AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ex-Saï
Invité



MessageSujet: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Mar 10 Juin 2008, 01:59

Le voyage avait été long. Très long… .
Après avoir traversé un univers feuillu et épais pendant plusieurs heures, toujours en courrant, le Shinobi du Village de la Feuille avait atterri en pleine vallée et l’avait traversé tranquillement, profitant de cette marche pour se reposer quelque peu, sans pour autant perdre son avance. Ayant toujours gardé un œil attentif sur ce qui l’entourait et une oreille posée sur toute trace de danger imminent, il avait pu jusque là se retrouver tranquillement à continuer sur sa progression. Le temps, qui semblait se gâter quelque peu, le préoccupait un temps soit peu. S’il devait être ralenti par une chute importante de pluie, il serait difficile de tenir les délais de la mission dans les temps escomptés. Il avait donc vaguement accéléré la cadence, mais les lourds nuages gris qui avaient flotté au dessus de sa tête pendant les deux dernières heures ne tardèrent pas à crier leur déchirure, alors que le réchauffement de l’atmosphère entraînait une cassure dans la charge gazeuse, libérant alors une pluie abondante, qui ne tarda pas d’apporter ses bienfaits sur ces terres vertes et fraîches. Cette pluie qui ne tarda pas à ruisseler le long des joues du Shinobi se fit de plus en plus forte, l’obligeant à se couvrir sous les arbres. Ne perdant pas de temps, il ne tarda pas à trouver le tronc creux d’un églantier, dans lequel il se contraint à prendre refuge. Avalant rapidement de quoi reprendre des forces et buvant de l’eau fraîche pour soutenir la pression étouffante qui lui avait coulé au dos pendant des dernières heures de marches et de course, il patienta une demi-heure avant de se lancer sous la pluie à grandes enjambées, se décidant à courir et à se dépêcher pour rattraper le temps perdu.


L’eau coulait sur son visage aussi lisse que le lit d’un torrent, et ses courts cheveux sombres semblaient se défendre contre une attaque aérienne qui le trempait de plus en plus. Satisfait d’avoir pris ce vêtement qui le protégerait de la pluie, Saï laissait de nouveau ses pensées vaquer au demeurant. Laissant son regard naviguer le long des arbres imposants qui se dressaient maintenant sur sa route à la sortie de cette vallée qui avait présenté un paysage si clair et harmonieux, il regretta quelques secondes de ne pouvoir s’arrêter pour pouvoir immortaliser tout cela dans un tableau qu’il entreposerait chez lui. Mais la mission comptait avant tout. Aucune importance, ce que pouvait signifier l’identité et le désir. Comme son enseignement le lui avait toujours spécifié et comme il l’avait toujours bien appliqué, seule la mission restait importante. La mission était ce qui permettait au Village de subvenir aux besoins d’une population insouciante et faible. La mission était ce qui lui permettait de survivre par le biais d’une paye. La mission était ce qui devait déterminer une vie ; que ce soit dans la vie ou dans la mort. La mission était tout. C’était ce qui faisait la vie de certains comme la mort d’autres. Se remémorant les paroles de son Seigneur et Senseï, le visage de l’ANBU sembla se durcir, comme si une mystérieuse détermination venait de se graver sur son visage. Et redoublant de vigueur, le personnage se mit à zigzaguer entres les arbres avec une vitesse exceptionnelle, laissant apparaître une fusée noire qui slalomait entre les produits de Mère Nature. Il lui restait encore une importante étape à réaliser, et il ne devait pas se permettre de perdre davantage de temps. Prenant son mal en patience et continuant sa route, il parvient peu à peu à quitter ces environs boisés et atteint bientôt le découvert d’une falaise qui lui présentait un spectacle des plus arides et moroses. Face à lui, sur une étendue impressionnante, un désert de sable se présentait à lui, éternel, maître des lieux sans la moindre trace de vie ou de puissance externe dans ces contrées. Le Pays du Vent, Kaze No Sato. C’était ici donc que la mission allait commencer ; il était temps de se mettre en chemin.


Ayant trouvé après quelques heures un chemin sûr qui lui était tout tracé pour aller au Village Caché du Sable, Saï se décida à s’aventurer dans ce désert immense et rougeâtre, sans vraiment porter d’attention à ce qui pouvait bien l’entourer. Toute cette quantité sablonneuse sans fin ; il était difficile en soi de croire que des Shinobis étaient parvenus à s’installer dans pareil climat et de s’y implanter définitivement. Mais d’après les renseignements de Konoha No Kuni, le Village s’était réfugié dans une crevasse à l’abri des lourds dégâts que pouvaient parfois causer une tempête de sable ou une rafale de vent importante. Ayant survécu ainsi, le Village du Sable était devenu un puissant allié de Konoha. Mais pour autant, Le Pays du Feu se méfiait des fréquentations que pouvait avoir ce Village et les récents évènements ayant annoncés une hausse de désertion avaient apportés de nombreux doutes au Daimyo qui avait alors créé un ordre de mission pour les Shinobis du Village Caché de la Feuille. Danzô-Sama avait donc personnellement chargés ses hommes de s’occuper de cette affaire. Et Saï en avait accepté la responsabilité. Il savait d’avance ce que cela risquait d’entraîner s’il se faisait attraper.
Ayant donc marché plusieurs heures au Soleil, l’ANBU de la « Racine » s’était accordé une petite pause à l’ombre d’une dune. S’il voulait infiltrer le Village dans les règles de l’art, il devrait garder des forces. Il prit également le temps de réfléchir au déroulement de sa mission, et à la façon dont il allait pénétrer le Village. Le moyen le plus sûr lui paraissait le Henge No Jutsu. Il devrait camoufler à l’avance ses attributs Shinobis qui pourrait le dévoiler trop facilement. A la suite de cela, il devrait observer les principaux points : obtenir des informations sur l’Académie et ses Recrues, en savoir plus sur le Kage actuel, connaître l’existence des Bijuus répertoriés dans le Village du Sable, savoir de quel type d’armement le Village disposait, etc. Les activités militaires seraient importantes à observer… et seraient également les plus difficiles. Il faudrait aussi noter l’importance du commerce et du marché sur les lieux. Il était donc important de savoir si Suna No Kuni disposait d’une puissance économique assez imposante pour venir en aide à Konoha. Car s’il ne s’agissait là que d’un fardeau, l’alliance ne valait rien ; et il était encore temps de la briser. Les faibles étaient destinés à la Mort, les forts l’étaient à la Vie. Et lorsqu’un Pays n’était pas assez fort pour accomplir des missions, il ne valait plus rien. Telle était la philosophie de la branche secrète de l’ANBU, la Racine de Konoha qui soutenait l’Arbre dans l’ombre en se raccrochant au sol… .

Après de nouvelles plusieurs heures de marches, Saï put entrevoir un convoi qui semblait venir dans le sens opposé. Ayant ôté depuis un certain temps cette veste qui lui portait désormais trop chaud, il voyageait dorénavant en tenue légère, celle qu’il avait coutume de porter. Cependant, il avait pris la précaution de dissimuler son bandeau de Konoha, rentrant maintenant poings joints et liés dans la mission au sens propre du terme.
Les accostant et se faisant honorablement passer pour une recrue qui souhaitait se rendre au Village du Sable pour y être l’un de ses puissants Shinobis, il apprit avec facilité que cette caravane en revenait. L’homme qui la dirigeait, qui se présentait comme un individu honorable et sachant de quoi il parlait, entretint avec lui une conversation longue mais très intéressante. Il s’agissait d’un chargement de livraison d’eau, que le Village demandait mensuellement pour assurer ses réserves en cas de pénurie. Ainsi, les marchands restaient donc assez importants aux yeux du Village. Mais cela donnait de nouvelles idées au Shinobi de Konoha. Continuant sur sa lancée, la discussion dura en fait presque une heure, durant laquelle Saï en apprit davantage sur la distance qui le séparait de Suna, de l’allure des lieux, de la façon d’y entrer sans trop de soucis. Cela le rassurait et lui apportait à chaque minute de plus en plus d’informations qui lui permettrait de remplir sa mission à bien. Le prochain marchand sur le chemin serait, d’après le valeureux Tara Mashiki, celui qui apporterait les livraisons de nourriture et viendraient alors plusieurs petits commerçants indépendants, qui viendraient alors au Village pour vendre leurs produits et leurs productions. Finalement, après avoir offert son vêtement en guise de remerciements, Saï salua de nouveau d’un sourire hypocrite comme il en avait tant abusé lors de cette conversation avec un résultat relativement convenable, et repartit dans la bonne direction. D’après ce qu’il avait pu en tirer, il ne lui restait que deux bonnes heures de marche pour atteindre sa cible. Il était temps de se mettre en route.


Après de nombreuses étapes, le Village paraissait enfin en vue. Son épaisse muraille de sable se dressait au milieu de ce désert comme un monument sur une place publique. Le Village était difficilement manquable ainsi. Et c’est vers cette forme massive et terreuse qu’un homme de stature assez grande, l’air adulte et raisonnable, ses cheveux gris et courts battant un vent sauvage s’avançait en direction des portes, ne portant sur son dos d’un faible matériel : quelques pinceaux, des rouleaux sans importance, des cartouches d’encre et un kunaï pour se défendre. Sa petite veste de couleur marron laissait entrevoir une chemise pâle, et présentait le reste de son uniforme comme étant relativement simplet et facilement identifiable à celui d’un passant quelconque.
Ayant atteint ce qui semblait être l’entrée du Village, le personnage, qui n’était autre que Saï camouflé par un méticuleux Henge et qui ne serait ainsi jamais descellé, porta son regard vers les grandes hauteurs et posant ses mains sur le bord de ses lèvres, laissa sa voix claire et forte résonner sur ces falaises qui créaient ainsi une muraille naturelle pour le Village Caché du Sable.




¤ Ohéé, du Village ! Y-a-t’il quelqu’un en ces terres ? ¤




[ Ce post est une mission d'infiltration. Tout le personnel de Suna peut y poster tant que cela reste calme et ordonné. Un confrère me rejoindra sous peu. Tâchez de prendre en compte les aspects énoncés dans le RP ! Merci à tous ceux qui souhaiteront y participer. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Mer 11 Juin 2008, 16:22

Le premier cours ayant pour but de parfaire ma maîtrise du Raiton venait de se terminer . En attendant le suivant , je devais m'entraîner , non pas physiquement , mais mentalement . Je devais apprendre à garder mon sang-froid , rester calme , quelque soit les remarques émanent de mes interlocuteurs . Cela ne serait pas choses aisées , mais c'était pourtant nécessaire si je voulais pouvoir devenir plus fort .

C'est alors que je me suis remémoré mon arrivée à Suna , et mon altercation avec les gardes . Leur humour à 2 ryos , leur moquerie , ils constitueraient un parfait entraîner à la maîtrise de mes pulsions meurtrières . Et au pire , je n'aurais qu'à dissimuler les corps ; Avec tout le sable dans le désert , je trouverai bien un coin où les enterrer , à l'abri des regards . Des pensées toutes plus sordides et macabres les unes que les autres traversaient mon esprit . C'était ma façon de décompresser de cet entraînement éprouvant , utiliser un humour noir qui ne faisait rire intérieurement que moi .

Plus je me rapprochais des portes de la ville , plus le vent s'intensifiait . Je me rapprochais du désert , et la protection que m'offrait les murs de Suna devenait de plus en plus faible au fur et à mesure que je m'engouffrais dans l'étroit passage creusait dans la roche . Une fois arrivé au poste de garde , je fus accueilli par une rafale de vent , portant du sable qui me gifla le visage . D'un air las , j'entrepris d'enlever les grains collés sur ma peau , quand soudain , je réalisa que je n'étais pas seul ... Ou plutôt , que je ne retrouvais pas les personnes que j'attendais . Au lieu des deux imbéciles qui devaient monter la garde se trouvait un homme adulte , aussi grand que moi , les cheveux gris flottant dans le vent . Il portait un pantalon assorti à une veste marron au dessus d'une chemise pâle , et n'avait que pour bagage un petit sac à dos remplit , apparemment , de matériel pour peindre , d'après le pinceau qui dépassait légèrement de l'ouverture . Seulement , il ne m'avait pas encore vu . Il regardait le sommet du mur . Puis , il porta les mains sur le bord de ses lèvres et cria :

"- Ohéé, du Village ! Y-a-t’il quelqu’un en ces terres ?"
"- Si tu regardais plus bas , tu le remarquerais qu'il y a quelqu'un ..."

L'inconnu baissa alors la tête et me regarda avec de grands yeux , stupéfait de me trouver ainsi devant lui , à l'endroit même où ne se trouvait que du sable , quelques secondes auparavant .


"- Je m'excuse , je ne vous avais pas vu . Il faut dire , avec tout ce vent , j'ai du sable dans les yeux , ma vision est donc altérée ."
"- Ouais , je comprends . J'ai eu le même problème à mon arrivée dans ce village , mais avec le temps , on finit par s'habituer ."

Un silence lourd s'installa alors entre nous . Pendant tout ce laps de temps , il n'eut de cesse que de me fixer , comme pour m'évaluer , puis il resta un moment à fixer mes yeux blancs . Cette attitude commençait à m'énerver , mais je me suis rappelé des conseils de Raideno-sama :
*garde ton calme .* Plus facile à dire qu'à faire .
*ne compte pas seulement sur ta force , sers toi de ce qui t'entoure .*
Je me suis alors avancé vers la table du poste de garde sur ma droite , j'ai ouvert un tiroir , et en ai tiré un formulaire . J'ai ensuite refermé le tiroir , assez brutalement , pour évacuer la tension qui naissait en moi . Bizarrement , maltraiter un tiroir sans défense suffisait à me calmer . Je fis alors signe à l'homme de s'approcher , ce qu'il fit , en m'adressant un sourire étrange , et lui tendis la feuille .

"- Si vous êtes venu jusque Suna , ce n'est sûrement pas pour admirer les murs qui nous entoure . Je souhaiterai donc que vous remplissiez ce papier , en inscrivant votre nom , prénom , emploi , raisons de la visite , ainsi que les armes que vous possédez , si vous en avez ."




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asauchi Miharu
Ex-Hokage
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 05/06/2008

Fiche Ninja
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Mer 11 Juin 2008, 21:16

Long et éprouvant avait été le cheminement entre Konoha et Suna, c'était indéniable et cela se lisait aisément à la simple vue de Satori, dont les traits exprimaient la fatigue et dont les habits regorgeaient d'une quantité de sable conséquente, fardeau qu'il convoyait inopinément, ayant eu la mauvaise surprise de manquer de se faire avaler par une tempête de sable venant balayer les dunes brûlantes de la vaste étendue aride que constituait le désert de Suna. Après avoir essuyé les affres de cette surprise fort peu agréable à rencontrer, il avait poursuivi son chemin sans guère d'encombre. Ceci était bien une moindre chose; les conditions du voyage n'étaient pas vraiment des plus appréciables elles non plus. Il était vrai que la chaleur intense et le cruel manque de points d'eau n'était pas vraiment pour lui faciliter la traversée, et la rendaient même exponentiellement plus ardue, ce qui n'était pas pour rendre les choses plus aisées à l'adolescent. Cependant, bon gré mal gré et envers et contre tout, il n'eut d'autre choix que d'affronter avec bravoure et persévérance ces conditions pour le moins désastreuses qui s'opposaient à son passage en ces lieux incandescents, et ce pour pouvoir mener à bien la mission qui lui avait été assignée. Durant l'entiereté de son voyage pour le pays du vent et le village du sable, il n'avait eu de cesse de regretter de ne pas avoir suivi Saï sous la pluie plutôt que d'attendre que celle-ci cesse pour s'aventurer sur les traces de son éternel acolyte, devant l'assister dans la mission qui leur avait été assignée à tout deux par Danzou. Se lançant à sa poursuite en toute hâte, ayant déjà pris bien trop de retard du fait de cette averse impromptue qui avait malheureusement pour lui éveillé sa prudence, il oublia dans sa précipitation de se prémunir contre l'hostilité du désert qui l'attendait. Malgré l'absence d'émotions et de sentiments dont il était sensé faire preuve, il allait sans dire que ce départ hâtif ne manqua pas de le faire grincer des dents dès qu'il eut constaté son erreur. Cependant, il parvint à contenir sa frustration somme toute assez aisément, étant désormais habitué à ce genre de démonstration de niaiserie de sa part. L'on ne se refait pas.

C'est ainsi qu'il finit par arriver en vue des remparts du village caché de Suna d'un pas leste, suant à grosses gouttes, épris d'une fatigue conséquente et fortement accablé par le soleil de plomb qui dardait intensément de ses rayons sous l'épiderme d'albâtre de notre ANBU. Heureusement, celui-ci, à défaut d'être nanti de capacités intellectuelles suffisantes à ce qu'il se souvienne de prendre les précautions requises à une traversée du désert avant de se ruer dans celui-ci, avait la peau dure et était encore bien vif malgré son état pour le moins préoccupant, à savoir littéralement cuit par les rayons de l'astre de jour et amplement alourdi par la quantité ahurissante de sable qui avait trouvé refuge au sein de ses habits. Levant la tête vers les lieux, ses prunelles d'argent luisant de mille feux féériques, il s'épongea lentement le front du dos de la main, reprenant peu à peu le souffle qu'il avait court, ses traces de course laissant un sillage de marques de pieds dans le sable derrière lui. Enfin, il y était parvenu. Cependant, cela ne suscita ni joie ni soûlagement en lui, simplement la satisfaction du fait d'être parvenu sans trop d'encombre au lieu où il devait se rendre afin de prendre les rennes de la mission qui lui avait été confiée. Il demeurait cependant méfiant, sachant que peut-être Saï ne serait-il pas au courant de sa venue. Danzou avait l'esprit suffisamment retors que pour faire en sorte qu'il l'assiste subrepticement afin de le surveiller, il commençait à bien connaître le vieil homme, le temps incalculable passé à ses côtés étant bien entendu une aide à cela. Tant était-il que l'objectif qui lui avait été désigné était de veiller à tout ce qui avait rapport à ce village d'alliés, afin de se prémunir contre une éventuelle trahison, tout en vérifiant que l'alliance qui tenait entre les deux pays valait bien la peine d'être entretenue où s'ils pouvaient la rompre par manque d'intérêt total. En second lieu, il devait aider Saï dans sa collecte d'informations de son mieux. C'était ainsi que se résumaient les tâches dont il avait été chargé. Mais il doutait lourdement du fait que l'enténébré androgyne qu'était son partenaire soit au courant du fait que ce serait lui qui se chargerait de lui venir en aide, du fait qu'il lui soit nécéssaire de pratiquer un Henge no jutsu afin de ne pas se faire repérer.

Cela était encore plus valable pour lui que pour n'importe qui d'autre, car lui était un ninja connu et reconnu comme étant un fier membre de la caste des shinobis et du village de la feuille, apparaîssant souvent aux côtés du Kage lors des entrevues entre les plus hautes autorités du village du sable et lui-même. Il était bien souvent affecté à la surveillance du bon déroulement des opérations lors des moments concernés de par ses capacités ainsi que son oeil, l'essentiel de ces rencontres se déroulant généralement de nuit. Dès lors, il lui était impossible de pénétrer dans les lieux incognito sans modifier son apparence, ses traits étant bien trop aisés à reconnaître que pour qu'il puisse demeurer sous son véritable aspect sans être aussitôt reconnu et capturé pour une présence qu'il n'aurait pû expliciter. C'était logique, l'imaginez-vous donc arriver les mains dans les poches et dire qu'il vient surveiller si tout va bien et aider un camarade à subtiliser des informations qui se doivent d'être classées comme étant confidentielles? Même lui n'était pas capable de faire preuve de si peu de subtilité, même s'il est vrai que le manque de matière grise imposant que nécéssite une telle attitude ne doit pas être chose courante... Espérons-le en tous les cas. Tant était-il qu'il ne tarda pas à se remettre des conditions peu commodes de son voyage à l'ombre des remparts du village, vivement revigoré par cette fraîcheur toute relative propice à le sortir de sa torpeur. Ses forces revenues, il entreprit bien vite de composer quelques signes incantatoires et, rapidement, il disparut dans un silencieux nuage de fumée l'espace de quelques secondes pour reparaître sous une apparence toute autre, factice. Il venait d'endosser l'aspect d'un homme d'une trentaine d'année à l'apparence quelconque, coiffé au bol et portant une paire de lunettes bon marché ainsi qu'une tenue relativement sommaire qui ne permettrait très certainement pas de griller sa couverture aisément.

D'un pas lent, il se mit à longer la paroi de la muraille, se dirigeant vers la porte principale dont il s'était débrouillé pour arriver relativement loin de celle-ci, afin de pouvoir approcher en toute discrétion une fois métamorphosé de la sorte. Les cheveux blonds cendrés qui n'étaient pas les siens venaient danser devant ses yeux tandis qu'il s'approchait d'un pas furtif, constatant la présence d'un autre homme. Au vu du matériel artistique que l'homme véhiculait sur son dos, il ne mit guère plus de quelques instants à identifier Saï sous ces traits étrangers; malgré ce changement radical de physionomie de la part de l'androgyne, pas la moindre surprise ne vint assaillir Miharu tandis qu'il venait promptement à la rencontre de son camarade d'un pas tranquille et détendu, la désinvolture se lisant dans son attitude. Un large sourire s'était dessiné sur ses traits. Celui-ci était bien entendu tout aussi factice que son apparence, à l'instar de celui que son collègue ANBU 'NE' arborait régulièrement avec un hypocrite brio des plus bluffants. Bien qu'il fût tout aussi faux, celui du shinobi demeurait nettement plus radieux que le sourire goguenard qu'était celui de Saï, ce qui le laissait même croire empli d'une joie certaine. C'était l'une des caractéristiques ayant valu le surnom de Clown Blanc de Konoha à Satori que ce sourire si particulier, à la fois si chaleureux et si vide de sens. Dépourvu de toute appréhension et totalement décontracté, le jeune shinobi, camouflé sous cette apparence d'emprunt, vint se poster aux côtés de son acolyte avec un calme parfait. Aucune animosité n'habitait son être. Il pencha légèrement la tête de côté, ne se défaisant pas de son rictus :



Désolé d'avoir été si long.

[Post nul, n'hésitez pas à me le dire si quelque chose ne va pas.^^']
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Ex-Saï
Invité



MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Jeu 12 Juin 2008, 20:02

La venue du Shinobi face à lui en un éclair sans qu’il ne le remarque fit apparaître sur le marchand un air surpris et gêné, mais il se rattrapa et ricana sans méchanceté, afin de démontrer à quel point il était confus. Sous son camouflage, cependant, mimer pareille situation n’avait pas été simple. Saï s’était renseigné sur les réactions humaines et sur la façon dont les hommes ordinaires, tels que des citoyens tout ce qu’il y avait de plus simple ou des marchands avaient coutume de faire lorsqu’ils étaient responsables d’une erreur. Il avait craint quelques minutes de ne pas savoir réaliser un rire qui simulerait l’embarras et la gène. Mais avec une certaine satisfaction sans pour autant la montrer, il restait confiant sur la réaction qu’il venait d’effectuer. Ayant ainsi agi, il laissait désormais son esprit d’ANBU calculateur et malingre vagabonder à examiner de manière relativement furtive l’attitude générale de son accueil. L’homme, assez grand et au visage quelque peu caché, n’avait pas été très rapide. Et même si Saï devait dès à présent adopter un comportement étranger à celui qu’il avait d’ordinaire, il n’en restait pas moins perspicace. Ce Shinobi ne devait pas être très puissant, ayant un grade limité bien que pas trop mauvais étant donné qu’il avait été le voir avec un air confiant. Disons plus élevé que le basique grade d’Aspirant. Genin ? Peut-être Chuunin. Aucune importance. Pour Saï, cet homme ne restait qu’un faible facilement neutralisé si les choses tournaient mal. Forçant son visage à desserrer sa crispation habituelle et son stoïcisme implacable, il endura l’effort de faire apparaître sur ses lèvres un léger sourire amical en direction du Shinobi du Village Caché du Sable, malgré toute l’empathie qu’il pouvait avoir à son encontre. L’homme certes lui permettait d’avoir un premier contact avec ce monde nouveau et par le même biais sa mission, mais les papiers d’imposition que lui présentaient ce personnage si étrange ne lui plaisaient pas. Masquant cependant son envie d’en finir rapidement, il laissa une goutte de sueur couler le long de sa joue, sous une chaleur étouffante, et continua à parler avec son interlocuteur, tout en se déplaçant à l’ombre des murailles de pierre, afin de s’épargner un mal de crâne important.
Portant une main à sa tête et passant ses doigts fins et agiles dans sa chevelure grise, il ferma les yeux et soupira, l’air embarrassé par les prétendus récents évènements :




¤ Hélas, nous avons été attaqué juste avant d’arriver en ce pays, et privés de nos provisions et produits de vente. Nous avons errés toute la journée dans ce lieu de perdition. Une chance de trouver ce Village pour nous reposer et nous requinquer. Sinon, nous n’aurions pas pu survivre.
Par ailleurs, je ne suis pas seul et mon compagnon ne devrait pas tarder à… ¤

Désolé d’avoir été aussi long.
¤ Ha ! Te voila, Tama.¤

Regardé le personnage à la chevelure blonde coupée au bol, et ses lunettes vitreuses, Saï n’avait eu aucun mal à reconnaître certains traits de l’un de ses compagnons de mission au sein de la « Racine ». Reconnaître avec rapidité et facilité ses compagnons d’armes comme ses ennemis avait toujours fait partie de leur entraînement intensif, sous les ordres du ténébreux et impulsif Danzô, personnage borgne et avide, se basant sur le strict militaire et ayant formé une nouvelle branche de l’ANBU afin de soutenir Konoha No Kuni dans l’ombre. Et sur cette identification, il n’y avait aucun doute. Certes, il y avait eu de quoi être surpris par la présence d’un autre membre dans cette mission bien qu’ils n’aient pas réellement fait voyage ensemble. Mais ce dernier n’avait pas habitude d’être accompagné par celui que l’on avait surnommé peu à peu le clown de Konoha, dû à ses grandes particularités. Mais si cela devait lui être imposé, pourquoi pas. De toute façon, pour Saï, il n’y avait là aucune différente dans l’ensemble de la mission. Il avait pour rôle et charge d’accomplir une mission, de la mener à bien jusqu’au bout. Plus que les membres d’une équipe et sa survie, la mission avait priorité sur toute chose pouvant l’entourer. Sur ce sujet, pas de questions à avoir. Restait-il à espérer que le reste serait aisé et sans encombre. Feignant donc un rictus en retour à son cousin Tama, le dénommé Tena Marashi se prit donc à accepter le rouleau que lui tendait le Shinobi de Suna et le compléta avec son pinceau le plus fin, sortant avec délicatesse une petite cartouche d’encre et entamant les procédures d’usage.
Il se devait d’être méticuleux. En effet, si le moindre détail paraissait incohérent dans son histoire, l’ensemble de la mission serait en péril. Il fallait commencer par s’infiltrer dans le Village. Sans vraiment sans rendre compte, Saï fut soulagé à reprendre son attitude normale, si froide et ayant toute absence de sentiment, en remplissant les formulaires d’usage. Quel ennui, et quelle chose futile. Quelle importance pouvait bien avoir cette information ? Et pourquoi donc rester aussi soucieux et méfiant ? Le Village aurait-il subi un évènement inhabituel dernièrement ? La chose était à approfondir. Et il allait falloir ruser en finesse, le tout accompagné d’un sourire angélique.
Relevant la tête et remettant le dossier complet, le fameux Tena rendit donc le parchemin qui lui était demandé.


Code:
Nom(s) : Marashi
Prénom(s) : Tena et Tama
Emploi(s) : Marchands
Raisons de la visite : Attaque sur le convoi
Armes détenues : 2 Kunaïs et 2 couteaux courts

¤ Voila, mon ami. Mais vous me semblez bien sur la défensive pour une période où les marchands vont bientôt affluer en masse. Ce paisible Village aurait-il subi quelque tord ces derniers temps ? ¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Jeu 12 Juin 2008, 21:43

Je me trouvais à présent face à deux hommes , apparemment amis et marchands . Ils formaient un duo bien étrange : vêtu de manière similaire , des réactions forcées , un regard dénoué de tout sentiment . On aurait pu croire qu'ils jouaient un rôle qui ne leur convenait guère , mais qu'ils n'avaient eu d'autre choix . Ou bien était-ce mon imagination , et tout ceci n'était due qu'à choc émotionnel que tous deux avaient subi à la suite de l'attaque de leur convoi . Cependant , leur attitude , leur sourire m'exaspéraient au plus au point , mais je me devais de rester calme et de respecter la consigne . Il serait mal vu de frapper des voyageurs à la recherche d'un lieu où se reposer .
L'homme au cheveux gris continuait de remplir le formulaire au moyen d'un fin pinceau , qu'il maniait tel un artiste peignant sur une toile , et me le rendit après quelques instant . Apparemment , leur histoire d'attaque de convoi semblait plausible ; Des armes légères dont le maîtrise étaient à la portée des enfants , mais ne permettant pas une réelle défense , des vêtements couverts de sable témoignant d'une longue errance dans le désert à la recherche d'un abri ... Tout laissait croire à leur triste récit , car aucune personne sensée ne traverserait le désert avec un équipement si restreint . Alors que je continuais la lecture du formulaire , et m'apprêtai à les laisser entrer , le dénommé Tena me parla .

"- Voila, mon ami. Mais vous me semblez bien sur la défensive pour une période où les marchands vont bientôt affluer en masse. Ce paisible Village aurait-il subi quelque tord ces derniers temps ?"

Quelques petites phrases d'apparence polies et se voulant amicales , mais sonnant faux dans sa bouche . Il avait parlé avec un léger sourire , mais ses yeux trahissaient son impassibilité , sa froideur , renforçant mon impression qu'il ne se montrait aimable avec moi que pour avoir des renseignements . Mais que risquais-je à dire à des marchands ce qu'ils apprendraient tôt ou tard en se baladant dans la ville et en entendant les histoires , les rumeurs portées par le vent de Suna .

"- Suna a été attaqué par l'akatsuki il y a de cela quelques semaines . Le kazekage a alors pris la décision de renforcer notre défense et de recueillir des informations sur les visiteurs , pour pouvoir évaluer le risque potentiel qu'ils représentent . Comme vous pouvez vous en douter , cette bataille nous couta plusieurs hommes , et certains d'entre eux sont toujours à l'hôpital . C'est donc pour éviter une augmentation de ce nombre de blessés que nous nous montrons si méfiant , j'espère que vous pourrez comprendre ."

Tout le long de ma réponse , les deux hommes me regardèrent sans laisser transparaître la moindre émotion , la moindre stupeur . Ils étaient tels des statues de cire , à la seule différence qu'ils ne fondaient pas sous ce soleil . Cependant , je me doutais qu'ils n'avaient pas perdu un seul mot de ma réponse .

"- Je vous remercie pour votre réponse . Pouvons-nous à présent pénétrer dans ce village pour nous reposer ?"
"- Oui , vous ne représentez aucun danger , vous êtes libres d'entrer dans Suna . Mais sachez que si vous êtes venu avec des intentions malsaines , vous ne sortirez pas vivant de notre village ."

Comme je m'y attendais , cet avertissement n'eut pas l'air de les inquiéter plus que cela , je décidai alors de partir , non seulement pour signaler au bureau d'administration la venue de deux marchands , mais surtout pour ne plus être en présence de ces deux personnages qui ne m'inspiraient aucune sympathie . Au moment même où je tournais le dos , prêt à disparaître , Tama s'adressa à moi .

"- Attendez , avant de partir , vous ne voulez pas acheter quelques choses ? Il nous reste quelques petits tableaux , de véritables oeuvres d'art vous savez ."
"- Le seul art qui m'intéresse , c'est celui du combat . Au revoir messieurs ."

Et je disparu alors au moyen d'un technique de déplacement , sans même leur adresser un dernier regard , ne laissant que du sable et deux marchands pour le moins étrange derrière moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Asauchi Miharu
Ex-Hokage
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 05/06/2008

Fiche Ninja
PV:
0/0  (0/0)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Jeu 19 Juin 2008, 01:46

¤ Ha ! Te voila, Tama.¤

Tama? Ainsi serait donc le nom qu'il porterait pour cette mission, et celui qui serait lié à cette apparence également. Acquiesçant faiblement, il fit mine de lisser les poils du bouc dont il était devenu porteur en endossant cet aspect, qui, il fallait bien l'avouer, le changeait de sa réelle apparence. Le geste pouvait sembler anodin, mais il trouvait son origine en le fait que ce détail de son nouveau physique le perturbait en ce qu'il n'était guère habitué à faire l'objet d'une telle poussée du système pileux. En effet, Miharu était pour ainsi dire imberbe d'ordinaire, aussi était-il somme toute assez normal que cette barbichette qui lui était poussée par la magie de sa technique le démange quelque peu. Heureusement, cela ne pouvait en aucun cas se deviner, hormis si l'on venait à lire directement dans ses pensées; aussi cela passerait-il simplement pour un tic. Son regard avait vivement croisé celui de ce "Tena" qui n'était autre que Saï, et il ne fallut pas plus d'une fraction de seconde pour que les deux membres de la Racine se reconnaissent. La lueur froide dans le regard qui les caractérisait, ces gestes qui semblaient naturels de même que ces sourires mais qui n'étaient en faits que feints et factices. Il n'était guère compliqué pour les deux ANBU 'NE' de s'identifier mutuellement par la seule présence en leurs yeux de cette étincelle glaciale qui émanait de la manière dont ils avaient été préparés par les bons soins de Danzou pour être de fiers membres de la Racine de Konoha, qui soutient l'Arbre qu'est le village dans l'ombre. Tout du moins était-ce ce que l'on en disait...

Mine de rien, rehaussant légèrement sur son nez les lunettes dont il s'était fait porteur par le Henge, laissant ses longues mèches blond cendré osciller très légèrement, il prit place, ne pouvant s'empêcher d'admirer la prestance et le professionalisme avec lequel Saï jouait la comédie au shinobi qui se tenait vraisemblablement là en guise de gardien de la porte. Les mimiques, l'intonation de la voix, les gestes, les réactions... Tout dans le jeu de Saï était d'une perfection totale. Même si lui-même tirait également son épingle du jeu en matière de dissimulation et d'interprétation d'un rôle, il se trouvait encore bien loin d'égaler celui de haute volée que livrait son partenaire, et dont il lui faisait une fois de plus la démonstration à cet instant précis dans la peau de ce dérisoire marchand. Malgré le fait qu'il soit sensé ne pas éprouver le moindre sentiment selon les préceptes inculqués par Danzou, il ne pouvait s'empêcher de ressentir un zeste d'admiration face à la qualité de la manière dont Saï se mettait dans la peau du personnage. Soucieux de ne pas faire pâle figure à côté de son homologue de la Racine, il ne prit pas la peine de se montrer présent, préférant opter pour une présence très effacée, en retrait. Il ne parlerait que si nécéssaire ou si cela lui paraîssait utile pour le bien-être de leur couverture, glissant ça où là une phrase quelconque appuyant leur profession ou autre. Il réprima un léger sourire à la question de son acolyte lorsque celui-ci tendit le formulaire complété à son vis-à-vis, se contentant de demeurer silencieux et souriant, aux côtés de son "frère". Il remonta une nouvelle fois ses lunettes tandis que leur interlocuteur exprimait la raison de cette méfiance à leur égard, fermant les yeux pour masquer la lueur d'intérêt qui naissait dans sa prunelle. Qui l'eut crû? Il était donc si facile de collecter des informations?

À ce rythme, leurs investigations seraient menées avec une rapidité ahurissante; si une simple question s'avérait suffisante à la collecte d'autant de données, il imaginait d'ores et déjà ce que cela donnerait s'ils se donnaient la peine de fouiller quelque peu. L'homme ne faisait pas erreur; ses mots n'étaient pas tombés dans l'oreille d'un sourd, c'était indiscutable. Redressant la tête tandis que le shinobi qui se tenait face à eux faisait mine de quitter les lieux, il prit la peine de lui proposer l'achat de quelque oeuvre d'art, afin d'étoffer quelque peu leur couverture par une invitation de cet acabit. À son soûlagement -ou ce qui aurait dû l'être-, le chuunin déclina la proposition par une réplique qui dénotait un tempérament barbare et disparut sans demander son reste. Se retournant vers son partenaire, il le gratifia d'un enième sourire factice avant de se diriger à nouveau vers l'entrée du village du sable, s'attendant à être aussitôt suivi, tout simplement.

~Bien... Allons-y.~

Ainsi commençait réellement leur mission...
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-des-nukenin-f
Ex-Saï
Invité



MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Mar 02 Sep 2008, 02:45

POST ACHEVE
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   Ven 03 Sep 2010, 16:05

Citation :
Saï: 6 pts
Miharu: 6 pts
Raika: 3 pts

1000 ryos de gain pour la mission de rang B accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission B] ~~ Une mission discrète (1) [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: SunaSuna :: Portes du Village-