AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Salle de Isai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Salle de Isai   Dim 15 Juin 2008, 01:08

Spoiler:
 

Kiri no Sato, le pays de la brume sanglante. Un endroit ou l'odeur du sang était commune, personne ne s'en souciait. Cette odeur venait de la prison, ainsi que du lac plus loin. Le nom de pays de la brume, d'après certaines légendes venaient des ancêtres de tous les habitants de ce village. Certaines personnes racontaient avoir vu une brume rouge comme le sang, une couleur qui aurait fait trembler plus d'un shinobi expérimenter. Le pays lui-même était connu pour ses anciens examens Genin plus que redouter. Imaginer que vous vivez avec vos amis pendant plusieurs années à l'académie, vous devenez ami puis tous d'un cou on vous ordonne de tuer l'un d'entre eux pour devenir un shinobi accomplie. Cela devait être l'une des situations les plus terribles. Passons à part ces choses d'importance mineures, le village était l'un des 5 plus grands et plus connus des villages cachés. Peut-être pas le plus riche, mais le plus avancé militairement. Les habitants du village étaient des personnes communes vivant leurs vies comme toute autre personne le ferait. Maintenant que vous savez cela, je peux me présenter.
Tora Ishi. Je suis un jeune Genin du village de la brume, près du village de la pluie Ame no kuni. Je suis passé Genin de cet endroit, il y a environ deux ou trois semaines. J'appris pendant ces semaines que c'était au rang de shinobi inexpérimenté, mais approuver que tous commençait. Si je n'étais pas sérieux, je risquais gros, de mon titre à ma vie. C'est l'une de raisons pour laquelle je me trouve ici, a l'académie du village. Aujourd'hui est mon premier entrainement entant que Genin, j'allais apprendre ou tenter d'apprendre une technique de Taijutsu. Lors de ma formation d'étudiant dans l'académie du quartier ouest, on nous avait proposé différents styles de combats au corps a corps, bien sûr, nous avions le choix. Pour ma par j'avais choisi l'école du Shiden Fudo Ryu Dakentaijutsu, aussi appeler l'école du cœur immuable. Pourquoi avais-je fais ce choix ? La force n'était pas un atout dans mon cas, j'étais plus rapide fluide et précis. Une qualité qui valait la force et la résistance physique. Ce type de combat exploitait les muscles et la rapidité de l'utilisateur lui permettant de faire de faibles attaques rapide et dévastatrice a long terme, tout en se défendant la plupart du temps grâce aux mouvements ondulants et coulants.


Retournons a Kiri, j'étais dans une salle d'entrainement peu différentes des autres. En face de moi se trouvait un pantin des plus communs a base de bois recouvert de blé. Certainement importer de Konoha no kuni, le pays de cacher de la feuille dans le pays du feu. Un endroit fertile. La technique que j'allais tenté d'apprendre s'appelait Konoha no Maï. La technique comme la plupart des Jutsu de ce mode de combat misait sur l'agilité et aussi sur l'endurance dû aux grandes enjambées que l'ont devait exécuter. Cela ne devait pas être bien compliqué, il fallait juste savoir ou placer le chakra. J'allais donc m'aventurer sur les bases et les moyens d'apprendre cette maitrise. Je me mis en face du pantin, mais je ne comptais pas attaquer directement je devais apprendre à contrôler le flux de mes muscles. Je fermais les yeux, j'étais assit en tailleur les mains poser l'une contre l'autre. Le chakra devait être acheminé a une vélocité continue, vers les quatre membres du corps. Les endroits les plus importants étaient les pieds, de la taille au bout des orteils. Le chakra devait couler comme une rivière. J'imaginais déjà celle-ci, coulant lentement goutte par goutte, constant. La substance que nous shinobis utilisions pour exécuter nos attaques voyageait à une vitesse beaucoup plus élever que le courant d'eau que j'imaginais dans mon esprit. Les minutes passaient et je sentais a chaque seconde une plus grande maitrise de la source des Jutsus. Je me sentais près de toutes façons je devais essayer pour réussir. Je me levais et je me préparais. Ma jambe droite était en avant, plier, ma gauche en arrière a moitié tendue. Mon poing gauche était retiré au niveau de ma taille comme mon poing droit. Je fis de petit bond rapide, d'un coter à l'autre, expérimentant mon agilité. Je fis des mouvements à peu près précis en tournant un peu autour du pantin et changeant de direction soudainement. Je devais être prêt, je commençais lentement, bougeant à un rythme constant ne me pressant pas, mes mains partaient seule à une vitesse moyenne. Cela avait l'air d'aller je commençais à accélérer et par la même occasion j'envoyais mon chakra peu à peu dans mes jambes, augmentant le travail que mes muscles effectuaient et ainsi rendant mes membres inférieurs plus rapide. Mes jambes étaient vifs, un peu trop pour que mes bras suivent. Il me fallait plus de chakra encore plus. Cette phrase résonnait dans ma tête, il m'en fallait plus. Je devais aller plus vite aucune autre solution, plus vite, PlUs vItE !!! Mais que ce passait-il ? Devenais-je fou ? Je risquais de mourir en perdant le contrôle de mon chakra, je devais me reprendre en mains. Je devais arrêter, je devenais fou. Je m'arrêtais et prenais une grande bouffée d'air, ce n'était pas comme cela que j'allais réussir.

Après m'être calmer je me remettais en position je n'avais pas d'autre choix que de réessayer. Je commençais encore une fois par des mouvements lents, je montais la vitesse, mais cette fois je le faisais ''étapes par étapes'' Mes mouvements se rapprochaient de la vélocité où j'avais perdu le contrôle. Je fermais les yeux un moment, puis d'un coup ma rapidité augmenta. J'étais calme cette fois, il me fallait la patience d'un félin, mais je devais être précis, rapide et fluide comme un serpent. Mes coups ne devaient pas chercher la puissance, mais ondulant. Je devais me sentir insaisissable et pourtant dangereux, comme un tigre. Mes coups commençaient à se calmer et devenaient plus aisé, c'était comme si j'étais au sommet du contrôle de mon corps, une émotion confortable représentant une vitesse que je n'avais jamais sentis auparavant. Mes coups continuèrent à se dirigé vers le mannequin rapidement, j'étais même surpris de mes capacités. Je commençais à maitrisé cette technique. Je m'arrêtais un moment, je me sentais épuiser, le chakra que j'avais utilisé était énorme vu que je ne connaissais pas encore la technique et les doses à utiliser, mais je sentais que j'avais réussi. J'aurais peut-être à travailler encore un peu mais j'y étais. Mais maintenant je sentais cette émotion qui me rendait confortable, elle était puissante c'était comme si mon corps c'était transformé en eau et tout mon corps bougeait à l'unisson dans un seul et unique mouvement. C'était donc ça le vrai pouvoir de l'école du cœur immuable ? Magnifique...


Technique demandé:

Spoiler:
 


Dernière édition par Tora Ishi le Lun 07 Juil 2008, 01:43, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Mar 17 Juin 2008, 02:12

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Mar 17 Juin 2008, 07:02

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Mar 17 Juin 2008, 11:56

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Mar 17 Juin 2008, 18:30

Message de l'Admin de Kiri.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Mer 18 Juin 2008, 00:19

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Dim 06 Juil 2008, 21:25

Entrainement au Kinobiri

.:Post 1/2:.



Kinobori, une des multiples techniques de bases qu'un shinobi accompli se devait de connaître. Ce jutsu était simple pour les hauts gradés, mais pour un Genin ou un étudiant demandait une très grande concentration, ainsi qu'une grande précision et maitrise de son propre chakra. Le Jutsu était en quelques sortes une leçon pour les futurs techniques qu'un ninja apprendrait tout au long de sa vie. Cet art permettait simplement à l'utilisateur de marcher sur les arbres, ou plutôt sur des surfaces plates et dures, mais aussi les surfaces qui ne sont pas horizontale. A la base ont peu escalader les murs ou tout autre surface, pratique n'est-ce pas ? Bien qu'appelé basique cet artifice était utilisé régulièrement par les ninjas de niveaux supérieurs. Simple, mais précis, difficile,, mais enrichissant. Un dilemme, mais le fait d'évoluer en apprenant cette maitrise attirait le Genin...

~Apprendre pour survivre...~

Spoiler:
 

Calme, puissant, le vent soufflait dans le vide de la ville, aujourd'hui le village était au ralentit, un jour de calme. En vérité tout le monde dormaient, il était tôt, le soleil se levait à peine. Cet astre de lumière fut tranché par une ombre, un seul un jeune homme, grand, élancé au pas précis, comme s'il avait pris se chemin auparavant. Il ballait... L'endroit où il se dirigeait était l'académie, le lieu où il pouvait s'entraîner en toutes tranquillités. L'académie elle-même était presque abandonnée, seul quelques Chunnins s'y trouvaient, préparant leurs cours de la journée. Certains furent surpris de voir Tora ici à une heure pareil. Le jeune garçon avait réfléchi longuement la soirée, c'était bien de vivre sa vie au maximum, mais être shinobi n'était-il pas son rêve ? Il était donc temps de donner tout pour évoluer et apprendre...


Pas décidé, esprit concentré le temps était venu.

Spoiler:
 
Maintenant, l'Ishi prit ses écouteurs, les mit dans ses oreilles et mit de la musique, le son d'une chanson le stimulait énormément, il ne serait rien sans... Il fallait commencer, le Genin avait déjà eu des expériences avec ce Jutsu auparavant il allait donc commencer, concentrer le chakra... A la base pour exécuter cette technique une grande quantité de chakra devait être envoyé en direction de la plante des pieds de l'utilisateur. Ensuite il suffisait de ''fixer'' le chakra lui-même a la substance, ou surface voulu, permettant de pouvoir s'y déplacer. Bien sûr cela n'était pas si simple, il fallait envoyer une certaine dose de cette substance magique dans le pied trop et la surface lâcherait, pas assez et le pied ne collerait pas, donc la précision et l'endurance était maitresse dans cet apprentissage. Malaxant lentement, prenant le rythme de la musique, Tora avança a pas décisif sans erreur pour l'instant. La substance manié avec intérêt et précision, comme lorsque l'ont coupe des fruits, cette même essence descendait vers la plante des pieds du jeune garçon. Le chakra fut mit sous contrôle et dirigé rapidement, c'était une tâche facile pour un Pro-Taijutsu, mais la dose, lui était inconnue. Prenant un pas, puis un autre le garçon se déplaçait à une vitesse constante vers le mur. Arrivé devant, il s'arrêta de danser Very Happy. Un pied, suivi du deuxième lentement il progressa, un mouvement, puis plusieurs autres s'en suivirent, cinq pour être exacte, mais au sixième la peinture du mur se relâcha et se détacha du mur, laissant le jeune Genin dans les airs. Grâce a un dur entrainement qu'il avait reçu étant spécialisé au corps a corps, Tora put se rattraper facilement sur ses pieds. Les yeux fermée il souriait, un défi, il les adoraient.

Prenant son souffle de nouveau, excité par le challenge ainsi que la musique, le garçon dirigea son chakra une fois de plus vers le bas de ses membres, prenant une fois de plus le temps de se concentrer, ouvrant son esprit, son chakra pour pouvoir réussir. Une fois de plus, un moment encore, il devait essayer de grimper sur ce mur. Soufflant une dernière fois, Le Genin avança vers le mur de la pièce et tenta de monter sur le mur. Il avança trois, quatre, jusqu'à sept pas le tout avait l'air de marcher, même s'il avait marché rapidement :'D. Le huitième pas fut décisif, le mur lui-même lâcha et fit tomber le garçon. Le chakra avec lequel il avait imbibé la surface était de trop grosse quantité, il se serait fait mal s'il avait continué comme cela... Il fallait réessayer encore et encore... Il tenta encore une fois, plusieurs pas passèrent, mais avec surprise il commença a glissé... Projetant ses mains contre le mur il commença a griffer pour se tenir sur le mur. Il fallait dire, il était haut sur le mur cette fois. Il glissa lamentablement le long du mur jusqu'au sol. Cette fois il n'avait pas utilisé assez de chakra... C'était presque pathétique... Mais il n'allait pas abandonner maintenant, plus jamais il abandonnerait, même s'il devait en mourir. Préserver pour réussir c'était le moto qu'il s'attribuait en plus de son nindo. Personne ne peut réussir à lui faire lâcher le morceau jamais.... L'Ishi comptait évoluer, mais il ne pouvait pas maitriser un Jutsu aussi basique ? Impossible !

A suivre ^^''


Dernière édition par Tora Ishi le Sam 02 Aoû 2008, 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Lun 07 Juil 2008, 02:26

.Entrainement au Kinobiri

.:Post 2/2:.


~La fatigue n'est qu'une imagination, mais mon but est présent...~
Spoiler:
 
Pourquoi était-il la dans cette salle ? S'entraîner, réussir se surpasser et accomplir son but. Voilà la raison pour laquelle Tora était la dans la salle, seul à travailler sur un Jutsu des plus importants pour sa carrière de shinobi. Pour devait-il s'entraîner ? La réponse était gravée dans son esprit comme un phénomène, comme inscrit par l'esprit d'un dieux, indestructible présent et inéchangeable. Réussir pour son futur, protéger les gens, voilà la raison. Même si cet artifice qu'il apprenait était une connaissance minimum, cela n'était que le début de son apprentissage. Une détermination pouvant être appelé folie, une vision différente du monde, comme la dit un grand philosophe: <> Cette citation détermine et explique le fait que les shinobis possèdent cette force en eux enfui comme l'un des plus grands secrets, invincible et destructeur. Établie par un Dieu quel que soit sa vraie nature...

*Encore une fois*

Une pensée qui avait déjà été répétée de multiples fois dans l'esprit du jeune Genin depuis plusieurs heures il tentait de monter au mur grâce au kinobiri, l'art de marcher sur des surfaces solides quelqu'elles soient horizontale ou verticale, ou encore diagonale. Un Jutsu pratique et surtout indispensable à sa survie dans un monde ou l'ange de la mort suivait chaque personne a chaque moment de leur vie.. Le jeune homme écoutait toujours de la musique, son souffle était saccagé, son corps couvert d'un liquide, sa transpiration le recouvrant presque comme la varicelle. Mais même sous ces conditions, il n'abandonnait pas, il essaierait jusqu'à ce qu'il soit vidé de toutes énergies, chaque gouttes de ses forces... Concentrant son chakra le Genin, accentua cette même méditation, malaxant cette substance l'essence de la vie humaine, source de conflit et de pouvoir. Cette chose donnait une puissance non négligeable aux etres nommés ninjas. Le recueillement arriva à son terme, l'Ishi courut vers le mur avec toutes la vitesse que son corps lui permettait d'user. Se rapprochant du mur, il fit un léger bond, avant de poser un pied puis l'autre un bond à la verticale en un mot. Ne perdant pas de temps le Genin se mit a courir furieusement vers le plafond, se pressant a chaque pas, poussant plus fort sur ses jambes. En quelques secondes il était près du but le plafond, mais à ce moment le mur lâcha et il tomba encore une fois. Il tomba sur ses jambes, pour finalement tomber sur son dos essouffler...

*Encore une fois, je dois réussir maintenant, aucune place pour l'erreur...*

Poussant sur ses bras, surpassant la fatigue et la douleur le corps du jeune Ishi se releva tremblant avec difficulté, il était à sa limite, un seul essaie restait rien d'autre. Tora venait de pomper énormément de chakra en une seul fois et il n'y était pas encore habitué. Des futurs missions l'y accommoderait, mais pour l'instant son corps avait du mal à suivre son esprit. Le chakra commença à être malaxé une mini aura apparu autour du jeune homme. En finissant de se concentrer, le Genin ouvrit les yeux tout d'un coup et projeta vers le mur aussi vite que possible, puissant dans ses dernières forces pour réussir. Il se propulsait aussi vivement que son être lui permettait, se jetant de plus en plus près du mur. Dans un saut de carpe léger, le garçon posa l'un de ses pieds, sur la matière puis propulsa son corps avec le deuxième pour monter sur la substance. Après plusieurs pas, le tigre avançait rapidement et réussit à toucher le plafond dans un dernier effort. Il allait se laisser tomber, mais réussit à s'arrêter. Il fit quelques pas pour descendre, mais la dernière goutte de chakra dans son corps disparu, son pied droit lâcha, puis le suivant. Son corps fonça sur le sol comme un missile vers sa cible.

* Je...Je dois me...*

Dans un mouvement de désespoir, il tourna donnant son épaule. L'atterrissage fut douloureux, il déboita son épaule dans un <> fort et résonnant dans la salle. Grimaçant le Genin était couché sur le sol, sur son dos se reposant. Il ferma les eux lentement, Tora avait besoin de repos... Mais une chose était sur, il avait accomplit son but...


Dernière édition par Tora Ishi le Sam 02 Aoû 2008, 22:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mecha Ichimori
Juunin/Jinchuuriki d'Hachibi
avatar

Nombre de messages : 174
Village : Kumo No Kuni
Date d'inscription : 02/06/2008

Fiche Ninja
PV:
405/405  (405/405)
PC:
470/470  (470/470)

MessageSujet: Re: Salle de Isai   Mar 08 Juil 2008, 19:27

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Mar 20 Jan 2009, 06:50

(~@Disparait dans le lointain@~)


Ouvrant lentement la porte de l'académie, un terrain qui s'étendait sur une longue distance se dévoilait aux yeux de Tora. De nombreux arbres couvraient ces terres vagues qui semblaient avoir subit l'effet de multiples entrainements depuis un certain temps. Posant calmement ses pupilles sur l'endroit, un regard observateur et calculateur scrutait l'horizon, aussi court soit-il. Posant le premier un pied avec aise sur la terre ferme, l'Ishi respirait normalement. Il semblait plus calme et détendu qu'auparavant, voir muri. Ses yeux noirs, paraissaient un peu plus illuminé. L'académie toujours aussi vide permettait de se poser de nombreuses questions sur cet établissement. Les aspirants ninjas n'étaient que peu présent, mais cela devait surement être du a l'inspection que l'organisation c'était habilite a effectuer il y avait quelques occasions de cela. La frayeur s'était prise du peuple, empêchant et sapant immédiatement la confidence du village sanglant de Kiri no Kuni. Cela demandait donc au shinobi de la ville d'affirmer leur charisme et puissance. Il était difficile pour ses mêmes soldats de s'imposer sans démonstration de puissance, sans Jutsus. Cela était la raison la plus importante de la présence du jeune garçon en ce lieu. Sa dernière mission lui avait fait comprendre que malgré ses progrès en tant que Genin expérimenté, une tricherie était capable de le vaincre.

Toopa, ce vieil homme qui ne savait ce battre qu’en utilisant sa fourbe avait presque échappé eux griffes de Tora, pour ne pas dire facilement. Il lui fallait un entrainement, c’était la seule chose capable de le calmer durant ces temps durs. Le problème était d’ailleurs qu’il ne voulait courir, l’Ishi savait déjà que son point faible était sa vitesse trop faible. Il avait du mal à toucher des adversaires de son niveau, il devait trouver un moyen de les toucher. Il connaissait d’ailleurs ce moyen, un des Jutsu de l’école Shiden Fudo Ryu Dakentaijutsu. Le style de combat au corps à corps de ce Dojo n’était que peu connu, ayant une technique assez particulière. Les danses, à première vue, cela semble ridicule, ou cela pourrait être prit comme une blague déplaisante, mais la vraie puissance de cette école reposait dans des danses spéciales mises au point pour le combat rapproché. Le fait était qu’en sous estimant cet art, les ennemis de ce Dojo souffraient en combat réel. C’était pour cela que Tora avait été sous la tutelle d’un spécialiste de cet œuvre aux tous débuts. Maintenant, le jeune Genin avait la capacité d’apprendre seul, se nourrissant de plus de puissance et de connaissance de Taijutsu chaque jour.



Le Jutsu en question qui intéressait le jeune Tora se nommait Hie Tsuki No Mai, ou La Danse de la face cachée de la Lune. Cette technique en elle-même ne servait pas complètement à l’attaque. En vérité, ce n’était qu’une diversion qui réduisait la possibilité d’esquive adverse. Les mouvements qui ce devaient d’êtres usés par le jeune Ishi étaient complexe, et pour la première fois le Genin utilisait un parchemin qui faisait une liste des à accomplir. Ouvrant délicatement le manuscrit, des écrit suivit de quelques dessins médiocres se présentaient à ses pupilles. Malgré un niveau d’art faible, la personne qui avait inscrit les mouvements avait été précise sur la description des gestes et l’utilité du chakra dans ce Jutsu. Passant, quelques temps à décrypter les mots, Tora semblait concentrer, comme il l’était rarement. Les gestes semblaient êtres coupés en différentes étapes. La première semblait assez simple, et le jeune Genin comptait s’y activé prochainement, c'est-à-dire dans quelques instants. Se redressant, lentement, l’Ishi s’étirait, espérant ne point tirer de muscles pendant cet entrainement qui s’avérait rude. Scrutant l’endroit, il était facile de remarquer qu’il n’y avait personne, un terrain entier à li tout seul était ennuyant. C’était bien plus cool de réussir face à d’autres Genins ou des Aspirants, mais si il ratait il serait la risée de l’académie. Oui c’était mieux comme cela, de plus sa concentration était amplifiée lorsqu’il était seul, il n’avait pas à forcer se sourire d’idiot du village. Il n’était pas froid, mais n’était pas forcément joyeux lorsqu’il souriait. Inspirant, et fermant les yeux, le jeune Genin entreprenait donc son entrainement. Il avait mémorisé les premiers mouvements et gestes à accomplir et commençait et tentait de les reproduire.
Tora remarquait alors que les choses allaient êtres plus compliqués que prévu. Retournant au bout de papier qui était supposé le guider, il remarquait qu’il n’avait point fait d’erreur en mémorisant. Non, en vérité, les manœuvres à effectuer semblaient elle tout aussi complexes que la description du Jutsu presque inoffensive. Se redressant de nouveau, le jeune Ishi se remettait en position, s’appliquant de nouveau tel un ermite. Il était donc temps de se lancer. Levant le bras droit, fermant les yeux, son bras gauche descendait, formant un cercle. Sa jambe droite, traçait le sol lentement, comme l’eau caressant le sol tendrement. Fluide, l’élan devait continuer, s’arrêter serait une faute dans cet apprentissage rigoureux. Fluctuant et indécis à première vue, son rythme devait changer, toujours, dans une série de motions inédites et uniques à chaque utilisation, de ce Jutsu sacré. L’expression de ses émotions à travers ses flux, l’inauguration d’une force nouvelle devait être atteinte pour réussir cette étape.



Entrant un état de transe, il semblait que les pupilles du jeune Tora regardaient et observaient le vide, sans volonté. Frotant agilement ses mains, un son de froissement se faisait entendre, coupant un silence des plus intriguant. Puis plus rien, toujours emporté par cette expression presque sans émotions, l'Ishi commença a se mouvoir lentement, marquant chaque mouvement basique et connu. Le but étant de pouvoir accomplir ses propres gestes. Venant de son imagination d'adolescent qui elle ne devait cesser de grandir au fil du temps. Ses membres supérieur avait déjà prit les choses en mains, tentant de respecter les instructions du parchemin. Propageant rapidement ses émotions a travers sa masse corporelle, des spasmes, comme un crise trouvait son corps. Traçant, un chemin, lacérant l'atmosphère, il semblait guidé comme un enfant par le toucher final et tendre d'une déesse. Continuant d'une manière précise, ses doigts s'ouvraient, se fermaient comme des pinceaux fins qui créait le monde une nouvelle fois. Tranchant le sol, combinant les éléments précieux et les racines des fondations matérielles.

Ouvrant ses pupilles, tous lui semblait, différent, sa muse était présente.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle de Isai   Ven 20 Mar 2009, 05:02

    Mes pas résonnaient dans un son pittoresque qui s’amusait à rebondir vainement sur les parois froide de l’académie. Un sentiment déchirant autre fois invisible et inimaginable ornait ma façade qui semblait s’écrouler. L’échec critique et cuisant que j’avais subi lors de mon dernier essaie m’avait achevé en quelques sortes. Seul une volonté innée et nouvelle me permettait de m’efforcer à tenter quoi que ce soit. Levant mon crâne abattu j’observais mon corps, mes jambes, mes bras, chaque parcelle de mon corps incapable. De nombreux shinobis agissaient sans la vue, ni l’ouie, et moi qui possédais chacun de ces cadeaux n’en utilisais même pas la moitié. J’avais honte de l’avouer, mais cette émotion de faiblesse me dégoûtait plus que tout. Je n’étais pas arrivé où j’étais en prenant la solution la plus facile. J’avais passé l’examen Chunnin en survivant l’épreuve. J’étais là, debout sur mes deux jambes, je ne pouvais me plaindre, ni compliquer la situation telle qu’elle était. L’ironie du sort était que j’avais osé tout ce temps m’abattre sur mon propre sort comme un égoïste.

    Serrant les poignes qui me servaient de poings, j’entreprenais de tenter ma chance une seconde fois, en étant une pour une fois vraiment sérieux. J’avais l’imagination et la créativité suffisante pour mon style de combat, mais le peaufiner n’était en aucun point un mauvais choix de ma part. Une ascension de mon état d’esprit inférieur m’illuminait comme un bénissement. Frottant mes mains, l’une contre l’autre frénétiquement, je fermais mes mirettes sans vraiment émettre un seul bruit. Je devais construire, créer, c’était la base de ce style de Taijutsu qui se basait sur la danse à la racine. Les grands maîtres de cet art étaient des peintres, des artistes connus souvent. Accomplir un but pareil serait facile. Je le devais, pour ma sœur. Sa mort, il y a environ quelques jours m’avaient frappé, mes parents eux survivaient encore, mais pour combien de temps je ne le savais pas. J’avais accompli mon but de devenir Genin depuis un certains temps. Maintenant, je devais agir de mon propre chef, j’étais un individuel unique.

    ~.o Je suis, je restais, je créerais. Le monde m’appartient. o.~


    Concentrant alors mon attention sur mon âme, je construisais au fur et à mesure, un nouveau monde unique et scintillant. Mes paroles m’avaient encouragé, poussé outre mes limites. Pour une fois j’avais vraiment une confiance en moi-même. Pariant sur mes capacités qui évoluaient avec les mois, les jours et chaque seconde, je me préparais. Un mur, une tourelle, un fleuve. Non tout était d’un simplissime surprenant, trop facile. Une étoile traversant le ciel, transperçant la monotonie du monde. Oui, ma muse se montrait concoctant une volonté de fer dans mon esprit. Tracer, mes doigts étaient mes pinceaux, le rythme m’appartenait. J’étais pour cet instant, un créateur, mes dessins étaient réalité, et la musique de la nature ma source d’inspiration.

    Un craquement léger sur le côté me forçait de bouger mon épaule, chaque petit bruit que je pouvais ouïr s’ajoutait calmement à cette liste interminable de connaissance. Le monde parlait à travers ses sons éternels et fébriles. Mon esprit farouche s’aventurait dans la découverte du mon, mettant ma carcasse en synchronisation avec la nature. Bouger semblait tellement simple et irréel. J’avais été ignorant tout ce temps, ignorant les dons de mère nature. Nous appartenions à cette terre, nos vies ne nous appartenaient point, nous étions les fruits des Dieux. Ils nous guidaient, il suffisait d’écouter, imaginer et créer. Bloquant mon âme du reste du monde, du stress et des difficultés du monde humain, des devoirs de Shinobis, je me montrais tel un firmament inflexible. Mes yeux n’existait plus, je connaissais le monde grâce à mes oreilles, le touché de l’air que mes pinceaux de chair me permettaient de sentir tel mon être.

    Une effigie de nos déesses et dieux sacrés serait érigée dans ma vue interne. Les couleurs se répandaient dans mon esprit. J’allais ouvrir la serrure qui protégeait ces secrets majestueux. Mes yeux ne voyaient plus, ils étaient fermés, mais les vues que j’avais précédemment semblaient disparaître à tout jamais dans un vortex destructif…



Citation :
Partie 2/3
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Salle de Isai   Sam 04 Sep 2010, 23:19

Citation :

°¤ Evaluation ¤°

J'aurais pu valider ton entraînement plutot, mais j'ai hésité au niveau de la validation .. et puis je voulais me laisser du temps pour une bonne relecture et si possible efficace Rolling Eyes

Tout d'abord, depuis que tu es sur le forum, tu as beaucoup progressé. Ton évolution est progressive et régulière : que ce soit au niveau de la mise en page, de la structure de tes rps, de ton style, de ton expres​sion(...)

Je pense que tu peux être entre autre, fier de toi. C'est toujours agréable de voir qu'écrire, et s'entraîner, ca porte ses fruits.

Pour ta dernière technique, un RP seul n'est pas suffisant même si le contenu est relativement bon Wink

En tout cas, je t'encourage à poursuivre ton chemin, et de chercher à t'orienter sur de nouvelles perspectives.

Arrow 10 Points de RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle de Isai   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle de Isai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: KiriKiri :: Académie des Ninja-