AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1. La Caravane Dévastée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moana Tilika
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 18
Village : Kumo
Date d'inscription : 08/07/2008

Fiche Ninja
PV:
260/260  (260/260)
PC:
275/275  (275/275)

MessageSujet: 1. La Caravane Dévastée   Ven 11 Juil 2008, 14:32

Etendues de terres désertiques, d'orages, de pluies, de nuages sombres et de désespoir, les Plaines Foudroyantes eurent-elles seulement un jour un aspect plus accueillant et chaleureux? Nul n'aurait pu répondre à cette question, sans doute, ces étendues de terres hostiles affichant ce visage depuis bien des générations, déjà. La route traversant ce paysage désolant se voyait pourtant souvent empruntée, par tel shinobi en mission, tel messager apportant des nouvelles d'ailleurs, ou telle caravane de marchands, important et exportant diverses marchandises d'un pays à l'autre, de village en village... Quelques brigands profitaient parfois de leurs passages, d'ailleurs, et pillaient toute caravane trop insouciante que pour avoir prévu une escorte de shinobis ou autres guerriers afin de protéger leurs vies et leurs biens.

Tel devait être le cas de cet amas de bois, de fer et de cadavres, au bord de la route, là, non loin de ce vieil arbre brûlé par la foudre il y a bien longtemps. Roulottes renversées, vidées, brûlées, sacs vidées, éparpillés, malles brisées, armes gisant aux côtés des cadavres de plusieurs marchands et des quelques esclaves que ces derniers transportaient avec eux pour on ne savait quelle destination; tel était le spectacle désolant mais pourtant réel qui s'offrait aujourd'hui à la vue de tout voyageur passant de Kumo no Kuni à toute autre destination, le massacre ayant eu lieu non loin du village de la Foudre.

D'ordinaire, ce genre de spectacle laissait effrayé, triste ou simplement indifférent quiconque l'apercevait, mais cette fois, un détail à cet affreux tableau changeait la donne: quelque chose bougeait encore, là-bas. Un rescapé? C'était plutôt rare qu'il en reste à ce genre de massacre, les truands du coin étant du genre impitoyables. Mais elle était bel et bien là, cette petite chose couverte de haillons, de boue et, plus sinistre, du cadavre de cette femme, sa mère, sans doute, qu'elle serrait dans ses petits bras comme si elle pouvait la ramener à la vie.

Elle ne bougeait qu'à peine, mais ses mouvements presque imperceptibles prouvaient bel et bien qu'elle avait survécu au massacre. En s'approchant, on pouvait deviner qu'elle avait sombré depuis un moment dans un sommeil lourd et empli de cauchemars, ses paupières closes s'agitant au rythme des images sans doute affreuses qu'elle devait apercevoir dans ses songes, après une telle expérience traumatisante pour l'enfant qu'elle était. Haute comme trois pommes, presque maigre, elle faisait peine à voir. Et pourtant elle était là, en vie, ses petites mains crispées, dans son sommeil, sur la tenue de sa maman, qu'elle serrait contre elle de ses maigres forces, comme si elle craignait qu'on ne lui enlève. Ses longs cheveux violets pâles noircis par la boue qui la recouvrait s'étaient tant et si bien emmêlés qu'il faudrait sans doute un bon moment avant de parvenir à les démêler, mais on devinait à la finesse de ces derniers et aux traits délicats de sa mère, aussi, quelle jolie petite fille elle pouvait être en de meilleures circonstances. Si on lui offrait sa chance dans la vie, sans doute deviendrait-elle aussi belle et gracieuse que sa pauvre mère. Du haut de ses cinq ans, elle avait toute la vie devant elle pour devenir quelque chose, quelqu'un. Et il suffisait de si peu pour lui offrir cette chance: une simple main tendue, et elle se relèverait, pour avancer vers un futur dont elle avait tout à découvrir!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Ven 11 Juil 2008, 16:10

Spoiler:
 

Les plaines foudroyées, un endroit désert et à découvert que de nombreux ninja parcouraient pour rejoindre le village de Kumo, ou bien pour certain comme lui, de rentrer au village de la brume après une mission. Ne pas croire que les Oi-nin ne faisait que tuer des déserteurs, ils devaient aussi apprendre à connaître leurs ennemis, le traquer, aller jusqu’à espionner le moindre de leurs geste.

Tokui sous son masque blanc marqué de griffures sanglantes observait la grande plaine balayée par la pluie et les orages, alourdissant l’air déjà chargé en électricité. Pas un très bon endroit pour prendre ses vacances ou décidé de faire une halte, ce que l’Oi-nin ne fit bien entendu pas. Il n’était pourtant pas en traque, tout du moins, n’avait il aucune cible supposé devenir tel. La vraie traque commencerait d’ici peu, la ce n’était qu’un échauffement, une façon de voir si ses sens ne l’avaient pas quitté. Son épée toujours dans son dos, le jeune homme observait tel un faucon les lieux dévastés. Ce qu’il réussit à capter fut un nouvel éclair, tombé non loin d’une caravane à moitié éventrée. Les attaques n’étaient pas rare ici, et c’était d’ailleurs pour cela que les ninja étaient souvent payé pour escorter des caravanes de marchandises comme celle-ci. Il y avait souvent très peu de survivant, voir pas du tout à dire vrai, mais ça ne l’empêcha pourtant pas de s’approcher. Cela devait avoir été fait par des bandits de grands chemins qui ne voyaient dans ses caravanes marchandes un moyen de gagner rapidement de l’argent en tuant des faibles sans protection.

C’était horrible. Mais derrière son masque griffu de rouge le jeune homme n’avait pas une once de pitié, l’indifférence régnait en maître absolu. C’était ça, d’être ninja, se blinder face à se genre d’acte et de massacre. Et puis après tout, ils auraient dut le savoir que les bandits n’étaient pas que des légendes ou des mythes pour la promotion des ninja.
Il s’approcha davantage, ses pas étonnement léger ne faisait pas le moindre écho comme si il n’était qu’un fantôme, sans aucune consistance. Sur le bas coté de la route, il se pencha sur le premier cadavre. Homme blanc, sa taille, mort d’une dague dans le cœur ou d’une autre arme tranchante qui avait été retirée. De la précision malgré le boson dans lequel avait été mis la roulotte. Il devait y avoir dans le groupe des hommes moins expérimentés au vu de certain cadavre dont les blessures restaient irrégulières en puissance et en coups mortels, alors que d’autre avait une blessure mortelle mais précise.

Ça leur été tombé sur le coin du nez sans qu’il ne le remarque, la plupart n’avaient pas du souffrir sauf ceux qui c’était débattus. Pas de survivant. Ça n’avait pas grand-chose d’étonnant et pourtant un geste lui fit redresser la tête alors qu’il observait a genoux un nouveau cadavre. Son regard doré observa le corps inerte d’une femme qui malgré était sans nul doute morte au vu de la quantité de sang sur sa tunique et de la couleur cadavérique de son corps. Pourtant elle n’avait pas bougée seule, et c’est après avoir observé ses bras qu’il comprit le pourquoi du comment.

Une fillette…Il pouvait sentir une faible quantité de chakra comme celle qu’il décelait d’habitude chez les animaux. Etait ce parce qu’elle était petite ou parce que son énergie disparaissait ?
D’un pas tranquille malgré la situation qui pouvait être d’urgence, celui que l’on surnommait Loki s’agenouilla près du corps de ce qui devait être la mère de la gamine qui l’avait protégée de sa vie. L’instinct maternelle avait semble t il préservé l’enfant qui était passé inaperçu.

Il retira son gant noir essayant de sentir les battements du cœur de la gamine. Il réprima un soupir soulagé en sentant celui-ci battre. Maintenant il fallait voir si elle n’avait aucune blessure et dans sa tête, il imaginait une bonne centaine de scénario au vue de l’état de l’enfant.

Elle semblait si maigre. Mais était fermement accrochée à sa mère. Qu’est ce qu’il fichait là en fait ?...Ah oui…Sauver un enfant innocent d’une mort certaine. Elle papillonnait des cils, ou elle se réveillait ou elle faisait un quelconque rêve des plus effrayant au vu de sa situation. Il passa le dos de sa main nue sur la joue de l’enfant pour essayer de la réveiller avec une douceur toute relative.

A voir si elle prendra peur de se grand imbécile masqué qu’il était.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Ven 11 Juil 2008, 23:39

Seridan sortit de Kumo, ayant entendu parler d'un évenement habituel, par les temps qui couraient: Une caravane avait été attaquée et les gens qui voyagaient avec, massacrés. Rechercher d'eventuels survivants lui permettrait de devenir un chouya plus riche, et surtout de tester sa force, si les bandits étaient toujours sur place.

*Comme s'il y en aurait encore, depuis......mais bon, si ca me permet de savoir ce que je vaux, pour l'instant......*

Dans le fond, il s'en fichait pas mal, de ce qui s'était passé. Cette caravane, ce n'était pas la sienne. Les gens attaqués, ce n'était pas lui, et les attaquants n'étaient pas lui non plus. Quelle logique plus tordue, mais pourtant tellement simple dans son esprit que celle qui lui sifflait à l'esprit qu'il n'avait aucun rapport avec tout cela et qu'il n'avait pas à se sentir concerné?
Il lui suffirait simplement, si survivants il y avait, de faire preuve du moins d'empathie possible, rester froid et impassible et ramener les survivants sans faire de détour. Alors, il serait débarassé d'eux et serait mieux vu par le Raikage, qui pourrait dès lors lui accorder plus de confiance. Plus de confiance et donc plus de mission.......
Par la suite, il pourrait s'arranger pour être contacté par de simples villageois, prêts à payer encore davantage que ce qu'il pourrait gagner lors des missions.
Mais anticiper ne servait pour l'instant à rien, dans ce cas de figure. Il lui suffisait de se trouver sur place et de faire ce qui lui semblait bon de faire.
Enfin, il se trouvait près de l'endroit en question. Et apparement, pas seul.
Un Ninja venait de caresser, semble t'il, avec le dos de sa main, une jeune fille. Vivante? Morte? En tous cas, il semblait bien que si cette enfant était encore en vie, elle serait la seule survivante. L'autre, étant donné son gabarit et son allure, ne semblait pas avoir subi d'attaque.
Mais il pouvait bien l'avoir menée. Et il avait l'air puissant. Trop pour l'attaquer franchement. Aussi quelques mots pouvaient décoincer la situation.
Il lui fallait cette fille. Il la voulait pour redorer son image. Il l'aurait.


-"Je ne sais pas qui tu es, mais je te déconseille de t'approcher davantage de cette fille......."

Remarquant au passage le masque de son interlocuteur, déchiffrant les motifs qui s'y trouvaient, Seridan se retint de sourire. Le hasard faisait bien les choses.

-"Tu es un Oi-Nin, de Kiri, de surcroît. Explique moi ce que tu fais près de Kumo, sans quoi je devrai signaler ta présence immédiatement. Et écarte toi d'elle tout de suite!"

Oh, le ton inspirait bien une certaine envie de sauver cette fille. Pour sur, n'importe qui pouvait croire qu'il ferait tout pour la sauver. Seulement, la sincérité de ses intentions ne laissaient sans doute rien entrevoir. Oui, il voulait à tout prix la sauver. Mais certainement pas par sentimentalisme. En employant ce ton, Seridan se trouvait une justification idéale. Et si le Ninja de Kiri demandait pourquoi........il n'aurait qu'à trouver autre chose.

*En espérant ne pas avoir à l'affronter trop tôt. S'il l'abîme, je ne pourrai pas en tirer grand chose.*
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Sam 12 Juil 2008, 01:50

L’air était toujours aussi lourd, voir peut être même plus qu’il y a quelques minutes, peut être était ce la scène s’étant jouée ici qui rendait l’atmosphère plus lourde. Le sang, l’odeur de la mort qui régnait en maîtresse dans ce petit coin de route entre la ferraille et le bois. C’était normal. Une tragédie c’était déroulée ici, malgré out ce qu’il pouvait penser sur la bêtise qui a pris ses hommes pour traverser les étendus de la plaine foudroyée sans escorte d’aucune sorte.
Et les coupables devaient être loin.

La gamine dormait toujours, tout du moins l’inconscience régnait encore dans son esprit et ceux malgré le geste qu’il avait eu pour l’éveiller. Ce n’était pas bien étonnant que ce geste si simple n’est réussit à rien. Mais il n’osait pas faire plus de peur de lui faire le moindre mal, aggraver une blessure qu’elle possédait peut être et qu’il ne pouvait voir à cause de sa position ainsi dissimulée par le corps de sa mère. Voir une fillette survivante d’un massacre pour la blesser et la tuer idiotement, ça aurait été un comble.

Loki ne détourna pas immédiatement son regard de la gamine inconsciente malgré la venue inopportune d’un nouveau protagoniste. Malgré cet air de parfaite maîtrise de la situation, l’Oi-nin analysait les informations qu’il avait en sa disposition sur cet être. Puissance plus faible que la sienne, son chakra l’était en tout cas…mais il n’avait pas l’air dangereux, ce qui n’empêcha pas l’Oi-nin d’être sur ses gardes. Si il attaquait en premier, il serait surpris.
Une voix plutôt de garçon – plutôt jeune semble t’il – qui le menaçait de faire un geste de plus vers cette enfant. Il ne se retourna pas immédiatement, observant à travers son masque le corps de la survivante tout en songeant qu’il était déjà on ne peut plus proche de celle-ci. La venue de cet être était problématique. Cette pensée flotta dans son esprit alors qu’il regardait les cheveux parme de l’enfant salit par la boue.

Le gosse prenait visiblement de l’assurance et ceux même si il pointait sur des petites défaillances de son coté. Bien. Au moins ce garçon n’était pas stupide et il était un ninja qui en connaissait un minimum. Il aurait vraiment du retirer son masque, maintenant, c’était trop tard. Il ne pouvait pas se permettre de montrer son visage à n’importe qui, et sûrement pas à un ninja de Kumo.


« Si j’avais voulut la tuer, je l’aurais fais depuis longtemps. »


Sa voix était ferme et froide, voilée par le masque lui couvrant le visage mais bien assez forte pour que l’adolescent l’entende. Ses paroles n'était pas forcément rassurante mais elles avaient le mérite d'être vrai Ce n’est qu’après avoir dit cela que Loki observa le nouveau venu, plantant son regard doré dans celui du garçon. Un ado, il avait bien raison. Une menace… ? Normalement non, mais sous estimer les autres étaient une attitude qu’il avait proscrit de son vocabulaire. Il eut un sourire sans joie derrière son masque blanc marqué d’une griffure rouge sur sa joue gauche.


« Je n’ai aucune raison de répondre à ta question. Kiri et Kumo ne sont pas en guerre, et tu n’as aucun droit sur moi. »


Et c’était bien vrai. Ses missions restaient un secret d’état, et il se couperait la langue avant d’en dire quoi que se soit…Et en se qui concernait Kumo et le pays de la foudre, les ninja de village comme Kiri avait le droit de passer en ses terres. Bien sur il ne souhaitait pas non plus provoquer une guerre diplomatique entre leur deux pays mais il ne voulait pas non plus laisser la petite fille à même le sol encore longtemps. Elle devait se réveiller, et dans le cas contraire, il forcerait les choses. De nouveau, et malgré les soit disante menace du garçon, il posa sa main sur la joue de la gamine. La peau restait froide comparé à la chaleur de sa main, ce qui fit froncer les sourcil au jeune homme.


« Je ne cherche pas à me battre, Ninja de Kumo. Cette enfant a besoin de soin, pas d’une bataille inutile. »

Son ton restait égal à lui-même, exprimant une volonté autant qu’une vérité. Se battre serait stupide aussi bien pour lui, que pour le jeune homme. Il n’avait pas attaqué ses hommes – pourquoi seulement aurait il fait ça ? – cela se remarquait facilement aux vues des blessures des cadavres et des armes que possédait le Oi-nin. De nouveau il jeta un coup d'oeil au shinobi avant de reporter son regard sur la fillette. Elle allait se réveiller.

« tu connais cette enfant ? »

Peut être que c'était pour cela que le jeune homme lui disait avec tant de véhémence de s'éloigner de celle ci...Il avait peut être peur pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Sam 12 Juil 2008, 15:58

Le Ninja avait finalement décidé de parler, restant immobile un moment. D'abord agacé par son attitude, Seridan souffla légèrement. Cela ferait peut être effet.

« Si j’avais voulu la tuer, je l’aurais fait depuis longtemps. »

Ces simples mots avaient suffit à le rassurer sur un point: il ne l'abimerait pas. En même temps, il pourrait très bien décider de secourir la petite, ce qui ne ferait pas son affaire. C'était la sienne, désormais. Sa fille. Son enfant. Ainsi l'avait il décidé.
Il analysa immédiatement les autres paroles qui entendit. Aucun droit sur lui? Tant pis, il n'en saurait pas davantage et n'informera donc pas le Raikage d'eventuelles nouvelles interessantes. Mais le fait que Kumo et Kiri ne soient pas en guerre n'excluait pas que ce Ninja désobéisse aux règles de son propre village. Kiri était un village de sauvages, après tout.
Il ne cherchait ensuite pas à se battre. Cela ferait son affaire également, puisqu'il ne pourrait certainement pas l'emporter sans subir des blessures. Et autour d'eux se trouvait un élément important, pour les quelques temps à venir, pour son Caprice à venir, en tous cas. Quant aux soins, il pourrait l'emmener à Kumo immédiatement. Le village n'était pas loin, moins loin qu'a Kiri.
Et enfin, la dernière question. S'il la connaissait? Pas le moins du monde. Et il se contrefichait de son histoire, de son caractère, de ses aptitudes. Il la voulait, cela suffisait.


*Et si elle ne me sert plus à rien......je trouverai un moyen de m'en débarasser efficacement et légalement. Pas besoin de m'encombrer de problèmes supplémentaires.*

Seulement, dire cela au Ninja ne l'aiderait en rien non plus, et la fillette lui passerait sous le nez. De plus, un Oi-Nin pouvait sans doute deviner la sincérité dans la voix des autres.......peut être. Autant répondre le plus honnêtement possible, par conséquent.

-"Je ne la connais pas, mais j'ai entendu parler de cette attaque. Je suis donc venu pour trouver d'eventuels survivants et les ramener à Kumo. Après tout, c'est moins loin qu'à Kiri......."

La vérité et rien d'autre. Seridan se félicita intérieurement. Il avait répondu exactement ce qu'il fallait......ne restait plus qu'à espérer qu'il s'en aille et le laisse agir. Après tout, il ne la connaissait pas. Ensuite, c'est bien après avoir entendu parler de cette attaque qu'il avait décidé de venir, avec en tête de ramener des survivants......pour être bien vu, mais cela, le Ninja de Kiri n'avait pas besoin de le savoir.
Enfin, il suffisait d'avoir un minimum de culture géographique pour savoir que l'endroit où ils se trouvaient était plus proche de Kumo que de Kiri. Et cela jouait grandement en sa faveur. Si ce Ninja se souciait vraiment de la santé de cette fille, il n'hésiterait pas à lui laisser afin qu'elle recoive des soins aussi rapidement que possible.

*Hnhnhn.......espérons que ce casse-pieds ne soit pas venu exprès pour les gens de cette caravane, malgré tout. Sinon, il faudra compliquer les choses.......
Revenir en haut Aller en bas
Tokui Keii
Oi-Nin de Kiri/Chasseur de Déserteur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 35
Village : Kiri Gakure no Sato
Date d'inscription : 24/06/2008

Fiche Ninja
PV:
520/520  (520/520)
PC:
460/460  (460/460)

MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Sam 12 Juil 2008, 20:27

Bien…Le jeune homme qui était arrivé peu après lui sur les lieux de la tragédie n’était pas l’air idiot. Visiblement pas assez pour l’attaquer ou chercher à tout pris à reprendre par la force. Mieux, il gardait une distance de sécurité entre eux que Loki jugeait idéale. Il n’aimait pas qu’un ennemi potentiel ne débouche dans son espace vitale brusquement. Ses phrases avaient sans doutes eux l’effet escompter puisqu’il ne répondit rien au première. Bien. Il avait l’air d’accord avec celle-ci et ne ferait – peut être pas – de geste inconsidéré.

Il se ré intéressa à la gamine dont il touchait toujours la joue. Elle serrait de toutes ses faibles forces les vêtements de sa mère toujours inconsciente entre ses bras.
Il allait bientôt se mettre à pleuvoir, et attendre qu’elle se réveille était stupide. Il jeta un coup d’œil au shinobi qui répondait à sa question. Juste une mission hein. Derrière son masque ses sourcils se froncèrent. Il ne le sentait pas ce jeune. Bien sur que Kumo était bien plus proche que Kiri, il n’était pas stupide et connaissait parfaitement la carte du monde.


« Je n’ai jamais eut l’intention de la ramener à Kiri. »

Clair, net et précis. Il ne s’embarrassait pas de phrase inutile, c’était le moins que l’on puisse dire comparer à ce garçon qui, justement, en disait un peu trop. Loki n’aimait pas non plus être pris pour un imbécile même si il n’en révéla absolument rien. Mais dommage pour cette fillette. Visiblement, toute sa famille devait faire partie de cette caravane de marchand itinérant, ce genre de marchand qui n’avait aucun pied à terre et qui ne faisait que parcourir les routes et s’arrêter de temps à autres dans des villages pour vendre leurs marchandises.

Bon, il fallait l’emmener à l’hôpital le plus proche. Sa confiance dans le garçon étant minime, il ne s’occupa pas de lui et ne lui demanda pas d’aide. A quoi cela servirait ? Il savait se débrouiller tout seul, et pouvait récupérer une enfant endormit. Posant un genoux à terre pour être au plus proche de l’enfant et retira son autres gants de sa main puis les plaça dans une des sacoche noir attacher autour de sa taille. Il valait mieux utiliser son sens du toucher au cas où, et ses gants bien que pratique pour combattre n’en devenait pas moins gênant pour certaine tâche.
Ses doigts pâle attrapèrent avec le plus de délicatesse possible une des mains crispées de la fillette pour lui faire lâcher prise. Celle-ci lâcha rapidement au vue de l’état d’épuisement de la gamine et de la force du jeune homme qu’il temporisait pourtant. Il exécuta la même action pour la seconde main.

Son opération réussit il observa de nouveau l’autre shinobi. Ça n’avait pas duré plus de deux minutes mais il préférait vérifier que celui-ci ne tente rien d’inconsidéré – et pour lui montrer qu’il ne l’avait pas oublié et qu’il l’avait toujours à l’œil malgré tout.
Il écarta avec une certaine déférence le corps de la femme ayant sacrifiée sa vie pour sauver celle de son enfant. Elle avait eut du courage dans son désespoir. Il ne s’apitoya pourtant pas. Si il voulait respecter le sacrifice de cette femme, il devait s’occuper de sa fille au plus vite, la pitié ne ramenait pas à la vie.
Il observa une nouvelle fois la petite fille inconsciente. Ses blessures n’avaient pas l’air grave, des estafilades sur plusieurs partie de son corps mais la plupart du sang qu’elle avait sur elle ne lui appartenait pas. Le plus grave serait sans doute le choc psychologique, les blessures externes soignaient pour ne laisser que des cicatrices mais pas les blessures internes…

Loki se pencha sur elle, attrapant entre ses bras le corps de la gamine qu’il avait trouvé parmi les cadavres. Elle était poisseuse d’un mélange de boue et de sang, mais ça ne fit pas ciller le Oi-nin. Il avait vu bien pire – et sur lui en plus. Elle était toute petite et son poids était on ne peut plus supportable. Il se demandait si son épée ne devait pas être plus lourde que la gamine maigre qu’il callait contre lui. Il commençait même à se demander si elle allait vraiment s’en sortir…


« Je l’emmène directement à l’hôpital de Kumo. »

Il devait faire vite, au cas où…Et il irait bien plus vite que l’adolescent, que celui-ci le veuille ou non. Il était un Oi-nin, les techniques de déplacements, il les connaissait sur le bout des doigts pour s’en servir pour transporter certain corps. Il prenait l’affaire en main en somme et ceux malgré la présence du shinobi de Kumo. Il préférait s’en occuper…


« Rejoint moi là bas si tu veux en savoir plus sur ta mission. »

A peine ses mots dit, l’homme masqué disparut dans un tourbillon de feuille direction le village de la foudre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sanctuary-no-teki.com/dossiers-de-kiri-f139/dossier-d
Sarian Seridan
Genin de Kumo
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 30
Village : Kumo
Date d'inscription : 09/07/2008

Fiche Ninja
PV:
425/425  (425/425)
PC:
265/265  (265/265)

MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Sam 12 Juil 2008, 21:50

Seridan observa attentivement la scène. Le scénario n'était pas celui qu'il avait escompté. Visiblement, il n'avait pas confiance en lui, pire encore, il croyait qu'il accomplissait une mission.

-"Je suis venu de ma propre initiative ici, tu sais......aucune mission n'y était rattachée. Mais bon, pour ce que ca change......sur ce, faisons vite."

En effet, cela ne changeait rien. Toujours autant de cadavres, toujours une seule survivante, et toujours son caprice. Et malheureusement, ce Ninja qui venait le contrarier.
L'idée de lui nuire lui avait traversé l'esprit pendant un faible instant. Mais risquer sa vie, même pour faire ce qu'il avait envie de faire........
Non. Décidément, il n'apprécierait jamais de subir la force des choses. Ce fichu Kirien se trouvait pile là où il ne fallait pas, lui volant sa chance de rattraper un chouya sa réputation aux yeux du Raikage.
Mais agir n'importe comment ne l'aiderait pas. Il perdrait fatalement sa chance de se racheter un jour.


*C'est pas tous les jours qu'une caravane se faire attaquer, avec une survivante en prime, bon sang.......enfin, y aura surement autre chose, peut être même mieux.*

Faire contre mauvaise fortune bon coeur. Même s'il n'en avait pas. Du moins, il n'en avait pas l'impression.
Mais là n'était pas le sujet.


-"Va donc à l'hopital tout seul.....avec elle, bien sûr. J'irai signaler au Raikage que nous avons trouvé une survivante. Peut être te demandera t'on quelques détails, puisque tu es arrivé avant moi........enfin, je pense que tu en seras remercié, même si ca t'est égal."

Car cela lui serait assurément égal. Annoncer que Kiri et Kumo n'étaient pas en guerre et qu'il n'avait à repondre de rien.......un tel homme n'était certainement pas du genre à se sentir aussi concerné que ca.
De plus, un plan germait dans la tête de Seridan. Son Caprice prenait une taille gigantesque dans son esprit. Il avait un plan, une ébauche, un schéma, un croquis.
Le croquis d'une distraction qui pourrait l'occuper un bon moment sans le lasser.
Saluant d'un air bref l'Oi-Nin, Seridan ne perdit pas de temps et se rendit à Kumo, en direction du Temple du Raikage.


*C'est maintenant qu'on va s'amuser.........c'est maintenant que je vais savoir ce que l'on ressent dans ces cas là.......pas vrai, Varosh?*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Mar 29 Juil 2008, 18:42

Après avoir quitté le bureau de la raikage, Okita s'interrogea sur comment organiser les recherches. Il rentra chez lui et fouilla la maison familiale à la recherche d'une carte des environs. Il ne tarda pas à la trouver, il chercha alors à déterminer un périmètre de recherche :

*Loki a parlé du sud-est des portes et d'une distance de deux kilomètres. Si je prend comme base ce qu'il a dit et si je considère une marge d'erreur de...*

Pendant plusieurs minutes, il recopia grossièrement le plan et traça un cercle sur la copie afin de déterminer une marge. Il calcula qu'au maximum, une heure lui serait nécessaire pour fouiller la zone et revenir.

Néanmoins,il connaissait l'existence de bandes de brigands dans la région et mine de rien au delà des portes, le risque devenait réel même pour un ninja. Il ne s'estimait pas particulièrement menacé, il se savait capable de repousser ou de fuir les assauts d'hommes ordinaires.

*Je vais quand même devoir être prudent. Enfin, à deux kilomètres seulement du village, je pourrais m'en sortir à moins que l'ennemi ne sorte vraiment de la norme... *

Sur ce constat rassurant, Okita prit sa carte hâtivement recopié, vérifia que son wakisaschi était bien installé à sa ceinture, prit en main une boussole puis sortit de la demeure familiale en direction des portes électriques du village.

Personne ne lui posa de question lorsqu'il les franchit. Le shinobi fit quelque pas avant de consulter la boussole :

*Alors le sud-est... *

Il s'orienta rapidement et partit en courant. Il savait que les victimes de la caravane avait désormais l'éternité devant eux seulement le chuunin pensait à la petite survivante et il craignait que le spectacle d'un corps en décomposition et attaqué par des charognards soit du goût de Tilika. Bien sûr, il avait déjà vu le talent des médecins légistes mais même ainsi, il préférait se hâter. Il avait fait une promesse et il tenait à ce qu'elle soit respectée dans les plus brefs délais.

Il n'était pas arrivé qu'un mouvement dans le ciel attira son attention. Son regard se porta immédiatement vers le haut et il crut reconnaître la danse macabre des vautours.

*Nul doute qu'ils ont repéré de la nourriture. Vu le nombre, ils doivent en avoir pour un sacré festin... *


Les oiseaux se trouvaient à une centaine de mètres du chemin que comptait emprunter Okita pourtant il dévia sans hésiter de sa trajectoire.

Il arriva une minute plus tard sur les lieux et il comprit alors qu'il ne s'était pas trompé. Son arrivée avait fait fuir les sinistres charognards et il restait le seul être vivant.
Du regard, il dénombra cinq corps, déjà bien abîmés par les vautours qui quelques secondes auparavant encore accomplissaient leur triste besogne de nettoyage. L'odeur de la mort s'était imposé dans l'environnement restreint par les restes des charriots. Un instant suffisait pour deviner que toutes les valeurs avaient déjà été emportées.

Okita tout en réfléchissant au moyen de ramener les cadavres au village se pencha pour observer les traces. Il n'était pas spécialisé dans l'investigation mais il savait néanmoins quoi faire devant une scène de crime. Malheureusement, elle avait déjà été contaminée, qui plus est, il ignorait si la raikage se soucierait de lancer des ninjas à la recherche des brigands.
En effet, et le chuunin en était conscient ses bandes de malfaiteurs arrangeaient le village. Les marchands étaient obligés de payer des escortes ce qui donnait ainsi des rentrées d'argent et faisait vivre les habitants de Kumo.

*Triste époque... Dire que nous vivons du malheur des autres... *

De temps à autre, des raids dirigé par tel ou tel seigneur permettaient d'anéantir un de ses regroupements de criminels mais cela n'était pas courant.

*Une seule femme, je suppose que c'est elle la mère de Tilika... *

Okita entreprit de détailler les blessures des cadavres et de déterminer la cause de leurs décès. Il fut extrêmement surpris de constater que certaines étaient extrêmement propre. Le premier homme qu'il examina n'avait sans nul doute pas eût le temps de se défendre. La blessure était propre et nette.

*Un seul coup entre les côtes, la lame est allée jusqu'au cœur... Ce n'est pas un angle habituel, surtout que l'homme avait son arme à la main. Il n'a pas été attaqué par surprise, son adversaire savait se battre, c'est une évidence. C'est un professionnel de l'assassinat, un ninja ?*

L'expression de l'homme mort donna un nouvel indice au chuunin :

*Ouais un ninja. Vu la position de son corps, il n'a pas pu se défendre de l'attaque et il n'a même pas eût le temps de se rendre compte qu'il était mort. Ce type est doué, très doué. Il doit être très rapide peut-être plus que moi pour réussir un coup pareil mais surtout, il a de l'expérience ; parvenir à faire glisser sa lame entre les os de cette façon et de manière à atteindre le cœur, tout ça en une fraction de seconde... C'est mauvais très mauvais. Et ça pourrait même être dangereux pour des ninjas du village. Il faudra que j'en avertisse qui de droit. *

Le chuunin se pencha sur le cadavre suivant. L'homme semblait avoir été pris par surprise. Il n'avait pas du opposer la moindre résistance, sa gorge tranchée indiquait que son agresseur avait frappé par derrière.
Le troisième avait sans doute dû faire face à deux adversaires différents. Une lame dentelée lui avait fait une profonde entaille au torse et une longue lame, un sabre estima Okita lui avait coupé les tendons du genou. L'homme avait succombé à l'hémorragie.

*Sale façon de partir, il a mis au moins cinq minutes avant de rendre le dernier souffle. *

Enfin, le shinobi se pencha sur le cadavre de la femme. Il constata immédiatement que le corps avait été bougé. La blessure fatale lui apparu immédiatement, un coup au cœur. Pourtant le sang s'était étrangement répandu aussi fit-il tourner le corps. Il comprit immédiatement et il imagina la scène :



La femme vit les bandits éliminer ses compagnons de voyage. Elle vit aussi sa petite fille qui pour l'instant échappait au carnage. Elle se précipita vers elle pour la protéger, l'emmener avec elle mais un brigand la repéra et frappa. Un premier coup dans le dos, le sang gicla éclaboussant la terre mais elle continue à avancer, plus lentement. Frustré, l'assassin frappe une deuxième fois, cette fois, elle tombe. Ses blessures sont graves, fatales si elles ne sont pas soignées rapidement mais même à terre, elle continue de voir sa petite fille. Dans un effort surhumain, elle rampe jusqu'à elle et la cache derrière elle, sous une roulotte. La pauvre femme n'a plus la force de se relever mais elle parvînt quand même à trouver un couteau, un simple couteau de cuisine, une défense dérisoire contre l'ennemi qui est déjà en train de se servir dans les richesses transportées.
Finalement, un brigand repère les traces de sang, puis voit une survivante. Elle aussi le voit venir, elle lève son couteau, elle sait qu'elle n'en a plus pour longtemps mais sa petite fille se cache derrière son dos.

« Chut, ça va aller, ça va aller... » lui murmure-t-elle, « surtout ne fais pas de bruit, pas un bruit Tilika, tu me comprends, pas un bruit... »

L'homme s'approche et le couteau se lève, inutile, trop tard. Lorsqu'il repart, son arme a gouté le sang et tout est terminé. La petite fille n'a pas crié et les brigands ignorant finisse de piller la caravane avant de partir.




La rage, la fureur, une colère comme jamais il n'en avait encore connue s'empara d'Okita alors que son corps tremblait de haine et d'indignation. Comment un homme pouvait-il participer à un tel massacre ?

Le chuunin mit plusieurs minutes à retrouver son calme. Après avoir repris le contrôle de lui-même, il continua son examen de la scène de crime et le dernier mort.
Il dénombra treize types d'empreintes différentes sans compter les siennes. Il fut surpris de voir deux pistes partir en direction de Kumo. En examinant les différentes traces, il en conclut qu'un individu venant très certainement du village était passé par là.

*Seridan ?*

Comme il ne pouvait répondre pour le moment à cette question, il chercha à déterminer la direction dans laquelle était parti les meurtriers, le sud. Apparemment, ils avaient décidé de s'éloigner de la communauté de shinobis qui vivaient à deux kilomètres de là.
Ce constat soulagea le jeune homme, un bref instant, il avait imaginé que les monstres responsables du massacre pouvaient habiter à quelques mètres de lui.

Il prit le temps de mémoriser la scène de crime afin de pouvoir la décrire si jamais quelqu'un lui demandait un rapport puis il s'attela à un nouveau problème : comment ramener les corps ?
Il n'avait pas apporté avec lui de moyen de transport. Il comptait dans un premier temps se faire une idée de la situation avant de revenir cependant il s'estimait capable de ramener cinq cadavres sans faire un nouvel aller et retour.
Il chercha une roulotte à peu près en état mais il renonça vite à cette idée, il ne se pensait pas capable de tirer un tel poids sur deux kilomètres.
Il se résolut alors à confectionner une litière. A l'aide de son wakisashi, il récupéra plusieurs planches qu'il lia entre elle à l'aide d'un cordage qui avait échappé au sac de la caravane. Il récupéra aussi dans les débris suffisamment de tissu pour envelopper les cinq corps. Il les plaça ensuite dans la litière puis il partit.

*Heureusement que nous sommes dans la plaine, je doute pouvoir faire la même chose dans les falaises ou pire, en montagne... *

Il avait mis dix minutes à trouver la scène de carnage, il lui fallut une demi-heure pour retrouver la sécurité du village de Kumo en traînant derrière lui les cadavres. Il se présenta devant les portes épuisés par l'effort auquel il avait consenti. Il dut reprendre son souffle avant de s'annoncer.
Les gardes l'autorisèrent à entrer sans lui poser de question. Il confia son sinistre paquet à la morgue puis retourna voir Tilika dans sa chambre d'hôpital, il voulait quelques réponses avant de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   Ven 03 Sep 2010, 15:37

Première partie de la validation:

Citation :
Votre style d'écriture, à tous les trois, est vraiment très sympa !
Tilika, je te donne 3 points de rp ( étant donné que tu n'avais fait qu'un seul post, désolée mais je ne pouvais guère t'en donner plus )
Seridan et Loki, vous, vous avez 5 points de rp chacun.
=)

Seconde partie de la validation:

Citation :
Il semblerait que je doive re poster sur ce topic xD Désolée pour le retard... >>

Pour ce post, je te donne 6 points de rp. Comme d'habitude, la mise en page est agréable. =)

Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1. La Caravane Dévastée   

Revenir en haut Aller en bas
 

1. La Caravane Dévastée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KumoKumo :: Plaines Foudroyantes-