AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un entrainenement en duo...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un entrainenement en duo...   Dim 20 Juil 2008, 02:55

Un matin comme tous les autres à Kiri, tout était absolument calme, enfin dans le centre ville le brouhaha régnait assez à cause du marché, je n’aimais pas trop ça le boucan que faisaient ses marchands étrangers. J’avais reçu une missive un peu plus tôt dans la matinée de la part de Mizukage-sama, il me ferait savoir dans très peu de temps ma mission que j’exécuterais en tant que Chuunin, ma première, je m’approchais du niveau de grand frère, mais la route serait encore longue avant d’y arriver. Le soleil de plomb survolait tout le village caché de la brume, et ce matin, moi, Tifa Matsuko, j’allai prendre ma vie de ninja très au sérieux. Je me trouvais dans ma demeure familiale qui était vide et calme depuis le meurtre de mes parents il y a une dizaine d’année. Mon frère dormait dans la chambre d’à côté avec une ami qu’il avait ramené bien tard hier. Je prenais mon katana que Oni-chan m’avait offert, il était magnifique, tout de couleur noir, avec des symboles japonais sur la base de la lame. Il m’avait fait un immense plaisir en m’offrant son premier katana Anbu qu’il avait reçu lors de sa promotion, j’avais pleuré longuement lorsque le manche du sabre avait était serrée par ma main fébrile et hésitante. Maintenant il se trouvait être dans mon dos, ne m’en séparant jamais, à l’académie, j’avais appris les bases du maniement du katana, je me débrouillais pas trop mal. Mais l’heure était sérieuse, je devais m’entraîner aujourd’hui… Un vacarme retentit alors dans le couloir, j’entrouvris la porte et ma sœur chérie était là, elle avait emmenée tous ses jouets préférés, elle me cria alors avec un sourire, ce sourire ravageur qu’elle avait :

« Tifa-chan, joues avec moi a la poupée ?
-Non je dois aller m’entraîner, toi aussi tu devrais… Apprends à manier correctement ton chakkra pour courir plus vite et aussi améliore ton lancé de shuriken… Madame Shojima, notre voisine serait contente. Je t’aime mon ange… »


Je l’embrassais sur le font, puis lui fis un câlin alors qu’elle éclatait d’un rire merveilleux lorsque j’avais prononcé le mot de Madame Shojima, une grosse dame qui était notre femme de ménage depuis des lustres, elle habitait dans ne petite maisonnette au bout de notre jardin, quand ma petite sœur jouait, elle tirait partout sauf dans la cible un jour, elle était venue me voir, un shuriken planté dans son assiette de collection. J’avais pouffé de rire délicatement, mais elle, n’avait pas apprécié du tout. Depuis, je fais le lancé de shuriken plus loin avec ma petite sœur, évitant ainsi les catastrophes. Je partais alors, vérifiant mon matériel, il me manquait quelque chose je ne savais pas quoi… Quand soudain, le petit rire de ma sœur intervint, je tournais ma tête chevelue laissant nos visages tellement ressemblants se regarder, la petite puce donna la paire de gants noirs que je mettais sans cesse. Je l’embrassais une dernière fois sur la joue et partais vers le port, un lieu où je pouvais m’entraîner s’y trouvait, j’allais ici avec mon frère quand on s’entraîné… Mais ça a changé depuis qu’il a arrêté d’être ninja pour reprendre la boutique que papa voulait qu’il reprenne.

Je serais bien ici, je pourrais développer la même technique que le légendaire Zabuza Momochi, et ainsi je changerais le temps et la température qui était insupportable. La mer n’était que a deux cents mètres, l’air marin venait couler le long de nos corps. J’étais entouré de petits arbustes, et mes pieds prenaient appuis sur une dalle géante de pierre, carrelée de petits carreaux nacrés, certains noircis par la saleté de l’âge… Je posais mon sac, mon katana et alors que plus loin, un homme assez mignon passait, je décidais de ne pas faire attention, même si mes joues douces et bronzées tournèrent au rouge pivoine. Je fermais les yeux, j’allais m’entraîner sérieusement, et fallait que je développe ce jutsu assez utile et compliqué le plus rapidement possible, le moyen des clones aqueux était la meilleure solution, si je faisais deux clones a chaque fois, j’apprandrais trois fois plus rapidement… Je composais alors les signes, mes yeux fermés et lançais d’une voix douce et jolie, comme celle de ma défunte mère :


« Suiton, Mizu bunshin no jutsu »

Dans un tournoiement de chaque côté de mon corps en appui et en tension, de l’eau se rejoignait, concentrant leur mouvement pour commencer à former un clone identique à moi. Je fus très fière de cette technique que m’avait apprit Oni-chan. Les deux clones se retournèrent vers moi, puis fermant les yeux à la même manière que moi, ressentant le calme, les mouettes, le vent s’écrasant sur les voiles des bateaux. Je me tenais fixe, alors que je sentais une présence, une présence d’un ninja, je ressentais le chakra à l’intérieur de son corps, mais rien ne laissait soupçonner une attention malsaine à mon égard. Je me concentrais sur les particules d’eau autour de moi, l’humidité dans l’air me servirait. Je me sentais prête, pas à cent pour cent certes, mais prête tout de même. Laissant sortir mon chakkra je relâchais d’une voix somnolente :

« Kiri gakure no jutsu! »

Je n’eus pas l’effet attendu, au lieu d’un brouillard épais, je ne voyais rien d’autre que des particules d’eau en suspens dans les airs, lorsque je tournais sur moi-même pour regarder le résultat qui eut pour guise de récompense une grimace de ma part à moi-même. Je n’avais pas du tout réussis, je pouvais voir à cinq cents mètres à la ronde. Les gouttes arrêtèrent leur suspension pour venir s’écraser en vitesse à mes pieds. Je baissais alors les bras, me tenant les hanches, me demandant ce que j’avais oublié ou alors loupé… Je cherchais mais je ne voyais pas, les signes étaient bien là, mais le résultat était loin d’être le bon. La brume épaisse où l’on pouvait disparaître dedans m’était totalement inconnue, je n’avais jamais vu, dur de faire une technique que l’on a jamais vue… Soudain des bruits de pas se dirigèrent vers moi, un beau jeune homme me regardant sans sourire. Ne souriait-il donc jamais ? Si c’est le cas, ce n’était en rien hilarant de connaître quelqu’un de comme ça. Je me tournais totalement vers, lui, croisant mes bras, les clones prirent exactement la même posture que moi et regardèrent le jeune homme… Il avait le soleil dans le dos je ne pouvais pas savoir qui il était, mais je m'en allais lui demander:

« Bonjour, je peux t’aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nadiro Tatsu
Juunin Spécial de Kiri/Epeiste légendaire de la Brume
avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 25/07/2008

Fiche Ninja
PV:
420/420  (420/420)
PC:
485/485  (485/485)

MessageSujet: Re: Un entrainenement en duo...   Mer 06 Aoû 2008, 21:18

Spoiler:
 



Une nouvelle nuit s'écoule laissant place à une nouvelle journée mouvementé, le levé du soleil donne naissance à une magnifique vue illuminer par les files dorés de cette boule de feu géante immobile à nos yeux placé dans le ciel étoilé et entourait de poussière blanche et pierre céleste. Un homme se relève dans ce début de journée magnifique pour reprendre son travail matinale, il prend son équipement de combat et entraînements après s'être changé en s'habillant d'une armure légère couleur de platine sur laquelle était gravée le signe des Tatsu qui se résumait à dragon parcourant la totalité de son corps. Ceci accomplie il recouvre son épée légendaire soigneusement de bandelettes grises, il le place derrière son dos pour mettre le deuxième plus bas au niveau du bassin, par la suite il met dans un sac à dos en cuir bon marché une multitude de parchemin, des citations, des parchemins d'invocations, mais aussi des parchemins vides sans aucune importance à première vu, il scella le tout par une fermeture classique pour la tenir d'une main et se relever, il met ses bottes camoufler par son pantalon gris, de la même couleur que son haut pour quitter sa demeure qui ressemblait plutôt à une ancienne habitation plutôt qu'un bâtiment moderne.

Il Marcha sur le toit de sa maison doucement pour atteindre la terre ferme et s'avancer en direction de la zone commerciale, qu'il trouverait sûrement vide, du moins il croyait que le silence y régnait en mettre unique. Une fois à mi-chemin il aperçoit un marchand courir avec ses subordonné en direction du terrain de vente de végétaux, sans le vouloir il bouscule Nadiro sur son passage qui à la grande surprise ne l'avait pas évité, il avait fait exprès ? Ou que comptait-il faire ? Il se relève après avoir laissé tomber son casque pour se mettre sur les jambes le récupérer et disparaître en un instant, son action et son agissement laissèrent les marchands du coin pétrifiés. Il réapparaît plus loin non loin de la mer pour vérifier le contenu de son sac, on ne sait jamais vu le début de journée qui se présentait devant lui, mieux vaut être sur ses gardes, prudent en alerte au risque de se faire dépouiller, le village de la brume était renommé pour son taux de criminalité malgré avoir regroupé les sept épéistes légendaire, les déserteurs étaient toujours présents au détriment de jeune défavoriser et villageois perdu. Les efforts du mizukage étaient bien présents, mais le résultat ne peut voir le jour en si peu de temps.

Après cette courte pause, le jeune shinobi de la brume ferma ses yeux verts perçant pour continuer son voyage au bord de la mer, il n'avait prévu aucun entrainement pour cette journée qui tournait au mauvais temps déplaisant, générant diverses maladies respiratoire et angine diversifier. Toutefois, si un ordre de mission se fait déclarer, Nadiro se hâterait dans le temps du chef du village pour décrocher cette dernière quelque soit son grade ou importance, non pas pour des soucis d'argent, mais se balader seul sans aucune destination fixe ou but précis l'ennuyait au plus haut point, voir le dégoûter à niveau imaginable. Il quitta la zone de commerce sans regret pour se diriger vers le terrain d'entraînement, si l'envie lui venait, il méditerait sûrement sous le soleil ou la pluie pour étendre ses réserves de chakra, ou simplement renforcer ses muscles et sa résistance mental, chose bien plus captivante que la vue d'humain s'arrachant les os pour un bout de pain immérité. Sur son chemin des cailloux viennent troubler son calme et sérieux pour se positionner les uns après les autres annonçant leur entrer dans le terrain marin bordait de poussière doré et espace abandonné, chaque parcelle de la nature avait une importance dans la vie d'un shinobi tout comme la goutte d'eau pure qui brillait telle un Cristal déposé dans les mains d'un séraphin.

Le spectacle vivant se clôt par le début de terre plate clôturait par la présence d'arbuste et tapis de fleur étincelant, voyant tant de somptuosité, Nadiro décide de poursuivre sa route et admirer la splendeur que nous offrait dame nature. Plus loin il senti le déploiement d'énergie sur le champ terrestre dans lequel il se trouvait, par simple curiosité. Il atteint la localisation dans laquelle se trouvait une jeune fille portant le bandeau du village, vêtu d'une veste et pantalon noir, rien de plus banale, il l'observe agir après avoir créé quelques clones aqueux en se servant de la source liquide se trouvant près d'elle pour enchainer avec une composition de signes bien précise, il connaissait très bien ces symboles, il s'agissait d'une tentative lamentablement échoué pour exécution du Kiri gakure ou le brouillard de Kiri qui se manifestait sous la forme de brume danse, rendant l'utilisation d'oeil ou ouïe bien difficile, le tout pour laisser la chance à l'utilisateur de se camoufler et remettre les compteurs à zéro et poignarder son ennemi,, efficace pour les retraites stratégiques, combat en terrain inconnu ou offensives rapides se basant sur la tromperie. Devant tant d'émotion et peu de motivation et d'application Nadiro ne pouvait s'empêcher de laisser entendre un petit sourire narguant la jeune fille après l'avoir vu raté son jutsu classé rang B au niveau de difficulté d'assimilation et d'application et non pas d'impotence. Le shinobi s'avance vers elle et ses clones en souriant pour s'excuser avec un ton plutôt amical.

« Oh ?! Kiri Gakure non ? ...Enfin désolé de vous avoir interrompu jeune fille, je ne voulais guère te troubler pour échouer de cette manière dans ton exécution, vraiment désolé... »

Dit-il avec un ton moqueur, malgré qu'il n'était pas dans ses habitudes de manifester de l'irrespect envers les efforts accomplis par les personnes et ce même s'il était microscopique. Mais bon changé un peu d'air ne lui ferrait pas de mal au contraire ceci l'aiderait à connaître le monde extérieur et insuffler son savoir faire autres ou pourquoi pas les accompagner tout le long de leur vie pour apprendre de nouvelle technique et s'instruire de leur savoir, il n'y avait aucune honte à apprendre des jeunes pousses de Kiri ayant pris un chemin tout autres que lui. Suivant cette pensée Nadiro ayant tourné le dos à la fille, se reprend éprouvant le besoin de l'aider et pourquoi profiter de ses connaissances et apprendre ce qu'il ne savait pas.

« Bon, s'entraîner ensemble t'intéresse ? Je t'apprendrais la maîtrise de certain jutsu et peut-être même du taijutsu si cela t'intéresse et toi de ton côté tu me montres ce que tu sais faire, une entraide si tu veux bien, enfin passons. Commence par déployer ton chakra dans l'air pour recueillir les particules d'eau qui s'y trouve, tu pourras en former plus tard par tes propres moyens en liant hydrogène et oxygène traînant dans l'air, pour réussir à produire de la brume il te faudra, changer la température de l'air, ou simplement t'adapter à celle déjà présente dans ton entourage pour monter celle que tu produis tout en l'étendant sur un champ d'attaque réduit, plus les particules sont petites et rapides, condensant sans pour autant se toucher plus le résultat est bon, n'essaye pas d'atteindre les hauteurs, produit un brouillard basique autour de nous , ou simplement de la brume devant toi en appliquant ce que je t'ai et tes connaissances en la matière, la première fois n'ai jamais facile, je te l'accord, mais à force de le faire, les mots que je viens de prononcer seront clairs pour toi. »

Sur ces mots une conversation ainsi qu'un entrainement rigoureux s'imposaient d'eux-mêmes pour créer une certaine atmosphère idéal pour la poursuite de l'exercice et la réussite de la technique qui ne serait guère facile, Nadiro se gratta la tête pour revenir en arrière faisant signe de la main à la jeune fille de regarder, rien de mieux qu'un exemple pour donner une idée sur la génération de la technique.

« Kiri Gakure no Jutsu »

Nadiro Malaxe son chakra au même instant pour faire apparaitre un brouillard épais qui prenait de l'ampleur petit à petit le faisant disparaitre dans la nature au même moment, une fois cela fait il dissipe le jutsu rapidement pour reparaitre, nul besoin de continuer, la jeune fille avait besoin d'une simple démonstration ou illustration pour exécuter le jutsu.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un entrainenement en duo...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Territoire Katuga :: Port de Katuga-