se posté devant sans qu’elle le sente. Elle le regarda et vit qu’il ne disait pas un seul mot, elle se sentit un peu mal a l’aise, elle pensa que du fait qu’elle eut ramassé ce chien un peu errant, qu’elle allait être prise pour une personne un peu dérangé de l’esprit. De marbre devant la grande ombre, elle essaya de trouvé les mots pour ne pas paraitre idiote, mais manque de temps, celui-ci commença la conversation.

« Hum, que fais-tu ici jeune fille ? C'est bien de vouloir s'améliorer encore et encore, mais les cours sont suspendus, si tu veux apprendre les bases je peux t'aider à t'exercer à l'extérieur ... Mais que fais-tu ici dans la salle de Taijutsu ? Les livres que tu tiens en mains et l'art que tu veux atteindre ne sont guère de ton niveau... »
L’adrénaline était entrain de montée a l’intérieur de Hana, cet homme qui ne s’était même pas présenté avait des doutes dans les capacités de Hana alors que celui-ci n’avait jamais vu Hana à l’œuvre. La Kunoichi ne comptait pas se laissé faire, elle s’avança vers l’homme sombre, le fixa dans les yeux... D’un coup, il retira la capuche provenant de sa cape pour laisser place à son visage. L’être, ou plutôt, l’homme avait des cheveux blanc scintillant lorsque les gouttes de pluies tombèrent sur lui. Ses yeux étaient fermés, son visage clair fit apparaître a la place des traits de haine du visage de Hana, un sourire. Ne savant plus que faire, elle s’excusa pour le regard d’affront qu’elle eut fait d’ici peu :
« Je n’aurai pas du vous regardé comme cela, seulement je n’aime pas que l’on doute de mes capacités. Et comme je dis tout le temps, ce n’est pas parce qu’on n’est pas assez doué pour apprendre une technique qu’on est de bas niveau : Quand on veut, on peut ! »
Elle se fit petite, resta face a l’homme ne s’étant toujours pas présenté, et par signe de politesse envers lui, elle se présenta :
« Je suis Hana Hitomishiri, Chuunin de Kiri ! »
Un autre petit sourire, elle se baissa ensuite vers le chien, et commença a lui faire quelque petite papouille pour lui enlevé cette horrible mine.
Revenir en haut Aller en bas
Nadiro Tatsu
Juunin Spécial de Kiri/Epeiste légendaire de la Brume
avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
420/420  (420/420)
PC:
485/485  (485/485)

MessageSujet: Re: Le style, non je veux plus...   Sam 26 Juil 2008, 15:16


L'être fragile se devisait en deux catégories qui à leurs tours se distinguait en deux secondaire, la première s'agissait de l'immatériel comme les sentiments, les douleurs et autres spécifié spirituelle comme la vie et l'âme, d'un autre côté on avait l'être matérielle et fragile comme les objets fait de diverses matières ainsi les carcasse organique comme les animaux, l'humain et les plantes, mais la n'est pas le problème, ce qu'on peut qualifier de fragile à l'heure qu'il est le cerveau du deuxième groupe. Faisant diverses expériences sur son propre corps pour s'assurer lui-même des résultats et autres anomalie pour avoir le coeur net, l'humain qu'on était se pousse toujours vers l'avant. Nadiro avait quitté son état d'isolement constant pour prendre part aux activités du village, transmettre son savoir faire tout en recueillant des informations sur sa future cible encore inconnu, ce qu'il savait d'elle jusqu'à maintenant c'est qu'elle fait partie d'une organisation secrète et criminel posté quelque part dans le monde. Il devait un jour ou l'autre quitter son village pour partir à la chasse à l'homme au lieu d'enchaîner des missions, le jeune épéiste vêtu d'une armure légère blanche tracée avec des traits noirs et des dessins médiévaux, le dragon long-Wang était tracé sur la cape, le même tatouage gravé sur la peau blanche rosé de Nadiro, il n'avait pas encore ouvert les yeux, il tentait de comprendre la situation dans laquelle il s'était mit en agressant une jeune fille plutôt fragile à son sens. Il ouvre les yeux après avoir senti des tensions montés de la salle pour fixer à son tour la silhouette féminine posté en face lui, les yeux perçant qu'il avait lui ferait peut-être peur, mais là n'est pas le but, Nadiro ouvre la porte derrière lui voulant ignorer la jeune fille qui n'avait pas vraiment aimé la réaction du membre du clan Tatsu,, enfin cela n'était pas nouveau être aimé ou non ne l'intéressait point, il ne voulut changer de principe en bousculant les villageois demeurant dans ses terres d'où l'engagement .

Quand on veut on peut, des paroles dignes d'une gamine motivés ne connaissant rien de la vie extérieur du combat, de la souffrance peut-être, il s'agissait bien la d'une jeune pousse recruté par les autorités de Kiri pour défendre ses couleurs, malgré cela il fallait avouer qu'avec un entraînement poussé et des exercices répétés, tout être quel qu'il soit avait la capacité enfouie en lui de persévérer et devenir meilleure, c'est une réalité non négligeable. La jeune fille avait la flamme du savoir et de la force en elle, la motivation pour apprendre y était grande malgré que la meilleure pour s'y prendre est la mauvaise, les livres nous aide à avoir une idée générale sur le taijutsu, le ninjutsu et le genjutsu, cependant seul l'application physique permet de progresser, nous corriger et développer le style qu'on cherchait. Nadiro avait compté sur ses efforts personnels en s'appuyant sur ses petites épaules, il avait reçu l'anciennement d'un maitre aux connaissances unique, il était temps de les partager même avec une jeune fille qui ne savait rien de l'art au corps à corps, encore faut-il deviner ses désirs. Nadiro souffla un bon coup avant de fixer longuement la jeune fille elle, habillait en bleu avec un bout de ficelle retenant ses membres inferieurs, cheveux couleur bleu, l'être humaine qui se tenait devant lui était magnifique. Il s'avance vers elle , après avoir connu son grade et son nom pour la remettre sur pied en lui tendant la main, ses paroles n'étaient peut-être pas réfléchit, mais il avait un sens, qui a pu attirer l'intention de l'épéiste légendaire détenteur de l'épée du démon. Il se prononce avec un ton calme et amical pour rassurer la jeune fille et lui proposer de se joindre à lui.

« Bien le nom ne m'intéresse point, et pour cela je vais éviter de me présenter pour l'instant, je crois bien que cela n'est pas utile dans un entrainement de taijutsu, enfin cela reste mon avis...Ce que je te propose est de me rejoindre dans la salle se trouvant au deuxième étage si tu veux apprendre un art en particulier j'essayerai de t'aider à mieux te porter pour retrouver le chemin qui te convient le plus , souplesse, vitesse, agilité, résistance ou force brute ou précision des coups enfin nous verrons cela si tu le veux bien pour te le transmettre ... »

Sur ces mots devenu plutôt froid vers la fin il donne un kunai à la jeune fille pour quitter la salle en direction de la salle d'entraînement dans laquelle un long entraînement débutera, en compagnie d'une personne à l'apparence douce et angélique rien de plus. Il arrive devant une porte majestueuse qu'il pousse d'une main, cette dernière s'ouvre pour être bloqué afin qu'elle Hana ne trouve aucun mal à se retrouver et y pénétrer. En attendant cela Nadiro prit le temps d'utiliser le matériel basique de la salle pour le semer d'embûche et mettre en place certain objet d'entraînement et piège utile pour ses futurs exercice, il enlève en dernier lieux sa cape tout en l'enroulant avec son épée pour qu'on ne la détecte pas, et reconnaisse sa réel identité si ce n'était pas déjà fait d'où le manque de politesse en ne se présentant pas, les préparatifs fini et combat d'entraînement pour l'apprentissage en place Nadiro eut juste le temps de souffler pour prendre congé au milieu de la salle après un court instant plein de réflexion et question, la jeune chuunin s'avance vers le membre du clan Tatsu qui lui faisait signe de la main pour l'inviter à s'entretenir avec lui avant de débuter l'application réel, la discussion serait courte et sans trop de parlotes inutiles. Il lui donne un kunai normal dans la main ainsi que deux shuriken rien de plus, bizarre n'est-ce pas à quoi pensait Nadiro ? Cela lui sera révélé en temps et en heure et à chaque passage de problèmes ou réussite d'exercices il y aura bien sûr récompense qui suivra plus tard, la seule condition est que la confiance soit total envers Nadiro et que Hana se donne corps et âme à Nadiro pour qu'il la renforce, il prit la parole en face d'elle tout en faisant tourner un kunai dans ses mains.

« Nous voici, à partir de maintenant si tu l'acceptes tu deviens esclave de ton propre entraînement, seul ta motivation et tes actions pourront te permettre de continuer ou même de vivre, apprendre l'art du taijutsu, ou créer son propre art martial n'est pas chose aisé, de ce fait des exercices seront présentés bientôt. Ajoute à cela que la pièce entière est piégée, le parcours qui suivra un petit test sera infernale essaye de ne pas trop mangé et garde la tête sur les épaules, les mois qui vont suivre décideront de ton avenir. Mais avant tout dit pourquoi avoir choisi le taijutsu comme art et ce que tu veux apprendre de lui ? Quel est ton but jeune fille ? »

Nadiro laissa le temps à la fille de répondre à sa question, il se relève par la suite pour se positionner à environ à mètres de son adversaire, il la fixe afin de se préparer après cela, il prit la posture standard dans le Gouken c'est-à-dire jambe droit légèrement avancer de quelques millimètres vers l'avant pendant que la deuxième la colle en parallèle, ceci fait il tend une main ouverte ainsi que la deuxième derrière son dos à environ deux centimètres du bas du ventre fermer attendant le moment propice pour terrasser son ennemi avec un kunai dans un seul doigt.

« A présent voilà les règles du jeu, on va faire un combat d'entraînement pour t'évaluer, mais le tout sera limité, oui si tu dépasses la limite de geste et action pour me toucher et te défendre tu seras punis ! Tu as droit à dix actions où tu peux user de chakra pour animer tes muscles et accroître la puissance de tes coups sache que si ut utilise le tout pour attaquer il ne te restera rien pour te défendre et fait bon usage des objets que je t'ai donné ils seront ton unique arme qui pourra être confisqué à tout instant. Prêt ? On y va ! »

À partir de maintenant Nadiro deviendrait un combattant ayant le but de mettre des bâtons dans les roues de la jeune fille l'aider à progresser et bien plus qui sait, leur avenir serait peut-être liée, mais là n'est pas le sujet. Nadiro accomplie une première action en s'appuyant sur sa jambe pour sauter en sa direction le pied gauche en avant visant son ventre à première vu, malgré que la position de vol plané, retenant ses deux points en arrière légèrement rapprocher du niveau du torse, il regarde la fille tout en fonçant sur elle espérant que cette dernière fait le bon choix pour esquiver ou contre attaquer quitte à blesser Nadiro.

Désolé pour le retard et la qualité je me rattraperai plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le style, non je veux plus...   Ven 01 Aoû 2008, 14:34

Un regard simple, par d’émotions, quel homme pouvait il être pour que son visage ne soit animé par aucun sentiment. Aurai il eut dans sa vie des moments de douleur qui ont fait que c’est homme soit aussi dur et impassible dans les sentiments humains. Un regard est la chose dans lequel on peut tout voir, les sentiments, et ce a quoi la personne pense. Malheureusement, il peut arriver que la vie nous réserve des choses dont même la personne en question est gravement affectée, un exemple simple : La mort. Qu’est ce que la mort, un corps complètement inerte, avec un esprit s’évadant de lui pour rejoindre un monde meilleur et sans tristesse. Ou peu être que c’est simplement le fait que médicalement le cerveau na plus aucune réaction, alors que pourtant, le cœur bat toujours. Le cœur, ce que l’on ait qu’on est vivant, et pourtant, ce n’est pas a ça que l’on juge que des personnes sont mortes. Morte, un mot horrible qui pourtant peu être remplacé par des mots peu être plus joli malgré l’acte même, des personnes décédé, c’est le terme que l’on emploi le plus souvent. Ce n’est pas parce qu’un terme plus correct est employé a la place d’un autre que l’acte n’est pas aussi cruel et inexplicable. Pourquoi un corps doit il mourir ? Est ce qu’il existe quelque chose de réellement fondé après la mort ? Est-ce que nos ancêtres les plus puissants nous regardent du haut des cieux ? Tant de questions, mais personne de peut répondre. La vie après la mort est un rêve, le rêve est permis, mais pas toujours réalisable. Hana pensait en cela, elle se disait, un rêve, s’il est réalisable, il n’en est pas un, vu que c’est un rêve. Le rêve, quelque chose qui devrai être impossible à faire seul, quelque chose de difficile à atteindre, de l’effort possible, mais peu être en vain.

Assez discuté sur les sentiments ou émotions, sur la mort et la vie, sur l’atteignable ou l’inatteignable. Ce n’était pas vraiment ce qui importé Hana dans le moment même, elle le voulait, cet art, ce style de combat, elle voulait l’apprendre, et un Ninja haut gradé était devant elle. Celui-ci lança un regard de mépris a hana, que voulait il, craignait qu’il qu’elle n’était pas assez puissante pour soutenir un entrainement de haut niveau, ou pensait il que les mots dit par Hana précédemment était que blabla. Elle ne dit rien, resta muette face a ce regard qu’elle haïssait, mais que pouvait elle faire, ramené sa fraise et après être délaisser alors qu’elle était prête à accomplir son vœu...
« Bien le nom ne m'intéresse point, et pour cela je vais éviter de me présenter pour l'instant, je crois bien que cela n'est pas utile dans un entrainement de Taijutsu, enfin cela reste mon avis...Ce que je te propose est de me rejoindre dans la salle se trouvant au deuxième étage si tu veux apprendre un art en particulier j'essayerai de t'aider à mieux te porter pour retrouver le chemin qui te convient le plus , souplesse, vitesse, agilité, résistance ou force brute ou précision des coups enfin nous verrons cela si tu le veux bien pour te le transmettre ... »
Le nom de l’intéressait point, mais depuis quand Hana avait dit qu’elle était prête à faire ce que Monsieur le Ninja voulait. Il reprenait ces grands airs de Ninja Supérieur par grade, mais surement aussi par force. Elle regardait sa corpulence, de grands bras fort, des muscles bien développés, surement par un entrainement au Taijutsu intense. Le rejoindre dans la salle, Hana avait elle le choix de répondre par oui ou non ? Oui elle avait le choix, mais celui-ci était important. S’entrainé a ses capacités qu’il venait de cité, dont la vitesse était le point faible. Elle ne réfléchissait pas trop à sa réponse, et celle-ci fut :
« Oui... je suis prête... »
Celui-ci d’une rotation nette se tourna vers la porte de l’aire d’entrainement, mais ayant avant cela donné un Kunai tranchant a Hana. Il poussa les grandes portes d’une seule main, et attendit que Hana y pénètre dedans pour lâché sa main et faire entendre le grondement des portes a l’intérieur de la salle. Elle analysait les mouvements de cette personne, et plus ces mouvements était analysé, plus cette personne lui disait quelque chose. Celui-ci retira sa cape, mais un objet fut glissé dedans, elle vit alors que celui-ci passa d’abord sa main a la ceinture pour retiré quelque chose, dut a la forme prise pas le vêtement, une épée très certainement. Alors il essayait de passé inaperçu aux yeux de Hana, il fit une toute petite erreur dans la précipitation, il laissa le manche de l’épée dépassé légèrement... Nadiro Tatsu, visage a présent découvert, celui-ci avait grandit depuis que Hana était a l’académie de Kiri. Elle se souvenait de lui, Expert en Taijutsu et en maniement d’armes. Elle ne préféra pas perturbé celui-ci par sa seule identité, ce qui serait plutôt bizarre. Elle vit qu’il allait reprendre la parole, après avoir parlé a un Ninja qu’elle ne connaissait pas...
« Nous voici, à partir de maintenant si tu l'acceptes tu deviens esclave de ton propre entraînement, seul ta motivation et tes actions pourront te permettre de continuer ou même de vivre, apprendre l'art du Taijutsu, ou créer son propre art martial n'est pas chose aisé, de ce fait des exercices seront présentés bientôt. Ajoute à cela que la pièce entière est piégée, le parcours qui suivra un petit test sera infernale essaye de ne pas trop mangé et garde la tête sur les épaules, les mois qui vont suivre décideront de ton avenir. Mais avant tout dit pourquoi avoir choisi le Taijutsu comme art et ce que tu veux apprendre de lui ? Quel est ton but jeune fille ? »
« Ce que je souhaite apprendre du Taijutsu, et pourquoi l’apprendre, tout simplement parce que je ne me suis jamais concentrée sur le Taijutsu et que je pense que si je viens à être obligé d’utilisé le corps a corps, que je serai dans une grande galère. Mon but, tout simplement, c’est d’apprendre le style de Taijutsu de la Princesse Tsunade de Konoha Gakure No Sato. J’ai réussi par des recherches a la bibliothèque sur les différents styles de Taijutsu a trouvé celui-ci tout simplement par hasard, ce papier tomba d’un livre, et il parle de la force surhumaine de Tsunade, mais il n’y est en rien décrit dessus comment l’apprendre, même si étant donné que je respecte grande cette Kunoichi, je sais a peu près grâce a mes recherches sur elle, que elle utilise ton chackra pour son Taijutsu. »
Par réellement courant pour du Taijutsu d’utilisé du chackra, mais oui, c’était bien cela, une grande quantité de chackra a contrôlé en un seul point, et le relâcher d’un coup. Mais le problème était comment canalisé une telle concentration de chackra, et comment accroitre une telle vitesse dans les mouvements... Après que Hana ai fini de répondre aux questions de Nadiro, il se leva, et partit a quelques mètres d’elle, la position du Gouken, style utilisé a Konoha se souvint elle dans le livre. Il accroit la vitesse ainsi que les dégâts. Etant donné que celui-ci était Expert en Taijutsu, un seul coup de ce style, et hana serai gravement blessé. Celle-ci se leva donc aussi, prit quelque recul par rapport a Nadiro, puis dégaina le Kunai de sa main droite, et la main gauche le long du corps, elle attendit les instructions tout en sautillant sur elle-même pour commençait à accroitre son départ a la vitesse.
« A présent voilà les règles du jeu, on va faire un combat d'entraînement pour t'évaluer, mais le tout sera limité, oui si tu dépasses la limite de geste et action pour me toucher et te défendre tu seras punis ! Tu as droit à dix actions où tu peux user de chakra pour animer tes muscles et accroître la puissance de tes coups sache que si ut utilise le tout pour attaquer il ne te restera rien pour te défendre et fait bon usage des objets que je t'ai donné ils seront ton unique arme qui pourra être confisqué à tout instant. Prêt ? On y va ! »
Elle avait l’autorisation d’amplifier sa vitesse ainsi que sa force avec le chackra, très bien, elle décida de ne pas foncé tête basse, elle regarda grandement Nadiro, ainsi que les ouvertures d’attaques par rapport a sa position. Une attaque dans le dos était impossible étant donné que sa main y était postée peu à bas du ventre. Une attaque au bras surement voué a l’échec étant donné son expertise. Elle décida donc de commençait par le côté gauche dans les côtes, en essayant de le perdre avec un mouvement de jambe rapide augmenté par le chackra, et des mouvements rapides pour ne pas le laissé trop le temps a l’esquive.
Elle concentra son chackra dans ses pieds, puis s’élança rapidement vers Nadiro, quand elle fut face a lui a quelques mètres, elle fit une feinte vers la droite pour se décalé vers la droite et lancé un coup de pieds dans les côtes. Premier coup porté, allait il suffire pour le toucher...
Revenir en haut Aller en bas
Nadiro Tatsu
Juunin Spécial de Kiri/Epeiste légendaire de la Brume
avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
420/420  (420/420)
PC:
485/485  (485/485)

MessageSujet: Re: Le style, non je veux plus...   Sam 02 Aoû 2008, 21:40

L'étude, l'analyse et l'observation trois notions différentes se ressemblant dans le thème de recueille d'information ainsi que la récolte d'indices pouvant nous aider à mieux progresser ou simplement passer devant la barrière qui se dresse brutalement contre nous afin de nous empêcher de poursuivre notre quête, on peut même la définir en tant que réflexion ou action défensive qu'on ne pouvait oublier. Regarder l'ennemi ou un simple objet ou une entité vivante avaient pour but de découvrir ses secrets, comprendre son fonctionnement et pouvoir la développe ou simplement la détruire et l'utiliser pour accroître sa puissance, une envie que l'humain ne pourrait s'en passer, malgré ces différentes formes ou buts final, la raison était l'instruction, l'apprentissage et le développement rien de bien sorcier. Il n'y avait aucun mal à vouloir apprendre au contraire tout le charme d'un entraînement résidait dans cette récolte constante d'informations et indices nous permettant par la suite d'atteindre notre objectif tant convoité. Homme ou femme, vieux ou jeune, même les petits garçons avaient en eux cette curiosité constante de connaître l'origine et te ce qui les entourait afin de comprendre et mieux agir par la suite, où est le mal la dedans ? Eh bien la réponse est simple, il y'en a aucun, cela dépend avant tout de la nature d'utilisation et la préparation qu'on accordait à chacune de nos trouvailles. De son côté le chercheur a pour désir la connaissance de l'origine de toutes matières, les secrets de ce monde des plus gros des colosses jusqu'au plus microscopique des êtres vivant ou non sur notre terre ou à l'extérieur de celle-ci, c'était son obsession personnelle , sa motivation dans ce vaste monde inconnu qui le faisait envoûter lui donnant l'eau à la bouche et le faisant baver, un groupe devient fou, un autre se contente de ce qu'il a découvert jugeant trop effrayant ou peut-être trop loin le savoir qu'il voulait acquérir, d'autres usaient de cela pour l'appliquer dans leurs propres quête afin de créer des substances chimique ou un objet ancestrales, enfin il y en avait sûrement d'autre, mais les chercheurs étaient l'une des catégories classiques, du moins la première personne à quel on pensait en réunissant les trois notions citées.

Vient après cela le shinobi ou l'homme dépourvu de toute énergie qu'on qualifiera de mystique, analyser dans leur vie tout ce qui les entourait pour l'utiliser à leur avantage, quand il s'agit d'un être humain du même type, il préférait l'observer, tenter des approches ou l'étudier en le capturant, pour connaître sa véritable mission dans son monde, faire de lui un ami chérie ou un ennemi sans pitié. Ils avançaient dans leur quotidien tout en accomplissant leur devoir, avoir de l'expérience en un quelconque thème est avoir pu observer et étudier ce dernier plusieurs fois et sous différentes formes, l'expérience elle-même était liée à ce dernier afin de réussir sa lourde tâche. Progresser encore et encore est le seul désir du shinobi, la majorité de ce dernier pourraient au cours de leur recherches, pendant qu'une infime partie se contant sur les doigts de sa main obtient le trésor caché des souterrains et terres abandonnés. Le garçon naïf voulait apprendre et mettre en note et en stock la définition de ce qui l'entourait une sorte de feuille blanche sur laquelle rien n'était écrit longue comme on ne peut imaginer qui se remplit petit à petit. Enfin, c'était la situation dans laquelle se trouvait actuellement Nadiro et son adversaire du même village Hana, voulant acquérir un certain art qui l'avait envoûté, étant maître taijutsu ses connaissances en la matière était grande, malgré qu'il ne le maîtrisait pas la demande la jeune fille, il pourrait aisément l'aider à trouver le bon chemin pour contrôler la force titanesque des ninjas de Konoha, même pour une chuunin cela était possible. Par conséquent lui insuffler les base de cet art est possible, renforcement des muscles, résistance du corps ainsi qu'augmentation de la force physique et l'endurance générale du corps pour pouvoir détruire toute matière sans recourir au ninjutsu, explosif ou autres techniques du même type, concentration et précision en des points stratégique serait la clé menant la jeune chuunin.

Après avoir commenté les questions et paroles du juunin, Hana se lance droit devant Nadiro avec une rapidité non négligeable et une détermination sans précédente. Pour ne pas l'enfoncer, du moins prendre au sérieux cet entraînement et combattre comme il se doigt, Nadiro prit sa position préférait combinant jeu de jambes et contre-attaque rapide des mains, que cela s'agit de se défendre ou attaquer la position des mains et des jambes lui permuteraient toujours d'esquiver ou tenter un contre en retournant l'attaque chose pour laquelle il avait opté contre l'agression du chuunin , un enchainement rapide puis coup de pied visant les cotes, elle sous-estimait Nadiro à ce point ? Où elle surestimait ses capacités physiques, peu importe à quoi elle a pensé Nadiro la punirait comme il se doit. Voyant son coup chargé d'énergie fonçait vers Nadiro celui-ci se baisse sur le côté pour tendre la main, en essayant de synchroniser les deux mouvements pour se déséquilibrer et attraper le pied, il le saisi violemment tout en esquivant le coup pour s'appuyer sur son pied droit en joignant sa main au sol et lançant Hana dans les air doucement pour qu'elle ne puisse reprendre son appuie au niveau du plafond ou simplement ralentir sa course, se défendre dans une telle position serait difficile, l'idée serait de renfoncer son corps afin de résister aux coups lancé par l'ennemi en disposant du chakra un peu partout dans le corps et au niveau des points vitaux pour ne pas subir de lourd dégâts. Par la suite Nadiro reprend sa position pour sortir deux shuriken afin de débuter une course en direction de Hana qui tombait du ciel, enfin rien de grave si on l'attaquait, elle n'aurait aucun mal à reprendre le combat vu son agilité et sa motivation, cependant Nadiro n'était pas du même avis il lui lance les deux shuriken visant deux directions différentes suivant la vitesse de sa chut, il reprend la parole avec un ton inexpressif.
« Ho? Que fais-tu jeune fille, il te faudra être rapide, mettre plus de concentration de chakra dans tes membres afin de réussir à les renforcer, prouve moi que tu peux apprendre vite et essaye de me toucher ou simplement prouver ta valeur, c'est un entraînement, mais aussi une évaluation, applique ce que tu sais de l'art du taijutsu que tu veux atteindre tout en utilisant les conseils que je t'ai donné, la précision pour animer tes muscle et ta carcasse charnelle est très important, ne l'oublie pas... »

Nadiro était austère, n'éprouvant aucun sentiment de pitié envers la jeune fille, même après avoir tenté de la blesser, il reprend un bout de bois ayant la forme d'un carré pour sauter en tournant sur lui-même et lui jeter telle une flèche, il enchaîne le tout pour clore son action avec un balayage de type Gouken rapide et précis contribuant à la déstabilisation pour l'attraper et l'immobiliser, Nadiro ne se surestimait pas, il ne voyait pas encore de réelle capacité à développer en la jeune fille, peut-être qu'au cours de ce combat, elle lui prouverait le contraire.

HS: Manque d'inspiration désolé ( j'aurais le temps de rp pleinement à partir de Lundi =/ )
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Le style, non je veux plus...   Ven 03 Sep 2010, 16:14

Citation :
9 pts chacun
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le style, non je veux plus...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le style, non je veux plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Académie des Ninja-