AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Après...   Dim 08 Juin 2008, 20:33

Un rêve. Tout n’avait été qu’un rêve et pourtant elle avait l’impression que cela c’était réellement passé. Même dans les rues animés du village, les visions qui avaient hantés sa nuit revenait pour lui montrer un Suna différent, détruit par les envahisseurs. Un tas de ruine teinté de rouge et puant la mort.

La jeune femme frissonna malgré la chaleur ambiante. Oublier. Il ne fallait pas y penser, ce n’était qu’un cauchemar, rien de plus. Elle soupira alors qu’a ses cotés, un loup noir essayait de passer inaperçu. Un peu peine perdu au vue de sa taille plus qu’appréciable – plus d’un mètre dix au garrot pour un loup, ce n’est pas normal – et du fait qu’il n’avait pas envie de se cacher aujourd’hui. Merde ! Les humains feront avec, et si ils sont pas contents de croiser un animal de sa classe – de sa beauté, de son charisme, (de sa connerie) - ils iront se pendre ailleurs ! Non, mais.

Son invocatrice s’arrêta de marcher, regardant ce lieu plein de vie avec l’ombre d’un sourire. Ça n’avait rien à voir avec ce cauchemar, les rues étaient animées et l’on entendait les clameurs des marchants ambulants qui vantaient leurs produits, les enfants qui couraient entre les adultes en riant aux éclats. Elle se sentait enfin bien. Il y avait quelque chose de rassurant dans cet état de fait, comme si cela devait rester inchangé à jamais.

Une fillette qui tombe, lâche sa peluche en forme de lapin, une autre image qui se superpose, remplaçant l’animal en peluche par un autre, rougie par le sang et salit par la terre…Ses yeux se refermèrent violement. Ce rêve…

Elle secoua violement la tête. Ce n’était pas le moment, en plein jour, d’avoir se genre d’absence. Celle-ci risquerait de la tuer si elle perdait en mission, et Kuroraï ne pourrait pas toujours lui sauver la mise. Surtout que lui aussi avait été plus ébranlé qu’il ne le dirait. Celui-ci d’ailleurs, continuait de la dévisager comme si il essayait de voir ce qu’elle avait derrière la tête, et elle ne réussit qu’à lui faire un sourire gauche qui sonnait faux.

« Je vais bien… »

Mais elle mentait très mal, là. Et pas besoin d’être un génie pour le comprendre, la preuve, même le loup l’avait comprit, et il n’était pas forcément une flèche. L’animal renifla bruyamment en regardant ailleurs l’air de dire « cause toujours, tu m’intéresse. », et prenant une attitude très gamine. Elle aussi, elle connaissait mieux les réactions et les mimiques du loup… Et elle savait aussi qu’il n’aimait pas se genre d’endroit où il y avait trop de monde. L’agoraphobie était l’une des seules choses qui faisaient réellement ‘peur’ à Kuro, même si la façon dont il exprimait sa peur était souvent…destructrice. Aussi décida t’elle de reprendre son chemin pour une allée plus calme suivit par l’animal qui aurait préféré se manger une patte plutôt que d’admettre qu’il était content de l’initiative de sa contractante. Dieu merci, les humains avaient décidés de se coller près du marché…

« Rah Fait trop chaud ici ! »

Et il se plaignait maintenant ! Yune ne put s’empêcher de sourire un peu blasé malgré tout. Il était sur que Suna était bien plus chaud que Konoha et que le pelage d’ébène de l’animal n’aidait pas particulièrement à vaincre les rayons du soleil. Et puis, au fond, elle était sur que la contré du loup lui manquait…Au moins un peu.

Le duo atypique continua son petit tour, rien que pour voir se ses propres yeux (leurs propres yeux !) que le village était encore débout, que tout était normal et que les bribes de souvenirs qu’elle avait appartenait bel et bien à un simple songe. Mais tout était pareille. Les ruelles remplient de sable, les maisons ocres et arrondis…La chaleur qui exaspérait l’invocation.

Et puis la fine équipe se dirigea avec automatisme vers le mémorial des ninja mort aux combats. Plus jeune, elle venait souvent ici pour se recueillir sur le nom de son ancien mentor mort en mission comme beaucoup d’autre avant lui, mais aujourd’hui…Elle voulait y aller pour Kamaï…Se recueillir, se souvenir.

Lorsqu’ils arrivèrent devant la statue, dans ce parc clos, la jeune femme eut un sourire triste. Comme toujours. Elle avait mal. Et elle n’était pas la seule.


[Premier post pas terrible du tout désolé >< Pour Raï Ilyena et d'autre si l'envie vous prend]
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: Après...   Lun 09 Juin 2008, 14:19

Tout autour d'elle, des arbres, des milliers d'arbres. Des corps aussi croisés de temps en temps, rien de bien réjouissant. Elle le retrouverait, retrouverait, retrouverait... Puis au fur et à mesure de cet écho, tout devint flou autour d'elle, puis le noir complet, et pourtant elle ne se sentait pas défaillir pour le moins du monde.

Puis elle ouvrit les yeux. La jeune femme était allongée dans un lit aux draps blancs, bien au chaud. Son esprit fut embrumé sur le coup, son regard vide fixant inexorablement le plafond immaculé. Elle se redressa avec lenteur, puis regarda une petite pancarte en carton sur le mur en face d’elle, un calendrier. La date ne semblait pas correspondre à ses souvenirs… Comment cela se faisait il... Et mais. Jamais elle n'avait su la date, l'ermite ne la lui avait jamais indiquée après tout. Les jours n'avaient fait que défiler au cours de nombreuses années, l'emportant au loin dans son tourbillon sacré. Une chose supplémentaire attira son attention, les mois, les chiffres, elle savait lire, elle savait absolument tout lire, d'un simple coup d'œil, sans déchiffrage obligé. Sensation étrange, comme si elle n'était pas dans son propre corps. Et pourtant. Un court instant, elle se demanda si elle ne s'était pas évanouie, et que quelqu'un l'avait amené chez lui pour refuge. Elle se leva, puis alla observa par une fenêtre, une fois un rideau de tissu rouge épais tiré. Tout semblait si calme, pas de guerre, rien. Et puis, elle connaissait cet endroit, et pourtant il lui semblait n'y avoir jamais mit les yeux. La blonde baissa les yeux, et se rendit compte que ses vêtements n'étaient pas là, un simple ensemble de tissu noir pour pyjama, rien à voir avec les vêtements sales qu'elle portait l'instant d'avant -d'après ses souvenirs-. Puis aucune blessure, il lui semblait pourtant avoir les bras constellés de blessures dues aux ronces écartées du chemin. C'était réellement incompréhensible.

Raï s'habilla en hâte, d'un baggy couleur sable ainsi que d'un débardeur blanc trouvé dans une armoire, puis porta son attention sur une chose accrochée au pied du lit dans lequel elle se trouvait précédemment. Une sorte de bandeau avec une plaque en ferraille attaché dessus, un sigle gravé en son sein. Elle avait déjà vu cela quelque part... Mais oui, sur les têtes des personnes vues sur la plage, mortes ou vives. Ils l'avaient sur le front pour la plupart d'ailleurs... Elle se décida rapidement à le prendre, et l'accrocha au niveau de son biceps droit, d'un geste qu'elle ne comprit pas elle même. Comme si elle avait fait ça toute sa vie, pourtant c'était la première fois qu'elle touchait un tel objet. Elle sortit de la petite maison installée vers le centre ville, aux cotés de bien d'autres, l'entrée à même la rue. Ses yeux se baladaient un peu partout, impossible pour elle de savoir où elle était, pauvre folle mal coiffée aux cheveux en batailles, emmêlés jusqu'à la racine. Son teint n'était pas des plus appétissants, pâle, presque cadavérique, sa peau brunie rattrapant le tout. Plus elle avançait, et plus elle ressentait une sorte de malaise. Elle aurait voulut crier, se taper la tête contre un mur dans l'espoir de pouvoir se réveiller un jour, dans un autre lieu qu'ici, chez elle. Dans la forêt, sans ne maitriser aucune culture, avec pour seule connaissance un vieil ermite. Et il y avait cette femme avec laquelle elle avait conversé, Kazumi Inoquelque chose. Qui cherchait quelque chose du nom de Kumo. Un village... Encore quelque chose qui monta en flèche dans son esprit, elle connaissait ce nom, elle en était persuadée.


*Qu'est ce qui se passe...*

Alors que la miss marchait, son regard fut détourner vers une jeune femme debout, devant un mémorial. Pas réellement la personne en fait qu'elle observait, mais la bête qui se trouvait à ses cotés. Un imposant loup noir, animal qu'elle avait vu il n'y a pas si longtemps que cela, dans la forêt, ou aux abords du lac, ou ... autre part. Enfin, ses iris l'avaient bel et bien imprimé là où elle se situait juste avant. Sous le soleil de plomb qu'elle régnait, elle se demandait si elle n'hallucinait pas en fait. Elle marchait un peu de guingois, cherchant à voir le visage de la jeune fille, sans se faire repérer étant à une assez bonne distance. Elle aussi elle l'avait vue, avec ce loup précisément. D'un pas assez mal assuré, la kunoichi s'avança vers les deux acolytes, puis se stoppa juste aux cotés de Yune. Elle ouvrit la bouche, prit une inspiration puis... la referma, incapable de prononcer la moindre parole. Que dire, que faire, elle se sentait tellement plus posée sur l'excité de service qu'elle était avant. Elle se sentait tout autre. Finalement, elle se décida à parler, adressant tout d'abord un petit salut, puis embraya dans l'immédiat sur la suite de ses paroles, fort maladroitement. "Bonjour... Excusez moi de vous déranger mais... Je vous ai vu, avec ce loup, il n'y a pas longtemps, dans cette forêt... Il y a quelques heures... Vous... Vous seriez en mesure de me dire où nous sommes...?" Bien que de Suna, il lui était absolument impossible de se rappeler de ces lieux, dans lesquels elle avait pourtant toujours vécut.


[Hj : Raï ne se souvenant de rien, il est certain qu'elle ne se souvienne pas de Yune. Mais à toi de voir si elles se connaissaient avant le rêve ou non ^^]
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après...   Lun 09 Juin 2008, 20:59

Des souvenirs revenaient…Quelques uns où elle se retrouvait au même endroit avec Kamaï, les mains liées dans une prière muette pour son mentor, pour sa mémoire qui avait disparut à cette époque, pour cette famille qu’elle avait peut être eux et qu’elle espérait en vie. Ça avait été le cas…Et elle avait récupérée sa mémoire maintenant, même si il restait toujours des zones d’ombres, après tout, chaque personne oubliait des parcelles d’enfances. Tout comme ils y avaient des choses que l’ont ne pouvait pas oublier…

Ses yeux grenats se perdirent dans le ciel azur de cette matinée, les mains jointent dans le dos. Ce n’était pas une bonne journée qui commençait. Malgré le ciel et le soleil, ses yeux étaient voilés d’un rideau sombre. Elle soupira, baissant la tête alors que l’animal s’était assit en attendant. Attendre, ça n’avait jamais été son truc, bien au contraire, mais ça lui arrivait pourtant, en de rare occasion. Le recueil, lorsqu’il le concernait, faisait partis de ceux là... Ils avaient passée une rude nuit tout les deux, et il comprenait plus qu’il ne le dirait, les sentiments de la jeune femme.

M’enfin, tout ça, c’était lorsque ils étaient seuls. Le regard turquoise de l’animal se fixa sur la nouvelle venue. Bien sur, comme si il ne l’avait pas sentie arriver, fallait pas essayer de tromper son flaire. Le loup l’observa des pieds à la tête, alors que Yune ne semblait pas y prendre garde : après tout cet endroit était publique. Une jeune kunoichi blonde, les cheveux coiffés d’une étrange manière, des yeux verts et une mine qui semblait…perdue. C’était sûrement ça. On avait un peu l’impression qu’elle venait d’arriver…

Mais cette fille lui disait quelque chose…Dommage qu’il n’est pas la mémoire des noms – en réalité, il n’avait jamais éprouver le besoin de se souvenir du nom d’une personne…Mais c’était une impression de déjà vu. Et puis elle s’adressa à eux, et Yune se décida à regarder pour la première fois la nouvelle venue. Elle eut un froncement de sourcil presque imperceptible, mais ne dit rien, son regard se faisant changeant. Maladroitement les premiers mots se déversèrent de sa bouche, et Yune ne put s’empêcher d’être surprise. Le loup, n’en parlons même pas, debout près de sa contractante il dévisageait la kunoichi avec une certaine méfiance.

Qu’est ce qu’elle racontait cette folle ?


« Y a quelques heures, on dormaient. Je vois pas se qu’on aurait put foutre dans une forêt en pleine nuit ! Et puis je ne suis pas qu’un loup. » grogna Kuroraï.

Une forêt…La forêt la plus proche était à la frontière entre le pays du vent et celle du feu, faire l’allée retour ne mettait pas une nuit – sauf si on était un oiseau très rapide et encore… Mais Yune semblait troublée, elle observait un point invisible quelque part au dessus de l’épaule de la kunoichi.


« Vous êtes…Raï-san...n’est ce pas ? » murmura t’elle, alors que son regard redevenait fixe, observant son vis-à-vis avec intention.

Il y avait quelque chose d’étrange dans cette situation. Ce nom, il était venu seul à ses lèvres. Elle était certaine de la connaître, mais n’avait pas le souvenir d’une discutions entre elle et la kunoïchi. Comme si cela ne c’était pas vraiment passée…Comment pouvait elle oublier une conversation, alors qu’elle se souvenait d’un nom sur un visage qui semblait aussi familier qui lui était inconnu ? L’animal observa les deux jeunes femmes, douteux. C’était trop bizarre là, surtout que Yu semblait la connaître…Ou peut être était ce juste une ressemblance ou bien qu’elles se connaissaient avant qu’ils se retrouvent ensemble, Yune et lui.
La jeune femme passa une main sur sa nuque, peut être pour essayer d’atténuer cette sensation de malaise qu’elle ressentait, pour se reprendre un peu. C’était du délire…ça c’est ce que le loup pensait alors qu’il se replaçait dans cette position méfiante, se plaçant un peu devant la jeune femme…Comme lors de se rêve, comme toujours.


« Nous…Nous sommes au village de Suna. La forêt la plus proche se trouve à plusieurs jours de marches, à la frontière du pays du vent et du feu. Je pense que vous avez rêvez…Je crois… » murmura t’elle sur la fin avec plus de prudence.

Pourquoi se sentait elle si troublée ? En espérant que cela ne soit qu’une mauvaise impression…passagère. Et puis, elle venait de Suna, son bandeau le prouvait, alors comment pouvait elle ne pas savoir où elle était ? Ne pas reconnaître son propre village ?


« Vous, vous sentez bien ? » demanda t’elle finalement alors que le loup noir soupirait bruyamment. Toujours aussi gentille la Yu. Un jour, ça finirait par la perdre…Mais se jour là, il n’hésiterait pas à s’occuper de celui qui lui fera du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: Après...   Mar 10 Juin 2008, 00:28

Le cœur de Raï palpitait à un rythme assez élevé, son sang circulait à tout va au sein de ses veines. Une chose qu'elle voulait, juste une. Comprendre. Son regard se figea sur le loup, elle venait d'avoir une absence ou il avait parlé? Sur le coup, elle préféra faire un sourire plutôt gêné, démontrant un certain malaise, puis tout mettre sur le dos de son imagination. Jamais elle n'avait vu une chose pareille, d'ailleurs elle n'avait jamais vu de loup, ignorant jusqu'à leur existence. Alors... Comme savait-elle? Une simple envie, celle de frapper un bon coup dans la statue juste à coté, poussée par une puissante montée d'adrénaline, de quoi défouler tous les ressentiments qui la torturait depuis son éveil, tout expulser par le biais de la douleur, un grand coup de balai au milieu de ses idées. Puis elle reposa les yeux sur Yune, pensant que c'était elle qui avait parlé -d'une voix un peu rauque pour une jeune femme certes-, et que son ouïe lui avait joué des tours. "Vous.. dormiez ?" Pas qu'un loup? Impossible. Elle devenait folle à présent, encore plus, la réincarnation de Jeanne d'Arc se trouvait ici présente, sous vos yeux ébahis. Et si elle aussi elle dormait? Evanouie suite à une quelconque raison. Non.

Raï... Oui elle s'appelait comme ça. Mais comment cette personne pouvait elle savoir? Elle n'avait fait que la croiser, et en aucun cas elle ne lui avait décliner son identité. La blonde prit une grande inspiration, puis se décida enfin à répondre, une nouvelle fois d'une voix incertaine.
"Oui c'est bien ça.. Raï.. Ilyena." Sourcils froncés, elle prit plus la peine de détailler chaque particule du visage de la personne en face d'elle, impossible d'y mettre un nom dessus. "Et.. vous êtes?" Etrange sensation, elle savait être polie, vouvoyer les gens, ne pas s'évader à droite et à gauche. C'est pas vrai ça, surement encore la tribu de petits lutins échangeurs de cerveaux ! *out* Et encore, c'était la solution la plus plausible qui s'amenait dans son semblant de matière grise. Raï croisa les bras, et tâcha de prendre un air détendu... qui ne fonctionna pas, gardant sa mine stressée. "Suna dites vous..." Un village, voila la seule chose que cela lui évoquait. Un village tout con, comme Konoha, Kumo... Et mais c'était qu'elle en savait des choses. Bref, qu'est ce qu'elle faisait ici ? Surtout après s'être réveillée là où elle se sentait chez elle, sans n'y avoir jamais mit les pieds.

*Il y a vraiment des jours où on ferait mieux de rester coucher...*

Elle resserra un instant la mâchoire, la crispa, puis relâcha le tout, signe d'anxiété chez elle. "Que j'ai rêvé? C'est pas possible..." Toute sa vie avait été retracée, ce concept là était effectivement extrêmement dur à avaler. "Toute ma vie... jusqu'à mes propres parents... Vous pensez que ce n'était qu'un simple rêve... Ce n'est pas possible, je ne suis pas d'ici. Et pourtant, je connais cet endroit.. Je crois." La sunaienne poussa un long soupire tout en se passant la main sur le visage, se frottant délibérément les yeux au passage. Etait elle schizophrène, ou une toute autre connerie du genre ? Réponse, juste une, même petite, contre tout l'or du monde. Après de nombreux casses. Le regard vague, elle tâcha de se reconcentrer sur Yune, mais ce fut une chose difficile, c'était comme si un épais brouillard venait de d'installer tout autour. "Bien...? Je ne sais pas... Mise à part que je ne me souviens de rien, je crois..." Dur dur de ne pas savoir qui nous sommes. D'autres pensées se plantèrent dans sa tête, si bien qu'elle en vint à reprendre la parole presque immédiatement.

"Heu... Vous voulez bien m'enlever un doute ? Vous pensez que j'ai rêvé, mais comment en avez vous aboutie aussi rapidement, outre le fait que la forêt soit loin... Auriez-vous fait un rêve étrange par hasard, si cela n'est pas indiscret...?" C'était encore plus irréaliste qu'une bestiole comme un loup parle, mais toutes les thèses possibles demeuraient à retenir. "J'étais vers Kumo il n'y a pas dix minutes... Avec une personne du nom de.. Kazumi Ino.. chi je crois bien. Elle recherchait Kumo, au bord d'un grand lac noir..." 36 15 my life ouais c'est cool. Peut-être que Yune savait ce qu'il avait bien pu se passer après tout. Autant raconter un peu, sans ne trop s'étendre, la suite pour plus tard, attendre tout d'abord de voir sa réaction. Peut-être qu'elle même était folle à lier, en train de raconter un gros délire à une pauvre femme qui n'avait rien demandé.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après...   Mar 10 Juin 2008, 16:21

Elle avait vu juste. Elle n’en croyait pas ses oreilles, c’était vraiment son nom…Où est ce qu’elle avait put la voir ? Pourquoi savait elle son prénom ? Yune l’ignorait. Elle avait semble t’il oublier ça, mais ce n’était pas si grave après tout. Respirer, inspirer, doucement pour se calmer, parce qu’après tout, il n’y avait rien de si grave. C’était peut être une camarade de l’académie à l’époque – elle semblait pas bien plus vieille qu’elle. Enfin c’était ce qu’elle pensait.
L’animal ne comprenait pas grand-chose – ou du moins ne cherchait pas à comprendre – mais voyait plutôt bien qu’il ferait mieux d’aller voir ailleurs si il y était. Il trouvait cette situation trop bizarre, et n’était pas spécialement satisfait de la tournure que prenait la conversation.


« Je suis Yune Rôkon…Hikari. » Un nom un peu à rallonge finalement, mais qui avait forgé son avenir et faisait partie intégrante de son passé. Elle n’arrivait pas à changer cet état de fait et ne le voulait pas vraiment non plus. La jeune femme montra le loup noir placé devant elle. « Et lui c’est Kuroraï. » Il grogna pour toute réponse. L’amabilité dans toute sa splendeur.

Mais leur interlocutrice avait l’air perdue, troublée. Et elle le révéla par la suite par la façon dont elle parlait…Que lui arrivait il à cette jeune femme ? A cette kunoichi dont elle connaissait le nom…Yune essayait de comprendre, mais il n’y avait pas vraiment quelque chose de compréhensible. Rêver toute sa vie ? Sûrement pas, mais peut être simplement les derniers événements de ceux-ci…
Mais se souvenir de rien…Là, c’était autre chose. Peut être une amnésie passagère ? La partie medic-nin de la kunoïchi se réveilla, essayant de trouver quelque chose qui puisse expliquer ça.


« Je ne pense pas…Du moins je ne sais pas vraiment… »
murmura t’elle, presque immédiatement repris par le loup noir qui en avait un peu marre de faire potiche : « Mais comment tu veux qu’on te répondes ? Si toi-même tu ne sais pas, on n’est pas des extralucides, gamine. Mais la nuit dernière, on dormait. Point finale, fin du chapitre.»

L’animal avait du ranger la partie « politesse » dans un classeur nommé inutile dans son cerveau pour ce qu’il utilisait. Mais il n’avait pas à faire des courbettes en face d’une fille qui n’avait pas la moindre idée d’où elle se trouvait. Yune n’était pas de cet avis. Elle savait l’effet que cela faisait lorsque l’on avait perdu nos repères, incapable de savoir ce qu’il se passait, et pourquoi on était là. Elle, elle l’avait vécu lorsque à 7 ans lorsqu’elle c’était réveillée sans souvenir, juste avec deux prénoms. Comment devait elle réagir ? Elle n’eut pas vraiment l’occasion de se le demander plus longtemps puisque Raï posa une question. Celle-ci même qui l’avait troublée à son réveil assez pour lui faire perdre tout son contrôle.

Un rêve étrange ? Oui, son rêve – ou plutôt son cauchemar – avait été plus qu’étrange. Il n’y avait pas de mot pour décrire ce qui semblait être même des mois d’errances à travers des pays dévastés…La guerre, la mort omniprésente, la descente aux enfers…Un monde noir. Celle ci baissa la tête. Mais ce n’était qu’un cauchemar comme un autre bien qu’il soit si long…Bien que Kuroraï est fait le même…


« Je…Oui…j’ai fais un cauchemar c’est vrai. » elle releva la tête, tenta un sourire, mais échoua. S’en souvenir lui faisait mal. « Il n’y avait plus de village…La guerre avait détruite chacun d’entre eux…Nii-san…Kamaï…morts…Et puis j’étais près de Konoha lorsque je me suis réveillée… » elle observa un point sur le coté, mais ce laissa aller à un certain entrain lorsqu’elle reprit. « Mais ce n’était qu’un rêve. Nii-san et Kamaï sont morts il y a près de 4 mois, et il ne sont pas morts dans une guerre entre les village cachées et un envahisseur venu d’outre mer. Ce n’est…pas pareil. »

Son sourire c’était éteint aussitôt sa phrase terminée. Déjà…Cela faisait déjà 4 mois…
Cela faisait tellement longtemps et si peu à la fois. L’animal n’arrivait pas à comprendre. Ce rêve, celui de sa contractante, c’était le même que le sien. Avant il avait été lié par le sang avec Hirô, et ils leurs étaient arrivés de rêver de la même chose, ce n’était pas étonnant lorsque l’on était lié par le sang comme lors de leur pacte…Mais pour lui et Yune qui possédaient un lien arrangé, se superposant à un autre qui avait été bien plus fort…Est-ce que c’était aussi possible ?…normal ?


« Notre cauchemar Yu… Mais, il n’avait rien de normal. Partager les rêves pour une invocation et son contractant, c’est rare, et le lien doit être puissant…Plus puissant que le notre qui n’a que quelques mois.» pour une fois, il avait parler avec sérieux en dévisageant la jeune femme de son regard turquoise. Un regard pénétrant qui pourrait lui rappeler son Kamaï, parce que elle, elle n’y connaissait pas grand-chose dans les invocations comparées au loup noir ou à son frère.

Et puis il y avait autre chose. Un mauvais pressentiment, sûrement quelque chose d’instinctif que Yune n’arrivait pas à percevoir comme lui. Un sentiment de danger et de malaise…


[Pas errible, désolé ><]
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: Après...   Ven 13 Juin 2008, 14:56

Raï acquiesça lentement suite à la présentation de la jeune femme présente en face d'elle; Yune... Yune... Rien à faire, elle avait beau tourner ces quatre lettres dans tous les sens, cela ne lui disait strictement rien, pas la moindre petite lueur de savoir quant à ce prénom. C'était frustrant, connaitre cet endroit, les moindres pierres qu'engendraient ces lieux, mais sans pour autant n'en savoir la signification, ni même sa propre appellation. Les iris de la blonde aux milles nattes reflétèrent l'image du loup, longuement, sans jamais se détacher de cette vision. Les quelques paroles -ou grognements- qu'il pouvait prononcer semblaient défectueuses à ces oreilles, ôtées de toute trace de savoir vivre pourtant omniprésente dans une société composée de nombreux individus. Quoi que. C'était un animal, pas un shinobi. Puis au fond d'elle même, Raï songeait qu'elle n'était pas la mieux placée pour penser cela, en vue des circonstances dans lesquelles avaient pu se passer son rêve. Femme dépourvue de presque toute éducation, enfant rejetée, fille de la terre. "Brave bête... Tellement amicale..." Sourcils finement froncés, elle fixait le loup, puis finit par en détourner le regard, visiblement agacée, pour se reconcentrer sur l'autre kunoichi.

*Vive la gentillesse, ça lui écorcherait la gueule d'être un poil plus aimable ?*

Son visage se détendit suite aux paroles de sa semblable, pour laisser place à un air plus triste. Elle dévia doucement son regard pour aller se poser sur le sol, contournant la moindre des imperfections qu'il contenait. "Navrée..." Curieusement, son rêve semblait vraiment se référer à celui qu'elle venait -apparemment- de faire. Sauf qu'elle, elle venait.. d'ailleurs. "Ca me parait similaire... A peu prêt la même trame. La guerre... Avec des gens venus d'ailleurs.. Des gens auxquels j'appartenais indirectement.. Dans mon rêve. Juste l'origine, j'ignorais tout. Juste rechercher mon.. ermite, au milieu des milliers de cadavres jonchant le sol." Son regard se fit d'avantage triste, cette personne à laquelle il lui semblait s'être attachée pendant toutes ces années, elle n'avait donc jamais existé ? Tout n'était que le fruit de son imagination, mais alors, qui connaissait t'elle réellement? Ou alors, ceci n'était qu'un jeu pour tester sa réaction en tant qu'envahisseur, on lui avait peut-être injecter des drogues pour la faire adhérer au sein de ce village.

"Tout ceci n'était pas réel hein..."

C'était impossible qu'on lui fasse gober cette connerie. Elle n'avait fait qu'un simple rêve, elle en était presque sûre. Le fait de savoir lire, d'avoir vu les villages détruits de ces propres yeux. Elle était cultivée, contrairement à son double maudit. Puis un des seuls noms qu'elle avait conservé de sa mémoire lui revint, elle l'avait déjà prononcé auparavant, mais désirait savoir si cette personne était belle et bien réelle, ou non. "Heu... Kazumi Inochi... Ceci vous dit quelque chose? Il me semble qu'elle recherchait Kumo..." Tandis qu'elle poussa un léger soupire à peine audible, un autre élément important lui revint en tête, jaillissant presque immédiatement de sa bouche, propulsé par ses cordes vocales. "Et l'œil ! Ou je ne sais pas quoi, ça vous dit quelque chose? Comme si on vous avait implanté cette image en tête... Mais je ne me souvient plus quand je l'ai vu.. Avant de naitre..." Bizarre bizarre, vous avez dit bizarre ? Une lueur d'espoir au fond de ses yeux, elle se cadra de nouveau sur Yune, cherchant à voir si elle aussi avait eut cette vision relativement désagréable. Une image, une simple, une chose, un lien.


[Navrée pour le temps, et pour le post, après deux livres depuis hier j'ai la tête en bouillit pour aligner des mots xD]
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après...   Sam 14 Juin 2008, 14:44

Son rêve…Leurs cauchemar. Cela semblait la hanter encore une grande partie de la journée, même si elle n’avait pas vraiment besoin de ça. Le regard vidée, elle observait de nouveau un point invisible comme si elle se remémorait quelque chose, ce qui était bien sur le cas. Quelque passage de ce songe où elle avait perdue la faculté même de soigner et de se battre aussi…Presque comme après la véritable mort de son partenaire et frère. Et puis ça avait l’air tellement réel…Elle avait vraiment l’impression d’avoir de nouveau ressentie cette sourde douleur, d’avoir retrouvée ce regard vide de tout, sans aucune étincelle…Kuroraï aussi…

Le loup lâcha un nouveau grognement aux paroles de la kunoichi. Il n’avait pas a être polie et gentil alors qu’il n’en avait aucune raison. L’hypocrisie c’était pour les humains, pas pour lui…La suite qui vint peu de temps après était un peu plus inquiétant. Qu’est ce que cela signifiait il ? Pourquoi avait elle fait un rêve aussi semblable aux leurs ? Déjà, pour eux deux, ce n’était pas commun, mais si en plus une autre personne était au courant, avait observer les même paysages dévastés à travers un songe…La trame était semblable, une guerre, des pays dévastés…des morts par milliers. Peut être avait ils, quelques chose en commun. Elles venaient toute deux de Suna, mais était ce vraiment un signe similaire ? Après tout le jeune femme semblait avoir perdue la mémoire…Comme elle lorsqu’elle était plus jeune, mais cela ne semblait pas avoir quelque chose à voir…

Soucieuse, Yune observa les grains de sable en fronçant les sourcils. Elle essayait de trouver quelque chose, une explication plausible à ce qui semblait être du domaine de l’inconcevable. On ne partageait pas ses rêves comme ça, en un claquement de doigt, surtout ce genre de rêve…


« je ne comprend pas… »murmura t’elle finalement entre ses lèvres. Il devait forcément y avoir quelque chose…n’importe quoi qui relierait ce phénomène et leurs feraient comprendre…Mais tout semblait s’échapper comme du sable qui glissait entre ses doigts. Elle secoua un peu la tête de droite à gauche. « Je ne sais pas…Normalement non…Si c’est bien le même, il ne s’est pas réalisé se rêve…Les villages sont debout… »

Le loup noir était bien silencieux tout d’un coup. Pas qu’il obéissait au dire de la kunoichi qui aurait souhaitée le voir plus aimable mais juste qu’il avait d’autre chose à penser et que cette conversation semblait bien vide. Yune elle, recherchait dans sa mémoire ce que le nom de Kazumi Inochi signifiait. Cela lui disait quelque chose…Mais elle n’arrivait pas à mettre la main dessus, et puis il y eut un éclair de genie et elle frappa dans sa paume avec vigueur.

« Kazumi Inochi ! Comment ais je put oublier ! Elle est la Kage de Kumo, la seule femme actuellement Raïkage. »


Alors elle avait rencontrée cette femme dans son rêve ? Qu’elle recherche Kumo n’avait en soit rien de vraiment étonnant. Alors elle aussi était dans le rêve…Est-ce que cela signifiait que le Kage de Kumo avait également fait le même rêve ? Est-ce que les personnes que l’on rencontrait dans ce rêve étaient réelles et étaient également rattaché à celui-ci ?
Puis Raï parla une nouvelle fois, un peu plus énergiquement comme si elle venait de se souvenir de quelque chose tout à coup et qu’elle le disait avant de l’oublier à nouveau.

Un œil ? Yune fronça les sourcils et l’animal redressa les oreilles. Là, il n’y avait plus de doute à avoir. C’était bien le même rêve. Cet œil qui avait embrasé le ciel, l’une des premières et des dernières choses qu’elle avait vu en se réveillant…Un œil rouge au contour confus…il ressemblait au dojutsu des Uchiwa...


« Tout dépend de ce que t’appelle ta naissance gamine....Mais je l’ai vu, c’est certain. Un truc comme ça, ça s’oublie pas si facilement »lâcha l’animal avec hargne.

Yune acquiesça. Elle aussi elle l’avait vu…Mais elle ne comprenait pas plus. Cela la troublait bien davantage. Ça ne pouvait qu’être le même…Et si c’était le même…


« C’est un rêve provoquée » murmura t’elle… « peut être par le propriétaire de cet œil…Mais comment…C’est impossible…Et puis nous n’avons pas de point commun mise à part le village…Il n’y a pas de lien mais pourtant… »

Non, elle n’arrivait pas a comprendre. Pourquoi provoquer un rêve pareil ? Est-ce que quelqu’un voulait les prévenir d’un futur possible ? Ou bien n’était ce qu’une coincidense de plus ? Personne n’avait les mêmes cauchemars, les mêmes peurs mais…
Non, elle ne comprenait pas. Pas plus que l’animal qui se sentait impuissant.
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: Après...   Mar 17 Juin 2008, 22:11

Raï fronça un tantinet les sourcils à la prononciation du grade de la femme la plus importante de Kumo. Son air devint presque une grimace par la suite, tous les évènements de son rêve lui rejaillissant avec plus de puissance. "J'ai... parlé à la Raikage. Wow. Je l'ai sacrément foutue en colère en plus." La blonde n'avait pas été tendre dans son rêve, une vraie conne dans toute sa splendeur qui ignorait tout des ninjas, leur monde, leur coutumes, et même leurs appellation. De quoi faire péter un câble à n'importe qui réellement attaché à ce domaine là. Mais une chose était sure. Il fallait qu'elle aille voir cette femme, qu'elle lui parle et lui demande maintes choses, rien que le fait de savoir si elle a fait ce rêve l'aiderait beaucoup. Comment avait elle pu bien être en relation avec une personne qu'elle n'avait jamais vu auparavant ? Enfin, c'était ce qu'elle pensait, vu la réaction que la brune avait eut à son égard, son visage aurait au moins pu lui rappeler un vague souvenir. Aussi lui présenter des excuses en premier lieu, son comportement n'avait pas été des plus exemplaires.

*Pour quelqu'un de ce rang, je doute fort que ça lui ai plût que je la tutoie ainsi, moi pauvre petite illustrée.*

Ses yeux dérivèrent une nouvelle fois sur le loup. Une très belle bête, ça il n'y avait rien à contester. Dur de s'imaginer qu'un tel animal ai pu bénéficier d'un si mauvais caractère. "Façon de parler pour na naissance... Ce rêve, c'était toute ma vie, si bien que je ne me rappelle aucunement de celle ci, ma véritable vie, à Suna." Elle en eut un sacré frisson dans le dos. Et si ce qu'elle faisait là en fait, n'était également qu'un rêve. Un mauvais rêve, et elle ne tarderait pas à reprendre conscience sur la branche d'un arbre, reposant son esprit sous un rideau d'étoile, à la fraiche. Yune acquiesça également par la suite, elle aussi avait vu ce truc. "Mais... Qu'est ce que ça représentait également? Un œil ? N'importe quel œil ? Il doit bien avoir une signification qui serait la clef de tout... Ou au moins une piste. M'enfin c'est pas possible qu'on ai tous été en relation comme ça, je ne l'ai jamais vu cette Kazumi. Enfin je pense. Je suppose plutôt. Et vous... Vous savez si d'autres personnes en ont été la proie?" Toute cette histoire commençait sérieusement à lui faire trotter des questions en tête. Déjà c'était étrange, ça lui avait pompé tous ses souvenirs, puis être avec d'autres personnes comme ça comme un gigantesque jeu vidéo. Et si elle s’était faite tuée ? Elle serait encore en vie à cette heure, ou bien ne serait plus ? Psychotage quand tu nous tiens.

Elle resongea à ce qu'avait pu prononcer la jeune femme à propos de l'oeil. Elle avait parlé sans ne vraiment l'écouter, faisant l'analyse de ses propres pensées. Mais tout ceci se rapprochait en fin de compte. Qui aurait bien pu faire une chose pareille? Une personne extrêmement puissance, c'était indéniable. "Qui pourrait bien en être le responsable..." Question plutôt rhétorique, elle n'en avait pas la réponse, mais se parlait tout de même toute seule, à la recherche d'un simple nom qui pourrait lui évoquer quelque chose. Mais non, rien du tout, rien que le fait qu'elle se rappelle encore du sien relevait du miracle. Et si ce nom, Ilyena Raï, n'était que le fruit de son imagination ? Non, Yune l'avait nommé comme ça... Alors ce devait être bon, déjà ça. "Mais tiens dis moi... Pour toi, ce rêve a duré combien de temps? Enfin, tu penses que combien de temps s'est écoulé avec toute cette guerre et tout ?" Manière maladroite de s'exprimer, si Kuroraï se plaisait à lui répliquer une fois de plus qu'ils n'avaient fait que dormir, et que seulement une nuit s'était écoulée, elle sentait qu'une violente pulsion l'étranglement lui remonterait jusqu'à la gorge, s'emparerait de son corps puis qu'elle se jetterait sur la bestiole.

*Pourquoi je songe à ça... Je ne suis pas aussi.. sauvage. Enfin, je crois.*

"Tout ceci est remarquablement troublant" Prononça t'elle sur un ton plus détaché qu'auparavant, digne de celui d'une personne légèrement évadée dans ses propres pensées.
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après...   Sam 21 Juin 2008, 22:00

L’animal noir s’esclaffa malgré le sérieux de la conversation lorsque la kunoichi se rendait compte qu’elle avait très mal parlé à un ninja qui aurait sûrement put l’écraser avec le petit doigt. Oui, il n’avait aucun savoir vivre, et alors ? Il assumait tout à fait. Bon mise à part ce petit bémol rien n’était particulièrement drôle dans la situation présente et ça Yune le savait parfaitement, restant au combien soucieuse par celle ci. Elle commençait à se demander si elle n’était pas en train de rêver à l’instant…Mais non, rien, pas de genjutsu, pas de rêve, rien, elle était bien pleinement réveillée, là, à coté du mémorial des ninja mort au combat avec Kuroraï et Raï Ilyena.

Elle ne comprenait pas parfaitement les phrases de la jeune femme en face d’elle pour son histoire mais après tout, cela ne la concernait pas vraiment. Yune avait d’autre chose à penser pour l’instant. C’était peut être un des effets secondaire du songe et cela reviendrait – ou pas d’ailleurs.


« Vos souvenirs finiront bien par revenir Raï-san. L’amnésie passagère est peut être un effets secondaires sur certaine personnes pour les rendre plus confus encore… »


Et si c’était le cas, alors il y avait des chances que la coïncidence disparaisse totalement pour laisser place à une véritable menace. En tant que ninja, il fallait s’attendre à tout et surtout au pire pour mieux se battre contre celle-ci. C’était devenue une règle de vie pour la chasseuse de déserteur. Tant de chose à la fois.
Quel était cet œil ? elle n’en avait aucune idée et la seule hypothèse qu’elle avait n’avait rien de réjouissant. Les Uchiwa. Ils étaient si peu à présent, une poignée de shinobi qui avaient survécu au massacre de celui-ci il y a plusieurs années…


« je ne sais pas… » sa phrase préférée ses temps si...

Elle n’osait pas dire à voix haute ce qu’elle pensait tout bas. Peut être par peur ou par principe. Il y avait trop de question, trop d’inconnue dans l’équation qui se profilait dans son esprit. Le loup l’observa vaguement remit de sa crise de rire. On ne pouvait pas dire que c’était simple. Toute cette histoire – ce simple rêve – prenait des proportions énormes et impossibles. A savoir jusque où ce délire allait il finir…Une véritable guerre ? A voir…


« On n’a pas poser la question à toute les personnes qu’on à croisés, gamine. Tu nous vois nous foutre au milieu de la rue pour demander si d’autre n’on pas fait « un rêve bizarre » cette nuit ? »
lâcha l’invocation de manière ennuyer.

l’animal soupira. Elle était désespérante cette fille. Ils avaient que ça à foutre, c’était dejà assez zarbe sans essayer en plus de faire un appel à témoin en plein milieu de village. Lui il était déjà considéré comme un taré, mais Yune pas au dernière nouvelle…Et puis merde quoi, c’était débile – même pour lui – de faire un truc pareil. Ce n’était pas le genre de truc qu’on criait sur les toits au risque de se faire rétrogradé voir reléguer à l’arrière…Chose qu’il ne supporterait pas.
Yune retint également un soupir mais en ce qui la concernait, c’était pour l’attitude du loup noir. Il ne pouvait jamais faire dans autre chose que le cynisme au lieu d’une réponse clair…
Mais il y avait tellement de questions…Beaucoup trop…

Et puis encore une autre question…Elle allait perdre la tête.


« Je ne sais pas très bien…quelques semaines…des mois peut être…c’est assez confus pour moi. » à ce moment plutôt…Un sourire d’excuse sur les lèvres.

La fin de son rêve, la guerre et les pertes l’avaient ébranlées au point qu’elle avait perdue conscience de tout. Kuroraï leva les yeux au ciel aux derniers mots de la jeune femme. Troublant ? C’était pire que ça ouai.


« Je me demande…Il doit y avoir un lien entre nous non ? N’importe quoi, mais quelque chose qui nous relierais d’une manière ou d’une autre… » elle réfléchissait puis plus doucement elle continua. « je me demande si les personnes que nous avons vu dans ce cauchemars…on été aussi pris dedans. Ça serait comme une toile d’araignée…Tout le monde seraient liés, chaque personnes auraient vécu ses quelques semaines en commun…C’est…invraisemblable.»

Mais elle se demandait si elle en avait peur, ou si elle en était excitée. Kuroraï essayait de comprendre...Rien, il ne voyait rien. Ce n'était qu'un rêve...un rêve bizarre...Mais pourtant, instinctivement, il avait un mauvais pressentiment pour la suite...le pire était à venir?
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: Après...   Ven 27 Juin 2008, 14:17

Raï poussa à son tour un long soupir. Décidément, elle ne l'aimait pas, mais alors là vraiment pas du tout ce loup. Enfin un loup spécial, on en croise pas tous les jours des qui savent parler, à moins que Yune soit une excellente ventriloque... Elle haussa les épaules de manière machinale avant de répondre d'une voix qui se voulait réellement lasse. "Je ne crois pas t'avoir demandé un compte rendu détaillé d'interview de tous les gens de Suna... Juste si vous n'en avez pas entendu une bribe quelconque." Elle écouta de manière attentive ce que prononça sa semblable. Un bon petit bout de temps donc... Mais pas autant qu'elle, des années s'étaient écoulées dans son imagination. Le rêve avait donc été différent selon les personnes, enfin sa durée pour le moment. La seule chose qu'elle pouvait conclure. Il y avait un lien, c'était quasiment la seule chose que la blonde était prête à affirmer. "Je ne sais pas... Je ne suis même pas sûre de qui je suis alors bon... Je doute connaître la raikage en personne, donc pour les liens... Des semaines en commun, en quelques heures... Une illusion." Elle resta encore quelques secondes dans le vague, cherchant tant bien que mal à pousser au maximum sa réflexion. Son regard devint beaucoup plus vide, pour se poser sur les divers noms inscrits sur le mémorial. Elle les lisaient, mais sans lire, elle ne retenait strictement rien de ce qui lui passait sous les yeux.

*Un lien.... un lien...*

Soudain une certaine chose s'illumina au sein de son crâne. Pas une idée ni une solution, non, une simple question toute bête auxquelles elle se voyait incapable d'y répondre par elle même. Elle ouvrit la bouche, puis la referma à la vision du loup. Voila que la bestiole la faisait hésiter à parler, elle n'aimait pas son air, son ton... Elle ne l'appréciait pas tout court, était il aussi désagréable avec tout le monde ? Finalement, adoptant la méthode du je-m'en-foutiste, elle se mit à parler d'une voix claire, aux accents plus ou moins gênés. "Euh... Désolée de vous demander ça mais.. Je ne me souviens de rien. On.. se connaissait avant, fin on se connaît ?" Elle pensait que oui, étant donné que la jeune fille l'avait appelé par son prénom. Peut-être juste de vue, ou alors elle était recherché et son profil était placardé sur tous les murs de cette ville et aux alentours. Après tout dans son rêve elle ne venait nullement de Suna, et pourtant la logique l'aurait voulut ainsi. Venue avec les autres pour détruire ces lieux, sans pour autant le savoir. Qu'est ce que c'était que la guerre au fond à part des ahuris qui se tapent sur la gueule sans même n'en connaître la raison, dirigés d'une poigne de fer par un type qui ne se mouillera pas bien beaucoup la plupart du temps... Ignorant tout. Elle secoua d'un geste brusque sa tête, balayant de la sorte de son visage maintes mèches transportées par le vent.

D'un coup, son air devint plus déterminé, comme si elle eut tout juste fini de se décider sur quelque chose. "Je vais aller à Kumo, parler à cette Inochi." Suna était en guerre contre Kumo? Risquait elle de se faire tuer en allant là-bas ? Elle n'en avait pas la moindre idée, mais elle sentait au fond d'elle cette irrésistible envie d'y aller. Kazumi avait été la seule personne qu'elle avait rencontré dans son rêve, peut-être qu'elle avait des réponses à lui proposer. Puis Raï avait des excuses à lui faire, sur son comportement notamment, en espérant bien évidemment qu'elle ne se retrouve pas un kunai en plein dans le cœur à peine trois pas faits. Elle se sentait réellement différente, ce n'était plus son instinct de sauvageonne qui gouvernait ses moindres faits et gestes, elle se sentait tout autre... "Peut-être que cette femme a des informations, je vais bien voir. Je sens qu'il faut que j'aille là-bas, alors j'irais, je n'ai d'autres issues de toute manière. C'est la seule personne avec laquelle j'ai parlé pratiquement." D'un coup, son air sérieux devint perplexe, quelque chose la gênait dans son petit plan conçut à l'improviste.

"Par contre... Vous sauriez m'indiquer où se trouve Kumo ? Je vous en serais vraiment reconnaissante.."
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après...   Sam 28 Juin 2008, 16:16

Yune ne savait pas quoi faire. Après ce rêve, elle avait souhaité tout oublier, après les larmes qui avaient envahis ses yeux et les sanglots qui lui avaient briser la gorge. Mais visiblement, oublier une telle chose était aussi bien au dessus de ses forces, que potentiellement dangereux. Un ninja se devait d’être près à tout et à n’importe quoi, mais dans se cas…En quoi ce cauchemar étai il dangereux ? Pourquoi avait il concerné plusieurs personnes ? Des choses clochait, ne convenait pas à la situation et cette femme était aussi insaisissable que le vent chaud du désert. Ce souvenir de rien comme cela…Avait elle eut un tel choc que sa mémoire est décidé de la protéger ainsi en brimant son passée ?

Elle n’en avait aucune idée…Tout comme elle ne pouvait répondre à sa question. D’où elle la connaissait ? Si seulement elle le savait…Aucun espèce de souvenir ne lui venait pour expliquer sa connaissance de son prénom. Ça avait été comme un automatisme, quelque chose de caché qui revenait subitement à la mémoire et repartait aussi sec. La rousse observa plusieurs minutes la kunoichi avant de baisser la tête, secouant la tête de droite à gauche avec un léger soupir. Non, rien ne lui revenait, absolument rien…Même le vide absolu avait l’air mon vide que sa caboche.

Kuroraï ne se prenait quand à lui, pas la tête. Si il avait déjà vu cette fille…Il n’en avait strictement rien à foutre et de plus, il n’avait pas une mémoire des plus fulgurante. Il fallait qu’on l’intéresse pour ne pas oublier un visage et un nom, or, très peu de personne était tomber dans ses grâces – à peine deux pour tout dire – et les humains restaient bien souvent loin de lui – par principe, l’invocation préférait les savoir loin de lui, question de principe de vie.
Mais tout ce qu’elle avait dit était préoccupant dans le sens où la coïncidence fortuite n’était plus de mise. C’était bien trop semblable pour n’être qu’un coup de chance – ou de malchance au vu du rêve en question…Et Yune qui se battait toujours avec sa mémoire de poisson rouge asthmatique ! Normalement, elle enregistrait les choses avec un naturel déconcertant, mais là, tout lui coulait entre les doigts comme le sable du pays du vent. Elle n’y arrivait pas.


« Je suis désolée. » avoua t’il finalement ne sachant que répondre à une question dont elle n’avait pas la moindre réponse. « je ne m’en souvient plus…Votre prénom m’est venue à l’esprit comme ça, et je ne saurais pas expliquer pourquoi, ni quand est ce que l’on a put se rencontrer…Peut être que j’ai vu votre nom et votre photo quelque part… »

Elle ne prit même plus la peine de sourire pour s’excuser. Ça ne servait à rien et dans l’instant présent elle avait d’autre chose à penser…Et puis Raï avait une nouvelle envie…
Partir à Kumo ! Rien que ça ! En effet, elle était tarée, et Kuroraï ne dirait jamais le contraire. Parler à la Raikage et aller au village des nuages rien que pour cela. Il fallait être sacrément givré quand même…En espérant pour elle que cela ne soit pas considéré comme de la désertion sinon, ils seraient les premiers à le savoir et à la poursuivre…ça pourrait être amusant.

Mais les informations qui pourrait être recueillit pourrait être intéressante. Normalement, il n’y avait que peu de tension entre le village des nuage et celui du sable, mais la prudence était de rigueur. On ne pouvait jamais savoir ce qu’il adviendrait en terrain inconnu…Et inconnu, cela semblait l’être pour la kunoichi blonde puisqu’elle ne savait même pas où était Kumo…

Mais qu’elle folle ! Elle venait d’où la gamine ? Fallait qu’elle sorte de son trou de temps en temps. L’animal noir eut un nouvel éclat de rire. Elle était bonne quand même celle là.


« Achète toi une carte gamine, parce que tu vas avoir de la trotte à faire. »
s’exclama t’il entre deux rires.

Celle la, il fallait absolument qu’il la retienne…Fallait la ressortir quoi !


« Kuro ! » gronda la jeune femme. Celui-ci n’écouta pas le moins du monde sa jeune contractante préférant continuer de rire tout seul dans son coin en marmonnant des trucs comme « débile », « paumée », « mourir jeune »…
Yune ignora par la suite l’animal pour reprendre une conversation saine avec la jeune femme et lui expliquer ses lacunes.


« Kumo se trouve au nord est de Suna. Il faut passer par le Pays du feu adjacent au pays du vent et continuer au nord est de celui-ci. Le Pays de la foudre où est Kumo est plus au nord. » Elle haussa par la suite les épaules. « Mais Kuroraï a raison. Acheter une carte serait le mieux pour éviter de vous perdre ou faire des rencontres fortuites en vous retrouvant en pays ennemis. »

elle baissa la tête, essayant de rassembler ses pensées et d’ignorer les ricanement suffisant du loup noir qui « avait toujours raisons » selon lui. Elle se redressa par la suite pour observer la kunoichi dans les yeux.

« Soyez prudente si vous y aller Raï-san. Kumo est un pays reconstruit, il y a des tensions entre lui et le village de Konoha, notre allié… »

Elle espérait quand même que cette kunoichi jugerait bien des risques encourut…
Revenir en haut Aller en bas
Ilyena Raï
Civil
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 27
Village : Kumo
Date d'inscription : 04/06/2008

Fiche Ninja
PV:
770/770  (770/770)
PC:
920/920  (920/920)

MessageSujet: Re: Après...   Sam 12 Juil 2008, 01:15

Raï détailla d'un regard noir le loup qui venait d'exploser de rire. Son idée était elle aussi ignoble que cela? C'est sur que cela était un peu une mission suicide, elle ne connaissait pas le chemin, et ce ne devait pas vraiment être la porte à coté... Mais elle ne voyait pas que faire d'autre pour le moment, il lui fallait des réponses, c'était tout de même très frustrant de ne plus avoir le moindre souvenir de sa vie. Juste un rêve, un rêve de merde aussi, un cauchemar plutôt. Mais ce qu'il ne dit n'était pas dénué de sens, contrairement à ses rires qui semblaient presque forcés. "Une carte, ça pourrait être bien utile. Mais j'ignore où m'en procurer." C'était plus une question rhétorique qu'autre chose, il lui suffirait juste de chercher un endroit où en acheter... Si cela existait, et si elle avait de l'argent aussi. Chose qu'elle ignorait totalement. La seule chose sûre qu'elle connaissait pour le moment, c'était le fait qu'elle avait des vêtements bien plus convenable que les haillons qu'elle avait soit disant avant, et un bandeau. Elle ignorait à quoi il correspondait, mais il lui en fallait bien peu, c'était à elle point barre. La blonde se mit à douter par la suite sur le fait que l'habitat où elle s'était éveillée était bien chez elle. Et si c'était le cas, qu'elle ne le partageait pas avec une personne... Trop de choses dans sa tête, il fallait qu'elle parte d'ici, elle avait trop chaud de toute manière. Elle passa sa main dans sa nuque, sentant un léger liquide au creux de cette dernière, salé certainement vu son origine.

*Rha ça m'énerve... Je n'ai même plus l'impression d'être moi même... Qui suis-je au juste ? Un bout de viande en train de rôtir sous une canicule d'enfer ?*

L'impression de ne plus être dans son corps... Ceci commençait à sérieusement la ronger, et à l'énerver par la même occasion. Même sa manière de penser n'était pas identique, c'était comme si elle n'avait garder que son enveloppe corporelle, et des souvenirs qui lui semblaient de plus en plus incertains. Peut-être un simple contrecoup, tout reviendrait d'ici une heure ou deux. Il fallait espérer. Quand aux techniques qu'elle connaissait, elle était bien curieuse de savoir si elle usait des mêmes ou non. Elle ressortit de son courant de psychotage, puis releva la tête vers Yune qui venait de s'exprimer avec une voix un peu plus forte qu'auparavant. A destination de la bête, visiblement. Elle l'écouta parler, sans ne rien comprendre dans ses dires à l'exception des mots "Suna" et "Kumo". "Je ne vois pas du tout ce que sont le pays du vent, ou autre... Mais je trouverais, je ne vais pas vous accaparer de votre temps plus que ça..." Elle baissa un instant les yeux, puis les fit se balader un peu aux alentours, avant de se remettre à parler, l'air plus hésitant, sourcils froncés, sans ne jamais recroiser le regard de la jeune femme.

"Je vais y aller... Merci de votre mise en garde, je ferais attention. Puis au pire, ce n'est pas vraiment grave... Sans importance, de toute manière je ne sais que faire d'autre."

Son ton se fit un peu plus bas, comme si ses paroles se faisait transporter par le vent qui soufflait avec nonchalance. "Navrée de vous avoir dérangée, et merci..." Elle recroisa le regard de Yune avant de se pencher légèrement en avant, l'espace de deux ou trois secondes. "Bonne journée." Dit elle avant de se retourner, puis de repartir dans une rue adjacente, le regard rêveur, sans réellement de lueur présente à l'intérieur.


====> Centre des activités
Revenir en haut Aller en bas
http://sanctuary-no-teki.forumsactifs.com/dossiers-de-kumo-f172/
PNJ Kiri
Admin
avatar

Nombre de messages : 1167
Village : Kiri 4ever!!!
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Après...   Ven 03 Sep 2010, 15:34

Citation :
10 pts chacune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Teki Sanctuary :: SunaSuna :: Les quartiers Yuufuku et Fujiyuu-