AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~~¤ Yui seule face au Destin: Le sourire de l'ange Partie 2 (PV: Yui)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryûzoji Kenji
Juunin de Kiri
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 28
Village : Kiri no Kuni
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Ninja
PV:
200/200  (200/200)
PC:
660/660  (660/660)

MessageSujet: ~~¤ Yui seule face au Destin: Le sourire de l'ange Partie 2 (PV: Yui)   Lun 21 Juil 2008, 01:54


Mes sens semblaient s'appauvrir à mesure que j'approchais de ma destination...Le coeur toujours lourd depuis l'instant où mon destin avait croisé celui de cette jeune femme et de son enfant.



Troublé par ce vide qui se créait, je ne cessais de reporter mon regard sur elles, qui semblaient attirer toute mon attention, au détriment de toute autre chose. Sans que ce fait parvienne à ma conscience, la pluie se fit douce, presque tiède, intimant à se découvrir pour elle, semblait il. Je réalisais alors que je ne m'étais pas plus que ça intéressé à l'identité de cette femme jusque là, fait étrange de ma part. Je m'étais un moment demandé si je ne l'avais pas déjà rencontré, mais des personnes que je rencontre, je n'oublie jamais le nom...Par conséquent...soit un charme des plus mystérieux émanait de cette femme, soit j'avais eu vent de son existence, par le biais ou un autre, sans jamais l'avoir croisé...J'envisageais ces possibilités, alors que j'entrepris un détour afin de ne pas entrer au cœur du village.

En effet, croiser un supérieur, chargé d'une inconnue et d'un bébé, serait des plus mauvais effets. Ce détour, en plus de me permettre de rester discret, m'offrirais la vue sur un des paysages que j'adulais le plus en ce bas monde. La baie de Katuga, avant d'être un port, était avant tout pour moi une source intarissable de merveilles. La marche pour y accéder cependant, s'avéra plus complexe avec cette nouvelle mère dans les bras. Je redoublais de prudence, ne prenant pas le temps d'admirer les magnifiques colonnes du village accessibles à l'oeil même de l'extérieur, jaugeant chaque pas pour ne provoquer qu'un minimum de remou pour la jeune femme. La végétation s'éclaircissait peu à peu...puis vinrent les premiers grains de sables, emportés au grès du vent...et enfin, au détour d'une ancienne structure rocheuse, la baie se découvrit...

Un spectacle grandiose s'offrit alors à moi, mettant comme un terme à l'écoulement de la vie de l'astre céleste pour aujourd'hui, pointant une fin renouvelée du doigt. C'était l'horizon qui me brisait surement le plus le coeur, et qui me le regonflait autant chaque jour, les uns après les autres. Car, résidant tout près de là, dans une très modeste maison de bois non rénovée, c'est contemplant cette vue que je me levais et me couchais; c'était elle qui, si l'on peut dire, rythmait ma vie de sa cadence mesurée et sans faille, comme s'écoulant en moi...
Je fut tout d'un coup inquiet pour cette femme si belle que j'avais porté sur tout le chemin...Je fut tout d'un coup plus lucide quand à son état: bien qu'une aide mystérieuse lui fut apportée au moment cruciale, elle n'avait en réalité pas cessé de s'affaiblir au fil de la marche, et j'avais sous estimé les soins à lui apporter !

Ma crédulité était décidément un défaut bien persistant...et je cru régresser au rang de Genin lorsque, fixant ses yeux, je réalisais enfin...Ce visage, je l'avais en effet déjà vu...et je savais où...Je cru réentendre les directives données par les instructeurs de l'académie..."L'importance de la prise de conscience et de la mémorisation des documents essentiels"...tel que le Bingo Book...Décidement, quel bel idiot j'étais...
Yui Hiroharu, criminelle de classe S, répertoriée "Membre actif de l'Akatsuki".
Je cru un moment fléchir, alors que j'avançais toujours vers le rivage...Détaillant chaque détail de son visage une nouvelle fois, je tréssaillis en réalisant quel être puissant je tenais entre mes bras. Yui, s'appelait elle...Cela ne lui aurait pris que peu de temps pour me réduire au silence si elle l'avait voulu, pensais-je...mais là tout ce qui avait changé pour moi. Alors qu'auparavant j'avais déjà ressentit d'effroyables crises de mal être lorsqu'une entité, vivante ou pas, changeait à mes yeux, flirtant avec la trahison quand à sa véritable nature, il n'en fut rien, à ce moment précis, alors que je réalisai que la femme que j'avais secouru sans aucune retenue, porté jusqu'ici, et qui à présent posait son regard fatigué sur moi était une criminelle...
Même lorsque je m'exprimai alors, je ne ressentis aucune gêne...étrangement serein face à elle, qui devait avoir un âge équivalent au mien.



_Nous sommes enfin arrivés...tu vas pouvoir te reposer, lui dis-je.

Comme je l'avais pensé, elle avais peu à peu repris connaissance, et le son délicat de sa voix éreintée par la fatigue me parvint:

_Déposes moi s'il te plait...



Je ne fut pas surpris de cette demande, ayant maintenant clairement son identité en tête, mais je m'inquiétais tout de même de son état: criminelle ou pas, elle était nouvellement devenue mère, et la fatigue devait peser lourd, très lourd, à ce moment. Je m'exécutai donc, m'arrêtant et lui glissant subrepticement le bébé entre les bras alors que je l'accompagnai dans son mouvement, non sans une once de satisfaction de la voir ainsi. La voyant se tenir debout, je pu prendre la mesure de toute sa grâce, qui même alors était si présente qu'elle fit de l'ombre à la marée elle même.
Elle reprit alors la parole, comme s'il ne pouvait en être autrement, pensais-je.


_Merci...Merci pour ce que tu as fait. Mais l'enfant va mettre enlevé.



Je ne pus comprendre tout de suite ce qu'elle avait voulu dire par là, et même alors que l'enfant, dans ses bras, commençait à scintiller pour rapidement disparaître dans un halo lumineux, je ne compris pas plus...Sentant tout d'un coup un vide glacial dans mes entrailles, je ne pu me résoudre à poser la moindre question, effaré par la manière soudaine avec laquelle le bébé que j'avais aidé à mettre au monde venait d'être enlevé, ou quoi que ce soit d'autre, aux mains de sa mère. Comme une lumière que l'on substitue à un aveugle, un espoir s'en était allé...Mais je n'eus pas le temps de verser la moindre larme, celles qui venaient à présent flirter avec mes pupilles, car comme vidée de toute once d'énergie vitale, Yui sombra dans l'inconscience. Je me précipitai vers elle, l'empêchant de peu de tomber, et la repris de plus belle dans mes bras...

Tout ceci allait contre le sens commun...Je n'avais aucune idée de ce qui avait pu se passer entre elle et son organisation si dangereuse, ou avec d'autres forces extérieures, et ce bébé...Qui pouvait bien être son père ? Etait-ce lui qui par un biais inconnu avait enlevé l'enfant ?...Comme un océan de possibilités me submergeant, je ne pus déterminer aucun fait avec certitude. Une seule chose restait limpide, et elle était là, entre mes mains: une femme d'éxpérience, et inconsciente, pour laquelle je ne pouvais me résoudre à exprimer un quelconque sentiment négatif, voir même, pour laquelle j'éprouvais un sentiment puissant et indéscriptible qui avait peu à peu envahit tout mon être, depuis ce moment où je l'avais trouvé.
Réalisant à quel point son corps était froid, je me hâtai de parcourir les quelques dizaines de mètres me séparant de ma demeure. Comme si j'avais entamé une spirale, dont je ne connaissais pas encore la finalité, j'appliquais une nouvelle fois avec précaution tous les soins que je pu à Yui une fois rentré, l'enveloppant dans le linge le plus chaud que je pu et épongeant son front en sueurs. Pendant ce temps, je repensais à cet enfant, qui devait manquer cruellement à sa mère...mais dont la disparition semblait avoir été prévue par celle-ci.

Cette nuit là, je ne pu trouver le sommeil, la veillant avec attention, comme je l'aurais fait avec une personne chère à mon coeur. Un pressentiment me liait dors et déjà à elle...


A l'aube, son état s'était beaucoup amélioré. Alors que j'observais au loin les prémices du lever de l'astre suprême, le seul moment à Kiri où l'on pouvait jouir de toute sa beauté, j'entendis Yui murmurer...Son réveil avait été brusque, et elle prononça alors ces mots:


_Je..je n'ai pas à..ca..cacher mon identité. Je..je sais que tu m'as reconnue.

Bien que dans ma position, je n'étais pas le plus apte à affirmer l'avoir reconnu dès le premier abord, je ne pouvais nier la vérité...Bien qu'ignorer son identité aurait pu être un bien afin de faciliter le contact, je n'en pensais pas moins que la vérité prévalait dans une telle situation. Se redressant avec un peu de peine, elle inspecta rapidement ce qui me servait de maison, puis, se rapprochant de moi, alors que je m'étais détourné de ma fenêtre brisée, elle brandit les armes dans ma direction. Malgrè tout, alors que la situation était devenue dangeureuse, je ne pu capter de réelle envie de tuer venant de cette femme...


_Doshite...doshite !! hurla-t-elle.


Je ne savais rien du passé de cette femme, et rien de ce qui aurait pu être inscrit dans le Bingo Book n'aurait pu m'en dire plus sur ses sentiments. Mais je sentis à cet instant dans quel désarroi elle devait être plongée...Tout cela malgré les étranges pouvoirs qui semblaient graviter autours d'elle, et qui m'intriguaient enormement. Je ne voulu pas l'agresser de questions inutiles: si réponses il devait y avoir, elles viendraient en temps voulus, et bien que mes membres semblaient trembler devant une personne d'une telle envergure, je gardais mon calme en m'adressant à elle:


_Yui, je ne pense pas que notre rencontre au flan de cette Colline fut un hasard...Tu me demandes pourquoi j'ai fait tout cela ?... Je ne pense pas que j'eusse été capable d'en faire autrement. Ne sachant trop quoi faire, je t'ai amené chez moi, sans avertir personne. Je pensais faire cela par pure souhait de te voir te rétablir et pour te protéger, mais je m'aperçois que c'est aussi pour satisfaire ma curiosité...Depuis...la venue au monde de ton enfant...je sens comme des entités autours de toi...Et d'ailleurs je crois que sans elles, je n'aurais pas été capable de te sauver...

Marquant une pause, je vis son regard peu à peu s'apaiser, et son allure prendre une contenance que je n'aurais pu soupçonner. Devenue attentive à mes paroles, de par son calme elle semblait avoir récupéré tout son pouvoir...


_Cependant...je pressens que nous n'aurons pas beacoup de temps pour nous entretenir, si ce n'est aucun...J'aimerais tout de même te faire part du fait que je serais..plus qu'honoré...de pouvoir apprendre de toi...J'ai perçu notre différence de niveau certain, et...ces energies...je voudrais moi aussi les sentir...
Comme je me sens bête de te dire tout ça...


Comme coupant court à mes imbécilités, Yui afficha furtivement un petit sourire en coin, avant de se detourner de moi. Toujours avec ce calme qu'elle avait retrouvé, elle me dit alors:


_Nous serons amenés à nous retrouver...J'en suis sur. Et surement pls tôt que tu ne le crois.


Tout en franchissant promptement la porte, qu'elle venait d'ouvrir, elle me lança un dernier regard, accompagné d'un léger et amer sourire.


_Rendez-vous au village...


La porte se ferma...Et mon incompréhension grossit encore...J'eu envie de la suivre...Mais, l'ordre des choses n'était pas ainsi...Je ne fut capable que de m'affaler dans mon lit, afin d'y trouver un peu de repos avant, je l'espérais, une prochaine rencontre avec cette femme, Yui, qui recélait de tant de mystères...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: ~~¤ Yui seule face au Destin: Le sourire de l'ange Partie 2 (PV: Yui)   Ven 03 Sep 2010, 19:46

Citation :


¤° Evaluation °¤

Kenji =) tu pourras le lien de la première partie dans ce post ? // Un rp qui date mais qui a laissé beaucoup de traces, c'est l'un de mes préférés aussi ^^. Tu connais mon point de vue à ce propos et il m'est aussi difficile de m'autocritiquer.

Arrow 6 points chacun pour cet échange x/

(=> Début de ce topic! <=)
Revenir en haut Aller en bas
 

~~¤ Yui seule face au Destin: Le sourire de l'ange Partie 2 (PV: Yui)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Territoire Katuga :: Baie de Katuga :: Habitations des Shinobi-